The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   02.01.16 11:08

Ceci n'est pas une mission d'espionnage


with Carotte, Salade et Faucon

Pour la énième fois, Tsubaki vérifia l'heure d'arrivée du train en partance de Kyoto. Aujourd'hui était un jour assez spécial puisque Miyu, la manager de Rakuzan, venait assister à un entraînement de Shutoku. Enfin, elle venait surtout observer Midorima Shintaro, l'un des membres de la Génération des Miracles. Et pour cette occasion, la jeune Kumako se portait garante pour être garante. Oh bien sûr, elle n'allait pas débarquer comme ça comme une fleur. Elle avait préalablement demandé à Takao si elle pouvait venir assister à un entraînement. Elle aurait pu demander à Midorima, vu que c'était pour lui qu'elles venaient, mais elle avait l'impression qu'il refuserait. En toute logique, c'était au capitaine ou même le coach qu'il fallait demander mais elle ne connaissait ni l'un, nu l'autre. Enfin le coach si, il connaissait sa mère par le biais du basket mais sans plus.

Debout sur le quai, la manager attendait patiemment que le train arrive. Il devrait arriver dans quelques secondes puisque les trains japonais étaient connus pour leur ponctualité sans faille. Une voix résonna finalement dans toute la station annonçant l'arrivée du train qui justement entrait en gare. Lorsque l'engin s'arrêta finalement, les passagers commençèrent à descendre. Sur la pointe des pieds, elle scruta la foule, à la recherche d'une touffe de cheveux vert pale. Un petit éclat de joie s'alluma dans ses yeux lorsqu'elle la vit enfin, accompagné d'un grand blond, visiblement son grand frère.

-Miyu-chaaan, l'appela-t-elle en agitant les bras pour attirer son attention.

La petite manager la repéra, sembla parler avec son grand frère avant de se diriger vers elle. Tsubaki la prit spontanément dans ses bras, très contente de la revoir.

-Miyu-chan... a fait bon voyage ?

Après avoir eu sa réponse, elle lui prit la main et l'emmena jusqu'à la sortie du métro. Une fois à l'air libre, elles n'avaient pas beaucoup de distance à parcourir pour arriver jusqu'à Shutoku. Seirin et Shutoku étant assez éloignés, la rosette avait du quitter l'entraînement un peu plus tôt et avait indiqué à son ami de descendre à cette station pour éviter de trop marcher et d'arriver trop tard à l'entraînement. Elle n'avait pas eu le temps de se changer alors elle était restée en uniforme scolaire. Mais comme Shutoku était une école traditionnelle, l'uniforme féminin était plus ou moins le même alors personne n'allait faire la différence sur le coup.

-Le lycée n'est pas très loin... On peut y aller à pied, expliqua la rosette tout en passant devant un combini.

Le trajet jusque là-bas se fit sans encombres, les deux demoiselles échangeant des banalités sur le chemin. Arrivées à destination, elles purent constater qu'il n'y avait pas âmes qui vivent dans la cour du lycée. Par chance, il n'y avait également de professeurs ou de personnels, ainsi, les deux managers purent se diriger sans encombre vers les bruits de sifflet et de ballons qui résonnaient au loin.

Avançant à pas de loup jusqu'à la porte, Tsubaki se pencha pour regarder à l'intérieur et vérifier qu'il s'agissait du gymnase qu'occupait la première ligne de Shutoku. Elle n'eut pas à chercher longtemps lorsqu'elle remarqua rapidement un adolescent aux cheveux verts au milieu du terrain, le ballon en main prêt à tirer.

-Miyu-chan... c'est lui... Midorima Shintaro, annonça-t-elle en désignant le Shooting Guard.



(c) fiche codée par kumako tsubaki



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   03.01.16 2:05





Not a spying mission





❝ Aujourd'hui est un grand jour pour Miyu. Enfin, après cette attente interminable à ses yeux, elle allait rencontrer le célèbre arrière de Shutoku. Elle avait encore un peu du mal à y croire et pourtant, c'était bien vrai. Grâce à Tsubaki et à l'une de ses connaissances, elle allait pouvoir assister à un entraînement chez les Rois de l'Est et voir de ses propres yeux un membre de la Génération des Miracles en action. A ce jour, elle n'avait rencontré aucun des prodiges, excepté Akashi évidemment. Lorsqu'elle s'était rendue à Too dans l'espoir d'y croiser le scoreur de génie, la manager Momoi Satsuki lui avait apprit que le jour était un abonné de l'école buissonnière et qu'elle avait donc aucune chance de pouvoir le voir à l'entraînement. Restait alors l'arrière, l'ailier et le pivot. Et c'était le premier qu'elle s'apprêtait à visiter dès son arrivée à Tokyo. Le voyage ne lui avait jamais parut aussi long, elle s'agitait comme son siège comme jamais elle ne l'avait fait auparavant. Zan et Raku, dans le sac de voyage, ne paraissaient pourtant pas dérangés par les mouvements de leur maîtresse.

Afin de ne pas rater l'entraînement de Shutoku, Miyu avait quitté Rakuzan plus tôt. De toute façon, aucun entraînement n'était prévu ce soir. Elle avait donc put partir du lycée sans souci. Son frère ayant eu sa demi-journée de libre, ils avaient prit le train le plus tôt possible. La jeune fille avait simplement prit le temps de se changer, histoire de ne pas débarquer à Shutoku avec l'uniforme de Rakuzan. Elle avait alors opté pour un ensemble tout mignon composé d'un short blanc ample et d'un haut rose au dos décoré d'adorables rubans blancs (x). Une tenue légère et simple qu'elle appréciait beaucoup. Ses cheveux étaient lâchés sauf une mèche qu'elle avait emprisonnée dans une pièce en forme de petit chat rose, histoire de dégager un peu son visage. Elle n'avait pas spécialement cherché à se faire toute jolie, mais voulait au moins paraître présentable. Un minimum lorsque l'on allait rencontrer des inconnus.

Le train rentra finalement en gare et Miyu fut la première levée parmi les passagers. Se saisissant délicatement du sac de voyage, elle se hâta de descendre sur le quai. Ichigo se chargea de leur valise :étant donné qu'ils avaient préférés en prendre une pour deux, elle pesait énormément et Miyu était incapable de la soulever. Une voix familière perça alors le brouhaha et la demoiselle reconnue tout de suite Tsubaki qui agitait les bras pour signaler sa position. Confiant les chatons à son frère, Miyu et lui échangèrent encore quelques mots avant que la petite verte ne fende la foule en direction de sa meilleure amie. A peine fut-elle arrivée près d'elle que la rosette la prenait dans ses bras. Miyu lui rendit son étreinte, sincèrement heureuse de la revoir après tout ce temps. Une éternité semblait s'être écoulé depuis la dernière fois, lorsque Tsubaki était venue passer le week-end à Kyoto.

▬ Miyu-chan... a fait bon voyage ?
▬ Oui, merci

Tsubaki lui prit alors la main, l'entraînant dans la foule en direction de la sortie. Contrairement à Miyu, la rosette n'avait visiblement pas eu le temps de se changer, car elle portait encore son uniforme scolaire. La verte aimait beaucoup les couleurs de Seirin, même si elle préférait le gris plus classique et passe-partout de Rakuzan. Elle se demanda alors si Akito était bien à l'entraînement, et pas encore en train d'accuser un énième retard. Son frère n'était vraiment pas ponctuel et son coach ne cessait de s'en plaindre. Ce qu'elle comprenait très bien, après tout. Un joueur ne doit pas avoir à faire attendre les autres, qu'importe la raison. S'il avait tendance à être un peu plus ponctuel, il serait peut-être déjà dans la première équipe. Dommage que son attitude un peu tête en l'air l'empêche de vivre pleinement ce sport qu'il adorait tant … Peut-être finirait-il par le comprendre de lui-même, un jour. En tout cas, Miyu le lui souhaitait sincèrement.

D'après Tsubaki, Shutoku ne se trouvait pas très loin, elles pouvaient donc y aller à pied. C'est donc en échangeant des mondanités qu'elles parcourent le chemin menant jusqu'au lycée des Rois de l'Est. Quand elles arrivèrent à destination, il n'y avait pas un chat aux alentours. Ni élèves, ni professeurs, ni personnels. Vraiment personne. Ainsi, elles purent traverser la cours en direction du gymnase sans que personne ne les intercepte. Suivant docilement son aînée, Miyu perçut rapidement le bruit devenu familier des ballons rebondissant contre le sol et des crissements des baskets. Tsubaki jeta un œil à travers une porte avant d'inviter son amie à faire de même. La rosette lui désigna alors un adolescent à la chevelure verte, prêt à tirer. Il s'agissait de Midorima Shintaro. La verte bloqua alors son regard sur le joueur alors que ce dernier s'élevait dans les airs, relâchant la balle qui fila tel un boulet de canon dans les airs pour filer à travers l'arceau tel une comète.

▬ C'est … impressionnant. Même Mibuchi-senpai ne fait pas de tels paniers. Et, ciel, qu'est-ce qu'il semble grand … !

Plus grand encore que Nebuya, elle en était certaine. Et pourtant, l'ailier fort de Rakuzan n'était pas un nain. D'après son dossier, il faisait cent quatre vingt dix centimètres. Soit quarante cinq centimètres en plus que Miyu … Autant dire que la verte n'en menait pas large lorsqu'il s'approchait d'elle. Elle avait toujours l'impression qu'il lui suffisait de lever le pied pour qu'il l'écrase comme un insecte. Se dissimulant derrière Tsubaki pour ne pas qu'on la remarque, Miyu s'octroyait qu'un petit espace pour observer ce qu'il se passait à l'intérieur du gymnase. Elle avait un peu l'impression de les espionner, à rester ainsi cachée derrière la porte. Mais elle n'entrerait pas si Tsubaki n'en faisait pas de même. Donc si la rosette restait derrière cette porte, elle en ferait autant, quitte à ne presque rien voir. Ce qui est assez stupide comme point de vue vous me direz, étant donné qu'elles étaient justement là pour observer le jeune prodige en action ... ❞


(c) Moona Neko


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   13.01.16 23:29


► Ceci n’est pas une mission d’espionnage ◄
feat. Tsuki-chan & Miyu & Shin-chan



Aujourd’hui était un jour spécial !

C’est un jour où les cancers étaient derniers du classement de Oha-asa…. Pour Takao, cette position de lanterne rouge était synonyme de difficultés à venir. Tout allait sans doute commencer par un Shin-chan plus maussade qu’à son habitude lorsqu’il irait le chercher chez lui avec sa charrette et son vélo.

Dernier du classement c’était aussi synonyme d 'un lucky item monstrueusement encombrant ! Paraissait-il que plus l’objet était gros et plus ça portait chance. Takao n’aurait pas su dire si c’était réellement le cas mais il l’espérait du fond du cœur ! Sérieusement, ça l’aurait bien fait suer de devoir se coltiner des Tanuki moches en terre cuite qui pèsent une tonne si en plus ils avaient aucune action bénéfique ….. autre que le ridiculiser !

Alors qu’il était allé chercher son meilleur ami ce matin-là, Kazunari avait eu confirmation que la journée allait s’annoncer épique ! euh… Hey pique, pour être plus exact ! La mâchoire de Takao avait presque manqué de s’écraser sur le sol quand il avait vu l’objet de chance attribué aux cancers. La surprise étant passée, il ne put s’empêcher d’éclater de rire en imaginant la réaction des professeurs quand ils le verraient arriver avec ça

« Un cactus ?? »

Plié en deux sur le vélo, il n’arrivait plus de s’arrêter de rire alors qu’il voyait la tête déconfite de son ami et de son cactus qu’il avait choisi volontairement volumineux

« Un jour tu auras des problèmes, Shin-chan ! »


Et ce jour était arrivé !!!!

On ne fait pas rentrer un cactus en pot aussi facilement dans un lycée, même si on s’appelle Midorima Shintaro ! Le gardien avait ainsi déclaré que la plante épineuse pouvait être considérée comme une arme blanche dangereuse et l’avait confisqué aux shooter miracle en lui expliquant qu’il la récupérerait que le soir venu !

Si cet épisode avait eu le don de donner à Takao une crise de rire sans précédent, Shin-chan, lui était plus renfrogné que jamais ! Une journée sans son lucky item ? alors que les cancers étaient derniers ? c’était impensable !

Les cours s’étaient enchainés avec un Midorima plus placide que jamais. Il n’était déjà pas bien bavard habituellement mais là, ça dépassait l’entendement. Une tombe ! Une tombe mal lunée ! Les yeux froncés et les lèvres pincées, il était resté d’une humeur exécrable au fur et à mesure que les heures passaient

Après un cours de japonais ancien particulièrement pénible, Takao s’était retourné sur sa chaise pour voir son ami. Il lui avait souri tout en avisant son regard plissé

« Arrête de froncer les sourcils ! Tu vas avoir une ride du lion Shin-chan ! »

Il se mit à rire un instant tout en se balançant sur les pattes arrières de sa chance

« Note que les lions sont seconds au classement !!! J’aurai peut-être une chance de te voir arrêter de tirer la tronche !!! »

Il dégaina son portable sur lequel il pianota avant de le tendre pile devant le regard émeraude de son camarade à lunettes

« et leur objet c’est un crayon de mine !! Sérieux, tu aurai été lion on aurait passé une chouette journée tu ne crois pas !? »

Les pattes de la chaise retombèrent sur le sol et Takao se retourna complétement. Il avait croisé ses bras sur le bureau de Shin-chan et avait posé sa tête dessus avant de le regarder avec tout le sérieux dont il était capable

« C’est aujourd’hui que Tsuki-chan vient avec son amie….. s’il te plait Shin-chan… soit gentils avec elles… Je sais que c’est pas un bon jour pour toi…. Mais je tiens vraiment à Tsubaki et je sais qu’elle serait déçue si ça se passait mal… »

Il releva finalement la tête avant de le regarder

« Je te rendrai tous les services que tu veux après ça…. J’arrêterai même de dessiner sur tes cahiers…. Bien que je sais que ça va te manquer ! »


Il lui avait fait un clin d’œil alors que le prof du cours de physique faisait son entrée.

~~~~~~~~~~~~


Les semelles des baskets crissaient sur le parquet fraichement ciré du club de Shutoku. Les cours étaient finis et, comme toutes les semaines, les membres de l’équipe se retrouvaient pour s’entrainer en vue du prochain championnat qui était autre que la prestigieuse Winter Cup.

Takao adorait ce sport. Il le pratiquait depuis tellement longtemps maintenant qu’il était parfaitement à l’aise avec les entrainements et les différents exercices qu’on lui demandait d’exécuter traditionnellement. Ici pas de traitement de faveur entre les titulaires et les remplaçants ! Anciens de la GM ou simple rookie, tout le monde subissait la rudesse exigée par le coach !

Takao était un peu plus exalté qu’à son habitude ! Exalté et nerveux aussi ! Il savait que Tsubaki-chan allait venir assister à l’entrainement mais elle n’avait pas donné d’heure précise. Il était impatient de la revoir et ne savait pas exactement comment se comporter vis-à-vis d’elle en publique. Son coté impulsif et naturel l’aurait certainement conduit à se précipiter vers elle pour la prendre dans ses bras. Mais elle était plutôt réservée et elle n’aurait peut-être pas aimée être ainsi embarrassée surtout au tout début de leur relation…

Il attrapa un ballon qu’on lui envoya et le passa à l’aveugle par-dessus son épaule à Shin-chan. Ce dernier l’attrapa sans peine avant de l’envoyer directement dans le filet par l’un de ses tirs en cloche dont lui seul avait la maitrise et le secret. Takao avait beau l’avoir vu faire des milliers de fois, c’était toujours impressionnant ! Il se dégageait quelque chose de lui qui forçait le respect. Il avait une prestance, un charisme…. Quelque chose !

« Nice ! Shin-chan ! »

Takao courut vers lui en tendant sa main pour qu’ils puissent faire un high five.

« Et t’as vu ma passe ? C’était pas mal comme ça qu’est-ce que tu en penses ? T’imagine si on arrivait à être parfaitement synchronisés toi et moi ? On pourrait être inarretable ! »


Un ballon perdu passa devant Takao et ce dernier fit un signe à Kimura qui venait de le lancer

« Je vais le chercher ! »

La balle roula en dehors du parquet jusqu’à venir se heurter contre la porte entrouverte du gymnase. Takao se pencha pour récupérer le ballon et il se redressa lorsque son regard perçant se posa sur la fameuse porte entre ouverte. Il l’avait pas besoin de l’ouvrir davantage pour savoir qui se trouvait derrière !

Son visage s’illumina instantanément et il ouvrit la porte en grand pour laisser apparaitre les deux demoiselles cachées juste derrière

« Tsuki-chan !! »

Il se précipita vers elle et la prit dans ses bras, envoyant valser toutes ses résolutions sur la possible timidité de sa petite amie

« Shin-chan !!! Viens ! Tsuki-chan est arrivée avec….. »

Il se tourna vers la jeune fille aux cheveux d’un vert pastel relativement atypique mais très joli

« C’est comment déjà ton nom ? Tsuki-chan me l’avait dit mais j’ai oublié ! Ce n’est pas pour rien que je suis le faucon de l’équipe, on me dit souvent que j’ai une cervelle de moineau ! »


Kuroko's Basket RPG




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   16.01.16 15:36

Ceci n'est pas une mission d'espionnage
feat. Takao, Kumako et Miyu




Il y avait des jours avec, et des jours sans.

C'était comme ça pour tout le monde, mais Midorima était le genre de personnes à avoir principalement des jours avec, faisant donc des jours sans une véritable tragédie.

Il ne l'avait pas senti tout de suite en se réveillant, c'est la préparation de son petit déjeuner qui lui mit la puce à l'oreille, lorsqu'il renversa la totalité de la bouteille de jus de fruits sur le carrelage de la cuisine. Ses doutes furent confirmés quelques minutes plus tard lorsqu'il découvrit la position des cancers dans l'horoscope du jour...

12ème...

Aujourd'hui aurait été un dimanche que le vert serait retourné au lit afin de ne pas avoir à affronter cette journée de malchance, mais malheureusement il ne pouvait pas se permettre de louper des cours et l'entrainement pour ça. Il allait se munir de son lucky item et tout allait relativement bien se passer, du moins c'est ce qu'il pensait.

Le seule avantage de l'objet chanceux du jour, c'est qu'il en possédait quelques uns chez lui, il pouvait donc s'en munir dès maintenant et ne pas devoir supporter un trajet avec Takao sans son précieux lucky item jusqu'à une quelconque boutique. Shintaro choisit donc le plus gros cactus transportable dans la collection de sa mère et termina de se préparer jusqu'à ce que son ami et chauffeur arrive comme chaque matin.

-Un cactus ? Un jour tu auras des problèmes, Shin-chan !

Il n'y avait vraiment rien de drôle... Pourquoi cet idiot ne faisait que rire chaque matin lorsqu'il découvrait l'objet du jour ? Franchement... Midorima ne fit même pas attention à sa remarque, c'était sans cet objet qu'il allait avoir des problème, pas avec bon sang! Le vert se contenta donc de saluer froidement le faucon sans rien dire de plus, blasé de l'entendre rire aux éclats pour quelque chose d'aussi stupide.

Et des gens stupides, Shintaro n'en avait jamais vu de tels.

Un cactus une arme blanche, franchement... Qui aurait l'idée de tuer quelqu'un avec un cactus ? UN CACTUS ? Shintaro n'en revenait pas... Déjà qu'on lui confisquait son lucky item, mais en plus on l'accusait d'être assez bête et idiot pour avoir envie de tuer quelqu'un avec un végétal. S'en était trop, cette journée battait des records... Et l'autre crétin qui rigolait à côté n'arrangeait rien.

Qu'on ne vienne pas accuser Midorima d'être asocial alors que toute sa journée allait être horrible à cause d'une poignée de personnes mal intentionnées son égard, et qu'on ne vienne pas l'embêter non plus, ses nerfs étaient déjà mis à assez rude épreuve comme ça.

-Arrête de froncer les sourcils ! Tu vas avoir une ride du lion Shin-chan ! Note que les lions sont seconds au classement ! J'aurai peut-être une chance de te voir arrêter de tirer la tronche ! Et leur objet c'est un crayon de mine ! Sérieux, tu aurai été lion on aurait passé une chouette journée tu ne crois pas !?

-Dommage que je n'ai plus mon cactus, je l'aurais peut-être effectivement utilisé comme arme blanche contre toi Takao. Tais-toi maintenant et laisse-moi...


Et comme à chaque fois qu'il lui disait de le laisser tranquille, monsieur se retournait et empiétait sur son espace vitale encore un peu plus. Il allait bientôt se retrouver sur ses genoux si ça continuait.

-C'est aujourd'hui que Tsuki-chan vient avec son amie….. s'il te plait Shin-chan… soit gentils avec elles… Je sais que c'est pas un bon jour pour toi…. Mais je tiens vraiment à Tsubaki et je sais qu'elle serait déçue si ça se passait mal… Je te rendrai tous les services que tu veux après ça…. J'arrêterai même de dessiner sur tes cahiers…. Bien que je sais que ça va te manquer !

-...Je ne suis pas un fou furieux, je te signale que je sais me tenir, au contraire de toi. Et non ça ne va pas me manquer, pas du tout.

Les recommandations de Takao étaient presque vexantes pour le vert. Bien sur qu'il allait bien se tenir et être plus ou moins aimable avec les deux jeunes filles. Surtout qu'il n'avait pas vu Kumako depuis longtemps et que l'idée de discuter un peu avec la jeune fille lui plaisait malgré sa position horoscopique.

Ceci dit, il ne connaissait absolument son accompagnatrice, dont il avait d'ailleurs oublier le nom. Midorima n'était pas doué avec les noms. Il espérait seulement qu'elle ne soit pas le genre de fille à crier et sauter partout... Comme pouvaient l'être Kise ou Takao par exemple... Mais connaissant la rose, ses amies ne pouvaient être qu'à son image, à savoir calmes et polies. Du moins il l'espérait.

***

Shintaro espérait que son manque de chance et son absence de lucky item n'allaient pas affecter ses capacités sportive et que l'entrainement se passerait correctement malgré le sort qui s'acharnait contre lui aujourd'hui. Il aurait bien demandé une dispense au coach, qui aurait été tout à fait justifiée !!! Mais bon, il ne devait pas se laisser battre et montrer qu'il allait affronter son destin, aussi funeste soit-il.

Heureusement, il pouvait compter sur Takao et ses passes toujours aussi parfaites, sans qu'il ne lui en dise aucun mot. Avec ce genre de passe, impossible de rater un panier, peu importe la malchance qui semblait le suivre aujourd'hui.

-Nice ! Shin-chan !

Shintaro ne répondit pas et haussa un sourcil à la main tendue vers lui avant de plaquer la sienne contre sans aucune forme d’enthousiasme. Il savait que s'il ne le faisait pas, le brun allait pleurnicher pendant un bon quart d'heure et il n'avait pas envie d'écouter ses jérémiades plaintives, ni récolter les foudres de Miyaji-senpai qui dirait, sans doute, que c'était de sa faute.

-Et t'as vu ma passe ? C'était pas mal comme ça qu'est-ce que tu en penses ? T'imagine si on arrivait à être parfaitement synchronisés toi et moi ? On pourrait être inarretable !

-Oui, ça peut aller... Mais pour ça il faut s’entraîner encore, aller au boulot Takao.

A peine eut-il finit sa phrase qu'un ballon perdu leur passa devant le nez, manquant de peu le visage du vert, ses lunettes auraient pu être cassées tiens... C'était vraiment une journée dangereuse...

-Je vais le chercher !

Midorima profita que le brun parte chercher la balle pour en reprendre une autre et s’entrainer aux tirs. Le sien de tout à l’heure ne l’avait pas vraiment satisfait et il voulait perfectionner encore sa spécialité. Cependant, son repos fut de courte durée...

-Shin-chan !!! Viens ! Tsuki-chan est arrivée avec…..

Le vert se retourna pour effectivement remarquer la présence de son ancienne camarade de classe –et accessoirement premier amour- accompagnée d’une jeune fille aux cheveux verts comme lui, mais plus clairs. Il prit son ballon sous le bras et s’avança vers les deux demoiselles pour les saluer en se tournant d’abord vers celle qu’il connaissait.

-Bonjour Kumako, ça faisait longtemps.

Puis son regard émeraude se posa sur l’autre jeune fille à qui il fit un signe de tête pour accompagner ses paroles.

-Bonjour...

Et mince, il avait oublié de redemander son nom à Takao, il avait l’air malin maintenant à ne plus savoir comment cette pauvre enfant s’appelait...

-C’est comment déjà ton nom ? Tsuki-chan me l’avait dit mais j’ai oublié ! Ce n’est pas pour rien que je suis le faucon de l’équipe, on me dit souvent que j’ai une cervelle de moineau !

Ah...Bon ben visiblement il n’était pas le seul à avoir oublié...







I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   16.01.16 19:32

Ceci n'est pas une mission d'espionnage


with Carotte, Salade et Faucon

Contrairement à Miyu, Tsubaki avait gardé son uniforme scolaire. Comme il était similaire à celui de Shutoku, elle aurait pensé qu'elle passerait inaperçu. En voyant l'adorable tenue de la manager de Rakuzan, elle avait l'impression de faire un peu tâche à côté avec son pull bleu marine et sa jupe blanche. Elle aurait pu prendre une douche aussi mais elle n'avait pas eu le temps et maintenant qu'elle y pensait, elle avait l'impression d'avoir une légère odeur de transpiration. Mais il n'y avait qu'elle pour sentir ce genre de choses. Elle espérait juste que Takao ne s'en rende pas compte.

Le brun fit d'ailleurs une passe à Midorima sans prendre la peine de regarder dans la direction de son coéquipier. Ce dernier réceptionna parfaitement la balle orange qui fila en une cloche y impressionnante vers le panier. Comme elle s'y attendait, Miyu-chan fut impressionnée par les longs tirs du Shooter Miracle, comme beaucoup de personnes qui le voyaient la première fois. Même si la rosette avait l'habitude, elle restait toujours admirative devant un tel prodige. Elle-même considérée comme une Miracle, elle était incapable de faire un tir avec une cloche de cette forme. Il n'y avait que son ancien camarade de classe pour le faire.

Et pour ce qui est de sa taille... eh bien oui, Midorima était grand. Très grand. Tsubaki n'était pas petite pour son âge et avait encore de la marge pour grandir et pourtant, il y avait bien plus grand que lui.

-Midorima-kun mesure 195cm, maintenant... quand il est entré au collège, il mesurait 174cm...

Soit 21 centimètres en trois ans, c'était tout de même quelque chose ! Elle-même n'avait pris que dix centimètres depuis. Avoir des couleurs de cheveux atypiques n'aidaient pas réellement dans la croissance et ce n'était pas un fait avéré. Son frère avait eu une poussée de croissance au collège également contrairement à sa cadette.

Maintenant, qu'elles étaient là, Tsubaki ne savait pas vraiment comment elles pourraient entrer dans le gymnase sans déranger. Si au début, elle était enthousiaste à l'idée de venir assister à leur entraînement, désormais devant les faits, elle avait la sensation de faire de l'espionnage même si elle savait très bien que de base, elle venait là surtout pour accompagner Miyu dans ses recherches.

Mais voilà, comme si le destin l'avait entendu, comme un bon vieux cliché d'un manga d'amour, un ballon roula jusqu'aux deux demoiselles. Dans ce genre de scénario, c'était la première fois que le héros et l'héroïne se croyaient et il y avait forcément coup de foudre d'un des partis. Mais là, ce n'était pas vraiment le cas parce qu'ils étaient déjà en couple. Enfin, c'était tout de même récent mais passons ce détail. Le regard pourpre de la demoiselle rencontra les yeux perçants du brun dont le visage s'illumina en un clin d'oeil.

-Tsuki-chan !!

Tsubaki n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que Kazunari la prit dans ses bras. Une véritable boule d'énergie. Une forte odeur musquée emplit les narines de Tsubaki. Si elle se plaignait de son odeur, celle du meneur de Shutoku n'en menait pas large. Mais ça ne voulait pas dire qu'il sentait mauvais ou que c'était désagréable. Être tout transpirant à cause de l'entraînement, Tsubaki connaissait la chanson, alors elle comprenait et n'était pas dérangée le moins du monde. Elle allait simplement avoir l'odeur de Takao sur elle pendant un moment, voilà tout. Mais elle n'eut pas le temps de répondre à l'étreinte qu'il se détacha finalement.

-Shin-chan !!! Viens ! Tsuki-chan est arrivée avec...

A l'appel de son nom – enfin de son surnom – Midorima s'approcha d'eux, un ballon sous le bras. De plus prêt, il était vraiment très grand. Si Tsubaki avait l'habitude, Miyu n'en menait pas large ! Et encore, elle n'avait pas encore vu Murasakibara Atsushi, le plus grand des joueurs prodiges avec ses 208 centimètres.

-Bonjour Kumako, ça faisait longtemps. 
-Bonjour Midorima-kun, Takao-kun...
-Bonjour...
-C’est comment déjà ton nom ? Tsuki-chan me l’avait dit mais j’ai oublié ! Ce n’est pas pour rien que je suis le faucon de l’équipe, on me dit souvent que j’ai une cervelle de moineau !

Tsubaki aurait du prévenir que Takao était un véritable à paroles. Ça, plus la taille incroyable du vert, pas de doute que la plus petite allait être intimidée, même s'il devait y avoir quelques cas sociaux à Rakuzan ( non Akashi n'est pas spécialement visé ici ).

-Voici Ai Miyu, présenta-t-elle finament. Miyu-chan, c'est Takao Kazunari, l'ami dont je t'ai parlé... et Midorima Shintaro... un ancien camarade de classe...

La dernière fois qu'elle avait parlé de Takao, il n'était qu'un simple ami à l'époque alors, elle n'allait pas dire de but-en-blanc qu'ils étaient désormais en couple. Peut-être qu'avec le câlin q'il venait de lui donner, elle se douterait de quelque chose mais ce n'était pas vraiment le moment de parler de ses histoires d'amour. Surtout qu'avec le boucan qu'avait fait Takao, les regards étaient sur elles, la mettant légèrement mal à l'aise.

-Désolée pour le dérangement, s'excusa la demoiselle en s'inclinant. On peut se mettre dans un coin... jusqu'à votre prochaine pause...

La rosette avait repéré l'étage supérieur qui permettait de voir les matchs d'en haut. Un endroit parfait pour observer et voir les trois points légendaires de Shintaro. C'était un peu le but de leur visite après tout.



(c) fiche codée par kumako tsubaki



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   17.01.16 17:20





Not a spying mission





❝ Hypnotisés par les joueurs s'attelant sur le terrain, les yeux de Miyu passent de joueur en joueur, admirant leur technique personnelle comme leur jeu d'équipe. L'ambiance semble très différente de celle planant sur le gymnase de Rakuzan. Et quelque part, la petite manager préfère l'atmosphère qui se dégage d'ici. La passion semble plus présente, plus véritable. Même s'ils ont la même envie de gagner que les autres, au moins ont-ils l'impression de vraiment s'amuser. Parfois, Miyu se demande si ses aînés s'amusent réellement sous l'influence de Akashi. Gagner à tout prix, tel est son crédo et donc celui du club. Valorisé la victoire au détriment de l'amusement n'est-ce dénaturer le sport ? N'est-ce pas pour s'amuser et un passer d'agréables moments avec ses amis et ses coéquipiers que l'on joue ? Miyu a sûrement une vision trop idéaliste, mais elle reste persuadée que la victoire n'est pas la clé de l'amusement. Son frère Akito ne fait pas parti des titulaires de l'équipe de Seirin et ne gagne pas forcément tous ses matchs, mais il s'amuse et c'est ça qui est le plus important. Chaque sport est avant tout un jeu, surtout lorsqu'il est collectif.

La petite manager fut alors témoins d'une passe peu banale de la part d'un petit brun aux yeux bleus pour son coéquipier prodige. Il lui a lancé la balle sans même vérifier par dessus son épaule quelle était la position du shooter. Comme s'il savait pertinemment qu'il était là, dans son dos, à attendre le ballon pour tirer. Coup de chance ou résultat d'un long entraînement ? Difficile à dire. Mais si ce garçon est capable de se synchroniser autant à ses coéquipiers, il peut être un adversaire redoutable, même pour Rakuzan. Suivant la trajectoire de la balle – une belle cloche comme elle n'en a jamais vu auparavant – elle écarquille les yeux en la voyant traverser le filet avec une telle facilité. Midorima Shintaro n'a pas volé son titre de shooter de la Génération des Miracles ! Miyu qui a toujours vu Reo comme le plus impressionnant d'entre tous vient de réaliser qu'il y a encore meilleur que lui. La Génération des Miracles est donc bien supérieure aux Rois sans Couronne … C'est à la fois bluffant et presque effrayant.

▬ Midorima-kun mesure 195cm, maintenant... quand il est entré au collège, il mesurait 174cm...

Miyu écarquille les yeux. Cent quatre vingt quinze centimètres ? Cinquante de plus qu'elle ?! Dieu, elle va s'évanouir s'il s'approche de trop ! Elle va sûrement avoir le vertige … Il est donc plus grand que Nebuya. Pas de beaucoup, certes, mais il le dépasse. Pourtant, il paraît tellement plus fin, plus fluet. Eikichi est, en contrepartie, une montagne de muscles. Ce qui le rend encore plus menaçant aux yeux de la toute petite chose toute maigrichonne qu'est Miyu. D'ailleurs, elle a tellement peur de lui qu'elle fuit dès qu'il s'approche. On ne sait jamais, il suffit qu'il ne la voit pas et la cogne pour qu'elle s'envole comme la poussière. C'est un peu misérable d'avoir ainsi peur des membres de sa propre équipe mais elle n'y peut rien, c'est comme un instinct de survie qui l'éloigne automatiquement de tout ce qui est plus grand et plus fort qu'elle … Enfin, presque, sinon elle se tiendrait constamment loin de tout et de tous. Et bien heureusement, elle n'est pas à se stade de frayeur.

C'est alors qu'un ballon apparut de nulle part, roulant jusqu'aux deux jeunes filles toujours dissimulées derrière la porte. Le petit brun s'écarte alors de ses camarades pour venir la récupérer. Mais dès que son regard croise celui de Tsubaki, son visage semble s'illuminer et il lui saute au cou sans prévenir. Miyu recule aussitôt, le regardant faire, les yeux ronds. Voilà une attitude dont elle n'est pas habituée. Ce garçon fait-il donc ainsi avec toutes les filles ou … ou entretient-il quelque chose de plus fort avec sa meilleure amie ? Il relâche aussitôt la petite rosette, s'adressant à son coéquipier pour l'inviter à les rejoindre. Le géant vert (il fait du bon maïs au moins ?) s’exécute, s'approchant également de la porte pour saluer les nouvelles venues. Il a le visage fermé, très peu émotif, un peu comme Mayuzumi-senpai. Il semble cependant ravie de voir Tsubaki, même s'il ne le montre pas assez vivement que son coéquipier surexcité.

▬ C’est comment déjà ton nom ? Tsuki-chan me l’avait dit mais j’ai oublié ! Ce n’est pas pour rien que je suis le faucon de l’équipe, on me dit souvent que j’ai une cervelle de moineau !
▬ Voici Ai Miyu. Miyu-chan, c'est Takao Kazunari, l'ami dont je t'ai parlé... et Midorima Shintaro... un ancien camarade de classe...

Aussitôt, Miyu s'incline très bas devant les deux garçons pour les saluer. C'est donc lui, le fameux Takao. Et le célèbre arrière de la Génération des Miracles, Midorima … Aaaah, il est tellement grand qu'elle n'ose même pas se redresser, certaine d'avoir le vertige si jamais elle tente. Heureusement, ainsi inclinée, elle ne peut pas voir tous les regards que les singeries du meneur ont attirés sur elles, sinon elle se serait liquéfiée de honte. Heureusement, Tsubaki est là pour tout prendre en main. S'excusant pour le dérangement, elle propose de se poser quelque part en attendant une pause fin de ne pas plus les déranger. Se redressant finalement, Miyu ose un regard vers leurs deux interlocuteurs. Ils n'ont pas l'air méchants, évidemment, mais déjà que la verte n'est jamais tout à fait à l'aise avec des connaissances, alors avec des inconnus … Dans leur propre gymnase … Heureusement qu'elle ne porte pas l'uniforme de Rakuzan ! Sous doute l'auraient-ils reconnu. Or, elle ne vient pas ici pour espionner dans le but de relayer des informations à son équipe. Elle est ici pour sa propre curiosité, sa propre envie d'en savoir plus sur ceux qui ont été les coéquipiers de son capitaine et les membres de la Génération des Miracles.

▬ P-Pardon pour l'intrusion …

Parvient-elle finalement à murmurer, sans pour autant les regarder dans les yeux. Elle demeure d'ailleurs un peu cachée derrière Tsubaki, telle une enfant timide avec sa maman ou sa grande-sœur. Ce qui est presque le cas, autant donné que Miyu considère la rosette comme sa grande-sœur, son modèle à suivre. Même si la dernière fois qu'elles s'étaient vu Tsubaki lui avait dit d'être elle-même avant tout, la plus petite envie toujours autant la force de caractère de son aînée. Elle n'en donne peut-être pas l'air au premier abord, mais la rosette est tellement courageuse, tellement vraie … ! Et rien que pour ces facettes, Miyu l'envie. En plus, il semblerait qu'elle ait trouvé chaussure à son pied en la personne de Takao. La verte n'est pas dupe, elle est certaine qu'il est plus qu'un « ami » malgré que Tsubaki elle-même l'ai présenté en ces termes. Le meneur est vraiment un garçon chanceux, car son amie est une personne qui a énormément d'amour à revendre. Elle l'a prouvé à Miyu dès le premier jour de leur rencontre, dans cet adorable butler café de Tokyo ... ❞


(c) Moona Neko


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   22.01.16 10:19


► Ceci n’est pas une mission d’espionnage ◄
feat. Tsuki-chan & Miyu & Shin-chan



Le basket était la passion principale de Takao Kazunari. Il aimait ça depuis qu’il avait chaussé ses premières chaussures et que ces dernières s’étaient mise à crisser sur le parquet. Un bruit irritant pour certain. Un bruit plaisant pour lui. Tout comme celui des nombreux ballons, assourdissants, qui rebondissaient dans le gymnase de Shutoku en ce moment même.

Pour rien au monde il n’aurait manqué un entrainement. La raison première étant que le basket lui permettait de dépenser le trop plein d’énergie qu’il ressentait en permanence. Les days-off étaient pour lui des moments particuliers. Il retournait à l’appartement des Takao avec cette charge énergétique non dépensée supplémentaire. Ces jours-là, il le savait, il ne trouverait pas le sommeil avant que les heures soient déjà bien avancées dans la nuit. Mais il avait l’habitude et il ne se formalisait plus de ses petites insomnies. Souvent, pour passer le temps, il se mettait à la fenêtre de sa chambre et il regardait la ville de Tokyo à demie endormie, s’étendre sous ses pieds. Kazunari se plaisait à penser que quelque part à Tokyo, au Japon ou dans le monde, il y avait une autre personne penchée au-dessus de la fenêtre de sa chambre qui regardait dans sa direction. Peut être était-ce Shin-chan ? Peut être était-ce Tsuki-chan ? Un parfait inconnu qu’il aurait adoré rencontrer aussi… Cette simple pensée lui donnait l’illusion que malgré la distance et l’éloignement, il se trouvait un peu plus proche des personnes auxquelles il pensait…

La seconde raison pour laquelle il n’était pas prêt de louper un entrainement était la suivante : ses sempais !

Shutoku était une équipe bien rôdée qui supportait une réputation assez conséquente. Hors de question de faire plonger cette équipe que l’on surnommait « les Rois de l’Est ». Leur palmarès était prestigieux et en tant que meneur de jeu titulaire de l’équipe, Takao comptait bien apporter sa pierre à l’édifice. Ses sempais étaient des garçons sympathiques et passionnés mais il ne fallait toutefois pas trop les asticoter. Il y avait certaines choses avec lesquelles on ne plaisantaient pas à Shutoku et l’entrainement, la rigueur, le travail et le don de soi en faisaient partie.

Enfin, la troisième raison – et pas la moindre – se trouvait juste à côté de lui, arborant une chevelure aux couleurs de laitue pour être parfaitement assorti à son Lucky items épineux du jour qui lui avait été confisqué. Depuis que Takao avait rencontré Shin-chan, la pratique du basket et le plaisir qu’il pouvait en retirer avaient été décuplés. C’était juste…. Fabuleux. Ils avaient beau se chamailler à longueur de journée, sur le parquet les deux garçons se complétaient merveilleusement bien. Cette cohésion relevait presque du miracle tant leur personnalité était différente. Et pourtant, c’était bien réel. Un shooter d’exception et un passeur de génie. Combinés ensemble, Kazunari le savait, ils pouvaient être un duo de choc redoutable pour l’équipe de Shutoku. Leur carte maitresse en quelque sorte… Mais pour atteindre ce but ultime, cela demandait encore pas mal de travail. Ils étaient sur la bonne voie mais la coordination de deux garçons laissait encore à désirer. Quelque fois, les passes de Takao n’étaient pas assez précises. Une micro seconde d’avance ou de retard suffisait à handicaper Shin-chan pour la préparation du shoot en cloche dont il était passé maitre dans l’art.

Lors que le ballon était passé à ses pieds pour continuer sa course jusqu’à l’entrée du gymnase, le faucon de l’équipe s’était élancé à sa poursuite sans savoir qu’il trouverait deux petites espionnes cachées juste derrière la porte. Son cœur avait fait un bond dans sa poitrine lorsqu’il avait reconnu les belles couettes roses de celle qui était devenue sa petite amie depuis peu. Il avait donc écarté la porte avant de lui sauté au cou pour lui témoigner son affection et sa joie de la retrouver.

Sur le coup il avait laissé éclater sa joie sans prendre en compte le fait qu’il était en tenue de sport, probablement tout transpirant et collant… Il ne devait pas réellement sentir la rose mais qu’importe ! Elle-même était une sportive autrefois et elle ne devait pas se formaliser de ce genre de petit détail n’est pas ? Et puis il aurait tout le loisir de la serrer davantage dans ses bras quand l’entrainement serait fini et qu’il aurait profité d’une bonne douche bien chaude pour décrasser cette transpiration qui faisait luire sa peau.

Immédiatement, Kazunari avait alpaguer son ami, sa lumière… son bouc-émissaire. Après tout c’était bien pour le rencontrer que l’amie de Tsuki-chan avait fait le déplacement jusqu’ici n’est-ce pas ? Takao ne s’en était d’ailleurs pas formalisé plus que ça. Avoir un membre de la Génération Miracle dans les rangs de son équipe ça attire forcément la curiosité et les convoitises. Que ce soit les sempai ou lui même, le reste de l’équipe passait au second plan derrière leur as, sa chance et ses lucky items.

-Voici Ai Miyu. Miyu-chan, c'est Takao Kazunari, l'ami dont je t'ai parlé... et Midorima Shintaro... un ancien camarade de classe...

Hey ?

Le regard gris de Takao se posa sur Tsubaki et le ballon orange qu’il tenait dans les mains lui échappa un instant pour rebondir et rouler jusqu’aux pieds de Mijaji-sempai. Il entendit vaguement le « Takao ! Ton ballon ! Arrête de faire l’andouille ! » que lui avait lancé à la cantonade son camarade ananas.

Le regard de Kazunari passa de la jeune fille aux cheveux verts (c’était la mode en ce moment ? Shin-chan avait trouvé une copine capillaire ! C’était amusant !) à Tsubaki qui venait de finir ses présentations.

Pourquoi avait-elle dit « l’ami dont je t’ai parlé ? »…. Kazunari avait pensé qu’ils étaient plus que ca. Se serait-il trompé ? Aurait-il mal interprété les derniers moments qu’il avait passé avec elle ? Non. Impossible. Si elle embrasse de cette manière tous ses « amis » et bien…. Elle devait en surprendre plus d’un ! Il avait beau essayer de se raisonner et de trouver une explication logique a cette distance qu’elle avait mis entre eux. Il y avait forcément une raison. Mais il ne trouvait pas laquelle.

Peut être n’avait-elle pas expliquée à son amie la relation qui les liait ? Ou elle avait honte de lui… possible aussi…. Takao était quelqu’un d’assez particulier en son genre, il en avait parfaitement conscience. Son énergie souvent trop présente avait de quoi mettre mal à l’aise plus d’une personne.

Shin-chan, lui, ne parut pas réellement surpris. Kazunari le regarda saluer Tsubaki. Dire qu’autrefois il avait été amoureux d’elle… Ils auraient pu sortir ensemble… Takao avait l’impression de ne plus être à sa place. Il prenait conscience que quelque chose avait été vécu et partagé par les deux anciens camarades de Teiko. Quelque chose dont il était complétement exclu.

« HAA AIIIIE ! »

Une vive douleur se vit ressentir à l’arrière de sa tête alors que son corps fur projeté légèrement en avant.

« Oh ! C’est pas bientôt fini vous deux ? Vous voulez pas un café et des biscuits pour faire la causette tant que vous y êtes ? »


Takao se massa l’arrière de la tête en comprenant que Kimura-sempai venait de lui balancer un ballon pour le ramener à la réalité. C’est vrai que pendant qu’ils discutaient, ils perdaient du temps pour l’entrainement… Et puis Tsubaki et Miyu avaient fait le déplacement pour les voir jouer non ? Pas pour échanger les bons vieux souvenir d’un passé commun à Teiko.

▬ P-Pardon pour l'intrusion …

Kazunari adressa un large sourire à la jeune fille qui s’était penché dans une courbette respectueuse et solennelle. Olala ! Pas de ça entre eux, c’était tellement impersonnel. Le meneur de jeu posa sa main sur la tête de la demoiselle qu’il patpata gentiment en riant

« T’en fais pas ! Vous ne dérangez pas ! Kimura est toujours comme ça ! »


-Désolée pour le dérangement. On peut se mettre dans un coin... jusqu'à votre prochaine pause...


Takao pointa un banc du doigt. Celui juste à côté de l’endroit où les joueurs avaient déposé leurs affaires, leurs gourdes et leurs serviettes en vrac. Le coach de Shutoku, Nakatani-sensei, avait regardé les deux jeunes filles avec un peu de méfiance et Takao s’était précipité vers lui pour lui expliquer la situation avant qu’il ne s’imagine n’importe quoi

« S’il vous plait, Nakatani-sensei, ce sont des amies qui viennent de Kyoto. Elles ne dérangeront pas, elles veulent juste regarder l’entrainement en attendant que l’on ait fini » avait-il expliqué en se penchant dans une courbette des plus parfaites.

Le coach donna son accord à condition que cela ne perturbe pas la suite de l’entrainement. Takao, tout sourire, avait tendu le pouce en l’air vers les deux demoiselles pour leur signaler le consentement de l’entraineur. Il avait ensuite saisit sa gourde pour la vider de moitié avant de se remettre au centre du terrain où se trouvait déjà Shin-chan. Il s’approcha de lui et lui donna un petit coup de coude pour attirer son attention

« Hey, Shin-chan… »

Il leva la tête vers son camarade tout en remettant en place son serre tête orange dans ses cheveux. Il réceptionna une passe que venait de lui faire Okamura-senpai et il se mit à dribler avec le ballon.

« Dis, j’ai une super idée faudrait qu’on essai un truc. Tu vois, écoute, tu trouves pas que ça serait super si j’arrivais à te passer la balle alors que tu as déjà amorcé ta préparation de tir ? Tu as besoin de temps pour shooter… c’est ta faiblesse parce que pendant ce temps-là tu es vulnérable »


Il récupéra le ballon qu’il stoppa entre ses mains avant de le faire tourner sur le bout de l’index de la main droite

« Mais si j’ai le ballon durant ta phase de préparation et que je te l’envoie pile au bon moment, tes tirs n’ont plus aucune faille ! C’est plutôt cool comme plan non ? Tu crois qu’on peut faire ça ? »


Il se mit à sourire de toutes ses dents à son ami. C’était un plan un peu insensé, c’est vrai, mais Takao demeurait persuadé que, avec beaucoup de travail et de coordination, ils pourraient y arriver. Il s’éloigna de son ami tout en dribblant et avec son sourire dont il ne se départissait pas, il lui envoya une nouvelle fois le ballon sans réellement prendre le temps de regarder sa position. Il savait exactement où il se trouvait

« Allez Shin-chan ! Montre miyu ce dont tu es capable ! »


Kuroko's Basket RPG




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   30.01.16 11:08

Ceci n'est pas une mission d'espionnage
feat. Takao, Kumako et Miyu




Cela faisait un bout de temps que Midorima n'avait pas vu Kumako, depuis la fin du collège pour être exacte, et il n'aurait pas imaginer la revoir de sitôt à vrai dire. Enfin, certainement que cela n'aurait pas été le cas s'il n'y aurait pas eu Takao...

Ah... C'était encore étrange dans la tête du vert tout ça, que Takao aime cette fille qui a fait battre son propre cœur pendant quelques temps. Il y a quelques temps, c'était même inconcevable que les deux là se rencontrent, ou deviennent amis. Ils étaient si différents... Mais dans ce cas, il était tout aussi impossible qu'il soit ami avec Takao... En fait c'était peut-être ça qu'il lui fallait à cet excité, des gens calmes et peu bavards afin de compenser tout ce qu'il pouvait dire en une seule journée.

Seulement il y avait quelques détails sur les gens comme ça auxquels le faucon ne devait pas être habitué...

-Voici Ai Miyu. Miyu-chan, c'est Takao Kazunari, l'ami dont je t'ai parlé... et Midorima Shintaro... un ancien camarade de classe...

Un rapide coup d'œil sur son ami lui avait suffit pour remarquer ce qu'il essayait pourtant de cacher. L'habitude surement. Il était évident pour Shintaro que Takao ne s'était pas attendu à être présenté comme un simple ami. Mais connaissant Kumako, ce n'était certainement pas qu'elle avait honte de lui de leur relation, juste qu'elle ne désirait peut-être pas s'exhiber ici même, la pudeur les enfants. Et puis il y avait une chance pour que son amie ne soit pas encore au courant étant donné que cela était assez frais, Kumako devait peut être lui en parler avant...

Enfin, il y avait tout un tas de raisons à cela et Midorima espérait que Takao ne soit pas trop déçu, voir blessé par l'attitude de sa petite amie.
Pour en revenir à l'invitée du jour, il se souvenait enfin de son nom -après que Kumako ne leur ai rappelé- et il s'inclina légèrement devant cette dernière pour la saluer poliment.

-Enchanté.

Pas le temps de faire plus amples connaissances avec la petite verte que les deux joueurs furent repris à l'ordre, dont l'un un peu plus sévèrement... Comme d'habitude en somme.

-HAA AIIIIE !

-Arrête de hurler Takao, tu es vraiment une petite nature...

-Oh ! C'est pas bientôt fini vous deux ? Vous voulez pas un café et des biscuits pour faire la causette tant que vous y êtes ?

-P-Pardon pour l'intrusion…

-T'en fais pas ! Vous ne dérangez pas ! Kimura est toujours comme ça !

-Désolée pour le dérangement. On peut se mettre dans un coin... jusqu'à votre prochaine pause...

Midorima ne se fit pas prié pour retourner sur le terrain et reprendre son entrainement. C'est que tout cela avait cassé son rythme et surement qu'il n'aurait pas son quota de tir pour aujourd'hui... Pas grave, il en ferait plus demain, et avec son lucky item. Parce que cette histoire lui trottait quand même dans la tête, son pauvre objet du jour aux mains du concierge... Il n'était même pas cancer si ça s'trouve... Mais en tout cas il en était un pour Shintaro aujourd'hui. Enfin, dans son malheur il avait quand même eu la chance de ne pas avoir de test en cours... Dieu soit loué.

-Hey, Shin-chan…

-Quoi encore ?

-Dis, j'ai une super idée faudrait qu'on essai un truc. Tu vois, écoute, tu trouves pas que ça serait super si j'arrivais à te passer la balle alors que tu as déjà amorcé ta préparation de tir ? Tu as besoin de temps pour shooter… c'est ta faiblesse parce que pendant ce temps-là tu es vulnérable...

Le sourcil de Shintaro tressauta légèrement. Il savait que son temps de préparation était sa principale faiblesse, pour preuve qu'il s'était fait stopper par l'autre singe de Seirin, il acceptait très bien que sa manière de jouer ne soit pas parfaite, mais il détestait vraiment qu'on le lui rappel... Cependant il laissa Takao continuer, son idée étant peut-être intéressante, il avait parfois des éclats de génie.

-Mais si j'ai le ballon durant ta phase de préparation et que je te l'envoie pile au bon moment, tes tirs n'ont plus aucune faille ! C'est plutôt cool comme plan non ? Tu crois qu'on peut faire ça ?

Le vert regarda son coéquipier en silence avec un petit froncement de sourcil. Son idée était brillante, cela était la solution à tout ses soucis sur le terrain, cela ne faisait aucun doute... Mais sérieusement ? C'était infaisable cette technique... Et même avec l'œil de faucon et des réflexes incroyables...

Midorima avait une confiance presque aveugle en Takao sur le terrain qui lui avait déjà fait ses preuves depuis longtemps. Le garçon était indéniablement doué, un meneur comme on en fait peu ! Mais il avait parfois des idées et une manière de jouer un peu farfelue. Cela avait au moins l'intérêt d'étonné l'adversaire, mais pas l'équipe aussi.

Pour le coup le shooteur miracle ne savait pas trop quoi penser. Takao avait l'air si sur de lui, à le regarder il avait l'air certain que cette passe miracle allait fonctionner tandis que Shintaro pensait le contraire... Enfin, il n'avait pas de réelle raison de refuser d'essayer, après tout ils n'avaient rien à perdre et tout à gagner si cette stratégie se révélait gagnante.

-Allez Shin-chan ! Montre à Miyu ce dont tu es capable !

Le vert reçu la passe de son ami qu'il envoya sans aucun mal dans le panier alors qu'il était à la moitié du terrain. IL vérifia que son tir était bien dedans avant de se tourner vers Takao qui était déjà repartit et l'interpella.

-Je suis d'accord pour essayer... Mais je n'ai pas mon lucky item aujourd'hui, alors je ne promets rien...

Il se rapprocha de son passeur après avoir ramassé un ballon au hasard près de lui avant de se planter devant Takao et de le fixer très sérieusement.

-Tu es vraiment certain que cette idée peut fonctionner ? Tu sais qu'à la moindre erreur cela pourrait nous handicaper ? Tu es prêt à prendre ce risque ? C'est toi qui endosserait toute la responsabilité la dedans, car je me contenterais juste de lancer le ballon déjà dans mes mains, c'est toi qui ferait tout le boulot alors... Tu dois être sûr de toi.

Shintaro prit le ballon à deux mains et le regarda un instant avant de le fourrer dans les mains du faucon sans le quitter des yeux.

-Je compte sur toi, Takao.

Le pari était risqué et Midorima n'avait pas l'habitude de compter sur sa chance quand elle était absente, mais sa confiance en Takao était plus forte que ça, et puis si cela ne marchait pas, ils n’avaient qu'à essayer autre chose. Un entrainement était fait pour ça non ? La seule chose qu'ils risquaient aujourd'hui était de se taper la honte devant Kumako et Miyu, ce n'était pas très grave pour des gens se déplaçant dans un pousse-pousse si ?







I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   30.01.16 13:38

Ceci n'est pas une mission d'espionnage


with Carotte, Salade et Faucon

Avec leur arrivée, Tsubaki était persuadée que cela allait déranger l'entraînement. D'ailleurs, tous les regards étaient braqués sur eux, ce qui mettait quelque peu mal à l'aise son amie Miyu qui s'inclina beaucoup pour s'excuser de l'intrusion. Et sa voix était toute petite qu'elle n'était pas sûre que les garçons l'aient entendu. Mais comme il fallait s'y attendre de Takao, il ne se formalisa pas du tout et Midorima s'inclina également pour la saluer. Toujours aussi poli et formel...

En levant les yeux, Tsubaki crut voir une petite moue blessée sur le visage de son petit-ami. Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Ou bien... était-ce le fait qu'elle le présente comme son ami et non comme son petit-ami qui le blessa ? Oh la la ! C'est vrai que sur le coup, c'était sorti tout seul mais après réflexion, on pouvait penser qu'au final, Tsubaki n'en avait rien à faire des sentiments du brun à son égard. Elle allait régler ce petit problème plus tard puisque pour l'heure, Takao venait de se prendre un ballon à l'arrière de la tête. C'était un aîné, Kimura si elle se souvenait bien, qui venait de l'envoyer.

Après un petit sermont, les quatres adolescents durent finalement se séparer, Takao qui se dirigeait vers le coach pour expliquer la situation et qui sembla accepter – heureusement pour elles. Midorima de son côté retourna sur le terrain et un autre ballon sous le bras.

-Miyu-chan... allons s'asseoir là-bas, proposa-t-elle en indiquant un banc libre sur le bord du terrain.

Réajustant la sangle de son sac de cours sur son épaule, elle se dirigea vers ledit banc, passant devant un groupe de joueurs qui ne se privèrent pas pour la regarder. Et même si elle était là, pas trop loin d'eux, ils ne purent s'empêcher de parler, suffisament forts pour qu'elle l'entende.

-Elle est trop mignonne ! C'est vraiment la copine de Takao ?
-Mah, pas étonnant venant de lui... Mais elle est pas d'ici. On en fait pas des canons comme ça à Shutoku.
-Elle vient de Seirin, vu son uniforme...

La rosette se désintéressa de la conversation au final, et mis soigneusement sa jupe sous ses jambes avant de poser ses fesses sur le banc. Elle déposa son sac à ses pieds et reporta son attention sur le terrain, le match étant sur le point de reprendre. Takao et Midorima semblait d'ailleurs en pleine conversation et Tsubaki crut comprendre qu'ils parlaient d'une sorte de nouvelles passes. Une passe directe que Takao effectuerait alors que le vert était en position. C'était un pari... très risqué et du jamais vu. Et surtout... est-ce que ça ira s'ils l'effectuaient devant la manager de Seirin, l'équipe qui avait réussi à les éjecter du tournoi de l'Interhigh ? Ils devaient sûrement en être conscients. Et puis, de base, la jeune Kumako n'était pas là pour espionner. Mais qui sait... peut-être qu'il y aurait des fuites...

Le match reprit finalement, et captivée et complètement admirative, Tsubaki observa sans perdre une seule miette, le match d'entraînement des titulaires de Shutoku. Tout comme Seirin, elle sentait que l'équipe très soudée et motivée plus que jamais. Et puis... même si elle était la petite amie de Takao, elle ne pouvait s'empêcher de regarder Midorima également. Ses mouvements étaient élégants, presque sans aucuns défauts. Et puis... et surtout... il avait vraiment l'air de s'amuser, ici.

Sur de vieilles vidéos des matchs de Teiko, alors qu'ils étaient en dernière année de collège, la pire année pour eux – à son sens – Shintaro semblait tellement... vide... et désintéressé de tout. Comme s'il n'avait plus goût à rien. Alors, en le voyant jouer là, aux côtés de Takao et des autres, Tsubaki se permit de sourire légèrement.

Elle se tourna vers son amie, son petit sourire toujours accroché sur ses lèvres.

-Alors ? Miyu-chan en pense quoi... ?

Par habitude, et par envie surtout, Tsubaki avait sorti un paquet de pocky au chocolat et en tendit un à la jeune fille à ses côtés. Elle avait hésité un peu au début, puisque normalement, on ne mangeait pas dans un gymnase mais tant qu'elle ne faisait pas de miettes, ça devrait aller non ?

Quelques minutes s'étaient écoulées depuis le début du match et Tsubaki commençait à avoir soif – surtout après qu'elle ait finit son paquet de friandises préférées. Elle se pencha pour récupérer une bouteille d'eau fraîche dans son sac, et en profita pour vérifier que les cookies qu'elle avait fait ainsi que des imagayaki – des sortes de petits beignets fourrés à la pâte de haricots rouges sucrés. Alors qu'elle s'apprêtait à ranger sa bouteille, une balle perdu fonça vers elle. Comme elle avait baissé sa garde, elle ne réussit qu'à l'éviter en croisant ses bras devant son visage mais le ballon orange frappa, sa bouteille d'eau. Qui était encore ouverte. Et qui se renversa sur sa propriétaire.

Tsubaki entendit un « Désolé ! » au loin mais elle se préoccupa plus de son pull bleu marine désormais trempé ainsi que de ses cheveux. Et l'eau avait semble-t-il traversé le vêtement puisqu'elle sentit l'eau glacé couler lentement sur sa peau. À tous les coups, ça allait être transparent et tout le monde aurait un aperçu de son soutien-gorge.

Et un souvenir lui revint soudainement. Une phrase que Tetsuya avait dit ce matin, en venant la chercher.

Les cancers sont derniers aujourd'hui. Je me demande si Midorima-kun va s'en sortir... Surtout que son lucky item est assez... particulier...

A ce moment-là, Tsubaki avait oublié qu'elle était également Cancer. Bah, elle n'avait pas eu de malheur de la journée ! Jusqu'à maintenant...



(c) fiche codée par kumako tsubaki



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   02.02.16 18:33

Ai Miyu a écrit:




Not a spying mission





❝ Miyu se senti rougir jusqu'à la racine des cheveux lorsque la main du fameux Takao s'échoua sur sa tête, la gratifiant de légères petites tapes rassurantes. Tout en riant, il assura que les deux visiteuses ne dérangeaient pas, que le garçon qui lui avait envoyé un ballon sur l'arrière du crâne était toujours comme ça. La jeune manager redressa doucement la tête et la hocha, même si elle se sentait tout de même un peu responsable. Une balle en pleine tête, même si ce n'est pas dans le visage, ça ne fait pas du bien. Elle espérait donc que le petit brun n'ai pas trop souffert. Enfin, il ne semblait pas perdre son sourire pour autant et pointa alors un banc du doigt. Il y trônait gourdes et diverses objets appartenant au joueur. Sur le banc voisin était installé un vieil homme à la chevelure grisonnante. Takao se rua d'ailleurs vers lui et ils échangèrent quelques mots que Miyu, de sa position, ne put entendre. Il finit par tourner les talons et adresser un pouce en l'air aux deux jeunes filles, signifiant ainsi qu'elles pouvaient venir s'installer aux premières loges de l'entraînement.

Alors que les garçons regagnaient le terrain pour reprendre leur entraînement, les filles se dirigèrent vers le banc pour s'y installer. Elles passèrent d'ailleurs devant un groupe de joueurs qui semblaient échanger des ragots tout en jetant des coups d’œil dans la direction de Tsubaki. La discrétion n'étant pas leur force, Miyu put entendre la moindre parole échangée et sans doute que la rosette aussi. La plus petite des deux jeunes filles se rapprocha davantage de son aînée, n'appréciant pas que l'on parle ainsi d'elle. Elles arrivèrent finalement près du banc et s'y installèrent en saluant l'entraîneur d'un signe respectueux de la tête. Alors que Tsubaki déposait son sac à ses pieds, Miyu conserva le sien – son préféré, en forme de tête de chat – sur ses genoux. Il n'était pas bien grand – il ne contenait que son téléphone portable, un carnet avec un stylo et son porte-monnaie – alors il ne la dérangeait pas. L'attention des deux adolescentes se porta alors sur le terrain où l'entraînement reprenait son cours normal. Takao et Midorima semblaient échanger des mots mais Miyu était incapable de les saisir d'ici.

Le match reprit alors. Le regard émeraude de Miyu suivait – ou du moins, tentait – de suivre les actions de chacun même s'il s'attardait davantage sur le prodige de la Génération des Miracles. C'est lui qu'elle est venue voir, après tout. Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de regarder les autres, d'apprécier leurs techniques, leur cohésion. Ils semblaient tous bien s'entendre et malgré la rivalité naturelle qu'impose un match sur les joueurs, ils demeuraient respectueux les uns et des autres et se félicitaient chaleureusement à chaque action bien menée. Cet esprit de groupe, cette amitié entre eux tous, voilà ce qu'il manquait à Rakuzan. Ce qui, obligatoirement, un jour, les mènerait à leur perte. Oh, les titulaires jouaient bien. Très bien même. Ils avaient un bon esprit d'équipe. Mais il n'y avait pas cette atmosphère agréable que Miyu ne saurait correctement nommé. Elle n'était pas dans le gymnase de son lycée et, pourtant, elle s'y sentait bien. C'était à la fois très étrange et vraiment agréable.

▬ Alors ? Miyu-chan en pense quoi... ?
▬ Ils sont agréables à regarder … Ils ont l'air heureux.

Ce n'était peut-être pas la réponse que Tsubaki attendait, mais Miyu n'avait pas été capable de dire autre chose. Sûrement son amie la questionnait sur le jeu de Midorima mais la verte ne pouvait plus se focaliser que sur lui. Ses yeux suivaient chacun d'entre eux, tour à tour, admirant leur technique, leur force individuelle, leur cohésion de groupe. Parfois, elle avait du mal à suivre la balle, à comprendre les mouvements des uns et des autres. Takao constituait d'ailleurs un mystère à ses yeux. Il semblait toujours savoir où se trouvait le ballon. C'était impressionnant. Miyu coula alors un regard vers Tsubaki. Elle souriait. La verte repensa alors à la réaction du brun, puis aux réflexions des autres joueurs. Alors ils sortaient vraiment ensembles, tous les deux ? Miyu aimerait en avoir le cœur net, mais elle n'osait pas vraiment aborder le sujet avec Tsubaki. Elle est sa meilleure amie, certes, mais c'est quand même quelque chose de privé. Peut-être fallait-il mieux attendre que la rosette le lui dise d'elle-même.

Tsubaki sorti alors une boîte de pockys, proposant un bâtonnet chocolaté à son amie. Cette dernière la remercia en se saisissant de la sucrerie, la grignotant tout en s'assurant de ne faire aucune miette. Elles prolongèrent ainsi leur observation en mangeant tranquillement et silencieusement. Parfois, Miyu lui jetait des petits regards en coin, guettant ses réactions lorsque Takao possédait la balle. Mais on ne lisait pas en Tsubaki comme dans un livre ouvert. Après avoir fini ses pockys, elle fouilla dans son sac à la recherche d'une bouteille d'eau. A peine avait-elle eu le temps de l'ouvrir qu'un ballon fonçait dans sa direction. Elle réagit bien plus vite que Miyu, en croisant ses bras devant son visage afin d'éviter de prendre la balle dans la figure. Cependant, elle frappa la bouteille ouverte qui déversa aussitôt son contenue sur sa propriétaire. Quelques gouttes giclèrent sur Miyu mais elle le remarqua à peine tant son amie, elle, semblait trempée jusqu'aux os. On commençait même à voir à travers ses vêtements.

Miyu a réagit au quart de tour. Bondissant sur ses pieds, elle attrapa la première veste qui tomba sous ses yeux et la déposa sur les épaules de son amie afin qu'elle puisse cacher les zones devenues transparentes sur son uniforme. Bien qu'il fasse plutôt chaud, Tsubaki n'était pas à l'abri d'attraper un rhume. Il était donc urgent qu'elle se change avant que la morsure de l'eau froide sur sa peau n'ai raison d'elle. Mais que lui mettre sur le dos en attendant ? Miyu n'avait aucun vêtement à lui prêter. Un tshirt d'un des garçons ? … Un tshirt à Takao ? Elle jeta un regard vers le brun. Suite à l'accident, le match s'était figé et tous fixaient les deux adolescentes en ignorant comment réagir. Elle ouvrit la bouche mais la referma aussitôt. Elle ne pouvait pas demander au brun de lui prêter un tshirt s'ils n'étaient pas vraiment en couple … Elle aurait tellement honte si elle s'était fait des idées ! Ainsi, elle demeura plantée bêtement debout devant le banc, retenant les pans de la veste croisés sur la poitrine de son amie, fixant Takao d'un air sûrement un peu bête et perdue. Allait-il intervenir ? ❞


(c) Moona Neko


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   16.02.16 10:41


► Ceci n’est pas une mission d’espionnage ◄
feat. Tsuki-chan & Miyu & Shin-chan



Le basket …

Takao avait toujours prit un plaisir flagrant à jouer à ce sport. Au départ, lorsque ses parents s’étaient mis en tête de l’inscrire dans un club pour lui faire dépenser cette énergie excèdente dont il semblait toujours déborder, leur idée première s’était posée sur le football… C’était un sport relativement populaire au Japon mais Kazunari y avait joué sans réellement s’y intéresser. Les chaussures à crampons pleines de boue quand il y avait plue, la terre sur les vêtements et le froid des entrainements hivernaux avaient tôt fait de lui faire renoncer. Du coup, l’année d’après, il avait testé le club de basket de son quartier. Et là… ce fut comme une révélation ! C’était tellement génial de courir, de marquer des paniers, de faire des passes ! Après chaque entrainement, il attendait avec impatience que la semaine s’écoule pour de nouveau pouvoir s’amuser avec une balle orange entre les mains.

Ce plaisir du basket avait duré jusqu’à ce que son équipe du collège affronte la prodigieuse Génération Miracle et se fasse aplatir sans concession. C’était humiliant…. Et particulièrement rageant. Il s’était juré d’obtenir sa revanche sur cette équipe de génies et sur leur shooting guard en particulier… Sauf que lorsqu’on se retrouve dans le même lycée, les rêves de vengeance volent en éclats. Kazunari avait donc changé de stratégie : faire équipe avec lui pour devenir la meilleure équipe lycéenne de tout le Japon !

Depuis qu’il jouait avec Shin-chan, son plaisir du basket s’était encore décuplé. Jamais il n’avait ressenti pareil chose auparavant. C’était presque magique entre eux. Ils étaient complémentaires…. Le yin et le yang… le jour et la nuit…. Le noir et le blanc…. L’ombre et la lumière. Différents mais inséparables. Ils avaient beau passer leurs journées à se chamailler, cela ne retirait en rien l’affection qu’ils ressentaient l’un pour l’autre ( même s’ils avaient une drôle de façon de se le montrer ! ). Il avait trouvé bien plus qu’un coéquipier…. Il avait trouvé un meilleur ami. Nul besoin de mot pour se comprendre. Un regard leur suffisait amplement… un regard comme celui que Shin-chan adressa à Kazunari après la déclaration de Tsubaki sur son prétendu « ami ».

Oui… Oui la remarque l’avait blessé en premier lieu. Il n’allait pas nier l’évidence. Tout le monde semblait l’avoir remarqué…Mais il lui en fallait plus pour entamer sa bonne humeur et le plaisir qu’il éprouvait de retrouver sa petite amie. Takao s’était dit qu’elle avait sans doute une bonne raison de le présenter ainsi et qu’il ne devait pas s’en formaliser outre mesure sans connaitre en connaitre les causes. Il lui en toucherait certainement deux mots lorsqu’ils se retrouveraient seul à seul…

Maintenant que les deux espionnes étaient installées sur leur banc, l’attention de Kazunari s’était de nouveau focalisée sur l’entrainement et sur son coéquipier en particulier ?

Takao venait de lui proposer une technique pour essayer de parer le temps de préparation des shoots de Shintaro qui constituait un réel handicap pour Shutoku. Il avait longuement pensé à cette idée de passe alors que Shin-chan aurait déjà amorcé sa préparation. Il ne lui avait pas proposé ça sur un coup de tête sans prendre en compte toutes les données que cela impliquait

-Je suis d'accord pour essayer... Mais je n'ai pas mon lucky item aujourd'hui, alors je ne promets rien...


Takao réceptionna un ballon que lui envoya Miyaji. Il le stoppa et le calla sous son bras pour pouvoir poursuivre la discussion avec son ami sans que le bruit du ballon ne vienne les interrompre. Le gymnase était déjà assez bruyant comme ça. Entre les ballons, les baskets qui crissaient, les supporters qui criaient et le coach qui hurlait…. Il fallait faire preuve de concentration pour réussir à tenir un semblant de conversation.
Le rire de Takao répondit à la déclaration de Shin-chan.

« Avec ou sans lucky items, ça ne changera pas grand-chose, crois moi ! Ça m’étonnerait fort qu’on y arrive du premier coup… »

Tant qu’il ne mettait pas le ballon dans la tête de Shin-chan…. C’était le principal pour le moment !

Takao le regarda puis se déplaça sur le bord du terrain et il posa doucement sa balle à l’extérieur. Shin-chan en avait déjà un et ils n’en auraient donc pas besoin d’un second.

-Tu es vraiment certain que cette idée peut fonctionner ? Tu sais qu'à la moindre erreur cela pourrait nous handicaper ? Tu es prêt à prendre ce risque ? C'est toi qui endosserait toute la responsabilité la dedans, car je me contenterais juste de lancer le ballon déjà dans mes mains, c'est toi qui ferait tout le boulot alors... Tu dois être sûr de toi.

Un large sourire fleurit sur le visage du faucon. Il savait tout ça. Il avait déjà pris en compte toute l’étendue de la responsabilité qui allait reposer sur ses épaules. Il savait qu’en cas d’échec, ça ne serait pas Shintaro qui serait incriminé par le coach et le reste de l’équipe mais lui, le passeur qui n’aurait pas été assez précis pour lui transmettre correctement le ballon afin de lui permettre de shooter.

Par ailleurs, Takao savait également que cette technique était à double tranchant. L’effet de surprise lors de sa première utilisation servirait clairement les faveurs de l’équipe de Shutoku. Mais par la suite…. Il serait facile d’anticiper les actions du duo orange…

Midorima lui passa la balle et Takao la reçu entre ses mains sans difficulté.

-Je compte sur toi, Takao.

Il était heureux. Il était tellement content que son ami lui fasse à ce point confiance. Ça le flattait en même temps que cela ajoutait un peu de pression sur ses épaules. Il ne voulait pas le décevoir. Jamais. Il voulait le conduire jusqu’à la victoire de la Winter Cup. Lui… et tous les autres membres de Shutoku. Sans être chauvin, il pensait le mériter amplement

« T’en fais pas Shin-chan ! On va réussir tu verras ! »

Takao se plaça alors devant lui tout en lui tournant le dos. Il se mit à dribler avec son ballon puis s’écria d’une voix décidée

« C’est quand tu veux Shin ! »

Takao restait concentré. La balle rebondissant dans ses mains, il s’évertuait de faire le vide autour de lui. Bien que lui tournant le dos, il pouvait voir clairement son ami aux cheveux verts qui pliait les jambes pour amorcer son saut. Il avait les bras et les mains tendues devants lui, au-dessus de sa tête, prêt à recevoir le ballon. Vu de l’extérieur, Midorima devait avoir l’air ridicule à sauter ainsi dans le vide comme un pantin. Mais si la passe réussissait…. ça serait un triomphe complet !

Takao attendit que son saut soit à bonne hauteur avant de stopper la balle et de l’envoyer derrière lui, la faisant monter en direction des bras de Shintaro. Le ballon allait vite sans toutefois être à pleine puissance non plus. La sphère orange filait droit entre les mains de Shintaro… avant de dessiner une courbe ascendante pour amorcer une chute vers le parquet… Merde ! Takao n’avait pas mis assez de force dans cette passe. La hauteur était bonne… il manquait juste la puissance…

« Merde ! »

Kazunari se mit à courir en direction du ballon qui venait de rebondir sur le parquet avant d’aller percuter Tsuki-chan qui tenait une bouteille d’eau dans sa main. Impuissant, il vit la bouteille se renverser sur les cuisses et les vêtements de sa petite amie. Son chemisier était devenu transparent et laissait entrevoir par transparence le soutient gorge et la poitrine joliment arrondie de la manager de Seirin.

Pour le coup, Takao en fut médusé un instant. Il s’était figé sur le parquet, une coloration rouge avoisinant celle des cheveux de sa petite amie, avait pris naissance sur son visage. Un peu plus et il se serait mis à saigner du nez comme les personnages des mangas shonen qu’il aimait lire à son temps perdu.

Il fallut que Ai se mette devant Tsuki-chan et qu’elle le regarde avec insistance pour qu’il reprenne contenance. Le faucon de Shutoku se précipita alors vers le banc et il attrapa sa serviette éponge blanche avant de rejoindre les deux filles

Ça va Tsuki-chan ? Je suis désolé… je n’ai pas fais exprès… on essayait quelque chose de nouveau avec Shin-chan mais c’est pas au point visiblement…. Ou alors c’est parce qu’il n’a pas son cactus … Je vais finir par croire que son horoscope c’est pas que des bêtises… »

Il posa la serviette devant la demoiselle pour dissimuler son chemisier trempé et ô combien sexy. La coloration de son visage s’était encore intensifiée maintenant qu’il était tout près d’elle et qu’il voyait plus distinctement la belle poitrine nichée dans le bonnet d’un soutien-gorge agréablement remplie…

« Je… euh.. viens, faut pas rester là… »


Il lui prit doucement le bras et, tout en maintenant la serviette en place pour lui offrir un peu de pudeur, il l’entraina jusqu’aux vestiaires des garçons qui était, avouons-le, dans un bordel pas possible ! Est-ce que les gars de Seirin étaient aussi bordéliques ? Ici, il n’y avait que le casier de Shin-chan qui était parfaitement ordonné. Ses chaussures bien posées l’une à côté de l’autre et ses vêtements reposant sur un cintre pour ne pas être froissés. En comparaison, chez Takao c’était tout l’inverse. Son sac de sport reposait à même le sol, ouvert et vomissant des vêtements qu’il avait posé là en vrac sans aucun soin. Ses chaussures… où étaient-elles déjà ? Ha oui ! La gauche se trouvait près du casier d’Otsubo et la droite… non loin de la porte des douches, c’est-à-dire à l’opposé.

« Ne fais pas attention au bazar hein ! »

Il lui fit un sourire avant d’aller vers son sac de sport et d’attraper un hoodie qu’il avait l’habitude de porter. Il le lui tendit sans se départir de son sourire sur ses lèvres

« Tiens ! Je te le prête, ça sera mieux que ton chemisier mouillé. Ça risque d’être un peu grand par contre… Pourtant je suis le plus petit de l’équipe. Allez ! Enfile-le ou bien tu vas prendre froid ! T’en fais pas tu me rendras ca plus tard j’en ai des autres chez moi ! »


Il se retourna le temps qu’elle se change. Il n’allait tout de même pas la mater, ça ne serait pas correcte. Même si, dans ce cas précis, lui tourner le dos avec sa vision de faucon revenait à pisser dans un violon ! S’il aurait voulu, il aurait pu la regarder à sa guise mais il se l’interdit tout bonnement par principe.

Il espérait que pendant ce temps-là, Shin-chan aurait pu aider Miyu à ramasser l’eau renversée au sol… et qu’étant donné sa position au classement et le cactus kidnappé par le concierge, il n’allait pas glisser dessus et se blesser !


Kuroko's Basket RPG




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   02.03.16 21:37

Ceci n'est pas une mission d'espionnage
feat. Takao, Kumako et Miyu




Le basket était un sport d’équipe, mais du plus loin qu’il se souvienne, Shintaro avait toujours eu l’impression d’y jouer seul.

Lorsqu’il avait commencé à l’école primaire, il ne pratiquait qu’assez rarement mais son talent était déjà évident par rapport aux autres enfants qui avaient du mal ne serait-ce qu’à dribbler sur trois mètres d’affilé. Il était d’ailleurs compliqué de progresser pour lui en jouant aux côtés de coéquipiers qui ne savaient pas faire une passe centrée... Mais bon, il ne leur en tenait pas rigueur et il essayait de s’amuser comme il pouvait, sans grand succès malheureusement. Etre le seul joueur doué dans une équipe pouvait être considéré comme un don, mais Midorima l’avait plutôt vu comme une malédiction, personne ne voulait jouer avec ou contre lui, c’était trop difficile.

Ce fut à son entrée au collège que son talent fut ainsi vraiment remarqué et mit en valeur, aux côtés de ceux avec qui il constituerait la Génération des miracles.

Lorsqu’il avait été sélectionné dans l’équipe première dès les premiers tests, cela avait sonné comme une première victoire pour lui, il serait parmi les meilleurs, il allait pouvoir s’amuser vraiment et jouer à ses pleines compétences. C’était d’ailleurs ce que l’ont avait demandé de lui, en tant que shooting guard ses tirs se devaient d’être parfaits. C’est pour cela qu’il commença à s’entrainer, seul. Selon lui, il n’avait besoin de personne, mis à part d’un ballon et d’un panier. Personne pour le déconcentrer ou lui faire louper ses tirs.

Cette solitude, il l’avait voulu. Mais pas l’autre, celle sur un terrain.

Si Shintaro avait voulu faire un sport individuel, il aurait choisit le tir à l’arc ou le saut à la perche... Pas le basket. Cela n’avait pas été si évident au début, après tout ils commençaient seulement à se rendre compte de leur talent... Puis Nijimura était là pour les tenir, les forcer à jouer ensemble... Mais petit à petit, le vert avait ressentit que l’équipe, aussi forte soit elle, ne reposait que sur les capacités individuelles de chacun.

Jouer pour l’équipe mais sans l’équipe. Ce qui était d’autant plus vrai lorsqu’Akashi fut nommé capitaine. Après le départ de Nijimura, les cinq majeur n’était même plus tenu de suivre les entrainements, comment évoluer en temps qu’équipe dans ces conditions ? Bien évidement Midorima continuait de s’entrainer, de perfectionner ses tirs, mais il se sentait plus seul que jamais. Pendant les matchs, il lançait robotiquement chaque balle qu’il recevait sans prendre goût à la beauté de ce sport.

Chacun savait ce qu’il avait à faire, et ils s’appliquaient tous dans leur tâche, jusqu’à concourir à celui qui marquerait le plus. C’était ridicule, mais Shintaro ne fit rien pour les stopper, il marquait simplement.

En fin de compte, la fin du collège et leur séparation n’avait été qu’un moindre mal, il ne ressentait rien vis-à-vis de cela. Et quand il regardait en arrière, il ne pouvait que se réjouir de ce qu’il avait gagné.

En premier lieu, Shintaro citerait le nom de Takao. Il était évident maintenant que les deux joueurs étaient fais pour se rencontrer et jouer côte à côte sur un terrain, cela avait sonné comme une évidence dès leurs premiers ballons échangés. Et pourtant ce n’était pas gagner d’avance. A vrai dire, Midorima avait eu un très mauvais à priori sur le faucon dès leur première rencontre (qui était en fait la deuxième, mais il ne se souvenait pas de la première...). Son rire était trop bruyant, ses manières trop familières... Le total opposé de lui, mais comme on dit les opposés s’attirent.

Maintenant le duo jouissait d’une complicité sur un terrain qui était hors du commun. Ils jouaient tout les deux en parfaite symbiose et beaucoup les considéraient comme l’ombre et la lumière de Shutoku, au même titre que Kuroko et Aomine au collège ou Kagami maintenant. Midorima ne faisait pas grand cas de cette appellation, mais il prenait en tout cas grand plaisir à jouer avec son ami.

Si Shintaro tirait à la perfection et de la façon des plus académiques, on pouvait dire qu’au contraire Takao brillait d’ingéniosité et avait un jeu au moins aussi fou qu’il pouvait l’être. On ne pouvait pas prédire à l’avance qu’elle idée lui traversait la tête et il n’étonnait pas que ses adversaires une fois sur le parquet. Ses passes, bien que d’une précision effrayante n’en restaient pas moins originales et pleines de surprise. Et maintenant encore, le faucon venait de proposer une idée folle à son coéquipier...

-Avec ou sans lucky items, ça ne changera pas grand-chose, crois moi ! Ça m’étonnerait fort qu’on y arrive du premier coup…

Au moins Takao était bien conscient que ses idées nécessitaient souvent beaucoup de travail de leur part, et même s’ils possédaient tout deux des qualités exceptionnelles en la matière, le talent ne faisait pas tout, Midorima en était le premier conscient et c’était pour cela qu’il s’entrainait d’arrache-pied. D’ailleurs il était sûr de pouvoir compter sur le brun pour s’entrainer à ses côtés, et cette idée le mettait toujours en joie, intérieurement bien évidemment...

-T’en fais pas Shin-chan ! On va réussir tu verras ! C’est quand tu veux Shin !

Dès que ces mots furent prononcés, Shintaro mit de côté sa grande fierté pour amorcer son saut comme s’il avait réellement la balle dans les mains. Ah ! Il se trouvait bien idiot de sauter tout seul dans les airs comme un abruti... Mais si cela pouvait constituer une nouvelle arme pour son équipe, il voulait bien mettre cela de côté et s’entrainer encore et encore. Après tout, les seules personnes qui pouvaient le voir étaient ceux de l’équipe, ce qui ne constituait pas un grand mal, Kumako, qui avait vu ses « talents » en cuisine, du coup rien ne pouvait lui donner plus honte sur terre, et enfin la petite Miyu, dont il ne connaissait que le nom... Un moindre mal en somme.

Midorima vit la passe de son coéquipier partir, et atterrir à ses pieds...

-Merde !

Visiblement la passe n’avait pas été assez puissante pour se retrouver dans ses mains. Tant pis, c’était donc un premier essai échouer, le premier d’une longue série surement. Il n’eut pas le temps de faire le moindre geste que le ballon continua sa course pour aller visiblement perturber le goûter improviser des deux demoiselles venues pour visiter. Cependant son regard ne s’attarda pas plus que cela, sa tête se tournant tout de suite vers un ballon plus proche. Lorsqu’il se retourna pour appeler Takao, ce dernier partait en direction des vestiaires avec Kumako...et une serviette éponge...

Le vert s’approcha donc de la demoiselle restée ici pour la questionner.

-Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

En fin de compte, il n’eut même pas besoin de la réponse de la verte pour sentir quelque chose sous ses baskets... Le parquet était mouillé et il comprit rapidement de quoi il en retournait au sujet des vestiaires, de la serviette et du visage rouge tomate de Takao.

Midorima soupira et attrapa une serviette non loin pour s’agenouiller et éponger l’eau qui jonchait le parquet. Il fut d’ailleurs étonné de voir la demoiselle se baisser à ses côtés pour l’y aider...

-Oh tu peux me laisser faire et te rasseoir, ne t’inquiète pas.

Il remonta ses lunettes et termina le travail assez rapidement avant de se relever et de jeter la serviette dans le bac des futures machines. Un lancer parfait bien évidement.

Vu que Takao était encore absent et qu’il ne pouvait, pour le coup, pas s’entrainé, il se proposa donc à lui-même d’en profiter pour faire une pause et tenir compagnie à la touriste du jour. Il accepta bien évidement sa propre proposition et posa ses fesses sur le banc auparavant occupé par son ancienne camarade de Teiko.

Un regard en coin en direction de la plus petite, il pouvait voir que cette dernière était un peu mal à l’aise tout seule ici... Seulement le shooteur miracle n’était pas la compagnie la plus agréable qui soit... mais il allait faire un effort, promis.

-Tu es à quel lycée ?







I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   09.03.16 14:02

Kumako Tsubaki a écrit:
Ceci n'est pas une mission d'espionnage


with Carotte, Salade et Faucon

Les cancers sont censés être derniers aujourd'hui. Ce qui expliquait – sans aucun point de vue scientifique – la raison pour laquelle Tsubaki était trempée à l'heure actuelle. Juste avant de se recevoir le ballon, elle avait cru apercevoir que le ballon venait des mains de Takao qui avait tenté de faire une passe assez folle semble-t-il. Mais il n'avait pas tiré suffisamment fort ou n'avait pas été assez précis pour que la balle orange vienne la percuter, renverser sa bouteille et son contenu sur elle. Le haut de son uniforme scolaire était blanc et il devenait donc transparent avec de l'eau, ce qui laissait voir un soutien-gorge bleu ciel. Et elle n'avait pas de vêtements de rechange pour ne pas arranger les choses.

Très rapidement, Miyu s'était emparé d'une veste qui traînait et la mit sur ses épaules pour la couvrir un minimum. Elle alla même jusqu'à se mettre devant elle pour empêcher les regards trop insistants de certaines personnes et, par la même occasion, pour faire réagir Takao qui s'était figé en s'approchant d'elles.

-Ça va Tsuki-chan ? Je suis désolé… je n’ai pas fais exprès… on essayait quelque chose de nouveau avec Shin-chan mais c’est pas au point visiblement…. Ou alors c’est parce qu’il n’a pas son cactus … Je vais finir par croire que son horoscope c’est pas que des bêtises…

C'était donc bien Takao qui avait envoyé la balle, mais sans succès. Et c'était la rosette qui en payait les frais. Au moins, il eut la délicatesse de lui donner une serviette pour qu'elle puisse dissimuler un minimum le devant de son haut devenu transparent. Elle leva son regard pour le remercier mais s'arrêta en voyant son visage rouge cramoisi. Et très rapidement, elle l'imita, de légères colorations roses s'installant sur ses joues.

-Je… euh.. viens, faut pas rester là… 

Elle ne se fit pas prier et le suivit jusqu'aux vestiaires, laissant Miyu derrière elle. À cette simple pensée, elle se retourna pour regarder sa cadette près du banc où elles étaient assises un peu plus tôt. Allait-elle s'en sortir seule ?! Elle allait sans doute paniquer en se retrouvant seule, entourée de grands gaillards. Surtout Midorima qui avait 50 centimètres de plus qu'elle pratiquement ! La manager de Seirin eut bien envie de s'arrêter pour rebrousser chemin et restée auprès de sa protégée mais elle ne pouvait pas le faire dans cet état. Aussi, elle se promit de se changer vite et suivit son petit-ami. Jusqu'aux vestiaires. Vestiaires qui, avouons-le franchement, n'étaient pas aussi mal rangées que ceux de Seirin. Enfin, on sentait qu'ils faisaient de moins en moins de ménage. Elle allait mettre la main à la pâte, une fois rentrée, promis !

-Ne fais pas attention au bazar hein ! Tiens ! Je te le prête, ça sera mieux que ton chemisier mouillé. Ça risque d’être un peu grand par contre… Pourtant je suis le plus petit de l’équipe. Allez ! Enfile-le ou bien tu vas prendre froid ! T’en fais pas tu me rendras ca plus tard j’en ai des autres chez moi !

L'adolescente attrapa le pull à capuche orange qu'il lui tendit et le regarda se retourner pour ne pas la regarder quand elle se changerait. Il pourrait carrément sortir non ? En plus, il avait l'oeil du faucon ! Ah mais elle n'allait pas le chasser alors qu'il lui prêtait gentiment l'un de ses pull. Par précaution, elle lui tourna également le dos, retira la veste – à qui était-ce ?! - de ses épaules et le plia avant de le laisser sur un banc à proximité puis retira finalement son haut. C'est en s'essuyant qu'elle remarqua qu'il lui manquait quelque chose. Le bracelet que Tetsuya lui avait offert il y a quelques jours !

-Takao-kun- Ah...

Elle n'avait rien d'autre que son soutien-gorge et mit un bras en travers pour tenter de se cacher, l'autre se posa sur l'épaule du meneur pour qu'il ne se retourne pas.

-J'ai... je crois que j'ai perdu un bracelet... Il est doré... avec le mot « Friend » dessus... Takao-kun peut aller vérifier s'il te plaît... ?

Elle retira finalement et le laissa partir. Et c'est qu'une fois seule, qu'elle se détendit un peu mais se dépécha de se changer, enfilant l'hoodie qu'on lui avait prêté. Le vêtement était effectivement un peu grand pour elle. Ses mains n'arrivaient même pas jusqu'au bout des manches ! Mais il était confortable et... l'odeur de Takao en était complètement imprégné. Elle huma un instant au niveau de son poignet et ferma, imaginant le brun proche d'elle. Très proche d'elle... Mais ce n'était pas le moment de divaguer ! Elle reprit son haut mouillé et le plia soigneusement et sortit enfin des vestiaires pour rejoindre les autres. Quelqu'un avait nettoyé l'eau versé et... Midorima était assis à côté de Miyu. Cette même Miyu qui semblait complètement mal à l'aise. Elle s'approcha d'eux et rangea son linge dans son sac. Elle le lavera une fois rentré.

-Désolée de vous causer du souci, dit-elle en s'inclinant légèrement.

Elle se retourna finalement du brun.

-Takao-kun l'a trouvé... ?

Cela ne faisait que quelques jours qu'elle l'avait et le perdait déjà ! Elle savait que Kuroko n'allait pas se mettre en colère pour ça mais il le lui avait offert et ça signifiait beaucoup. Même s'il n'avait pas réellement besoin de ce genre de choses pour savoir qu'ils étaient liés, c'était une preuve supplémentaire pour montrer leurs amitié et l'affection qu'il se portait l'un l'autre. Les petites attentions comme celle-là n'avaient vraiment pas de prix à ses yeux.



(c) fiche codée par kumako tsubaki



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   22.03.16 10:48





Not a spying mission





❝ A la grande joie de Miyu, la réaction de Takao ne se fit pas attendre. Il se hâta de les rejoindre vers le banc, tout en s'excusant. Il parlait tellement vite que la plus jeune eu du mal à comprendre tout ce qu'il disait, notamment cette histoire de cactus et d'horoscope. Néanmoins, le moment n'était pas au blabla, il fallait que Tsubaki se change rapidement. Le brun tendit une serviette à Tsubaki, afin qu'elle puisse cacher son soutien-gorge visible par transparence. A en juger par ses joues cramoisies, il avait déjà eu un aperçu du sous-vêtement de la rosette. Si Miyu n'était pas si timide, il lui aurait sûrement fait la leçon, mais sa bouche resta hermétiquement close. Cependant, elle n'en pensait pas moins. L'heure n'était pas à matter, mais à sortir Tsubaki de cette situation embarrassante. Heureusement, Takao sembla enfin retomber sur elle car il attrapa délicatement le bras de la rosette pour l'emmener jusqu'aux vestiaires. Miyu hésita à leur emboîter le pas, mais ses semelles glissèrent sur la flaque au sol et elle retomba sur le banc aussi sec.

Midorima arriva alors, attrapant une serviette sur le banc afin d'éponger l'eau. Miyu réagit au quart de tour, s'armant du même objet pour l'aider. Mais l'adolescent l'invita plutôt à se rassoir. En temps normal, la demoiselle aurait insisté pour aider mais le vert l'intimidait tellement qu'elle se réinstalla aussitôt sur le banc. Les yeux rivés sur la porte derrière laquelle son amie avait disparu plutôt, elle priait pour son retour rapide. Elle se sentait vraiment mal à l'aise ici, toute seule, dans ce lycée inconnu, dans un gymnase inconnu, entourée d'inconnus. Beaucoup trop de choses inconnues pour elle, au point où elle en eu le tournis. Et ça ne fit qu'empirer lorsque Midorima s'installa à côté d'elle une fois sa besogne terminée. Elle se sentait tellement petite, tellement ridicule à côté de ce géant qu'elle en avait le vertige. Les yeux rivés vers le sol, elle n'essaya même pas de croiser son regard, suffisamment mal à l'aise comme ça pour éviter d'en rajouter.

▬ Tu es de quel lycée ?
▬ J-Je, moi ? Je ... Je suis de … Rakuzan …

Elle prononça le dernier mot d'une voix tellement basse qu'elle douta que Midorima l'ait entendu. Mais Miyu se sentait tellement mal qu'une boule s'était formée dans sa gorge. Elle se sentait brebis au milieu des loups, avec tous ces regards braqués dans sa direction. Maintenant que Tsubaki et Takao n'étaient plus là pour attirer l'attention, cette dernière était focalisé sur ce drôle de duo à la chevelure verte. La boule au ventre et les larmes aux yeux, Miyu garda la tête rentrée dans ses épaules en priant pour que Tsubaki revienne au plus vite. Lorsqu'une porte claqua, elle releva la tête, pleine d'espoir, mais c'est Takao qui apparu et qui revint jusqu'au banc. Il semblait chercher quelque chose du regard, mais impossible pour la plus jeune de deviner quoi. Mais si le brun était revenu, Tsubaki n'allait sûrement plus tarder à sortir des vestiaires. Il ne fallait pas six ans pour enfiler des vêtements propres.

Et la rosette finie par se glisser à travers la porte ouverte, vêtue d'un hoodie trop grand pour elle. Elle rejoignit le banc en quelques enjambées et rangea son haut trempé dans son sac. En espérant qu'il n'en mouille pas le contenu. Après cela, elle s'inclina légèrement en s'excusant, même si elle n'était responsable de rien, excepté quelques petites inquiétudes. En tout cas, maintenant qu'elle était de nouveau après de Miyu, cette dernière se sentait un peu mieux. Elle resta cependant les fesses collées au banc, incapable d'esquisser le moindre geste avec cette montagne assit à côté d'elle. La voix de Tsubaki résonna de nouveau : visiblement, elle avait perdu quelque chose. Mais quoi donc ? Par réflexe, Miyu regarda à droite, à gauche, sous le banc, dans son dos. Avait-elle perdue une barrette ? Un bijou ? C'est alors qu'un éclat doré attira son regard.

▬ Tsubaki-chan cherche … ça ?

Elle pointa du doigt l'amas de linges, duquel dépassait un bracelet doré. La serviette lancée plus tôt par Midorima avait finalement glissé du banc pour s'entasser sur quelques vestes et pulls, cachant dissimulant ainsi la moitié du bijou. Sûrement s'était-il détaché du poignet de Tsubaki pour glisser jusqu'ici. Miyu se serait bien levé pour aller le chercher elle-même mais elle n'osait toujours pas bouger, comme si une force invisible la retenait au banc. Mais elle ne doutait pas un seul instant que Takao se ferait un plaisir de le lui rapporter. Désormais, Miyu était certaine qu'ils entretenaient une relation amoureuse, lui et sa meilleure amie. Elle attendait évidemment la confirmation de Tsubaki pour en être totalement sûre, mais c'était de plus en plus clair à ses yeux. ❞


(c) Moona Neko


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   02.08.16 12:44


► Ceci n’est pas une mission d’espionnage ◄
feat. Tsuki-chan & Miyu & Shin-chan



Takao n’allait pas aller jusqu’à dire que la rencontre avec Tsubaki et son amie virait au cauchemar. Mais tout de même, ça aurait pu être bien mieux ! Déjà il y avait cette histoire de relation que Tsuki-chan semblait vouloir dissimuler aux yeux de Miyu pour une raison que Kazunari ignorait. Lui, il n’avait pas hésité un seul instant avant de tout confier à Shin-chan. C’est ce que font deux bons amis non ? Des confidences….

Et puis il y eut cette histoire de bouteille d’eau renversée qui rendit le chemisier de sa petite amie transparent aux yeux de tout le gymnase. D’un point de vue strictement masculin, Kazunari n’allait pas se plaindre de l’accident de flotte qui avait rendu la vue de Tsuki-chan encore plus agréable qu’elle ne l’était en temps normal. Il faudrait être complément fou pour dénigrer le pouvoir d’un chemisier blanc mouillé ! Ou bien complétement gay… Mais Kazunari n’était ni l’un ni l’autre.

Il entraina donc Tsubaki dans le vestiaire pour lui permettre de se sécher et de revêtir une tenue bien moins sexy. La perspective de voir tous les garçons du lycée se rincer l’œil sur les jolis balconnets de dételles bleu ciel de sa copine ne lui plaisait que moyennement. Tout comme cela ne devait pas plaire à Tsubaki non plus. Il l’imaginait avec une certaine pudeur qui était accentuée par son tempérament calme et réservé.

Mais finalement, peut être que Takao se trompait…. Il lui avait prêté son sweat à capuche – son préféré en plus – et la jeune fille l’interpella pour le forcer à se retourner.

-Takao-kun- Ah...

Le faucon tourna la tête sur le côté avant de se figer d’un seul coup. Devant lui, Tsubaki se trouvait en soutien-gorge. Elle avait pris la précaution de croiser l’un de ses bras sur son sous-vêtement ô combien tentateur mais ça la rendait encore plus sexy d’essayer si vainement de se cacher.

« Ha……. »


Takao se mit à rougir fortement. Il fit un bond en arrière pour mettre de la distance entre elle et lui sans se rendre compte de la présence des vestiaires dans son dos. Sa tête heurta la porte métallique du placard resté ouvert de Kimura. Il poussa un gémissement plaintif avant de se frotter l’arrière du crane tout en ébouriffant ses cheveux. La coloration carmin de son visage n’ayant pas bougé pour autant

« AIE ! Ha….. Mais mais… ça va pas de te montrer comme ça…. C’est…. Pourquoi tu as pas mis le pull ? Ça va pas ? il est trop grand ? Tu veux que je te trouve un autre truc ? »

Il s’était retourné de nouveau pour éviter d’avoir à la contempler. Les gens avaient beaux penser que l’œil de faucon lui permettait de voir bien plus qu’il ne devait, dans pareil circonstance, c’était davantage un handicap qu’autre chose. Il ne voulait pas qu’elle le prenne pour un gros voyeur profiteur !

-J'ai... je crois que j'ai perdu un bracelet... Il est doré... avec le mot « Friend » dessus... Takao-kun peut aller vérifier s'il te plaît... ?

Ha ! Et c’était pour ça qu’elle était venue l’interpeller à moitié à poils ?? Toujours en lui tournant le dos, il leva sa main fermée, pouce relevé vers le plafond

« Ok, t’en fais pas je m’en occupe. Si tu l’as perdu dans le gymnase il ne doit pas être bien loin. Il s’est peut-être décrochée quand tu as reçu le ballon. Reste là, je vais vérifier…. Et habilles toi !! »

Il ne lui avait pas dit ça sur un ton autoritaire mais plus comme un conseil. Si un joueur de Shutoku avait oublié un truc dans le vestiaire et débarquait subitement, il n’avait pas envie qu’il tombe nez à soutif avec Tsubaki….

Kazunari prit la direction de la sortie tout en gardant les yeux rivés vers le plancher à la recherche du précieux bracelet. Il se rendit vers le banc ou Shin-chan et Miyu s’étaient mis assis. Il n’y avait plus d’eau sur le sol, tout avait été ramassé par quelqu’un.

« C’est bon, c’est arrangé pour Tsuki-chan. Elle finit et elle arrive »

Il se mit à genoux par terre et commença à observer tout autour de lui à la recherche du bijou qu’il ne trouvait pas. Il espérait qu’elle ne l’ait pas perdu dans le lycée…. Il aurait pu se faire ramasser par quelqu’un qui l’aurai gardé pour soi, même si ça n’avait aucune valeur sentimentale pour le voleur en question.

Ou pire…. Si elle l’avait carrément perdu avant son entrée à Shutoku…. Ca aurait été comme chercher une aiguille dans une meule de foin. Et comme disait si bien le proverbe « si tu cherches une aiguille dans une meule de foin, trouve déjà la meule…. » Autrement dit, Kazunari n’était pas rendu ! Même avec son œil de faucon !

-Takao-kun l'a trouvé... ?


Kazunrai se redressa et regarda sa petite amie qui venait d’arriver. Elle portait son sweat orange bien trop grand pour elle mais qui lui allait très bien malgré tout

« Bah non….. Tu es certaine que tu l’as bien en arrivant ? Au pire je vais aller faire le tour du lycée pour m’assurer que tu l’as pas perdu dans la cour »

L’expédition bracelet n’eut pas le temps d’être mise en place que Miyu se pencha pour ramasser l’objet brillant qui dépassait d’un tas de linges. Sans doute les serviettes ayant servies à essuyer l’eau du parquet

« Ha bah voilà ! une bonne chose de faite ! J’imagine que Kuro-chan n’aurait pas été spécialement ravi que tu perdes son cadeau…. »

Décidément Kuroko était très présent dans la vie de la jeune fille. S’il ne connaissait pas l’étendu de leur relation purement amicale et fraternelle, il aurait pu en être jaloux

« Bon ! On fait quoi ? Avec tout ça l’entrainement n’est pas loin d’être terminé…. Tu n’auras pas pu voir grand-chose de l’entrainement finalement Miyu. Tu étais venu pour voir quelque chose de spécial ? »


Il croisa les bras avant d’ajouter

« Si vous n’avez rien de prévu on peut manger un truc ensemble après. Y a un super resto d’okonomiyaki pas loin. Shin dit que c’est dégueu mais en fait c’est juste trop bon !! »

Quand l’okonomiyaki en question ne finissait pas sur les cheveux verts de Midorima, comme cette fois-là avec l’équipe de Seirin. Bah…. Ce n’était pas la faute de Takao ! Il avait essayé d’épater Kasamatsu en lui montrant tout l’art de bien retourner une galette d’okonomiyaki…. Et sa main avait malencontreusement dérapée. Une maladresse qu’il n’était pas prêt de recommencer vu l’engueulade qu’il s’était pris ensuite.


Kuroko's Basket RPG




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ceci n'est pas une mission d'espionnage [PV Midorima, Miyu & Takao
» [Mission A - Espionnage à Kumo]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Lycée Shūtoku :: Club de basket-