The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   25.02.16 16:11



Hidenori Ayame
You're cute but you're useless now ... So unpleasant




  • Nom : Hidenori
  • Prénom : Ayame
  • Surnom : Peu importe
  • Age : 17 ans, montrez donc un peu de respect !
  • Date de naissance : 13 Septembre
  • Nationalité: Anglo-Japonaise
  • Taille : 178 cm
  • Poids : (C'est très malpoli de demander) 60 kg, les cheveux mouillés
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, enfin !
  • Statut social : Disons que si je veux quelque chose, je peux me l'offrir sans soucis et sans remords
  • Poste au basket : Capitaine et Meneuse de l'équipe féminine
  • Situation familiale : Célibataire mais inutile de faire des demandes ! Parents mariés et un grand frère
  • Etablissement : Kirisaki Daichi, l'émeraude va si bien aux brunes
  • Double Compte : Momoi Satsuki & Kohaku Junko
  • Avatar : Nase Mitsuki - Kyoukai no Kanta


©Rhwert Saeurstu - i.ntere.st


CARACTERE
« Ayame est tellement gentille ! »

Les professeurs étaient d'accord sur ce point. Toujours prête à aider, soucieuse du bien-être des autres et un éternel sourire sur le visage, il n'y a pas plus innocent qu'elle. Volontaire, attentionnée et à l'écoute, on la prendrait presque en modèle. Ses parents aiment leur fille parfaite. D'apparence, ses amis sont nombreux, éblouis par ses bonnes actions.

« Tu es tellement hypocrite, Ayame ! »

Son grand frère perçait trop souvent ce fichu masque qu'elle devait garder en place. Il avait toujours un sourire goguenard quand il la voyait agir comme une gentille petite fille alors qu'en vrai, il savait.
Il savait très bien à quel point sa sœur pouvait être mauvaise.
Si la jalousie entraîne les coupables au fond du gouffre, alors la rancune fera qu'Ayame ne tombera pas seule. Après tout, elle ne va pas mentir, elle aime voir les autres s'embourber pendant qu'elle sirote un jus de fruit au sec. S'il fallait l'associer avec une créature quelconque, elle choisirait la sirène : de belles paroles, un regard tendre, une main secourable et ses victimes attirées comme des mouches se noyaient ensuite dans le déluge de ses manipulations.
Et Ayame aime jouer ce double-jeu. Elle s'amuse d'à quel point les autres peuvent ouvrir leurs cœurs, adore leurs réactions, envie presque leur capacité à totalement se laisser berner.

« Nos enfants sont parfaits ! »

Oh Maman, Papa, si vous saviez ! Si vous aviez seulement une petite idée de ce que sont vraiment vos enfants ! Ils mentent, manipulent et se jouent des autres jusqu'à la fin. Jusqu'à l'épuisement des victimes qui n'ont, bien évidemment, pas saisit toute l'ampleur du jeu dont ils étaient les pions. Même en face de vous, leurs sourires sont éclatants, un mot pas plus haut que l'autre.
Oui, Ayame est parfaite. Parfaite dans son jeu d'actrice.

« Dire qu'une si jolie bouche peut sortir de telles horreurs »

« Onii-chan » forcément, ne rate jamais une occasion de lui faire comprendre qu'il ne se laissera pas faire. Il la taquine, la pousse à bout jusqu'à l'entendre, jusqu'à la voir, cette vraie Ayame. Cette petite sœur parfaite dont le venin scellé se fraye un chemin dans sa gorge pour exploser au visage de son interlocuteur, l'inondant d'injures. Un visage plissé par la haine refoulée tandis que tout vole sous la colère qui a enfin explosé.

« Et tu permets à des gens de te voir ainsi ? »

Stupide grand frère ! Comme si le masque allait tomber aussi facilement ! C'est tout un art, une mise en scène dramatique, un solo de violon qu'elle maîtrise seule, les projecteurs braqués sur elle, sur sa personne trop complexe pour certains. Il n'y a que les élues pour la voir « au naturel » : son équipe. Chaque fille est choisie minutieusement, comme pour créer une partition. Sa partition. Alors oui, pourquoi ne pas agir comme elle a envie ? Pourquoi ne pas être celle qu'elle est ?
Parce que ce n'est pas drôle.

« Tu savais que la violence est connue à Kirisaki ? »

Oh mais Ayame n'a jamais blessé quelqu'un physiquement. Parce qu'on peut en guérir et elle ne veut pas que ce soit le cas. Elle préfère fendre le cœur en deux, voir le blessé lutter en face de son sourire. Elle est une Reine et les Reines sont cruelles. Surtout quand elles perdent leurs couronnes, leurs trônes. Elle est de celles qui agissent dans l'ombre, échafaudent un plan, attendent l'heure et attaquent sans discontinu.

« Ayame … A agir ainsi, tu vas tomber sans pouvoir te relever »

Elle est déjà tombée. La couronne a roulée mais la tête est toujours à sa place. Tant qu'elle sourit et qu'elle trompe, Ayame ne perd pas. Tant qu'elle a envie de jouer, le monde va tourner dans son sens.

« Ayame et moi, on est amie maintenant ! »

Oh, si tu savais ~



HISTOIRE
« Ayame-chan, va rejoindre Onii-chan !! »

Ah, sa mère véritable fan numéro 1. Une caméra à la main, elle filme les premiers pas de sa fille qui tente tant bien que mal de rejoindre son grand frère, assis à même le sol, les mains vers elle. Ayame a du mal à rester debout, elle tombe tous les trois pas, heurtant à chaque fois le parquet sans se blesser. Elle tend ses petits bras un peu potelés et regarde son grand frère, son but. Elle marche, si on peut appeler ça ainsi et finit par retomber mais contre le torse de « Onii-chan » cette fois. Alors, Ayame rit, toute contente sous les applaudissements de sa famille.

C'est comme ça depuis sa naissance, chaque jour, elle est la vedette de son propre spectacle. Du biberon qu'elle tient tout seul à son premier mot. D'ailleurs, simple bébé, elle a du mal à comprendre le babillage de ses parents. « Onii-chan » discute avec eux mais Ayame, du fond de son berceau a vraiment l'impression qu'ils ne parlent pas la même langue. Enfin, elle est trop jeune pour comprendre ça encore, c'est juste que les sons ne se ressemblent que vaguement.

« Tiens Ayame. J'espère que ça te fait plaisir »

Du haut de six ans, l'instrument semble si lourd même s'il est taillé pour un enfant. Ayame caresse les cordes comme si c'était un animal craintif, laisse ses doigts frôler le bois verni. Elle tient son premier violon, comme le fait Papa lors de ses spectacles. Comme le fait « Onii-chan » même si ça ne lui plaît pas beaucoup. Le cadeau vient d'Angleterre, là où se trouve les parents de Papa, là où il est né et où il a vécu avant de rencontrer Maman lors d'un spectacle au Japon.

Ayame fait un grand sourire à son Papa et le remercie pour son cadeau. Il a promis de lui apprendre à jouer quand elle voudra. Elle n'attendra qu'une nuit pour réclamer, tant elle a envie de faire de jolies mélodies, elle aussi.
Et elle est douée. Si douée, que Maman et Papa l'inscrivent à des concours. Qu'elle gagne bien évidemment. Elle n'aime pas perdre.

« On se ressemble toi et moi »

« Onii-chan » a raison. Ils sont aussi manipulateurs l'un que l'autre. Ayame ne saurait pas dire quand elle a commencé à se jouer des autres, à laisser sa fourberie agir pour elle. Sans doute qu'elle a toujours été ainsi mais que son masque était trop parfait. Sauf que maintenant, elle en a conscience.

Par curiosité, Ayame décide de tester le basket. Ses doigts, habitués à manier le violon pendant des heures, apprécient le contact avec la balle orange. Elle tend l'oreille et découvre une mélodie propre au sport. Tout a un rythme sur Terre et ça l'amuse d'arriver à le percevoir. Une fille lui demande si elle veut essayer, elle accepte. La future Reine n'est pas très douée pour l'instant mais elle a apprécié le test. Va pour le basket.

Elle enchaîne les matchs comme elle enchaîne les compétitions de violons. Elle est là, resplendissante avec son grand sourire alors qu'à l'intérieur, Ayame bouillonne. Pas assez rapide, pas assez coordonnée, elle finit par incendier la fille qui bloque l'équipe à un niveau pathétique. Et les mots fusent, elle est en presque vulgaire. Le masque est tombé et c'est le choc. « Onii-chan » avait raison, mais ça n'arrivera plus.

« Tu as entendu parler de la Génération des Miracles ? »

Oui, vaguement. Une boule jaune hystérique, une brune avec un air effrayant, une blonde un peu trop sûr d'elle, une autre avec la sale manie de menacer les gens avec une agrafeuse, une grande perche avec un air niais et une rosette qui devrait surveiller son taux de diabète. Tu parles d'une équipe.
Ayame les accueille avec le sourire, prête à leur faire mordre la poussière.

« Il paraît que tu as perdu »

Quelque chose remue dans son ventre. Ça brûle, ça veut sortir, ça tord, ça réclame. Ayame ne cherche même pas à retenir le flot de haine, les mots sont plus forts. Elle veut sa vengeance, son être entier quémande son dû. Contre cette équipe qui avait le sourire, contre leur Capitaine qui est responsable de tout. Elle est coupable, coupable, coupable. Tsubaki : le prénom résonne chaque jour comme pour rappeler sa défaite.

La couronne tombe et roule trop loin pour qu'Ayame puisse la récupérer.
Mais elle serre les dents et se remet à sourire. Il lui faut une équipe plus forte pour vaincre, écraser et ne rien laisser de cette pseudo Miracle.

Elle rejoint Kirisaki Daiichi sans raison apparente. L'équipe de basket est pas trop mal, Ayame cherche d'abord à s'attirer les faveurs de la Capitaine. Il faut qu'elle devienne son amie, il faut avoir sa confiance. Et ensuite, elle doit dégager cette incompétente de sa place de favorite.
Comme un serpent, la meneuse souffle l'idée d'un match entre les filles de l'équipe. Sa Capitaine tient son rôle, Ayame l'affronte directement. Elle s'est entraînée pour progresser depuis sa défaite, depuis son arrivée au lycée. Alors, elle gagne bien que ce soit de peu. Mais ça suffit.
C'est largement suffisant pour souffler aux autres filles qu'une Capitaine qui a ainsi perdu contre elle ne mérite plus sa place. Alors on doute, on se pose des questions mais Ayame est là avec son gentil sourire, son inquiétude pour chacune, sa détermination.

« Dis Ayame-chan … Tu aimerais devenir la nouvelle Capitaine à la prochaine rentrée ? »



TEST RP
Ayame se tenait droite sur la scène, au centre des projecteurs. Esquissant un salut vers la foule, elle souleva son violon pour le caler sur son bras, l'instrument trouvant naturellement sa place dorénavant. Elle fit tourner l'archer entre ses doigts et le suspendit dans les airs, à quelques centimètres au dessus des cordes.

Glissant un regard vers la droite, elle trouva ses parents du premier coup. Assis au premier rang, ils regardaient leur fille comme si elle était la dernière merveille du monde en date. Son père, avait pu se libérer pour assister à sa représentation, à son tout premier concours.

Ayame se sentait si petite au milieu de l'immense salle, sur cette gigantesque scène. Tous les regards étaient braqués sur elle et le trac semblait vouloir aussi tenir l'archer. La petite fille voyait sa main trembler et ne pouvait pas l'arrêter. On attendait qu'elle se mette enfin à jouer, qu'on puisse la comparer à l'immense talent de son père. La brune savait qu'elle devait réussir pour faire honneur à son Papa.

Elle ferma les yeux, s'imaginant dans sa véranda, chez elle comme si elle était en train de répéter. Cette mélodie, Papa l'avait joué en même temps qu'elle, Ayame la connaissait par cœur. Prenant une grande respiration, elle abaissa l'archer.

Avant de lui apprendre le violon, l'homme lui avait expliqué qu'il était vital qu'elle imagine à histoire à raconter pour jouer à la perfection. Qu'il ne suffisait pas qu'elle fasse glisser l'archer sur les cordes, qu'elle devait y mettre tous ses sentiments pour transmettre cette histoire. Elle était une narratrice, le public venait entendre ce qu'elle avait à dire.

Alors Ayame avait écouté encore et encore comment son père jouait ce morceau : c'était lent, émouvant et, enfant qu'elle était, la fin lui avait mis les larmes aux yeux. Il n'avait pas voulu savoir ce qu'elle avait vu comme histoire, il voulait l'entendre de lui-même, trouver ce qu'elle voulait dire.

Ça sonnait un peu comme une chanson qu'une Maman utiliserait pour bercer son enfant. Mais pour la petite fille, c'était un jour de neige. C'était un homme tenant son enfant par la main, des idées de voyage dans la tête. Les flocons tombaient dans une lente mélodie tandis qu'ils avançaient dans les rues impraticables pour des voitures. Ils n'étaient que tous les deux, seuls contre le monde. Ils ne restent plus beaucoup de temps mais le voyage doit se faire, le Papa l'a promis à sa fille. Sauf que la fatalité les rattrape et les pas cessent : pour lui, ce n'est que l'injustice de perdre encore un être cher. Pour elle, c'est la possibilité de commencer un voyage éternel.

Ayame ne sent rend pas compte mais quelques larmes filent sur ses joues tandis que son archer glisse avec de plus en plus de force. Elle a oublié le public, oublié ses parents, oublié son trac : il n'y a plus que son histoire qu'elle veut partager. Et quand les dernières notes résonnent, les paupières restent closes. Elle attend le verdict.

Les applaudissements résonnent dans la salle. Ayame ouvre ses yeux et voit les gens si bien habillés se lever pour elle, pour marquer son triomphe. Et elle est seule, sur scène dans sa robe blanche et bleue.
Alors, elle se penche à nouveau, comme une petite fille parfaite, ce qu'elle s'efforce d'être.



CAPACITE DU JOUEUR
Tout a un rythme.
Que ce soit la façon dont on marche, cours ou lance. C'est une synchronisation obtenue au bout d'un très long moment. Et c'est une chose qu'Ayame est capable de sentir.
La musique se basant également sur le rythme, elle parvient au bout d'un moment à comprendre comment les joueurs bougent. Donc, elle arrive également à prévoir leurs actions. Généralement, elle décèle cela vers le troisième quart-temps sachant qu'une équipe basique ne peut garder le même rythme tout le long du match. Le tempo est plus facile à capter avec le temps et l'observation. Et plus facile à briser.

En tant que meneuse, Ayame donne les ordres, de préférence codés pour l'effet de surprise et son équipe a pour mission de gêner au maximum les autres joueuses afin de leur faire perdre leur concentration. Le rythme perd de la mesure et Ayame n'a plus qu'à jouer comme d'habitude.

Mais forcément, il y a une équipe qui échappe à son sens du rythme : la Génération des Miracles. Leurs mouvements ne se calquant pas sur un même tempo du fait des grandes particularités de chacune, elle ne peut pas prédire leurs actions. Ce qui a tendance à l'énerver.






  • Pseudo : Cam (ou Dieu pour les intimes =w=)
  • Âge : 20 ans !
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Mon jeu de tarot m'a indiqué cette adresse Sisi
  • Votre avis sur le forum ? Il est parfait ~w~
  • Votre présence sur le forum ? Un râteau entre 14h à 3h du matin tous les jours !
  • Code de validation :

© We♥it


© codée par Tsu-chan




Dernière édition par Hidenori Ayame le 28.02.16 17:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   25.02.16 16:57

    Rerebievenue Soulmate~ Aaaah depuis le temps que tu la voulais, ton Ayame, te voilà enfin servie~ Bonne chance pour ta fifiche !


HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   25.02.16 16:57

On l'attendait ( surtout toi ) cette evil Queen ~

J'ai hâte de voir ce que tu vas écrire >w< donc dépêche toi d'écrire /pan/



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   25.02.16 17:47

Merci ♥

On aurait pu croire que depuis le temps, j'avais déjà fais la fiche mais même pas 8D
Oui, oui, je me dépêche =w=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   27.02.16 14:02

Bonjour je te connais pas mais osef. Je. Je.
MITSUKIIIIIIIIIIIIII efrgthytyhgerfergtrhtrfreg
(je te dis rebienvenue ou...? ;w; bon bah rebienvenue quand même au pire vwala D:)
fighto pour la fin, je te stalkerais un lien si tu veux bien eeeet voilà elle est tropbien xD
lovlov ♥
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   28.02.16 17:52

Haaan, merci Avril ♥
Owiiii, un lien !!!!

Fiche terminée, je m'en remet au staff ~
(un cookie virtuel à celui/celle qui trouve d'où vient l'histoire racontée au violon !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   05.03.16 17:07

TU ES VALIDE(E)
Avis de Tatsuya : Hnnng j'ai adoré comment tu as mené le fil des descriptions. Puis dis donc, tu nous as servi de belles phrases là ! La comparaison avec la sirène, j'ai kiffé sa grand-père, Amy en est témoin /PAN C'est donc un grand oui pour moi, comme si je pouvais dire non depuis le temps que tu l'attends ♥

Avis de Tsubaki : zelfzleiaeziade Je savais que ce perso était fait pour toi ;3; C'est comme si je l'avais crée exclusivement pour toi. ( en plus je ne te connaissais même pas avant qu'elle n'émerge de ma tête ) C'était parfait, je n'ai rien d'autre à dire <3 Courage avec Hanamiya ~ ( t'as le renard qui veille, fait gaffe ) C'est donc un immense OUI pour moi ~

Avis de Shintaro : Gnnnn....Ce test RP *-* En fait tout dans cette fiche est génial, aussi bien l'histoire que le caractère. Je trouve qu'Ayame est un personnage très intéressant et tu sembles bien la maîtriser (je savais que tu étais une grosse sadique en fin de compte). Bien sûr tu as ma validation et je te souhaite de bons RP ♥

Kuroko's Basket RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hidenori Ayame - Uncrowned Evil Queen, my poor little sweetheart ♥ [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm a Queen ! I'm the Evil Queen Dearie [Finie]
» Regina Mills - The Evil Queen
» Reine Elfique « Get out of my road, I'm the Evil Queen.» || Validée
» Flashback - Evil protection (PV Evil Queen)
» Regina Mills / The Evil Queen • Essayer de m'échapper est insensé. Insensé mais courageux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-