The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Did you say pool? [PV Jun-chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Did you say pool? [PV Jun-chan]   16.06.15 15:46


Did you say pool?
feat. kohaku

Depuis que Wei était arrivé au Japon, une certaine routine s'était installée dans sa vie de lycéen. Au début d'année, il avait sa chambre pour lui tout seul. Il pouvait faire ce qu'il voulait en quelque sorte. Il pouvait mettre dans la musique sans ses écouteurs, mais à moindre volume tout de même. Il pouvait étaler ses affaires mais il n'était pas bordélique pour autant. Il avait donc toute la place qu'il voulait. Ses journées en semaine se résumaient au cours puis à l'entraînement après les cours. Il déjeunait et dînait avec quelques camarades de sa classe puis il revenait dans sa chambre pour faire ses devoirs. S'il ne voulait pas être à la ramasse, il devait sérieusement travailler son japonais.

Mais tout ça, c'était avant.

Avec l'arrivée d'Himuro, il avait du changer certaines habitudes. Il ne prenait plus toute la place dans la chambre, devait utiliser ses écouteurs pour écouter ses cours ou de la musique. À tour de rôle, l'un devait réveiller l'autre pour se préparer à aller en cours. Bien qu'ils semblaient de caractère différents, ils s'entendaient plutôt bien au final et pouvaient discuter jusque tard dans la nuit jusqu'à ce qu'ils s'endorment.

Seuls les week-end ne changeaient pas. Tatsuya rentrait chez lui pour être auprès de sa famille et Wei restait au dortoir. Il n'en éprouvait aucune jalousie, il s'y était préparé de toute façon. Pour combler un peu, il passait pas mal de temps sur skype avec ses frères et au téléphone avec ses parents lorsque c'était possible. Une vieille habitude qu'il n'avait pas perdue en venant ici était ses séances régulières de natation.

Le samedi après-midi et le dimanche matin, il y allait pendant une heure ou deux selon son humeur et faisait de nombreuses longueurs, dans différents nages. Ses bras et jambes étant longues, il nageait plutôt. C'est cette pratique du sport qui lui avait permis d'être aussi grand en si peu de temps. Il en faisait depuis le collège mais n'avait jamais eu de réelles ambitions, d'essayer d'atteindre les nationales ou quelque chose comme ça. À cette époque-là, il s'ennuyait encore un peu malgré tout.

Mais pour en revenir à la natation, comme tous les samedis – ou presque – il préparait son sac de sport. Il avait déjà enfilé son maillot de bain et mit bonnet, lunette et serviette dans son sac. Après quelques instants de réflexion, il emporta également son nécessaire de toilette. Ainsi, il n'aura pas à prendre de douche une fois rentrée à l'internat. Lecteur de musique en main et son dans les oreilles, Liu quitta finalement l'internat, salua le concierge qui le connaissait bien désormais et se dirigea vers l'arrêt de bus près du lycée. Il n'attendait pas très longtemps qu'un bus arrivait.

La piscine où il se rendait se trouvait un peu à l'écart de la ville, puisque celle en centre-ville était particulièrement bondée à cette heure-ci. Impossible pour lui de nager tranquillement avec le nombre de bambins qui pataugeaient dans l'eau. L'étudiant étranger avait donc du faire quelques recherches et fut contraint de partir dans une piscine. Elle était moins grande, certes, mais elle était particulièrement tranquille. Et la plupart des personnes dans le grand bassin étaient là pour s'entraîner ou faire un peu de sport. Le trajet était plus long – trente minutes environ – mais ça valait le détour tout de même.

Il descendit à son arrêt habituel, entra dans la bâtisse, salua la jeune femme à l'accueil – il était un habitué désormais et avec sa taille, difficile de le rater avec ses deux mètre – paya son entrée et partit se changer dans les vestiaires. Il rangea ses affaires dans un casier, et munit de son bonnet et de ses lunettes, rejoint les bassins.

Il n'y avait pas grand monde aujourd'hui comme il s'y attendait. Il y avait déjà quelques personnes dans le grand bassin. Le chinois passa sous la douche et entra dans l'eau directement. Lunettes sur le nez, il s'échauffa d'abord en faisant quelques brasses, réchauffant ses muscles petit à petit. Puis, il y alla plus franchement, nageant le crawl sur un kilomètre. Il fit une pause avant sa prochaine série et se posa quelques secondes. Enlevant ses lunettes, il passa ses mains sur son visage et étira ses bras dans son dos. Le nageur, ou plutôt la nageuse dans le couloir à la suite du sien s'arrêta aussi. Il n'y prête pas attention au début, mais il reconnut la demoiselle.

-Kohaku-san ? Osa-t-il demander.

Il esquissa un sourire en voyant son visage en entier, confirmant son identité. Il l'avait déjà vu plusieurs fois au lycée, étant connu pour être une joueuse exceptionnelle de basket. Kohaku Junko était l'équivalent féminin de Murasakibara, le pivot de la Génération des Miracles. Titulaire sous les ordres d'Amy la capitaine, elle se faisait remarquer de par sa grande taille, dépassant presque toutes les filles dans son équipe. Vu de près comme ça, elle faisait la même taille que Tatsuya.

-Si je m'attendais à te voir ici, continua-t-il pour engager la conversation. Tu viens souvent ici pour nager ?


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   21.06.15 0:30

Did you say pool ?
Wei-tan



Enfin le week-end ! Junko n'attendait que lui, avec une impatience qu'elle avait eu du mal refouler tandis que les jours avançaient dans la semaine, d'une lenteur tout bonnement horripilante pour certains d'entre eux. Alors que la châtain ne rêvait que de son lit dans sa chambre personnelle, de pouvoir jouer avec ses petites sœurs et de voir ses parents, elle s'était morfondue dans cette succession hebdomadaire avant de pouvoir fêter à sa façon la fin de la semaine.

Elle avait retrouvé avec joie son lit, ses peintures inachevées et surtout son maillot de bain. A vrai dire, la pivot était purement sentimentaliste avec ce vieux bout de tissu usé qui avait vu ses plus belles années. Il était pour elle, la figure chanceuse de ses victoires en natation. Junko adorait nager. Depuis son enfance, elle arpentait les bords de piscine, que ce soit pour le plaisir ou au cours d'une compétition.

Parfois, ses parents venaient regarder leur fille aînée, féliciter sa victoire ou réconforter sa défaite. Junko n'était pas une aussi bonne Miracle en natation qu'en basket. Elle gagnait et perdait comme tout le monde, sans réelle distinction des autres nageuses. Naturellement, sa grande taille lui procurait quelques avantages non négligeables surtout pour vaincre au dernier moment.

Et c'était justement pour cette raison que la fille des Kohaku voulait vite rentrer chez elle. Elle voulait nager. Elle voulait enfiler son vieux maillot de bain, typiquement scolaire en fait et se sentir porter quelques heures par l'eau chlorée. Effectuer suffisamment de longueurs pour en avoir mal aux bras et aux jambes. Nul désir de s'entraîner au vu d'une compétition, juste passer du temps. Son sac sur l'épaule, la châtain avait couru jusqu'au centre d'un quartier réputé pour sa tranquillité. Pas celui qu'elle fréquentait habituellement mais qu'elle connaissait tout de même, pour y avoir plusieurs nagé avec ses petites sœurs. Comme c'était plus calme ici, les jumelles préféraient apprendre à nager dans ces bassins-là. Elles étaient si mignonnes avec leurs petites bouées et leurs petites planches ~

Ses lunettes sur le nez, Junko s'immergea dans l'eau avec un petit saut parfaitement maîtrisé. Les bras bien tendus, le contact avec l'eau fut tout de même brutale mais elle était tellement euphorique de nager que ce sentiment dépassait tout ! Un bras après l'autre, elle filait dans la piscine à une vitesse sans doute trop rapide dès le début, si bien qu'à son demi-tour, Junko sentait déjà son cœur battre trop vite. Inconsciente, l'adolescente ne s'était pas convenablement échauffée. Ah, ses muscles allaient forcément lui mal ce soir …

Réduisant la cadence, la grande nageuse déployait ses bras et jambes comme on lui avait appris autrefois. « Tu es trop rapide Junko, pense à respirer ! » s'entêtait à répéter son ancien professeur, un ancien nageur qui n'avait jamais vraiment vu sa carrière décoller. Parfois, la lycéenne entendait encore cette rengaine quand inconsciemment, elle oubliait de reprendre de l'oxygène pour remonter correctement à la surface, préférant user de sa force pour sortir sa tête de l'eau. Un défaut qu'elle avait du mal, encore aujourd'hui, à corriger tant l'habitude était bien ancrée.

Sans savoir comment, Junko retrouva le bord de la piscine, s'y agrippant comme un chaton ayant goûté brutalement l'eau. Elle se hissa un peu, à l'aide de son bras gauche, et retira ses lunettes de l'autre main. Le souffle un peu court, elle ferma les yeux afin de calmer les battements de son cœur.

A la mention de son nom, la jeune fille rouvrit les yeux et regarda en direction du couloir d'à côté. Très surprise d'y découvrir un homologue basketteur. Et pas n'importe lequel en plus ! Liu Wei, le colocataire du garçon qui hantait son cœur. Refermant la bouche, consciente que l'aspect « carpe » qu'elle offrait n'avait rien d'intelligent, elle pivota pour le regarder sans avoir à tourner la tête.

« Liu-senpai ! Je ne pensais pas te croiser ici ! En fait, je ne savais même pas que tu nageais ... »

Ah, ses bras lui faisaient mal, Junko avait vraiment trop tiré dessus. Oui, elle regrettait vraiment sa rapidité à aller nager sans préparation …

« Mais cette piscine est plutôt éloignée des dortoirs … Tu cherchais aussi la tranquillité ? C'est vrai que le quartier est relaxant et les enfants ne sont pas encore tous là, ça peut devenir assez bruyant ! »

Junko esquissa un grand sourire, elle appréciait beaucoup le chinois du peu qu'ils se croisaient à Yosen. Mais la maturité du plus grand était reposante et se découvrir des points en commun avec lui ne lui déplaisait pas !

« A moins que tu sois un habitué, je ne viens pas assez souvent pour te croiser »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   27.06.15 7:47


Did you say pool?
feat. kohaku

Nager n'était pas son sport favori mais il fallait que ça avait un petit côté relaxant. S'il avait été tout seul dans la piscine, il aurait fait la planche et se serait laissé dérivé lentement, laissant ses muscles se détendre, son corps flottant sur l'eau. Surtout que son corps était plutôt. Alors là, il ne pouvait décemment pas le faire, surtout en présence d'une connaissance. Bref, ils n'était pas forcément proches mais ça le faisait moyen tout de même. Surtout que ce n'était pas n'importe qui quelque part. Il s'agissait l'une des meilleure joueuse dans le basket féminin. Kohaku Junko, la pivot de la Génération des Miracles. L'équivalent de Murasakibara. Pouvait-elle lui tenir tête sur le terrain ? Il y avait quand même une sacrée différence de taille entre eux.

-Liu-senpai ! Je ne pensais pas te croiser ici ! En fait, je ne savais même pas que tu nageais ... 
-Moi non plus je ne savais pas que tu nageais, répondit-il.

Lui non plus ne savait pas qu'elle nageait. C'était équitable.

-Mais cette piscine est plutôt éloignée des dortoirs … Tu cherchais aussi la tranquillité ? C'est vrai que le quartier est relaxant et les enfants ne sont pas encore tous là, ça peut devenir assez bruyant ! 
-Ici, c'est plutôt tranquille. Il n'y a pas grands monde la plupart du temps, aru.

Il avait arrêté de compter le nombre de fois où il avait du arrêter sa course lorsque des enfants passaient devant lui, ou bien le nombre de fois où il avait reçu un coup de coude ou un coup de pied. Cette piscine était une bénédiction, bien qu'elle ne soit pas aussi bien équipée que celle du centre-ville. Là-bas, il y avait un très grand plongeoir avec plusieurs niveaux. Ici, on se contentait d'un seul, ce qui était largement suffisant. Il n'avait jamais vu personne l'utiliser jusqu'à présent.

-A moins que tu sois un habitué, je ne viens pas assez souvent pour te croiser.
-Je suis un habitué ici, oui.

Il lui rendit son sourire, et fit des efforts pour ne pas détacher son regard du sien pour aller se balader ailleurs. Il savait rester impassible quand il le fallait et là, il en avait bien besoin ! Du haut de son 1m83, Junko avait le corps bien bâti et cet état des faits était encore plus évident avec son maillot de bain qui moulait ses formes. Bon sang de bois, Liu était un jeune garçon de 17 ans en bonne santé, c'était tout à fait normal de regarder un peu les corps des filles non ? Mais bien élevé, surtout qu'il élevait pratiquement ses frères, il avisa son regard ailleurs que sur les courbes de la nageuse.

Et une rumeur courrait que la jolie brune était indéniablement attirée par son colocataire de chambre, Himuro Tatsuya. Même s'il était un garçon, il devait avouer que l'arrière de l'équipe était un ikemen comme il le dise ici et bon nombre de demoiselles se retournaient lorsqu'il passait dans les couloirs. Ajouter à cela ses manières de gentleman, sa popularité avait monté en flèche à Akita. Il ne comptait même plus le nombre de fois qu'il avait reçu des lettres d'amour ou des déclarations. Wei n'était pas jaloux pour le moins du monde. C'était comme ça et il n'y pouvait rien. Mais s'il devait avouer son genre de filles, ce serait sans doute une fille qui aime rire et sourit beaucoup. Une fille qui illuminerait ses journées.

-Tu fais de la natation depuis longtemps, aru ? J'en fais le week-end pour m'entraîner un peu et ne pas me rouiller, continua-t-il pour faire durer un peu la conversation.

La surplombant de sa hauteur, il passa sa main dans ses cheveux mouillés, décalant une mèche de cheveux sombres plaquées sur son front et pencha la tête sur le côté.

-Tu m'as l'air bien essouflée. Tu t'es échauffée avant, aru ? Parce qu'il me semblait que tu nageais assez vite.

Pendant son petit échauffement, il avait remarqué que le nageur – enfin la nageuse maintenant - dans le couloir à côté nageait à une vitesse assez conséquente. Dans les sports, il était important de réchauffer ses muscles avant de les soumettre à un effort très important et insentif, au risque de se récolter une crampe ou de se froisser un muscle. Et se blesser n'était pas forcément dans les plans de n'importe quel sportif de haut niveau. Surtout s'il aimait le sport qu'il pratiquait.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   30.06.15 18:51

Did you say pool ?
Wei-tan



Junko avait parfois un peu de mal à parler avec les garçons. Sa grande taille contrastait drastiquement avec son caractère de gentille fille, toute douce et ouverte qu'elle n'avait pas forcément conscience d'être. La châtain souhaitait simplement être agréable à tout le monde. Elle ne savait pas pourquoi mais parlez avec Wei était très simple. Le chinois partageait déjà sa passion de la natation, un trait en commun qui facilité beaucoup de choses. De plus, il était simple, sans prise de tête … Un bon interlocuteur.
La pivot ne savait pas grand-chose de lui. Elle l'avait déjà vu jouer au basket, évidemment, et reconnaissait qu'il était fort. Et elle n'était pas contre l'idée d'en savoir plus tellement ce garçon avait l'air gentil et agréable.

« Hééé, tu viens souvent alors … je viens surtout avec mes petites sœurs, je préfère qu'elles apprennent à nager tranquillement »
Surtout que surveiller deux filles comme ces démones demandait une vigilance que les bassins tranquilles de cet établissement pouvait offrir. Elles étaient bruyantes aussi alors autant venir quand il n'y avait pas beaucoup de monde.

Fatiguée certes, mais pas assez pour oublier sa force naturelle, Junko se hissa sur le rebord, ne laissant que ses pieds dans l'eau. Elle attrapa son coude avec sa main gauche et commença à tirer pour enfin s'échauffer.

« J'ai commencé assez jeune oui ! J'aime énormément nager mais depuis que j'ai commencé le basket, je nage plus ou moins souvent, ça dépend de mon emploi du temps »

Et à vrai dire, le week-end, la châtain avait surtout envie de se reposer, de faire la grasse-matinée, de penser à elle. Elle aimait s'installer devant sa toile pour peindre des paysages qu'elle imaginait ou qu'elle avait déjà vu. Sa plus grosse fierté depuis son emménagement à Yosen était un tableau enneigé dans lequel s'ébattait des chats, jouant avec les flocons blancs. Et même si c'était peut-être étrange à dire, Junko avait très envie de l'offrir à Tsubaki, sa sans aucun doute meilleure amie. Les chats lui rappelait la courageuse rose … Si ce tableau pouvait aider à renouer le contact, elle en ferait une dizaine de copies !

La nageuse changea de bras, grimaçant un peu par moment. Sa bêtise de tout à l'heure commençait à se faire sentir, elle allait le regretter. Elle sourit un peu à Wei avant d'avouer sa faute, les yeux baissés et la voix à peine audible.

« Je n'ai pas nagé depuis longtemps … Disons que je suis allée un peu vite … J'ai été assez inconsciente ... »

Elle étira ses bras bien au dessus de sa tête et cherche ensuite à attraper ses mains dans son dos. Un jeu d'enfant maintenant, surtout avec ses longs bras. Enfant, ça lui demandait plus de temps. Une de ses articulations craqua brusquement et Junko grimaça un peu.

« Ah, désolée … Je n'aime pas trop ce bruit ... »
S'activant à bouger sa nuque dans tous les sens, la demoiselle s'arrêta pour regarder son homologue chinois.

« Et toi, Liu-senpai ? Tu nages depuis quel âge ? »

Il avait l'air d'être un bon nageur, Wei devait avoir de l'expérience dans la natation …







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   08.07.15 19:28


Did you say pool?
feat. kohaku

Wei s'humecta les lèvres, goûtant à l'eau légèrement chlorée de la piscine. Cela devait faire une bonne dizaine de minutes qu'il était là et il commençait déjà à avoir soif. Même s'il était déjà dans l'eau, il se déshydratait facilement lorsqu'il nageait. Il n'avait jamais compris pourquoi d'ailleurs. Alors qu'au basket, il transpirait comme un bœuf mais ne ressentait pas une envie urgente de boire. Il s'était habitué, avec le temps, surtout que les entraînements de la coach pouvaient être infernaux par moment. Tout dépendait de ses humeurs. Du coin de l'oeil, il regarde Junko se hissa sur le rebord de la piscine et, les pieds toujours dans l'eau, commença à s'échauffer, étirant ses bras.

La jolie brune lui apprit donc qu'elle avait commença la natation bien avant le basket. Mais désormais le sport de balle prenait plus temps – trop peut-être ? - que le sport aquatique, et qu'elle le pratiquait de moins en moins. Et comme il l'avait bien remarqué, elle avoua qu'elle avait nagé bien trop vite, et sembla ruminer sur son inconscience. Comme cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas nagé, peut-être qu'elle était tellement pressée qu'elle n'avait pas spécialement réfléchi. La natation avait du, ou devait être encore une passion, un plaisir pour elle malgré sa reconvertion dans le basket. Le chinois la trouvait bien chanceuse d'avoir quelque chose qui lui tenait tant à cœur. Il n'était pas autant attaché à quelque chose, pour sa part.

Un léger craquement se fit entendre alors que Kohaku continuait à s'étirer. Au fil du temps, Liu se mit à l'imiter. Il décolla son dos du mur de la piscine, joignit les mains et tira ses bras vers le haut, faisant travailler sa colonne vertébrale. Avec ses longs bras, il pouvait également les attraper dans le dos, et les maintenait 20 bonnes secondes chaque côté. Il fit rouler ses épaules et sentit ses articulations beaucoup moins tendues et raides que précédemment.

-Et toi, Liu-senpai ? Tu nages depuis quel âge ?

L'étudiant étranger se massa la nuque quelques instants.

-Quand je suis entré au collège, je crois. Mes parents voulaient que je fasse du sport, aru.

Particulièrement maussade et terne à cet époque, ses parents avaient jugé bon qu'ils participent à un club pour le sortir un peu de son quotidien. Ce fut en première année de collège, après avoir entamé la natation qu'il avait eu une soudaine poussée de croissance. Il rattrapait bientôt ses aînés avant de les dépasser d'une tête, minimum.

-C'est en deuxième année que j'ai commencé le basket. Ça avait l'air sympa, jouer en équipe et tout. Et avec ma taille, c'était plutôt facile, continua-t-il.

En trois ans, Liu avait pris entre trente et quarante centimètres. Il ne se souvenait plus de sa taille exacte. Mais toujours était-il qu'il avait longtemps été le plus grand parmi ses amis. Il dépassait désormais son père et servait d'arbre la plupart du temps à ses frères cadets. Surtout au petit dernier.

-Et pourquoi tu as commencé le basket, aru ? C'est complètement différent de la natation. Le changement n'a pas été trop brusque ? Demanda-t-il en la regardant.

Il l'écouta attentivement répondre à sa question, ses mains balayant la surface tranquillement, des vagues troublant la tranquillité de la surface de l'eau. Et voir toute cette eau devant lui, lui donnait vraiment soif. Après avoir répondu à sa question, Liu se hissa également sur le bord de la piscine mais se mit debout cette fois-ci. Il dominait la pivot de Yosen de toute as hauteur.

-Je vais aller me chercher quelque chose à boire au distributeur, aru. Tu veux quelque chose ?

Même si elle refusait, il allait tout de même lui acheter quelque chose. Une fois sa réponse obtenue, il s'approcha de ses affaires, s'empara de sa serviette pour s'essuyer sommairement avant de prendre son porte-monnaie. Il passa rapidement son regard sur les boissons encore en vente. De canette de café en passant par le yaourt à boire, il y avait de tout. Cette piscine était sûrement la seule qui proposait des snacks et des boissons. Il y avait un petit espace aménagé pour faire une petite pause et Junko devait l'attendre là-bas. Il arrêta son choix pour un jus de pomme pour Junko – une valeur sûr – et un jus d'orange pour sa pomme. ( Izuki, sors de ce corps. )

Il revint avec les boissons et s'assit sur l'un des bancs en plastique bleu, aux côtés de la jolie brune puis lui tendit sa part.

-Tu viens de Teiko aussi ? Pourquoi Akita ? C'est super loin, aru. Et il y a moins de neige là-bas. Ici, c'est une horreur de ce que j'ai entendu, plaisanta-t-il pour détendre l'atmosphère.

Avant de venir au Japon, il avait fait quelques recherches sur la ville où il allait étudier et fut assez impressionné de voir la quantité qu'il pouvait avoir ici. Surtout qu'il neigeait beaucoup plus tôt dans le nord que dans le reste du pays. Il s'était même demandé si ça n'avait pas été une catastrophe naturelle lorsqu'il vit les photos en plein hiver. Même là où il habitait en Chine, il n'y avait pas autant de neige.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   12.07.15 1:33

Did you say pool ?
Wei-tan



Tout en s'étirant, Junko regardait discrètement Wei. Son senpai était beaucoup plus gentil qu'il ne le laissait penser au lycée. S'ils s'étaient mieux parlés avant, leurs points en commun se seraient probablement occupés de les rapprocher davantage. La châtain n'avait rien contre les filles mais des amis garçon étaient reposant. Pas de chichis, pas de crêpages de chignons. Et puis le chinois semblait en avoir dans le cerveau, ça devait être vraiment agréable de parler avec lui.

Oh, comme elle aimerait qu'il lui parle de son pays. Un peu stupidement, Junko imaginait de grandes forêts de bambous avec des petits pandas trop mignons mais la Chine devait être en vrai bien différentes. La culture, les habitants … Tout un univers à découvrir.

Très intéressée de l'écouter parler de sa propre découverte du basket, la pivot arrêta quelques instant de s'étirer. De toutes façon, elle était certaine à 100% d'avoir des crampes de malade demain matin. Et c'était plus polie de sa part de prêter toute son attention à son homologue quand il parlait.

« Le basket semble être fait pour toi »

Cette constatation s'appliquait aussi à elle cela dit. Habituée à avoir une tête de plus que les autres filles, les remarques lui étaient passées au dessus quand elle avait commencé le basket. Elle était enfin utile et bon sang, que jouer en équipe lui plaisait ! Le basket était devenue une vraie passion. Elle ne pouvait plus s'en passer.

Junko cligna des yeux, un peu étonnée de la question. Wei semblait vraiment intéressé, il ne posait pas juste la question pour rendre la politesse. La pivot se mit à réfléchir un peu sur ses motivations de l'époque et regarda l'étendue bleue devant elle.

« J'ai commencé au collège aussi. Je cherchais en quelque sorte un sport qui me permettrait d'être dans une équipe, sans avoir le côté solo de la natation. Parce que même en équipe, quand tu nages, tu es seul. Alors que sur un terrain, je suis avec les autres filles et c'est comme ça tout le match »

Et puis sa taille lui donnait un sacré avantage. Son coach l'avait remarqué et avec son aide, la Génération Miracle avait fait parler d'elle. Et non, il n'y avait pas que les garçons. Les filles aussi envoyaient du pâté. Et maintenant à Yosen, les choses continuaient dans ce sens.

Plongée dans ses pensées, elle sursauta un peu en voyant le garçon debout près d'elle. Quand avait-il bougé ? Une fois sa question posée, Junko s'empressa de secouer les mains.

« Ne dépense pas ton argent pour moi !! Franchement ce n'est pas la peine ... »

Comme si ce qu'elle allait dire allait empêcher le brun d'agir à sa guise … Encore un qui tenait à lui payer quelque chose sans son consentement … C'était une manie dans l'équipe masculine ou juste un effet de groupe dans la chambre que se partageait les deux garçons en question ?

Tout en soupirant, la lycéenne se leva à son tour pour attraper sa serviette. S'essuyant sommairement, elle se posa ensuite sur un banc bleu un peu à l'écart des bassins et attendit. Son jus de pomme dans les mains, elle remercia Wei et décrocha la petite paille en plastique pour l'enfoncer dans l'opercule de la brique.

« Je crois que c'est un truc de pivot d'aller dans le même collège et de finir dans le même lycée … On ira peut-être dans la même université qui sait … »

Aussi amusant qu'effrayant … Son diplôme en poche, elle allait pouvoir annoncer fièrement qu'elle avait passé 6 ans près du violet goinfre. Un record.

« Mes parents sont venus ici à cause de leurs travail. Comme mes petites sœurs restaient avec eux, je me voyais mal leur demander de me débourser de l'argent pour rester à Tokyo. Akita est une belle région … beaucoup moins de neige surtout ! »

Junko se mit à rire avant de se reprendre. Oui, elle aimait bien Akita. Même si elle aurait préféré rester avec ses amies … Oh, elle en avait ici aussi comme Amy, qu'elle adorait plus que tout. Mais Tokyo restait encore sa ville fétiche dans laquelle ses souvenirs étaient ancrés.

« Et toi, Liu-sempei ? La Chine n'est pas à côté non plus … Tu as des frères si je me souviens bien … Ils ne te manquent pas trop ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   16.07.15 12:09


Did you say pool?
feat. kohaku

La paille s'enfonça dans la brique de jus en faisant un petit « pop » puis il la porta à ses lèvres et aspira le liquide orange, l'acidité sucrée envahissant lentement ses papilles. Liu avait été frappé par la quantité impressionante de distributeurs automatiques au Japon. Il n'y en avait pas autant dans son pays origine. Et ce que proposaient les machines automatisées étaient encore plus impressionnantes. Du jus de fruit basiques, au coca, en passant par du thé vert, il y en avait pour tous les goûts. Et cette règle ne s'appliquait pas qu'aux boissons mais aussi aux snacks. Chips, paquet de cookie, kitkat aux parfums diverses et variés, maiubo et autres bonbons du même genre. Les japonais adoraient tester de nouvelles saveurs, semble-t-il.

Lorsque Junko parla, de façon implicite ceci dit, de la venue des deux pivots de la Génération des Miracles fréquenter le même collège ET le même lycée, une petite idée lui titilla doucement. Était-ce vraiment du au hasard ? Il y avait bon nombre de lycée avec des équipes de haut niveau à travers le Japon. L'un comme l'autre, ils auraient très bien pu aller ailleurs comme Shutoku ou Rakuzan. Mais il avait fallu qu'il vienne à l'autre bout du pays, dans le Nord se cailler les fesses à Akita. Cependant, il fut à moitié étonné d'apprendre que la jolie brune était venue ici à cause du travail de ses parents. Elle aurait effectivement très bien pu rester à Tokyo – Wei imaginait mal les parents de Kohaku refuser quelques chose à leur fille – mais elle avait préféré suivre le mouvement. Ce n'était pas étonnant en soi. Elle n'avait que 16 ans pour l'instant, et même si elle était suffisamment mature pour vivre seul, les parents restaient le cocon protecteur malgré tout qu'on ne souhaitait pas encore quitter à cet âge-là. Enfin, lui pouvait parler sur cet aspect.

-Et toi, Liu-sempei ? La Chine n'est pas à côté non plus … Tu as des frères si je me souviens bien … Ils ne te manquent pas trop ?

Encore quelques gorgées et Liu termina son jus d'orange. Le regard fixé sur les bassins occupés par les autres nageurs, ses pensées volèrent au de-là de la frontière japonais et s'échouèrent sur le territoire chinois, là où sa famille était restée. C'est sûr que la distance Akita-Tokyo était moins importante que Akita-Chine. Mais bizarrement, il ne souffrait pas trop le mal du pays. Il était bien entouré et trop occupé pour songer trop souvent à son pays natal.

-C'est plutôt moi qui leur manque. Enfin, ça n'empêche pas l'inverse. J'ai 4 frères plus jeunes et parfois casse-pied mais ça ne m'empêche de m'entendre avec eux, aru.

Il avait un petit frère du même âge que Jun, des jumeaux de 13 ans et le dernier avait 8 ans. C'était une sacrée famille nombreuse pour une famille chinoise. Alors qu'il écrasait l'emballage du jus, quelque chose lui dérangeait.

-Comment tu sais que j'ai des frères ? Tatsuya t'en as parlé ? Lui demanda-t-il.

Il ne se souvenait pas avoir mentionné sa famille nombreuse à qui que ce soit, hors mis son camarade de chambre et quelques uns de ses camarades de classe. Et c'était bien la première fois qu'il parlait réellement avec Kohaku. Vraiment, il se demandait bien qui l'avait mis au parfum. Seul Tatsuya lui venait en tête. Mais là encore, est-ce que Junko avait déjà parlé au brun ? C'était possible. Après tout, il était le chaperon de Murasakibara qui venait du même collège que Junko alors, ils auraient pu se croiser dans les couloirs et discuter du géant violet. Mais pourquoi aurait-il parlé de lui ? Il n'y voyait pas grand intérêt à bien y réfléchir.

-Est-ce que tu me stalkes, par hasard, aru ? Lâcha-t-il sur le ton de la plaisanterie.

Ce n'était pas le genre de la demoiselle, il en était certain mais il avait envie de l'embêter un peu. Et quelque chose lui disait qu'il n'était pas vraiment son types de mecs. Son cœur pencherait sans doute pour un garçon serviable, gentleman, gentil et social. Un peu comme... un peu comme Tatsuya. Il avait inconsciemment décrit son colocataire. Surtout que, même s'il était un garçon, il devait que le shooting guard avait un charme indéniable, faisant tourner les têtes de toutes les filles dans les couloirs. Il recevait au moins une lettre d'amour par cette semaine dans son casier à chaussures le matin.

-Je te taquine, ajouta-t-il pour ne pas la gêner d'avantage.

Il se leva, tendit la main pour qu'elle lui donne sa brique de jus vide et partit jeter le tout à la poubelle avant de revenir sur le banc. Il étira ses grandes jambes devant et s'étira un peu.

-Le plus grand a ton âge, ensuite il y a les jumeaux qui ont 13 ans et le dernier a huit ans. Je m'entends bien avec eux en général mais les jumeaux sont parfois infernaux lorsqu'ils embêtent le plus petit.

Wei n'était pas du genre à raconter sa vie mais parler avec Kohaku avait un petit côté rafraîchissant. De plus, comme elle avait des sœurs, elle pouvait plus ou moins comprendre ce qu'il ressentait. Himuro était fils unique et n'avait jamais connu ce qu'était d'avoir une fratrie. Du moins, une fratrie liée par le sang. De ce qu'il savait, l'anneau autour de son cou représentait un lien fraternel et le « frère » en question était au Japon, à Tokyo. Un certain Kagami Taiga s'il se souvenait bien.

Le chinois se pencha et posa ses bras sur ses cuisses.

-J'imagine que tu t'entends bien avec tes sœurs, Kohaku-san, supposa-t-il en la regardant.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   21.07.15 20:42

Did you say pool ?
Wei-tan



Le déménagement avait été un peu dur en fait. Pourtant, ses parents n'avaient pas décidés de ça du jour au lendemain. Il avait fallu faire beaucoup de démarches, pour les études des filles en priorité. Transférer les jumelles dans une école primaire en cours de cycle, faire accepter Junko à Yosen. Oh, la fille aînée se débrouillait bien avec ses études, ça n'avait pas été un réel soucis en y réfléchissant bien. Les papiers remplis pour ce domaine rendus à temps, ne restait plus qu'à faire les cartons.
Un peu tous les jours pour mieux prendre la chose.

Les jumelles avaient beaucoup pleuré, prétextant qu'elles ne voulaient pas quitter leurs amies. C'était compréhensible, Junko avait ressentit ça aussi. Mais la Génération des Miracles s'était éclatée, chacune suivant son chemin ici et là. Il y avait quand même eu quelques regrets, des choses qu'elle aurait aimé dire … Mais elle avait fermé le dernier carton et était partie peu après pour Akita.

Elle n'enviait pas du tout Wei. La châtain ne se sentait encore pas vraiment chez elle ici alors changer de pays ... Le chinois faisait preuve d'une grande maturité qu'elle n'avait pas encore. La barrière de la langue lui faisait un peu peur également. Si elle se débrouillait bien en cours, ça ne voulait pas dire qu'une fois les deux pieds en territoire inconnu, elle allait pouvoir babiller avec le premier venu.
Dans un sens, elle trouvait son senpai très impressionnant.

« Comment tu sais que j'ai des frères ? Tatsuya t'en as parlé ? »

La lycéenne se sentit rougir un peu par automatisme. Comment elle le savait ? Junko tripota un peu sa brique de jus à la pomme et leva le nez vers le plafond de la piscine. Il était fort probable que ce soit sa gentille Capitaine qui l'ait mis au parfum. A vrai dire, elle ne s'en souvenait plus exactement, sa mémoire se rappelait juste qu'il n'était pas fils unique.

« Est-ce que tu me stalkes, par hasard, aru ? »

La pivot se retourna vers lui, les joues encore plus cramoisies. Jamais ! Jamais elle n'aurait plus faire une chose pareil !! Elle posa sa brique de jus de fruit avec précipitation et commença à lever les mains pour les secouer énergiquement pour démentir ce fait quand le garçon ajouta qui la taquinait.

Consciente du spectacle qu'elle avait du être ces quelques secondes, Junko baissa la tête, les joues gonflées, signe explicite qu'elle boudait un peu.

« Franchement, Liu-senpai … Je ne ferais jamais ça ! »

Contrairement au garçon qui en profitait pour laisser ses longues jambes bien tendues, la jeune Kohaku les avait replié sous le banc et les maintenant bien serré. Mine de rien, le maillot de bain était quand même bien échancré … Même si elle se doutait qu'elle n'intéressait pas vraiment Wei, il y avait des limites.

La fratrie semblait assez bien s'espacer sur les années. Ce n'était pas forcément plus mal. Bien que Junko aurait aimé avoir des sœurs ou des frères plus proches d'elle. Il y avait pratiquement 10 ans entre les deux petites et l'aînée. Du coup, elle servait souvent de baby-sitter quand ses parents sortaient. Ça ne la dérangeait pas mais si elles avaient été plus vieilles, elles auraient pu se débrouiller seules. A leur naissance, la châtain cuisinait un peu, savait prendre soin de ses sœurs et aidait ses parents pour s'occuper de la maison.
Elle aimait beaucoup ses sœurs mais il était aussi vrai qu'elles étaient un peu gâtées et ne savaient pas forcément se gérer toutes seules.

Elles se disputaient parfois pour un rien, avaient encore besoin qu'on les surveille dans leurs bains, pouvaient se montrer sacrément menteuses et douées pour les alliances … Pourtant, les jumelles avaient aussi ce côté affectueux, adorable et enfantin. Les bons côtés comme les mauvais.

« 
J'imagine que tu t'entends bien avec tes sœurs, Kohaku-san
 »

Junko sortit la paille de sa bouche pour le regarder. Wei devait comprendre ce qu'elle avait pensé à l'instant, lui-même ne devant pas être à l'abri des disputes fraternelles. Et encore, il avait plus de frères qu'elle n'avait de sœurs.

« C'est assez le cas oui. Même si des fois si elles sont un peu pestes ou retranchées dans leur monde. Parfois, oui, je me sens un peu seule »

Les jumelles avaient aussi ce truc que tous les jumeaux du monde doivent faire. Se regarder, donnant l'impression qu'elles se parlent sans utiliser de mots. Passer tellement de temps ensembles qu'elle ne compte pas sur leur grande sœur. Pour Junko, qui avait à présent d'autres occupations, elle avait parfois du mal à les comprendre, oubliant qu'elle avait eu leur âge.
Et elle n'en pouvait pas forcément en parler autour d'elle. Amy par exemple, était une petite sœur et Chris, un homme très mature. Quand ses « frères de coeur », ça ne comptait pas vraiment. La plupart des filles dans l'équipe avaient des aînés quand elles n'étaient pas filles uniques alors Junko ne pouvait pas toujours se faire comprendre.

Peut-être qu'elle avait trouvé en Wei, l'oreille attentive qui pouvait l'aider. Mais parler de ses problèmes alors que le garçon vivait loin de sa famille … Non, ça le ferait probablement souffrir. Et pas question de lui faire du mal de cette façon !

Junko étira ses bras en l'air et vida sa brique. La poubelle n'étant pas loin, elle put se permettre de la jeter directement dedans. Ça ne valait peut-être pas les trois points de Midorima Shintaro mais c'était toujours bien.

« Je t’achèterais un truc un jour … A boire ou à manger pour te rembourser »

Une petite barre de céréales ou une petite boisson. Il y avait quelques distributeurs automatiques dans la cafétéria du lycée, Junko pourrait s'arrêter à l'occasion pour lui prendre une petite friandise.

« Liu-senpai préfère une nage en particulier ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   11.08.15 16:28


Did you say pool?
feat. kohaku

Au loin, on pouvait entendre le bruit de l'eau, les battements des pieds des rares nageurs qui étaient présents dans la piscine, les babillements d'un enfant qui barbotait tranquillement dans la pataugeoire du complexe sportif. Habitué des lieux, il appréciait à sa juste valeur cette tranquillité que lui offrait cette piscine en particulier. Il pouvait nager tranquillement sans être interrompu par des enfants qui lui barraient la route et ne recevaient pas des coups de pied à tout bout de champs. Mais pendant combien de temps encore pourra-t-il profiter d'un tel privilège ? Il ne devait pas oublier qu'un jour ou l'autre, la plus grande piscine de la ville n'allait plus pouvoir accueillir tout le monde. Et les gens allaient forcément venir ici à un moment ou à un autre.

Mais pour l'heure, il ne devait pas se préoccuper de cela. Le plus important était d'écouter Junko, ce qu'elle avait à dire. Pour le peu de choses qu'il savait, il avait cru comprendre qu'il était l'un des rares étudiants – du moins de son entourage – à être l'ainé de la fratrie. Et il en était de même pour Junko semble-t-il. Un bon point commun entre eux.

-C'est assez le cas oui. Même si des fois si elles sont un peu pestes ou retranchées dans leur monde. Parfois, oui, je me sens un peu seule.

Retranchées dans leur monde. Elles étaient beaucoup plus jeune que Junko, n'est-ce pas ? La différence d'âge influençait pas mal le complicité entre frères et sœurs. S'il devait choisir, Liu dirait qu'il est sans aucun doute le plus proche du deuxième, celui qui avait le même âge que la jolie brune à ses côtés. Les jumeaux, comme tous les autres jumeaux le supposait-il, avait leur propre monde et laissait peu de gens y entrer. Quand au dernier, celui-ci s'était farouchement attaché à l'aîné, le prenant pour modèle. Sans doute par défaut puisque les jumeaux l'embêtaient sans cesse et le deuxième... on va dire qu'il aimait aussi le petit dernier. Wei devait avouer qu'il gâtait le benjamin lorsque les autres n'étaient pas là. Mais ça, ça restait un secret entre eux.

Étirant ses grandes jambes, il regarda la brique de jus de Junko faire une jolie courbe avant d'atterir dans la poubelle non loin de là. Très joli tir. On pouvait reconnaître les habitués du basket. Ça ne valait pas les trois points du célèbre Midorima mais ça restait respectable.

-Je t’achèterais un truc un jour … A boire ou à manger pour te rembourser.

Junko faisait sans doute parti de ses filles qui souhaitaient absolument retourner la faveur lorsqu'on les invitait à manger ou boire quelque chose. Soit, si elle y tenait tant mais en échange...

-On a qu'à déjeuner ensemble la prochaine fois, plaisant-t-il un instant. Enfin, je mange la plupart du temps avec Tatsuya que Murasakibara suit. Sauf si ça te dérange... Dis-moi quand tu pourras en tout cas.

Il lui sourit doucement avant d'écouter sa question ? S'il préférait une nage en particulier. Pas spécialement. Mais il prit tout de même le temps d'y réfléchir, penchant la tête sur le côté.

-Je me sens plus à l'aise au crawl, comme la plupart des personnes, je suppose, répondit-il finalement. Et toi ?

Il attendit sa réponse puis se leva finalement et étira ses bras vers le plafond, fit rouler ses épaules et sa nuque.

-On y retourne ? Proposa-t-il en reprenant son bonnet de bain et ses lunettes.

D'un pas sûr, il retourna près des douches pour repasser sous l'eau avant de retourner près du grand bassin. Il arriva à la hauteur de la pivot miracle, et regardant ailleurs, comme si de rien n'était il la poussa dans l'eau, tout en essayant de rester délicat pour ne pas lui faire mal. Un sourire narquois sur les lèvres, satisfait de son piège, il plongea à son tour dans l'eau à quelques mètres de l'adolescente. Il était prêt à se protéger avec ses bras si jamais elle cherchait à l'éclabousser.

-Ca, c'est pour m'avoir stalké, rigola-t-il en enfilant son bonnet.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   17.08.15 18:43

Did you say pool ?
Wei-tan



Il était impossible d'avoir le silence dans une piscine mais ici, il régnait quand même un calme tranquillisant qui ne cessait de séduire Junko. Pas de cris d'enfants, pas de parents affolés … Chacun nageait dans son coin sans gêner les autres, c'était un vrai Paradis aquatique. Elle avait découvert cet endroit un jour où elle avait fait un petit tour du quartier pour prendre ses marques. Au début, savoir que le lieu n'était pas vraiment fréquenté l'avait un peu freiné mais la pivot avait décidé de tester afin de forger son propre avis. Junko n'avait pas regretté.

Cette piscine semblait tout de même être plus accessible aux nageurs ayant déjà de l'expérience, à la recherche d'un moment calme pour se ressourcer ou pour s'entraîner. Certains venaient avec leur propre chronos, d'autres échangeaient des conseils … L'ambiance était carrément différente et ça ne lui déplaisait pas forcément. Devoir restreindre ses mouvements pour ne heurter personne, s'arrêter régulièrement parce qu'un enfant entravait le chemin, c'était beaucoup de choses que Junko ne connaissait pas ici. Peut-être qu'un jour, tout ça allait changer et cet endroit deviendrait alors beaucoup plus bruyant mais la châtain espérait que ce soit dans un moment. Un très long moment.

Certains diront que la lycéenne amenait bien ses sœurs ici et que les deux petites n'avaient rien de calme et de silencieux au quotidien. Cependant Junko avait bien précisé que si elles ne se montraient pas exemplaires, elles ne retourneraient plus à la piscine. Et comme les jumelles avaient semblé apprécier leur première expérience avec le bassin, elle se tenaient à carreau. Pour l'instant.

Ce petit jus de pomme lui avait fait beaucoup de bien. Il était tombé à point et Junko ne disait jamais non à un jus comme ça. La lycéenne n'était pas difficile, elle buvait et mangeait de tout. Ses parents achetaient toujours un jus de fruit pour elle qui l'attendait sagement dans la porte de frigo mais la châtain avait quand même une nette préférence pour la pomme. Pomme qu'elle mangeait aussi sous toutes ses formes. Rien de tel qu'un bon fruit quand elle avait un peu faim.

« On a qu'à déjeuner ensemble la prochaine fois. Enfin, je mange la plupart du temps avec Tatsuya que Murasakibara suit. Sauf si ça te dérange... Dis-moi quand tu pourras en tout cas »

Déjeuner avec le chinois … impliquait donc qu'elle allait pouvoir manger avec le beau brun. Junko regretta soudainement d'avoir jeté sa brique, elle aurait bien voulu porter une dernière fois la paille à sa bouche pour se redonner de la contenance mais c'était trop tard maintenant.

« Ça ne me dérange pas du tout ! »

Ah, son cœur qui battait soudainement plus vite … Ça lui arrivait souvent ces derniers temps. C'était étrange, pas désagréable mais elle en avait parfois le souffle coupé. Ses émotions prenaient le dessus, la laissant un peu perplexe : d'accord, elle était amoureuse mais de là à se sentir à chaque fois comme ça, c'était un peu exagéré ! Est-ce que le coup de foudre était le responsable de son état ?

« Je me sens plus à l'aise au crawl, comme la plupart des personnes. Et toi ? »

« Je préfère le crawl aussi ! Mais je suis un peu étonnée, tu as un dos impressionnant, on dirait vraiment que tu le pratiques sur le dos ... »

Un peu instant avant la réalisation de ses propos et leur portée et Junko se prit la tête entre ses mains. Non ! Non, on ne peut pas sortir de telles remarques comme ça ! Bon sang, ça faisait vraiment stalkeur ! Si Wei se mettait à penser qu'elle l'observait sous les moindres coutures, la châtain ne lui en voudrait pas …

« Je suis désolée, je n'avais pas du tout l'intention de dire ça comme ça ... »

Elle était très gênée et ne savait pas quoi dire d'autre. Ça ne lui ressemblait pas, d'ouvrir ainsi la bouche sans penser avant à ce qu'elle allait dire. Quoique … en prenant compte l'avancée de sa « relation » avec Himuro, il y avait bien de quoi la perturber, non ?

« On y retourne ? »

Heureuse de l'opportunité, Junko hocha vigoureusement de la tête et lui tourna le dos le temps de récupérer ses affaires personnelles et se leva à sa suite pour repasser sous le jet des douches. Elle reprit l'élastique à son poignet afin de mieux tenir ses longs cheveux sous son bonnet et commença à l'enfiler en s'approchant du bassin.
Erreur fatale.

Junko rencontra l'eau avec beaucoup de surprise et un petit cri proche d'un glapissement -une sorte de « Gyaaah »- lui échappa avant qu'elle ne remonte à la surface et écarte ses cheveux détachés de devant ses yeux. L'élastique, le bonnet et les lunettes flottaient à côté d'elle aussi, la châtain les récupéra rapidement.

« Ca, c'est pour m'avoir stalké »

Nouvelle slave d'eau quand Wei plongea pas loin d'elle. Essuyant vite ses yeux, elle se retourna vers lui, un faux air de vengeance sur le visage.

« Liu-senpai ... »

Lui jetant de façon immature de l'eau au visage, elle finit par sourire et se rattacha correctement les cheveux avant d'enfiler son bonnet, ses lunettes sur le front.

« Je réclame vengeance ! Faisons une course ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   01.09.15 11:40


Did you say pool?
feat. kohaku

La piscine où Wei avait désormais pris ses marques, il se demandait bien combien de temps encore elle allait rester aussi calme et paisible qu'elle l'était actuellement. Elle était, certes, beaucoup plus petite que celle en centre ville, accueillait donc moins de monde. D'ailleurs, il imaginait mal les lieux être pleins à craquer durant les vacances scolaires, surtout en été. Effectivement il y avait plus de monde ici durant cette période mais pas au point très gêné sans cesse. D'une parce qu'une grande partie des familles étaient parties en voyage au bord de la mer ou bien dans un autre pays. Ceux qui restaient, étaient des familles avec des enfants en bas âge. Cette tranche-là était donc la plupart du temps dans la pataugeoire amenagée pour les enfants.

Et aujourd'hui, comme les autres jours, la piscine était des plus paisible. À la différence que ce jour-là, Wei était en compagnie de quelqu'un qu'il connaissait. Kohaku Junko, la pivot de la Génération des Miracles et celle de l'équipe de basket féminin de Yosen. Pas n'importe qui en somme. Mais la voir ici, être dans une piscine en dehors de l'école était tout de même spécial. À quoi pouvait-il s'attendre après tout ? Elle avait bien le droit d'avoir d'autres hobbys que le basket ? Tout comme lui qui aimait bien nager et, personne ne le savait jusqu'à présent, faire du breakdance aussi. Mais se retrouver à l'extérieur de l'école permettait de faire tomber certaines barrières.

Ce qui était bien avec la natation, c'était qu'elle pouvait être aussi bien relaxante qu'intense d'un individu. Pour certains, c'était la compétition, la vitesse, l'adrénaline causée par la soif de victoire. Voir des personnes pourfendre l'eau avec force était tout de même impressionnant. Pour les personnes plus calmes, l'eau invitait à la relaxation, à la détente, faisait sentir léger et parfois, allégeait les douleurs et réduisait les tensions dans le corps. Pour les plus jeunes et les plus agités, c'était un véritable parc d'attraction. Bataille d'eau et rires étaient au rendez-vous !

Pour Wei lui, il balançait un peu entres les sportifs et les relaxés. Car d'une part il se musclait un peu en faisant des exercices et d'autres, c'était beaucoup plus rafraîchissant que le basket où il suait à grosses gouttes. Surtout depuis qu'il était arrivé ici à Yosen. L'entraînement ne lui avait jamais paru aussi dur de toute sa vie. Ce qu'il faisait en Chine, c'était du pipi de chat !

-Je préfère le crawl aussi ! Mais je suis un peu étonnée, tu as un dos impressionnant, on dirait vraiment que tu le pratiques sur le dos ...

A vrai dire, Liu faisait de temps en temps du dos crawlée mais sans plus. Ça lui arrivait d'en faire un ou deux séries durant ses petites séances.

-Je suis désolée, je n'avais pas du tout l'intention de dire ça comme ça ...

Le chinois sourit face à la gêne de la brune à ses côtés et ne lui en tint pas rigueur de sa remarque. Il l'invita finalement à retourner à l'eau. Mais à peine fut-il près du bassin qu'il poussa la demoiselle dans l'eau, lui arrachant un petit cri de surprise. Il la rejoint également, esquiva la slave d'eau que lui balançait Jun tout en riant.

-Je réclame vengeance ! Faisons une course ! 

Tiens donc, une course en guise de revanche ? Pourquoi pas !

-Tu es bien sûr de toi. J'accepte ton défi, approuva-t-il tout en enfilant son bonnet et ses lunettes. Mais on fait cette course en dos crawlé. Et pour corser les choses...

Il prit une grande inspiration avant de s'immerger dans l'eau et de nager jusqu'au bord de la piscine, près des petites estrades pour le top départ des nageurs.

-Le perdant devra faire tout ce que le gagnant exigera, termina-t-il un sourire en coin.

Wei pouvait être mesquin quand il le voulait, mais si jamais il venait à gagner, il ne ferait rien de folichon et de bizarre à la jolie Kohaku. Il n'était pas comme Fukui qui, à plusieurs reprises, prenait un malin plaisir à lui raconter toutes sortes d'absurdités sur les coutumes et les traditions ici. Persuadé que sa cadette allait accepter – c'était bien elle qui avait lancé l'idée non ? - il se mit en position et attendit le signal de départ, se concentrant au maximum.


(c) codée par weiwei



[hrp: je suis terriblement désolée de mon temps de réponse ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   05.09.15 19:05

Did you say pool ?
Wei-tan



Junko avait eu beau prendre une petite douche avant d'entrer dans l'eau, celle-ci restait quand même relativement froide. La châtain était plutôt du genre à prendre son temps avant de s'immerger totalement dans la piscine mais le coup de main chinois avait réglé le problème. Plus vite à l'eau, plus vite habituée à sa température.

Faisant une queue de cheveux grossière, la pivot de Yosen replaça son bonnet, vérifiant qu'aucune mèche traîtresse ne s'était échappée. Écartant un peu l'élastique, Junko enfila ses lunettes mais les laissa autour de son cou. Tout près d'eux deux, un autre nageur enchaînait ses longueurs sans répit. La lycéenne était persuadée de l'avoir trouvé dans l'eau dans son arrivée et qu'il avait continué de nager pendant sa petite pause avec Wei. Un addict à la natation, qu'il fasse attention tout de même. Ses muscles allaient finir par lui faire mal de tout façon, l'homme s'arrêtera à ce moment là.

Si elle avait proposé une petite course, c'était en partie parce qu'elle n'avait pas ressentie le plaisir d'affronter quelqu'un depuis un moment. Et l'esprit de compétition qu'elle avait en natation, n'était pas du tout le même qu'en basket. C'était sa propre force vs celle d'un d'autre. Elle n'avait pas à compter sur ses coéquipières cette fois, il n'y avait qu'elle et sa propre puissance. Cependant, si elle venait à perdre, Junko n'en s'en sentirait pas mal pour autant. Wei aura été meilleur qu'elle cette fois.

« Tu es bien sûr de toi. J'accepte ton défi »

La châtain était véritablement heureuse que le garçon ait accepté. De ce qu'elle avait vu, le chinois était vraiment un très bon nageur, elle avait très envie de se mesurer à lui.

« Mais on fait cette course en dos crawlé. Et pour corser les choses ... »

Junko plissa un peu le nez. Ce n'était pas vraiment sa spécialité mais elle allait faire avec. Autant se saisir de cette occasion pour s'entraîner à cette nage qui n'était pas sa préférée. Quitte à faire du crawl, elle le préférait en classique. Au moins, elle voyait où elle allait et où se trouvait le bord de la piscine. Oui, ça paraissait idiot mais combien de fois s'était-elle heurtée la tête en se méprenant sur la distance qu'il lui restait ?

Corser les choses ? Déjà que le brun avait mis la barre un peu haute, il tenait vraiment à augmenter encore la difficulté de cette course ? Tant mieux, ça n'en serait que plus amusant !!

« Le perdant devra faire tout ce que le gagnant exigera »

Junko se permit un très grand sourire. Oh, elle ne craignait pas le potentiel gage que Wei allait pouvoir lui donner et elle serait également gentille avec le garçon si elle arrivait à le vaincre. Qu'allait-elle pouvoir demander d'ailleurs … ?

« Très bien ! Que le meilleur gagne alors ! »

La fille enfila enfin sa paire de lunettes et un maître nageur s'approcha pour donner le signal de départ aux deux adolescents. Les employés avaient l'habitude des courses improvisées des pratiquants.

Dos à l'étendue qu'elle allait devoir traverser deux fois en comptant le retour, Junko agrippa les barres en métal prévues à cet effet et plaça ses pieds sur le muret. Elle prit une grande respiration et ferma les yeux un instant. Son corps était envahi par l'adrénaline de la course, elle était certaine de bien s'amuser. Le maître nageur siffla une fois et elle poussa de toutes ses forces. Le visage au dessus de l'eau, ses yeux verts parcouraient le plafond, ses bras fendant l'eau avec force. Ses jambes battaient férocement, Junko était déterminée à gagner.

Ils allaient bientôt arriver au moment de demi-tour, ce serait à ce moment là que la pivot allait devoir accélérer. Elle plongea soudainement sous l'eau, cherchant l'autre muret de ses deux pieds et se renvoya sans attendre. Elle ne savait pas trop où en était Wei par contre.

Les quelques présents s'étaient arrêtés pour les regarder un peu. Certains diront que faire nager une fille contre un garçon n'était pas fair-play mais sincèrement, Junko était persuadée d'avoir toutes ses chances. Le chinois avait intérêt à ne pas se retenir par contre !

Arrivée vers ce qui devait être le milieu du bassin, la châtain battit davantage des bras et des jambes, déterminée à dépasser -que ce soit déjà le cas ou non- son homologue basketteur. Quelques mouvements et elle atteignait le rebord d'où elle avait été jetée plus tôt.

A la recherche de son souffle, Junko retira ses lunettes et regarda Wei avec un petit sourire. Le garçon était décidément un très très bon nageur. Elle n'avait pas autant donné depuis sa dernière course qui remontait à … perpette.

« Pas mal, Liu-senpai … vraiment ! »

Ne restait plus qu'à connaître le gagnant et le gage qu'il allait donner au perdant.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   13.09.15 13:25


Did you say pool?
feat. kohaku

L'eau n'était pas si froide que ça lorsqu'il sauta dans l'eau après sa gentille petite blague faite à Junko. La même Junko qui, pour se venger, avait décidé d'une petite course. Course qu'il pimenta un peu en proposant que le perdant fasse tout ce que le gagnant lui disait. Elle avait semblé un peu réticente au début lorsqu'il exigea de le faire en dos crawlé mais n'avait pas rechigné. Elle devait sans doute prendre cela pour un nouveau défi, un challenge à relever et à gagner. Une chose était sûre, les filles du club de basket étaient de sacrés challengeuses qui ne reculaient devant rien. Wei avait eu vent de Tatsuya qu'Amy aurait défié Murasakibara en un-contre-un. Le chinois devait bien l'avouer mais il était un peu évident qu'elle n'allait pas s'en sortir. Tout simplement parce qu'Atsuhi était d'un tout autre niveau malgré son manque de motivation. C'était peut-être ça qui avait poussé la brune à le provoquer en duel.

-Très bien ! Que le meilleur gagne alors !

La voyant accepter avec joie ses conditions, il enfila son bonnet, et ajusta ses lunettes sur ses yeux avant de s'accrocher aux barres en métales face à lui. Un maître-nageur se positionna près d'eux pour leur donner le signal de départ. L'endroit étant calme, ils avaient tous entendus le petit défi qui se mettait en place et se proposa pour donner le top-départ.

Quelques secondes s'écoulèrent lentement mais ces quelques secondes suffisèrent pour que l'adrénaline et l'excitation s'empare de son corps. Sa concentration était à son paroxysme. Même si son adversaire était une fille, il ne devait en aucun cas la prendre à la légère. De plus, elle avait gagné de nombreuses compétitions auparavant. Autant dire qu'elle était bien capable de gagner contre lui s'il relâchait son attention.

Le coup de sifflet retentit et Wei s'élança aussitôt dans la course. Fixant le plafond, il battait des jambes et bougeait ses jambes avec toute la force dont il était capable. Il était tellement concentré dans ce qu'il faisait qu'il ne savait pas réellement s'il était en tête ou pas. Lorsqu'il vit la banderole annonçant les cinq mètre avant le bord de la piscine, il redoubla de prudence, ne voulant pas se prendre le mur et perdre comme ça. Ce n'était pas classe du tout.

Du bout des doigts, l'étudiant étranger sentit le carrelage et ne réfléchit pas une seconde plus. Plongeant la tête, il exécuta le demi-tour avant de repartir de plus belle de l'autre côté. C'était la dernière ligne droite, le moment de vérité. Liu mit encore plus d'effort dans sa nage, bien conscient que Kohaku dans le couloir voisin en faisait de même. Il y a bien longtemps qu'il n'avait pas fait de course en natation. La dernière fois, c'était au collège et il avait échappé de peu à la deuxième place. Ce simple souvenir lui conféra un peu plus de force et le propulsa encore plus dans l'eau.

Très rapidement, il dépassa la ligne flottante des cinq mètres puis, arrivant à son apothéose, plaqua brusquement sa main contre le mur du bassin. Il releva la tête vivement et s'aperçut que Junko l'avait suivi de très près. À peine une seconde après lui. Incroyable... Il ne l'avait pourtant pas pris à la légère et il avait bien raison. Elle avait pratiqué la natation bien plus longtemps que le basket. Ce qui faisait la différence entre lui et elle était sans aucun doute la technique. S'il n'avait pas eu de force, elle l'aurait battu sans problème.

À bout de souffle, Wei cherchait sa respiration tout comme la brune à côté de lui.

-Pas mal, Liu-senpai … vraiment !
-Merci, soupira-t-il avant de sourire. Tu gères comme une pro, comme je m'y attendais, aru.

Il inspira un bon coup, puis expira, retrouvant peu à peu un rythme cardiaque normal. Mais son sourire se fit plus malicieux lorsqu'il entendit le résultat annoncé par le maitre-nageur.

-J'espère que Kohaku-san est prête à faire mon gage, la taquina-t-il en plongeant ses yeux en amandes de le sien.

Pour être tout à fait honnête, Liu ne savait pas trop quoi donner comme gage. Pas quelque chose de trop hardcore et ridicule. Il ne voulait pas mettre la jeune fille dans l'embarras, ce n'était pas son genre du tout ! Il se gratta derrière l'oreille, faisant mine de réfléchir.

-Je vois pas trop ce que je pourrais te donner comme gage pour l'instant, aru... Tu me laisses un peu de temps pour y réfléchir ?

Il allait y songer dans la semaine. Dans tous les cas, il n'allait pas lui forcer à faire quelque chose qu'elle n'aimait pas, c'était sur et certain. Peut-être qu'il pourrait lui dire de faire une petite blague à un membre du club de basket... Pendant sa réflexion, l'horloge de la piscine passa dans son champ de vision, lui annonçant bientôt 11h30. Déjà ? Le temps avait bien passé trop vite ! Prenant conscience que l'heure du déjeuner approchait, son ventre se mit à gargouiller. Surtout après une séance aussi intense, il y avait de quoi être affamé.

-Je vais pas tarder à partir, aru. Tu as prévu quelque chose après ça ? Si ça te dérange, on peut déjeuner ensemble dans le coin, lui proposa-t-il.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   21.09.15 13:57

Did you say pool ?
Wei-tan



Réellement épuisée, Junko haletait. Elle tenait sur ses deux pieds sans savoir avec quelle force, ses bras le long de ses flans. Elle fixait l'eau devant elle, la bouche légèrement ouverte pour chercher de l'air. L’excitation ressentie redescendait doucement, ne lui laissant plus que de la fatigue et l'immense plaisir d'avoir nagé avec toute sa force. D'avoir tenu tête au chinois jusqu'au bout. Lui aussi semblait à bout de souffle. La châtain espérait l'avoir surpris, même un peu.

« Merci. Tu gères comme une pro, comme je m'y attendais, aru »

La pivot répondit à son sourire et se tourna vers le maître nageur, dans l'attente de connaître le vainqueur de ce petit duel. Elle ne fut pas réellement surprise d'apprendre que le brun avait été plus rapide. Cette petite seconde de différence était frustrante mais c'était ainsi. Il avait été plus rapide qu'elle.

« J'espère que Kohaku-san est prête à faire mon gage »

Ah oui, le gage … Junko n'avait pas trop le choix, ils s'étaient mis d'accord sur ça avant de prendre position au départ. Elle n'avait plus qu'à s’exécuter. Wei avait tout du gentil garçon, sans doute qu'il choisirait de lui faire faire quelque chose qui soit acceptable de leur deux côtés. Rien de trop gênant, de trop honteux.

Elle le laissa réfléchir un peu et en profita pour retirer son bonnet. L'élastique glissa un peu durant l'opération et Junko le retira. Ses longues mèches frôlèrent l'eau, avant que la châtain ne les reprennent pour se faire une haute couette.

« Je vois pas trop ce que je pourrais te donner comme gage pour l'instant, aru... Tu me laisses un peu de temps pour y réfléchir ? »

« Oui, bien sûr ! J'attendrais ! »

Ils allaient se voir souvent après tout, principalement au lycée. Et n'étant pas vraiment pressée, Junko allait pouvoir attendre. Il suffirait que le brun la croise dans les couloirs, lui annonce son gage et qu'elle le fasse.
Heureusement que Wei ne savait pas pour ses sentiments envers Himuro. Il avait l'air d'être taquin, il aurait pu jouer un peu avec elle. Sur quoi aurait-elle pu tomber ? L'embrasser en public ? Oh, elle ne pourrait jamais ! Pas au lycée !

Autant elle était certaine de ses sentiments, de vouloir construire quelque chose, autant Junko avait beaucoup de mal à s'imaginer filant le parfaite amour avec le brun. Se balader main dans la main, qu'il la prenne dans ses bras … qu'il l'embrasse … devant les yeux de tout le monde ! Aaaaaah !!!

« Je vais pas tarder à partir, aru. Tu as prévu quelque chose après ça ? Si ça te dérange, on peut déjeuner ensemble dans le coin »

« Oh, déjà … ? »

Le temps était passé si vite. Évidemment que Wei devait avoir autre chose à faire. Junko n'avait rien prévu à part nager et peindre mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Elle se tourna vers le chinois et accepta son offre.

« Avec plaisir ! On se rejoint dans l'entrée ? Ah, prend ton temps, je dois me laver un peu les cheveux »

L'odeur de chlore qui restait accroché, la sensation de lourdeur dans ses mèches gonflées … Non, ce n'était pas supportable.
Junko remit ses lunettes en place et repartit sous l'eau pour passer près de Wei afin de rejoindre l'échelle située non loin du garçon. Elle grimpa jusqu'au bord et secoue son bras en direction de l'adolescent avant de récupérer sa serviette et filer dans les vestiaires des filles.

Dans son casier, la pivot récupéra une serviette propre, un gel douche et son shampoing et marcha vite jusqu'aux douches. Le temps que l'eau chauffe -le seul point faible de cet endroit-, Junko retira son maillot de bain et le rinça sommairement. Elle le pendit à l'un des crochets situés non loin et dirigea le pommeau ruisselant d'eau chaude vers elle.

Elle frotta vigoureusement ses cheveux châtains et rinça un bon moment. Le savon disparaissait par la bonde tandis qu'une bonne odeur remplaçait celle du chlore. Désormais toute propre, Junko éteignit l'eau et s'enroula dans sa serviette pour retourner à son casier.

La demoiselle enfila son short et son débardeur et sécha ses cheveux avec sa serviette. Une paire de Converse aux pieds, Junko referma son sac, vérifia qu'elle avait tout et quitta les vestiaires. On pouvait rejoindre l'entrée par un petit couloir en tournant à droite à la sortie des vestiaires.

Il n'y avait plus qu'à trouver Wei.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   25.09.15 11:41


Did you say pool?
feat. kohaku

La sensation de langueur après une nage intense se faisait lentement ressortir. Il y a bien longtemps qu'il n'avait pas nager aussi vite et avec autant d'effort. Mais quelque part, c'était beaucoup moins fatiguant que les entraînements de la coach. Surtout qu'on ne pouvait pas se permettre de relâcher au risque de se prendre un coup de shinai dans le derrière ou sur la tête. Dans tous les cas, la douleur n'en serait plus forte. Et donc, qui dit effort, dit dépense d'énergie. Et un bon moyen de récupérer des forces étaient évidemment de manger. Et il fut bien content de voir que Junko avait accepté sa proposition. Comme elle n'était pas en internat, il s'imaginait qu'elle devait rentrer chez elle pour le déjeuner. Au moins, il n'allait pas manger tout seul pour aujourd'hui. C'était beaucoup plus agréable de manger avec quelqu'un.

-Avec plaisir ! On se rejoint dans l'entrée ? Ah, prend ton temps, je dois me laver un peu les cheveux.
-D'accord, on se retrouve à la sortie.

Il la regarda passer près de lui sous l'eau avant de s'extirper du bassin. Il était vrai qu'elle avait de très long cheveux, presque autant que ceux d'Amy. Ils étaient aussi volumineux alors, ça ne devait pas être une mince affaire pour s'en occuper tous les jours, les brosser, les coiffer, etc. Ils devaient aussi absorber beaucoup d'eau et donc prenait beaucoup de temps à sécher. Le chinois était bien content de ne pas avoir ce problème quelque part.

Il sortit également du grand bassin et se dirigea vers les vestiaires pour garçon, récupérant son sac au préalable. Comme elle lui avait dit, il pouvait se permettre de prendre son temps et c'est ce qu'il fit. Il se permit de traîner un peu sous la douche, plus que d'habitude, du moins. Il se contentait d'une douche froide mais là, il se permit d'en prendre une chaude. L'eau détendait rapidement ses muscles, réchauffant son corps. Ça faisait un bien fou, pas de doute là-dessus !

Depuis qu'il était au Japon, Wei pouvait se permettre certaines choses qu'il ne pouvait pas chez lui, comme traîner dans la salle de bain. Aîné d'un fratrie de cinq garçons, le matin au réveil était une véritable guerre pour savoir qui allait dans la salle de bain. Si lui n'avait aucune difficulté à se faire respecter, pour les autres, c'était une autre histoire. Personnellement, il n'aimait pas trop qu'on tambourine sur la porte de la salle de bain alors il ne traînait pas. Aussi, pour gagner du temps, il baignait en même temps que lui, le dernier de la fratrie. Ainsi, il ne restait que les trois autres et qui évidemment, faisaient beaucoup de bruits dès sept heures du matin. Surtout les jumeaux. Ils pouvaient tout aussi bien être copains comme cochons ou ennemis comme pas permis. De vrais tornades.

Une fois propre, lavé de toutes traces de chlores, il ferma le robinet et se sécha vigoureusement le corps et particulièrement les cheveux. L'été commençait à s'en aller pour laisser place à l'automne et les températures se faisaient de plus en plus douces. Surtout qu'à Akita, l'avantage d'être le plus au nord du pays, c'était que l'hiver arrivait beaucoup plus tôt que le reste de l'archipel. La quantité de neige qui y tombait était incroyable. L'étudiant étranger avait cru à une catastrophe naturelle en voyant quelques photos.

Il s'habilla, bien content de retrouver ses vêtements, ne voulant traîner plus que nécessaire. Il salua le personnel lorsqu'il passa près de l'accueil et rejoint la jolie brune qui l'attendait.

-Désolé pour l'attente, lui sourit-il.

Ils sortirent finalement du bâtiment et retrouvèrent l'air extérieur. Comme l'heure du déjeuner approchait, il y avait un peu plus de monde dehors et il faisait un peu plus chaud, le soleil approchant bientôt son zénith.

-Tu veux manger dans un endroit particulier ? Ou bien on peut prendre quelque chose à emporter et manger dans un parc, lui proposa-t-il.

D'habitude, il optait pour la seconde option : quelque chose à emporter et il retournait à l'internat pour déjeuner tranquillement. De temps en temps, il mangeait avec des personnes qui, comme lui, étaient resté à l'internat puisque le trajet jusqu'à chez eux était trop long. Ne sachant rien des goûts de Kohaku, il ne pouvait décemment pas l'obliger à aller dans un endroit de son choix. Il y avait bien un traiteur chinois une rue plus bas auquel il allait souvent, la cuisine lui rappelant son pays natal. Sinon, il n'était pas contre comme des okonomiyakis ou bien une bonne grillade, un teppanyaki.

-C'est Kohaku-san qui décide ! Ajouta-t-il en étirant un peu plus son sourire. Je ne suis pas trop difficile sur la nourriture, aru.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   07.10.15 20:37

Did you say pool ?
Wei-tan



Junko avait peut-être été trop lente, le chinois était sans doute déjà repartit … Pourtant, elle avait fait au mieux, le garçon avait du en avoir marre. La pivot ne le voyait nul part en tout cas. Ou alors, il n'était pas encore sortit ? Lui aussi aurait pris son temps ? Elle n'avait qu'à attendre et voir.
Il y avait des fauteuils un peu plus loin recouverts d'une espèce de tissu bleu. Pas très original pour une piscine mais au moins, ils étaient confortables. Quand on s'asseyait dedans, le dossier donnait l'impression d'être super loin ! On se reculait, encore et encore mais jamais de dossier. Et quand finalement, on collait son dos au dossier, le corps était tellement en arrière quand le regard se portait immédiatement au plafond. Une position pas si mal finalement … Le dos de la nageuse était plutôt d'accord.

Les deux adolescents partaient au bon moment, il y avait pas mal de gens qui arrivaient. L'estomac de Junko grogna un peu et la lycéenne se massa un peu le ventre. Son petit-déjeuner remontait à longtemps déjà, elle avait vraiment faim maintenant. Où est-ce qu'ils allaient aller … ? Vu ce qu'il y avait dans les environs …

« Désolé pour l'attente »

Junko sauta sur ses pieds et secoua sa lourde crinière qui bouclait aux pointes. L'effet de l'eau. Elle devait lever un peu la tête pour le regarder dans les yeux, ça lui changeait de Himuro.

« Je n'ai pas attendu longtemps, ne t'inquiètes pas ! »

La châtain se mit à sourire gentiment et le suivit à l'extérieur. La masse de gens avait augmenté, normal vu le temps. Il faisait délicieusement bon, le soleil était très agréable.

« Tu veux manger dans un endroit particulier ? Ou bien on peut prendre quelque chose à emporter et manger dans un parc »

Junko réfléchissait. Il fallait un endroit pas trop cher, qui vendait quelque chose de bon. Il faisait bon donc même un plat chaud pouvait convenir.

« C'est Kohaku-san qui décide ! Je ne suis pas trop difficile sur la nourriture, aru »

Réfléchir ensemble aurait été mieux mais le temps de se mettre d'accord, l'heure aurait été bien entamée. Elle regardait Wei. De quoi allait-il bien avoir envie ?
Ah !!

« Allons par là !! »

Sans trop oser le prendre par le bras, elle commença à avancer en espérant que la foule ne les sépare pas. L'adolescente descendit la rue lentement pour ne pas perdre le garçon et s'arrêta devant une enseigne rouge et or. Un dragon énorme était dessiné sur les vitres, d'un vert éclatant.

« C'est pas vraiment nouveau pour toi mais … Tu accepterais qu'on mange ici ? »

Si ça pouvait permettre au garçon de revenir rien qu'un instant dans un restaurant préparant les spécialités de son pays d'origine et qu'il en était content, alors Junko était heureuse. Ici, les plats pouvaient se déguster sur place ou à emporter. Il faisait beau, c'était l'occasion de se dégoter un endroit au calme pour grignoter après tout cet exercice.

« Est-ce que tu veux bien, Liu-senpai ? Tu préfères manger ailleurs ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   11.10.15 17:38


Did you say pool?
feat. kohaku

Wei n'avait jamais été très difficile au sujet de la nourriture. C'était peut-être pour ça qu'il était aussi grand. Il mangeait ce que sa mère lui préparait sans rechigner, contrairement à certains de ses frères. Surtout le petit dernier qui triait pas mal, et se permettait même de refiler la nourriture qu'il n'aimait pas à l'aîné. Et ce dernier avait du mal à refuser certaines choses avec lui, surtout lorsqu'il faisait sa bouille trop mignonne de chien battu. Même s'il était indifférent par moment, Liu avait parfois du mal à résister face au petit dernier. Malgré la différence d'âge, ils étaient les plus proches.

-Allons par là !!

La voix de Junko le sortit de sa torpeur et de ses pensées et il n'eut pas le temps de s'attarder qu'il devait lui emboîter pour la suivre à l'extérieur. L'heure du déjeuner était présent vu la foule de personne qu'il y avait à l'extérieur. Dépendant la plus grande partie de la population japonaise d'au moins deux têtes, il n'avait pas de mal à suivre la brune qui ressortait également du lot. Elle était sans conteste l'une des plus japonaise qu'il ne lui était donné de voir jusqu'à présent. Même en Chine, il n'avait pas put voir des jeunes filles de son calibre. Elle faisait à peu près la même taille qu'Himuro, et tournait donc autour des un mètre quatre-vingt. Ce qui n'était pas rien pour les populations asiatiques.

Les occidentaux pouvaient facilement atteindre cette taille mais il ne savait pas trop pourquoi. Sûrement dut aux modes de vie ou quelque chose comme ça. Et sincèrement, il s'en fichait comme de l'an quarante. Et le chinois du s'arrêter puisque Kohaku avait fait de même et cette fois-ci, devant un restaurant.

Un restaurant chinois.

Avec ses couloirs rouges et or, son dragon de jade criard, difficile de ne pas reconnaître. Un sentiment de nostalgie l'envahit mais il chassa bien vite cette sensation.

-C'est pas vraiment nouveau pour toi mais … Tu accepterais qu'on mange ici ?

Évidemment que ce n'était pas nouveau pour lui. D'ailleurs, cela faisait combien de temps qu'il n'avait pas mangé de la cuisine chinoise ? Une vraie qui lui rappellerait les plats cuisinaient par sa mère ? Depuis son arrivée au Japon s'il réfléchissait bien. Japon qui était connu pour sa grande diversité culinaire. Liu était venu ici pour découvrir le pays alors l'idée de venir manger dans un restaurant chinois ne lui avait pas effleuré l'esprit.

-Est-ce que tu veux bien, Liu-senpai ? Tu préfères manger ailleurs ?
-Ca ne me dérange pas du tout, répondit l'étudiant étranger en lui adressant un sourire.

Il jeta un rapide coup d'oeil à l'intérieur et vit que les lieux étaient bondés.

-Hm... Il vaut mieux qu'on prenne à emporter, aru. Il y a beaucoup de monde et on aura pas une table avant un bon moment.

Par chance, le restaurant avait un côté « à emporter » ouvert sur l'extérieur, et il n'y avait pas de monde de ce côté.

-Il y a un parc pas trop loin, on y mangera-là, d'accord, aru ?

Au-dessus d'eux, le ciel bleu s'étendait à l'infini, signe indéniable du beau temps. Ce serait du gâchis de ne pas en profiter, surtout en si charmante compagnie. Et ce serait plus agréable de manger à l'extérieur que dans un endroit aussi serré. Il devait faire chaud là-dedans.

Le brun s'approcha finalement tout en regardant en détail la pancarte qui affichait bon nombre de plat typique de chez lui. Le choix allait être difficile mais son cœur, ou plutôt son ventre, se tourna sans hésiter vers-

-Bonjour, j'aimerais un Porc à l'ananas sauce aigre-douce, s'il vous plaît, demanda-t-il dans sa langue maternelle. Ce sera quoi pour Kohaku-san ?


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   22.10.15 20:44

Did you say pool ?
Wei-tan



Quand sa mère lui disait « Ce soir, on mange chinois », Junko savait à quoi s'attendre. Malgré quelques erreurs de pays comme les nems, pour citer un exemple, la table était recouverte de riz cantonnais, de tranches de canard laqué, des bouchées à la vapeur et beaucoup d'autres plats. Mais ce n'était là que des plateaux familiaux déjà tout prêt, juste à faire réchauffer. Et si de temps en temps, ses parents se déplacer jusqu'à un restaurant qui faisait à emporter, ça ne sortait pas de l'extraordinaire, c'était relativement toujours la même chose.

Il y avait quelques clients près des grandes fenêtres et par curiosité, la châtain laissa son regard traîner sur leurs commandes. Principalement des spécialités qu'elle ne connaissait pas. Pas encore. Après avoir eu l'accord de Wei et avoir répondu à son sourire par le sien, Junko regarda dans la même direction. La file d'attente pour avoir une table semblait interminable, ils allaient mettre des heures en choisissant de rester dans le restaurant.

« Hm... Il vaut mieux qu'on prenne à emporter, aru. Il y a beaucoup de monde et on aura pas une table avant un bon moment »

Le chinois confirmait ce qu'elle venait de penser. Et puis, il faisait si beau, quel dommage de s'enfermer à l'intérieur !

« Il y a un parc pas trop loin, on y mangera-là, d'accord, aru ? »

« Ça me va ! »

Il y avait une immense pancarte proposant des entrées, des plats et des desserts. Mais Junko se connaissait bien, autant y aller doucement sur la nourriture pour aujourd'hui. Certes, elle avait fait du sport mais une fois rentrée chez elle, ce serait peinture. Et rester assise sans bouger ne serait pas bon après un tel repas. De fortes chances de faire la sieste voilà ce qui pourrait arriver.

Du poulet, du porc, du bœuf … Il y en avait vraiment pour tous les goûts. L'adolescente hésitait vraiment, tout avait l'air trop bon. Heureusement qu'il n'y avait qu'eux deux pour l'instant, les autres clients auraient pu s'impatienter derrière Junko.

« Bonjour, j'aimerais un Porc à l'ananas sauce aigre-douce, s'il vous plaît. Ce sera quoi pour Kohaku-san ? »


La pivot regarda le plus grand, un air éberlué sur le visage. Ciel, que c'était étrange de l'entendre parler dans sa langue maternelle. Pas qu'il avait l'air ridicule ou autre ! Junko était plutôt admirative, passer ainsi d'une langue à une l'autre …

Mais calmons-nous, il fallait qu'elle choisisse là !

« Je ne sais trop … J'hésite »

Porc au caramel ? Hmm, mais elle en mangeait souvent. Le plat que Wei avait choisi avait l'air pas mal du tout. Mais il y en avait tellement d'autres …

« Je vais prendre … un poulet au soja s'il vous plaît ! »

Voilà, ça de fait ! Bon, ça avait l'air plutôt basique mais qui sait, elle allait peut-être avoir des surprises en goûtant ! Comme des ingrédients mystères ou la cuisson imprévisible du poulet … Elle avait hâte de passer à table !

Une famille venait d'entrer à son tour, de très jeunes enfants plutôt turbulents se chamaillaient et couraient dans tous les sens. Par peur d'en reverser un sans faire exprès, Junko resta immobile. Malheureusement, l'un des gamins chuta assez mémorablement. La pivot regarda la mère de la petite fratrie qui grondait les autres en leur jurant de plus jamais les emmener quelque part.

Elle posa son sac à terre et s'accroupit près du petit garçon pour le relever. Il reniflait et faisait de son mieux pour ne pas éclater en sanglots. Junko frotta un peu ses cheveux avec un sourire qui sembla être contagieux puisque le bambin releva vite les coins de sa bouche. Il fila rejoindre sa mère et la châtain se releva pour sortir son porte-feuille afin de régler la somme due.

« Pardon, je n'ai pas bien entendu ... »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   30.10.15 15:15


Did you say pool?
feat. kohaku

Après avoir passé sa commande, Liu se décala un peu et laissa Junko à en faire de même. Il avait une bonne vingtaine de plats proposés alors le choix n'était pas forcément évidemment. La cuisine chinoise était tout de même variée et le chinois avait été assez agréablement surpris pour ce qui en était de la cuisine japonaise. Il avait beaucoup de plats, en fonction de la région, et il était certain qu'il n'aurait sûrement pas le temps de tous les manger, même les plats les plus excentriques et incongrues.

La jolie brune porta finalement son choix sur un poulet au soja et le serveur s'éloigna finalement pour transmettre le message aux cuisiniers. À y regarder de plus près, l'endroit devait être un vrai four à l'intérieur. Finalement, une famille fit son apparition. Les enfants s'amusaient et courraient partout, si bien que l'un d'eux tomba. Junko s'était éloigné pour l'aider à se lever. Mais le chinois n'eut pas le temps d'observer la scène puisqu'un serveur avec leur commande et l'addition. Toujours dans sa langue maternelle, il tenta de négocier le prix et réussit à avoir le deuxième plat à moitié prix.

Pour dire la vérité, il avait assez d'argent payé deux plats mais il avait quand même besoin de faire quelques économies, songeant qu'il avait besoin d'un nouveau cahier, ceux qu'il avait arrivant bientôt en fin de page. Au moment où il prit le sac en papier contenant les plats chauds, Kohaku revenait, sortant son porte-monnaie.

-Pardon, je n'ai pas bien entendu ...

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres.

-Ce n'est pas la peine, Kohaku-san, j'ai déjà payé la note, prévint-il en prenant finalement le sac.

Réajustement le sien sur son épaule, il s'éloigna du restaurant, laissant la place aux autres clients. Le service était très rapide, il n'avait pas besoin d'attendre trente minutes pour avoir un plat. Comme il avait payé les deux plats, il était certain qu'elle allait rouspéter un peu quand même. Il se retourna un peu et lui addressa une petite pichenette sur le front, rien de bien méchant.

-Kohaku-kun, inutile de me regarder comme ça, aru. Tu me rembourseras une autre fois, d'accord ?

Il avait bien senti que ce brin de femme était du genre indépendante et très fière alors, il ne se doutait pas qu'elle allait lui sortir quelque chose du genre qu'elle aurait pu payer sa part. Mais c'était trop tard maintenant.

-Il faut y aller, avant que ça ne refroidisse, déclara-t-il en regardant les alentours.

L'étudiant étranger balaya la rue du regard et reconnut quelques repères. Il marcha d'un pas tranquille, avançant joyeusement dans la rue. Il tourna une fois à gauche, une fois à droite puis s'arrêta finalement sur le bord de la route en face du parc qu'il cherchait. Il y avait pas d'arbres, ce qui offrait beaucoup de places avec de l'ombre. Parfait ! Il n'eut pas à chercher longtemps pour trouver un banc libre et s'y installa, invitant la pivot à en faire de même.

-Et un poulet au soja pour Madame, plaisanta-t-il en lui tendant sa barquette et les baguettes et la serviette avec.

Il s'empara de son propre plat et en eut presque l'eau à la bouche en ouvrant la barquette, l'odeur sucré lui chatouillant les narines.

-Merci pour ce repas !

Affamé comme jamais, il goba presque sa première bouchée, le mélange sucré-salé envahit son palet. Pour un peu, il aurait gémit de plaisir.

-Il est bon ton poulet au soja ? Lui demanda-t-il après avoir avalé.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   12.11.15 17:10

Did you say pool ?
Wei-tan



Son portefeuille dans la main, Junko regardait Wei puis leurs repas dans le sac puis Wei puis encore le sac. Le sacripant avait profité de son inattention pour payer également sa part ? Franchement, quelle tête de mule … La châtain avait largement les moyens de se payer son plat chinois. Poings sur les hanches et menton en avant, la pivot s'apprêtait à rouspéter contre cet acte généreux.

Le garçon avait le dos tourné, elle s'avança en ouvrant la bouche pour l'interpeller quand Wei se retourna un peu et tapa doucement son front. Silencieuse, la lycéenne gonfla les joues. Il avait osé !

« Kohaku-kun, inutile de me regarder comme ça, aru. Tu me rembourseras une autre fois, d'accord ? »

Elle frotta inutilement son front puisqu'elle ne ressentait aucune douleur. Elle dégonfla ses joues et soupira. Personne n'allait changer le chinois maintenant.

« Il faut y aller, avant que ça ne refroidisse »

Junko rangea son portefeuille dans son sac et attrapa les hanses pour le soulever. Elle suivit Wei à l'extérieur après avoir salué les employés du restaurant, le laissant choisir le chemin à emprunter. Le parc s'ouvrait à eux, de nombreux bancs libres.

Il faisait tellement aujourd'hui. La demoiselle avait beaucoup de mal à croire que l'hiver venu, tout ceci allait se couvrir d'une couche de neige frôlant les plus gros accidents climatiques. Ses amies avaient été claires : c'était très impressionnant. Les gens d'ici avaient l'habitude des conditions climatiques effroyables d'Akita, à chaque hiver, l'organisation devait être incroyable : entre la lourde tâche de déblayer les routes pour les transports en commun -si ceux-ci étaient en vigueur pour cette période- et le froid quasi mortel qui allait frapper la région, plongeant des gens dans les méandres des maladies diverses et variées … Quelle région étrange ! Junko en regretterait presque Tokyo pour le coup. La capitale lui manquait parfois. Ses anciennes coéquipières lui manquaient.

« Et un poulet au soja pour Madame »


« Merci »

Elle attrapa son plat, les baguettes et la serviette que lui tendait Wei avec un petit sourire et ouvrit la barquette. L'odeur du soja la fit saliver et la vue des petites pépites de sésame fit gronder son estomac.

« Merci pour ce repas »

Joignant sa parole à celle de Wei, Junko sortit ses baguettes de l'emballage blanc et les sépara. Un morceau de poulet enrobé de soja se présenta pile au milieu de la barquette. Elle l'attrapa et glissa les morceaux de bois dans sa bouche. Il n'y avait pas que du soja dans ce plat … Une sorte d'ingrédient mystère incroyablement délicieux.

« Il est bon ton poulet au soja ? »

Junko secoua vigoureusement sa tête et lui tendit son plat :

« Vraiment très bon !! Si tu veux goûter ... »

Elle entendit son portable sonner dans son sac et s'excusa en posant sa barquette entre eux d'eux pour se pencher et le chercher. Un simple SMS de sa mère lui demandant de s'arrêter faire quelques courses en rentrant. Son père travaillait et la pauvre maman était bloquée à la maison avec les jumelles. Dur travail que d'être maman, surtout celle de ses deux démones. Oh, ne vous laissez pas attendrir par la bouille angélique de la plus petite, elle cachait merveilleusement son jeu. Quant à l’aînée des jumelles, elle ne faisait même pas l'effort de prétendre être une gentille fille : elle avait le démon en elle sans le cacher.

Et apparemment, aujourd'hui, elles avaient décidé de préparer le repas. Résultats : frigo vide, plats carbonisés, assiettes cassées et panique totale de leur mère quand elle avait découvert tout ça. C'était toujours mieux que quand elles avaient coupé les poils du chat du voisin en pensant qu'il avait trop chaud …

Junko reprit son plat, le regard au loin, reprenant le fil de ses pensées avant le SMS.

« Il va falloir que j'achète un plus gros manteau pour l'hiver ... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   20.11.15 8:18


Did you say pool?
feat. kohaku

Samedi matin, à l'ombre d'un arbre dans parc et pas un seul nuage à l'horizon. Une belle journée en perspective, en charmante compagnie qui plus est ! Quoi de mieux pour commencer son week-end après une dure semaine partagé entre les cours et le club de basket. Le samedi et le dimanche étaient les seuls jours où ils pouvaient réellement se détendre. Du moins lorsque la coach n'avait pas décidé de faire entraînement le samedi également. Dans ce cas là, il profitait de son dimanche à l'internat, toutes fenêtre ouvertes s'il faisait beau, ne bougeant pas d'un pouce, trop fatigué pour sortir un peu. Mais aujourd'hui il avait de la chance car en plus d'avoir un samedi libre, il avait croisé une fille de son lycée, qui en plus, partageait plus ou moins les mêmes hobbys que lui.

C'était vraiment une très belle journée.

Savourant tranquillement son porc à l'ananas sauce aigre-douce, il pensa soudainement à son colocataire, se demandant ce qu'il faisait aujourd'hui. S'il avait bien compris, il était fils unique et devait donc être tranquille chez lui. Quel veinard ! Si Liu cherchait à faire la grasse matinée, il y avait toujours quelqu'un pour le déranger. Que ce soit ses parents ou bien ses frères. Surtout ces derniers, espiègles comme ils étaient, à sauter sur son lit pour le sortir de ses songes. Heureusement qu'Himuro ne faisait pas ça. Oh d'ailleurs, il lui enverrait un sms plus tard.

La bouche pleine, il regarda Junko qui lui affirmait que son poulet au soja était délicieux. C'est vrai que ça avait l'air bon, vu de près. D'ailleurs la jolie brune lui proposa de goûter mais son attention fut attiré ailleurs, vers son sac plus précisément. Elle avait sans doute reçu un sms ou quelque chose comme ça. Il laissa répondre et profita qu'elle soit occupée pour goûter à son plat. Le poulet au soja n'était pas son préféré mais il était certain que celui-ci était très bon. En bon gentleman qu'il était, il laissa un morceau de viande de son plat avec un peu d'ananas dans celui de la jeune fille. Finalement, il délesta également un instant son plat pour prendre sa bouteille d'eau et en but quelques gorgées.

-Il va falloir que j'achète un plus gros manteau pour l'hiver ...

Wei la regarda, se demandant bien comment elle en était arrivé à cette conclusion. Il leva les yeux vers le ciel et songea également à l'hiver qui arrivait plus tôt ici que ailleurs dans le Japon. Lui aussi allait devoir faire le tour des magasins pour se trouver un pull digne de ce nom. Et vu sa carrure, il devait s'y prendre tôt pour trouver chaussures à son pied. Enfin, manteau à son buste dans son cas. Ce qui n'était pas gagné d'avance. Que ce soit en Chine ou ici, les gens n'étaient pas connus pour leurs grandes tailles mais plutôt l'inverse. Dans le pire des cas, il pourrait toujours demander à sa mère de lui en envoyer un ou deux.

-Je pense qu'il faudrait plus qu'un manteau... Une grosse doudoune. J'ai vu des photos des hivers précédents et la quantité de neige est impressionnante, aru, déclara-t-il avant d'enfourner un morceau de viande dans sa bouche. On aurait djit une catashetrophe natchurelle.

Il avala ce qu'il avait dans la bouche.

-Pardon.

Jouant machinalement avec son riz recouvert de sauce, il regarda autour de lui, les passants qui étaient présents dans le parc. Des enfants avec leurs parents, de jeune couples, des retraités... Il y en avait de tout âge. Son attention fut dirigée vers un jeune couple qui, comme eux, déjeunait sur un banc. Pas trop loin mais juste assez pour qu'ils n'entendent pas leurs conversations. Il donna un léger coup de coude à Kohaku et d'un coup de menton, lui montra le couple en question.

-«  Fais aaaaaah~ » lâcha Wei avec une voix un peu plus aigüe, alors que la fille qu'il observait donnait un morceau de quelque chose à son petit-ami.

Il rit légèrement avant de la regarder.

-Tu veux essayer ? Je fais la fille et toi le garçon, aru.

Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce genre de jeu, deviner et/ou inventer ce que peuvent dire les gens. Ils le faisaient habituellement avec ses frères. Et là, pour rendre les choses encore plus amusantes, pourquoi ne pas inverser les rôles ?



(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   04.12.15 11:30

Did you say pool ?
Wei-tan



Junko se réchauffait les mains sur son plat, se demandant où elle allait s'arrêter pour faire les courses demandées par sa mère. Le combini près de chez elle ou celui près d'ici ? Il n'était pas trop tard encore, elle pouvait se permettre de choisir celui qui serait le plus pratique. Et plutôt que de se traîner ses courses dans les transports en commun, ce serait tellement mieux et tellement plus simple de n'être chargée que sur le chemin menant à sa maison. Aussi, la deuxième option était préférable.

Quant à cette histoire de manteau, la châtain l'avouait, elle avait envie d'y aller avec sa mère. Cela faisait bien longtemps qu'elles n'étaient pas sorties ensemble, juste toutes les deux. Les jumelles prenaient beaucoup de temps et de patience, du coup, l'aînée acceptait de faire profil bas, ne demandant pas grand chose pour que sa maman puisse se reposer durant son temps libre. Mais pour une fois, voilà, elle voulait sa maman rien que pour elle. Et sincèrement, la pivot ne pensait pas être trop égoïste en lui demandant ça.

« Je pense qu'il faudrait plus qu'un manteau... Une grosse doudoune. J'ai vu des photos des hivers précédents et la quantité de neige est impressionnante, aru. On aurait djit une catashetrophe natchurelle »

Junko sourit en l'entendant parler. On aurait dit un enfant trop pressé de raconter ce qu'il avait à dire. Cela dit, Wei n'avait pas tort. Quand ses parents lui avaient annoncé leur départ pour Akita, la première chose que Junko avait décidé de faire, ça avait été de chercher de regarder des photos de la région. De le neige, de la neige et – Oh ! - de la neige. Des mètres de poudreuse blanche partout. C'était à la fois très beau et tellement effrayant.

« Je ne suis pas trop habituée au froid … Les températures ne descendaient aussi bas à Tokyo »

L'uniforme de l'époque, du moins, suffisait à supporter le temps du trajet jusqu'à rejoindre les classes bien chauffées. Celui de Yosen était en laine bien plus épaisse, la châtain ne quitterait pas de si tôt son gros pull.

L'un des rares points positifs de toute cette neige pour la lycéenne, c'était les futurs jeux qu'elle allait pouvoir faire avec ses petites sœurs : les bonhommes de neige allaient enfin tenir plusieurs semaines, les batailles de boules de neige, les concours de sculptures … Pas possible d'être à court d'idées !

Son plat refroidissant, Junko reprit ses baguettes pour le finir. Après la natation, un repas comme celui-ci faisait beaucoup de bien ! Et la compagnie était assez bonne, c'était agréable.
Portant sa bouchée à ses lèvres, la fille sentit le coup de coude du garçon et tourna la tête dans sa direction. Comme il lui pointait un endroit précis, elle se décala un peu pour regarder.

Le couple plus loin agissait comme la plupart des couples. Ils se nourrissaient mutuellement avec un sourire béat dégoulinant d'amour.

«  Fais aaaaaah~ »


Ah, Wei avec une voix bien aiguë, c'était plutôt surprenant ! Junko étouffa un gloussement de rire et toussota un peu.

« Tu veux essayer ? Je fais la fille et toi le garçon, aru »


Junko avait très souvent joué à ça avec son père quand elle était plus jeune. Ils s'asseyaient sur un banc, dans un endroit avec du monde et ils inventaient les dialogues. Son père disait que c'était grâce à ça qu'il avait eu de l'imagination dès sa jeunesse puisqu'il faisait de même avec sa propre grande sœur.

Autant dire, que le jeu plaisait énormément à la châtain.

« C'est délicieux ! Tu … Tu as fais ça … juste pour moi ? »

Quel incroyable hasard quand le garçon se frotta l'arrière de la tête avec des joues rouges !

« Je suis super content ! Merci ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   17.12.15 11:27


Did you say pool?
feat. kohaku

Liu s'était demandé s'il n'en avait pas fait un peu trop en commençant ce petit jeu d'improvisation et d'imitation. Il n'était même pas sur que Junko suive le moment. Elle aurait pu trouver ça débile ou puéril. Mais sa surprise fut d'autant plus agréable lorsqu'elle gloussa à son imitation à deux yens de la voix d'une jeune fille amoureuse. Et il fut encore plus surpris lorsqu'elle suivit le mouvement, baissant sa voix de un ou deux octaves pour superposer sa voix à celui du garçon qu'ils observaient.

-C'est délicieux ! Tu … Tu as fais ça … juste pour moi ?
-Oui, rieeen que pour toi !
-Je suis super content ! Merci ! 

Comme pour illustrer ses paroles, il passa sa main derrière la tête, les joues rouges et gratta doucement l'arrière de son crâne, signe de gêne.

-Tu t'en sors bien, la complimenta-t-il. Enfin, ce n'est pas comme si on avait besoin de beaucoup de talent pour ça, aru.

Faisait-il référence au basket ? Peut-être. Après tout, contrairement à lui, Kohaku Junko était la pivot de la Génération des Miracles Féminines. Une fois qu'on avait ce titre, on avait forcément du talent. D'ailleurs, il se demandait bien à quoi ressemblaient les autres filles. En plus de la jolie brune comme joueuse exceptionnelle, il y avait également une Reine sans Couronnes. Une certaine Kikunae. Amy aussi se débrouillait mais il y avait quand même une certaine différence de niveau entre ses trois là. D'ailleurs, il était tout de même étonné que la pivot de Yosen soit diamétralement opposé que celui qu'ils avaient dans l'equipe masculine.

Murasakibara Atsushi était d'une flegme sans nom, égoïste, et un véritable ventre sur pattes. Un trou sans fond, presque. Il était sans doute le plus grand de l'équipe qui plus est. Junko était souriante, travailleuse et attentionnée. Elle n'avait pas la taille gigantesque de son homologue mais elle dépassait largement les autres joueuses de son équipe. Elle rivalisait même avec Himuro Tatsuya, le shooting guard et beau gosse de l'équipe.

Il joua avec un morceau de poulet sans pour autant le mettre dans sa bouche. Une question, enfin plusieurs questions le taraudaient.

-Tu étais avec Atsushi au collège, n'est-ce pas ? Il a toujours été... comme ça ? Demanda-le chinois d'un ton hésitant.

Il n'y avait rien qui semblait l'intéresser, si on mettait les bonbons snacks de côté. Il n'avait pas l'air d'aimer vraiment le basket et pourtant il y jouait. Sa taille lui conférait un sacré avantage, presque injuste tout de même. Mais qui allait le blâmer ? Mesurer prêt de deux mètres était la moyenne dans une équipe de NBA si on voulait sortir du lot et avoir une chance de gagner.

-Et je me suis toujours demandé, à quoi ressemblent les autres Miracles ? Pas les garçons mais vous les filles, précisa-t-il. J'avoue que je m'y suis jamais intéressé jusqu'à maintenant, aru. Le basket féminin.

Jusqu'à son arrivée au Japon, il n'avait jamais entendu parler de la Génération des Miracles. Et il ne s'était pas douté une seconde qu'ils existeraient également des filles portant le même titre. Par curiosité, il avait un peu cherché mais ses recherches n'avaient pas été très fructueuses. La plupart étaient désormais dans de grandes écoles comme Shutoku ou Kaijo. Et il paraîtrait même qu'elles avaient une sixième joueuse dans un lycée à Kyoto mais il n'avait pas encore eu le temps d'approfondir ses recherches de ce côté.

Kohaku était la personne idéale à qui demander parce qu'elle en faisait parti après tout ! En plus de leurs capacités, elle devait connaître leur personnalité, leurs habitudes, etc...



(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   26.12.15 0:50

Did you say pool ?
Wei-tan



Le petit jeu de rôle dura encore quelques répliques avant que Wei n'y mette un terme. Le couple plus loin ne fit pas grand chose de bien spectaculaire de toute façon. La fille continuait de nourrir le garçon et celui-ci se laissait faire avec un sourire gêné mais heureux. Ça avait l'air bien … d'être un couple. Junko était un peu envieuse en fait : de pouvoir profiter de l'autre librement, de s'afficher autant que le duo le désirait, de se tenir la main en public … Pas grand chose peut-être mais quand même !

« Tu t'en sors bien. Enfin, ce n'est pas comme si on avait besoin de beaucoup de talent pour ça, aru »

« Merci ! Liu-senpai … imite bien les filles, je suppose. Désolée, je ne sais pas trop comment tourner ma phrase »

En fait, la châtain aurait mieux fait de s'arrêter au « Merci ». Stupide langue !!

Junko se rendit compte par la suite qu'elle avait presque finit son plat. Ah là là, elle avait mangé trop vite, ce n'était pas du tout correct. Quelle morfale … presque mal-élevée. Pourtant, elle avait bien mangé ce matin avant de partir pour la piscine. Qu'elle pouvait-être la cause ? Sa croissance ? Oh, Ciel, elle n'allait pas grandir plus, hein ?!! Enfin, à seulement 16 ans, c'était prévisible. Super …

« Tu étais avec Atsushi au collège, n'est-ce pas ? Il a toujours été... comme ça ? »

Comme ça … ? Comme un hamster qui venait de terminer son Carême pendant la Guerre Froide ? Affamé comme s'il n'avait pas mangé depuis des mois ? Accro à ses sucreries ? Oh, oui … Et c'était plutôt effrayant à regarder au passage.

« Et je me suis toujours demandé, à quoi ressemblent les autres Miracles ? Pas les garçons mais vous les filles. J'avoue que je m'y suis jamais intéressé jusqu'à maintenant, aru. Le basket féminin »


Ah, c'était plutôt étonnant ! Les gens qui connaissaient à la fois le monde du basket, les Miracles et Junko lui posaient parfois la question. Généralement, personne ne s'y intéressait : le basket féminin était si peu connu. C'était assez triste, compte tenu de leurs prouesses. Certes, l'équipe des filles ne pourrait probablement pas gagner contre celle des garçons mais quand même !!
Mais une question à la fois.

« Murasakibara-kun … Il mangeait tout le temps au collège. J'ai été dans sa classe une fois. Tout le temps avec une sucrerie à la bouche, si tu avais vu ça ! Il me semble que certains élèves se moquaient de lui à cause de ça, c'était facile en première année, Murasakibara-kun avait la taille standard des autres élèves mais dès la deuxième, il dépassait tout le monde. Personne n'a plus osé lui dire quoi que ce soit. Si tenté qu'il se sente concerné »

L'attitude toujours relax du violet était vraiment impressionnante : rien ne semblait grave avec lui !

« Pas mal de filles trouvaient ça craquant, ce côté géant sucré. Forcément, il les ignoraient, les pauvres ... »

Et Junko parlait en connaissance de cause. Jamais le garçon n'avait posé les yeux sur elle. Comme ça avait été blessant ! Mais tout ça, c'était avant Himuro. Maintenant, il n'y avait que lui et c'était comme si son amourette pour le violet s'était envolé face à celui qu'elle ressentait pour le brun.

Après s'être penchée pour boire à sa bouteille d'eau sagement posée dans son sac, la pivot essuya son menton et repartit dans son babillage.

« Et bien … nous le filles … Sincèrement, je pense qu'on est plus réalistes, dans le sens où on est toutes restées les pieds sur Terre. Je pense que certains garçons s'imaginent au dessus de tout mais nous ne garderons pas forcément notre place de Miracles. Les Rois et Reines ont été détrônés, il y aura forcément un jour où des joueurs et joueuses seront plus forts que nous. Chacun son tour »


Petite pause.

« Tu sais, toutes les Miracles … Je les adore vraiment !! Elles sont toutes merveilleuses, drôles et être avec elles … c'était des moments incroyables ! Sur le terrain ou quand ils nous arrivaient de sortir ici et là »

Et les émotions surgissaient au fil des souvenirs qui remontaient.

« Yui et Kagome sont à Kaijo. Yui était toujours tellement active, il fallait que Kagome la surveille sans cesse ! Ensuite … Tsubasa est à Shutoku, elle fait du mannequinat aussi, elle est tellement jolie. Il y a Honoka à Seiei, c'était notre sixième joueuse. Elle est très forte, vraiment très forte. Et … Tsubaki »

Junko serra un peu les poings et se mordit la lèvre.

« Tsubaki était la Capitaine, si tu l'avais vu jouer à l'époque !! Une fille incroyable, gentille et attentionnée. C'était une amie à laquelle je tenais beaucoup ! Mais … à la fin, je n'ai pas du tout été l'amie dont elle avait besoin et j'ai fait des choses que je regrette énormément ... »

Pire, la châtain avait agit comme la personne la plus horrible qu'il puisse exister. Elle avait tourné le dos à la rosette. Tsubaki ne lui avait rien dit, rien expliqué et Junko avait pris ça pour argent comptant. Comme une idiote insensible.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 61
Date d'inscription : 24/06/2014
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: 660033

RP terminés: 2

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   31.12.15 12:09


Did you say pool?
feat. kohaku

D'après les bruits de couloirs – enfin des vestiaires vu sa situation – les membres de la Génération des Miracles étaient pour la plupart considérés comme des monstres sur le plan sportif. Ils dépassaient de loin n'importe quel joueur lambda. Ceux qui pouvaient les tenir tête plus ou moins étaient ceux qu'on appelait les Rois sans Couronnes. Iron Heart, Yashka, Bad Boy, Raijuu et Herculean Strength. Rakuzan avait eu le gros lot puisque trois d'entre deux étaient inscrits à ce lycée de prestige. Les deux autres, Hanamiya et Kiyoshi, était à Kirisaki Daiichi pour le premier et Seirin pour le second. D'ailleurs, si du côté garçon, il n'y en avait pas à Yosen, Minto Kikunae avait rejoint les rangs pour compenser un peu.

-Murasakibara-kun … Il mangeait tout le temps au collège. J'ai été dans sa classe une fois. Tout le temps avec une sucrerie à la bouche, si tu avais vu ça ! Il me semble que certains élèves se moquaient de lui à cause de ça, c'était facile en première année, Murasakibara-kun avait la taille standard des autres élèves mais dès la deuxième, il dépassait tout le monde. Personne n'a plus osé lui dire quoi que ce soit. Si tenté qu'il se sente concerné.

L'imaginer avec toujours quelque chose à manger dans la bouche n'étonna guère le chinois. Même actuellement, que ce soit dans le couloir ou ailleurs, le géant violet avait quelque chose à grignoter sous la main. Même à l'entraînement ! Vu son gabarit, ce n'était pas si étonnant que cela qu'il mange autant mais tout de même ! Liu devait faire à peu près la même taille mais il n'avait pas ce besoin constant d'avoir quelque chose sous la dent. Il n'avait que 16 et il avait encore de la marge pour grandir, c'était ça le pire...

-Pas mal de filles trouvaient ça craquant, ce côté géant sucré. Forcément, il les ignoraient, les pauvres ...

Oh ? Alors comme ça Murasakibara avait tout de même la côté avec certaines demoiselles ? Bah, il n'allait pas se mentir mais il n'était pas trop moche à regarder non plus. Juste ce regard un peu je-m'en-foutiste qui gâche un peu le tout.

-Et bien … nous le filles … Sincèrement, je pense qu'on est plus réalistes, dans le sens où on est toutes restées les pieds sur Terre. Je pense que certains garçons s'imaginent au dessus de tout mais nous ne garderons pas forcément notre place de Miracles. Les Rois et Reines ont été détrônés, il y aura forcément un jour où des joueurs et joueuses seront plus forts que nous. Chacun son tour.

Ah, Junko commença donc à parler de ses anciennes coéquipières. Il s'imaginait un peu ce qu'elle venait de dire : pour elle, le basket était une passion, mais pas au de-là. Pas au point de prendre les autres de haut et de les considérer comme des moins que rien. Elles s'entraînaient, comme tout le monde évidemment ! Tout le monde avait envie de gagner, n'est-ce pas ? Mais elles n'en faisaient pas tout un foin. Du moins, c'est qu'il comprenait en entendant ces paroles. Elles donnaient le meilleur d'elles-même tout en sachant qu'un jour ou l'autre quelqu'un viendra les battre.

-Tu sais, toutes les Miracles … Je les adore vraiment !! Elles sont toutes merveilleuses, drôles et être avec elles … c'était des moments incroyables ! Sur le terrain ou quand ils nous arrivaient de sortir ici et là.

Wei vit dans les yeux verts émeraudes différentes émotions défilées. Elle avait l'air – non – elle tenait réellement à ses anciennes coéquipières. Mais on dirait qu'elle en gardait un dernier souvenir assez douloureux.

-Yui et Kagome sont à Kaijo. Yui était toujours tellement active, il fallait que Kagome la surveille sans cesse ! Ensuite … Tsubasa est à Shutoku, elle fait du mannequinat aussi, elle est tellement jolie. Il y a Honoka à Seiei, c'était notre sixième joueuse. Elle est très forte, vraiment très forte. Et … Tsubaki.

Yui, Kagome, Tsubasa, Honoka... C'était bien la première fois qu'ils entendaient ces prénoms. Et Tsubaki... ce prénom-là avait été prononcé avec une pointe de regret.

-Tsubaki était la Capitaine, si tu l'avais vu jouer à l'époque !! Une fille incroyable, gentille et attentionnée. C'était une amie à laquelle je tenais beaucoup ! Mais … à la fin, je n'ai pas du tout été l'amie dont elle avait besoin et j'ai fait des choses que je regrette énormément ...

C'était donc la capitaine. Mais que s'était-il passé ? La Génération des Miracles féminines auraient arrêtés d'exister dès la fin d'un tournoi alors qu'elles étaient en deuxième année. Si on se basait sur les paroles de Kohaku, les faits avaient un lien avec l'ancienne capitaine qui semblait être le pilier de cette équipe prodigieuse. L'amie dont elle avait besoin... Il lui était arrivée quelque chose de grave ? Avait-elle du arrêter le basket pour x raison ? L'étudiant étranger n'arrivait à imaginer une fille aussi gentille et douce que Junko faire du mal à qui que ce soit. Et il ne connaissait pas assez la dénommée Tsubaki pour juger mais pour lui...

-Kohaku-san n'a pas à se sentir coupable, déclara-t-il. Je connais pas vraiment ce qu'il s'est passé mais le cœur du problème, c'est cette Tsubaki, n'est-ce pas ?

Il se gratta la nuque, cherchant des mots pour la réconforter un peu, même si ce n'était pas son fort.

-Si elle est consciente de ça alors les choses changeront. Peut-être. On sait pas vraiment ce que nous réserve l'avenir, aru. Mais si vous aviez vraiment les pieds sur terre, vous finirez par vous réconcilier.

Réconcilier n'était peut-être pas le terme adéquat. D'ailleurs, il ne savait même pas si elles étaient fâchés ou pas.


(c) codée par weiwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Did you say pool? [PV Jun-chan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Did you say pool? [PV Jun-chan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Pool saison 2010-11
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» Site Officiel du Pool
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))
» Pool NFL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-