The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   29.04.16 23:05

Allô, est-ce que tu me reçois ?
Raïma Shin



Petit pas, petit pas, petit pas, on se baisse ! … Petit pas, petit pas, petit pas, on se baisse !
Satsuki releva à peine la tête, ses yeux framboises épiant le terrain de basket dans ce qui se voulait la plus grande discrétion. Être rentrée dans Shutoku sans se faire remarquer avait été un exploit, pas question de se faire attraper maintenant ! Cachée dans les gradins, entre deux rangées, la manager de Tôo était un ninja. Les joueurs étaient concentrés mais on n'était jamais assez prudent.

De là où elle était, la rose voyait parfaitement Midorima. Et pas trop loin se tenait Takao. Le duo était à surveiller intensivement. Et en dehors de cela, elle avait aussi de voir un peu son ancien camarade. Mais il était toujours tellement froid … Alors qu'ils avaient tant de choses à se dire !! Par exemple, qui était cette fille la dernière fois qui avait parlé au vert et qui n'était absolument pas de Shutoku ? Hmm ? Midorima et elle avaient bien parlé, Satsuki était curieuse. Très, très curieuse à vrai dire.

Comment elle savait ça ? Pff … Elle était Momoi Satsuki ! Voilà, c'était un argument acceptable.

Le garçon avait encore grandi, c'était pénible ! Ses tirs allaient être lancés de plus haut, les arrêter allait demander plus de rapidité. Enfin, ce n'était pas insurmontable non plus. Tant qu'elle trouvait un moyen de ralentir aussi Takao, c'était le rythme de l'équipe qui allait en pâtir. C'était le problème avec ces garçons aux yeux fantastiques : une fois sous contrôle, c'était presque du gâteau. Mais il fallait déjà arriver à bloquer leurs ailes et les empêcher de s'envoler. Bloqués au sol, sans que leurs yeux ne servent à l'équipe, même un faucon devient un moineau. Ou un tout petit poussin dans une paume de main.

Finalement, Satsuki assista au reste de l’entraînement, prenant quelques notes sur ce qu'elle voyait. Shutoku avait fait des progrès mais Tôo pouvait s'en sortir si les deux équipes venaient à se rencontrer. Cependant, quand elle voulut descendre, Midorima fila vers la sortie comme une fusée suivit de près par le petit brun. Tch, raté !! La prochaine fois … elle lui sauterait dessus !

Désireuse de ne pas rencontrer le capitaine ou pire, le coach, la rose attendit que tout le monde quitte le gymnase pour sortir à son tour. Mais dehors, des trombes d'eau tombaient du ciel en une pluie très bruyante.

« … Quelle poisse ... »

Elle n'avait pas son sac, donc pas de parapluie. Satsuki soupira et lissa sa jupe sous ses fesses pour s'asseoir en regardant le ciel. Espérons que ça se termine vite. Elle n'avait pas envie d'une autre orage … même si maintenant, ils étaient synonymes de bons souvenirs. Les orages maintenant, ça lui rappelait Izuki et ce n'était plus autant effrayant. Ça rappelait l'arôme d'un thé aux fruits rouges et les sandwichs à la crevette.

Elle soupira et entendit du bruit derrière elle. Un garçon s'était arrêté et semblait a regarder. Satsuki devait plier la tête pour le regarder. Elle se releva brutalement, épousseta sa jupe et se recula un peu :

« Ahem … Bonsoir … ? Je … suis venue … pour voir … Midorin … Euh Midorima-kun »

Pas voir l'entraînement, d'accord ?! Haha, quel grand garçon, pourquoi affichait-il un si drôle d'air ?

« … Je suis Momoi Satsuki ... »

Bah oui, Satsu, comme si dire ton nom allait tout expliquer ! « Je suis Momoi Satsuki et tu ne l'est pas », voilà l'argument infaillible mis au point ces seize dernières années. Tsss …

Elle pencha la tête, regarda à gauche puis à droite. Il allait rester silencieux ? Ah, elle aurait vraiment du piquer l'uniforme de Shutoku … Ça aurait été plus discret que celui de Tôo !

« Et … tu es ? »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 22
Date d'inscription : 28/03/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #999999

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   30.04.16 18:34


Allô, est-ce que tu me reçois ?



Shin était à l'entraînement. Enfin. Il avait eu du mal à supporter sa journée de cours et n'avait pensé qu'à l'entraînement en fin de journée. Il avait quand même essayé d'être attentif en cours mais il n'arrivait pas à réellement se concentrer sur des matières aussi barbantes que la littérature japonaise ou la biographie de telle ou telle personnalité qui fut importante dans l'Histoire du Japon. Shin n'aimait pas vraiment l'école mais ne détestait pas cela non plus, il arrivait à obtenir de bonnes notes mais peu de choses le passionnait.

Dès que la fin des cours fut sonnée, il rangea rapidement ses affaires et partit en direction du gymnase pour se changer. Enfin. Enfin il allait faire quelque chose d'intéressant dans sa journée. La basket ainsi que la musique étaient ses principales passions, il y en avait d'autres bien sûr mais les plus importantes, celles qui occupaient réellement sa vie c'était celles-ci. Il avait hâte de fouler le parquet et de reposer ses doigts sur un ballon orange. Il traîna cependant un peu devant son casier pour prendre ses affaires de sport : un short, un T-shirt blanc et ses chaussures. Il replaça sa basse dans son casier puisqu'il était venu la chercher le midi pour jouer un peu sur le toit du bâtiment principal.

Quand il arriva au vestiaire, quelques membres du club étaient déjà à l'intérieur en train de se changer. Shin reconnut le grand aux cheveux verts : Midorima et le plus petit souvent avec lui : Takao qui jouait aussi meneur, comme Shin. Le Raïma l'avait déjà vu en action, son jeu de passe était vraiment bon mais ce qu'il l'avait surtout impressionné c'était les yeux de Takao. Il voyait tout sur le terrain et il savait très bien tirer parti de cet avantage. La paire Takao-Midorima était vraiment dangereuse avec les tirs de Midorima lancés d'à peu près n'importe où sur le terrain combinés aux passes rapides, précises et à l'analyse précise du terrain et des mouvements des joueurs de Takao. Cependant, même si Shin s'était inscrit à Shutoku pour son équipe de basket il n'avait pas encore réellement fait la connaissance des membres du club. Il les connaissait, s'entraînait avec eux mais n'avait pas d'affinité ni aucun sentiment négatif à leur égard.
C'était ses partenaires de jeu. Il n'arrivait pas encore à leur accorder le titre de coéquipier, titre qu'il réservait aux membres de la Jabberwock mais peut-être cela changera-t-il un jour, qui sait ?

L'entraînement se déroula comme d'habitude : une petite séance d'échauffement suivi d'un peu de musculation. Ensuite les joueurs se répartissaient en deux groupes, chacun prenant un demi-terrain pour s'entraîner aux tirs ensembles mais aussi pour faire des simulations d'attaques afin d'entraîner les joueurs dans les deux aspects du jeu : l'attaque mais aussi la défense.
Takao et Midorima n'étaient pas dans le même groupe que Shin et ce dernier pouvait entendre les élans d'admiration ou de déception de ne pouvoir rien faire face aux tirs de Midorima.
De son côté, Aslan s'entraînait. Il faisait des passes principalement mais n'hésitait pas à prendre ses responsabilités au tir ou pour pénétrer la raquette quand l'occasion était inévitable.
Il essayait d'utiliser au minimum ses moves, pour garder un atout pour les matchs.
Quand vint l'heure des matchs d'entraînement, il dut faire face au duo de Shutoku. Son équipe ne put pas faire grand chose et lui ne se donna pas à fond dans l'entraînement puisque ce n'était pas un match officiel.

L'heure de la fin de l'entraînement arriva vite, trop vite pour Shin. Il n'était pas satisfait et décida de rester lorsque tout le monde partait. Il retourna au vestiaire chercher une serviette puis attrapa une bouteille dans l'un des bacs prévus à cet effet lorsqu'il revint sur le parquet.
Il n'avait pas été satisfait de sa performance de tir et voulait rester pour s'entraîner afin d'améliorer son shoot. Il aurait bien aimé demander à quelqu'un de l'aider dans sa séance mais Midorima était quelqu'un de froid et, pour Shin, il était sous doute le meilleur tireur qu'il y ait ici.
Il commence à tirer quelques ballons, enchaîna avec quelques lay-up quand il vit dans son dos une silhouette. Il s'arrêta un moment, posa une serviette sur son cou et attrapa sa gourde avant d'aller parler à la personne qui était restée.
Quand il s'approcha, il remarqua une jeune femme avec des cheveux roses. Elle n'était pas très grande et avait l'air un peu naïve peut-être.
Lorsqu'il s'approcha un peu plus, il reconnut l'uniforme d'un autre lycée de la ville : Tôô.
Qu'est-ce qu'une fille de Tôô venait faire ici ?

Lorsqu'il fut proche d'elle, quelque dizaines de centimètres elle le remarqua. Elle pencha la tête en arrière pour voir qui était là et se releva aussitôt pour se présenter.

« Ahem … Bonsoir … ? Je … suis venue … pour voir … Midorin … Euh Midorima-kun »

Alors comme ça, elle était venue voir Midorima. Elle le connaissait ? Qui cela pouvait bien être, Midorima avait donc des amies plutôt jolies dans d'autres lycées. Quelle bonne surprise. Shin remarqua les yeux framboise de le jeune fille, peu commun mais très jolis. Elle se présenta enfin :

« … Je suis Momoi Satsuki ... »

Momoi Satsuki ? Il ne connaissait personne de ce nom. peut-être était-ce une membre de l'équipe féminine de Tôô qui voulait voir Midorima ? Dans tous les cas, elle le connaissait bien pour l'appeler par un petit surnom... "Midorin"... Hum ...
Pendant cette réflexion, la jeune femme continua de parler en demandant d'identité de notre protagonsite :

« Et … tu es ? »

"-Je te conseille de t'en aller, tu n'as rien à faire là Momoi. Seuls les élèves de Shutoku sont admis ici et visiblement du ne fait pas partie de l'établissement." dit-il sur un ton neutre mais froid.

Shin repartit en direction d'un panier en déposant sa serviette sur un banc un ballon à la main.
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   01.05.16 15:12

Allô, est-ce que tu me reçois ?
Raïma Shin



Satsuki était obligée de plier sa nuque dans un angle assez inconfortable pour pouvoir regarder ce garçon dans les yeux. Pour un pays qui pouvait se vanter d'avoir les plus petites différences de tailles entre hommes et femmes, cette génération semblait se défaire de tout ce qui avait été installé auparavant. Peut-être parce que maintenant, les enfants étaient davantage issus de la mixité sociale, alliant l'antique Japon à l'Occident. Et comme des pousses à la croissance accélérée, les jeunes fendaient la foule par des dizaines de centimètres en plus.
Et qu'à cause de ça, la manager allait finir par se briser par la nuque un jour.

Elle pouvait reculer, de façon à ne pas autant à avoir à lever la tête. Mais pourquoi ce serait à elle de bouger ? Il y avait cette chose appelée l'espace privé qui laissait une marge de manœuvre suffisante. Sauf qu'ici, le garçon était carrément dedans et qu'il la regardait de haut et que ça l'énervait.

Mais, en tant que jeune fille bien élevée, elle s'était présentée. Puisqu'ils partageait sa zone de confort, autant se connaître. « Et toi », ça sonne un peu trop gamin pré-pubère avec trois poils sur le menton qui veut chercher des noises aux gens mais qui lit les Comics Star-Wars dans sa chambre et qui se sert des rouleaux de papiers toilettes vides assemblés comme sabre-laser.

« Je te conseille de t'en aller, tu n'as rien à faire là Momoi. Seuls les élèves de Shutoku sont admis ici et visiblement tu ne fais pas partie de l'établissement »

Généralement, la première impression d'une personne tourne autour de ce que l'on appelle les « quatre 20 » : vingt premières secondes, vingt premiers centimètres, vingt premiers mots et les vingt premiers pas. A traduire par : ton apparence, ton assurance, ta politesse et ce que tu vas dégager en seulement une minute et vingt secondes. C'est le temps exact qu'il faut à une personne pour se faire une idée de celle qui se trouve en face.

Satsuki avait sourit. Le sourire à la fois tranquille de celle qui sait qu'elle ne risque rien si elle se fait prendre et en même temps, le coin de ses lèvres tressautait nerveusement : l'énervement montant. L'incrédulité face à ce manque total de politesse. La mauvaise impression fulgurante face à l’incompréhension.
Elle avait juste demander un nom, pas un extrait du règlement intérieur de Shutoku, paragraphe 2, tiret 6 sur les entraînements sportifs et la présence d'élèves extérieurs à l'établissement.

L'inconnu donc, s'était détourné pour retourner à l'intérieur du gymnase. Erreur, grosse erreur. Satsuki leva son pied et le fit retomber brutalement sur le parquet nickel, le son provoqué se répercutant sur les murs, dans la grande salle vide.

« Quand une personne se présente, la politesse fait qu'on doit faire de même. Si tu es capable d'aussi bien citer le règlement, tu devrais vérifier dans ton carnet … la politesse et même le respect des autres, ça tient sur deux pages. Tes parents ne t'ont jamais appris à dire bonjour ?! »

Satsuki n'était relativement pas peureuse. Il y avait bien certaines choses qui l'effrayaient, les batraciens pour citer un exemple, mais ce genre de situation, elle y était habituée. C'était désagréable mais pas insurmontable.

Une main sur la hanche et l'index de l'autre tendu vers la porte menant à l'extérieur, la manager de Tôo prit sa voix de maîtresse d'école et s'adressa au rustre garçon comme s'il était un petit enfant.

« Tu n'as peut-être pas remarqué mais il pleut très fort. Je n'ai pas de parapluie donc je comptais m'abriter jusqu'à ce que ça se calme un peu »

Mais ça ne semblait pas vouloir s'arrêter de suite.

« Ta tête ne me dit rien, je suppose que tu es un remplaçant »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 22
Date d'inscription : 28/03/2016
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #999999

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   03.05.16 19:45


Allô, est-ce que tu me reçois ?



Ohoh, la jeune femme aux cheveux rose n'avait pas vraiment apprécié la désinvolture de Shin, sa réaction avait été sans équivoque. Cette Momoi Satsuki avait réussi à attirer l'attention de Shin en frappant du pied sur le parquet du gymnase... Pourquoi faire ça, il y a quand même d'autres moyens de focaliser l'attention d'une personne sur soi quand même... Quel irrespect des lieux.
Mais bon passons, si elle voulait attirer l'attention de Shin, elle l'avait maintenant :

« Quand une personne se présente, la politesse fait qu'on doit faire de même. Si tu es capable d'aussi bien citer le règlement, tu devrais vérifier dans ton carnet … la politesse et même le respect des autres, ça tient sur deux pages. Tes parents ne t'ont jamais appris à dire bonjour ?!»

Haha, Shin sourit légèrement. Heureusement qu'il était encore retourné, la jeune fille n'aurait sûrement pas apprécié. Alors elle parlait de politesse ? Oui, elle marquait un point : il n'avait pas été poli. Mais à quoi bon ? Ils ne se connaissaient pas et ne se reverraient probablement jamais puisqu'elle faisait partie d'un autre lycée et Shin fréquentait peu les membres des autres lycées. Seuls les membres des équipes masculines des autres établissements pourraient être amenés à rencontrer Shin, et visiblement elle n'en faisait pas partie. Il se retourna quand même pour la regarder un instant avant de répondre :

"- Tss...
Je suis Raïma Shin. Je te rends donc la politesse."


Elle continua cependant de s'adresser à lui, sur un ton assez ... amusant. D'une part, elle voulait montrer son autorité, en partie grâce à sa position et son doigt pointé sur le torse du jeune homme, mais ce petit air avait le don de faire rire intérieurement le Raîma, ce qu’il ne montrait bien évidemment pas.

« Tu n'as peut-être pas remarqué mais il pleut très fort. Je n'ai pas de parapluie donc je comptais m'abriter jusqu'à ce que ça se calme un peu »

Effectivement, Shin n’avait pas remarqué la pluie battante dehors. Tant mieux, il était resté pour s’entraîner, ça l’obligerait à jouer aussi longtemps que la pluie, diluvienne de surcroît, se décide à s’arrêter. Même si Shin comprenait que la pluie puisse retenir la jeune femme dans le gymnase de Shutoku, cela n’expliquait absolument pas pourquoi elle était venue ici. Enfin si, elle avait donné une raison : voir Midorima. Shin se demandait toujours qui elle pouvait bien être puisqu’elle connaissait assez bien Midorima pour l’appeler par un petit surnom et venir le voir lors de ses entraînements alors qu’elle appartenait à un autre lycée.

« Ta tête ne me dit rien, je suppose que tu es un remplaçant »

La jeune femme finit sa petite leçon de morale par une petite pique, bien que de bonne guerre, qui ne laissa pas Shin indifférent. Il n’aimait pas et recherchait encore moins les conflits mais toucher son égo était quelque chose qu’il n’appréciait réellement pas. Il se décida donc à se retourner puis fixer cette Momoi en disant :

« Je suppose que tu peux rester le temps que la pluie cesse… Je vois que tu es donc une habituée des lieux n’est-ce pas, puisque tu laisses supposer que tu connais tous les joueurs de l’équipe ?
En effet, je suis remplaçant. Je ne pense pas que tu puisses me connaître puisque je suis arrivé il y a peu à Shutoku.
Puisque j’ai fait un pas vers toi en te donnant quelques petites infos, peut-être pourrais-tu me dire comment ça se fait que tu connaisses si bien Midorima et les autres joueurs de l’équipe ? »


Shin venait probablement de faire l’une de ses phrases les plus longues à un ou une inconnue. Il n’avait pas pu s’empêcher. Cette jeune femme l’intriguait fortement. Elle semblait être habituée à côtoyer les grands joueurs japonais, être même proche par rapport à eux peut-être intime même ? Peut-être était-elle une amie d’enfance de Midorima voire même peut-être sa petite amie ? Shin rejeta rapidement cette idée : Midorima était bien trop froid et sérieux pour avoir une petite amie comme elle, surtout venant d’un autre lycée.

A cette pensée, Shin s’attarda un peu plus sur l’enveloppe charnelle de Momoi. C’était une très belle jeune femme, des cheveux roses longs et de jolis yeux d’une couleur spéciale mais qui s’accordait bien avec sa couleur capillaire. Une peau presque laiteuse et un visage doux ainsi qu’un corps bien proportionné. Un très joli brin de femme quoi.

Shin s’essuya le front et la nuque avec sa serviette et but quelques gorgées dans une gourde. Il s’assit sur un banc, peut-être prêt à prendre quelques minutes pour elle. Il attrapa tout de même un ballon, dribblant de la main droite puis de la main gauche en alternance. Il ne devait cependant pas se refroidir et reprendre l’entraînement rapidement. En attendant la réponse de la jeune femme pour pouvoir continuer à jouer, il était totalement concentré dans son dribble, assis sur le banc.
© Imaginary pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   05.05.16 14:44

Allô, est-ce que tu me reçois ?
Raïma Shin



Satsuki grommelait toujours dans son coin coin, se plaignant dans une barbe imaginaire de cette génération décidément bien étrange. Elle même d'ailleurs devait parfois paraître étrange aux yeux des gens mais elle s'en accommodait. Non, le problème venait de cette génération masculine : soit ils étaient prétentieux, parfois un trop sadique, de temps en temps trop dans la lune mais plus généralement totalement incompatibles avec la politesse.

« Tss... Je suis Raïma Shin. Je te rends donc la politesse »

Hourra, qu'on apporte le riz rouge des grandes occasions !! Couché sarcasme, rien n'arrivera de bien si tu te fais remarquer. Raïma donc : elle n'allait pas oublier.

La rose observa son étrange interlocuteur : très grand et visiblement très musclé, il était taillé pour la plupart des postes de l'équipe de basket. Bon, puisqu'elle allait devoir rester ici un moment autant en profiter pour l'étudier un peu. Qui sait, le remplaçant allait peut-être pouvoir fouler le parquet avec les titulaires de Shutoku un jour. Mieux valait se renseigner maintenant.

Il dribblait tranquillement, assis sur le banc. Rien de bien impressionnant, la manager était également capable de faire ça. Ah, il faisait frais par ici. Certes, les joueurs se réchauffaient en courant et toute cette chaleur condensée devait également profiter à ceux qui restaient en retrait mais une fois la grande salle vide, la fraîcheur se réinstallait.
Heureusement qu'elle avait sa veste verte avec elle. Parfois, ça arrivait qu'elle l'échange contre la veste d'uniforme de Tôo. Mais quand l'entraînement arrivait, la verte était plus confortable.

« Je suppose que tu peux rester le temps que la pluie cesse… Je vois que tu es donc une habituée des lieux n’est-ce pas, puisque tu laisses supposer que tu connais tous les joueurs de l’équipe ?
En effet, je suis remplaçant. Je ne pense pas que tu puisses me connaître puisque je suis arrivé il y a peu à Shutoku
 »

Trop aimable merci.
Tous ceux avec un « Shin » dans leurs prénoms étaient vraiment pareils : pas de phrases longues, juste des regards polaires. Et quand ils se mettaient à parler, c'était affreusement désagréable. Midorima était très cultivé, chaque discussion était passionnante dès qu'il s'y mettait vraiment. Cette espèce de grand blondinet là, ce Raïma Shin, Satsuki n'arrivait pas à le piffer.

« Puisque j’ai fait un pas vers toi en te donnant quelques petites infos, peut-être pourrais-tu me dire comment ça se fait que tu connaisses si bien Midorima et les autres joueurs de l’équipe ? »

Toujours bien debout, à moitié tournée en direction de la porte extérieure, la rose regardait la pluie. Le garçon était assis, lui, elle pu le regarder sans se briser la nuque.
Cependant, avant de répondre, elle prit un peu de temps. Shin ne la connaissait pas donc elle n'avait pas vraiment envie de lui exactement qui elle était, plus particulièrement le rôle qu'elle jouait pour Tôo. Il ferait vite la déduction et serait sans doute encore plus pénible.

« Tu es curieux dis donc... Nous étions dans le même collège alors quand je passe le voir, je salue les autres donc je les connais un peu »

Voilà, simple et concis. Ni trop peu ni assez. Ça répondait à la question du joueur sans pour autant tout expliquer.

« A quel poste joues-tu ? »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Allô, est-ce que tu me reçois ? [avec Raïma Shin]
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» Allée Centrale
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école
» Où l'eau coule à flots vient parfois l'allégorie...[TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Lycée Shūtoku :: Club de basket-