The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   19.01.16 13:21




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


Bon…..

Voila il ne pouvait plus faire machine arrière. Shun Izuki faisait son maximum pour retarder le moment désespérant de son arrivée au Lycée Seirin où il avait donné rendez-vous à son capitaine et accessoirement meilleur ami. Jamais le trajet séparant son domicile de son lycée ne lui avait paru aussi long. Interminable était même le mot exact. Pourtant il n’habitait pas si loin que ça comparé à certains autres membres de l’équipe.

Ce qui était cool en revanche, c’est que durant les vacances d’été, Riko s’était arrangée avec directeur de l’établissement pour garantir l’accès au gymnase par les membres de l’équipe de basket. Cette pratique était courante pour les clubs qui possédaient une compétition sportive à la rentrée de septembre. L’enjeu de la Winter Cup n’était pas qu’un simple championnat à remporter. Cela allait bien au-delà. Si Seirin gagnait cette compétition nationale, les regards seraient braqués sur ce lycée tout neuf. Ils allaient fatalement voir leurs demandes d’inscription augmenter tout comme les aides budgétaires allouées par l’Etat ! Qui cracherait sur quelques millions de yens en plus ? Certainement pas les dirigeants de l’établissement ! L’équipe de basket de Seirin pouvait être leur poule aux œufs d’or. Ils étaient la vitrine de Seirin ! Il fallait donc en prendre soin…. Et c’était aussi valable pour les autres clubs de sport concernés par ce genre de compétition très populaires et médiatisées

Toujours est-il que la question n’était pas là ! Ce n’était pas pour un entrainement que Shun avançait à reculons vers son lycée. A vrai dire… Si ça ne tenait qu’à lui il aurait même évité tout contact de près comme de loin avec son capitaine au tempérament volcanique. C’était d’ailleurs ça qu’il redoutait un peu ( beaucoup ). Son tempérament parfois colérique….

Par chance (parce que là s’en était bien une ! ) Riko était absente ce jour-là. Il aurait manqué plus qu’elle pour parachever le tableau qui l’enverrait vers les abysses de l’enfer… Nul doute qu’il se serait fait anéantir mais la jeune fille dont le caractère n’avait rien à envier à celui du Capitaine. Sans doute pour cela qu’ils s’entendaient bien ces deux-là….

Shun arriva devant le portail de son lycée et il s’immobilisa un instant. Il prit une grande inspiration avant de resserrer sa main sur la bandoulière de son sac. Il sortit son passe magnétique qui fit glisser sur la borne prévue à cet effet. Automatiquement, la grille du lycée se déverrouilla et lui permit d’entrer dans la cours.

Sa jambe droite tremblait un peu. La douleur de son genou était encore présente bien que moins intense qu’elle ne l’avait été quelques jours plus tôt. Si Junpei l’avait vu à ce moment-là…. Il serait sans doute tombé dans les pommes…. Son genou avait doublé de volume et la couleur oscillante entre le rouge intense et le noir de jais ne laissait rien présager de bon.

Oui… parce que voilà…. Le problème était là : Shun Izuki, vice capitaine du club de basket de Seirin et meneur de jeu titulaire s’était stupidement blessé au genou durant les vacances d’été. Surprit par un orage, il s’était mis à courir pour s’abriter mais la semelle lisse de ses chaussures n’avait pas suffisamment adhéré au bitume et il était tombé, se claquant méchamment le genou contre le sol. Sur le coup, ça n’avait pas fait si mal que ça. La peau était égratignée mais l’articulation n’était pas douloureuse. Sans doute parce que les tendons étaient encore chauds. Ce n’est qu’avec les heures s’écoulant que la blessure avait gagné en intensité et en gravité. De par la couleur de l’articulation, sa forme gonflée et la douleur que cela déclenchait…

Dès qu’il avait constaté les dégâts il avait compris : il était dans la merde….. Et jusqu’au cou.

Le hasard faisait toutefois bien les choses. Il aurait pu être confronté tout seul à cette blessure douloureuse et gênante. Mais le fait est que lorsqu’il était tombé, il se trouvait en compagnie de Satsuki Momoi, manager de Tôô. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle avait vraiment bien pris soin de lui. Elle avait tout fait pour le ménager et pour que la blessure de s’aggrave pas davantage. De ce point de vu là il lui était réellement reconnaissant.

Mais… c’était quelque chose qu’il n’allait certainement pas avouer à Junpei… Parce que passer du temps avec Satsuki Momoi avait fait naitre chez Izuki certains sentiments qu’il avait encore du mal à comprendre. Est-ce qu’il était tombé amoureux d’elle ? Po.. Possible… Seulement il ne savait pas si c’était réciproque…. Finalement… Peut-être que s’il en parlait à Hyuga son ami pourrait le conseiller. Ou pas… à voir comment il se demerdait lui-même avec Riko….

Lorsqu’il approcha du gymnase, le bruit caractéristique des ballons rebondissant sur le parquet se faisait entendre. Son ami n’allait certainement pas perdre l’occasion de s’entrainer et quitte à devoir venir jusqu’au gymnase du lycée, autant en profiter ! Shun, lui, n’avait pas pris sa tenue de sport. Ce qui s’expliquait par cette blessure qui lui interdisait toute pratique sportive intense jusqu’à la rentrée de Septembre. Lorsque le médecin lui avait annoncé ça, Shun s’était cru à l’abris de devoir s’expliquer face à ses camarades….

Sauf que….

Seirin comptait maintenant un membre supplémentaire dans son équipe en la personne de Tsubaki Kumako, la manager. Izuki ne la connaissait pas spécialement. Il avait bien tenté de faire sa connaissance mais ça ne s’était pas trop bien passé. Shun avait la désagréable impression que si elle était là, à Seirin, c’était uniquement par amitié pour Kuroko. L’intérêt qu’elle portait au reste de l’équipe était donc pas réellement important…

Ajouté au fait qu’elle lui avait fait du chantage ! Elle avait deviné pour la blessure au genou du meneur de jeu et elle avait insisté pour que ce dernier parle à Riko et à Junpei… S’il ne le faisait pas, c’est elle qui s’en chargerait ! C’était d’ailleurs à cause de cet ultimatum que Shun avait cru bon de devoir contacter son camarade pour tout lui expliquer….

Un ultime soupire et Shun poussa la porte du gymnase. Il afficha un sourire sur ses lèvres et avança en direction du banc. Il s’appliquait à contrôler son pas claudiquant qui trahirait sa blessure avant même qu’il ne puisse s’expliquer. Comme si Seirin avait besoin de ça… un estropié supplémentaire… Kiyoshi était déjà largement suffisant.

« Hey Hyuga ! »

Il lui fit un signe de la main avant de faire passer l’anse de son sac par-dessus sa tête et de poser ce dernier sur le banc. Il attendit que son ami vienne le rejoindre pour lui frapper dans la main en guise de salut, comme ils le faisaient tout le temps

« Ca va bien ? Alors tes vacances ? Vous êtes parti un peu avec ta famille ? »


Il posa ses poings sur les hanches sans se défaire de son sourire. Autant profiter de l’instant pour discuter un peu avant de rentrer dans le vif du sujet ! Mais maintenant qu’il voyait son camarade en tenue d’entrainement, il espérait du fond du cœur que ce dernier n’allait lui demander de se changer pour bosser un peu avec lui….



Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 01/01/2016
Localisation : Sur un terrain à s'entrainer, bien sûr !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #99cc66

RP terminés: //

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   26.01.16 17:57



∞ Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! ∞
Feat Izuki Shun.


Pou le coup, Hyuga était intrigué.

Alors qu'il faisait le trajet de chez lui jusqu'à son lycée, il ne cessait de se demander ce que Shun pouvait bien lui vouloir pour l'appeler et lui donner rendez-vous en pleines vacances d'été, alors même qu'ils pouvaient enfin se reposer de l'entrainement de dingue que leur réservait Riko.

Bien sûr, il n'irait certainement pas s'en plaindre : les programmes d'entrainement de leur coatch était toujours très bien pensé et les faisait évoluer à une vitesse qu'ils n'auraient pu imaginer, et cette évolution leur était absolument primordiale pour avoir une chance à la Winter Cup qui approchait.

La Winter Cup... Leur dernière chance de tenir leur promesse, leur dernière compétition avec Kyoshi, et leur dernière porte de sortie pour échapper à cette fameuse déclaration qu'ils devraient faire nus à la fille qu'ils aimaient s'ils venaient à échouer.

Et encore, il ne comptait pas les coups qu'ils se prendraient de leur coach. Ou pire, les larmes qu'elle ne pourrait peut-être pas retenir...

Rien qu'à imaginer la brune tentant de leur gueuler dessus les joues ruisselantes lui fit mal au coeur. Non, hors de question qu'ils en arrivent là ! Ils gagneront cette Winter Cup, qu'importe le prix à payer !

Mais il s'éloignait du sujet initial.

Shun...Il espérait seulement qu'il n'ait pas eu de problème ! Il s'inquiétait pour lui, en tant que capitaine mais pas que, c'était son ami depuis longtemps maintenant, ils avaient tant joué au basket ensemble...

Sortant de ses pensées, il se rendit compte qu'il était arrivé, il pénétra alors dans l'établissement avant de se diriger vers le gymnase qu'il trouva vide. Levant les sourcils, il jeta un coup do'eil à son portable pour voir l'heure; il était en avance. Il soupira.

Traversant le terrain, ses chaussures grincèrent, résonnant jusqu'au haut toit. C'était si calme... Il posa son sac sur le banc et se dirigea vers la réserve, sortant quelques ballons. Tant qu'il y était, autant en profiter pour faire quelques lancers, il avait bien le temps.

...

Il ne sut combien de ballons il avait rentré lorsqu'il entendit une voix le héler, le faisant se retourner.

« Hey Hyuga ! » Il rendit le salut au brun de la main et s'approcha, la balle sous le bras en essuyant un peu de sueur avec son t-shirt.

« Yo Shun ! » Ils se tapèrent dans la main, comme d'habitude, avant que le possesseur de l'Oeil de l'Aigle n'engage la conversation, souriant.

« Ca va bien ? Alors tes vacances ? Vous êtes parti un peu avec ta famille ? » Il sourit à son tour.

« On a passé un week-end à la montagne, ouais. En même temps si on y était pas allé mon frangin nous aurait rendu dingues ! »

Junpei se souvenait encore de la scène que leur avait fait leur cadet pour qu’ils daignent quitter un peu leur chez eux pour changer d’air, il devait avouer qu’il n’était pas très partant au départ, ne rêvant que de se reposer, mais ça n’avait pas été si mal que ça au final, surtout que ces moments en famille n’arrivaient pas assez souvent.

A cette pensée il se rappela ce qui s’était passé quelques années auparavant, où Shun avait failli arrêter le basket s’il ne l’avait pas convaincu du contraire ; une lueur de peine traversa furtivement son regard mais il la chassa bien vite, ce n’était pas le moment.

« Et toi, t’en a profité pour passer du temps avec tes sœurs et ta mère ? T’as intérêt parce qu’avec la rentrée t’auras même plus la force de leur parler en rentrant de l’entrainement ! »

Il sentait que son vice-capitaine ne voulait pas tout de suite aborder le sujet initial de leur rencontre (il ne l'avait quand même pas fait venir ici juste pour parler de leurs vacances), mais il préféra lui laisser un peu de temps, qui sait, c'était peut-être quelque chose de très important, et de très difficile à avouer...

Mais il ne lui laisserait qu'un peu de temps...


made by great thief.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   26.01.16 23:41




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


Shun Izuki et Junpei Hyuga.

Ils avaient fait leurs études au collège dans le même établissement et les deux garçons n’habitaient pas trop loin l’un de l’autre. Du temps du collège, ils avaient pris l’habitude de faire une partie du chemin ensemble pour retourner chez eux le soir après les cours. Cette habitude était restée encore maintenant du temps du lycée.

Pourtant il n’y avait pas plus radicalement différent que les caractères des deux jeunes hommes. Si le premier étaient calme, posé, amusant ( pour ceux qui comprenait son humour ), l’autre était bien plus lunatique, impétueux et impulsif. Ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? Si cet état de fait était véridique en amour, il l’était aussi en amitié. Car jamais les garçons ne s’étaient disputés au point de ne plus se parler ou d’être réellement fâché l’un contre l’autre. Des petites crises, des noms d’oiseaux… oui, comme dans toute relation amicale, mais ça n’allait jamais au-delà de ça.

Et puis il y a quatre ans… Il y avait eu l’accident de son père. Quand le principal était venir chercher Shun dans la classe en lui demandant de prendre ses affaires, le garçon avait immédiatement su que quelque chose de grave venait de se produire. Et dès le soir même, Junpei n’avait pas manqué de l’appeler pour prendre des nouvelles. Ce soir-là, Shun n’avait pas répondu, laissant son portable vibrer vainement sur la table de chevet à côté du lit sur lequel il était bien trop occuper à pleurer son défunt père…

Depuis Junpei avait toujours été présent. C’est lui qui l’avait trainé de force jusqu’au gymnase quand Shun s’était détourné du basket. Lui qui trouvait les mots qu’il fallait quand Shun se mettait à douter. Il n’y avait pas à dire. Hyuga était un leader. Il était né pour être le capitaine de Seirin et il portait cette équipe à bout de bras pour la hisser jusqu’à la victoire. Raison de plus pour laquelle Shun se sentait terriblement nerveux de devoir lui apprendre la nouvelle de sa blessure…

Comme à chaque fois qu’ils se voyaient, les deux amis se saluèrent en se frappant dans les mains. Un sourire sur les lèvres, Izuki commença à faire la conversation de façon un peu futile histoire de ne pas mettre les pieds dans le plats d’entrée de jeu. Et puis politesse oblige ! Le Japon était le pays des bonnes manière et de la courtoisie alors…

« On a passé un week-end à la montagne, ouais. En même temps si on y était pas allé mon frangin nous aurait rendu dingues ! »

Oh ! Un week end à la montagne chez son frère. C’est vrai que son frère n’habitait plus la capitale et qu’il n’était pas toujours évident pour la famille Hyuga de trouver le temps de se rendre jusque dans les montagnes retranchées où il avait emménagé. Pour le coup, Shun était vraiment content pour son capitaine. Ce dernier avait pu changer d’air loin de la capitale. Il avait pu se ressourcer afin de revenir dans une forme encore meilleure pour la rentrée !

« Et toi, t’en a profité pour passer du temps avec tes sœurs et ta mère ? T’as intérêt parce qu’avec la rentrée t’auras même plus la force de leur parler en rentrant de l’entrainement ! »

Shun adressa un sourire sincère à son ami. Non, il n’avait pas quitté la capitale pour aller en vacances cette année et plusieurs raisons en étaient la cause. En premier lieu, sa mère travaillait seule et devait soutenir la charge financière de toute une famille. Le budget vacances n’était donc pas une priorité mais chacun des enfants Izuki ne s’en formalisaient pas et apprécier d’une manière différente les vacances à Tokyo.

Secondement, Aya, la sœur ainée de la famille, avait des concours à préparer pour la rentrée de septembre et il n’aurait pas été correct de partir en vacances et de la laisser seule ( bien qu’elle en avait l’âge ) potasser à la maison. Ce n’était pas du tout l’image que se faisait Madame Izuki de ce qu’était la famille ! Depuis la mort de son mari, elle mettait un point d’honneur à ce que sa famille soit la plus soudée possible. Et elle pouvait se féliciter d’avoir parfaitement réussi son entreprise.

Enfin, dernièrement, Shun avait passé des vacances extrêmement chargée en compagnie ( la plupart du temps ) de Momoi Satsuki, manager de l’équipe rivale de Seirin… Mais ça, il n’allait pas l’expliquer d’entrée de jeu à son capitaine de peur de lui faire hérisser ses cheveux sur la tête. Dommage qu’il ne soit plus blond… Shun aurait volontiers tenté l’expérience pour le coté Super Saiyen façon Dragon Ball !

« Je ne suis pas parti cette année. Mais on a fait pas mal de truc ! Je suis retourné au centre nautique, ça a vachement changé c’était super chouette ! »

Bon… allez courage… Junpei venait de lui tendre une perche longue comme le bras en parlant des entrainements intensifs qui attendaient à la rentrée. C’était l’occasion ou jamais de se lancer. D’autant plus qu’il connaissait son capitaine dont la patience était bien plus limitée que la sienne et si Shun tardait encore en tournant autour du pot il allait finir avec un ballon sur la tête pour le rappeler à l’ordre

Shun déposa son sac sur le banc avant de s’assoir à son tour, sa jambe encore un peu endolorie tendue devant lui

« Junpei je dois te parler… »

Allez ! Courage ! Il ne pouvait pas le tuer de toute façon hein ? Il n’avait aucune arme blanche à portée de main et jusqu’au aujourd’hui, personne n’était mort à coup de ballons de basket. Note que ça aurait fait le scoop des journaux dès le lendemain… Shun pouvait presque déjà imaginer les gros titre « Dans sa basse quête de sincérité, il est mort à coup de ballon ! » … cette blague était terrible ! il devait la noter !

Finalement, plutôt que de s’empêtrer dans des explications qu’il n’arrivait pas à trouver, Shun entreprit de relever doucement le bas de son pantalon pour dévoiler son articulation encore dans un état lamentable. Toujours gonflée et de couleur suspecte, le genou de Shun suffisait à lui seul à faire comprendre la situation à son capitaine.

Le meneur de jeu se mordit l’intérieure de la joue en relevant la tête vers son ami

« Je n’ai pas fait exprès… Je t’assure… Je suis tombé et me suis éclaté le genou sur le bitume… Je.. je n’avais pas trop envie de te le dire mais Kumako m’a obligé alors… voila… »




Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 01/01/2016
Localisation : Sur un terrain à s'entrainer, bien sûr !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #99cc66

RP terminés: //

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   01.02.16 21:47



∞ Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! ∞
Feat Izuki Shun.


Amis pour la vie, Junpei n'y avait jamais vraiment cru, mais étrangement, il ne s'imaginais pas un jour couper les ponts avec Shun... Ils étaient amis depuis tellement longtemps qu'il ne s'en rappelait même plus; il passait son temps avec Izuki, il jouait au basket avec lui... Il lui vouait une confiance presque aveugle, bien que beaucoup pourraient s'en douter en assistant à une de leurs discussions, mais ce n'était pas pour rien qu'il était son vice-capitaine.

Et puis n'était-ce pas sa façon de montrer son attachement aux gens, de les agresser verbalement (voire physiquement, dans certains cas) ? Ah, sauf pour Riko, mais elle c'était différent...

C'était pourquoi Hyuuga ne doutait pas que son ami allait se confesser, et ce même si ses poings venaient s'ajouter à l'équation pour accélérer un peu le rythme.

« Je ne suis pas parti cette année. Mais on a fait pas mal de truc ! Je suis retourné au centre nautique, ça a vachement changé c’était super chouette ! »

Il eut un sourire franc, il avait pu voir dans le regard gris de son ami qu'il était sincère, au moins il semblait s'être amusé, c'était un très bon point, mais le capitaine pouvait sentir que le pire était à venir, et son impression fut confirmée par les quelques mots de son vice-capitaine.

Ses yeux verts s'écarquillèrent alors lentement, alors qu'il réalisait au fur et à mesure l'ampleur de ce qu'il avait devant lui; Shun s'était assit et avait relevé son pantalon, dévoilant son genou en sale état. Que...Qu'avait-il bien pu lui arriver ? Encore hagard, il croisa à nouveau le regard de son ami alors que celui-ci ouvrait la bouche pour tenter de s'expliquer.

« Je n’ai pas fait exprès… Je t’assure… Je suis tombé et me suis éclaté le genou sur le bitume… Je.. je n’avais pas trop envie de te le dire mais Kumako m’a obligé alors… voilà… »

Tombé ? Eclaté ? Kumako ? Comprenant peu à peu, le deuxième année abandonna son expression surprise... Un poing vola, s'abattant sur le sommet de la tête d'Izuki.

« Imbécile ! Il a fallu que Kumako s'en mêle pour que tu te décide à m'en parler ? Et puis t'as pas à t'excuser si c'est pas ta faute, idiot ! »

Malgré la dureté de ses mots, son inquiétude transparaissait clairement dans le ton de sa voix. A vrai dire il se faisait bien trop de soucis pour réellement se mettre en colère. Son regard descendit à nouveau sur l'articulation enflée; ce n'était pas rien, et ça semblait douloureux, pour sûr. Crétin d'Izuki, n'aurait-il pas pu faire un peu plus attention à lui ?

Lâchant un soupir à s'en fendre l'âme, Junpei se laissa à son tour tomber sur le banc, fixant ses mains jointes, les coudes appuyés sur ses cuisses; il se sentait idiot : il ne savait pas quoi dire. L'engueuler ? Il avait assez l'air désolé comme ça, en rajouter ferait certainement trop; jouer le sentimental en le réconfortant comme un enfant, il en était tout simplement incapable; faire de l'humour ? Non sérieusement, il risquait soit de se prendre un vent (quoique, au vu de l'humour particulier du meneur...) soit de se récolter un rire jaune... Il soupira à nouveau.

« Ca te fais pas trop mal, au moins...? »

Finalement il avait opté pour un ton calme, bien qu'il se doutait un peu de la réponse, même si le brun n'avait pas montré de signe de douleur jusque là.

Hyuuga était un homme de nature assez versatile, s'emportant facilement; mais il savait tout de même garder son calme dans les moments importants (du moins il essayait), et celui-là en faisait partie. Après tout, le meneur était blessé, et s'emporter ne le ferait pas guérir plus vite alors, mieux valait en parler sans hausser le ton, non ?
made by great thief.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   02.02.16 10:25




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


Imprévisible…

Tel était le qualificatif qui allait le mieux à son capitaine et ami. Nul ne saurait dire avec certitude quelle pouvait être sa réaction face à une situation donnée. Il pouvait son montrer volcanique ou d’un calme prodigieux et surprenant. C’est donc avec cette incertitude en tête que Shun s’était rendu au gymnase pour expliquer la situation de son genou abimé.

Assis sur le banc, son articulation dévoilée au regard de jade de son camarade, Shun avait l’impression de se sentir scruté. Pour le coup, il était bien content de devoir l’affronter seul à seul et de ne pas avoir à être obligé en plus de parler de tout ça à Riko. D’ailleurs, si Junpei pouvait s’en charger pour lui, Izuki lui en serait éternellement reconnaissant ! Quoi ? Peur de la coach ? Mais naaaaaaaa voyons ! Pourquoi aurait-il peur hum ?

La main de Hyuga s’abattit finalement sur la tête de Shun qui laissa un « Aie » lui échapper plus par reflexe que par réelle douleur.

« Imbécile ! Il a fallu que Kumako s'en mêle pour que tu te décides à m'en parler ? Et puis te n’as pas à t'excuser si c'est pas ta faute, idiot ! »

C’est vrai que pour le coup…. Il n’avait pas tort. Il n’aurait pas dû attendre que la manager le mette au pied du mur pour qu’il vienne en parler à Hyuga. Mais Shun avait eu l’espoir de voir sa jambe parfaitement remise d’ici la rentrée et si l’incident aurait pu passer inaperçu, ça l’aurait arrangé…

Le fait est que Junpei était le capitaine de l’équipe. Il endurait et supportait encore plus que tous les autres membres. Cela était aussi valable pour son inquiétude qu’il se plaisait à cacher afin de se montrer le plus fort possible. Mais loin d’être dupe ( et surtout parce qu’il le connaissait comme s’il l’avait fait depuis toutes ces années passées ensemble ) Shun savait que Junpei demeurait inquiet suite à la blessure de Kiyoshi. Alors en ajouter une couche supplémentaire avec le seul et unique meneur de l’équipe dans les choux…. Izuki aurait réellement voulu lui épargner ça. C’était la seule raison pour laquelle il avait été réticent à lui parler. Rien à voir avec un éventuel manque de confiance.

« C’est pas ça…. »

Il allait se lancer dans une série d’explication mais le capitaine se mit assis à côté de lui après avoir lâché un long soupire de lassitude.

« Ca te fais pas trop mal, au moins...? »

Shun lui adressa un petit sourire rassurant. Il passa la main sur son articulation pour la masser légèrement puis il rabaissa le bas de son pantalon afin de dissimuler la blessure.

« Ca va beaucoup mieux maintenant. Au début j’ai bien dérouillé, je ne te le cache pas, mais là je peux marcher normalement »


Il posa ses mains de chaque côté de lui, les accrochant sur le rebord du banc

« Si je ne voulais pas t’en parler, c’est parce que le médecin m’a garantie que je serai opérationnel pour la rentrée et la Winter Cup. Du coup…. Je voulais t’épargner des tracas inutiles mais Kumako… »

Devait-il lui en parler ou non ? C’était vraiment délicat de se lancer sur ce terrain glissant. Shun était un garçon très sociable et le fait qu’il ne s’entende pas avec la manager de l’équipe était quelque chose de vraiment surprenant. Il était d’ailleurs le premier à être surpris par ce manque d’affinité qu’il y avait entre eux. Mais comment pouvoir aborder le sujet avec Hyuga ? Il ne pouvait pas lui dire de but en blanc « Kumako, je ne la sens pas ! »…

Finalement il opta pour un chemin détourné et sans doute moins brusque

« Est-ce que tu as déjà eu l’occasion de parler avec Kumako ? J’ai passé un peu de temps avec elle la dernière fois au gymnase, tu n’étais pas là…. »

Prit d’un élan de courage, Shun se lança quitte à mettre les pieds dans le plat

« Est-ce que tu penses que Seirin a besoin d’une manager ? Je veux dire…. J’ai l’impression qu’elle n’est là que par amitié envers Kuroko et nous… et bien…. On ne compte pas vraiment… »



Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 01/01/2016
Localisation : Sur un terrain à s'entrainer, bien sûr !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #99cc66

RP terminés: //

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   07.02.16 21:00



∞ Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! ∞
Feat Izuki Shun.


Hyuuga ne savait pas vraiment quoi penser.

D'un côté il en voulait, tout de même un peu, au brun de lui avoir caché sa blessure. S'il avait osé la dissimuler plus longtemps et se retrouver dans le cas de Teppei il ne le lui aurait certainement pas pardonné. Mais de l'autre... Il se sentait un peu idiot après les paroles de son ami. Lui éviter des tracas inutiles, comme si ce qui les concernaient pouvait être inutile ! Mais c'était une attention qui l'avait tout de même touché... Mais quand même, si on se mettait à ménager ses nerfs comme ça, il ne servait plus à rien en tant que capitaine ! Il était là pour les écouter, merde ! Même s'il ne le montrait pas souvent...

Il se souvenait encore du jour où, aux balbutiements de leur club, Kiyoshi lui avait cédé la place de Capitaine, alors même que le Roi sans Couronne était tout désigné. Il n'avait pas comprit au début, mais tout le monde semblait d'accord alors il aurait beau protester ça n'aurait servi à rien. Mais il devait avouer aujourd'hui qu'il était fier. Fier d'avoir pu servir au mieux leur équipe, mais aussi et surtout leur fournir (il l'espérait) le soutien dont il savaient besoin.

Alors s'il devait porter encore quelques kilos sur les épaules et avoir encore quelques heures de sommeil en moins par semaine, quitte à le faire payer d'un coup de poing/pied, il était prêt à le faire, pour ses amis !

Son regard émeraude glissant sur le genou de son ami, ce dernier fut mit hors de sa vue par le pantalon rabaissé. Il était rassuré par ces paroles : si le médecin disait qu'il serait sur pied d'ici la rentrée, c'est que ce n'était pas vraiment grave. mais tout de même, cela voulait dire pas d'entrainement jusqu'à être totalement rétabli, et il y veillerait bien; hors de question de le laisser faire une connerie !

« Si le médecin le dit alors ça va. Mais j'te préviens, si j'te surprends à t'entrainer ou à en faire trop avant d'être totalement remis t'auras de mes nouvelles, et pas des plus douces ! » Une nouvelles fois il brandit son poing, mais se contenta d'une petite tape sur l'épaule. Il savait bien que Shun n'était pas du genre irréfléchi, il ne pensait pas qu'il ferait de bêtise. Quoique sait-on jamais des fois...

Il fut surprit par la question du possesseur de l'Oeil d'Aigle. Kumako ? Il ne l'avait pas beaucoup croisé jusque là, mais il était tout de même étonné d'entendre son ami parler d'elle ainsi. Il lui jeta un bref coup d'oeil avant de refixer l'espace entre ses deux pieds.

« Euh, eh bien... Une manager peut être un plus, même si Riko fait très bien son boulot, ça peut alléger ses charges. Sinon j'ai pas eu le temps de bien parler avec Kumako, en fait, je pourrait pas vraiment te dire. Mais elle ne m'a pas semblé si... Désintéressée ? Qu'est-ce qui te fait penser ça, juste une impression ? » Pas qu'il dénigrait les pressentiments du brun, loin de là, il cherchait simplement à comprendre. Pourquoi le brun, d'habitude appréciant tout le monde en était venu à penser ça de leur manager ?

Ou bien... Izuki avait dit que c'était elle qui l'avait poussé à venir lui parler, il avait même utilisé le verbe "obliger"... S'était-il passé quelque chose ?

« Izuki, vous ne vous êtes pas bien entendus ? » Il l'avait supposé tout seul, mais il préférait confirmer son idée. Et si c'était bien le cas... Il aura certainement une petite discussion à tenir avec la jeune fille aux cheveux roses.


made by great thief.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   11.02.16 10:26




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


Pourquoi Shun était venu s’inscrire au lycée Seirin qui venait tout juste d’ouvrir ses portes ? Parce qu’il était l’établissement scolaire le plus proche de son domicile, tout simplement. Et comme Hyuga s’y inscrivait aussi, ça permettait aux deux amis de collège de rester encore ensemble pendant un cycle de scolarité supplémentaire.

Le lycée était magnifique. Jeune, moderne…. Shun se souvenait encore de l’odeur de peinture fraiche qui emplissait les couloirs les premières semaines suivant la rentrée des classes. Pas de graffiti sur la porte des toilettes ni de gravure stupide dans le bois des tables de classe. Ce nouveau lycée avait tout pour les accueillir. Mais il lui manquait quelque même le principal : un club de basket. Si cette absence ne semblait pas embêter Junpei et sa chevelure blonde platine particulièrement affreuse, Shun, lui, était plus que déçu. Aussi il avait pris la décision de s’inscrire dans un club de la ville si personne ne mettait sur pied un club à Seirin.

Alors après la rencontre avec Kiyoshi, quand ce dernier avait essayé d’embarquer Hyuga dans la création du club de basket, Shun s’était évidemment proposé pour l’intégrer et aider à sa mise en place. Il faudrait toutefois d’autres membres parce que ce n’est pas à deux ( Kiyoshi et lui ) qu’ils pourraient faire un match…. Mais finalement ce ne fut pas si compliqué que ça se voir débarquer de nouveaux arrivants ! Le plus compliqué avait été de faire plier Junpei. La ténacité de Kiyoshi arriva malgré tout à porter ses fruits. Voilà ! Seirin était née et elle était portée par une coach tyrannique et un capitaine explosif !

Shun avait commencé le basket très jeune. Vers quel âge déjà ? Euh… 7-8 ans environs. C’est simple, il avait commencé en catégorie U8, mini poussin. C’était vraiment chouette à cette époque. Le club de basket du quartier était relativement familial et il y régnait une ambiance particulièrement sympathique. Des plateaux étaient organisés une fois par mois pour voir s’affronter les différents clubs du quartier de la ville. C’est comme ça qu’il avait fait la rencontre de Saito Iwao, un copain d’un club rival mais avec lequel Shun s’entendait super bien. Izuki était resté dans ce club jusqu’en catégorie U12 Benjamins. Après ça, il avait fini par intégrer le club de son collège en compagnie de Hyuga.

Junpei avait toujours été passionné par le basket tout autant que lui d’ailleurs. Alors pourquoi n’avait-il plus voulu en pratiquer ? Izuki avait bien sa petite idée mais il la gardait secrète pour lui seul tant ce n’était pas facile à aborder. Et puis si vous voulez en savoir davantage, allez directement demander à Hyuga… N’ayez crainte il ne mord pas…. Enfin… pas encore.

« Si le médecin le dit alors ça va. Mais j'te préviens, si j'te surprends à t'entrainer ou à en faire trop avant d'être totalement remis t'auras de mes nouvelles, et pas des plus douces ! »

Un petit rire nerveux et un sourire contrit s’afficha sur le visage de l’aigle de Seirin. Il se passa timidement la main dans les cheveux, ébouriffant l’arrière de sa tête dont les mèches noires et lisses s’emmêlèrent un peu. Est-ce que c’était le bon moment pour lui dire « trop tard ~ , je suis venu m’entrainer avant-hier » ? Bah…. Shun avait beau aimer le SM (surtout une en fait… une certaine Satsuki Momoi…. ) il n’était pas suicidaire pour autant ! Tout ce que Junpei ignorait ne pouvait pas lui faire de mal n’est-ce pas ? Et puis qui allait venir lui raconter qu’il était venu s’entrainer ? hum ? Ce jour-là il n’y avait que lui de toute façon. Que lui et…. Kumako…. Espérons juste qu’elle sache tenir sa langue ! Et puis Izuki n’avait rien fait qui puisse trop solliciter son genou abimé. Il s’était entrainé aux tirs à trois points. Une cession de tir ne pouvait pas amplifier la blessure non ? Enfin… il l’espérait.

La discussion dévia ensuite sur le sujet épineux que Shun venait de lancer. Celui de leur manager nouvellement arrivée au club et dont le porteur de l’œil d’aigle s’interrogeait sur sa réelle nécessité et sur son intégration au sein de Seirin.

« Euh, eh bien... Une manager peut être un plus, même si Riko fait très bien son boulot, ça peut alléger ses charges. Sinon j'ai pas eu le temps de bien parler avec Kumako, en fait, je pourrais pas vraiment te dire. Mais elle ne m'a pas semblé si... Désintéressée ? Qu'est-ce qui te fait penser ça, juste une impression ? »

Junpei avait raison, comme bien souvent (quand il s’agissait de basket… parce que sinon… haha ! ). C’est vrai que Riko ne ménageait pas sa peine pour s’investir pour eux. Préparation des entrainements, mise en place des stages…. Tout ça en plus de ses études dans lesquelles elle maintenait un niveau scolaire très élevé. Si Izuki voyait son sommeil souvent amputé de nombreuses heures salvatrices à cause des entrainements tardifs et des devoirs qu’il avait à faire ensuite, pour Riko cela devait être encore pire. La manager pourrait donc la soulager de tout l’aspect logistique et administratif afin de la laisser se concentrer sur l’entrainement exclusivement.

« Izuki, vous ne vous êtes pas bien entendus ? »

Shun tourna la tête vers Hyuga pour le regarder de ses yeux gris légèrement voilés par l’inquiétude. Comment ne pas être inquiet ? Seirin n’était pas qu’un club de basket. C’est plus que ça… Un peu comme une petite famille. Il y régnait une ambiance très conviviale ou le respect et la confiance des uns et des autres était le ciment qui permettait à tous d’être si solidaire. Seirin était comme un mur solide fait de brique collées les unes aux autres. Mais si on venait à retirer une seule de ses briques et bien… le mur finirait par s’effondrer immanquablement. Et c’est ce que Shun redoutait.

« J’ai passé du temps avec elle…. On a discuté un petit peu. Elle jouait autrefois à Teiko comme Point Guard et elle m’a donné des conseils pour essayer d’améliorer mes tirs depuis l’extérieur. Puis je l’ai raccompagné jusque chez elle… »

Le regard e Shun ne lâchait pas celui d’un vert profond de son ami

« Ce n’est pas que je m’entends pas bien avec elle… c’est… une impression dérangeante dont je n’arrive pas à me défaire. Je sais que c’est une excellente chose d’avoir une manager. Surtout pour Riko… On ne lui rend pas toujours la tâche facile… »

Il se mit à rire un peu avant d’ajouter

« Et avec Kumako on ne risquera peut-être pas notre vie à chaque fois qu’elle cuisinera, pas vrai ? »

Il prit cependant une inspiration profonde avant de poursuivre ses explications

« J’ai peur que Kumako ne soit venue dans notre club que pour servir les intérêts de son meilleur ami, Kuroko. J’ai peur que cela ne crée des dissonances entres les différents membres du groupe aussi. Que devait-il se passer si, pour une raison ou une autre, Kuroko devait entre écarté un moment. Est-ce qu’elle continuerait de s’investir pour Seirin ou elle ce qu’elle prendrait le large elle aussi … »

Shun posa son pied gauche sur un ballon qui se trouvait près du banc. Il fit approcher ce dernier et se pencha pour le prendre dans ses mains. Il s’amusa à faire rouler le ballon entre ses doigts et sur ses bras, jonglant habilement avec cette sphère orange dont il était passionné.

« Je lui ai souhaité la bienvenue parmi nous… J’ai essayé de lui faire comprendre qu’elle devait aussi s’intégrer un peu plus avec tout le monde plutôt que de passer son temps avec Tetsuya… Mais elle n’a pas semblé réceptive ni envieuse d’apprendre à nous connaitre davantage. Pourtant elle m’a quand même donné de précieux conseils…. Alors tu vois… Je suis un peu paumé et je ne sais pas comment je dois me conduire avec elle. Je me demandais si toi, tu avais pu lui parler et si tu avais le même ressenti »

Le ballon échappa à la dextérité d’Izuki. Il tomba sur le sol dans un bruit caractéristique avant de rebondir deux fois et de rouler plus loin sur le parquet.



Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 01/01/2016
Localisation : Sur un terrain à s'entrainer, bien sûr !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #99cc66

RP terminés: //

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   15.03.16 21:29



∞ Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! ∞
Feat Izuki Shun.


Le capitaine écouta attentivement ce que disait son ami. Il esquissa un fin sourire à l'évocation des talents culinaires de leur coach, mais reprit ensuite son sérieux. Déjà, il ne s'était rien passé de fâcheux; c'était déjà ça. S'ils étaient venu à se disputer cela pourrait créer une certaine tension pendant l'entrainement, et, même si cela ne les regarderaient qu'eux deux, les autres en seraient certainement, ne serait-ce qu'un peu, affecté. Et il ne parlait même pas des matchs. L'équilibre d'une équipe peut grandement aider à son évolution mais il est aussi assez sensible, et un froid entre deux membres peut facilement le briser. Il soupira.

Ainsi leur manager semblait ne pas se soucier d'eux mais plus de Kuroko, c'était navrant mais il pensait pouvoir se fier à l'intuition du meneur. Maintenant qu'il savait ça, il avait prestement besoin de parler à la jeune fille aux cheveux roses, et si cette impression se confirmait, il devrait prendre des mesures avec Riko. Il était du genre à donner leur chance aux gens, sans pour autant être trop laxiste, mais il ne pouvait se permettre d'avoir comme manager une fille qui n'a d'yeux que pour un seul de leurs joueurs.

D'un autre côté, Shun lui avait dit qu'elle lui avait donné des conseils au basket, et avouait être perdu. Il hocha lentement la tête, comprenant le ressenti de son coéquipier. Il fixa le ballon précédemment manipulé par Izuki rouler plus loin sans vraiment le voir, plongé dans ses pensées. C'était vrai qu'avec ça, il était difficile de trancher, la seule solution était vraiment qu'il ait un entretien avec Kumako.

Il se releva sans se presser, se dirigeant vers le ballon pour le récupérer, tout en parlant.

« Je vois plus ou moins c'que tu veux dire. Mais ne t'inquiète pas. » S'élançant souplement, il tendit le bras droit, envoyant le ballon vers le panier où il entra sans toucher les bords, ses baskets crissèrent alors qu'il regagnait le sol. « Si vraiment elle s'en fiche de nous, on trouvera bien un moyen de la faire nous aimer ! » Il se retourna vers le brun aux yeux noirs en souriant. Après tout, la force de Seirin n'était-elle pas dans leur amitié inébranlable ? Personne de normalement constitué ne pouvait leur résister; même Kagami s'était laissé prendre. Kumako Tsubaki finirait par s'attacher à eux !

« Mais dis, » Reprit-il en revenant vers le banc, « Tu n'en as pas parlé à Kuroko lui-même ? Il est aussi concerné dans cette affaire, peut-être qu'il pourrait lui parler ! » Maintenant qu'il y pensait, Kuroko pouvait aussi bien s'occuper du problème tout seul, pas sûr que cela fonctionne, mais ils pouvaient bien essayer, il nota qu'il devrait également avoir une discussion avec le bleu.

Considérant le dossier comme "en suspens", il retourna finalement son attention vers le genou abîmé de Shun, à présent camouflé par son pantalon.

« De ton côté, pense bien à te reposer. On aura besoin de ta à ta meilleure forme pour les prochains matchs. » Son ton était calme, à présent dénué de tout reproche, bien qu'il n'en ait pas réellement ressenti de tout manière. Il espéra simplement que tout irait pour le mieux, autant pour leur équipe que pour le brun. Il savait à quel point le meneur y tenait, comme eux tous, et se voir rester sur le banc, il ne le supporterait certainement pas. Il ne pouvait que compatir, il ressentirait la même chose à sa place.



made by great thief.



[HRP : tu m'as dis de prendre mon temps, je crois que j'ai abusé, gomen ! Mais j'ai eu un problème avec ma connexion qui ne s'est réglé que cette semaine. Promis je rattrape mon retard pendant ces vacances ! ^^"]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   08.04.16 13:21




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


Il avait beau l’avoir vu faire des centaines et des centaines de fois, il avait toujours l’impression que shooter de loin était d’une facilité enfantine pour son capitaine et ami. Une position parfaite, un tir ajusté au centimètre près et un ballon qui file droit dans le panier sans même toucher l’arceau. Il y avait quelque chose d’envoutant dans les shoots de Junpei. Il y avait quelque chose de fascinant. Shun l’avait déjà vu faire un nombre de fois incalculable depuis le temps qu’ils s’entrainaient ensembles. Mais à chaque fois il ne pouvait qu’en arriver à la conclusion que son ami était particulièrement doué avec un ballon entre les mains. Il s’était entrainé dur pour réussir à arriver à ce résultat. Shun, lui, avait beau suer sang et eau, ses statistiques de tir à l’extérieur de la raquette peinaient à augmenter. Heureusement, il avait d’autres atours qui lui valaient sa place en tant que titulaire de l’équipe de Seirin. Mais il ne voulait surtout pas que son précieux maillot numéro 5 ne soit que le fruit d’une prédisposition innée de ses yeux…. Ça aurait été trop facile.

« Je vois plus ou moins c'que tu veux dire. Mais ne t'inquiète pas. Si vraiment elle s'en fiche de nous, on trouvera bien un moyen de la faire nous aimer ! »

Pour le coup, Shun reconnaissait bien là son ami ! S’il y avait quelque chose que l’on ne pouvait pas retirer à l’équipe de Seirin s’était son esprit d’équipe, justement, et la solidarité de chacun des membres les uns vis-à-vis des autres. Que ce soit les senpais ou les rookis. Chacun d’eux était différent mais ensemble ils formaient un tout solide et particulièrement efficace. Ils n’étaient pas que de simples coéquipiers. Ils étaient des amis. Avec des affinités plus ou moins fortes mais des amis malgré tout. Pour le cas de Shun, sa complicité était très grande avec Junpei qu’il considérait comme un ami et un confident en qui il avait une confiance totale.

Izuki s’entendait particulièrement bien aussi avec Koganei qui n’habitait pas très loin de chez lui et avec lequel il effectuait quotidiennement les trajets de leurs domiciles au lycée. C’était des moments que Shun aimait parce qu’ils pouvaient discuter de tout, de leur journée ( n’étant pas dans la même classe ), de leurs prochains matchs, de leur famille…..

Finalement, Shun finit pas quitter le banc sur lequel il était assis pour se mettre debout à son tour. Il s’approcha de son capitaine avec un petit sourire

« La faire nous aimer ? Pour le moment on n’a jamais eu trop à forcer de ce côté-là…. Même ce grognon de Kagami a fini par nous adopter ! »

Il se dirigea vers le charriot à roulettes dans lequel était rangés les ballons et en attrapa un au hasard. Il jugea de sa fermeté en appuyant dessus avant de le faire rouler dans ses mains.

« Je n’ai pas parlé à Kuroko. Je n’en ai pas eu l’occasion et surtout je voulais avoir ton avis avant. Je ne veux pas souffler sur des braises chaudes et risquer de faire s’enflammer un sujet qui ne serait que le fruit d’une mauvaise interprétation de ma part. C’est pour ça que je voulais savoir si tu avais eu l’occasion de parler la nôtre manager »

Il laissa le ballon rebondir à ses pieds. Oh que Hyuga se rassure, Shun n’allait certainement pas se mettre à partir en drive ou à courir comme un dératé sur le parquet au risque de s’exploser le genou encore davantage ! Il aimait simplement le bruit des ballons rebondissant à allure irrégulière sur le sol du gymnase. Si pour certains cela pouvait être irritant, pour lui, c’était plutôt apaisant !

« De ton côté, pense bien à te reposer. On aura besoin de ta à ta meilleure forme pour les prochains matchs. »

Un sourire répondit au conseil de Junpei. Un conseil qui tenait plus de l’ordre qu’autre chose mais Shun ne s’en formalisa pas car il savait que c’était avant tout pour son bien. Et celui de l’équipe. Une équipe à laquelle le meneur tenait particulièrement et pour laquelle il ne voulait pas représenter un handicap.

« Ne t’en fais pas. Tu me connais ? Je ne vais pas prendre de risque inutile…. Je voulais juste… m’excuser…. de m’être blessé comme un abrutit…. »

Il leva les bras tout en maintenant le ballon entre ses mains. Il visa le panier et lança la balle dans sa direction sans avoir à forcer sur ses jambes. Sans surprise, le ballon ricocha sur l’arceau avant de s’en aller à droite du parquet. Pour ce qui était de marquer des trois points, ce n’était encore pas gagné…. Il se frotta l’arrière de la nuque pour échapper au regard réprobateur et certainement consterné de son ami

« Je sais…. Je sais….. Mais ne t’en fais pas je vais bien finir par y arriver un jour Hyuga ! Et puis je vais préparer une nouvelle technique pour la Winter Cup ! Je ne t’en dis pas plus pour le moment mais dés qu’elle sera au point je te monterai ça ! »

Il prit appui sur le charriot à ballons avant de le regarder un moment

« Tu as fini de t’entrainer ? Si tu veux…. Je t’attends et on rentre ensemble »



Kuroko's Basket RPG






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 01/01/2016
Localisation : Sur un terrain à s'entrainer, bien sûr !
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #99cc66

RP terminés: //

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   30.04.16 13:06



∞ Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! ∞
Feat Izuki Shun.


Un sourire se dessina sur les lèvres du capitaine à entendre les paroles de son ami, tout en le regardant s'approcher. Pour sûr, faire que le grand Kagami Taiga nous apprécie n'était certainement pas à la porté de toutes les équipes, mais pour eux ça avait été relativement aisé, preuve qu'ils étaient irrésistibles !

« Je n’ai pas parlé à Kuroko. Je n’en ai pas eu l’occasion et surtout je voulais avoir ton avis avant. Je ne veux pas souffler sur des braises chaudes et risquer de faire s’enflammer un sujet qui ne serait que le fruit d’une mauvaise interprétation de ma part. C’est pour ça que je voulais savoir si tu avais eu l’occasion de parler la nôtre manager »

« Je vois » Fit-il alors, « Mais si tu veux mon avis, tu devrais en parler à Kuroko, c'est le principal concerné dans l'histoire, et c'est lui qui connait le mieux Kumako, et je pense que si c'est dans l'intérêt de l'équipe, il saura quoi faire. Et s'il a besoin d'aide il nous demandera. »

C'était plus ou moins ce qu'ils pouvaient faire pour y aller en douceur, car il doutait que faire passer un interrogatoire suivie d'un remontage de bretelle à le jeune rose servirait à grand-chose, et si l'intuition de Shun était juste, elle chercherait peut-être carrément à quitter l'équipe, et c'était tout sauf leur objectif. Kuroko était de ce fait le mieux placé pour parler à leur manageuse, de tirer l'affaire au clair et de régler le problème en même temps.

Les yeux verts regardèrent le brun faire rebondir le ballon sur le parquet. Ce bruit caractéristique, il l'avait tellement entendu, durant des heures et des heures, que s'il pouvait sembler agaçant à certains, lui était dans son cas aussi familier que le bruit de sa respiration.

A la réplique du meneur, Hyuuga remonta ses lunettes d'agacement, avant de reporter son regard ailleurs, détournant la tête.

« Crétin, t'as pas à t'excuser, c'est pas comme si tu l'avais fait exprès, et si c'était le cas je me serais déjà occupé de ton cas. » Comme s'il pouvait lui en vouloir de s'être blessé ! Evidemment qu'il devinait que le brun s'en voulait et avait peur de les ralentir, alors s'excuser était inutile, il devait plus se concentrer à guérir au plus vite oui !

Il vit le ballon filer vers le panier et rebondir sur l'arceau, avant de retomber au sol. Une veine pulsa sur sa tempe tandis qu'il se retournait vers son ami qui affichait déjà un air désolé en se passant une main dans la nuque.

« Je sais…. Je sais….. Mais ne t’en fais pas je vais bien finir par y arriver un jour Hyuga ! Et puis je vais préparer une nouvelle technique pour la Winter Cup ! Je ne t’en dis pas plus pour le moment mais dés qu’elle sera au point je te monterai ça ! »

Il se calma un peu, il savait bien que les trois points n'étaient pas le fort d'Izuki, au fond ce n'était pas si grave, il s'en occupait bien lui-même. En fait il étaient assez complémentaires sur le terrain, lui et le meneur, ouais, y avait pas à dire, ils s'entendaient aussi bien sur le parquet que dans la vie.

Une nouvelle technique ? Il avait hâte de voir ça. Ceux qui pensaient que Seirin ne comptait que sur ses nouvelles recrues se trompaient lourdement, les senpais aussi travaillaient dur de leur côté, essayaient de renouveler leur jeu pour plus d'efficacité, et pouvoir apporter un plus à l'équipe. De ce côté-là Junpei se sentait assez excité à l'idée d'appliquer ce qu'il avait aussi apprit de son côté. Ils l'auraient cette coupe !

« Tu as fini de t’entrainer ? Si tu veux…. Je t’attends et on rentre ensemble »

« Ah, non ça va, c'était juste en attendant pour passer le temps, no peut y aller si tu veux. Tu as besoin d'aller quelque part ou tu veux juste marcher ? » Il se rappela soudain l'état de son ami et ajouta, « Enfin, si t'as pas mal... »



made by great thief.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   20.07.16 17:50




...
Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !!
○ feat. Hyuga Junpei ○


En parler à Kuroko….. C’est la solution que proposait Hyuga et Izuki avait bien envisagé cette idée sans pour autant réussir à se convaincre qu’elle était la bonne. Parler à Kuroko de la tension qui régnait entre Kumako et lui était prendre le risque de se mettre le joueur fantôme à dos lui aussi. Tetsuya avait toujours été un garçon discret et posé. Quelqu’un de réfléchi qui ne s’emportait pas à la première action qui venait mais Izuki craignait quand même que Tsubaki fasse parti des sujets tabous pouvant le faire sortir de ses gongs. Et Kuroko en colère, ça ne devait pas être beau à voir ! Qui sait…. Il pouvait peut être même être encore pire que Kagami !! Ce n’est pas peu dire !

Izuki adressa un sourire à son meilleur ami et capitaine. Il essayerait de prendre son courage à deux mains pour avoir une petite conversation avec l’ancien joueur de Teiko. Loin de lui l’envie de faire passer Kumako pour la « méchante ». Bien au contraire. Il voulait se convaincre que son jugement sur la jolie manager était erroné et qu’elle avait rejoint l’équipe aussi pour l’intérêt de chacun des autres joueurs et pour Seirin dans sa globalité. Ce n’était peut-être qu’un détail au final. Mais pour Shun, qui considérait le collectif et l’amitié comme la base et les fondations de leur équipe, c’était bien plus important que cela.

« Crétin, t'as pas à t'excuser, c'est pas comme si tu l'avais fait exprès, et si c'était le cas je me serais déjà occupé de ton cas. »

Ça c’est clair qu’il n’avait pas fait exprès de se viander sur le bitume ! Il se souvenait encore de la douleur cuisante lorsque son genou avait tapé le sol lors de sa glissade. En fait, sur le coup, il n’avait pas eu si mal que ça. Il avait gardé sa main dans celle de Satsuki puis il s’était remis à courir de manière effrénée pour arriver jusqu’à son domicile, loin de la pluie et de l’orage qui n’en finissait plus de laisser éclater sa colère au-dessus de la ville.

C’est après coup que ça avait été douloureux. Lorsque la chaleur de l’articulation était retombée et que cette dernière s’était mise à gonfler comme un ballon de baudruche. Son genou avait pris des couleurs peu rassurantes tout en dégageant une chaleur douloureuse et inquiétante. Izuki s’était immédiatement préoccupé de savoir s’il pourrait jouer la Winter Cup. Si Seirin était amputée de son meneur, leur chance de gagner la coupe était largement diminuée…. Et dans la tête de Shun, il n’était pas question de perdre ! Ils avaient une revanche à prendre sur Tôô et ils avaient une dette envers Kiyoshi.

La Winter Cup serait seirinoise ou rien !

Shun se remit debout et ramassa son ballon avant d’avoir raté un panier de loin. Il ne s’était pas attendu à subir les foudres de son capitaine au sujet de ce tir loupé. Hyuga savait parfaitement que c’était la lacune première de Shun et que ce dernier travaillait d’arrachepied pour combler celle-ci. Il n’était pas un joueur puissant comme Kagami ou Kiyoshi. Mais Izuki ne voulait pas non plus être l’épine dans le pied de l’équipe. Un boulet…. Un joueur excellent aux passes mais qui, en dehors de ce cadre, constituait davantage un handicap plus qu’autres choses.

« Ah, non ça va, c'était juste en attendant pour passer le temps, on peut y aller si tu veux. Tu as besoin d'aller quelque part ou tu veux juste marcher ? Enfin, si t'as pas mal... »

Shun exécuta ferma le poing et leva son pouce en l’air avec un grand sourire

« T’en fais pas pour moi ! c’est ok ! Je boite encore un peu mais je peux marcher sans problème ! Mais interdiction de courir pour le moment »

Il rit avant de tirer la langue de façon malicieuse et taquine à son ami

« Je suis exonéré de footing !!! Ca c’est des vacances royales ! »

Non pas que Shun n’aimait pas le footing, non non, détrompez-vous. Ce n’était pas du tout le cas. En réalité, le footing, Izuki détestait ça !!!! Courir, être endurant et plein de transpiration….. Haaaaaa c’était horrible ! Surtout quand il fallait se farcir les remontrances de Riko qui les poursuivait en motocycle juste derrière ! Franchement abusé !!! Elle avait qu’à courir elle aussi et elle verrait ce que ça faisait ! Shun aurait pris un malin plaisir à la poursuivre en scooter avec un sifflet entre les lèvres pour lui intimer d’aller plus vite et d’allonger ses foulées !!! Vengeance !!!!!!!!!

Izuki aida son ami à remettre le gymnase en état et à ranger le bac à ballons en réserve avant qu’ils ne quittent les lieux. Les deux garçons verrouillèrent la porte derrière eux et allèrent remettre les clefs au concierge du lycée avant de sortir de la grande cour.

« On fait quoi ? Tu veux rentrer directement chez toi ou on s’arrête en ville faire un truc ? »

Un truc….

Ça pouvait être aller manger un bout dans un fast food du coin. Allez se faire une partie à la salle d’arcade. Passer à Ikebukuro à la recherche d’une des précieuses figurines de samouraï qu’aimait particulièrement Hyuga ou bien encore aller du coté de Shibuya mater les jolies filles ! Ha… euh non…. Haha ! Le cœur de Hyuga ne battait que Riko ( il ne l’avait dit à personne mais c’était de notoriété publique qu’il avait le béguin pour elle !!! ) et celui d’Izuki fondait littéralement pour Momoi….

En repensant à elle, les joues du joueur de Seirin se colorèrent d’un rouge intense avant qu’il ne se racle la gorge pour se donner contenance et qu’il tourne la tête vers son ami

« Dit…. Tu trouverais étrange que de personnes d’une équipe rivale…. Euh… et bien… comment dire…. Bah… qu’ils sortent ensemble ? »

Rien que cette question paraissait étrange…. A coup sûr Hyuga allait le harceler après ça…



Kuroko's Basket RPG





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moi, estropié ? Non ! Estrogenou !! [ PV Hyuga Junpei ]
» Hyuuga Junpei ⎯ The Cap'tain › U.C ‹
» entraînement de Nara Hyuga
» Neji Hyuga , ninja au coeur froid comme la neige ...
» Hanabi Hyuga [ Chantier terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Lycée Seirin :: Club de basket-