The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Ose le Rose [avec Katsuki Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   29.05.16 17:26

Ose le Rose !
Katsuki Genji



Satsuki avait entendu parlé d'un jeu se tenant au centre commercial à la télévision. Un quizz entre frère et sœur pour savoir si chacun se connaissait réellement bien. Et à la clé, un séjour pour trois dans une source thermale. Le cadeau rêvé que la rose aurait bien aimé tenter de gagner si elle n'était pas fille unique. Un petit voyage avec ses parents, ça serait tellement bien … Ils partaient souvent tous les deux et elle, elle devait aller en cours. Quelle injustice.

Néanmoins, elle avait quand même envie d'aller faire quelques boutiques donc elle irait tout de même au centre commercial. Un tee-shirt à rayure sur le dos et un short en jean sur les fesses, elle quitta la demeure familiale silencieuse pour le centre ville plein de monde.
C'était l'effervescence comme dans une ruche. Des petites abeilles qui bourdonnaient dans les boutiques, les cafés, les allées. Il fallait même parfois jouer des coudes pour passer d'un endroit à un autre. Satsuki, elle, longeait le mur pour éviter de finir étouffer dans la foule d'un compact désarmant. Pire que dans le métro. Ah, elle avait mal choisit son jour.

En passant devant un coiffeur, la manager de Tôo s'arrêta pour s'observer un instant et tira sur une de ses longues mèches. Depuis quelques temps, elle avait l'idée de se couper les cheveux. Pas forcément très court mais peut-être aux épaules comme à l'époque de Teiko. Les cheveux longs, c'est bien joli, mais ça demandait pas mal d'entretien. Et à force de perdre du temps le matin à les démêler et sous la douche, à utiliser autant de shampoing qu'il n'en faut pour laver un chien, l'idée se faisait plus présente.

Mais pas pour de suite.
Elle reprit sa marche et en profita pour dénicher une énième paire de chaussures, deux hauts, une veste, une robe et un peu de maquillage. Et en guise de dernière achat, de la glace pillée saveur framboise-mûre. Elle s'était toujours demandé le délire du colorant bleu pour la première saveur. Bah oui, tout le monde savait qu'une framboise sauvage, c'était turquoise. Tellement évident.

Assise sur une espèce de canapé qui formait un U au centre de l'allée, Satsuki plongeait lentement sa cuillère pour ne pas totalement mélanger le turquoise et le violet de sa glace pillée. C'était un bon moment jusqu'à ce qu'elle entende des rires bien stupides derrière elle. Satsuki, elle était un peu comme ça, à toujours vouloir prendre la défense de la veuve, l'orphelin et le bichon frisé de Mamie. Forcément, ce genre de rire bien idiot, ça ne pouvait que l'énerver.

Tout en continuant de manger son quatre heures, la rose se retourna un peu. Des boutons d'acné parsemant une peau grasse comme l'huile des frites, des cheveux dignes de Sadako, le tout sur un corps digne de l'allumette pour plancha, ces deux garçons pointaient du doigt quelqu'un dans la foule. Moches, crétins et malpolis, combo fatal.

Le garçon visiblement ciblé par les moqueries semblait être dans son monde, Satsuki avait l'impression de se revoir quelques heures auparavant quand elle s'était demandé ce qui lui était passé par la tête pour venir au centre commercial avec ce monde. Un garçon plutôt typique si n'était la chevelure rose sur sa tête qui dénotait particulièrement. Et visiblement, c'était ça qui faisait bien rire les deux crétins de l'autre côté de la banquette. Le pire devait être le fait que le garçon aux cheveux roses devait également entendre leur étalage de stupidité.

Il n'en fallut pas moins à la fille pour s'énerver. Et oui, des cheveux roses et alors ? Sur une fille, ça passe, sur un mec, faut se moquer ?! Bande de babouins préhistoriques. Sa main se serra autour du gobelet de glace pillée qui avait légèrement fondu tout au fond du gobelet. Sans hésiter, Satsuki plaça le gobelet bien au dessus de ces deux macaques et versa son contenu sur ce qui leur servait de cheveux. Plus une serpillière à ses yeux.

« De quoi vous rafraîchir les idées, bande de primates »

Forcément, le geste les énerva et la seconde d'après, ils étaient debout devant elle, vociférant des injures et la traitant de tous les noms. Ils se pensaient impressionnant ? Satsuki connaissait des garçons qui avec un simple coup d’œil, faisaient pleurer les plus durs des mâles. Par contre, elle ne niait pas qu'elle aurait bien aimé avoir cette faculté à cet instant précis. Parce qu'à deux contre un et personne dans la foule qui semblait venir la défendre, ça sentait le roussi.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   30.05.16 13:18


Ose le rose
Momoi & Genji
Bon, qu'est-ce qu'il me voulait ces pauvres types. Mon poing dans leur gueule. Oui, j'ai les cheveux roses, mais par l'amour de quelconque croyance. On ne pouvait me laisser me balader tranquillement sans qu'on m'embête tout ça parce que je devais chercher unes tomates pour le souper de ce soir. Je suis décidément trop bon.

« Tu te prétends homme avec une couleur pareille ? »

Je grognais, je n'avais pas honte d'être aussi rose, mon frère l'avait été aussi, bien que ça c'est un peu assombri depuis qu'il se concentre sur ses études. Je soupirai, autant ignorer ces crétins, les frapper ne ferai qu'empirer la situation de départ. Alors les laisser piailler comme une bande d'oisillon était parfait. Mais aussi parce qu'il avait d'autre chat à fouetter. Puis une voix qui ne m'est inconnue intervenait. Je restai interdit en disant que je rêvais. Je me tournais vers la direction d'où pprovonait ces quelques mots qui les remettrai en place.

« Oh seigneur ! Ce n'est pas vrai ! »

Voilà que je recommençais à faire mon fanboy. Alors que c'était tout sauf le moment de retomber dans mes travers. Elle se faisait insulter, comment il osaient ? La manageur de génie. Celle de la génération des miracle. Rester sans rien rien faire, ce n'était pas mon truc, définitivement. Je me mettais entre elle et eux. J'avais beau être petit, je savais frapper fort. Ces enfoirés vont vite comprendre leur douleur, foi de Genji.

« Je n'ai rien dit parce que j'ai l'habitude d'entendre les mêmes âneries, sous prétexte qu'on est rose on est pas un mec. S'il aurait pas une demoiselle et qu'on serait pas en plein public, je t'aurai montrer la preuve physique que je suis un mec. Mais, je suppose que ce n'est pas assez de vous payez un shampoing devant une de mes idoles, mais aussi que vous vous amuser à l'insulter. Tu connais Aomine ?
-Oui, qui ne le connaît pas.
-C'est un de ses meilleurs amis, barre-toi avant d’attirer des ennuis plus gros que toi et que je te donne le bonus d'avoir la marque mon poing sur ta face de rat.
-Comme si une crevette comme toi était dangereuse.
-Pardonnez du peu Momoi-sama... »

Je me lançais vers les type et les frappais là où ça faisait mal, c'était bien fait. Au moins, il ne pourrait pas dire que je ne suis pas un vrai mec. J'avais longtemps joué des poings étant petit. Ce n'est pas une bataille de plus qui allait changer ça. Même que le club de boxe était venu me demander de l'aide. J'avais eu l'air fin avec des gants rouge aux mains. Pour une fois le capitaine n'avait pas râler en sachant où j'avais été. Il m'avait dit que c'était bien que je tenterai plus de frapper. C'est satisfait qu'ils s'en allaient. Mais bon, le centre commercial avait été le témoin silencieux de ce moment. Je me grattais la nuque un peu gêné. Non seulement pour moi, mais aussi pour Momoi.

« Pardon ! Je me suis laissé emporté. »

Je m'inclinais devant elle. J'avais de la chance de l'avoir vue, rencontrée. Je ne demandais pas mieux.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   31.05.16 14:08

Ose le Rose !
Katsuki Genji



« Oh seigneur ! Ce n'est pas vrai ! »


Oui, c'était exactement ce qu'elle se disait également tandis que les deux babouins se rapprochaient d'elle, de la glace pillée encore dégoulinante. Dire qu'elle regrettait était faux mais ça aurait peut-être mérité une meilleure réflexion avant d'agir. Enfin, il était trop tard maintenant …

Une petite tornade prit place entre eux trois et Satsuki laissa échapper un petit soupir de soulagement. Levant ses yeux framboises, elle remarqua la chevelure moquée plus tôt.

« Je n'ai rien dit parce que j'ai l'habitude d'entendre les mêmes âneries, sous prétexte qu'on est rose on est pas un mec. S'il aurait pas une demoiselle et qu'on serait pas en plein public, je t'aurai montrer la preuve physique que je suis un mec. Mais, je suppose que ce n'est pas assez de vous payez un shampoing devant une de mes idoles, mais aussi que vous vous amuser à l'insulter. Tu connais Aomine ? »

Parce que visiblement, le bleu était devenu l'étoile montante des célébrités actuelles. Une petite moue plissa le visage de l'adolescente. Ça devenait soudainement louche tout d'un coup.

« C'est un de ses meilleurs amis, barre-toi avant d’attirer des ennuis plus gros que toi et que je te donne le bonus d'avoir la marque mon poing sur ta face de rat »

Repli stratégique vers un autre côté de la banquette. L'esclandre commençait à rameuter un peu de monde, Satsuki se voulait toute petite.

« Pardonnez du peu Momoi-sama... »

… What ? Momoi quoi ?!
Il connaissait son nom. Il connaissait Aomine en tant que son meilleur ami. Il avait les cheveux roses … C'était …
Un stalker !

La crevette, comme l'avait appelé Rafiki plus tôt, venait de se jeter contre Le Roi Louis et son ami. Des coups bien placés qui firent grimacer Satsuki de là où elle était. Dans la foule, il y avait des encouragements, des huées, des cris aussi. Avec un peu de chance, les paris allaient bientôt débuter. Et soudainement, le silence. La petite crevette venait d'infliger une défaite cuisante aux deux autres garçons.

Ce fut un peu gêné qu'il se retourna vers elle, comme le chevalier venant défendre la princesse des méchants ogres. Quelle drôle de situation.

« Pardon ! Je me suis laissé emporter »


Satsuki leva les mains, lâchant du coup ses différents achats qui glissèrent à terre. Voilà qu'il s'inclinait maintenant !!

« Non, c'est rien !!! Merci d'être venu me défendre »

Elle se leva pour jeter son gobelet vide et se rapprocha du garçon avec un petit air curieux.

« Est-ce qu'on se connaît ? Ça semble être le cas de ton côté mais … je suis désolée, je ne te reconnais pas »

Quoique que … Elle l'avait déjà croisé, maintenant c'était certain ! Mais où ?

« Hmm … pourtant ton visage me dit quelque chose … »










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   31.05.16 15:15


Ose le rose
Momoi & Genji
Bon, respire Genji, je vais pas faire une hyperventilation juste parce qu'elle est là. Non, si, je ne sais pas. Oh par tout ce qui existe, elle est là. Bon, elle était moins grande que dans ce que mon imagination avait rêvé. Avais-je grandi. Je posais une main sur mon crâne. Ça n'avais pas l'air. Je me grattais cette dernière, étrange. . Bon elle était plus grande que moi, cruel destin d'être né petit, je vous jure, une vraie malédiction. Ce n'était pas avec ça que je pouvais faire un truc potable en sport. Heureusement le handball ne demandait pas trop de ce côté. Imaginer moi en train de faire un sport où il faut sauter. J'arriverai à peine à atteindre les distance de ces joueurs mains tendue et encore. Mais bref, elle répondait brusquement et moi, je me trouvais comme un con en train d'être content. Bien joué Genji, bonjour la bonne réputation. Comme si ça m'avait importer avant ça. Elle me remerciait, ne saute pas. Ne fais pas le singe. Je ne serai guerre mieux que les autres. Elle continuait sur sa lancée. Elle remarquait que je la connaissais bien. Je me mettais à paniquer. Comment le prendre bien qu'un inconnu sache des choses sur elle. Oh merde. Mais mon visage n'était pas si inconnu. Logique, vu que j'avais vu des matchs, pas toujours avec l'autorisation de mon capitaine. Pourtant le basket n'était pas si éloigné que ça du sport que je pratiquais. Hasard ? Je ne crois pas.

« Pardon, je me montre intrusif, je suis Katsuki Genji. Attaquant dans l'équipe de Handball à Too Academy. Donc si on s'est croisé, c'est à l'académie. Ou m'as-tu vu dans le public, ce qui m'étonnerai vu le public. Vous êtes tellement impressionnants, j'ai l'impression de pas vous arriver à la cheville... »

Voilà je me laissais emporté par mon fanboyisme, pas à peine flippant, c'est ça. Je suis vraiment pas net. Ça m'étonnes que je n'ai pas reçu de mauvais coup. Pour le moment, à part l'utilisation abusive de son prénom, je n'avais rien fait de mal. Sauf montrer un de mes mauvais côtés. Ce n'était pas comme ça que je pourrais avoir un semblant d'intérêt pour la demoiselle. Je devais être le garçon le plus étrange qu'elle avait rencontré. Je devais me calmer, afin de mieux m'y prendre. De faire les choses en bonne et due forme. Ce n'était pas gagné comme principe. J'allais mourir de honte.

« Ne t'excuse de pas me connaître. Il faut dire que les autres sports se font assez petits. On doit être connu dans le milieu, je crois. Vous avez laisser tomber vos courses. Je peux aider ? »

Poli, comme l'avais appris papa, il serait fier de son fiston, pour une fois. Ou pas vu comment toute cette situation a tourné d'une manière assez étrange. Des pauvres types qui se moquait de moi, à cause du rose, une intervention, plus des coups et blessures. Je crois que je vais encore me farcir des travaux d’intérêt général. La poisse.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   01.06.16 14:05

Ose le Rose !
Katsuki Genji



Le garçon était légèrement plus grand qu'elle, quelques centimètres qui passaient presque inaperçus. Il semblait gentil, ce qui contrastait dramatiquement avec la violence de sa bagarre qui avait éclaté juste avant. Sa main passait dans ses mèches roses avec un petit sourire gênée, comme un enfant pris en faute mais qui souhaitait attendrir l'autre.

« Pardon, je me montre intrusif, je suis Katsuki Genji. Attaquant dans l'équipe de Handball à Too Academy. Donc si on s'est croisé, c'est à l'académie. Ou m'as-tu vu dans le public, ce qui m'étonnerai vu le public. Vous êtes tellement impressionnants, j'ai l'impression de pas vous arriver à la cheville... »

Voilà donc où elle l'avait vu. Satsuki l'avouait, à part les équipes de basket, elle ne faisait pas trop attention aux autres clubs de sport de l'Académie. Il y avait effectivement certains élèves du lycée qu'elle arrivait à resituer du genre les baraqués du karaté ou les demoiselles du tennis. Pourtant avec sa chevelure à la couleur des fleurs de cerisiers, ce garçon aurait du attirer son attention bien avant. Ils devaient bien être les deux seuls avec une couleur aussi atypique.

Katsuki Genji … Il avait une tête de petit garçon tout mignon avec ses grands yeux plein d'admiration. Tant qu'il ne sautillait pas partout, la foule allait pouvoir arrêter de le fixer comme s'il était un danger public.

« Ne t'excuse de pas me connaître. Il faut dire que les autres sports se font assez petits. On doit être connu dans le milieu, je crois. Vous avez laisser tomber vos courses. Je peux aider ? »

« Merci, ce serait gentil ! »

Les tee-shirts avaient glissé ici et là et Satsuki se baissa pour ramasser ce qu'elle avait sous la main et tout remettre dans les poches aux noms des magasins. Laissant à Genji ce qui était proche de lui, elle se releva et aperçut un vigile qui se frayait un chemin dans la foule pour venir près d'eux.

« Une bagarre a été signalée ici, des personnes ont décrit un jeune homme aux cheveux roses qui en frappaient deux autres. Je suppose que c'est vous ? »

Ah là là, le mic mac !!
Satsuki ne pouvait pas laisser le garçon prendre à sa place sachant qu'au départ, c'était sa faute et que Genji était venu à son secours.

« Pardon mais … c'était de ma faute … Il est simplement venu m'aider … Je, non on ... »

La rose attrapa le bras du lycéen pour le rapprocher d'elle et appuya légèrement sur sa nuque pour qu'il s'incline comme elle devant le vigile. Dans cette situation, le meilleur des cas était de s'excuser. Au diable qui avait raison et qui avait tort.

Elle espérait que Genji n'allait rien dire. Heureusement, le vigile se frotta les cheveux et décréta que des témoins avaient pris la défense du duo aux cheveux roses donc s'ils s'excusaient, le problème était oublié.

« La prochaine fois Miss, essaie d'empêcher ton petit frère de se battre dans un lieu public. Envoyez quelqu'un chercher la sécurité, ça vous évitera des problèmes »

Satsuki se releva vite, pour corriger la fausse appellation. Malgré les mèches roses très semblables, ils n'avaient pas de liens de sang. Mais l'adulte partait déjà donc elle ne put que soupirer. Elle se tourna vers son « petit frère » et baissa les yeux.

« Je crois qu'il s'est fait une bonne fausse idée … »

Elle le regarda ensuite dans les yeux et pencha un peu la tête :

« Tu t'intéresses au basket ? Tu sembles bien me connaître ainsi qu'Aomine-kun »










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   01.06.16 16:15


Ose le rose
Momoi & Genji
J'étais heureux, je vivais un des meilleurs moment de ma vie. J'étais en présence d'une personne qui avait ses pieds dans ce monde que je ne pourrai jamais mettre les pieds, sauf si j'ai une poussé de croissance. Ce qui avait peu de chances d'arriver. Donc, je tendais le bras pour ramasser les affaires de Momoi. C'était un peu comme être un peu utile pour elle. Elle m'avait autorisé de l'aider. Donc je m'empressais de le faire. J'étais galant, même si ma façon de ranger les affaires étaient un peu bordélique. Les membres de la sécurité venaient, je me mettais à paniquer un peu. Il faut dire que e n'ai pas une bonne réputation dans les alentours. Ils m'accusaient, alors que c'était moi le héros, reste calme mon petit Genji. Elle prenait ma défense, waouh, je suis très heureux. Donc, je ne devais rien dire, parce que ça allait tourner mal. D'ailleurs où étaient ces pauvres types. Ils se cachaient.

J'étais distrait par retrouver les gens qui fuient. Mais je me mettais à buger quand il parlait de frère et sœur. Je ressemblait pas tellement à elle. On avait juste les cheveux en commun, mais c'était du côté de mon père cette couleur. L'adulte était parti sans demander son reste. Apparemment, il pardonnait que je défende ma prétendue de sœur. Mais bon, elle n'allait pas non plus le rattraper. Elle disait qu'il se trompait, un peu trop tard. Et puis la question avec un L majuscule. Si j'aimais le basket. Le fanboy sauvage va réapparaître.

« Si j'aime le baket ? J'adore ça ! Je suis rop petit pour y jouer, je n'ai aucune capacité pour, alors j'ai pris le Handball par dépit. Je vous connais, je vous ai vu jouer, tous ensemble quand vous étiez encore tous les cinq, je crois. Vous étiez contre mon équipe à cette époque et je supportais les gens dans les gradins, je les ai bien vite oublier pour regarder que vos actions. Depuis je vous suis d'assez prêt, je récupère les interviews et autres magazines pour une poignée de pièces. Ou quelques services. »

Comme quoi c'était aussi pratique d'avoir eu affaire à les autorité, je connaissais quelques adultes à cause de mes travaux pour réparer mes erreurs. Bon sinon je ne travaillais jamais. Je préférai dormir ou m'entraîner. C'était mieux de voir les choses de ce côté. Mais cet homme avait pris Momoi-sama pour ma frangine. Elle était bien plus classe que mon frangin, je vous le dis. Cette fille, elle dégage un truc, ça doit être un truc de leur équipe de Basket. Même la manageur était touché, quelle force. Danger. Ça sentais le danger comme le fauve qui attendais que la proie vienne à lui. J'étais quoi dans tout ça, un vautour qui observe le tout avec délectation. Woh, je deviens un penseur, n'importe quoi, franchement.

« Il doit pas être le seul à se faire cette mauvais idée, heureusement que mon frère n'est pas là, ça serait encore pire. Enfin, lui, il porte un chapeau pour se cacher, le vil ! »
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   02.06.16 17:29

Ose le Rose !
Katsuki Genji



La question avait visiblement déclenché quelque chose chez le garçon. Une foule de facettes se peignirent sur son visage à une telle vitesse que Satsuki ne comprit pas tout. Mais ses yeux se mirent à briller comme une boule à facette et ses joues prirent indéniablement des couleurs. Avant même qu'il ait ouvert sa bouche, la rose comprit l'ampleur de la passion.

« Si j'aime le baket ? J'adore ça ! Je suis trop petit pour y jouer, je n'ai aucune capacité pour, alors j'ai pris le Handball par dépit. Je vous connais, je vous ai vu jouer, tous ensemble quand vous étiez encore tous les cinq, je crois. Vous étiez contre mon équipe à cette époque et je supportais les gens dans les gradins, je les ai bien vite oublier pour regarder que vos actions. Depuis je vous suis d'assez prêt, je récupère les interviews et autres magazines pour une poignée de pièces. Ou quelques services »

Voilà, le flot de paroles s'arrêta enfin. La puissance des passionnés la laissait sans voix. Néanmoins, elle se devait de corriger certaines de ses idées.

« Tu sais, il y a plus de joueurs que tu ne sembles le penser qui mesurent bien en dessus des 1m80. Quant aux capacités et bien … Je suis partisante de ceux qui pensent que les efforts peuvent rivaliser avec l'inné »

De plus, les postes comme celui de meneur réclamait plus de réflexion que de muscles. Mais de ce qu'elle avait, très vaguement certes mais un minimum, l'équipe de Handball se débrouillait plutôt bien dans le milieu. C'était déjà réconfortant.

« Il doit pas être le seul à se faire cette mauvais idée, heureusement que mon frère n'est pas là, ça serait encore pire. Enfin, lui, il porte un chapeau pour se cacher, le vil ! »


Avoir les cheveux roses pour un garçon devait vraiment être une malédiction. Pour Satsuki, on lui disait souvent que les siens étaient de la couleur de fleurs de cerisiers. C'était beau, même poétique. Pour Genji, en revanche, ça se ressentait plus comme étant une sacrée malédiction.

« Ce n'est pas commun des cheveux roses, se tromper est facile »

Elle lui souriait gentiment et se permit de regarder l'heure sur l'écran de son portable. Il allait être temps qu'elle rentre pour ne pas inquiéter ses parents. Il était donc temps de dire au revoir à son camarade de lycée.

« Bon et bien, je vais devoir y alle-... »

« Bonjour ! Bonjour !! Vous avez entendu parler du jeu que notre magasin propose ? »

Coupée dans son élan, Satsuki tourna la tête vers la femme venue de nul part. Juchée sur ses talons, elle tendait des flyers colorés. Plus par politesse que pas réel intérêt, la manager en prit un et le regarda sans y faire plus attention.

« Nous offrons à la fratrie gagnante, un séjour pour trois dans une magnifique ... »

Mais la lycéenne avait déjà resituée le jeu en question. Il s'agissait bel et bien du quizz dont elle avait entendue parler. Le cadeau l'avait tant faire rêver … mais en étant fille unique, elle avait du faire une croix sur sa participation à l’événement. Mais maintenant que Genji était là …

Non ! Non, non, non ! Ils n'étaient pas vraiment frère et sœur, ce serait comme de la triche ! Et Satsuki ne trichait pas. Et quand elle le faisait, ce n'était pas vraiment de la triche. Ah mais le cadeau final …










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   03.06.16 7:09


Ose le rose
Momoi & Genji
J'avais dis des choses telles que je le voyais, bien qu'il avait majoritairement des grands. Momoi semblait croire qu'une personne plus petit pourrait le faire et aussi qu'elle était partisane des efforts. Hum, il y avait des doués. Moi j'ai toujours été quelqu'un de relativement rapide. Puis il y avait aussi ceux qui s'entraînaient et qui s’amélioraient fort, un peu comme Kise. Sauf que je ne suis pas lui et heureusement. Je ne serai à cette école, mais dans une autre, ça serait bien galère.

Je rêve où elle vient de défendre mon frangin qui se cachait ? Peut-être. Il avait été confondu avec une fille à cause de sa chevelure couloir chair de saumon fumé. Ou il a du en jouer. J'en savais pas grand chose. Mais je n'allais pas lui poser la question. Il allait encore me charrier avec ces remarques à la con. Elle semblait pressée, c'était compréhensible. Son regard sur son portable signait la fin de cette rencontre. Elle disait s'en aller, mais elle était coupée assez violemment. Par une dame en talon haut. Toute joyeuse et pétillante. Elle parlait d'un jeu du magasin. Comme d'habitude, moi je me demandais de quoi s'agissait ce fameux jeu. Quand elle parlait de fratrie, je roulais des yeux. Comment je pouvais être le frère de Satsuki ? Juste par les cheveux... Ridicule.

« Ce n'est pas ma sœur, mais mon idole. »

J'étais franc, mais bon, mes mots tombaient comme un compliment dans les oreilles de la dame qui se mettait à plus sourire. Elle s'agitait beaucoup, comment étais-ce humainement possible de tant bouger avec des talons comme ceux-là ? Mon père avait dit que ma mère en avait porté et qu'elle tombait régulièrement. Du coup, son équilibre faisait d'elle une sorte de alien ;

« Superbe, quel amour de la part de votre frère... »

Je crois que j'aurai du me taire. Bon sang, dans quel film je suis pour être le frangin d'un star pareille. Je séjour ne m'intéressais pas plus que ça. Je préférai aller à Hokkaido avec mon frère et mon père voir Papy et Mamy. Puis elle était pressé, elle avait sûrement autre chose à faire qu'un jeu. Enfin je crois. Mais la demoiselle insistait.

« Je vous promets, ça ne dure pas longtemps. Cela demande que des connaissances sur l'autre... »

Ok, avec ce jeu, je vais passer pour un stalkeur encore plus, bonjour la réputation, déjà qu'elle n'est pas fameuse dans mon quartier. Comment me sortir de cette galère sans empirer mon cas ? C'était impossible car tout ce que je pouvais dire était positif et ferai de moi un frangin atteint d'un sister complex aux yeux de la demoiselle. Je n'ai pas honte de mes cheveux, loin de là, mais là j'aurai tout fait pour être d'une autre couleur. Comme c'était impossible. Je pense que je devais dire que c'était inutile.

« Madame, je comprends que votre jeu est important pour votre salaire. Mais Mo... Satsuki-san a sûrement d'autres choses à faire... »

Comme prévu je ne faisais qu'empirer mon cas, puis qu'elle se mettait à gagater sur ma façon de jouer son défenseur a tout prix.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   04.06.16 14:50

Ose le Rose !
Katsuki Genji



« Ce n'est pas ma sœur, mais mon idole »


Idole ? Genre la vraie idole qu'on vénère comme le dernier Dieu en date ? L'idole dont on sait tout et qu'on veut voir le plus possible ? Ce genre d'idole ? Mince, c'était étrange cette histoire. Il allait falloir que Genji s'explique parce que Satsuki était perdue. D'où ça lui venait ? En quoi elle était une idole ?

Voyons voir … Le rose aimait le basket mais n'y jouait pas à cause de sa prétendue taille. Il se tenait au courant de son actualité et regardait beaucoup de matchs, d'accord. Mais elle, elle n'était qu'une simple manager. Loin des joueurs et joueuses qu'on observait sur le parquet. Et quand quelqu'un arrivait à la resituer, la conversation se tournait indéniablement vers la Génération des Miracles, ces formidables garçons au talent incroyable. Elle, elle n'était rien à côté, et elle vivait relativement bien avec cette idée.

A moins que … Genji adulait en fait l'un des Miracles et espérait que Satsuki fasse faire les connaissances ? Ah, il aurait du le dire franchement !! La rose n'y voyait aucun inconvénient, bien au contraire. Alors qui était-ce ? Lequel précisément ?

Naturellement, si c'était Kise ou Kuroko, les choses seraient plus simples ! Ces deux-là étaient adorables, ça se passerait très bien. Midorima, à la limite, si Genji parlait un peu de Oha-Asa. A moins que ce soit Aomine ? Genji étant déjà à Too, les choses en étaient plus simples aussi. Deux-trois mentions de Mai et boum, un bleu dans la poche. Après pour les deux autres, ça faisait un peu loin pour que Satsuki puisse bien faire son travail de présentation.
A moins que … petit, les cheveux roses (une coloration rouge qui avait mal tournée ?!), ce soit bel et bien Akashi ? Non, si c'était une fausse couleur, Genji l'aurait refaite pour éviter de se trimballer avec du rose.

Et de ce qu'elle savait, à part Hyuga et Faith, peu de garçons avaient un jour, testé la coloration.

Revenant à la présente conversation, Satsuki s'aperçut qu'elle avait raté plus de la moitié.

« Madame, je comprends que votre jeu est important pour votre salaire. Mais Mo... Satsuki-san a sûrement d'autres choses à faire... »


« Mais non Genji-kun !! Ce sera amusant, tu vas voir ! »

Elle attrapa son bras avant qu'il ne parte et le regarda avec ses yeux de chiot battu. L'arme fatale de la dernière option. Le jeu n'allait pas être bien difficile, rien de bien méchant. Elle était plutôt douée avec la culture générale. Mais peut-être que durant son « absence » durant laquelle Satsuki réfléchissait, la femme avait annoncé un sujet bien spécifique ? Bah, peu importe, ça allait le faire.

Faisait fi que le garçon avait peut-être d'autres choses à faire, elle le traîna derrière cette dame sur ses hauts talons. L'adulte annonça qu'elle venait de trouver des volontaires. Accompagnée de quelques applaudissements, elle les fit s'asseoir sur deux tabourets, séparés par une espèce de rideau sombre.

« Voici les règles : je vais poser une question à tour de rôle à chacun d'entre vous. Vous avez de quoi écrire la réponse sur cette table. Si je pose une question à ce jeune homme, vous, mademoiselle allez devoir écrire la réponse que votre frère va devoir trouver, puis inversement d'accord ? Et interdiction de souffler la réponse à l'autre ~ »

Ouais, ça allait aller. Rien de compliqué.

« C'est partit ! Les filles en premier ! Alors Mademoiselle … Quelle est la moyenne en Anglais de votre frère ? 10 secondes »

What ?
Satsuki entendait Genji écrire de l'autre côté le nombre qu'elle fallait qu'elle devine mais … hein ? C'était quoi cette question ? Où était le quizz de culture générale ?! Oh non … c'était … un quizz … de connaissance de l'autre ?!

« Euh … Euh … 14 ? »










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   04.06.16 17:37


Ose le rose
Momoi & Genji
J'étais surpris par la réponse de Satsuki. Elle voulait s'amuser avec moi. Pincez-moi, je rêve. Non, ne me réveiller pas. Je suis très bien dans ce songe ; Je me retrouvais traîner par une demoiselle au regard suppliant. Comment résister à ce regard. Je riais un peu. Parce que je me retrouvais à montrer à cette jeune femme que je suis un peu fou sur les bords. Bon, elle du le remarquer durant la bagarre. Amusant, je demandais à voir. Puis je dirai à mon frère que je préférai allez chez pépé et mémé. Il dirait sûrement que je me suis fait rouler dans la farine. Je lui dirai encore que je suis pas un gâteau. Il avait de ces expressions. Une table sur laquelle on pouvait écrire sans se faire gronder. Je me sentais comme un vandale. La dame à talon haut expliquait, bon, niveau question sur elle je pouvait plus ou moins gérer, mais elle. Elle taperait au pif. Même si la question était sur l'anglais. Ma moyenne. J'avais une espèce de sourire désolé pour Satsuki que je ne voyais plus à cause de ce fichu rideau à la con. Il avait noter sa moyenne de douze. Mais elle disait quatorze.

La dame disait que ce n'était pas si loin que ça Alors qu'elle préparait une question sur la demoiselle. Je savais que c'était à mon tour. Je l'attendais de pied ferme. Je la regardais avec le même sourire que j'avais eu plus tôt.

« Alors jeune homme dites-moi quel est le dessert préféré de votre sœur ?
-La glace, celle avec les quelles ont peut gagner une gratuite, elle est un peu gourmande.
-Je vois que vous la connaissez bien... Han, il deviens tout rouge, c'est mignon !
-N'importe quoi ! »


C'est vrai, je sentais mes joues qui avaient chauffées. Mais ce n'était pas pour ça qu'on devait me trouver mignon. Je suis un mec. Je ne suis pas censé être adorable. Je dois être comment, classe. Viril. Bon avec le rose, j'étais mal parti. Mais ce désavantage deviendrai ma force. Je me le promettais. C'était bien beau tout ça, mais elle risquait de tomber régulièrement dans le faux me concernant. Tout ce qu'elle savait, c'était mon amour pour le basket et mon léger complexe pour ma taille. Génial, on est avancé avec tout ça. Je posais mes mains sur le pupitre. Ce que j'avais écris avait disparu, par quel magique étais-ce possible. Un ordi tactile ? Trop bien. Je veux le même. Bon, pas sûr que papa m'autorise à en avoir. Déjà que j'ai trimé pour avoir un portable. Alors, ça je n'y pensais même pas. Je lâchais un soupir, la dame et les spectateur me trouvaient mignon. Bonjour la honte. Et plus je me défendrai, plus j'empirerai mon cas. C'était moi ou j'avais aucune chance ? Je crois que c'est ça. Il n'y avait pas d'autres explications. Parce que tomber sur des débiles se moquant de moi et me retrouver embarqué dans un jeu, fat avoir une sacré poisse. Dans le lot, il y avait du Positif. J'étais avec Satsuki.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   06.06.16 17:20

Ose le Rose !
Katsuki Genji



Mortifiée.
Un mot parfait pour décrire Satsuki à cet instant précis. C'était impossible finalement, elle n'allait jamais tomber juste. Aaaaah, pourquoi n'écoutait t-elle jamais quand c'était vraiment nécessaire ? Elle avait embarqué Genji dans un jeu où ils n'avaient aucune chance. Et en plus, elle passait pour une mauvaise -fausse- sœur. Bon, à la limite, une moyenne c'était excusable mais si elle tombait sur la date d'anniversaire ?! Le meilleur ami ?! Tous les frères et sœur savaient ça, non ?!

Deux points. Deux fichus points ! Elle allait le faire bosser jusqu'à la mort une fois au lycée pour qu'il atteigne la moyenne honorable de 14. La tête entre ses mains, elle priait pour des questions tellement simples que ce serait une honte de les poser. Mais au hasard, elle n'allait pas pouvoir trouver la réponse.

Cependant, Genji semblait assez bien maîtriser son sujet, lui.

« La glace, celle avec lesquelles ont peut gagner une gratuite, elle est un peu gourmande »


Satsuki se sentait un peu trop exposée à la connaissance de ce garçon. N'y avait-il rien qu'il ne savait pas sur elle ? Soudainement, l'ardeur qu'elle mettait elle-même à récolter des informations sur les joueurs de basket lui sembla horrible. Quelle horrible stalkeuse elle devait faire …

Riant dans sa barbe imaginaire sur l'injustice de la vie et du karma un peu trop moqueur, Satsuki releva la tête pour sa deuxième question. Au point où on en était, autant passer pour la sœur horrible qu'elle devait donner l'impression d'être. La femme devant eux devait bien rire. La rose avait traîné son frère ici et ne savait répondre à aucune question. Seigneur, s'il vous reste un peu de pitié, faites que personne ne les connaissent !

« Deuxième question : Quel est l'auteur préféré de votre frère ? »

Ha … Hahahaha … Pourquoi elle ? Pourquoi avoir placé Genji sur sa route ce jour-là ? Pourquoi ne pas être allée une autre fois au centre commercial ?

« Je dirais … Hiro Mashima ? »

Satsuki ne savait même pas qui était ce type ni ce qu'il écrivait. Au moins, elle savait qu'il écrivait. Cela dit, Genji avait pas l'air d'un type qui lisait de la poésie.
Non, elle aurait mieux fait de venir participer à ce truc sans sens avec Aomine ou Noa. Bon plutôt le deuxième, sachant que le basané aurait été trop fatigué pour traîner son grand corps jusqu'ici. Elle aurait trouver un moyen pour que l'anglais se fasse passer pour son frère.
Pauvre Genji et ses cheveux naturellement roses … Dans quelle galère l'avait-elle mise ?

La femme en face regardait du côté du rose et afficha un sourire pour Satsuki. Donc, juste ou faux ? Qu'on lui réponde !! Ah, cette attente interminable, pire que celle qu'il fallait supporter pour enfin arriver devant les panneaux dans les établissements pour tenter de savoir si son propre nom était affiché, afin de pleurer sur la réussite ou non de ses examens !!

Et tous ces gens qui les fixaient … Quelle honte, quelle gêne ! Satsuki avait envie de cacher son visage dans ses mains, d'arrêter de voir leur faciès amusés. Bande de vautours sans cœur ! Venez donc à sa place, tenter de savoir les détails intimes de la vie d'un faux frère. Bon sang, elle n'avait jamais entendue parler de Genji avant toute cette histoire !!

Il n'y avait plus qu'à espérer que le garçon réponde juste à toutes ses questions. Avec un peu de chance, le cadeau serait obtenu au bout d'un certain nombre de réponses justes …










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   07.06.16 11:03


Ose le rose
Momoi & Genji
Je ne pouvais pas voir la réaction de Satsuki, c'était problématique. Je le savais que mes réponses pouvaient être flippantes pour elle. Mais je me disais qu'au pire, je pourrai expliquer qu'elle avait autre chose que s'occuper de moi. J'étais un garçon, donc, il y a des choses que j'ignorai sur sa façon de parler. Et je n'étais pas comme les pervers de ma classe a deviné les tailles de soutifs de la demoiselle. La question suivante tombait. Un auteur ? Je lisais assez peu, souvent des magazines de basket, sinon des mangas. Ceux du shonen Jump. Je n'étais pas particulièrement Shojo, mais j'en lisais parfois en combini. Jamais acheter, c'était un coup pour qu'on dise encore que je suis trop féminin. Il y a de bons shojo manga, les autres mecs sont juste trop con ou porter sur les fesses, pour rester correct. Alors, même si c'était pas mon auteur préféré, je notais le nom d'un auteur connu de manga. Hiro Mashima, il y avait trop de fesses et seins à mon goût, mais quand il y avait autre chose, le manga était potable, même très bon.

« Bonne réponse ! »

Elle s'excitait un peu trop à mon goût. Mais elle devait connaître le type. Le genre de fille qui devait voir un couple à la noix. Pour moi, ça ne comptait pas. Je préférai les phases d'actions. C'était que je voulais dans un shonen. Dans un shojo, je cherchais à comprendre les sentiments. Je vous raconte pas la galère que c'est pour moi.

« Alors question suivante pour le jeune homme. Quel est l'animal préféré de votre sœur ? »

Alors là bonne question, c'était une question toute bête. Mais vu la demoiselle. Il avait à forte à parier qu'il s'agissait d'un félin. Vu l'aura impressionnante des gens de la génération des miracles, un gros chat aurait été évident. Mais je vais rester soft. Ne pas trop me lancer, même si j'avoue me demander ce que je vais avoir au final. Si je n'avais pas besoin de ce voyage. Je pourrai gagner autre chose. Mais quoi ? Bon sang. Elle va arrêter de parler celle-là ? Ce n'était pas humain d'avoir une voix comme celle-là.

« Je dirai le chat...
-Oh une hésitation de la part du frère. »

Je pouvais entendre le rire léger du public. C'était trop pour moi. Vraiment. Elle avait des question à la fois gênantes et simple. Mes notes en cours ne regardait que ma famille.

« Arrête de tergiverser la dinde, tu poses tes questions et on se barre. Vous n'êtes pas amusante.
-Voyons, je fais tout pour rendre ce jeu agréable pour le public et vous.
-Pensez plus à la deuxième partie. Vous nous faites honte, espèce de folle et c'est moi l'idiot. »

Je frappais légèrement le banc magique. Parce que je savais que j'avais tendance à casser les choses. Cet objet magique ne méritait pas ça. Il m'amusait. Même si j'avais envie de frapper la dame . Je devais être correct. Le souci, c'est qu'elle m'énerve.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   11.06.16 22:26

Ose le Rose !
Katsuki Genji



C'était une sorte de cauchemar en fait. Un horrible rêve et elle n'allait pas pouvoir se réveiller de sitôt. Elle n'aurait pas pu suivre un petit lapin blanc comme l'autre blonde insouciante ? Non, Momoi Satsuki devait faire face à des questions sur la vie privée d'un garçon rencontré il y avait à peine 6 minutes et 27 secondes. Genji aurait été un joueur de basket, elle aurait eu quelques données mais là … Bon, maintenant, elle savait qu'il avait les cheveux naturellement roses, un frère, une moyenne de 12 en Anglais et que Hiro Mashima lui plaisait en tant qu'auteur.
Bon début, non ?

Le pire dans tout ça, ce que c'était de sa faute. Elle aurait simplement pu remercier Genji une dernière fois et s'en aller. Mais non. L'appât du gain. La recherche de victoire. Ah bon sang, elle mourrait d'envie de se frapper la tête contre l'écran numérique sur la table. Pour sortir d'un mauvais rêve, il fallait se faire mal, non ? C'était parfait alors.

Et en tant que mauvais prestidigitateur, la femme ne lui laissa pas de répit, pas le temps de souffler, de faire le point, de chercher une sortie. Il y en avait toujours une pourtant. Les cauchemars étaient effrayants mais parfois, un détail suffisait. Un objet de la réalité qui n'aurait pas du se trouver là. Une porte reconnaissable entre toute. Une personne. Comme si les démons peuplant ces mauvais rêves offraient tout de même un moyen de s'échapper. A condition de savoir quoi chercher.

Elle posa une question à Genji et Satsuki écrivit le mot « chat » sur l'écran. N'y avait-il pas d'animal plus adorable après tout ? Oh, les lapins n'étaient pas loin mais le félin avait vraiment un truc à part.
Fort heureusement, le garçon tomba juste bien qu'avec un peu d'hésitation, ce qui n'échappa pas à la femme en face d'eux.

« Arrête de tergiverser la dinde, tu poses tes questions et on se barre. Vous n'êtes pas amusante »

Eh bien, il ne faisait pas dans la dentelle : insulte envers les gallinacées, tutoiement et vérité assommante. Quel petit frère mal élevé, il faisait. Satsuki fronça un peu les sourcils. Il n'avait pas tort mais tout de même. On ne parlait pas ainsi, surtout à une personne plus âgée que soit.

« Pensez plus à la deuxième partie. Vous nous faites honte, espèce de folle et c'est moi l'idiot »

La manager se releva et écarta le rideau entre eux pour s'écrier :

« Katsuki Genji ! »

Poings sur les hanches et buste en avant, elle était prête à assumer son rôle de fausse grande sœur.

« Tu ne peux pas parler ainsi ! C'est vraiment très malpoli et je ne pense pas que tu as été élevé comme ça ! Maintenant, excuse-toi et reprenons le jeu »

Pas question de le laisser s'enfoncer ainsi. Il y avait des murmures réprobateurs dans la foule et le comportement verbalement agressif du garçon pourrait poser problème. Pas question qu'un vigile les attrape et les mette hors du centre commercial.

Elle n'allait pas le lâcher du regard. Tant qu'il ne se serait pas excusé, elle n'en démordra pas : quitte à rester planter dans cette position pour un moment. Des têtes brûlées avec un caractère de cochon, elle en connaissait une pléiade. Et sans parler du fait qu'en tant que garçon, il avait parler ainsi à une femme, c'était en tant que personne ayant été insolente envers une autre qu'elle allait reprendre et corriger cette attitude.

A agir comme ça, il allait finir par avoir un problème dans le futur. Si à chaque remarque, il prenait la mouche, ça allait être difficile avec son futur employeur et ses futurs collègues. Les blagues d'adolescents à d'autres, c'était du marshmallow à côté.









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   12.06.16 12:23


Ose le rose
Momoi & Genji
Bien sûr que j'étais en colère. J'en avais marre qu'elle me prenne pour le dernier des imbéciles, bon, ma moyenne en anglais ne fait pas des étincelles. Mais bon sang. Je ne suis pas complètement crétin. Mais au lieu d'être Soutenu. J'avais droit aux éclats de voix. Je lâchais un soupir. J'en avais l'habitude. Elle avait dit mon nom en entier. Je sais que c'(est pas le moment. Mais, je ne pouvais m'empêcher d'être content qu'elle s'en souvienne. Bon, j'allais recevoir un savon en bonne et due forme. Et ça ne ratait pas. J'avais bien droit à un leçon de ma prétendue sœur. Elle disait que je devais être poli, n'importe quoi. En plus je devais m'excuser. Je n'étais pas d'accord. Pas du tout. Elle avait beau me regarder avec son regard désapprobateur. Ça ne changeait pas mon agacement envers l'autre dame. Elle m'avait cherché.

« Je m'excuserai quand j'aurai droit à ses excuses pour son comportement insultant envers moi. Elle me regarde comme si j'étais qu'un moyen de distraction... Hiro dis souvent que le respect, ça va dans les deux sens. Je vois à quel point il avait raison. »

Oui, j'avais dis le nom de mon frère. Je n'allais pas le mêler dans toute cette histoire. Bon, j'aurais pu dire mon frère. Mais pas sûr qu'il apprécie alors que je me retrouve piégé. La poisse. Il était chiant mon frangin. Si je lui devais le respect. Elle me devais le sien. Je ne suis pas un jouet. Oui, c'est un comportement de gamin. Je le suis encore. J'en ai aucunement honte. Pour grandir, il faut apprendre à s'écraser quand il le faut. C'est que disait mon Papa quand je me moquais de mon frère qui faisait des courbettes à une demoiselle. C'était marrant le voir marcher au pas. Mais là n'était pas le sujet. Je faisais une petite moue. Elle ne me connaissait pas. J'ai tendance à foncer et après réparer mes erreurs. Si je m'excuserai, je ne serai pas obligé de faire tout ce cirque. Je roulais des yeux.

« Bon ok, je m'excuse. Mais elle m'en doit toujours. Elle n'aura pas droit au gentil petit Genji tant que je n'ai pas une preuve d'être mieux traité. »

Conciliant, mais têtu. Je sais, ce n'est pas bien. Mais que pouvait-on me dire ? Que j'étais qu'un imbécile. Oui et alors. Je n'ai jamais prétendu être un génie. Je retenais les choses qui me sont utile. Même si j'oublie pas mal mes cours. Je pouvais faire rentrer quelque chose quand je m'y mettais. Ma moyenne pitoyable était un peu éloignée de la note que j'avais, bon, javais trois voir quatre point de plus quand le prof était de bonne humeur. Je suis et resterai un trouble-fête. Un sportif lambda comme dit Hiro. Je connaissais lambada, à cause de Papa, mais que ça avait avoir avec une vielle chanson ? Il est bizarre avec ces mots compliqués, lui. Je me disais que cette sortie sera plus longue que prévu, je devais tenir bon. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je crois qu'au fond, j'ai envie d'être apprécié par cette personne qu'est Momoi
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   23.06.16 18:13

Ose le Rose !
Katsuki Genji



« Je m'excuserai quand j'aurai droit à ses excuses pour son comportement insultant envers moi. Elle me regarde comme si j'étais qu'un moyen de distraction... Hiro dis souvent que le respect, ça va dans les deux sens. Je vois à quel point il avait raison »


Oui, il avait raison. Totalement raison, Satsuki était obligée de le reconnaître. Ce Hiro … qui qu'il soit, avait enseigné une belle leçon à Genji qui avait bien fait de la retenir. Néanmoins, il était important que le rose comprenne également que la femme qui animait le quizz faisait uniquement son travail. Son patron avait du lui donner des instructions précises qu'elle devait suivre à tout prix. Sa façon d'agir et de parler était faite pour attirer d'autres personnes et potentiellement leur donner envie de jouer à leur tour.

Genji faisait une petite moue qu'elle jugea adorable. On aurait dit un petit garçon qui boudait à cause d'un jouet que ses parents n'auraient pas voulu lui acheter. La manager voulait juste lui frotter ses cheveux et lui offrant une sucette pour le consoler.


« Bon ok, je m'excuse. Mais elle m'en doit toujours. Elle n'aura pas droit au gentil petit Genji tant que je n'ai pas une preuve d'être mieux traité »


Satsuki lui sourit franchement : le premier pas était fait et il venait de lui. C'était vraiment mature de sa part, personne n'allait lui en vouloir avec ce comportement responsable.
L'employée en face resta d'abord muette avant de s'excuser à son tour. Maintenant que tout était réglé …

« On peut continuer ? Sauf si tu préfères t'en aller, Genji-kun ? »

Parce qu'à la base, c'était vraiment culotté d'avoir traîné le garçon pour qu'il participe avec elle au quizz. De plus, seul l'un d'entre eux pourrait repartir avec les billets et Satsuki ne voyait pas pourquoi elle les aurait d'office. D'eux deux, c'était lui qui avait le mieux répondu aux questions.

L'autre solution aurait été de partir tous les deux vers la destination de rêve. Mais qui aurait été le troisème invité ? Quelqu'un qu'ils connaissaient en commun ? Satsuki s'occupait de l'équipe de basket, lui était dans l'équipe de de handball … Et quand bien même ils avaient des membres de ces équipes dans leurs classes, cela ne signifiait pas pour autant que leur relation dépassait le stade de camarades de classe.

Si Genji insistait pour avoir les invitations, évidemment que Satsuki allait les lui donner sans ronchonner. Il savait plus de choses sur elle qu'elle sur lui. Ce qui était assez étrange d'ailleurs, il allait falloir qu'elle mette ça au clair rapidemment. Le « c'est mon idole » méritait quelques explications, parce que c'était à la fois flattant et inquiétant.

De l'autre côté, s'il voulait partir maintenant, c'était compréhensible. Tant pis pour le cadeau, il suffisait de se lever et de partir. En plus, normalement, ils n'auraient pas dû pouvoir y participer alors bon …








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   24.06.16 8:58


Ose le rose
Momoi & Genji
Rien ne me disait que cette histoire me soit positive au final. J'avais tendance à foncer et aporès regretter. Mais, était-il déjà trop tard ? Est-ce que je pourrai voir l'équipe de basket sans qu'on me prenne pour un malade mental. Bon, pas sûr que le capitaine de Handball voit ça d'un bon œil, comme d'habitude, on va dire. Ce qu'il pouvait crier, je pouvais presque l'entendre hurler dans mes oreilles. Pourtant, il n'était pas là. Heureusement, car il était moins doux que Satsuki. Elle me demandait si je voulais continuer. Je lâchais un soupir.

« J'aimerai finir, même si on gagne d'un prix de consolation. J'aime finir ce que j'entreprends. »

je ne pouvais ensuite que m'en prendre à moi-même parce que je n'aime pas cette sensation d'inachevé. C'était un côté de moi que je n'arrivais pas à contrôler. Mon frère disait que c'était bien que je l'ai. C'était bien une des choses qu'on avait en commun. N'importe quoi. Il fumait, le frangin. La dame s'était tout de même excusé. Elle posait ensuite une question plutôt. Compliqué, même moi, je ne connaissais pas la réponse. Pourtant c'était une question qui me concernait. Je me grattais le crâne. C'était quelque chose que je ne connaissais pas. Du coup, je l'ai marqué. Bien entendu, j'étais loin de me douter que ce genre de réponse pouvait apporter une certaine moquerie à mon égard. Je fusillais le public. Il devait bien s'amuser. C'était moi la victime de ce jeu vicieux. Les questions s’enchaînaient, mais ne ressemblait pas. J'avais hâte que ça finisse. Vraiment, j'avais envie de souffler. Déjà que je devais passer pour un fou parce que je savais un tas de choses sur Satsuki et elle à part le hasard parfois bien heureux. Elle se trompais. Mes moyennes étaient plus raisonnables que l'anglais, j'étais fort en sport, en travaux manuels et étonnement, en science. Comme quoi même un imbécile comme moi pouvait briller en dehors du sport. Je prenais pas au sérieux ces notes qui me correspondait pas tant que ça. Cette logique que tu avais t’aidais. Ta naïveté n'avait d'égal que ta façon d'être un passionné.

« Du coup, on peut gagner quoi ? À part votre voyage, bien entendu. Madame ? »

J'avais quand même dis madame. Elle avait été gentille en faisant amande honorable. Je suis un enfant. On me le dit souvent. Je le suis en partie. C'est ça l'adolescence. Être en partie enfant, l'autre adulte. Bien que je me doutais que ma partie adulte ne se voyait pas au premier coup d’œil. Assumer ses actes est adulte. Mes bêtises, je faisais tout pour qu'elles soient plus qu'un vilain souvenir. Du coup, j'avais ce goût pour le travail. Tant qu'il n'utilisait pas trop mon cerveau, surtout en révisions où diverses choses traversaient mon esprit. Les tests de fin d'année montrait à nouveau l'autre Genji, celui qui chaussait des lunettes en espérant qu'elle le rende plus malin. Je me demande si je ne devais pas prendre des monture plus épaisse pour cette année.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   26.06.16 20:21

Ose le Rose !
Katsuki Genji



Maintenant que tout était arrangé, l'ambiance était redevenue un peu plus chaleureuse. Tout le monde venait de se décripser et quelques sourires refleurissaient à nouveau sur les lèvres. Comme si tout ceci n'avait été qu'une vulgaire boutade. Mais c'était mieux ainsi.

« J'aimerai finir, même si on gagne d'un prix de consolation. J'aime finir ce que j'entreprends »

Maintenant rassurée, Satsuki se rassit à sa place avec un léger soupire. Les garçons se ressemblaient vraiment tous : un petit désagrément et ça partait en vrille plus vite que ne roulaient les voitures d'Initial D. Ils devraient tous se mettre au yoga, sincèrement, ça épuiseraient moins leurs propres nerfs et surtout, surtout, ceux de ceux près d'eux.
C'était plus que suffisant pour l'apparition précoce des rides et cheveux blancs.

« Du coup, on peut gagner quoi ? À part votre voyage, bien entendu. Madame ? »

Très bonne question, surtout que l'espoir de gagner le voyage venait de s'envoler. Il était sans doute destiné à la fratrie qui aura toutes ses réponses de juste. Bah, quoi de plus normal ?
La femme chercha un peu dans ses fiches et trouva finalement celle qui recensait les différents prix.

Chèques cadeaux chez différents partenaires, soin du corps, journée shopping, activités sportives diverses … suffisement de prix pour que chaque duo tout au long de la journée puisse repartit avec quelque chose. Personnellement, Satsuki était mitigée : à part, l'activité sportive, tout le reste lui allait mais probablement que Genji préférait ça.
Ah, si compliqué …

Mais le jeu pouvait reprendre avec cette fois, une question pour la rose. Elle ne perdait pas le Nord, cette femme. Incroyable, tout comme sa capacité à rester sans bouger sur ses hauts talons. A croire qu'elle ne connaissait pas la perte d'équilibre. Comment son visage pouvait-il n'esquisser aucune grimace de douleur ?!

« Vous êtes prête ? Alors question suivante ! »

Vas-y, balance ! La manager de Tôo allait y faire face, elle ne pouvait plus reculer de toute façon ! Sur quoi allait-elle tomber ? Chanson préférée ? Nom du meilleur ami ? Nombre de pompes qu'il pouvait faire en une seule minute ?!

« Quel est le nom de sa petite amie ? »

Au pire, l'activité sportive, c'était encore un bon plan, non ? Avec un peu de chance, le basket en faisait partit, il y avait moyen de s'amuser … Ou du baseball alors, Satsuki aimerait bien faire du baseball une fois pour essayer. Jusqu'ici, elle n'avait rien compris aux règles mais si elle s'y interessait alors peut-être que cette année, elle allait pouvoir suivre la saison sans regarder sa télé avec son air le plus idiot possible.

Néanmoins, il fallait une réponse et vite. Le compteur arrivait presque à terme et Genji devait avoir finit d'inscrire sa réponse. On la regardait d'un œil critique en face : comment une sœur pouvait ignorer le nom de la personne la plus importante dans le cœur de son propre frère ? Elle était cuite, autant y aller avec panache :

« Pfeu … Je ne laisserai aucune stupide dinde voler le cœur de mon frère de la sorte ! Il n'a pas de petite amie »


Si elle faisait semblant de s'évanouir maintenant, il y avait possibilité d'avoir un autre cadeau en dédommagement ?








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   27.06.16 8:29


Ose le rose
Momoi & Genji
Elle faisait la liste des prix, la journée sportive m'allait bien. Même si je suis curieux de voir ce qu'est ce fameux soin du corps. On va faire quoi avec moi ? Tant que c'est pas pervers , tout va bien. Mais ou était le pervers et la normalité. Trop compliqué pour moi. Je laisse tomber pour tenter de comprendre. C'était trop pour moi. Cette question me tue. Moi une petite amie. Bon j'ai peu d'amis filles et elles ne sont pas si petites que ça. C'est bizarre comme question. Alors je notais que j'avais des amies, mais aucune n'était petite. Ce qui avait le don d'émerveiller le public pour une raison que j'ignorai.

« Vous avez de la chance, car c'est la bonne raison, votre frère est très innocent, s'en est mignon.
-Je ne suis pas mignon ! »

Je faisais la moue pour le geste, j'empirai sûrement mon cas. Mais m'en fiche. Elle posait de drôle de questions. Ce genre de questions étaient gênantes. Elle était vraiment japonaise celle-là ? Ce n'est pas le genre de question anodine. Je soupirai avant de sentir les mains de la dame à talons me pincer la joue. Je grognais pour le geste. Je n'avais pas l'habitude qu'on me touche. C'est à peine si Hiro ou mon père me faisais des câlins. Tant mieux, tant que je peux dormir tranquille.

« Vous avez une sœur protectrice Genji-kun. Question suivante... Dites-moi son sport favori ?
-Vous plaisantez, c'est trop facile, à moins que... »

Bien entendu, le plus évident était le basket. Mais si elle aimait un sport plus fort que ça. Impossible, c'était illogique d'être manageur et ne pas aimer ce sport fantastique. Je me grattais le menton, autant faire semblant que j'hésite. Pourtant mon sourire étirait mes joues. Je pouvais le sentir. Je suis sûr qu'on pouvait presque voir mes canines. La victoire était à moi. Rien qu'à moi.

« Basket. »

Je me mettais à l'aise sur le siège. Il fallait dire que même si j'avais envie de finir. J'avais envie que cette vaste blague finissent pour de bon. Mais Satsuki semblait mal, car la dame avait un regard inquiet. Je penchais la tête avant d'hésiter à voir ce qui se passe. Ça ne serait pas vu comme de la triche. Surtout qu'elle était venue en colère dans ma partie. Donc, je pouvais passer ce fichu rideau. Autant que je m'occupe de cette sœur provisoire. Moi qui avait qu'un frère. Une fille c'était bien différent, à la fois fort et fragile. C'était trop complexe pour moi. J'écartais le rideau qui nous séparaient. Créant une émotion dans le public. On était pas un spectacle, bon sang, je m'inquiète vraiment. Rester calme. Je ne dois pas m'emporter. Je respirai à fond. C'est fou comme cette histoire montre les pires côtés de mon être.

« Vous ne voyez pas qu'elle ne se sent pas bien. »

Alors par pure bonté, j'étais proche d'elle et l'éventait doucement. Enfin, j'étais sûrement très maladroit. Mais je faisais tout pour qu'elle se sente mieux. Même abandonner la partie en cours.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   29.06.16 13:46

Ose le Rose !
Katsuki Genji



Naturellement que le basket était son sport favori. Bercée par les matchs à la télévision depuis son plus jeune âge, si elle était devenue la manager d'une autre branche sportive ou pire, joueuse, son grand-père aurait fait une attaque dans l'instant et l'aurait hanté pour le restant de sa vie. Et dans l'au-delà, les reproches auraient continué de fuser. Le basket, définitivement le basket.

Satsuki n'allait pas le nier, ce jeu commençait à devenir un peu long, même pour elle. Pourtant doté d'une bonne patience, c'était incroyable que l'enchaînement de questions parvenait à la fatiguer mentalement. Surtout maintenant qu'elle savait que le voyage était hors de sa portée. Plutôt difficile de garder la motivation quand la carotte qui faisait avancer l'âne avait disparu. Quant au reste des cadeaux … bah, Genji devait bien être intéressé par au moins l'un d'eux. Elle allait tenir, histoire de le remercier de son grand sacrifice envers elle.

Histoire de voir s'écouler quelques secondes plus rapidement, elle promena son regard framboise dans la foule au loin. Le centre commercial formait un U sur plusieurs étages et là où elle était placée, Satsuki pouvait voir les nouveaux arrivants en quête de l'article avec un A majuscule. Beaucoup et surtout de visages inconnus.

Jusqu'à le voir. La manager de Tôo se sentit perdre quelques couleurs ainsi que quelques degrés. Soudainement glacée d'effroi à l'idée d'être découverte ici avec un faux frère, non plutôt le fait d'être un garçon, il allait lui donner la leçon de sa vie. Ah elle l'adorait mais alors quand il était en colère … adieu le Bisounours en marshmallow.

« Vous ne voyez pas qu'elle ne se sent pas bien »


L’euphémisme était doux. Parce que s'il la découvrait ici et que l'animatrice du jeu venait à savoir que Genji et elle n'avaient aucun lien … Ça oscillait entre la triche et la fraude. Et bonjour la réputation après ! Pas que Satsuki en avait spécialement quelque chose à faire mais elle aimait traîner ici alors être connue comme la tricheuse … Où allait-elle faire son shopping sinon ?

Elle attrapa le bras du garçon pour faire rapprocher un peu son visage du sien. Du coin de l’œil, elle le voyait s'approcher, curieux de l'attroupement. Mais que faisait-il ici, bon sang ?!!

« C'est … Il y a mon père qui arrive !! »

Il fallait absolument qu'ils s'en aillent maintenant. L'animatrice se rapprocha du duo avec un verre d'eau à l'attention de l'adolescente. Et … oh miracle !! Détourné par les promotions d'une boutique située entre l'attroupement et l'entrée du centre, Momoi Père passa le seuil d'entrée avec vigueur. Quelques minutes de gagner.

« S'il te trouve avec moi, tu vas passer un très mauvais moment ... »

Le pauvre Genji ne méritait pas ça. C'était un gentil garçon, probablement un peu trop gentil avec elle, hors de question de laisser son père chéri l'écraser comme un insecte.
L'autre solution serait de faire face à l'homme et de lui présenter le rose comme le frère qu'elle n'aurait jamais. Puisque ses parents ne semblaient pas vraiment avoir envie de faire un autre enfant. Il fallait bien que Satsuki fasse passer son désir de pouponner un mini elle d'une façon ou d'une autre.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 25
Date d'inscription : 29/04/2016
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   29.06.16 15:45


Ose le rose
Momoi & Genji
Je me demandais ce qui pouvait la rendre si pâle. Rien à priori. Il fallait sortir de ce piège tendu par appât du gain. S'en aller. Toi, il ne te restais qu'à éviter le plus de monde possible. Elle prenait mon bras. Pas troublé pour autant, elle expliquait son cas. Je faisais la grimace. En voilà une nouvelle pas très réjouissante. Il devait faire du bruit mais comment. Il devait gagner du temps pour éviter à Satsuki de se faire repérer par le père de la demoiselle. Mais je n'étais pas très malin, c'était connu. Hiro n'était jamais là quand on avait besoin de lui. Mais la chance faisait que son paternel détourne la tête sur autre chose. Elle me disait qu'il ne serait pas très gentil avec moi. Je n'avais aucune envie d'avoir d'autres soucis sur mes épaules. Je la regardais. Avant de fixer la dame.

« On s'en va, le jeu a assez duré, donner lui le prix, j'ai d'autres choses à faire. J'ai promis à mon capitaine de Handball que je serai là dans dix minutes. »

Ce qui était bien entendu un mensonge. Mais avais-je le choix, je m’entraînerai pour mon sport, bien entendu, pour me donner bonne figure.

« J'espère avoir une chance de te revoir malgré tout, Satsuki-san. À la prochaine. »

J'appuyais ma fuite par une marche rapide avant de passer les portes du magasin au pas de course. Je n'avais pas envie de croiser le papa de Satsuki, alors j'avais pris la sortie la plus éloignée du centre commercial avant d'enfourcher mon vélo et pédaler à toute vitesse. J'avais été loin. J'étais à bout de souffle. Je me demandais bien ce qui avait pu arriver pour que j'arrive à un tel amas de problèmes. Je m'installais au bord de la rivière grattant mon menton songeur. Je ne voyais jamais le temps passé quand j'étais comme ça à réfléchir. Je sentais le temps qui changeait, pour laisser place à la pluie. Tu te mettais à l'abri. Je me demandais comment mon vrai frère aurait répondu à ses questions. Il se serait encore moquer de moi. Il aurait profiter de cette présence moqueuse pour dire que j'étais un petit frère indigne. C'était lui le cerveau, moi, je n'avais rien de son intelligence.

« Comment j'irai au magasin sans avoir des questions sur ma vie après ça, merde. Et comment elle va expliquer ça à son père. Aurais-je droit à voir d'autre membres de la génération des miracles après avoir montré mon côté passionné qui est flippant.
-Petit frère, je savais que tu serai là. Tu viens souvent ici quand tu fais des bêtises. Je me demande quel travail on te donnera cette fois.
-Ce n'est pas un jeu.
-Alors réfléchis plus la prochaine fois, même si c'est plus dur pour toi, tu as de l'intelligence. Tu t'en sert pas à bon escient. »

Je grognais avant de le suivre, lui il tenait la parapluie jusqu'à la maison, le chemin serait long. Hiro avait raison. Mais je ne voyais pas en quoi j'étais aussi malin que lui. Il en a des bonnes, lui.
Codage par Ruru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   04.07.16 21:10

Ose le Rose !
Katsuki Genji



« On s'en va, le jeu a assez duré, donner lui le prix, j'ai d'autres choses à faire. J'ai promis à mon capitaine de Handball que je serai là dans dix minutes »


Satsuki ne lâchait plus des magasin l'entrée du magasin que venait de franchir son père. Comme la gazelle devant le lion au loin, elle était statique, effrayée de bouger mais anxieuse d'être remarquée. Si elle se levait maintenant, elle avait une chance de faire comme si elle l'avait simplement croisé dans la galerie. S'il se rendait compte qu'elle avait participé à un jeu avec un faux frère et de surcroît, un garçon inconnu, le côté Papa Poule allait ressortir et c'était une véritable plaie.

L'animatrice ayant visiblement compris que la rose était au bord du malaise et que le garçon était maintenant pressée, elle ne chercha pas à discuter et leur tendit à chacun des bons pour des soins du corps. A l'idée d'un bon massage relaxant, Satsuki sentit la panique paternelle un peu s'éloigner.

« J'espère avoir une chance de te revoir malgré tout, Satsuki-san. À la prochaine »

Elle le salua d'un petite signe de main et remercia également l'animatrice pour son temps ainsi que le jeu. Glissant ses bons dans son sac, elle esquiva la foule pour faire un petit détour. Forcément que Genji allait la revoir, ils se croiseront sans aucun doute dans l'enceinte de Tôo. Peut-être qu'elle ferait un petit détour par le club de Hand pour le regarder un peu jouer et pour le saluer au passage.

Ayant également récupéré ses achats, Satsuki termina son petit détour et entra dans un magasin au hasard. Lingerie. D'accord, demi-tour finalement. Boutique d'à côté : vêtements pour bébé. Pas mieux. La rose remarqua que l'animatrice avait trouvé deux nouveaux joueurs pour son quizz. Deux garçons aux cheveux aussi noirs l'un que l'autre. Et vu la frappante ressemblance, il s'agissait visiblement de jumeaux. Pas moyen de croire qu'ils n'étaient pas de la même famille, à moins qu'il s’agisse d'un Doppelgänger …

Finalement, ce fut son père qui la retrouva en premier. Criant son prénom comme le père heureux de voir sa fille sur scène lors d'une pièce de théâtre, il poussa sans ménagement plusieurs personnes pour se rapprocher de la rose. Oui, elle allait bien … Juste quelques achats … non, elle n'avait pas soif … mais elle ne dirait pas non à une crêpe par contre.

Assise sur une chaise afin de garder la table, Satsuki récupéra sa crêpe à la fraise dont l'impressionnante quantité de chantilly risquait de déborder tandis que son père s'installait en face, une crêpe banane-chocolat à la main. Maman Momoi était plus fruits à croquer que crêpe.

Tout en mangeant, la manager questionna sur son père sur sa présence dans le centre commercial : visiblement, la date de leur anniversaire de mariage approchait à grand pas et il était venu en reconnaissance. Son épouse lui disait toujours qu'elle n'avait besoin de rien, donc c'était difficile de trouver un cadeau qui lui ferait plaisir.

Néanmoins, chaque année, il se débrouillait pour trouver LE cadeau. Celui qui transformait les joues habituellement pâles de sa femme en des joues rouges de bonheur. Généralement après, ils se papouillaient devant leur album de photo puis l'album de naissance de leur fille. Même chose chaque année … Ah, elle pouvait bien paraître un peu froide le reste de l'année sa mère !!

Terminant son goûter, Satsuki s'essuya les mains et hocha vigoureusement sa tête :

« Oui, j'ai passé vraiment une très bonne journée »








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Ose le Rose [avec Katsuki Genji]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ose le Rose [avec Katsuki Genji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Ruelles] Une rose avec bien trop d'épines [PV: Chi Yume & Victoria Mccroffed]
» La fête de la rose à Chaalis
» [Donne] Une table bar, avec deux chaises pliantes
» Giggles, un Lézard Rose à Crête Bleue qui le Vit Mal ~
» Belle comme une rose. Fatale comme ses épines ___ Kimberly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-