The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]   07.03.16 22:05



feat. fubuki

Ce n'est pas du racket
La cloche sonna.

Mayuzumi fit craquer doucement, soupira de soulagement. Il avait passé un peu plus de six heures assis sur une chaise franchement pas très confortable – et on appelait Rakuzan une école de riche, qu'il rende plus moelleux les chaises, d'abord ! Maintenant, il n'avait qu'une envie, c'était de se dégourdir les jambes. Et pour ça, rien de mieux qu'un entraînement de basket. Il n'était pas un véritable fan à proprement parler mais ces deux dernières années, ce sport avait permis de renforcer sa musculature. Évidemment, il aurait trouvé cela intéressant de faire parti des titulaires, ou bien de la première ligne de joueur, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie de lycéen. Mais avec l'arrivée des trois Rois sans Couronne alors qu'il était en deuxième année, et ses chances frôlèrent le zéro lorsqu'Akashi arriva un an plus tard.

Mais, ô comble de l'ironie ! C'était ce même garnement qui lui avait permis de devenir ce qu'il était aujourd'hui : le sixième joueur ( techniquement cinquième mais il fallait croire que le nain n'était pas si absolu que ça en mathématiques ) fantôme de Rakuzan. Il lui avait fallu quelques mois pour maîtriser les techniques que lui avaient enseigné Akashi. Ce n'était pas difficile en soit et, avec le peu de présence qu'il avait, il pouvait passer sans problème. Il n'avait jamais imaginé qu'il pourrait jouer ainsi de la sorte. Mais peu importe. Maintenant, il était sur le terrain. Il jouait pour lui. Et c'était tout ce qui comptait.

Tel un chat, il étira ses bras vers le plafond, puis rangea finalement ses affaires tranquillement, sans se presser. La classe s'était rapidement vidé, ne laissant que les élèves responsables du nettoyage aujourd'hui. Comme d'habitude, il passa inaperçu aux yeux des autres et personne ne lui adressa la parole. De la poche extérieure, il en sortit son dernier light novel du moment et savoura quelques lignes supplémentaires sur le chemin du gymnase. Avec le temps et de l'entraînement, il avait trouvé une technique infaillible pour lire, tout en évitant les obstacles – les personnes, entre autres. Jusqu'à présent, il ne s'était pas pris un seul poteau, ou tomber dans des égouts, grand bien lui en fasse.

Une fois à l'extérieur du bâtiment, il continua sans marche sans détacher son regard de son petit livre. Sous ses pieds, il sentit le sentier bétonné qui lui indiquait qu'il prenait le bon chemin. Une légère brise souleva une légère odeur d'humidité. Il a plu récemment. Il y avait d'ailleurs, quelques flaques d'eau qui parsemaient ici et là le le jardin du lycée.

Levant la main pour tourner la page, son index frôla le coin d'une feuille. Il entendit des bruits de pas précipité dans son dos. Encore un type qui se précipitait pour aller à l'entraînement. Chihiro devait sûrement être le seul à ne pas se presser le moins du monde pour y aller. On aurait presque dit qu'il traînait la patte pour y aller. Chihiro se décala pour laisser l'excité qui passait comme une furie.

Mais pas assez semble-t-il.

Leurs épaules se cognèrent brutalement, si bien que l'argenté en lâcha son livre qui s'échappa de ses mains... et atterrit dans une flaque d'eau. Et le comble dans tout ça, c'était la flaque d'eau la plus profonde. Pendant quelques secondes, il regarda son livre absorbé le liquide incolore. Il releva finalement la tête vers ce petit impertinent qui venait de gâcher sa lecture parce qu'il ne savait pas éviter une personne. Et ni une, ni deux, il l'attrapa par le col pour l'empêcher de s'enfuir. Mayuzumi faisait dix bons centimètres de plus que lui, pouvait intimider facilement mais jamais il n'irait jusqu'aux mains. En temps normal.

-Ne crois pas t'en sortir avec un simple désolé, siffla-t-il entre ses dents.


(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 21
Date d'inscription : 07/01/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]   12.03.16 14:59



Ce n'est pas du racket


Les cours... quelques choses d'ennuyant, j'étais assis sur une chaise et j'écoutais, si seulement je ne pouvais que faire du basket et non travailler, ma vie serait beaucoup mieux non ? Le professeur me regardait depuis tout à l'heure, je voyais qu'il voulait m'interroger pour savoir si j'écoutais, malheureusement pour lui, j'avais écouté depuis le début et là, il m'interrogeait. Dans le plus grand calme, je répondais à sa question et il me félicitait, puis il avait repris le cours, il s'était dit qu'il allait m'avoir pour ce coup, mais manque de bol, j'étais concentré. Pendant les cinq dernières minutes du cours, je pensais à l'entraînement de basket, ma place dans l'équipe, je me disais que je pouvais faire mieux, je n'étais pas encore au niveau des rois sans couronnes et surtout pas de celui d'Akashi, ça m'énervait. Je devais trouver un moyen, une technique à moi, où un talent caché pour pouvoir m'approcher un peu d'eux.

La sonnerie avait sonné, j'étais resté assis pendant cinq minutes, toujours dans mes pensées, j'allais rester ici pendant une heure si le professeur ne m'avait pas touché gentiment sur l'épaule en me disant si j'allais bien. Je n'avais pas répondu et dans le plus grand calme, je partais en direction des couloirs, je me disais qu'il était le temps d'aller s’entraîner. J'allais dans mon casier prendre mon ballon de basket et je sortais de l'immeuble, je commençais à marcher vite jusqu'à courir, je me dépêchais pour aller au terrain de basket, je commençais à sentir une présence qui m'était familière, je sentais une présence pendant les entraînements, mais je ne pouvais jamais savoir qui était la personne, c'était une sorte de fantôme qui jouait, mais je ne m'étais pas rendu compte que c'était cet homme que j'allais cogner, je sentis une main m'attraper, je commençais à sursauter, puis je voyais un homme. J'avais eu tellement peur que l'envie de m'enfuir m'était apparu. Malgré qu'il me tenait par le col. Je m'excusais devant l'homme, mais il n'était pas d'humeur à me laisser partir.

Désolé de t'avoir poussé, mais je suis pressé, je dois aller m'entraîner. C'est ton livre qui est par terre ?

Je me sentais un peu coupable parce que cela se voyait que c'était son livre, mais je lui avais demandé s'il était basketteur et s'il pouvait s'entraîner avec moi, j'attendais sa réponse avec impatience vue que j'étais très pressé.


- Adrenalean 2016 pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 101
Date d'inscription : 29/03/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #333333

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]   16.03.16 12:44

Mayuzumi Chihiro a écrit:


feat. fubuki

Ce n'est pas du racket
Celui qui venait de le bousculer était blond, des cheveux sacrément en bataille avec des yeux bleus. Il était du club de basket, pour sûr, puisqu'il s'y dirigeait. Mais Mayuzumi ne se souvenait pas de son visage. Peut-être qu'il n'était pas la première ligne. En tout cas, son visage ne lui revenait pas. Même dans les couloirs, il ne l'avait jamais sans doute croisé.

-Désolé de t'avoir poussé, mais je suis pressé, je dois aller m'entraîner. C'est ton livre qui est par terre ?

La colère de Mayuzumi monta d'un cran. Si c'était son livre qui était par terre ? Bien sûr que c'était le sien ! Est-ce qu'il voyait quelqu'un d'autre que lui qui était entrain de l'agresser pour avoir foutu un livre ? Parce qu'en plus d'être une furie, il était aveugle et crétin avec ça. Qu'est-ce qu'il avait fait pour mériter ça ? D'abord Hiroki et maintenant celui-là... Les premiers années avaient décidé de se liguer contre lui cette année ? Parce qu'il ne fallait pas oublier Akashi, dimanche dernier, qui était arrivé comme une fleur pour gâcher sa journée...

-Oui, c'est mon livre et il est plus que par terre...

Il le lâcha finalement et se pencha pour ramasser son bouquin désormais trempé. Il essaya d'ouvrit le plus doucement possible le livre et tourna délicatement les pages. Son visage devint encore plus blanc qu'il ne l'était déjà : les caractères étaient illisibles maintenant. Il allait devoir le laisser sécher plusieurs avant de pouvoir sa lecture. En plus, il était proche de la fin... Il se demandait qu'est-ce qui était pire ? Se faire spoiler la fin ou bien ne le jamais savoir. La première option l'avait rendu fou furieux et la seconde... il était entrain de la tester. Et il avait une furieuse envie de déprimer. Et juste avant l'entraînement en plus ! Il imaginait déjà Akashi qui le rappelait à l'ordre pour qu'il remette sa tête en place.

-C'est quoi ton nom et ta classe ?

Pourquoi est-ce qu'il lui demandait ça ? Parce qu'il allait sûrement lui rendre une petite visite plus tard pour qu'il le dédommage pour son livre. En plus, il avait pas rêvé mais... il lui avait demandé de s'entraîner avec lui ? Il était sérieux ? Pourquoi est-ce qu'il accepterait d'abord ?! Il venait de le bousculer, de foutre en l'air un de ses bouquins et il croyait vraiment qu'il allait accepter de s'entraîner avec lui ?! Pour qui il se prenait... ? Il fallait vraiment avoir un grand cœur pour accepter malgré tout cela. Et justement, Chihiro n'en avait pas. De grand peur.

-Compte pas sur moi pour m'entraîner avec toi. Va voir quelqu'un d'entre comme... Nakamura Hiroki. Je suis sur qu'il serait pas contre. Et c'est une vraie pipelette, tu pourras lui faire la conversation.

Il arrangea le sac sur son épaule et reprit sa marche, passant à côté de lui.

-T'as pas intérêt à te défiler quand je reviendrais te voir pour rembourser mon livre. On a pas le temps là, on doit aller à l'entraînement.


(c) codée par mayuyu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce n'est pas du racket [PV Fubuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'administration publique electronique: reduire le racket
» Les Deals et le Racket
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Le jour tant attendu [PV:Fubuki Tsuya]
» [UR] Fubuki Tsuya & Yue Hikaru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Kyōto :: Lycée Rakuzan :: Extérieurs-