The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   19.06.15 18:32



Vendredi... Comme tous les jours après les cours, c'est à dire après quinze heure, Hiroki avait entraînement de basket au gymnase de son école - lorsqu'on aime, on ne compte pas!-. Le plus difficile était le début, mais une fois que le corps était habitué au rythme, tout se passait pour le mieux ; après tout, l'équipe de l'école avait triomphé le l'InterHigh avec brio et il fallait à présent s'entraîner pour la WinterCup ; Rakuzan étant un lycée élitiste, il ne fallait relâcher aucun effort, même pour les membres non titulaires, il en allait de la réputation de l'établissement... Même si, Hiroki s'en fichait bien, ce cette réputation.

La cloche sonna. Hiroki rangea ses affaires avec soin et fit un tour à son casier au rez-de-chaussé pour troquer son sac et ses cours contre son sac de sport. Tenue de rechange, serviette... Tout était déjà prêt pour l’entraînement. Le brun ne perdit d'ailleurs pas de temps et se dirigea donc vers le gymnase où il retrouva les doux bruits des chaussures sur le parquet et du ballon de basket qui rebondit. Mine de rien, pas mal de monde dans le lycée faisait du basket, sûrement à cause de la réputation que l'équipe principale avait , peut-être que certains avaient pour ambition de la rejoindre, ce qui relevait plutôt du rêve vu que l'équipe, pour avoir remporté l'InterHigh, devait être composée de joueur très forts. De cette équipe, Hiroki connaissait de nom le capitaine -après tout, il était sur beaucoup de lèvres- et avait déjà pu apercevoir l'équipe de temps en temps... Mais il tentait de ne pas y prêter trop d'attention, ne voulant pas non plus se faire remarquer et passer pour le stalkeur du lycée... Quoi qu'avec Mayuzumi, il était bien parti pour décrocher ce titre.

Mayuzumi... Le souvenir de leur dernière rencontre était plutôt amer pour le jeune Nakamura. C'était bien la première fois de sa vie qu'on se montrait aussi... agressif ? avec lui -mais reconnaissons que certaines corrections ont dû se perdre...-. Il n'a pas aimé que le troisième année lui pose un lapin et tente de lui en poser un second la même journée... Après tout c'était vrai, il n'avait rien fait de mal ! Bon, après, il y a eut le spoil... Mais Mayuzumi l'avait cherché !
Quoi qu'il en soit, en rentrant chez lui ce soir là, Hiroki s'était empressé de balancer la cravate à la poubelle et de jeter deux trois choses par dessus pour cacher les preuves. Il aurait bien pu se débarrasser de la cravate dans la rue mais il avait trop peur que quelqu'un le voit -le comble pour un stalkeur tiens-. Il avait tellement honte qu'il en était devenu paranoïaque visiblement...

Mais revenons-en à cet entraînement. Comme d'habitude, les joueurs commençaient par une course avec certains mouvements puis enchaînaient sur l'échauffement des autres muscles tour à tour. Hiroki était souvent seul tandis que les autres formaient des groupes en fonction de leurs affinités ; mais il s'en moquait bien, ainsi il se concentrait davantage sur le jeu. D'ailleurs, le brun arrangeait souvent tout le monde car lorsqu'il manquait quelqu'un dans une équipe, il était toujours là pour se proposer, la plupart des autres préféraient rester avec leurs amis. Cela plaisait au brun car il jouait avec des coéquipiers différents à chaque fois.

Pour terminer l'échauffement, il fallait prendre une balle et suivre les consignes de l’entraîneur lorsque ce dernier daignait les donner. Quand ce n'était pas le cas, il fallait s'entraîner dans son coin et jouer un peu avec la balle histoire de s'habituer. Et ce jour là, l'entraîneur semblait être occupé à autre chose et laissa donc les joueurs s'échauffer de leurs côtés. Hiroki s'approcha donc du chariot et prit un ballon entre ses doigts avant de se mettre dans son coin pour terminer son échauffement. Il dribbla donc et fit quelques tirs avant de se mettre à regarder ce que les autres faisaient pour s'inspirer de leurs mouvements. Il balaya la grande salle du regard une, puis deux fois, l'air plutôt vague. Mais soudain, un peu plus loin, son regard fut attiré par quelque chose... Ou plutôt quelqu'un. Et ce quelqu'un, il le connaissait bien, c'est d'ailleurs pour cette raison que son œil s'est arrêté sur lui. Mayuzumi... Il se tenait là, dans la même salle que lui et s'entraînait, entouré des autres membres qui composaient l'équipe principale. Le brun n'en cru pas ses yeux, pour peu il manqua de lâcher la balle. Dire que tout ce temps, il avait cherché Mayuzumi qui se tenait en réalité pas loin de lui... Sur le coup il se sentait idiot.

Mais après son léger moment de flottement, le premier année se reprit et un sentiment de rancune à l'égard de son aîné l'envahit. Après tout, Mayuzumi ne devait pas non plus savoir qu'Hiroki jouait. Étant donné qu'il avait toujours tout fait pour éviter les questions du brun, les deux n'ont jamais pu en savoir plus et mieux se découvrir ; mais Hiroki ne pouvait pas le forcer.

Mais là, c'était le moment. L'argenté ne semblait pas l'avoir remarqué alors, agissant le plus naturellement du monde pour ne pas avoir l'air suspect aux yeux des autres et tenant toujours sa balle à la main, il s'approcha lentement, discrètement, mais sûrement de Mayuzumi jusqu'à se tenir derrière lui, à quelques mètres. Là, il dribbla à nouveau et fit comme si de rien n'était, reprenant son échauffement. Les bruits que faisaient son ballon se mélangeaient une fois de plus avec les autres donc Hiroki n'eut pas peur de se faire remarquer par le fantôme. Après une petite minute à jouer avec sa balle, ce fut trop tentant et, visant rapidement mais précisément, le brun jeta son ballon de basket droit devant lui et ce dernier atterrit dans l'arrière de la tête de l'argenté. « Coup réussit ! » se dit-il ; il se retenait d'ailleurs de rire mais dû vite se reprendre pour éviter de se faire pincer. Il couru vers Mayuzumi.

« Ah excuse moi ! »

Lança-t-il l'air innocent et le visage inquiet avant de rajouter :

« Oh tiens Mayuzumi ! »

Et un léger sourire apparu sur ses lèvres. Non vraiment, c'était trop dur de résister à l'euphorie du moment ; Hiroki voulu rire aux éclats ; c'était la première fois qu'il se montrait aussi sadique mais il ne se cacha pas que de se venger de la sorte lui fit beaucoup de bien, dans le fond. Le brun n'étant pas du genre à s'énerver et se battre avec les autres, il se rendit compte que c'était la première fois qu'il ressentait cette satisfaction ; celle d'avoir été sadique et d'être fier d'avoir blessé quelqu'un. Oh bien sûr, il n'avait pas jeter le ballon de toutes ses forces pour ne pas l'assommer, mais l'avait jeté suffisamment fort pour le sonner. Là, Hiroki estima que les deux hommes étaient quittes ; plus ou moins.

« Ça va ? Excuse moi, la balle m'a glissé des mains ! »

Le jeune Nakamura haussa les épaules en levant les yeux au ciel en continuant de jouer le parfait innocent et ne se soucia pas que Mayuzumi ait remarqué son petit jeu ou non ; il s'en moquait.

« J'ai pas fait exprès ! »

S'enfonça-t-il alors, regardant toujours le troisième année. « Oh non, tu n'allais pas t'en tirer comme ça, Mayu'... ».





Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   23.06.15 15:03



feat. nakamura h.

j'ai pas fait exprès!
Mayuzumi bailla à s'en décrocher la mâchoire.

Ses pupilles grises habituellement vide d'expression semblaient encore plus avec les magnifiques cernes qu'il avait sous ses paupières. Il n'avait dormi que quatre petites heures hier soir et en ressentit le contre-coup. La nuit précédente, alors qu'il s'apprêtait à se coucher, il décida de prendre une tasse de thé avant d'aller au lit, histoire de mieux s'endormir. Il avait terminé de recopier ses fiches et quelques cours. Il allait bientôt entrer dans une école préparatoire, plus précisément lorsque la Winter Cup sera terminée ) et pas question d'avoir de mauvaises notes. Il s'en sortait très bien à Rakuzan mais après avoir fait son choix à l'Université de Todaï, pas question de dormir sur ses acquis. Il n'avait aucune envie de se tuer à la tâche une fois arrivé en faculté. Autant prendre les devants maintenant.

Sauf que.

Decim, son chat, avait décidé de lui mettre des bâtons dans les roues. Il avait posé sa tasse sur son bureau, le temps de tout ranger mais il n'eut pas le temps de le faire puisque la maudite boule de poil noire était montée sur son bureau... et avait renversé la tasse encore pleine du liquide brûlant. Résultat : ses fiches et un cahier entier avaient été foutus en l'air. Chihiro avait donc du manger sur ses heures de sommeil pour recommencer. Il aurait pu faire ça ce week-end mais la perspective d'avoir le nez dans ses cours un dimanche ne l'enchantait guère. Tant pis s'il était crevé le lendemain ! Personne n'allait le remarquer de toute façon. Le seul véritable problème restait le club de basket mais il avisera en temps et en heure.

Après donc une troisième tentative, il réussit à faire correctement son nœud de cravate et puis enfin descendre pour prendre son petit-déjeuner. Même si ce n'était pas dans ses habitudes, il but deux cafés bien fort, ceux que son père buvait habituellement lorsqu'il devait travailler de nuit et engloutit le reste du repas. N'ayant pas l'habitude de boire du café, il fut requinquer après une dizaine de minutes, la fatigue le quittant peu à peu. Mais ça ne changeait rien aux cernes sous ses yeux. Combien de temps je vais tenir comme ça ?

Au pire, si ses souvenirs ne lui faisaient pas défaut, il y avait un distributeur automatique qui proposait des canettes de café. Mais pas sûr que ce soit aussi efficace que celui de son père. C'était toujours ça de pris de toute façon.

Sa journée de cours se déroula plus ou moins normalement. Il était suffisamment réveillé pour suivre normalement. Mais plus l'heure avançait, plus il sentait la fatigue le gagner à nouveau. Il soupira presque de soulagement lorsque la cloche sonna à 15 heures, annonçant la fin des cours. Mais il déchanta vite en se rappelant qu'il avait encore entraînement. Il rangea donc ses affaires et se dirigea d'un pas assez rapide vers le supposé distributeur avec les canettes de café.

Mais sa mine déconfite lui annonça que le produit n'était plus disponible. Merde ! Sous l'impulsion, il donna un coup de poing à la machine et cette dernière- Oh ! Une brique de jus de fruit était tombée. Il se pencha pour le prendre et examina l'emballage. Fraise-pomme. Et c'était encore frais. Il fera avec. En plus, il n'avait pas déboursé un rond, il n'allait pas la jeter. Il planta la paille dans le petit trou prévu à cet effet et se dirigea finalement vers le gymnase pour l'entraînement. Il y avait déjà pas mal de monde d'arrivé et il put se faufiler en toute discrétion vers les vestiaires de l'équipe A.

Dire qu'il y a quelques temps encore, il faisait parti de l'équipe C. C'était grâce à un élève de première qu'il devait sa place parmi l'élite de l'élite. Franchement, y'avait de quoi toucher son orgueil. Mais au fond, du moment qu'il pouvait jouer, il s'en fichait un peu. Il se changea donc et partit sur le terrain sans que personne ne l'interpelle ou quoi que ce soit. Mission réussie.

Le coach leur donna les conseils et les programmes du jour : une vingtaine de tour de terrain pour s'échauffer, pas chassés, croisés, flexion, et enchaînement d'accélération. Au bout de trente minutes de préparation, ils étaient déjà tout transpirants. L'entraînement de l'équipe C, c'était du pipi de chat à côté de celui de l'équipe A. une fois l'échauffement fini, ils s'entraînèrent aux lay-up. Un exercice redondant mais basique et important.

Légèrement en retrait, il observa les autres joueurs, plus particulièrement les autres titulaires de l'équipe. Son rôle était de les observer et de comprendre leurs habitudes leurs manies. Les Rois sans Couronnes lui avaient salué un peu plus tôt et Mibuchi s'était fait la joie de souligner ses cernes et que dormir tard n'était pas bon pour la peau. Merci bien, j'avais remarqué. Mais c'était franchement le cadet de ses sou-

-Ah excuse moi !

Il venait de recevoir un ballon dans la tête, le coupant dans le fil de ses pensées. Et par la même occasion, son ballon lui avait échappé des mains, atterrissant par accident... sur la tête d'Akashi. Comme dans les films, il y eut quelques secondes de flottements, Mayuzumi n'entendant plus la voix derrière – voix horriblement familière soit dit en passant. Les autres joueurs s'étaient même arrêtes, horrifiés et appréhendant ce qui allait arriver. Très lentement, le rouquin se tourna vers eux, ses yeux vairons les passant aux peignes fins.

-Chihiro. Hiroki. Faites moi 10 tours à l'extérieur dy gymnase, ordonna-t-il froidement.

Super ! L'air renfrogné sur le visage, l'argenté se retourna et toisa du regard le coupable de sa punition. Oui, en plein dans le mille. Nakamura Hiroki. Voilà pourquoi sa voix lui disait quelque chose. Mais que faisait-il près de l'équipe A ?! Il n'était pas censé être dans l'équipe C ? qu'importe ! Pour l'heure, ils devaient se dépêcher et sortir avant qu'ils ne reçoivent le courroux du capitaine.

L'ailier fort de Rakuzan se faufila parmi les autres élèves et se retrouva finalement à l'extérieur, trottinant à son rythme. Serrant les dents, il pouvait sentit la présence du brun dans son dos. Pourquoi... pourquoi toujours lui ?! Mayuzumi était-il maudit ?! N'y tenant plus, il s'arrêta dans sa course et se retourna pour lui faire face, la colère dépeint sur son visage. Il se massa les tempes, un mal de tête pointant le bout de son nez.

-Qu'est-ce que tu me veux encore, Nakamura ? C'est ta petite vengeance pour t'avoir bâillonné ? Et bien, je te félicite, elle est réussie !



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   24.06.15 16:36



Le coup sur la tête de Mayuzumi était réussi ; c'était même un joli tir ; super non pour un joueur de basket ? Mais ce que le brun ne s'était pas imaginé, par contre... C'est que son ballon rebondisse également sur la tête du capitaine. Sur le coup, il commença à regretter son geste en se disant que le roux était très effrayant au vu du regard qu'il leur lançait.
Plus un bruit ; un grand silence, comme si on était en pleine nuit d'hiver et qu'il neigeait. Le gymnase était sorti du temps et la scène paraissait irréelle. Mais quel blasphème Hiroki venait-il de faire ? S'attaquer au capitaine semblait être pire qu'un crime.

« Chihiro. Hiroki. Faites moi 10 tours à l'extérieur du gymnase »

Maintenant Hiroki pouvait le confirmer ; le capitaine était très effrayant ! Heureusement qu'il n'était qu'un dommage collatéral et que ce n'était pas lui qui était visé ; sinon le brun était sûr de ne plus avoir de tête.

Mais ce qui surprenait le plus Hiroki était qu'Akashi connaisse son prénom. Après tout, ils ne s'étaient même pas rencontré ; pas même une fois... Le capitaine avait-il apprit tous les noms ? Ou peut-être a-t-il uniquement eu besoin de voir une fiche avec tous les joueurs pour les mémoriser instantanément ? C'était probable, après tout, beaucoup de rumeurs tournaient auprès de l'empereur ; ce ne serait même pas étonnant...

Le troisième année se retourna enfin et fixa d'un air mauvais Hiroki qui ne savait plus exactement si il devait rire de la situation ou en pleurer. Quoi qu'il hésitait également avec de l'admiration qu'il commençait à éprouver pour le roux, mais qu'importe. Il regarda à son tour Mayuzumi puis le suivit à l'extérieur. En fait, il devrait remercier le capitaine pour ça puisqu'il leur permettait d'être tous les deux. La situation était d'autant plus euphorique ; son sempai était puni avec lui alors qu'il n'avait rien fait... La vengeance était encore meilleure. Hiroki devenait-il sadique ?

Une fois à l'extérieur du gymnase, Hiroki se mit à courir lui à la suite de Mayuzumi tout en restant volontairement derrière lui. Il continuait d'ailleurs de le fixer en se disant qu'ainsi il oublierait que dix tours autour du gymnase, c'est long vu comme il est grand... Et puis d'un côté, il pouvait l'embêter comme ça.

Pourtant, l'argenté fini par s'arrêter et se retourner d'un coup, ce qui surprit Hiroki qui s'arrêta à son tour brusquement -non sans manquer de tomber- et qui le regarda. Mayuzumi était visiblement en colère. Oh, il y avait de quoi l'être mais bon. Quoi qu'avec la colère s'accompagnait autre chose qui n'était pas de sa faute ; Mayuzumi avait une sale mine et pour se masser les tempes comme ça, il ne devait pas se sentir en forme. Bon, le mal de tête était peut-être de sa faute finalement, mais les cernes, le brun ne refusait d'en prendre la responsabilité.

Qu'est-ce que tu me veux encore, Nakamura ? C'est ta petite vengeance pour t'avoir bâillonné ? Et bien, je te félicite, elle est réussie !

Qu'est-ce qu'il lui voulait ? En fait, pas grand chose, pour ne pas se mentir. Même rien, en fait. Hiroki avait l'impression d'avoir agit comme par instinct et s'est senti soulagé d'avoir pu se venger. Etait-il aussi devenu impulsif ? Le troisième année avait raison, il avait réussit. Mais il ne savait pas vraiment quoi lui dire avec toute ça. Après tout, c'était si rare qu'il ne l'ignore pas.

« Tiens, c'est toi qui parle le premier pour une fois ? T'as raison, j'ai voulu me venger. »

Le brun haussa les épaules comme si ce qu'il avait fait était naturel. Il n'allait pas lui mentir plus longtemps, après tout, Hiroki est franc.

« Et sinon, je n'ai rien de spécial à dire ou demander puisque tu ne vas même pas prendre la peine de répondre. » Il retint un soupir mais poursuivit. « Quoi que, dis moi juste... Ça va ? »

Non, en fait c'était impossible pour Hiroki de s'empêcher de poser des questions. Mais là, vu que son sempai semblait être dans un mauvais état... Il n'avait pas envie de le voir s’effondrer au sol, quoi qu'ainsi il lui rendrait la pareille. Mais il ne lui souhaite pas non plus ça. Après tout, il n'était même pas sûr d'être capable de le porter...

Le jeune Nakamura s'approcha finalement de lui mais resta à une distance raisonnable. Sait-on jamais, il n'a pas envie de se retrouver bâillonné avec son propre T-shirt ou tout autre objet qui passerait sous la main de l'argenté. Il le fixait alors en se demandant ce qui avait pu le mettre dans cet état car la balle n'était pas la seule explication.





Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   02.07.15 11:59



feat. nakamura h.

j'ai pas fait exprès!
Depuis qu'Hiroki avait fait irruption dans sa vie, Chihiro avait l'impression que tout allait de travers. Le premier jour où il l'avait ramassé – littéralement – dans les couloirs, quelqu'un avait essayé, accidentellement certes, de lui refaire le nez. Après l'avoir aidé, ce dernier avait jugé bon de lui poser toutes sortes de questions sur lui. Mais l'argenté n'aimait pas ça. Mais vraiment pas du tout. Il n'était pas très doué pour interagir avec son entourage et les seules personnes avec qui il discutaient sans aucune arrières pensées étaient ses parents. Il était asocial mais pas ingrat. Fallait pas pousser le bouchon trop loin.

Puis deux semaines après cette rencontre improbable, le brun était venu le chercher dans sa classe et lui avait demandé de déjeuner avec lui. Bien sûr, Mayuzumi n'avait aucune envie de passer sa pause déjeuner avec cette pipelette amateur de bruit. Mais il n'avait pas eu trop le choix d'accepter. Cependant, il s'était désisté à la dernière minute, s'enfuyant dans la foule d'étudiants. Mais il n'avait pas pensé qu'il perdrait son bouquin, que Nakamura le récupèrerait et que ce dernier oserait lui raconter. Il avait osé. Et cela l'avait mis dans une colère sourde qu'il n'avait jamais ressenti jusqu'à présent.

Depuis ce fameux jour, il ne l'avait plus revu et en était bien content. Il l'avait laissé bâillonné dans les couloirs de l'école, sans aucun remord. Était-il allé trop loin ? C'était peut-être trop tard de se poser la question. Mais maintenant, il s'en fichait. Tout ce qu'il voulait, c'était être tranquille. T.R.A.N.Q.U.I.L.L.E. Pourquoi est-ce qu'il ne comprenait pas ça ?

-Tiens, c'est toi qui parle le premier pour une fois ? T'as raison, j'ai voulu me venger.

Rester calme. Plus Chihiro s'énervait, plus la migraine était de plus en plus intense. Mais avec le peu d'heures de sommeil qu'il avait, il lui était difficile de rester le plus lucide possible. Son cerveau commençait lentement mais sûrement à ralentir, les rouages et engrenages tournaient plus lentement. Reste calme. Reste calme.

-Et sinon, je n'ai rien de spécial à dire ou demander puisque tu ne vas même pas prendre la peine de répondre.

Au moins, il avait compris un minimum comment l'argenté fonctionnait. S'il n'avait pas envie de répondre, il n'allait pas le faire. Point. À la ligne.

-Quoi que, dis moi juste... Ça va ?

Ou pas. Le joueur fantôme devait avoir une sale tête pour qu'il lui pose la question au final. Il était certain qu'il n'en menait pas large. Que son teint devait plus diaphane que jamais, accentué par les cernes noirs sous ses yeux. Tout ce dont il avait envie à cet instant, c'était de rentrer chez lui et de s'affaler sur son lit pour ne se réveiller que le lendemain.

Il leva finalement ses pupilles grises vides vers le brun puis cligna des yeux, avant de les frotter du bout des doigts.

-Je... ça te concerne pas. Tu peux pas comprendre, sale premier année, rétorqua-t-il assez sèchement néanmoins.

La fatigue lui revenait en pleine figure, l'obligeant à étouffer un baillement. Puis il se rappela soudain qu'is avaient dix tours de gymnase. Ils devaient se dépêcher au risque de se prendre d'autres tours de terrain supplémentaire. Et ça, Chihiro n'en avait pas besoin pour l'instant.

-Allez, dépêche-toi, on a encore 9 tours devant nous.

Sans attendre de réponse, le plus âgé reprit sa course pour terminer sa punition. Il passa en mode pilote automatique et ne fut plus attention à rien. Mais plus il courait, puis ses foulées devenaient moins importantes, et il perdit peu à peu en vitesse, se retrouvant inconsciemment derrière Nakamura.

Au bout du huitième ou neuvième tour, il dut s'arrêter et s'appuyer contre un mur. Il avait l'impression que sa tête allait exploser tant elle lui faisait mal. La sensation que son cerveau palpitait comme un fou dans sa boîte crânienne devenait insupportable. Et la chaleur procurée par le soleil n'arrangeait en rien dans son état. Il devait se mettre à l'ombre, rafraîchier son visage, son corps entier même, avant de s'évanouir sur place !

Un peu dans les vappes, il s'avança prudemment, longeant le mur, faisant de son mieux pour ne pas s'écrouler sur le sol d'une seconde à l'autre. Même si Nakamura était là pour l'aider, il n'était pas sûr qu'il puisse le porter et l'emmener jusqu'à l'infirmerie. Et il y avait de fortes chances qu'il prévienne les autres membres du club et ça, il n'avait pas du tout envie que cela se produise. À travers ses mèches grises, il pouvait voir les robinets d'eau à une dizaine de mètres devant lui. Et un peu d'ombre se profilait à l'horizon. Il réussit tant bien que mal à s'y glisser, acceptant avec plaisir le peu de fraîcheur qu'on lui accordait. À deux doigts de la rupture, il se laissa glisser le long du mur et s'assit à même le sol, incapable pour l'instant de continuer. Il devait faire une pause ou il allait s'étaler de tout son long par terre en pleine course, ou pire encore, en plein entraînement.

Sa tête dodelinante, il balaya d'un regard circulaire les alentours, sa migraine s'étant légèrement estompée. Il passa sa langue sur ses lèvres sèches et se rendit compte qu'il avait terriblement soif. Et il tuerait pour avoir ne serait-ce qu'un peu d'eau !



(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   12.07.15 9:19



Ces yeux gris, vides d'expressions, Hiroki finissait par les connaître à force... Mais... Avec la fatigue, ils faisaient presque peur. Quoi qu'ils avaient toujours étés un peu effrayants et là, avec les cernes noirs qui les soulignaient, il avait de quoi s’inquiéter. Aussi, il se recula, d'un pas, ayant peut-être eut peur sur le coup... Mais quelque chose n'allait pas, il fallait vraiment être aveugle pour ne pas le voir ; c'était d'ailleurs étonnant que personne n'ait eu l'idée de le renvoyer chez lui...

« Je... ça te concerne pas. Tu peux pas comprendre, sale premier année. »

Était-ce une insulte ? Le brun avait du mal à saisir en quoi l'âge influençait ici. « Décidément, la fatigue rend désagréable... » se dit-il en réprimant un soupir. Ou alors il lui parlait ainsi parce qu'il était fâché. Mais roh, pour ce qu'il lui avait fait... Il s'était juste vengé. « Et puis c'était qu'une balle... ».

« Allez, dépêche-toi, on a encore 9 tours devant nous. »

Hiroki se retenait de répondre « Et il t'en reste combien avant de finir par t'évanouir? ». Il poussa un long soupir mais suivit tout de même sans broncher, hochant simplement la tête avant de reprendre la course, lentement mais sûrement, voulant s'économiser pour faire les tours de gymnase parce qu'il avait aussi entraînement après ça... Il allait bien dormir ce soir... Tant pis.

Les tours s’enchaînèrent, les uns après les autres. Hiroki se rendit compte qu'il suffisait de ne pas se concentrer sur la course pour que cette dernière passe plus rapidement. Il fut néanmoins surprit de doubler Mayuzumi car lui même ne courait pas si vite que ça. Cependant, il ne pouvait pas s'arrêter ni même l'aider car il sentait à dix kilomètres que l'argenté l’enverrait paître si il le faisait. Pas moins inquiet, il continua de son côté.

Il se passa alors un tour complet sans qu'Hiroki ne croise son aîné. Et pourtant, il ne l'avait pas doublé sans s'en rendre compte, non, il avait fait attention ! Alors, même si il restait un tour, le brun décida de le faire en marchant pour trouver le troisième année, sentant l’inquiétude le prendre car vu son état, il pouvait avoir fait un malaise quelque part. « 'Manquerai plus que ça... ».

Pourtant... Il ne le trouvait pas. Gros problème. Oui. Hiroki se ferait tuer lui aussi si il retournait au gymnase sans Mayuzumi ;Akashi était tellement... Effrayant. Oui, c'était le mot, et encore, c'était le minimum pour le définir... Et puis, question de devoir civique, il ne pouvait pas laisser quelqu'un en train de faire un malaise sans bouger. Là, il devait faire un truc, et vite, que le têtu de troisième année le veuille ou non.

Ou alors... Et si Mayuzumi avait fini par retourner au gymnase ? Hiroki n'avait pas pensé à vérifier, et il aurait dû commencer par là, c'était logique après tout. Avait-il réussit à finir dans la plus grande discrétion ? Peut-être. Sans attendre une seconde du plus, il franchit une nouvelle fois les portes du bâtiment, haletant à cause de sa course. Il balaya la salle du regard... Mais ne vit aucune tête argenté, même en faisant attention. Il fit le tour une seconde fois mais rien ; il dû se rendre à l'évidence que le troisième année n'était pas là non plus.

N'en pouvant plus, il attrapa alors sa bouteille qui était sur le bord du terrain, pas loin de là. Avec la chaleur, il fallait faire attention et s'hydrater, même lui n'était pas à l'abri d'un malaise, et si le soleil tapait, il pouvait se mettre à saigner du nez, et connaissant Hiroki... Il ne fallait surtout pas que cela arrive.

Et puis, l'eau, ça fait toujours du bien. Mais il ne pouvait pas resté planté là à reprendre un peu de force, l'enquête sur « la disparition du fantôme » continuait. Oh, ce titre était ironique, pour le coup. Discret de nature et doué pour fuir et ce cacher, c'était ainsi que son sempai était. Enfin, il devait bien être quelque part... Hiroki se remit en route, refit un tour, bouteille à la main.

Et là. Et là il l'aperçu finalement. Assit contre le mur, visiblement souffrant. Le brun poussa un soupir de soulagement puis s'approcha finalement, lentement... Peut-être un peu discrètement. Une fois arrivé à son niveau, il plaqua sa bouteille d'eau contre son front gentiment tout en le fixant.

« Bon d'accord, ça ne me concerne peut-être pas, mais je considère qu'à partir du moment où t'es au bord de l'évanouissement, il y a quelques soucis à se faire et je suis désolé mais je peux pas te laisser comme ça.... »

Alors, Hiroki attendit que le troisième année finisse par prendre la bouteille avant de la lâcher puis... Alla s'installer à ses côtés tranquillement, sans le coller non plus car il faisait déjà assez chaud comme ça et dieu sait que le corps humain est une énorme source de chaleur. Là, c'était sûr que Mayuzumi ne pouvait pas le fuir, il était dans un état qui ne lui permettait pas de se cacher , le jeune Nakamura le savait et n'avait pas hésité à profiter de la situation, mais avec l'air le plus innocent possible, s'il vous plaît.

Installé tout contre le mur lui aussi, il laissa sa tête se coller contre le béton puis leva le regard vers le ciel. Même si il faisait un peu chaud, cela restait une belle journée... Malheureusement pour lui qui avait toujours préféré la pluie au soleil.

« Et donc... Tu as des problèmes ? »

Demanda-t-il en tournant le regard vers son aîné un instant avant d'aller le perdre une nouvelle fois dans l'immensité du ciel sans but précis, juste comme ça, juste pour éviter de le fixer.

« Enfin... Je ne m'attends pas à ce que tu répondes mais... Si t'as un truc à dire, moi je veux bien t'écouter. »

Hiroki savait qu'il demandait la lune ; après tout, pourquoi le troisième année choisirait de se confier à lui, et surtout, pourquoi maintenant et pas avant ? D'autant plus qu'il n'avait même pas répondu à des questions toutes simples qu'il lui avait posé... Mais comme on dit « Qui ne tente rien n'a rien. » ; pour le cas du brun, ce n'était pas faute d'avoir tenté mais il se raccrochait à un espoir qui lui disait que cette fois-ci serait peut-être la bonne, allez savoir...






Spoiler:
 


Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   16.07.15 14:59



feat. nakamura h.

j'ai pas fait exprès!
Mayuzumi avait l'impression d'avoir un marteau-piqueur dans le crâne qui s'obstinait contre sa boîte crânienne pour le faire exploser. C'était bien la première fois qu'il était dans un état pareil et la première chose qui lui venait à l'esprit était qu'il fallait qu'il boive de l'eau. Jamais il n'avait autant eu besoin d'en boire. Ça en devenait infernal. Heureusement pour lui, une légère brise vint caresser son visage, le rafraîchissant un minimum, affaiblissant sa douleur un chouia. Il regarda à travers ses cils et lorgna sur les robinets à quelque pas de lui. Juste un peu et il attendra le Gräal !

L'argenté tenta une première fois de se lever mais faillit se ramasser lamentablement. Ne voulant pas tenter le diable, il resta sagement assis et ferma les yeux. Il ne savait pas combien de temps il était resté comme ça. Une minute ? Cinq ? Trente peut-être ? Qu'importe. Son mal de tête ne l'aidait pas à réfléchir correctement. Il ne fit d'ailleurs pas attention aux bruits de pas qui venaient dans sa direction. Il sortit de sa léthargie que lorsqu'un objet froid non-identifié se posa sur son front, le ramenant à la réalité. Sa vue d'abord flou devint peu à peu net et il put clairement distinguer les traits de son sauveur. Nakamura Hiroki.

Ces oreilles bourdonnaient tellement qu'il ne comprit que la moitié de ses mots et qu'il « ne pouvait pas le laisser comme ça... » Trop aimable. Mais dans son état actuel, Chihiro n'allait pas cracher sur l'aide du brun. Enfin, ça l'étonnait surtout qu'il vienne l'aider après ce qu'il lui avait fait. Hiroki était sans aucun doute plus gentil que lui. Il était tout le contraire même ! L'exact opposé ! C'était quoi déjà... ? Les opposés s'attirent ? Un truc de science s'il s'en souvenait bien.

Finalement, l'ailier fort s'empara de la bouteille, l'ouvrit lentement, en but la moitié et versa un bon quart de l'eau sur sa tête, histoire de le rafraîchir un bon coup. Il avait beaucoup moins chaud et sa tête tournait moins. C'était déjà un bon début. Il releva finalement la tête et remarqua enfin que Nakamura était assis à côté de lui mais pas trop près. Une bonne distance raisonnable. Au moins, il savait se servir de sa tête.

-Et donc... Tu as des problèmes ?

Des problèmes... ? Avec tout ça, Mayuzumi avait presque oublié pourquoi il était dans cet état de fatigue avancé. Parce qu'il avait un chat. Parce que ce chat avait bousillé ses cours. Parce qu'il a passé une bonne partie de la nuit à sauver ce qui pouvait être sauvé. Parce qu'il n'avait dormi que trois petites heures. Il n'aurait pas du. Mais il supportait en ce disant que ce week-end, il allait pouvoir dormir comme un loir.

Pour en revenir à la question d'Hiroki...

- Enfin... Je ne m'attends pas à ce que tu répondes mais... Si t'as un truc à dire, moi je veux bien t'écouter.

Dans un sens, il avait bien cerné le caractère de son aîné. Jamais Mayuzumi n'aurait raconté sa vie à quelqu'un jusqu'à présent. Très rarement à ses parents mais comme il avait peu d'amis, il n'avait pas de réels problèmes et il n'avait donc pas besoin de se confier avec qui que ce soit. Mais Nakamura s'évertuait à essayer de le faire parler chaque fois qu'il se croisait. Bien sûr que ça l'irritait ! Pourquoi est-ce qu'il insistait autant ? Lui raconter ses problèmes n'allaient pas changer sa vie pour autant. Enfin peut-être pas celle d'Hiroki. Mais la sienne... peut-être.

Il avait lu et entendu quelque part qu'il était important d'extérioriser ses sentiments de ne pas les garder pour soi. Ce n'était pas bon, ça pouvait nous bouffer de l'intérieur.

Et s'il n'en avait pas ?

Bien sûr qu'il en avait. Il s'était bien mis en colère contre lui. Il éprouvait encore quelque chose malgré l'attitude de blasé qu'il avait H24. La bouteille toujours en main, il l'apporta une nouvelle fois à ses lèvres et la termina entièrement, rassasié comme il le fallait. Il posa la bouteille à côté de lui.

-J'ai pas des problèmes... J'ai eu des problèmes, nuance.

Qu'est-ce que je suis entrain de faire-

-Tout ça à cause d'un stupide chat, maugréa-t-il entre ses dents.

Il remonta sa jambe droite et posa son bras dessus, détourna le regard. Quand il rentrera, il lui fera la fête à Decim, il pouvait compter sur lui. Il couvrit sa bouche avec sa main pour étouffer un bâillement et ferma les yeux quelques secondes. Ce dont il avait besoin là-

-Tu peux me réveiller dans cinq minutes, s'il te plaît ? Demanda-t-il finalement. Et me prendre quelque chose à manger, sucrée de préférence.

Il laissa s'écouler quelques secondes avant d'ajouter :

-Je t'inviterai à manger pour te remercier.

La fatigue me fait dire n'importe quoi...





(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   19.07.15 12:22



Au moins, son aîné avait prit la bouteille d'eau, signe qu'il acceptait son aide. D'un côté, le brun s'en voyait ravit même si ce n'était pas un grand effort qu'il avait fait. Au contraire, il l'aurait traité d'idiot si il avait refusé pour se laisser aller encore plus mal. Et c'était sûr qu'il avait soif, vu la vitesse à laquelle il avait descendu la bouteille d'eau. Ça rassurait un peu Hiroki, d'ailleurs.

« J'ai pas des problèmes... J'ai eu des problèmes, nuance. Tout ça à cause d'un stupide chat. »

« Un chat.. ? »


Demanda-t-il alors en penchant la tête sur le côté tout en gardant le regard sur lui, cherchant le rapport entre un chat et le manque de sommeil... Même si les réponses étaient multiples, à vrai dire. Hiroki n'avait jamais eut d'animaux de compagnie mais il ne fallait pas être idiot pour savoir qu'un animal, ça fait vite des bêtises. En fait, il aurait bien voulu en avoir un ; un chat ou un chien de préférence, pour apporter de la vie dans la maison... Mais demander à sa mère aurait été mission impossible, le refus catégorique lui tomberait directement sur le coin de la figure si il osait ouvrir la bouche pour ça.

« Tu peux me réveiller dans cinq minutes, s'il te plaît ? Et me prendre quelque chose à manger, sucrée de préférence. Je t'inviterai à manger pour te remercier. »

Ses petits yeux chocolats s'ouvrèrent en plus grand sous l'effet de la surprise de sa demande. En plus d'être étonnante, surtout venant de Mayuzumi, elle prouvait qu'il lui faisait un minimum confiance pour qu'il s'endorme devant lui et lui demande de le réveiller. Après tout, Hiroki pourrait être un gros c-.... Ouais, un gros connard, et ne pas le réveiller, tout simplement. Le laisser dormir là pour qu'après quelqu'un du club le trouve, le rapporte à Akashi et qu'il finisse par se faire engueuler. C'était facile comme coup. Mais le jeune Nakamura n'était pas comme ça, et même, il s'était déjà vengé de toute façon. De plus, cela serait cracher sur le minimum de confiance qu'il lui accordait et n'arrangerait pas son cas, même si la fatigue avait forcé la chose .

Et puis.... Cette récompense qu'il y avait à la clef... Mayuzumi, le fantôme, qui l'inviterai à manger tandis qu'il le fuyait depuis presque aussi longtemps qu'ils se connaissent ? Sur le coup, Hiroki se mit à penser qu'il avait dit ça pour le « forcer » à accepter sa demande et qu'il ne le ferrait pas, au final, mais... Il se dit qu'il ne devait pas douter de sa parole, car son sempai semblait tout de même être quelqu'un d'honnête alors... Que demander de plus ? Ce serait profiter de lui.

« Hm, si tu veux... »

Dit le brun sur un ton calme tout en se relevant, s'étirant légèrement au passage. Il préférait éviter de lui demander « c'est vrai ?! » pour ne pas le fâcher et le laissa un peu tranquille ; il semblait déjà assez fatigué comme ça, il savait inutile de rajouter une couche. Et là, c'était le moment de faire bonne figure face à lui.

« Hm, dans ce cas, je reviens ! »

Puis à ces mots, il fila tranquillement, rejoignant rapidement son sac dans les vestiaire même si il commençait à être suspect à faire des allers/retours dans le gymnase ; mais heureusement que personne ne semblait trop se soucier de lui, surtout les entraîneurs car il ne saurait pas comment leur expliquer la situation... Qui n'est pas si compliquée que ça, à vrai dire, mais les deux se feraient sûrement disputer, c'était sûr.

Rapidement, Hiroki récupéra un peu de monnaie dans son portefeuille puis remit son sac à sa place et alla, le pas et l'allure tout aussi rapide, vers le distributeur qu'il savait le plus proche et une fois arrivé devant, regarda longuement la machine ; grand dilemme : qu'est-ce qu'il allait lui prendre ? Mayuzumi s'était toujours tut quant à ses goûts alors le brun hésitait ; il ne voulait pas lui acheter quelque chose qu'il n'aimait pas, histoire de ne pas se faire plus détester -comme si c'était possible, d'ailleurs-... Mais, il ne devait pas non plus attendre trop longtemps ; après tout, il venait de laisser l'argenté seul, et donc vulnérable. Enfin, plus sérieusement, laisser quelqu'un tout seul tandis qu'elle était au bord du malaise quelques instants plus tôt... Cela ne se faisait pas, même si Hiroki se rassurait en se disant que c'était pour la bonne cause. A vrai dire, il le faisait pour l'aider et tentait du moins qu'il pouvait de penser à la récompense qu'il voulait lui offrir.

Hiroki fixa la machine encore un instant puis inséra la monnaie dans la fente prévue à cet effet et, par la suite, appuya sur un bouton le doigt décidé. Quelque chose tomba ; quelque chose qu'Hiroki récupéra un petit mètre plus bas. Il venait de lui prendre une barre chocolatée. Après tout, Mayuzumi avait dit « quelque chose de sucré » et... Tout le monde aime le chocolat quoi ! Il avait moins de chance de se tromper comme ça ; jouer la sécurité était pour lui la meilleure option. Son butin en main, il retourna aux côtés de son aîné en courant presque malgré la fatigue des dix tours de terrain, ne voulant pas laisser la barre fondre non plus ; avec la chaleur, c'était chose facile.

Revenant, il le regarda donc dormir en instant en se disant qu'il était vraiment beaucoup plus calme comme ça et que c'était amusant puis esquissa un sourire amusé avant de se pencher lentement à sa hauteur.

« Hey... Mayuzumi... »

Dit-il d'une voix pas trop forte pour ne pas l'effrayer non plus puis... Puisqu'il semblait bien dormir, se passa une main dans la nuque, un peu gêné, ne sachant pas trop comment faire pour le réveiller. Il retint alors un soupir puis vient alors lui poker lentement une épaule.

« Hey, Mayuzumi... »

Le brun retint un second soupir de soulagement en voyant que cela avait marché et que l'argenté commençait à s'éveiller lentement. Une fois que sa tête fut relevée, il lui posa la barre chocolatée sur le genoux, un petit sourire aux lèvres mais ne dit rien pour le laisser se réveiller tranquillement, revenant simplement s'asseoir à ses côtés.





Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   01.08.15 8:14



feat. nakamura h.

j'ai pas fait exprès!
Mayuzumi se força à garder les yeux ouverts, attendant la réponse d'Hiroki, même si au fond, il savait qu'il n'allait pas lui refuser ce petit service. Profiteur ? Loin de là. Juste terriblement fatigué et n'arrivant pas à penser correctement. Une fois que le silouhette du brun disparut derrière le bâtiment, ses paupières lourdes comme du plomb s'affaissèrent aussitôt et son cerveau se déconnecta de la réalité le temps d'un petit somme.

C'était bien la première fois qu'il était aussi exténué. D'ordinaire, il avait le sommeil léger et il ne fut pas le moins du monde dérangé par les éclats de voix et les bruits de pas de deux adolescents qui passèrent devant lui et qui, semble-t-il, ne l'avaient pas du tout remarqué. À l'abri des rayons du soleil, un petit vent frais vint secouer quelques mèches argentés sur son visage endormi. Un visage détendu et sans ride, sans froncement de sourcils. Une expression difficile à voir lorsque l'ailier fort était réveillé.

La tête penchée en avant, assis en position de lotus, Chihiro arrivait à maintenir cette position sans tomber la tête la première par une quelconque force invisible. Il se sentait vraiment bien là et ne souhaitait qu'une chose : dormir durant les dix prochaines heures.

Mais Dieu ne sembla pas vouloir entendre sa prière. Il n'entendit pas la voix qui l'appelait doucement. Ce ne fut qu'une fois qu'il sentit quelque chose contre son épaule qu'il se réveilla. Comme si on venait d'éclater sa bulle de sommeil d'un simple toucher. Ce qui était le cas. Lentement, il ouvrit les yeux, sa vue encore un peu trouble. Ses orbites grises s'habituèrent lentement à la luminosité des lieux. Petit à petit, il se rappela soudainement de l'endroit où il se trouvait et il ne put s'empêcher d'étirer un rictus contrarié.

Il n'allait pas pouvoir dormir pendant dix heures à cause de l'entraînement de basket.

Chihiro se redressa, le dos droit et roula un peu des épaules. Il baissa les yeux en sentant quelque chose sur ses genoux et vit une barre chocolatée trôné tranquillement sur lui. Nakamura avait prit quelque chose de sucrée comme il le lui avait demandé. Pas mal. Il lui jeta un regard en coin alors qu'il prenait place à nouveau à ses côtés puis se saisit de la friandise et la déboucha lentement.

-Merci.

Il croqua dans la barre et mâcha lentement, savourant le bonbon offert. Un peu mou mais pas mauvais. Il aurait préféré que les céréales soient un peu plus croustillantes mais il allait se contenter de cela pour l'instant. En plus, il raffolait du chocolat en général, alors il n'allait pas s'en plaindre. Il termina son petit casse-croûte en silence puis roula l'emballage dans sa main. Il se sentait beaucoup, même s'il se doutait que ces cinq minutes de répit n'allait pas vraiment l'aider à tenir le reste de l'entraînement.

Il massa ses épaules et finit par se relever, épousseta son short de sport pour enlever la poussière.

-Faut qu'on retourne à l'entraînement si on veut pas se taper des tours supplémentaires, déclara-t-il sans regarder Hiroki.

On pouvait entendre les crissement de basket, les ballons qui rebondissent, les cris des joueurs en fond sonore. Ils avaient l'air d'avoir commencé quelques matchs pour mettre en place des stratégies. Il balaya du regard l'extérieur du gymnase de porter son attention sur Hiroki.

-Tu me donneras ton numéro de téléphone plus tard, ajouta-t-il en se frottant la nuque. Pour que je puisse te texter et te dire quand je suis libre. Ça t'évitera de venir me voir dans ma classe.

Ou comprendre : ça t'évitera de venir m'emmerder. Au choix. Chihiro se sentait un peu étrange après avoir dit ses quelques mots. Il n'avait jamais donné son numéro de portable à qui que ce soit, il n'en avait jamais demandé. C'était bien la première fois. Nakamura Hiroki lui faisait faire n'importe quoi. Il détailla ce dernier quelques secondes avant de prendre son visage d'une main, les sourcils fronçés.

-Et t'avise pas de me spammer après ou tu risques de subir pire que ce que je t'ai fait avec la cravate, c'est clair ? Le menaça-t-il d'un regard sombre.

Il n'osait pas imaginer le nombre de fois que son portable vibrera lorsqu'Hiroki recevra son message et enregistrera son numéro. Était-il aussi bavard par téléphone qu'en vrai ? À voir. Ou pas. Il relâcha finalement sa mâchoire et soupira.

-Passe devant, je dois terminer mes tours, lâcha-t-il tout en s'éloignant du brun.

Sans attendre de réponse, il reprit sa course et acheva ses deux derniers tours qu'il n'avait pas complétés. Il se surprit à réfléchir où il allait emmener Nakamura pour manger un bout, alors qu'il entrait dans le gymnase, sous l'oeil accéré d'Akashi qui n'avait semble-t-il rien dit sur son retard par rapport à son cadet.





(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   29.08.15 17:29



Hiroki était patient. Il regardait son ainé manger sans rien dire, le laissant se réveiller, sachant très bien que c'était un moment très difficile, surtout lorsqu'on manquait de sommeil et surtout que le troisième année n'était pas n'importe qui. Petit à petit, il apprenait à le connaître ou du moins, cernait de plus en plus son caractère. Le voyant manger la barre qu'il venait de lui ramener, Hiroki pouvait en arriver à la simple conclusion que Mayuzumi aimait le chocolat. Bon, beaucoup de monde aime le chocolat mais la moindre chose qu'Hiroki apprenait le rendait étrangement joyeux. C'était une satisfaction indirecte.

« Faut qu'on retourne à l'entraînement si on veut pas se taper des tours supplémentaires. »

Dit l'argenté en se relevant. Le brun de son côté avait suivit le geste du regard avant de finir par l'imiter, sachant pertinemment qu'il avait raison quant aux tours de terrains supplémentaires qu'ils risquent de faire si ils ne se dépêchaient pas de revenir dans le gymnase. Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiet en ayant vu Mayuzumi dans cet état. Est-ce qu'il tiendrait l’entraînement ? Hiroki en doutait mais ne pouvait rien faire contre ça ; il se tut simplement et pria en silence que tout se passe bien.

« Tu me donneras ton numéro de téléphone plus tard, pour que je puisse te texter et te dire quand je suis libre. Ça t'évitera de venir me voir dans ma classe. »

Là, le jeune Nakamura laissa un moment de blanc. Avait-il bien entendu ce qu'il venait de lui dire ? Alors son sempai allait tenir parole quant au repas promis en guise de récompense ? La joie grandissait mais restait sagement dans un coin de la tête d'Hiroki qui ne pu cependant pas s'empêcher d'afficher un large sourire ; un sourire qui en disait long vu que son aîné ne manqua pas de le prévenir.

« Et t'avise pas de me spammer après ou tu risques de subir pire que ce que je t'ai fait avec la cravate. »

« Alors ses humeurs S&M reviennent ? » se demanda le brun. Il aurait bien rit, peut-être un peu nerveusement mais hocha juste la tête pour lui faire comprendre qu'il avait très bien enregistré le message. Hiroki savait que ça allait être une torture de résister à l'envie de lui envoyer des messages, bavard ou plutôt curieux comme il l'était mais devait au moins faire cet effort. Si Mayuzumi était réglo alors il se devait aussi de l'être, peut-être gagnerait-il en confiance de cette manière ?

« Passe devant, je dois terminer mes tours. »

« Comme tu voudras, mais fais quand même attention hein. »


Répondit-il en lui lançant un regard perçant comme pour appuyer ses paroles avant de s'étirer une dernière fois, sentant alors son dos craquer. Un soupir s'échappa de ses lèvres puis il retourna en marchant en direction du gymnase. Là, il rejoignit son groupe sous l'oeil de quelques uns de ses camarades encore effrayés par la précédente attitude d'Akashi.

L’entraînement se passa et Hiroki se trouvait un peu dans la lune, ce qui n'échappa aux entraîneurs qui le reprirent à l'ordre plusieurs fois. Il s'excusa simplement en se frottant la nuque d'une main. Si le brun était aussi distrait, c'est parce qu'il réfléchissait à ce qui venait de se passer et sur l'évolution de sa relation avec l'argenté. On avait beau dire, Hiroki trouvait que ça s'améliorait progressivement : Ils étaient simples camarades de lit puis là, il venait de décrocher un repas avec lui et se surprenait à s'inquiéter pour sa santé. Hiroki avait souvent été solitaire, non pas par choix mais presque par obligation. Ça ne lui a jamais plu et maintenant qu'il se sentait plus proche de Mayuzumi, il ressentait une légère peur. Enfin, il ne pouvait pas s'emballer, ce n'était pas comme si il avait son aîné dans sa poche non plus mais tout de même, il se faisait accepter pas à pas et sentait qu'il finirait par... Devenir ami avec lui ? Cette pensé lui décrocha presque un frisson et lui fit secouer la tête. « Concentre toi sur le match idiot... ». Ces pensés ne le quittèrent pourtant pas mais eurent comme effet de faire avancer l’entraînement plus vite. Hiroki eut à peine le temps de dire 'ouf'' que c'était terminé. D'un côté, ce n'était pas plus mal.

Le jeune Nakamura s'approcha alors de son sac et tira de là sa serviette, l'enroulant autour de ses épaules avant de s'essuyer le visage pour y retirer toute la sueur. Après avoir soufflé un peu tandis que tout le monde rangeait ses affaires, il se pencha et chercha un stylo dans son sac, arrachant un petit bout de papier d'une de ses feuilles qu'il jugeait pas importante. Il écrit alors son numéro et prit soin d'être très lisible comme si il voulait que son aîné ne se trompe pas ; allez savoir quand ils se recroiseraient si il y avait une erreur. Bon, Hiroki savait dans quelle classe était l'argenté mais si il le dérangeait encore il risquait de mal le prendre, même si c'était pour la bonne cause.

Après avoir relu une puis deux fois, le brun se leva à nouveau avec le bout de papier dans la main plié en quatre. Là, il s'approcha de Mayuzumi qui lui semblait mal au point, mais il pu constater qu'il avait résisté à l'entraînement et heureusement d'ailleurs. S'essuyant une fois de plus le visage dans la serviette, il lui tendit le précieux papier.

« Tiens, voilà mon numéro... » Il y eut quelques secondes pendant lesquelles Hitoki le fixa avant de reprendre « à la prochaine ! », convaincu qu'elle aura lieu.

Suite à ça il s'éloigna sagement, ne voulant pas l'occuper plus longtemps et retourna auprès de ses affaires qu'il avait laissé près du banc. Il les remballa et alla se changer, un petit sourire présent sur les lèvres sans qu'il en ait conscience.





Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']   

Revenir en haut Aller en bas
 

« J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « J'ai pas fait exprès ! » [PV : Mayu']
» Je l'ai fait exprès de dire que j'étais mort
» SYSIS • J'suis désolée c'était pas fait exprès !
» " Je te jure que j'ai pas fait exprès... " [Elewën Fujima / Shane Smith]
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-