The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   05.08.15 22:05


Quand un membre du potager arrive à Akita [Avec Buntaro]





Murasakibara n'avait pas attendu que Buntaro lui réponde pour se diriger vers le terrain de basket, lieu où le lycéen de Shutoku subirait une cuisante défaite au nom du talent du géant violet. Recalant son sac à dos sur les épaules, il se dirigea vers le terrain sans se retourner.

Heureusement, il avait une paire de chaussures sur lui. C'était son capitaine Okamura et son ami Himuro qui lui avaient conseillé de les prendre si une occasion se présentait. Bien que n'en voyant pas la réelle utilité jusqu'à maintenant, Atsushi avait bien sagement écouté le conseil de ses aînés et portait donc aujourd'hui le modèle qu'il se servait pour fouler le parquet.

Ça avait donc son côté positif, puisque Murasakibara ne se trouvait pas gêné de n'avoir aucune paire de chaussures adéquates pour jouer. Comme ça, il pouvait battre pleinement son adversaire, ou même s'entraîner avec Himuro, bien que ce soit souvent ses aînés qui l'y forcent, parce qu'évidemment, cela ne viendrait pas d'Atsushi, qui, la tête perchée dans les nuages, accordaient plus de valeur aux sucreries qui lui étaient si chères à son cœur.

Hijimaru sur ses talons, le chemin jusqu'au terrain de basket se passa dans un silence presque religieux mais pas spécialement étrange si l'on connaissait un minimum l'adorateur des bonbons. Seuls le bruit des moteurs et des passants perturba le calme. Sinon, on aurait pu entendre les mouches voler...

Après une dizaine de minutes de marche dans le dédale de rues qu'était Akita, les deux compagnons arrivèrent enfin au terrain tant convoité, et qui à coup sûr, assisterait à la cuisante défaite de l'étranger. C'était un endroit plutôt spacieux, et avec le beau temps, qui accueillait volontiers des japonais venus passer un bon moment. Il y avait en réalité deux terrains, séparés par une grille, pour permettre au moins deux matchs en même temps, ce qui favorisait les rencontres.

Le premier terrain était utilisé par deux jeunes garçons : l'un avait les cheveux courts, un peu rougeâtre, et avait un air très enjoué, content de faire un match contre son ami, qui semblait du même âge, c'est-à-dire à peu près onze ans. L'autre était un peu plus robuste et était blond vénitien. Murasakibara ne s'attarda pas sur les deux pré-adolescents qui le regardaient pourtant, et qui murmurèrent son prénom avec un ton admiratif.

Le pivot de Yosen posa son sac à l'écart et changea ses chaussures avec nonchalance avant de prendre un ballon à disposition des éventuels joueurs. Il le fit rebondir sur le sol avec lenteur, se plaçant sous le panier, en défense, face à son adversaire. Buntaro s'était mis donc en attaque, ce qui le faisait commencer le duel. Il fit rebondir le ballon sur le bitume quelques fois en fixant avec ennui le lycéen de Shutoku.

Le duel ne serait pas amusant, c'est ce que se disait Murasakibara en observant Hijimaru. Il ne ferait pas long feu, et comme tous les autres, il repartirait, la queue entre les jambes, en pleurant de désespoir face à la défaite cuisante qu'il subirait dans quelques minutes.

Murasakibara se mit alors à faire la comparaison entre le lycéen de Tokyo et le sixième joueur fantôme, Kuroko Tetsuya. Ils avaient la volonté en commun, et c'est bien ça qu'Atsushi avait du mal à saisir...

Lançant le ballon à Hijimaru pour le laisser débuter, il retint un soupir :


« Que tu sois ni le plus nul, ni le plus fort ne change rien au résultat de ce match. Tu vas perdre... Tu n'as pas le niveau des miracles... Et je vais tâcher de te le montrer au travers de cette défaite... », déclara Atsushi.

Le match pouvait donc débuter...

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Dernière édition par Murasakibara Atsushi le 06.08.15 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   06.08.15 10:54


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

Ta nouvelle connaissance était assez pressée, il ne t'attendait même pas ! Heureusement que le soleil rayonnait un peu sur Akita, c'est déjà bien pour pouvoir faire un petit match de basket. Tu savais très bien qu'il fallait tout donné face à ce géant, tu as entendu des rumeurs sur lui et son talent !

Malgré tout, tu ne baisses pas les bras et tu es enfin prêt à affronter un membre de la Génération des Miracles. Tu avais fini t'enfiler tes chaussures de rechanges, ils étaient assez sales mais, garde la classe ! Tes chaussures étaient rouges et noires avec quelques motifs sur l'arrière. Tu savais très bien qu'un jour où l'autre tu allais devoir changer ses chaussures.

Oh, tu savais très bien que le potentiel de cette Génération des Miracles pouvait t'anéantir d'un seul coup. Tu ne pouvais tout de même pas t'empêcher d'en affronter au moins un, la défaite est certes assuré. Il ne faut pas baisser les bras devant ces grands gaillards, tu ne pouvais que dire cela face à quelqu'un qui a peur d'eux.

Le silence règne totalement durant le chemin, tu ne voulais pas parler, tu essayais de te concentrer pour le one one qui va venir. Il y avait le bruit des moteurs, la voix des gens. Heureusement que tu avais ramené ton téléphone et tes écouteurs pour pouvoir écouter un peu de musique durant ce trajet qui s'annonce ennuyant.

Tu étais enfin arrivé après une bonne dizaine de minutes de marches ! Voilà le terrain où ce géant t'as amené, plutôt pas mal. Il y avait deux terrains, tout deux séparés par une grille, le terrain est plutôt spacieux et assez vaste. Tu en avais de la chance, en plus le soleil était présent pour votre match !

Tu posais ton sac à l'écart, à côté de celui de Murasakibara Atsushi, le pivot de la Génération des Miracles. Tu étais prêt, tu sautillais un peu partout pour t'échauffer un tout petit peu ! Tu avais la balle, tu commençais directement en tant qu'attaquant et lui défenseur. Tu prenais donc la balle calmement en observant ton adversaire ! Le match entre un membre de Shutoku et un de Yosen pouvait enfin commencer !

- Que tu sois ni le plus nul, ni le plus fort ne change rien au résultat de ce match. Tu vas perdre... Tu n'as pas le niveau des miracles... Et je vais tâcher de te le montrer au travers de cette défaite...

- Je suis prêt ! Je vais te montrer de quoi je suis capable.

Dis-tu en commençant à faire quelques dribbles entre tes jambes, derrière ton dos. Tu commençais directement avec une feinte sur le côté gauche pour reprendre le côté droit qui est libre à ce moment, tu tentais directement d'effectuer un layup !




(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   06.08.15 15:03


Quand un membre du potager arrive à Akita [Avec Buntaro]





Il fallait être vraiment fou pour oser défier aussi impunément un membre de la génération des miracles. C'était vraiment insensé. En fait, Murasakibara ne parvenait pas vraiment à attribuer un adjectif à ceux qui souhaitaient l'affronter malgré sa réputation et son appartenance au groupe prodige de Teiko. Fous ? Possible, il fallait être bien dérangé pour vouloir l'affronter en connaissance de cause. Masochiste ? Aussi un peu, la défaite étant assuré, c'était vraiment se faire du mal pour rien... Téméraire ? Ouais, c'était un des meilleurs qualificatifs possibles à attribuer aux basketteurs qui souhaitaient l'affronter. On pouvait se permettre d'ajouter une autre ribambelle de qualités aux quelques imprudents qui tentaient l'impossible.

On pouvait même jusqu'à les considérer comme des suicidaires ; c'était vraiment stupide d'espérer battre un membre de cette génération quand on était un joueur tout à fait normal. Même si certains étaient doués avec le ballon orange, aucun joueur n'égalait ni la prestance, ni le pouvoir des miracles qui avaient vus le jour au collège Teiko.

Oh, il y avait bien certains joueurs qui étaient doués, comme les rois sans couronne ou Himuro Tatsuya. Le japonais venu d'Amérique maniait la balle avec une fluidité extraordinaire, si bien que Murasakibara devait être plus sérieux qu'avec les autres lors des entraînements. Il y avait aussi ce fameux Kagami Taiga, qui avait déjà mis en échec deux des miracles, le vert et le jaune. Il était doué, c'est sûr, mais il n'arrivait pas encore à la cheville des autres membres de cette génération. Midorima avait un point faible qui était la longueur de ses sauts, et Kise était considéré comme le sportif miracle le plus facile à battre. Sa force ne résidait pas dans une compétence innée... La véritable force de Kise était dans sa progression : entre autre, laissez-lui un an d'entraînement et de matchs, et Kagami ne pourra que ployer le genou face à la force du blond. Il avait une progression presque illimitée.

De toute façon, il y avait une marge chez les prodiges, qui n'existait pas chez les joueurs normaux. Murasakibara ne faisait pas exception à la règle qui s'appliquait finalement à ses quatre... non, cinq anciens compagnons. Il ne fallait pas oublier Kuroko. Bien que le turquoise ne soit pas tellement considéré comme un des leurs, il y avait une telle grâce dans ses passes qu'on pouvait les qualifier de miraculeuses. Le jeune fantôme était un vrai spectre : il perçait sans vergogne les défenses adverses et passait au travers comme s'il s'agissait d'une formalité grâce à ses passes et à son manque de présence.

Il n'y avait qu'une défense presque parfaite qui pouvait le contrer. Un mur impénétrable. Un véritable bouclier.
Et on le nommait couramment Murasakibara Atsushi.

Le titan violet de Yosen comptait bien montrer cette résistance hors du commun à son adversaire du jour. Hijimaru et lui se tenaient face à face, prêt à faire ce one-one que le lycéen de Shutoku avait provoqué.

Un one-one qu'il regretterait bien vite, parole de Murasakibara Atsushi, pivot de la génération miracle.

Le match pouvant débuter, Buntaro commença à dribbler. C'était bien une approche classique, et un début pour se remettre dans le bain d'un affrontement. Partant d'un pas décidé, le lycéen de Shutoku fit une feinte vers la gauche. Il s'apprêtait à l'intercepter quand il se retourna brusquement. Murasakibara avait donc réagi promptement, étant passif tout au long de l'avancée d'Hijimaru. Il avait suffit d'un pas pour atteindre l'angle de tir de son adversaire. Une ombre qui dépasse l'adolescent de Tokyo, un instant de flottement, une main qui s'agite, puis le claquement d'une paume sur une matière rugueuse. Le ballon, alors, au lieu de rencontrer l'arceau, partit sur le côté et rebondit sur le sol avant de rouler dans un bruit mât.

Les yeux d'améthyste de Murasakibara fixèrent ceux de Buntaro. Le géant baissa son bras, qu'il avait agité de droite à gauche pour intercepter la balle orange et l'envoyer vers le grillage. Il n'avait pas fallu trop longtemps pour déposséder Buntaro de la balle. Marchant vers cette dernière, Atsushi lança un regard plus qu'ennuyé vers celui qui ne lui opposait aucune résistance. Il se mit en attaque, laissant Buntaro reprendre ses esprits :


« C'est bon, t'as repris tes esprits ? Dans ce cas, j'arrive. », fit Murasakibara.

Le géant violet fit rebondir la balle rapidement sur le sol, avançant d'un pas lourd et pourtant si rapide que ses foulées le portèrent vers son adversaire en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. Arrivé sous la raquette, il fait un pas vers le panier, un pas de géant dont il avait le secret. Il changea de main en dribblant, évitant un possible contre de son adversaire avant de sauter.

Un saut magnifique.

Murasakibara avait plié les genoux, mettant son centre de gravité dans une position permettant un équilibre parfait. La force fit le reste, le propulsant haut dans les airs. Comme une statue vivante, il fit un saut presque statique, se contenant alors d'asséner un dunk en abaissant ses deux mains avec puissance et pourtant avec un certain zèle qui lui étaient propres. Le ballon rebondissant sur le sol indiquaient que le ballon était rentré sans problème. Il retomba sur le sol et toisa son adversaire de toute sa hauteur.

« C'est tout ce dont tu es capable... ? Je suis déçu... Essaie de m'opposer au moins de la résistance, sinon je quitterai le terrain avant la fin... », déclara-t-il à Buntaro.

À moins que ce ne soit lui qui court en dehors du terrain, les larmes coulant à flots sur son visage tellement sa défaite aura été cuisante.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   07.08.15 11:52


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

Tu étais assez fou, personne ne pouvait le nier ! Affronter le pivot de la Génération des Miracles, c'est joué avec le feu. Tu savais très bien que tu n'allais pas faire long-feu mais, les défis comme cela t'excite à chaque fois et tu ne peux pas être là, à attendre que le temps passe ! Il n'y avait pas d'adjectif à t'attribuer pour toi, c'est-à-dire que tu es très spéciale quand on parle de basket.

Tu étais comme un suicidaire, affronter un membre de la Génération des Miracles. Tout le monde te prendrait pour un dingue, un fou ! Tu ne pouvais pas t'en empêcher, l'affronter te sert de t'améliorer pour la suite des événements, tu devais aussi gagner ta place dans l'équipe première de Shutoku. Tu ne savais pas si tu allais être pris dans l'équipe type, ton but était de jouer la Winter Cup, t'améliorer et faire de nouvelles connaissances durant ce tournoi d'hiver ! Être patient n'est pas vraiment ton fort, sachant que tu joues ailier fort ! Tu pouvais amener un petit plus pour l'équipe peut-être, en affrontant ce géant tu apprendrais quelque chose sur les autres membres non ?

Tu savais qu'il y a des gens dotés d'un talent énorme, pouvant rivaliser presque avec l'un d'entre-eux (Génération des Miracles), malheureusement tu ne faisais toujours pas partie de ceux qui peuvent rivaliser avec cette soi-disant "Génération Miracles". Il est vrai que les prodiges comme cela arrive une fois sur dix ans, c'était très rare.

La différence de niveau était là certes, tu ne baissais tout de même pas les bras, au moins un point ou deux ! Pour sauver ton honneur en tant que membre du célèbre lycée Shutoku. La défense du géant aux cheveux violet était incroyable, presque impénétrable.

Le match avait débuté.

Tu tentais ce lay-up que tu ne pouvais pas rater d'ailleurs ! A ce moment, le géant plaque sa main sur la matière rugueuse du ballon. Tu te fais contré directement par le pivot de la Génération des Miracles !

- C'est bon, t'as repris tes esprits ? Dans ce cas, j'arrive.

- Je suis prêt ! Je serai toujours prêt !

Dis-tu en prenant une position détendue, prêt à recevoir la contre-attaque du goinfre géant.

Tu observais la balle et son joueur, relâchant un soupire pour annoncer qu'il peut faire son attaque quand il veut ! C'est là qu'il effectue un saut magnifique, les genoux pliés pour avoir un centre de gravité parfait ! Son équilibre était elle aussi parfaite. Tu tentais tout de même un énorme saut en sa direction, sachant que ton point fort est la détente. Tu essayais de contré mais, sa taille avait un avantage physique sur toi ! Murasakibara Atsushi t'avais dunker dessus !

- C'est tout ce dont tu es capable... ? Je suis déçu... Essaie de m'opposer au moins de la résistance, sinon je quitterai le terrain avant la fin...

- Ne me prend pas pour une poule mouillée ! Tu vas voir, Murasakibara Atsushi ! Je vais te montrer mon talent. Je ne suis pas nul, crois-moi, je vais te monter ça tout de suite !

Tu tapotes de nouveau la balle orange sur le sol, regardant les faits et gestes de ton adversaire. Tu tapais un sprint pour pouvoir re-effectuer la feinte cette fois-ci de droits à gauche ! Arriver sous le panier tu sautais, sachant que Murasakibara allait te contrer de nouveau, tu tentais un double-clutch en passant sous l'autre direction du panier.

Cette feinte est splendide !

Tu envoies la balle dans le panier, ta main droits accroché à l'arceau ! Tu étais tellement content de pouvoir mettre un point au moins à Murasakibara !




(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   07.08.15 20:49


Quand un membre du potager arrive à Akita [Avec Buntaro]





La génération des Miracles était invincible. C'était en tout cas ce que se disait tout le monde, et surtout ceux qui avaient eu la chance - ou la malchance ? - de croiser leur chemin... voire de les affronter. Le talent de ces cinq (six, si l'on comptait vraiment Kuroko) adolescents avait eu le mérite de fasciner tous les autres sportifs pratiquant la même activité. Ils étaient considérés comme les rois du ballon orange. A chaque match où on pouvait les voir, les regards étaient tournés vers eux. Indéniablement, ils étaient les étoiles montantes de ce sport, quelle que soit leur vision de celui-ci. On les voyait dans l'équipe nationale, c'était inévitable. Ces adolescents au talent hors du commun portaient bien leur surnom : la génération des miracles. Quelques personnes les appelaient comme ça, pour plaisanter, sûrement. Puis le surnom s'est ébruité : c'est alors que tout le Japon adopta cette appellation, ce surnom qui pouvait paraître bien vaniteux mais qui avait pourtant ses raisons d'être attribué aux prodiges de la balle orangée.

Rares étaient ceux qui tentaient de battre les collégiens de Teiko, et même des adultes ployaient le genou face à ce groupuscule. Ils n'avaient pas connu la défaite au collège, et quand bien même Midorima et Kise en avaient fait l'amère expérience, Aomine s'était chargé de remettre le lycée Seirin à sa place de perdant et de dernier. Ils avaient été recalés à l'Interhigh, au contraire des trois autres miracles, tenant encore leur place dans la course.

C'était totalement ridicule d'avoir un pressentiment comme celui de Midorima concernant Kagami. Il ne leur arrivait pas encore à la cheville... Il n'était rien de plus qu'un bon joueur, possédant un ou deux atouts, mais rien d'extraordinaire au point de le considérer comme danger pour le reste des miracles.

Comme Hijimaru Buntaro d'ailleurs, que Murasakibara s'appliquait à écraser consciencieusement sur ce terrain de basket d'Akita. Les deux joueurs s'étaient rencontrés au détour d'une rue, le jeune lycéen de Shutoku s'étant perdu. Buntaro lui demanda son chemin, puis, faisant les présentations, Hijimaru se rendit compte qui était le titan violet. Suite à un échange de banalités un peu provocatrices, ils se mirent en route – silencieusement, ce qui semblait parfaitement normal si l'on considérait leur relation – vers le terrain de basket public pour s'affronter en un contre un. Buntaro semblait heureux de se mesurer au gigantesque pivot de Yosen. Au contraire, ce dernier ne semblait pas vraiment enchanté de devoir administrer une défaite cuisante à son interlocuteur... Jusqu'à ce que notre cher Hijimaru propose au géant mauve des bonbons et des sucreries. S'il perdait.

De quel goût seraient les sucreries que Hijimaru lui offrirait ?

Vous l'aurez compris, Murasakibara était heureux de pouvoir manger des bonbons ce soir en regardant un film, tandis que le fils Hijimaru repartirait, sûrement déçu, humilié et clairement dépossédé de tout ce qu'il possédait de sucré et de mangeable.

Quoi qu'il en soit, lorsqu'ils arrivèrent au terrain de basket, ils se mirent en position pour commencer le match. Le lycéen de Shutoku essaya un lay up qui échoua misérablement, la balle rebondissant au sol. Puis, à son tour, Murasakibara attaqua, d'un saut surpuissant enchaîné d'un dunk parfait. Malgré la détente de Buntaro, il n'avait pas réussi à ne serait-ce que toucher la balle avant qu'elle ne rentre dans l'arceau pour retomber, en même temps que les deux garçons. Reprenant sa place en défense, le pivot de Yosen toisa son adversaire et demanda si c'étaient ses limites.

Piqué au vif, Hijimaru se remit en position d'attaque, les yeux qui brûlaient du désir de victoire. Lassé de ce spectacle, le pivot attendit et se mit en position. Tentant la même feinte dans l'autre sens, Hijimaru essayait de passer Murasakibara. Après avoir sauté, tandis que Murasakibara levait le bras pour contrer un tir, le japonais de Tokyo exécuta un double-clutch avant de dunker. Atsushi, ayant compris la manœuvre, y assista en se tournant, mais n'exécutant pas un réel geste de défense de son panier.

Les deux basketteurs retombèrent au sol. Murasakibara ramassa la balle et marcha jusqu'à la ligne de départ pour l'attaque, son regard se faisant plus dur.


« C'était un bon tir. Mais c'est fini. Je vais t'écraser. », déclara le gigantesque oiseau de deux mètres en faisant rebondir le ballon sur le sol.

Avec la même enjambée que tout à l'heure, il rejoint la raquette. Buntaro lui barrant le passage, il fit un pas sur le côté, avant de se mettre dos au panier à cause de la défense d'Hijimaru. Il fit rebondir le ballon au sol et se prépara à dunker, annihilant au passage toute défense possible. Sautant, il fit alors un splendide dunk en s'agrippant avec ses deux paumes toujours dos au panier, prenant un zèle certain à humilier son adversaire grâce à son style inégalable. Tombant au sol à nouveau, sur ses pieds, il se remit en défense.

« Je ne me donne pas à fond, et pourtant tu as l'air de te donner à fond... T'as toujours envie de continuer malgré ça ? Ou devrais-je t'écraser encore ? », demanda le géant en grimaçant.

Une grimace.... de dégoût.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   08.08.15 12:17


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

Les cinq lycéens les plus forts. La Génération des Miracles, sont-ils vraiment invincible ? Tu te posais trop de questions qui pouvaient déranger ton jeu ! Il fallait oublier un peu la génération des miracles et te concentrer face au titan violet. Il y avait ce joueur fantôme, le sixième homme fantôme de Teiko qui est parti à Seirin d'après leur dire de Midorima. Pouvais-tu considérer la Génération des Miracles comme les rois, les empereurs de ce ballon orange ? Chacun d'eux étaient l'as de son équipe au lycée maintenant, que ce soit ce géant violet ou bien Shintaro Midorima de ton lycée. Ils ont tous forgés un nom, une réputation plus-que géante !

Tu n'as jamais eu l'occasion d'affronter la Génération des Miracles durant ton année scolaire au collège. Heureusement, certains ont même abandonné le basket à cause d'eux, l'écart de potentiel, de talent entre ceux de cette Génération et ceux sans talent.. Était largement différentes. Tu avais connu la victoire et la défaite, c'était assez amusant à l'ancienne époque !

Avoir ce sentiment de vouloir affronter un membre de la Génération des Miracles, seul ce qui l'ont peuvent comprendre ! Comme Kagami Taiga de Seirin, tu avais à peu près le même talent que lui ; la détente.

Est-ce le destin où est-ce une coïncidence, rencontrer un membre de la Génération des Miracles dans la rue en demandant sa route. C'est totalement fou, personne ne pouvait te croire au sein de ton lycée ! Ce titan violet, le pivot de la Génération des Miracles, qui est maintenant dans le lycée de Yosen à Akita. Comment pouvais-tu désigner cette rencontre ? Est-elle miraculeuse ou bien c'est une simple rencontre comme d'autre ?

Tu avais déjà commencé le duel avec ce titan violet, tu tentais un lay-up mais, il t'a contré sans grosses difficultés et il t'a dunker dessus juste après ! Impressionnant, comme tu le dis souvent : Il faut se satisfaire du nécessaire. Tu tentais donc de nouveau la même feinte, piégeant ton adversaire cette fois-ci dansl'aire avec un double clutch en dunk. Tu ne savais pas si tu jouais en faisant des points un par un ou bien un panier égal à deux points ! Le street et le basket académique est totalement différent, la seule rumeur que tu as entendu c'est sur l'As de la Génération des Miracles ! Qui faisait autrefois du street basket.

- C'était un bon tir. Mais c'est fini. Je vais t'écraser.

- M'écraser ? Sincèrement, je ne te comprends pas mais, je veux bien jouer à cela avec toi !

Le pivot de la Génération des Miracles connaissait parfaitement son poste ! Ce n'est pas faux après tout il tourne son dos face à ta défense. Tu savais qu'il allait préparer un dunk, le problème est comment le contré ? Impossible, plus grand en taille c'est un avantage physique pour ce sport-là ! Murasa sautait de toutes ses forces en claquant un énorme dunk, les deux paumes accrochés à l'arceau.

- Je ne me donne pas à fond, et pourtant tu as l'air de te donner à fond... T'as toujours envie de continuer malgré ça ? Ou devrais-je t'écraser encore ?

- Encore une fois, un dernier ! Je suis sûr que je vais réussir !

Tu étais si sûr de toi, c'était peut-être même une preuve de naïveté ! Tu devais remarquer un autre point coûte, que coûte !

Tu prends la balle orange avec tes deux mains, tapotant celle-ci au sol plusieurs fois ! Tu relâches un long soupire avant d'entamer des dribbles croisés en tentant de faire passer la balle entre les jambes de ce géant aux cheveux violets ! Tu tentes aussitôt de sauter et envoyer la balle à l'intérieur du panier en un simple double-pas. Pourquoi chercher compliqué face à un pivot de cette taille et de ce talent ? La simplicité n'est pas mauvaise des fois.

- Alors, t'en penses quoi ? Sinon, tu peux me parler de la Génération des Miracles ?

Appart Midorima et Murasakibara, tu ne connaissais pas les autres membres, enfin leurs talents ! Après tout, il se faisait tard et tu devais bientôt prendre le train. Comme promis, tu devais donner les sucreries à ce titan violet qui n'est pas si sympa que ça ! Tu ouvrais lentement ton sac en prenant les sucreries venant de Tokyo, un paquet de chips et de tout nouveaux barres de chocolat !




(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   08.08.15 16:10


Quand un membre du potager arrive à Akita [Avec Buntaro]





Il y avait assurément un monde qui séparait les joueurs normaux de cette génération de prodiges qui hissèrent Teiko à la première place des nationales trois fois d'affilée. C'était tout qui différenciait les autres de ces cinq mystères : il y avait bien sûr leur force nettement supérieure à celle des lycéens ordinaires, leur technique qui avait une telle grâce qu'il était impossible de rivaliser avec eux, mais aussi leur vitesse, leur statut, leur posture, leur vitesse, leur corps même était différent des autres adolescents de leur âge. Ils avaient hérité d'un tel charisme que tous les autres, toute la populace, se trouvaient obligée de ployer le genou et courber l'échine quand ils passaient. Les lycéens étaient forcés d'admirer la technique de ces prodiges et de reconnaître la supériorité de ces jeunes adolescents devenus comme des légendes au sein de leur sport et de leur pays. Ce n'était pas un monde, qui les séparait ; c'était tout un univers. C'était tout un univers, en constante évolution. Car plus le temps passait, plus ils gagnaient en habilité, en force, en technique et en vitesse, alors qu'ils possèdent tous leur caractéristique déjà poussée à un point bien au-delà de l'ordinaire et bien au-delà de tout ce que les joueurs normaux étaient capables. Il était inconscient, et clairement téméraire, de se croire capable d'administrer une défaite ou ne serait-ce que d'être supérieur à ces sportifs déjà bien supérieurs au commun des mortels.

Et pourtant, ces derniers avaient vu défiler un nombre incalculable de petits prétentieux qui espéraient battre les miracles, ou tout simplement des amoureux du basket désireux de tester leur niveau en se mesurant à ces génies. Généralement, ils essuyaient un refus catégorique, parce que comme tout bon Roi, ils ne se salissaient pas les mains. Mais quand ils arrivaient à les faire céder, le résultat était tout tracé : ils repartaient, déçus, humiliés, et perdants.

Perdants.
Voilà ce qu'étaient tous ceux qui osaient défier les miracles. Ils étaient écrasés par la force et le talent des prodiges. Certains décidaient de s'entraîner, d'autres limitaient la casse et ne touchaient plus un ballon avant longtemps, le temps que les blessures infligées se referment, plus ou moins lentement selon la faiblesse des personnes qui devaient subir l'implacable et impitoyable défaite. D'autres, plus résistants, essayaient vainement de s'accrocher à leur but, comme des insectes rampant devant un tigre, comme des moustiques face à un lion.

Et c'était exactement le cas pour Hijimaru Buntaro, lequel affrontait Murasakibara au terrain de street basket d'Akita. Le géant, d'abord peu emballé, avait accepté pour les bonbons... avant de littéralement s'ennuyer. Hijimaru avait beau avoir un niveau correct, c'était largement insuffisant quand on considérait l'incommensurable talent du titan mauve. Pivot de génie, Murasakibara était aussi un défenseur exemplaire, pouvant protéger son panier d'au moins trois attaques simultanément.

La seule raison pour laquelle Hijimaru avait marqué, c'était pour qu'Atsushi observe ce dont il était capable. Et il avait été franchement déçu. Quand il décida de passer aux choses sérieuses, Buntaro ne sembla pas en tenir compte, tenant tête au géant...


« Ce n'est pas un jeu. Je vais t'écraser. », déclara Murasakibara.

Murasakibara réalisa alors un dunk d'une classe exceptionnelle, annihilant les défenses de Buntaro sans pitié. Tombant au sol, il se remit en défense, prévenant au passage Hijimaru qu'il ne se donnait pas vraiment à fond. Atsushi lui demanda également s'il fallait qu'il l'écrase encore... Décidément, ce Buntaro était très tenace et il n'abandonnait pas malgré la défaite cuisante qu'il subissait !

« Une dernière fois ? Je vais en finir, dans ce cas. Tu n'y arriveras pas. »

C'était naïf, très naïf de penser pouvoir réussir avec autant de conviction et aussi peu de talents ; c'était aussi ridicule de se voiler la face avec autant d'ardeur. Murasakibara allait le lui prouver.

Faisant claquer le ballon sur le sol, Hijimaru tenta une nouvelle approche. Après quelques dribbles, il fit passer la balle entre les jambes du géant. Ce dernier se retourna alors vivement. Un double-pas ? Sérieusement ? La main de Murasakibara claqua le ballon avec une force relativement grande.

« C'est fini. », décréta le titan de Yosen.

Puis, Hijimaru, songeur, ouvrit son sac pour tendre les sucreries promises au vainqueur. Un paquet de chips et des barres de chocolat... Bon, c'était un peu normal ! Mais tout de même, Murasakibara s'attendait à mieux, même s'il n'en montra rien. Il haussa un sourcil quand Buntaro lui parla des miracles.

« Huh ? Qu'est-ce que je pourrais te dire dessus... ? »
, fit Murasakibara en reprenant ses affaires et en reposant le ballon de basket.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   08.08.15 19:23


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

Kiseki no Sedai.

Ce monde qui sépare tant les humains ordinaires face à ces joueurs de basket plus que talentueux. Dotés d'un talent personnel pour chacun d'entre-eux, ils sont cinq prodiges du ballon rond ! D'après les rumeurs, il y avait un sixième homme, reconnu par les cinq mais, souvent oubliés. Leurs forces nettement supérieure des humains basiques, comment pouvais-tu expliquer cela ? Te hisser à leur niveau était pour toi totalement impossible ! Admirer des gens du même âge ? Pourquoi ? Tu admirais chaque membre de la Génération des Miracles, tu n'en connais que deux actuellement. Tu as déjà entendu les noms des trois autres et du sixième homme fantôme ! Ce sont des légendes au sein de notre pays, comme les célèbres joueurs de la NBA en Amérique. Pourquoi le nier ? Ils étaient tous plus forts que toi certes, tu voulais tant essayer de les affronter.

Ils n'ont jamais connu la défaite, ce goût qui te donne envie de pleurer juste après toutsles efforts que tu as fournis. Ce sentiment qui est presque indescriptible ! Impressionnant pour des lycéens, est-ce qu'un jour l'un d'entre-eux allait connaître la défaite ? Ce mot qui n'existe sûrement pas dans leur vocabulaire.

Tu étais sûr que Murasakibara Atsushi, le célèbre pivot de la Génération des Miracles t'a laissé marquer ce double-clutch ! Pourquoi ce foutre de ta gueule ? Tu n'es pas si fort que ça mais, quand même ! Tu ne comprenais pas cette Génération si égoïste, si prétentieuse. Ils ont une raison c'est sûr. Tu ne pouvais et tu ne pourrais jamais comprendre cette génération si talentueuse.

Perdre.
Voilà ce qu'il s'est passé avec toi aujourd'hui, tu as perdu face au titan violet de la Génération des Miracles. C'est plutôt normal pour toi et pour lui qui n'a jamais connu la défaite même contre les rois sans couronnes ni contre les élus. Ton premier geste dans ce match était un lay-up que tu as raté, il n'avait pas hésité à claquer un énorme dunk. Deux fois même, heureusement que tu avais mis un double-clutch plutôt chanceux face à ce géant aux cheveux violets !

- C'est fini.

- Ouais, bien joué !

C'était fini pour toi, ce match était pas si mal que ça ! Tu as pu affronter un joueur de la Génération des Miracles, impressionnant ! Tu pouvais avoir un petit aperçu sur le niveau physique et mental de la Kiseki no Sedai (GM en japonais). Tu avais donné les sucreries venues tout droit de Tokyo.

- Huh ? Qu'est-ce que je pourrais te dire dessus... ?

- Leurs talents personnels ! Je veux savoir ça. Tu m'as laissé faire pour le double-clutch non ? Je voudrais savoir si j'en suis loin encore à côté de la Génération des Miracles.

Dis-tu en regardant le géant, trop cool ! Connaître le talent personnel des joueurs de cette génération miraculeuse. Ça ne serait pas super ça ? Tu aimerais tant en affronter un autre, puis un troisième !




(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   09.08.15 23:40


Quand un membre du potager arrive à Akita [Avec Buntaro]





Ce n'était pas aujourd'hui que Murasakibara connaîtrait la défaite.

Malgré les prétentions de Buntaro, le pivot miracle de Yosen avait quand même infligé une défaite à l'allier de Shutoku. Le match n'avait pas été particulièrement passionnant ; il fut même ennuyant. Ennuyant, au point que Murasakibara menaça quelques fois le lycéen venant de Tokyo, de quitter sans la moindre gêne le terrain de basket. Parce qu'il était décidément trop faible pour lui opposer de la résistance ou même le faire jouer sérieusement. Il avait bien quelques talents, mais ce n'était pas extraordinaire. Hijimaru avait un jeu dans la norme, un jeu peut-être intéressant mais qui restait normal.

C'est à dire en dessous du talent des miracles.

Les prodiges étaient connus pour réussir des prouesses que les lycéens normaux seraient incapables de ne serait-ce frôler. Tirer du bout du terrain ? Dunker avec tant de puissance que le panier se décrocherait ? Ou tout simplement éviter deux joueurs avec une extrême facilité ? Pas de problème, c'était la spécialité de cette génération ! Ils étaient connus pour être des monstres, et à vrai dire, ils portaient plutôt bien ce nom. Ils le portaient même à merveille. On ne comptait plus le nombre de leur victoire, ni le nombre de sportifs qui furent découragés seulement par l'immense et impitoyable écart qui les séparait.

Murasakibara avait délibérément laissé Buntaro marquer, pour lui laisser le goût sucré de la victoire. Peut-être que de ce fait, la défaite cuisante qui suivait et précédait ce point serait plus facile à avaler. Le laisser voir un maigre filet d'espoir, avant de l'écraser et de le piétiner sans remord. Telle était la façon de jouer de ces cinq talentueux lycéens. Montrer leur supériorité au reste des joueurs, leur montrer l'absolu.

Et en tant que rois du ballon, ils décidaient bien évidemment de la fin des matchs. Par envie. Comme ça. Parce que les autres n'ont rien à leur imposer ; parce qu'ils sont inférieurs à ce groupuscule. Et que les faibles ne choisissent pas leur futur.

Le moins que l'on pouvait dire, c'est que le lycéen de Shutoku prenait bien cette sévère correction ! Pas de remords, pas de regrets, rien ! Seulement un « bien joué ». Lancé sur un ton enjoué. Murasakibara soupçonna que l'adolescent cachait sa déception. Mais ça ne le regardait en rien. Alors il préféra se taire.

En attrapant les sucreries, la question de Buntaro le prit alors de court. Parler de la génération des miracles ? Le géant n'en avait pas vraiment envie. Parler de ses compagnons ne l'intéressait pas vraiment. Ils avaient du talent, c'est vrai, mais c'était pareil pour lui. Qu'est-ce qu'un gagnant avait à dire sur d'autres gagnants, surtout à un perdant ? Rien.

« Tout ce qu'il y a savoir, ce qu'ils sont supérieurs aux autres lycéens. Tu en as eu l'expérience... Je n'ai rien de spécial à te dire. »


C'est vrai, quoi ! Murasakibara n'allait pas vendre ses camarades à l'ennemi. C'était stupide, mais... Oh, Akashi ne lui pardonnerait pas si il se mettait à parler de ses capacités et de ses aptitudes !

Poussant un soupir, il se résigna :


« … Je ne connais pas moi-même nos limites. J'ai un petit creux, maintenant... Tu veux grignoter un truc ? J'ai quelques paquets de chips dans mon sac. »


S'asseyant sur un banc en retrait, il attendit la réponse de Buntaro.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA



Dernière édition par Murasakibara Atsushi le 10.08.15 13:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   10.08.15 12:22


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

Aujourd'hui, tu as connu la défaite face à un titan violet.

Tu étais très optimiste et tu essayais toujours de devenir de plus en plus fort, tu as du talent, ce n'est pas faux. Cependant, l'écart entre lui et toi est totalement différent, la défaite était assurée depuis le début, la longueur des bras et des jambes du pivot ! C'était impossible pour un Japonais d'avoir d'aussi long bras que de jambes et de mesurer plus de deux mètres à l'âge de seize ans. Tu avais un beau jeu cependant tu n'avais pas le talent des joueurs de la Génération des Miracles, tu as compris ta défaite et tes erreurs !

Les prodiges de la Génération des Miracles réussissaient toutes choses impossibles pour un humain ordinaire comme toi ou quelqu'un d'autre. Tirer d'un autre bout de terrain et ça rentre ? Impossible. Dunker avec une force phénoménale, impossible ! Esquiver les joueurs, copier certains gestes juste en le voyant une fois, IMPOSSIBLE ! Ce pouvoir n'est pas humain certes, ils portaient bien leurs noms de "Génération des Miracles". Ils possèdent tous un talent miraculeux qui permet de faire basculer un match de son côté, c'est totalement incroyable.

Murasakibara Atsushi, ton adversaire du jour t'avais sûrement laissé marquer ton double-clutch pour voir de quoi tu es capables ! Il était assez sadique, il te laissait avoir de l'espoir de nouveau pour être déçu juste après, totalement dégoûté ! La défaite était cuisante, Atsushi Murasakibara ne t'avais laissé aucune chance de remettre ce genre de double-clutch ou bien un autre point. Il t'avait totalement écrasé dans ce match, tu ne pouvais rien faire, l'écart de talent était irrattrapable.

Tu avais fini le match sur une défaite, tu étais dégoûté et déçu mais, tu ne le faisais pas sentir auprès de ton adversaire. Tu lui avais simplement dit "bien joué", toi qui souhaitais affronter tant un joueur de la Génération des Miracles ! Le résultat sera-il pareil avec les autres joueurs ou encore pire ? Tu pouvais comprendre les personnes qui ont arrêté le basket en jouant au moins une fois contre ces monstres. Il fallait comprendre et voir la réalité, ils étaient tous plus fort que de simple lycéens comme toi ou bien d'autres encore !

Tu avais bien pris cette correction, enfin tu essayais de cacher tes émotions pour ne pas passer comme un idiot devant le titan violet. Tu lui avais dit bien joué, tu n'exprimais pas vraiment tes sentiments pour ne pas qu'il raconte ça à son équipe ou bien à Midorima Shintaro ! Ce serait la plus grande honte après tout mais, tu savais que tu allais perdre face à ce géant aux cheveux violets.

Tu lui avais envoyé les sucreries que tu avais emportées depuis Tokyo. Tu assumais ta défaite et il n'y a rien de mal à cela. Tu voulais qu'il te parle de la Génération des Miracles, c'est vrai qu'il ne pouvait peut-être pas parler de ses coéquipiers comme ça, qu'est-ce qu'il avait à dire à moi qui ne suis qu'un simple humain contrairement à eux ?

- Tout ce qu'il y a savoir, ce qu'ils sont supérieurs aux autres lycéens. Tu en as eu l'expérience... Je n'ai rien de spécial à te dire.

- Alors, il y a vraiment un énorme écart qui sépare les joueurs de la Génération des Miracles et moi ? Il est si grand que ça ?

Dis-tu en regardant le titan violet manger les sucreries que tu lui avais données. Il ne pouvait tout de même pas vendre ses coéquipiers comme cela, s'il pouvait te dire la capacité d'un seul d'entre-eux.

- … Je ne connais pas moi-même nos limites. J'ai un petit creux, maintenant... Tu veux grignoter un truc ? J'ai quelques paquets de chips dans mon sac.

- Euh.. Ouais je veux bien ! J'peux t'appeller Murasa-kun ? En fin de compte t'es pas si méchant que ça !





(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   12.08.15 21:47


Quand un membre du potager arrive à Akita [avec Buntaro]





Ce match avait profondément ennuyé le géant violet.

Hijimaru Buntaro n'avait pas été un adversaire digne des prodiges de la génération des miracles. Oh, il était doué, ce n'était pas ça le problème ; cependant, les cinq basketteurs de génie dépassaient toutes les attentes possibles. Et, bien sûr, Murasakibara Atsushi ne faisait pas exception à cette règle. Le titan, ancien pivot de Teiko et l'actuel de Yosen était quelqu'un de très talentueux, sûrement le plus naturellement doué des cinq joueurs du collège exceptionnel. Il jouait parce qu'il était doué, et sa philosophie du basket pouvait déplaire à plus d'un sportif, qui considérerait Atsushi comme quelqu'un de haïssable et d'extrêmement désespérant.

Mais voilà : ils ne pouvaient rien dire. Parce que même si le pivot de Yosen collait refus sur refus à ses détracteurs, lorsqu'il acceptait, la défaite était inévitable pour les rares joueurs qui souhaitaient se frotter à lui. Et en plus du fait qu'ils en ressortent perdants, les opposants de Murasakibara pouvaient s'exposer à une humiliation supplémentaire en fonction de son humeur. S'il n'était pas énervé, le jeune homme se contenterait de partir sans faire plus de commentaires. Mais dans le cas contraire... Les perdants s'exposaient à une brimade relativement acerbe de la part du miracle.

Parce que Murasakibara détestait la faiblesse, et donc par extension, les faibles. C'était quelque chose qui avait le don de l'exaspérer au plus haut point. Comment pouvait-on avoir la prétention de faire une activité si le talent ne suivait pas derrière ? Pire encore : comment pouvait-on se permettre de défier les plus grands avec un niveau aussi minable ? Travailler ? Pourquoi ? Le talent est le plus important. Il n'y a pas plus important que ça.

Plus que de l'énerver, le gigantesque adolescent aux yeux d'améthyste avait du mal à comprendre ce que ces gringalets avaient à s'acharner. C'était ridicule. Les efforts n'étaient pas toujours récompensés. Il fallait beaucoup de talent, contrairement à la détermination.

Murasakibara pouvait se permettre de dire ça. Non seulement il détestait ce sport, mais aussi, il était doué. Car pour être doué, il l'était vraiment. Il occupait son poste avec brio, et était un incroyable pivot. Mais le plus impressionnant chez cet homme, et ce qui forçait l'admiration de tous ceux qui le regardaient jouer, c'étaient ses prouesses physiques. De loin le plus fort de la génération des miracles, son corps était bien plus développé que celui des autres membres du groupuscule. Déjà au collège, il savait faire des dunks très puissants. Mais sa force, sa précision et sa vitesse se sont, depuis cette époque, encore améliorés. Imaginez un Murasakibara actuellement : c'était tout simplement incroyable. Un génie du ballon rond, bien qu'il disait sur tous les toits que ce sport était désavantageux, et qu'il l'ennuyait au plus haut point.

Quoiqu'il en soit, ce n'était qu'une victoire de plus dans son palmarès déjà bien orné de victoires toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Ça aurait normalement dû s'arrêter là. Ils auraient dû se saluer avant de se séparer, pour ne se recroiser que lors de la Winter Cup. C'était normal, c'était prévu ; c'était de toute façon ce que le géant violet avait prévu.

Mais son adversaire ne l'entendait pas de cette oreille. Déjà, il restait là, à observer le géant ranger ses affaires, puis il le félicita. Jusque-là tout allait bien, mais... Buntaro lui demanda des informations sur la génération des miracles.

La question était habituelle et l'as de Yosen comprenait que les gens se posent la question de leurs limites. En avaient-ils seulement ? À Teiko, leur potentiel avait tellement décuplé qu'il aurait fallu des dizaines d'années à un joueur normal pour parvenir à ne serait-ce que la moitié des résultats. Et, avant la défaite qu'il subit face à Akashi, Murasakibara n'avait pas l'impression de pouvoir perdre, peu importe son adversaire.

Cela l'ennuyait quand même d'en parler : déjà, il n'est pas bavard de nature. Ensuite, si Akashi lui avait demandé – ordonné, dans le cas du capitaine – de ne pas participer à la finale de l'InterHigh, c'était sûrement pour de bonnes raisons. Peut-être serait-il furieux si il venait à découvrir que le violet parlait de ses capacités ?

Mais si l'on reconsidérait le caractère de Seijuro, il n'y avait pas de réelles représailles dont il fallait avoir peur. Seijuro s'en moquait sûrement. Après tout, la victoire était un membre de son corps. Donc cela importait peu à l'adolescent rouquin qu'on révèle ses capacités : à quoi servent des informations si l'on ne peut pas s'en servir ?

S'asseyant sur le banc, il chercha un paquet de chips pour lui et un qu'il tendit à Buntaro.


« Appelle-moi comme tu veux... Hiji-chin. », dit-il, légèrement excédé.

Attendant que son compagnon prenne le sachet de chips pour commencer son discours sur la génération des miracles, il réprima un léger soupir. Cela serait impertinent, tout de même. Puis, il ouvrit le paquet de chips et en piocha une ou deux. En les grignotant, il commença :

« Nous sommes considérés comme les génies les plus talentueux du moment. On dit qu'on apparaît une fois toutes les décennies. Je ne sais pas si c'est vrai, mais quand j'étais à Teiko, je me sentais invincible. C'est sûrement pareil pour les autres... Kise-chin est un génie du basket... Tu ne pourras pas l'arrêter, il copie chaque mouvement. C'est l'as de Kaijo, je crois... Mine-chin est à Tôô, et contre lui, même moi j'ai du mal à défendre... Il a une forme de tir particulière, et il est vraiment très rapide. Hum... Tu as eu le temps de voir une partie de mon potentiel, c'est déjà pas mal. Aka-chin peut annuler toute défense comme toute offensive... Il est invincible et c'est sans doute le plus redoutable de nous tous. Quant à Mido-chin, t'as dû voir son potentiel lors des matchs, je me trompe … ? Voilà, c'est à peu près tout... », dit Murasakibara.

Quelle serait la réaction de Buntaro sous toutes ces informations ? Murasakibara en avait dit assez sans trop en dire, ce qui le protégeait du courroux des autres miracles tout en faisant plaisir à Hijimaru.

CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   13.08.15 10:18


Quand un membre du potager arrive à Akita



Feat - Murasakibara-kun

https://www.youtube.com/watch?v=hZLE4D9jd60 (petit thème)

Ce match était au-dessus de tes attentes !

Le titan violet de la Génération des Miracles était tout simplement un monstre, quelqu'un d'inhumain ! Comment fait-il ? Les autres membres sont-ils aussi puissant ou font jeu égal avec ce géant aux cheveux violets ? Les cinq basketteurs, les prodiges du ballon orange à la matière rugueuse. Tu ne pouvais pas être étonné, tu t'y attendais bel et bien de la part d'un membre de cette Génération des Miracles. Midorima Shintaro, une simple connaissance même s'il est dans ton lycée, tu l'avais vu jouer une ou deux fois pas plus !

Tu ne pouvais rien faire, l'écart est totalement incroyable ! Qui peut en battre au moins un seul ? Sûrement un autre type de leur espèce ! Quelqu'un d'inhumain, ils sont tous inhumains dans cette Génération des Miracles, comment croire que quelqu'un puisse mettre des tirs à trois points d'où il veut. L'autre qui mesure deux-mètres et quelques centimètres en plus, qui a une défense hors-norme et presque infranchissable ! Qu'est ce qui est Humain chez eux ? Seulement leurs corps, leurs visages. Tu étais impuissant face à ce titan violet, tu ne pouvais pas le regretter, c'est toi qui voulais l'affronté. Tu ne pouvais prouver aucun regret après tout c'est un petit séjour à Akita, affronter un membre de la Génération des Miracles est un petit bonus dans ton séjour !

Tu détestais souvent ce qui prouve tout par le talent et qui disent souvent que les efforts sont "inutiles". Aucun effort est inutile, si tu étais là c'est grâce aux efforts que tu as fournis durant l'école primaire, le collège, le lycée ! Intégrer une école comme Shutoku ne veut pas tout dire. Ce que tu souhaitais dire à Murasakibara Atsushi était d'arrêter un peu de prendre les personnes pour des faibles, les gens font le maximum d'efforts pour pouvoir intégrer l'équipe type de leur lycée et devenir plus fort !

C'était certes compliqué face à cette Génération des Miracles sortis comme par magie ! Tu le savais déjà que vaincre un de ces monstres était presque impossible. Voilà pourquoi certaines personnes et toi-même, vous donnez tout ce que vous avez pour vous hisser à leurs niveaux !

Le palmarès de cette Génération des Miracles est totalement incroyable ! Cependant, tu ne devais pas baisser les bras pour un "rien" ! Tu savais qu'avec des efforts incroyables et des entraînements intensifs, tu aurais pu t'améliorer ! C'est ce que tu essayes de faire pendant plusieurs temps même maintenant ! Tu ne relâchais jamais tes efforts, il faut penser fort au basket pour faire ce genre d'effort d'après toi.
- Appelle-moi comme tu veux... Hiji-chin.

- Pas de souci, Murasa-kun !

- Nous sommes considérés comme les génies les plus talentueux du moment. On dit qu'on apparaît une fois toutes les décennies. Je ne sais pas si c'est vrai, mais quand j'étais à Teiko, je me sentais invincible. C'est sûrement pareil pour les autres... Kise-chin est un génie du basket... Tu ne pourras pas l'arrêter, il copie chaque mouvement. C'est l'as de Kaijo, je crois... Mine-chin est à Tôô, et contre lui, même moi j'ai du mal à défendre... Il a une forme de tir particulière, et il est vraiment très rapide. Hum... Tu as eu le temps de voir une partie de mon potentiel, c'est déjà pas mal. Aka-chin peut annuler toute défense comme toute offensive... Il est invincible et c'est sans doute le plus redoutable de nous tous. Quant à Mido-chin, t'as dû voir son potentiel lors des matchs, je me trompe … ? Voilà, c'est à peu près tout...

- Faut dire que vous êtes des phénomènes presque inhumains. Les gens arrêtent souvent le basket en vous affrontant, c'est ça qui me pousse à faire des efforts comme tu dis "inutile". Je ne veux pas te vexer mais, pour moi aucun effort est inutile. Je sais très bien que la Génération des Miracles est presque imbattable, tu n'as jamais connu le goût de la défaite dans des matchs plus qu'important. Un qui copie tout, l'autre ayant une vitesse inouïe, les tirs à trois points immanquables ! Comment voulez-vous faire ?

Tu voulais tout dire à ce titan violet, tu ne pouvais pas vraiment garder cela au fond de toi en attendant qu'un autre miracle surgissent et qu'il bat ces cinq-là ! Tu avais aussi enregistré les capacités de chaque joueur dans ta tête, il était assez tard d'ailleurs et ton train ne devait pas vraiment tardé, dans une heure environ !

- Murasa-kun, mon train sera-là d'ici une heure. Je suis désolé mais, je ne pense pas qu'on puisse terminer cette discussion. J'en suis aussi désolé si je t'ai vexé mais, je ne peux pas garder tout cela au fond de moi sans rien dire. Je suis très content d'avoir pu jouer contre toi et de parler avec toi. On se reverra sûrement à la Winter Cup enfin je l'espère.

Dis-tu en te levant calmement, tu devais retourner à la gare pour prendre le train et revenir à Tokyo !




(c) Kuroko's Basket RPG
Revenir en haut Aller en bas

Yosen
avatar



InformationsMessages : 166
Date d'inscription : 27/06/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   19.08.15 23:43


Quand un membre du potager arrive à Akita [avec Buntaro]





https://www.youtube.com/watch?v=hZLE4D9jd60

Voilà.

Murasakibara Atsushi, le pivot de la génération des miracles, avait, encore une fois, prouvé le talent des prodiges de cette décennie. Le match d'entraînement n'avait pas duré très longtemps. Il ne fallut à peine plus de cinq minute au gigantesque titan de plus de deux mètres pour prouver à Hijimaru Buntaro l'écart entre leurs capacités respectives.

C'était ça, le talent des miracles.

C'était faire goûter aux autres le désespoir de ne pas pouvoir effleurer ne serait-ce qu'un cinquième de ce que ces prodiges étaient capables de réaliser, de vendre du rêve aux autres joueurs normaux, de leur faire comprendre qu'il y avait ni un canyon, ni un gouffre, ni un océan entre eux, mais bien tout un monde. Peut-on même parler de simple monde pour qualifier cette différence ? Non, c'est bien trop petit pour décrire la supériorité des cinq jeunes japonais aux capacités exceptionnelles. Après tout, il n'y avait qu'un miracle pour battre un autre miracle. C'était comme ça. Et même dans le groupuscule, on pouvait voir qu'il y avait deux joueurs qui sortaient du lot : Aomine et Akashi.

Le premier, extrêmement polyvalent et redoutable par sa vitesse, avait un basket inimitable par son inventivité, contrairement au basket de Midorima ou de Murasakibara, qui, contrairement au bleu, restaient moins créatives. Oui, Aomine était créatif, c'était le moins que l'on puisse dire : des tirs derrière le panier jusqu'à tirer dans le dos, tout était possible pour lui. Kise Ryota, le génie reproducteur de techniques, en avait fait les frais lors des quarts de finales de l'InterHigh. Cela dit, le blond avait fait suer l'as miracle à la peau bronzée, et les deux joueurs s'étaient même blessés.

Quant au second... Akashi respirait la perfection et en était l'incarnation. A seulement 16 ans (et donc en première année), il était une figure de proue de son lycée, alors que Rakuzan était pourtant un des meilleurs lycées du Japon, et un des plus réputés. Quant à sa faculté au basket... Son rythme de jeu était exceptionnel, ainsi que sa technique. Mais le plus impressionnant chez lui, c'était la faculté d'analyse de son oeil impérial couplée à sa dextérité. Que ce soient l'attaque ou la défense, il était capable de tout annuler... Et Murasakibara en avait fait les frais.

Quant aux trois autres, ils restaient d'un niveau si élevé que les autres joueurs posaient un genou à terre face à leur grandeur. Hijimaru n'avait pas fait exception à la règle. Face à Murasakibara, il n'avait été que faiblesse. Atsushi l'avait réduit au silence. Atsushi l'avait contraint à faire face à la faiblesse du joueur de Shutoku.

Ce dernier, alors, avait félicité le géant. Pourtant, pendant que le pivot de Yosen parlait de ses ex-coéquipiers en mangeant son paquet de chips, Buntaro semblait être tracassé par quelque chose d'important : la honte de la défaite le rongeait, et son amertume le consumait. Lui qui semblait être enjoué et surtout gentil, il sembla sur le point d'exploser quand il fit sa tirade. Murasakibara le regarda d'un œil attentif et pourtant ennuyé par tout ce qu'il racontait.

« Tu crois sincèrement que tous tes efforts seront gentiment récompensés, que tu parviendras seulement à progresser en suant eau et sang ? Le talent est aussi nécessaire que la détermination. Quant à notre talent, je n'y peux rien... Je joue parce que je suis doué. C'est suffisant pour moi. Mais tu trouveras toujours quelqu'un pour te rappeler que tes efforts sont vains. A moins que tu n'aies quelque chose à te prouver, c'est de l'énergie gaspillée et tu finiras déçu et au bord du gouffre... »


Le géant avait dit tout cela sur un ton badin mais un peu agacé. Il froissa son paquet de chips fini pour prendre une autre sucrerie. Regardant Hijimaru se lever calmement en le saluant, il croqua dans sa barre chocolatée avant de répliquer :

« Hein... ? On finira cette discussion plus tard si t'y tiens vraiment... Ouais, moi aussi, j'ai été content. On se verra sûrement à la Winter Cup. Bon retour... Et fais un coucou à Mido-chin si tu le vois... »


Bientôt seul, le géant se leva, et, finissant sa barre chocolatée, tourna le dos à son nouvel ami, laissant un terrain vide et pourtant empli de souvenirs... Ce qui était sûr, c'est que ce bien étrange membre du potager marquera cette journée du pivot de Yosen !


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un membre du potager arrive à Akita - part 2 - [ft Bunbun]
» Quand un membre du potager arrive à Akita [Pv - Murasa-kun]
» (f) c'était juste un plan fesses dans les vestiaires du gymnase quand on avait dix-sept ans au départ. Ca a changé nos vies...
» Natsu Dragneel, mage chasseur de dragon! [1000%]
» « Quand on arrive en ville. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-