The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Pop corn & movie | Jun-chan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   11.07.15 15:38








→ Pop Corn & Movie ←

Sept heure douze.

Voilà l'heure qu'affichait le téléphone portable de Tatsuya quand il le déverrouilla, le regard trouble, les cheveux en bataille. Il était assez rare venant de lui qu'il se réveille avant neuf heure le week-end : lorsqu'il était chez lui, dans sa chambre, dans son lit, il pourrait dormir jusqu'à quatorze heure si sa mère ne venait pas le secouer. Après les éprouvantes semaines au lycée à subir les entraînement presque spartiate de sa coach, le lycéen se resourcait en dormant jusqu'à point d'heure, ce qui n'était pas spécialement au goût de ses parents - et tout particulièrement sa mère. Elle préférait qu'elle s'occupe autrement qu'en ronflant sous ses couettes, ignorant le fléau qui frappait les jeunes d'aujourd'hui : la fatigue aigüe.

Et pourtant, ce matin-là, son réveil n'affichait même pas encore et quart qu'il était réveillé, encore un peu dans le gaz mais plus fatigué. La veille, il ne s'était pas couché tard : à peine son repas englouti qu'il avait rejoint sa chambre. Bon, il avait parlé en sms pendant pas mal de temps avec Junko, mais la petite journée en sa compagnie l'avait fatigué. Pas sa présence, loin de là, mais les différents transports en commun avait eu raison de lui. Junko habitait à l'autre bout de chez lui, le brun en avait eu pour plus de deux heures pour rentrer entre les embouteillages et les bus blindés. Il aurait du s'y attendre : en une après-midi si belle, les gens sortaient et utilisaient les transports en commun … Mais il ne regrettait pas du tout sa petite sortie à l'issue imprévisible.

Pendant cette journée, il avait pu faire plus ample connaissance avec la meilleure amie de Amy et la célèbre pivot de la Génération des Miracles Féminine, Kohaku Junko. Après avoir malencontreusement souillé le t-shirt de la demoiselle avec son soda, Tatsuya avait insisté pour lui en acheter un nouveau et, au final, ils avaient passés le reste de l'après-midi ensembles. Après un bon moment dans la nouvelle boutique de produits d'importations américaines, ils avaient atterri dans un Starbucks où ils avaient partagés une boisson chaude et une pâtisserie tout en discutant tranquillement. A la fin de la journée, Himuro avait raccompagné Kohaku jusque chez elle où ils avaient échangés leur numéro.

Et heureusement qu'ils l'avaient fait ! Car quand Tatsuya était rentré chez lui et qu'il avait vidé ses sacs, il avait découvert une jolie robe enfantine au milieu de ses paquets de chips au cornichon. En triant leurs sacs, les adolescents n'avaient pas fait gaffe au vêtement qui avait atterrit dans le sac du brun … Et si ses souvenirs étaient bons, la robe était le cadeau d'anniversaire de l'une des sœurs de la châtain. Ni une ni deux, Himuro avait contacté la demoiselle pour la prévenir. Et comme Junko avait besoin de la robe pour le lendemain soir, ils devaient se voir rapidement. Et le brun n'avait pas pu résisté à l'envie de l'inviter au cinéma. Il avait d'ailleurs pensé que la châtain l'éconduirait mais non : elle avait accepté !

Tatsuya lui avait donc donné rendez-vous devant le cinéma à onze heure. Est-ce cela qui l'empêchait de dormir en ce moment même ? Sûrement. Voilà longtemps qu'il n'avait pas eu de rendez-vous. Sa dernière petite amie, il l'avait eu à Los Angeles lors de sa première année au lycée. Une charmante et timide petite blonde, Cloé, avait qui il était resté pendant plus de six mois. Et s'ils s'étaient séparés, c'est parce que la jeune fille avait déménagé, parce qu'ils étaient encore éperdument amoureux. Ils avaient essayés de rester en contact mais cela n'avait duré que quelques semaines avant qu'ils ne coupent définitivement les ponts : les relations à distance, ça ne bottait pas le brun - et Cloé non plus.

Tatsuya avait ainsi sauvegardé son statut de célibataire depuis. Quelques filles lui tournaient autour à Los Angeles mais il ne ressentait rien de particulier pour elle : au mieux de l'amitié mais rien qui ne s'apparentait de près ou de loin à l'amour. A son retour au Japon, la différence d'attitude entre les japonaises et les américaines l'avait troublé. Les japonaises étaient moins dévergondées et allumeuses que les américaines ! De ce fait, il s'était retrouvé avec des lettres d'amour dans son casier, chose qu'il n'avait quasiment pas connu à Los Angeles. Il avait éconduit quelques jeunes filles depuis son arrivée et se sentait toujours mal de rejeter leurs sentiments, mais il préférait être honnête avec elles. Néanmoins, quand Junko lui avait avoué qu'il avait presque un fanclub, il n'avait pas pu y croire. Et il espérait qu'une telle chose n'existait pas : il ne méritait pas tant … Il ne valait pas plus que les autres pourtant, si ?

Et pourtant, quand il avait passé l'après-midi avec Junko, Tatsuya avait eu l'impression qu'il offrait à la demoiselle l'une des plus belles journées de sa vie. Elle avait semblait rayonnante et rayonnante de bonheur comme jamais. Elle avait beaucoup rougit ou sentie mal. Himuro savait de Amy que Kohaku était une fille assez timide et réservée mais il avait vraiment eu l'impression que la demoiselle ressentait plus que de la gêne. Et cette sensibilité, ces façons adorables de s'adresser à lui, cette humilité … Le brun n'avait pas pu y résister. Il s'était vraiment senti bien auprès de la lycéenne et avait ressenti un bon feeling en discutant avec elle. Le coup de foudre ? Quand même pas, mais il avait été touché par la personnalité de Junko. Il n'était pas encore fou amoureux, mais il était loin d'être insensible à son charme innocent.

Quittant finalement ses draps, Himuro rejoignit sa cuisine pour petit-déjeuner en silence, ses parents dormant encore. Il alluma la télévision, mettant le son très bas, et passa le temps en regardant quelques rediffusions d'épisodes de séries américaines qu'il affectionnait sur une chaîne spéciale. Il devait attendre que ses parents se lèvent avant d'utiliser la douche afin de ne pas les réveiller. Son père avait une humeur de chacal quand on le réveillait et Tatsuya n'avait pas franchement envie de faire face à une bête sauvage dès le matin. C'est aux alentours des huit heure trente que ses parents se levèrent et après avoir échangé quelques mots avec eux, Tatsuya fila sous la douche. Il se fit une toilette complète, brossa dents et cheveux puis rejoignit sa chambre afin de s'habiller.

Il jeta ainsi son dévolu sur un jean gris et t-shirt violet foncé, sortant son anneau de sous son haut pour plus de confort. Tatsuya enfila et lassa ses converses noires et après un coup d'oeil dehors, décréta qu'il n'avait pas besoin de s'embarrasser d'une veste. Jetant un coup d'oeil sur son portable, il avisa l'heure – dix heure moins le quart – et calcula mentalement le temps qu'il lui faudrait pour arriver au cinéma. La prochaine navette rejoignant le centre-ville passait à dix heures et mettait au moins une demi-heure pour atteindre sa destination. Et du centre-ville jusqu'au cinéma, il fallait bien dix minutes à pied. Tatsuya n'avait donc plus de temps à prendre : glissant son porte-feuille dans la poche arrière de son jean et attrapant le sac pour la châtain, il salua ses parents et quitta l'appartement.

Ce qu'il appréciait avec ses parents, c'était le fait qu'ils ne lui interdisaient jamais de sortir. La plupart du temps, ils aimaient savoir où il allait mais ils n'insistaient pas quand il ne voulait pas forcément le dire. Ils se doutaient que, quand il refusait de répondre, il voyait une fille. Ils évitaient donc d'insister car même si Tatsuya n'était pas pudique, il restait assez timide quand on lui parlait de fille. A l'arrêt de bus, il ne patienta qu'une petite dizaine de minutes avant que le bus n'arrive et il se fraya difficilement une place dans la masse grouillante de monde. Le voyage ne fut pas spécialement agréable et il soupira de soulagement en avisant le terminus. Il suivit le flot de monde à l'extérieur et prit rapidement la direction du cinéma : il tenait à arriver avant Junko afin d'acheter les places.

Néanmoins, arrivé aux abords du cinéma, il fut choqué par le nombre de personnes faisant la queue au guichet. Une immense affiche de dinosaure attira son regard et il réalisa … Le cinéma projetait à 11h l'avant-première de Jurassik World ! Comment avait-il pu oublier ça … ? Il souhaitait aller le voir également mais il s'imaginait mal proposer à Junko de voir ce film : elle pouvait ne pas apprécier ce genre de chose. Voilà pourquoi il avait proposé ce film d'aventure comique : plus soft et bien marrant selon la bande-annonce, il préférait ça à un film qui risquait d'effrayer la lycéenne châtain. Peut-être demandera-t-il à l'équipe d'aller voir Jurassik World ensembles … ça pourrait être une sortie sympathique.

Quand un nouveau guichet s'ouvrit en plus du premier, Himuro s'y rua pour demander deux places pour sa projection. Il régla la somme demandée et, après avoir remercié la vendeuse, se dirigea vers le stand de pop-corn. Il tomba des nues en constatant qu'il n'en avait presque plus : les clients avaient dévalisés le stand pour dévorer la sucrerie devant Jurassik World. D'après la vendeuse, ils allaient en préparer d'autres mais ils ne seraient pas près avant 11h30. Ce qui tombait mal car à cette heure-ci, il sera en pleine séance. Il acheta quand même un malheureux petit pot : c'était toujours mieux que rien. Une fois cela fait, Tatsuya rejoignit l'entrée et attendit que Junko arrive, se demandant d'avance comment elle allait être habillée ...


© Never-Utopia & Moona Neko



Spoiler:
 


HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 


Dernière édition par Himuro Tatsuya le 18.07.15 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   14.07.15 15:15

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Ce fut tout doucement que les yeux verts s'ouvrirent ce matin. Papillonnant un peu face à la lumière du jour, ils se refermèrent avec envie avant de se rouvrir par la force de la volonté de leur propriétaire. Kohaku Junko émergeait doucement, l'esprit encore bien embrumé. Elle s'assit mollement et tendit la main pour attraper son réveil. Neuf heures. Le hasard faisait bien les choses, l'heure était parfaite pour se préparer doucement pour son rendez-vous. Étouffant un bâillement, la châtain se frotta un peu le visage avant de sentir quelque chose s'écailler contre. Toujours plongé dans son demi sommeil, il lui fallut quelques minutes avant de comprendre que les résidus bleus sur sa main venaient de l'immense tâche de peinture sur sa joue et accessoirement, sur quelques mèches.

Quelques minutes encore pour se rappeler qu'elle avait voulu prendre une douche hier soir pour enlever ça. Douche qui était devenue une fatigue soudaine et elle s'était écroulée sur son lit. Évidemment, à force de faire des essayages de vêtements, de coiffures, le tout avec un bon nombre de questions sur ce qui l'attendant, la demoiselle avait finit par passer une bonne partie de la nuit sur son chevalet à peindre pour se vider la tête. Cependant, comment la peinture bleue était arrivée sur sa joue restait un mystère …

Speedant un peu le tempo, Junko sauta du lit pour ouvrir la fenêtre. Oui, il allait faire bon aujourd'hui ! Juste parfait ! Elle ne croisa personne dans le couloir du premier étage. Ses sœurs dormaient encore et ses parents vaquaient à leurs occupations sans doute en bas. Le pyjama rejoignit le sol avec hâte tandis que l'aînée des filles des Kohaku se glissait dans la cabine de douche. Le bonheur à cette heure-là, c'était d'avoir l'intégralité de l'eau chaude. Et comme les jumelles n'entendaient strictement rien quand elles dormaient, la lycéenne pouvait être tranquille. Elle fit mousser une éponge de bain toute blanche avec une petite quantité de savon au miel et fleur d'oranger. Veillant bien à ne pas laisser une trace de peinture sur son corps ou ses cheveux, la lycéenne acheva sa petite toilette.

Une serviette autour du corps, Junko commença par enlever le maximum d'eau à l'aide d'une seconde serviette plus petite. La posant ensuite à sa place d'origine, elle regarda l'heure. Pas assez tard pour utiliser le sèche-cheveux. Le soleil finirait le travail. Une fois les longues mèches démêlées, la pivot repartit dans sa chambre pour se saisir d'un cintre en particulier dans son armoire. Une robe blanche l'y attendait : vu la chaleur, prendre plus foncé serait étouffant. D'une simplicité peut-être trop prononcé au vu de ce qu'il l'attendait, Junko s'était dit qu'après tout, ce n'était qu'un film au cinéma. Pas besoin de venir pomponnée au possible !

Une fois dans la robe, elle réajusta les bretelles de façon à ce que le léger décolleté arrondi arrive tout pile entre sa clavicule et sa poitrine. Hors de question à ce qu'elle se ramène avec quelque chose de plus … prononcé. Histoire de couper tout ce blanc, la châtain enfila une ceinture en cuir marron très clair, de la même couleur que ses sandales. C'était simple et elle aimait ça. Laissant ses cheveux détachés pour qu'ils sèchent à l'air libre, elle ferma la fenêtre et quitta sa chambre.

Ayant avertit ses parents le soir-même de l'invitation, la pivot n'avait plus qu'à partir tranquillement. De toute façon, elle était certaine d'être de retour pour fêter l'anniversaire des jumelles qui ne levaient jamais avant 14h, jour unique de l'année. Elles aussi avaient du ressasser toute la nuit leur formidable journée du lendemain. Junko n'était pas certaine que ce soit bon pour elles de veiller et de se lever aussi tard mais n'étant que la grande sœur, elle n'avait probablement rien à dire.

A deux rues d'ici, la lycéenne savait qu'un bus l'amenait directement près du cinéma. Une bonne demi-heure de trajet et le risque que le bus soit déjà bien rempli la força à accélérer un peu. Hors de question d'être en retard alors qu'elle avait enfin un rendez-vous avec Himuro Tatsuya ! Quitte à courir, elle serait à l'heure ! Mais heureusement, quelques Dieux là haut l'aimaient bien car Junko trouva même une place assise dans ce bus silencieux. Elle n'en demandait pas tant mais n'allait pas refuser ce cadeau de la providence. Les yeux verts regardèrent l'écran du portable où était affichée l'heure puis les arrêts qui s'affichaient sur un grand écran accroché au plafond du bus. Le véhicule était en avance apparemment. Aurait-elle le temps d'arriver avant lui ? Si c'était le cas, elle pourrait acheter le pop corn … Fallait-il risquer que le brun se mette gentiment en colère et la trouve trop têtue ? Alors … Junko devait céder cette bataille de bonne foi et attendre une prochaine sortie comme les SMS de hier soir l'indiquaient ? Mais … Mais alors, ce serait un deuxième rencard … Amy avait peut-être raison, son frère était peut-être intéressé ! Non, non, non, pas de conclusions hâtives ! On reste calme et rationnelle ! Bon … chaque chose en son temps, d'abord le cinéma.

Comment ignorer la joie qui bondissait dans son estomac ? La fille n'aurait jamais pu espérer mieux en fait. Depuis qu'elle avait décidé d'aller acheter les cadeaux pour ses sœurs, tous les événements s'enchaînaient dans son sens. Du soda sur son haut à la robe égarée de sa sœur. Soit Junko était incroyablement chanceuse … soit c'était autre chose de plus mystique voire carrément effrayant. Ou alors juste le hasard … Tout allait à la châtain en fait !

Quand le moment de descendre fut venu, la grande Kohaku vérifia à nouveau l'heure. Parfait ! Motivée, elle entama de remonter la rue en suivant les quelques personnes qui se rendaient également au cinéma. Des familles avec des enfants, des adolescents, des couples … Elle ne voyait toujours pas Himuro en attendant. Avait-il eu un empêchement ? Il l'aurait avertit quand même. Junko s'arrêta et tapota un peu ses joues. Il fallait vraiment qu'elle arrête de s'inquiéter pour rien, elle allait vieillir prématurément sinon.

C'était sans doute assez immature comme réaction. Trop d'enthousiasme pour un simple rendez-vous … Il était courant de voir des lycéennes sortir ensemble, même sans être en couple, ça n'avait rien d'exceptionnel. Elle n'était pas unique ou quoi que ce soit d'autre. Le brun avait sans doute déjà emmené d'autres filles dans ce genre de lieux, adulé comme il l'était. Et elle, pauvre Junko, toute innocente, voyait ça comme un cadeau du Ciel. Pourtant, c'était bien jusqu'ici, l'un des plus beaux jours de sa vie. Puisse t-il y en avoir bien d'autres !

Arrivée aux abords du cinéma, elle s'arrêta contre la vitre pour chercher son homologue basketteur. Ce n'était pas comme s'il pouvait aisément se fondre dans la foule, en cherchant quelques demoiselles énamourées, elle allait le trouver. Tiens Bingo ! Juste à l'entrée avec du pop-corn. De là où elle était, Junko avait une belle vue pour apercevoir que l'intérieur était bondé. A cette heure-là, les confiseries diverses avaient du être dévalisées. Et un petit pot, c'était déjà très bien !

Se souhaitant mentalement courage, la jeune fille fit un pas en avant, puis un deuxième avant de s'arrêter pour s'observer dans la glace. Elle aurait pu mieux coiffer ses cheveux quand même … N'étant pas avide de maquillage, son visage était nature mais elle aurait peut-être pu faire un effort. Bon, c'était trop tard maintenant mais voilà. Sa grande main passa distraitement dans ses longues mèches, tentant de leur donner un style de coiffé-décoiffé travaillé mais sans effet. Nouveau soupir et la fille abandonna.

Junko sourit à son reflet dans le miroir et repartit en direction du brun. Plus elle avançait, plus son cœur battait fort. Et dire que ce si beau garçon lui avait proposé à elle de venir ici ! Trop de joie interne d'un seul coup. Le cœur prêt à exploser, elle s'arrêta près du garçon, les yeux fixement posé sur son épaule.

« Bonjour, Himuro-kun ... »

Elle l'avait dit ! Voilà, elle avait entamé le dialogue ! Alors ? Trop timide la grande Kohaku Junko ? Oh mon Dieu oui, elle voulait se cacher quelque part … Il la regardait … Il était en train de la regarder, hein ?! Sa tenue lui plaisait ? Pas assez peut-être, beaucoup trop simple … Raah, elle savait qu'elle aurait du prendre la robe noire ! Flûte !

« J'espère que tu n'as pas trop attendu ... »

Junko releva timidement les yeux avant qu'une vive coloration rouge ne saisisse son visage. Purée, il la regardait !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   18.07.15 17:08








→ Pop Corn & Movie ←

Tandis qu'il attendait tranquillement l'arrivée de Junko, Himuro observait les personnes autour de lui. Il y avait des groupes d'amis mixtes qui riait fort, ressortant avec humour les répliques du film qu'ils venaient de voir, des parents qui s'assuraient que la séance aient plu à leur enfant, des couples qui se regardaient d'un air énamouré afin le visionnage d'un film à l'eau de rose … Il y avait également ceux qui, comme le brun, attendait l'heure de la séance. Les gens autour de lui formulaient des hypothèses sur le rôle de tel ou tel acteur dans tel ou tel film, commentant le choix du casting ou les compétences des doubleurs. Évidemment, il entendait plus parler de Jurassik World que d'autre chose et pour cause, c'était le film événement de cet été. Les fans attendaient ce nouvel opus depuis quatorze ans !

Tatsuya avait bien aimé les trois premiers films. Bon, il n'était pas un fan collectionneur mais c'était une licence qui lui plaisait beaucoup. Chaque film se vantait de sa dose d'hémoglobine versé ou de la beauté de ses images de synthèse. De son côté, Himuro avait une légère préférence pour le 3 : il était déjà un peu plus vieux quand il était sorti et avait un peu mieux comprit. Bien sûr, niveau scénario il préférait le premier, mais il y avait un petit quelque chose dans le trois qui lui plaisait. Le retour du professeur Alan Grant, sûrement. Et le spinosaure, le gros dinosaure à crête. Il espérait d'ailleurs le retrouver dans Jurassik World même s'il avait peu d'espoir : la vedette de ce nouvel opus était une créature génétiquement modifié, plus cruelle que jamais.

Mais ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait pouvoir laisser son avis sur Jurassik World. Pour son rendez-vous avec Junko, il avait jeté son dévolu sur ce film d'aventure comique américain : Spy. Le synopsis ne dévoilait pas grand chose sur le film mais il avait l'air marrant d'après la bande-annonce alors Himuro avait pensé que ce serait sympathique. Il espérait juste que Junko aimerait le style car il n'avait aucune idée du genre de film qu'affectionnait la demoiselle. Peut-être aurait-elle préférée aller voir les Minion ? Ils ne sortaient pas au cinéma avant la semaine d'après mais c'était peut-être quelque chose qui l'intéressait plus que Spy … Bah, inutile de se torturer l'esprit. Junko lui dirait si ça lui a plu ou non de toute façon.

Jetant un coup d'oeil à sa montre, il réalisa que la séance commençait dans moins de dix minutes. Junko était-elle coincée dans les transports ? Ou était-elle incapable de venir finalement ? Il faut avouer que Himuro l'avait invité un peu précipitamment, alors qu'ils n'avaient passé qu'un seul après-midi ensemble. Peut-être trouvait-elle que ça allait un peu trop vite et préférait remettre ce cinéma à plus tard, lorsqu'ils se connaitrons mieux ? Évidemment, le brun espérait que non. S'il lui avait proposé ce rendez-vous, c'est parce qu'il avait senti que le feeling passait bien entre eux et était curieux de savoir quel chemin pourrait prendre leur relation. Ami, meilleur ami ou plus ? Tatsuya préférait la troisième option.

Alors que son regard balayait encore l'horizon de gauche à droite, ses yeux olives trouvèrent enfin celle que le brun attendait. Junko arriva vers lui, rougissante comme à son habitude. Elle était joliment habillé d'une adorable robe blanche à bretelles accessoirisé d'une ceinture marron clair assortie à ses sandales. Elle avait les cheveux lâchés, cascadant sur ses épaules fines. Elle n'était pas maquillée, affichant sans complexe sa beauté naturelle. Certains diront que c'était trop basique et casual pour un rendez-vous mais Tatsuya trouvait cette tenue parfaite. Junko n'essayait pas de se cacher derrière les artifices du maquillage ou de la mode, et c'est sûrement cette simplicité et cette sincérité qui lui plaisait tant.

▬ Bonjour, Himuro-kun ... J'espère que tu n'as pas trop attendu ... 
▬ Ne t'inquiète pas, je n'ai attendu que cinq minutes. Tu … Tu es tout en beauté.

Il ne pouvait décidément pas faire l'impasse sur sa tenue. Elle était belle comme tout, il était obligé de la complimenter. Même si cela le gênait un peu. Tatsuya avait beau avoir un sang-froid à rude épreuve, question amourette, il était assez timide. Junko lui plaisait trop pour qu'il sait tout à fait à l'aise avec elle pour le moment. C'était une sorte de septième sens : en compagnie d'une fille avec qui il était certain qu'il ne se passera jamais rien, il était à l'aise sans soucis. Comme avec Amy par exemple – même si le temps passé ensemble prenait également une bonne part de ce fait. Mais ce n'était qu'une histoire de temps avant que les barrières ne cèdent et que Himuro ne prenne un total contrôle de lui-même en présence de la châtain, quelque soit l'issue de leur relation. Tatsuya parvenait toujours à chasser son embarra à un moment ou un autre.

S'écartant pour laisser passer un groupe d'amis trop prit de leur discussion pour faire attention où ils marchaient, Tatsuya manqua de renverser son pop-corn. Il stabilisa heureusement le petit pot in extremis. Déjà qu'il n'y en avait pas beaucoup alors s'il en perdait avant même le début de la séance, ce serait la fin des haricots. La portion dans le gobelet en carton était normalement celle pour une seule personne, ce qui n'était vraiment pas beaucoup pour deux. Peut-être prendra-t-il en plus quelques barres chocolatées ou bonbons aux distributeurs aux abords des salles … A voir selon les prix et la queue. Avec la pénurie de pop-corn, les gens allaient se ruer sur les autres stand. La guerre des bonbons était déclarée.

▬ Par contre, j'avais oublié que c'était l'avant-première de Jurassik World aujourd'hui … Il y a un monde de fou. Je n'ai pu avoir que ça en pop-corn alors j'espère que ça ira.

Il lui tendit le gobelet pour qu'elle voit par elle-même le peu de pop-corn qu'il avait pu obtenir. Ils allaient devoir faire avec de toute façon. Jetant un œil à sa montre, Tatsuya réalisa que le film commençait dans quelques minutes seulement. Prenant doucement la main de Junko, il la guida dans l'établissement et zigzagua entre les personnes pour atteindre la salle 5. Il n'y avait pas grand monde, quatre-cinq personnes assises ça et là dans les sièges de velours rouge. Tatsuya laissa Junko choisir l'endroit qu'elle préférait vis-à-vis de l'écart entre eux et l'écran géant puis s'installa à ses côtés. Les bandes-annonces n'ayant même pas encore commencés, le brun comprit que le film accuserait un léger retard. Il espérait que ce ne sera pas trop long.

Cependant, il pouvait utilisé ce temps-là pour discuter un peu avec la châtain. Déposant le gobelet de pop-corn dans la petite encoche prévue à cette effet au niveau de l'accoudoir du siège, il attrapa le sac où se trouvait la robe que la demoiselle venait chercher. Comment un fortuit soucis de sac s'était transformé en rendez-vous galant, vous le saurez en suivant la conversation SMS des deux adolescents. Puisqu'ils allaient se voir obligatoirement, autant profiter de la situation pour rendre la rencontre un peu plus intéressante. Quitte à se donner rendez-vous devant le cinéma, pourquoi ne pas profiter d'un bon film ? Ca ne prenait que deux heures de leur temps après tout. Un douzième de leur journée. A peine une petite tranche dans le gros gâteau du temps.

▬ Voilà la robe. Ca aurait été dommage que l'une des jumelles se voit privé de son cadeau d'anniversaire.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   22.07.15 0:21

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Junko espérait vraiment qu'il la trouve jolie. Pas potable, pas passable … Jolie. Elle regrettait un peu de l'avoir rejoint dans un état aussi négligé. Elle aurait se coiffer et se maquiller un peu. Mais rien. La seule différence à laquelle elle avait prêté attention, la seule chose qu'elle ne faisait pas quand elle sortait avec une amie … Ça avait été sa tenue. La châtain avait passé un long moment dessus, se renseignant sur la météo par exemple. La robe avait parut la meilleure solution mais une autre question l'avait taraudé … Quelle robe ? La noire ? La blanche ? Celle avec les volants ? De la dentelle ?
Elle voulait vraiment lui plaire.

En relisant ses SMS, Junko s'était aperçue qu'elle avait été très différente de d'habitude. Le fait de ne pas lui parler en face avait du aider aussi. Le pire avait été celui où elle affirmait aussi avoir sentit ce « petit feeling » … Mais qu'est-ce qui lui avait pris ?! C'était vraiment, vraiment très gênant … Et puis, Himuro l'avait sentit aussi … donc, elle pouvait espérer plus non ?

Plantée là, devant lui, la lycéenne tripotait ses mains derrière son dos. Sa tenue lui plaisait ? Elle était plus jolie que d'habitude ? Sa main droite alla remettre machinalement une mèche en place et elle leva timidement les yeux.
Il portait un simple jean dont la couleur grise était vraiment classe et son haut frôlant le prune se mariait parfaitement à ses cheveux sombres. Vraiment superbe, toujours aussi classe. La plus jeune devait faire bien pâle à côté …

« Ne t'inquiète pas, je n'ai attendu que cinq minutes. Tu … Tu es tout en beauté »

Les joues teintées et le sourire de joie pure réchauffèrent Junko instantanément. Elle était si heureuse ! Il lui avait faire un compliment, c'était la meilleure des choses. Finalement, cette robe simple n'était pas si mal.

« Merci … Ça te va très bien aussi »

Carrément bien mais trêves de babillage inutile !
Elle observa le brun se déplacer pour laisser ce groupe passer. Bande de malpolis … Un simple « pardon » aurait fait l'affaire. Elle tendit légèrement les mains pour récupérer le pop-corn si celui-ci venait à quitter soudainement son camarade mais Himuro se remit vite sur ses deux pieds.

« Par contre, j'avais oublié que c'était l'avant-première de Jurassik World aujourd'hui … Il y a un monde de fou. Je n'ai pu avoir que ça en pop-corn alors j'espère que ça ira »

Junko hocha de la tête en se rapprochant un peu de lui. Jurassic World venait à peine de sortir qu'il faisait déjà salles complètes. Et malgré les quelques critiques négatives, les spectateurs aimaient en voir pleins les yeux.
La châtain avait vu les trois Jurassic Park avec ses parents. Les jumelles n'étaient pas encore nées à l'époque. Peut-être qu'elle était trop jeune pour ça mais tout ces morts l'avaient un peu perturbé. Maintenant qu'elle était plus vieille, ça passait mieux et elle appréciait à sa juste valeur ces chefs d’œuvre.
Mais l'hémoglobine n'était pas vraiment compatible avec un premier rendez-vous.

« C'est déjà bien, tu sais ! Quand je suis vraiment le film, j'ai tendance à oublier mon propre pop-corn »

Cela dit, il n'y en avait à la fin du film. Les jumelles étaient de vrais morfales qui ne se contentaient pas de leur pot XXL. Donc Junko les laissait manger en paix. C'était ça ou les entendre geindre tous le long du film …

Sans comprendre ce qui lui arriva par la suite, elle sentit la main chaude de Himuro sur la sienne. Comme dans les mangas, il y avait cet espèce de ralentit pendant lequel les battement de son cœur résonnaient plus forts. Junko serra un peu les lèvres et saisit sa chance, enserrant davantage ses doigts des siens.

L'intérieur du cinéma sentait le pop-corn. Quelques grains traînaient au sol, Junko veilla à ne pas marcher dessus. Elle se laissait emmener sans broncher, regardant juste autour d'elle. Levant les yeux pour regarder le numéro de la salle, elle fut plongée dans le noir du sas. Serrant davantage la main du garçon, l'écran gigantesque finit par apparaître.
Comme Tatsuya semblait lui laisser le choix des places, la pivot l'entraîna vers des sièges situés en haut, bien en face de l'écran. Comme elle était plutôt grande, elle était susceptible de gêner les gens derrière. Bon, même s'il y avait encore des rangées derrière eux, ils pouvaient aussi bien aller s'asseoir ailleurs.

Junko lâcha sa main presque avec regret. Elle sentait qu'elle pouvait s'habituer à ce contact, elle l'aimait même beaucoup. Lissant sa robe, la fille s'installa dans le fauteuil. Les pubs n'avaient même pas commencé, il leur restait du temps avant le film.

« Voilà la robe. Ca aurait été dommage que l'une des jumelles se voit privé de son cadeau d'anniversaire »

Attrapant le sac par ses hanses, elle fit basculer le tout de son côté. Elle avait confiance en Tatsuya, pas la peine de vérifier. Junko se pencha un peu vers lui avec un sourire.

« Merci beaucoup ! Sincèrement, je suis contente que l'on ait échangé nos numéros, j'aurais été vraiment très très embêtée sinon ! J'en entendrais encore parler dans 20 ans si ça aurait du arriver ... »

Et encore, c'était un minimum !
La pivot se réinstalla convenablement et regarda l'écran où un petit minuteur s'était affiché. Visiblement, il restait encore cinq bonnes minutes avant que les pubs ne commencent. Le fléau des films tant elles duraient longtemps !

« Himuro-kun … Tu ne m'as pas dit ce qu'on va voir au fait ! Hmm … je vais essayer de deviner, ne me dis rien ! »

Elle croisa les bras et se mit à réfléchir à voix haute.

« Voyons voir … Vu la façon dont tu en as parlé … Ce n'est pas Jurassic World … Hmm … Je pense que tu as choisis un film d'humour … Les Minions ? Non, ça sort bientôt … Ou Vice Versa ? Non plus … Alors … Peut-être ...  »

Junko se pencha à nouveau vers lui pour proposer sa réponse, espérant avoir touché juste.

« Je pense qu'on va voir Spy … n'est-ce pas ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   24.07.15 16:34








→ Pop Corn & Movie ←

Quand bien même Junko lui assurait que la pauvre quantité de pop-corn ne la dérangeait pas, Tatsuya aurait tout de même préféré un gobelet d'une autre envergure. Au moins le double de celui-là, qu'ils aient de quoi se mettre sous la dent. Là, quelques poignées et c'est fini, il n'y en a plus. S'il avait sut ça plus tôt, il en aurait acheté un sachet à une supérette du coin. Ils n'auraient pas eu le même goût que celui du cinéma mais, au moins, les lycéens auraient eu de quoi caler leurs estomacs. La séance ne finissant pas avant midi et demi voir treize ans, le brun était certain que son estomac allait se manifester bruyamment s'il ne mangeait pas un peu avant. Il espérait que cette maigre portion de pop-corn contentera assez son ventre pour qu'il évite de se faire remarquer en pleine projection.

Rendant donc son bien à Junko, elle regarda la demoiselle déposée ses effets personnels sur le siège, vide, d'à côté. La salle étant quasiment vide, il y avait peu de chance que quelqu'un vienne se mettre près d'eux. D'autant plus qu'ils devraient offrir l'image d'un jeune couple et que les gens se sentiraient mal à l'aise de ne pas les laisser dans leur petite intimité. Bien sûr, il fallait tout de même penser à vérifier que personne de louche ne tournait autour des affaires de la châtain, mais c'était très peu probable à l'avis de Tatsuya. Et si jamais cela venait à arriver, il n'hésiterait pas à courser le malfrat afin de récupérer les biens de la jeune fille. Mais c'était un peu se croire dans un film là, non ?

▬ Himuro-kun … Tu ne m'as pas dit ce qu'on va voir au fait ! Hmm … je vais essayer de deviner, ne me dis rien !Voyons voir … Vu la façon dont tu en as parlé … Ce n'est pas Jurassic World … Hmm … Je pense que tu as choisis un film d'humour … Les Minions ? Non, ça sort bientôt … Ou Vice Versa ? Non plus … Alors … Peut-être ...

Le sourire aux lèvres, Himuro la laissa à ses déductions sans piper un mot. Pour le moment, son train de penser était parfait. Elle rayait un à un tout les films prévu pour cet été, des plus attendus aux moins connu. Néanmoins, en écoutant cette liste, le brun commença à se sentir mal. Les Minions ? Vice-Versa ? Il s'agissait-là de film d'animation de deux grosses entreprises américaines qui visait à la base un public jeune mais dont les histoires belles et moralisatrices savaient charmer les adultes. Junko était-elle davantage attirée par ce genre de film-là ? Allait-elle aimer le film qu'ils allaient visionner d'ici quelques instants ? Si non, elle allait passer deux heures à s'ennuyer ferme sur un fauteuil et Himuro ne voulait pas ça. Il souhaitait vraiment qu'elle prenne du bon temps.

Elle se pencha finalement vers lui et Tatsuya senti son propre cœur s'arrêter de battre petit un quart de seconde. Ses épaules tendues se relâchèrent de soulagement lorsqu'elle proposa Spy. Si elle connaissait le nom, cela signifiait sûrement qu'elle avait vu la bande-annonce. Mais cette dernière lui avait-elle plut ? Avait-elle envisagé d'aller le voir ou n'était-elle pas trop botter par le scénario, le casting ? Himuro n'était un cinéphile au point de connaître la filmographie des acteurs de Spy mais il en connaissait quelques uns et savait qu'ils étaient d'assez bons acteurs. Mais un bon jeu d'acteur ne signifiait pas forcément bon film et ne garantissait pas automatiquement les réactions du public. Si Tatsuya voulait savoir si Junko était emballée ou non, il devait le lui demander.

▬ Dans le mille, félicitations. Tu as vu la bande-annonce ? J'aurai peut-être du te dire le nom du film avant, ça ne t'intéresse peut-être pas.

Les lumières s'éteignirent alors dans la salle tandis que l'écran s'allumait. Comme avant chaque séance, c'était le petit moment bande-annonce. Ils passèrent en premier celle de Jurassik World que Tatsuya connaissait déjà presque par cœur. Un trio d'ami installé quelques sièges plus bas commentaient bruyamment ce qui passait sous leurs yeux. Le brun serra les dents, espérant que cette manie ne dure que le temps des bandes-annonces et que les trois gamins ne s'amuseraient pas à piailler ainsi pendant le film. Il n'avait pas payé pour écouter leur brouhaha intempestif. Et il n'hésiterait pas à aller leur faire la morale s'ils perturbaient la séance. Il l'avait déjà fait une fois par le passé et certaines personnes l'avait même remercié à la sortie …

L'écran diffusa alors la bande-annonce des Minions et la plupart des jeunes dans la salle éclatèrent de rire à certains extraits. Tatsuya n'avait vu que Moi, Moche et Méchant 1 mais les Minions étaient déjà les personnages comiques récurrents. Il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'on leur consacre un film rien que pour eux. Le phénomène Minion était d'ailleurs impressionnant, on en retrouvait de partout : des boîtes de céréales au paire de chaussures, les petites créatures jaunes avaient prit le pas sur la plupart des mascottes du monde entier. Himuro se demandait bien ce que donnerait le film … Il s'imaginait mal aller le voir cela dit, le film était destiné aux enfants et non pas aux adolescents de dix sept ans. Glissant un regard vers Junko, il se demandait encore si le choix du film lui convenait ou pas.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 


Dernière édition par Himuro Tatsuya le 02.08.15 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   27.07.15 22:10

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Pour avoir testé plusieurs cinémas, Junko savait reconnaître un bon fauteuil. Forcément avec les deux diablesses, mieux valait être préparée à tout. Mais bon, qu'il soit confortable ou pas, il y avait forcément un moment où l'aînée devait s'en extirper pour en amener une aux toilettes. L'horreur surtout que l'autre ne devait pas rester tout seule mais n'avait pas envie de faire pipi maintenant mais se plaignait dix minutes après parce qu'elle avait envie maintenant et- Raaaah … Vivement qu'elles grandissent.

Elle fit basculer la robe sur le siège vide à sa gauche, parfaitement rassurée maintenant. Elle allait pouvoir librement profiter du film maintenant. Junko ne le dirait jamais assez, mais elle était infiniment heureuse d'être là avec Himuro. Ce n'était qu'une séance de cinéma entre … mah, d'un point de vue logique, ils n'étaient pas réellement amis et encore moins quelque chose de plus romantique. Ça ressemblait plus un speed dating mais en version de deux heures à regarder une pauvre fille apprendre l'espionnage.

La salle bien que grande, n'était pas entièrement remplie. C'était bien mieux ainsi, d'avoir toute cette place autour de soi. Surtout que même avec de l'influence, les gens auraient été gênés de s'asseoir près du brun et de la châtain. Junko la première, préférait s'installer plus loin des petits couples afin d'éviter d'entendre des choses qui n'avaient aucun rapport avec le film en cours. Et la seule fois où elle avait du faire ça, l'une des jumelles s'était retournée et avait demandé tout fort pourquoi le garçon avait sa main sous la jupe de la fille.
Soit un moment très gênant pour tout le monde.

Au moment d'annoncer le fruit de sa réflexion, Junko ne prit pas immédiatement conscience qu'elle s'était beaucoup rapproché de Tatsuya. Et fait encore plus étrange, pour une fois, elle ne rougissait pas. Elle regardait simplement ses yeux, découvrant leur vraie couleur. La pivot avait toujours cru qu'ils étaient un mélange de marron et de gris mais ils avaient en fait cette couleur olive que peu de personnes sur Terre pouvaient se vanter d'avoir également. En comparaison, ses propres yeux verts étaient d'un commun et d'une banalité quasi affligeante.

« Dans le mille, félicitations. Tu as vu la bande-annonce ? J'aurai peut-être du te dire le nom du film avant, ça ne t'intéresse peut-être pas »

Ravie d'avoir trouvé, Junko se réinstalla correctement avec un grand sourire. Elle secoue doucement sa tête et s'exprima. Bien confiante, pas comme la grande timide.

« Je l'avais déjà noté. Mon père aime beaucoup Jason Statham, il regarde très souvent son coffret des Transporteurs »

Un peu trop souvent d'ailleurs … Il avait l'air d'un gamin devant un jeu vidéo mais tant qu'il y prenait du plaisir, autant qu'il en profite. »

Les lumières dans la salle s'éteignirent doucement et la lycéenne se mit bien droite devant l'écran. C'était l'heure des pubs. Enfin, la demi-heure surtout tellement ça pouvait être long parfois. Junko avait envie de prendre quelques grains de pop-corn mais il allait être difficile de résister après. Et vu la taille du pot, il fallait en garder le maximum pour le film.

La première pub, celle sur les Minions la fit doucement rire. Elle n'y pouvait rien, même à 16 ans, ils étaient trop drôles. Les jumelles avaient tenu à aller voir les deux Moi, Moche et Méchant, aussi, Junko s'était pris d'affection, comme bon nombre de spectateurs, pour ces petits êtres jaunes et totalement décalés. Bon public qu'elle était, un rien lui suffisait pour rire.

S'ensuivirent alors des publicités sur les bijoutiers et autres services de soin qui étaient associés au cinéma. Profitant de la bonne clarté de l'écran, la demoiselle se pencha un peu pour observer le visage du garçon et vérifier qu'il prenait du bon temps aussi. Peut-être qu'il tourna un instant les yeux vers elle, la salle était redevenue plus sombre avec une pub dont les couleurs sombres n'aidaient en rien.

Timidement, elle glissa une de ses longues mèches derrière son oreille et tendit la main vers le pot de pop-corn. Elle attrapa une petite poignée et garda sa main bien ouverte pour grignoter doucement sans avoir à revenir toutes les cinq secondes dans le pot.

Sachant que le film n'avait pas encore commencé, tout le monde était libre de chuchoter à sa guise. Junko la première. Elle se rapprocha une nouvelle fois et demanda :

« Tu aurais peut-être voulu que j'achète à boire ? Comme tu as payé le pop-corn ... »

Elle avait encore le temps en se dépêchant. Parce qu'à part une bouteille d'eau dans son sac, elle n'avait rien d'autre. Mais pas sûr que ça aille à Tatsuya.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   03.08.15 16:47








→ Pop Corn & Movie ←

Jason Statham … Le père de Himuro en était un grand fan aussi. Que ce soit pour le Transporteur, Braquage à l'italienne ou Hyper Tension. Il suffisait que l'acteur apparaisse dans le moindre film pour que Himuro senior aille voir le film au cinéma et n'achète le DVD pour compléter sa collection. Néanmoins ce n'était pas là son acteur préféré …. d'aussi loin que Tatsuya s'en souvienne, son père avait toujours voué une sorte de culte à Sylvester Stallone : Rocky et Rambo, il les connaissait par cœur, à la réplique près. Lorsqu'ils avaient été pour la première fois au Hollywood Boulevard pour voir le Walk of Fame, il s'était presque agenouillé sur l'étoile portant le nom de son idole sous les yeux incrédules et presque désespérés de sa famille … La photographie de ce moment reposait d'ailleurs dans l'un des nombreux albums photos de la femme de la maison.

En tout cas, il était amusant de constater que leurs pères avaient visiblement les mêmes goûts en matière de films. Himuro senior aussi était amoureux de son coffret du Transporteur. Même Tatsuya les connaissait par cœur tellement son paternel les avait diffusé sur la grande télévision du salon, à Los Angeles - en américain comme en japonais … La collection de films de son père avoisinnait les trois cent, une bibliothèque entière leur était dédié dans le salon. Une véritable vidéothèque ! Quand il n'y avait rien d'intéressant sur les innombrables chaînes du câble, il y avait forcément de quoi occuper sa soirée dans la bibliothèque de films. D'ailleurs, ce que Himuro senior adorait, c'était organisé des soirées plateau-télé et visionner une trilogie sans interruption.

La dernière fois qu'il en avait organisé une, c'était quelques jours avant la rentrée de Tatsuya à Yôsen. Son père avait commandé des sushi et le trio les avait dégusté devant le Seigneur des Anneaux. Heureusement, il n'avait pas opté pour les versions longues, mais ça faisait déjà plus de six heures de film pour les versions courtes. Si Tatsuya et sa mère s'étaient dormi à la moitié du troisième volet, son père avait tenu jusqu'à la fin et avait voulu enchaîné avec le Hobbit. Heureusement, il avait fini par abandonner cette idée grâce à l'argumentation de sa femme et son fils. Oui, monsieur ne portait pas vraiment la culotte dans la maison … sa chère et tendre épouse parvenait toujours à avoir le dernier mot, quoi qu'il arrive. Ce qui amusait pas mal Tatsuya par moment, il devait bien l'avouer.

▬ Mon père adore Statham et le Transporteur aussi, ma mère lui avait même offert le coffret collector à Noël dernier. Même si son acteur préféré est de loin Sylvester Stallone. Il lui voue presque un culte …

Après la série de bande-annonce – que Tatsuya avait déjà toutes vu pour la plupart – s'en suivirent quelques publicités proposés par les boutiques alentours et partenaires du cinéma. Bijoutier, ésthéticien, restaurant … Le tout toujours commenté par les petits malins installés un peu plus bas. Heureusement pour eux que Himuro était réputé pour sa patience, sinon ils mangeraient déjà leur pop-corn par les narines. Il gardait encore l'espoir qu'ils se taisent au début du film et fit donc en sorte d'ignorer leur gloussements de dindons quand une publicité de préservatifs apparu à l'écran. Il n'y avait rien de drôle mais pour des adolescents de cet âge, la moindre notion au sexe les faisait ricaner comme des crétins. Himuro leva les yeux au ciel, se demandant s'il avait aussi été si stupide au même âge.

Glissant un regard vers Junko, il constata que cette dernière l'observait. Il se hâta alors de détourner les yeux et se concentra pour les garder fixés sur l'écran, quand bien même cette publicité sur la nouvelle Toyota ne l'intéressait pas le moins du monde. Tatsuya ne voulait pas faire son timide, mais il était assez gênant de sentir ainsi le poids d'un regard peser sur sa personne. Il entendit Junko piocher doucement dans le pot, prélevant une légère portion de pop-corn. Himuro s'en voulait vraiment de ne pas avoir pu lui en proposer davantage. Il aurait du penser à cette avant-première avant de lui proposer de l'accompagner au cinéma. Quel andouille … Bon, ce n'était cettes que des pop-corn, mais un film au cinéma sans pop-corn … c'est comme un hamburger sans cornichon.

▬ Tu aurais peut-être voulu que j'achète à boire ? Comme tu as payé le pop-corn ...
▬ Ça ira, ne t'embête pas. En plus, la film va bientôt commen-...

Le brun n'eut pas le temps d'achever sa phrase que la salle se plongeait dans la pénombre. Le logo de Twentieth Century Fox apparut à l'écran, suivit alors par le générique. Himuro constata avec joie que le trio de blablateurs s'étaient tu, ne voulant visiblement pas rater une miette du film. Ses yeux olives rivés sur l'écran géant, Tatsuya lisait les noms de différents acteurs, souriant par réflexe quand apparu celui de Jason Statham. Son père comptait venir le voir prochainement d'ailleurs mais attendait avant l'avis de son fils, la bande-annonce l'ayant laissé un peu septique. Etant donné que Tatsuya était bien moins difficile en matière de film que son paternel, il ne pensait pas vraiment que son avis serait utile. Mais si son père tenait à le savoir, il lui ferait son compte-rendu sans souci.

Ayant envie de pop-corn, Tatsuya tendit sa main à l'aveuglette sans détourner ses yeux de l'écran. Ses doigts frôlèrent la cuisse de Junko avant de se retirer en vitesse. Flûte, il avait mal jugé la distance entre sa main gauche et le gobelet en carton … Il espérait que la demoiselle ne pense pas qu'il était un pervers, à lui toucher la cuisse comme ça au cinéma … Ce n'était pas du tout son intention. Ramenant brusquement sa main auprès de lui, il glissa ses yeux vers sa gauche, faiblement éclairé par la luminosité de l'écran pour repérer le gobelet. Il piocha une petite portion de pop-corn et se dit qu'il ferait mieux de s'excuser, quitte à la déranger quelques secondes dans son visionnage, pour ne pas qu'il y ait méprise.

▬ Désolé … je n'ai pas fait exprès. Vraiment.

Lui souffla-t-il doucement à l'oreille après d'être légèrement penché dans sa direction. Il ne voulait pas faire de bruit, histoire de ne pas déranger les autres personnes présentes dans la salle. Lui-même ne tolérait pas qu'on en fasse alors il n'allait pas se le permettre. Se repositionnait correctement dans son siège, Tatsuya porta quelques pop-corn à sa bouche, les mâchonnant tout en observant l'action qui se passait à l'écran. Il ne s'agissait encore que l'exposition du film, où tout se mettait en place, personnages comme scénario. Quand l'héroïne principale – au physique assez disgracieux – apparue à l'écran, le trio de crétin pouffa bêtement, semblait se moquer du poids du personnage. Himuro serra les poings. Ces gosses commençaient sérieusement à le gaver …


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   06.08.15 16:56

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Parler ainsi de leurs pères respectifs donnait à Junko l'impression d'être deux adultes s'extasiant sur leurs enfants. « Oh le mien, il ... » et puis « Je comprend, je vis la même chose avec le mien ! » Les deux hommes avaient ce point en commun comme en aurait deux gamins de primaires avec un nouveau jouet ou une nouvelle lubie. Si un jour, Jason Statham passait par Akita, peut-être que Kohaku père et Himuro Senior se rencontreraient par hasard, ignorant alors que les deux enfants se connaissaient déjà … bien. Rien qu'avec cette sortie au cinéma, et la suivante qu'impliquait leurs SMS, Junko avait largement dépassé de la pure et gentille amitié. Cela dit, il ne vanterait à personne d'avoir eu l'incroyable chance de partager deux heures de son temps au cinéma. Encore moins à son père, qui réclamerait vengeance pour une raison que son esprit tordu aurait trouvé.

Enfin, elle riait de ça mais les deux hommes auraient de quoi se plaindre s'ils se rencontraient. Leur fils unique et la fille aînée et leur trop grande passion pour le basket. Encore, pour la châtain, elle mixait plusieurs activités comme la natation et la peinture. Elle ne connaissait pas tout de la vie du brun mais elle l'imaginait bien arpenter les terrains de basket de la ville, lors du Saint temps libre. Bien qu'il devait avoir d'autres occupations.

« Mon père adore Statham et le Transporteur aussi, ma mère lui avait même offert le coffret collector à Noël dernier. Même si son acteur préféré est de loin Sylvester Stallone. Il lui voue presque un culte … »

Junko était ravie de voir que le garçon pouvait comprendre ce qu'elle devait vivre au quotidien. Accepter que le noble patriarche occupe la télé pendant facilement 6h de films le temps de tous les regarder, se comporte comme un enfant devant un super-héro … La lycéenne adorait son père mais dans ces moments-là, elle savait qu'il régressait en maturité. Surtout quand elle lui signaler qu'il était tard, qu'il travailler le lendemain et qu'il devait aller dormir. Les yeux larmoyants de l'adulte enfantin n'était pas toujours du cinéma. Dur pour ce pauvre homme de revenir à la réalité avec ses deux petites jumelles démoniaques à élever après la télé éteinte.

En parlant d'immaturité … Le groupe de jeunes devant en était un parfait exemple. Rire à cause d'une publicité sur les préservatifs … Même un collégien typique ne faisait pas ça. Alors soit ils étaient vraiment idiots, soit de vrais obsédés et la fille espérait vraiment se tromper quelque part. C'était sans doute un truc de garçons, personnellement, il ne lui était jamais venu à l'esprit de rire de ça.

Le noir envahit la salle et le film démarra enfin, le son toujours aussi fort. Junko mettrait volontiers quelques décibels en dessous mais peut-être que c'était ainsi pour masquer le bruit des conversations ambiantes.

Son pop-corn toujours dans sa main, la pivot piochait doucement quelques grains pour les apporter à sa bouche. Captivée par l'écran, elle ne prêta pas attention aux gestes de Tatsuya à ses côtés. Aussi, quand elle sentit sa main sur sa cuisse, quand bien même le geste fut rapide, ce qu'elle tenait dans sa mains chuta sur sa robe blanche. Cette vive coloration bien célèbre refit son apparition alors que son corps en entier venait de se réchauffer sans aucune raison.

Il n'avait pas fait exprès, hein ? Ce n'était pas vraiment volontaire n'est-ce pas ? Himuro Tatsuya, ce beau garçon de Yosen, n'était pas un profiteur de coins sombres … pas vrai ? Tout un fantasme tomberait pour certaines. Pour Junko … non, elle ne dirait rien à ce sujet !!

Sans oser le regarder, les yeux verts restaient bien droits, face à l'écran, appréhendant un peu la suite des choses.

« Désolé … je n'ai pas fait exprès. Vraiment »

Aaaaah ! Ce n'était pas fait exprès, voilà ! Quelle idiote d'avoir supposer un instant le contraire. Himuro était un garçon très gentil et très bien élevé, jamais il ne pourrait faire une chose pareil !

S'en voulant quand même un peu d'avoir eu des idées louches en tête à cause de cet accident malencontreux, Junko se rapprocha à son tour, pour murmurer le plus doucement possible.

« Ce n'est rien, ça peut arriver ... »

M'enfin, fallait le faire quand même mais passons. Récupérant le pop-corn sur sa robe, elle termina sa petite poignée et se cala d'une autre façon dans le siège. Le trio devant devenait de plus en plus bruyant, leurs commentaires et leurs ricanements sur le physique de l'actrice, Melissa McCarthy devenaient presque cruels.
Pour avoir longtemps la cible de ce genre de remarques désagréables, sur sa taille principalement, Junko se sentait blessée pour la pauvre actrice. Avait-elle choisi ? Non ! Le voulait-elle ? Elle avait du se détester !
Ce genre de personne comme l'était les trois gugusses la mettait hors d'elle mais elle n'aurait jamais le courage devenir leur dire en face en plein milieu du cinéma. Il avait des lieux plus appropriés que cet endroit réclamant le silence afin de mieux profiter d'un bon film pour régler ses comptes.

La tête baissée et les poings bien serrés sur ses cuisses, elle attendait en se mordant les lèvres. Dire quelque chose serait presque inutile, ce serait se mettre à leur niveau et bon sang, que ce serait dégradant de faire ça ! Ils finiraient bien par se fatiguer comme les gamins stupides qu'ils semblaient être.

La châtain glissa un petit regard vers son compagnon de sortie. Lui aussi semblait énervé, mais ça ne l'étonnait pas. Le brun était trop gentil pour ignorer des commentaires aussi odieux sur quelqu'un d'autre. Junko regarda aussi le pop-corn entre eux mais tout ça lui avait coupé l’appétit. Dur de se faire plaisir quand on entendait des idiots lancer des remarques pareils, surtout qu'elle savait bien à quel point ça pouvait blesser. Encore heureux que l'actrice ne soit pas présente …

Junko décrispa ses poings et prit une grande inspiration. Les autres spectateurs aussi semblaient moins apprécier leur film bien qu'il vienne seulement de commencer.

« Ils sont vraiment horribles … »

Le commentaire avait fusé tout seul, encore heureux qu'elle ne l'ai pas dit à voix haute ! Les trois garçons pourraient se sentir d'humeur bagarreuse et Junko détestait se battre. Et s'il s'en prenait à Tatsuya, uniquement parce qu'il était avec elle … Il avait peut-être l'habitude des fortes têtes aux USA mais là, le petit groupe était trois … et le reste de la salle n'allait sans doute bouger aucun doigt.

Elle qui avait vraiment espéré passer un bon moment …






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   08.08.15 17:25








→ Pop Corn & Movie ←

Tatsuya se sentait un peu mal à l'aise, autant pour lui que pour Junko. Comment avait-elle réagit en sentant une main effleurée ainsi sa cuisse ? Certes le mouvement avait été rapide et léger, mais quand même. Elle avait du se dire que le brun agissait comme un pervers à la tripoter comme ça. Or, ce n'était vraiment pas l'attention de Himuro. Tout à sa concentration sur le film, il avait mal évalué ses distances et pouf, main sur la cuisse. Bon, c'est vrai qu'il fallait le faire pour avoir une si mauvaise notion des distances, mais dire qu'il était totalement à l'aise serait un mensonge. Qu'il le montre ou pas, il avait quand même invité une fille au cinéma, ce n'était pas rien. Il voulait faire bonne figure devant Junko et il venait de mettre ses efforts à l'eau bêtement.

Tripoter les filles de cette façon, ce n'était vraiment pas son genre. Déjà, il trouvait cela très irrespectueux. De plus, jamais il ne se permettrait d'agir ainsi dans un tel lieu. Ce n'était pas un endroit adapté à ce genre de chose. Puis de toute façon, Tatsuya n'est pas un pervers : les attouchements soudain dans un lieu public, jamais il ne se le permettrait. Et même s'il n'était pas insensible au charme naturelle de Junko, jamais il ne lui manquerait de respect de cette façon. Alors oui, elle était vraiment très jolie dans sa jolie robe mais il ne la toucherait jamais de façon si malsaine et perverse. Tatsuya avait du respect pour elle, ainsi que pour lui-même et les personnes présentes autour d'eux. Car cette situation ne les concernerait pas que eux deux seulement.

Alors Junko avait beau le rassurer en lui disant que ce n'était rien, il se sentait quand même un peu mal. Il préféra donc se concentrer sur le film, ses mains bien sur ses cuisses, ignorant le plus qu'il le pouvait le trio d'abrutis assit en contrebas. Tatsuya était patient en temps normal, son sang-froid avait une réputation – surtout au sein de l'équipe de basketball – mais ce n'était pas le jour ni le moment de jouer avec ses nerfs. Entre le pop-corn, ses pseudo mains baladeuses et ces trois nigauds, il avait l'impression que ce rendez-vous était un vrai fiasco. Et il s'en voulait de faire passer un tel moment à Junko, qui n'avait sûrement espéré qu'un petit cinéma tranquille avant la soirée d'anniversaire de ses deux petites sœurs jumelles.

De ce fait, quand Junko se pencha vers lui pour se plaindre de l'attitude abjecte des trois adolescents plus bas, ce fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. S'assurant qu'il n'y avait personne derrière lui pour ne pas les déranger, Tatsuya se leva de son siège et traversa la lignée de siège pour rejoindre l'artère centrale dégagée. Il descendit quelques marches et s'engagea dans la veine menant jusqu'aux sièges des trois zigotos. Le brun s'installa juste à côté des fauteurs de trouble et se pencha vers eux, un sourire crispé aux lèvres. Même s'il essayait de prendre un air sympathique, ses épaules tendues montraient qu'il ne venait pas prendre le thé mais bien les rabrouer. Ce qui lui valu toute l'attention du trio.

▬ Ce n'est peut-être pas le moment ni le lieu pour vous faire la morale, mais n'oubliez pas que vous n'êtes pas seuls dans ce cinéma. Et si une personne avec des rondeurs vous fait tant rire, allez vous louer Super Size Me et bidonnez-vous chez vous, d'accord ?

Incrédules, les trois adolescents observaient Tatsuya les yeux écarquillée. Les trois avaient de grosses lunettes rondes qui prenaient bien la moitié de leur visage. Ils avaient plus l'air d'une bande de petits intellos cinéphiles que de petites racailles. Il était donc assez étonnant qu'ils se comportent d'une telle façon. Ou alors, ils espéraient devenir « cool » en matant des films d'action et en se conduisant comme des machos … Difficile à savoir. En tout cas, ils étaient fins comme des fils de fer alors s'ils cherchaient des noises à Tatsuya, ce dernier savait qu'il n'avait rien à craindre de leurs coups de poing et de leur force de mouche. Il en avait maté des plus coriaces que ça à Los Angeles.

N'attendant pas de réponses de leur part, Tatsuya se contenta de les saluer d'un signe amical de la main et regagna sa place auprès de Junko. Il avait raté un petit bout du film mais s'il se fiait à ce qu'il avait entendu, c'était un passage présent dans la bande-annonce donc il n'avait apparemment pas raté grand chose. Certaines personnes semblaient avoir suivi son action du regard et il lui sembla même qu'un jeune adulte le remerciait d'un signe de tête. Il n'avait pas peur d'aller faire taire les petits impertinents : il préféra perdre deux minutes de film et obtenir le calme plutôt que ne rien faire et supporter rires comme bavardages tout le long. D'ailleurs son intervention sembla avoir calmer le trio car ils se tenaient tout trois bien droit dans leur siège respectif, les yeux braqués vers l'écran géant, les bouches closes. Et ça, ça faisait vraiment du bien. Tout le monde allait pouvoir profiter du film dans le calme et le silence.

Néanmoins, en plus d'être un film d'action, Spy était une comédie. De ce fait, le silence total était impossible puisque la salle était secouée par moment d'éclat de rire. Par exemple lorsque Susan Cooper interprétée par Melissa McCarthy, en scooter rouge, prit une rampe pour atterrir dans du ciment frais, engueulant au passage les employés du chantier l'observant avec surprise. Le film était truffé de petits passages comme ça, de répliques comiques qui arrachaient rires et sourires aux spectateurs. Tatsuya pouffait souvent, son regard rieur révélant son amusement. L'ambiance dans la salle semblait plutôt plus agréable depuis qu'il avait mit les fauteurs de trouble à leur place et tout le monde semblait passer un agréable moment. Mais il espérait surtout que Junko s'amuse, car c'était dans ce but qu'il l'avait invité à voir ce film-là.

Pour le reste, la séance se passa relativement bien. Des rires résonnaient à droite à gauche selon les scènes ou alors il éclatait un fou rire général. Dans l'ensemble, Tatsuya s'était bien amusé. Ce n'était pas non plus le film de l'année mais il devait avouer qu'il l'avait bien apprécié. Il s’achèterait très sûrement le DVD et conseillerait à son père d'aller le voir. Il se peut qu'il ne lui plaise pas, mais tant pis car Himuro l'avait apprécié. Tellement qu'il en avait oublié les pop-corn : il n'en avait pas remangé depuis qu'il avait malencontreusement effleuré la cuisse de Junko au tout début de la projection. Concentré sur le film, il n'avait pas ressenti la faim une seule fois bien que midi approchait à grands pas. D'ailleurs, il se demandait bien si Junko accepterait également de manger avec lui ce midi …

Pour l'heure, le générique de fin défilait à l'écran tandis que les lumières se rallumaient progressivement pour ne pas agresser les yeux des spectateurs. S'étirant, Tatsuya réveilla ses muscles ankylosés par sa longue inactivité. Avant de se relever, il étendit ses jambes devant lui pour chasser les fourmis qui menaçaient de lui picoter les mollets. Quand il se mit enfin debout, il tendit sa main en direction de Junko pour l'aider à se relever. Attrapant le gobelet de pop-corn, il réalisa qu'il en restait quelques uns au fond. Finalement, cette petite portion avait bien suffit : il espérait seulement que Junko ne se soit pas interdit d'en manger plus pour lui en laisser, même si ça ne serait pas vraiment étonnant venant de la lycéenne à la chevelure châtain.

Ils quittèrent tranquillement la salle en suivant les quelques personnes ayant assistées à la séance avec eux. Loin devant, le trio s'éloignait déjà, comme si aucun des trois garçons ne souhaitaient faire face à Tatsuya. Pourtant, il avait été poli et courtois avec eux. Mais bon, tant pis, ce n'est pas comme s'il voulait faire copain copain avec eux après tout. Déboulant dans le hall où se pressaient les personnes ressortant à peine de Jurassik World, Tatsuya prit la main de Junko dans la sienne afin de la guider dans cette marée humaine. Slalomant entre les personnes en faisait en sorte de ne pas écouter les discussions qui pourraient lui en dire trop sur le film événement de l'année, Tatsuya s'immobilisa devant les grandes portes où il y avait déjà moins de monde.

▬ Le film t'as plu ? Personnellement, je l'ai bien aimé. Dis … tu voudrais qu'on aille manger un petit truc maintenant ? A moins que tu sois attendue pour midi ?



© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   11.08.15 13:45

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Junko avait bien conscience que le geste était purement accidentel, que jamais Tatsuya n'aurait pu poser intentionnellement sa main sur sa cuisse. Elle aurait du oublier dès ses excuses, tourner la page dans son esprit et se concentrer sur le film. Mais c'était plus fort qu'elle, ce moment ne la quittait plus. Le geste, bien que fugace, avait laissé sa marque, imprégnant la châtain d'une douce chaleur qui ne la quittait plus.

Là où d'autres auraient probablement été jusqu'à faire un petit scandale, la pivot se muait dans le silence profitant de ce petit geste, le classant d'office comme le rare qu'elle aurait probablement de sa part. Aucune chance que le brun refasse ça un jour pas vrai ? Tout comme quand sa main avait saisi la sienne, l'adolescente ressentait ce sentiment de bien-être incomparable. Dans sa petite bulle, elle revivait encore et encore ce moment rapide où le contact avait été créé. Était-elle étrange ?

Son cœur bondissait dans sa poitrine. Les joues étrangement à la couleur habituelle de sa peau, Junko s'efforçait de respirer doucement. Elle ne savait pas quoi dire et heureusement qu'ils regardaient un film sinon, elle aurait eu bien du mal à alimenter la conversation. Quand ils étaient aux Starbucks, la châtain n'avait probablement pas été très cocasse. En même temps, elle pouvait difficilement rivaliser avec Amy par exemple.

La Kohaku ne pourrait jamais été aussi vive que la brune sur ce plan là. Parfois, elle aimait se plonger dans le silence, écouter l'autre, juste pour le plaisir de l'entendre parler. La tranquillité d'un instant que rien ne pouvait perturber. Juste avec l'autre comme elle l'était actuellement avec Himuro. Elle pouvait profiter du fait que la pièce soit sombre pour l'observer, toujours avec discrétion.

Elle l'observer sourire, rire franchement quand la scène sur l'écran géant était particulièrement drôle. Junko aussi se fendait d'un sourire par moment. Du moins, tout était parfait jusqu'à ce que le trio d'imbéciles n'ouvre à nouveau leurs bouches.

Aussi, quand le garçon se leva, apparemment fermement décidé à leur parler, Junko se leva en même temps, bien décidé à lui attraper la main pour le faire se rasseoir. Mais elle avait beau l'appeler doucement, le brun marchait vers eux. Il allait être seul contre trois garçons, peut-être dangereux! Personne n'allait bouger pour lui prêter main forte, et Junko ne pourrait rien faire de plus. Toujours levée, une main sur le dossier devant elle et l'autre contre sa poitrine, elle se mordait nerveusement la lèvre.

Surveillant le tout de loin, prête à venir l'aider en cas de dégénération de la situation, elle espérait qu'il revienne sain et sauf. Nerveusement, la pivot continua de le fixer pendant qu'il remettait les brettelles en place aux trois gugusses. Il se releva et revint dans sa direction. Soulagée de voir que tout s'était bien passé, la lycéenne se laissa retomber dans son fauteuil avec un grand soupire.

Une petit moue sur le visage, elle attendit qu'il se ré-installe tranquillement avant de lui murmurer tout doucement :

« Tu es vraiment fou … Ils auraient pu être violents ! »

Vraiment, quel garçon trop gentil. Parce que le trio dérangeait tout le monde, il était allé lui-même régler le problème faisant fi des risques. Elle soupira encore un peu et se concentra sur la suite du film.

Maintenant que plus rien ne dérangeait dans la salle, les rires fusaient ici et là. Junko participaient gaiement, tout bon public qu'elle était. Puis à un moment, une pensée vint frôler son esprit. Le truc à faire au cinéma … c'était bien de poser -comme par hasard- sa main sur celle de l'autre non ?

Tatsuya gardait ses mains bien sagement sur lui, sans doute pour éviter encore un attouchement désastreux. Junko gonfla un peu les joues : elle avait enfin décidé de prendre des mesures drastiques et Monsieur n'y mettait pas du sien ! Elle piocha un peu dans le pop-corn et esquissa un sourire amusé. Ce film était vraiment génial, aucune chance de s'ennuyer en le regardant.

Discrètement, elle tenta le tout pour le tout et posa sa main sur l'accoudoir entre eux. Le cœur battant, Junko se demandait si le garçon y prêtait au moins attention. Rien qu'à l'idée que le brun puisse à nouveau prendre sa main la mettait dans une joie incomparable. Elle se sentait un peu idiote quand même de se réjouir de si petites choses … Oui, mais il fallait profiter de tout dans la vie !

La main tremblante un peu sur l'accoudoir, le film avançait doucement mais inexorablement vers sa fin. Tout avait été génial, des répliques des acteurs aux scènes purement hilarantes. Sincèrement, Junko avait passé un excellent moment. Elle n'avait jamais été aussi heureuse de perdre ses affaires. Non, ça remontait à encore plus loin : elle n'avait jamais été aussi heureuse d'avoir son haut dégoulinant de soda. Une toute petite chose bien banale qui révélait doucement les fruits de cette rencontre et bon sang, que c'était génial !

Mais la lumière se rallumait déjà. A ses côtés, Tatsuya s'étirait un peu. Vivement, Junko ramena sa main près de l'autre. Son plan avait totalement échoué, peut-être une autre fois ! Pour l'heure, il fallait sortir de la salle pour laisser les employés la nettoyer un peu pour le nouveau film et les nouveaux spectateurs. Attrapant ses affaires d'une main, elle allait se relever quand la main du garçon se tendit vers elle. Junko le remercia et le laissa la remettre sur ses pieds. Tirant un peu sur le bas de sa robe pour bien la remettre en place.

Plusieurs films semblaient aussi s'être terminés vu la foule qui s'empressait de sortir au grand air. Veillant à rester près de Himuro, Junko descendit les escaliers qui menaient au hall. Là encore, toute une foule qui attendait pour accéder aux salles. Sursautant un peu quand sa main fut prise par celle du garçon, elle se laissa néanmoins entraîner sans un mot. Un bon paquet de monde était déjà sortit, si bien que le hall se vidait doucement. Les grandes portes étaient ouvertes pour laisser plus de facilité à toutes ces personnes.

« Le film t'as plu ? Personnellement, je l'ai bien aimé. Dis … tu voudrais qu'on aille manger un petit truc maintenant ? A moins que tu sois attendue pour midi ? »

« C'était très drôle oui ! »

Junko jeta un petit regard à sa très fine montre qu'elle portait à son poignet. La véritable « fête » des jumelles ne commencerait que cet après-midi, elle pouvait bien se permettre un petit écart pour le repas. Surtout que c'était une initiative du beau garçon.

« Avec plaisir ! Je crois qu'il y a un restaurant familial un peu plus loin … Tu avais peut-être déjà une idée d'où aller ? »

Lui laissant le temps de répondre, Junko se dit qu'elle allait le suivre où qu'il veuille aller de toute façon.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   13.08.15 18:30








→ Pop Corn & Movie ←

Tatsuya n'avait jamais été de particulièrement violent. Du moins, il ne cherchait pas la bagarre à tout va, préférant justement les limiter le plus possible. Même s'il avait eu comme un gang à Los Angeles, il ne s'agissait pas d'un bande de voyou pillant les magasins ou taguant les murs. Ils étaient juste un groupe de copains toujours prêt à s'entraider et volant à la rescousse de la veuve et de l'orphelin. Bien sûr, ils n'étaient pas tout blanc non plus. Après tout, personne n'était parfait et prétendre qu'ils avaient toujours agit avec gentillesse et bienveillance serait mentir. Une fois, par exemple, ils étaient rentrés illégalement dans une casse afin de faire mumuse parmi les cadavres de voitures. Vous me direz, il n'y a rien de vil là-dedans, n'empêche qu'ils n'avaient pas le droit d'y entrer. Violation de domaine privée. Même s'ils n'avaient rien cassé, cela restait un délit.

De ce fait, il ne comprenait pas la réaction du trio qu'il avait rabroué pendant le film. De sa position il les voyait qui s'éloignait rapidement, jusqu'à ce qu'ils se fondent dans la masse de passants. Ils avaient fuit comme des lâches comme s'ils redoutaient une confrontation. Pourtant, Tatsuya ne s'était pas montré menaçant envers eux. Il était resté calme, poli et courtois, quand bien même la situation l'avait grandement agacé. Ce n'est pas comme s'il était allé à les castagner pour les forcer à fermer leurs clapets. Et au vu du profil des trois gugusses, ça n'allait pas être eux qui auraient osés lever la main sur lui. Junko avait beau l'avoir rabroué sur son inconscience, il savait parfaitement qu'il n'aurait rien risqué contre trois andouilles pareilles. Vraiment, il ne regrettait pas de les savoir loin désormais.

Il émit un petit soupir à peine audible quand Junko confirma son avis sur le film. Visiblement, elle l'avait également trouvé très drôle. Himuro espérait qu'elle ait vraiment passé un bon moment malgré les petits soucis s'étant dressés sur leur chemin. S'il se fiait au nombre de fois qu'il l'avait entendu rire, alors il pouvait deviner sans se tromper qu'elle s'était bien amusée. Et si c'était vraiment le cas, alors le brun en était très heureux. Car c'était bien le but de cette sortie : que la jeune fille s'amuse, se détende. Mais surtout, qu'ils passent du temps ensemble, d'agréables moment même si possible. Ce serait mentir que de dire que le brun ne ressentait rien de particulier pour sa cadette, même s'il ne pouvait pas encore clamer haut et fort qu'il était fou amoureux. Le coup de foudre, il n'y croyait pas forcément, sûrement parce qu'il n'en avait jamais connu. Mais la châtain lui plaisait énormément, c'était une certitude.

Néanmoins, lorsque Junko accepta de déjeuner en sa compagnie, il senti son cœur se gonfler de joie. Il était vraiment ravi de pouvoir prolonger encore un moment ce moment en sa compagnie. Pendant le film – ce qui était logique – ils n'avaient pas discutés et il serait rester sur sa faim s'il n'avait pas pu lui parler davantage. Alors certes, ils avaient pas mal discuté au centre-commercial mais selon lui, ce n'était pas assez. Il tenait vraiment à en savoir plus sur elle, à découvrir encore ses goûts, ses passions, ses modes de pensées … Tout ça intéressait vraiment Tatsuya. Il désirait réellement qu'elle lui partage certaines choses sans qu'elle ne s'en sente gênée. Bref, pas besoin de faire un dessin, vous avez comprit l'idée. Himuro voulait vraiment en savoir plus sur elle histoire de voir s'ils étaient capables de construire une histoire tout les deux, ensembles.

Tatsuya lui adressa un petit sourire avant de pousser la porte vitrée, invitant sa compagne à passer devant. Une fois à l'extérieur, le cerveau du brun se mit à cogiter à toute allure. Il lui proposait d'aller au restaurant mais il n'avait aucune idée d'où l'emmener. Un fastfood n'était clairement pas assez … romantique comme prolongation de rendez-vous. Il devait trouver mieux. Mentalement, il défini les restaurants dans les alentours, cherchant le plus approprié à la situation. Fastfood, on élimine. Il s'imaginait mal l'emmener au Maji Burger ou grignoter des hot dogs sur une terrasse. Les restaurants de luxe, on évite. Déjà, il n'avait pas forcément les moyens et il imaginait bien que l'ambiance de ce jour d'établissement ne leur plairait pas, autant à l'un qu'à l'autre. C'est alors qu'il se rappella de ce mignon petit restaurant italien près de la bibliothèque, à quelques dizaine de minutes d'ici.

Il y avait déjeuné avec sa mère un midi, après son inscription à Yôsen. Puisqu'ils avaient emménagés il y a peu, leur réfrigérateur faisait écho : ils avaient donc décidés de manger dehors. Ils étaient tombés sur ce restaurant au hasard et n'ayant pas le courage de chercher autre chose, ils avaient jeté leur dévolu dessus. Et ils n'avaient pas regretté ! La nourriture était délicieuse, les prix abordables et le personnel très accueillant. C'était assez petit mais cosy, agréable. Et surtout, légèrement en retrait des grandes rues passantes. Ils seraient donc tranquilles, éloignés du brouhaha de la masse humaine grouillant dans les allées comme une colonie de fourmis. Himuro était sûr de son choix désormais ! Il délesta Junko de ses sacs, ignorant toute protestation et la guida d'un pas tranquille jusqu'au petit restaurant qu'ils atteignirent plus vite que prévu. A son grand bonheur, il n'y avait quasiment personne à l'horizon.

La terrasse ne comptait que cinq tables en fer forgé, drapées de nappe immaculée. Les chaises, en fer forgé également, étaient surmontées de gros coussins rouges très confortables. Au centre des tables, de petits vases fins assortis aux dessus de chaises contenaient une unique rose – sûrement synthétique mais très jolie tout de même. Les couverts n'étaient évidemment pas dressées mais quelques billes chinoises rouges habillaient la nappe blanche. L'esprit romantique ressortait inexorablement de ce lieu chaleureux et, pendant un instant, Tatsuya se demanda si ce n'était pas un trop pour un premier rendez-vous. Peut-être aurait-il dut miser sur quelques choses de plus classique, passe-partout. Néanmoins, maintenant qu'ils étaient là, ce serait bête de faire marche-arrière … D'autant plus que Junko n'avait pas l'éternité devant elle, l'anniversaire des jumelles l'attendait encore.

Himuro s'approcha du restaurant et héla une serveuse qui s'apprêtait à rentrer. Avisant les deux adolescents, elle esquissa un sourire attendri et désigna une table pour deux sur la gauche. Le brun la remercia et guida son amie jusqu'à la table en question, lui tirant la chaise afin qu'elle s'installe. Il alla ensuite s'asseoir à son tour et déposa les sacs de la jeune fille à ses pieds, histoire de les avoir à porter de vu. Ce serait bête de se les faire voler après toute cette organisation pour que la châtain les ai aujourd'hui. S'ils étaient à peu près sûrs de ne rien craindre au cinéma, ce n'était pas la même histoire ici, en pleine rue. Alors Tatsuya gardait un œil sur le sac, se sentait rassuré de le sentir pensé contre sa jambe et d'apercevoir ses couleurs criardes légèrement dépassées de sous la table. Le brun leva finalement les yeux vers son agréable compagnie de ce midi :

▬ J'espère que ce n'est pas … too much. Je suis déjà venu ici, avec ma mère, et ils servent vraiment des bonnes choses.



© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   15.08.15 21:35

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Junko avait vraiment aimé cette petite sortie cinéma avec Tatsuya. Et malgré l'obligation qu'elle avait de rentrer pour l'anniversaire des jumelles, elle avait vraiment envie de passer davantage de temps avec lui. Certes, deux heures s'étaient déjà écoulées mais ce que la châtain voulait surtout, c'était parler avec lui, chose impossible dans la situation précédente. Apprendre davantage de lui, certains points de sa personnalité qu'il ne montrait pas forcément au lycée. Junko avait déjà compris que ce garçon possédait un certain sens de la justice, du respect de l'ordre et des convenances et qu'il ne semblait pas avoir peur de grand chose. Les racailles américaines devaient être d'une autre trempe que les japonaises.

Peut-être que ça n'irait pas plus loin, qu'ils n'avaient au final pas grand chose en commun à part le basket et des pères voleurs de télévision quand leur prenait l'envie de regarder les coffrets collectors. La pivot se ferait une raison, serait très malheureuse forcément et finira par avancer. Mais comme rien n'était encore décidé, elle allait mettre toutes les chance de son côté. Tatsuya avait proposé qu'ils mangent ensemble, hors de question qu'elle refuse. Que les jumelles lui pardonnent mais sa vie future se jouait à cet instant !

Elle se demanda où le garçon allait bien pouvoir l'emmener. Il y avait pas mal d'établissements dans le quartier dont certains restaurants haut de gamme. Mais hors de question d'aller là-bas, Junko se sentirait très mal à l'aise. Et puis, ce n'était pas vraiment le bon endroit pour faire davantage connaissance. Un fast-food ? Personnellement, ça ne la dérangeait pas spécialement mais sans doute que le brun trouverait que ça ne serait pas non plus dans la bonne ambiance. D'ailleurs qu'elle était-elle ? Plus … amicale dans le sens « Je veux voir si on va bien s'entendre » ? Plus romantique avec son « Voyons si nous pouvons nous rapprocher » ? Mince, elle voulait vraiment la deuxième option !

N'ayant jamais eu de petit-ami, la lycéenne ignorait carrément la façon dont elle devait se comporter. Ce n'était pas inné en tout cas. Fallait-il qu'elle joue la carte de la séduction pour qu'il comprenne qu'elle était très intéressée ? Plus tranquille et garder un certain mystère pour titiller sa curiosité ? Si elle se fiait à deux exemples, Tsubaki et Tsubasa notamment, Junko ne savait pas de quelle côté elle devait se tourner. Douce et sincère comme la première ou taquine et et très sûr d'elle comme la deuxième ? Peut-être qu'en mélangeant les deux … mais ça serait très gênant en fait … L'aînée des Kohaku était perdue, dans un univers où elle s'était contenté de passer la tête par la porte au temps de Teiko. Là, c'était carrément avoir poussé la porte en la claquant un bon coup et un coup de pied aux fesses … A elle de jouer mais elle ne connaissait pas toutes les règles.

Revenant à la réalité, elle sentit que le garçon attrapait la poche contenant la robe. Fronçant d'abord les sourcils, Junko se rendit vite à l'évidence : il allait faire la sourde oreille et garder le sac. Esquissant tout de même un gentil sourire de remerciement, elle le suivit docilement jusqu'au lieu qu'il avait trouvé. De la cuisine étrangère peut-être ? La famille Kohaku se contentait parfois de pizzas, de hamburgers … La grande fille se souvenait même d'une baguette de « pain » d'origine française absolument délicieuse. Sa mère lui avait conseillé de mettre un peu de beurre et de la confiture dessus, plutôt que de prendre une tranche de pain de mie morne et fade. Le goût était fabuleux !

Arrivés ce petit restaurant en pleine rue passante, la curiosité pointa le bout de son nez et Junko commença à regarder à peu près tout. Les tables, les chaises, la décoration … Et les plats des gens. Indéniablement, ce n'était pas japonais. On aurait dit … des spaghettis bolognaises ? Oui, cette femme en mangeait bel et bien ! Un restaurant italien donc … Wouah, c'était très romantique ça !! Junko n'avait jamais visité l'Italie mais elle le connaissait comme l'un des pays les plus en vogues pour déclarer son amour. Le cœur battant très fort, elle s'efforcer de respirer doucement, ignorant les images qui grimpaient à son cerveau.

Toujours prêt de Tatsuya, et ayant finit son exploration visuelle, Junko le suivit quand la serveuse leur désigna la table qu'ils occuperaient pour leur repas. L'espace entre les différentes tables étaient suffisants pour ne pas se gêner mutuellement, c'était parfait. Elle allait s'asseoir quand le brun se plaça derrière elle pour tenir sa chaise. C'était parfaitement dans l'ambiance, ce serait injuste de ne pas profiter. La lycéenne le laissa faire et s'installa plus correctement pendant qu'il prenait place en face.

« J'espère que ce n'est pas … too much. Je suis déjà venu ici, avec ma mère, et ils servent vraiment des bonnes choses »

Junko hocha vigoureusement de la tête et attrapa la carte des plats que lui tendait la serveuse. Elle la remercia et attendit qu'elle se soit suffisamment éloignée.

« J'ai découvert grâce à toi alors ! Je n'avais jamais vraiment mangé Italien avant, à part des pizzas … Je suis très curieuse »

Observant tous les noms de plats qui étaient proposés, Junko vu un bon nombre de pâtes diverses, des pizzas, des raviolis … Vraiment beaucoup de choses.

« Je ne sais pas du tout quoi prendre … Himuro-kun, tu as choisi ? »

Peut-être que son choix allait l'aider pour faire le sien. Elle ne connaissait pas certains plats, sans doute qu'ils étaient bons mais si elle n'aimait pas, elle s'en voudrait de laisser une assiette à moitié pleine. Bien que Junko ne fasse pas souvent la fine bouche.

La valeur sûre serait les spaghettis bolognaises. La châtain aimait beaucoup ça, c'était certain qu'elle finisse son plat ! Mais vu qu'elle était là, se serait bien aussi qu'elle en profite pour découvrir certaines choses. Indéniablement, elle était dans une impasse. Beaucoup trop de plats avaient l'air bons, c'était horrible comme décision.

Cela dit, Junko pouvait faire une variante. Ces « spaghettis à la carbonara » avaient l'air assez ressemblantes à leurs homologues bolognaises. Oui, elle allait se décider pour ça ! La serveuse revenait déjà pour prendre leur commande, aussi la pivot annonça la sienne et laissa Tatsuya faire de même. Quand la femme s'éloigna une nouvelle fois, Junko demanda :

« Tu dois avoir l'habitude de manger avec une fourchette et un couteau non ? J'ai appris il y a longtemps mais je n'ai pas souvent l'occasion de pratiquer ... »

Pas qu'elle ne soit pas douée de ses deux mains ! Tenir une fourchette à dessert était plus simple qu'une fourchette pour un plat comme elle allait sans doute avoir pour ses pâtes. Mais Junko ne craignait pas le challenge.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   17.08.15 14:42








→ Pop Corn & Movie ←

Tatsuya poussa un petit soupir soulagé. Visiblement, Junko ne semblait pas dérangé par l'atmosphère vraiment romantique qui se dégageait du petit restaurant. Elle semblait même ravie et curieuse de goûter à cette cuisine européenne qu'elle ne connaissait que très peu. Bien sûr lorsque l'on disait italien, la plupart des gens pensent pizza et ce n'était donc pas étonnant que Junko en ait déjà goûté. Après tout, les restaurants de pizza sur place ou à emporter était assez nombreux – quand le réfrigérateur est vide, il est tellement plus simple de commander une trois fromage et de la déguster sur le canapé devant un bon film, seul, en famille ou entre ami. Même pour les soirées entre potes, la pizza était la solution de facilité : elle ne nécessitait ni cuisine ni vaisselle lorsqu'on se la faisait livrer.

Mais là, pourquoi s'arrêter sur une pizza alors que la carte proposait des plats qui vous faisait saliver rien qu'en en lisant l'intitulé ? Lasagnes, spaghetti bolognaises, escalope milanaise, burrata, pasta e fagiol … Tatsuya en avait déjà l'eau à la bouche. Et si la plupart parlait au brun, ça n'avait pas l'air d'être le cas de Junko. Elle semblait hésitante, pas vraiment sûre d'elle. Sûrement craignait-elle de choisir un plat qu'elle risquait de ne pas aimer. C'est l'un des principaux soucis lorsque l'on goûte une nourriture étrangère pour la première fois. Les noms ont beau nous donner envie, une fois dans l'assiette, ça peut-être une toute autre histoire. Himuro se souvenait que ça lui était arrivé un jour en goûtant mexicain. Ce burrito lui avait sembler délicieux … mais son estomac l'avait regretté pendant deux jours.

Dans ce genre de situation, mieux fallait-il s'orienter vers des valeurs sûres. Elle avait sûrement déjà goûter des pâtes, alors peut-être devrait-elle s'orienter vers les spaghetti bolognaise ou les pâtes à la carbonara ? Ou peut-être l'escalope milanaise servie avec des petits légumes ? Cela restait de la cuisine italienne mais avec des produits déjà un peu plus connu des japonais. Seule la façon de les cuisiner changeait. Grâce à ces dix années passées aux États-Unis, Himuro avait prit goût à la nourriture occidentale et la préférait même à la traditionnelle. Les plats en sauce étaient d'ailleurs ses préférés, comme le bœuf bourguignon, ce plat français qu'il avait goûté chez une amie d'origine française de sa mère. Elle l'avait cuisiné elle-même et le brun était tombé amoureux de cette sauce au vin rouge. Il n'en avait mangé qu'une fois mais il avait totalement adhéré.

Revoilà déjà la serveuse et Junko semblait avoir porté son choix sur des pâtes à la carbonara. Tatsuya n'était pas très friand de ce plat mais espérait qu'il plaise à la demoiselle. Mais pour l'heure, c'était à lui de choisir. La jeune fille attendait son choix, prête à le griffonner sur son calepin. Mais tout à ses pensées, il n'avait pas prit le temps de choisir ce qu'il désirait manger. Et il n'avait pas vraiment le temps de décortiquer la carte. De ce fait, Tatsuya commanda des lasagnes à la viande et à la bolognaise que le restaurant accompagnait d'un petit peu de salade verte. La serveuse retranscrit son choix sur le papier et repartie aussitôt, leur promettant de les servir rapidement. Elle leur rapporta cependant un pichet d'eau plate et quelques biscuits apéritifs pour qu'ils puissent grignoter un peu avant l'arrivée des plats.

▬ Tu dois avoir l'habitude de manger avec une fourchette et un couteau non ? J'ai appris il y a longtemps mais je n'ai pas souvent l'occasion de pratiquer ... 

Il est vrai que Tatsuya avait prit l'habitude, en dix ans, de manger avec des couverts occidentales. Il était d'ailleurs plus naturel pour lui aujourd'hui de manger avec un couteau et une fourchette qu'avec des baguettes. Chez lui, ils les utilisaient plus que les baguettes. Ils ne sortaient ces dernières que lorsqu'ils mangeaient des plats traditionnels …. Ce qui n'arrivait pas souvent, à vrai dire. Du moins, lorsque Himuro rentrait le week-end, il ne mangeait quasiment jamais japonais. Ses parents étant trop occupés par le travail pour prendre le temps de cuisiner, ils se laissaient aller à la facilité en préparant des plats vraiment très simples qu'ils avaient apprit à concocter à Los Angeles. Seul leur fils, par le biais du réfectoire du lycée, reprenait petit à petit de manger traditionnel régulièrement.

Il se doutait donc bien que la famille de Junko était davantage habituée aux baguettes que celle de Tatsuya. Utiliser des couteaux et des fourchettes n'était donc pas une habitude que la lycéenne avait prit. Cependant, il n'y avait rien de vraiment compliqué, d'autant plus qu'elle avait choisi des spaghettis. Elle n'avait qu'à les enrouler autour de sa fourchette afin de les attraper. Chose qui n'était pas vraiment possible avec des baguettes … Quoi que, les japonais étaient bien capables de manger des nouilles avec, alors pourquoi pas des spaghetti ? Si Junko ressentait vraiment de la difficulté à user de couverts occidentaux, nul doute que le restaurant serait à même de lui fournir des baguettes. Mais Himuro était certain qu'elle y parviendrait, surtout si elle en avait déjà utilisé. Ce n'étaient pas les objets les plus durs du monde à utiliser, après tout.

▬ Oui c'est vrai, j'ai l'habitude d'en utiliser. C'est même devenu plus naturel chez moi d'utiliser une fourchette que des baguettes …

Voilà déjà la serveuse qui revient avec les assiettes. Elle déposa les spaghetti à la carbonara devant Junko puis les lasagnes devant Tatsuya, avant de leur disposer correctement les couverts. Elle leur souhaita ensuite bon appétit et leur demanda de la solliciter au moindre souci. Tatsuya la remercia en lui souriant et elle s'éloigna après s'être légèrement inclinée. Attrapant sa petite serviette en tissu rouge, Himuro la déplia et la déposa sur ses genoux afin de prévenir tout risque de tâche. La tomate, ça ne pardonne pas. Si son tshirt foncé ne risquait pas vraiment grand chose, son jean clair dévalé apprécierait beaucoup moins une tâche de sauce bolognaise. Heureusement que Junko n'avait pas choisi un plat à base de tomate, car sa robe n'aurait pas aimer être tâchée non plus. La carbonara était déjà moins salissante … Quoi que, sur du blanc ou du clair, tout est salissant en règle générale.

Se saisissant doucement des couverts en inox, Tatsuya souhaita bon appétit à sa camarade et plongea sa fourchette dans la salade, la mâchouillant comme un petit lapin. La sauce était douce et même légèrement sucrée, ce qui était très agréable en bouche. Il découpa ensuite une portion de lasagne et la porta à sa bouche. Délicieux ! Le mélange de la béchamel et de la sauce était divin pour les papilles du brun qui ne regrettait, au final, pas du tout son choix express. Il leva les yeux vers Junko et constata que cette dernière avait goûté son plat également. Est-ce que ça lui plaisait ? Si jamais elle n'aimait pas et qu'elle préférait les lasagnes, Himuro ne serait pas dérangé d'échanger leur assiette. Même s'il n'était pas friand de la carbonara, il pouvait tout en même en manger sans être vraiment dérangé.

▬ Ca te plaît ? N'hésite pas à me dire si tu n'aime pas, d'accord ?


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   19.08.15 21:14

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Les deux adolescents n'étaient pas le seul « couple » présent en terrasse aujourd'hui. Junko regardait un peu partout, découvrant pour la première fois. La clientèle semblait plutôt jeune, tout comme le brun et elle. Il y avait -forcément- quelques amoureux et visiblement, des collègues de travail qui s'étaient arrêtés ici le temps de leur pause déjeuné. De ce qu'elle avait pu voir, les prix étaient très abordables et le temps d'attente n'était pas vraiment long. Vraiment, c'était un endroit très chouette !

Et puis, la châtain était avec Tatsuya. Ses mains étaient sagement posées sur ses genoux, ses jambes bien repliées pour ne pas donner accidentellement un coup au garçon. Elle avait échoué à sa tentative de prendre sa main au cinéma, certes, mais elle n'irait jamais jusqu'à lui faire du pied. Junko n'était pas du tout assez sûre d'elle et le garçon pourrait mal le prendre. Il pourrait penser qu'elle n'était qu'une allumeuse, prête à tout pour l'avoir, comme un bon paquet de filles … Non, pas ça ! Il ne fallait surtout pas que ça arrive !

La serveuse avait toujours son petit sourire quand elle les regardait, la lycéenne ne pouvait s'empêcher de s'en sentir gênée. Que pouvait-elle bien imaginer ? Qu'ils étaient … ensemble ?! Un couple ?! Oh mon Dieu, oui mais non ! Pas encore ! Peut-être jamais … Mais il fallait qu'elle y mette toutes ses forces et elle allait réussir ! Elle était Kohaku Junko, pivot de la Génération des Miracles ! Forcément qu'elle allait avoir ce qu'elle voulait. Et ce qu'elle voulait …

«  Oui c'est vrai, j'ai l'habitude d'en utiliser. C'est même devenu plus naturel chez moi d'utiliser une fourchette que des baguettes … »

La jeune artiste en herbe se contenta d'un sourire et souleva les pichets pour servir l'eau. Elle commença par remplir le verre de Tatsuya et termina par le sien. Le liquide était frais, ça rafraîchissait à point. Elle commençait par avoir vraiment faim, aussi, sa grande main tâtonna doucement dans le petit récipient contenant les biscuits apéritifs. C'était pas mal, la pivot n'irait pas jusqu'à dire que c'était délicieux mais ça se laissait manger. Le plus important restait le plat.

Le brun avait commandé des « lasagnes ». Junko en avait déjà entendu parler mais n'avait jamais goûté. Aussi, elle avait évité de porter son choix sur ça. Mais tout compte fait … prendre des pâtes avait été un très mauvais choix ! Il l'avait dit dans son SMS, il avait ressentit un petit quelque chose … C'était son heure pour paraître plus abordable, plus gentille, plus parfaite … Des pâtes … qui pouvait manger gracieusement des pâtes ?!

La bouche un peu ouverte et l'esprit ayant fait ses valises avant d'avoir quitté le navire, la châtain remarqua que la serveuse -toujours avec son sourire étrange aux lèvres- été déjà revenue avec leurs commandes. Les plats étaient fumants, généreux et donnaient fortement envie. Ah quelle idiote … sincèrement, elle était maudite …

Tatsuya lui souhaita un bon appétit et la lycéenne lui renvoya la pareil. Ses pâtes à la carbonara dégageait une bonne odeur de lardons, c'était très appétissant. Elle se saisit de sa fourchette en se demandant de quel côté de l'assiette commencer. Il y avait une telle quantité de pâtes que c'en était ahurissant. Elle n'était pas certaine de tout finir, contrairement à son credo de ne jamais gaspiller. Si Junko finissait toute son assiette, elle était assurée d'en tomber malade.

Elle piqua doucement quelques nouilles et fit tourner son ustensile pour enrouler l'aliment autour. La châtain porta tout à sa bouche et mâcha lentement afin de sentir toutes les saveurs. Première chose, elle aurait du souffler un peu, c'était quasiment brûlant. Esquissant une petite moue, elle espérait que le garçon ne l'ai pas vu et qu'il ne pense pas qu'elle n'aimait pas ça.

La première surprise passée, Junko sentit se palet ronronner de plaisir : les lardons semblaient être légèrement fumés, c'était absolument délicieux. Et cette crème blanche … Ça se mangeait assez tranquillement en fait.

« Ca te plaît ? N'hésite pas à me dire si tu n'aime pas, d'accord ? »

La pivot posa son poignet sur la table, sa fourchette au dessus de l'assiette et secoua sa tête.

« C'est vraiment délicieux ! Tu en veux un peu ? »

Laissant la possibilité au garçon de venir piocher un peu de son assiette s'il le désirait, Junko remplit à nouveau les verres d'eau. Les lasagnes aussi devaient être à une température élevée vu la petite fumée qui s'en dégageait. Pas étonnant que le niveau de la carafe descende si vite … Elle porta son propre verre à ses lèvres et avala quelques gorgées.

Une petite crampe à son mollet commença à se faire sentir. Forcément, avoir des longues jambes impliquaient qu'il fallait trouver la bonne position pour les placer sans toutefois gêner la personne en face. Lentement, Junko les décrispa de sous sa chaise et chercha à les étendre légèrement sur le côté. Ce serait très dérangeant et très malpoli si elle venait à poser ses pieds tout près de Tatsuya. Chacun son côté. Elle espérait juste ne pas l'avoir frôlé malencontreusement …

Reprenant la dégustation de son plat, elle faisait attention à ne pas tacher sa robe. Mettre une robe blanche avait été un choix osé, presque suicidaire, il ne fallait pas tout faire capoter maintenant.

« Himuro-kun, tu sais … Je passe vraiment un très bon moment …  »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   22.08.15 15:24








→ Pop Corn & Movie ←

Il faut l'avouer, Tatsuya misait tout sur ce restaurant. A ses yeux, le cinéma avait été un vrai fiasco, entre le manque de pop-corn, sa pseudo-main baladeuse et le trio d'idiot ayant perturbé le début de la séance. Heureusement, il ignorait qu'il avait superbement ignoré – contre son gré évidemment – la technique de rapprochement de Junko. Il se serait senti tellement mal si, après coup, il avait su que la jeune fille désirait qu'ils se prennent la main … Néanmoins, il avait tellement craint de la toucher à nouveau et de passer pour un pervers fini qu'il avait préféré garder ses mains de son côté, fermement posées contre ses cuisses, leur interdisant tout mouvement. Elles l'avaient trahi une fois, il ne leur laisserait pas l'occasion de recommencer ! Qu'est-ce que le corps pouvait être traître en bien des manières par moment …

De ce fait, il tenait à ce que le restaurant rattrape ce début de rendez-vous pour le moins animé. Certes Junko avait eu l'air d'apprécier la séance malgré les petits bémols et les aléas, mais le brun préférait mettre toutes les chances de son côté. Bon, il avait pensé après coup que le restaurant italien était un fois aussi traître que ses propres mains, mais la demoiselle semblait ravie de pouvoir goûter à cette cuisine occidentale dont elle ne connaissait rien. Donc, au final, ce choix n'était pas si mal et il s'en félicitait un peu. Pas de quoi se jeter des fleurs non plus mais au moins l'endroit plaisait à la jeune fille, et c'était le principal pour l'aîné. Restait la cuisine en elle-même … allait-elle aimer la sauce carbonara servie avec ses spaghettis ?

La petite grimace qu'elle esquissa dans un premier temps fit se figer le brun. Elle n'aimait pas ? Les lardons peut-être ? Ou était-ce trop salé ? Mais la grimace se transforma vite en sourire, auxquelles elle joignit des mots ravis. Visiblement, ça lui plaisait ! Sûrement avait-elle été prise par surprise par la chaleur du plat. Des petites volutes de fumées s'échappaient en effet des deux assiettes, témoignant de leur température. Ils ne tarderaient pas à refroidir un peu pour être plus agréables au palet mais la première bouchée était souvent la garante de la chaleur. Tatsuya lui-même s'était légèrement brûlé la langue suite à sa première portion de lasagne mais, un verre d'eau glacé plus tard, le léger picotement s'était évanouit.

A la proposition de Junko, Himuro tendit sa fourchette vers elle pour prélever une petite portion de pâtes à la carbonara. Qui sait, peut-être cela lui permettrait-il de faire la paix avec cette sauce dont il n'était pas spécialement friand ? Soufflant légèrement sur sa fourchette pour ne pas se brûler une seconde fois, il la mit finalement en bouche et mâcha lentement les spaghettis. Pas mauvais ! Il n'était décidément pas le premier fan de carbonara sur terre mais, ma foi, ça se laissait manger. En retour, Tatsuya proposa à Kohaku de goûter un peu de ces lasagnes mais en faisant attention à ne pas se tâcher : il s'en voudrait si sa proposition avait engendré une tâche orangée sur la jolie robe blanche de la lycéenne ! La faire partir serait mission impossible … sauf avec une excellente lessive. Et encore.

En tout cas, la cuisine de ce restaurant était fidèle à la réputation qu'il avait dans le quartier. Le seul bémol que pourrait leur accorder Tatsuya était la taille des portions … Il avait l'impression que ses lasagnes étaient un plat pour deux. Et il ne parlait même pas des spaghettis de Junko … Parviendra-t-elle à tout manger sans exploser ? Le cuisiner était bien trop généreux sur la quantité. La moitié, voir même le tiers ce qu'il avait là lui aurait largement suffit. Il n'était pas sûr de pouvoir tout terminer quand bien même il détestait gâcher de la nourriture. Enfin, peut-être qu'en mangeait lentement, par petites bouchées, ça passera mieux … en alternant avec de l'eau pour faire passer tout ça. La carafe se vidait bien plus vide que normalement.

▬ Himuro-kun, tu sais … Je passe vraiment un très bon moment …

Malgré lui, Himuro se senti rougir. Il espérait d'ailleurs que ses pommettes ne se soient pas brusquement colorées de roses. Il avait beau avoir un sang-froid à rude épreuve, il y a certaines situations comme celle-là où il est obligé de se sentir gêné. Cependant, ces quelques mots étaient parvenu à dissiper tous les doutes qui le rongeait depuis qu'ils étaient sorti du cinéma. Junko était sincère dans ses mots, cela se ressentait. Et de toute manière, elle n'était sûrement pas le genre de fille à affirmer ce genre de chose juste pour se donner une bonne image. Elle n'était pas dotée de cette fourberie dont ferait usage certaines filles pour s'attirer les faveurs du garçon qu'elles convoitaient. Et cela était une qualité que le brun ne pouvait que saluer et apprécier.

Reprenant une portion de lasagnes qu'il porta à sa bouche pour se redonner un bon de contenance, Tatsuya chercha ce qu'il pourrait répondre à ça, car il ne pouvait décidément pas ignorer une telle déclaration. Néanmoins, il ne pouvait pas dire n'importe quoi pour autant. Il ne fallait pas paraître trop sûr de lui, au risque de passer pour un vantard. A contrario, il ne devait pas prendre un air surprit et totalement embarrassé qui laisserait sous-entendre qu'il n'aurait jamais cru qu'elle ait put passé un bon moment. Il fallait un mix des deux sans pour autant adopter un comportement ne lui correspondant pas. Au final, Himuro préféra donner sa chance en son instinct, qui lui avait toujours été fidèle.

▬ Vraiment ? Tu me rassures. Je craignais que tous ces petits bémols aient put te rendre mal à l'aise. Mais je suis content que ce ne soit pas le cas. Je passe un très bon moment aussi.

Aller, on finit le tour avec un joli sourire, après s'être assuré de ne pas avoir de la viande hachée entre les dents, évidemment. Au moins, il savait maintenant que ce rendez-vous n'était pas un total échec. Il s'en saurait voulu de lui avoir prit de son temps pour rien. D'ailleurs, l'heure continuait de tourner trop vite à son goût. La séparation était proche, ce n'était que l'histoire de quelques vingtaines de minutes maintenant. Si Tatsuya avait put figer le temps, sûrement l'aurait-il fait. Mais d'un autre côté, il avait déjà hâte en se demandant jusqu'où les mènerait leur prochain rendez-vous. Car il était presque persuadé qu'il y en aurait un autre … Il l'espérait de tout son cœur. Et de toute façon, ils se l'étaient déjà promit la veille au soir, via sms !

Mais avant cela, il devait achevé ce plat de lasagnes. Mais le souci était le souvent : plus il en mangeait, plus il avait la l'impression qu'il y en avait. Comme si les trous qu'il formait avec ses couverts se résorbaient sur le champ. Or, Tatsuya commençait sérieusement à atteindre sa limite. Son estomac commençait même à lui faire un peu mal, se révoltant contre toute cette nourriture qu'il devait accumuler. Et pourtant, il restait bien un tiers de lasagne dans l'assiette du brun. Argh, vraiment, ça lui faisait mal de l'avouer mais … il allait devoir déclarer forfait. Il ne se sentait même plus capable d'avaler quoi que ce soit. Son estomac ressemblait à un level de tétris où les pièces s'empilaient sans s'emboîter. Là, c'était le total game over. Même son verre d'eau eut du mal à passer.

▬ Désolé, ce n'est pas dans mes habitudes de gâcher mais … Je n'en peux vraiment plus !

Avoua-t-il à Junko après s'être essuyé la bouche avec sa serviette – la sauce tomate est traître, elle aussi … et il y avait eu assez de traîtrise envers Tatsuya en l'espace de quelques heures. Reposant ses couverts sur le côté de son assiette, il lorgna la corbeille de pain qu'on leur avait amené au cas où … rien que les voir lui donner la nausée. Il avait décidément beaucoup trop mangé. Il avait intérêt à rester tranquille quelques instants le temps que sa sensation de ballonnement passe s'il ne voulait pas vomir. C'est peu ragoûtant, j'en conviens, mais ça le menaçait d'arriver si jamais Tatsuya s'amusait à gigoter comme un ver. Heureusement, ce n'était pas le moment ni l'endroit pour ce genre de chose. Il lui suffisait de patienter quelques instants que ça se calme ...


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   24.08.15 22:42

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Elle ne savait pas ce qui lui procurait le plus de chaleur : son palais brûlé après la première fournée de pâtes ou ce moment avec Tatsuya. Les pulsations de son cœur, aussi rapides que si la châtain était en plein match, est-ce que le garçon pouvait les entendre ? Aux oreilles de Junko, le bruit était assourdissant, impossible à ignorer. Deux sensation contradictoires la prenaient en tenaille : la première, celle d'être seule au monde avec le brun la rendait heureuse et la deuxième, d'être au contraire observée sous toutes ses coutures par les gens qui les entouraient l'effrayait un peu. A quoi pensaient-ils ? Que se disaient-ils ? Était-ce du bien, du mal ? Des compliments ou des critiques ? Personne n'allait ruiner son moment, n'est-ce pas … ?

Il y avait quelques jeunes femme plus loin. Jupe noire et escarpins. Bien plus proche de la trentaine que le maquillage ne voulait l'avouer. Elles lorgnaient -dévoraient- Tatsuya sans se cacher, leurs petites salades superbement ignorées. Un vrai classique … Junko cessa d'y faire attention, reprenant une bouchée de pâtes à la carbonara sur laquelle elle avait précédemment un peu souffler. Une fois pas deux. De ce fait, c'était déjà bien plus agréable à manger.

Heureuse qu'il accepte sa proposition, elle lui tendit son assiette. Il mâcha doucement, on aurait dit qu'il cherchait à en déceler tous les goûts cachés. Le garçon sembla apprécier et lui tendit son plat en retour. Junko en découpa un petit bout et porta le tout à sa bouche. C'était très bon aussi ! La pâte avait une texture particulière mais ce n'était pas désagréable. Et cette crème … de la béchamel ? Elle ne connaissait que vaguement.

Persuadée d'avoir vu la joue de visible de Tatsuya changeait de couleur, son cœur fit un bond dans sa poitrine. Si ça l'avait touché ainsi, c'est qu'il se sentait concerné, non ? Qu'il était loin de ne pas ressentir la même chose ? Junko se sentit si heureuse qu'elle laissa toute sa joie s'exprimer dans un simple sourire. Elle souriait tellement que c'était pratiquement certain qu'elle ait mal aux joues plus tard.

« Vraiment ? Tu me rassures. Je craignais que tous ces petits bémols aient put te rendre mal à l'aise. Mais je suis content que ce ne soit pas le cas. Je passe un très bon moment aussi »

Et ce sourire … Ce sourire qui n'était rien que pour elle. Aaaaah, Junko allait se mettre à fondre à même la table à ce rythme là. Mourir d'amour, c'était une belle façon de quitter ce monde, non ? Mais avant de passer l'arme à gauche, la châtain voulait quand même continuer de profiter de ce rendez-vous et si possible de ceux qui viendraient après. Ils se l'étaient promis ! Si … Si les choses venaient à se concrétiser un jour … La pivot se dit qu'elle aimerait beaucoup le présenter à Tsubaki. De préférence, après avoir eu une discussion sérieuse avec la rosette. Mais ça lui ferait énormément plaisir de présenter cet incroyable garçon à son amie.

Reprenant avec plus de motivation sa fourchette, Junko s'activa à avaler encore ses pâtes. Elle n'en voyait pas du tout le bout, c'était affolant. Là où elle retirait des pâtes, d'autres venaient prendre la place. Les lardons brillaient sous le soleil et la crème coulait ici et là. Il y en avait beaucoup, beaucoup trop. Finir serait impossible.

« Désolé, ce n'est pas dans mes habitudes de gâcher mais … Je n'en peux vraiment plus ! »

Quelque part, elle était ravie d'entendre ça … Junko repousse également son assiette, sa serviette sur la bouche. Elle avait beaucoup mangé, le gâteau d'anniversaire des jumelles aurait du mal à passer à son retour. Les petites demoiselles, raides dingues du chocolat, avait sans doute demandé une belle forêt noire que la pivot appréciait d'habitude. Allez savoir pourquoi, cette année, ça allait être plus difficile …

« Je te comprend … C'est vraiment très bon mais il y en avait beaucoup trop ... »
La lycéenne se massa un peu le ventre et se leva avec un regard d'excuses. La carafe était presque vide et une envie pressante venait de la prendre de court. Elle s'excusa et demanda la route des toilettes à l'une des serveuses.
Une fois devant le lavabo, Junko prit le temps de se passer un peu d'eau sur ses joues rouges. Ah, tant de temps si près de lui, elle tenait par miracle. Une part d'elle s'évertuait à toucher ce côté inconnu qu'était cette relation en cours de développement et l'autre, plus réservée, voulait garder cette part d'enfance où elle était tranquille, sans tous ces bouleversements.

Tatsuya était très patient quelque part. Il avait de l'éducation, il était aussi sans doute conscient qu'elle n'y connaissait pas grand chose … Un cinéma, un restaurant typiquement pour les amoureux … Elle voulait connaître la suite, où allaient-ils aller, pour faire quoi ? Junko brûlait d'impatience, de curiosité dans lesquelles se mêlait cette petit lueur d'appréhension. Lueur qu'elle entretenait en vain puisqu'elle avait confiance en Tatsuya. Il ne forcerait pas, peu importe sa réaction. Et elle aimait ça.

Junko aimait être le nouveau petit centre d'intérêt du brun. Il était le sien après tout, elle voulait toujours en savoir plus sur lui. Ses goûts, ses passions, ses occupations … De même qu'elle voulait lui parler d'elle, qu'il la trouve intéressante, charmante puis encore autre chose après. Tout bougeait encore lentement, le destin n'était pas certain de son prochain coup. La partie venait à peine de commencer mais il fallait encore prendre son temps et ça allait à Junko. Mais il n'y avait qu'elle pour changer le cours du jeu !

Fière de cette résolution, elle remit de l'ordre dans ses cheveux et sortit des toilettes. Elle se réinstalla à table, en face de Tatsuya et baissa un peu la tête.

« Pardon, j'ai du mettre du temps … Ce n'était pas très poli »

Ah, elle mourrait d'envie de dire autre chose. Et le temps qui défilait si vite … D'ici peu de temps, il allait falloir qu'elle le quitte, qu'elle rentre chez elle, que cet magnifique moment prenne fin.

« Himuro-kun ! »

Junko le fixa dans les yeux. Elle prit une grande respiration et ouvrit à nouveau la bouche.

« Himuro-kun je … je … je t'.... »

Allez du nerf ! Un ballon direct dans le panier, juste une petite chose à avouer.

« Je … Je … Je t' … Je t'ai déjà dis que j'adorerais essayer de jouer au billard ? »

Raté.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   27.08.15 14:46








→ Pop Corn & Movie ←

Visiblement, Junko s'avouait également vaincu par la portion de pâtes à la carbonara dans son assiette. On aurait d'ailleurs dit qu'elle avait attendu que Tatsuya rende les armes avant de se décider elle-même. Sûrement de peur de faire mauvaise impression. Mais le brun comprenait parfaitement qu'elle ne parvienne pas à arriver à bout de son assiette. Le cuisiner les garnissait avec beaucoup trop de générosité. La dernière fois, avec sa mère, ils n'avaient pas eu des portions pareils et ils étaient terminés leurs plats sans s'en sentir ballonnés. Le cuisinier avait-il eu la main lourde aujourd'hui seulement ? Ou alors des gens s'étaient plains de ne pas en avoir assez … Certains estomacs sont moins fragiles que d'autre, comme celui de Murasakibara qui semblait être fait de béton armé. Avec toutes les cochonneries qu'il ingurgitait, Tatsuya se demandait comme il n'avait pas de crise de foie …

S'excusant d'une petite voix, Junko se leva et disparue dans le restaurant. Une envie pressante sûrement. Il faut dire que le niveau d'eau de la carafe avait sérieusement baissé, il restait à peine de quoi remplir une moitié de verre. Tatsuya décida ainsi de la finir, tant qu'à faire. La gorgée d'eau fut appréciable et la serveuse, voyant la carafe vide, lui demanda s'il en voulait une autre. Himuro déclina gentiment la propisition et la jeune fille lui adressa un sourire avant de repartir avec le récipient en verre. Inutile de lui faire remplir alors qu'ils n'allaient pas tarder à partir. D'ailleurs, Junko désirait-elle un dessert ? Elle semblait déjà ballonnée avec ses pâtes alors si elle rajoutait une glace ou une pâtisserie par dessus le marché … D'autant plus qu'un gâteau d'anniversaire l'attendait chez elle.

Himuro se demandait d'ailleurs quelle était la date de naissance de Junko. Il savait qu'elle avait un an de moins que lui étant donné qu'elle était en première année, mais il ne connaissait pas sa date de naissance pour autant. Amy le saurait-elle, elle ? Elle retenait assez bien ce genre de chose, surtout lorsque ça concernait sa famille et ses amis proches. Mais Tatsuya se voyait mal lui demander si elle connaissait la date de naissance de sa pivot, elle se dirait immédiatement qu'il y avait anguille sous roche. Et il ne tenait pas plus que cela à éveiller les soupçons de la brune. Déjà que si elle apprenait qu'ils passaient ainsi du temps ensemble elle ne se sentirait plus, alors s'il venait lui réclamer de telles informations … C'était interrogatoire serré garanti, autant pour lui que pour Junko.

Cette dernière réapparut justement, émergeant du restaurant et se pressant de venir retrouver sa chaise. Elle s'excusa pour le temps qu'elle avait mit et Tatsuya se contenta de lui sourire. Elle n'avait pas à s'excuser pour ça voyons, les envies pressantes n'épargnaient personne. Et Himuro n'avait pas attendu si longtemps que ça. Son mal de ventre avait cependant prit le temps de se calmer entre temps, ce qui était beaucoup plus agréable pour discuter. Il avait l'impression que sa ceinture comprimait douloureusement son ventre, heureusement que cette sensation s'était estompée désormais. La prochaine fois, s'ils revenaient ici, ils prenaient un plat pour deux ! Pendant quelques minutes – qui lui avaient parues des heures – il avait eu la désagréable sensation que son ventre allait exploser …

▬ Himuro-kun! Himuro-kun je … je … je t'.... Je … Je … Je t' … Je t'ai déjà dis que j'adorerais essayer de jouer au billard ?

Himuro papillonna des yeux, surprit. Elle lui annonçait cela de but-en-blanc, le prenant au dépourvu. Il se souvent bien lui avoir dit la dernière fois que le billard faisait parti de ses passes-temps favoris. S'y intéressait-elle maintenant ? Si tel était le cas, Tatsuya serait ravi de lui apprendre. Il y jouait depuis qu'il était assez grand pour tenir une queue et ne ratait jamais une occasion de s'entraîner un peu. Son père ayant son propre billard chez eux, Tatsuya avait la chance de pouvoir en profiter assez souvent. Il appréciait faire quelques parties contre son père bien qu'il soit un peu moins bon que ce dernier. Il fallait dire que Himuro père avait des années de pratique derrière lui, car il y jouait depuis le collège – mais pour le plaisir seulement.

Cependant, Tatsuya connaissait une brasserie non loin que chez lui possédant un billard. Parfois, ils proposaient de petits tournois et le gagnant se voyait offrir une boisson et une pâtisserie. Le brun y avait déjà participé une fois mais avait du s'incliner face à son adversaire en demi-finale. Il n'avait depuis lors pas reprit le temps de tenter. Néanmoins, si Junko voulait apprendre et qu'elle ne se sentait pas à l'aise de venir chez lui, le brun pourrait sans souci lui donner quelques leçons dans cette brasserie. Le propriétaire était sympathique, les clients chaleureux et l'ambiance plaisante. Un endroit où il est agréable de passer un moment entre fille ou en amou- … Himuro manqua de rougir en pensant à cela. Il dissimula cependant son trouble avec brio, comme il avait apprit à le faire en grandissant.

▬ Vraiment ? Je t'apprendrai un de ces jours si tu veux. J'en ai un chez moi.

La serveuse apparue alors, les débarrassant de leurs assiettes. Visiblement, elle ne semblait pas dérangée par ce qu'il restait, comme si elle savait que la plupart des clients ne finissaient jamais leurs assiettes. Elle ferait peut-être mieux d'en parler au cuisiner pour éviter de faire autant de gâchit. C'était dommage de devoir jeter l'équivalent d'une assiette normale, ils perdaient du bénéfice. Tatsuya se voyait mal leur faire une leçon de moral sur ce point mais il espérait qu'ils diminuraient les portions à l'avenir afin de ne pas gâcher autant de nourriture. Certains tueraient presque pour n'avoir qu'une bouchée de lasagnes ou de pâtes à la carbonara … Mais même avec cette réalité en tête, Tatsuya se savait incapable de finir son plat.

Lorsque la jeune serveuse revint auprès d'eux, elle leur demanda s'ils désiraient un dessert. Tatsuya déclina poliment l'invitation mais il ignorait si son amie en désirait un ou non. Et visiblement, c'était le cas car elle demanda la carte des desserts. Himuro ne put évidemment pas la privée de ce petit plaisir sucré et attendait patiemment qu'elle fasse son choix. Lui ne se voyait vraiment rien avaler de plus sous peine d'exploser. Même un café ou un thé, c'était trop pour lui. La jeune fille revint une nouvelle fois auprès de leur table avec son calepin, prête à prendre en note les désirs de Junko. La carte des desserts n'étant pas immense, le chois se faisait très rapidement, sauf si la lycéenne hésitait entre plusieurs douceurs. Mais quelque chose dans son regard signifiait à Tatsuya qu'elle avait déjà trouvé son bonheur ...


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   29.08.15 15:22

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Les mains sur ses genoux, Junko se rendit bien compte qu'elle avait encore laissé passer sa chance. L'envie subite de se déclarer s'était imposée mais comme à chaque fois, elle n'avait pas eu les nerfs pour ça. Et quand même, la déclaration aurait aboutie … La châtain n'aurait jamais pu tenir davantage en attendant la potentielle réponse du brun en face. Elle se serait probablement enfuie, le remerciant rapidement pour aujourd'hui avant de rentrer chez elle. Ce restaurant, l'ambiance entre eux … Tout aurait pu être parfait.

Elle avait lâchement trouvé autre chose à dire pour ne pas à avoir à affronter la possible réponse négative. Comme Tatsuya lui avait dit avoir cette petite passion, elle avait embrayé dessus. Pourtant, la pivot n'y connaissait absolument rien ! Elle n'avait joué à ça et n'avait jamais approché une table de billard. Mais si le fils unique des Himuro aimait ça, elle voulait également s'y intéresser.

Pour sa part, elle ne savait pas si la peinture allait plaire au garçon. Junko ne savait rien de ses capacités artistiques, et elle l'avouait, quand on était pas forcément doué en quelque chose, il était difficile d'en apprécier tous les aspects. D'ailleurs, Tatsuya pouvait être la réincarnation de Picasso sans toutefois aimer ça. Qu'y avait-il d'autre … La natation ! Elle aimait nager, en compétition comme pour le plaisir. Dans une piscine professionnelle ou un parc aquatique. Celui de Tokyo lui avait laissé de bons souvenirs, elle aimerait bien y retourner … Oh, ça avait sans doute beaucoup changé, il lui semblait aussi qu'un deuxième s'était ouvert, bien plus grand mais elle n'était plus vraiment certaine …

Il y avait encore tellement de sujets sur lesquels les deux lycéens devraient pouvoir se trouver des points en commun. Junko leva timidement ses yeux vers lui, ne sachant pas quoi dire maintenant.

« Vraiment ? Je t'apprendrai un de ces jours si tu veux. J'en ai un chez moi »

La pivot se mit à rougir si fort qu'elle crû qu'elle allait défaillir. Aller chez lui … Non, elle n'était absolument pas prête !!! Il fallait faire davantage connaissance et même si la lycéenne l'adorait, elle ne pouvait pas aller plus loin pour l'instant !!

« A … Avec plaisir oui ! Chez toi … ou ailleurs, je ne veux pas m'imposer dans ta maison ... »

Le billard, ce n'était que du billard. Chassant toutes les pensées pas nettes qui avaient germé honteusement dans son esprit, elle se recula un peu sur sa chaise pour laisser la serveuse prendre leurs assiettes. Un peu honteuse d'en avoir tant laissé, elle jeta des coups d'oeil ici et là. Visiblement, les autres tables aussi avaient eu des proportions très généreuses. Avec autant de gaspillage à chaque service, l'argent perdu devait être conséquent, l'établissement devrait vite apprendre à avoir la main moins lourde. A moins que le patron n'augmente les prix, ce qui serait fort dommage. De ce qu'elle avait vu sur la carte, les prix actuels étaient très satisfaisant … Mais l'heure n'était pas à une leçon de commerce.

Quand la serveuse retourna vers eux avec la carte des desserts, le sang de Junko ne fit qu'un tour. Elle avait l'estomac remplit mais … mais qui disait restaurant italien … disait Panacotta par vrai ? Cette crème onctueuse surmontée d'un coulis de fruits rouges … Une torture de fin de repas, un péché mignon, une envie irrésistible.

Oh, douce joie quand son index se posa sur le dessert voulu en bas de la page. Les yeux brillant, elle passa sa dernière commande d'une voix de petite fille le soir de Noël. Ça faisait des années qu'elle n'en avait pas mangé. Les jumelles adoraient ça et les dévoraient dès que ses parents en achetaient. Forcément, elles étaient de moindre qualité face à la vraie Panacotta. Mais l'aînée n'avait jamais le temps d'en cacher une pour elle que les deux petites avaient déjà fait la razzia sur le paquet.

Et l'autre désir de prendre ce dessert était la possibilité de passer davantage de temps avec Tatsuya. Il allait malheureusement falloir qu'elle s'échappe après pour retourner chez elle, retrouver sa famille et fêter convenablement l'anniversaire des petites. Oh, il y aurait d'autres occasions mais là, c'était son moment et Junko allait se montrer égoïste : elle allait profiter de la présence du garçon au maximum !

La Panacotta tant désirée lui fut enfin amenée. La châtain se saisit de la cuillère qu'on lui tendait et la plongea dans le dessert. Un profond soupir de plaisir lui échappa et elle regarda Tatsuya les yeux à moitié fermés.

« C'est tellement délicieux ~ »

Faisant fi de son désir de tout manger dans la seconde, Junko plongea encore sa cuillère dedans et la tendit juste devant le garçon qu'il en mange au moins un peu. Une simple bouchée. Si ce n'était pas de l'amour ça ...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   01.09.15 17:11








→ Pop Corn & Movie ←

Himuro ne réalisa qu'après coup que sa proposition était peut-être un peu audacieuse. Demander à une fille de venir ainsi chez lui, c'était assez maladroit. Il aurait du y penser avant de parler. Il faut avouer qu'il n'avait que rarement ramené des filles chez lui auparavant, excepté Amy mais c'était une autre histoire. Elle allait et venait chez le brun comme s'il s'agissait de sa deuxième maison. Le brun n'avait donc pas réfléchi à la réaction qu'aurait pu avoir Junko suite à une telle proposition. Les joues de la pivot s'étaient soudainement colorées de rouge, comme si l'invitation était l'une des choses les plus embarrassantes qu'on ne lui ai jamais faite. Loin d'Himuro l'idée de la mettre mal à l'aise ! Mais puisqu'il en avait un chez lui, il trouvait cela plus pratique que d'aller dans une brasserie ou tout autre endroit où ils pourraient se confronter à d'autre amateurs de billard.

Heureusement, l'arrivée de la serveuse leur avait permit d'achever la conversation. Junko déposa son choix sur de la Panacotta, un dessert à la crème cuite accompagnée de coulis de fruit. La serveuse s'assura une nouvelle fois que lui ne désirait rien avant de s'éloigner. Tatsuya aurait pu se laisser tenter par un tiramisu ou panettone mais il était certain que son estomac ne résisterait pas à une miette de plus. Il préférait donc jouer la carte de la sûreté et s'abstenir pour aujourd'hui. Une prochaine fois, quand il n'aura pas eu à ingurgiter quinze kilogrammes de lasagnes, il se laissera sûrement tenter par un dessert ! Mais au jour d'aujourd'hui, en ce moment même, ce n'était vraiment pas envisageable, sous peine de crise de foi aiguë … et vomissements.

La panacotta fut rapidement servie à Junko et Tatsuya aurait juré voir ses yeux briller d'excitation, comme si elle rêvait depuis toujours de pouvoir y plonger sa cuillère. Elle porta une portion à sa bouche et un soupir de plaisir sembla s'échapper de ses lèvres. Il fallait croire que la châtain était charmée ! Ce n'était donc pas la première fois qu'elle prenait de la Panacotta. Himuro n'avait lui-même jamais réellement goûté, peut-être une fois dans la l'assiette de sa mère quand il était plus jeune mais il n'avait aucun réels souvenirs. Et voilà Junko qui plonge à nouveau sa cuillère dans son dessert, la soulevant au dessus de son assiette afin de … la tendre à Tatsuya ? Ce dernier cligna des yeux : elle accepterait de se séparer de cette cuillerée de dessert pour lui ? Junko avait vraiment un cœur en or.

Se redressant un peu sur sa chaise, Himuro se pencha en avant pour accueillir la tête de la cuillère dans sa bouche. Une fois la portion de Panacotta sur sa langue, il retrouva sa place sur l'assise et contre le dossier afin de l'avaler lentement. Ce n'était vraiment pas mauvais ! L'acidité du coulis aux fruits rouges se mariaient à merveille, c'était un délice pour les papilles. Tatsuya comprenait maintenant pourquoi Junko en avait eu les étoiles dans les yeux à l'avance. Même si le tiramisu restait le premier dans son top des desserts italien, la Panacotta avait volé sa place au panettone. Il se demandait bien avec quel autre faveur de coulis la crème cuite pouvait se marier. Sûrement fraise, cerise, framboise … Chocolat ? Peut-être …

▬ C'est vraiment délicieux. Merci pour la cuillère.

Tatsuya lui sourit gentiment et attendit patiemment qu'elle termine son dessert. Si on le comparait à leurs plats chaud, il n'était pas immense. Une portion plus adaptée, plus normale. Mais vu le plaisir que prenait Junko à la dévorer, le double de celle-la ne l'aurait pas dérangé le moins du monde ! Il y a des choses pour lesquelles nous trouvons forcément de la place dans l'estomac … et c'est souvent le cas des gourmandises et des desserts sucrés. Dans le cas de Himuro, c'était plutôt les cornichons mais c'était déjà beaucoup moins glamour. Ce n'était pas un pêché mignon très commun mais le brun en raffolait vraiment, contrairement à Taiga. Lorsqu'ils mangeaient dans un fastfood, il dénichait toujours sa rondelle de cornichon vicieusement caché entre le steak et le fromage afin de la refiler au brun.

Junko vint rapidement à bout de son dessert, raclant même les bords de la coupelle pour n'en perdre aucune miette. A peine avait-elle terminé que la serveuse revenait vers eux pour la débarrasser. Tatsuya en profita pour lui demander la note et elle promit de la lui ramener rapidement. Promesse qu'elle tint car moins de trois minutes après son départ, elle revenait avec le petit papier blanc sur lequel s'inscrivait le montant. Himuro s'en saisit rapidement pour ne pas que Junko décide de payer sa part – elle sera capable de le réclamer étant donné qu'elle avait prit un dessert en plus et pas le brun. Ce dernier se leva justement et lui promit de revenir vite, juste le temps de payer l'addition. Il pénétra donc dans le restaurant, rejoignait la caisse afin de régler le montant de la petite note. Une chance qu'il avait reçu son argent de poche la veille, sinon il lui aurait manqué quelques yens.

Une fois l'addition payée, il remercia le personnel pour leur accueil et leur politesse puis retourna sur la terrasse afin de rejoindre Junko. Se penchant en avant, Tatsuya récupéra le sac de la demoiselle qui n'avait pas bougé de tout le repas et attendit que la jeune fille se lève. L'heure des adieux approchaient à grands pas, il était l'heure pour Junko de retrouver ses sœurs pour leur anniversaire. Tout était passé bien trop vite au goût de Tatsuya mais, quelque part, ça l'excitait encore plus de savoir comment tout évoluerait par la suite. De son côté, il avait réussit à faire le point sur pas mal de chose mais il ignorait si ce rendez-vous avait permit à Junko d'en faire autant. Après tout, les filles et les garçons n'attendaient pas forcément les mêmes choses d'un premier rendez-vous !

Mentalement, Tatsuya visualisa les différents arrêts de bus pour déterminer lequel Junko avait du emprunter pour venir. Lorsqu'il l'avait raccompagné jusqu'à chez elle après leur virée au centre commercial, il avait prit le bus près de la librairie qui avait un terminus près de chez lui. Et si ses souvenirs étaient bons, le trajet avait marqué un arrêt aux abords de la salle d'arcades. Junko était très certainement descendu à cet arrêt-là pour venir jusqu'au cinéma. Les deux lycéens refirent ainsi le chemin inverse, remontant la rue menant jusqu'au cinéma pour ensuite descendre celle menant à l'arrêt de bus. Pendant le trajet à pied, les adolescents discutèrent lycée et basketball, étant donné qu'une nouvelle semaine chargée de cours et d'entraînements les attendaient dès le lendemain.

Ils arrivèrent rapidement près de l'arrêt de bus ou quelques personnes attendaient. Ce n'était pas une heure où il y avait le plus de monde de toute façon. A peine trois-quatre personnes patientaient sous l'abri bus, plongées dans un livre ou écoutant de la musique. Il n'y avait évidemment pas de places assises, deux vieilles dames les ayant réquisitionner aux plus jeunes. D'après la fiche d'horaire, la prochaine navette devrait arriver dans moins de cinq minutes. Ils étaient donc à l'heure et Junko ne risquait pas de rater son bus. Si elle était arrivée en retard à la fête d'anniversaire des jumelles, ces dernières n'auraient sûrement pas apprécié. Ce qui était compréhensible : elles désiraient la présence de leur sœur aînée en ce jour si particulier pour elle. D'autant plus que Junko était venue ici, à la base, pour récupérer l'un des cadeaux égarés …
La navette se profila alors à l'horizon derrière une succession de voitures aux couleurs criardes. Actionnant son clignotant, elle se rangea finalement sur le côté et les portes automatiques s'ouvrirent. Quelques personnes descendirent avec hâte, d'autres sans vraiment se passer. A travers les grandes vitres, Tatsuya aperçu très peu de monde installer sur les sièges. Junko allait pouvoir trouver une place assise sans trop de souci. Les plus jeunes laissèrent passer les deux vieilles dames qui, accompagnées de leur caddie plein à craquer, se hissèrent difficilement avec l'aide de quelques bons cœurs. Dès qu'elles eurent disparues dans le véhicule, les autres s'y ruèrent, désireux de se trouver une place assise, au fond si possible, et avec personne autour. Rendant finalement son sac à la châtain, Tatsuya lui dit :

▬ Merci pour aujourd'hui, j'ai passé un agréable moment. Et souhaite le bon anniversaire à tes petites sœurs de ma part.

Resté sur le trottoir, il observa la châtain alors qu'il se mettait à l'arrière de la file des personnes désirant pénétré dans le bus. Mais quelque chose en Tatsuya remua : il devait agir. Il avait comme un arrière goût d'inachevé, une sensation étrangère, un impression de passer à côté de quelque chose. Cette journée ne pouvait pas s'achever comme ça. C'était impensable, inimaginable. Tatsuya avait bien réalisé certaines choses au fil de cette journée. Et il avait besoin de savoir s'il était le seul ou pas. Son sang ne fit qu'un tour alors que, sans qu'il ne s'en rende réellement compte, il s'élançait en avant afin de saisir le coude de la jeune fille. Aussitôt, il la tira vers lui et, faisant glisser sa main sur sa joue, déposa tout doucement ses lèvres sur les siennes ...


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



Informations Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 10/02/2015
Localisation : A la maison !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #9999FF

RP terminés: 4

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   05.09.15 22:52

Pop Corn & Movie
Tatsu-kun ♥



Junko ne voulait pas rentrer chez elle, c'était officiel. Elle voulait avec Tatsuya, profiter de sa présence, de leur rapprochement pour enfin lui avouer ses sentiments cachés. Elle ne voulait qu'il s'imagine un seul instant qu'elle le considérait juste comme un ami. La châtain voulait qu'il se rende compte qu'il faisait battre son cœur comme jamais, qu'il envahissait ses pensées au point de la tenir éveillée la nuit, son esprit vagabondant comme il pouvait. Elle voulait lui tenir davantage la main, voulait l'embrasser, voulait juste avec lui. Que cela dure ou non ! Contrairement à certaines membres du fan-club de Himuro Tatsuya, Junko ne vivait pas dans le rêve éveillée qu'elle allait un jour devenir Madame Himuro. Des tonnes de choses pouvaient leur arriver, la pivot était réaliste. Le garçon pouvait, pour commencer, ne pas partager des sentiments aussi fort que les siens.

Suivant quelques conseils sur des blogs, la châtain avait pensé à des tas de façon de lui avouer ses sentiments. La lettre qu'il trouverait dans son casier ou un SMS par exemple. Mais quitte à ce qu'il le découvre, Junko tenait réellement à le lui dire en face. La cliché serait bien évidemment une salle de classe vide, le soir après les cours. Mais un restaurant italien, c'était bien aussi non ?

Alors qu'elle lui proposait de goûter son délicieux dessert, l'aînée des Kohaku calmait tant bien que mal les battements de son cœur à l'idée du baiser indirect qui allait se produire. En attendant d'en avoir un vrai, cette façon détournée la satisfaisait pleinement. Elle le regarda se pencher en avant, fermer les lèvres sur sa cuillère qu'elle allait finir par jalouser et revenir sur sa chaise. Junko replongea l'instrument dans son dessert, les yeux rivés sur le garçon, dans l'attente de savoir si la panacotta était à son goût.

« C'est vraiment délicieux. Merci pour la cuillère »

Ah, son sourire ! Elle pencha la tête tendrement et sourit à son tour, comblée pour le restant de la journée.

« Hmm ! De rien ! »

Et elle porta une nouvelle fois l'objet métallique à sa bouche. Ce dessert était une véritable torture : elle voulait le manger lentement pour s'en délecter et le finir rapidement par véritable gourmandise. Ah, si seulement son temps n'était pas compté … Finalement, la petite coupe se termina et Junko veilla bien à ne rien laisser dedans ! Jusqu'au bout ! Calant son dos dans sa chaise, la lycéenne ferma un instant les yeux pour profiter du dernier goût que ses papilles pouvaient capter. Elle entendit vaguement le brun réclamer l'addition et ouvrit les yeux quand la serveuse rapportait le bout de papier. Junko voulu tendre la main pour calculer son dû mais Tatsuya la prit de vitesse.

« Himuro-kun ... »

Renard sournois … Il s'éclipsa, prétendant aller payer le tout sous le regard intense de la châtain. Profitant qu'elle était seule, la pivot tapa rapidement un SMS à sa mère qui s'inquiétait de ne pas la voir encore à la maison. Le signal du départ avait malheureusement bel et bien sonné. Se penchant sur le côté, elle vérifia que ses sacs étaient toujours là et se redressa quand le garçon atteignait la table qu'ils avaient occupé.

Gentleman un jour, gentleman toujours, Tatsuya prit ses affaires sans un mot et Junko savait bien que rien ne le ferait changer d'avis. Il allait faire la sourde oreille jusqu'au bout. S'inclinant et remerciant la serveuse qui s'était occupée d'eux, la pivot suivit le brun dans les rues. Elle ne voulait vraiment pas le quitter. Elle ne voulait pas revenir à leur quotidien au lycée où ils étaient simplement deux adolescents qui se connaissaient par le biais de leur sport commun et d'Amy. C'était très égoïste de sa part mais Junko désirait plus rester avec lui que rentrer chez elle. Mais c'était l'anniversaire des jumelles, elle n'avait pas le choix. Et comme elle adorait ses sœurs, elle se devait d'être là en ce jour si important pour elle.

La châtain participait à la conversation mais c'était réellement sans cœur. Leur temps ensemble avait été si court … et voilà qu'il se terminait sans que la lycéenne est pu lui avouer ses sentiments. Et quand bien même, elle y arrivait, Junko ne savait pas comment elle réagirait si le garçon ne ressentait finalement rien pour elle. Pour tout avouer, elle savait qu'elle en pleurerait pendant plusieurs jours. Que tout allait être morne, sombre et insipide. Probablement que ça irait mieux un jour mais si ce cas devait vraiment arriver, elle ne serait qu'une ombre. Et Junko n'avait pas finit de se battre ! Elle n'avait encore rien prouver à Tatsuya ! Tant que ses sentiments n'auront pas été clairement exprimés, elle avait toutes ses chances ! Tant que le garçon n'avait pas refusé son amour, elle gardait de l'espoir.

« Merci pour aujourd'hui, j'ai passé un agréable moment. Et souhaite le bon anniversaire à tes petites sœurs de ma part »

Oh, ils étaient arrivés ? Junko baissa tristement la tête mais la releva rapidement avec un sourire qui lui était douloureux d’exécuter.

« J'ai passé un très bon moment aussi. Je transmettrais, merci pour elles »

Les gens grimpaient déjà dans le bus, bientôt Junko allait devoir les imiter. Elle était heureuse de cette journée. Triste qu'elle se finisse si vite, que ce au revoir soit si désappointant. Mais elle ne savait plus quoi dire, ni plus quoi faire. Elle serrait les hanses de ses sacs et prit une grande respiration.

« Rentre bien chez toi, Himuro-kun ! A demain, je suppose ! »

Junko se retourna vers les portes du bus, s'apprêtant à poser son pied sur la marche. Elle n'avait pas le droit d'être malheureuse, cette journée avait été merveilleuse. Quand bien même, elle aurait préféré une autre fin à celle-ci. Sauf que Junko se sentit partir en arrière, son coude soudainement capturé par une main chaude sur sa peau nue. Le paysage défila un instant et sa tête se tourna doucement avec la main douce sur sa joue. Les yeux grands ouverts, elle sentit Tatsuya poser ses lèvres sur les siennes.

Connaissez-vous ce sentiment ? Celui qui vous donne l'impression que le temps s'arrête, que votre cœur va exploser ? Cette joie tellement immense qu'elle vous submerge, vous noie, vous étouffe de bonheur ? Pour les plus sensibles, vous avez même dû avoir quelques larmes dans les yeux, non ?

Junko faisait définitivement partie de cette catégorie. Elle avait fermé les yeux, les sentant devenir humides. Elle était en plein rêve et souhaitait qu'il ne se termine jamais, qu'elle ne se réveille pas. Ses doigts enserraient les hanses, désireux d'attraper le haut du garçon, de prolonger ce baiser inattendu. Mais le chauffeur du bus lui demanda si elle montait et Junko se recula. Tremblante, perdue mais faite de joie pure et d'amour puissant, elle le regarda dans les yeux. Elle l'aimait. Elle l'aimait tellement … Et il l'aimait aussi n'est-ce pas ? Sinon, il n'aurait jamais enfin ça.

Ses larmes de joie coulèrent enfin et elle murmura ces quelques mots qui étaient si peu face à l'intensité de ses sentiments.

« Je t'aime »

Sa prise sur les hanses plus fortes, Junko sauta littéralement le bus et traversa l'allée presque en courant. Les portes s'étaient refermées et le bus redémarrait. Elle se trouva un siège de libre, loin de la vitre où on pouvait voir le brun.
Il fallait vraiment canoniser John Pemberton !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   08.09.15 13:49








→ Pop Corn & Movie ←

Himuro ne savait pas vraiment ce qui lui avait prit. Il avait eu le sentiment que la journée ne pouvait pas se terminer sur de banales au revoir. Il n'avait pas pu laisser Junko grimper dans cet autobus sans agir. L'heure n'était plus au questionnement, il savait désormais que la jeune demoiselle lui plaisait vraiment et qu'il avait envie de créer une histoire avec elle. Sans qu'il se veuille s'en venter, il avait bien fini par remarquer que la pivot de l'équipe féminine de basketball lui témoignait beaucoup d'affection. Il suffisait de compter le nombre de fois qu'elle avait rougit ou alors toutes les petites remarques gentilles et agréables qu'elle avait glissé au cours des deux moments qu'ils avaient passés ensembles. Bien évidemment, il y avait d'autres signes mais en bon garçon qu'il était, il n'avait pas été capable de tous les dénicher …

Néanmoins, Tatsuya avait décidé de jouer le tout pour le tout. Il n'y avait que deux issues possibles après ce baiser : soit il se prenait une gifle, soit pas. Et si le premier choix lui promettait un bon vieux vent, le deuxième ouvrait la possibilité d'une affection partagée. Ce qu'il espérait énormément, évidemment. Pour être franc, il n'avait jamais été éconduit de sa vie. Il faut dire aussi qu'il n'avait pas cumulé les petites amies au cours de son adolescence. Il est toujours sorti avec des filles pour lesquelles il ressentait vraiment quelque chose et non pas pour remplir un quelconque palmarès stupide. Himuro ne comptait pas enchaîner les conquêtes comme se plaisait à le faire certaines de ses connaissances à Los Angeles. Le brun avait du respect pour les filles et leur sentiments, lui.

Ouvrant très légèrement les yeux, il avisa le visage de Junko. Ses paupières étaient closes et quelques larmes brillaient au coin de ses longs cils. Elle ne cherchait pas à le repousser. Elle semblait plutôt profiter. Ce n'était qu'un contact innocent entre leurs deux bouches, mais cela faisait voleter une nuée de papillons dans l'estomac du garçon. Il ne pouvait pas encore pousser le vice jusqu'à approndir ce baiser en y mettant la langue, mais cet échange était déjà très plaisant. C'était cliché, vraiment cliché, mais Himuro n'en avait que faire. Il se sentait bien, heureux, comblé. Il avait envie de passer sa main derrière sa taille et de la serrer contre lui, de sentir son corps épouser le sien. Il désirait la sentir au plus près de lui, qu'elle ne lui échappe pas, qu'elle ne monte pas dans ce bus.

Néanmoins, la voix rauque du chauffeur résonna dans leur dos, mettait fin à ce moment magique. Il voulait savoir si Junko voulait monter ou pas. Himuro se recula donc : il ne pouvait pas se permettre de lui faire rater son bus. Après tout, les jumelles attendaient leur grande sœur avec impatience. Il ne pouvait pas garder égoïstement Junko à ses côtés et priver les petites filles de leur sœur le jour de leur anniversaire. Ils auraient d'autres occasions, après tout. Que ce soit au lycée ou à l'extérieur. Après tout, il devait lui apprendre à jouer au billard n'est-ce pas ? Et ils s'étaient déjà promit – indirectement – un autre rendez-vous lorsqu'ils avaient planifier celui-là. Et c'était d'ailleurs à Junko de mener la danse, le brun ayant promit de la laisser payer pour la prochaine fois. Il avait d'ailleurs hâte de savoir ce que leur prochain rencard leur réservait.

Des petites larmichettes adorables coulaient doucement sur les pommettes rouges de la jolie lycéenne lorsqu'elle laissa échapper ces quelques mots :

▬Je t'aime.

Himuro senti son cœur rater un battement. Elle l'a dit … Elle l'a vraiment dit ! Le temps qu'il le réalise vraiment, elle sautait dans le bus. Les portes automatiques se refermèrent au nez du brun quand il voulu grimper à sa suite. Visiblement, le chauffeur en avait assez que ces jeunots lui fasse perdre son temps. Le véhicule se mit en marche alors que Tatsuya cherchait la jeune fille du regard. Il aperçu à peine la chevelure châtain de Junko alors que le bus s'insinuait dans la circulation, disparaissant bientôt au milieu des voitures et des camions. Rester seul sur le trottoir, Himuro resta immobile quelques instants le temps de remettre un peu d'ordre dans ses pensées. Junko était partie tellement précipitemment … Il aurait voulu lui retourner ses mots d'amour avant qu'elle ne parte. Il allait devoir attendre la prochaine fois.

Presque machinalement, Tatsuya remonta l'allée en direction du cinéma afin de rejoindre son propre arrêt de bus. Le prochain n'arrivant pas avant une bonne quinzaine de minute, il prit son temps, admirant la deventure de quelques boutiques ou laissant des vieilles dames et des mamans passer devant lui. Il passa devant le cinéma une nouvelle fois, avisant la petite foule qui attendait l'ouverture des guichets pour les prochaines séances. Pourtant, elles n'auraient pas lieux avant plus de une heure … Sûrement des fans attendant la prochaine projection de Jurassik World. Le cinéma allait se faire un joli chiffre d'affaire avec ce film. Même si Himuro avait hâte de le voir, il allait attendre qu'il y ait moins de monde avant d'y aller … Il n'aimait pas particulièrement les salles blindées. De toute façon, le film avait sûrement rester à l'affiche quelques semaines étant donné l'engouement général.

Il arriva finalement à son arrêt de bus, en même temps que le véhicule. Il fut donc épargné de l'attente, ce qu'il apprécia. Tatsuya grimpa donc dans le bus, tendant son billet au chauffeur avant de s'installer sur le premier siège qu'il avisa. Il n'y avait pas grand monde comparé à l'allée, le voyage fut donc un peu plus agréable. Le brun admira le paysage urbain défilant sous ses yeux, dans sa petite bulle. Il se demandait bien comment Junko réagirait envers lui au lycée, le lendemain. Serait-elle toute timide en n'osant même pas le regarder ou viendra-t-elle l'accoster avec le joli sourire dont elle avait le secret ? Il avait hâte de le savoir. D'ailleurs, en rentrant, il allait devoir faire sa valise pour Akita car, dès le lendemain, il repartait à l'internat pour toute une semaine. Le cycle hebdomadaire recommençait !


© Never-Utopia & Moona Neko




HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Pop corn & movie | Jun-chan ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pop corn & movie | Jun-chan ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» My first movie :p
» fate testarossa,vita chan et les autres.
» La philosophie du coquillage (Shiina-chan + you ! (libreuh))

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-