The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   08.03.16 18:03


Hidenori-sensei, au secours !
Yoshida Izumi rangea ses affaires d’école dans son sac à dos en ignorant le brouhaha ambiant qui signifiait la fin des cours. Le jeune homme finit par mettre une bretelle sur son épaule et par se diriger vers la sortie après avoir salué poliment son professeur. Ce dernier l’interpella néanmoins depuis son bureau et Izumi fut obligé de faire demi-tour, à contrecœur, même s’il ne le montra pas.

- Oui, sensei ?


- Yoshida-kun, j’ai demandé à une de mes élèves de deuxième année de te donner des cours de soutien en mathématiques. Je pense que tu en as besoin et je n’ai pas le temps de m’en occuper. Reste ici, elle viendra dans un moment.


Le rouge garda le silence, se retenant de s’agacer ouvertement. Il ne voulait pas se prendre des heures de colle pour manque de respect. Mais, au fond de lui, il était plutôt irrité. Franchement, il avait autre chose à faire qu’un supplément de maths ! Le dernier jeu monster hunter était sorti et il avait prévu de se l’acheter pour y jouer dès aujourd’hui, mais il devrait probablement remettre ça à plus tard. Tout ça à cause d’un prof qui n’était pas capable de se mêler de ses affaires. Se forçant à sourire, le première année répondit néanmoins poliment.

- Merci, sensei ! C’est gentil de votre part de penser à moi. Je vais attendre ma senpai ici, alors.

Le rouge retourna à sa place, n’ayant pas vraiment le choix. Tant pis, il ferait avec. Et si cela se trouvait, cette senpai en vaudrait la peine. D’ailleurs, Izumi se demandait de qui il s’agissait... Il ne connaissait pas beaucoup de deuxièmes années de sexe féminin. Il y avait bien la manager du club de basket, mais c’était la seule qu’il connaissait et cela l’étonnerait que ce soit elle. Même s’il n’y avait pas entraînement aujourd’hui. C’était plus une intuition qu’autre chose, probablement. Les élèves sortirent les uns après les autres et Izumi se retrouva bientôt seul avec son professeur qui attendait probablement l’arrivée de la fameuse élève. Le rouge était agacé qu’on le surveille, après tout le corps enseignant croyait que, malgré quelques difficultés dans certaines matières, il était un élève modèle. Il n’y avait donc pas quoi s’inquiéter. Mais un professeur était un professeur, c’était trop leur demander de faire confiance à leurs élèves.

La porte s’ouvrit alors et Izumi ne put s’empêcher de relever la tête pour voir la nouvelle arrivante. Ses sourcils se froncèrent légèrement quand il reconnut la capitaine du club de basket féminin, Hidenori Ayame. Il l’avait oubliée, celle-là. Il ne la connaissait que de vue, mais c’était déjà ça de pris. Alors comme ça, c’était elle qui allait le prendre en charge ? Bah, pourquoi pas. De toute façon, il ne la connaissait pas assez pour savoir si c’était une bonne ou une mauvaise idée. Après avoir salué son élève, le professeur les laissa seuls et referma la porte derrière lui. Izumi croisa le regard de la jeune femme et, tout sourire, prit la parole.

- Hello, senpai. C’est gentil de me donner de ton temps. Yoshida Izumi pour te servir. Sois indulgente avec moi, s’il te plaît.

Le rouge restait assis, ne voulant pas se fatiguer pour une presque inconnue. Il ne pouvait pas savoir qu’il finirait par tomber sous le charme de la sirène... Et que cette dernière était plus dangereuse qu’elle en avait l’air.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   13.03.16 18:21

Hidenori-senpai, au secours !
Yoshida Izumi



« Hidenori-kun, j'aurais un service à te demander »

Droite devant le bureau de son professeur de maths, la brune ne pensa pas à s'énerver pour une fois. Elle avait eu un test quelques jours auparavant et n'était pas certaine d'avoir aussi bien réussi que d'habitude. Son professeur voulait-il lui faire une quelconque remarque sur sa possible mauvaise note ? Ce serait blessant mais si c'était justifié …

« J'ai un élève en première année qui a quelques difficultés et je ne peux pas assurer des cours de soutien. Étant donné que tes notes sont excellentes, et avec ton accord bien sûr, j'aimerai que tu t'occupes de le remettre un peu au niveau »

La poitrine gonflée d'orgueil, Ayame garda son grand sourire satisfait pour elle. Bon, finalement, elle avait toujours les pieds sur la première place. Donner ces cours n'était pas trop dérangeant, cela lui permettrait aussi de bien réviser ses bases en vu du programme plutôt chargé que devait supporter les deuxièmes années. Cependant, il y aurait un petit soucis …

« Ah et avant que tu ne demandes, ces cours ne prendront pas de temps sur celui pour ton entraînement. Je sais que l'équipe de basket a besoin de sa Capitaine. En plus, le garçon est lui aussi inscrit dans cette équipe donc ça n'aurait pas collé avec vos emplois de temps »

Bon, question réglée. Ayame accepta la demande de son professeur et s'inclina avant de quitter la salle réservée au corps enseignant. Le jeune homme avait intérêt à bosser au maximum parce que la brune ne se savait pas très patiente avec les têtes dures et les flemmards. S'il y mettait du sien, elle allai aussi gentille qu'elle le pouvait. Et la limite pour atteindre Black!Ayame -surnom trouvé par son frère- était très mince.
Le premier cours n'ayant lieu que dans deux jours, la lycéenne avait le temps de se préparer.

Dès la sonnerie de ce dernier cours, la Capitaine rangea soigneusement ses notes de l'année dernière dans son sac et se leva pour rejoindre l'étage de son kohai. Croisant quelques une des filles de son équipe, Ayame leur conseilla de bien réviser pour leur prochain test, assurant qu'elle se tiendrait au courant des résultats. Pour elle, les notes de ses joueuses étaient aussi importantes que leur investissement pendant les entraînements.

S'arrêtant devant la porte coulissante de la salle de classe de son futur élève, Ayame prit le temps de se donner un visage avenant, se doutant que le professeur allait les présenter avant de prendre congé. Elle ouvrit la porte : bingo.

L'homme la remercia d'être venue, présenta vite fait le garçon et lui souhaita bonne chance. L'aînée s'inclina devant lui et le regarda disparaître dans le couloir. Seule dans la classe fermée avec le jeune adolescent, Ayame retrouva un visage plus neutre.

« Hello, senpai. C’est gentil de me donner de ton temps. Yoshida Izumi pour te servir. Sois indulgente avec moi, s’il te plaît »

Trop souriant. Sûrement plein de vie et facilement excité. Une pile électrique. Ayame allait devoir être ferme avec celui-là. Et très mal élevé, il se présentait à elle assis tel un sagouin sur sa chaise. Ne lui avait-on jamais dit de se montrer poli avec son senpai ?!

« Je suis Hidenori Ayame, enchantée. Je vais être claire dès le début. Mon temps est précieux alors j'attends des résultats. Tu dois savoir que tes notes comptent pour garder ta place dans l'équipe de basket donc je suggère de se mettre de suite au travail. Si tu m'écoutes sans te distraire ... »

Ayame se mit quand même à sourire, en essayant de ne pas paraître trop fausse, tout de même et reprit :

« … alors, je serais indulgente avec toi et on sera libéré rapidement de ces cours de soutien, d'accord ? »


Elle posa son sac près de la table de ce Yoshida et attrapa la chaise de devant pour se placer face au garçon. La brune sortit ses notes et regarda le rouge :

« Bien, on peut commencer. Je sais ce que tu as vu en cours donc je te faire faire un petit test afin de savoir ce que tu maîtrises et ce que tu ne maîtrises pas. Comme ça, on pourra se concentrer sur ça »

Sortant une feuille typique d'examens de son sac, Ayame lui posa sur la table et lui indiqua qu'il pouvait commencer. Sortant pour elle-même son propre manuel de maths, elle s'entraîna sur ses propres exercices.

« Tu as vingts minutes. Si tu ne sais pas, passes à la suite, ne perds pas de temps »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   29.03.16 18:22


Hidenori-sensei, au secours !
Izumi retint une grimace quand son aînée prit la parole. Ouh, quel sérieux dis donc ! Cela faisait presque peur. Cependant, elle marquait un point, il n’avait aucune envie de perdre sa place dans l’équipe de baskeball du lycée. Tiens, d’ailleurs comment savait-elle qu’il faisait parti du club masculin ? Bah, lui savait bien qu’elle était la capitaine de l’équipe féminine, ce n’était donc pas si étonnant que ce soit réciproque. Et de toute manière, il s’en fichait de savoir pourquoi en vérité. Bon, il n’avait aucune envie de bosser, mais il le fallait, visiblement. Ah... La poisse. Mais bon, c’était pour la bonne cause, alors un peu d’entrain Izumi !

- Pas de problème, je serais un élève modèle, senpai ! Tu n’auras pas à te plaindre de moi !

Sourire lumineux aux lèvres et visage rieur, Izumi avait tout d’un ange en cet instant. Mais l’était-il vraiment ? Bonne question. Vous aurez peut-être la question plus tard. Ou peut-être pas. Vous verrez bien. En attendant, le cadet Yoshida ne put retenir une grimace quand la deuxième année lui présenta un test. Cela commençait bien... Mais bon, hauts les cœurs. Plus vite ce serait fini, plus vite on pourrait passer à autre chose. Prenons son stylo avec un air concentré, Izumi acquiesça sans même répondre à haute voix, signe de sa grande concentration. On pouvait presque se demander si on rêvait quand on le connaissait tellement cela n’arrivait pas souvent. A croire qu’il y avait quand même encore un peu d’espoir pour la personne qu’était le rouge. Nul doute que certaines de ses connaissances se moqueraient de lui s’ils le voyaient en cet instant, penché sur sa feuille comme un élève modèle... A commencer par son grand-frère, très certainement.

Mais l’avis des autres, Izumi s’en fichait bien depuis toujours, cela ne changerait pas de sitôt. Il faisait ce qu’il voulait faire, quand et où ça lui chantait. Point barre. Et tant pis si cela ne plaisait pas à tout le monde... Enfin, aujourd’hui il avait décidé d’être sage, Hidenori pouvait donc être tranquille. Esquissant un sourire amusé tandis qu’il résolvait un problème, le première année se demanda ce qu’elle aurait fait s’il avait été un élève plus difficile... Sa curiosité était telle qu’il aurait très bien pu s’y risquer, mais bon il allait être gentil. Pour cette fois, en tout cas. Allez, problème suivant ! Vingt minutes plus tard environ, le rouge posa enfin son stylo et s’étira de tout son long avec délectation. Tant pis si cela le faisait baisser dans l’estime de sa nouvelle prof, il avait les muscles tout noués à force d’être penché en avant. Il tendit toujours avec le sourire, quoique un peu plus malicieux celui-là, sa feuille à la demoiselle avant de poser son menton sur son poing pour la regarder par la suite.

- Fini, senpai ! J’espère ne pas avoir trop de fautes... Je me suis appliqué, je le jure. Enfin, je suppose que c’est le résultat qui prouvera si c’est le cas ou pas.


La malice pouvait être clairement vu dans son regard et sur son sourire. On ne refaisait jamais complètement les gens, après tout. Izumi resterait toujours un garçon espiègle et polisson dans le fond. Au moins, il n’était pas vraiment méchant. Il était parfois même plus ridicule qu’autre chose. Même si en cet instant, ce n’était heureusement pas le cas. Du moins, je crois...

- Alors, on fera quoi ensuite, Hidenori-senpai ?


Il avait presque envie de suggérer de faire autre chose que des maths, quelque chose de plus amusant comme bavarder, sortir boire quelque chose, un truc du genre, mais il ne s’y risquait pas. La dame était sérieuse, après tout et il n’avait pas envie d’essuyer un refus et encore moins de baisser dans l’estime de la capitaine. Car même s’il la connaissait peu, il en savait assez pour l’admirer en tant que joueuse. Et ça, ce n’était pas rien. S’il faisait bonne impression, il aurait peut-être la chance de la voir jouer un jour... Il ne pouvait donc pas faire n’importe quoi... N’est-ce pas ?
© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   17.04.16 21:16

Hidenori-senpai, au secours !
Yoshida Izumi



« Pas de problème, je serais un élève modèle, senpai ! Tu n’auras pas à te plaindre de moi ! »


Ayame haussa un sourcil avec un air peu convaincu. Le loulou semblait être un cas à part et sans réellement savoir d'où pouvait venir cette impression, la brune se doutait, savait, que ce cours particulier allait finir … différemment de ce qu'elle avait prévu. Elle allait devoir tenir les rênes dès maintenant pour éviter les débordements. Ce petit Yoshida semblait espiègle, sans doute un peu trop.

Néanmoins, il se plia à son ordre et commença son exercice sans un mot. La Capitaine n'y prêta pas d'attention, son propre critérium griffant sa page de cahier avec vigueur. Ah, que ça l'ennuyait d'être là … Et que ça l'ennuyait d'être cette espèce d'hyperactif refoulé. Il avait intérêt à bosser dur mais tout ça n'aurait pas eu lieu d'être s'il avait mieux travailler chez lui. Ils auraient tous les deux éviter ces cours particuliers et auraient pu vaquer à leurs propres affaires. Ayame releva un peu le menton et fusilla le plus petit du regard. Maudit première année ! Et saleté de prof de maths d'avoir pensé à elle.

De temps en temps, Izumi cessait d'écrire. Elle relevait la tête, se demandant s'il avait finit plus tôt que prévu mais le garçon repartait à l'assaut de son problème. Alors, Ayame faisait de même. Au bout de troisième exercice, le temps était écoulé et le garçon lui tendait sa feuille.

« Fini, senpai ! J’espère ne pas avoir trop de fautes... Je me suis appliqué, je le jure. Enfin, je suppose que c’est le résultat qui prouvera si c’est le cas ou pas »

Ayame le regarda s'étirer comme s'il était dans son salon avec une moue légèrement énervée. Franchement, quel casse-pied ! Encore une fois, il avait qu'à mieux s'appliquer avant ses tests !
Elle attrapa la copie, se rassurant sur un point : tous les exercices étaient faits. Maintenant, il fallait qu'ils soient justes.

« Alors, on fera quoi ensuite, Hidenori-senpai ? »

On apprend à danser la salsa en tenue de hot-dog pardi ! Raaaaaah, à question stupide, réponse stupide.

« Pour l'instant, occupe-toi pendant que je corrige ça »

Plus gentille, plus aimable … Allez, un effort !!
Au moins, ce garçon n'était pas totalement un cas désespéré. Il comprenait l'exercice mais les formules qu'il appliquait n'étaient pas toujours les bonnes. Il allait donc lui falloir des moyens mémo-techniques pour les retenir et savoir dans quel cas les utiliser.
Bon, cet exercice-là, gros désastre. Ayame ne comprenait ni son raisonnement, ni les nombres qu'il utilisait, ni comment il avait pu croire que cette réponse pouvait être la bonne. Ô Ciel …

Ayame replaça une de ses mèches derrière ses oreilles et regarda le garçon avec un sourire façonné à sa sauce.

« Bon, tu as niveau plutôt moyen en somme mais je peux encore t'aider. On va commencer avec cet exercice que tu n'as visiblement pas du tout compris, d'accord ? »

Ayame tira une page de son cahier et rapprocha sa chaise de la sienne pour se tenir à ses côtés pour lui expliquer convenablement.

« Imaginons que le club de basket doit jeter et racheter des ballons tous les ans Ça, c'est la moyenne de l'année. En 2012, on a 9 ballons. En 2013 : 8, en 2014: 8 et en 2015, on a encore 9. La consigne est d'estimer la moyenne de l'année 2016. Ici, tu as la colonne des ballons et ça, ce sont les rangs de chaque année. Donc, en 2012, on part du rang 1 ... »

Tout en dessinant son tableau, Ayame faisait de son mieux pour se sentir concernée. Elle avait gardé une certaine distance d'Izumi et espérait que l'heure passe vite. Peut-être qu'elle s'arrêterait prendre un pain au curry pour se remettre de se désagréable moment.

« La colonne des rangs correspond à x et celle des ballons à y. Le plus simple est d'utiliser du papier quadrillé pour te faire un graphique. Tu places tes points, tu relis et tu cherches en 2016, là où ton point rencontre ta droite »

Hop, petit trait de critérium. Ayame marqua également une formule qu'elle entoura plusieurs fois et tapota la feuille avec le bout du stylo.

« Cette formule, tu dois la connaître par cœur. Le graphique te permet juste de vérifier ta réponse, tu ne peux pas juste te baser sur l'un ou l'autre »

Ayame tira une petite flèche et inscrit la réponse. L’exercice était tout bête, elle ne comprenait pas comment Izumi avait du mal sur cette partie.

« Est-ce que … tu as des problèmes de mémorisation ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   10.06.16 17:09


Hidenori-sensei, au secours !
Izumi savait que son énergie quasiment inépuisable pouvait agacer les autres. Combien de fois ses parents lui avaient-ils dit de se calmer quand il était petit ? Combien de fois lui avait-on répété de se tenir tranquille à l’école ? Il ne les comptait plus depuis longtemps à vrai dire. Le faire découragerait et désespérerait certainement n’importe qui. Le rouge n’y pouvait rien s’il n’était jamais fatigué ou plutôt s’il lui en fallait plus pour le fatiguer que le commun des mortels. Ce n’était pas vraiment à cause de son endurance surhumaine puisqu’elle était parfaitement dans la norme, mais plutôt grâce à son moral d’acier. Il ne déprimait pas facilement et quand on avait la pêche à longueur de journée, le corps suivait en général. Pour la plus grande malchance de ses proches et des personnes qui le côtoyaient... Il n’était pas rare qu’ils se retrouvent épuisés à sa place. Ce qui était quand même malchanceux, vous ne trouvez pas ? Vous vous en doutez, l’école était un vrai calvaire pour Izumi. Et s’il ne tenait pas autant à se faire passer pour un élève modèle ou du moins correct, il ne pouvait se permettre de sécher les cours. La barbe ! Rester assis sur une chaise sans rien faire l’insupportait au plus haut point. Il avait besoin d’être debout, de bouger, voir même de courir pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps, alors les cours, vraiment, ce n’était pas son truc. A part celui de sport, mais c’était trop demandé au corps enseignant d’en avoir un tous les jours... Surtout qu’avec l’entraînement de basket, il ne tiendrait jamais le rythme si par miracle ils lui en accordaient davantage. Et cela ne l’arrangerait guère plus. Rah, pourquoi devait-il se coltiner ces cours barbants au juste ? Il n’avait pas besoin d’être une bête en maths s’il voulait devenir un jour basketteur professionnel, hein ! D’ailleurs, il entendait déjà Kaito se moquer de lui, lui dire qu’avec son niveau sur le terrain, ce serait impossible pour lui de faire carrière dans le basket. La ferme ! On ne pouvait pas savoir avant d’essayer d’abord ! Et ce serait toujours mieux que de devenir mathématicien, là non plus il ne ferait pas de carrière, hein ! Il n’avait pas besoin d’Hidenori pour savoir qu’il n’avait pas fait un sans-faute, il n’était pas non plus complètement stupide. Il savait réfléchir un minimum quand il le fallait, heureusement j’ai envie de dire. Ce serait inquiétant dans le cas contraire. Enfin.

Pendant que son aînée corrigeait sa fiche, le rouge réfléchit comment s’occuper. C’était tentant de sortir de sa console de jeux, mais... Il n’allait pas faire bonne impression comme ça. Alors en retenant un soupir, il sortir son livre de japonais pour réviser le test du lendemain. Ce serait toujours ça de pris pour les devoirs de ce soir. D’ailleurs, ces derniers étaient probablement la pire invention au monde, franchement. Quelle idée de rajouter des cours à la maison ! Celui qui avait imaginé ce concept devait être un sacré sadique... Le rouge étudiait cependant sérieusement, avec beaucoup de concentration, ce qui était presque surprenant quand on le connaissait. A croire qu’il voulait vraiment prouver sa valeur à la capitaine de l’équipe féminine. Intéressant. A moins qu’il soit vraiment devenu sérieux en un temps record, ce qui était quand même peu probable. Enfin, du moment qu’il faisait bien ce qu’on lui demandait, on ne pouvait pas vraiment lui reprocher quoique ce soit, n’est-ce pas ? Au bout de quelques minutes, son professeur du jour lui adressa un sourire qui la rendit encore plus belle si possible tout en cachant une de ses mèches derrière son oreille. Oulà, Izumi ne rougit pas, du calme, tout va bien, respire, reste avec nous. C’était autorisé d’avoir des professeurs aussi canons, franchement ? Le rouge dut faire preuve de beaucoup de ténacité pour se concentrer sur autre chose que ce sourire. Ah, les hormones... Le première année se retint de sauter de joie quand elle annonça qu’il avait un niveau moyen. Certes, ce n’était pas l’excellence, mais elle n’avait pas dit mauvais ! Elle n’avait pas dit mauvais ! Et rien que pour ça il sortirait le champagne s’il pouvait. Mais de un il ne pouvait pas parce qu’il était mineur et de deux, ce n’était pas le sujet. Il grimaça légèrement quand elle parla de l’exercice qui lui avait posé le plus de problème. Ben, ouais, il n’avait rien compris. C’était pas un crime, si ? Je vous le dis, il faut être sadique pour inventer un tel problème ! Qui porte d’ailleurs bien son nom, si vous voyez ce que je veux dire. Le rouge se retint de rougir une nouvelle fois quand la brune se rapprocha pour pouvoir mieux lui expliquer. Du calme, enfin ! Comment un simple sourire pouvait-il faire un tel effet à la fin ?! Si elle s’en apercevait, ce serait la honte assurée, alors ressaisis-toi, Izu-chan !

- Ouais, je n’ai pas compris grand-chose, je dois avouer... Mais je suis prêt pour essayer de comprendre.

Au moins, il avait de la bonne volonté, on ne pouvait pas lui enlever ça. Hum ? Comment ça je lui cherche des excuses ? Mais non, voyons, c’est votre imagination, concentrez-vous plutôt sur votre lecture, voulez-vous. Le jeune homme resta le plus concentré possible pendant que Ayame lui expliquait les choses avec un bon exemple. Voilà ! Avec un rapport au basket, c’était tout de suite plus facile de comprendre ! Pourquoi il n’y avait pas que des problèmes avec son sport favori, hein ? Ah oui, c’est vrai, tout le monde n’aimait pas la balle orange ou le sport en général... Dommage. C’était quand même plus intéressant que de savoir quelle quantité d’eau il fallait pour remplir une baignoire pour ne citer qu’un des problèmes dont Izumi n’avait jamais compris l’intérêt. En tout cas, même s’il lui fallait toute sa concentration, c’était déjà plus clair. La capitaine enseignait bien, à croire que ceux du club de basket de Kirisaki Daichi étaient tous les deux des génies... Même si Hanamiya-san était encore plus intelligent, bien sûr. Il ne fallait pas non plus exagérer. Et non, le Yoshida n’était pas sexiste, roh tout de suite !

- Je vois ! Merci, senpai, je comprends déjà beaucoup mieux. Ah, euh...

Izumi se frotta la nuque d’un air gêné. S’il avait des problèmes de mémorisation ? Non, pas vraiment, le problème résidait plus dans autre chose... Mais il ne savait pas si cela allait bien passer auprès de son aînée. Il n’avait pas très envie d’essuyer un sermon ou même de se faire disputer. Mais il n’avait pas envie de mentir, pour une fois ahem, alors autant dire la vérité et assumer les conséquences. Etre responsable, cela ne faisait jamais de mal, surtout quand cela n’arrivait pas souvent.

- Pas vraiment, disons plutôt que j’ai de la peine à me concentrer sur ce genre de choses... Je n’aime pas rester sans rien faire et juste utiliser mes neurones... Je dois être plus pratique que théorique, hahaha...

C’était peu dire. Le rouge n’était vraiment pas fait pour les études et ce pour plein de raisons différentes et compliquées. Mais la première était évidente, il n’aimait pas ça et n’était donc pas du tout motivé. Hors, la motivation aidait beaucoup dans ce genre de situations. Mais bon, il n’avait qu’à s’en trouver une, ce n’était pas si compliqué, non ? Et être privé de club était sans doute la plus évidente et la principale raison pour laquelle il n’avait pas des notes catastrophiques. Son cas n’était donc pas encore complètement désespéré, heureusement, n’est-ce pas, sensei ?

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



Informations Féminin Messages : 26
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006600

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   05.07.16 0:08

Hidenori-senpai, au secours !
Yoshida Izumi



« Je vois ! Merci, senpai, je comprends déjà beaucoup mieux. Ah, euh... »

Ouais qu'il s'avance pas trop quand même … Son prochain test arrivait à grand pas et il avait intérêt à réussir. Sinon, elle aurait perdu du temps à lui expliquer un procédé qui rentrait par une oreille et sortait de l'autre et ensuite, ça donnerait une très mauvaise image d'elle à leur professeur. Ah, ces jeunes …

Elle le regarda un peu se dépatouiller à chercher ses mots pour répondre à sa question. Il souriait, se frottait les cheveux, avec cet espèce d'éclat dégouttant dans les yeux … Ah, Izumi était du genre PlayBoy, non ? Séduire toutes ces demoiselles avec ces jolies mimiques … Rien qui ne feront fondre Ayame. Rien ne ferait fondre Ayame. Bien trop ridicule.

Ayame n'était pas comme toutes ces autres petites filles, cherchant à tout prix le grand amour. Le Prince Charmant n'existait quand dans ces stupides contes de fées. De plus, l'amour était juste une illusion qui permettait d'accepter plus facilement la dure réalité de la vie. Ayame n'a besoin de fermer les yeux pour avancer le long de ce chemin là. Elle a préféré de pas l’emprunter dès le départ.

Ce qu'elle ressent pour Hanamiya ? De l'amour ou simplement une attirance du fait de leur forte ressemblance ? Il était tout aussi ignoble qu'elle. Devait-elle en conclure qu'elle s'aimait énormément du coup … ? Comme c'était prétentieux, même de sa part.

« Pas vraiment, disons plutôt que j’ai de la peine à me concentrer sur ce genre de choses... Je n’aime pas rester sans rien faire et juste utiliser mes neurones... Je dois être plus pratique que théorique, hahaha ... »


Pauvre garçon … où ira-tu avec ce genre de mentalité ? Nul part. Le basket ne te fera jamais devenir quelqu'un de grand. Cela dit, s'il avait envie de rester tel quel et voir ses espoirs et ses rêves de futur brillant se briser en morceaux, soit. Ayame ne savait pas ce qu'il voulait faire plus tard et s'en fichait même complètement. Cependant, il fallait étudier, histoire de ne pas être au même stade que la boue.

« Je vois … Mais en attendant, si tu n'étudies pas, tu n'auras plus ta place dans l'équipe. Et Hanamiya-kun ne sera pas très tolérant »

Inutile de rajouter que sans les notes parfaites, s'il désirait une place de titulaire, c'était raté. A moins qu'il possède quelque chose de particulier mais … aux yeux d'Ayame, il était banal. Un joli minois sans doute pour quelques filles. Mais pour la brune, c'était encore un plus jeune un peu trop bruyant.

Elle se pencha sur son sac et sortit une autre copie qu'elle posa devant lui. Sur la feuille, le même type d'exercice qu'elle venait de lui expliquer.

« Essayons avec ça. Je te laisse … disons, cinq minutes »

En attendant, et puisqu'elle avait finit ses devoirs, Ayame attrapa sa partition de violon et commença à réviser. La mélodie sélectionnée était pour une fois, un cran un peu plus haut que d'habitude. C'était du challenge, c'était ce qu'elle voulait. Se donner du mal, réussir et voir les visages des perdants devant son incontestable victoire. En basket comme un musique, elle menait la danse. Enfin, ça s'était quand le petit piment ne pointait pas le bout de son nez dans les même compétitions qu'elle.

Au bout d'un moment, elle regarda sa montre et posa sa partition. Elle regarda Izumi et soupira un peu, de façon à ce qu'il n'entende pas. Au pire, elle s'en fichait pas mal.

« Alors ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hidenori-sensei, au secours ! (PV Hidenori senpai)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHATBOX DE SECOURS.
» kakashi sensei
» Un jour je serai fort [Takeji-sensei]
» Sensei studios
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Lycée Kirisaki Daiichi :: Salles de classe-