The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   12.08.15 16:22

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



Il avait donc été décidé que les deux adolescents repartaient chez le brun pour se préparer. Satsuki avait d'abord tenu à finir son fraisier et son diabolo avant de reprendre le chemin des vestiaires. Son ticket pour ce soir bien contre elle, elle demanda à Shun de l'attendre près des dits vestiaires pendant qu'elle allait chercher leurs affaires. Les deux serviettes bien en main, la crème solaire et la bouteille d'eau, la rose courut le rejoindre et lui tendit ses affaires.

Secouant un peu sa main, elle s'enfonça dans le couloir qui menait aux vestiaires des femmes. Il était un peu remplit, les gens commençaient à s'en aller. Satsuki ouvrit son casier et retira le haut de son maillot. Ses sous-vêtements en place, elle retrouva avec plaisir son short et son haut. Ce maillot était certes très beau -les couleurs de Tôo enfin!- mais un peu petit pour elle. Les liens avaient laissé quelques marques rouges prononcées sur sa peau, mais ce n'était que superficielle. Glissant les affaires prêtées par Shun dans le sac de Mai, la manager referma le casier, son maillot en main.

En réfléchissant un peu, elle se dit que l'endroit le plus pratique pour attendre le garçon serait l'accueil. Si la fille devait rendre ce qu'on lui avait prêté, le meneur devait récupérer ses béquilles. Pour l'instant, pas de brun en vue. Apercevant un petit banc juste à côté, Satsuki se posa dessus, les yeux rivés sur son poignet.
Effectuant quelques petits mouvements basique comme si elle s'étirait, la rose remarqua qu'elle pouvait le bouger plus facilement. Et à vrai dire, elle n'avait pas envie de remettre son attelle …

Mais si elle, elle allait mieux, ça n'était pas forcément le cas de Shun ! Plus inquiète à l'idée de ne pas s'amuser qu'à l'état du genou du joueur, elle avait complètement oublié qu'il était gravement blessé. Elle se mordit les lèvres à cette pensée et serra le poing. Elle était vraiment stupide, ce n'était pas digne d'une manager de son calibre, quand bien même ils n'étaient pas tous les deux dans la même équipe.

Satsuki avait passé une super journée qui finirait en beauté ce soir ! Quant au garçon … et bien, il avait eu son lot de gage qui devrait l'enchanter au possible. Sincèrement, qui ne rêvait pas d'une petite sortie avec le capitaine de Tôo, un baiser à la clé ? Hmm ? Personne ? Raah, cette timidité, c'était si mignon !!
Shun devait s'en mordre les doigts. Même Satsuki qui fréquentait le troisième année pratiquement tous les jours, avouait que par moment, elle n'était pas des plus tranquilles. Si Imayoshi acceptait ce rendez-vous improbable, sa manager était certaine qu'il allait concocter un plan des plus sadique pour le pauvre aigle seirinois.
La rose n'était même pas jalouse … c'était un gage maléfique qu'elle avait donné là et elle espérait que ça ne lui arrive jamais. Personne ne concocter des plans aussi tordus que son Capitaine ! Avec tout le respect qu'elle avait pour lui.

Le brun allait avoir besoin de courage. Seirin n'allait pas défiler comme ça, quand même ? ~ Ah, elle était curieuse : qu'allait-il arriver au deuxième année ? Tant qu'il ne revenait pas chez lui en pleurant comme un enfant de cinq ans, terrorisé par ce que lui aurait fait le Grand Méchant Souichi, ça passait encore.
Non, elle n'enviait pas du tout la situation du garçon.

Quand celui-ci arriva enfin, Satsuki se releva et se dirigea vers l'accueil. Elle rendit son maillot, laissa Shun récupérer ses béquilles et ils entamèrent le retour vers la traditionnelle maison des Izuki.
Le cœur plus léger d'avoir pu s'amuser ainsi -oui, la maison hantée n'était plus qu'un lointain souvenir- la lycéenne marchait gaiement en rentant près de son ami. Une petite pensée traversa son esprit et elle s'empressa de demander :

« Tu as eu des nouvelles de Koganei-san ? »

Tout le monde allait bien de son côté mais apparemment, le garçon à la frimousse de chat était injoignable. Satsuki, même sans le connaître réellement, espérait qu'il allait bien, lui et sa famille. Leurs deux équipes étaient peut-être rivales, ça n'empêchait qu'elle pouvait s'enquérir de son état.

Tout cette nage l'avait quand même un peu fatiguée. Mais le temps de se préparer convenablement, de manger quelque chose rapidement et de se rendre à cette annexe encore inexplorée de la piscine où avait lieu la petite fête, elle n'aurait pas le temps de piquer encore un petit somme. Depuis cet orage, Satsuki se découvrait la fatigue d'un chat en plein mois d'Août. Elle ne savait rien faire à part dormir. Un vrai petit loir.

« Quand on sera rentré … tu mettras de la pommade sur ton genou d'accord ? Si tu as trop mal, prend un anti-douleur, je pense que le dernier remonte à suffisamment longtemps maintenant. Ah et … »

Probablement qu'elle lui prenait la tête avec toutes ses petites manies de manager mais elle continuait comme même après ça. Qu'il fasse attention à ci, et à ça … Elle n'était pas sa mère, ni l'une de ses sœurs.
Offrant un petit sourire d'excuse pour tout ce babillage, elle attrapa son bras qu'elle cala contre elle.

« Merci pour la piscine. Je me suis bien amusée »

Mais se rendant compte que ce n'était pas facile de marcher ainsi, elle le lâcha vite fait. Ils avaient bien marché, la maison de l'ancien temps s'offrait déjà à leur vue. A chaque fois qu'elle la regardait, Satsuki ne se lassait pas de se dire à quel point cette bâtisse était magnifique. Même abîmée par la tempête, elle avait un charme qui envoûtait la rose.
Devançant un peu le brun, elle lui ouvrit la porte et entra à sa suite. Quittant ses chaussures pour sa paire de chaussons confortables, elle s'étira. Ça faisait du bien d'être dans un endroit calme aussi.

Son seul vrai soucis maintenant, c'était un truc de fille, qu'elle avait idiotement oublié aussi. Il allait falloir qu'elle démêle ses longs cheveux. Et entre l'eau de la piscine et le chlore qui créait des nœuds monstrueux, Satsuki était pas sortie de l'auberge. Encore heureux qu'il reste du temps avant de se rendre à cet espèce de festival miniature.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   13.08.15 1:10

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •




Shun Izuki se sentait bien guilleret. L'idée de passer la soirée avec Satsuki le mettait en joie ! Il ignorait les détails et le déroulement précis prévu par les organisateurs de la dite soirée mais il avait l'intime conviction qu'elle serait parfaite quoiqu'il arrive. Après tout, il serait en excellente compagnie avec une jeune fille en yukata ! Et pas n'importe quelle jeune fille, s'il vous plaît, Momoi Satsuki en personne ! Si ce n'est pas ce que l'on appelle avoir de la chance alors qu'est ce que c'est ?

Assis sur un petit banc, il attendit que la jeune fille aille récupérer leurs affaires qu'ils avaient déposé à l'extérieur avant leur première baignade. Shun avait bien proposé d'y aller lui même mais elle avait catégoriquement refusé, prétextant que son genou avait assez travaillé pour la journée et qu'il fallait dorénavant le ménager le plus possible. Pourtant Shun avait étrangement moins mal que dans la journée. Il ne pouvait pas dire qu'il ne ressentait aucune douleur non plus. Il sentait toujours l'articulation le brûler légèrement et le tirailler quand il posait trop de poids dessus.

Il sourit à la manager lorsque celle-ci arriva en trottinant. A ce qu'elle pouvait être imprudente. Ne savait elle pas que c'était dangereux de courir sur le carrelage mouillé d'une piscine. Le risque de glissade et de chute étaient démultiplié. Shun attendit qu'elle arrive à son niveau pour lui administrer une petite pichenette sur le front

« Ne cours pas comme ca, tu pourrais tomber et te blesser »

Shun lui fit un sourire avant de prendre la direction du vestiaire des hommes, ses bras chargés des affaires qui étaient les siennes. Il ouvrit son casier et récupéra son sac de sport contenant sa serviette et ses vêtements secs. Quelques minutes plus tard, il était parfaitement séché et changé, ayant retrouvé son bermuda et son T.shirt qui recouvrait ses épaules bien colorées. Son regard croisa son reflet dans le miroir et il pu constater à quel point sa peau, habituellement blafarde, avait profité des bienfaits du soleil. Cette douce couleur dorée faisait ressortir la couleur grise de ses yeux et les petites taches multiples qui marbraient ses joues et son nez. Quant à ses cheveux d'un noir profond, ils étaient légèrement humides et en bataille. Il réalisa que trop tard qu'il avait oublié de prendre une brosse pour se donner un air plus présentable. Il avait également oublié d'en mettre une dans le sac de Satsuki dont la longue chevelure rose devait être emmêlée. Elle aurait du attacher ses cheveux avec une natte comme le faisait Aya quand elle allait se baigner.

Shun fit basculer son sac sur son épaule et il prit ses béquilles avec un profond soupire. Il était bien embêté avec ça maintenant. Le médecin lui avait dit qu'il devait les utiliser jusque demain mais Shun n'avait pas la moindre envie de se les trimballer durant la soirée. Mais connaissant Satsuki, elle n'avait certainement pas lui laisser le choix !

D'ailleurs, en parlant d'elle, il ne tarda pas à la retrouver. Tranquillement assise sur un banc qui faisait face à l’accueil, elle venait très probablement de rendre le maillot de bain qu'elle avait empruntée. Celui là même qui était aux couleurs de Too et qui avait lâchement dévoilé la belle poitrine de Satsuki aux yeux de tous après l'aventure du tuyau.... Shun s'appliqua à ne plus repenser à ce tragique épisode pour s’empêcher de rougir furieusement. Au lieu de ça il alla la rejoindre en sautillant sur son unique pied valide pour éviter de s'attirer des reproches ou des remontrances dont il se passerait volontiers

« On peut y aller ? »


Il attendit l'aval de la jeune fille avant de se mettre en route sur le chemin qui les conduirait jusqu'à la maison familiale. Il n'y en avait que pour une dizaine de minutes et c'était largement suffisant pour Shun qui était loin d’être à l'aise avec les deux béquilles qui soutenaient son poids.

Comment expliquer le rapprochement subite qu'il y avait eut entre Satsuki et lui ? Il n'avait suffit que d'un tragique orage et d'une malencontreuse chute pour les faire se rencontrer et qu'ils puissent faire connaissance plus amplement. Shun avait apprit à découvrir Satsuki. Il avait découvert que derrière le visage angélique de la belle manager se cachait une compétitrice hors paire et un tempérament qui ne cédait devant rien. Une intransigeance et une force de caractère qui devait être propre à l'équipe de Too d’après ce qu'il avait pu constater. Il avait aussi découvert une jeune fille aux allures plus fragiles. Une demoiselles charmante et touchante quand elle était confuse, comme ce fut le cas lors de la préparation du tamagoyaki...

« Tu as eu des nouvelles de Koganei-san ? »

Shun tourna la tête vers elle et lui fit un sourire qui, à lui seul, suffisait à apporter une réponse positive à la question posée

« Oui ! Hyuga m'a envoyé un message pour me dire qu'il avait enfin des nouvelles et qu'il allait apparemment bien. Je pense que le capitaine a du lui passer un sacré savon si tu veux mon avis.... »


Une petit rire échappa à Izuki alors qu'il avançait doucement vers sa destination. Le bruit des béquille résonnait sur le bitume et le soleil, encore torride, venait de faire sécher ses cheveux qui avaient retrouvés leur raideur habituelle.

« Quand on sera rentré … tu mettras de la pommade sur ton genou d'accord ? Si tu as trop mal, prend un anti-douleur, je pense que le dernier remonte à suffisamment longtemps maintenant. Ah et … »

Shun ne put s’empêcher de sourire. Elle avait beau le noyer sous les conseils et les ordres thérapeutiques, il ne lui en voulait pas. Est ce que c'était ça, avoir une manager ? Avoir une personne derrière soit sur laquelle Shun pourrait compter et un peu se reposer. Une personne qui gérerait l'aspect plus matériel de l'équipe. Une personne qui serait peut être aux petits soins pour les joueurs et leur santé. Shun n'avait aucune idée du rôle exacte qu'occupait une manager pour la simple et bonne raison que la jeune équipe de Seirin n'en possédait pas. Du moins, pas pour le moment ! La nouvelle du recrutement d'une manager venait à peine de lui avoir été annoncée et Shun ne l'avait pas encore rencontré pour le moment mais il ne cachait pas sa curiosité et son enthousiasme. D'après le peu d'information que Riko avait bien voulu lui donner, la manager de Seirin venait tout droit de Teiko. Il paraîtrait qu'elle était une amie de Kuroko et qu'elle jouait avec l'équipe féminine.

Shun s’arrêta de marcher quand, après un sourire qui avait tout de séduisant, elle se colla contre son pour une étreinte amicale. Son visage ne put s’empêcher de prendre une coloration rouge

« Merci pour la piscine. Je me suis bien amusée »

Le meneur de Seirin se pencha un peu dans sa direction de manière à déposer un léger baiser au sommet de sa tête dont l'épaisse chevelure alourdie par l'humidité, était encore toute emmêlée. Il lui rendit son sourire avant de prendre la parole à son tour

« Merci à toi surtout. Je me suis bien amusé également... même si j'avoue, je me serai bien passé du gage avec Imayoshi. Non ? On ne peut définitivement pas revenir dessus pour négocier ? »

Un nouveau rire se fit entendre alors que Satsuki se décala pour lui permettre de marcher de nouveau. Ce que c'était pénible ces béquilles à la noix ! Définitivement, il ne s'en encombrerait pas ce soir ! Hors de question de passer la soirée à sautiller à cloche pieds ! Il se contenterai de suivre à la lettre les recommandations de Satsuki concernant la prise du traitement anti-douleur. Cela devrait suffire amplement.

Après encore quelques minutes de marche durant lesquelles les deux lycéesn gardaient un silence agréable, ils arrivèrent à la maison des Izuki. Cette dernière n'avait pas changé à quelques détails prêts : la gouttière arrachée avait été redressée et le volet qui manquait de tomber avait été délogé de son emplacement en attente prévisionnelle de réparation. Qui s'était occupé de faire ça ? Aya n'aurait pas prit le risque de se hisser sur un escarbot pour retirer le volet. Elle n'était pas très à l'aise dés que ses pieds quittaient la terre ferme et elle n'aurait pas autorisé Mai à se mettre en danger. Peut être qu'un chaleureux voisin était venu prêter main forte ? Shun se mordilla la lèvre inférieure de façon nerveuse. Ça aurait du être à lui de faire ça... après tout, n’était il pas l’homme de la maison ?

Un soupira avant d'entrer à l'intérieur de la demeure. Cette dernière était relativement calme. Ses deux sœurs et sa mère étaient visiblement absentes. Ce n'était pas plus mal pour le bien être de Satsuki qui ne paraissait pas très à l'air en présence d'Aya.... il fallait dire que cette dernière avait tout pour attirer l'antipathie des gens.

Shun se déchaussa et enfila une paire de patins tandis que Satsuki en faisait de même. Il lui sourit avant de tendre la main dans sa direction

« Je peux reprendre le sac ? Je vais vider les affaires humides sinon ça risque de moisir. Est ce que tu as besoin de quelque chose ? Je n'ai pas pensé à mettre une brosse dans le sac mais tu dois avoir envie de démêler tes cheveux avant qu'ils ne sèchent non ? »


En disant cette phrase il venait de penser à quelque chose. Il lui semblait qu'Aya, dont la chevelure d’ébène était longue ( sans pour autant égaliser celle de Satsuki ) utilisait une sorte de spray pour les démêler. Izuki aimait bien passer derrière elle à la salle de bain car le produit en question laissait une agréable odeur de noix de coco.

« Attends j'ai un truc qui devrait t'aider je pense ! Viens !»

Il lui fit un clin d’œil avant de se diriger vers l'étage. Il monta les escaliers et prit la direction de la salle de bain où il vida les deux sacs. Il prit soin d'étendre les vêtements comme il le put sur un étendoir puis il se tourna en direction des étagères qui débordaient de différents produits cosmétiques. Vivre avec trois filles avaient certain inconvénient et celui que Shun mettait en tête de liste était le fait qu'elles accaparaient bien trop souvent et trop longtemps la salle de bain ! Ses affaires à lui ne tenaient que sur un petit coin de l’étagère supérieure là où les flacons, maquillage et tubes de crème diverses monopolisaient tout le reste de l'espace disponible ! Il ne parlait même pas de la course que cela était le matin, quand tout le monde devait se préparer avant d'aller en cours. Il n'était pas rare que des disputes éclatent quand Shun estimait que ses deux sœurs prenaient bien trop de temps pour se préparer ne lui laissant pas le temps de faire correctement sa propre toilette.

Le regard de Shun glissait sur les différents emballages présents devant lui. Il mit quelques secondes avant de repérer ce qu'il cherchait. Il tendit la main pour se saisir du spray démêlant et de la large brosse à cheveux. Il se dirigea vers la chambre d'ami qui était celle de Satsuki et dans laquelle il retrouva la demoiselle

« Tiens, regarde, Aya utilise ça pour démêler les cheveux, il paraît que c'est efficace ! »

Izuki prit une petite mine gênée avant de se frotter la nuque, légèrement mal à l'aise

« Je suis le seul garçon parmi trois filles.... A force je m'y connais un peu en cosmétique et maquillage... Haha... Avant que Mai ne coupe ses cheveux, elle me demandait souvent de les lui coiffer parce qu'Aya refusait »

Il éclata d'un rire nerveux avant de s’asseoir sur le rebord du lit. Y avait-il une honte a avoir d'avouer ce genre de détail ? Après tout, ils étaient frère et sœur.... Dans quasiment toutes les familles mixtes les garçons s'adonnaient à des activités réservées aux filles comme par exemple le fait de jouer à la poupée avec leurs petites sœurs.... Et inversement, les filles se plaisaient souvent à jouer aux petits soldats où au super héros avec leur frère. Non ?

« Qui sait, je devrai peut être faire coiffeur dans la vie ! Ou mieux ! Je devrais bosser dans un okiya à Kyoto ! »

Shun posa la brosse et le spray sur le lit. Il lui aurait volontiers proposé de l'aider dans sa difficile tache de déménager mais d'expérience, il savait que certaines filles ne supportaient pas que l'on touche trop à leur chevelure. Satsuki n'avait jamais rien dis jusqu’à présent quand Shun se plaisait à passer ses doigts dedans mais quand même ! Et puis définitivement, cela aurait fait trop étrange ! Au mieux elle se serait posé de grave question sur l'orientation sexuelle du garçon de Seirin un poil trop efféminé... Et au pire elle aurait été imaginé des choses étranges comme une attirance qu'il aurait pu avoir pour elle...

Aussi, il se contenta de resta assis sur le rebord du lit et de la regarder faire. La brosse passait difficilement dans la chevelure complètement emmêlée. Ça allait lui prendre des très longues minutes pour obtenir un lissage parfait.

« Tu veux que j'aille préparer du thé ou quelque chose ? »

Obnubilé par ce qu'elle était en train de faire, il ne lâchait pas ses longues mèches roses du regard

« Ha oui ! Et j'ai quelque chose pour toi aussi ! Ne bouge pas, je reviens tout de suite d'accord ? »

Shun quitta la pièce pour se rendre au rez de chaussé jusqu'à dans la chambre qu'utilisait autrefois sa grand mère. Il fit coulisser le fusuma derrière lequel se trouvait la penderie et l'ancienne garde robe de sa grand mère. Une bonne vingtaines de longues boites étaient empilées les unes sur les autres et Izuki les ouvra une à une avec précaution. Il prit la quatrième qui contenait ce qu’il cherchait. Son sourire s'élargit alors qu'il sortit la boite, plus lourde qu'il ne le pensait, de l’armoire. Il prit soin de refermer la porte avant de se rendre à l'étage avec son chargement précieux bien en mains.

« Interdiction de refuser ou d'émettre une quelconque objection ! »

Shun posa la boite sur le lit, juste en face de Satsuki. Il leva doucement le couvercle pour découvrir un yukata en soie d'un bleu nuit magnifique. Le décors parsemés de petites pétales roses donnait à l'ensemble un coté intemporel qui pouvait parfaitement convenir à une jeune fille comme à une femme plus âgée. La large ceinture qui constituait le obi était d'un joli jaune constatant avec l'ensemble et se mariant parfaitement avec le tout. Des cordelettes blanches et roses rappelaient les motifs du tissus tout comme les accessoires à cheveux qui était posés sur une petite pochette dans le coin supérieur de la boite

« Il était à ma grand-mère. Comme je te l'ai dit, ma famille est très à cheval sur les traditions... Je suis certain qu'il sera à ta taille. J'espère que les couleurs te plaise. Qu'en penses tu ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   13.08.15 19:38

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



« Merci à toi surtout. Je me suis bien amusé également... même si j'avoue, je me serai bien passé du gage avec Imayoshi. Non ? On ne peut définitivement pas revenir dessus pour négocier ? »

C'était tellement prévisible ! Mais non, Satsuki ne changerait pas son gage. Le brun avait perdu, tant pis pour lui, tant mieux pour elle. Oh, Imayoshi n'était pas aussi démoniaque qu'on le disait ! … Presque mais pas à ce point là. Enfin, elle espérait …
Non, tout t'irait bien, très bien !
Se contentant d'un sourire pour Shun, la rose s'engouffra dans la maison, la trouvant fortement silencieuse. Aya avait du partir pour la bibliothèque et Mai … sans doute partie en vadrouille. A vrai dire, ça allait à Satsuki qui avait vraiment du mal à se sentir à l'aise avec la présence de l'aînée. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de la considérer comme une intruse forcée et un point noir dans l’existence de son petit frère mais quand même. Elle n'était pas une succube qui aimait ravir tous les cœurs des adolescents à sa portée pour le plaisir de les jeter ensuite.

Ce n'était pas la même sensation que dans sa propre maison mais elle se sentait bien ici aussi. La maison était comme vivante, malgré le peu de personnes dedans. Chargée de souvenirs, de bons moments, une personne ultra sensible pourrait encore entendre des rires d'enfants qui courraient partout en jouant. Mais Satsuki n'avait pas ce don, elle ne pouvait même pas concevoir que c'était possible.

Suivant son geste, elle lui tendit son sac et hocha de la tête. Ses cheveux étaient déjà lourds à cause de leur poids naturel mais emmêlés ainsi, la charge était encore plus gênante. Elle ne pouvait pas passer ses doigts dedans sans s'y retrouver coincée. Comme c'était gênant.

« Attends j'ai un truc qui devrait t'aider je pense ! Viens !»

D'abord un peu surprise, Satsuki finit par lui emboîter le pas et le suivit dans l'escalier. Voyant qu'il allait d'abord vider les sacs des affaires trempées comme les serviettes, Satsuki tourna dans la chambre d'ami qu'on lui avait attribué.
S'allongeant doucement sur le lit, elle roula sur son ventre et étira ses jambes. Il y avait longtemps qu'elles n'avaient pas été autant obligées de nager et de courir ses mollets et ses cuisses la tirait un peu. Elle soupira longuement pour lâcher tout l'air contenu dans ses poumons et se releva à genoux.

Glissant hors du lit, la lycéenne fit quelques pas et s'arrêta devant la fenêtre qu'elle ouvrit un peu. Le coude sur le rebord et la joue dans sa main, elle regardait quelques oiseaux qui semblaient jouer sur une branche pas loin. Ils étaient assez mignons pour des volatiles.

« Tiens, regarde, Aya utilise ça pour démêler les cheveux, il paraît que c'est efficace ! »

Satsuki referma la fenêtre et se rapprocha du garçon, regardant curieusement ce qu'il tenait dans sa main. Le spray indiquait qu'il pouvait démêler tous les nœuds possibles, ce qui arrangeait fortement la rose.

« Je suis le seul garçon parmi trois filles.... A force je m'y connais un peu en cosmétique et maquillage... Haha... Avant que Mai ne coupe ses cheveux, elle me demandait souvent de les lui coiffer parce qu'Aya refusait »

Oui, ça ne devait pas être simple tous les jours pour lui, coincée entre toutes ces filles. Elle regarda le spray qu'il tenait, le regarda s'asseoir puis encore le spray.

« Tu es sûr que je peux ? Je présume que ça appartient à ta soeur »

Satsuki ne voulait pas risquer de déclencher encore un combat contre Aya. De mémoire, toutes les filles portant ce prénom avaient un caractère difficile, une tendance à s'énerver sans qu'on sache la raison et un problème avec leurs frères. Shun trouverait peut-être en Midorin, la personne capable de comprendre ce qu'il vivait. Allez, prochain fois où il réclamait un gage, elle lui sortirait un truc comme quoi il devait inviter le grand vert. Le Tsundere n'était pas de tout repas mais carrément moins tordu que le brun de Tôo.

« Qui sait, je devrai peut être faire coiffeur dans la vie ! Ou mieux ! Je devrais bosser dans un okiya à Kyoto ! »

« Tu devrais probablement proposer tes services à la famille de ton Capitaine. Son père est barbier, il me semble … »

Comment elle savait ça ? C'était son secret ~ Elle savait beaucoup chose, vraiment beaucoup de chose sur Seirin. Des choses comme le fait que Koganei est une sœur, Hyuga un frère … Elle savait aussi que le terrible Capitaine de Seirin avait peur des fantômes ! Le responsable serait d'ailleurs le garçon tout près d'elle.
Les réseaux féminins étaient très divertissants ~ Et riches en informations.

Satsuki s'assit près de Shun et fit glisser ses longues mèches par dessus son épaule. Passant le spray dessus, elle attrapa la brosse et entreprit de démêler tout ça. Les nœuds étaient si serrés, tellement collés par le chlore de la piscine qu'il était difficile pour elle de passer la brosse. Elle se surprit même à se faire un peu mal, elle qui n'était pas pourtant une chochotte capillaire.

A la mention d'un thé, elle allait accepter avec plaisir quand une autre priorité fit surface. Reposant la brosse sur le lit, la rose se tourna vers lui.

« Va plutôt mettre de la crème sur ton genou »

« Ha oui ! Et j'ai quelque chose pour toi aussi ! Ne bouge pas, je reviens tout de suite d'accord ? »


« Hé ? Shun-kun, ton genou ! »

La lycéenne soupira en voyant bien qu'il était déjà partit. Quel courant d'air franchement ! Il avait déjà oublié ce que lui avait dit le médecin ?! Vraiment inconscient.

En attendant qu'il revienne, Satsuki décida de s'attaquer à ses cheveux, mèches par mèches. Ce n'était vraiment pas aisé, elle se faisait surtout mal. Finalement, elle reposa la brosse et abandonna pour l'instant.

« Interdiction de refuser ou d'émettre une quelconque objection ! »

Ça commençait bien … Haussant un sourcil rose, l'adolescente regarda la grande boîte près d'elle ? Qu'était-il allé chercher ?!
Quand il l'ouvrit, Satsuki resta muette. Le yukata qui se dévoilait à ses yeux était magnifique. Aussi beau que celui de sa propre grand-mère. Leurs genres différents n'étaient pas comparables, ils étaient aussi magnifiques l'un que l'autre. Le vêtement était plié soigneusement, témoin que la personne prenait un soin quasiment religieux de cette étoffe.

« Il était à ma grand-mère. Comme je te l'ai dit, ma famille est très à cheval sur les traditions... Je suis certain qu'il sera à ta taille. J'espère que les couleurs te plaise. Qu'en penses tu ? »


La fille laissa sa main doucement caresser le tissu bleu. Il était doux, lisse, quasiment neuf. La grand-mère du brun avait vraiment un amour inconditionnel pour ses yukatas pour qu'il soit en si bon état.
Ses yeux framboises refusant de lâcher le contenu de la boîte, elle ouvrit néanmoins la bouche pour répondre à Shun qui devait attendre depuis un moment.

« Il est magnifique. Ta grand-mère devait en être vraiment très fière »

Ramenant sa main près d'elle, Satsuki leva enfin ses yeux, posant une question un peu stupide mais elle voulait juste être sûre :


« C'est pour moi ? Pour ce soir ? »

S'imaginer dans un si beau yukata … Elle se sentait digne d'une Princesse ! La plus jolie pour aller au bal, ce serait elle et la fierté qui découlait de ce sentiment lui étouffait la poitrine de joie. L'immense honneur que lui faisait Shun en lui permettant de mettre un héritage si cher à sa famille … Elle en était toute chose inexplicablement.

Le garçon avait bien précisé qu'elle ne pouvait rien dire contre ça. Et à vrai dire, Satsuki ne voulait pas refuser, elle voulait le porter ! Mais à l'idée de le tacher ou de s'accrocher quelque part … elle en était malade. De potentiellement ruiné cette petite merveille …

« Je … suis très touchée ! Sincèrement ! »

Elle le fixa dans les yeux, espérant qu'il comprenne à quel point ses remerciements étaient bien plus que ça. Caressant à nouveau le tissu, elle ne s'empêcha pas de sourire de plaisir.
Cependant, Satsuki se redressa un peu et alla doucement enlacer Shun. Ses petites mains s'accrochèrent dans son dos et elle cala son visage dans son cou.

« Merci infiniment de me laisser le porter »

Elle resta un peu comme ça et se recula. Elle referma la boîte pour mettre le Yukata en sécurité et tâta ses cheveux.

« Est-ce que ça t'ennuie si je prend une douche ? Ils sont vraiment emmêlés, je pense que les mouiller à l'eau chaude m'aidera un peu ... »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   15.08.15 15:57

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •



Grandir dans une maison et être le seul garçon avait des avantages comme des inconvénients. Parmi les avantages, Shun devait avouer qu'avoir cette place privilégiée faisait de lui le petit « chouchou » de la famille. Surprotégé par une grande sœur un peu trop autoritaire mais qui, dans le fond, ne pensait qu'à son propre bien. Choyé par une petite sœur qui se souciait beaucoup de ne pas le décevoir et de faire le nécessaire pour plaire à « nii-san »... Aimé par une mère qui ne souhaitait par que son jeune adolescent endosse trop tôt et trop vite le costume d'homme de la famille encore bien trop grand pour les frêles épaules d'un Shun toujours lycéen.

Du coup, Shun ne pouvait en aucun cas nier aimer sa famille. Bien au contraire. Il se sentait bien dans cet espace familial, dans ce cocon qui était le sien. Il comprenait que certains adolescents rebelles puissent vouloir s’échapper de leur famille ou se mettre en porte-à-faux avec leurs parents. Pour sa part, Shun avait tout du frère et du garçon modèle. Ha.... Évidement qu'il arrivait que des petites prises de becs éclatent. La preuve en avait été donnée pas plus tard que dans l’après midi où Aya l'avait magistralement giflé. Avec sa mère aussi il lui arrivait de ne pas être d'accord et de monter dans sa chambre précipitamment pour faire claquer la porte coulissante en signe de protestation. Mais ces événements restaient relativement occasionnels et ne passaient qu'au second plan de l'ambiance familiale qui régnait dans la maison, au grand soulagement de tout le monde !

Assis sur le rebord du lit de la chambre d'ami, Shun regardait Sat-chan galérer avec sa longue chevelure d'un rose pastel envoûtant. Ses cheveux devaient être précieux pour elle. C'est lourd, ça s’emmêle, ça demande un entretien régulier des plus prenants. Nul doute qu'elle devait y tenir beaucoup pour réussir à subir et supporter les désagréments du quotidien que cela entraînait.

« Tu devrais probablement proposer tes services à la famille de ton Capitaine. Son père est barbier, il me semble … »

Shun rit un peu. Comment savait-elle cela ? Bah... C'était Satsuki Momoi ! La mine d'information vivante de Tôô ! Rien de plus facile que de connaître les situations familiales des garçons des équipes adverses. Shun se demandait même ce qu'elle avait réussi à glaner comme information sur lui et son entourage... Mais à bien y réfléchir, il n'avait pas trop envie de savoir et préférait laisser planer le doute et faire comme si elle ne connaissait rien de sa vie. Il se plaisait à croire qu'il pouvait lui même se dévoiler à elle.... Et si elle avait déjà eut des infos sur lui, elle n'en avait rien laissé filtrer jusqu’alors. Elle avait même semblé surprise d'apprendre qu'il avait perdu son père. Peut être était elle davantage renseignée sur le capitaine Hyuga que sur le vice capitaine Izuki.

« Ouep... Barbier ! Il a une boutique dans un quartier pas trop éloigné d'ici. »

L'idée de prêter à Satsuki un yukata ayant appartenu à feu sa grand-mère se rappela soudain à lui. Il venait d'en oublier complémentent le thé ou la boisson qu'il lui avait proposé et il s'était rué dans la pièce du bas pour récupérer le yukata avec lequel il avait imaginé la belle manager de Tôô.

Ha aucun soucis à avoir quand au fait qu'il était délicat de prêter un vêtement si précieux. Sa grand-mère avait toujours dit que les kimonos n'étaient pas fait pour rester dans leur boite, à l'image des bijoux en or que l'on ne devait jamais garder dans leur écrin. Elle disait qu'il fallait pouvoir les porter, qu'ils n étaient pas que de simples événements mais des habits chargés d'émotions et d'histoire à travers lesquels le passé pouvoir subsister au présent.

Un sourire teinté de mélancolie s'était affiché sur le visage de Shun quand il avait ouvert la boite du Yukata. Celui là même que sa grand mere aimait porter pour les instants familiaux. Il aurait pu compter sur les doigts d'une seule main les rares fois où il avait vu sa mamie vêtue comme le commun des mortels... Une fois, elle avait porté un pantacourt et un t.shirt pour accompagner le reste de la famille au parc d'attraction. Shun l'avait taquiné toute la journée ! C'est fou ce qu'elle paraissait moins autoritaire et stricte quand elle n'avait plus son traditionnel kimono ! Elle paraissait un peu plus.... accessible. Un peu moins rigide …. Un peu plus petite aussi.... Si loin de l'image de la grand-mère sévère qui excellait dans les arts traditionnels comme la cérémonie du thé ou l'ikébana. Shun se souvenait encore qu'elle lui avait dit une fois que son plus grand désarroi était de ne pas avoir réussi à donner le goût de ces arts d'antan à aucun de ses petits enfants.... Ça l'avait marqué et à la fois attristé... à tel point avec ses deux sœurs, ils avaient accepté de jouer le jeu d'une cérémonie du thé des plus conformistes pour faire plaisir à leur grand-mère adorée... Elle avait été particulièrement touchée par ce geste, Aya, Mai et Shun l'avaient bien remarqué.

Mais pour l'heur, le yukata en soie bleue nuit reposait paresseusement dans la boite qui était la sienne. Shun se dépêcha de remonter à l'étage pour le présenter à son ami, faisant fit de ses conseils pour entretenir son genou. Ils s'occuperait de ça juste après, promis juré !

Posant la boite sur le lit, il l'avait ouvert avec un peu d'appréhension, s'attendant à un refus catégorique de Satsuki. Mais cette dernière ne pipa mot et sembla comme subjuguée par le tissus de ce vêtement soigneusement plié.

Elle ne sembla pas réussir à décrocher son regard de la boite et un silence un peu gênant s'installa. Shun craignait avoir fait quelque qu'il ne fallait pas ou bien être allé trop loin en lui proposant cette tenue plus qu'un vulgaire kimono sans âme qui aurait été porté par x personnes et qui serait, à n'en pas douter, de bien moins bonne facture que celui-là.

« C'est pour moi ? Pour ce soir ? »

Shun ne put retenir un rire. Il la regarda tendrement avant de lui répondre

« Non non, c'est pour moi.... Je suis transformiste tu ne savais pas ? »

Il rit de nouveau alors qu'il s'appliqua à ne surtout pas s'imaginer porter ce genre de vêtements

« Bien sure que c'est pour toi ! Pour ce soir.... enfin... si tu acceptes de le porter hein... je ne veux pas te forcer si les couleurs ne te plaisent pas ou si tu n'en as pas envie mais disons que... bah.. ça me ferait plaisir que tu acceptes »

« Je … suis très touchée ! Sincèrement ! »


Satsuki avait enfin relevé la tête du Kimono pour le regarder. Elle avait ancré son regard framboise à celui anthracite de Shun dont le visage venait de prendre une teinte écarlate. Il était troublé de la regarder ainsi dans les yeux et d'y lire toute la reconnaissance et la joie qu'elle ressentait à l'idée de porter cette tenue. Izuki déglutit péniblement, légèrement mal à l'aise et à la fois heureux de réussir à lui faire si plaisir.

Il avait presque l'impression que Satsuki était retombée en enfance. Un peu comme une petite fille à qui l'on proposait de mettre une robe de princesse digne des plus grands contes ou des plus jolies mariées. Peut-être que ce genre de yukata, très ouvragé, était comme une sorte de rêve de petite fille pour Satsuki ? Il n'en savait rien mais ne faisait que supposer

« Je... euh.. »

Comme si cela n'était pas suffisant, Satsuki venait de se lever et de le prendre dans ses bras pour une étreinte affectueuse. Il sentait ses bras autour de son torse, sa tête contre son épaule et son visage si près de ses cheveux encore humides qui dégageaient une odeur de chlore bien éloignée du parfum de cerise qu'il les leur connaissait. Il avait l'impression que son cœur venait de louper un battement alors qu'elle murmurait au creux de son oreilles quelques mots supplémentaire pour le remercier. Il prit une petite inspiration et répondit à l'étreinte en passant ses bras autour d'elle avant une timidité maladroite. Il bredouilla quelques mots à la limite de la compréhension avant de déposer un doux baiser dans ses cheveux

« Je.. oui.. rien.. c'est pas grand chose... »


L'éteinte dura un moment avant durant lequel le garçon de Seirin laissa sa tête reposer contre la sienne. L'humidité de ses cheveux était agréable contre sa joue rendue brûlante par l'émotion.

Elle finit par se reculer et lui sourit avant de demander l'autorisation de prendre une douche. Il n'allait évidemment pas lui refuser ça ! Il se contenta de lui faire un petit signe de tête et de lui indiquer qu'il pouvait utiliser la salle de bain de l'étage ou du rez de chaussé en fonction de son envie. L'une comme l'autre était pratique mais seule celle du niveau inférieur était équipée qu'un bain. Celle de l’étage, quant à elle, possédait une douche et faisait davantage office de salle de bain secondaire pour optimiser le temps de préparation les matins et les soirs tout en évitant les bouchons créés par les filles Izuki devant leur miroir....

« Pas de soucis.... je.. je vais m'occuper de mon genoux en attendant d'accord... ha et.. tu veux bien me donner le numéro de téléphone de ton capitaine ? Comme ça je m'occupe de le contacter pour le fameux gage.... »

Gêné il se passa la main dans les cheveux

« Plus vite fait et plus vite débarrassé ! »

Il attendit que la jeune fille veuille bien lui fournir le numéro en question et il l'enregistra dans le répertoire de son propre téléphone. Si un jour on lui avait dit qu'il aurait en sa possession le téléphone de Shouichi Imayoshi..... Shun aurait probablement trouvé la personne disant cela comme étant la plus drôle de l'univers !! Comme quoi...

Il laissa Satsuki vaquer à sa douche et au démêlage de ses cheveux avant de prendre le chemin de sa propre chambre située juste à coté. Shun se laissa tomber sur le lit avec un soupire, essayant de reprendre le contrôle de ses émotions. Il s'empara du tube de crème qui reposait sur le bord de son bureau avant de s'en appliquer une quantité généreuse sur son genou blessé. Une grimace déforma son visage alors qu’il appuyait sur l’articulation douloureuse sous la pression de ses doigts. Heureusement que Satsuki n'était pas là, elle lui aurait passé un savon monumental ( et mérité ).

Une fois ses soins réalisés, il alla se laver les mains et se rendit à la cuisine pour préparer le thé. Faire les idiots dans l'eau lui avait donné faim et malgré la gaufre goulûment engloutie, son estomac semblait vouloir se rappeler à lui. Il posa le thé ( aux fruits rouges bien sure ) sur le plateau ainsi que du sucre et les tasses d'eau bouillante. Il ouvrit les placards en quêtes de cochonneries à manger et s'empara d'un paquet d'Oréo au thé matcha. C'était les préférés de sa mère, son pécher mignon, et il y en avait toujours plusieurs boites à la maison ! Shun lui, préférait les traditionnels chocolat et crème de lait mais il semblerait que les gourmandes logeant ici avaient déjà fait une razzia dessus...

Les bras chargés, il alla retourner dans sa chambre et posa le tout sur son bureau. Il ouvrit le paquet et prit un biscuit dans la bouche avant d'ouvrir une boite métallique pour en extirper ses lunettes qu'il posa sur le bout de son nez. Il gardait le biscuit bien serré entre ses dents, ne le croquant pas immédiatement. Il s'empara de son pc portable qu'il alluma avant de s'allonger à plat ventre sur son lit. Satsuki allait probablement en avoir pour un long moment, il allait donc tuer un peu le temps en bidouillant sur internet comme il le faisait souvent.

Confortablement installé, le pc ouvert devant lui et son oreiller sous son torse pour être bien calé, Shun croqua enfin dans son gâteau appétissant. Il démarra le lecteur du pc pour mettre un peu de musique de fond et attrapa son téléphone afin de composer un message bref et explicatif à Imayoshi.... Il espérait vraiment que ce dernier allait l'envoyer balader ! Comme ça il serait débarrassé du gage et ça ne serait pas de sa faute ! On ne pourrait pas dire que Seirin s'est débiné ! Mais la petite sonnerie mélodieuse de son téléphone lui indiqua un sms recu …. Tss... Imayoshi avait répondu et acceptait la proposition de passait du temps ensemble....

« Fais chier... »


Shun remonta ses lunettes glissants sur son nez et s'empara d'un nouveau gâteau dans lequel il croqua rageusement. Il continua d'échanger quelques sms avec le capitaine rival, écoutant avec surprise sa proposition de visite d'un musée dont il ne souhaitait pas lui communiquer plus de détail.

Shun était en train de pianoter sur son clavier à la recherche de toutes les expos de la ville de Tokyo dans l'idée d'obtenir des infos sur ce qui l'attendait. Il voulait savoir à quelle sauce il allait être croqué par le redoutable capitaine perfide. Mais rien... nada... que dale... il fallait dire que si c'était une toute petite expo dans une salle des fêtes de quartier, la probabilité de trouver des infos dessus était quasiment nulle...

« Sure que c'est un truc tordu.... »

Shun soupira. Il espérait que dans la salle de bain tout se passe bien pour la précieuse invité de la maison. Il espérait qu'elle trouve tout ce dont elle avait besoin et qu'elle pourrait démêler sa crinière pleine de nœuds. Ça ne devait pas être la première fois qu'elle avait ça de toute facon... mais quand même sait-on jamais ! Si elle devait les couper ( pour une raison x ou y ) Shun serait sans doute tout aussi choqué qu'elle ! Aussi il priait pour que cela n'arrive pas...

Et puis, elle était dans une salle de bain, aucune raison que cela ne se passe pas bien et si c'était le cas, il lui suffisait d'appeler pour que Shun rapplique dans la seconde.... Toutefois, la perfective de se retrouver dans la même salle de bain qu'une Satsuki dont il ignorait l'état de nudité.... ola... non... Il espérait que tout se passe bien pour elle ! Qu'il puisse rester là, avec son pc, sa musique et ses gâteaux qu'il venait encore de piocher pour croquer dedans avec nervosité.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   16.08.15 18:08

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



Que s'imaginerait Mamizuki si elle voyait ses précieux yukatas portés par une jeune fille inconnue ? Peut-être qu'elle aurait préféré que ses petites filles en soient les seules propriétaires et les seules à pouvoir les mettre ? Du moins, c'était comme ça que pensait la grand mère de Satsuki. Cette femme trop bercée dans son ancien temps, gardant jalousement ses trésors pour elle et refusant qu'un inconnu puisse s'en approcher. Elle avait déjà fait comprendre à la rose que ses kimonos et yukatas finiraient par lui revenir à son décès. Sa collection n'avait rien à envier à celle de la famille Izuki, bien que feu Mamizaki semblait avoir ces belles parures pour le plaisir tandis que la vieille peau qui survivait à tout s'en servait pour défiler avec l'arrogance d'un paon. Forcément, étant la fille unique d'une fille unique, tous les biens devraient lui revenir. Et Ciel, ce n'était pas forcément un cadeau !

La famille de la manager ne roulait pas sur l'or, c'était certain. Ils vivaient agréablement sans se demander comment finir le mois. Ils vivaient dans une maison modeste qui leur offrait tout le confort nécessaire. Et le seul héritage qui allait découdre de cette famille serait une collection de kimonos et quelques tableaux de maître. Et encore, Satsuki n'allait peut-être pas avoir la possibilité de toucher un jour aux kimonos et yukatas familiaux : comme disait sa grand-mère « Tu es jolie et un poil intelligente mais tu ne sais rien faire des tâches d'une femme ». Elle n'allait pas donner ses précieux biens à une gamine qui ne savait même pas faire la cuisine, vous imaginez le désastre que cela serait ?!

« Non non, c'est pour moi.... Je suis transformiste tu ne savais pas ? Bien sure que c'est pour toi ! Pour ce soir.... enfin... si tu acceptes de le porter hein... je ne veux pas te forcer si les couleurs ne te plaisent pas ou si tu n'en as pas envie mais disons que... bah.. ça me ferait plaisir que tu acceptes »

L'image de Shun dans le yukata plié entre eux s'imposa à son esprit et elle ne s'empêcha pas de pouffer un peu. Il n'avait pas vraiment le physique pour se faire passer pour une fille, contrairement à d'autres. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs.

Elle l'entendit bafouiller quelques mots et ses bras se nouèrent contre son dos. Comme à son habitude, le garçon déposa un baiser contre ses cheveux, un geste qui était vite devenu naturel pour lui apparemment. Satsuki enviait un peu Mai d'avoir un grand frère aussi tendre. Sa condition de fille unique lui sauta pleinement aux yeux et elle se rendit vite compte qu'elle se sentait seule parfois. Ah mais elle avait Aomine, c'était un substitut de petit frère. Un petit frère en pleine crise d'adolescence et un peu difficile à gérer … Mah, tout le monde n'avait de la chance.

Shun rougissait-il ? Probablement, le jeune homme qu'il était et la jolie demoiselle que la manager de Tôo représentaient, ainsi l'un contre l'autre, enlacés … Beaucoup trop tendancieux, leur rapprochement avait quelque chose d'anormal et d'inexpliqué. Un simple orage avait tout changé si vite ! Aurait-elle réagit de la même façon si elle s'était retrouvé avec un autre garçon ? Satsuki n'en savait rien, le brun avait ce petit quelque chose qui la faisait se sentir protégée, rassurée et si calme.

« Pas de soucis.... je.. je vais m'occuper de mon genoux en attendant d'accord... ha et.. tu veux bien me donner le numéro de téléphone de ton capitaine ? Comme ça je m'occupe de le contacter pour le fameux gage.... »

La rose se fendit d'un sourire amusé. Il avait tout sauf l'air heureux de ce gage, qui lui resterait probablement comme la pire chose vécue dans toute son existence. Un moment dont il se rappellerait avec exactitude, quand il serait tout ridé, entouré de ses petits-enfants. Imayoshi avait ce don, celui de garder une place précise dans la mémoire des gens, une place qu'il entretenait avec des souvenirs à sa sauce. Un sourire sadique, des yeux qui s'ouvrent légèrement, une parole de serpent, un rire qui déclenchait la chair de poule … Presque un art.

« Plus vite fait et plus vite débarrassé ! »

« Ne dis pas ça ~ Tu vas voir, il va être charmant ! »

A sa sauce par contre, mais personne ne pouvait juger les actions de ce sadique, pas même Satsuki. Si prévoir ce qu'il ferait sur un terrain était à sa portée, agir sur ses actions dans la grande ville de Tokyo était difficile. Pas impossible mais il fallait connaître l'animal sur le bout des doigts et le troisième année aimait ce mystère qui flottait autour de lui.

« Qui sait, ce sera peut-être lui qui réclamera un baiser ! Ou un simple bisou sur la joue, je ne suis pas difficile ! »

Elle lui un clin d’œil et quitta le lit pour attraper ses affaires afin de prendre sa douche. Quittant la chambre pour la salle de bain juste à côté, Satsuki posa ses affaires sur le rebord du lavabo et commença à se déshabiller. Fouillant un petit peu les différents placards, elle mit la main sur une grande serviette encore pliée. La disposant de façon à pouvoir directement mettre la main dessus après sa douche, la rose ouvrit la porte de la cabine et alluma l'eau chaude. Son poignet en guise de thermomètre, elle attendit un peu que l'eau chaude lui convienne et s'immergea sous le jet.

Les bras tendus, elle étira son pauvre dos avec un petit bruit de gorge satisfait et massa son crâne. Souvent, elle se disait qu'elle ferait bien mieux de se couper les cheveux, d'arrêter net tout ce temps perdu à en prendre soin. Que des cheveux plus courts seraient plus simple à entretenir et qu'elle resterait tout aussi jolie. Mais une autre partie d'elle adorait cette longue chevelure à la couleur des pétales de cerisiers. Ne plus voir Shun jouer avec ses mèches … Kise avait même dit un jour qu'elle avait de très beaux cheveux ! Et venant du magnifique mannequin, comprenez que c'était un argument de poids ! Une raison suffisante à ne pas se saisir de la première paire de ciseaux venue et à tout couper. Un petit carré par exemple ! Légèrement plongeant ! Non ?

Faisant d'abord le plus simple, Satsuki versa une dose de gel douche dans sa main et se savonna consciencieusement. Pas question de dégager cette odeur de chlore une fois dans le magnifique yukata bleu. Elle se rinça et sortit la main de la cabine de façon à attraper un peigne en plastique. Profitant du fait que les nœuds se ramollissaient avec la chaleur de l'eau, la manager passait le peigne très lentement, trouvant déjà beaucoup plus facile l'action consistant à les démêler. Il allait lui falloir quand même encore beaucoup de temps. Aussi, elle éteignit l'eau pour l'instant.

Quand le peigne arrivait péniblement au bout de la longue mèche, quelques fils roses suivaient le mouvement. Déjà que Satsuki perdait souvent ses cheveux, là, elle allait finir chauve … Après avoir totalement démêlée la partie droite de sa tête, soit huit minutes et vingt-sept secondes précisément plus tard, une crampe au poignet la força à arrêter un peu. Décidant de faire une petite pause, son regarde framboise tomba sur son ventre. Plus aussi plat qu'avant, elle avait beaucoup grignoté ces derniers temps. Il fallait impérativement que la manager se remette un peu au sport ! Quelques abdominaux et une alimentation plus seine devraient aller. Elle tenait à sa silhouette quand même !

Soupirant un peu, elle ralluma l'eau de façon à mouiller encore ses cheveux et l'éteignit aussi vite pour s'attaquer aux restes des nœuds. Il fallut en tout vingt minutes pour que ses cheveux soient aussi lisses qu'avant. Satsuki attrapa le shampoing et s'activa à chasser les derniers résidus de chlore présents. Elle se rinça avec précaution, enleva les quelques cheveux roses qui traînaient dans la douche et sortit de la cabine. La lycéenne s'enroula dans la serviette qu'elle avait préparé plus tôt et chercha un sèche-cheveux des yeux. Avec autant de filles dans la maison, il y en avait forcément un. Bingo !

La lycéenne entama un petit air de musique et laissa le peigne et le soufflee chaud faire leur travail. Pour ça aussi, il fallut du temps mais finalement, ses longues mèches étaient parfaitement sèches. A partir de là, elle entama la conception d'un chignon, laissant sa nuque totalement à l'air. Contente d'avoir retrouvé un aspect normal, elle sautilla gaiement jusqu'à la chambre d'amis. Toujours dans sa serviette que le garçon vivant ici ne tombe pas sur elle en train de déambuler en sous-vêtements. Un minimum de savoir vivre !

Arrivée dans la chambre, elle retira la serviette et l'installa devant la fenêtre, sur le rebord, qu'elle puisse sécher un peu. A genoux sur le lit, elle retira le couvercle de la boîte et chercha les accessoires. Satsuki trouvait plus simple de se coiffer avant d'enfiler le yukata ou le kimono. C'était tellement dur suivant la longueur des manches parfois. En ouvrant la pochette, la rose découvrit une pique à chignon et un peigne à planter. Ces deux accessoires étaient tout aussi magnifiques l'un que l'autre ! La rose se remit debout et attrapa le yukata pour le regarder entièrement. Elle allait vraiment être une princesse ce soir.

Satsuki enfila les grandes manches et chercha la petite ceinture en coton pour nouer une première fois le yukata. Elle remonta le tout de façon à ce que le bas atteigne ses chevilles et rabattit les côtés comme on lui avait enseigné. Elle attrapa la toute petite ceinture et noua son yukata afin de rabattre l’excédent de tissu pour cacher ce premier nœud. Une fois la première inspection terminée, elle chaussa sa paire de chaussons et quitta la chambre pour aller toquer à celle de Shun. Elle attendit sa réponse et ouvrit la porte.

« Des lunettes, hein … Tu vas faire de la concurrence à Midorin et à Imayoshi-san ~ »

Certaines personnes craquaient totalement pour les lunettes, Satsuki n'en faisait pas tout un fantasme par contre. Elle s'approcha un peu, tournoya et demanda :

« Alors, première impression ? Je suis la plus jolie pour aller au bal ? »

Elle vola un gâteau qu'elle avait sous le nez et croqua un petit bout. Elle n'avait pas pu s'empêcher de l'essayer de suite et le fit savoir à son ami.

« Je me sens comme une Princesse »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   27.08.15 13:53

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •




« Qui sait, ce sera peut-être lui qui réclamera un baiser ! Ou un simple bisou sur la joue, je ne suis pas difficile ! »

Décidément, Satsuki avait un sens de l'humour qu'Izuki lui découvrait à l'instant ! Ou peut être était ce son influence ? C'est à force de traîner avec lui qu'elle commençait, elle aussi, à faire des blagues plus que douteuses ? Parce qu'imaginer qu'Imayoshi en personne allait lui donner un baiser.... même sur la joue.... non non non ! Le comble de l'horreur !

Ha Shun Izuki, voilà ce que c'est que de vouloir raconter des mensonges à Satsuki pour préserver un rêve que tu voulais garder secret. Maintenant Satsuki s'imaginer que ce baiser onirique avait réellement été rêvé....

Pour l'heure, la demoiselle s'était éclipsée dans la salle de bain pour faire sa toilette et la rude tache du démêlage de sa longue crinière rose. Le garçon de Seirin ne pouvait qu'imaginer la lourde corvée que cela allait être de défaire tous les nœuds. Il entendait souvent Aya râler quand cette dernière passait la brosse dans la longue chevelure toute aussi emmêlée que devait l’être celle de Satsuki. Les nœuds, c'était d'ailleurs une des raisons principales qui avaient poussé Mai à couper ses cheveux. Jusqu’à il y à un an, cette dernière arborait une chevelure longue et lisse identique à celle de son aînée.

Shun, lui était resté allongé sur son lit. La boite de gâteau à portée de main et ses lunettes posées sur l’arrête de son nez. Il s'était confortablement calé à plat ventre sur son lit et pianotait un peu sur son pc. Il n'était pas du genre accro aux écrans comme pouvait l’être certains jeunes de son âge mais il ne se passait pas une journée sans qu'il aille jeter un coup d’œil rapide sur son compte Facebook ou sur le site internet de la ligue de basket à la recherche des derniers scores des matchs joués. Un petit rituel reposant qui lui permettait souvent de décompresser avant d'attaquer ses devoirs du soir.

Son portable émit une petite vibration lui signalant la réception d'un message dont l'expéditeur devait être Imayoshi. Shun ouvrit son appareil et le regarda avant de sourire. Ha, ce n'était pas le capitaine de Tôô, halleluia ! Il s'agissait d'un message rassurant de Koganei qui lui expliquait que tout allait bien et qui s’excusait de l'avoir laisser s’inquiéter. Shun prit quelques secondes pour y répondre alors que Satsuki faisait son entrée dans sa chambre après avoir prit soin de frapper à la porte par politesse.

A peine la jolie manager entrée dans la pièce que Shun sentit une vive coloration rouge s'emparer de tout son visage et de son cou. Son cœur sembla rater un battement alors qu'il regardait la belle demoiselle vêtue du yukata qui appartenait jadis à sa grand-mère. Jamais le kimono n'avait parut aussi bien porté. Il épousait parfaitement les formes de la jeune fille et Shun dut se pincer les lèvres alors que son regard remontait tout le long de la silhouette de son amie.

« Des lunettes, hein … Tu vas faire de la concurrence à Midorin et à Imayoshi-san ~ »


Oups ! Le meneur de Seirin en avait oublié qu'il portait sa paire de lunettes sur le nez. Il papillonna légèrement des yeux et tendit sa main pour voler un Oreo au thé match sans sa boite. Non pas qu'il avait réellement faim. C'était davantage pour se donner contenance et essayer de reprendre le contrôle de ses émotions et de son esprit.

Il croqua dans le biscuit alors que Satsuki en faisait de même. D'un geste désinvolte il remonta les lunettes sur le nez et se racla un peu la gorge avant de lui répondre

« euh... oui. Enfin pas tout le temps. Juste quand j'ai les yeux fatigués. Souvent le soir... ou pour regarder la télé... tu vois, ce genre de chose... »


Et il était vrai qu'à la piscine dans l'eau fortement chlorée, les yeux fragiles de Shun avaient de quoi avoir été sollicités. Il l'avait senti quand ces derniers s'étaient mit à le picoter désagréablement. Rien de douloureux. Juste une petite gêne à laquelle il était habitué depuis le temps. Ça lui arrivait généralement à la suite des matchs à répétition, quand il devait faire preuve d'un sens de l'observation plus aiguisé qu'à son habitude.

Shun tendit la main sur le coté et il clapa le dessus de son ordinateur avant de le fermer. Non pas qu'il regardait quelque chose de confidentiel, bien au contraire. Il était en train de surfer sur la page Facebook de Seirin et les bêtises que les garçons se racontaient ne tenaient en rien du secret.

Satsuki s'approcha de lui et se mit à tourner sur elle même afin de lui monter le yukata plus en détail. Shun ne put s’empêcher de déglutir plus difficilement. Il se mit debout et s'approcha de quelques pas

« Tu es magnifique..... vraiment...... Et il n'y aura personne de plus belle que toi ce soir... »

Mon dieu ce que c'était gênant de dire ce genre de choses. Est ce qu'elle allait s'imaginer que c'était une piètre tentative de séduction ? N’empêche, Shun avait raison. Personne ne serait plus splendide que Satsuki durant la soirée organisée. Le Yukata lui allait merveilleusement bien. Il semblait taillé pour elle. Sans parler de ses cheveux qu'elle allait sans doute attacher et relever dans une coiffure stylée qui lui donnerait encore plus de charme. Shun ne serait pas dire pourquoi mais il appréciait voir la nuque des filles quand leur cheveux étaient attachés. Et paradoxalement il aimait aussi glisser ses mains dans les mèches soyeuses de Satsuki....

« Je me sens comme une Princesse »

Shun ne put s’empêcher de rire alors qu'il prit la ceinture de obi que Satsuki tenait dans les mains. Cette dernière avait déjà commencé à attacher le premier ruban qui maintenait le kimono mais le gros nœud ornemental qui faisait toute la beauté du dos du yukata ne pouvait être fait que par une personne extérieure.

Il aurait été plus facile d'utiliser un nœud de obi déjà tout prêt comme beaucoup de jeunes filles en utilisaient de nos jours. Mais de l'avis de la grand mère de Shun, cela n'était qu'un sacrilège ! Et puis on voyait immédiatement le coté faux et préfabriqué du nœud qui paraissait bien trop parfait pour avoir été noué à la main. Shun pourtant, aurait été satisfait que ses sœurs portent ce genre de chose... il en avait d'ailleurs fait une fois la remarque à sa grand mère qui lui avait répondu du tac au tac qu'elle 'avait pas perdu des heures entières de son temps à lui apprendre à nouer un obi pour aller acheter un vulgaire préfabriqué stupide et inutile.... Voila... ça au moins ça avait été dit...

Shun frotta ses mains l’une contre l'autre pour être certain qu'aucune miette de biscuit était encore posées sur sa peau. Il fit ensuite passer le large morceau de tissus de soie dans les tons jaunes autour de la taille de Satsuki avant de passer derrière elle. La longue chevelure encore libre de la demoiselle allait l’embêter, aussi il décala ses cheveux qu'il fit reposer sur son épaule droite

« Tu peux les retenir s'il te plaît ? »

Shun ajusta la ceinture bien haute, juste en dessous de la poitrine et commença à serrer une première fois pour ne pas que le tissus se mette à glisser dans le courant de la soirée

« Tu me dis si je serre de trop d'accord ? »

Il attendit son accord pour pouvoir poursuivre la construction du nœud. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas eut l'occasion d'en faire un comme celui là mais il se féliciter intérieurement de remarquer qu'il n'avait pas perdu son savoir faire. Sa grand mère avait beau lui répéter que c'était comme le vélo, que ça ne n'oubliait pas, Shun émettait quelques réticences sur ce point.

Le tissus émettait un petit bruit de frottement lorsqu'Izuki tirait dessus pour constituer les larges boucles qui feraient office de nœud musubi. Il termina à attacher l'obi correctement, en dissimulant les pans restant derrière la ceinture qui était serrée juste comme il fallait. Une fois son devoir accompli, il recula de quelques pas et sourit en regardant le nœud qu'il venait de réaliser. Ce dernier était assez haute, bien droit, le coté gauche symétrique au coté droit... Shun pouvait être satisfait de lui même si le nœud n'était pas parfait à cent pourcent. Mais comme disait Mamizuki, ce sont ses petits défauts qui font tout le charme d'une femme....

« Voila.... Maintenant on dirait une vraie princesse ! »

Shun prit sa main et la tira un peu vers lui pour forcer Satsuki à le suivre. Il la fit sortir de sa chambre pour traverser le petit palier et entrer dans la chambre légèrement à gauche dont il fit coulisser la porte. C'était la chambre d'Aya. Cette dernière étant absente, Shun ne voyait pas quel mal il y avait à entraîner Satsuki dans la pièce afin qu'elle puisse se regarder dans le long psyché que possédait sa sœur aînée.

Il installa son amie si magnifiquement parée devant le miroir avant de se décaler sur le coté pour qu'elle puisse se regarder en entier dans la glace. Il n'y avait rien a redire, Satsuki était tout simplement sublime ainsi vêtue.

« Tu es tellement mignonne que je ne vais pas oser te laisser sortir de la maison.... »


Shun baissa le regard en prenant conscience que les mots venaient de lui échapper. Jaloux ? Oui... un peu... Et chanceux ! Terriblement chanceux de pouvoir aller à une soirée accompagnée d'une fille si ravissante que Satsuki.... Mais le revers de la médaille serait qu'il n'allait pas être le seul à se retourner sur la belle manager vêtue de son Yukata d'apparat.... Et l'idée que d'autres garçons au regard bavant d'envie puisse se retourner sur elle ne lui plaisait pas... mais alors... pas du tout....






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   04.09.15 22:47

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



De ce qu'elle savait, certaines filles trouvaient les « Megane » comme elles se plaisaient à appeler ce type de garçon, irrésistible. Comme si ce simple accessoire, certes indispensable pour certains, rajoutait un petit quelque chose, un charme indéniable. Des quelques garçons qu'elle connaissait, Midorima et Imayoshi pour citer les principaux, Satsuki les avaient toujours connu avec ce verre cerclé par la monture noire. Et elle n'était pas plus spécialement attirée par ce type de garçon. Ils étaient comme les autres à ses yeux.

Mais si elle prenait une photo de Shun à cet instant et l'envoyer sur quelques réseaux sociaux, toute une flopée de demoiselles seraient déjà en admiration devant cette fine paire de lunettes. Le brun devait avoir les yeux souvent fatigués, la rose n'était pas vraiment étonnée à vrai dire. Il n'avait pas l'air gêné qu'elle ait découvert ça, plus en train de reprendre ses émotions. Quoi, elle était si jolie que ça ? C'était très flatteur, la manager de Tôo en rougirait presque ~

« Euh... oui. Enfin pas tout le temps. Juste quand j'ai les yeux fatigués. Souvent le soir... ou pour regarder la télé... tu vois, ce genre de chose... »

Satsuki hocha un peu la tête. Elle voyait parfaitement ce que le meneur de Seirin voulait dire. Avec ce genre d'yeux, le pauvre garçon devait souvent être sujet à de terribles migraines. Sans doute que l'ami exubérant de Midorima, Takao si elle se rappelait bien, devait vivre le même problème. La lycéenne était heureuse de ne pas avoir des yeux aussi fragiles, elle n'avait rien contre les lunettes mais il fallait bien avouer que ça la dérangerait au quotidien. Elle serait plus lentilles par exemple. Certes, c'était plus précieux, plus pénible mais rien qu'à l'idée d'être gênée par la monture de ses verres … Non, ce serait définitivement des lentilles !

Le compliment du garçon la toucha de plein fouet. Le visage un peu baissé et les rouges légèrement rosies, elle ne parvenait plus à garder son regard dans le sien. Honnêtement, il y avait bien longtemps qu'on ne lui avait pas dit ça. Évidemment, il y avait toujours quelques garçons pour le lui dire mais c'était dit sur un tel ton que Satsuki avait l'impression d'être un morceau de viande. C'était blessant, humiliant parfois et ça la désespérait un peu du comportement des garçons. Certes, ils n'étaient pas tous comme ça mais il y avait tant de mauvais individus que c'était difficile de ne pas avoir peur des réactions d'une personne bien plus forte physiquement et de deux têtes de plus qu'elle.

La rose lui donna l'obi et se tourna. Si Shun était content de pouvoir lui nouer, elle pouvait bien l'autoriser à le faire. Elle n'y arrivera pas toute seule et ne savait pas comment faire en plus. Alors autant profiter de la main d'oeuvre.

Suivant sa demande, la rose posa une main sur ses cheveux, empêchant les quelques mèches de revenir à leur place d'origine. Le tissu pour l'obi se glissa sous sa poitrine tandis que Shun commençait à tirer pour former les premiers nœuds.

« Tu me dis si je serre de trop d'accord ? »

« C'est bon »

C'était juste le temps que la lycéenne s'y habitue à nouveau. A part pour les fêtes traditionnelles, elle portait des vêtement normaux donc se retrouver avec l'imposant obi lui demandait un petit temps d'adaptation.

Satsuki attendit sagement que le garçon finisse son travail. Bien droite et les cheveux toujours sur son épaule, elle avait hâte de se voir. Et surtout de voir ce gigantesque nœud que Shun semblait maîtriser à merveille. Elle prenait son mal en patience, le plus stoïquement possible afin de ne pas le gêner.

« Voila.... Maintenant on dirait une vraie princesse ! »

Satsuki s'avança un peu mais sa main fut capturée par celle du brun qui sortait de la chambre. L'emmenait-il vers un miroir ? Celui de la salle de bain pouvait convenir mais la rose ne nierait pas avoir envie de se regarder de la tête aux pieds.

Il ouvrit une porte de ce qui semblait être une chambre. D'abord curieuse, Satsuki se montra un peu réticente en observant cet intérieur bien trop mature. C'était la chambre d'Aya, n'est-ce pas ? La manager n'avait pas à entrer ici. Nul doute que la brune piquerait une grosse colère si elle apprenait qu'elle était entrée ici. Et la plus jeune pouvait le comprendre.

« Shun-kun … Je ne devrais pas venir ici … Le miroir de la salle de bain me va parfaitement ! »

Pourtant, le brun l'arrêta devant son propre reflet. Elle soupira et décida de se regarder avant de sortir d'ici vite fait. Le yukata couvrait ses chevilles tandis que le tissu moulait son corps à partir de ses hanches. Fait tout à fait étrange, l'obi ne mettait pas autant sa poitrine en valeur que la fille l'avait d'abord imaginé. Et ça lui convenait parfaitement. Satsuki se tourna un peu afin d'observer son dos, le menton sur son épaule gauche.

Le nœud était juste parfait. Tout simplement magnifique. La rose ne s'y connaissait pas assez pour déceler les possibles faux plis ou soucis de symétrie mais c'était bien assez comme ça. Elle s'observa de tout son saoul, savourant la douce fierté de se régaler de sa propre image.

« Tu es tellement mignonne que je ne vais pas oser te laisser sortir de la maison.... »

« Serais-tu jaloux ? Shun-kun ne veut pas que d'autres garçons me regardent ? ~ »

Elle se tourna vers lui et le remercia d'un baiser sur la joue. Bien, comment allait-elle finir de se coiffer ? Un chignon serait véritablement le plus simple et le plus adapté. Le temps qu'elle le fasse, Shun allait avoir le temps de se préparer également.

« Tu es vraiment très doué ! Je suis très impressionnée ! Je vais te laisser te préparer … J'ai encore un chignon à faire »

Toute joyeuse, la demoiselle quitta la chambre de l'aînée des Izuki et repartit vers celle où le brun l'avait installé et récupéra le peigne et la pique à chignon présents dans la boîte. Elle n'allait pas pouvoir mettre les deux … La lycéenne commença par reformer un chignon bien serré qui ne devrait pas se défaire de la soirée. Elle y plaça d'abord le peigne avant de l'enlever et d'essayer avec la pique sur laquelle pendait une petite clochette et des faux pétales de cerisiers. Oui, la deuxième option était mieux. Ne touchant plus à sa coiffure, Satsuki quitta sa chambre et descendit l'escalier. Il fallait qu'elle s'habitue à marcher avec ce yukata.

Toujours en attendant que son ami aux yeux d'aigle finisse de se faire beau, la manager de Tôo repartit vers le salon et plus précisément vers une photo en particulier. Celle où le jeune homme n'était qu'un enfant, près de son père. Elle trouvait cette photo vraiment belle.

« Tellement mignon »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   08.09.15 9:31

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •




La chambre d'Aya Izuki.....

Shun n'avait pas réellement réfléchi quand il avait tiré sa jeune amie par la main pour l'introduire dans la chambre de sa sœur aîné. Il n'y avait que dans cette pièce que l'on trouvait un miroir de plein pied dans lequel il était possible de se contempler en entier. Aussi, il n'était pas rare que Mai aille de temps à autre dans la chambre de son aînée lorsqu'elle voulait s'assurer que sa tenue était parfaite. Izuki, lui, se contentait très bien du demi miroir de la salle de bain. Il ne ressentait pas le besoin de se pavaner devant une glace pour s'assurer de sa tenue vestimentaire. Oh ! Il n'était pas du genre à ne porter aucun intérêt à sa tenue non plus ! Bien sure qu'il aimait être relativement bien habillé et, avec un peu de prétention, il pensait y arriver pas trop mal.... Il n'avait pas trop de mérite cela dit....

S'il y avait bien quelque chose que Shun appréciait, c'était les virés shoopings en famille ! Le gigantesque centre commercial de la Tour 109 de Shibuya était un endroit où les Izuki se rendaient de temps en temps ensemble. Faire les boutiques avec ses deux sœurs et leur mère, s’arrêter dans un restaurant pour déjeuner le midi ensemble.... Bien que l'activité soit relativement féminine, Shun ne pouvait nier aimait ça ! Les moments tous les quatre étaient bien trop rares.... Et puis, pour une raison qu'il n'avait jamais trop compris, Aya et Mai paraissaient aimer faire les magasins avec lui. Non seulement parce qu'il portait les parquets... mais aussi parce qu'elles se plaisaient à le conseiller sur telle coupe de jeans, tel sweat qui irait bien avec, telle ceinture, telle chaussures..... Si des fois leurs conseils n'étaient pas du tout du goût du garçon, il devait avouer que souvent, elles arrivaient à lui dégoter des vêtements vraiment classes et sympas qui viendraient compléter son armoire. Ça devait être un truc typiquement féminin ça ! Il y avait l'intuition féminine et le débusquage de fringue dans les boutiques en période de soldes !

La chambre d'Aya était décorée simplement. Le papier rose vintage qui colorait les murs était la seule petite touche de fantaisie que l'on pouvait trouver. Sur son bureau s'entassait de façon ordonnée des piles de livres épais sur l'histoire du pays et du monde. Shun savait qu'elle préparait actuellement un exposé sur la place de l'armement atomique dans la diplomatie entre les pays.... Tout un programme !

Un lit deux places recouvert de quelques coussins donnait à la chambre un petit aspect cosy plutôt lénifiant. Un vieil ours en peluche râpeux et borgne avait été posé sur la couette. Vestige d'une enfance innocente qui n'avait plus rien à voire avec le caractère d'Aya maintenant. Étrange d'ailleurs qu'elle s'encombre toujours de ce vieil ourson partiellement rapiécé.

Parmi les chambres des trois enfants, c'était celle-ci qui était la plus ordonnée. Mai était une jeune fille studieuse qui prenait soin de ses affaires mais il n'était pas rare qu'elle laisse traîner ses jeux, manga ou vêtements dans un coin de sa chambre. Quant à Shun.... Son bureau pourrait parfois prendre des allures de bric-à-brac surtout quand il avait la flemme de tout ordonner ! Des magasines de basket s'amoncelaient sur le sol au pied de son lit et son armoire était loin d’être rangée à la perfection.

« Shun-kun … Je ne devrais pas venir ici … Le miroir de la salle de bain me va parfaitement ! »


Shun ne lui lâcha pas la main et se tourna vers elle pour lui sourire. Il remonta ses lunettes qui glissaient sur son nez et la tira un peu plus

« Il y en a pour cinq minutes et elle n'est pas là ! »

Il la laissa se contempler dans le miroir. Quelle bonne idée de lui prêter ce kimono si particulier. Il lui allait à merveille ! La ceinture épaisse soulignait sa taille et donnait à sa poitrine un volume un peu plus diminué. Effet d'optique uniquement. Le gros nœud jaune qui était dans son dos accentuait la cambrure de ses reins et la ligne parfaite de son corps..... Elle était belle. Tout simplement belle... Comment ne pas rougir en la regardant ? Comment ne pas être émerveillé par cette jeune fille si resplendissante.

Les mots étaient sortis de la bouche de Shun sans qu'il en prenne vraiment conscience. Il avait pensé à voix haute et il se maudissait mentalement pour n'avoir pas réussir à retenir ses quelques paroles qui attirèrent l'attention de Satsuki. Évidemment... elle avait tout entendu...

« Serais-tu jaloux ? Shun-kun ne veut pas que d'autres garçons me regardent ? ~ »

Le visage de Shun prit une teinte rouge framboise. Il se passa la main dans les cheveux avant de les fourrer dans les poches arrière de son jeans, ne sachant pas trop quoi faire d'autre. Il tentait vainement de se donner une certaine contenance pour répondre à cette question gênante.

« Un.... un peu oui..... »

Il tourna la tête sur le coté, bien décidé d'éviter son regard autant que possible.

« C'est que.... euh... comme ça....Si jolie....je... j'aurai aimé que tu sois... rien qu'à moi... »

Pas sur que cette phrase lui plaise ! Satsuki n'était pas une chose ! Elle n'était pas une possessivité et Shun le savait parfaitement. Ce n'était d’ailleurs pas réellement dans ce sens qu'il avait prononcé ces quelques mots. Il voulait simplement lui dire qu'il aurait apprécier passer la soirée rien qu'avec elle. Tous les deux quoi.... sans personne pour graviter autour. Euh.... limite.... c'était encore pire dit ainsi...

Il eut du mal à déglutir et il fut ravi quand elle reprit la parole pour changer de sujet.

« Tu es vraiment très doué ! Je suis très impressionnée ! Je vais te laisser te préparer … J'ai encore un chignon à faire »

Excellente idée !!! Une douche ! Voila ce qui lui fallait ! Sa peau sentait encore l'odeur du chlore de la piscine et s'il avait laissé Satsuki se préparer soigneusement en premier, il était tant aussi pour lui de le faire s'il ne voulait pas se mettre en retard.

Il déposa donc un petit baiser sur sa joue avant de quitter la chambre d'Aya pour aller dans la sienne. Il fit coulisser la porte de son armoire et se saisie d'une boite rangée tout en bas de cette dernière, recouverte par son sac de sport qu'il avait balancé dessus sans trop de soin. Il posa la boite sur le lit avant de se diriger ensuite vers la salle de bain de l'étage. Inutile de prendre celle du rez de chaussé. Une simple douche rapide ferait l'affaire ! Il se déshabilla et se glissa dessous avant d'ouvrir l'eau à température bien chaude. C'était agréable et il comptait en profiter un peu......


88888888888888888888888888888888


Elle avança jusqu'à la maison et elle s’apprêtait à mettre la clé dans la serrure pour déverrouiller la porte quand elle s’aperçut que cette dernière était déjà ouverte. Mai était peut être revenue de son escapade avec ses deux meilleures amies. Ou bien c'était Shun qui était de retour avec …. elle.

Elle entra dans le hall d'entrée sans un mot et avisa les paires de chaussures disposées avec soin à l'endroit prévu à cet effet. Il s'agissait donc bien de son petit frère et de son étrange copine.

Copine.... A quelle blague ! Elle était d'un autre lycée ! Celui la même qui avait évincé le club de Shun lors de la précédente compétition de basket. Ce même lycée qui avait causé la défaite de Seirin et la tristesse de son frère. Ha il avait beau prendre sur lui et se la jouer gros dur baraqué mais Aya n'était pas dupe ! Elle savait parfaitement que Shun avait du mal à digérer cette lourde défaite. Comment pouvait-il en être différemment. Il bossait comme un malade ! Les cours, le basket ! Il fallait voir les journées que ça lui faisait. Il rentrait tard, bien trop tard, de ses entraînements le soir. Il ne mangeait pas quelque fois et allait directement se doucher pour enchaîner avec ses devoirs. La lumière qui filtrait sous l'embrasure de sa porte était allumée jusqu'à plus de minuit certains jours... Comment pouvait-il suivre le rythme ? Et tous ses efforts pour quoi ? Pour qu'un lycée leur mette une raclée sur le parquet....

Shun était trop stupide ! Comment pouvait-il faire ami ami avec cette fille ! Et puis à quoi ça rimait tout ça ? Super ! Génial ! Ils allaient passer les vacances ensembles et puis quoi ? A la rentrée chacun reprendrait sa vie d'avant comme s'il ne s'était rien passé, se bagarrant sur le parquet comme s'ils n'avaient jamais été amis ? Alors autant s'épargner du temps perdu inutilement ! Qu'elle rentre chez elle et qu'elle laisse son frère tranquille !

Aya retira ses ballerines et elle posa son trousseau de clefs dans le vide poche situé sur un petit meuble à l'entrée. Elle avait besoin d'un bon thé.

Elle se dirigea vers la cuisine en passant par le salon. Elle pouvait entendre le bruit de la douche qui coulait à l'étage. C'était Shun... ou Elle.... Peu importe.

Elle sortit une tasse et mit de l'eau à bouillir dans un bouillir. Elle n'allait pas s'amuser à sortir le servir à thé et la théière en fonte. Limite elle aurait put mettre de l'eau dans sa tasse et passer le tout au micro-onde.

Aya soupira. Et si son frère venait à tomber amoureux de Satsuki Momoi.... Ca serait la merd... embêtant. Elle ne savait pas trop ce qu'il pourrait lui trouver. Oui elle était jolie. Oui elle avait des beaux cheveux. Une belle paire de seins bien plus opulents que la sienne.... Et ?

De tout façon la question ne se posait pas. Si de fil en aiguille Shun et Satsuki venaient à se mettre ensembles, il n'y aurait pas d'autre choix pour Aya que de l'accepter. Ne serait-ce que pour faire le bonheur de son petit frère. Parce qu'elle l'aimait, son frère. Elle était prête à faire tout et n'importe quoi pour le rendre heureux et pour ne plus le voir aussi triste qu’après la mort de leur père.... De tous, il était sans doute celui qui en avait le plus souffert....

La bouilloire émit un petit sifflement et Aya versa l'eau dans la tasse qui était la tienne. Elle se contenta de déposer un vulgaire petit sachet de thé à l'intérieur pour qu'il puisse infuser. Si sa grand mère serait là, elle lui taperait sur le bout des doigts en répétant encore et encore que le thé en sachet n'avait rien d'un vrai thé ! Pas grave ! Ils étaient très bon quand même !

« Tellement mignon »

L'attention de Aya fut attirée et elle se tourna vers le salon en tenant sa tasse dans sa main. Satsuki Momoi, magnifiquement vêtue d'un yukata, était penchée en avant. Elle semblait regarder la photo de Shun et de leur père qui était dans un cadre sur le guéridon. Oui... Shun était mignon sur cette photo. Il souriait, il était heureux...

Aya baissa un instant les yeux sur la tasse. Elle avait giflé Shun et l'arrivait pas a se pardonner ce geste de colère qu'elle avait eut. Et puis... Pourquoi Satsuki la mettait tellement hors d'elle. Elle n'avait rien fait pour le moment. Rien qui soit répréhensible tout du moins.... Mais Aya l'avait condamné avant même d'avoir prit le temps de la connaître un peu.

L’aîné des Izuki fit quelque pas dans la pièce et posa la tasse sur la table basse, signalant enfin sa présence à la jeune fille. Elle se releva pour faire face à Satsuki alors qu'un détail la frappa soudainement. Le yukata. C'était celui de leur grand mère ! Pourquoi l'avait-elle sur le dos ? Qu'est ce que ça voulait dire.

Un voile d'incompréhension et d'indignation passa dans son regard. Il fallait avouer que le yukata lui allait divinement bien. Le nœud à l’arrière était très joli et Aya n'avait pas besoin d'avoir fait des études supérieures pour en déduire qu'il était l’œuvre de Shun.

Elle aurait aimé dire à Satsuki qu'elle n’avait pas le droit de mettre ces vêtements, que c'était un trésor familial qui appartenait à sa grand mère et qu'en aucun cas une étrangère devait se trouver dedans. Mais Aya ne dit rien. Après tout, si Shun le lui avait fait passer, c'est qu'il y avait une raison... Et il y avait pas mort d'homme non plus... Pas de quoi fouetter un chat... Et puis... Leur grand mère aurait été ravie de voir que ses précieux Yukata ne moisissaient pas dans leur boite,c 'est sans doute ce que Shun avait pensé aussi...

« Tu veux un thé ? J'ai fais bouillir de l'eau.... »

Aya la regarda un instant mais n'attendit pas sa réponse avant de retourner à la cuisine chercher une tasse et la bouilloire. Elle déposa le tout sur la table avant de s’éclipser une nouvelle fois pour revenir avec du sucre et la boite contenant les différents sachets de thés aromatisés.

« Je n'aime pas les thés natures... Je préfères ceux aux fruits.... Prend en si tu veux... »

Aya s’essaya sur un des coussins qui jalonnaient la table. Elle approcha sa tasse de thé et garda ses mains dessus comme pour les réchauffer. Pourtant, le soleil avait tellement frappé que la température était loin d’être fraîche.

« Vous allez à un festival ? Shun est à l'étage ? »


Mon dieu.... Aya n'avait jamais prononcé autant de mots à une personne extérieure de la famille.... Sauf Kiyoshi... mais ça, c'était différent.... Kiyoshi était tellement... tellement tout en fait... Le regard sur sa tasse dans laquelle elle tournait sa cuillère, Aya ne put s’empêcher de rougir légèrement. Quelle idiote d’être tombée amoureuse de Teppei... Un amour à sens unique qui ne verrait jamais le jour. Débile.... C'était si déraisonné.... Si différent de son caractère. Ca ne lui ressemblait pas de s'enticher ainsi de quelqu'un.

Elle prit un morceau de sucre et le suspendit à la surface de son thé. Elle attendait que le petit carré blanc s’imprègne d'eau avant de se désagréger complètement entre ses doigts dont elle lécha doucement les quelques cristaux restant. Petite manie qu'elle avait depuis qu'elle était gamine et qui ne la lâchait pas....

« Il te va bien ce yukata.... Prends en soins.... notre grand-mère y tenait beaucoup »

Aya releva la tête vers la jeune fille aux cheveux rose tendit qu'un minuscule sourire semblait s'afficher sur son visage. Il était peut être temps d'aller de l'avant... D'apprendre à la connaître ou du moins d'essayer de faire de ce séjour le plus agréable possible pour tout le monde. En particulier pour Shun qui aurait été tiraillé entre son amie et sa sœur... Et en aucun cas Aya ne lui souhaitait ça

Aya soupira longuement avant d'ancrer son regard gris anthracite à celui d'un rose sakura de Momoi

« Je pense qu'on va tout reprendre depuis le début.... Je m'appelle Aya Izuki... Enchantée de te connaître... Momoi Satsuki..... »










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   17.09.15 19:56

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



Satsuki n'avait jamais cherché à s'attirer tous les regards. Qu'on lui dise qu'elle était jolie lui faisait certes plaisir, mais elle ne vivait pas dans l'attente de recevoir ce compliment x fois par jour. Et de toutes façons, elle s'en fichait un peu. Elle était jolie pour elle-même, ça lui suffisait amplement. Les goûts de chacun étant uniques, il allait être difficile de plaire à tout le monde.

Mais la façon que Shun avait de lui dire faisait naître cette petite boule chaude dans son estomac. Satsuki était heureuse d'entendre ce beau compliment de sa part. Il était définitivement trop gentil, tellement adorable. Très généreux aussi, une vrai perle. Surtout envers elle, qui n'avait fait que lui attirer du malheur.

Mais malgré les bons côtés du garçon, l'adolescente était persuadée qu'il était aussi inconscient. La laisser entrer dans la chambre de sa sœur aînée, pourtant conscient que les choses en étaient à l'état polaire entre les deux … Ne manquerait plus que la brune débarque comme par magie et les trouve ainsi.

« Il y en a pour cinq minutes et elle n'est pas là ! »

Et justement, ça lui posait un peu problème. Violer ainsi l'intimité de la chambre de la jeune adulte la dérangeait fortement. Satsuki faisait de son mieux pour ignorer les détails anodins qui composaient cette pièce : la couleur des murs, son lit, son bureau … juste pour ne rien retenir, faire comme si elle n'était jamais entré ici.

Ne se concentrer que sur Shun. Elle attendait son avis. Allait-il regretter de lui avoir laisser enfiler ce kimono si cher à son cœur ? Allait-il trouver qu'elle n'était pas du tout convenable dedans ?

Satsuki le regarda timidement, ses yeux framboises cachés derrière ses cils. Elle était si intimidée soudainement. Comme si l'avis du brun était la seule chose qui allait pouvoir lui offrir un rayon de soleil.

« C'est que.... euh... comme ça....Si jolie....je... j'aurai aimé que tu sois... rien qu'à moi... »

La manager se retourna brutalement, commençant à marcher en direction de la porte, prétextant qu'il était temps pour lui de se préparer également. Les joues cramoisies, elle marchait avec vigueur. Quelle idée de sortir une telle chose aussi soudainement !! Elle ne s'était pas du tout préparée à ce genre de réponse.
Et la chaleur dans son ventre n'en avait été que plus forte.

Elle le laissa cependant embrasser sa joue et le regarda disparaître par la porte. Ses répliques étaient si imprévisibles, Satsuki ne savait pas quoi répondre. Elle était incapable de prévoir ce qu'il allait sortir. Comme c'était désagréable.

Pour l'instant, le mieux était de l'attendre de salon. La rose avait déjà un chignon bien convenable, elle vérifierait que tout était dans ordre dans la salle de bain de libre. Soit celle d'en bas.
Mais sa trajectoire fut déviée par la photo de son ami datant d'un passé pas si loin que ça au final. Ce Shun souriant était-il caché dans son grand corps d'étudiant sportif ? Certes, le brun était une personne joyeuse mais il avait l'air si différent sur cette photo … Forcément, perdre un parent devait changer une vie, Satsuki désirait garder ses parents le plus tard possible. S'ils pouvaient être les rares à atteindre les 100 ans, elle serait la fille la plus heureuse du monde.

« Tu veux un thé ? J'ai fais bouillir de l'eau.... »

Satsuki se releva avec un regard très surpris. Pas de voir Aya. De l'entendre s'adresser à elle sans aucune animosité. Désireuse de rétablir les choses, la rose sauta sur l'occasion, et accepta le thé proposé. Quand bien même la brune était déjà repartie dans la cuisine. Lissant le kimono sous ses genoux, la manager s'abaissa jusqu'à tenir sur ses jambes, sagement posée sur un des coussins autour de cette table basse.

« Je n'aime pas les thés natures... Je préfères ceux aux fruits.... Prend en si tu veux... »

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres. Quasiment un point en commun. Bien que la plus jeune ne déteste pas les thés tout simples. Mais elle avait une nette préférence pour celui aux fruits rouges. C'est d'ailleurs un sachet avec ce nom qu'elle attrapa et qu'elle fit glisser dans sa tasse. Elle attendit que la plus grande prenne place pour la remercier.

« Vous allez à un festival ? Shun est à l'étage ? »


« La parc aquatique donnait des tickets à l'une des attractions. C'est une sorte de soirée privée … Shun-kun est en train de prendre une douche »

La sœur n'allait pas trop mal prendre la familiarité qu'elle utilisait envers son petit frère ? Satsuki s'y était habitué, revenir au nom de famille serait un peu difficile maintenant.

Elle souleva un peu le sachet trempée d'eau chaude avant de le replonger dedans. La bonne odeur la faisait déjà soupirer d'aise. Un peu inquiète de dire quelque chose susceptible de déclencher la colère d'Aya, Satsuki ne savait pas quoi dire. Donc le mieux était de garder le silence pour l'instant. Ses mains sagement posées sur ses cuisses, elle regardait la sœur aînée de la famille Izuki. La fratrie se ressemblait tellement … Mais à ses yeux, la demoiselle était très ressemblante à son cadet. Ses mêmes yeux gris, ses cheveux noirs … Mai leur ressemblait aussi mais entre les deux premiers enfants, c'était tellement frappant.

« Il te va bien ce yukata.... Prends en soins.... notre grand-mère y tenait beaucoup »

« Merci … Je promet de faire attention, il est si beau »

Caressant le tissu de sa main gauche, Satsuki attrapa sa tasse et en but une petite gorgée : chaud ! Reposant le contenant vite fait, la rose leva les yeux vers Aya quand elle reprit la parole. Et à sa grande surprise, la brune se présenta, respectueusement. Les yeux ronds, Satsuki garda le silence.

Aya venait de prendre l'initiative de tout reprendre depuis le départ. La rose était énormément heureuse de ça, voyant ainsi l'occasion de discuter correctement avec cette jeune femme. Si la plus jeune allait devoir rester ici quelques jours autant que ce soit dans la bonne humeur. Ou du moins, dans le respect mutuel et la compréhension.

Satsuki choisit d'incliner un peu la tête dans sa direction. Elle choisit de prendre une voix assurée et répondit du mieux possible.

« Je suis également enchantée … Aya-san »

Pas vraiment certaine de la façon d'appeler son aînée, la rose resta dans le simple. Si cela dérangeait la brune, elle n'aurait qu'à lui dire. Satsuki changerait immédiatement.

Incapable de savoir où étais Shun de cette pièce, la manager choisit de poursuivre sur cette gentille lancée.

« Shun-kun m'a appris que tu faisais des études basées sur l'Histoire … J'aime beaucoup ça aussi »

Elle prenait toujours du plaisir à écouter son professeur durant ses cours. Elle prenait des notes sans soucis, appréciant la voix pourtant quasi monotone de l'homme.

« Qu'aimerais-tu faire plus tard ? Je suppose que ce genre d'études peut mener à beaucoup d'emplois »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   21.09.15 8:53

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •




Elle s'était peut être fourvoyée depuis le début, elle avait peut être jugé Satsuki Momoi avec un peu trop de précipitation. Assise en face d'elle, la jeune fille à la longue chevelure rose pastel avait prit soin de bien caler le yukata sous ses genoux avant de s’asseoir avec élégance dans la plus pure des traditions japonaises. Il fallait dire qu'il n'y avait pas trente six façons de se mettre assise avec un de ces kimono si étroits. C'était aussi pour cela que Aya Izuki n'aimait pas ces vêtements, certes magnifiques, mais ô combien inconfortables. Elle n'avait d'ailleurs jamais compris comment leur grand-mère avait fait pour endurer la position assise avec les fesses reposant sur les talons. Ça tirait dans la cuisses, ça donnait des fourmis dans les jambes.... une torture ! A d'un autre coté, elle était admirative face à cette posture qu'arborait toujours sa grand-mère adorée sans jamais se plaindre une seule fois.

Aya prit sa cuillère et elle la tourna doucement dans la tasse de thé fumante. Le petit sachet pyramidal fut sorti de l'eau et elle le posa dans une coupelle prévue à cet effet en prenant soin de ne pas mettre de gouttelettes partout autour.

Ainsi donc Momoi et.... « Shun-kun » allaient à un festival organisé par le centre nautique. Dieu ce que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas mit les pieds là bas. Ça avait sans doute du changer depuis toutes ses années. La dernière fois, si les souvenirs de Aya étaient exacts, c'était encore du temps où leur père était vivant. Ça remontait donc à minimum quatre ans.... Aya s'en souvenait. Il avait fait chaud et elle gardait un excellent souvenir de l'endroit, notamment d'une sorte de pâtisserie où la famille s'était arrêtée le temps d'une collation pour le goûter. Aya se rappelait encore ce qu'elle avait prit : une brioche perdue avec une boule de glace au caramel ! Tout en tournant toujours la cuillère dans son thé, un petit sourire naquis sur son visage en repensant à la douceur sucré de ce dessert délicieux. Peut être qu'un jour elle essayerait de trouver du temps pour y conduire Mai... A l'époque elle était petite et elle ne devait pas bien se souvenir... Shun pourrait venir aussi s'il voulait.... Ça faisait fort longtemps qu'ils ne faisaient plus des choses tous les trois mise à part les boutiques de temps en temps …. Une sortie entre frère et sœurs au parc aquatique ne pourrait que leur être bénéfique...

Shun-kun.... Quelle étrange façon de l'appeler ! Si elle ne se contentait plus du nom de famille cela laissait présager un certain rapprochement entre les deux adolescents.... Aya ne savait pas si elle devait accueillir la nouvelle d'un bon œil ou plutôt avec méfiance et réticence.... Il allait falloir apprendre à faire davantage connaissance avec la jeune fille pour savoir de quel coté allait finir par pencher la balance.


« Shun-kun m'a appris que tu faisais des études basées sur l'Histoire … J'aime beaucoup ça aussi »


Aya acquiesça d'un signe de tête affirmatif. Elle porta la tasse à ses lèvres et se brûla le bout de la langue avec le liquide bien trop chaud. Une petite grimace déforma son visage alors qu'elle reposa la tasse doucement pour ne rien renverser. Il ne manquerait plus que ça....Shun avait été ébouillanté un peu plus tôt et il n'était pas question de renouveler l'expérience sur la pauvre Satsuki.... Aya ne venait-elle pas de faire un effort considérable en se présentant à elle en mettant de coté toute l'animosité qui les avait jadis opposé ?

D'ailleurs, Aya nota que Satsuki paraissait vouloir faire des efforts elle aussi. Le fait qu'elle cherche à engager la conversation en était la preuve. Ou bien était ce juste parce que le silence la dérangeait et qu'elle espérait faire passer le temps plus rapidement en attendant que Shun n'arrive ?

« C'est vrai.... Je suis en seconde année d'étude pour avoir un doctorat d'histoire.... Je suis à la faculté du quartier Ebisu... »

Le regard de Aya retomba sur sa tasse de thé qui n’émettait plus autant de fumée qu'avant. Elle posa ses mains autour du récipient cherchant visiblement à se les réchauffer ou à occuper ses dernières.

Ebisu... Cette université n'était pas la plus quota de Tokyo et Aya n'avait jamais réellement accepté son échec à l'entré de Todai. Dire qu'elle avait échoué qu'à trois petits points près.... Trois points ce n'est rien... Juste une réponses à une question ou un manque de précision dans un exercice.... Trois points c'est pourtant tout un monde lorsque l'on regarde les catégories de classifications des université. Nombreux étaient les entreprises qui ouvraient grands leurs portes aux diplômés de Todai même les plus médiocres alors que les autre étudiants d'université moins huppées avaient des difficultés à se positionner sur le marché du travail. Afin de palier cet échec délicat, Aya s'était fixée l'objectif d'arriver dans les dix meilleurs élèves de sa promotion. Cela lui demandait beaucoup de travail, de temps, d'investissement..... Il était bien rare que la jeune fille prenne un peu de son temps pour sortir le week end avec ses amis ou, à défaut, avec sa famille. Elle préférait rester plongée dans ses bouquins à réviser encore et encore pour se garantir des notes excellentes aux prochains partiels...

Shun et Mai avaient beau lui répéter qu'un jour elle finirait par faire un burning out à force de ne jamais lever le nez du guidon, Aya s'en fichait éperdument. Seul comptait le resultat et pour le moment elle était satisfaite du classement qu'elle avait difficilement réussi à obtenir. Troisième de la promotion, encore mieux que toutes ses espérances mais ce n'était pas une raison pour relacher la pression.

« Qu'aimerais-tu faire plus tard ? Je suppose que ce genre d'études peut mener à beaucoup d'emplois »

Aya se leva. Elle s'éclipsa dans la cuisine dans laquelle elle fouilla pour chercher quelques biscuits. Elle avait faim soudainement. Elle allait ouvrire une boite d'Oréo lorsqu'elle se souvient avoir été acheter des Ichigo Daifuku à la pâtisserie ce matin avec Mai. Elle prit donc l'une d’être elles qu'elle posa sur une assiette. Elle ouvrit le tiroir pour prendre deux petites cuillères propres puis elle rejoignit Satsuki. Elle posa l'assiette entre elles deux et tendit une cuillère dans sa direction dans l'hypothétique cas où elle désirait manger. Elle n'y était pas obligé ! Aya ne se priverait pas d'engloutir la pâtisserie si la jeune fille refusait

« Il y a plein de choses que j'aurai aimé faire.... Professeur d'histoire.... Mais si j'ai le niveau... j'aimerai être conservatrice dans un musée... »

Le muséum d'histoire naturelle de Tokyo était l''endroit de la capitale que Aya préférait. Loin de l'agitation touristique de la tour de Tokyo, loin des quartiers à la mode fréquentés par les jeunes de son âge. Aya aimait ce qui était ancien, ce qui avait une âme, ce qui avait vécu. Elle aimait ce musée et ne se lassait jamais de arpenter ses salles et ses couloirs qu'elle connaissait pourtant par cœur. Si seulement elle avait pu partager son amour du lieu avec les visiteurs... si seulement elle arrivait à leur faire prendre conscience de l'importante de l'Histoire, des ancêtres, de la vie passée.... Il y avait tant de choses qui pouvait être évitées si seulement on prenait le temps de regarder un peu en arrière pour éviter de toujours commettre les mêmes erreurs....

Aya regarda la jeune fille puis elle piqua sa cuillère dans la pâtisserie avant de la porter à ses lèvres. Mon dieu ce que c'était bon ! Et sucré ! Aya adorait tout ce qui était sucré que ce soit en terme d'aliment ou de boisson ! Elle préférait, par exemple, le chocolat chaud au café. Elle prenait toujours son thé avec du sucre et si elle avait un petit creux c'est dans le placard à gâteaux qu'elle irait se servir plutôt que dans le frigo...

« Et toi ? As tu déjà réfléchi à ce que tu désires faire plus tard ? C est sans doute encore un peu tôt.... Shun a rapporté son dossier de choix pour les universités.... Je crois qu'il ne sait pas encore que faire de sa vie après le lycée.... »

Aya la regarda puis soupira. Le cas de son jeune frère l'inquiétait un peu. Il avait choisi des études générales à Seirin mais il allait bien falloir qu'il choisisse une université vers laquelle se spécialiser une fois qu'il aurait son diplôme. Ses facultés pour les maths et matières scientifiques allaient sans doute le pousser à franchir les portes d'une université visant ce domaine mais.... De quel genre précisément, ça, Aya n'en savait rien. Elle ne le voyait pas faire médecine ! Pourquoi pas ingénieur ? Ça serait bien son style ça....

« Sat-chan ? »

La voix de Shun retentit depuis les escaliers et les bruits de pas du garçons indiquèrent il allait bientôt les rejoindre dans le salon. Instinctivement, le visage d'Aya se referma légèrement alors qu'elle fit tomber la cuillère de sa main. Elle n'avait pas revu son frère depuis la malheureuse gifle qu'elle venait de lui administré plus tôt dans la journée.

Honte.... Évidemment qu'elle avait honte d'avoir levé la main sur lui. Évidemment qu'elle avait honte d’être en colère de la sorte....

Lorsque le garçon franchit le pas de sa porte son regard s'écarquilla en se posant sur sa sœur. Il marqua un temps d’arrêt avant de regarder Satsuki avec une pointe d'inquiétude. Sans doute redoutait-il une possible altercation entre elles deux. Vu le tempérament de son aînée, ses craintes étaient parfaitement justifiée.

Shun portait un yukata en toile dans les tons gris clairs qui n'était pas sans rappeler ceux de ses yeux si particuliers. Ses cheveux noirs étaient parfaitement coiffés, il avait même fait l'effort d'essayer de les discipliner un peu plus, calant une mèche rebelle derrière son oreille gauche. Ses yeux n'étaient plus dissimulés par ses lunettes qu'il avait abandonné sur le bureau. La ceinture du yukata était d'un bleu profond qui aurait pu s'apparenter à la couleur des cheveux de Dai-chan... Le nœud avait été accroché de façon succincte, pas évident de faire ça seul même avec un regard d'aigle pour faciliter le nouage dans le dos !

« Aya.... Satsuki et moi sortons ce soir... J'ai prêté le yukata de grand-mère, j'espère que ça ne t’embête pas ? »

L’aînée se leva. Que son frère lui parle ainsi comme si jamais une seule gifle n'avait fusé était déconcertant. Ca la faisait culpabiliser encore davantage en fait. Elle préféra boire son thé plutôt que de répondre et une fois la dernière goûte avalée, elle se leva et débarrassa la table rapidement. Elle quitta le salon avec un petit « je vous souhaite une bonne soirée » avant de monter dans sa chambre.

Le jeune garçon avait été surpris de sa réaction. Il ne fit cependant aucun commentaire avant de sourire à Satsuki qui était toujours aussi ravissante. Il se dirigea vers elle et s'assit en seiza à ses cotés mais lui tournant le dos. Il tourna la tête dans sa direction tout en souriant

« Tu veux bien m'aider à serrer le nœud s'il te plaît ? »


Il lui adressa un nouveau sourire et attendit qu'elle s'affaire pour ne pas que les deux pans du yukata ne glissent de trop. Sentir ses mains dans son dos l'intimidait quelque peu et Shun gardait la tête baissée pour contrôler le rougissement de ses joues

« Satsuki.... Est ce que ça a été avec ma sœur ? Elle ne t'a rien dit de fâcheux ou ne t'as pas trop importuné ? »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   04.10.15 16:38

Tempest of Fireworks & Yukata !
Shun ♥



Satsuki soupira un peu. L'ambiance était un peu pesante et se trouver face à Aya était plutôt difficile. La rose ne savait pas si elle pouvait se montrer naturelle face à la jeune adulte, au risque de provoquer son mécontentement. Elle se sentait prise au piège face aux yeux gris qui ne laisseraient rien passer. C'était pire qu'une inspection. Que devait penser la plus grande ? Aya avait eu l'air de tiquer énormément sur le fait que la manager porte le kimono de feu sa grand-mère, rien ne disait qu'elle allait lui demander de l'enlever. Ce qui provoquerait une nouvelle dispute avec le petit frère. Devait-elle l'enlever d'elle-même alors ? Mais comment l'expliquer à Shun ?

Il faisait bon dans le salon où les deux filles s'étaient installées mais Satsuki était glacée. Figée dans cette position, à la merci du regard impitoyable, les mains collées à ses cuisses. Elle mourrait d'envie de les coller à la tasse chaude afin de se les réchauffer un peu. La délicieuse odeur qui s'en dégageait la tentait vraiment mais les volutes de fumée que l'eau chaude produisait la calma. Inutile de se brûler la langue. Sa grand-mère lui avait toujours répété qu'il était plus convenable d'attendre que le thé refroidisse plutôt que de souffler dessus. Certes, mais quand elle avait vraiment soif ou froid, au diable les convenances. Mais ce n'était pas le cas ici.

La rose retira également le sachet de sa tasse et le déposa près de celui d'Aya, veillant bien à ne pas laisser de gouttes sur la table. Satsuki gigota un peu, ses jambes accusant difficilement la position qu'elle avait jusqu'ici. Elle avait bien envie de les glisser sur les côtés, ne s'asseyant qu'une fesse mais l'étroitesse du yukata ne lui permettrait pas. D'ailleurs, il ne lui permettrait pas grand chose … En espérant que le thé ne lui donnerait pas une envie pressante une fois en dehors de la maison.

« C'est vrai.... Je suis en seconde année d'étude pour avoir un doctorat d'histoire.... Je suis à la faculté du quartier Ebisu... »


Satsuki se doutait bien à la mine de la brune qu'elle n'était pas spécialement ravie d'avoir eu une place dans cette faculté là. Peut-être visait-elle Todai ? Rares étaient ceux qui arrivaient à pousser les portes de la prestigieuse université réputée pour n'accueillir que les meilleurs des meilleurs. La rose ne connaissait que deux personnes pouvant potentiellement s'asseoir sur les bancs réservés aux génies : Akashi sans aucun doute et Midorima, qui avait les capacités et la force de travail nécessaire. Après, il y avait un tas de facultés très biens qui offraient une insertion au monde professionnel parfaitement convenable. Satsuki n'y avait pas encore vraiment pensé mais elle ne visait pas Todai, ça, c'était sûr ! Tokyo regorgeait de bonnes facs qui lui irait.

« Je te souhaite de réussir alors. Tu as l'air d'être vraiment décidé de ce que tu veux faire, tu mérites d'y arriver ! »

Elle écouta les désirs d'Aya concernant ses futurs postes. La brune semblait s'accrocher à ça, c'était admirable. Satsuki n'avait pas encore de rêves d'avenir, rien pour la faire s'accrocher à un but. Pour l'instant, elle désirait uniquement avoir son diplôme à la fin du lycée. Peut-être qu'elle allait rejoindre une fac basique, à la recherche d'un métier à exercer. On lui répétait souvent qu'il fallait qu'elle s'inspire de ses passions et de ses qualités. Mais ça n'aidait pas vraiment. Ah, si la future Momoi Satsuki pouvait lui apparaître en rêves et lui indiquer la voie à suivre, comme ce serait pratique …

« Et toi ? As tu déjà réfléchi à ce que tu désires faire plus tard ? C est sans doute encore un peu tôt.... Shun a rapporté son dossier de choix pour les universités.... Je crois qu'il ne sait pas encore que faire de sa vie après le lycée.... »
 

Elle comprenait le brun pour le coup. Seulement lui, il avait le compte à rebours déjà déclenché. Le temps passait bien trop vite, sans répit, sans laisser le temps de se poser. Une accumulation de secondes et une journée prenait fin. La vie n'est pas longue, elle est justement trop courte. Et dans ce peu de laps de temps, il fallait choisir quelle vie mener justement. Shun n'avait que 17 ans et voilà qu'une vulgaire feuille de papier lui demandait d'inscrire les quelques mots qui dicteraient le reste de sa vie.
Non, Satsuki n'avait pas hâte d'y arriver à ce choix crucial.

« Je ne sais pas … J'ai beau y réfléchir, je suis- ... »

« Sat-chan ? »

En face, Aya s'était tendue si soudainement que la rose craignait un instant qu'elle soit blessée avec quelque chose ou qu'elle était en train de lui faire une attaque cardiaque. Mais l'origine de cette réaction passa la porte avec un regard si surpris que la rose se sentit comme une femme mariée en train de tromper son époux. Heureusement qu'il ne s'agissait que de sa sœur …

Profitant que les deux se « parlaient », Satsuki attrapa sa tasse et but un peu du liquide chaud. C'était très bon, elle adorait tellement ce goût de fruits rouges : fraise, framboise, mûre, cerise … Ça se buvait sans fin !

Aya quitta finalement la pièce, sa tasse encore pleine. La rose était très heureuse de ces quelques minutes où elles avaient pu discuter un peu. C'était une vraie amélioration et la manager espérait que ça puisse se réitérer.
Shun s'installa à ses côtés, lui présentant son dos. La demoiselle reposa sa tasse.

« Tu veux bien m'aider à serrer le nœud s'il te plaît ? »


Elle s'activa donc à empêcher le yukata du garçon de s'ouvrir à sa guise. Même pour un garçon, Shun restait fin. Pour l'avoir suffisamment observé à travers des vidéos et sur les terrains de basket, il n'était pas du tout un adolescent gringalet tout chétif. Il n'aurait jamais les biceps de Kagami et ce n'était pas plus mal.

« Satsuki.... Est ce que ça a été avec ma sœur ? Elle ne t'a rien dit de fâcheux ou ne t'as pas trop importuné ? »

La rose se permit de sourire un peu. Ce court instant seule avec Aya lui avait un peu ouvert les yeux sur le caractère de la demoiselle. Elle n'était pas totalement opposée à la lycéenne et lui avait fait comprendre en engageant la conversations. Les deux filles étaient donc sur la bonne voie.

« Ta sœur m'a fait des propositions très étrange … Elle était perturbée par le fait que je porte ce kimono et m'a fait comprendre qu'elle préférerait que je l'enlève … Mais vu ce que je porte dessous, ça aurait été tellement gênant ... »

Satsuki termina de serrer le nœud dans le dos du garçon et lui donna une petite tape amicale en riant doucement.

« On a un peu discuté toutes les deux. Je pense que ça va aller mieux maintenant. Tu sais … Je pense qu'Aya-chan cherche avant tout à te protéger. Alors fais de ton mieux ! »

Elle se retourna vers la table et rattrapa sa tasse pour la finir lentement. Celle qu'avait commencé à boire la brune refroidissait dans la solitude de l'autre côté.

« J'espère qu'on pourra parler encore … Dommage qu'elle n'ait pas pu finir sa tasse ... »

Les dernières gouttes au fond de la gorge, la lycéenne se releva dans un bruit de tissu et s'excusa.

« Désolée, trop de thé d'un coup … Je ne tiens plus !! »

Elle quitta le salon avec les plus grands pas que lui permettait le yukata. Si tout était bon du côté du garçon, ils allaient pouvoir y aller.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   16.11.15 23:59

...

Tempest of fireworks & yukata
• Feat Satsuki Momoi •




Quand Shun était entré dans le salon c'est un silence de mort qui l'avait accueilli. Il aurait fallut être aveugle ou stupide pour ne pas deviner que les deux filles assises devant la table basse du salon, occupées à siroter un thé fumant venaient de parler de lui. Tout allait dans ce sens et Shun pouvait se targuer d'avoir une observation assez affutée pour ne pas se laisser berner par ce que les deux filles venaient d'échanger. Il se posait simplement la question de savoir sur quel sujet exactement avait pu se lancer leur conversation. Le basket peut-être ? Cela aurait été étonnant. Aya n'était pas le genre de personne à prêter un grand intérêt au sport, même lorsqu'il s'agissait de son frère cadet.

Il regarda sa sœur se lever. Cette dernière avait commencé à manger une pâtisserie que Shun savait être sa préférée. Elle n'avait visiblement pas résisté à la tentation d'un petit encas et il ne la blâmerait certainement pas pour ce petit moment de faiblesse gourmande. Après tout, lui aussi, un peu plus tôt dans la journée ne s'était pas privé d'aller chercher un paquet de biscuit Oreo à grignoter en douce dans sa chambre.

C'est silencieusement que Aya quitta le salon. Elle rejoignit la cuisine pour débarrasser ses affaires avant de passer devant son frère sans un mot, sans un regard. Shun avait, lui aussi, refusé de la regarder, tournant un peu la tête sur le coté pour éviter le regard anthracite de son ainée. Il ne lui en voulait pas pour cette gifle qu'il avait reçu... Il avait juste peur de voir de la rancœur et de la colère dans les iris éteintes de sa grande sœur. Il l'avait peut être déçu d'une façon ou d'une autre. Il l'avait peut être blessé aussi. Le fait qu'il ait prêté ce kimono à Satsuki avait sans doute attisé sa colère également... il en était déçu mais il ne pouvait faire autrement... et puis il ne regrettait rien ! Elle était merveilleusement belle dans ce kimono.... Ce dernier sublimait encore plus la jolie manager si tant est que cela soit possible …


Shun alla se placer juste à coté de son amie. Maintenant qu'ils étaient seuls dans le salon, il osa lui demander son aide pour nouer dans le dos le obi de son kimono. Il aurait pu le faire seul en utilisant un miroir mais il ne voyait pas où était le mal à quémander un petit peu d'aide auprès de la jeune fille.

Il l'écouta parler du fait qu'Aya aurait visiblement laissé sous entendre qu'elle voulait qu'elle enlève le kimono. Mais Shun s'y serait opposé pour les raisons citées un peu plus haut. Elle était magnifique et le tissu du yukata n'était pas fait pour rester enfermé dans une boite en carton dans une armoire. Non, bien au contraire.

« On a un peu discuté toutes les deux. Je pense que ça va aller mieux maintenant. Tu sais... Je pense qu'Aya-chan cherche avant tout à te protéger. Alors fais de ton mieux ! »


Faire de son mieux ?

Elle était bien bonne celle-là ! Pourquoi est ce que ca serait à lui de faire des efforts ? Il ne voyait pas en quoi il avait fait quelque chose de répréhensible et à la façon avec laquelle Sat-chan venait de lui parler il se demandait quelle était l'image qu'Aya avait de lui. Le voyait elle comme un petit frère turbulent et irréfléchi qui passe son temps à faire des bêtises dans l'unique but de la contrarier ? Shun ne pensait pourtant pas être ce genre de personne... Il avait même plutôt l'impression d'être quelqu'un de calme et de posé....

Faire de son mieux....

Voulait elle parler de la relation de Shun et de sa sœur ? Shun et Aya avaient toujours étés en très bon terme même si, il fallait l'avouer, des dissonances et de la distance s'était installées depuis le drame survenu dans la famille Izuki. C'était un peu compliqué.... Aya avait tellement changé en si peu de temps. Shun avait du mal a la reconnaître. Ce n'avait pas été manque de vouloir aller vers elle pour retrouver leur complicité d'avant pourtant mais il fallait se rendre à l'évidence : cette époque était révolue. Morte en même temps que leur pauvre père.... Il fallait tourner la page et construire une nouvelle forme de relation basé sur la personnalité modifiée de chacun.

« J'espère que l'on pourra parler encore.... dommage qu'elle n'ait pas fini sa tasse... »

Le regard de Shun se tourna pour se poser sur la tasse qu'Aya n'avait pas débarrassé. Cette dernière était encore pleine au trois quart du liquide légèrement fumant et coloré d'un brun rosé typique des thés aux fruits rouges. Sat-chn avait terminé de nouer son obi et Shun lui adressa un petit sourire. Il se remit début et se pencha pour débarrasser ce qui restait sur la table basse alors que la jeune fille s'exclama soudainement

« Désolée trop de thé d'un coup.... Je ne tiens plus »

Il la vit filer vers les toilettes alors qu'un petit rire lui échappa. Ha ce que c'était beau un yukata mais ça avait un inconvénient certain : la praticité ! Que ce soit pour les toilettes, pour s’asseoir, pour marcher... tout était soudainement compliqué.

Le jeune garçon se dirigea vers la cuisine où il déposa dans l'évier les restes de vaisselle usagée. Mai n'était toujours pas rentrée et il ne put s’empêcher d'espérer qu'elle aille bien. Il lui enverrait certainement un petit texto un peu plus tard afin de s'en assurer. Sa conscience lui murmurait malgré tout de ne pas avoir à s'en faire pour sa cadette qui devait très probablement se trouver avec ses deux meilleures amies, à savoir les sœurs Takao et Midorima.

Ha elles s'étaient bien trouvées ces trois là ! Pas une dans le tas pour relever l'autre ! Si Shun n'avait eut que peu de contact avec leurs frères, il en avait davantage avec les filles qui venaient régulièrement à la maison pour passer du temps avec Mai. Il était impressionnant de constater à quel point elles ressemblaient à leur ainé ! Midorima, aussi froide et tsundere. Takao, aussi exaltée et fatiguante.... Est ce que Mai lui ressemblait à lui ? Y avait-il des similitudes dans le tempérament de la dernière née de la famille Izuki et de son frère ? Très certainement mais cela était bien moins flagrant que pour les deux autres.

Shun sursauta un peu trop quand il entendit les pas de Satsuki le rejoindre dans la cuisine et le tirer de son introspection. Il lui adressa immédiatement un sourire et lui tendit la main

« Tu es prête ? On peut y aller ? »

Il ne put s’empêcher de rougir un peu à l'idée de penser qu'il allait au restaurant avec Momoi.... Qu'il allait passer la soirée avec elle.... Rien que tous les deux... presque en amoureux.... Son visage vira carrément au carmin d'un vif soutenu alors qu'il l’entrainait dans le hall d'entée. Il retira ses pantoufles pour enfiler ses sandales en bois propres au port du yukata. Il attendit qu'elle en fasse de même puis, sans trop savoir pourquoi, il glissa sa main dans la sienne, entrelaçant leurs doigts simplement.

Quoi qu'il advienne à cette soirée ( s'il advenait quelque chose ) ça serait inoubliable... Il en était certain.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tempest of Fireworks & Yukata [avec Shun ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En attendant que l'orage se termine ! [avec Izuki Shun]
» Fireworks. [LEN]
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-