The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   27.01.16 22:28


C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !

Avec - Hanamiya Makoto



Aujourd’hui Akina était décidée. Elle allait enfin franchir le cap...

Cela faisait des mois qu’elle y réfléchissait, et elle était bien sûre, à l’aube de sa deuxième année de lycée, qu’elle ne referait pas l’erreur de rejoindre le club de cuisine... Une fois mais pas deux. Si le dilemme s’était déjà présenté à elle l’année précédente, on ne l’y reprendrait pas à deux fois.

Et puis elle savait qu’elle s’amuserait beaucoup plus là-bas, après tout, le basket était sa seconde passion.

Ce matin donc, Hideaki était partie de chez elle avec l’objectif de rejoindre le club de basket du lycée Kirisaki Daiichi. Ne vous y trompez pas, la jeune fille n’a aucun talent dans ce sport, aucun. Elle ne sait pas dribbler, et ne lui parlez même pas de rentrer un panier, c’est peine perdue. De toute façon ce n’est pas en tant que joueuse que la demoiselle allait se présenter, mais comme manager de l’équipe masculine.

Elle espérait que ce poste soit libre, d’après les quelques bribes d’informations qu’elle avait obtenu, c’était bel et bien le cas. Elle savait aussi que l’équipe était un peu spéciale depuis l’année dernière, lorsqu’elle fut rejointe par un joueur faisant partie des Rois sans couronne. Elle n’avait pas trop suivis l’affaire mais ces joueurs étaient considérés comme étant d’exception, jusqu’à ce que la Génération des Miracles les éclipsent totalement de part leur talent incroyable.

Hideaki était aussi au courant de la réputation plutôt sulfureuse de cette équipe depuis, et cela ne la gênait pas le moins du monde. Au contraire, elle était même attirée par cette façon de jouer, elle voulait voir ça de plus près, de l’intérieur.

Il paraissait que le nouveau capitaine était une personne intelligente, et que ses stratégies relevaient presque d’un génie, c’était certainement ça qui l’attirait le plus. Akina était passionnée de basket, mais surtout par la phase stratégique. En effet, la jeune fille était plus cérébrale que physique, et sa place de manager pourrait lui permettre de participer aux matchs sans être sur le terrain, juste ce qu’elle voulait.

C’est donc après ses cours que la demoiselle se rendit jusqu’au gymnase où elle savait qu’un entrainement se déroulait à ce moment même. Hideaki entra discrètement en espérant ne pas trop déranger et s’avança dans le bâtiment en observant les joueurs sur le terrain.

Le crissement des baskets sur le parquet ciré, les rebondissements assourdissant des ballons, les cris des joueurs et les coups de sifflet... Tous ces sons lui faisaient irrémédiablement penser à Nijimura, même après toutes ces années. Après tout c’était ce garçon qui lui avait inculqué cette passion, ce n’était donc pas étonnant...

Akina s’avança encore un peu en restant bien sur le bord, ici elle avait moins de chances de se prendre un ballon perdu en pleine poire. Elle ne pouvait se résoudre à lâcher du regard les garçons s’activant sur le terrain. C’était beau, harmonieux, ils devaient avoir l’habitude de jouer ensemble pour la plupart, cela se voyait au premier coup d’œil.

La lycéenne attendit patiemment qu’on siffle la pause pour qu’elle ose s’approcher, elle n’allait pas les couper en plein exercice quand même. Tous les joueurs retournèrent vers les bancs pour se saisir de leur gourde ou leur serviette éponge. Si elle ne se trompait pas, cela faisait moins d’une heure que l’entrainement avait débuté mais ils étaient déjà tous brillants de sueur, ce devait être vraiment intense.

Hideaki s’approcha du garçon le plus proche d’elle, ses cheveux noirs de jais et son visage lui disait quelque chose. Il faisait partie de la classe juste à côté de la sienne, elle le savait pour l’avoir souvent croiser dans les couloirs depuis le début de l’année. Et si elle se souvenait bien, ce garçon n’était pas n’importe qui... Le nom d’Hanamiya Makoto était déjà remonté dans ses oreilles bon nombre de fois depuis quelques années déjà, et pas toujours pour les bonnes raisons. Mais la jeune fille n’avait retenu qu’une seule chose, il était brillant.

-Excuses-moi...

Hideaki se plaça juste aux côtés du garçon, qui était d’ailleurs bien plus grand qu’elle, plus de vingt centimètres sans aucun doute...Elle irait même jusqu’à dire une trentaine... Cela aurait pu impressionner n’importe qui mais la jeune fille avait trop l’habitude des garçons plus grands qu’elle pour avoir peur d’un lycéen lambda... Son regard par contre n’était tout de même pas rassurant, il avait cette lueur un peu effrayante, celle qui forçait vos jambes à rebrousser chemin... Mais si elle était venue jusque là, ce n’était pas pour fuir après un simple coup d’œil.

-Où est-ce que je pourrais trouver le coach s’il te plait ? J’aurais quelque chose à lui demander...

En effet, elle avait beau regarder partout autour, la jeune fille ne voyait pas la moindre trace d’un coach. Il y en avait forcément un pourtant... Il était peut-être aux vestiaires ou juste absent pour la journée ? Dans tout les cas elle devait savoir.


(c) MEI SUR APPLE SPRING




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   29.01.16 20:21

C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !


with akina hideaki
-Merci beaucoup pour ton aide, Hanamiya-kun ! J'en aurai eu pour des heures à déplacer tous ses dossieurs seule.
-Ce n'était pas grand chose, Akiyama-sensei. Je ne pouvais pas vous laisser ainsi.
-Oh, c'est l'heure de l'entraînement, n'est-ce pas ? Tu devrais te dépêcher !
-Vous avez raison. Au revoir, professeur.

Makoto s'inclina une dernière fois puis referma la porte derrière lui. Puis soupira. Qu'est-ce que c'était fatiguant de jouer les gentils garçons ! Toujours êtres impeccable, un vocabulaire et une attitude irréprochable, des notes bien supérieures à la moyenne – les meilleures du lycée dans son cas. Cela faisait combien de temps qu'il jouait ce petit jeu déjà ? Depuis longtemps en tout cas. À la maison ou à l'école, Hanamiya Makoto était le gentil Hanamiya, Hanamiya le serviable. Hanamiya Makoto, l'élève sur qui on pouvait compter. Son jeu d'acteur était naturel, difficile de démêler le vrai du faux.

Faisant craquer sa nuque, il réarrangea une mèche de cheveux qui lui barrait la vue et tira un peu sur sa cravate pour être plus à l'aise. Il se dirigea vers le gymnase de l'école, là où l'attendaient les membres du club de basket. Un rapide coup d'oeil sur l'horloge dans le hall d'entrée lui indiqua qu'il lui restait cinq minutes avant le début de l'entraînement. Déplacer les dossiers avait été plus long et laborieux que prévu. Que faisait-elle avec autant de paperasses d'ailleurs ?! Bah... il s'en foutait en fait !

Il ne lui fallut qu'une minute pour atteindre les vestiaires du club, une autre minute pour se changer et il se félicita d'avoir déjà préparé le programme d'aujourd'hui. Lorsqu'il arrivait avec de l'avance, il se permettait d'y jeter un coup d'oeil et d'apporter quelques modifications mais là, il n'avait sincèrement pas le temps. Il entra finalement sur le parquet et salua l'équipe qui le salua en retour, qui l'attendait ( presque ) gentiment.

-Alors, le programme d'aujourd'hui, commença-t-il d'un ton nonchalant.

Sans prendre la peine de regarder, il lança un feutre noir à Furuhashi qui comprit le message – bien que ça ne l'enchante pas des masses de faire la secrétaire de son capitaine - et se dirigea vers le grand tableau blanc encore vierge qui attendait qu'on le salisse. En quelques minutes, le tableau se retrouva complètement rempli et, après quelques complaintes des titulaires qui prévoyaient qu'ils allaient mourir, l'entraînement commença au coup de sifflet. Tours de terrain, pompes, flexions, accélérations... Rien n'était laissé au hasard et tout ça n'était l'oeuvre qu'une seule et unique personne : Hanamiya. N'ayant plus de coach depuis l'année dernière, il avait endossée le rôle de coach, en plus de celui du capitaine et du meneur. Ça faisait beaucoup de responsabilités mais il ne sous-estimait pas ses capacités et savait gérer le tout avec le talent d'un chef d'orchestre dirigeant sa troupe de musiciens.

Bon là, les musiciens étaient remplacés par des joueurs de basket de 17 piges complètement en sueur. Mais il avait quand même son mérite.

Après seulement une bonne trentaine de minutes, les joueurs purent enfin toucher au ballon et s'entraînement au lay-up ou bien au jeu de passe. Ce ne fut qu'une fois la première heure passée de l'entraînement qu'Hanamiya octroya une pause de dix minutes au joueur, juste avant de commencer de véritable match. Il but de grandes goulées d'eau fraîche, très assoiffé mine de rien. S'il n'y fit pas attention au début, c'est en voyant la réaction d'Hara et de son sourire narquois qui regardait dans sa direction qui l'interpela.

-Excuses-moi...

Ainsi que de cette voix. Il se retourna, baissa la tête et croisa un regard – si on pouvait appeler ça un regard quand on en voyait qu'un œil – grenat. La jeune fille était beaucoup, beaucoup plus petite que lui. Vingt ou trente centimètres en moins. Si lui trouvait ça chiant de devoir baisser la tête, ça devait être pire pour elle qui devait lever la tête.

-Où est-ce que je pourrais trouver le coach s’il te plait ? J’aurais quelque chose à lui demander...

Oh tiens... Elle ne savait donc pas que c'était lui coach ? Une nouvelle ? Qui sait. En réalité, peu de personnes savaient qu'il s'agissait d'un élève qui était le coach. Ils avaient un responsable du club mais pas de coach. Un peu comme Seirin. Un tic nerveux se manifesta très brièvement sur son sourcil gauche mais il se retint de justesse de grimacer en pensant à cette équipe pleine de mièvrerie et se concentra sur la jeune fille.

-C'est moi le coach, Hanamiya.

Il prit une autre gorgée d'eau avant d'enchaîner.

-Tu es venue pour quoi ?

Qu'est-ce qu'elle voulait bien lui demander ? Si c'était pour intégrer l'équipe, elle devait aller voir Ayame pour ça. À moins qu'elle ne souhaitait prendre la place de manager... Mais ce n'était pas mieux qu'elle soit la manager de l'équipe féminine ? Vu le caractère de cochon de certains ici, Makoto se demandait si elle allait survivre.

Bah... il s'en foutait en fait ! Tant mieux pour elle si elle survivait !



(c)codée par hanameow





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   02.02.16 20:38


C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !

Avec - Hanamiya Makoto



Hideaki s’entendait mieux avec les garçons. Beaucoup mieux.

Elle ne saurait dire concrètement pourquoi d’ailleurs, en fin de compte il n’y avait pas de réelle raison derrière ça, parce qu’elle aimait plutôt bien les filles, il lui était arrivé d’en rencontrer de très gentilles et intéressantes... Mais ces dernières n’étaient au final qu’une minorité dans toutes celles qui avaient déjà croiser son chemin. Donc en fin de compte, si on devait parler en règle générale, malgré ce qu’elle pouvait affirmer, Hideaki n’aimait pas les filles.

Les mecs par contre, c’était presque toujours cools ! Elle ne comptait même plus combien elle en avait côtoyé depuis sa naissance. Que ce soit à la maternelle ou maintenant au lycée, elle trainait principalement avec des membres de la gente masculine. C’était surtout à cause de son frère tout ça, mais même à l’école primaire, elle préférait regarder les garçons jouer au foot ou aux billes et parfois se joindre à la partie plutôt que de s’échanger des colliers de perle ou des feuilles parfumées avec des petits dessins dessus.

L’avantage non négligeable avec les bonhommes, c’est qu’ils ne parlaient pas de mode, jamais. D’amour ? Parfois, mais surtout de seins... Et puis au moins, on pouvait être naturelle avec un mec, pas besoin de se cacher derrière de faux semblants et un masque d’hypocrisie. Parce qu’au final, il n’y avait pas pire qu’une fille entourée de fille, entre jalousie et mensonges... Rien de tout ça ne lui ressemblait.

C’était surement cette raison qui avait fait qu’Akina s’était plutôt tournée vers le club de basket masculin et non le féminin. Elle aurait été vachement plus à l’aise, un peu comme chez elle ou avec les mecs de la bande. Et puis les filles font attention à leur ligne, pas question de faire des gâteaux.... Alors que les mecs ils adorent ça, elle en savait quelque chose.

Enfin, pour l’instant il n’était pas question de cuisiner quoi que ce soit, il fallait déjà qu’elle soit prise, et ça n’était pas gagner...

-C’est moi le coach, Hanamiya.

Oh...Alors ce n’était pas une blague ? Tiens donc...

Hideaki avait bien entendu par un garçon de sa classe que le coach de l’équipe de basket masculine était un lycéen mais vu que ce mec avait tendance à souvent être à 3 kilomètres de la plaque...Elle ne l’avait pas cru... Du coup, elle reverrait peut-être son jugement sur ce garçon, si elle a le temps.

Enfin c’était quand même étrange ça, étrange et impressionnant. Ce garçon assumait donc quasiment tout seul toute l’équipe, portant la casquette de coach, de capitaine et de meneur si ses informations n’étaient pas erronées.

Hanamiya Makoto était de plus en plus intéressant.

-Tu es venue pour quoi ?


-Je m’appelle Akina Hideaki...Je suis venue pour le poste de manager...


Elle joignit sa phrase d’un léger sourire, pas besoin d’en faire des tonnes et de passer pour la cruche qu’elle n’était pas. Juste un peu de sympathie, ça ne fait de mal à personne.

Ce qu’elle espérait, c’est au moins que le brun allait prendre en considération sa candidature. Pas qu’il ne la jette comme une bouse sans même y avoir réfléchis... Cependant elle n’allait pas le prier non plus, elle avait sa fierté. Enfin, même si la réponse s’avérait être négative, elle comprendrait facilement... Elle n’était peut-être pas la mieux placer pour ce poste, et peut-être même qu’il ne trouvait aucune utilité à avoir une manager à la base en fait... Déjà qu’il se privait de coach...

-En fait... Je suis nulle en basket... Et je n’ai vraiment pas la foi de m’entrainer d’arrache-pied pour arriver à un niveau médiocre... C’est naze...

La jeune fille haussa les épaules, c’est vrai qu’elle ne voyait pas très bien l’intérêt de se bouffer la vie pour un sport, aussi génial soit-il. C’était d’ailleurs cruel pour les joueurs n’étant pas nés avec un talent naturel comme ceux de la génération des miracles, parce qu’au final, ils n’avaient aucune chance... Et puis ce n’est pas amusant un sport –ou toute autre activité amenant un challenge- où on n’a aucune chance.

-Mais du coup, j’ai quand même envie de vivre ma passion en me rendant utile d’une autre façon...

La principale capacité de la jeune femme était de réussir à se fondre presque dans n’importe quel environnement sans qu’on ne trouve sa présence étrange ou de trop, elle s’adaptait partout, et elle avait ainsi pu assister à beaucoup d'entraînements de Shuzo sans que personne ne trouve quelque chose à y redire.

Il y avait ça, et aussi ses yeux doux, avec lesquels elle arrivait à retirer beaucoup d’infos... Enfin, ça marchait sur beaucoup de monde, à savoir si ça marchait aussi avec les joueurs de basket...c’était une toute autre affaire. Mah... Elle devait croire en elle, c’est ce que sa mère lui avait toujours dis, et c’était un conseil qu’elle appliquait chaque jour, elle ne voyait pas de raison d’en faire autrement.


(c) MEI SUR APPLE SPRING




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   10.02.16 19:45

C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !


with akina hideaki
Hanamiya n'avait franchement pas d'opinion sur les filles qui s'intéressaient au sport – au basket dans son cas. C'était leur problème, pas le sien. beaucoup de gens le respectaient, peut-être, pour endosser le rôle de capitaine et de coach à présent. Même le responsable du club ne disait rien à ce sujet. Mais les faits étant, 90% des élèves de Kirisaki Daiichi ne connaissaient pas la véritable nature d'Hanamiya. Les gens extérieurs au club le connaissaient comme quelqu'un de serviable, poli et studieux. À faire froid dans le dos, n'est-ce pas ? Et pourtant c'est ce qu'il était ! En dehors du gymnase. Il était grandement apprécié des professeurs de part son intelligence et sa perspicacité et, lorsqu'il était en charge de la discipline, les écarts de conduite se faisaient soudainement timides. Allez savoir pourquoi.

Mais Makoto n'était pas le seul élève à avoir un double jeu. Ironie du sort – ou pas – Hidenori Ayame, élève de deuxième année, et également Reine sans Couronnes, possédait également un masque de bienséance et jeune fille parfaite. Et, bizarrement, Hanamiya ne la supportait pas. Un peu comme Imayoshi. Il n'arrivait pas à la cadrer, même s'ils se ressemblaient sur bien des points.

-Je m’appelle Akina Hideaki...Je suis venue pour le poste de manager...

Elle venait vraiment pour le poste de manager. Il pourrait presque lui souhaiter on courage mais elle ne semblait pas avoir fini. Il la laissa donc terminer.

-En fait... Je suis nulle en basket... Et je n’ai vraiment pas la foi de m’entrainer d’arrache-pied pour arriver à un niveau médiocre... C’est naze...

Oh... Voilà quelqu'un de censé pour une fois dans le domaine du basket. Enfin... Peu importe le domaine, il y aura toujours plus fort que soit. Et Hanamiya, lui, le savait mieux que quiconque. Pour avoir été éclipsé par la Génération des Miracles, il savait ce que ça faisait de se faire arracher sa couronne, comme ça, sans préavis. Certes, il était doué, bien plus doué qu'un joueur lambda. Mais il aura eau s'entraîner, jamais il n'atteindra leurs niveaux. Alors, il s'était rabattue sur des méthodes un peu moins... honnêtes. Pour ne pas dire, illégales.

-Mais du coup, j’ai quand même envie de vivre ma passion en me rendant utile d’une autre façon...

Les oreilles de Hanamiya grincèrent. Il avait bien entendu ? Les mots « passion » et « utile » dans la même phrase ? L'estime qu'il avait pour la jeune fille venait de chuter d'un coup – et il n'y avait pas grand chose à la base. Sa façon de parler lui rappeler étrangement ce pauvre crétin de Kiyoshi à qui il avait brisé un genou. N'était-elle pas au courant de cette histoire ? Savait-elle qui il était vraiment pour se jeter dans l'antre du loup ?

Hara vint interrompre le fil de ses pensées en venant prendre appui sur son capitaine.

-Hey, capitaine, pourquoi ne pas l'accepter dans l'équi- Gwaah !

Le joueur à la chevelure lavande venait de se prendre un coup de porte-document dans le visage. Connaissant l'énergumène, il allait en profiter pour flirter.

-La pause est finie ! Reprenez l'entraînement !! vociféra-t-il à l'attention des autres joueurs.

Kazuya grogna tout en se frottant le nez, la partie qui avait le plus prit, puis se résigna et s'éloigna pour rejoindre les autres. Hanamiya soupira. C'est vrai qu'une manager lui soulagerait un peu le travail quand même...

-Tu peux intégrer l'équipe comme manager, annonça-t-il en croisant les ras sur sa poitrine. Tu as l'air de t'y connaître en basket, un minimum j'espère alors je ne veux pas que tu me poses des questions stupides, c'est clair ?

Il attendit sa réponse avant d'ajouter.

-Tu as déjà rempli ton formulaire d'inscription avec le responsable du club ?

Mais si Hanamiya n'était pas honnête en général, il jouait la carte de la transparence pour assurer ses arrières. Et pour intégrer un club, il fallait bien évidemment remplir un formulaire d'inscription avant de se poster. Le professeur ne s'étant pas pointé pour lui annoncer la nouvelle d'un nouveau membre, il supposait qu'elle ne l'avait pas fait...



(c)codée par hanameow

[/quote]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   23.02.16 18:30


C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !

Avec - Hanamiya Makoto



Akina n’était pas une spécialiste en psychologie... En fait elle s’en fichait, elle ne cherchait pas à savoir à tout prix la vraie valeur des gens, ce qui l’intéressait, c’était comment ils étaient avec elle, pas avec les autres.

Mais malgré tout, elle aimait pouvoir cerné les personnes un minimum, et observé leurs réactions dans des situations qu’elle avait mis en place elle-même l’amusait beaucoup. En fait elle adorait jouer avec les nerfs des gens, c’était bien souvent très amusant, mais cela n’allait jamais très loin, elle avait d’autres choses à faire que de pourrir la vie des autres.

Hanamiya Makoto constituait une grande énigme pour la lycéenne... Elle le connaissait vaguement depuis l’année dernière, ce dernier étant toujours quelques places au dessus de lui dans le classement... En fait il était toujours premier alors qu’elle campait dans le top 10... Il devait vraiment être très intelligent aucun doute la dessus.

Quand elle avait commencé à se renseigner concernant le club de basket, elle avait tout de suite appris pour son rôle de meneur et de capitaine fraichement acquis, par contre peu de gens semblaient au courant de celui de coach...Juste quelques bruits de couloir. Ce qui revenait souvent cependant, c’était son côté serviable, pleins de filles craquaient sur lui parce qu’il était gentil et intelligent... Visiblement elles ne faisaient pas grand cas de sa pilosité sourcilière, enfin soit tous les goûts sont dans la nature.

Hideaki avait interrogé des dizaines et des dizaines de lycéens d’un peu toutes les classes pour récolter divers avis, et ils étaient presque tous unanimes, Hanamiya Makoto était un élève parfait, studieux et un peu lèche-botte, une tête de classe que tout les profs adoraient... Ca puait l’embrouille à plein nez, et pour cela l’adolescente avait un flair infaillible.

Et même si elle se doutait qu’il y avait anguille sous roche, la jeune fille était bien loin du compte...

Deux garçons avaient eu des discours différents, l’un était un ancien membre du club de basket qui n’avait malheureusement pas fait long feu dans les rangs, et l’autre était un fervent supporter de cette même équipe. D’après eux, le capitaine était tout sauf un ange, un loup déguisé en agneau. Ils n’avaient pas donné beaucoup de détails et lui avaient conseillé de regarder des retransmissions des matchs de la Winter cup de l’année passée, et Akina n’avait pas été déçue...

Le match l’ayant le plus marquer avait été celui contre Seirin, c’était discret, mais elle avait bien remarqué la façon de jouer des membres sur le terrain, ce pauvre Kiyoshi Teppei ne s’était pas blessé tout seul. Après avoir découvert ça, n’importe qui aurait abandonné l’idée de rejoindre les rangs de gens aussi tarrés, mais pas Hideaki...elle avait été...exalté par ce match.

Elle-même ne savait pas vraiment pourquoi, c’était malsain, c’était cruel, c’était de l’anti-jeu complètement con... Mais cela lui avait plu, lui rappelant un peu les matchs de street basket de sa bande de copains... Ce qui était encore plus idiot, parce qu’aucun joueur là-bas n’avait l’air d’être amical et ne ressemblait à ses amis, juste à une bande de trous du cul....

A l’heure actuelle, Hideaki fixait le brun de deux têtes de plus qu’elle de son unique œil en attendant sa réponse quand elle fut interrompue par un joueur qu’elle avait d’ailleurs vu sur ces retransmissions... Hara Kazuya, ou quelque chose du genre...

-Hey, capitaine, pourquoi ne pas l'accepter dans l'équi- Gwaah !

-La pause est finie ! Reprenez l'entraînement !!


Akina se pinça les lèvres pour ne pas rire et jeta un coup d’œil autour d’elle pour remarquer tout les joueurs retourné sur le terrain. Quelle autorité, c’était vraiment étonnant que tout le monde écoute un simple lycéen de deuxième année de la sorte.

-Tu peux intégrer l'équipe comme manager. Tu as l'air de t'y connaître en basket, un minimum j'espère alors je ne veux pas que tu me poses des questions stupides, c'est clair ?

-Limpide même...


La bleuté planta son regard grenat dans les yeux de celui qui serait aussi son capitaine du coup... Attendez... Il venait vraiment d’accepter là ? Comme ça ? Déjà ?? Non... Bon ok...du calme... Hideaki ne voulait pas avoir l’air d’une folle furieuse alors valait mieux attendre pour laisser exploser sa joie, sinon il pouvait la virer dans la seconde.

-Tu as déjà rempli ton formulaire d'inscription avec le responsable du club ?

-Je suis allée en demander un ce matin et je l’ai rempli...


Elle ouvrit son sac de cours pour en sortir effectivement un formulaire rempli avec ses coordonnées, sa classe et ses motivations qu’elle montra au brun devant elle. Il ne manquait que le cachet du professeur responsable.

-Mais étant donné que je ne savais pas si le poste était vacant ou non, et surtout si tu voulais bien de moi, je ne lui ai pas encore ramené. En fait, j’attendais de venir te voir.

Et elle avait déjà prévu dans sa tête de lui amener directement après avoir reçu réponse positive !! Certain qu’elle ne laisserait pas passer sa chance d’intégrer les rangs du club de basket. Maintenant qu’elle était ici elle comptait bien y rester !

-Du coup ça ne gêne pas si je le ramène après l’entrainement j’imagine...

Elle lui fit un petit sourire innocent signifiant bien qu’elle ne le ferait pas maintenant, cela n’avait de toute façon aucun intérêt, et plus vite elle pourrait se mettre au boulot, plus vite elle pourrait se rendre utile et s’exercer au management de l’équipe.


(c) MEI SUR APPLE SPRING




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   27.02.16 18:44

C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !


with akina hideaki
Une manager...

Hanamiya n'avait jamais pensé à recruter une manager lorsqu'il avait commencé à établir son plan pour récupérer le club de basket et en avoir le contrôle total. Non pas qu'il penserait que ce serait un boulet ou une grande aide. Ça ne lui était jamais réellement traversé l'esprit, en réalité. Mais maintenant que quelqu'un se présentait pour endosser ce rôle, comme à son habitude, il réfléchissait à tous les avantages et inconvénients qu'elle pouvait apporter. Ça lui ferait un peu moins de paperasse à gérer pour sa part. Et étant coach, elle pouvait l'utiliser comme messager entre lui et le responsable du club. Elle pouvait également se charger des équipes à affronter en match amical. Oh, ça pourrait être une bonne première épreuve pour qu'elle fasse ses preuves.

-Je suis allée en demander un ce matin et je l’ai rempli...

Hideaki sortit une feuille de son sac et lui tendit ce qui était censée être le formulaire d'inscription. Il attrapa le out de papier et y jeta un rapide coup d'oeil. Il ne manquait plus que l'approbation du responsable du club.

-Mais étant donné que je ne savais pas si le poste était vacant ou non, et surtout si tu voulais bien de moi, je ne lui ai pas encore ramené. En fait, j’attendais de venir te voir. Du coup ça ne gêne pas si je le ramène après l’entrainement j’imagine...

Makoto haussa un sourcil et lui rendit son formulaire, la regardant d'un air alors qu'elle lui adressait un petit sourire. Ils étaient encore partis pour une heure d'entraînement et il n'y avait rien à faire pour l'instant. Elle était arrivée comme une fleur alors il ne pouvait rien lui donner comme boulot pour l'instant.

-Je te conseille d'aller le lui donner maintenant, déclara-t-il finalement. Tu peux revenir regarder ici si ça te chante mais y'a rien que tu puisses faire pour l'instant.

Il se pencha pour prendre le ballon à ses pieds et le cala sous ses ras.

-Si tu te fais vraiment chier, essaye de retenir les noms de tous les membres avant la fin de l'entraînement. SETO, NE DORS PAS AU EAU MILIEU DU TERRAIN.

Si en temps normal, ils étaient relativement obéissants, ils n'en restaient pas moins des adolescents de son âge, avec un esprit assez rebelle pour la plupart. Surtout Hara qui était actuellement entrain de se tordre de rire alors que Seto était debout sur le parquet, les yeux fermés. Ça devenait un peu trop fréquent, ces assoupissements. Si en plus, il devait les chaperonner pour qu'ils dorment suffisamment chez eux, et non pas ici, durant l'entraînement...

-Furuhashi, tu aurai pu le réveiller, se plaint le capitaine en envoyant la balle dans la tête du joueur endormi.

Le pivot ouvrit finalement ( heureusement ) les yeux en sentant le ballon percuter sa tête de plein fouet. Complètement dans le cirage, il ne comprit que bien plus qui lui avait envoyé le ballon. Après encore quelques exercices basiques, ils entamèrent des matchs d'entraînement, sans pour autant simuler les coups pour de vrai. En match officiel comme en match d'entraînement, tous les jours savaient le rôle qui leur incombaient. Et, si on était pas familier avec le monde du basket, on pourrait presque croire que l'équipe de Kirisaki Daiichi était une équipe tout à faire anale, avec des joueurs pour la plupart potes. On pouvait presque les imaginer sans peine traîner quelque part après l'entraînement, dans un fast-food ou dans des salles d'arcades, à discuter de tout et n'importe quoi.

Ça arrivait... rarement, mais ça arrivait. Mais ça, c'est un fait que ceux qui traînaient avec les titulaires pouvaient l'affirmer.



(c)codée par hanameow



[HRP: je suis désolée de cette réponse qui n'est pas top, je ne savais pas sur quoi rebondir après :'c ]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 96
Date d'inscription : 31/08/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #660099

RP terminés: 0

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   13.03.16 14:37


C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !

Avec - Hanamiya Makoto



Pour tout dire, Akina ne s’était pas attendu à ça...

Du moins, pas que ce soit aussi facile en fait. D’après ce qu’elle avait pu entendre sur Hanamiya, ou les différentes anecdotes de managers d’autres équipes, elle s’était attendue à un vrai parcours du combattant pour y parvenir. Là, il ne lui avait suffit que d’une minute et une seule question...

Pas de test physiques ou de QCM à remplir concernant le basket japonais ou international... Une fille lui avait dit une fois, qu’elle avait dû rendre un dossier complet sur l’histoire de la NBA et une lettre de motivation d’au moins 20 lignes pour le poste... Soit le coach était complètement maboul, soit c’était Makoto qui ne l’était pas assez... Dans tout les cas, Hideaki s’attendait tout de même à être testée dans les prochains jours concernant son utilité dans l’affaire, après, allez savoir comment...

Enfin dans un sens, elle ne jouait pas sa vie ici, ce poste n’allait surement pas décider de son destin, et encore moins de celui de l’équipe. Peut-être qu’Hanamiya s’en foutait, tout simplement. Et ce n’était peut-être pas un problème...

-Je te conseille d'aller le lui donner maintenant. Tu peux revenir regarder ici si ça te chante mais y'a rien que tu puisses faire pour l'instant.

-D'accord.


Hideaki hocha la tête en reprenant sa feuille. Elle était partagée sur ce coup, dire qu’elle n’était pas déçue serait mentir mais en même temps elle comprenait très bien la situation dans laquelle elle foutait son maintenant nouveau capitaine... Elle se pointe comme ça alors que personne ne s’y attendait, comme un cheveux sur la soupe, il ne fallait pas non plus qu’elle s’attende à recevoir une mission capitale.

-Si tu te fais vraiment chier, essaye de retenir les noms de tous les membres avant la fin de l'entraînement. SETO, NE DORS PAS AU EAU MILIEU DU TERRAIN.

La tête de la demoiselle pivota vers le terrain où un joueur répondant visiblement au nom de Seto était belle et bien en train de dormir... Il dormait. Debout. En plein entrainement... Ca arrivait souvent ça ? Non mais parce qu’il était temps de consulter dans ce cas... Parce que ce garçon devait avoir un sérieux problème de métabolisme pour faire ça !

-Furuhashi, tu aurais pu le réveiller !

Hideaki se pinça les lèvres pour ne pas éclater de rire en voyant la tête du dénommé Seto lorsqu’il reçu le ballon en pleine poire. Pauvre garçon va, en plus, pas sûr que cette solution soit la plus efficace pour le motiver... Akina se recula donc afin de quitter le gymnase et d’aller amener son formulaire au professeur. Plus vite elle y allait, plus vite elle serait revenue, vu qu’il restait environ une heure d’entrainement elle pouvait espérer en voir la dernière demi-heure.

Ses petites jambes la menèrent rapidement à la salle des profs où, heureusement, celui qu’elle cherchait était.

-Excusez-moi...

-Akina, que puis-je pour toi ?


-Je suis venue vous ramener mon formulaire d’inscription pour le club de basket, j’ai vu avec Hanamiya et il est d’accord.

-Vraiment ? C’est une bonne nouvelle dans ce cas, cela lui permettra d’alléger son travail.

-En effet...

-Et puis une présence féminine dans l’équipe ne devrait pas faire de mal, je compte sur toi du coup.

-Merci...


La demoiselle s’inclina légèrement alors que le professeur tamponnait et signait son formulaire avant de le ranger avec les autres. Voilà c’était officiel maintenant ! Hideaki avait hâte d’annoncer la nouvelle à son frère et aux garçons de la bande. Son seul regret était peut-être de ne pas pouvoir le dire à Shuzo, sûrement qu’il aurait été fier d’elle, elle se plaisait à l’espérer en tout cas. Enfin, il aurait encore été là que certainement elle ne serait jamais devenue la manager de Kirisaki Daiichi... Elle l’aurait suivit dans le lycée que ce dernier aurait choisi, et vu les revenus de ses parents ils n’auraient pas pu payer les frais d’inscription, au même titre que sa mère d’ailleurs, elle pouvait remercier les bourses d’études ! Enfin, tout ceci était une autre histoire...

Sur le chemin du retour, Hideaki réfléchissait déjà à une manière de se rendre utile... Pour le moment elle n’avait aucune tâche à faire, ce qui était normal vu qu’elle n’était pas vraiment attendue... Et si elle trouvait le moyen d’aider ce pauvre garçon là, Seto... Sûrement qu’il existait quelque chose pour l’aider à réduire ses assoupissements... Et ce moyen, Akina allait le trouver !

La lycéenne passa à nouveau les portes du gymnase et n’hésita pas à venir s’asseoir sur un banc pour regarder le match en cours. Hanamiya lui avait demander d’essayer de retenir les prénoms, mais c’était plus facile à dire qu’à faire tandis que les cris des joueurs se mêlaient au bruit des baskets, du sifflet et du ballon rebondissant sur le parquet...

La jeune fille essayait de se concentrer sur les voix qu’elle entendait, il y avait celle d’Hanamiya qui portait plus que les autres, mais aussi celle du garçon de tout à l’heure, Hara ou quelque chose comme ça... Elle se demandait d’ailleurs comment faisait ce garçon pour voir ce qu’il se passait sur le terrain alors que ses cheveux dissimulaient la totalité de ses yeux...

Le garçon en question lui fit d’ailleurs un petit coucou de la main, avant de se prendre une balle à l’arrière du crâne, certainement de la part du capitaine qui vociférait à son égard. Se pensant donc un peu de trop pour l’instant, Hideaki prit donc l’initiative d’aller remplir les bouteilles et gourdes qui étaient presque vides, au moins, les garçons auront de l’eau pour la fin de l’entrainement.

Elle se saisit de plusieurs bouteilles et partit à la recherche d’un lavabo ou quelconque robinet distribuant de l’eau potable, et de préférence fraîche... Et si en chemin elle tombait sur les vestiaires, elle serait bien heureuse de voir si la légende était vraie ou non... Son frère lui avait appris qu’il n’existait aucun vestiaire bien rangé...tous étaient un véritable capharnaüm puant, regorgeant de maillots et de chaussettes sales... Elle ne laisserait pas ça faire !


(c) MEI SUR APPLE SPRING




HRP: J'espère que cette réponse te conviendra et te donnera de quoi rebondir... Sinon préviens moi et je change.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   17.04.16 13:52

C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant !


with akina hideaki
Hanamiya n'aimait pas le basket. Ce n'était pas son sport préféré. Et il n'éprouvait aucune passion à le faire. Alors pourquoi jouait-il ? Sa passion, il la trouvait dans son envie de faire souffrir les crétins qui ne comprenaient pas que le basket n'était pas tout dans la vie, de détruire les rêves de ceux qui consacraient leur temps à ce stupide sport alors qu'il n'avait aucune chance de vaincre la Génération Miracle. Franchement, il leur faisait une faveur lorsqu'il les mettait hors compétation. Ça les évitait de se confronter à la réalité qu'ils n'atteindront jamais le niveau de ses prodiges et qu'ils ne seront considérés que comme des joueurs médiocres pendant très, très longtemps. Leurs générations à eux n'avaient pas eu de chance, en somme. Makoto avait buté contre un mur en affrontant ces monstres. Et la rage qui avait vu ce jour-là ne faisait que le guider pour accomplir une mission qu'il s'était donné lui-même : même un terme à leur règne. Et pour ça, même s'il avait un caractère de merde, il avait besoin de personne qui collabore avec lui. Et à Kirisaki Daiichi, il avait exactement ce qu'il voulait : des gosses de riche, des fils à papa qui feraient n'importe quoi pour leurs petits plaisirs personnels. Et avec de l'entraînement – beaucoup d'entraînement – il avait pu en tirer quelque chose de pas trop mauvais.

Les chaussures qui crissent sur le parquet, les cris, les coups de sifflets, le ballon qui rebondit, c'étaient devenus son quotidien. Les stratégies, les programmes d'entraînement, les matchs à organiser étaient sa routine. C'était devenu quelque chose de machinale où il ne prenait pas vraiment plaisir. C'était faire du mal qui l'amusait. La fin justifie les moyens, comme on dit. Alors qu'il donnait les directives à ses joueurs, il vit du coin de l'oeil qu'Akina n'était plus là. Elle était sûrement partie déposer son formulaire d'inscription. Allait-elle revenir ? Il ne sut que plus tard en le revoyant apparaître sur le bord du terrain. Mais le temps qu'il regarde ailleurs pour faire une passe, elle n'était plus là. Était-elle partie ?

Makoto ne se préoccupa pas plus que de cela et continua avec acharnement à peaufiner sa prochaine stratégie qu'il allait mettre en place dans un match d'entraînement avec une école lambda. Une bonne école, ceci dit, sinon, ça ne servirait pas à grand chose et il s'ennuierait très vite.

Après une bonne demi-heure d'entraînement intense, le capitaine accorda dix minutes de pause. Mais, quelle ne fut pas sa surprise en voyant que la moitié des bouteilles – dont la sienne – avaient disparu.

-Je te prête la mienne, Cap'taine !

Hanamiya grogna et rejeta la proposition de Hara, l'envoyant balader. À tous les coups, c'était la nouvelle qui avait prit les bouteilles pour aller les remplir. Attentionné, dirait certain. Débectable, dirait Makoto. Il aurait pu y aller lui-même. Les sourcils froncés, il s'engagea hors du gymnase pour voir où elle était, l'imaginant fouillé un peu partout. Si elle cherchait les vestiaires, elle allait être dessus. Ne supportant pas lui-même les mauvaises odeurs, Hanamiya vérifiait toujours que ses joueurs ne foutaient pas le bordel à chaque fin d'entraînement.

-Où est-ce qu'elle est passé, bordel... ? Marmonna-t-il dans sa barbe.



(c)codée par hanameow





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est pour mieux te man(a)ger mon enfant ! (Flashback) (PV: Hanamiya)
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Lycée Kirisaki Daiichi :: Club de basket-