The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



InformationsMessages : 287
Date d'inscription : 01/06/2015
Agenda RPG


MessageSujet: Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]   01.06.15 17:06



NIJIMURA Shuzo
"Je compte sur toi, Capitaine Akashi" 




  • Nom : Nijimura
  • Prénom : Shuzo
  • Surnom : Rainbow Cap'tain
  • Age : 17 ans
  • Date de naissance : 10 juillet
  • Nationalité: Japonaise
  • Taille : 1,79m
  • Poids : 67 kgs
  • Orientation sexuelle : Qu'est ce que ça peut vous faire ?* soupire et rougit en tournant la tête * Homo, ca vous va ?
  • Statut social : Moyen
  • Poste au basket : Ailier
  • Situation familiale : Un frère et une sœur plus jeunes. Ses parents
  • Etablissement : Seirin
  • Double Compte : OUI
  • Avatar : Nijimura Shuzo + KnB


(c) crédit


CARACTERE


Son caractère est à deux facettes. Il lui arrive à la fois d'être calme et impulsif. Une personnalité qu'il est donc difficile à cerner. Pas évident d'anticiper les réactions de quelqu'un qui peut se montrer si versatile en fonction des situations.

Shuzo sait faire preuve de calme et d'analyse lorsqu'il est en match. Arrivant la plupart du temps à garder son sang froid et le contrôle de la situation, il sait prendre les décisions les plus justes au moment opportun. Une qualité qui lui sera très utile lorsqu'il était aux commandes de l'équipe de basket du collège Teiko.

Il sait se montrer également très à l'écoute des personnes qui l'entourent. Excellent confident, ses conseils peuvent se montrer précieux pour ceux à qui ils sont destinés. Il sait se montrer protecteur et soucieux des joueurs qu'il avait sous son aile du temps du collège. Un aspect de sa personnalité qui n'as toujours pas changé malgré le temps qui s'est écoulé.

Loin d'être égoïste, Shuzo sait faire preuve d'abnégation de soi comme l'a prouvé sa décision d’arrêter d'être le capitaine du club de basket pour se consacrer aux soins de son père qui était hospitalisé à ce moment. Conscient qu'il ne pouvait pas mener de front les deux combats, il a préféré céder sa place à Akashi, certain que ce dernier se montrerait capable et digne de mener le club de basket au meilleur niveau. Pourtant cette décision n'a pas du être évidente à prendre. Il a du longuement peser le pour et le contre avant de se résigner à abandonner son poste pour pouvoir pleinement s'occuper de son père. Il ne se serait jamais pardonné qu'il arrive quelque chose de tragique et qu'il ne soit pas à ses cotés pour l'épauler.

N'allait pas commettre l'erreur de croire que Shuzo est un garçon doux comme l'agneau qui vient de naître ! Oh que non ! A la fois impulsif et impétueux, il peut se montrer colérique lorsqu'une situation lui déplaît ! Il n'a d'ailleurs pas hésité à aller récupérer Haizaki à grand coups de poings pour lui faire passer l'envie de sécher les entraînements ! Qu'il se mette à sécher le basket était une chose ! Mais qu'en plus il ose lui mentir ! Il allait lui faire revoir son éducation à grand coup de pied au cul ! Non mais oh !

Shuzo est quelqu'un de sévère et d’exigeant. Une exigence qu'il applique en tout premier lieu à lui même. Il s'oblige à une certaine rigueur dans le basket comme dans ses études. Hors de question de se retrouver dernier de la classe ! Il était un élève boursier, ses parents ayant déjà bien du mal à boucler les fins de mois en raison du coût important des soins de son père. Il savait parfaitement que pour avoir le droit de bénéficier encore des bourses lui étant attribuées, il devait justifier de bons résultats scolaires... Cette obligation le forçait donc à se montrer studieux et attentif en classe même si, il fallait bien l'avouer, certaines matières le gonflaient prodigieusement !

Hormis le basket, un autre sport a occupé ses journées lors de son enfance : Le karaté. Voyant son tempérament bagarreur, ses parents l'inscrivirent dans un dojo réputé de la capitale pour essayer de le canaliser quelque peu. Rapidement passionné, Nijimura s'investira dans ce domaine autant que dans le basket, gravissant les échelons jusqu'à l'obtention de sa ceinture noire après avoir été contraint de tout stopper lors de son départ aux Etats Unis.

Aux Etats Unis, Shuzo a appris à jouer de la guitare. Une activité qu'il adore et dans laquelle il se réfugie volontiers quand il a besoin de faire le vide. Fan de musique plutot rock, il adorerait monter un petit groupe !

S'il était de notoriété publique que Shuzo aimait les filles sachant cuisiner, cela ne relevait pourtant pas légende urbaine mais trouvait une explication bien réelle. C'est après avoir eut l'audace, la témérité ( la folie ? ) de gouter un plat préparé par Satsuki Momoi que lui est venue cette promesse qu'il s'est fait de ne manger que des plats préparés par des filles douées derrières les fourneaux. Plus jamais il ne voulait risquer sa vie par gourmandise !

Avant sa maladie, le père de Shuzo travaillait en tant qu'éditeur pour une grande maison d'édition dans le domaine du manga. La chambre de Nijimura déborde d'ailleurs de magasines de prépublication et de manga reliés que son père lui a donné. Un domaine qui intéresse l'adolescent qui apprécie ce genre de lecture sans pour autant en être un fan acharné. Mais lorsqu'il est tombé malade, son père a du stopper son emploi pour être hospitalisé ce qui, en plus des frais importants occasionnés en rendu les finances de la famille plus que précaires. Sa mère, jusqu'alors mère au foyer, a donc été contrainte d'accepter un travail de serveuse dans un restaurant et Shuzo a été mit a contribution pour s'occuper de ses frères et sœurs cadets. Il a toujours prit très a cœur son rôle de grand frère et pour lui, la famille a une notion sacrée. Un peu comme l'amitié.... Une valeur qu'il espérait avoir réussi à transmettre aux joueurs sous son ailes à Teiko..... Désillusion.



HISTOIRE


Shuzo Nijimura vit le jour à la maternité Kagurazaka à Tokyo par une maussade journée d'été. Le soleil avait succédé à la pluie et sa mère lui avait raconté, un peu de nostalgie dans la voix, qu'un arc-en-ciel s'était dessiné dans le ciel de Tokyo ce jour là. C'était le plus bel arc-en-ciel qui lui avait été donné de contempler. Il avait beau avoir été éphémère, il avait illuminé la journée de sa courte présence tout comme Shuzo illuminerait sa vie à compté de ce jour.

La famille s’agrandit par la suite avec l'arrivée de sa petite sœur de deux ans sa cadette : Saeko. Shuzo était alors un petit frère ravi ! Il s'imaginait déjà jouer avec elle et la protéger contre toutes les menaces pouvant peser sur sa toute fragile existence.

Et puis, quatre en plus tard, ce fut au tour de Naoki de voir le jour. Shuzo avait déjà six ans quand ce dernier rejoignit la famille. Mais pour l’aîné, le sentiment de protection restait intact. Il prenait très à cœur son rôle de grand frère. Trop même, sans doute... Il n'hésita pas à aller jusqu'à se bagarrer dans la cours de récré en primaire quand un garçon avait embêtée sa petite sœur !

Plus il grandissait et plus Shuzo affirmait son caractère bagarreur au grand damne de ses parents. Pourquoi leur précieux petit garçon se montrait si querelleur. Pourquoi ne savait-il pas régler les problèmes autrement que par les poings. Les remarques des instituteurs sur son comportement allaient bon train et malgré les remontrances incessantes de ses parents, Shuzo ne changeait rien à sa ligne de conduite

C'est à cette période que ses parents l'inscrivirent au Dojo Kumako, l'un des plus prestigieux club permettant d'apprendre le karaté. Cette discipline martiale plut immédiatement à Shuzo. Il y fit d'ailleurs la connaissance de Kumako Tsubaki, la fille des propriétaires du domaine avec laquelle il s'entendait relativement bien même si cela restait qu'une amitié limitée au karaté. Très forte, il s'était toujours promis de réussir à remporter un combat contre elle mais jusqu'à présent il n'y ait jamais parvenu. 

C'est Alors qu'il rentrait au collège, que Shuzo commença à se montrer un tantiné plus rebelle. Devenant plus impulsif, il ne se laissait pas marcher sur les pieds et il n'hésitait pas à utiliser ses poings pour se faire comprendre ! Se laissant entraîner par des garçons de sa classe peu fréquentables, Shuzo se retrouva mêlé à tous un tas d'histoires aussi sinistres que peu élogieuses... Vol, délits, bagarre.... Il a même une fois volé une moto qui était stationnée devant un combini.... L’abruti de propriétaire n'avait pas mit l'anti vol et avait laissé les clés sur le contact ! Crétin ! Bien fait pour lui tiens ! Shuzo était monté dessus et l'avait «  emprunté » le temps d'une belle petite balade avant d'abandonner d'engin dans une ruelle de Shinjuku. Durant sa première année au collège il avait brillé davantage par ses méfaits que par ses résultats scolaires. Une situation qui faillit lui coûter l’arrêt de son subventionnement par les bourses d'Etat.

Lorsqu'un soir il rentra à la maison, l'arcade sourcilière en sang et la lèvre gonflée, il se prit la plus grosse soufflante de sa vie par son père. Ce dernier s’énerva tellement qu'il se mit à tousser de plus en plus fort jusqu'à cracher du sang. Paniqué Shuzo voulu appeler des secours mais son père refusa en lui promettant que tout allait bien

Cet épisode eut au moins l'effet de le remettre sur les rails. Shuzo prit conscience des efforts que ses parents faisaient pour lui, pour lui offrir des études correctes dans un collège réputé, pour lui offrir un avenir qu’il était en train de piétiner par son comportement de jeune délinquant rebelle et méprisant

Il prit donc la décision de cesser ses conneries et de se consacrer pleinement au club dans lequel il s'était inscrit en début d'année : Le basket ! Loin d’être un passe temps, le basket était une passion et malgré son comportement revêche il n'avait jamais loupé un seul entraînement ou match.

C'est lors de sa seconde année qu'on lui proposa le poste de capitaine. Sans doute que son caractère ferme et imposant aida le coach à arrêter son choix sur lui. Shuzo remplit cette fonction avec sérieux et entrain pendant un peu plus d'un an. Mais l'état de santé de son père continua de se dégrader de semaines en semaines et il fut hospitalisé durant la seconde année de Shuzo.

Au début de sa troisième année de collège, Shuzo alla retrouver le coach pour lui faire une demande singulière : celle de confier le poste de capitaine à Akashi. Son père étant hospitalisé à Tokyo, Shuzo ne pouvait plus supporter les responsabilités importantes d'un poste de capitaine. Sa mère était très prise par son travail et les allées retours à l’hôpital. En plus du reste de la famille à gérer. Shuzo se devait de l'aider et de venir au chevet de son père. Il avait même trouvé un petit baito dans une librairie pour venir en aide ( en cachette de ses parents qui s'y seraient opposés ) aux frais engendrés par les soins. Il avait songé abandonner le basket mais son père le lui interdit formellement.

Alors que l'équipe de basket masculine gagnait en puissance et affirmait sa supériorité, son pendant féminin réalisait les mêmes exploits, mené par leur capitaine Kumako Tsubaki. Shuzo retrouvait la forte jeune fille qu'il n'avait jamais réussi à battre au karaté. Leur rapprochement se fit de façon naturelle, partageant à a fois leur expérience en basket comme en arts martiaux. Si Nijimura savait se montrer inflexible au regard des membres de son équipe, il trouvait avec Tsubaki une épaule sur laquelle s'appuyer lorsqu'il était face à l'hésitation. Une relation de capitaine à capitaine qui pouvait tendre vers une complicité plus poussée lorsque la jeune fille lui confia son arrêt du basket en raison de sa maladie. Shuzo lui confia en retour les soucis de santé de son père qui le poussaient à quitter le collège et ses responsabilités de capitaine.

Vers le mois de janvier, son père dû être transféré aux États Unis. Si cela mit un coup à Nijimura, il n'en laissa rien paraître aux autres. Il termina son année au sein du club de basket, sous les ordres d'Akashi auquel il avait cédé son maillot numéro 4 pour désormais porter le 9. Il poursuivit son quotidien au Japon, seul, jusqu'à l'obtention de son diplôme puis alla le rejoindre le reste de sa famille aux USA dés le lendemain des remises de diplôme.

Arrivé aux États Unis, Shuzo se sentit un peu perdu. Son niveau d'anglais lui permettait de communiquer sommairement et de demander son chemin pour rejoindre l’hôpital mais la ville était tellement grande qu'il ne savait pas vraiment dans quelle direction se rendre. Il devait prendre un bus et Shuzo avait retiré son sac qu'il avait posé par terre le temps de refaire son lacet. C'est alors qu'un mec en rollers le lui vola avant de se barrer avec. Shuzo avait eut beau lui hurler d’arrêter et lui courir après, rien à faire ! Il venait de se faire voler son sac et tous ses papiers !

A bout de souffle, les mains sur les genoux, en essayant de reprendre sa respiration, Shuzo fulminait. Il donna un coup de pied dans une cannette vide quand un garçon vint à sa rencontre. Le prénommé Mike comprit sa situation et il expliqua qu'il connaissait le mec lui ayant tiré son sac. Un gars d'un gang de la ville...

Alors qu'ils passaient à proximité d'un terrain de street basket, Mike et Shuzo se firent interpeller par des colosses souhaitant les défier au basket. Ils acceptèrent et remportèrent le match ce qui mit les deux mecs dans une rage pas possible. L'un deux avait attrapé Shuzo par le col, prêt à le frapper lorsqu'il s'effondra sur le sol.

Surpris, Shuzo regarda celui qui venait de lui éviter un sale quart d'heure en frappa le colosse mauvais perdant. Il n'eut pas le temps de s'attarder que le mec de style japonais avec une mèche devant les yeux le tira par le bras et lui donna l'ordre de courir et de le suivre. Une fois dans la sécurité de ce qui semblait être un gymnase, le garçon se présenta comme étant Himuro Tatsuya. Ils firent un peu connaissance avant d'apprendre que Mike venait de se faire enlever par un gang rival...

Sans attendre, Shuzo et Himuro décidèrent d'un commun accord d'aller sauver la mise à Mike qu'il retrouvèrent dans un hangar désaffecté. Par la même occasion ils retrouvèrent le sac et les papiers de Shuzo. Mais la situation se compliqua et vira à la baston générale. Shuzo, Himuro et Mike étaient dans un piteux état quand ils reçurent le renfort miraculeux d'amis d'Himuro venant les sortir de ce mauvais pas. Une affaire bien triste qui aurait pu tourner court mais qui finie tout de même par remettre les choses dans l'ordre

Par la suite Shuzo vécu quelques temps aux États Unis jusqu'à la rémission complète de son père. Il vécu en appartement avec sa famille et étudiait dans un lycée de la ville où il continua à jouer au basket davantage pour le plaisir que pour la compétition. Mais même malgré les kilomètres, il gardait un œil sur le basket étudiant japonais via internet où ils se procurait des vidéos de matchs et des résumés. Akashi était devenu un excellent capitaine... les joueurs... avaient atteint un tel niveau que Shuzo en était un peu surprit lui même. Depuis le début il savait que les joueurs appelés «  la Génération Miracle » étaient destinés à faire de grandes choses... Mais il ne pensait pas à ce point là... Pourtant, quelque chose avait changé. Quelque chose chez les joueurs de la GM qu'il avait autrefois connu comme étant des garçons passionnés par le basket, avait disparu... Cette constatation le mettait mal à l'aise. Il avait l'impression désagréable d'avoir fait une erreur monumentale en confiant les rennes de l'équipe à Akashi. Et lors de la finale de l'Intercollège, ses soupçons se confirmèrent. Mais il était trop tard... et il était trop loin aussi... Tout cela ne devait plus le concerner mais malgré tout il n’arrêtait pas d'y penser.

Comment ne pas penser à eux ? Comment ne pas être obsédé par le regard blasé de Murasakibara. Par le visage vide d'expression et de plaisir d'Aomine. Par le sourire à la fois malicieux et mauvais de Kise. Par l’acharnement décourageant de Midorima. Par le regard oppressant d'Akashi.... par les larmes de Kuroko.... Est ce que s'il était resté capitaine les choses auraient évoluées différemment ? Est ce que ces six garçons prendraient encore du plaisir à jouer au basket comme autrefois ? Est ce qu'il aurait pu éviter ce qui s'est produit ? Ce jeu stupide qu'ils semblaient avoir voulu mettre en place pour rendre le match plus intéressant à leur niveau. Ha ! Si Shuzo les avait sous la main il leur aurait mit un bon coup sur la tête histoire de remettre les idées en place à ces sales gamins devenus égocentriques et arrogants ! Non mais ! Fallait-il qu'ils aient vraiment perdu les pédales pour faire ce genre de choses à Kuroko, à leur propre coéquipier..... leur ami ? Non... Si cela aurait pu être vrai il fut un temps, Shuzo savait maintenant que l'équipe dite de la «  Génération Miracle » n'avait plus rien d'une équipe basée sur l'amitié ou la solidarité. Il pensait pourtant leur avoir inculqué des valeurs au delà de celles qu'ils avaient montré lors de leur dernière année de collège. Soudainement, Shuzo se sentait nostalgique et avait envie de retourner à Tokyo...

Il fallut attendre encore un peu avant qu'il ne puisse enfin rejoindre Tokyo avec sa famille. Ils déménagèrent dans un appartement de la capitale situé dans le quartier d'Asakusa. Shuzo avait dorénavant 17 ans et devait intégrer un des lycées de la ville. Il allait devoir intégrer le lycée en cours d'année scolaire, début juin. Il savait qu'il n'aurait peut être pas facile à devoir rattraper son retard mais il n'avait pas vraiment eut le choix. Il avait longuement hésité avant de devoir arrêter son choix de façon définitive et irrévocable....

Shutoku, Tôô, Fukuda Sougo, Kirisaki Daiichi, Kaijo, Seirin..... Les différentes brochures de ces lycées dépliées sous ses yeux, Shuzo avait regardé avec intérêt chacune d'entre elles. Elles avaient toutes leur intérêt.... Mais un seul de ces établissements pourrait l'accueillir et plus il y réfléchissait et plus Shuzo commençait à affiner son choix. Les larmes qui avaient ravagé le visage de Kuroko au collège... son regard souffrant et désespéré.... Shuzo avait l'impression désagréable d'avoir quitté Teiko avec un goût d'inachevé. Il avait confié le poste de capitaine à Akashi et ce dernier semblait avoir piétiné la confiance que Shuzo lui avait porté.

Jetant toutes les plaquettes à la poubelle, Shuzo ne garda que celle de Seirin entre ses mains. S'il voulait reprendre les choses là où il les avait laissé et régler ses comptes avec son successeur de Teiko, c'était uniquement auprès de Seirin et de Kuroko qu'il pourrait y parvenir. Le joueur fantôme avait lui aussi, quelques différentes à régler avec l'absolu capitaine de Rakuzan. Seirin pouvait également se vanter de posséder une manager qui n'était autre que Kumako Tsubaki. La forte basketteuse contrainte à arrêter ce sport n'avait donc pas complètement raccrocher ses chaussures. Shuzo avait presque l'intime conviction qu'il pourrait peut être lui être d'une aide précieuse. Il n'avait rien pu épargner à Kuroko... Il pourrait peut être se racheter une ligne de conduite et une rédemption auprès de Kumako

Sa décision était prise... Et Seirin semblait lui tendre les bras. Une invitation qu'il serait vraiment impoli de refuser, surtout lorsque l'on a des comptes à régler !



TEST RP


Shuzo tira légèrement le col montant de l'uniforme de Seirin qu'il portait. Non ! Rien à faire, il ne pourrait pas porter convenablement ce genre de truc. Un soupire s'échappa de ses lèvres alors qu'il descendit la fermeture éclair de son haut, dévoilant le col en V du t.shirt blanc qu'il portait par dessous. Il préférait largement l'ancien uniforme de Teiko, plus moderne. Le must était tout de même la liberté vestimentaire de son ancien lycée de Los Angeles. Il en avait presque oublié qu'à son retour au Japon il allait devoir remettre un uniforme. Ha le pays du soleil levant, ses codes strictes et ses traditions....

Shuzo prit son sac qu'il posa nonchalamment sur son épaule. Il se trouvait devant le portail du lycée flambant neuf. La plaquette publicitaire n'avait pas menti. Le lycée paraissait moderne et accueillant. Il avait la certitude de s'y sentir bien !

Il regarda son téléphone alors que des dizaines d’élèves passaient le portail du lycées sans se soucier de lui. Il n'était qu'un visage parmi tant d'autre après tout. Il rangea le téléphone dans son sac avant de soupirer bruyamment. Il se mit à marcher et à franchir les barrières de son nouveau lycée, celui qu'il avait choisit pour accéder à sa vengeance. Il n'en voulait pas réellement à Akashi et au reste de la Génération Miracle. Il cherchait simplement à comprendre ce qui avait conduit ces garçons à se comporter de manière aussi infâme avec l'un des leur. Pourquoi tant de mépris ? Est ce là les valeurs que Teiko et lui leur avaient enseignées ? Le fair play ? C'est juste un mot pour faire joli dans le dico ?

Shuzo piaffa d'agacement alors qu'il se dirigea dans les bâtiments. On lui avait indiqué le numéro de sa classe. La 1A. Il avait mémorisé le numéro de sa salle et il s'y dirigeait d'un pas énergique pour ne pas débuter cette journée par un retard. Après quelques minutes d'hésitation il réussi à trouver la salle de classe qui était la sienne et après une brève présentation par le professeur, il prit place sur une table au fond de la classe. Parfait.

Rependre les cours en japonais avait quelque chose de déstabilisant. Tout était différent des Etats Unis..... Himuro était lui aussi de retour au Japon, dans un lycée d'Akita, le même que Murasakibara d'ailleurs. Est ce que son ami expatrié des Etats Unis ressentait les mêmes choses que lui face à la différences d'enseignement ?

La sonnerie qui annonçait l'heure du repas venait de retentir et Shuzo rangea ses affaires dans son cartable. Ses camarades de classe ne venaient pas lui parler... il ne leur en voulait pas. Il aurait sans doute fait la même chose à leur place. Et puis pour l'heure il avait quelque chose à faire... ou plutôt quelqu'un à retrouver !

Shuzo se dirigea vers un groupe de fille de sa classe qui étaient occupées à déballer leurs bentos joliment décorés. Il s'excusa de les interrompre et les trois jeunes filles rougirent légèrement en le voyant les accoster

« S'il vous plaît.... Je cherche un élève de seconde. Tetsuya Kuroko. Vous ne savez pas où je pourrai le trouver ? »

D'une voix un peu trop nasillarde, l'une d'elles lui répondit sans se défaire des rougeurs de ses joues. Pauvre chérie... inutile de rougir ainsi, tu n'étais pas le genre de personne qui intéressait le capitaine arc-en-ciel.

« Je... je crois qu'il fait parti du club de basket.... tu devrais demander à Kiyoshi-kun... Il doit le connaître »

Kiyoshi-kun ? Ha ! Le pivot du club de basket, d'après les informations que Nijimura avait pu glaner à droite et à gauche. Il regarda dans la direction indiquée par la fille lui ayant répondu. Cette dernière lui indiquait un garçon massif qui s'éloignait dans le couloir. Shuzo remercia les filles d'un signe de la main avant de se mettre à courir en direction du garçon

« Kiyoshi ! Hey ! Kiyoshi !! »

Il le rattrapa facilement et se mit en face de lui, redressant l’anse de son sac sur son épaule

« Salut ! Je suis Nijimura. On est dans la même classe. J'étais au collège Teiko avant... Je cherche Kuroko, tu pourrais me dire où le trouver ? »

Le pivot de Seirin avait l'air conforme à l'idée que Shuzo s'était faite de lui d’après les vidéos qu'il avait vu et les articles qu'il avait lu. Sympathique et jovial. Voila les deux adjectifs qui pouvaient le qualifier. D'après ses dires, Kuroko se trouvait sur le toit en train de manger avec Kagami et d'autres mecs de l'équipe de basket.

Shuzo acquiesça d'un signe de tête avant de prendre la direction indiquée. Quelle allait être la réaction de Kuroko en le voyant ? Peut être que Shuzo aurait dû lui envoyer un message sur son portable pour l'avertir de son retour au japon et de son inscription à Seirin. Bah... ça servait à rien de regretter maintenant qu'il était là.

Shuzo soupira et ouvrit la porte qui menait sur le toit. Plusieurs petits groupes d’élèves étaient en train de partager leur repas. Et puis au loin, un peu à l'écart, la tignasse ébouriffée de cheveux bleus turquoises trancha avec le reste des têtes aux cheveux sombres. Sans l'ombre d'une hésitation, Nijimura avança vers le groupe de Kuroko. Il s’arrêta lorsqu’il fut en face de lui et que ce dernier releva enfin son regard azuré pour le regarder

« Kuroko.... Je suis de retour... »




CAPACITE DU JOUEUR


Le poste de prédilection de Njimura est celui d'Ailiers Fort. Un poste qu'il occupera sous les couleurs de Teiko tout le temps qu'il portera le numéro 4 et le rôle de capitaine.

A ce poste, les principaux atouts de Shuzo sont sa vitesse et sa grande maîtrise dans les dribbles. Excellent avec une balle à la main, il ne lui arrive qu'en en rare occasion de perdre le ballon. Il est un joueur avec une dextérité exceptionnelle qui arrive à observer tout autour de lui pour prendre les meilleures décisions et ce même quand le jeu est très rapide.

Sa spécialité est sans conteste les drives. Il a une force de pénétration des lignes adverses absolument redoutable. Difficile à anticiper et à contrer, quand Shuzo se lance dans son drive maitrisé à la perfection, il en devient presque inarrétable. Loin d’être une joueur perso, il finit en général ses drives par des passes pour des joueurs mieux placés que lui dans l'action qu'il souhaite faire participé à l'attaque. Mais il lui arrive tout aussi bien de dunker ou de finir l’action en simple lay up.

Après avoir passé le flambeau à Akashi, Nijimura occupera le poste d'Ailier sous le numéro 9 du club pendant une demi année, juqu'à son départ pour les Etats Unis. Un poste qui lui convient aussi bien et dans lequel il participera à la remontée du ballon en cohésion avec le meneur de l'équipe à savoir Seijuro lui même. Il conservera toutefois ses attributs de jeu fétiches qui sont : vitesse, précision, dextérité et attaques incisives.







  • Pseudo : Izuki !
  • Âge : Plus que vous !
  • Comment avez-vous découvert le forum ? .....
  • Votre avis sur le forum ? Ca serait mieux si c'était Izuki sur la bannière XDDD
  • Votre présence sur le forum ? All days
  • Code de validation :

(c) crédit


(c) codée par Tsu-chan






Dernière édition par Nijimura Shuzo le 02.06.15 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]   02.06.15 13:59

Shuzo-kun Tu es de retour

C'était pas juste de me faire une surprise chelou comme ça ;;
J'ai eu une grande monté d'émotion toussa ;;

Finis vite tes RP qu'on puisse en faire )o)




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]   02.06.15 18:05

Nijimura-san ! *///*

J'espère avoir droit à mon RP avec mon ancien capitaine !

Bon et puis, avouons que cette fiche est trop bien, j'adore l'histoire de Niji et ton test RP !



I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]   07.06.15 16:40




Wan wan!
Tu es validé(e) !

Avis de Tsubaki: Franchement, j'ai besoin de mettre un avis de 3 kilomètres? Comme j'ai préalablement lu ta fiche ( et relut ta fiche ), je n'ai rien à y redire pour les problèmes d'histoire, de chronologie et tout ça ! Tu feras un bon Senpai arc-en-ciel ! On se croisera forcément au détour d'un couloir ou un club de basket. Re-rebienvenue parmi nous ~

Avis de Satsuki : Bon, j'avoue avoir eu un délire solitaire où tu retrouvais Haizaki à Fukuda ... Mais tu as choisi le clan des tomates, soit. C'est ton choix, je juge pas mais sache que je-suis-extrêmement-déçue-en-tant-que-fangirl-de-ne-pas-être-contentée. Quand je pense que tu chouinais parce que tu ne voyais pas ton TC arriver ... Haha ! Tu as eu le DC et le TC avant moi, la prochaine fois que tu me fais un coup pareil, c'est lancé de tomates fourrées aux cailloux. Sinon, la fiche est nickel, bien complète, réaliste et bla bla bla ... Pas trop de compliments. J'ai hâte de te voir en RP avec Tatsu cela dit ! Tu as ma validation, bon RP ♥

Avis de Tatsuya: Tu sais déjà ce que j'en pense ! Fiche complète et agréable à lire, je trouve que tu as bien saisit le caractère de Nijimura et tu as fait des efforts de recherche pour certaines anecdotes (genre le scooter, je le savais pas avant de lire ta fiche!). Alors, évidemment, tu as ma validation o/



(c) codée par Tsu-chan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rainbow Captain in the air [ TERMINEE ]
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» Recherche: Captain Cortez
» Rainbow Quest
» Captain Marvel - Walter Lawson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-