The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   29.06.15 22:58


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]
   
   
   


Le centre commercial de Tokyo, quel que soit l'heure, avait la particularité d'être toujours animé. On y entendait les bruits de pas, comme une mélodie tantôt rapide, tantôt lente aux heures de pointes. Un bruit de fond permanent avait envahi les lieux, et il était rare de voir des endroits calmes.
Mais attention ! Cela ne voulait pas dire qu'ils n'existaient pas pour autant. C'étaient bien souvent des bancs, dans un coin de l'allée, pour reposer les gamins peu habitués à marcher ou les vieillards, qui faisaient une rencontre hasardeuse.

Aujourd'hui, et surtout en cette heure-ci, le centre commercial avait eu la bonté de laisser respirer les acheteurs par le manque de présence de clients. Il semblait que pas mal de gens étaient à leur travail. Tant mieux, se dit Atsushi.

Effectivement, le grand adolescent de seize ans arpentait avec lenteur et nonchalance les allées des magasins, avec son éternel paquet de sucreries à la main. Cette dernière faisait des allers-retours du paquet à la bouche de Murasakibara sans vraiment d'hésitation, comme une machine bien huilée après des dizaines et des dizaines, voire des centaines de manœuvre. Des centaines ? Oui, le géant était effectivement habitué à manger des sachets et des sachets de bonbons ou de biscuits salés, sans jamais vraiment s'arrêter. Une vraie addiction, un appétit féroce de géant, vous dis-je !

Et sa venue dans l'allée de supermarchés n'arrangerait en rien le problème. En effet, il était venu se réapprovisionner en bonbons et en boissons aussi : manger c'est bien, boire, c'est tout aussi bien !

Il alla donc dans le premier supermarché s'acheter ses bonbons, et ses sucreries préférées : heureusement, il y avait son parfum préféré, ce qui arracha un sourire à l'éternel enfant dans un corps de géant. Murasakibara dépensa donc dans sa nourriture une bonne partie de son budget, attirant quelques regards indiscrets des clients. Ils n'avaient pas l'habitude de voir ça ! Concernant la caissière, l'ayant déjà vu deux ou trois fois, elle ne fit qu'un petit sourire pour afficher un consentement auprès de l'avis des différents clients qui chuchotaient à voix basse des emplettes du titan. Mais ce dernier, ayant cure de ce qu'ils disaient, partit aussi sec qu'il était venu, avec une bonne vingtaine de sachets en tout genre.

- On ne peut pas dire que ce soit très excitant comme journée..., marmonna-t-il dans un long bâillement qui annonçait déjà une flemme avancée. Si seulement les journées pouvaient être plus rapide, et un peu moins chiantes...

En marchant, Atsushi rencontra un flot de personnes, qui le dévisagèrent plus ou moins pour sa loterie génétique. Les habitants de Tokyo n'avait pas l'habitude de voir des jeunes de cette corpulence : il fallait dire qu'il mesurait quand même un peu plus de deux mètres et qu'il pesait au bas mot quatre-vingt dix kilos ! Quatre-vingt dix neuf, pour être précis. Certes, ce n'était pas ce qui faisait le charme d'une personne, certes ce n'est que du physique. Mais tout de même. C'était une force de la nature, et quiconque s'en réjouirait. Simple d'esprit, ce n'était pas le cas de Murasakibara, qui se fichait bien de ce genre de détails. Retenait-il seulement le nom de ses camarades plus faibles ? Excepté Himuro, son seul vrai ami, non. Il avait bien retenu le nom des membres de la Génération des Miracles, mais à quoi bon ressasser le passé ? Il n'était plus à leur côté, et pourtant, il ne regrettait pas forcément cette époque. Ce sont les aléas de la vie, se disait-il, il faut bien changer d'équipe de temps en temps.

Se faisant cette réflexion, il piocha dans son sachet un Umaibo, et il le fourra négligemment dans sa bouche. Il adorait ces snacks de maïs soufflé : et s'il devait classer ses sucreries, ces fameux snacks arriveraient très facilement dans son top 3.
Lorsqu'il eut fini de manger son encas, il tourna la tête pour voir un magasin de cassettes de vidéos. Ce qu'il aimait particulièrement, c'était manger ses bonbons devant un bon film. N'est-il pas plus captivant avec de la nourriture à portée de main ?

Il entra dans la boutique, traversa les rayons, regarda minutieusement les cassettes, avant de choisir un film dramatique : non pas qu'il aimait les films à l'eau de rose comme certaines passionnées, mais Murasakibara avait un penchant pour les histoires simples, un peu clichées et sentimentales. Et puis, il avait pris la dernière fois un film d'action... Il fallait bien changer, non ?

Une fois payé, et le sac en main, Murasakibara décida de faire une pause. Il s'assit, et...

- Oh, non... J'ai oublié d'aller acheter des boissons...

Se relevant alors, et prenant ses affaires avec peu de motivation, il traîna le pas jusqu'au supermarché - à nouveau, me direz-vous - et allait pour entrer dans le rayon boisson quand il sentit quelque chose, ou plutôt quelqu'un, lui rentrer dedans. Cependant, Atsushi ne bougea pas, ou presque pas. Il abaissa son regard mauve avec nonchalance sur la personne :

- Hmm... ? Désolé... Je ne t'ai pas fait mal au moins... ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   01.07.15 16:41

Une rencontre sucrée
Mukkun



La mère de Satsuki était une femme qui avait d'autorité pris le contrôle total de la maison. Elle gérait la cuisine, le ménage, le rangement, le soin du jardin, la lessive sans laisser son mari s’immiscer dans ce qu'elle appelait ses « tâches de femme mariée ». Élevée dans un milieu trop traditionaliste, l'homme ne pouvait lui en vouloir, préférant du coup l'aider plus discrètement sans se faire remarquer.

Naturellement, Madame Momoi voulait transmettre l'éducation de sa famille à sa fille unique, chose que Satsuki refusait net. Ayant toujours vécu dans un monde où les garçons participent tout aussi activement qu'une femme dans une maison, où la gente féminine travaille et occupe des postes importants, elle n'acceptait pas d'être cantonnée à la cuisine au service d'une mâle viril et présomptueux. Ça, jamais !

Seulement aujourd'hui, sa douce génitrice était clouée au lit. A force de trop pousser, la femme était épuisée et n'avait plus aucune force. Satsuki avait gentiment préparé de la soupe avec son père et c'était sans doute pour cette raison qu'elle était mangeable. Pour l'instant, le mari donnait la cuillère à sa femme qui ne cessait de dire que c'était inutile mais l'homme insistait. Pour une fois qu'il avait l'occasion de venir en aide à sa femme !

La rose, pour sa part, venait de mettre une machine de linge en route. Le temps qu'elle aille faire les courses au centre commercial et elle serait rentrée à temps pour éteindre les vêtements trempés. Pendant ce temps, son papa s'occuperait de nettoyer la poussière et d'enlever les fleurs fanées du jardin. En plus d'être aux petits oignons avec son épouse.

Une liste dans la poche arrière de son jean et une paire de tous petits talons plus tard, la manager de Tôo affrontait le soleil de l'après-midi pour rejoindre le centre de Tokyo. Sachant à qu'à cette heure-ci, elle n'allait pas croiser grand monde, l'adolescente prit son temps pour arriver. Arrivée dans l'allée centrale, fraîche grâce à la climatisation, la lycéenne sortit sa liste, s'appuyant volontairement davantage sur sa jambe droite pour marquer l'arrêt.

« Alors … Du riz, du porc, bacon … du saumon … merlu et thon en miettes … Papa n'a plus de bières je crois … Je vais acheter du chocolat pour Maman … Ah et des petites saucisses pour demain ! »

Peut-être qu'avec cet ingrédient, Aomine allait enfin accepter de manger un de ses bentos. Il volait très souvent les saucisses poulpes de Sakurai alors pourquoi pas les siennes ?! Fière de cette vision futuriste destiné à faire plaisir au bleu, Satsuki attrapa un panier à roulettes et s'aventure dans le magasin.

Concentrée sur sa liste et les rayons qui offraient mille et une références différentes, elle ne prêta pas vraiment pas attention aux autres clients. Le gros sac de riz pesa un peu lourd au début mais une fois dans le tout petit caddie, c'était un jeu d'enfant de se promener avec. Seulement, en passant devant les diverses boissons, la jeune mineure qu'elle était n'allait pas forcément avoir le droit de passer à la caisse avec le pack de bières paternel … Tant pis, il allait devoir se déplacer lui-même pour ça. A la place, sa fille lui prit deux bouteilles de Coca. Le grand enfant qu'il était ne vivait pas sans cette boisson qu'il pouvait boire à longueur de journées avant que sa femme ne le rappelle de boire aussi de l'eau pour entretenir sa santé.

Satsuki s'arrêta ensuite au rayon de la poissonnerie puis à la boucherie tout au fond du magasin. Le petit caddie bien remplie de l'intégralité de sa liste, elle allait pouvoir se diriger maintenant vers la caisse pour régler tout ça. Mais juste avant, une autre bouteille de Coca … pour faire plaisir au papa.

Elle se releva vite après l'avoir glissé parmi les autres et n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait, que ses fesses heurtaient douloureusement le sol. Grimaçant sous la soudaine douleur, la rose ferma les yeux et entendit la personne, le garçon vu la voix, s'excuser.

« C'est bon, j'ai rien … J'aurais du regarder où j'allais ... »

La fille se releva bien vite et passa sa main dans ses cheveux en relevant la tête pour regarder ce mur qui l'avait envoyé en tapis tel un boxeur moderne.

« Mais … Mukkun ?! C'est toi ?! »

Quelle surprise ! Mais très bonne cela dit !

Le garçon qu'elle croyait loin à Akita était ici à Tokyo. Quel incroyable hasard !
Satsuki laissa un franc sourire habiller son visage et demanda :

« Ça fait tellement longtemps !! Tu es venu avec tes parents ? »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   01.07.15 18:25


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Lorsque Murasakibara heurta la personne, il abaissa son regard sur cette dernière, s'excusant au passage. Certes, il ne l'avait pas fait exprès, et comme elle le faisait remarquer elle-même, c'était de sa faute, puisqu'elle ne regardait pas où elle mettait ses pieds. Bon, certes. Il est vrai aussi que c'était le cas du géant de Yosen.

« C'est bon, j'ai rien... J'aurais dû regarder où j'allais... »

Ah, tant mieux. Une épine ôtée de son pied, Murasakibara fut soulagé de voir que la jeune demoiselle – puisque c'en était une – n'était pas blessée, seulement choquée de sa rencontre pour le moins brusque. Cette dernière se releva prestement, se frottant au passage les fesses (le carrelage n'avait pas eu mal, lui). Elle semblait avoir son âge, mais, Atsushi, loin de se formaliser de ce genre de détails, attendit qu'elle se relève et daigne le regarder en premier.

Il posa alors son regard nonchalant sur la fille. Une quinzaine d'années, jeune, elle était en pleine jeunesse. Ses cheveux rosés et ses yeux du même ton brillaient d'un éclat malicieux, et bien que ce soit totalement naturel pour quelqu'un de son âge, Murasakibara ne dut pas chercher longtemps pour reconnaître ce visage. Pourtant, il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit, que déjà, son interlocutrice le regarda, et, ornant son visage d'un sourire éclatant, lui lança, surprise :

« Mais … Mukkun ?! C'est toi ?! »

« Mukkun », avait-elle dit ? À y regarder de plus près, il n'y avait qu'elle pour l'appeler comme ça. Il haussa un sourcil, regardant la belle Momoi Satsuki. Il se rappela alors d'elle. C'était l'ancienne manager de Teiko, et, il avait à peu près la même pensée qu'elle à ce moment : quelle surprise ! Cela dit, c'était une bonne surprise pour lui aussi. Il reconnaissait les talents de cette manager aux capacités d'analyses plus que formidables. Quand bien même elle n'était pas sur le terrain, les miracles devaient reconnaître que les victoires du collège Teiko étaient autant dues à son génie tactique qu'à leur génie physique. D'ailleurs, Aka-chin lui confiait beaucoup de tâches, signe que même l'intransigeant Akashi Seijurô avait du respect pour l'adolescente. Murasakibara avait une opinion plus partagée sur Satsuki : elle était bavarde, et très sociable, à l'opposé du caractère d'Atsushi, qui bien que sociable aussi, avait tendance à être à l'ouest. Cela dit, elle savait aussi s'y prendre avec lui : il en fallait peu pour contenter le géant.

« Ah, c'est toi Sat-chin... Ouais, ça fait longtemps … »

Il lui offrit un sourire, et plongea son regard violet dans celui de la rose. Lui qui voulait avoir un peu de piment dans sa journée, le voilà servi. Surtout dans un centre commercial, de la capitale, en plus … Qu'est-ce qu'elle venait faire ici ? Sûrement des emplettes pour ses parents... ou pour son équipe. Elle avait d'ailleurs tendance à se plier en quatre, surtout pour les caprices d'Aomine. Le violet l'appréciait, mais Daiki avait quand même le don d'énerver Murasakibara : il détestait les gens trop bruyants ! Alors bruyants, ronchons et capricieux comme l'adolescent aux yeux bleu roi... Non, c'était vraiment trop pour l'asperge défenseur de Yosen. Cela dit, il ne détestait pas l'as de Tôô, il espérait juste qu'il se la ferme de temps en temps.

Perdu dans ses pensées, il revint vite à la réalité quand la rose lui adressa un sourire et lui demanda :

« Ça fait tellement longtemps !! Tu es venu avec tes parents ? »

Ouais, ça faisait vraiment longtemps. Depuis leur remise des diplômes à Teiko, en fait. Ils ne s'étaient pas revus depuis. Surtout qu'ils n'avaient pas eu le temps de se croiser en tant qu'adversaires, puisque Murasakibara, n'ayant aucunement l'envie de se retrouver face à Akashi, n'avait pas participé au carré final de l'Interhigh, condamnant son lycée à la troisième place, derrière Tôô et, forcément, Rakuzan. Pourtant, aucun miracle n'avait participé aux derniers matchs, ce qui montrait bien la dangerosité des équipes du lycée Rakuzan et de celle de Tôô...

Ses parents ? Ah, oui. Il n'avait pas l'occasion de venir à Tokyo, principalement parce que la capitale avait la particularité de se trouver à quatre heures d'Akita. Pourtant, ses parents, pour une raison qui leur est propre, devaient se rendre pour au moins deux jours dans la ville... ce qui conduit alors Murasakibara à suivre (depuis l'histoire du fantôme, hors de question de se retrouver seul !) ses parents dans la ville. Atsushi piocha un bonbon dans sa poche, et, l'ouvrant, répondit à Satsuki :

« Mes parents sont en déplacements. Ils ne sont pas avec moi en ce moment, j'avais décidé de refaire mon stock. », dit-il en commençant à mâcher la sucrerie, mettant en évidence sa pochette de sucreries et de biscuits.

« J'allais chercher les boissons pour, justement... Sinon, tu deviens quoi, toi... ? » demanda-t-il avec lenteur.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   01.07.15 20:10

Une rencontre sucrée
Mukkun



Toute douleur oubliée, Satsuki se recula pour permettre à sa nuque de ne plus former cette espèce d'angle-droit nécessaire pour regarder le violet dans les yeux. Quelle idée de grandir encore aussi ! Comme s'il ne dominait pas assez … Cela dit, le grand garçon devait peut-être penser la même chose, trouvait sa taille comme étant dérangeante au quotidien.

Heureusement, le pivot Miracle allait à sa grande carrure, une grande gentillesse de caractère. Du moins avec elle. Oh, il devait avoir des coups de peps, comme tout le monde, impliquant parfois l'absence incongrue de ses bonbons chéris. De même que cette apparence et ce caractère un peu enfantin cachaient en réalité une intelligence bien présente et une facilité de compréhension certaine, malheureusement enfouie sous une épaisse couche de sucre. Ne jugez pas un livre à sa couverture s'appliquait à la reliure près à Murasakibara Atsushi.

Frottant un peu la paume de sa main qui avait heurté le sol lors de sa chute, l'adolescente ne se départait pas de son sourire. Elle était contente de le revoir, ça lui rappelait de bons souvenirs. Surtout qu'elle ne l'avait pas vu à l'Interhigh, Yosen s'étant déplacé sans le violet et Tôo sans leur As. Du coup, la rose, qui avait espéré y saluer son ancien camarade, avait du remettre ça à plus tard.

Comme il semblait bien partit pour une petite discussion, la lycéenne sauta sur l'occasion, remettant à plus tard le paiement de ses courses.

« Et bien … Rien de bien différent de l'époque de Teiko ! Je suis la manager de Tôo mais tu dois déjà le savoir »

Satsuki avait toujours gardé un œil sur son ancien équipe alors elle supposait que chacun s'était renseigné sur les lycées que rejoignaient les autres. Bien que personne ne puisse ignorer quelle équipe avait choisi chaque Miracle. En tant que manager, elle n'était pas aussi importante qu'Aomine mais il paraît qu'elle avait une certaine notoriété également. Mais bien plus transparente, on parlait plus du joueur fantôme par exemple.

« Je suis passée à Yosen, il y a peu … J'y ait rencontré une certaine Amy de l'équipe féminine et … Himuro Tatsuya … Tu étais en train de t'entraîner, je n'ai pas osé te déranger »

Malgré le mauvais souvenir impliquant le fait qu'elle s'était perdue dans ce grand établissement, Satsuki en gardait un bon souvenir grâce à la capitaine brune d'une gentillesse juste parfaite. Par contre, le beau brun avait manifester une certaine réserve qui aurait glacé une reine des neiges … Bah oui, pardon de regarder, mais c'est son travail !

« Tu as l'air d'être dans une bonne équipe, je suis contente pour toi ! »

Tout le contraire d'Aomine qui se prenait la tête avec tout le monde. Sauf les deux senpai bruns … Susa était trop gentil et Imayoshi trop flippant pour lui … Le gros chat n'était pas si courageux que ça face à son capitaine. Personne ne l'était d'ailleurs …

Pour Satsuki, elle voyait quelques similitudes entre l'actuel et son ancien capitaine, Akashi. Les deux avaient une autorité qu'on ne leur contestait pas, des méthodes peu orthodoxes parfois et cette aura sadique plus ou moins refoulée, voire carrément associée à l'image dans le cas du brun. Le rouge était plus en sous-entendus, en remarques cinglantes et en suffisance royale. Un sacré mélange et dur de composer selon les exigences de chacun. Le plus jeune Capitaine avait « besoin de son aide » pour mieux voir certaines choses alors que le deuxième lui laissait une totale liberté sur tout. Notamment, sur Aomine, la rose en avait la garde unique.

« Tes entraînements se passent bien ? Comment est ton nouveau Capitaine ? »

Ah, le retour de Satsuki, la maman poule ...








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   01.07.15 21:10


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Une avalanche de questions !
Voilà à quoi était soumis le pauvre Murasakibara, en ce moment même. Satsuki passait au peigne fin tout ce qu'elle voyait. Décidément, sa réputation n'était pas volée. Car oui, même Murasakibara tendait une oreille sincèrement concentrée quand son coach leur parlait de sacrés morceaux comme Rakuzan, Kaijô ou encore Tôô. D'ailleurs, celle qui les entraînait se méfiait particulièrement de Satsuki, dont elle faisait l'éloge avec une réserve quant à sa dangerosité.

Et ceci se vérifiait particulièrement lors de cette étrange discussion qui avait plus l'air … d'un interrogatoire. La bavarde aux cheveux roses ne lui laissait pas en placer une, et même s'il n'était pas très causant, c'était là presque une discussion à sens unique. Cela dit, il avait toujours eu tendance à suivre les conseils des têtes fortes : d'abord Akashi au collège, pour qui il vouait une véritable admiration secrète, puis pour Himuro. Ce dernier était plus gentil qu'Akashi, et c'était aussi son premier véritable ami. On ne pouvait pas dire que le petit rouquin aux yeux vairons le considère vraiment comme un ami...

« Oui, je sais déjà que tu es à Tôô, notre manager parle souvent de toi … J'espère qu'Ao-chin ne te mène pas trop la vie dure... »

Oui, il savait qu'elle était à Tôô : le nom de Momoi Satsuki était souvent synonyme de crainte pour les futurs adversaires de l'équipe de basket de ce lycée ; et elle était très certainement aussi dangereuse que leur as, aussi appelé « diva capricieuse », ou plus communément Aomine Daiki. Ce dernier avait le mérite d'avoir au moins une meilleure amie poule aux capacités extraordinaires.

À vrai dire, il ne s'était pas vraiment renseigné sur l'établissement de ses anciens camarades, mais... c'était venu à ses oreilles tout seul, il n'avait qu'à attendre. Tout le monde parlait des exploits de shooteur de Midorima à Shutoku, des prouesses de Kise à Kaijô, de l'invincibilité de Rakuzan grâce au commandement d'Akashi, des siens, dont on considérait la défense comme un mur de diamant, ou ... des caprices de l'inatteignable Aomine à Tôô. D'ailleurs, il savait que ce dernier, bien que gentil quand il le voulait, pouvait aussi s'apparenter à un sale gamin pourri gâté quand il le voulait. Atsushi bâilla un grand coup, puis rajouta, d'une voix monocorde et lente :

« Tu lui passeras le bonjour de ma part si t'y penses. »

Le géant violet arqua alors un sourcil quand elle se mit à évoquer Yosen. Vraiment ? Elle était passée ? C'était à quatre heures d'Akita ! Elle devait forcément avoir une raison. Il se mit à réfléchir une minute quant à la raison de sa venue. Il était fort probable qu'elle venait récolter des informations, mais même s'il lui faisait remarquer, elle démentirait. Après tout, il s'en fichait pas mal. Parce qu'il connaissait un minimum le caractère « je-m'en-foutiste » de Daiki pour savoir qu'il n'accepterait pas les données de Satsuki. Il esquissa un sourire :

« C'est dommage, ça aurait été sympa de te voir à Yôsen. Muro-chin ne m'en a pas parlé … Et... Hum... Amy ? J'en ai vaguement entendu parler... La capitaine de l'équipe féminine, je crois... », se dit-il, presque pour lui-même.

Alors, il vit les courses de Satsuki, puis regarda les siennes. S'écartant pour laisser passer un couple, il jeta un regard à sa boisson puis regarda encore Momoi, répondant à sa question … par une autre question :

« Dis, Sat-chan, ce serait dommage de rester planter là... On devrait sortir du magasin... », dit-il, avant de regarder à nouveau les boissons : « … Eto... Tu penses que je devrais prendre laquelle ? ».

Et dire que c'est lui le spécialiste de la nourriture...

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   05.07.15 22:13

Une rencontre sucrée
Mukkun



Quand Satsuki avait appris que le géant aux cheveux violets partait pour cette région si éloignée et si reculée d'Akita, elle s'était d'abord demandé pourquoi. Quelle raison l'avait poussé à rejoindre Yosen, une école fortement catholique alors que Tokyo avait des établissements tout aussi convenables sans pour autant s'enfoncer sous des mètres de neige ? Avait-il simplement suivit sa famille ? Ou une autre raison ? Cela avait-il en fait avec les autres Miracles ? Akita était simplement un hasard bien tombé pour s'éloigner des autres Miracles ?

Entre Kuroko qui avait tout simplement disparu, Akashi qui changeait drastiquement, Aomine qui grognait aussi souvent qu'un chien enragé, le départ de Murasakibara pour un lieu aussi loin avait été étrange à vivre. Bon, savoir que le rouge quittait la capitale pour l'ancienne avait été difficile à vivre aussi mais Kyoto était toujours plus près. Chacun s'adaptait à une nouvelle équipe, à un nouvel environnement mais pourtant, le fait qu'ils soient tous aussi loin des autres la blessait elle. La manager voulait presque égoïstement qu'ils soient près d'elle, qu'elle ne soit pas seule. Elle avait suivit Aomine dans le but de veiller sur lui. La voix serpentine de sa conscience sifflait sans cesse à son oreille qu'elle avait plus besoin de lui que ne l'étaient les choses actuelles.

Cependant, Atsushi semblait aller vraiment très bien. Il avait davantage grandit, sans doute un peu mûrit. Il semblait même s'inquiéter un peu pour elle et mine de rien, elle était touchée.

« Dai-... Aomine-kun est toujours une vraie tête de mule »

Violent, agressif, insultant et plein de mépris pour tout un tas de choses, le bleu s'enfonçait dans la noirceur du caractère qui lui avait été donné à sa naissance. La rose allait-elle pouvoir le supporter ? Elle avait déjà été tellement blessée par certaines de ses répliques qu'elle n'arrivait plus toujours à cacher ses larmes. L'amie d'enfance qu'elle était pour lui souffrait terriblement de tout ça mais n'arrivait pas à se résoudre à comprendre que cette fois là mériterait d'être la dernière. Ses bons et loyaux services ne faisaient que déclencher davantage la colère du basané. Mais cela ne regardait qu'eux.

« Je n'y manquerais pas ! »

Inutile de préciser que le bleu n'en aurait strictement rien à faire. Il était tellement désintéressé de tout maintenant … C'était vexant parfois …

Se déplaçant légèrement en regardant un couple qui se tenait la main amoureusement, Satsuki soupira un peu. Ce genre de démonstrations d'amour en public la rendait à la fois jalouse et gênée. Le monde entier n'avait pas besoin de voir les autres s'afficher joyeusement en leur rappelant leur triste solitude.

« On gêne un peu ici, oui ... »

Elle regarda les boissons et tendit l'index vers une bouteille à la couleur rouge bien soutenue.

« Diabolo … C'est très bon, j'adore ça ! »

Sa mère en faisait elle-même cela dit … Même si elle n'arrêtait pas de répéter que c'était mauvais pour la santé tout ce sucre.
S'éloignant pour aller régler ses achats, Satsuki se plaça derrière le couple follement amoureux qui s'embrassait maintenant à pleine bouche. Très gênée d'assister à ça, la manager de Tôo se détourna un peu, souhaitant regarder autre chose. Vivement que ces deux-là disparaissent et vite de là …

Choisissant finalement de se détourner totalement, elle regarda le violet et pencha un peu la tête en haussant la voix.

« C'est bon, Mukkun ? »  








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   05.07.15 23:22


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Akita était une ville assez éloignée de la capitale du Japon, enfouie sous des mètres de neige ; c'était loin d'être le coin le plus agréable du pays. Entre le froid, la neige, la sale routine qui s'installait et les gens toujours aussi nombreux, il était clair que ce n'était franchement pas le coin le plus appréciable du Japon... Enfin, la famille Murasakibara avait été obligée de s'y rendre, obligations professionnelles obligent ... Mêmes obligations qui, ironiquement, amenait le miracle à la chevelure violette à rencontrer la rose, son ex-manager.

Pourquoi Yosen ? Ce n'était pas le meilleur lycée du Japon, mais le meilleur de la région. Certes, il n'était pas aussi réputé que Rakuzan... Mais son apprentissage (à tendance religieuse) en faisait un lycée sans trop de problèmes (comparé à Tôô par exemple qui était un lycée plus accessible aux familles modestes). Atsushi n'y était pas forcément pour son enseignement religieux, ni pour son club de basket d'ailleurs : c'était le coup du destin. Mais il était sûr d'affronter ses ex-coéquipiers grâce à ce choix....
Au fond, le pivot violet de Yosen s'en réjouissait plus qu'il ne le laissait paraître.

Il jeta un regard à Satsuki quand elle évoqua Daiki. Une sorte d'ombre transperçait la lueur malicieuse et habituelle de son regard cerisier, ce qui ne manqua pas d'échapper au grand adolescent. Atsushi avait alors compris que derrière le ton joyeux de la rose se cachait en fait un sentiment de tristesse profond pour le changement de son meilleur ami d'enfance.
Mais pouvait-il y faire quelque chose ? Pouvait-il seulement être en désaccord avec l'as des miracles ? On offrait tout aux grands et aux meilleurs, c'est un dû des vainqueurs. Avec ses bons aspects comme avec ses mauvais.
Néanmoins, ça ne plaisait que très moyennement au pivot de Yosen. Daiki blessait Momoi, ce qui irritait Murasakibara. Il n'hésita pas à le faire remarquer subtilement.

« De toute façon, je verrai Mine-chin à la Winter Cup. J'en profiterai pour lui filer la raclée de sa vie et pour l'écraser... Je lui passerai le bonjour moi-même dans ce cas. », dit-il, avec nonchalance et pourtant une once de sérieux dans la voix.

Il savait très bien qu'Aomine se moquait profondément de savoir comment ses camarades de Teiko se portaient, excepté peut-être son ombre. Mais depuis l'ultime victoire de Teiko... Atsushi se refusa à repenser à cette époque. C'était le passé. Et le passé est révolu, n'est-ce pas ?

Satsuki ne semblait pas être capable de faire une croix sur cette époque, quitte à se morfondre et à ne pas pouvoir vraiment vivre dans le présent. Elle tenait beaucoup à cette époque, et même si Murasakibara était loin de penser comme elle, il pouvait néanmoins la comprendre.

Quand il lui posa la question sur la boisson, plus par nécessité que pour changer de sujet, elle hésita un cinquième de seconde avant de pointer du doigt une petite bouteille rouge.

« Diabolo … C'est très bon, j'adore ça ! »

Alors elle adorait le diabolo ? C'est vrai que c'était bon, même très bon ! Ce goût sucré qui glisse dans la bouche, rafraîchissant et picotant par les bulles gazeuses... non vraiment, ça valait quelque chose. C'était une sorte d'or rouge, pouvait-on dire. Murasakibara acquiesça et dirigea sa main sur la dite-boisson. Il en prit une autre, à l'orange cette fois. Il lui fit un petit signe de la main.

« Oui, j'arrive... »

Il se dirigea vers la caisse du supermarché pour rejoindre Momoi, poussant au préalable le couple qui s'était mis en travers de son chemin. Ah, quand est-ce qu'il fera attention où il mettait les pieds ? On ne sait jamais... De toute façon, ce n'est pas fait exprès, n'est-ce pas ? À voir.
Atsushi regarda la manager, constatant presque enfin la différence de taille entre eux. Et il se surprit à penser au regard des gens : penseraient-ils que c'était sa petite amie ? Sa sœur ? Ou que sais-je encore ? C'est vrai qu'il avait un petit air protecteur, et...
Et Murasakibara est bien connu pour ne pas se soucier du détail. Alors forcément, le regard des gens : il s'en cogne. Complètement.

Le temps passait lentement dans les caisses du supermarché, et s'il se mit à ronchonner, finalement, ils passèrent après quelques minutes d'attente qui parurent une éternité pour l'asperge de Yosen. Ils payèrent, saluèrent la caissière (une deuxième fois pour Murasakibara) et sortirent du magasin.
Il sourit à Momoi, et après quelques secondes de silence, il regarda le contenu de son « stock » et demanda à la rose :

« Tu comptais faire quelque chose ? Je suis un peu fatigué alors je me disais qu'un peu de sucre nous ferait pas de mal... J'ai des marshmallows dans mon sac. Tu veux qu'on fasse une pause-bonbons ? ~ »


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   06.07.15 15:42

Une rencontre sucrée
Mukkun



Satsuki n'avait jamais imaginé de possibles relations amoureuses avec ses anciens coéquipiers de Teiko. Excepté Kuroko évidemment. Pourtant, elle avait si souvent entendu des filles lui parler de sa relation avec Aomine que la rose s'était demandé si ses gestes envers lui n'étaient pas plus que ceux qu'aurait une amie d'enfance pour son meilleur ami. Elle avait changé sa façon de l’appeler, ils ne rentraient plus forcément ensemble, elle avait cherché à s'éloigner un peu de lui. Mais rien n'avait vraiment changé. Satsuki ne voyait pas la Génération des Miracles comme simplement des amis. Ils étaient ses petits et grands frères et elle devait veiller sur eux. Les réconforter, les féliciter … se mettre en colère contre eux, être heureuse pour eux. Sans doute que les garçons avaient une vision différente de la rose, la voyant uniquement comme leur ancienne manager, une amie, une personne avait qui passer du temps le soir.

La demoiselle ne savait pas comment le violet la voyait. Sans doute qu'elle avait été pénible avec lui de lui avoir si souvent répéter que tous ces bonbons étaient mauvais pour sa santé, qu'il fallait qu'il s'entraîne davantage … Peut-être qu'il n'avait pas spécialement envie de rester davantage avec elle et qu'il allait repartir vite fait. Satsuki n'aurait qu'à rentrer chez elle, déjà heureuse de savoir que le géant se portait bien. Quand bien même, elle avait son numéro de portable, l'ancienne manager du collège n'arrivait pas à l'utiliser fréquemment. Ce n'était pas comme avec Kise avec lequel elle prévoyait des sorties shopping ou Midorima qui tenait à lui annoncer l'horrible classement qu'elle avait à Oha-Asa ! D'ailleurs, la lycéenne était persuadée qu'avoir les mêmes initiales que le tireur lui portait déjà une grande chance.

Au commentaire d'Atsushi sur Aomine, adroitement prononcé il fallait bien l'avouer, Satsuki sourit un peu en le regardant droit dans les yeux, faisant fi de la douleur dans sa nuque.

« J'espère bien avoir l'occasion d'assister encore à un match entre Tôo et Yosen mais je t'avoue quand même que j'espère bien que mon équipe gagnera ! »

Mine de rien, elle avait la victoire très à cœur. Pas au point d'Akashi mais sa fierté lui interdisait de perdre. Comme les quelques jours qu'elle avait passé chez les Izuki où les nombreux gages s'étaient enchaînés entre le meneur de Seirin et elle. Un très bon moment sans aucun doute.

Penchant un peu la tête sur le côté, son sourire se fit plus doux et Satsuki plissa un peu les yeux.

« Merci Mukkun »

S'il comprenait, tant mieux. Elle n'avait jamais mis en doute l’intelligence du violet et ce n'était toujours pas le cas aujourd'hui. Atsushi était peut-être même au dessus de certaines personne concernant ce sujet d'ailleurs. Malheureusement, il fallait que ce soir caché sous une épaisse couche de sucre …

La manager déposa ses articles sur le tapis roulant et chercha son porte-feuille dans son sac. Son père lui avait donné un billet pour régler l'intégralité des courses mais sa fille veillerait bien à lui rendre tout jusqu'au dernier centime. Mais où allait-elle ranger les petites pièces que la caissière allait possiblement lui rendre ? Bah, avec le ticket de caisse, elle aurait vite fait de rendre la monnaie exacte à son retour à la maison.

Une fois que le couple bien amoureux emporta ses achats, la rose avança un pas, prête à récupérer ses propres articles. Elle demanda un sac afin de porter plus facilement les courses et commença à ranger le tout dedans au fur et à mesure que la femme scannait les codes-barres. A l'entente du prix, Satsuki fut ravie de voir qu'elle avait bien fait d'observer tous les prix. De sacrés économies pour aujourd'hui ! La rose salua la dame et s'écarta pour laisser la place à Atsushi.

Une fois dehors, le violet proposa une chose qui la laissa un peu muette de surprise. Il voulait passer un peu de temps avec elle ?! Vraiment ?!

Un immense sourire de joie sur son visage pâle et la rose hocha vivement de la tête.

« J'ai encore tout mon temps ! On pourrait … Ah, regarde là-bas ! On pourrait allez s'asseoir là par exemple ! »

Désignant un banc à l'ombre, la lycéenne se baissa pour reprendre ses poches qu'elle avaient momentanément mises à terre pour se reposer de leurs poids. Grimaçant un peu, Satsuki réussit à se relever et avança tant bien que mal vers le banc en question.
Comment faisait sa mère pour toujours porter ça toute seule ?!








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   06.07.15 17:55


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Atsushi regarda avec lassitude les passants qui se dirigeaient vers d'autres magasins. Ils étaient tous assez pressés, au contraire de l'adolescent qui profitait de son après-midi auprès de Momoi, son ancienne manager mais néanmoins actuel compagnon d'après-midi. C'en était presque fatiguant de voir toutes ces personnes se déplacer avec autant d'ardeur, se coller pour arriver et faire leurs emplettes. Oui, le géant était plutôt ennuyé par les gens agités, qui ne savaient pas se tenir.

Et étrangement, ce n'était pas tant le cas de Satsuki, qui avait beau avoir quelques caractéristiques de ces personnes.

Oh, la manager avait un sacré tempérament, et ce serait une grave erreur que de se convaincre du contraire ou de penser qu'elle était juste un peu "pimbêche". Elle était sacrément intelligente, aussi, mais cette intelligence n'enlevait en rien la grande force de caractère de l'adolescente... Au grand dam des miracles. Murasakibara ne comptait plus le nombre de fois où elle avait réprimandé Daiki, Kise, ou même lui. Effectivement, sa tendance flemmarde à sécher les entraînements tout comme son appétit phénoménal lui avaient attiré le courroux de la rose à quelques reprises lorsqu'ils étaient à Teiko. Elle lui reprochait de trop manger et de ne pas s'investir assez dans l'équipe, lui marmonnait qu'il s'en fichait un peu, mais essayait de calmer le jeu quand même. C'en était presque comique ce genre de scènes... Midorima et Akashi étaient les seuls à être épargnés par ce genre de sermons. Quoique (Akashi y avait eu le droit une fois, et franchement, c'était vraiment comique !).
Oui, elle avait ce petit côté protecteur... non, maman poule. Comme une soeur l'aurait envers sa fratrie, qu'elle devait protéger et chérir. Et eux le lui rendaient bien à Teiko. Il se souvient à peu près de la réaction d'Aomine quand un voleur avait bousculé Satsuki. Explosive ! Daiki et Kise n'avaient pas hésité à se précipiter à la poursuite du dit-voleur. Midorima, exaspéré, avait utilisé la boite de glaces de Murasakibara pour arrêter la course du brigand... qui avait eu le malheur de l'écraser. Fou de rage, le pivot de Yosen avait assommé le voleur pour le punir de son imprudence. Quoiqu'il en soit, ils avaient fait ça pour Satsuki, et c'était tout ce qui compte... non ?

Cela dit, elle n'avait pas non plus l'intention de laisser le géant gagner la Winter Cup par sentiments, et elle le lui fit bien savoir. La victoire avant l'amitié, n'est-ce pas ? En tant que manager c'était tout à fait acceptable. C'était aussi son cas, Atsushi détestait le basket mais détestait encore plus la défaite. Même s'il ne l'avait jamais côtoyée... Et ce ne serait pas face à Aomine qu'il comptait la connaître. Même si pour cela, il devait blesser la rose. Il n'hésiterait pas.

Atsushi observa le sourire de Satsuki et comprit son remerciement. Il semblait un peu gêné, ou plutôt il montrait une sorte d'indifférence. On ne savait jamais trop avec le géant. Il était intelligent, mais son estomac jouait le rôle de cerveau, ce qui décontenançait la plupart de ses interlocuteurs, lesquels ayant abandonnés toute tentative de comprendre le géant.... Heureusement que Satsuki savait s'y prendre à lui, sinon il serait parti depuis longtemps : signe que la damoiselle ne lui était pas désagréable, au contraire !

Ils étaient maintenant sortis du supermarché, et Murasakibara, fatigué de marcher depuis une heure, avait proposé à Satsuki de faire une pause. Celle-ci avait accepté sa proposition en accompagnant son "oui" d'un sourire irradiant de sincérité ; du coup il lui avait proposé une "pause-bonbons" ... où se couplaient petit coin reposant et sucreries... ses pauses préférées, en somme !
Satsuki pointa du doigt un banc à l'ombre en lui proposant de se poser là-bas. Il acquiesça d'un mouvement de tête, et, marchant d'un pas lent, se dirigea vers Satsuki, bien que cette dernière avait un peu de mal avec ses courses. Il fit plusieurs pas, puis recula, et se retourna :

« Ça va, Sat-chin ... ? Tu veux un coup de main... ? », demanda-t-il finalement, une légère pointe d'ennui dans la voix.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   06.07.15 19:11

Une rencontre sucrée
Mukkun



Le visage gêné du garçon ne faisait que sourire davantage Satsuki. Il était rare de le voir afficher autre chose que de l'ennui alors une expression comme celle-ci ! C'était précieux, la rose chérissait le fait d'être une des rares à avoir réussi à lui faire quitter ce visage ennuyé du quotidien. Durant leurs premières années au collège, la rose avait eu l'occasion de le voir sous différents visages. La colère, la joie, les larmes … Atsushi était beaucoup plus transparents que maintenant. Ce même visage en plus vieux semblait ne pas pouvoir se départir de ce sentiment. C'était très triste et ça rendait Satsuki malheureuse.

Elle avait conscience que ce côté protecteur en énervait beaucoup. Elle avait toujours été collante avec les Miracles, s'investissant peut-être un peu trop auprès d'eux pour son simple rôle de manager. Combien de fois avait-elle trouvé Kise bien trop faible après une soirée horriblement longue de shooting éprouvant ? Et Midorima alors ? Quand sa petite Aya invitait ses copines, le gentil grand frère ne dormait pas forcément à son aise entre les rires des petites filles qu'elles étaient à l'époque ! Et Akashi … Akashi qui s'était une fois ramené à l'entraînement avec une fièvre carabinée et qui avait osé prétendre qu'il allait bien ! La rose n'avait jamais autant crié contre le rouge. D'autorité, elle avait demandé au coach de l'époque de laisser le jeune capitaine rentrer chez lui, pour qu'il se repose impérativement.

Pourtant, Satsuki n'arrivait pas à agir de la même façon avec l'équipe de Tôo. La différence d'âge peut-être … Cela dit, si elle hurlait contre Imayoshi de la même façon qu'elle avait fait avec Akashi, elle craignait davantage de représailles du côté du brun. Susa était un gentil garçon qui canalisait tout le monde et Wakamatsu, bien que bruyant, était relativement mature. Il n'y avait bien que pour Sakurai et surtout Aomine qu'elle pouvait s'inquiéter. Mais un jour, elle allait devoir accepter que le bleu n'ait plus besoin d'elle. C'était difficile à imaginer mais c'était la réalité : elle n'allait pas toujours pouvoir le garder près d'elle comme ça. Aomine allait rencontrer une gentille personne qui allait être le centre de son univers et qui prendra bien soin de lui. Et elle, sa gentille amie d'enfance, allait devoir s'effacer sans rien dire.

De même pour le violet. Quelqu'un à Yosen devait prendre soin de lui puisqu'il donnait l'impression de ne rien pouvoir faire seul, comme veiller à ce qu'il mange de tout par exemple. Quelqu'un qui le taquiner sur ses sucreries, qui le motivait à s'entraîner, qui passait du temps avec lui le soir après les cours. Une fille peut-être ? Une petite amie, hein … C'était étrange à penser, Satsuki ne pouvait s'empêcher de rougir en imaginant Atsushi au bras d'une demoiselle, une jolie fille qui lui préparerait des gâteaux juste pour le plaisir. Non, non, non, il n'était pas encore prêt pour ça !
… Elle demanderait à Amy quand même …

Pour l'instant, elle était juste heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec lui. Surtout qu'il avait semblé lui proposer ses propres bonbons, c'était une rareté ! On serait en plein jeu, Satsuki aurait cherché à sauvegardé ça avant de continuer.

Mais avant, il fallait encore qu'elle se déplace jusqu'au banc. Les bras tremblant de tenir ses lourdes poches, elle serrait les dents en s'efforçant de sourire.

« C'est gentil merci … mais je vais me débrouiller … comme une grande »

Ah, stupide fierté … Pourtant, la force du garçon lui serrait très utile mais hors de question de lui demander. Satsuki préférait se débrouiller seule.

Un pas après l'autre, les bras en train de crier pour de l'aide, elle rejoignait Atsushi. Qu'on ne la prenne surtout pas pour une faible ! Elle pouvait le faire toute seule … Imaginer le contraire serait très vexant !

« Tu vois ? … Pas besoin d'aide ! … Tu peux y aller, je te rejoins ... »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   06.07.15 22:13


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Le visage d'Atsushi afficha son habituelle et éternelle mine blasée en observant le petit manège de la manager de Tôô. Il ne savait pas trop d'ailleurs quel était cet élan de gentillesse dont il faisait preuve aujourd'hui ; il avait parlé sans vraiment réfléchir, pas forcément par politesse, ni parce que c'était Momoi... Il ne savait pas trop, mais au fond, peut-être voulait-il l'aider ? Cela dit, ce n'était pas dans ses habitudes, paraissant insensible d'habitude, et plus ennuyé qu'autre chose. Momoi avait-elle perçu son changement d'attitude au fil des années ? Possible : elle était douée dans ce genre de petit jeu.

Elle souhaitait se débrouiller... "comme une grande", avait-elle dit. Cette remarque aurait arraché un sourire à n'importe qui. Mais Murasakibara n'est pas vraiment n'importe quoi, et il se fichait de ce genre de détails. La fierté présente dans la voix de la rose ne fit pas vraiment d'effet sur Murasakibara. Peut-être aurait-ce été utile avec un type plus expressif (nous ne citerons plus Aomine, le comique de répétition, on en a marre !), mais avec ce grand enfant... Non. Il ne réagit pas plus que ça. Atsushi se contenta de la regarder : Momoi tremblait et l'on voyait ses muscles se crisper sous l'effort, mais non, elle ne lâcha rien et tenta tant bien que mal de le rejoindre en psalmodiant une phrase pour (se) convaincre qu'elle arriverait à ce banc par ses propres moyens, sans l'aide de personne.

Il haussa les épaules, et, prenant la force et les paroles de la manager pour argent comptant, décida de ne pas attendre la belle demoiselle aux yeux cerise ; il se dirigea vers le banc d'un pas lourd. Sa main fouillait dans un de ses sacs, à la recherche d'une de ses précieuses sucreries. Finissant par récolter son trésor, un joli emballage d'Umaibo sortit, saillant, du dit-sac ; Murasakibara déchira le sachet et commença à croquer dans la friandise. Le goût était un peu sucré, et le maïs charmait l'adolescent, comme une Sirène charme les marins ; vous savez, ce genre de friandises, c'est un peu comme un appel, un charme. On est le serpent, et cette maudite cochonnerie s'amuse à nous faire danser ... Comme si un seul contact avec le palais suffisait à emprisonner la victime dans une volonté de manger encore et toujours plus de bonbons et de sucreries. Bon, cette magie du sucre n'avait de cibles que les enfants, les adultes étant partiellement immunisés face à tout cet envoûtement...
Mais Murasakibara Atsushi ne restait-il pas au final qu'un grand enfant ?

Le pivot de Yosen ayant des jambes aussi longues que des bambous, il ne lui fallut que quelques enjambées pour rejoindre l'ombre du banc convenu par les deux compagnons. Le plus grand des miracles s'assit alors dans un long et profond soupir, où se mêlait cette impatience enfantine - adressée à Satsuki - et le soulagement de se poser après une interminable et épuisante journée.

L'ombre faisait du bien, et apportait un peu de fraîcheur : ça tombait bien, c'était une journée plutôt chaude pour un mois qui ne se situait pas en période estivale. Le vent soufflait doucement, poussant de temps à autre les cheveux violets de Murasakibara, laissant entrevoir ses yeux d'améthyste qui fixaient allègrement la manager de Tôô dans un silence impérial, seulement entrecoupé par le croquant des chips qu'il mangeait en la regardant... Oui, il n'avait pas forcément attendu la manager, l'appel de la nourriture étant trop fort ...
Il ne restait plus qu'à attendre Momoi et les poids qu'elle possédait en guise de sacs ...


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   07.07.15 21:26

Une rencontre sucrée
Mukkun



Consciente d'être surtout ridicule, Satsuki gardait les yeux rivés sur ses courses. Atsushi la fixait depuis le banc, cette expression d'attente insoutenable au fond des yeux. Ses bras tremblaient de plus en plus et ses jambes commençaient à les imiter tandis qu'elle continuait d'avancer vers le violet. Mais sa grande fierté oblige, la rose n'irait jamais lui demander de l'aide directement. Cependant, autant l'avouer, elle s'était imaginée que le garçon allait d'autorité prendre un sac pour l'aider mais que neni ! Il s'était installé sur le banc, se contentant de la fixer, son biscuit dans la bouche. Quel manque d'éducation ! Un vrai mufle ! Même Aomine aurait finit par aider … non sans s'être d'abord moqué de sa force de mouche et d'avoir geint en disant à quel point elle était chiante et tout et tout. La même rengaine à chaque coup.

Acculée par la chaleur, la manager laissa tomber ses sacs de courses avec un grognement tout ce qu'il y avait de moins féminin. Elle se demandait si Atsushi allait agir pareil avec sa petite amie … ou son petit ami d'ailleurs. La lycéenne avait l'esprit bien ouvert et grandir avec la Génération des Miracles vous fait aussi vivre dans les troubles de l'orientation sexuelle de chacun. Peut-être qu'Aomine en prétextant regarder les magazines de Mai-chan, achetait en secret le dernier numéro où Kise était en couverture … Nijimura et Akashi avaient sans doute eus des … secrets de capitaine à partager ! Et …

Satsuki secoua vivement la tête, le visage entier d'une couleur qui rendait le rouge bien fade en comparaison. Non mais à quoi pensait-elle franchement ?! C'était très gênant et très déplacé comme pensées … Elle avait vraiment honte d'elle à présent. La demoiselle se tapa les joues vivement et reprit ses hanses pour rejoindre une bonne fois pour toute le géant violet, sans doute occupé à se demander quoi manger après plutôt que d'avoir fait attention à son délire yaoiste absolument obscène.

Finalement et à bout de force, elle réussit à se poser sur le banc. Théâtralement, Satsuki soupira profondément et se baissa pour sortir une bouteille d'eau de son sac à main. Elle dévissa le bouchon de couleur bleue et porta le goulot à sa bouche. La rose but goulûment et referma ensuite la bouteille en essuyant son menton délicatement.

« Aaaaaah … Que ça fait du bien ~ »

Laissant son dos aller contre le dossier du banc, Satsuki ferma un peu les yeux. Le vent faisait se balancer quelques feuilles d'arbres, produisant ce son agréable qu'on pouvait écouter sans fin. La brise en elle-même était rafraîchissante, juste ce qu'il fallait à la fille. Un petit rayon de soleil se posa sur ses paupières fermés, réchauffant légèrement son visage. Un soupir de bien-être lui échappa tandis qu'elle tendit les bras en avant pour s'étirer.

« Il fait tellement beau aujourd'hui ! Tu es venu pile au bon moment, Mukkun ! »

Une fois sa mère rétablie, Satsuki proposerait bien à ses parents de faire un petit tour ensemble. Elle savait que sa mère aimait beaucoup le parc et surtout faire la ballade en canoë qui y était proposé. Une sale rumeur disait que les couples s'y rendant finissaient par rompre mais ses parents avaient toujours prouvé le contraire. Leur fille unique aimerait tellement avoir une personne à aimer comme l'un était pour l'autre … mais elle se donnait encore du temps.

Prise d'une soudaine impulsion, elle se pencha sur le côté, vers le violet. Ses yeux brillaient de curiosité d'une question destinée à taquiner gentiment le grand enfant.

« Tu as dis être venu avec tes parents … je croyais que Yosen avait un internat ? Si tu es là … c'est que tu venais voir potentiellement quelqu'un … ta petite-amie, peut-être ~ ?
 »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   07.07.15 23:26


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Il était vrai qu'Atsushi n'était pas un spécialiste de la politesse, et pourtant, ce n'était pas tant un goujat ou un mufle : il était seulement un peu simple d'esprit, facilement fatigable, avec cette candeur digne des enfants. Oui, voilà : Murasakibara avait encore une âme d'enfant, plus intéressée par ses sucreries et son plaisir personnel que par le monde qui l'entourait. Il a sa bulle et c'est, sûrement, ce qui fait son charme. C'est le genre de type à se moquer des détails et des convenances, le genre de gars à ne pas se soucier plus que ça des "petites choses".

Oh, il avait bien proposé son aide, à voir aux intéressés de l'accepter ou pas. En l'occurrence, Satsuki, dans sa fierté féminine, avait refusé d'être aidé par le violet. Ce dernier avait compris que Momoi n'aimerait pas, et au final, ne s'en était pas plus préoccupé. Il s'était assis sur le banc, grignotant un biscuit pour attendre la venue de la manager au dit-banc. Il la regarda galérer un petit moment, ne se formalisant pas de ses rougeurs (Pourquoi rougit-elle d'un coup ? Il ne le saura peut-être jamais...) ni de ses difficultés à transporter ses affaires (qu'il trouvait normaux : il fallait dire que les sacs étaient lourds).

Quand enfin, après de nombreux efforts entrecoupés par des tremblements, Satsuki arriva à porter ses sacs chargés jusqu'à l'arrivée. Murasakibara n'avait pas spécialement réagi, continuant de manger ses apéritifs en reluquant du coin de l'oeil la manager de Tôô qui buvait goulûment de grandes gorgées de sa bouteille d'eau. Puis il replongea ses esprits et son regard vers sa nourriture qu'il engloutissait plutôt rapidement, même avec des gestes lents. Il l'entendit soupirer en s'affalant sur le banc en disant que ça faisait du bien : il ne pouvait que la comprendre. Combien de temps avait-il tourné dans le centre commercial ? Peut-être une bonne heure à cause du nombre impressionnant de passants. Il en avait marre.
Alors il comprenait vraiment la rose : marcher dans un centre commercial n'était pas qu'une partie de plaisirs.

« Je te comprends, Sat-chin... ça fait du bien de se poser un peu. La marche, c'est chiant... tellement long... Enfin... ~ », dit-il, ou plutôt soupira-t-il.

Alors, se penchant vers ses sacs, il en prit un en particulier et le posa juste entre les deux amis. C'est à ce moment que choisit Satsuki de lui demander s'il venait voir une petite amie...

Une petite amie ? Il n'y avait jamais pensé, et quand bien même une de ses camarades de classe lui tournait un peu autour, Murasakibara était trop simplet pour vraiment s'intéresser à l'amour. Oui, il avait éprouvé un peu de sentiments à l'égard d'une fille, au collège, mais... mais il ne la voyait plus, tout simplement. De toute façon, ses parents se déplaçaient professionnellement, il avait juste été obligé de les suivre. Point. Sûrement...
Peut-être.

Il se mit à la fixer de ses yeux d'améthyste et lui dit, lassé :

« Oui, Yosen a un internat, mais je me déplace en même temps que mes parents. Le lycée était d'accord pour me laisser, puisque j'ai un travail à faire sur Tokyo... Et... non, je n'ai pas de petite-amie... Enfin, je crois... »

Plongeant son regard vers le contenu du sac, il en sortit une pochette de marshmallows et la tendit à Satsuki :

« Tiens Sat-chin, des marshmallows... Ils sont trop bons... ~ Et toi, tu as un petit-ami ? », demanda-t-il en regardant la manager dans les yeux.

Et étrangement, certaines des sucreries étaient roses comme les cheveux de la manager alors qu'à côté de cette pochette se tenait quelques dragées bleues... roi.
You know what I mean ? ~


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   08.07.15 16:24

Une rencontre sucrée
Mukkun



A vrai dire, Satsuki avait quelques remords à ne pas rentrer immédiatement. Sa mère était malade et son père avait sans doute d'autre chose à faire que de rester à la maison en attendant son retour. Ah et elle avait aussi du travail de manager à effectuer et ses révisions à commencer … Le cours d'Histoire était assez difficile en ce moment surtout qu'il ne s'agissait principalement que de dates. Pour la rose qui était accroc aux stylos de différentes couleurs, relire ses cours n'était pas ennuyeux mais il allait falloir qu'elle motive un minimum Aomine pour qu'il obtienne une note à peu près convenable pour réussir à passer en seconde année. Sans parler de sa place au sein de l'équipe … Les notes jouant un élément important dans la place de titulaires, son rôle d'As ne le sauvera pas toujours. Et autant le dire, Imayoshi et les autres savaient gagner sans sa présence sur le terrain.

Satsuki, avec tous les déplacements qu'elle s'obligeait à faire dans les autres établissements pour récolter ses information, se devait d'être extrêmement attentive en cours pour ne pas avoir à passer des heures sur ses devoirs le soir quand elle rentrait chez elle. Et de toute façon, tous les professeurs le disaient : la meilleure façon d'apprendre, c'est d'écouter en cours. Le plus gros du travail était fait durant l'heure minimum de cours chaque jour. Le reste était du vulgaire bachotage accessible à tout le monde. Seuls les flemmards outrepassaient cette simple relecture pourtant capitale.

Mais la rose avait aussi énormément envie de passer encore du temps avec Atsushi. Il y avait perpette depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus, elle avait beaucoup de questions ! Comment était Yosen, l'équipe, l'internat, la température … Qu'on pardonne son côté Maman poule mais le violet était partit si loin …

« J'aime bien marcher … Tu connais le parc Ueno ? C'est vraiment très joli ! »

Izuki l'avait emmené là-bas une fois. C'était un parc comme bien d'autre mais Satsuki avait adoré. Elle trouvait qu'il était plus calme, plus reposant, plus tranquille que celui-ci. La manager y retournerai volontiers, avec le brun ou une autre personne.

Louchant sur la poche qui venait de se glisser subtilement près d'elle, Satsuki avala doucement sa salive en apercevant les marshmallows. Sans être obnubilée par ça, la rose reconnaissait qu'elle adorait la guimauve et pouvait en abuser selon le contexte. Mais aujourd'hui, avec Atsushi, se serait très malpoli de sa part de manger la moitié du paquet près de lui. Surtout que des deux, c'était bien le garçon le plus susceptible de finir tout. Elle reconnaissait aisément sa défaite sur ce combat là.

« Comment ça, tu crois ? … Tu en as une ou tu n'en as pas … Ou alors … Ou alors, tu es amoureux et tu n'oses pas le lui dire ? Waaah, Mukkun, c'est trop mignon, je ne te savais pas aussi timide ! »

Elle avait envie de lui frotter la tête. Ce grand garçon serait-il incroyablement timide ? Waaaah, elle allait craquer ! Satsuki l'imaginait tellement bien avec des joues rouges, ne sachant pas où se mettre et finir par proposer une de ses sucreries à l'élue de son cœur. Aaaah … Cute overload ~

Elle attrapa le paquet et l'ouvrit pour se saisir d'une guimauve et plaça les marshmallows juste entre eux deux. La tentation sera moins forte de cette façon. Peut-être … Allez une deuxième !!

« Un pe-pe-petit-ami ?! Haha, Mukkun, enfin …. C'est très gênant … »

Les joues très rouges et l'esprit remplit de cette couleur turquoise et étrangement quelques teintes virant doucement au bleu voire au brun, Satsuki se détourna un peu avant de revenir vers lui, plus sérieuse et l'index tendu.

« Ne change pas de sujet ! »

Et hop, une troisième guimauve !

« Dis-moi tout sur cette fille ! Je veux tout savoir ! … Elle était au collège avec nous, tu l'as rencontrée à Yosen, elle est plus jeune, plus vieille ? Tu m'aides franchement pas là ... »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   08.07.15 20:50


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





La rencontre avec Satsuki avait été une véritable surprise. Lui, venu à Tokyo par pur hasard, se tenait maintenant en compagnie d'une de ses anciennes connaissances, sinon une amie. Qu'il avait rencontré par hasard, de plus ! Si ce n'était pas un des « signe du destin » dont parlait Midorima … Les grands esprits se rencontrent... Enfin, peut-être pas si « grands » que ça, compte tenu des enfantillages de Murasakibara et de la taille de Satsuki. Mais passons…

Il aimait bien Momoi même si quelques fois, il n'appréciait pas les manies de la rose. Cela dit, cela faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus... D'ailleurs, il semblerait que, bien qu'occupée, elle souhaite encore passer du temps avec le défenseur miracle. Ce dernier n'était pas spécialement dérangé par la présence de la rose, et c'était presque avec plaisir qu'il resterait avec Satsuki. Même s'il ne paraissait pas émotif pour un sou.

« J'aime bien marcher … Tu connais le parc Ueno ? C'est vraiment très joli ! », lui avait-elle suggéré.

Le parc Ueno ? ... Il en avait entendu parler, mais sans plus. Mais comme c'était une fille, Murasakibara accorda un crédit à sa version des faits. Elle était sûrement plus qualifiée pour définir un lieu joli !

« Non, je ne connais pas... Mais si tu dis que ça doit être beau, c'est peut-être vrai... C'est loin d'ici... ? Tu voulais y aller, peut-être... ? »

Pourquoi pas, après tout ? Enfin, ce n'est pas qu'il avait envie d'y aller, il avait un peu la flemme d'y aller... Il disait ça pour la forme et faire plaisir à l'adolescente.

Le géant regarda alors Satsuki déguster une guimauve aussi rose que ses cheveux. Et bien que c'était loin d'être sa pensée, il fallait avouer qu'elle était terriblement sensuelle, assise sur ce banc, les cheveux bercés par un mince filet de vent, croquant timidement cette dite-guimauve. Oh, oui, c'était un instant vraiment sucré...

Et un peu collant, aussi ! Ah, non, pas que le violet s'ennuyait en la compagnie de la charmante fille Momoi, mais... il était un peu ce type lassé de tout. En particulier, ici, de l'insistance et de l'intérêt qu'elle portait à sa relation sentimentale, qui n'était pas vraiment sûre, en fait. Il s'entendait bien avec une de ses camarades de Yosen, qui le collait comme la pâte d'amande comme aux doigts. Et lui, il n'était pas sûr d'éprouver vraiment des sentiments pour elle. Il esquivait toujours les questions douteuses et les épines dans le pied...

Mais là, quoi, ce n'était plus une épine que la manager s'amusait à planter dans son pied, mais un tronc d'arbre. Il n'avait jamais vraiment aimé les questions de ce genre, et faisait tout pour s'en débarrasser... Surtout quand il doutait. Timide, lui ? Pas vraiment. C'était surtout qu'il était introverti ; une couche de sucre venait recouvrir ses émotions. Réfléchir au quart de tour ? Une expression qui ne s'appliquait surtout pas à Murasakibara Atsushi, quand ça ne concernait pas le basket, cela va de soit. D'ailleurs, c'était pire en relation amoureuse : il n'y connaissait pas grand-chose et s'en moquait un peu.

« Sat-chin, c'est juste que je sais pas, c'est tout... C'est compliqué tout ça... », commença-t-il.

Il observa le teint écarlate de la manager qui rendait les tomates pour des fruits dignes de fantômes. Gênant ? Bien sûr, mais... elle l'avait cuisiné, à son tour, non ? Alors, sur un ton peut-être un peu moqueur, le pivot de Yosen ajouta :

« C'est toi qui change de sujet, Sat-chin... C'est Mine-chin ? ~ ».

Murasakibara n'y croyait pas spécialement (connaissant la relation « meilleurs amis » des concernés), mais, si ce n'était pas pour taquiner la rose, c'était aussi parce qu'une once de sincérité était présent dans cette question qui mettrait sûrement mal à l'aise la manager. Reportant son attention sur la pochette de sucrerie, il attendit la réponse à grand renfort de marshmallow...

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   08.07.15 23:50

Une rencontre sucrée
Mukkun



Satsuki se pencha vers son sac pour en sortir une nouvelle fois sa bouteille d'eau. Quelques gorgées pour rafraîchir sa gorge sèche et elle la rangeait pour revenir vers Atsushi. Ce garçon la laissait perplexe. D'un côté, il était suffisamment intelligent pour faire semblant d'être toujours célibataire, dans le but d'éviter les questions et de l'autre, il était presque trop idiot pour prendre les devants. Aaaah … Il devait bien avoir des grands-frères qui pouvaient éclairer sa lanterne de jeune adolescent, non ?!

La fille soupira. En voilà un qui aurait bien besoin d'un des magazines d'Aomine. Histoire qu'il ne s'intéresse plus uniquement aux bonbons mais bien à ses congénères humains. Et humaines surtout. La manager était certaine qu'un tas de filles l'appréciaient bien, il n'avait qu'à saisir toutes les opportunités qui lui étaient tendues … C'est mignon, ce côté enfantin mais alors il ne voyait pas plus loin … Pauvres filles …

Si le violet lâchait un peu tout ça, il pourrait prendre la main d'une fille pour l'emmener se balader, aller au parc d'attractions, faire les boutiques … Tellement de choses ! Satsuki adorerait que son petit-ami fasse ce genre de choses avec elle. Mais cela dit, rester à la maison, dans ses bras pour regarder un bon film, ça n'avait pas de prix ! Juste profiter de l'autre, dans le silence, sans qu'on les espionne. Pas de jaloux, pas de dérangement, juste eux.

« J'adorerai y aller mais c'est un peu loin … Une prochaine fois ! »

C'était surtout qu'avec ses courses, ça n'allait pas être simple. Surtout si elle devait se faire l'aller et le retour toute seule … Peut-être que si elle arrivait à avoir un nouveau rendez-vous avec Kuroko … Ah mais le turquoise était bien pris avec l'entraînement de sa tyrannique coach ! … Bah, avec Izuki, elle était certaine de passer un bon moment aussi … Il faudrait qu'elle lui en parle.

« Mais non, c'est très simple ! C'est quoi l'histoire ? C'est une gentille fille qui te tourne autour et tu sais pas comment réagir ? Tu as des sentiments pour elle ? Je suis une fille, je suis la meilleure pour t'aider ! »

Plaçant son poing sur sa poitrine, Satsuki offrit un sourire rassurant à son grand ami. Peu importe ce que Murasakibara allait lui raconter, elle pouvait l'entendre et garder ça pour elle. Kise était une pipelette et malgré leurs nombreuses ressemblances, la rose savait mieux garder sa bouche fermée. Promesse de fille !

« Mine- … ?!! Aomine ?!!! Tu … Tu n'est pas sérieux là !! »

En couple avec Aomine ?! Mais enfin … Même le garçon savait que le bleu était son ami d'enfance, jamais elle ne pourrait franchir la barrière de l'amour avec lui ! Ou alors, un miracle se serait produit …

Son esprit emporté, Satsuki se mit à imaginer sa version d'elle en couple avec l'As de Tôo : se donnant la main, ses joues roses tandis qu'il la taquinerait, ses remarques amusées sur sa timidité, son sourire équivoque sur une possible suite de soirées … Non, non, non, non !

Les joues brûlantes, la rose se leva d'un coup pour se placer bien devant le violet. Peut-être qu'elle hurla, elle ne s'en savait rien, les mots sortaient d'eux-même.

« Jamais ! Jamais avec lui ! Jamais, jamais, jamais ! C'est impossible, ça ne se peut pas ! Non, je refuse ! Mais quelle idée d'avoir imaginé que je sortais avec lui ! »

Haletante sous l'impulsion que sa terrible gêne avait provoqué, elle se rassit doucement, cachée derrière ses longues mèches roses. Ah, elle allait mourir de honte








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   09.07.15 17:46


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Le violet adorait ses bonbons.
Sa passion avait commencé depuis son enfance. D'aussi loin qu'il s'en souvienne, il avait été bercé par les sucreries colorées. Murasakibara avait la chance d'en voir chaque jour et il en voyait dans l'enceinte du magasin de ses parents ou de la confiserie de son oncle ; et si certains s'intéressaient à quelque chose, lui avait les bonbons et la nourriture comme passions. Oh, si, d'ailleurs : il aimait le cinéma.

Cette passion lui était venue en regardant un film d'animation, et, passionné, il avait mangé tout un paquet de bonbons, absorbé par les images. D'ailleurs, il avait trouvé le mariage entre les sucreries et l'animation juste... saisissant ! C'était tellement mieux de grignoter en regardant l'animation ; on avait l'impression de s'y croire. Le sucre en bouche, les oreilles rattachées aux dialogues, l'odeur des guimauves parvenant aux oreilles, le contact collant d'une pâte d'amande ou du fauteuil, et les yeux rivés sur la télévision, on était au moins sûr d'une chose : tous les sens étaient actifs, et pas un était laissé sur le banc ! Tentez l'expérience, ô, lecteur ! C'est impressionnant. Videz votre esprit, armez vous d'un film et de sucreries : vous comprendrez tout le sens de mes paroles ...

Et il faudrait lâcher cet univers empli de candeur pour la douceur éphémère et aigre d'une relation amoureuse, qui pouvait à tout instant se transformer en une chute interminable ? Il faudrait lâcher l'enfance douce et enivrante pour les bonheurs incertains de ce qu'on appelle "l'amour" ? Renier ce que l'on trouve bon pour tomber dans un inconnu qui peut blesser ? Que nenni. Murasakibara n'était pas le genre d'homme à laisser une passion filer pour quelque chose qui dépassait bien d'adolescents imprudents …

Et de toute façon, il était trop à l'ouest pour envisager une relation qui puisse durer ne serait-ce qu'une semaine, même si sa petite-amie faisait un effort aussi grand que lui. Pas très romantique, il était très décalé, et si cette dernière n'était pas intéressante... Ce n'était pas lui qui allait la réconforter avec des Umaibôs parce qu'elle se serait faite larguée !!
Cela dit, il n'était pas non plus un monstre sans cœur, il était juste très introverti et mal placé pour parler amourettes de jeunesse : il laissait volontiers cette place à Muro-chin et à Kise-chin, qui avaient bien plus de succès que lui !

Quand Satsuki lui proposa son aide, il la regarda du coin de l'oeil et ne put s'empêcher de sourire...

« C'est très gentil, ça ira Sat-chin... »

… Mais quelle surprise fût celle du géant quand il aborda la possibilité du couple entre elle et Daiki ! Explosive, je vous dis ! Quelques passants ne se gênèrent pas pour la regarder quand elle s'écria qu'elle ne voudrait jamais être avec lui ! Jamais, jamais, avait-elle crié avec hargne et presque dégoût ! Heureusement que ce pauvre Aomine ne passait pas par là, il aurait sans doute été vexé des paroles de la rose...

Murasakibara se recula en arquant un sourcil. Daiki était vraiment un sujet dangereux à aborder avec Satsuki ! Le teint rouge pivoine de son visage et sa réaction volcanique, rien qu'à l'image d'une possible relation, en étaient des preuves formelles. Dédaigneuse pour cacher son amour ? Possible. Certaines personnes pouvaient tout faire pour éviter un sujet... Néanmoins, la réaction spontanée de Momoi était aussi une preuve du contraire. À méditer, sûrement …
En attendant, ça ne changeait rien au cours de la discussion : Murasakibara, assis, la regardant avec un ennui mêlé de surprise, suspendant son geste (il allait manger un énième Umaibo), regardant une Satsuki au bord de la crise de nerf ; elle se serrait étouffée avec une guimauve en entendant le géant que ça ne l'aurait pas surpris ! Quel tableau, je vous jure …

« Désolé, Sat-chin... J'ai dit ça tout seul... T'es pas fâchée au moins … ? », demanda-t-il, la regardant de toute sa grandeur, et avec la lenteur d'un enfant coupable.

Murasakibara détourna alors le regard, préférant de loin ses courses. Il saisit une bouteille de jus de fruits, en but une longue rasade avant de la reboucher et de la ranger. L'action n'avait duré qu'une trentaine de secondes, sinon une minute, mais c'étaient quelques secondes teintées d'un silence amer. Se décidant à reparler, l'as de Yosen demanda :

« Peut-être avec Kuro-chin, dans ce cas... ? ~ »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   09.07.15 22:03

Une rencontre sucrée
Mukkun



Satsuki regrettait son éclat concernant le problématique Aomine. Murasakibara n'avait fait que poser une question et elle était partie au quart de tour. Consciente que le violet n'avait rien fait pour mériter son agresser verbale, la rose restait plantée, les mains sur ses genoux et la tête baissée.

Elle devrait y être habituée pourtant à ce que les gens la prenne pour la petite-amie du bleu. Peut-être que la relation qu'ils avaient, la façon dont elle agissait avec lui était susceptible de faire croire à autre chose que de l'amitié mais la manager en était certaine de son côté : Aomine était son ami, presque son frère ! Avoir une relation d'amoureux lui semblait aussi impossible et malsain que ne l'aurait été un inceste. Et l'As de Tôo n'ayant jamais montré un quelconque signe qui la pousserait à imaginer qu'il avait des sentiments pour elle, Satsuki s'était confortée dans cette idée.
C'était plus simple ainsi.

La rose désirait un garçon romantique, qui la verrait comme la plus belle des femmes dans le monde entier. Il l’emmènerait ici et là, parlerait de tout … Avec Aomine … Le bleu n'avait rien de romantique, ne voyait que les seins, était feignant et obtus … Tout le contraire de ce qu'elle espérait ! Non, ça ne pourrait jamais coller.

Trêve de pensées secondaires, ce que Satsuki devait faire maintenant était de s'excuser auprès du violet. Elle joua d'abord un peu avec ses pouces, se trémoussant sur le banc, sans savoir comment aborder le sujet et lui présenter ses excuses. Elle n'avait vraiment pas été sympa et même pour Aomine, elle était allée un peu loin. Évidemment que le bleu avait des qualités, ne pas en parler serait injuste.

Satsuki savait qu'elle pouvait se montrer vraiment méchante par moment. En voilà justement une preuve formelle. Et forcément, au moment de distribuer ses excuses, il n'y avait plus personne en elle.

Finalement, elle prit une grande respiration et se tourna vers Murasakibara en inclinant doucement le haut de son corps.

« Je suis vraiment désolée, Mukkun … Je n'avais pas à hurler … Je … Tu es le seul qui mériterait d'être fâché … »

Aaah, c'était toujours tellement dur à dire. La rose était une demoiselle très fière, qui savait quand il fallait qu'elle s'excuse mais qui ne savait pas comment le faire. Un simple « Désolée » ou « Pardon » ne sortait jamais spontanément. Il lui fallait de longues minutes de concertation avec elle-même avant d'arriver à formuler l'un de ses deux mots. Un jour, ça allait forcément lui porter préjudice.

Elle espérait vraiment que le pivot de Yosen accepte de lui pardonner. Son éclat avait surtout été provoqué par la gêne et ce n'était pas du tout son intention de le blesser. Du moins, elle souhaitait que le garçon l'ait compris également ainsi.

Le sujet « Kuro-chin » lui provoqua des rougeurs. Bien visé, cette fois ! Mais Satsuki savait que forcément à un moment, ça allait déraper. Autant coupé court cette fois. Elle était la première en faute, à avoir ainsi questionner Murasakibara sur sa vie privée alors que ça ne la regardait absolument pas. L'arroseur arrosé puisqu'elle était encore plus honteuse que lui maintenant.

« Dis … Si on changeait de sujet ? Je me suis mêlée de ce qui ne me regardait pas … »

Mais de quoi parler alors ? L'équipe ? Un peu basique mais le sujet n'était pas non plus sans valeur. Akita ? Encore plus basique … Rien ne lui venait en tête, c'était désespérant !

« Est-ce que … tu as déjà goûté ces pains au melon ? »

Elle sortit précipitamment un petit paquet en question et le lui montra, espérant avoir attirer son attention.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   10.07.15 20:13


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Le violet avait l'habitude de parler sans vraiment réfléchir, et il avait encore une fois prouvé son indélicatesse en interrogeant Satsuki sur ses relations amoureuses. Bon, okay, il avait joué le coup de l'arroseur arrosé et c'était avec une pointe réfléchie que Murasakibara avait envoyé un pic destiné à la jeune manager. C'est vrai, quoi : Atsushi n'était pas spécialement pour le fait d'étaler sa vie privée. Surtout que cette dernière, si avec des complications amoureuses, laissait ce dernier dans le doute le plus complet !

Ce n'est pas qu'il n'aimait pas en parler, il n'était pas du genre à cacher de gros secrets. Il aimait les bonbons, détestait la passion des autres pour le basket et l'acharnement face à la défaite, il ne supportait pas les gens bruyants et semblait un tantinet maladroit, sinon enfantin ; pas forcément le genre à s'intéresser aux soucis que provoquait la vie d'adolescent. Non, il était plutôt du genre à ne pas en parler pour deux raisons très simples : premièrement, peu de gens s'y intéressaient, et c'était sûrement pourquoi Atsushi n'en parlait jamais. Deuxièmement, si des personnes s'aventuraient à être curieux... Il leur répondrait avec la plus grande lassitude jamais connue pour un adolescent. Parce qu'il était ennuyé rien qu'à l'idée d'y penser. Parce que ça le fatiguait d'aborder ce sujet, tout simplement.

Alors oui, Murasakibara avait trouvé gentil l'attention de Satsuki, mais à ce moment, peut-être aurait-elle dû se contenter de ce "peut-être" ? Lui-même - le concerné, rappelons-le - ne savait pas définir clairement la situation... alors pourquoi insister ? Pourquoi a-t-elle fallu qu'elle pose ses innombrables questions toutes plus indiscrètes les unes que les autres ? Le violet avait décidé de lui faire comprendre.
A ses dépends.

Il n'imaginait pas que la rose réagirait avec autant d'ardeur et exploserait tel un volcan quand il aborderait le sujet Aomine. Oui, c'était un pic (sincère, il l'envisageait un peu quand même !) destiné à lui faire comprendre que ses questions étaient gênantes. Mais la manager avait explosé et lui avait hurlé qu'elle ne se mettrait jamais avec Daiki. Puis quand Murasakibara, qui détestait plus que tout être fâché avec ses amis, s'était excusé, il l'avait vue, tourner les pouces. Une minute passa, où l'on n'entendait plus que les bruits de paquets de chips.

Quand Momoi s'excusa, le violet se tourna vers elle. Il s'attendait à ce qu'elle change de sujet ou qu'elle nie, mais savait la rose également honnête quand elle avait dépassé les limites. Bon, Murasakibara avait l'habitude de voir des gens s'indigner (entre Daiki qui n'arrêtait pas de geindre et de se prendre la tête avec Kise, et maintenant son coach et ses équipiers au sein de l'équipe, il n'y avait pas à dire...), alors oui, il s'en fichait pas mal. Il était surtout désireux de ne pas avoir fâché la rose, parce qu'il redoutait ses crises de colère... Bon, certes, il craignait moins celles de Satsuki que celles de l'héritier de la famille Akashi, mais quand même ! Combien d'objets avaient volés de sa main à la tête d'Aomine quand ils étaient au collège ? Il ne les comptait plus...

«Non, pas grave... »

C'est vrai, Murasakibara n'était pas du genre à se vexer pour ça, il l'avait cherché, il s'en fichait pas mal à vrai dire. Atsushi était même plutôt heureux de rester en bons termes avec la jeune adolescente aux cheveux couleur Sakura. Enfantin jusqu'au bout, le pire serait sûrement de lui dire qu'ils n'étaient plus amis ! Le genre de choses qui dépriment Atsushi... Un vrai enfant, vous dis-je !

Satsuki souhaitait changer de sujet quand Murasakibara évoqua Kuroko. À la teinte rosée que prenaient les joues de la fille, il ne pouvait qu'être sûr d'avoir touché dans le mille. Enfin, ce n'était un secret pour personne finalement : à Teiko, elle en pinçait déjà pour le jeune garçon aux cheveux bleu électriques et semblait troublée à chaque fois qu'elle voyait le joueur fantôme. Murasakibara était taquin... mais pas suicidaire ! Alors quand elle lui fit cette proposition, il s'empressa d’acquiescer d'un mouvement de tête vertical. Il savait que la conversation pouvait déraper...

Mais quand elle évoqua les pains au melon, le regard d'améthyste du pivot s'éclaira d'une lueur nouvelle. Vraiment, Satsuki, c'était le prendre par les sentiments ! Il la vit, se tourner, avant de prendre un petit sachet. Il les reconnut alors ; il y en avait un paquet dans son placard. Enfin, non. Dans le placard d'une de ses sœurs qui semblait en raffoler. Son avis était un peu différent...

« Oui, je connais... Ce ne sont pas ceux que je préfère, mais ils ont un goût agréable en bouche et ils passent bien. », fit-il remarquer en hochant de la tête.

Il se mit alors en quête de quelque chose dans son sac.

« Je préfère quand même mes Umaibos et des galettes de riz. C'est trop bon... Tu connais ? », reprit-il en montrant les dits-aliments.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Dernière édition par Murasakibara Atsushi le 12.07.15 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   12.07.15 0:29

Une rencontre sucrée
Mukkun



Elle était heureuse que Murasakibara lui pardonne … à sa façon. Satsuki était une fille plutôt taquine, qui aimait bien titiller les autres parfois, mais jamais elle ne voulait se montrer volontairement méchante. Dès que les choses allaient trop loin, elle tenait à tout arrêter et à s'excuser. Seulement parfois, cela ne suffisait pas. Une bien mauvaise habitude qu'elle avait ancré en elle et qui ne partirait pas d'un claquement de doigt. Cette façon presque détestable de fouiner dans la vie des gens la perdrait sans doute un jour.

Mais d'un autre côté, la rose savait garder un secret. En tant que manager, elle apprenait des choses qui étaient vitales pour son équipe. En tant que petite fouineuse, elle s'immisçait de temps en temps dans la vie des gens, pour mieux les connaître ou pour mieux les comprendre et découvrait des points très intéressants. Si, au final, ces informations étaient sans intérêt pour Tôo, elle n'en parlerait pas.
Satsuki gardait ça pour elle, comme un joli moyen de taquiner davantage la personne en question.

Cependant, la manager avait du mal à imaginer le violet amoureux ou en couple. Du moins, avec quelqu'un qui n'était pas ses friandises. Oh, elle serait contente pour lui, même très heureuse … Mais Atsushi était encore un enfant qui ne comprenait pas forcément la délicatesse nécessaire au courtisage d'une demoiselle. Il allait falloir qu'elle surveille ça de près …

Mais à qui demander … Amy, la capitaine de l'équipe féminine semblait être en de très mauvais termes avec le pivot. Himuro ? Mouais, elle n'avait pas vraiment fait bonne impression pour leur première rencontre alors lui demander ça … Il l'enverrait probablement balader avec un beau sourire. Qui connaissait-elle d'autre ? Junko, la pivot Miracle ? Les deux filles ne s'étaient jamais vraiment adressées la parole, ça pourrait paraître très étrange …
Non, l'unique solution serait de revenir à Yosen pour une enquête privée !

Et- Aaaaah … Voilà, Satsuki recommençait … C'était pas possible toute cette indiscrétion. Elle avait envie de se taper la tête contre le dossier du banc jusqu'à ce que mort s'en suive.

Heureusement pour elle, un éclair de génie lui sauta à l'esprit pour détourner l'attention de Murasakibara. Les pains au melon. Si la rose en avait dans son sac, c'était à la base pour sa mère. Oh, elle en avait bien assez pour que sa douce maman en bénéficie aussi. Satsuki savait qu'elle adorait ça et tenait à lui en ramener.

« Ma mère adore en manger … Je voulais lui en ramener. Puisque je suis incapable de les faire moi-même »

Pour la demoiselle, c'était un sujet douloureux. Pourtant, 95% du temps, elle choisit d'en rire. C'était maintenant une partie intégrante de sa personnalité, peut-être qu'un jour, elle allait se débarrasser de cette image de très mauvaise cuisinière. Mais en attendant, il fallait que la fille fasse avec.

Quand Murasakibara, à son tour, déballa ses friandises, elle resta interdite. Autant elle ne pouvait que connaître les Umaiubos avec ce grand dadais, autant les galettes de riz la laissait perplexe. Elle n'avais jamais vraiment tenu à goûter et l'aspect peu attirant de la chose la confortait dans son idée.

« Des galettes de riz … ça a l'air bizarre ... »

Satsuki déballa son pain au melon et hésita un peu avant de le tendre en direction de Murasakibara.

« Tu … Tu veux un morceau ? »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   16.07.15 12:19


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Murasakibara détestait se disputer avec ses amis. Ce qu'il aimait le moins après la défaite, c'était clairement de perdre un de ses camarades ou même de se fâcher avec. Rien que ça pouvait contrarier sa journée ; vous vous exposez alors à un Atsushi boudeur pour les quelques heures durant lesquelles vous devrez le supporter, ronchon, jamais content, le nez dans ses bonbons. Plus que d'habitude, c'est pour vous dire ! Irrécupérable. Murasakibara, bien que plutôt inexpressif concernant ses relations amicales, tenait tout de même à ses amis. C'était comme si vous disiez à un enfant "je ne suis plus ton copain !". Le monde s'écroule, tout simplement. Un être vous manque et tout est dépeuplé semblait s'appliquer pour le géant de Yosen.

Heureusement, ce n'était pas le cas de Satsuki. Pour l'instant, en tout cas. Ils s'étaient réconciliés après leur courte mais néanmoins explosive dispute concernant les sentiments amoureux. C'est toujours un sujet difficile à aborder, et ni Momoi Satsuki, ni Murasakibara Atsushi. Si ce dernier s'en fichait pas mal pour l'instant, la première était une fille passionnée et dans l'ère de son temps, peut-être bercée par des romances dramatiques ou à l'eau de rose. Son tempérament curieux couplé à sa passion pour les histoires et les petits secrets de ses camarades formait un mélange à la fois attachant et agaçant, pour toutes les victimes qui passaient par les questions. Néanmoins, ces mêmes victimes savaient que Satsuki ne faisait pas méchamment ; elle aimait ses amis et faisait tout pour qu'ils aient le plus de bonheur possible. Murasakibara connaissait un minimum l'adolescente aux cheveux roses pour dire qu'elle se tuerait pour sauver ses amis. Combien de fois Akashi avait-il surpris les cernes sous les yeux de Satsuki avant un match à Teiko ? De nombreuses fois. Trop de fois. Les miracles, et sûrement les joueurs de Tôô, savaient que Satsuki faisait tout pour combler ses amis. Parfois au grand dam de certains d'entre eux ! Pauvre, pauvre Aomine... Oui, enfin, non, t'as de la chance d'avoir une amie comme ça, rends-toi en compte, Daiki !

Quoiqu'il en soit, Momoi avait su briser la glace en détournant l'attention du pivot de Yosen. De la nourriture... son sujet favori ! Bien sûr qu'il serait ravi d'en parler avec elle ! Lorsqu'elle lui parla des pains au melon, il regarda attentivement l'aliment désigné. C'était plutôt bon, et il était heureux de pouvoir parler de ce qu'il aimait avec la jeune (et très talentueuse) manager. Atsushi fit alors abstraction de la plaisanterie sur les piètres qualités culinaires de Satsuki. Oh, il connaissait son … talent pour la préparation de bentos ou même de plats très simples comme des sandwichs. Elle n'était pas très douée en cuisine. Heureusement, c'était le pauvre as des miracles qui en profitait le plus. Bon courage Mine-chin ! Cependant... c'était un sujet qui pouvait être douloureux, autant pour les estomacs des victimes que pour l'orgueil de Satsuki. Comme, de toute façon, il ne savait pas comment lui répondre, Murasakibara préféra se taire et épargner la rose de commentaires bien salés qu'il aurait pu faire.

Lorsqu'elle lui proposa d'en manger un bout, il hocha de la tête et remercia gracieusement son amie. Il tendit la main pour attraper le pain au melon, en prit un morceau, le porta à sa bouche avec nonchalance. Il le mastiqua longuement, savourant le petit goût sucré, avant de l'avaler. Il se tourna vers Satsuki, lui portant un regard peut-être nonchalant mais reconnaissant :

« Merci Sat-chin... C'était très bon. »

Soudain, une soif immense l'envahit. Il prit alors dans un de ses sacs une boisson. Se tournant vers l'adolescente, il lui demanda :

« T'as soif ? »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   18.07.15 19:38

Une rencontre sucrée
Mukkun



Assis sur leur petit banc, les deux adolescents n'avaient peut-être pas conscience de tous les regards tournés vers eux. Certains pour le géant violet, d'autres pour la fille aux cheveux roses. D'autres pour le tout qu'ils formaient. Frères et sœur ? Amis ? Amoureux ? Son regard était celui d'une sœur, ses gestes ceux d'une amie et dans certains esprits, sa motivation était celle d'une petite-amie. Le fait de tendre ainsi ce pain au melon dans la direction du garçon, impliquant peut-être le fait qu'il morde dedans n'était pas banal.

Les pensées se bousculaient : jalousie, envie, ennui … « J'aurais aimé être sa place » … « Faire ça en public, c'est vraiment honteux » … « Moi, à leur âge ! » Justement, quel âge avait ces deux là ? Trop vieux pour être des collégiens, mais trop jeunes pour être des adultes. N'avaient-ils donc pas mieux à faire en ce moment-même ? On leur passe devant, on les ignore ou on lance un regard désapprobateur. Le garçon semble n'en avoir rien à faire, il a cette attitude blasée de la vie. Quand à elle, l'impression qu'elle encaisse silencieusement fait sourire. Elle a l'air du genre à ne rien dire de suite, à garder au fond d'elle et à se dire qu'elle ne doit pas se plaindre.
Tokyo et ses mœurs.

Parfois, on les reconnaît. Enfin, surtout lui. Son passé à Teiko doit être un souvenir que rien n'influence. La rose était-elle là ? Possible, dur de s'en rappeler … les bancs n'intéressent personne. Pourtant, quand une personne s'en lève et s'avance vers le terrain, joueur ou manager, elle a peut-être le destin du cours du jeu dans les mains. Tout peut changer par une minuscule action.
Aussi pour ces personnes qui observent, la prochaine réaction du garçon sera déterminante. S'il croque, ils sont ensemble. S'il coupe un morceau, ils sont amis.
L'ennui des gens vient de trouver un moyen de passer un court instant à oublier que le temps passe trop lentement.

Satsuki voit la grande main de Murasakibara qui se tend vers le pain au melon. Elle attend elle aussi, de voir comment il va faire. Mais sans se poser toutes ses questions existentiels que les autres ont. Après tout, si le violet accepte de manger une partie de ce petit pain, c'est comme s'il lui pardonnait non ?

Oh, elle n'était pas assez méchante pour croire qu'il était suffisamment idiot pour oublier ce qui s'était dit avant juste pour de la nourriture. Elle ne jouait pas non plus sur ses points sensibles, Satsuki voulait juste être polie. Avec son ami.
Sans s'imaginer autre chose.

Avec plaisir, la rose le vit en détacher un morceau et l'apporter à sa bouche. Ravie qu'il est accepté, elle commença doucement à manger l'autre partie du pain au melon, reconnaissant que celui-ci était très bon. Le goût parfumé mais pas insistant. Le melon était si bon même en tranche ! Sa mère en faisait parfois avec de la chiffonnade de jambon, un vrai délice !

« Merci Sat-chin... C'était très bon. »


« Je suis contente alors ! »

Froissant l'emballage, la rose se leva pour aller le jeter dans la poubelle la plus proche. Et oui, tout le monde n'avait pas la chance d'être Midorima et de l'envoyer direct du banc.
En revenant s'asseoir, la lycéenne lança quelques regards interrogatoires aux quelques curieux qui les regardaient. Naturellement, pris en flagrant délit d'espionnage, ils se remirent en route, prétextant n'en avoir rien à faire. Soit. La rose haussa les épaules et lissa sa jupe pour reprendre place sur le banc.

« T'as soif ? »

En observant un peu la bouteille, la manager ne reconnut pas les diabolos de tout à l'heure. Mais elle avait quand même soif et s'il proposait se serait avec plaisir.

« Un peu oui, merci ! »

Cependant, elle perdit son sourire en prenant conscience qu'elle allait devoir aussi boire à la bouteille puisqu'il n'y avait pas de verres … C'était …
Un baiser indirect ?!








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   21.07.15 12:29


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Les adolescents assis sur le banc étaient visés par de nombreux yeux qui passaient, toujours plus intéressés par le "couple".

Mais il n'en avait rien à faire.
Murasakibara s'en fichait éperdument, que ce soit : des regards désapprobateurs, des envieux, des jaloux, des passants qui se rappelaient leurs premiers amours, qui voyaient en la rose et le violet leur jeunesse révolue. Mais ça, ça lui était bien égal ; il avait de quoi se nourrir, une amie près de lui. Et c'était à peu près tout ce qui comptait pour le pivot de Yosen. Atsushi avait toujours eu cette nonchalance dans son attitude et dans son regard. Leur relation était peut-être ambiguë, mais le géant violet d'Akita savait que ce n'était pas le cas.

Il fallait avouer, en toute franchise, que la capitale du Japon avait des moeurs bien particulières. Tokyo était une ville assez pudique en ce qui concernait les relations amoureuses : aussi, il était clair que la relation des deux adolescents ne laissaient en rien le centre commercial indifférent...

D'autant plus que Murasakibara Atsushi était un nom célèbre dans les établissements pour son talent indéniable au basket (alors qu'il se complaisait à dire que ce sport était injuste et énervant.) et pour avoir fait parti du collège Teiko. Le célèbre collège Teiko et de l'invincible génération des miracles. On ne comptait plus les exploits de la bande, qui s'était séparée.
Maintenant, on comptait dans les exploits de Murasakibara le fait que Yosen soit arrivé troisième à l'Interhigh et sa réputation de "bouclier d'égide". Alors il était normal que des gens le reconnaissaient.

Ce qui ne semblait pas être le cas de Momoi.
En effet, la rose était royalement ignorée par les japonais dans le centre commercial ; il était difficile de se rappeler ceux sur le banc, bien que, s'il devait y avoir un septième miracle, ce serait assurément elle. Son talent pour récolter des informations était aussi important que les shoots à trois points de Midorima ou les dunks de Murasakibara. Ses réflexions, ses analyses, son sérieux, son zèle et sa passion pour le basket avait autant mené les miracles à la victoire que par leur seul talent. Talent qu'ils considéraient pourtant comme absolu, ce qui faisait que Momoi ne recevait pas les honneurs qu'elle méritait.

Murasakibara, prenant le pain au melon, en coupa un morceau, sans vraiment d'arrière-pensée de déterminer si Satsuki était sa petite amie ou son amie. Il avait peut-être fait ça inconsciemment parce que la rose lui avait dit qu'elle en prenait pour sa mère. En fait, il l'avait surtout fait machinalement.

Quand il eut fini d'avaler le pain, il lui dit alors que c'était bon et la remercia, ce à quoi elle répondit être contente de lui en avoir donné. Toujours cette gentillesse qui caractérisait la belle lycéenne...

Il vit alors la manager de Tôô froisser le sachet, puis se lever avant d'aller le jeter dans la poubelle la plus proche. Quelque chose me dit que ce ne serait pas ce qu'aurait fait Midorima... Il serait sûrement resté sur le banc et l'aurait envoyé sans vraiment de difficultés, impressionnant alors de nombreux passants. Cela dit, tous les miracles l'auraient fait, à part Seijuro, qui, un minimum éduqué, se serait levé, et Murasakibara qui, peu à l'aise avec les lancers, se serait aussi déplacé. Fort heureusement, Momoi n'était pas une as du lancer, alors elle se leva.

Soudain, il sentit sa gorge desséchée ; il plongea alors sa main dans le sac en demandant à Momoi si elle avait soif. Cependant, elle semblait toute troublée. Quand il sortit les boissons (canettes et bouteilles), il surprit la rose dans un état second :

« Quelque chose ne va pas... ? »

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   24.07.15 18:53

Une rencontre sucrée
Mukkun



Satsuki ne se serait probablement jamais offusquée si la bouteille qu'on lui proposait aurait appartenu à Aomine. Depuis l'enfance, elle avait appris à passer outre et buvait sans crainte derrière son camarade. Ayant grandi en trouvant normal de partager ses jus de fruits ou les boissons du garçon avec le futur As, aujourd'hui à 16 ans, plus rien ne la dérangeait. Il goûtait ses sundae à la cerise, elle lui piquait parfois sa bouteille d'eau … qui était autrefois la sienne mais que le bleu avait gardé un jour.
Avec lui, c'était normal.

Elle n'aurait pas non plus dit quelque chose si elle s'était trouvée avec Izuki. Le lien qu'elle avait formé avec lui avait passé outre les convenances garçons- filles. Avec tout ce qu'ils avaient partagés l'un l'autre, le meneur de Seirin était aussi précieux qu'Aomine ou Noa. Il était son confident, ce garçon rassurant qui l'écouterait sans problèmes.
D'ici peu, ça deviendrait normal.

Avec Murasakibara, qu'elle n'avait pas vu depuis des mois et avait qui elle n'avait jamais réellement eu de liens forts à part l'amitié entre un joueur et sa manager … ce n'était absolument pas normal !
Ce genre de contact n'était pas réellement dérangeant mais elle ne pouvait vraiment pas boire à la même bouteille que lui. Pourtant, d'un point de vue sensé, il n'y avait pas de réelle différence entre tous ces garçons. Ça revenait exactement au même.

Mais d'un autre point, boire au goulot après une personne pouvait transmettre des maladies ! La rose comme le violet ne désiraient pas ça … Si Atsushi était un garçon bien élevé, il allait la laisser boire en première et boire ensuite.
Mais peut-être que la manager couvrait un virus qui ne s'était pas encore déclaré ! Il faisait peut-être beau et chaud ces derniers jours mais ça ne voulait rien dire. Et imaginer le violet, bloqué au lit par sa faute … non, hors de question !

« Quelque chose ne va pas... ? »

« Tout va très bien !! Tout est parfait ! Oui, c'est ça … Ah, je vais te prendre une cannette »

Avec ça, aucun risque de se contaminer mutuellement. Avec ça, aucun risque que son premier baiser soit volé indirectement. Oui, tout allait bien, inutile de s'affoler.

Satsuki ouvrit sa boisson et commença à boire doucement. Le soda pétillait dans sa bouche et elle avala avant de reprendre une gorgée. Aaaah, ça faisait du bien. Elle remercia le pivot avant de poser la canette près de sa cuisse.
Le silence n'étant guère plaisant, il fallait relancer la conversation. Mais avec quel sujet ? La manager ne voulait pas devenir ennuyante avec un sujet inintéressant. Il fallait qu'elle trouve quelque chose qui donnerait envie au garçon de participer.

Elle regardait à droite puis à gauche, cherchant quelque chose désespérément. Satsuki reprit sa canette pour la siroter doucement. Ne sachant pas du tout quoi faire, elle était un peu embêtée … Murasakibara devrait avoir autre chose à faire … Et elle-même devrait rentrer chez elle pour prendre soin de sa mère.
Mais elle voulait encore rester un peu avec lui, ça faisait si longtemps !

« J'ai vu Akashi-kun … enfin, il y a quelques jours déjà »

Pourquoi elle parlait de ça ? Aucune idée … mais elle parlait.

« Son équipe est vraiment impressionnante ! Rakuzan a une manager aussi maintenant … Elle s'appelle Miyu, elle est vraiment adorable ! »

La petite verte ressemblait plus à un agneau entourée des loups que refermait l'établissement pour bonnes familles. Satsuki avait espéré la croiser pour la saluer mais son homologue était déjà partie. Et à vrai dire, elle n'avait pas très envie de revenir à Kyoto, de croiser Akashi. La rose avait trouvé le garçon très froid et elle avait été un peu vexée de son comportement.

« Miyu cuisine très bien aussi ! J'ai goûté ses cookies, tu les trouverais délicieux !! »

Et quand bien même, la plus vieille se sentait un peu vexée d'être inférieure à la petite protégé du rouge, Miyu était une trop gentille fille pour qu'elle se montre désagréable avec elle.
Satsuki l'appréciait vraiment beaucoup et espérait que le comportement d'Akashi ne soit pas le même lorsqu'il parlait à la plus jeune.

Mais bon … Murasakibara ne devait pas être intéressé par ça. Le soda dans la canette descendait bien vite à son goût, il en restait à peine un fond … Satsuki la vida en un coup et tenta cette fois de lancer sa canette.

L'objet métallique ne frôla même pas la poubelle. A vrai dire, il ne l'atteignit même pas. Il se contenta de s'échouer à une distance honteuse, plongeant Satsuki dans un silence. Elle se leva avec un soupir, ramassa son déchet et le porta directement dans la poubelle.

« Des fois, je me demande comment je peux être aussi nulle en basket alors que je suis une manager … Pourtant, Aomine-kun avait bien essayé de m'apprendre quand on était petit ... »

Elle se rassit en soupirant toujours et regarda Murasakibara.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   28.07.15 23:30


Une rencontre sucrée … [Avec Momoi Satsuki]





Murasakibara a toujours été un garçon nonchalant.

Depuis sa plus tendre enfance, il avait toujours eu cet air "je-m'en-fiche de tout" peint sur le visage et exprimé par ses yeux violets à l'expression quelque peu fatiguée, sinon espiègle. Ses actions étaient toujours réalisées avec une sorte de lenteur qui lui était caractéristique. Preuve encore de cet aspect peu commun : sa mémoire. Le pivot de Yosen possédait non pas quelques difficultés à se rappeler des noms de ses camarades de classe, mais plutôt un désintérêt total envers ces derniers. Atsushi avait cette fâcheuse attitude à ne considérer que les êtres les plus forts et les plus intéressants, la génération des miracles étant notamment en première ligne, ainsi que Himuro. Il se fichait pas mal des autres. Après tout, pourquoi avait-il besoin de retenir leur identité ?

Heureusement pour elle, Momoi Satsuki ne faisait pas partie de ces personnes qui ressemblaient à des fantômes aux yeux de Murasakibara Atsushi. Le géant considérait la rose qui avait été, bien que mineur à ses yeux, un élément important de leurs victoires aux nationales. Et, bien qu'il ne l'avouerait peut-être pas, il se trouvait content d'être à ses côtés, de pouvoir partager en ce moment un instant de détente et de discuter autour de quelques paquets de marshmallows, accompagnés eux-même de quelques boissons.

Elle avait un caractère enjoué et propice à discuter. En tant que manager, Momoi avait aussi de nombreuses anecdotes, ce qui permettait de varier les sujets, alors que Murasakibara paraissait un peu limité. L'as de Yosen faisait donc un effort pour parler de tout avec la rose.

Quand l'adolescent lui demanda ce qui n'allait pas, Momoi s'empressa de dire que tout allait bien. Un réflexe qui mettrait la puce à l'oreille à n'importe qui, mais Murasakibara n'était pas n'importe qui. Il décida donc de ne pas s'en formaliser plus que ça, et hocha juste la tête en guise de réponse. Satsuki prit donc une canette de soda, tout comme le gigantesque pivot du lycée d'Akita. Il l'ouvrit d'un geste calculé et pourtant si nonchalant avant d'en vider le contenu, dirigeant des coups d'oeil à Satsuki pour prêter attention à ce qu'elle racontait.

Momoi lui parla d'Akashi. Seijuro et lui entretenaient une relation d'anciens camarades, s'envoyant de temps à autre des e-mails, mais c'était à peu près tout. Parce qu'ils avaient des choses personnelles à faire, et Akashi ayant de lourdes responsabilités pour ses jeunes épaules, il ne pouvait pas vraiment se permettre de flâner.... S'il en avait la moindre envie, déjà. Le capitaine de la génération des miracles n'était pas spécialement connu pour son extrême sympathie ou sa facilité à discuter, sinon le contraire. Murasakibara, en entendant son ancienne manager lui parler de l'équipe de Rakuzan, tendit un peu plus l'oreille, mais se contenta d'une petite remarque :

«  Tant mieux pour Aka-chin...  »

Puis, continuant d'écouter attentivement (ou presque) Momoi, le nom de Miyu glissa des lèvres de la rose, en tant que nouvelle manager... et en tant qu'excellente cuisinière. Si le premier point relevait du domaine du basket, ce dont il s'en fichait pas mal, le deuxième point l'intéressa d'avantage. Une bonne cuisinière ? Bien meilleure que Satsuki ? Akashi Seijuro pouvait remercier les dieux ! Et Aomine Daiki avait toutes les raisons de maudire ces dernières pour les quelques talents inexistants de Momoi quant à la gastronomie.

« Aka-chin a de la chance. J'espère pouvoir goûter un de ses cookies », fit remarquer le violet.

Finissant sa canette, il se mit à la jeter dans la poubelle – avec succès – juste avant Momoi. Cette dernière l'imita, mais rata complètement son lancer. Le choc de la canette contre le sol sembla dépiter la jeune manager de Tôô qui se leva pour remettre la canette dans les poubelles. Elle repartit s'asseoir, en se plaignant de son niveau au basket.

« Le basket est un sport injuste... Il favorise ceux qui ont la main et rend la défaite difficile à ceux qui ne le maîtrisent pas. Le basket est si chiant... ! Enfin... C'est un sport où il faut avoir le coup de main... Après, peut-être que c'est grâce à ton cerveau que tu nous es utile, Sat-chin... »

Soupirant, il regarda alors son portable qui s'était mis à vibrer : cela faisait une bonne heure que les deux jeunes gens discutaient. Et surtout, Murasakibara avait reçu un message... En regardant le contenu de ce dernier, il grimaça. Le géant rangea l'appareil dans sa poche avant de regarder son interlocutrice :

« … Je dois y aller, Sat-chin...  »

Se levant méthodiquement et s'étirant, il prit alors ses courses. Il porta son regard vers Satsuki, en pensant à son message. Il était difficile de devoir faire attendre ses parents, surtout quand ils ont besoin de vous... ! Ah, dommage...

Le géant salua donc la jeune adolescente aux cheveux roses en lui adressant un sourire amical.

« J'imagine qu'on se reverra à la Winter Cup... Prenez soin de vous, Mine-chin et toi. À bientôt, Sat-chin...  », fit Murasakibara en s'éloignant.

En tout cas, on pouvait facilement dire que c'était une rencontre particulièrement sucrée !

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre sucrée ... [Avec Momoi Satsuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Momoi Satsuki sait déjà tout de vous ...
» Momoi Satsuki [UC]
» {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!
» - Basketball Monthly - N°5 - 01/07/2015
» Amour sucré, l'amour qui est poudré (et pas avec du sucre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-