The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Et si on se voyait ? //PV Koganei Shinji\\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rakuzan
avatar



InformationsMessages : 39
Date d'inscription : 25/02/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6020ff

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: 1


MessageSujet: Et si on se voyait ? //PV Koganei Shinji\   17.03.16 23:22

détails
Et si on se voyait ?
Les vrais amis ne sont jamais loin, peut-être dans la distance, mais pas dans le coeur
ft. Koganei Shinji
Ʃkaemp はは ™

Aujourd'hui était un grand jours. J'allais enfin rencontrer la personne avec qui je correspondais depuis la primaire. Un garçon en plus. La veille, j'étais tellement nerveuse que j'ai eu énormément de mal à m'endormir. J'étais nerveuse, mais excitée à la fois. Mais ça n'empêchait pas que je n'eus aucune difficulté lorsque l'alarme stridente de mon réveil se fit entendre. Je l’éteignis sans trop de soucis. J'étais très légèrement fatiguée, mais rien de bien grave à vrai dire. Je sortais de sous ma couette, dans laquelle je m'étais enroulé tel un bon sushi~ Me levant en vitesse, j'allais prendre une douche bien chaude pour bien me réveiller et finis par m'habiller d'un simple pantalon noir, avec un débardeur court et blanc, et de rajouter des manchettes noires aux bordures violettes, ainsi qu'un ruban noir et violet dans mes cheveux, les attachant en une queue de cheval basse. Je pris un rapide petit déjeuner. Le temps passait, et je devenais à chaque secondes plus stressée. Pourtant, je n'avais pas de quoi l'être spécialement. Je connaissais plutôt bien la personne avec qui je correspondais, sauf que je ne l'avais jamais vue. Je lui avais envoyé une photo de moi dans la dernière lettre, pour qu'il puisse me reconnaître facilement. Je soufflais pour me calmer. Je ne devais en aucun cas paniquer. A vrai dire, j'avais accepté par curiosité, mais je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Tout ce que j'espérais, c'est que cette rencontre se passerait bien. Dehors, le soleil était au beau fixe. Mais malgré tout je ressentais un grand vide dans mon coeur. Ma mère, me manquait horriblement. Mais j'allais ne plus y penser pendant une journée. Ça me fera sans doute le plus grand bien. Je pris donc un sac en bandoulière où j'y fourrais mon porte monnaie, et mes papiers d'identité. On ne sait jamais ce qui peut nous tomber dessus. Les journées étaient toutes différentes. On ne pouvait donc rien prévoir.
Je sortis donc de mon internat et me baladais en ville, m'arrêtant de temps à autres devant une boutique, sans jamais y rentrer dedans, pour ne pas arriver trop en avance sur le lieux de rendez-vous. J'aurais l'air bien fine sinon moi. Enfin bref, l'heure passait, plus ou moins rapidement, et je finis par me rendre à la gare, pour y attendre le garçon avec qui je conversais depuis mon enfance.
Je laissais glisser mes yeux sur le sol, un peu plus nerveuse qu'avant. J'allais me sociabiliser, on peut dire ça comme ça. Wohaaaaaaaaaa~
Je regardais alors tout autour de moi, mais ça ne servait à pas grand chose, vu que je ne savais pas vraiment à quoi il ressemblait. J'évitais soigneusement le regard des gens qui s'attardaient un peu trop longtemps sur moi. Serrant la lanière de mon sac de façon nerveuse je baissais la tête, intimidée. J'étais toute seule et il pouvait m'arriver n'importe quoi. Et personne ne le saurait. Bon j'étais peut être un peu paranoïaque sur les bords. Mais je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. Je lâchais alors un petit gémissement de désespoir. J'étais bien mieux sous ma couette, bien à l'abris des dangers extérieurs. Mais je devais faire un effort, sinon mon interlocuteur en aura vite marre de moi. Je ne voulais pas tout gâcher, alors je prenais sur moi. Je m'assis donc sur une chaise libre, où je pouvais avoir une vue d'ensemble sur le hall de la gare, et je patientais. Encore et encore.

Voila, j'espère que ça te convient ^^ Je ne suis pas très douée avec l'ouverture des topics, mais s'il y a quelque chose à changer dis le moi :D





Soooooo Cute~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 107
Date d'inscription : 15/09/2015
Localisation : Aucun
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #8f6138

RP terminés: 0

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Et si on se voyait ? //PV Koganei Shinji\\   30.03.16 10:07

57.5 : Et si on se voyait ?


LRencontrer une personne qu'on connaît qu'à travers de la correspondance pourrait rendre nerveuse une personne. Malgré l'assurance d'une personnalité agréable, Shinji n'avait pas réussi à dormir de la nuit. Il était seulement parvenu à somnoler que quelques heures, en se tortillant dans tous les sens et voyant le chiffre du cadran. Et curieusement, il ne se sentait pas réellement fatigué lorsque son réveil sonna. Il sautait même hors du lit avec une agilité déconcertante afin de nettoyer et se préparer pour cette sortie.

Ce jour-là, Shinji ne savait pas comment s'habiller en réalité. Il avait au début opté pour un simple jean et tee-shirt avec un motif de chat. Puis, quand il s'était vu dans un miroir, il réalisa qu'il pourrait apporter la honte. Ce fut alors qu'il farfouilla dans sa commode une rencontre digne d'un rendez-vous. Mais ce n'était pas un rendez-vous galant. Après un long soupir et plusieurs tenues au sol plus tard, le chaton finit par se décider sur un pantalon brun, avec une chemise claire sous un pull orangé. Et avec cette tenue, sa seule inquiétude aurait d'avoir froid. Il rejoignit son père, buvant déjà un café et qui s'était porté volontaire pour accompagner son fils jusqu'à la gare. Et comme l'excitation l'envoya une certaine dose d’adrénaline dans tout le corps, son père lui avait ordonnait à maintes reprises de se calmer. Il allait rencontrer Mio Aina. Enfin ! Depuis quoi ? La primaire…

Le petit déjeuner terminée, la petite troupe se prépara pour quitter la maison. Ce fut à la dernière minute que Shinji paniqua presque, demandant à son père de l'attendre. En quelque enjamber bien bruyante, il retourna dans sa chambre pour prendre la photo posée sur son bureau. Il l'avait sortie la veille pour se remémorer son visage dès son arrivée. Il n'avait fait que la contempler depuis qu'il l'avait vue. Il l'avait même montré en toute discrétion à Mitobe, son meilleur ami.

Pour aller à Kyôto, il avait déjà plus d'une trentaine de minutes, voir un peu plus, de voiture. Ensuite, il avait autant de temps à attendre, car ils avaient prévu de venir plus tôt. Dès que le numéro du train fut indiqué, Shinji s'installa à sa place, toujours autant exciter que stresser. Il contrôla son stress comme il le faisait lors des matchs. C'est-à-dire, en contrôlant sa respiration en inspirant et expirant avec de grande bouffer d'air. Dès que son rythme cardiaque redevint normal, il sentit les vibrations du shinkansen en partance de Kyôto commencer. Bercé par le mouvement du véhicule, Shinji sentit la fatigue lui venir. Il sortit de son sac ses écouteurs pour quelques musiques énergiques. Il ferma les yeux, se concentrant sur celle-ci pour éviter que le sommeil ne vienne.

L'annonce de sa destination résonna vers la fin d'une musique. Le brun retira ses écouteurs et l'enroula autour de son Ipod avant de sortir dès l'arrêt du train. Il se plaça presque le premier devant la porte, il laissa en toute galanterie à une vieille femme de descendre la première.

Foulé le sol de Kyôto avait quelques choses d'électrisant et d'inquiétant. Il se savait encore au Japon et pourtant, il se sentait déjà… Perdu. Depuis qu'il avait pris la photo, il n'avait pas pensé à la regarder et s'assurer de reconnaître les traits de la jeune fille. Il envoya un SMS avec un simple « je suis arrivé », inutile, à Mio. Et il se mit sur la pointe des pieds pour constater un éventuel changement. Son attention se concentra vers une agitation soudaine. Il avait les cheveux caractéristiques de la douce demoiselle sur la photo. Après quelques pas hésitants, il la reconnut. Il hurla un : « Mio-Chan ! » Préparant son plus beau sourire félin, il s'approcha vers elle et la prit brutalement dans ses bras. Enfin, il avait sa correspondante de primaire devant lui. C'était presque un rêve qui se réalisait et il avait peur que ce soit QU'UN rêve. Mais le doux toucher de cette apparence gracile contre son corps lui faisait comprendre que tout était vrai. Il la serra tellement fort qu'il aurait cru que leurs corps fusionneraient. Et à un moment, il sentait sa nervosité sous ses bras et le poussa à réaliser que c'était soudain pour la timide fillette de ses lettres.

Puis, il se retira aussi rapidement qu'il l'avait prise dans ses bras et passa la main derrière la nuque, caressant la pointe de ses cheveux.

-Euh… Désolé. J'étais tellement contant que je n'ai pas pu résister. Ça doit faire depuis la primaire que j'avais envie de te voir, en plus.


Layout by moi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/7389884/
 

Et si on se voyait ? //PV Koganei Shinji\\

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PNJ pour Shinji
» Les conquêtes de Shinji
» [Entraînement] Winstout VS Shinji
» Shinji, Guerrier divin d'Eta
» entrainement de Shinji

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Kyōto :: Ville-