The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   18.12.13 14:44

C'était l'heure des cours en cette matinée ensoleillée. Dans le lycée Kirisaki Daichi on ne faisait pas exception. Pour la majorité des élèves du moins. Car il restait toujours quelques rebelles comme partout ailleurs. Peut-être même plus qu'ailleurs... Une silhouette était assise à sa table. Le jeune homme aux cheveux violets le menton posé sur sa paume regardait par la fenêtre avec un air de profond ennui marqué sur son visage.

Il n'écoutait pas son professeur de japonais. Il connaissait déjà ce sujet il n'était pas aussi ignorant que ses camarades. C'était simple bon sang ! A mourir d'ennui. Il aurait donné n'importe quoi pour ne pas être là à écouter les conseils inutiles du professeur.

Soudain il se redressa et se leva attirant l'attention des autres élèves et du maître. Ce dernier fronça les sourcils et demanda ce qui se passait. Suzuki Ryoma se contenta de lâcher que le cours l'ennuyait avant de s'éloigner vers la sortie de la classe les mains dans les poches. Il ignora les appels menaçants de l'adulte et sortit dans le couloir en claquant la porte. Cela le saoulait. Tout le saoulait dans ce monde pourri depuis ce fichu incident.

Si sa soeur et son frère le voyaient dans cet état ils seraient probablement choqués. Mais cela n'arriverai pas. Du moins il y avait peu de chance. Et cela lui donnait la nausée. Il donna un grand coup de poing dans les casiers à sa droite. La douleur lui transperça le bras, mais il s'en fichait. Comme de tout. Il secoua la tête amer avant de marcher dans le couloir. Il ne sut combien de temps exactement.

Le première année aperçut une porte ouverte signe qu'elle était vide. Il décida d'y entrer. Il serait tranquille on ne viendrait pas le chercher ici. Du moins pas avant un moment. Ryoma entra donc dans la salle de classe déserte et referma la porte derrière lui. Il se laissa tomber sur une chaise et mit ses pieds sur la table avant de sortir sa 3DS et de se mettre à geeker sur Zelda Ocarina of Time 3D.

Il leva soudain la tête comme par intuition et il faillit lâcher sa console sous la surprise. Il n'était pas si seul. Hanamiya Makoto l'observait dans un coin de la pièce. Il fronça les sourcils se demandant comment il avait pu ne pas se rendre compte qu'il n'était pas seul. Il enleva les pieds de la table, posa sa console dessus avant d'observer son aîné, capitaine de l'équipe de basket du lycée et Roi sans Couronne.

Il connaissait bien la réputation du Bad Boy de Kirisaki Daichi s'étant renseigné sur lui et il l'avait croisé à plusieurs reprises notamment le jour où il avait été observé l'équipe de basket au gymnase. Mais il ne lui avait jamais vraiment parler. Hanamiya était probablement la seule personne qu'il connaissait à pouvoir l'intimider. Cependant c'était peut-être sa chance de rejoindre l'équipe de basket. Il n'était pas mauvais après tout. Et il savait aussi se montrer déloyal quand il le fallait...
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   19.12.13 7:41


Il y a pire que soi-même.
with Suzuki Ryoma

Une goutte de sueur coula lentement de sa tempe jusqu'à sa joue avant de s'échouer sur son cou et se perdre sous son maillot. Hanamiya s'essuya le front de revers de la main tout en reprenant son souffle. Il était seul ce matin dans le gymnase à s'entraîner au basket. Il récupéra l'un des ballons qui jonchaient le sol avant de recommencer à dribbler tout en fixant l'anneau face à lui. Un large sourire s'étira sur ses lèvres alors qu'il fonçait droit vers lui. Un sourire amusé mélangé à l'impatience et ce petit quelque chose que seul le Roi Sans Couronne, Hanamiya Makoto, avait le secret. Il repensait actuellement à ce que lui avait raconté Hara au sujet de la Winter Cup. Ils seront là. Comme l'année dernière. Mais cette fois-ci pour la Winter Cup. Les évènements allaient être encore plus amusantes, cette fois-ci.

Voilà pourquoi il s'entraînait tôt ce matin. Depuis cette annonce, il ne cessait d'y penser. Comment allait-il les briser, cette fois-ci ? Les détruire, les anéantir ?

Prendre leurs vies.

Le brun ne put s'empêcher de ricaner alors que le ballon glissa dans le filet. Des brides de souvenirs lui revinrent. Le cri de douleur de Kiyoshi. La colère de Hyuuga. L'inquiétude de ses coéquipiers. Le désespoir qui pointait le bout de son nez dans leurs yeux. Ah... C'était tellement beau, repensa-t-il. Cette équipe, Seirin avait été un véritable chef d’œuvre. Il avait senti à quel point le basket avait été important pour eux. Bien plus que ce qu'il avait vu jusqu'à présent. Et cet amour horripilant l'avait attiré. Tenté. Appelé à le détruire, à l'écraser. L'adolescent était devenu accro à cette sensation. Chaque fois qu'il voyait l'une de ses victimes perdre cet éclat si particulier dans leurs pupilles, il jubilait. Une satisfaction immense le submergeait, l'emportait. Mais une fois partie, il fallait en trouver une autre.

Et encore une autre. Et encore une.

Il n'arrivait pas à s'arrêter. Et il n'avait pas envie de s'arrêter. Pourquoi gâcher ce plaisir ? Pourquoi arrêter quelque chose que l'appréciait ? Makoto n'avait aucune intention d'extraire ce poison dans ses veines. Cela faisait parti de lui. C'était lui. Et ça la restera jusqu'à la fin de ses jours. Parce qu'a contrario de le tuer, cela lui permettait de rester en vie. D'avoir un but dans la vie. Quelle ironie. Le malheur des uns font le bonheur des autres.

C'était l'essence même d'Hanamiya.  

~

Après une bonne douche, le capitaine de Kirisaki Daichi enfila son uniforme, prit son sac et consulta sa montre. La première heure de cours était un cours d'Histoire. Pour aujourd'hui, il décida de sécher le cours. Il avait lu programme de l'année et connaissait déjà tout, alors quel intérêt d'y aller. Il se chercha donc une salle de classe vide qu'il trouva rapidement et s'y installa. C'était relativement calme, et Hanamiya appréciait beaucoup cette atmosphère. Il posa sur la table en face de lui son livre, une œuvre en anglais de George Orwell, et petit tableau aimanté qui représentait un terrain de basket. Il positionna les joueurs et commença à faire plusieurs simulations dans sa tête.

Un homme étant conscient de ses capacités intellectuelles était l'homme le plus dangereux. Makoto faisait partie de cette catégorie. Il savait qu'il était intelligent et utilisait ses connaissances, non pas pour le bien des hommes comme l'avait proclamé les Humanistes, mais pour tout autre dessein. S'il devait faire ses études, il irait sûrement en droit. La politique était quelque chose qu'il l'intéressait grandement. Après tout, manipuler les gens, c'était son domaine non ?

Ses pensées furent vite interrompues par un arrivant peu discret. Il leva son regard olive vers lui et crut le reconnaître. Il avait déjà vu ce visage quelque part. Mais de loin. Ah. Lors des entraînements. Il se contentait de les regarder de loin. Mais bizarrement, il avait la sensation qu'il le fixait, lui. Il semblerait qu'il ne l'ait pas remarqué. Ce n'est qu'une fois qu'il sortit sa console de jeu qu'il se réveilla soudain et qu'il se tourna vers le brun, ressentant finalement sa présence. Ce simple petit détail prouva que le jeune homme était perturbé. Il avait des allures de délinquants. Oui seulement des allures. Il n'était pas assez mauvais pour lui donc pas digne de son intérêt de l'embaucher. Mais peut-être en faire une victime ça oui.

Hanamiya sourit intérieurement et reporta son attention sur son livre. En l'ignorant, il allait sûrement lui adresser la parole. Petit à petit, il commença à tisser sa toile...







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   26.12.13 11:35

Ryoma fronça les sourcils. Il détestait qu'on l'ignore et Hanamiya le faisait complètement. Le violet serra les poings plus ou moins discrètement. Que celui qu'il admirait à ce point l'ignore l'irritait au possible. Il pourrait très bien pu se lever et aller frapper son idole ou le plaquer contre le mur ce qui revenait au même. Il pourrait lui adresser la parole, lui crier dessus. Il n'en fit rien.

Il attrapa sa console dans un geste rageur manquant de la faire tomber une deuxième fois et se mit à jouer. Il fallait qu'il se calme et les jeux vidéos l'aidaient souvent à le faire. De plus il voulait montrer à Hanamiya qu'il n'était pas si bête que ça. Ryoma était sûr que le capitaine faisait exprès de l'ignorer pour le faire réagir. Il le connaissait assez bien pour le savoir même sans lui avoir jamais parlé. Mais le jeu ne le calma pas.

Poussant un grognement il la balança sans ménagement sur sa table et se leva. Finalement il était peut-être bel et bien stupide. Ou sans aucune patience ce qui était bien vrai. Il se planta devant le Bad Boy, ce surnom lui allait vraiment à merveille et le regarda attentivement avant de prendre la parole.

- Cela ne se fait pas vraiment d'ignorer les gens senpai. Surtout envers un fan.

Le violet se serait volontiers maudit lui-même. Il se sentait vraiment bête à avoir répondu ça. Lui qui voulait être reconnu par le basketteur il allait se faire mépriser. Mais il n'avait jamais été doué pour les relations humaines enfin depuis le départ de Akira et l'accident d'Haruka. Avant il avait toujours plein d'amis et il était joyeux.

Aujourd'hui... il n'en quasiment aucun et était toujours seul. Il y avait Himuro Tatsuya, mais comme ce dernier habitait à Akita ils ne se voyaient pas souvent. D'ailleurs le brun lui manquait. Tout comme son autre ami, Marwin. D'ailleurs il avait besoin de voir ce dernier. Il lui enverrait un sms pour lui demander s'il voulait l'accompagner pour tabasser quelques personnes dans les bas quartiers tiens. Cela le défoulerait et il en avait besoin.

Le Suzuki reporta son attention sur celui qu'on pourrait facilement appeler l'araignée. Il attendait sa réponse à la fois avec impatience et inquiétude. Bon sang pourquoi il avait pas sorti quelque chose de vraiment classe hein ?

- Je joue au basket moi aussi. Je me débrouille plutôt bien.

Pourquoi avait-il dit ça maintenant ? Il n'en savait rien cela lui avait échappé. Ce type lui faisait perdre tous ses moyens. Il sortait tout ce qui lui traversait l'esprit. Ce qui ne lui arrivait pas d'habitude. Il réfléchissait toujours à ses paroles ne serait que pendant trois secondes. Mais là non. Et il allait finir par sortir un truc vraiment trop stupide dans le genre qu'il avait des peluches offertes par sa soeur ou qu'il aimait les pokémon. La honte monumentale si ça arrivait une fois...
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   07.01.14 13:08


Il y a toujours pire que soi-même.
with Suzuki Ryoma

Comme il fallait s'y attendre, non ; rectification. Comme il l'avait prévu, le lycéen avait réagit comme il le souhaitait. Il s'était énervé. Il était du genre à détester qu'on ne fasse pas attention à lui on dirait. Une victime tout à fait parfaite pour lui. Il continua cependant la lecture de son livre tout en faisant attention au moindre faits et gestes du violet. D'ailleurs, Hanamiya releva la tête lorsque celui-ci s'approcha finalement de lui.

-Cela ne se fait pas vraiment d'ignorer les gens senpai. Surtout envers un fan. Je joue au basket moi aussi. Je me débrouille plutôt bien.

Un fan ? Voilà qui devenait de plus en plus intéressant. Il sera encore plus facile à manipuler. Ce sera moins drôle mais toujours aussi délectable. D'ailleurs, c'était quoi son nom déjà ? Il ne s'était jamais vraiment intéressé à lui, il ne voyait pas trop l'intérêt non plus. Mais en regardant de plus près, il pourrait en tirer quelque chose d'amusant. Le ton de sa voix trahissait quelque chose. La peur ? Non, la honte. Il devait sûrement se dire qu'il était vraiment bête pour avoir réagi de la sorte. Un truc classique. Puisqu'il était un fan, il voulait se faire bien voir de son idole. C'était raté dans un sens. En plus, il avait un an de moins que lui, un peu de respect pour son senpai tout de même. Les jeunes de nos jours. Bon, c'était le moment de jouer un peu...

-Je suis désolé de t'avoir ignoré mais je trouve que tu es très mal placé pour dire cela, déclara le brun. N'es-tu pas le premier à m'avoir ignoré en entrant dans cette salle ?

Il posa doucement sa joue au creux de sa main et plongea son regard olive dans celui du violet. Son regard perçant qui tentait de sonder l'âme de sa nouvelle proie. Comme il le pensait, ce lycéen se donnait des airs de mauvais garçons. Le genre de mec qui enfreint les règles et ne respecte pas les autres par pur et simple provocation. Mais il n'était pas comme ça au fond. Ce n'était lui du tout. Makoto était connu pour être un mauvais garçon. Aussi bien sur un terrain de basket que dans la vie de tous les jours. Sauf qu'il n'était pas le genre « physique » mais plutôt « moral ». Sa façon de penser et d'agir était d'une tout autre catégorie que les délinquants de bas niveau. Son approche à lui était beaucoup plus subtil et réfléchi.

Alors comme ça, il jouait au basket. Vu sa carrure et stature, son physique lui permettrait d'être un bon joueur. Il avait l'air d'avoir du potentiel. Un sport comme le basket nécessitait d'avoir de bonnes aptitudes physiques et être en très bonne forme. Et avoir quelque chose de la caboche faisait parfois la différence entre deux joueurs.

Il était son fan, non ? Hanamiya esquissa un imperceptible sourire.

-Si tu joues au basket, pourquoi est-ce que tu ne t'es pas inscrit ? De ce que je vois, tu m'as l'air d'être un bon joueur, commenta le capitaine de Kirisaki Daichi.

S'il l'observait, il devrait être au courant qu'il était non seulement le capitaine mais aussi le coach de l'équipe. Malgré les apparences, le Roi sans Couronnes prenait très au sérieux les entraînements. Parce que, sans les bases du basket, il lui était impossible de gagner. Si tous ses sales coups ne marchaient pas, alors il devait battre leurs adversaires à la loyale. Même si ça l'ennuyait au plus haut point.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   11.01.14 12:25

Ryoma fixait toujours son aîné. Il attendait la réaction et la réponse du capitaine de basket autant avec de l'impatience qu'avec de l'inquiétude. Et à juste titre... Ryoma comprit en cet instant qu'il n'était qu'un insecte face à Hanamiya Makoto. Il avait fallu à l'aîné qu'une phrase pour lui clouer le bec. Ryoma retint une réplique cinglante et se contenta de soutenir le regard olive plongé dans le sien. Le violet devinait qu'il était testé.

- Je ne voulais pas t'ignorer senpai. Mais tu es tellement discret que je ne t'ai pas remarqué.

Outch. Difficile de savoir si ça allait plaire ou pas au brun. Sans doute que non... Mais cela avait échappé au première année. C'était plus fort que lui. Il ne pouvait pas s'empêcher de répondre même quand c'était malpoli. Et dire que sa mère le prenait pour un garçon bien élevé... La pauvre tous ces efforts à l'éduquer pour rien ou presque...

La question de Hanamiya prit Ryoma complètement au dépourvu et il cligna des yeux. Pourquoi n'avait-il pas rejoint le club de basket ? Bonne question. Il en avait envie pourtant. Mais il n'avait jamais osé le faire. Makoto et sa "bande" l'intimidaient trop. Bien sûr hors de question de répondre ça au brun. Il allait passer pour une mauviette. Et puis le presque compliment du brun lui faisait plaisir autant ne pas gâcher cette chance, du moins si on pouvait appeler ça comme ça. Il retint un sourire stupide ne voulant pas se ridiculiser plus.

- Et bien je me débrouille c'est vrai. Mais je ne suis pas à la hauteur de vos mesquineries. Cependant je suis prêt à apprendre.

Son regard se teinta d'une sombre détermination et il enfonça ses mains dans ses poches pour cacher ses tremblements. Non pas de peur, mais d'excitation. Ses yeux brillèrent soudain d'une lueur étrange et presque inquiétante. Ou intéressante selon le point de vue.

- Je suis prêt à tout pour faire mes preuves, capitaine.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   15.01.14 13:03


Il y a toujours pire que soit.
with Suzuki Ryoma

-Je ne voulais pas t'ignorer senpai. Mais tu es tellement discret que je ne t'ai pas remarqué.

Hanamiya, discret ? Quelle bonne blague ! Jamais on ne lui avait jamais dit ça ! C'était même tout le contraire. Lorqu'il passa dans les couloirs, les yeux se tournaient systématiquement dans sa direction et aussitôt des murmures suivirent une fois qu'il fut parti. Makoto aimait et détestait cela. D'un côté parce que c'était gratifiant. On le reconnaissait, on voyait qu'il existait. On le craignait. Mais de l'autre, c'était tout aussi répugnant. Les humains ne pouvaient s'empêcher de regarder les autres, de critiquer, de juger. Les commérages, c'était une spécialité de l'espèce humaine. Vraiment pathétique.

-Et bien je me débrouille c'est vrai. Mais je ne suis pas à la hauteur de vos mesquineries. Cependant je suis prêt à apprendre.

Et voilà. Dès qu'on lançait un compliment, il prenait des airs de paon, torse bombé et se pavanait comme si tout lui était possible. Tout était à sa portée. Mais c'était bien ça le plus drôle avec ce genre de victime. C'était ce qui lui permettait de les embobiner plus facilement. Une petite éloge glissée par ci ou par là, et le tour était joué. Mais il fallait beaucoup de patience. Makoto n'aimait pas le travail bâclé et encore moins lorsqu'il s'agissait de torturer quelqu'un.

Mais le brun prit du recul quelques secondes. Il était... prêt à apprendre, c'est ça ? Mais prêt à apprendre quoi ? Apprendre à tricher ? À jouer les mauvais garçons ? À faire du mal ? Mais de son point de vue, le garçon en face de lui n'avait aucun courage pour faire ce genre de chose. Parce qu'avec Hanamiya, c'était obéissance ou rien. S'il n'avait pas assez de tripes pour faire ce qu'il lui demandait, il pouvait dégager et ne plus jamais revenir.

-Je suis prêt à tout pour faire mes preuves, capitaine.

Le brun ne put empêcher un rire bref et sarcastique s'échapper de sa bouche. Il l'appelait déjà capitaine alors qu'il n'était même pas encore capitaine. Son rire partit de plus belle. Malsain. Moqueur. Mais amusé. Bien. Très bien...

Une fois son fou rire calmé, il reprit une respiration normale puis d'un geste brusque mais précis, il se leva et plaqua ses mains contre le bureau sur lequel il travaillait, faisant trembler les livres et les objets et une petite pièce tomba au sol. Un sourire empreint de sadisme mélangé au défi, son regard olive braqué dans les yeux carmins du violet. Ses pupilles semblaient fouiller au plus profond de son âme, de son être, un regard qui faisait dressé les poils sur son échine. Ce même regard lorsqu'il était sur le terrain à prendre du plaisir à écrabouiller un adversaire. Bien qu'il n'était pas plus grand que lui, ça ne changerait en rien au fait qu'il pouvait intimider les autres.

-J'ai hâte de voir de quoi tu es capable, murmura-t-il à quelques centimètres de son visage.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   20.01.14 16:46

Le rire de Hanamiya résonna dans la salle et peut-être même dans le couloir. Ryoma était peu facilement impressionnable, mais un frisson traversa son échine. Il fallait avouer que le capitaine de Kirisaki Daichi était... intimidant. Surtout quand il vous regardait dans les yeux et d'aussi près que maintenant. Le violet tâcha de ne pas broncher soutenant le regard de son idole sans faillir.

Il luttait avec son corps pour l'empêcher de broncher ne serait-ce que d'un millimètre. Ses jambes avaient envie de fuir à l'autre bout du collège voir du monde, mais il ne les laissa pas faire. Il se retint aussi de déglutir et fronça les sourcils avant de répondre d'une voix sans émotion. Quel bon comédien il faisait... Enfin amateur comparé à son futur, espérons-le, capitaine, mais c'était déjà pas mal hein.

- Et j'ai hâte de vous le montrer Hanamiya-senpai.

Il fixait sans peur, en apparence du moins, le plus âgé. Soudain un frisson désagréable le parcourut. Il n'y avait pas vraiment de raison. Peut-être était-ce prémonitoire. Il n'y fit pas attention se contentant de se retourner et de s'approcher de son sac qu'il avait posé près de la table qu'il avait empruntée. Il en sortit un ballon de basket qu'il fit rouler sur ses doigts avec un air absent le dos tourné au brun.

Il avisa la corbeille à papier près du bureau du professeur au fond de la pièce et avec un geste concentré envoya le ballon dedans. Les dunks étaient plus sa spécialité que les tirs, mais il savait faire des trois points quand il le voulait et quand il se concentrait un minimum. La balle rentra parfaitement et il esquissa un sourire en coin avant d'aller la récupérer.

Il cala ensuite l'accessoire indispensable à n'importe quel joueur de basket sous son bras, récupéra son sac et se tournant vers le brun il s'inclina légèrement.

- A la prochaine senpai. Peut-être que j'aurais l'occasion de vous prouver ce que je sais faire une autre fois...

Il se tourna vers la sortie et sans se préoccuper plus du capitaine il quitta la salle en silence.
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   26.01.14 13:01


Il y a toujours pire que soi.
with Suzuki Ryoma

Si les yeux d'Hanamiya avaient été des lasers, le jeune garçon face à lui serait déjà devenu aveugle. Et peut-être mort. C'était une option à voir si jamais il devenait ennuyant. Mais pas ce genre de mort, non. Il préférait la mort de l'âme et de l'esprit. Contrairement à une morte physique, les cicatrices sont plus dures à effacer. Et puis, si jamais sa victime guérissait, il pourrait la martyriser encore un peu. De quoi le distraire pour un petit moment.

Le brun voyait bien que le violet se faisait violence pour ne pas flancher devant son air intimidant, voir flippant. Et le voir quelque peu troublé ne faisait que l'enchanter. Cela lui prouvait bien que la personne face à lui n'était pas aussi solide qu'il n'en avait l'air. Ce qui lui donnait encore plus envie de le détruire.

-Et j'ai hâte de vous le montrer Hanamiya-senpai.

Lui aussi avait vraiment hâte. Vraiment hâte de voir ce qu'il y avait dans ses tripes. Quitte à les ouvrir de ses propres mains. Cela ne lui dérangerait nullement. Makoto n'était plus à un sale coup près. Mais le violet s'éloigna finalement et s'approcha de son sac pour en sortir un ballon et il le fit tournoyer sur ses doigts sans pour autant le regarder. Allons bon, il allait lui montrer ses capacités maintenant ? Il ne pouvait pas attendre d'être sur un terrain de basket pour cela ? Ces premières années de nos jours. Acune patience.

Mais Hanamiya ne dit rien, se contentant de l'observer. Il envoya la balle orange dans la corpeille en papier sans problème. Quelque chose de classique. Pas besoin d'en faire tout en foin pour un tir comme celui là. Finalement, il reprit la balle, ramassa ses affaires et se tourne vers lui, une dernière fois en s'inclinant.

A la prochaine senpai. Peut-être que j'aurais l'occasion de vous prouver ce que je sais faire une autre fois...

Le meneur de Kirisaki daichi ne prit pas la peine de répondre, jugeant cela inutile. Il échaffaudait déjà un plan pur s'occuper de lui. Il devait d'abord chercher son nom. Cet imbécile n'avait pas pris la peine de se présenter. Lui non plus ne l'a pas demandé, c'était donc en partie sa faute. Mais plutôt crever que de se l'avouer. Makoto avouer ses fautes ? Jamais de la vie. Ce serait vraiment la fin du monde. Et il n'était pas encore sûr qu'il le fasse, même sur son lit de mort. Au diable les confessions et tout le baragouinage sur la paradis. Il était certain qu'il n'irait pas avec tous les péchés de l'âme qu'il avait faits.

Alors que l'autre lycéen quittait la pièce, quelque chose tomba de son sac. Il semblait ne pas s'en être rendu compte puisqu'il ne se retourna pas et disparut dans les couloirs. Le brun fit quelques pas et se pencha pour le ramasser. C'était sa carte d'élèves. Il lut le nom. « Suzuki Ryoma ». Suzuki... Ce nom lui disait vaguement quelque chose. Il allait devoir faire des recherches.

-Ca promet d'être intéresssant...









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a toujours pire que soi-même (PV Hanamiya) | Terminé
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Les Perles Du Bac, Pire que le Débilitron, ou pareil XD
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-