The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



InformationsMessages : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Localisation : A Seirin !
Agenda RPG


MessageSujet: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   26.02.16 14:49



Laine O. Haruka
Je souris à la vie qui m'a été offerte




  • Nom : Laine. Et non, il ne sait pas tricoter. Sachez qu'il est fier de son nom de famille alors ne vous moquez pas de lui !
  • Prénom : Haruka et Oskari. Les parents voulaient qu'on se rappelle de ses deux nationalités rien qu'en connaissant son nom.
  • Surnom : En général, on le surnomme Aru ou Ruka, mais ça arrive qu'on l'appelle aussi Skari quand on arrive à prononcer le finlandais. Sa mère a aussi l’habitude de lui donner des surnoms plus ridicules les uns que les autres...
  • Age : Dix-huit ans et encore toutes ses dents
  • Date de naissance : 5 Mai
  • Nationalité: Japonais et Finlandais. Deux nationalités pour le prix d'une. En plus, c'est cool d'être finlandais, il y a le père noël et ses rennes là-bas. Si, si, je vous jure.
  • Taille : 1m65
  • Poids : Demandez à son médecin, qu'est-ce que j'en sais moi !
  • Orientation sexuelle : Il ne s'est jamais posé la question, il n'est sorti qu'avec une fille pour l'instant, mais il se sent bien avec les garçons aussi donc... Il sort avec les personnes qu'il aime, sans se poser trop de question sur leur sexe en fait.
  • Statut social : A mi-chemin entre pauvreté et richesse, au moyen-âge on aurait sans doute appelé ça être bourgeois
  • Poste au basket : Ailier, ancien manager et débutant. Il est aussi membre du comité de discipline de Seirin
  • Situation familiale : Un père japonais, une mère finlandaise, une grande soeur à l'université, des cadets jumeaux au collège et une petite soeur encore bébé. Famille nombreuse donc. Ses grands-parents habitent également à la maison maintenant. Haruka s'ennuie donc rarement. Il est déjà sorti avec une japonaise quand il était au collège, pendant trois ans, mais ils ont fini par se séparer juste avant d’entrer au lycée. Il est actuellement célibataire, mais secrètement amoureux...
  • Etablissement : Seirin
  • Double Compte : OUI, cinquième compte même
  • Avatar : Kokonose Konoha de Kagerou Project


© Avril


CARACTERE
La vie est parfois dure avec certaines personnes. Mais le plus important c’est de ne jamais perdre son sourire. Haruka l’a bien compris. Malgré les épreuves que la vie a semé sur sa route, il n’a jamais cessé de sourire au monde. On peut même dire qu’il est semblable à un petit soleil. Sourire bienveillant, sourire heureux, sourire joyeux, sourire doux, sourire vivant, voilà ce que vous verrez sur son visage. Probablement que votre tristesse ou votre déprime s’envolera quand vous le verrez sourire ainsi. Il redonne sans aucun doute de l’espoir, de la joie, de la bonne humeur dans ce monde bien trop souvent dur et triste. On peut se demander comment il fait alors que la vie a été si dure avec lui, pendant si longtemps. Même quand il ne pouvait pas jouer à son sport favori, il n’a jamais cessé de vous montrer à quel point il était heureux. Comme s’il voulait ne pas faire souffrir les autres ou encore plus simplement comme s’il ne voulait pas laisser la vie décider à sa place comment il devait se sentir. Haruka est aussi quelqu’un de profondément gentil. On pourrait même dire bienveillant et généreux. Il a clairement le cœur sur la main, toujours à vouloir aider son prochain et ce sans jamais rien attendre en retour. Que ce soit en aidant les personnes âgées ou les femmes enceintes dans la rue, en retrouvant les parents des enfants égarés, en donnant un coup de main à ses camarades d’école pour leurs devoirs ou en allant chercher un chat perché trop haut dans un arbre, Haruka aidera toujours les autres. C’est dans sa nature elle-même. Le jeune garçon ne refuse jamais de donner un coup de main à quelqu’un, du moins si ce dernier le mérite. Car être gentil ne signifie pas être naïf ou aveugle pour autant. Il sait reconnaître ceux qui veulent simplement l’utiliser et il leur fera clairement comprendre qu’il n’est pas intéressé. Il veut bien aider, mais il ne faut pas pour autant exagérer. Il n’est pas une vulgaire marionnette qu’on peut utiliser à sa guise. Donc parfois il refuse, sourire amical aux lèvres et ton poli, mais ferme.

Cependant, cela arrive rarement, car la plupart du temps c’est lui qui propose son aide. Il sait repérer les personnes en détresse, même celles qui refusent de l’avouer. Car il a clairement un don pour l’observation. Il sait repérer les choses, les gens. Les moindres petits détails de la vie quotidienne que la plupart des gens ne verront même pas. Que ce soit un petit oiseau tombé du nid près d’un des nombreux arbres de l’école, un crayon perdu sous le bureau du professeur, une difficulté pourtant bien dissimulée à étudier et bon nombre d’autres choses, Haruka les verra certainement. Cela ne veut pas dire qu’il a une meilleure vue que les autres. Non, il sait simplement où et comment regarder. On peut même dire qu’il est un vrai maître de l’observation. Il ne l’a jamais vraiment voulu, mais la vie a décidé pour lui, en l’obligeant à regarder les choses de loin plutôt qu’à les vivre de près. Notre finlandais-japonais est aussi quelqu’un de très vrai. Je veux dire par là qu’il ne se cachera jamais des apparences, qu’il ne mentira jamais, même pas à lui-même. Il dira toujours la vérité, il se montrera toujours comme il est. Que ça plaise ou non aux gens. Ainsi, s’il est triste, vous le verrez tout de suite. S’il est en colère, ce sera pareil. S’il perd son sourire, vous comprendrez sans aucun doute que cela ne va pas. Il ne se forcera pas à être quelqu’un d’autre. Cela a ses avantages et ses inconvénients, mais il préfère ça à un mensonge. Parce que mentir aux autres c’est aussi se mentir à soi-même et ça Haruka il ne le veut pas. La vérité est quelque chose de précieux qu’il ne faut surtout pas oublier.

Haruka est sans aucun doute vivant. Cela se voit à son sourire, cela s’entend à son rire, cela se voit à la lumière dans ses yeux, à l’énergie qui se dégage de lui quand il tient un ballon dans ses mains, mais aussi à ses chagrins, ses peurs, ses rares colères. Oui, Haruka est bel et bien vivant. D’ailleurs, vous le verrez souvent poser une main sur son cœur, comme s’il voulait s’en assurer. Réflexe pris pendant son enfance à cause de ses nombreuses hospitalisations. Il a cru, après tout, mourir plus d’une fois alors maintenant il a besoin d’être sûr de lui. Oui, il est bien vivant. Et c’est quelque chose d’incroyablement important à ses yeux. C’est une personne très déterminée qui n’abandonne jamais. Le fait qu’il soit en vie aujourd’hui le prouve bien. Il n’aime pas perdre, surtout contre lui-même alors il ne se laisse jamais abattre. Que ce soit en basketball malgré son niveau loin d’être excellent, en cours ou dans la vie de tous les jours, vous ne le verrez jamais renoncer. D’ailleurs, il a souvent un air très concentré voir acharné quand il fait quelque chose de particulièrement difficile. Il ne renoncera pas, même s’il doit moins dormir, se fatiguer, souffrir. Ses proches doivent souvent lui rappeler de lâcher un peu de leste car il a tendance à l’oublier lui-même.

Tête en l’air ? Non, pas forcément, mais il est clairement lunatique et rêveur. Il a beaucoup d’imagination et adore rêver de son futur, de choses impossibles dans la réalité. Vous le verrez souvent la tête dans les nuages et il faudra parfois attirer son attention pour vous faire entendre. Haruka a également un petit côté mystérieux. On ne sait jamais vraiment pourquoi, mais il donne cette impression qu’il ne nous dit pas tout, qu’on ne sait pas tout de lui, qu’il garde de nombreux secrets dans sa poche. Et pourtant, il dit clairement les choses, puisqu’il est aussi franc. Mystérieuse contradiction, n’est-ce pas ? C’est peut-être aussi dû à son aura charismatique, apaisante qui vous fait vous sentir bien sans qu’il n’ait besoin de faire grand-chose. C’est peut-être pour ça qu’il est si apprécié, qu’il est si sociable et ouvert aux autres. La solitude, ce n’est vraiment pas son truc et vous verrez qu’il est très bien intégré dans sa classe, sa famille, son équipe. On vient souvent lui demander conseil, d’ailleurs, car c’est quelqu’un de plutôt sage qui a toujours une réponse concrète et utile à vous donner. Mais c’est aussi celui qui arrive également à arrêter les bagarres sans utiliser la moindre violence, juste en s’immisçant entre les deux protagonistes, avec un sourire et une parole sage. Mais, comme cela ne marche pas toujours il lui arrive de rentrer chez lui avec des égratignures, cependant il n’arrêtera jamais d’aider les autres pour autant. Il n’est certainement pas lâche le fils Laine, sans être téméraire, il n’a pas peur d’affronter les dangers pour autant. Sans parler d’imprudence, on peut quand même dire qu’il prend parfois des risques, mais son sourire ne le quitte jamais pour autant. Enfin, cela ne veut pas dire qu’il ne s’énerve jamais, et les rares fois où ça arrive, il vaut mieux ne pas être sa cible. Il n’est pas violent, mais il sait se défendre un minimum, ayant appris la self-défense et il n’hésite pas à s’en servir quand il le juge nécessaire. Dans ces moments-là, son sourire le quitte, ce qui le rendrait presque effrayant. Pourtant, on peut dire qu’il est pacifique puisqu’il n’aime pas la violence, mais cela ne l’empêche pas d’utiliser la force les rares fois où le reste ne suffit pas.

Il est gourmand le Haruka, vous le verrez souvent avec des yeux brillants devant la vitrine d’une pâtisserie ou d’une chocolaterie. Il ne se laissera pas acheter avec du chocolat ou un gâteau pour autant, enfin je crois. Comme beaucoup de jeunes, il aime les bonnes choses, surtout si elles sont sucrées. Autant dire qu’il adore la Saint-Valentin et qu’il ne refuse pas sa popularité ce jour-là... En parlant de Saint-Valentin, il est aussi un peu romantique notre finlandais. Galant qui plus est, autant dire que beaucoup de filles du lycée – et même de garçons – l’apprécient beaucoup. Modeste, il a de la peine à comprendre sa popularité, mais l’accepte pour ne pas blesser les autres. D’ailleurs, quand il doit refuser une déclaration, il est souvent très malheureux de blesser ainsi la fille ou le garçon et ce même s’il le fait avec le plus grand tact. C’est qu’il est amoureux, le Haruka et qu’il ne veut pas sortir avec un/une autre que l’élu de son cœur, même pour passer à autre chose. D’ailleurs, ce serait bien qu’il se déclare un de ces jours, vous ne pensez pas ? Pour finir, Haruka peut être très protecteur envers les autres, que ce soit sa fratrie, ses amis, ses coéquipiers ou même des inconnus. Il ne supporte clairement pas les injustices et se mêle souvent de ces dernières, même quand elles ne le regardent pas, ce qui plaît ou non. Le reste ? Et bien, je vous laisse voir ça par vous-même, mes chers amis...


HISTOIRE
Après de nombreuses heures de souffrance et d’attente, Leena fut enfin soulagée par la naissance de son fils, Haruka. Un accouchement n’est pas quelque chose de facile et celui-là avait été particulièrement rude pour la mère et son bébé. D’ailleurs le petit fut rapidement emmené pour les premiers soins vu qu’il ne respirait bien. Mamoru tenta de réconforter sa femme inquiète malgré sa propre inquiétude bien légitime pour un parent. Quelques minutes plus tard, le pédiatre arriva dans la petite chambre et leur expliqua que leur bébé devait rester quelques jours en couveuse le temps de récupérer, mais qu’il allait quand même bien. Cela les rassura un peu, même s’ils auraient aimé être avec leur fils tout le temps. Mamoru sortit quelques minutes pour appeler ses parents et sa fille aînée qui était restée chez ses grands-parents. Airi était une grande-sœur très curieuse et désireuse de son petit-frère qu’elle pourrait bientôt chérir et gâter. A trois ans, elle comprenait déjà beaucoup de choses, intelligente et vive comme elle était. Après avoir rassuré tout le monde sur l’état de la maman et du bébé, le père put enfin rendre visite à son fils en néonatal. Il le regarda d’un air attendri, toucha son petit doigt avec le sien si grand en comparaison et souffla avec beaucoup de tendresse et de douceur.

- Récupère vite, petit homme. Ta maman s’inquiète pour toi.

Il ne le savait pas encore, mais la santé d’Haruka allait causer beaucoup de problèmes à ses parents. Car en plus de cette naissance particulièrement difficile, on détecta quelques temps après au nouveau-né un système immunitaire plus fragile que la moyenne. La vie ne serait pas simple pour cette famille japonaise-finlandaise, mais comme le dicton familial le disait, on n’allait pas se laisser abattre pour autant. Les parents, la grande-sœur et les grands-parents allaient tout faire pour que ce petit bout soit heureux malgré tout.

Haruka grandit petit à petit, à son rythme. Sa croissance était un peu plus lente que les autres enfants de son âge, mais d’après les médecins ce n’était pas si grave. Il n’avait juste pas de chance avec sa santé. Airi était une grande-sœur modèle et aidait ses parents au mieux pour prendre soin du bébé. Bébé qui passa souvent aux urgences, à cause de son système immunitaire fragile qui rendait tout petit rhume bien plus grave que la moyenne. Néanmoins, il semblait avoir envie de vivre car il s’accrochait toujours et repartait toujours de pédiatrie en assez bonne forme, qu’importe la durée de son séjour là-bas. Les infirmières le qualifiaient de battant et sa mère était particulièrement fière de lui.

Mais les années suivantes ne furent pas de tout repos pour autant. Plus Haruka grandissait et moins il comprenait sa différence avec les autres enfants. Il voulait être un enfant comme les autres, normal. S’amuser comme tout le monde, aller dehors avec ses copains, jouer au foot ou à cache-cache dans les bois. Mais avec son système immunitaire relativement fragile, il devait prendre des précautions qui l’empêchaient bien souvent de le faire. Et plus le temps passait et plus cela lui était difficile. Heureusement, Airi était toujours là pour lui remonter le moral. Elle semblait comprendre son petit-frère mieux que personne et cela aidait bien ses parents qui avaient parfois du mal à cerner leur fils. Ils s’étaient attendus à des colères, à des caprices, mais au lieu de ça Haruka ne disait pas grand-chose, comme s’il ne voulait pas les inquiéter ou les décevoir. Ce fut la petite fille qui les prévint un soir que son frère pleurait tout seul dans sa chambre. Leena s’empressa de s’y rendre pour le réconforter et cette nuit Haruka se confia enfin. Tout irait mieux maintenant.

Quelques années plus tard, les jumeaux vinrent au monde. Mamoru et Leena avaient beaucoup hésité avant d’avoir un autre enfant, ne voulant pas vivre les difficultés de leur fils à nouveau, mais ils avaient fini par céder aux demandes de leurs deux enfants qui avaient fait front ensemble. Et heureusement pour les plus jeunes, malheureusement pour les plus vieux, ce fut deux garçons qui vinrent au monde en même temps. Bien sûr, cela n’empêchait pas les parents d’aimer beaucoup Liro et Mika. Qui mirent beaucoup de vie dans la famille car ils étaient beaucoup plus turbulents que leurs aînés qui étaient plutôt sages pour des enfants. Leurs rires, leurs caprices, leurs bêtises égayaient un peu le quotidien rythmé par les visites du médecin d’Haruka, les précautions à prendre pour ce dernier et bien d’autres choses du même acabit. La famille était unie et c’était sans doute le plus important, dans le fond.

Un jour, Haruka rencontra un jeune garçon d’un an son cadet qui changea sa vie sans nul doute. Grâce à lui, il découvrit le basketball, sport qu’il appréciait beaucoup. Mais il ne pouvait, bien sûr, pas entrer dans un club et jouer sérieusement à ce sport. Parfois, il retrouvait Akito pour jouer avec lui, mais ce n’était jamais vraiment de vrais matchs, le risque de se blesser ou de faiblir était trop important. Haruka était quand même un peu surprotégé par ses parents qui ne voulaient pas qu’il meure. Même s’ils essayaient de bien faire, de le rendre le plus normal possible, ce n’était pas toujours, justement, possible. Cela frustrait beaucoup le finlandais-japonais, mais il faisait de son mieux pour garder le sourire. A vrai dire, malgré les apparences, il le prenait plutôt bien. Son sourire restait là, surtout quand il jouait les grands-frères avec les jumeaux avec qui il s’entendait très bien. Liro et Mika avaient du mal avec Airi qui était trop sévère à leur goût. Haruka étant un grand-frère gâteau, les petits monstres en profitaient vraiment beaucoup, allant jusqu’à se cacher derrière lui quand leur grand-sœur les grondait. Mais de temps en temps, le grand-frère aussi se faisait plus sévère, trouvant qu’ils allaient quand même trop loin. Mais sans jamais perdre le sourire et avec une voix certes ferme, mais toujours douce, ce qui passait beaucoup mieux. D’ailleurs, avec leur mère, c’était lui qui avait le plus d’autorité sur les monstres de la famille.

Ne pouvant pas jouer au basketball, Haruka rejoignit le club de ses frères comme manager après avoir supplié ses parents. Vu que c’était en dehors des cours et des devoirs et que ce n’était pas dangereux du moment qu’il faisait attention aux ballons, cela ne posait pas de problème à ces derniers. Haruka pouvait ainsi regarder les matchs quand même sans y participer et encourager discrètement les jumeaux même s’il essayait de ne pas faire de favoritisme. Il s’occupait aussi du matériel, des éventuelles blessures superficielles des joueurs, les jumeaux avaient beaucoup d’égratignures notamment casse-cou comme ils étaient, du rangement, de la stratégie pour les matchs et secondait parfois le coach pour les entraînements. Son travail était varié et il aimait beaucoup ça, même s’il regardait souvent avec envie les matchs, voulant lui aussi être sur le terrain. Les jumeaux qui n’aimaient pas voir leur grand-frère adoré triste essayaient souvent de lui remonter le moral ou de lui changer les idées, ce qui marchait souvent. De toute manière, le sourire d’Haruka finissait toujours par revenir rapidement sur son visage.

Les années passèrent et Haruka finit par entrer au lycée. Airi était à l’université à présent et les jumeaux au collège. Le jeune homme désormais avait choisi d’entrer à Seirin en commun accord avec ses parents. Ce lycée était tout nouveau et semblait plutôt bien de son avis. Il n’y avait pas de club de basket et le finlandais hésita à en créer un, mais ce ne serait pas très utile, vu qu’il ne pourrait pas jouer. Et un manager ne pouvait clairement pas être capitaine... Il abandonna donc l’idée assez vite et se concentra sur ses études, ne voulant pas entrer dans un autre club malgré l’insistance de ses professeurs et de ses parents. Il rejoignit plutôt le comité de discipline, voulant que le lycée reste calme et paisible même si contrairement à certains, ce n’était pas souvent un problème. De plus, comme il était doué pour arrêter les conflits et les problèmes de manière pacifique, ce serait bête de s’en priver. La première année de lycée passa donc relativement vite, sans problème majeur. Sa santé allait quand même mieux que pendant son enfance, il allait moins souvent chez le médecin pour autre chose que des visites de contrôle, ce qui rassurait toute la famille. Il faisait ses devoirs tranquillement, avait de bonnes notes et son travail de chargé de discipline l’empêchait de trop s’ennuyer en dehors des cours. Cependant, tout changea au cours de sa deuxième année.

Des premières années décidèrent de créer un club de basket et Haruka les observa discrètement, de loin. Il connaissait certaines têtes pour les avoir croisés dans les couloirs. Notamment celle d’Ai Akito, le garçon qui l’avait inité au basket et qu’il avait perdu de vue depuis et qu’il évitait depuis son arrivée au lycée, sans savoir vraiment pourquoi. Peut-être par peur de devoir le faire souffrir en refusant d’entrer dans le club. Ils avaient l’air de beaucoup s’amuser même s’ils semblaient aussi être sérieux vu qu’ils avaient annoncé vouloir devenir les numéros un du Japon. Cela faisait sourire doucement Haruka qui les encourageait mentalement. Il hésita plus d’une fois à rejoindre le club en tant que manager, mais il ne le fit pas, pour une raison obscure. Il se contenta d’observer, comme il savait si bien le faire. C’était un peu douloureux, mais en même temps cela lui donnait de l’espoir. Quand il apprit que l’équipe avait perdu à l’Inter-High à cause de l’absence de Kiyoshi Teppei cela lui serra le cœur. Il trouvait ça injuste qu’ils aient perdu malgré tous leurs efforts. Après tout, il les avait souvent regardé s’entraîner, en cachette. Mais ils pourraient toujours réessayer l’année prochaine, après tout ils n’étaient qu’en première année. Et il espéra secrètement pouvoir se joindre à eux pour les soutenir malgré ses faibles capacités. C’était décidé, l’année prochaine il se joindrait à l’équipe, même en tant que simple manager.

Pourtant, le destin décida de jouer encore une fois des tours à Haruka. Sauf que pour une fois il décida d’être clément avec le lycéen de troisième année désormais. Ce fut par son médecin que le finlandais apprit que sa santé allait vraiment beaucoup mieux et qu’il pouvait faire plus d’efforts physiques qu’avant, en prenant bien sûr toujours des précautions. Le vieux monsieur opina en souriant, content pour son jeune patient, quand ce dernier lui demanda si cela signifiait qu’il pouvait rejoindre un club sportif de son lycée. C’est ainsi que Haruka vint frapper à la porte du club de Seirin un matin avant les cours, lors d’un entraînement matinal. L’équipe comptait désormais une manager, mais ce n’était pas important. Haruka demanda à être joueur malgré ses faibles capacités vu son manque d’expérience et de maîtrise. De plus, sa santé restait quand même un peu fragile, son système immunitaire ne se remettrait après tout jamais complètement. Mais on l’accepta quand même avec le sourire et cela lui fit beaucoup de bien. Akito fut surpris, mais heureux de le voir, les deux amis se retrouvaient enfin. De plus, tout le monde était très sympa dans le club et le troisième année savait qu’il serait heureux désormais. Il continuerait d’être le grand-frère, le fils, l’élève modèle, le bon camarade qu’il avait toujours été, mais en plus désormais il pouvait réaliser ses rêves...


TEST RP
Un ballon roula jusqu’à une paire de pieds. Un regard se posa alors sur la sphère orange striée de noir. Des mains hésitantes se tendirent vers lui, l’attrapèrent et le gardèrent maladroitement tandis que le même regard cherchait à présent son propriétaire. Le jeune garçon se leva alors et s’approcha d’une bande d’enfants qui s’approchaient également de lui. Sa voix hésitante se fit entendre tandis qu’il vérifiait son intuition.

- Ce ballon est à vous ? Il a atterri à mes pieds...

Un des enfants lui fit un grand sourire et reprit son bien, le calant sous son bras. Ses cheveux blonds étaient plus foncés que ceux du sauveur de ballon qui semblaient presque blancs.

- Merci ! On n’a pas pu voir dans quelle direction il allait ce coquin. Dis, tu veux te joindre à nous ? C’est pour te remercier !


Le petit sourire du sauveur se fana comme une fleur à ces paroles. Il se mordit la lèvre inférieure un instant avant de fuir le regard rayonnant de l’autre gamin. Le sien était tourné à l’extérieur, fixant le sol pour dissimuler ses sentiments. Sa tristesse.

-Désolé, je ne peux pas... Je n’en ai pas le droit.

Faisant volte-face, le gamin se mit alors à courir loin des enfants qui le regardèrent avec étonnement. Celui avec les cheveux blonds le suivit du regard avant de confier la balle à une petite fille et de se mettre à son tour à courir pour rattraper le fuyard. Il le retrouva un peu plus loin, plié en deux en train de reprendre son souffle. S’arrêtant devant lui, il le fixa quelques instants avant de lui tendre la main.

- Je m’appelle Akito et toi comment tu t’appelles ?

Prenant la main tendue, l’autre garçon esquissa un sourire douloureux et répondit à la question.

- Haruka. Je m’appelle Haruka... Tu crois que... je peux quand même jouer un peu ? Je ne peux pas le faire sérieusement, mais...

- T’inquiète ! Juste un peu, ce sera très bien !

Les deux enfants rejoignirent alors le groupe, main dans la main. La bande s’amusa bien, ne posant pas de question à Haruka qui semblait avoir de bonnes raisons pour faire autant de pauses et faire le strict minimum. Et même s’il ne jouait pas très bien car il n’y connaissait rien, ce n’était pas grave ! Du moment qu’il s’amusait quand même avec eux, ce n’était pas important ! Son sourire prouvait que cela lui faisait du bien de paraître normal au moins une fois dans sa courte vie. Sa mère ne le gronda pas pour cette raison quand elle le récupéra après une course. De toute manière, sa santé ne semblait pas pire que d’habitude, il était juste un peu essoufflé. Et son sourire rayonnant était le plus beau des cadeaux. Faisant un signe de mains aux enfants, son regard croisa celui d’Akito avec qui il s’entendait le mieux et leurs deux sourires enflammèrent la tombée de la nuit. Nul doute qu’ils allaient faire en sorte de se revoir souvent...

Un sourire fin et doux apparut sur les lèvres de Haruka qui avait bien grandi. Ce souvenir de cette première rencontre avec Akito,il s’en rappellerait toujours. C’était aussi la première fois qu’il jouait au basketball, la première fois qu’il découvrait ce sport qui allait devenir son favori. Oui, c’était un beau souvenir.

- Haru-senpai ! Dépêche-toi, l’entraînement va reprendre !


Se levant alors, toujours ce sourire presque tendre aux lèvres, le japonais-finlandais s’approcha de son meilleur ami et lui ébouriffa les cheveux sans s’arrêter. Il jeta un œil par dessus son épaule et son sourire se fit plus amusé et taquin.

- Dépêche-toi, Akito, ou c’est toi qui va être en retard.


L’autre leva les yeux au ciel et le rattrapa, son ballon sous le bras. Le même qui les avait rapproché bien d’années auparavant... Quand ils n’avaient que onze et douze ans.


CAPACITE DU JOUEUR
Pendant longtemps, Haruka n’a pas pu jouer au basketball de manière sérieuse. Cela ne l’a pourtant pas empêché de se documenter dès qu’il le pouvait sur le sujet. En théorie, personne n’arrive à sa cheville. Il a certainement lu tous les livres, tous les magazines, articles disponibles sur le marché. Sans compter les DVD, vidéos, documentaires sur le disponibles sur le sujet. A lui tout seul, le finlandais-japonais est une vraie bible. Que ce soit sur les règles, le terrain, les techniques, les capacités des grands joueurs, la manière façon de prendre soin de son corps et j’en passe. Il n’est d’ailleurs pas rare de le trouver avec un magazine ou un livre à la main, comme s’il avait toujours soif de connaissances, ce qui est bien le cas, d’ailleurs. Mais en dehors de la théorie, Haruka a encore beaucoup apprendre sur le côté pratique. Je vous l’ai dit, il n’a jamais pratiqué sérieusement le sport qu’il aime pourtant plus que tout. Il ne pouvait pas, tout simplement. Donc il a de nombreuses lacunes une fois en jeu. Ses dribbles sont loin d’être parfaits, ses tirs passent souvent à côté du panier, vous voyez le genre... Mais on peut dire qu’il y met beaucoup de cœur, le Haruka ! Sa détermination est lisible à chaque fois sur son visage, il fait de son mieux, beaucoup d’efforts. C’est souvent le dernier à rester à la fin de l’entraînement pour continuer à s’entraîner tout seul. On pourrait même dire qu’il en fait parfois un peu trop et que les autres doivent lui rappeler de se ménager. C’est qu’il veut bien faire, prouver que le club a bien fait de l’accepter malgré sa santé encore un peu fragile et son manque de compétences. Car il n’est pas non plus complètement nul, notre grand débutant. Il est capable de faire des trois points qui rentrent dans le panier de temps en temps, ses dribbles ne sont pas toujours si mauvais et quand il tire proche du panier il a un bon score de rentrée.

Mais son principal atout reste la défense. Il y est très doué, étonnamment vu sa petite taille et carrure. On ne l’imagine pas quand on le voit la première fois être capable de bloquer des joueurs plus grands que lui. Mais malgré son sourire en permanence affiché sur son visage, sa détermination et son obstination permettent des merveilles. Il ne lâche jamais son adversaire d’une semelle une fois qu’il a commencé à le coller. Bon non seulement pour empêcher quelqu’un d’avancer, mais également pour rattraper les balles perdues ou celles qui vont d’un adversaire à l’autre, la défense reste clairement sa spécialité. Les passes ? Oh, du moment que ses coéquipiers ne sont pas trop loin de lui sa précision reste correcte, mais n’arrive pas à la cheville du sixième joueur de Seirin. Autre atout d’Haruka qui compense ses faiblesses nombreuses, son don pour l’observation. Sur le terrain autant qu’en dehors, il a appris à tout regarder, non seulement les adversaires, mais également le terrain en lui-même, le banc adverse, l’entente entre les joueurs de l’autre équipe et bien d’autres choses. A priori insignifiantes de prime abord, ces choses lui permettent d’en savoir bien plus sur le match qui va se dérouler et d’en tirer profit à un moment ou à un autre. C’est pour ça que parfois, il peut se révéler être très surprenant... Autant pour ses adversaires que pour ses coéquipiers, d’ailleurs.





  • Pseudo : Ici vous me connaissez surtout sous les pseudos d'Amy, Akashi, Izumi et Noa. Mais mon puff est Saphir et mon prénom Manon.
  • Âge : 23 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Disons que je connais bien les fondas et je suis une des premières membres 8D
  • Votre avis sur le forum ? Je l'aime pas, c'est pour ça que je fais mon cinquième compte... C'est mon bébé, voilà, je suis là depuis sa création quasiment, je me sens bien dessus, je m'entends bien avec le staff et les membres, je suis chez moi ici 8D
  • Votre présence sur le forum ? Très souvent
  • Code de validation :

© inconnu


© codée par Tsu-chan




Dernière édition par Laine O. Haruka le 28.02.16 16:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 28
Date d'inscription : 09/10/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #781111

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   26.02.16 15:07

Rebienvenuuuuuuue. Tou sais que jou t'aime. ♥
Fighto pour la preeeezuh. ♥


{ There are some cruel and sarcastic wolves in my head,
but nobody will shoot 'em, 'cause they have my face. }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   26.02.16 17:47

Han courage pour ta fiche ~ *Hiroki embrasse Noa pour lui donner du soutiens* éwè <3


Nailed it. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   26.02.16 19:23

Yeaaaah owo
Courageuuuuh owo




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   27.02.16 13:55

sdfvgbt rdsferhtbredfrgvtbynt
(bonjour je reviens d'entre les morts.)
REBIENVENUE (je me sens sérieuse moi newbie face à toi mais osef ok ? /out)
blblblblbl je t'aime tu le sais c: ♥♥♥ fighto pour la suite 8D
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   27.02.16 14:05

Haruka-chaaaaaaaan ♥

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec ce Monsieur là !!!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 107
Date d'inscription : 15/09/2015
Localisation : Aucun
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #8f6138

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   27.02.16 14:51

Bienvenu sur le forum. Un nouveau membre de Seirinnnnnnn ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/7389884/

Seirin
avatar



InformationsMessages : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Localisation : A Seirin !
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   27.02.16 18:55

Kiitos tout le monde ♥ (ça veut dire merci en finlandais ;3)

Azami > Mwa aussi je t'aime ♥

Hiroki > Noa te rend le baiser of course ♥

Tetsu > Contente que tu sois enthousiaste ♥

Avril > (bon retour alors ♥) (je te laisse être sérieuse, profite ♥) ouiii je sais et c'est réciproque ♥

Satsu > Satsu-chaaaaan ♥ j'espère que ce monsieur sera à la hauteur de tes espérances alors 8D

Koga > Ouiiii j'avais envie depuis trop longtemps de faire un Seirinien ♥

J'ai ajouté le caractère pour ceux que ça intéresse ♥




L'amour est plus fort que tout:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   27.02.16 20:57

Puisque tu as réclamé mon message à corps & à cris, me voilà :B

Rererererebienvenue (oui autant de "re" que de compte 8D) bienvenue o/ Tu sais ce qu'il t'attend si tu fais trop long hein, alors attention à toiiii~ :B


HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Localisation : A Seirin !
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   28.02.16 16:51

Merci grande fonda :B

Et t'as vu j'ai pas fait looooong 8DD (oui c'est court, c'est court je vous dis même l'histoire D: *PAN*)

J'ai fini, du coup j'attends la validation, bon courage au staff et bonne lecture =w= *la joueuse s'en va ronronner, fière d'elle*




L'amour est plus fort que tout:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaijo
avatar



InformationsMessages : 36
Date d'inscription : 09/01/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff3e3e

RP terminés: 0

RP en cours: 3 rp


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   28.02.16 17:22

J'arrive pas du tout à la bouuuurre

WELCOME KONOHAAAAAAAAAAAAA
(je vais être grave perturbation car je le jouais ailleurs XDDD)

BON COURAGE ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   29.02.16 10:10

* arrive en courant et fait une glissade en dérapage *
Naaaaaaaaaaaaaa je suis le dernier ????

Bienvenue ( encore, encore, encore, encore et encore ) à toi sur le forum !
Oulaaaaa je vais attaquer la lecture de ta fiche demain en vue de la validation ^^

Je ne te dis pas " j'espère que tu te plairas ici" comme je le fais pour chaque nouveau parceque visiblement tu te plais déja lol


Seirin.... quelle faute de gout purée.... on avait de la place dans le potager.... en plus c'est bientot le printemps.... Le moment idéal pour repiquer des légumes ... tss..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   01.03.16 13:10

TU ES VALIDE(E)
Avis de Satsuki : Bon, j'avais promis de participer à ta validation donc voilà ! Haruka est adorable ! Tu écris très bien, toujours autant de choses à dire, hein ? Mah, j'espère que ses problèmes de santé ne reviendront pas ! Sinon, bon courage à Seirin, tu as ma validation !!

Avis de Tatsuya : Je refuse de te valider. Because pas touche à Aki-nii, wala ;A; /pan/ Aheeeem, sérieusement, j'ai bien aimé le caractère, c'est un petit agneau ce garçon. Qu'ils fassent attention aux vilains loups, dieu sait qu'il en traîne sur ce forum ...~ Bwef, tu as ma validation ! Bon jeu !

Avis de Tsubaki : ... Je dois vraiment mettre un avis? J'suis obligée parce que je suis du staff ?! /pan/ blague à paaaaart, tu l'as enfin ton CC, et à Seirin en plus ( tuasbongoût, tu auras droit à des pockys ! ) je vais me répéter mais tu écris toujours aussi bien alors, je vais pas m'étaler dessus, hein c: je souhaite bon courage à Haru-chan pour le basket ~

Kuroko's Basket RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sourire face à l'adversité telle est ma façon de vivre - Haruka (FINI)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adam Memmel - "Il faut sourire face à l'adversité, jusqu'à ce qu'elle capitule"
» Face à l'adversité... [Lou][abandonné]
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-