The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    18.01.16 10:13


► Undisclosed Desires… ◄
feat. Akina Hideaki



Ça faisait bien longtemps que Takao avait acheté les places. Il se rappelait très bien avoir dû mettre le réveil aux aurores pour être parmi les premiers dans le magasin à faire la queue à la billetterie. Mais malgré cela, il avait été dépité de constater qu’une bonne centaine de personnes se trouvaient déjà devant lui à attendre l’ouverture du magasin. Ce n’est pas possible ! Ils avaient dormi ici ou quoi ? Une boule de stresse s’était formé dans le ventre du beau faucon de Shutoku. Et si par malheur il n’y avait plus de place quand son tour serait venu de passer au guichet ? Les ventes sur internet allaient se déchainer… ajoutées à celles effectuées sur place. Ha… Si seulement Takao avait eu la possibilité de commander depuis internet il l’aurait fait volontiers ! Mais il ne possédait pas de carte bancaire et il n’avait pas l’âge de payer online. Demander à ses parents ? Non ! Il avait dégoté un baito durant deux semaines pendant les vacances afin de pouvoir avoir la fierté de s’offrir seul son précieux sésame.

Takao avait donc trépigné avec impatience et nervosité. L’affiche du concert avait été affiché dans la galerie où il avait patienté comme pour le narguer. Muse, au Tokyo Dôme, la plus prestigieuse salle de concert de la capitale !

Un soupire lui avait échappé et il avait remis son casque sur les oreilles pour écouter ce fameux groupe qu’il aimait comme pour se laisser l’espoir d’avoir encore sa place. Il voulait tellement y aller à ce concert. Il en avait tellement envie….

Ce n’est qu’une heure et demi plus tard qu’il avait enfin pu accéder au guichet. Par chance, il avait obtenu son billet sans la moindre difficulté. Il exultait. Il avait eu envie de partager sa joie et son bonheur avec le Japon tout entier. Un petit selfi de lui en possession de son précieux billet s’était donc affiché sur son Facebook. Ca y est ! c’était sûr et certain, il allait pouvoir aller voir Muse en concert !!!

Enfin….

Maintenant 4 mois plus tard il lui fallait retrouver ces putains de places de merde qu’il avait perdu dans le capharnaüm qu’était sa chambre ! Shin-chan n’était venu dans l’appartement des Takao qu’une seule et unique fois et il avait été choqué par le désordre qui régnait dans la chambre de son coéquipier. C’est sûr que comparé à celle du shooter miracle, la chambre de Takao n’avait rien de rangée ! Tsuki-chan aussi était venue…. Et elle lui avait conseillé de ranger sa chambre. Mais il s’en fichait pas mal. Il se sentait bien dans cet espace et il n’avait – habituellement- aucun mal à retrouver ses affaires !

« Non mais c’est pas vrai !!! »

Takao attrapa le tiroir de son bureau et le retourna complétement pour que son contenu tombe au sol

« Haaa !!!! »

La pochette contenant son précieux billet tomba par terre et il sauta littéralement dessus pour s’en emparer. Ça y est ! Plus rien le séparait de ce moment d’extase musical dont il avait rabâché les oreilles à Shin-chan pendant des semaines et des semaines durant.

Il lui avait bien proposé de venir avec lui. Ca aurait été tellement sympa de partager ce moment-là avec son meilleur ami. Et puis Takao aurait aimé le faire un peu plus pénétrer dans son monde. Il était vrai que même s’ils se chamaillaient souvent ( pour ne pas dire tout le temps ) Shin-chan et lui n’en demeuraient pas moins très complices. Un lien étroit s’était tissé entre les deux garçons. Un lien qui dépassait de loin les simples frontières de la sphère basketballistique.

Malheureusement, ce jour-là Shin-chan n’était pas disponible. En plus d’être un prodige au basket, il était un pianiste d’exception. Il n’était donc pas étonnant qu’il intègre le conservatoire musical de Tokyo. Le souci étant qu’il avait une évaluation de piano le même soir que le concert de Muse. Kazunari avait été un peu déçu mais il était aussi très content pour son ami. Il savait qu’il apportait une importance particulière à cette disciple qu’il aimait tout autant que le basket.

Alors voilà ! Ça y était ! Takao allait pouvoir partir pour son concert tant attendu ! Nous étions en automne et les températures commençaient à devenir frisquettes le soir. Il avait donc anticipé et prit une veste afin de ne se avoir trop froid durant la longue file d’attente qu’il allait devoir supporter avant d’entrer enfin dans la belle salle de concert. Son lecteur MP3 dans sa poche, ses écouteurs et son téléphone. Voilà il était prêt à partir !

Takao sortit de sa chambre avec un large sourire qu’il offrit à sa jeune sœur

« J’y vais Shizu ! »


Il lui fit un signe de la main avant d’aller vers l’entrée où il enfila ses baskets

« Je rentrerai tard mais j’ai mon téléphone et le prends les clés de l’appartement. Tu passeras le message à Maman ? »


Il attendit son accord avant de sortir. Il commença à descendre les escaliers avant de se figer soudainement. Hop ! Il fit volt face dans la seconde avant de remonter les marches quatre à quatre et d’ouvrir la porte de l’appartement à la volé. Il se mit à courir dans sa chambre et il bondit jusqu’à son bureau pour attraper son billet qu’il avait oublié. C’était moins une ! Un peu plus et il frôlait la catastrophe !!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Hein ?????? »

Takao regarda l’heure qu’il était à sa montre. 15h46….. Et déjà une file d’attente d’enfer ! Cette fois plus de doute. Que des certitudes. Des gens avaient dormi là ! Il en aurait mis sa main à couper. Lui qui espérait arriver suffisent de bonne heure pour s’assurer de bonnes places dans la fosse…. Il allait peut-être se retrouver tout au fond…. L’angoisse. Pour peu il y aurait peut-être une grande perche devant lui en plus. Genre un Shin-chan bis ! Avec son petit mettre soixante-seize il aurait bien été embêté….

Un soupire lui échappa et il s’inséra dans la file d’attente à la suite des personnes qui patientaient déjà. Ça allait être compliqué. Et pas qu’un peu…. La patience était loin d’être la qualité première de Kazunari. Il était hyperactif…. Rester statique à attendre pendant de longues heures seraient donc un calvaire. Autant pour lui…. Que pour les autres qui allaient sans doute devoir le supporter.

Il laissa son regard faire un peu le tour des personnes qui l’entouraient. Il y avait de toutes tranches d’âge. Des jeunes, des vieux, des garçons, des filles…. Tous les styles étaient présents. Une belle fresque urbaine de la population tokyoïte tel qu’on la décrivait souvent.

Takao dégaina son portable et rédigea un rapide message à l’intention de son meilleur ami. Il tenait absolument à lui souhaiter bonne chance pour son examen de piano. Ne serait-ce que pour lui montrer qu’il pensait à lui et qu’il n’avait pas oublié. Une fois que ce fut fait il rangea l’appareil dans sa poche. Malencontreusement, son téléphone lui échappa ses mains avant de se fracasser sur le sol

« Ho non ! »


La batterie sauta sous l’impact de la chute et le petit téléphone s’éteignit. Takao se mordit l’intérieur de la joue en espérant du fond du cœur que l’écran ne serait pas fissuré et qu’il allait encore fonctionner. Toutes ses économies venaient de passer dans ce billet de concert. Il ne lui restait plus un rond ! Même pas quelques yens pour s’offrir une boisson ! Alors devoir racheter un nouveau téléphone…. C’était inenvisageable.

Il se baissa pour le ramasser mais une main s’était déjà emparée du petit appareil disloqué auquel pendait un petit strapp « kerosuke » offert pour son anniversaire par son ami tsundere à lunettes.

Les yeux de Takao se posèrent sur la personne qui avait ramassé son téléphone et qui le lui tendait. Il s’agissait d’une fille aux cheveux bleutés et dont une partie du visage était dissimulé derrière une longue mèche. Il lui offrit son sourire le plus sympathique avant de récupérer son bien

« Merci beaucoup ! Il m’a échappé des mains ! J’espère qu’il n’est pas cassé… Je serai bien embêté. Bon c’est vrai que je l’ai déjà fait tomber plus d’une fois mais quand même ! J’y tiens ! »

Il clipsa la batterie dans son compartiment avant de retourner le téléphone et d’appuyer sur la touche pour le mettre en route. Avec soulagement, il vit l’écran s’allumer. Un soupire lui échappa alors qu’il fit glisser son pouce sur l’écran pour saisir son code pin et déverrouiller l’appareil

« La chance ! Ça marche ! »

Pour peu il aurait presque embrassé son téléphone ! Mais son regard s’attrista un petit peu quand il remarqua que le strapp de Kerosuke était cassé. La petite grenouille verte n’avait plus que sa tête accrochée à l’appareil. Son corps s’était sans doute sectionné en tombant par terre. Kazunari le retrouva sur le sol et il se baissa pour le ramasser

« Mince….. J’y tenais beaucoup. C’était un cadeau… »

Il soupira avant de ranger précieusement le moignon de porte clé dans sa poche. Peut être pourrait-il le recoller une fois arrivé chez lui. Il n’y croyait pas de trop mais il essayerait.

« On a de la chance qu’il pleuve pas hein ! Ça aurait pas été génial de devoir patienter sous la pluie ! Tu crois qu’ils ouvriront les portes vers quelle heure ? Je suis jamais venu au Tokyo Dôme… je ne sais pas trop comment ça se passe. Mais il parait que c’est une salle de concert magnifique et que le son est ce qu’il y a de mieux !! »


Takao sourit à la jeune fille dont l’unique œil rouge visible le regardait. Ce n’était pas courant comme couleur d’yeux. Mais dans le genre « pas courant » il avait appris à réviser ses critères depuis que son meilleur ami avait des cheveux verts et que sa petite amie avait des yeux roses assortis à ses couettes !

Sans se départir de son sourire naturel, il s’adressa à elle comme s’il la connaissait depuis toujours, faisait fît des conventions de rigueur dans un pays aussi strict que le Japon

« Tes yeux sont super beaux ! Grenat ! J’en ai jamais vu des comme ça ! Tu as hérité ça de tes parents ? Moi j’ai les yeux bleus de ma mère ! Parait que c’est pas courant pour un japonais d’avoir des yeux bleus…. Mais bon ca veut rien dire « pas courant » hein ? On est comme on est ! »


Kuroko's Basket RPG




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    09.02.16 12:35


Undisclosed desires...

Avec - Takao Kazunari



L’anniversaire d’Akina était en avril, et d’habitude, la jeune fille était bien gâtée par les mecs de la bande. En effet, chaque garçon lui offrait toujours un petit quelque chose, oh rien d’extravagant non plus, la plupart n’avaient pas les moyens, mais cela leur faisait plaisir de voir le sourire ravi de la jeune fille à chaque petit présent que cette dernière gardait précieusement.

Seulement cette année, elle n’avait rien eu. Pas que cela la gêne, elle s’en fichait au final, parce qu’elle n’était pas amie avec eux pour recevoir quoi que ce soit ! En fait, elle n’avait même pas fait attention...Et puis elle n’avait pas rien eu du tout, elle avait reçu quelques boites de chocolats au caramel, ce qui constituait une arme de destruction massive chez elle...plus rien ne comptait mis à part les petites bouchées sucrées...

Enfin soit, on était en septembre maintenant et toute cette histoire sans importance était déjà oubliée... Jusqu’à ce que le meilleur ami de son frère ne lui fourre une enveloppe dans les mains un beau matin avant de repartir aussi sec au boulot.

Hideaki n’avait même pas eu le temps de lui demander ce que c’était que le garçon était déjà en bas des escaliers. C’était juste une enveloppe avec son nom dessus, soulevant donc bien des questionnements dans son esprit. Elle retourna donc dans sa chambre dans le but de l’ouvrir et d’avoir les réponses à ses questions...

La demoiselle se laissa tomber sur son lit et ouvrit l’enveloppe pour en sortir ce qui ressemblait à une lettre et un pavé de papier non identifié qu’elle retourna avant de s’exclamer de joie de façon assez bruyante. Surement que tout l’immeuble avait été réveillé par son cri...

A vrai dire elle n’y croyait pas vraiment, sur le coup, son cœur avait fait un bon mais c’était surement une blague, c’était impossible, son rêve ne pouvait pas se réaliser comme ça, d’un coup... C’était trop beau pour être vrai...

Une place de concert pour aller voir jouer Muse au Tokyo Dôme, c’était beaucoup trop beau, cela faisait des mois qu’elle en rêvait jour et nuit depuis que l’événement avait été annoncé. Malheureusement la jeune fille n’avait pas les moyens et le temps de prendre un petit boulot pour se le payer elle-même. Elle aurait pu économiser pendant des mois, mais cela aurait voulu dire qu’elle devait faire une croix sur la cuisine et ça pas question.

Mais le billet était bien là, devant elle...

Akina s’empressa de se saisir de la lettre qui l’accompagnait afin d’éclaircir toute cette histoire.

« Aki-chan ♥

J’espère que tu ne nous en veux pas, enfin j’veux dire, pour ton anniversaire... Personne ne t’a rien offert... Mais rassure toi c’était fait exprès ! On ne t’a pas oublié, jamais de la vie, en fait on avait déjà ton cadeau, mais c’était plus amusant d’attendre pour te le donner, de te faire languir tout ça... Tu auras le droit de nous punir si tu le souhaite.

C’est une façon comme une autre de te remercier pour tout ce que tu fais depuis des années pour les idiots qu’on est. On espère tous que cela te plait en tout cas et que tu passeras un merveilleux moment.

Merci à toi Aki-chan, pour tes gâteaux, tes pansements, tes conseils, tes câlins... Merci de croire en nous et de ne jamais nous laisser tomber, merci d’être une fille extraordinaire, merci d’être juste toi. On t’aime.

Ken, Ayato, Kida, Sousuke, Kisho, Eijun, Tsuki, Bokuto, Byaki »


Elle ne savait pas ce qui lui faisait le plus plaisir entre cette lettre et ce billet, surement les deux, et elle ne pu retenir quelques petites larmes d’émotions après avoir lu tout ça. Qu’ils étaient crétins...

Qu’ils étaient crétins de lui donner ça la veille du concert en question bon sang !


____________________________________________________________________________


La nuit avait été courte pour Hideaki, en effet, elle n’avait fait que penser au lendemain sans vraiment réussir à fermer l’œil tant elle était excitée comme une puce à l’idée de voir ce groupe mythique sur scène.

Muse. En concert. Plus elle y pensait moins elle y croyait, et pourtant c’est bien ce qui allait lui arriver.

C’est presque aux aurores que la jeune fille se leva pour prendre une douche qui finit de la réveiller. Elle espérait d’ailleurs que ce manque de sommeil n’allait pas lui porter préjudice ce soir durant la représentation... Naaan aucune chance qu’elle ne soit fatiguée devant un tel spectacle.

La voix de Matthew Bellamy résonnait dans la salle de bain pendant qu’elle appliquait son shampooing en essayant de ne pas s’en mettre dans les yeux, et sa voix faisant échos dans un anglais des plus approximatifs. Que jamais personne d’autre que son frère ne l’entende chanter sous la douche ou c’était la honte assurée...

Enfin soit, il y avait peu de chances pour que quelqu’un d’autre ne l’entende, fort heureusement. Elle pouvait donc sortir sans crainte de la salle de bain avec son corps dégoulinant. La principale épreuve maintenant était de choisir des vêtements appropriés. On était en septembre, le début de l’automne, ce qui voulait dire que les températures se rafraichissaient, notamment le soir, elle devait donc s’habiller en conséquence. Un jean noir et un t-shirt feraient l’affaire, elle emporterait un gros sweat avec elle quand le moment sera venu, le mettre déjà ne ferait que lui tenir beaucoup trop chaud alors qu’elle se dépenserait devant la scène.

9 heures tapante, elle était déjà prête... C’est vrai qu’elle aurait pu y aller tout de suite afin d’être sûr d’être dans les premiers de la file d’attente, mais le concert n’était qu’à 19h, loin d’elle l’envie d’attendre 10 longues heures debout dehors... Elle était fan mais pas débile non plus.

Akina décida donc d’occuper ses mains en préparant des petits muffins qu’elle pourrait manger pendant qu’elle patienterait, c’était une bonne idée non ? Oui, forcément, dès que cela touchait de près ou de loin à la nourriture c’était une idée fantastique voilà. Elle prépara donc des gâteaux au chocolat, et d’autres à la confiture de framboise afin de varier les plaisirs.

Elle en laissa quelques uns son frère et sa mère avant de mettre le reste dans son sac à dos, avec quelques bouteilles d’eau, son portefeuille, un sandwich, son pull et son précieux billet. Elle était maintenant prête à partir.

C’est lorsqu’elle arriva devant l’infinie file d’attente qu’elle regretta amèrement de ne pas être venue tout de suite à 9h en fin de compte. Du monde, du monde partout, beaucoup trop de monde... Un petit soupir passa ses lèvres alors qu’elle se plaça au bout de la file et que des personnes encore moins chanceuses qu’elle se plaçaient derrière elle.

Cela allait être long, attendre des heures, sans rien faire, juste à attendre en position verticale...

-Ho non !

Akina baissa les yeux après avoir entendu cette voix plaignante et avoir sentit quelque chose taper dans sa chaussure. C’était un téléphone, ou du moins un bout, le reste devant se trouver non loin. Elle ramassa la partie de l’appareil et le tendit à la seule personne baissée qui devait sans doute en être le propriétaire.

-Merci beaucoup ! Il m’a échappé des mains ! J’espère qu’il n’est pas cassé… Je serai bien embêté. Bon c’est vrai que je l’ai déjà fait tomber plus d’une fois mais quand même ! J’y tiens !

-De rien...


Hideaki lui servit un petit sourire amusé, c’est qu’il avait l’air bavard ce garçon... Et pas mal sympathique vu le sourire qu’il venait de lui servir. Elle se pencha sans vraiment de gêne au dessus de l’appareil dont l’écran était encore noir.

-Alors il est cassé ?

-La chance ! Ça marche !

-Tant mieux alors.


Elle lui fit un petit sourire un peu timide, elle ne voulait pas paraître trop intrusive. C’est qu’elle ne connaissait pas ce garçon, et son grand sourire n’était pas une excuse pour faire comme s’ils étaient déjà de grands amis. Il faudrait quand même qu’elle veille à ce que cette habitude ne se manifeste pas trop.

Elle vit le garçon se baisser à nouveau pour ramasser ce qui ressemblait à un porte-clés ou quelque chose du genre, avec une petite grenouille au bout. Elle connaissait ce truc, c’était trop mignon –moins que les lapins quand même- un nom genre Kerosuke ou une connerie dans le style.

-Mince….. J’y tenais beaucoup. C’était un cadeau…

Le jeune homme avait l’air vachement déçu quand même, ce n’était qu’un porte clé...Enfin, elle pouvait comprendre s’il s’avérait que cette chose soit un cadeau, elle se souvenait encore de la petite crise de larmes qu’elle avait eu en remarquant qu’elle avait cassé la barrette que Shuzo lui avait offert, l’étoile aux couleurs de l’arc en ciel. Bon, cela avait été volontaire vu qu’elle l’avait jeté contre un mur... Mais elle ne voulait pas réellement la casser non plus... Juste passer ses nerfs... Maintenant la barrette était devenue un porte-clés qui restait toujours avec elle, même maintenant, elle l’avait dans la poche avant de son sac.

-On a de la chance qu’il pleuve pas hein ! Ça n’aurait pas été génial de devoir patienter sous la pluie ! Tu crois qu’ils ouvriront les portes vers quelle heure ? Je suis jamais venu au Tokyo Dôme… je ne sais pas trop comment ça se passe. Mais il parait que c’est une salle de concert magnifique et que le son est ce qu’il y a de mieux !!

-Un cauchemar oui, je déteste la pluie, ça pue...


Et puis ça mouille, ça donne froid, c’est gris... Aaargh...que des mauvais côtés... Elle n’aimait la pluie que lorsqu’elle était bien au fond de son lit avec ses peluches.

-Je ne suis jamais venu non plus, je vais découvrir en même temps que toi...

Akina répondit au sourire du brun par un autre, il était vachement souriant quand même. C’était rare, surtout dans une situation comme la leur ou seulement des heures d’attente se présageaient.

-Tes yeux sont super beaux ! Grenat ! J’en ai jamais vu des comme ça ! Tu as hérité ça de tes parents ? Moi j’ai les yeux bleus de ma mère ! Parait que c’est pas courant pour un japonais d’avoir des yeux bleus…. Mais bon ca veut rien dire « pas courant » hein ? On est comme on est !

Hideaki sentit ses joues chauffer légèrement au compliment. Ses yeux... Elle avait une relation d’amour et de haine avec eux, autant elle les avait détester pendant une bonne partie de son enfance alors que beaucoup de garçons et de filles l’insultait à l’école en la traitant de sorcière à cause de leur couleur. Pas qu’elle s’en formalise vraiment, elle emmerdait déjà un peu tout le monde à l’époque, mais cela n’aidait pas vraiment à la aimer. Et puis... Son père avait les même, raison de plus.

Mais Shuzo ne faisait que la complimenter. Il aimait ses yeux et regrettait souvent de ne pas avoir la chance de voir les deux en même temps. Le fait qu’il aime ses yeux la faisait les aimer, vraiment.

Mais il était partit, et elle s’était mis à détester tout ce qu’il aimait, du moins, elle essayait de s’en persuader. C’est pour ça qu’elle portait de temps en temps des lentilles de couleurs, lorsqu’elle était en cours elle avait quelques problèmes de vue, et si cela pouvait lui permettre de cacher cette couleur, elle était preneuse.

-M-merci... Je tiens ça de mon père. Enfin dans mes souvenirs les siens étaient plus clairs, du coup, je ne sais pas si je peux dire que je les tiens vraiment de lui...

C’était un peu une manière de se rassurer. Elle ne voulait pas les mêmes yeux que lui, une partie de son ADN était bien suffisante non ?

-Mais les tiens aussi sont très beaux, ils ont l’air...spéciaux...enfin... Je ne sais pas comment expliquer... Ils ont une intensité hors du commun...

Les yeux de Shuzo aussi étaient très intenses, ardents de passion, d’autant plus lorsqu’il avait un ballon orange entre les mains ou un ichigo daifuku dans la bouche...

-Moi c’est Hideaki. Hideaki Akina.

Elle servit un nouveau sourire au garçon, il avait l’air de vouloir discuter et elle n’allait pas laisser passer cette chance d’occuper les prochaines heures qui promettaient d’être très longues. Autant faire des connaissances, surtout que la jeune femme était quelqu’un d’assez sociable. Et puis quelqu’un qui vient au concert de Muse, c’est forcément quelqu’un de bien non ?


(c) MEI SUR APPLE SPRING




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    01.03.16 9:51


► Undisclosed Desires… ◄
feat. Akina Hideaki



La musique.

Takao adorait ça et il ne pouvait pas s’en passait. Sa journée commençait d’ailleurs tous les matins en musique. S’il allumait tous les matin la radio de sa chaine hifi pour s’inquiéter du classement des signes de l’horoscope, une fois celui-ci terminé il s’empressait de mettre ses morceaux préférés de sa clé USB. C’est en chantonnant qu’il s’habillait tous les matins. Il prenait toutefois garde à ne jamais monter le volume sonore trop fort car Shizuku dormait dans la chambre à coté et elle avait la chance de commencer plus tard que lui et donc de dormir plus longtemps aussi.

Sur le chemin qui le conduisait jusqu’à chez Shin-chan, c’est de nouveau en musique que Takao pédalait. Son casque posé sur les oreilles, il faisait avancer son vélo et la charrette au rythme des mélodies dictées par ses envies du moment. Il n’y avait que lorsqu’il arrivait chez son meilleur ami qu’il remballait son matériel dans son sac. Pouvoir discuter avec lui et le taquiner n’avait pas de prix ! Le trajet en vélo entre la demeure des Midorima et le lycée Shutoku donnait d’ailleurs le ton de la journée. Si Shin-chan était grognon à l’arrivée de Takao, il le resterait souvent pour le reste de la journée entière. L’un des petits plaisirs de Takao était d’imaginer comment Shintaro arriverait à dégoter le lucky items du jour des cancers. Quelque fois il faisait des suppositions dans sa tête et il explosait littéralement de joie quand il remarquait avoir eu raison. Et quelque fois, Shin-chan faisait preuve de tellement d’ingéniosité que Kazunari était surprit et en arrivait à se demander comment il avait pu faire pour trouver un tel objet…. Ça relevait parfois du miracle

La musique… Kazunari passait la quasi-totalité de son temps à fredonner. Par chance ( pour son entourage ) il chantait plutôt pas mal. Mais sa spécialité number one était de dégoter des chansons affreusement entêtantes ! Vous savez, le genre de chanson que l’on entend une fois à 8h le matin et que l’on a encore dans la tête à 23h avant d’aller au lit ! Un jour, il avait eu le malheur de chanter « Ponponpon » de Kyary pamyu pamyu. Il n’avait pas arrêté de fredonner le refrain de toute la journée au grand malheur de Shintaro qui l’avait supporté comme il le pouvait. Mais lorsqu’en sortant de la douche des vestiaires Kazunari avait pris Shin-chan en flagrant délit en train de fredonner le même refrain débile… Il n’avait pu s’empêcher de laisser exploser son rire et sa joie ! Il chantait super bien en plus Midorima ! Kazunari avait alors décrété, sans lui laisser le choix, qu’ils iraient se faire un karaoké un de ses quatre ! Voila !

Cela faisait bien longtemps qu’il n’était pas venu voir un concert par contre. Le dernier c’était celui des AKB 48 où il avait accompagné Shizuku. Oh ! Pas la peine de vous moquer hein ! Elles sont super mignonnes et elles ont méga la patate sur scène. Bien que n’étant pas spécialement le genre de musique du faucon, il en gardait un agréable souvenir. En grande partie parce qu’il avait été partagé avec Shizu.

Mais là, ce n’était pas n’importe quel groupe que Kazunari venait voir. C’était Muse ! Les vidéos qu’il avait vu de leur dernier show montraient quelque chose de grandiose. Il n’aurait jamais cru possible de pouvoir s’offrir des places pour venir les voir un jour en chair et en os ! Non, vraiment, Takao était comblé

Mais devoir attendre de longues heures debout à poireauter de façon statique allait être une véritable torture pour le jeune homme hyperactif qu’il était. Lui qui ne savait pas rester en place plus de cinq minutes allait pourtant devoir faire prendre d’une grande patience avant l’ouverture des portes du Tokyo Dôme.

Heureusement, la jeune fille aux cheveux noirs située juste à côté de lui semblait sympathique. Il allait peut-être trouver une amie de file d’attente ! Si toutefois elle n’était pas trop saoulée par son incontinence verbale légendaire….

Mah… pour le moment elle ne semblait pas réticente à l’écouter jacasser et de ce que Takao voyait, elle serait du genre à l’envoyer balader sans ménagement si il la saouler un peu trop.

En tout cas le moins que l’on pouvait dire c’est qu’elle était mignonne. Atypique aussi. La couleur de ses cheveux d’un noir corbeau presque bleuté à celle de ses yeux… Tout faisait d’elle une fille hors norme qui la différenciait de la plupart des autres japonaises présentes dans la longue, très longue file d’attente.

-M-merci... Je tiens ça de mon père. Enfin dans mes souvenirs les siens étaient plus clairs, du coup, je ne sais pas si je peux dire que je les tiens vraiment de lui...

Ha…. « dans ses souvenirs » cela voulait dire qu’elle ne voyait visiblement plus son père. Jugeant que le sujet était peut-être un peu trop délicat pour être abordé avec un inconnu de son état, Kazunari préféra esquiver la remarque. Lui qui était un habitué des gaffes ne tenait pas à mettre les pieds dans le plat. Et puis il n’était pas complétement débile (contrairement à ce que prétendait Shin-chan ! Le vilain ! ) il savait faire preuve de délicatesse aussi…. Parfois…

-Mais les tiens aussi sont très beaux, ils ont l’air...spéciaux...enfin... Je ne sais pas comment expliquer... Ils ont une intensité hors du commun...

Un large sourire s’afficha sur le visage du garçon. Il se pencha en avant, planta son regard d’un bleu azur profond dans celui de la jeune fille. Leurs de visages étaient tellement proches que le bout de leur nez se frôlait presque

« Tu trouves ?? Ils sont beaux hein ! C’est vrai que je vais pas me plaindre de mes yeux, ils sont plutôt pas mal ! »

Il éclata de rire avant de s’écarter et de rajouter sur le ton de la plaisanterie

« Comme tout le reste en fait ! J’suis un beau mec ! Et super modeste avec ça ! Que demande le peuple !? »

Un nouveau rire lui échappa et il fit descendre son sac à dos de son épaule. Il le posa sur le sol et il s’accroupi avant de faire glisser la fermeture éclair. Il ne lui avait rien avoué de la spécificité de ses yeux de faucon et il n’avait pas l’intention de rentrer dans les détails étranges de sa vie bizarroïde. De toute façon personne ne pouvait croire à des yeux possédant une telle faculté. Il fallait être témoin de ses prouesses au basket rendues possible par son « don » pour réussir à croire à une telle spécificité.

-Moi c’est Hideaki. Hideaki Akina.

Kazunari releva la tête pour la regarder et lui sourit. Il lui fit un petit salut avant de lui répondre tout aussi enthousiaste qu’à son habitude

« Enchanté Ki-chan ! Moi c’est Takao Kazunari ! »

C’est mignon Ki-chan comme petit nom non ? Kazunari ne savait pas pourquoi il se sentait obligé d’attribuer un petit nom affectueux à chaque personne qu’il rencontrait. Shin-chan, Tsuki-chan, Ki-chan…. Jusqu’à présent personne ne s’était plaint de son attitude familière ( mise à pas Midorima mais lui il se plaint tout le temps de tout alors…. Et puis c’était davantage pour s’opposer à Takao plus qu’autre chose. Kazunari demeurait persuadé qu’il adorait qu’il l’appelle Shin-chan ! Seulement il ne l’avouerait pas de vive voix ce petit tsundere … ).

Le sac à dos de Kazunari était de couleur orange, sa préférée. Il s’attachait de façon main libre avec une lanière qui passait autour de son torse. Ni trop gros ni trop petit il était parfait pour des situations comme aujourd’hui. Il fouilla un peu à l’intérieur avant d’en extirper, tout victorieux, l’objet de ses convoitises

« Tadaaaaaaaaaaa ! »

Dans sa main trônait une boite de Pockys. Ce n’était pas ses gâteaux préférés mais c’était ceux de sa petite amie. Kazunari n’avait jamais mangé autant de pockys que depuis qu’il sortait avec Tsubaki ! Elle lui avait même fait découvrir des saveurs qu’il ne connaissait pas jusqu’alors. Il s’était toujours contenté d’acheter les classiques bâtonnets enrobés de chocolat au lait. Tsubaki lui avait fait gouter ceux à la fraise, au lait, blueberry, azuki, thé matcha, coconut…. Ils en avaient même trouvé une fois à la banane et à la tomate ! Toutefois, la boite qu’il tenait dans la main était bien moins originale. Il s’agissait de ceux au chocolat au lait avec des éclats de noisettes croquantes.

« Ca te dit ? Tu aimes bien ? Moi je peux pas rester là sans bouger… je vais devenir dingue si je dois attendre jusqu’à l’ouverture des portes sans riens faire ! Alors j’ai pris de quoi m’occuper. A manger ! On partage ?? »

Il lui offrit son sourire le plus charmant avant d’ouvrir le paquet de Pocky. Il referma son sac et le remit sur son dos avant de se remettre debout. Il ouvrit doucement le petit étui renfermant les gâteaux puis il tendit le paquet à son amie

« Tiens ! Va-y sert toi ! Ils sont super bons ceux-là. C’est dommage on en trouve pas partout. Par chance y a un conbini en bas de chez moi qui ne les vends pas cher en plus ! Du coup j’en achète de temps en temps. J’ai pensé à prendre un sachet de bonbons aussi ! Tu aimes ? »

Il se saisit d’un petit bâtonnet qu’il commença à croquer. Il avala puis repris la parole

« T’es lycéenne ? Tu ne m’as pas dit tu étudiais dans quel bahut… Moi c’est Shutoku ! C’est un super lycée à l’est de la capitale. On est plutôt connu pour notre club de basket qui a un bon niveau. D’ailleurs je fais partie de l’équipe. J’adore ça le basket ! J’en fais depuis que je suis tout petit. Pour canaliser mon énergie parait-il ! »
Il se mit à rire « Je comprends pas pourquoi mes parents disent ca…. Je suis tout calme comme garçon ! »

Un nouveau rire et un second bâtonnet englouti venaient ponctuer sa déclaration. Effectivement, Takao Kazunari était quelqu’un de calme…. N’est ce pas ?


Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    03.05.16 20:22


Undisclosed desires...

Avec - Takao Kazunari



C’était la première fois qu’Akina allait à un vrai concert.

Alors certes, elle avait accompagné sa mère à la chorale de son frère à l’école primaire, mais bon, ça compte pas n’est-ce pas ? En plus aucun de ces sales gosse ne savait chanter, Hideaki les aurait tous tuer... Heureusement qu’elle ne pouvait pas le faire du haut de ses 1m10...

Elle avait ensuite assisté aux répétitions d’un groupe formé par quelques garçons de la bande, mais bon, c’était nul là aussi, et cela n’avait pas duré longtemps, la musique étant une passion de passage dans la vie de ces jeunes en quête de sensations fortes.

En résumé donc, c’était bel et bien sa première fois, elle était vraiment excitée. Excitée et aux anges.

La lycéenne était tellement heureuse actuellement qu’elle ne se formalisait pas de l’attente qu’elle allait devoir subir avant d’atteindre son Saint Graal. La demoiselle était plutôt du genre impatiente, lorsqu’elle voulait quelque chose, c’était maintenant, seul le résultat escomptait, peu importe le moyen d’y arriver.

Sauf que là, elle pouvait faire n’importe quoi que ce serait inefficace, elle ne pouvait qu’attendre patiemment, du coup ça aussi c’était une première pour elle. Décidément c’était la journée des premières fois. Et il y avait aussi cette première rencontre avec le garçon en face d’elle.

Aux abords sympathique, le brun semblait tout aussi excité qu’elle, c’était plaisant à voir, au moins on le sentait heureux d’être ici. Akina préférait largement ce genre de personnes souriantes à ceux qui tiraient la tronche à longueur de temps comme son capitaine... Ou elle-même la plupart du temps... Elle n’était pas d’un naturel souriant, sauf quand elle se trouvait en compagnie de personnes qu’elle trouvait agréable ou lorsqu’elle était devant ses fourneaux.

-Tu trouves ?? Ils sont beaux hein ! C’est vrai que je vais pas me plaindre de mes yeux, ils sont plutôt pas mal ! Comme tout le reste en fait ! J’suis un beau mec ! Et super modeste avec ça ! Que demande le peuple !?


La noiraude laissa échapper un petit rire qui fit écho à celui du garçon en face d’elle, il y avait un second degré évident à ses remarques bien qu’il ne devait pas se trouver moche pour autant, enfin vous saisissez quoi.

-Oui enfin tu restes dans la moyenne...Tu ne casses pas trois pattes à un canard~

Elle lui servit un petit sourire innocent, autant entrer dans son jeu. Bien sûr ceci était à prendre sur le ton de la plaisanterie, déjà elle ne se serait jamais permis de dire une telle chose à un inconnu sans vergogne alors qu’il ne lui avait rien fait (quoique cela lui était déjà une fois où elle était bien énervée...).

Et puis franchement, c’est qu’il était réellement beau mec en plus ! Une allure athlétique, plutôt grand, notamment par rapport à elle, des cheveux bruns foncés -typique du japonais qu’il était- retombant un peu sur son visage sans en cacher pour autant la finesse des traits. Et puis ses yeux quoi, merde on n’en voyait pas des comme ça tout les jours, un peu comme les siens... Mais ceux de ce jeune homme étaient bien plus beaux à son sens. Après c’est une question de goûts hein. Et puis une personne souriante est toujours plus attirante que quelqu’un qui fait la gueule, et vu comme il souriait... Il devait les faire tomber comme des mouches...

Cela soulevait donc une question... Comment cela se faisait que des filles soient attirées par Hanamiya Makoto... ?

Enfin, ce n’était pas le sujet du jour, on aura tout le temps d’y revenir plus tard, genre pendant un entrainement quand monsieur aura décidé de faire un long speech chiant...

-Enchanté Ki-chan ! Moi c’est Takao Kazunari !

Takao Kazunari ? Le point guard de Shutoku ?

La demoiselle pencha la tête sur le côté, elle en était sûre et certaine, elle avait entendu et lu ce nom à de nombreuses reprises, notamment dans son étude du miracle Midorima Shintaro.

C’était vraiment une chance exceptionnelle qui se présentait à elle, et c’était presque incroyable ! Sur les milliers de personnes venant à ce concert, il avait fallu qu’elle tombe sur lui, un joueur de cette équipe d’élit... Un joueur d’élite par ailleurs, elle n’avait jamais lu ou entendu un commentaire négatif à son égard, tout le monde vantant les louanges de ses qualités de sportif.

Cela éclairait pas mal certains points concernant le jeune homme, notamment le fait que ses yeux lui paraissaient si spéciaux.

Cependant, elle n’était pas là pour ça, et même si elle faisait toujours tout pour récolter la moindre information qui pourrait être utile à Makoto, aujourd’hui elle avait bien d’autres choses à penser, et elle ne voulait tendre l’ambiance avec un jeu pour tirer les vers du nez du faucon. Et puis il avait l’air bien trop gentil pour être victime de ses combines mesquines...

Elle se contenta donc de lui faire un petit sourire alors qu’il semblait chercher quelque chose dans son sac avant d’en ressortir un paquet de pockys.

-Tadaaaaaaaaaaa ! Ca te dit ? Tu aimes bien ? Moi je peux pas rester là sans bouger… je vais devenir dingue si je dois attendre jusqu’à l’ouverture des portes sans rien faire ! Alors j’ai pris de quoi m’occuper. A manger ! On partage ??

-Je ne peux pas dire non à des sucreries malheureusement...je suis faible...

-Tiens ! Va-y sert toi ! Ils sont super bons ceux-là. C’est dommage on en trouve pas partout. Par chance y a un combini en bas de chez moi qui ne les vends pas cher en plus ! Du coup j’en achète de temps en temps. J’ai pensé à prendre un sachet de bonbons aussi ! Tu aimes ?


La demoiselle se servit de quelques bâtonnets gentiment proposés et commença à en grignoter un en hochant la tête.

-Bien sûr ! Enfin sauf les bonbons à la menthe... D’ailleurs j’ai moi-même fait quelques muffins... Au chocolat et à la confiture, donc si tu en veux tu me le dit, ils sont dans mon sac.

Elle montra son sac en bandoulière du doigt comme pour faire approuver ses dires et termina sa douceur chocolatée. C’est vrai que c’était vachement bon ces cochonneries... Ses préférés étaient sans doute ceux au caramel d’ailleurs... Et elle ne comptait plus le nombre de paquets qu’elle avait vidé avec Shuzo sur le banc du parc ou sur le chemin vers chez elle... Ces bâtonnets avaient un certain goût de nostalgie quand elle y pensait.

Mais stop, elle ne devait pas penser à cela maintenant et se plomber le moral... Même si maintenant qu’elle y était, elle serait bien venue avec Shuzo à ce concert, surement que cela lui aurait plu... M’enfin.

-T’es lycéenne ? Tu ne m’as pas dit tu étudiais dans quel bahut… Moi c’est Shutoku ! C’est un super lycée à l’est de la capitale. On est plutôt connu pour notre club de basket qui a un bon niveau. D’ailleurs je fais partie de l’équipe. J’adore ça le basket ! J’en fais depuis que je suis tout petit. Pour canaliser mon énergie parait-il ! Je comprends pas pourquoi mes parents disent ca…. Je suis tout calme comme garçon !

-En effet je ne comprends vraiment pas....


Un petit rire s’échappa de ses lèvres et elle passa sa main dans ses cheveux. Du coup, elle était maintenant sûre et certaine que ce garçon était celui qu’elle pensait qu’il était... cette phrase est compliquée.

-Je suis à Kirisaki Daiichi... Et nous aussi on est plutôt connus pour notre club de basket... Même si ce n’est pas vraiment pour les bonnes raisons...

Et ça, on lui disait à chaque fois, ce n’était plus la peine de le préciser les gens, au bout de cent fois, promis elle a compris. C’était d’ailleurs encore pire quand elle ajoutait en être la manager...

-Enfin je n’ai pas vraiment envie de m’étendre sur ce fait à vrai dire...


La lycéenne adressa un sourire désolé à son compère sans savoir encore si elle devait lui avouer sa place de manager... Elle avait peur que le garçon se braque et ce n’était pas du tout ce qu’elle cherchait à obtenir.


(c) MEI SUR APPLE SPRING




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    23.07.16 8:28


► Undisclosed Desires… ◄
feat. Akina Hideaki



Takao ne tenait vraiment plus en place. Et pourtant il allait falloir faire la queue encore un long moment avant d’accéder au saint graal et à l’ouverture des portes du Tokyo Dôme ! Kazunari n’allait pas mentir, il avait été déçu de ne pas pouvoir être accompagné. Faire un concert tout seul c’est quand même triste. Mais Tsuki-chan n’avait pas pu l’accompagner parce qu’elle devait s’occuper du Dojo et Shin-chan, lui, avait un récital qu’il ne pouvait louper sous aucun prétexte. La bonne nouvelle, c’est qu’il avait réussi à trouver en Ki-chan une nouvelle amie avec qui tuer le temps et discuter tout en patientant.

Akina avait l’air bien moins volubile et exaltée que lui. Il fallait dire aussi que peu de personne pouvait rivaliser de ce point de vue la…. Takao était une véritable pile électrique impossible à canaliser au grand malheur de ses proches. D’ailleurs, Kazunari devait bien le reconnaitre, il était admiratif envers Shintaro qui arrivait à le supporter du matin au soir sans se plaindre…. Ou presque ! Il supportait ses piaillements, ses discutions futiles, ses gesticulations sur sa chaises, ses petits dessins dans les coins de page de ses cahiers…… Ça c’était un véritable ami ! Le genre d’amitié qui pouvait durer toute la vie… Du moins, Takao l’espérait secrètement tout en se refusant de penser à ce que deviendra leur avenir une fois le lycée terminé. Midorima et lui n’avaient clairement pas le même niveau scolaire ( même si celui de Kazunari avait considérablement augmenté depuis que Shin lui faisait des fiches ) et il savait parfaitement que le choix d’université qu’ils devaient faire ne serait pas la même….. Takao ne voyait pas Midorima évoluer ailleurs qu’à Todai…. Alors que lui… olalalaaaa…. Il n’avait même pas le niveau pour réussir à caresser l’espoir de passer le test d’entrée. Leur amitié pourrait-elle survivre à cette séparation ?

Pour l’heure, Shin-chan devait certainement être en train de jouer du piano et d’en mettre plein les oreilles à ses spectateurs pendant que lui, Takao, se goinfrait de pocky en compagnie de sa nouvelle amie toute aussi gourmande que lui !

-Bien sûr ! Enfin sauf les bonbons à la menthe... D’ailleurs j’ai moi-même fait quelques muffins... Au chocolat et à la confiture, donc si tu en veux tu me le dit, ils sont dans mon sac.

Kazunari fit une grimace quand elle évoqua les bonbons à la menthe. C’est un truc infecte dont il ne comprenait même pas l’existence ! C’était pareil pour les bonbons à la réglisse ! C’était écœurant et ça lui donnait envie de vomir à chaque fois qu’il avait le malheur d’en manger un.

« Des muffins au chocolat et à la confiture ??? Wouhaaaa ! Si tu me prends par les sentiments je ne vais rien pouvoir te refuser après ! Ma copine me dit souvent que je suis un estomac sur patte mais venant d’elle qui s’empiffre toute la journée ça me fait bien marrer ! »

Il n’avait d’ailleurs jamais compris comment Tsubaki pouvait manger autant et conserver sa taille de guêpe ! En plus d’être une gourmande jamais rassasiée, elle était aussi une excellente cuisinière comme il avait pu en juger lorsqu’il avait dormi chez elle. Les pancakes tout chauds et ruisselants de sirop d’érable lui laissaient encore maintenant un souvenir impérissable. C’était le genre de petit déjeuner sucré qui changeait radicalement de ceux, salés, servi dans l’appartement de la famille Takao.

Ki-chan se mit à rire lorsque Kazunari parla de son énergie difficile à canaliser. Il lui était reconnaissant de ne pas faire une remarque sur son hyperactivité. Il avait peur de la fatiguer mais elle n’avait pas l’air de le trouver plus pénible que cela. C’était rassurant

-Je suis à Kirisaki Daiichi... Et nous aussi on est plutôt connus pour notre club de basket... Même si ce n’est pas vraiment pour les bonnes raisons...

Kazunari finit d’engloutir l’un de petit bâtonnet recouvert de caramel tout en la regardant de ses yeux d’un bleu glacial. Il avait déjà entendu parler de cette équipe mais il avait du mal à se resituer le contexte exact de la situation.

« Kirisaki Daiichi …» Répéta-t-il pour lui-même.

Ha !!! Ça y est !!!! Ça lui revenait ! Il avait lu un article sur cette équipe dans le Basket Mag ! C’était sur leur performance lors du championnat de l’année passée ! Une équipe qui comptait parmi ses rangs l’un de ceux que l’on appelait autrefois les Généraux sans Couronne.

Il pointa l’un des petits bâtonnet en direction de la demoiselle avec un sourire

« Kirisaki Daiichi !! Oui je connais ! C’est Hanamiya c’est ça votre capitaine ? Un sacré joueur d’après ce que j’ai lu ! Je n’ai jamais eu l’occasion de l’affronter mais j’aimerai bien voir ce que ça donnerait ! »

Il lui fit un petit clin d’œil et lui tira la langue de façon amusée

« Tu viendrais m’encourager ?? »

Il se mit à rire avant de tendre dans sa direction le paquet de pocky qui ne contenait plus qu’un seul et dernier biscuit.

« Tu ne veux pas t’étendre sur le sujet parce que ton équipe a mauvaise réputation ? Bah tu sais moi ce que j’en penses…. »

Il haussa les épaules avant de reprendre la parole

« Chaque équipe a sa propre façon de jouer. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon…. Je ne cautionne pas particulièrement ce que fait Kirisaki mais je me dis que nous, à Shutoku, on n’est pas spécialement mieux. Je ne sais pas si tu t’y connais un peu ou pas en basket mais tu vois, dans notre équipe, on a un joueur capable de marquer des paniers à trois points depuis n’importe quel endroit du terrain… Il les enchaine rapidement et avec une probabilité qui frôle les 100% de réussite… »

Kazunari prit une mine un peu désolée avant de se passer la main dans les cheveux, mal à l’aise

« Je ne vais pas te mentir en disant que pour plier un match il suffit d’enchainer les passes à Shin-chan pour voir la balle entrer dans le filet. Ça peut aussi être considéré comme une forme d’anti-jeu… Alors tu vois… Tu n’as pas à avoir honte de la façon avec laquelle joue ton équipe. Aucune équipe et parfaite. »

Il se mit à rire avant de reprendre

« A part Seirin ! »

Du moins c’était l’image que Seirin véhiculait. Une équipe de basket archi soudée et basée sur un collectif solide. Shutoku et Seirin avaient toujours eut des liens assez étroits. Une sorte de rivalité complice. Pour Kazunari s’était encore plus vrai maintenant que sa petite amie était la manager de Seirin ! Et aussi depuis qu’il avait embrassé leur joueur fantôme un jour dans les cuisines….

Il plongea la main dans son sachet de bonbon qu’il avait apporté et en sorti un bonbon recouvert de sucre citrique. Il tira la langue tout en le mangeant

« Je dis ça mais je les aimes bien Seirin. Ma copine est leur manager ! »


Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Undisclosed desires ... [ PV Akina Hideaki ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Undisclosed Desires
» Navid ϟ I want to satisfy the undisclosed desires in your heart
» Undisclosed desires (Alta)
» Akina Hideaki - Terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Ville-