The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   08.12.15 19:50

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



Satsuki enfila les getas qu'on lui avait passé pour aller de paire avec le kimono de la grand-mère de Shun. Peu habituée à marcher avec ces sandales, la rose trébucha les premiers pas, fermement accrochée au brun. Ses doigts entre les siens, l'adolescente trouva rapidement la manière de faire et se redressa de toute sa hauteur. Pour le coup, le kimono tombait juste à ses chevilles. Quand elle allait marcher, le bas voletterait joliment, donnant un effet de vague à chacun de ses mouvements. Quelle jolie tenue !

Satsuki regarda le meneur à son bras et lui sourit, annonçant que c'était enfin bon. Quelques pas en situation réelle et la lycéenne se rendit compte qu'elle maîtrisait le pas avec geta. Cela dit, le duo n'avançait pas très vite : était-ce à cause d'elle, le brun s'adaptant à son pas ? La rose offrit un sourire d'excuse.

« Désolée, je ne suis pas très rapide … D'habitude, je ne met pas ça ... »

Une simple paire de sandales toutes simples, même des tongs. Pas très gracieux mais tellement plus pratique que les getas. Heureusement, la piscine où avait lieu la fête n'était pas trop loin. La lycéenne se sentait déjà euphorique, elle avait vraiment hâte de passer cette soirée. Avec Shun.

Plus ils avançaient, plus l'ambiance de la fête montait en Satsuki. Aux alentours de la piscine, de jolis lampions rouges éclairaient le chemin à suivre tandis que des oriflammes aux couleurs du ticket d'invitation offert par la maison hantée étaient accrochés aux arbres et autres endroits pratiques.

Enserrant davantage la main de Shun, la rose accéléra un peu. Un vigile scannait les tickets d'entrées avec un sourire très chaleureux. La fille lâcha une seconde la main du garçon pour ouvrir son petit sac et en sortir ledit ticket. Elle le tendit à l'homme qui sortit deux bracelets d'une poche.

« Ça va vous donner droit à des événements particuliers dans le parc. Ne l'abîmez pas et ne l'enlevez pas pour ce soir. Amusez-vous bien ! »

Tendant son poignet droit, la rose regarda le bout de papier rouge aux lettres or « VIP » qui allait lui apporter beaucoup d'amusement ce soir. Attendant que Shun ait pu atteindre l'intérieur du parc aquatique, Satsuki glissa son bras contre le sien.

« Regarde comme c'est beau !! Ils ont vraiment fait vite pour tout décorer !! Aaaaah, regarde, ils vendent des poussins !! »

Entraînant le garçon avec elle, Satsuki s'accroupit devant les paniers en osiers. A l'image des enfants présents autour d'elle, elle tendit ses mains qu'elle posa devant les petites bouilles jaunes qui émettaient des petits bruits vraiment adorables. Comme signe du destin, l'un de ces petits bébés lui sauta dans les mains et Satsuki rapprocha l'animal de son visage.

«Bonjour, toi !! Comme tu es mignon ! Regarde Shun-kun !! »

Toute fière que le poussin ait choisi ses mains pour se poser un bout de temps, la rose souleva un peu ses mains pour montrer le mignon animal au brun. Il était si petit, si doux. Son index glissait dans le duvet jaune avec lenteur, un sourire idiot de gamine placardé sur le visage.

Sans doute que les poussins étaient vendus comme animaux de compagnie. Et autant sous cette forme là, ils étaient adorables, autant en devenant des poules ou des coqs, ça allait être moins pratique. Satsuki aimait le poulet mais dans son assiette. L'animal n'était pas vraiment fait pour vivre dans une banlieue japonaise. Et pas question de laisser le poussin dehors avec tous les chats du quartier !

Son index caressant doucement la petite tête, Satsuki gazouillait toujours.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   03.01.16 23:25

...
...

Party hard & sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •

Jamais Shun j’aurai cru imaginable de passer une journée avec la belle Satsuki Momoi ! Et encore moins une journée comme celle-là ! Une nouvelle fois le temps paraissait s’être arrêté tellement la journée avait été riche en évènement. Dire que tout s’était déclenché seulement depuis la veille. Ça lui paraissait être une éternité pourtant. Un peu comme s’il la connaissait depuis bien plus longtemps que ça en réalité !

Vêtu de son propre yukata, il attendait sagement qu’elle soit prête pour se rendre à la soirée. Il avait pris soin d’avertir sa sœur ainée de ne pas prévoir de repas pour eux ce soir-là et cette dernière n’avait rien trouvé de mieux à répondre qu’un reniflement dédaigneux. Est-ce qu’elle en voulait toujours à Satsuki ? Il lui avait pourtant parut que quelque chose, une sorte de lien, s’était peut-être tissé entre les deux jeunes filles.

Finalement, après quelques minutes encore, Satsuki refit son apparition et Shun lui adressa un sourire tout aussi charmant que l’était le kimono d’été qu’elle portait. Ce bleu nuit était une couleur qui contrastait avec sa chevelure rose qu’elle avait relevé dans une coiffure sophistiquée qui lui changeait radicalement de la longue chevelure détachée qu’on avait l’habitude de lui voir porter.

Ils sortirent de la maison et Shun ne la verrouilla pas derrière lui étant donné qu’il y avait encore du monde à l’intérieur. Il prit néanmoins soins d’emporter ses clés car il ignorait l’heure de son retour et si quelqu’un serait encore éveillé ou non pour leur ouvrir.

C’est d’un pas trainant qu’ils firent une nouvelle fois la route en direction du centre aquatique qu’ils avaient quitté peu de temps auparavant. Heureusement que ce n’était pas trop éloigné parce qu’avec son genou en comporte et les geta qui semblaient mettre Satsuki en difficulté, ils auraient été bien embêtés

Shun lui adressa un sourire quand elle s’excusa pour l’allure ralentie avec laquelle elle progressait. Il ne pouvait pas lui en vouloir, marcher avec des sandales comme celles-ci n’était pas chose aisée surtout quand on avait pas l’habitude. Il fallait jauger son équilibre comme il fallait sous peine de basculer trop en avant ou trop en arrière. Shun, lui, en avait porté depuis tout petit ! C’était des sandales japonaises traditionnellement utilisées depuis des décennies par les familles ouvrières et il devait avouer qu’il trouvait ça agréable à porter. Surtout en été ! La seule chose qui le dérangeait dans l’utilisation de géta était le bruit caractéristique que faisait le bois sur le bitume. Ce n’était pas très discret et ça pouvait même rapidement être insupportable si plusieurs personnes les utilisaient en même temps.

« C’est rien ne t’en fais pas ! Nous avons toute la soirée n’est-ce pas ? »

Un nouveau sourire fut offert à la jeune fille. Il ne put s’empêcher de prendre sa main dans la sienne afin de lui donner un appuie supplémentaire sur lequel se reposait si elle souhaitait avoir plus de stabilité. Il ne savait pas exactement si ce geste était trop osé ou non… mais il espérait qu’elle n’allait pas se braquer.

Marchant ainsi main dans la main, ils avaient tout de l’allure d’une jeune couple…. Il ne put s’empêcher de rougir à cette pensée avant de bredouiller quelques mots de justification

« C’est … euh… pour éviter de tomber… enfin. si … si tu veux… mais si ça t’embête… je peux te lâcher la main… »


Ils continuèrent leur avancée jusqu’à leur destination. Tout avait été redécoré avec gout pour faire penser à l’une de ses nombreuses fêtes traditionnelles que l’on trouve un peu partout dans le pays en saison estivale. Il n’aurait jamais imaginé être plongé en plein Matsuri dans un centre aquatique ! Des lampions contribuaient activement à cette ambiance à la fois romantique et festive. Shun ne put retenir un certain émerveillement face à tant de beauté. Un peu comme un enfant à qui l’on montrait pour la première fois un sapin de noël richement apprêté.

« C’est vrai….C’est magnifique… je ne m’attendais pas à ca »


Ils avancèrent dans la file d’attente qui leur était destinée et Shun imita son amie en tendant son poignet pour qu’on lui accroche un bracelet leur permettant de profiter pleinement de toutes les activités qui leur étaient proposées. Il avait à peine eut le temps de faire un tour d’horizon des stands qui s’offraient à eux que Satsuki lui avait déjà faussé compagnie pour se diriger vers l’un d’entre eux.

Shun la retrouva sans peine agenouillée devant…. Un étale jaune qui grouillait et qui piépiétait ! Des poussins ! Mais quelle étrange idée. Habituellement ce n’était pas des poissons rouges que l’on offrait en récompense des jeux dans ce genre de fête ? Toujours est-il que même si l’idée lui semblait saugrenue, il ne pouvait s’empêcher de remercier mentalement le forain qui tenait l’échoppe. Grace à lui, il avait une vision adorablement magnifique de la jeune fille…. Agenouillée dans son kimono, elle caressait du bout de son index l’un des petits poussins. Izuki déglutit avec pénibilité. Il l’imita en s’agenouillant à son tour et tendit la main vers la volaille miniature qui vint immédiatement s’en approcher

« C’est vrai qu’ils sont mignons ! »


Il se mit à rire un peu avant de poursuivre

« Mais après ça grandit et ça devient tout de suite moins kawaii ! »


Il se redressa et tendit la main à la jeune fille pour qu’elle puisse l’imiter. Si elle voulait vraiment un poussin alors il ne pourrait pas l’en empêcher mais il doutait fort que les parents de la jeune fille apprécient une poule ( ou pire ! un coq !!!! ) qui braille dans le jardin dès le lever du soleil ! Fallait entretenir des bonnes relations avec son voisinage sinon cela pouvait être prit comme une déclaration de guerre !

Son regard parcourut un peu tout ce qui les entourait. Il y en avait pour tous les gouts et Shun ne savait pas par quoi il avait envie de commencer ! Un stand de brochettes de dango ? une pomme d’amour ou une barquette de takoyaki ?? Ou bien tenter sa chance au chamboule tout ? au jeux des anneaux ?

Un petit sourire malicieux se dessina sur ses lèvres.

« Et si….. je tentais d’avoir ma revanche pour le coup du rendez vous avec Imayoshi ? »

Il saisit les deux mains de Satsuki dans les siennes et il la tira doucement pour la faire avancer tandis que lui reculait en direction d’un stand. Un large sourire amusé illuminait son visage

« Je te laisse choisir quel jeu tu préfères ! Le perdant à droit à un gage ! Et le gagnant garde le cadeau offert à l’échoppe ! ça te dit ? »

Enfin le cadeau… Shun s’en fichait un petit peu ! Dans les trois quarts des cas il s’agissait de peluche et il n’en était pas réellement friand. Il l’aurait offert à Satsuki avec plaisir. C’était juste histoire de s’amuser un peu avec elle ! Il la savait joueuse. Allait elle accepter ce nouveau défi qu’il lui proposait ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   17.01.16 2:55

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



Pour Satsuki qui n'avait jamais eu d'animal de compagnie, l'idée d'avoir un poussin n'était pas aussi saugrenue que ça. D'accord, ce n'était pas courant mais il y avait des points positifs : une poule pouvait donner des œufs et un coq … bah, c'était utile en cas de panne d'électricité ! Le réveil, c'était programmé chez le gallinacé ! Certes, ça devait faire du bruit … mais les enfants du voisin étaient pas plus silencieux alors zut !

Le petit poussin d'un jaune lui rappelant les cheveux blonds du mannequin de Kaijo était tout doux sous son index. Sa tête était si petite, Satsuki devait faire attention à ne pas l'accrocher avec son ongle. Sa peau lissait le duvet de bébé tandis que la petite chose fragile semblait à l'aise de le creux de sa main. C'était si adorable ! A un moment, il battit de ses ridicules ailes et se réinstalla plus confortablement. La lycéenne avait totalement craqué.

Elle vit du coin de l'oeil que Shun s'était également agenouillé à ses côtés. Sa main traînait près des poussins qui s'activèrent à vérifier qu'il n'avait à manger à leur donner. Vite déçus, les poussins repartirent à l'assaut de leurs graines, sauf celui que la rose s'évertuait à câliner. Le fait d'avoir un animal comme celui-ci au lieu des traditionnels poissons -sans doute que le stand était plus enfoncé dans le festival nocturne- plaisait à la manager.

« C’est vrai qu’ils sont mignons ! Mais après ça grandit et ça devient tout de suite moins kawaii ! »


Il n'avait pas tord. Son rire était frais, il provoquait une étrange chaleur dans son corps. Au contraire de sa main qu'il venait de tendre : elle était chaude et ferme, forte pour la relever dans difficulté. Laissant son poussin fétiche rejoindre ses frères et sœurs, Satsuki repartit dans les allées, sa main dans celle du garçon.

Elle était bien là. La rose n'avait plus mal, tout semblait parfait. Le froid aurait pu surgir d'un coup, ça lui aurait semblé être inexistant tant la main du garçon était chaude. Elle glissa ses doigts entre les siens, consciente qu'il y avait de plus en plus de monde, mieux valait ne pas se perdre.

En regardant bien, les autres duos étaient généralement des couples. Sans doute aussi récompensés de leur pseudo courage dans la maison hantée. Il fallait dire que cet endroit avait la chose la plus effrayante de sa vie et si Satsuki avait vraiment été en couple avec Shun en tentant l'expérience … Hahahaha ! La relation se serait terminée après ça. Non, pas d'explications. Et donc, le billet pour le festival VIP était sans doute donné pour éviter une augmentation de séparations amoureuses. Pas bête …

« Et si….. je tentais d’avoir ma revanche pour le coup du rendez vous avec Imayoshi ? »

Ah, il n'allait pas digérer le gage, pas vrai ? Tellement dommage, Satsuki en riait bien, personnellement. Contre mauvaise fortune, bon cœur, la sortie avec son Capitaine n'allait pas forcément mal se passer ! Elle comptait sur l'esprit … Hum … joueur du brun à lunettes pour en faire un moment … bah, inoubliable. D'accord, pauvre Shun …

Elle le laissa attraper ses deux et sentit un sourire fleurir sur ses lèvres. Allait-il se venger d'une quelconque manière. Ça présageait donc un nouveau combat en jeu des gages bien délurés. Ses yeux framboises bien ancrés dans les siens, elle ne regardait pas où ils allaient.

« Je te laisse choisir quel jeu tu préfères ! Le perdant à droit à un gage ! Et le gagnant garde le cadeau offert à l’échoppe ! ça te dit ? »

« Très bien pour moi ! Peut-être que je devrais exiger davantage pour ton rendez-vous avec Imayoshi-kun ~ »

En tout cas, pas de raisons de refuser ce que le garçon venait de proposer.

Jetant des coups d'oeil à droite puis à gauche, Satsuki dégota un stand en particulier. Le tir à la carabine. Ma foi, rien d'extraordinaire, il n'y avait pas d'enfants ici et le stand semblait bien sécurisée. Les cibles oranges tournaient contre un faux-mur dans l'attente d'être touchées. Pour tout avouer, la rose n'avait jamais essayé ça, laissant Aomine lui rapporter ce qu'il gagnait. Mais à force de le regarder faire, elle avait compris. Donc, au moment de passer à l'action, ça devrait le faire.

La plus jeune lâcha une des mains pour pointer le stand en question, une œillade du genre « pas-question-que-tu-refuses-trouillard-de-Seirin » à l'appui :

« Celui-là ! Prépares-toi à perdre ! »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   19.01.16 17:29

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •



Shun était quelqu’un de joueur c’est vrai. Dans l’équipe de Seirin il était sans nul doute celui qui avait le plus l’esprit de compétition. Mais n’allez surtout pas croire que ça le rendait prétentieux ou mauvais joueur. Il restait fair-play en toute circonstance car s’il y avait bien quelque chose qu’il n’aimait pas c’était ça : la tricherie.

Il n’allait pas revenir une fois de plus sur le cas du lycée Kirisaki Daiichi. Tout le monde était libre de penser ce qu’il voulait et chacun avait son opinion propre. La sienne n’était pas prête de changer ! Les joueurs de KiriDaii pouvaient bien faire ce qu’ils voulaient, ils pouvaient bien péter tous les genoux des membres adverses, ils avaient leur conscience pour eux et elle finirait tôt au tard par se manifester. Encore que…..

C’est avec ce petit esprit de compétitif en tête qu’il avait proposé à son amie de s’opposer une nouvelle fois dans un petit défi. Il savait qu’elle aussi était compétitrice et donc qu’elle ne serait pas du genre à refuser une offre si tentante !

Le jeune meneur gardait sa main dans la sienne et il lui fit son sourire le plus agréable. Elle ne mit pas longtemps à lui répondre et Shun ne put empêcher un rire de lui échapper. C’était comme ce vieux dicton qui disait « dépêchons nous d’en rire avant d’avoir à en pleurer ». Et bien voilà ce qu’il ressentait ! Autant rire de ce pseudo rendez-vous imposé avec Imayoshi… Parce qu’une fois qu’il y serait réellement, il n’était pas certain que ça l’amuserait autant…. Il n’y avait que l’avenir pour lui donner tort ou raison

« Entre nous, je ne vois pas ce que tu pourrais me donner de pire qu’un rendez-vous avec Imayoshi…. Mais qui sait ! Je trouverai peut-être ca plaisant…. Peut-être même qu’on va tellement bien s’entendre, entre meneur de jeu, qu’on va sortir ensemble ! »

Il lui tira la langue et lui fit un clin d’œil pour lui signifier qu’il plaisait. Il n’avait jamais été attiré par les garçons et, tout aussi charmant qu’il pouvait l’être, Imayoshi ne faisait pas parti des critères de charme qui le faisaient fantasmer. Il préférait les personnes avec davantage de formes… des cheveux plus longs… roses si possible…. Un regard envoutant semblable aux couleurs des cerisiers en plein Hanami… un sourire radieux sur des lèvres fines et pleines….

Une couleur d’un rouge intense monta sur le visage du beau meneur de jeu. Il fut tellement perturbé qu’il se sentit obligé de lâcher les mains de son amie. Elle s’était déjà mise à faire le tour des stands qui les entouraient et il espérait du fond du cœur qu’elle n’avait rien remarqué de son malaise pourtant aisément perceptible.

« Celui-là ! Prépares-toi à perdre ! »

Shun tourna la tête et regarda le stand qu’elle indiquait : un stand de tir

Un large sourire étira ses lèvres alors qu’il ne put s’empêcher d’hausser un sourcil. Parmi tous les stands qu’il y avait sur la petite fête, celui-là était le dernier qu’il pensait qu’elle choisirait. Les stands de tirs, ce n’était pas des trucs de fille ! Oh il n’était pas macho en pensant à ça ! Il se référait simplement a son expérience personnelle car entre Mai et Aya, aucune des deux n’excellaient dans l’art de la carabine. Pire, Mai avait une peur phobique du bruit que cela faisait et elle se bouchait les oreilles à chaque fois qu’elle passait devant un stand ! Pourtant, elle ne crachait pas sur les cadeaux que Shun pouvait lui gagner ! Surtout lorsqu’il s’agissait de peluches ! Les nounours…. Un vrai truc de fille ! Il ne niait pas posséder des peluches dans sa chambre mais elles se comptaient sur les doigts d’une seule main et il les gardait pour des raisons sentimentales plus qu’autre chose. Il y avait bien son doudou d’enfance ( caché dans un tiroir de sa commode qu’il espérait bien tenir éloigné de Satsuki ! La honte sinon ! ) qui représentait un oiseau tout mou et ayant perdu toutes ses couleurs tellement il avait été utilisé….

« Tu es sûre de toi là ? »


Shun croisa les bras sur la poitrine tout en la regardant

« Non mais je dis juste ça comme ça… Tu es en train de lancer un défi sur un stand de tirs à un garçon qui possède une vision d’aigle... Mais bon.. si tu es sur de toi je n’y vois pas d’objection votre honneur ! »


Bah oui… L’avantage de la vision particulière de Shun c’est qu’il avait un point de vue relativement dépourvu d’angle mort et qu’il était particulièrement redoutable dans tout ce qui nécessitait de la précision. Ses passes étaient d’ailleurs d’une précision digne d’un orfèvre. Il était rare qu’il foire une passe pour l’un de ses coéquipiers. C’était d’ailleurs grâce à ce talent particulier qu’il était un meneur de jeu exceptionnel en son genre. Tout comme l’était aussi Takao d’ailleurs….

Shun laissa quelques instants à Momoi pour confirmer son choix. Comme elle ne revenait pas sur sa décision, il avança vers le tenancier du stand auquel il s’adressa

« La jolie jeune fille et moi souhaitons jouer. C’est possible ? »

Il attendit que l’homme d’une bonne cinquantaine d’années prépare les carabines et les déposes sur le comptoir. Shun fit signe à Satsuki de s’approcher tout en lui tendant l’une des deux carabines mise à leur disposition.

« C’est parti mon kiki ! 5 tirs chacun ! Celui qui marque le meilleur résultat gagne donc notre petit défi et sera en droit de donner un gage au perdant ! Ça te va ? »


Shun indiqua à Satsuki les cibles qu’ils devaient atteindre. Il s’agissait de cibles avec des cercles de de couleur rouge correspondant chacune à un nombre. L’addition des nombres atteint donnerait donc le score des cinq tirs


Comme le stand était assez large et qu’il n’y avait pas grand monde, Shun et Satsuki allaient pouvoir tirer en même temps ! Le jeune garçon lui adressa un sourire avant de prendre sa propre carabine et de s’installer face à sa cible

« Prête ? C’est parti ! »

Il mit la carabine en joug et ferma l’un de ses yeux pour mieux viser. Il stabilisa quelques secondes son arme avant de tirer. Une petite détonation se fit entendre et la balle éteignit le numéro 4.

Il réitéra la manœuvre…. 4

Encore…. 5

Un avant dernière fois…. 4

Et enfin… 6

« Yeah !!! Dans le mille ! »

Il reposa son arme avant de se pencher pour regarder le score de son amie

« Alors alors ? Ça donne quoi du côté de chez Miss Momoi ? »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   23.01.16 23:01

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



« Entre nous, je ne vois pas ce que tu pourrais me donner de pire qu’un rendez-vous avec Imayoshi…. Mais qui sait ! Je trouverai peut-être ça plaisant…. Peut-être même qu’on va tellement bien s’entendre, entre meneur de jeu, qu’on va sortir ensemble ! »

Satsuki haussa les épaules face à son clin d'oeil. Son Capitaine allait a-do-rer passer du temps avec le meneur de Seirin et si plus devait se produire baaah … L'homosexualité n'était pas un fléau. L'important était de s'assumer et de ne pas faire attention aux commentaires des autres. Si les deux garçons venaient à aller plus loin, ce serait grâce à la rose et à son gage.

Elle se permit un petit sourire coquin et attendit sa réaction face au jeu qu'elle avait choisit. Oui, ça allait être un jeu d'enfant pour le brun aux yeux d'aigle mais avait un peu pitié de lui : déjà qu'il avait le gage avec Imayoshi, elle n'allait pas lui ajouter encore quelque chose en plus. Non, elle se sacrifiait par bonté d'âme. Après, si le garçon n'allait pas bien et ratait ses tirs de façon à ce que ça suffise pour déclarer la rose gagnante, alors soit ! Elle n'allait pas non plus refuser.

« Tu es sûre de toi là ? Non mais je dis juste ça comme ça… Tu es en train de lancer un défi sur un stand de tirs à un garçon qui possède une vision d’aigle... Mais bon.. si tu es sur de toi je n’y vois pas d’objection votre honneur ! »

Si le garçon croisa les bras sur son torse, la lycéenne de Tôo préféra les cacher dans son dos. Un petit sourire mutin à l'appui, elle se pencha en avant. Parfaitement sûre d'elle, c'était juste un petit geste compatissant et puis, le garçon n'allait pas lui proposer un gage bien méchant. Il étai trop gentil pour ça. Au maximum, elle s'attendait à devoir embrasser quelqu'un sur la joue, rien d'impossible.

« Oui Monsieur ! Je pars peut-être avec un handicap mais ça ne veut pas dire que je vais forcément perdre. J'espère que ton fusil aura un défaut qui enverra le plomb un peu à côté de ce que tu auras visé ~ »

Laissant à Shun le loisir de récupérer leurs carabines, Satsuki remonta un peu les manches de son kimono et s'approcha à son tour. La jolie jeune fille allait le surprendre, parole de manager d'équipe adverse !

Les cibles n'étaient pas trop éloignés mais viser le centre serait plus difficile que prévu. Aomine prenait toujours son temps avant de tirer et finissait généralement par atteindre le 6 ou le 5. Donc, le secret, c'était probablement la patience. Pourquoi se presser, il fallait être un sniper, minutieux et concentré. Très bien, elle était prête !

« C’est parti mon kiki ! 5 tirs chacun ! Celui qui marque le meilleur résultat gagne donc notre petit défi et sera en droit de donner un gage au perdant ! Ça te va ? »
 

La fille attrapa sa carabine, jugeant son poids et jeta à peine un regard à son ami. Plus léger que prévu, parfait.

« Je suis d'accord. J'espère pouvoir compter sur ta gentillesse si tu venais à gagner »

Promis, dans le cas inverse, elle serait vraiment, vraiment, vraiment vraiment vraiment gentille.

Satsuki attendit le signal du départ et plaça la carabine contre son épaule. Penchant à peine la tête pour que sa pupille atteigne le mini faux viseur, elle attendit un peu. Près d'elle, Shun avait déjà tiré, le bruit était plutôt impressionnant. En tout cas, c'était clair, elle n'aimait pas tenir une arme à feu. C'était tellement … elle n'aimait pas ça. En d'autres circonstances, jamais elle ne voudrait en tenir une.

Satsuki prit une grande respiration et appuya sur la détente. Le choc entre le bruit, l'odeur du plomb et la sensation de sentir la carabine partir légèrement en arrière la prirent de surprise et un petit trou se ficha entre le 3 et le 4. Ouh, pas bon.

Elle tira le plomb restant et se rendit compte juste en regardant, qu'elle n'allait pas gagner. Ses yeux regardèrent la cible de Shun criblée vers le centre. Défaite cuisante.

« Alors alors ? Ça donne quoi du côté de chez Miss Momoi ? »


Miss Momoi reposa sa carabine près de l'adulte responsable du stand et le regarda avec un sourire qui se voulait triste.

« Je reconnais ma défaite et j'accepte mon stage. Juste … J'embrasse personne sur la bouche »

Son premier baiser, elle voulait choisir son partenaire. C'était très romantique, peut-être un peu gnangnan mais elle y tenait. Battant des cils en petite fille innocente, elle se tenait sagement près du brun mais finit par se rapprocher pour lui prendre la main.

« J'espère que je peux compter sur la bonté seirinoise pour mon gage ? »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   26.01.16 15:13

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •



Les joueurs de basket du club de Seirin n’aimaient pas perdre ! C’était un fait ! Et leur meneur et vice capitaine Shun Izuki ne faisait pas exception à la règle. S’il avait la réputation d’être l’un des garçons les plus bosseurs, il était aussi l’un de ceux que la défaite laissait le plus amère. Il n’en devenait pas mauvais perdant pour autant et il avait toujours accepté comme il se devait les fois où il était confronté à cette fameuse défaite

Que ce soit au basket où dans la vie, cela ne faisait pas exception. Quel que soit le domaine, il était quelqu’un qui était motivé par la victoire, la gagne, l’accomplissement de quelque chose jusqu’au bout ! Il n’était pas un accro des jeux vidéo mais le peu de fois où il y jouait c’était pour s’y acharner de longues heures jusqu’à l’obtention du fameux trophée de platine, titre suprême et honorifique que Sony Playstation décernait aux joueurs ayant rempli toutes les conditions d’un jeu

Pour le coup, le stand de tir n’allait pas non plus faire exception. Satsuki avait beau être une jeune fille belle et séduisante, il n’allait pas la laisser gagner si facilement. Il savait surtout que sous allures angéliques elle était une compétitrice hors pairs et qu’elle aurait apprécié que modérément qu’il la sous-estime et ne se donne pas à fond pour leur mini défi.

Shun s’arma donc de sa carabine et il ira les cartouches que l’on avait mis à sa disposition. Cela faisait un bruit d’enfer à chaque fois qu’une détonation retentissait. C’était ce même bruit infernal qui effrayait à chaque fois la petite sœur Mai.

Après avoir utilisé tous ses tirs il contempla la petite cible cartonnée et trouée à plusieurs endroits. Un sourire s’afficha sur son visage. Il n’avait pas réussi à atteindre le centre à chaque fois mais son score était plutôt bien au-dessus de la moyenne ce qui avait le don de le ravir. Il attendit que Satsuki finisse de tirer à son tour avant de diriger son regard vers sa propre cible. Son sourire s’étira encore avantage lorsqu’il constata qu’il était l’heureux gagnant de cet ultime défi entre eux. Au moins son honneur était sauf… même si, disons le franchement, il n’avait pas trop de mérite à jouer comme la belle manager


« Je reconnais ma défaite et j'accepte mon gage. Juste … J'embrasse personne sur la bouche »

Shun laissa éclater sa joie avec un petit rire démonstratif. Il reposa la carabine sur le comptoir et remercia l’homme qui tenait le stand avant de prendre la main de Satsuki pour s’éloigner un peu plus vers les autres endroits qui restaient encore à découvrir

Un coloration rouge s’était affichée sur son visage à l’évocation du baiser « sur la bouche ». Shun n’y avait même pas pensé ! Que ce soit un baiser qui lui soit adressé ou adressé à un autre garçon. Non ! Il ne pouvait pas lui demander de faire ça pour la simple et bonne raison qu’il pensait qu’un baiser devait être quelque chose de consenti. Il était sans doute encore un peu vieux jeu… trop idéaliste ou naïf aussi… mais jamais il n’aurait exigé de Satsuki qu’elle aille donner un baiser ! Jamais !

Elle lui prit alors la main pour le regarder avec ses yeux de biche et son sourire mielleux. Ça ! Ça c’était pas juste ! Les filles avaient le pouvoir de se rendre irrésistible aux yeux des garçons et elles usaient sans vergogne de ce talent pour obtenir leurs faveurs. Non… Il n’y avait pas à dire… les filles étaient redoutables ! Et Satsuki maitrisait à la perfection cette mimique absolument sublime qui faisait monter encore davantage le rouge au visage du meneur de Seirin

« J'espère que je peux compter sur la bonté seirinoise pour mon gage ? »

Shun se mit à rire. Un peu. Il passa la main dans ses cheveux, visiblement mal à l’aise

La bonté Seirinoise… était bien bonne celle-là ! Certes Seirin était pas une équipe comportant des joueurs vils comme Kirosaki Daiichi ou impulsifs comme Tôô mais ce n’était pas non plus une équipe d’avorton qui se laissaient marcher sur les pieds ! Seirin n’était pas qu’un club de pacotille composé de joueurs naïfs et prêts à tout encaisser ! Hyuga et Kagami à eux seuls suffisaient à démontrer que « la bonté seirinoise » avait ses limites !

« Après l’histoire du rendez-vous avec ton capitaine j’avoue hésiter vraiment…. Et si je laissais ma « bonté seirinoise » au placard pour me mette au niveau de la redoutabilité Tôôtienne ? hum ? »


Il disait cela sans réellement le penser…. Mais il était déjà en train de songer à quelque pourrait être le gage qu’il pourrait donner à la jeune fille. Il y en avait une pléiade qui lui venait soudainement à éprit comme par exemple lui demander de jouer sa maid personnelle ( en tenue, ça va de soi ) pendant toute une journée !

Finalement Shun se dirigea vers un stand sur lequel on vendait des pomme d’amour. Cela faisait une éternité qu’il n’avait pas manger quelque chose comme ça ! Il avait bien conscience que ça serait sans toute abuser de consommer une de ses pommes achi sucrées alors qu’ils n’allaient pas tarder à passer à table mais la tentation était grande. Il réussit toutefois à résister et adressa à Satsuki un sourire triomphant.

Ça y est ! Il avait trouvé le gage !

« J’ai trouvé ! »

Il se pencha un peu vers elle et ancra son regard d’un gris d’acier dans le sien

« Je veux que tu te débrouilles, par n’importe quel moyen, ça c’est ton problème, pour que Midorima Shintaro accepte de m’entrainer aux shoots à trois points ! »


Et voilà ! Faisons d’une pierre deux coups !

Le point faible de Shun Izuki sur un terrain de basket c’était ses tirs derrière la ligne des trois points… Les shoots éloignés finissaient souvent par rebondir sur l’arceau ou le panneau. Il s’était déjà entrainé longuement auprès du clutch player de son équipe sans pour autant réussir à perfectionner davantage sa précision. C’était comme si quelque chose l’empêchait de progresser. Comme si Shun se heurtait à un mur transparent qui limitait tous ses efforts.

S’il voulait être véritablement efficace durant la Winter Cup il allait falloir surmonter cet handicap. Et quel meilleur professeur de tir que Midorima Shintaro, shooting guard titulaire de la Génération Miracle. Les tirs derrière la raquette, c’était sa spécialité non ? Alors voilà ! Satsuki allait devoir se débrouiller pour que le Géant Vert quitte son Potager ( mon dieu cette blague !!! Pourquoi n’avait-il pas pensé à prendre son carnet ?? ) afin de se reconvertir professeur le temps d’une journée !

« Tu vois ! Je n’ai pas été trop méchant. Que dis tu de cette bonté seirinoise que tu apprécies tant ? »


Il n’avait pas été spécialement gentil non plus… Parce que Midorima Shintaro était un garçon têtu, obtus et particulièrement rancunier envers l’équipe de Seirin qui les avait battus lors du dernier Interlycée. Pas dit qu’il accepte facilement et sans broncher de devenir le professeur particulier de l’aigle de Seirin. Déjà qu’il devait se coltiner au quotidien l’autre piaff de son équipe…. Trop d’oiseaux à gérer !

Et puis surtout, apprendre à Izuki à combler ses lacunes ça serait comme de se tirer une balle dans le pied ! Le meneur de jeu de Seirin n’était peut être pas un joueur archi puissant avec des statistiques de malade mais il était quelqu’un de très méticuleux et d’incroyablement calculateur sur le terrain. Il faisait sans l’ombre d’un doute partie des meilleurs meneurs de sa génération. S’il venait à combler ses lacunes cela lui donnerait des cartes supplémentaires entre les mains. Des cartes qu’il n’hésiterait pas une seule seconde à abattre contre Tôô et Shutoku….

Alors finalement, que ce soit pour Satsuki ou Midorima… les deux équipes avaient plutôt intérêt à ne pas trop vouloir aider Izuki à progresser. Autant scier la branche sur laquelle ils étaient assis, ça aurait revenu au même ! Bien qu’Izuki n’était pas prétentieux au point de croire que cette simple lacune comblée suffirait à elle seule à mettre une raclée aux deux prestigieuses équipes. Loin de là !

Izuki était tout guilleret de ce gage qu’il venait de lui lancer. Ce n’était pas un gage sadique sans que ce soit quelque chose d’indulgent non plus. Mais il n’empêche qu’il aurait adoré être une petite souris pour voir comment la belle manager allait s’y prendre pour convaincre son ancien camarade ! Si tant est qu’elle y arrive un jour !!






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   28.01.16 21:57

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



Elle savait que le brun était un peu sensible à ses yeux implorants et même si c'était moche ainsi, Satsuki préférait jouer à ce jeu-là. Accrochée au bras du garçon, elle était à l'image d'une petite fille réclamant son bonbon. Surtout un gentil gage à vrai dire. Pas que Shun allait se montrer méchant avec elle, par esprit de vengeance mais au cas où …
Elle était surtout certaine de pouvoir réaliser son gage très facilement.

« Après l’histoire du rendez-vous avec ton capitaine j’avoue hésiter vraiment…. Et si je laissais ma « bonté seirinoise » au placard pour me mette au niveau de la redoutabilité Tôôtienne ? hum ? »

Elle pinça les lèvres et gonfla les joues, tentant un air boudeur. Chercher à se venger, méchant garçon ! Il sentait à plein nez le genre de maniaque sautant sur l'occasion pour sortir tous ces costumes gênants du placard. Seulement 17 ans, quel dommage …

Les pommes d'amour en visuel dans le coin de l'oeil, la rose attendait que Shun se décide. Franchement, face à un rendez-vous avec Imayoshi, il allait être difficile de trouver quelque chose qui plaise autant à la rose que ce rendez-vous entre ennemis plaise au joueur de Seirin.

Sa tête contre son épaule, elle attendait le verdict final, la décision finale.

« Je veux que tu te débrouilles, par n’importe quel moyen, ça c’est ton problème, pour que Midorima Shintaro accepte de m’entrainer aux shoots à trois points ! »

Oh … Ooooooh !

« Oh »

Okay, petit bug. Redémarrage du système, initialisation des données, reprise à la dernière sauvegarde.
D'accord mais pourquoi ? Les tirs à 3 points ? Midorin serait le meilleur professeur mais certainement pas le plus patient. Shun allait en baver à condition que le vert accepte et c'était pas joué d'avance. Mais Satsuki était confiante, le garçon à lunettes était bien plus tolérant qu'il n'y paraissait. Il allait dire oui, si son ancienne manager le gérait correctement.

« Tu vois ! Je n’ai pas été trop méchant. Que dis tu de cette bonté seirinoise que tu apprécies tant ? »

« Non, je suis plutôt heureuse de mon gage. Tu vas bientôt savoir tirer des 3 points magnifiques. Convaincre Midorin ? On partage un lien spécial, je pars avec une longueur d'avance ~ »

Elle était vraiment sûre d'elle, pas de soucis ! Elle allait remporter son gage haut la main ! Midorima avait toujours été tellement gentil avec elle, pas de raisons qu'il refuse.

Toujours accrochée au bras du garçon, Satsuki ne releva pas sa tête de son épaule, trouvant cette position étonnamment confortable et très chaleureuse. Ah, les pommes d'amour avaient l'air si bonnes !

« Je t'en offre une dans ma grande générosité Tôotienne ! »

Elle tira le garçon vers le stand, ne se dégageant de son étreinte que pour payer les pommes et reprit sa place comme si elle était glacée et que Shun s'était changé en radiateur ambulant. Pourtant, il faisait très bon et la foule n'était pas aussi dense que lord d'un vrai festival, on pouvait bouger librement sans se marcher dessus.

« Fais « Aaaaaaah~ », petit meneur qui va souffrir avec le grand méchant Tsundere »

Satsuki lui tendit une des deux pommes achetés avec un sourire et se mit à lécher la sienne. C'était vraiment très bon, très sucré, elle était fan. Pleins d'autres stands s'offraient à eux, brouhaha au loin et odeurs appétissantes à venir.

« Que veux-tu faire ? Je crois qu'il y a des bancs un peu plus loin si tu veux t'asseoir »

Pour l'instant, c'était surtout une marche sans but réel. Il y avait des stands de nourriture, des masques, des ballons, des jeux divers … et une commerçante qui les regardait avec un petit sourire.

« Désirez-vous connaître votre avenir, les amoureux ? Santé, travail, amour … Je prévois tout ~ »










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   29.01.16 16:20

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •




La gentillesse Seirinoise…

Si cela avait été toute autre personne, Shun aurait sans doute mal prit cette remarque qu’il aurait jugé emprunte d’un peu trop de sarcasme. Tout le monde le savait « gentil » c’est la façon polie de dire « con »…. De là à penser que toute l’équipe de Seirin n’était un attroupement d’abrutits qui versaient dans le sentimentalisme… Il n’y aurait pas eu des kilomètres.

Toutefois, c’était Satsuki Momoi qui avait prononcé ces paroles et il savait qu’elle n’était pas du genre à sous-estimer l’équipe de Seirin et ceux pour deux raisons. La présente de Kuroko dans un premier temps. Elle était amoureuse de lui et elle le connaissait sans doute mieux que personne… Elle savait donc qu’il n’aurait pas porté son choix sur n’importe quelle équipe. Pourquoi il avait choisi Seirin ? En toute honnêteté, Shun l’ignorait mais il n’allait certainement pas s’en plaindre ! La venue de rookies comme Kuroko et Kagami était un cadeau du ciel !

Secondement, en tant que manager émérite qu’elle était, elle avait dû potasser longuement les vidéos des matchs de Seirin. Suffisamment d’ailleurs pour s’apercevoir que malgré leur manque d‘anciennement, l’équipe était parfaitement rodée et rompue à toutes les batailles. Endurante, solidaire et travailleuse, Seirin était l’outsider de la Winter Cup mais un adversaire qu’il fallait malgré tout garder à l’œil !

Mais bon visiblement le gage qu’il lui avait donné lui en avait bouché un coin ! Elle été restée immobile comme si soudainement elle venait de se statufier aux paroles d’Izuki. C’est vrai qu’elle devait s’être attendue à un truc du genre « passe un moment avec Hyuga » ou « va faire ta déclaration à Riko ! »

Mais non ! Quitte à passer pour quelqu’un de masochiste ou de suicidaire, Shun était certain que son gage n’était pas une erreur. Riko le lui avait déjà signalé : ses tirs à l’extérieurs souffraient de statistiques bien trop faibles. Il s’agissait là d’un point qu’il devait absolument améliorer avant le nouveau championnat. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir cherché de corriger ça en s’entrainant avec Hyuga mais son meilleur ami – s’était était excellent capitaine – était un pédagogue bien médiocre et peu patient…

Avant sa blessure Kiyoshi aussi avait essayé de prendre le petit aiglon sous son aile pour l’aider à franchir ce mur qui semblait se dresser devant lui. D’après lui, la difficulté que Shun rencontrait provenait de sa position. En tant que meneur de jeu, Shun s’était spécialisé dans les passes et la vitesse. Son corps était donc souvent soumis à une posture penchée pour favoriser les prises de vitesses et les dépassements des adversaires. Hors, pour tirer au delà de la ligne, il fallait tout l’inverse ! Se tenir droit, avec de la légèreté dans les bras et des bons appuis au sol…. C’était ce soucis de positionnement qui l’handicapait plus qu’un problème de précision de tir…

« Non, je suis plutôt heureuse de mon gage. Tu vas bientôt savoir tirer des 3 points magnifiques. Convaincre Midorin ? On partage un lien spécial, je pars avec une longueur d'avance ~ »

Alors voilà ! Quel meilleur professeur pour apprendre à tirer des trois points que lui, Midorima ? N’était-il pas passé maitre dans l’art des shoots à distance ? Shun ne demandait pas d’être capable de faire des prestigieux tirs en cloche, ha ça non ! Mais s’il pouvait réussir à rentrer quelques paniers supplémentaires, il s’estimerait heureux et satisfait !

Toutefois, elle venait de dire quelque chose qui titilla son attention et sa curiosité. Il n’hésita pas une seconde avant de formuler à voix haute ce que sa conscience se demandait à voix basse

« Un lien spécial ? Lequel ? »

Finalement… Shun aurait eu bien des questions à lui poster sur la vie du temps de Teiko. Etrangement. Il avait de plus en plus l’intuition que quelque chose de très particuliers avaient été tissé entre tous les membres de l’école de basket du collège.

Et étrangement, un certain nombres d’anciens de la bas venaient d’élire Seirin comme leur nouveau club de basket… Kuroko et la nouvelle manager dont il ne connaissait que le nom. Et oui un autre aussi ! Il venait fraichement de l’apprendre par un sms de Riko : l’ancien capitaine en personne venait de rejoindre Seirin et faire sa demande d’entrée au club de basket. Nijimura Shuzo… et bien.. La rentrée s’annonçait mouvementée !

Finalement Satsuki ne résista pas à l’appel des belles pommes d’amour aussi rouges que les joues d’Izuki depuis qu’elle avait élu son épaule comme étant son oreiller. Elle quitta d’ailleurs ce repose tête confortable le temps d’aller chercher les gourmandises. Elle refit son apparition quelques minutes plus tard en tenant les piques sur lesquelles reposaient les sphères rouges et incroyablement sucrées

« Fais « Aaaaaaah~ », petit meneur qui va souffrir avec le grand méchant Tsundere »


Un rire lui échappa et il ouvrit la bouche dans un « haaa » fort peu séduisant avant de planter son bec dans la coque en sucre qui se brisa sous ses dents. C’était bon ! Il avait l’impression de ne pas en avoir mangé depuis des années. Un peu comme la barbe à papa qu’ils avaient partagé dans l’après-midi. A croire que Satsuki avait le pouvoir de raviver sa mélancolie de la plus douce et gourmande des façons.

Ce genre de festival était quelque chose que Shun avait toujours aimé. On y trouvait des stands de nourriture un peu atypique que l’on pouvait s’offrir qu’aàce genre d’occasion comme des brochettes de calamars grillés. Il y avait également l’incontournable jeu de la pèche aux poissons ronges avec une petite épuisette en papier fin que l’on ne devait pas déchirer. Combien de fois avait-il vu Mai essayer d’attraper l’un des petits poissons sous le regard réprobateur d’Aya. Cette dernière jugeait que faire le commerce d’animal vivant n’était pas quelque chose que l’on devait encourager ! Qu’aurait elle dit si elle avait vu les petits poussins pour lesquels Satsuki s’était prise d’admiration ?

« Que veux-tu faire ? Je crois qu'il y a des bancs un peu plus loin si tu veux t'asseoir »

Il croqua une nouvelle fois dans la pomme, pouvant enfin sentir le gout acidulé du fruit venir se mélanger au sucre cristallisé qui la recouvrait

« Pourquoi pas oui. Au moins le temps de finir de manger ca… »


Reprenant sa main dans la sienne tout en entrelaçant leurs doigts, Shun se dirigeait vers le banc un peu à l’écart des festivités jusqu’à ce qu’ils furent interpellés par une femme dont la tenue avait tout de la panoplie de bohémienne.

« Désirez-vous connaître votre avenir, les amoureux ? Santé, travail, amour … Je prévois tout ~ »

Shun regarda la femme qui portait un turban dans les cheveux et de larges boucles dorées qui tiraient sur le lobe de ses oreilles. Il n’avait jamais été un grand fan de divination et il jugeait d’ailleurs que ce genre de chose était un attrape nigaud. Un peu comme les horoscopes que l’on retrouve dans les pages des magasines féminins… Shun se disait souvent que n’importe quel crétin aurait pu écrire ça ! « Balance ! Prenez garde aujourd’hui, la conjoncture de Neptune et de Saturne risque de vous poser quelques soucis. Ne prenez pas de risques et éviter les paris inutiles. En amour et en amitié, Vénus vous accompagne ! Vous roulez sur l’autoroute des émotions mais faites toutes fois attentions aux risques d’accident ! » Et voilà le travail ! Un jeu d’enfant

Il était prés à éconduire la proposition de la voyante mais le regard pétillant de Satsuki trahissait son envie de prédiction divinatoire… L’aigle de Seirin soupira longuement avant d’approcher de la voyante qui les fit pénétrer tous les deux dans une tente à l’aspect mystique. Des tentures étranges étaient suspendues autour d’une table ronde sans rien dessus. A droite se trouvait toutes sortes de choses qu’Izuki devinait être du matériel de divination.

« Prenez place je vous en prie ! »


Shun jeta un regard à Satsuki avant de s’assoir sur l’un des sièges. Il tenait toujours la main de son amie dans la sienne. Les doigts de son autre main se refermaient sur le petit bâtonnet en bois de sa pomme à moitié dévorée.

Sans leur laisser le choix, la femme commençait à prendre des cartes de tarots qu’elle disposa devant elle face cachée sur la table et dans un demi cercle parfait orienté vers elle. Elle ne posa aucune question et commença à tirer des cartes de façon aléatoire.

« Hum… je vois… une rencontre. Récente….je vois de l’eau… et de la peur »


Une nouvelle carte fut retournée

« Une rivalité aussi… Beaucoup de sentiments… de l’hésitation… de l’amitié ou… de l’amour… »


Shun déglutit sans défaire son regard de la table sur laquelle elle continuait de retourner des cartes.

« Je vois un garçon… proche de vous mademoiselle… Il sera un barrage… à votre relation, c’est certain ! Jalousie… incompréhension… »


Elle tourna le regard vers Shun cette fois et son expression se fit un peu plus sérieuse alors qu’elle venait de retourner la carte du Pendu et de la Force

« Je vois quelqu’un avec une forte personnalité… quelqu’un de manipulateur… il essayera de vous détourner de vos sentiments… Vous devriez vous méfier »


Pour le coup, Shun ne voyait pas de qui elle pouvait parler. Il ne connaissait personne dans son entourage qui pouvait répondre à la description faites par la voyante. Mais tout ça dérangeait Shun. Est-ce qu’elle disait des choses vraies ? Elle parlait d’hésitation… et il ne pouvait pas nier hésiter fortement sur les sentiments qu’il éprouvait pour Momoi… Elle parlait d’un garçon proche de la belle rose… Aominé a n’en pas douter … Et si tout ce qu’elle venait de raconter n’était que stricte vérité ?

« Je vois la mort autour de vous » avait-elle reprit sans lâcher Shun du regard « Un proche que vous avez perdu peut etre…. »


La main de Shun lâcha celle de Satsuki et son visage perdait soudain quelques couleurs. Comment elle savait tout ça elle ? Est-ce que… Elle pouvait vraiment voir des choses ? Du passé ? Du futur ? Comme dans les films américains qui passaient au cinéma ?

Son regard se baissa et la voyante devait avoir deviné son embarra car elle changea de sujet en regardant Satsuki cette fois

« Il y a beaucoup de garçons autour de vous… vraiment beaucoup…. Je vois beaucoup de couleur… du bleu turquoise surtout… »

Elle retourna une carte et un sourire étira les lèvres de la voyante

« Vous êtes une jeune fille amoureuse ! »

Elle fit un clin d’œil à Izuki

« Vous avez beaucoup de chance, jeune homme, elle vous aime beaucoup ! Les cartes ne sauraient mentir »


Shun se crispa un instant. Les cartes ne sauraient mentir ? Et pourtant ! Si elles avaient vu juste, elles auraient dû savoir que les sentiments de Satsuki n’étaient pas dirigés vers lui mais vers cette couleur turquoise à laquelle elle tenait tant. Vers Kuroko… manifestement.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   05.02.16 22:15

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



Pour être sincère, Satsuki avait envie de rendre le brun jaloux. Pourquoi, elle ne savait pas. Mais c'était un sentiment qui naissait dans sa poitrine tandis qu'un serpent susurrait des mots à son oreille, des mots destinés à Shun, destinés à le faire réfléchir, agir par rapport à quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Mais c'était bien là et la rose ne cherchait pas à résister.

« Un lien spécial ? Lequel ? »

Voilà, exactement ce que son esprit voulait entendre. Cette pointe de curiosité teintée d'une jalousie imperceptible. Elle avait son attention et nul doute que la réponse, le garçon ne l'oublierait pas. A Satsuki de la rendre mielleuse, joueuse mais vraie. Elle ne mentirait pas au meneur, même par jeu. Et de toute façon, la manager ne mentait jamais. Au pire des cas, elle détournait la vérité.

Mais elle ne répondit pas de suite, préférant acheter les pommes. Elle croqua dans la sienne, regardant le garçon, évaluant la dose de taquinerie nécessaire à sa réponse tant désirée. Finalement, elle alla au plus simple :

« Le lien des initiales »

Il y avait bien un truc mystique avec ça, non ? Forcément oui. Satsuki, depuis qu'elle connaissait Midorima, en était friande : horoscope, tarot, astrologie … Peut-être que c'était inscrit dans les gênes des filles. La plupart, même sans l'avouer, aimaient bien entendre de temps en temps ce genre de « prémonitions ». Le spiritisme et la croyance en ces choses non prouvées, permettaient des fois de se trouver un chemin. Au destin de faire le reste parfois.

Être ainsi avec Shun était à la fois bizarre et normal. Comme si être accroché à son bras était quelque chose dont elle devait prendre l'habitude, comme si ça aurait toujours du être le cas. Pourtant, cette soudaine amitié, ce rapprochement imprévisible … comment avaient-il pu devenir si proche en si peu de temps ? Mystère …

Suite à sa proposition de se trouver un banc de libre, à laquelle Shun répondit positivement, Satsuki cacha son soupir de soulagement. Elle commençait à avoir mal au pieds, du fait de ne pas être habituée à porter ces chaussures de … masochistes ! Il n'y avait qu'eux pour supporter ça plus de quelques pas au milieu d'une foule ! Tsss !

Tête haute, dos droit, un fêtard lambda penserait qu'elle ne sentait rien du tout. Haha, trompé ! Pressée d'arriver à ce banc tant désiré, Satsuki aperçut un stand trèèès intéressant à sa droite. Un stand de prédictions !
Quand elle comprit que le garçon n'était pas vraiment chaud, la rose employa son « Puppy Eye » qui le faisait craquer d'habitude. Petite moue, grands yeux brillants, combo fatal. Il craqua, comme prévu.

Prenant place sur l'une des chaises de libre en face de la dame, la rose la regarda mélanger ses longues cartes caractéristiques du tarot puis en tirer quelques unes pour les placer face à elle. Très impatiente, la lycéenne trépignait presque sur sa chaise, sa main étroitement serrée contre celle de Shun.

« Hum… je vois… une rencontre. Récente….je vois de l’eau… et de la peur. Une rivalité aussi… Beaucoup de sentiments… de l’hésitation… de l’amitié ou… de l’amour… »


Satsuki se rapprochait de plus en plus de la table, totalement à l'écoute. Elle ne pensait pas, trop occupée à écouter. Les cartes se révélaient de plus en plus, tandis que la voyante semblait lire bien plus qu'elles n'en révélaient aux yeux framboises.

« Je vois un garçon… proche de vous mademoiselle… Il sera un barrage… à votre relation, c’est certain ! Jalousie… incompréhension… »

Proches d'elle, la liste était longue … Mais qui soit jaloux de Shun … Aomine ? Noa ? Trop difficile à dire. Le bleu devrait n'en avoir rien à faire mais le brun … Elle parierait plus sur l'Anglais. Il allait falloir qu'elle prenne les devants et les face se rencontrer. Après tout, Noa était l'un de ses meilleurs amis et Satsuki ne voulait pas lui cacher son nouvel ami. Surtout qu'un passionné de basket comme le meneur pouvait être très utile à la rose pour faire revenir le « retraité » dans une équipe comme celle de Tôo.

« Je vois quelqu’un avec une forte personnalité… quelqu’un de manipulateur… il essayera de vous détourner de vos sentiments… Vous devriez vous méfier »


La fille eut une bouffée de colère à ces mots : personne n'avait le droit de se mêler des sentiments de Shun à part Shun lui-même ! D'ailleurs … Quels sentiments ? Ceux … à son égard ? Le brun ressentait plus que de l'amitié ?
Satsuki se sentit un peu rougir à cette pensée. Si c'était le cas, il risquait de se déclarer un jour. Sauf que la rose n'était pas certaine de ce qu'elle ressentait. Oui, indéniablement, il y avait plus que de l'amitié. Mais de là à ce que ce soit de l'amour ? Ce qu'elle ressentait pour Kuroko était de l'amour, pourtant ce n'était pas pareil dans ce cas-ci.
La voyante continua, alternant les déclarations sur elle, sur Shun, sans s'arrêter.

« Vous avez beaucoup de chance, jeune homme, elle vous aime beaucoup ! Les cartes ne sauraient mentir »


Bon, Satsuki allait devoir avoir une conversations avec les cartes, ça devenait urgent. Elles en savaient plus qu'elle ! La lycéenne fixait les cartes sans un mot, sous le regard inquisiteur de l'adulte et de son sourire discret.

« Ce que les cartes ne peuvent dire pour vous … Ce sont les mots que vous avez à dire à l'autre »

Ouais, elle préconisait une bonne vieille discussion, quoi !
Satsuki avança sa main vers sa poche pour payer la « consultation » quand la femme refusa en avança la main. C'était un cadeau pour eux. La rose la remercia et se leva, sans reprendre la main du garçon contre la sienne. Elle croqua dans sa pomme, le regard dans le vide. Ses pieds lui faisaient à nouveau mal.

Dénichant enfin un banc de libre, Satsuki se posa sur celui-ci, lissant bien le yukata pour ne pas le froisser. Elle avait des questions :

« Shun-kun … Si Tetsu-kun … si je me déclare et qu'il refuse mes sentiments … Tu ferais quoi ? »

Simple supposition ! Car jamais le turquoise ne pourrait ne pas lui retourner son amour. Juste impossible.










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   11.02.16 12:05

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •



Un lien particulier avec Shintaro Midorima….

Le cœur de Shun s’était emballé avant qu’une jalousie inconvenable s’était emparé de lui. Que pouvait bien être ce lien ? Il était curieux et parallèlement il ne voulait pas savoir de peur de mettre la main sur un secret lourd qui pourrait venir nuire à leur amou.. euh… amitié naissante.

Mais finalement il ne put se retenir de lui poser la question et un silence de mort s’était installé entre eux. Cela ne faisait qu’augmenter son appréhension. Satsuki, elle ne paraissait pas tracassée et un petit sourire taquin s’était même affiché sur son visage. Est-ce qu’elle s’amusait de sa réaction ? En tout ça ce n’était ni drôle ni amusant ! Shun était impatient de découvrir le secret que pouvait dissimuler ce lien si important.

Son imagination débordante était partie au triple galop. Est-ce qu’il…. Etaient déjà sortis ensemble ? Ça aurait pu hein !!! Et pourquoi pas d’ailleurs ? L’espace d’un instant, Shun se mit à imaginer la belle manager dans les bras de chacun des membres de la Génération Miracle qu’il avait vu en photo sur le mur de sa chambre…. Mais dans les bras de Midorima, Murasakibara ou Akashi, Satsuki ne semblait pas avoir sa place. Du moins selon lui !

« Le lien des initiales »

Whut ?

Il fallut un peu de temps à Shun pour comprendre de quoi elle parlait. Les initiales. Satsuki Momoi. Shintaro Midorima. Ouf… Ce n’était que ça ? Bah ça ne valait pas la peine d’en faire tout un plat ! Pour peu, Shun lui aurait même mit une pichenette sur le front pour avoir osé se moquer de lui et le faire stresser inutilement. Non… vraiment ce n’était pas gentil ça !

Enfin…. Il ne savait pas si partager les mêmes initiales que quelqu’un leur conférait une affinité particulière. Il n’avait pas vraiment eu l’occasion d’être en relation avec un autre IS. Mais vu que le lendemain il avait rendez-vous avec Imayoshi Shoichi, il pourrait confirmer ou non l’hypothèse d’un lien d’initiales ambivalent…

Sans trop savoir comment, les deux adolescents se retrouvèrent sous la tante d’une voyante. Shun était plutôt quelqu’un de terre à terre qui n’accordait pas réellement de crédit aux divagations d’une prétendue voyante. Mais dès qu’elle commença à parler, il devait avouer se trouver troublé. Mais c’est réellement lorsqu’elle fit allusion à son père décédé que Shun commença à comprendre que tout ça n’était peut-être pas du chiquet. Son attention fut donc plus vigilante aux paroles de la bohémienne qui ne lâchait pas ses cartes du regard, semblant y lire l’avenir comme s’il n’avait aucun mystère pour elle

« Vous avez beaucoup de chance, jeune homme, elle vous aime beaucoup ! Les cartes ne sau-raient mentir »

Euh…..

Quand la voyante disait « Elle », elle parlait bien de Satsuki n’est-ce pas ? Alors… A moins que ses oreilles lui jouent des tours, devait-il comprendre que le sens de cette phrase était que Satsuki l’aimait ? Mais… elle l’aimait comment ? Parce qu’il y a une multitude de façon d’aimer quelqu’un ! Par exemple, Shun aimait Hyuga ! Mais pour rien au monde il irait lui rouler un patin ! Déjà parce qu’il n’avait jamais été et ne serait jamais attiré par les garçons. Et secondement parce qu’il tenait trop à sa vie pour aller embrasser son meilleur ami dont le tempérament sulfureux lui promettait mille et une morts douloureuses en cas de rencontre inopinée de leurs lèvres….

Alors…. Est-ce qu’elle l’aimait … de façon un peu fraternelle ? Tout comme elle devait aimer Dai-chan dans une mesure bien plus importante. Est-ce qu’elle l’aimait…. Comme un ami ? Sans doute comme ses coéquipiers de Tôô sur lesquels elle devait veillait de façon maternelle. Est-ce qu’elle l’aimait…. D’amour ? Comme Kuroko… La simple mention du nom du joueur fantôme venait d’anéantir cette hypothèse. On ne peut pas aimer sincèrement deux personnes en même temps. Impossible. Le cœur humain n’est pas biplace et il est déjà assez compliqué d’aimer une seule personne à la fois alors deux…. Oulalaa

Les cartes ne sauraient mentir…. Satanées carte à la noix ! Satsuki était folle amoureuse de Kuroko ! Elle ne s’en était d’ailleurs jamais cachée. Ce n’était pas le genre de sentiments que l’on pouvait oublier ou effacer du jour au lendemain. Si c’était le cas, c’est qu’elle ne l’aimait pas sincèrement et de ça, Shun doutait vraiment.

Pour le coup, Shun s’était un peu rembrunit. Oh non pas qu’il s’attendait à ce que les sentiments de Satsuki soient réciproques aux siens ( de toute façon il n’arrivait déjà pas à mettre une définition sur son propre ressenti alors…. ) mais il ne pensait pas qu’on viendrait enfoncer les doigts sur un fait établi que le futur ne pourrait pas changer : le cœur de Satsuki appartenait déjà à un autre.

Bah… Au moins ça venait confirmer ce qu’il avait toujours pensé : La divination ça ne sert à rien et c’est un truc de charlatan ! Voila ! Dossier bouclé, merci, au revoir !


« Ce que les cartes ne peuvent dire pour vous … Ce sont les mots que vous avez à dire à l'autre »


Mais voyons !

La consultation se finit sur ce petit conseil qui laissait Izuki un peu froid. Il était persuadé qu’elle venait copieusement de se fiche d’eux et il lui en voulait car l’espace d’un instant, il avait cru à ce que les cartes avaient soit disant vu. Juste avant que l’image de Kuroko ne se rappel à lui et vienne chasser ses espoirs d’amour dans les bras de Sat-chan.

Ils sortirent de la tante et ils se mirent à marcher silencieusement. Il n’y avait que le bruit de leur pomme d’amour dans laquelle ils croquaient pour rompre le silence. Finalement ils allèrent s’assoir sur un banc libre et Shun avait levé la tête pour regarder les étoiles lorsque la voit de Satsuki se fit entendre


« Shun-kun … Si Tetsu-kun … si je me déclare et qu'il refuse mes sentiments … Tu ferais quoi ? »

Un blanc.

Un silence.

Il ne savait pas quoi répondre. Non pas qu’il n’avait rien à dire, bien au contraire. Il y avait tellement de choses qui lui venaient à l’esprit que ça le bloquait complétement.

Pourquoi lui posait-elle cette question ? Pourquoi lui, Izuki Shun, aurait eu besoin de faire quelque chose dans l’hypothèse où Kuroko venait à repousser ses sentiments. A part la consoler …. Il ne voyait pas.

Est-ce que… c’était une façon dissimulée de lui demander si il tenterait quelque chose ? Si il essayerait de sortir avec elle ? Hein ???? Mais si c’était vraiment ça, ça voudrait dire, en fait, qu’il était un peu le bouche trou que Kuroko avait laissé… Si le fantôme voulait pas d’elle, elle était prête à se rabattre sur le petit aigle. Bah oui.. quand le plan A ne marche pas, on se replis sur le plan B….

Shun avait tourné la tête vers elle, les sourcils légèrement froncés et le regard un peu plus dur que ce qu’il aurait souhaité sans doute. Il regardait Satsuki avec intensité, essayant de comprendre le sens de sa question espérant s’être trompé en y voyant là une façon détournée de savoir s’il lui demanderait de sortir avec elle.

Finalement, Shun tourna la tête dans la direction opposée. Il attendit un moment avant de se mettre à parler

« Je viendrai te consoler…. Je sais à quel point tu l’aimes. Et tu pourrais venir me trouver n’importe où, n’importe quand, si tu as besoin de moi pour apaiser ton chagrin d’amour »

Il posa les mains de chaque côté de ses jambes sur le banc

« Je ne suis pas quelqu’un de profiteur. Je ne vais pas me ruer sur toi ni me réjouir d’une situation qui t’attriste juste parce que ça m’arrange bien … »

Il crispa un peu plus ses mains sur le bois blanc du banc

« Mais je ne suis pas une bonne poire non plus…. Je ne veux pas être la roue de secours en cas d’échec avec Kuroko….. »

Il se mordilla l’intérieur de la joue avant d’ajouter avec un peu de témérité qu’il regretterait peut être ensuite

« J’ai du mal à comprendre ce que je ressens pour toi… Tu es loin d’être bête et tu as du bien remarquer que… que je tenais à toi. Au risque d’être naïf ou complétement rêveur, je me dis que ça deviendra peut-être réciproque un jour….. Et si ça devait arriver, j’aimerai que ça ne soit pas uniquement parce que Kuroko t’a repoussé…. »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   19.02.16 12:50

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



C'est fou comme ce yukata pouvait lui donner chaud en fait. Ou alors, c'était juste parce que ça tête tournait ? Comment une simple question avait pu déclencher un tel cataclysme ? Jamais, non jamais, elle n'aurait imaginé que Shun allait répondre ainsi. Incroyable comme une simple allumette pouvait embraser toute une forêt en quelques secondes. Au final, peut-être qu'elle l'avait cherché, inconsciemment et que la réponse donnée était tout ce qu'elle méritait. Autant au niveau du contenu que du ton employé.

« Je viendrai te consoler…. Je sais à quel point tu l’aimes. Et tu pourrais venir me trouver n’importe où, n’importe quand, si tu as besoin de moi pour apaiser ton chagrin d’amour »


Ces mots avaient été gentils, doux, réconfortants. Tout ce dont elle avait besoin même si elle doutait que le turquoise puisse la repousser un jour. L'amour vaincra, c'était un refrain universel. Si son cœur venait à être brisé, elle allait avoir besoin de Shun parce qu'elle n'aurait personne d'autre à ce moment-là. Aomine ? Nul doute que même dans un cas pareil, il lui dirait d'aller se faire voir ? Noa ? La rose craignait un peu son regard réprobateur et ses envies de vengeance. Non, il n'y aurait bien que le meneur de Seirin.

« Je ne suis pas quelqu’un de profiteur. Je ne vais pas me ruer sur toi ni me réjouir d’une situation qui t’attriste juste parce que ça m’arrange bien … »

Il était bien trop gentil pour agir ainsi. Trop bien élevé, trop bien respectueux. Si Satsuki venait à sonner à sa porte, désespérée, blessée, elle savait qu'elle avait un endroit où dormir et une tasse de thé bien chaude dans la main la seconde suivante. D'ailleurs, le contraire pouvait aussi se produire. Après tout ce qui était arrivé, elle n'allait certainement pas refuser de tendre la main à Shun si celui-ci venait à se trouver dans le pétrin. Elle s'arrangerait avec ses parents, mais hors de question de laisser quelqu'un, et encore moins un ami, dans la mouise.

« Mais je ne suis pas une bonne poire non plus…. Je ne veux pas être la roue de secours en cas d’échec avec Kuroko….. »


En fait, à tout bien y réfléchir, le problème était peut-être plus ancré qu'elle ne l'avait pensé. Parce que Shun … avait du au moins se dire ça une fois pour lui jeter ainsi ses mots à la figure. Satsuki n'avait plus chaud, sa tête ne tournait plus : elle était vide. Comment pouvait-il dire une chose pareille ? Pourquoi est-ce que ça dégénérait toujours ?

« J’ai du mal à comprendre ce que je ressens pour toi… Tu es loin d’être bête et tu as du bien remarquer que… que je tenais à toi. Au risque d’être naïf ou complètement rêveur, je me dis que ça deviendra peut-être réciproque un jour….. Et si ça devait arriver, j’aimerai que ça ne soit pas uniquement parce que Kuroko t’a repoussé…. »

Satsuki le fixait dans les yeux sans ciller. Il était injuste.
Et même si elle sentait ses yeux la picoter, hors de question de pleurer devant lui. Trop de fierté soudainement et celle-si à elle seule, parvenait à la pousser à rester calme, à ne pas fuir.
Au final, ils en étaient arrivés là, à se fixer dans le blanc des yeux.

« Tu es injuste. Envers moi et surtout envers toi »

C'était tout un art de contrôler sa voix. Elle ne voulait pas qu'il sente sa colère, qu'il sente comme elle se sentait blessée à cet instant précis.

« Je pensais que tu avais plus d'estime que ça. Je pensais que je valais mieux que l'horrible fille que tu as décris, que tu savais qu'à mes yeux, tu n'étais absolument la « roue de secours » comme tu le dis. Et surtout, je pensais que tu avais plus d'estime pour toi-même. Du moins, pour ne pas te considérer ainsi »

Serrer les dents, serrer les poings, battre des cils, chasser les larmes montantes.

« Je suis et je resterais potentiellement toujours la septième roue du carrosse. Alors jamais, je ne pourrais faire subir ça à quelqu'un d'autre. Je vaux bien mieux et je pensais … je pensais … en fait, je ne sais pas ce que je pensais mais tu es bien plus à mes yeux que ce que tu sembles imaginer »

Bon, elle n'allait pas pouvoir les retenir plus longtemps …
Satsuki se leva et fit quelques pas, pour s'éloigner du banc. Si le garçon tenait réellement à la suivre, il valait mieux qu'elle ait un peu d'avance, histoire d'essuyer discrètement ses joues.

« Et je crois qu'il vaut mieux qu'on ne reparle plus de ce sujet. J'ai été stupide d'avoir amené ça sur le tapis, je suis désolée »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   01.03.16 14:44

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •



Shun avait beau avoir grandi quasi exclusivement qu’avec des filles, il n’en demeurait pas moins qu’il était extrêmement mal à l’aise avec une personne du sexe opposé autre que ses sœurs et sa mère. Ce n’est pas pour rien qu’arrivé à 17 ans il n’avait toujours pas eu de petite amie. On ne pouvait pas toujours remettre sa sur la faute de son sens de l’humour débordant ( les plus pessimistes diront « merdique »… mais il s’agit là que d’un point de vue )

Il ne savait pas si ces propos avaient été correctement interprété ou s’il avait été bien trop loin dans ce qu’il avait avoué à Satsuki. Il s’était contenté de laisser parler ses émotions sans prendre conscience de l’impact affreux que ses paroles pouvaient avoir sur celle à qui il tenait tant. Son regard rose était ancré dans le sien et Shun baissa un instant la tête dès qu’elle se mit à parler à son tour

« Je pensais que tu avais plus d'estime que ça. Je pensais que je valais mieux que l'horrible fille que tu as décris, que tu savais qu'à mes yeux, tu n'étais absolument la « roue de secours » comme tu le dis. Et surtout, je pensais que tu avais plus d'estime pour toi-même. Du moins, pour ne pas te considérer ainsi »


Les mains du meneur de Seirin se crispèrent encore davantage sur le bois du banc sur lequel ils étaient assis. Il avait relevé rapidement la tête et écarquillé un peu les yeux face à la jeune fille qui se défendait de la mauvaise réputation dont elle pensait que Shun l’accusait. Il ne pouvait pas lui jeter la pierre à vrai dire. Maintenant qu’il repensait à ce qu’il venait de dire, il était clair qu’il l’avait limite insulté de fille opportuniste qui butine là où ça l’arrange en fonction de ses humeurs du moment.

Ce n’était pourtant pas du tout ce qu’il avait essayé de lui faire comprendre. Il avait juste voulu lui dire – d’une façon extrêmement maladroite et à un moment inopportun – qu’il était en train de tomber amoureux d’elle et qu’il espérait que ça deviendrait réciproque un jour…

« Je suis et je resterais potentiellement toujours la septième roue du carrosse. Alors jamais, je ne pourrais faire subir ça à quelqu'un d'autre. Je vaux bien mieux et je pensais … je pensais … en fait, je ne sais pas ce que je pensais mais tu es bien plus à mes yeux que ce que tu sembles imaginer »

La septième roue de secours ? Pourquoi la septième ? Oh ! Tilt ! Il venait de comprendre. Elle parlait de la Génération Miracle ? Si il suivait sa logique, le cinq majeur, le sixième joueur fantôme et elle…. La manager prodigieuse mais dont le talent ne serait jamais publiquement reconnu bien qu’elle participe de façon active à la victoire du club.

Pour le coup Shun ne pouvait pas s’empêcher de s’insulter mentalement. Quel sombre crétin il était ! Quel débile ! Loin de lui l’envie de lui renvoyer cette image de roue de secours. Il ne s’était même pas imaginé une seule seconde que Satsuki puisse mal vivre le fait de ne pas entrer dans le cercle intime et fermé de la Génération Miracle. Pour sa part, Shun avait toujours considéré Kuroko et Satsuki comme membre à part entière de l’élite de Teiko que tout le monde se plaisait à appeler la GM.

Non vraiment pour le coup il avait pas assuré une cacahuète…. Il était clair qu’il venait de lui faire de la peine profondément. Il ne savait pas s’il réussirait à trouver une échappatoire à ce nouveau conflit ou si celui-ci laisserait des traces indélébiles pour tacher leur amitié toute fraiche.

Shun la regarda se lever et s’éloigner un peu du banc

« Et je crois qu'il vaut mieux qu'on ne reparle plus de ce sujet. J'ai été stupide d'avoir amené ça sur le tapis, je suis désolée »

A son tour, le garçon se leva pour aller la rejoindre. Il resta un instant derrière elle à fixer sa nuque dont la peau claire était exposée à son regard gris. Ses cheveux joliment relevés sur la tête laissaient s’échapper quelques mèches roses et ondulées qui tombaient joliment dans le dos de son yukata qu’elle portait superbement.

Une nouvelle fois Shun hésitait. Il ne savait pas quoi faire et il était tiraillé entre deux options qui s’offraient à lui mais dont aucune ne lui paraissait être plus salutaire que l’autre.

« Excuse-moi Satsuki… j’ai été stupide de te dire tout ça. Ce n’est pas ce que je voulais… C’est que… je n’ai pas compris ta question… Je pense aussi avoir été un peu jaloux… parce que… on est là, tous les deux, et… t’entendre parler de ton amour pour Kuroko…. Tu comprends ? Je l’ai mal pris… »


Il se pinça un instant les lèvres avant de tendre les bras pour l’encercler doucement. Là, dans le dos de Satsuki, il la conservait contre lui en l’enlaçant avec une douceur infinie. Peut-être allait-elle se débattre pour s’extirper de son étreinte ? Peut-être allait elle se laisser faire sans bouger, subissant cet acte plus qu’elle ne l’appréciait… Ou peut-être qu’elle pivoterait dans ses bras pour le serrer contre lui elle aussi …. Des trois possibilités, Shun espérait secrètement la dernière sans pour autant croire un instant que ça pourrait se réaliser.

« … Parce que si… Tu es amoureuse de lui. Et bien moi…. »

Il marqua un temps de silence avant de prendre une grande inspiration et de se jeter à l’eau

« moi…. Il se pourrait…. Que je tombe amoureux de toi… »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   30.03.16 11:19

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



Profitant de s'être temporairement éloignée de Shun, la demoiselle sortit son portable de son petit sac assortit au yukata et commença à taper un SMS pour Midorima. Alors, comment allait-elle tourner ça ? Il était évident que le vert allait la prendre pour une folle et refuser net sa demande incongrue. Satsuki aurait été à sa place, elle agirait probablement ainsi. Mais elle avait de quoi manipuler l'As de Shutoku le cas échéant.

Elle entendit que le brun s'était levé derrière elle mais continua néanmoins son SMS. Elle se sentait prête pour bouder, nah ! Il l'avait vraiment bien énervée pour le coup, elle allait lui montrer pourquoi Momoi Satsuki effrayait certains garçons ! Elle ne s'entendait bien pas par hasard avec Riko sur certains points. Le reste du temps, l'égo féminin prenait le dessus.

Shun s'arrêta près d'elle mais hors de question de se retourner pour lui faire face. Elle continuait de taper sur son clavier, l'ignorant. Technique ultime imparable.

« Excuse-moi Satsuki… j’ai été stupide de te dire tout ça. Ce n’est pas ce que je voulais… C’est que… je n’ai pas compris ta question… Je pense aussi avoir été un peu jaloux… parce que… on est là, tous les deux, et… t’entendre parler de ton amour pour Kuroko…. Tu comprends ? Je l’ai mal pris… »
 

Oui, bah, ça n'empêchait pas ce qu'il avait dit juste avant ! Ses yeux framboises fixaient son écran sans trouver quoi dire à a fois au brun, à la fois au vert. Bande de gars enquiquineurs.

Ensuite, les bras du garçon s'enroulèrent autour d'elle. Elle sentit sa neige fondre comme neige au soleil. Satsuki n'y pouvait rien, elle était une femme à câlins : les élans d'affections, ça lui plaisait, impossible de rester autant énerver avec ça.

« … Parce que si… Tu es amoureuse de lui. Et bien moi…. »


Comme il fit une pause, Satsuki baissa un peu les yeux pour terminer son long SMS. Elle cliqua sur la touche d'envoi et même temps que Shun reprenait la parole.

« moi…. Il se pourrait…. Que je tombe amoureux de toi… »

La manager referma brutalement le clapet de son portable et s'extirpa des bras du garçon. Elle rangea l'objet et se retourna vers lui. Tendant ses mains, elle frappa mollement les joues de Monsieur où se perdaient quelques couleurs rouges. Puis, Satsuki se détourna sans un mot, consciente qu'elle devrait pourtant dire quelques choses à cette déclaration.

Mais quoi ?! Elle ne s'y attendait pas vraiment et n'était pas vraiment douée pour ce genre de moments. Et puis … Il y avait Kuroko. Même si le brun voulait une réponse, tant qu'elle n'avait pas celle du turquoise, elle n'en n'avait pas pour le meneur.

Et puis d'abord, c'était sacrément vache comme déclaration !! Il connaissait ses sentiments, les deux garçons faisaient partit de la même équipe et il balançait ça comme ça ! Elle ne se sentait pas du tout les fesses entre deux chaises là ! Franchement merci !

Pourtant … pourtant, ce qu'elle ressentait pour Shun, c'était quand même un peu plus que de l'amitié. De l'amour ? D'un point de vu réfléchit, ils se connaissaient à peine. Seulement depuis quelques jours. Et les fois avant, sur les terrains de basket, ce n'était pas vraiment ça qui forgeait l'amitié. Plutôt la rivalité.

Malgré tout, depuis que ces mots avaient été prononcés, Satsuki sentait son cœur faire des bonds dans sa poitrine. Elle se sentait toute légère et ses joues chauffaient. Tssss. Il fallait qu'elle s'éloigne un petit instant.

« Je vais chercher à boire, je reviens ! »

Ce n'était peut-être pas très distingué, mais elle se mit à courir. Suffisamment loin, elle trouva un distributeur automatique un peu caché, sans doute pour que les clients soient plus attirés par les stands proposant également des boissons. Dos à la machine, elle se laissa glisser contre, jusqu'à se tenir accroupie, la tête bien baissée. Il allait falloir qu'elle lui donne malgré tout une réponse …

Toujours dans sa position, Satsuki dégagea son porte-monnaie du sac et le fouilla pour dénicher quelques pièces. Juste en face, de l'autre coté de la foule, il y avait un stand qui vendaient ces bouteilles de thé vert, celles avec la jolie branche de cerisier dessus. « Arizona » si ses souvenirs étaient bons. Une fille dans sa classe lui en avait parlé, Satsuki voulait tester.

Elle se releva et traversa la mer de gens pour rejoindre le point de vente. Elle commanda ses deux bouteilles et entreprit de rejoindre Shun. Elle marchait distraitement, plongé dans ses réflexions. Ah, quelle étrange situation !!!

Dénichant le brun non loin de là où elle l'avait laissé, la rose lui tendit une des deux bouteilles avec une petite moue :

« J'espère que tu aimes ça ... »

Le bouchon dévissé, la manager porta le goulot à sa bouche et prit une petit gorgée de thé vert. Ouais, c'était un peu particulier malgré tout. Ça ne valait pas le thé aux fruits rouges par exemple.

« C'est bizarre »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   27.04.16 8:59

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •


Shun Izuki s’était à de nombreuses reprises insulté mentalement d’être qu’un abrutit. Un idiot. Un crétin. Un baka. Il aurait pu allonger la liste de beaucoup d’autres noms d’oiseau (c’était le cas de le dire !! ) du même genre. Mais parmi toutes ces fois-là, aujourd’hui devait trôner fièrement en haut du classement de la stupidité la plus profonde et de l’irréflexion la plus totale.

Aya ne lui avait-elle pas répété une bonne centaine de fois qu’il fallait tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler ? S’il avait – pour une fois – écouté son conseil, cela lui aurait épargné la maladresse de sortir une ineptie plus grosse que lui.

Avouer ses sentiments à une fille ce n’est pas une chose facile. Encore moins lorsque c’est la première fois. Encore moins lorsque l’on connait cette personne depuis peu. Encore moins lorsqu’une complicité intense s’est nouée avec elle. Encore moins lorsqu’on la sait amoureuse d’un autre garçon.

Non il n’y avait pas à dire. Shun Izuki était un abrutit fini pour n’avoir pas su retenir ses paroles. S’il cherchait à faire comprendre ses sentiments à Sat-chan il aurait pu s’y prendre d’une manière moins direct et bien plus diplomate. Au lieu de ça il avait sauté les deux pieds dans le plat sans prendre garde aux éclaboussures que cela pouvait provoquer chez la jeune fille.

Il ne fut pas surpris de la voir garder le silence. Que pouvait-elle bien dire d’autre. Il est évident que l’lorsqu’on fait une déclaration à une personne c’est que l’on attend une réponse positive et réciproque en retour. Or, Shun la savait pertinemment amoureuse de Kuroko vu qu’elle venait d’en parler il n’y avait pas moins de dix minutes de cela. Se déclarer à elle de la sorte était bien trop précoce. Pire, Shun avait l’impression d’avoir été irrespectueux des sentiments que la jeune fille vouait à son fantôme adoré.

Satsuki se détacha doucement de ses bras. Sans brusquerie. Il le regarda à peine avant d’annoncer qu’elle allait chercher des boissons. Pour le coup Shun se demanda si elle avait entendu ce qu’il venait de lui dire ou si elle feignait simplement d’avoir ignoré ses mots pour ne pas être contrainte de lui répondre.

De toute façon, Izuki ne se berçait pas d’illusion. Il savait que la réponse ne pouvait pas être positive et il ne lui en voulait aucunement. Il n’attendait d’ailleurs pas de réponse précise non plus. Pour le coup, il avait juste écouté son impulsivité qui lui avait dicté d’avouer ce qu’il avait sur le cœur afin de se montrer le plus sincère et le plus franc possible avec elle. Afin de se justifier aussi… elle avait très mal prit les propos prononcés en cas de rejet de la part de Tetsuya.

Il la regarda s’éloigner dans son kimono bleu très seyant. Ses cheveux roses relevés en chignon dévoilaient une nuque un tantinet provoquante et… sexy. Le jeune garçon soupira longuement avant de se frapper le front du plat de la main. Comment avait il pu dire ces mots à Satsuki et comment pouvait-il avoir ce genre de pensées à son égard.

Il attendit patiemment qu’elle fasse son retour auprès de lui, les mains chargées de deux bouteilles de boisson. Les bouteilles étaient joliment décorées et Shun connaissait visuellement cet emballage sans pour autant avoir déjà gouté le thé qu’il renfermait.

Ses lèvres s’étirèrent en un sourire et il tendit la main pour se saisir de la bouteille que lui donna son amie. Un petit signe de tête répondit à sa question quand elle lui demanda s’il aimait ça. Le thé, il n’avait jamais détesté. Qu’il soit chaud ou froid, il préférait ça au café. Sauf à la gelée de café ! Ça, c’était son péché mignon !! A la fois fraîche et désaltérante, la gelée atténuait le gout du café et lui donnait un côté sucré que Shun aimait particulièrement.

Shun imita la jeune fille en débouchant sa bouteille qu’il porta à ses lèvres. Visiblement, c’était une boisson au thé vert. Cela aurait sans doute été meilleur avec du thé aromatisé à la pèche, au citron ou aux fruits rouges. Le seul thé vert donnait à la boisson un petit gout âpre et une consistante légèrement sirupeuse qui restait longtemps en bouche. C’était particulier, il n’allait pas le nier.

« C'est bizarre »

La drôle de petite grimace qui s’était affichée malgré lui sur le visage de Shun ne pouvait que venir appuyer l’affirmation de la belle manager. Il revissa le bouchon de la bouteille tout en la gardant dans sa main gauche

« Ça manque un peu de sucre peut être…. Ou d’arôme… Bah.. au moins on aura gouté, ça nous fait une expérience ! »

Il lui fit un sourire avant de se frotter l’arrière de la nuque. Un silence gênant s’était installé entre eux. Shun savait qu’il était de son devoir de le briser pour ne pas que la situation qu’il avait lui-même instauré ne vienne gâcher la soirée. Il avait envie que la jeune fille garde un souvenir agréable de son séjour dans sa famille et il ne souhaitait pas être le fauteur de trouble qui a ruiné son été.

La seule chose qu’il savait, c’est qu’il ne devait pas revenir sur cette pseudo déclaration foireuse qu’il avait faite. Le mieux était encore de faire comme s’il avait rien dit et de se comporter naturellement avec son amie. Peut être approuverait-elle cette attitude. Avec un peu de chance, Satsuki allait oublier cette malencontreuse déclaration et ça serait au final bien mieux pour tous les deux.

Il releva un peu la manche de son kimono pour regarder sa montre.

« Est-ce que tu veux qu’on aille manger ? Tu as peut être faim… ou pas… »

Il se mit à rire avant de reprendre la parole

« J’ai l’impression que l’on ne fait que ça depuis qu’on est ensemble ! Manger !! Faut juste que je fasse attention à ne pas devenir énorme ! Je vais bientôt plus pouvoir me déplacer sur un parquet ! »

Ecoutant une nouvelle fois que sa spontanéité, Shun prit la main de la jeune fille pour se mettre à avancer. Il se tenait légèrement à elle pour contrôler les tremblements de son genou encore affaibli.

« Les vacances ne durent vraiment pas assez longtemps…. En septembre on va se retrouver de nouveau rivaux sur le parquet. Ça me fait un peu bizarre. Pas toi ? Dire que si le lycée Seirin n’avait pas été récemment construit et bien…. J’aurai fini au lycée Tôô qui est le plus proche de chez moi…. Je me demande ce que ça aurait donné ! »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   06.07.16 15:15

Party hard & Sweet dance !
Izuki Shun



« Ça manque un peu de sucre peut être…. Ou d’arôme… Bah.. au moins on aura goûté, ça nous fait une expérience ! »


Ouais mais au prix du machin et des avis qu'elle avait lu ici et là, Satsuki avait espéré boire un thé vraiment exceptionnel. C'était basique bien que pas désagréable à boire. C'était bon mais sans plus.

Elle referma sa bouteille et regarda droit devant elle. Si elle croisait les yeux de Shun, elle allait repenser à sa déclaration et perdre ses moyens. Ah, il fallait pourtant bien qu'elle donne sa réponse un jour. Quelle situation franchement … Comment devait-elle agir ? Comme si rien ne s'était passé ?

« Est-ce que tu veux qu’on aille manger ? Tu as peut être faim… ou pas… »

Bonne question en fait. Il y avait des stands de nourriture un peu partout, allant de celui à la barbe à papa aux sandwichs avec frites. Le mélange d'odeurs sucrées-salées était un peu déroutant. Mais ça faisait des lustres qu'elle n'avait pas mangé de beignet au chocolat … ou à la confiture d'ailleurs, les deux étaient incroyablement bons.

« J’ai l’impression que l’on ne fait que ça depuis qu’on est ensemble ! Manger !! Faut juste que je fasse attention à ne pas devenir énorme ! Je vais bientôt plus pouvoir me déplacer sur un parquet ! »

Satsuki se mit à rire aussi : Riko devait veiller au poids de ses joueurs et prendre les mesures nécessaires le cas avenant. Pauvres garçons de l'équipe de Seirin.

« Riko-chan te fera à manger tous les jours pour que tu retrouves ta ligne d'antan, je pense »

Peut-être qu'elle devrait faire pareil avec ses propres joueurs. La manager qu'elle était connaissait parfaitement leurs poids mais elle n'avait pas pensé à réellement surveiller ça. Vu leurs âges, ils devaient pouvoir gérer comme des grands. Mais il était vrai qu'un changement corporel pouvait entraîner des problèmes musculaires. Elle irait en parler avec le coach au cas où.

« Les vacances ne durent vraiment pas assez longtemps…. En septembre on va se retrouver de nouveau rivaux sur le parquet. Ça me fait un peu bizarre. Pas toi ? Dire que si le lycée Seirin n’avait pas été récemment construit et bien…. J’aurai fini au lycée Tôô qui est le plus proche de chez moi…. Je me demande ce que ça aurait donné ! »


La lycéenne eut un rictus amusé. En fait, ça n'aurait pas fait beaucoup de changement.

« Tu aurais eu un Capitaine bruns avec des lunettes et un caractère tordu. Un Ailier qui n'écoute presque rien. Notre coach est plus agréable à regarder cela dit en passant. Et une jolie petite manager aux cheveux roses. C'est presque comme à Seirin »

Elle pressa doucement sa main et avança un peu pour lui donner un gentil coup d'épaule. Avec un sourire mutin, elle annonça la seule différence présente entre Seirin et Tôo :

« Sauf que nous … on est les meilleurs »

Gentille petite boutade, elle ne dirait jamais ça pour être volontairement méchante. Elle savait très bien qu'un match était rarement gagné d'avance. Il suffisait qu'un joueur se blesse, même légèrement, pour que l'équipe soit déséquilibrée.
La rose épaule doucement le garçon dont la marche semblait moins assurée.

« Si tu as mal, on peut s'arrêter un peu. Riko-chan et ton capitaine vont te laisser pour mort si tu reviens avec un genou dans un état bien pire que maintenant »

Et ensuite, la plus vieille des fille viendra faire une visite personnelle aux Momoi. Ce serait réellement appréciable que cette rencontre ne se fasse pas.

Voyant que plusieurs personnes les doublaient rapidement comme pour rejoindre un endroit en particulier du festival, Satsuki attrapa le poignet où Shun avait mis sa montre pour consulter l'heure.

« Les feux d'artifices vont commencer d'ici dix minutes … On le temps de grignoter avant d'avoir à se trouver une bonne place pour aller le regarder. Oh et je veux une pomme d'amour »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   20.07.16 12:07

...

Party hard & Sweet dance
• Feat Satsuki Momoi •



D’après Momoi, être au lycée Tôô, c‘était un peu comme être à Seirin ! Un capitaine à lunettes tout aussi tyrannique…. Mais bien plus effrayant du point de vue de Shun. Hyuga n’avait pas cet air sournois et fourbe qu’Imayoshi portait en permanence sur son visage.

Un coach plus agréable à regarder ? Bah…… Du point de vue du garçon qu’il était, Riko était bien plus agréable que le dandy quinqua aux cheveux gominés qui servait de coach à l’équipe de Tôô…. Elle n’avait, certes, pas les atours mammaires aussi développés que certains pouvaient l’espérer et elle pouvait rivaliser sans peine avec les pires dictateurs de la planète tant sa tyrannie envers les joueurs de l’équipe n’avait d’égale que son manque de compassion…. Mais Izuki l’adorait, sa petite Riko, et il n’en changerait pour rien au monde !

Quant à la manager…. Shun n’avait pas de point de comparaison dans la mesure où il n’avait jamais rencontré Kumako Tsubaki pour le moment. Si ça se trouve c’était une fille plantureuse et avec une poitrine rivalisant sans peine avec celle de Satsuki ! Bah quoi ???? On peut lier l’utile à l’agréable non ???

Shun piaffa d’agacement quand elle affirma que Tôô était les meilleurs. Sa langue claqua contre son palais et son regard gris se braqua sur la jeune fille tout en fronçant les sourcils. Ce n’était pas une pique bien méchante mais Shun avait un peu de mal à l’accepter malgré tout. Parce que de toute évidence – l’inter lycée le confirmant – elle avait raison. Et ça….. il n’arrivait pas à l’accepter ! La défaite cuisante contre Tôô n’avait pas fini de laisser ses traces pour le petit meneur de Seirin qu’il était.

Il se contenta juste de soupirer sans trouver quelque chose à répondre. Bah…. De toute façon, ça se règlerait sur le parquet lors du prochain championnat. Voila !


« Si tu as mal, on peut s'arrêter un peu. Riko-chan et ton capitaine vont te laisser pour mort si tu reviens avec un genou dans un état bien pire que maintenant »


Les lèvres de Shun s’étirèrent légèrement alors qu’il la regardait en souriant. Elle était adorable de se soucier de lui de la sorte. Mais pour le moment son genou allait bien et la douleur, toujours présente, était largement acceptable grâce au traitement qu’il prenait assidument et qui l’aidait à moins ressentir les sensations de son genou

« Pour morte dis-tu ? Tu ne la connais pas…. La mort serait encore une perspective d’avenir très agréable face à ce qu’ils seraient capables de te faire tu sais … »

Ne jamais sous-estimer Riko !!! Surtout quand elle était l’alliée de Hyuga !! Shun l’avait appris à ses dépens et les quelques souvenirs cuisants que lui avait laissé son expérience ne lui donnaient pas envie de tenter les diables de nouveau.

L’aigle de Seirin sursauta un peu quand Satsuki lui saisit le poignet. Il se demanda ce qu’elle lui voulait quand il comprit qu’elle chercher seulement à avoir l’heure.

« Les feux d'artifices vont commencer d'ici dix minutes … On a le temps de grignoter avant d'avoir à se trouver une bonne place pour aller le regarder. Oh et je veux une pomme d'amour »

Ce que femme veux dieux veut ! Connaissez-vous ce proverbe ? C’est une façon assez concise et véridique de récapituler la différence entre une fille et un garçon.

Momoi voulait une pomme d’amour ? Alors Izuki allait lui cherchait la pomme d’amour…

Pomme d’amour…. Sérieux… qui a choisi ce nom tout moisi ? Ça fait romantique. Pile poil le genre de truc qui mettait Shun dans l’embarras après ce qui venait de se passer un peu plus tôt. Sa petite déclaration qui était restée sans réponse autre qu’un silence et un mouvement de fuite de la part de sa prétendante. Si ce n’était pas se prendre un vent ça, qu’est-ce que c’était ?

Mais le garçon essayait de relativiser les choses. Il savait parfaitement que les sentiments de Satsuki ne pouvaient pas être réciproque dans la mesure où il la savait folle amoureuse de Kuroko…. C’est sans doute avec lui qu’elle aurait aimé manger une pomme d’amour. Elle lui aurait sans doute proposé de croquer dedans…. Kuroko se serait mis du sucre rouge et collant autour des lèvres… Elle l’aurait trouvé follement mignon et craquant avant de lui proposer de lui ressuyer avec attention…

Scénette romantique à vomir…. Uniquement parce que Shun ne pouvait pas être à la place du fantôme.

Il s’absenta donc quelques minutes pour se diriger vers le stand d’un confiseur. Il revint auprès de la jeune fille en tenant dans sa main droite la pomme d’amour délicieusement rouge et enrubannée dans un sachet transparent qui lui donnait l’impression d’être une sucette géante.

« Une pomme d’amour, une ! »

Il la lui tendit avec un sourire avant de lui prendre la main pour se fondre dans la foule des autres visiteurs qui se dirigeaient vers l’emplacement du feu d’artifice. Le ciel avait entièrement revêtu son manteau de nuit sombre et Shun ne put s’empêcher de penser qu’un noir d’encre si profond rendrait le feu d’artifice encore plus beau !

L’esplanade sur lequel les gens pouvaient s’installer était recouverte d’une pelouse verdoyante et agréable sur laquelle ils allaient pour s’assoir. Aucune crainte à avoir pour les yukata, la terre avaient largement eut le temps de sécher et elle avait retrouvé son aspect ferme loin de la gadoue que la pluie avait certainement formée la veille.

« Est-ce que ça te convient ici ? On n’est pas trop mal ! On pourra même s’allonger »


Le jeune homme s’agenouilla avant de poser complément ses fesses sur le sol. Ca faisait du bien de pouvoir s’assoir un petit peu. Mine de rien la journée avait été longue. L’hôpital le matin, le retour à la maison avec la magnifique gifle qui avait suivie, la sortie au centre nautique et enfin cette soirée ! Shun avait l’impression qu’une semaine entière venait de s’écouler !

Il soupira un moment avant de tourner la tête vers son amie. Elle était encore plus jolie…. La pénombre donnait à son visage des allures plus doux et ses cheveux remontés sur sa tête n’en finissait plus d’allonger sa nuque que Shun trouvait soudainement bien attirante. Il dut se passer la main sur le visage pour reprendre ses esprits et ne pas oublier que peu de temps auparavant il venait de se prendre une veste.

« Satsuki je….. »

BOUM !

Le premier fracas assourdissant du feu d’artifice le coupa dans son élan. Il leva la tête bien haut pour regarder les gerbes de couleurs exploser et se succéder au-dessus de leurs têtes. C’était beau. Magnifique…. Il y avait des choses comme ça qui, peu importe l’âge, nous font toujours l’effet de retomber en enfance. Les feux d’artifice en faisaient partie. Il n’y avait rien d’autre à faire que de contempler le spectacle fabuleux et indescriptible des feux d’artifice éclatant dans le Ciel.

Shun tourna un instant la tête pour regarder Satsuki. Son visage était tantôt éclairé de vert, de bleu, de blanc, de rouge…. On aurait dit une petite fille tellement prise dans sa contemplation qu’elle en oubliait tout ce qui se passait autour. Ses yeux roses rivés vers le ciel, un doux sourire étirant ses lèvres…. Elle était jolie….

Izuki tourna de nouveau son attention vers les étincelles lumineuses et assourdissantes. Il se pencha un peu, posant ses mains sur le côté pour se maintenir dans une position confortable. Le coté de sa main effleurait celle de Satsuki mais il ne fit rien pour empêcher ce léger contact de se produire. Il ne disait rien. Ses yeux anthracites levés vers le ciel, il guettait un geste de recul de la part de son amie….







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Party hard & Sweet dance [avec Izuki Shun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En attendant que l'orage se termine ! [avec Izuki Shun]
» Izuki Shun [Terminé, prêt à être validé ]
» De [Izuki Shun] à [Imayoshi Shouichi ]Conversation 1
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Ville-