The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   29.12.13 20:31

Très peu de personnes le savaient mais Tsubaki était un véritable ventre sur pattes. Et ce n'est pas peu dire. Elle mange même deux voir trois fois plus que son frère qui, a tout de même un appétit d'ogre. Il est très difficile de l'imaginer être capable de manger pour 7 ou 8 personnes. Sans compter qu'elle grignote très souvent dans la journée. Et pourtant, oui, elle possédait que toutes les filles se damneraient pour avoir : ne pas prendre un seul kilo. Même sans faire de sport, elle ne grossissait pas cette petite ! C'est à se demander où part toute cette nourriture. Bref, la Kumako était un véritable phénomène sans oublier sa force incommensurable.

Remarquant que la jeune fille avait froid, Kagami s'était approché d'elle et referma sa veste qui lui couvrait pratiquement sa jupe. Ça ne changeait pas vraiment grand chose mais la chaleur qui s'en dégageait n'était pas désagréable en soi. Son ventre se mit finalement à gargouiller. C'était l'heure du déjeuner de toute façon. Elle voyait bien que l'as de Seirin se retenait d'éclater de rire mais pour confirmer ses dires, l'estomac du tigre se manifesta également dans un grondement assez sonore.

-It's Japanese lunch time?

Oui, c'était l'heure. Ils sortirent finalement de l'infirmerie, pour aller à la cafétéria. La rosette du faire un détour dans leur salle de classe pour récupérer son panier repas dans son sac. Un panier repas à deux compartiments. Elle l'avait préparé elle-même puisque son frère ne pouvait pas aujourd'hui. Autant dire qu'elle s'était faite plaisir.

Arrivée à la cafétéria en compagnie de Kagami, elle balaya du regard la salle. Il y avait encore pas mal de places et choisit finalement une table libre dans un coin tranquille. Elle attendait sagement le ricain tout en déballant son déjeuner. Le compartiment du bas était rempli de riz préparé comme un damier avec des feuilles d'algues tandis que celui du haut, il y avait des croquettes de viandes, des omelettes sucrés, des saucisses en forme de poulpe quelque légumes et de mini-brochettes de fruits. Elle joignit les mains puis dit bon appétit avant de prendre ses baguettes et de commencer à manger. Elle n'attendit pas longtemps avant qu'une dizaines de sandwichs divers s'entassèrent devant elle suivi de près par leurs propriétaires, connus aussi pour son appétit assez conséquent.

Très peu bavarde, la jeune Kumako n'engagea pas la conversation, préférant se focaliser sur son déjeuner, appréciant chaque saveur et le silence qui s'était installé si on oubliait les bavardages et commérages des autres élèves présents. Mais au bout d'un moment, elle leva finalement la tête et comme elle le faisait la plupart du temps, elle commença à fixer Kagami. Avant de lâcher une simple réponse :

-Pendant combien de temps Kagami-kun a vécu aux Etats-Unis ?



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   04.01.14 12:53

Le rouquin suivit la manager en quittant l'infirmerie, ne la lâchant pas la rosette (miam *paf*) d'une semelle, puisque de toute façon après le repas, un entrainement spécial pour Kagami avait été prévu par Riko, et Tsubaki viendrait sans doute voir ce qu'il y faisait. Elle passa par la salle de classe pour prendre son repas, lui même récupéra son porte-monnaie, qui ressemblait plus a une boule qu'a un porte-monnaie normal, il faut dire qu'il était bien plein pour suivre les dépenses astronomique de Taiga quand il s'agissait de nourriture. Parfois, son père lui avait fait remarqué son appétit presque anima, arguant que ça collait a son prénom, ce qui avait toujours fait sourire l'As de Seirin.

Le chemin vers la cafétéria se fit en silence encore une fois, décidément les deux n'étaient pas capable d'alimenter une conversation, mais ce n'était pas désagréable au final. La rose alla se mettre a une table pendant que Kagami se rapprochait du stand de sandwich, curieusement vide a cette heure, alors qu'elle était prise d'assaut habituellement. Peut être n'y avait-il plus les Super Sandwich, SS comme s'amusait a dire le roux. La jeune femme responsable du stand, l'ayant vu arriver, lui avait déjà préparer un plateau gargantuesque. Avec un sourire, il donna de ce qu'il devait a la vendeuse et rejoignit Tsubaki a sa table. Un petit groupe se forma autour de Tsubaki, principalement des gens de leurs classes, mais Kuroko n'était visible nul part. Oh, non ça c'est habituel. Il avait la fâcheuse tendance a apparaître tel un ninja dans le dos du roux pour lui flanquer une crise cardiaque. L'As s'installa tranquillement en face de la rose, avec sa vingtaine de sandwichs. Maintenant habitué a le voir manger autant, plus personne ne le fixa avec des yeux ronds comme a son arriver.

Il entama tranquillement son premier sandwich... enfin non, il l'enfourna comme si ça n'avait été qu'un simple biscuit. Idem pour le 2nd, il allait entamer le 3ème quand la Rose lui posa une question, qui sembla aussi intéressé les autres personnes a table. Il s'adossa tranquillement sur sa chaise et regarda Tsubaki dans les yeux avant de lui répondre.

"Longtemps. Environ 7 ans, je n'avais pas énormément de souvenirs du Japon avant de revenir, et l'ambiance des States est vraiment particulière."

Fit-il avec un air un peu mélancolique. Il s'ennuyait un peu de son ancien mode de vie, heureusement le défi que représentait la génération des miracles était un excellent moyen de ne pas penser a tout cela. Il posa a nouveau les yeux sur Tsubaki et mordit dans un sandwich, prenant son temps pour celui-là. Il pointa son repas vers elle d'un air curieux et lui demanda.

"Et toi? Tu as connu la Génération des Miracles avant qu'ils ne se brisent non? Tu as des infos qui pourrait être utile a l'équipe, ou qui pourrait compléter celle de Kuroko?"

On voyait parfaitement la motivation du rouquin sur son visage et dans ses yeux, qui brillaient de son habituel flamme, celle qui apparaissait a chaque fois qu'il affrontait un membre de la génération des miracles. Il en avait déjà battus deux, mais même Kuroko s'accordait a dire qu'ils étaient les deux plus faibles, lui excepté. Le roux n'était pas d'accord, Kise étant un adversaire redoutable, qu'il respecte, bien qu'il ne le montra pas. Idem pour Aomine, bien qu'il eut perdu contre lui, il ne pouvait que l'admirer, et dans un sens le haïr. Il désirait plus que tout prendre sa revanche et lui rendre la monnaie de sa pièce. Kagami était perdu dans une bulle de motivation, et il n'arrêtait pas d'imaginer des scènes où il battait Aomine.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   08.01.14 16:07


C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages.
with Kagami Taiga

-Longtemps. Environ 7 ans, je n'avais pas énormément de souvenirs du Japon avant de revenir, et l'ambiance des States est vraiment particulière.

Tsubaki fixa la dernière saucisse en forme de poulpe et le saisit avec ses baguettes avant de l'enfourner dans sa bouche. Une ambiance particulière ? Elle ne comprenait pas vraiment de quoi il parlait. La rosette n'avait jamais eu l'occasion de voyager dans d'autre pays bien que ses parents le faisaient souvent. Le seul pays qu'elle avait connu jusqu'ici c'est sa terre natale. Il lui arrivait de partir en vacances dans le sud, au bord de la plage sur une île paradisiaque mais sans plus.

Par l'intonation de la voix et son regard, les Etats-Unis comptaient beaucoup pour lui, ainsi que tous les souvenirs qui allaient avec. Inconsciemment, le regard pourpre de la lycéenne s'arrêta sur le collier que portait le rouquin. Maintenant qu'elle y faisait attention, il le portait pratiquement tout le temps sauf lors des entraînements. Ce bijou devait avoir beaucoup de valeur à ses yeux. Qui avait bien pu le lui offrir ? Mais elle porta sur attention sur le tigre de Seirin, qui pointa du doigt son repas.

-Et toi? Tu as connu la Génération des Miracles avant qu'ils ne se brisent non? Tu as des infos qui pourrait être utile a l'équipe, ou qui pourrait compléter celle de Kuroko?

Kumako décela la motivation qui brillait dans le regard de Kagami. De ce qu'elle avait entendu, la plupart des joueurs qui avaient affronté Aomine avait perdu tout envie de jouer au basket. Mais pas Kagami. Et c'était sûrement cela qui faisait la différence. C'était peut-être pour cela qu'il avait une chance de vaincre la Génération des Miracles.

Mais pour en revenir à ses questions...

-Je n'étais pas vraiment en contact avec eux au collège. J'étais moi-même occupée avec le basket, répondit-elle doucement en jouant avec un morceau d'omelette.

L'adolescente garda les yeux rivés vers son bentô, des souvenirs lui revenant par petit bout. À cette époque, elle avait également le championnat à remporter, tout comme l'exigeait la devise du collège. Mais contrairement aux garçons, les filles de Teiko n'étaient pas aussi influencés par cette doctrine. Elles gagnaient toujours mais la différence était qu'elles étaient toutes très copines les unes avec les autres. Mais c'était avant. Par sa faute, tout avait volé en éclat. Juste parce qu'elle n'avait pas été assez forte pour faire face à la réalité. Mais elle n'était pas là pour se souvenir de cela.

-Je n'étais proche que de Tetsuya et Seijuro, ajouta-t-elle doucement.

Elle ne précisa pas de comment elle était proche du dernier. À quoi cela lui servirait-il de toute façon ?






Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   17.01.14 14:10

Kagami était têtu comme une mule. Il voulait botter les fesses d'Aomine et de toute la Génération des Miracles. Mais, et contrairement a la Génération des Miracles, il ne ferait pas cela seul. Il avait Kuroko avec lui, ainsi que toute l'équipe de Seirin. Ils seraient l'équipe qui dépassa le Miracle. Le rouquin était tellement prit dans ses pensées a la limite de la mégalomanie qu'il n'avait même pas remarqué le temps qu'avait prit la rose a répondre a sa question.

Je n'étais pas vraiment en contact avec eux au collège. J'étais moi-même occupée avec le basket.

Voilà qui n'arrangeait pas le rouquin, qui aurait espéré en apprendre plus sur Aomine. Bien entendu Kuroko lui avait déjà raconté la majeur partie des choses qu'il savait sur lui, mais il n'y avait aucun aspect réellement tactique dans ses propos, il s'agissait surtout de ses caractéristiques physiques qui, bien qu'impressionnante, était quasiment les mêmes que les siennes. Aomine avait une chose en plus, que Kagami n'avait pas encore, mais qu'il s'efforçait d'obtenir en se tuant presque a l'entrainement.

Je n'étais proche que de Tetsuya et Seijuro.

Seijuro... Akashi Seijuro? Le Capitaine de la Génération des Miracles et du Lycée Rakuzan? Voilà qui était intéressant pour le roux, qui se redressa sur sa chaise, les yeux flamboyant a nouveau. Si Aomine était un adversaire de taille, il ne servait a rien de le battre s'il n'était pas capable de vaincre ce monstre. Il l'avait vu dans des magasines, il n'avait pas semblé si dangereux que ça, mais il avait entendu dire que la Génération des Miracles lui obéissait au doigt et a l’œil...

Dis moi ce que tu sais sur Akashi.

Exigea le rouquin, faisant a nouveau preuve de son tact et de sa douceur légendaire... L'équipe de Seirin s'y était habitué, mais il y avait eut la discussion avec Momoi Satsuki, où il avait réussit a la faire pleurée, s'attirant la foudre de tout les obsédés membres de l'équipe. Ses yeux rouges étaient plantés dans ceux de Tsubaki, tandis qu'il attendait les réponses qu'il espérait.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   19.01.14 13:12


C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages.
with Kagami Taiga

-Dis moi ce que tu sais sur Akashi.

Tout ce qu'elle savait sur Akashi ? Elle savait tant de choses mais peu à la fois. Elle n'était pas sûre de savoir quel plat préférait le capitaine de la Génération des Miracles allait aider l'équipe. Elle fouilla un peu dans sa mémoire, se remémorant tous les moments qu'elle avait passés avec lui. Maintenant qu'elle y pensait, elle ne l'avait pas vraiment vu jouer au basket. Elle n'assistait pas vraiment à ses matchs. Non pas que c'était pénible mais plutôt qu'elle était occupée ailleurs avec le club de tir à l'arc à l'époque. À part cet orbe doré qui tentait en vain de la scruter, de la faire obéir, il n'y avait rien d'autre. D'ailleurs, sa pupille couleur or avait fait irruption après une petite altercation avec Murasakabara...

La rosette regarda à nouveau son plat et s'emparra d'une de ses croquettes et mordit dedans, savourant la texture de la chair et du croquant des chapelures. Elle avala doucement et finit par parler.

-Seijuro est un excellent joueur et meneur. Il a du évoluer depuis le temps. Il...

Mais la jeune Kumako s'arrêta dans sa phrase. La conversation qu'elle avait eu avec lui il y a quelques jours lui revenaient en mémoire.

-Mais je ne peux pas en dire plus sur Seijuro, finit-elle par dire.

Il était expressément venu de Kyoto pour lui soutirer des informations sur Seirin mais elle n'avait rien dit, et l'avait envoyé balader à ce sujet. Elle ne se sentait pas redevable envers lui pour ne pas avoir insisté mais elle savait qu'il allait trouver ce qu'il voulait d'une façon ou d'une autre. Évidemment qu'elle en savait des choses sur lui, mais de son point, ce n'était pas son rôle de le faire. C'était celui de l'ombre de Kagami. Kuroko Tetsuya. Il était vraisemblalement le mieux placé pour cela.

-Si Kagami-kun a des questions, il doit les poser à Tetsuya, continua-t-elle tout en finissant sa croquette.

Elle leva finalement les yeux vers lui et planta son regard pourpre dans les yeux écarlates du rouquin.

-Et puis, c'est mieux de voir par soi-même, non ? Termina-t-elle de sa voix aux allures fatiguées.

Tsubaki retourna dans son bentô et s'empara de ses baguettes et commença à déguster son riz. N'ayant rien d'autre faire, elle contempla le visage de Kagami, sans pour autant être insistante. Le plus premier truc qui sautait aux yeux, c'étaient ses sourcils coupés en deux. Elle n'avait jamais vu ça auparavant. Encore moins son étrange couleur de cheveux. Enfin, elle n'était pas très bien placé pour parler avec les siennes. Mais lui avait deux teintes : du noir et du rouge sang...






Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   29.01.14 16:00

La rose ne semblait pas pressée de répondre, et on voyait parfaitement que cela agaçait profondément le rouquin qui serrait les dents, ainsi que les poings. D'ailleurs il en écrasa son sandwich, et une rondelle de tomate alla s'écraser sur la tête d'un élève plus âgé qu'eux. Ce dernier fut bien incapable de voir d'où ça venait, aussi les réflexions de Tsubaki ne furent nullement interrompus.

Seijuro est un excellent joueur et meneur. Il a du évoluer depuis le temps. Il...

Kagami se pencha un peu plus vers elle, curieux d'en apprendre plus sur le mystérieux capitaine de la Génération des Miracles. Cependant, la jeune Kumako ne termina pas immédiatement sa phrase, pour finalement changer totalement d'humeur.

Mais je ne peux pas en dire plus sur Seijuro.

Kagami fronça les sourcils, d'un air relativement en colère. Elle avait commencée a tout lui dire, puis elle s'arrête en plein milieu ! Le tigre tenta de contrôler sa colère de son mieux, fixant sa camarade d'un air parfaitement courroucés.

Si Kagami-kun a des questions, il doit les poser à Tetsuya. Et puis, c'est mieux de voir par soi-même, non ?

C'en était trop. Il se mit a tremblé de rage, tandis qu'il bouillait intérieurement. Il n'allait pas pouvoir la bouclée plus longtemps. Il abattit sa large main sur la table et se leva rapidement, envoyant sa chaise au sol tandis que son visage s'approchait a quelques centimètres de celui de Tsubaki, tandis qu'il explosait.

Si tu ne veux rien dire d'Akashi, ne commence pas a l'ouvrir !

Les yeux du rouquin brillait de rage, elle n'en avait rien a faire de l'équipe ou quoi?! Elle ne donnait même pas les infos qu'elle avait sur Akashi, alors que Momoi ne se gênait pas pour dévoiler toutes les faiblesses de Seirin a ses joueurs ! Sans prendre gare aux dégâts qu'il avait provoqué: a savoir une envolée de riz et du soda partout sur la table, Taiga continua de braillé contre Tsubaki.

Kuroko ne veut rien me dire non plus ! Et c'est même pas la peine de demander a Kise ou a Midorima, ils ne me répondraient pas !

Il aurait continué encore un bon moment si l'une des autres personnes de la tablée ne lui avait pas enfoncé un de ses sandwich dans la bouche, menaçant de l'étouffer. Il mâcha rapidement la nourriture et tourna son regard furieux contre l'autre gars, qui ne semblait pas plus impressionner que ça.

Espèce de ..!

Fit Kagami, les dents et les poings serrés a l'extrême. Ses yeux étaient pleins de colère, et Kuroko n'étant pas dans le coin, il n'y avait personne pour le calmer a l'aide d'un magnifique coup dans le genoux.... Enfin en même temps Kuroko avait le don pour apparaître tel un ninja furtif dans le dos du Rouquin a n'importe quel moment. Mais bien entendu, Taiga était trop énervé pour s'en inquiéter. Si Kuroko se manifeste, il s'en rendra compte bien assez tôt, parce qu'il va perdre 20cm de haut a cause du coup derrière le genou.


Dernière édition par Kagami Taiga le 31.01.14 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   12.02.14 7:33





Comme à son habitude, Kuroko ne s'était pas fait remarquer. Il était resté silencieux, écoutant en cours, son esprit pourtant ailleurs. Lorsque l'heure du repas arriva, il resta un moment dans la classe, profitant du fait qu'il n'y avait presque personne pour continuer son livre entamé la veille. Il ne parvenait plus à lire aussi souvent qu'avant en raison des entraînements avec le club, ou ses entraînements seul. Le bleu tentait de changer ses idées, nerveux de savoir que bientôt, il y aurait la Winter Cup, et qu'il n'était toujours pas certain qu'il réussirait à vaincre ses anciens coéquipiers. Il avait donc choisi un livre qui n'avait aucun lien avec le sport, et assez intéressant pour qu'il ne se rende pas compte qu'il n'avait pas mangé. Ce fut son estomac qui le ramena à la réalité, et il fouilla dans son sac, à ses côtés, pour prend son repas, qu'il entama. Il le finit bien rapidement, comme il n'avait pas un appétit d'enfer comme Tsubaki ou Kagami. Dans le cas de la rosette, il n'avait jamais compris comment elle pouvait manger autant sans prendre de poids. C'était tout simplement hallucinant. Avec le temps, il s'y était habitué, surtout qu'il savait que c'était de famille chez les Kumako. Quant à Kagami, ce dernier brûlait les calories grâce au sport, mais il mangeait tout de même beaucoup...

Une fois qu'il eut bien fini de manger, Tetsuya rangea ses affaires dans son sac, ainsi que son livre, et se leva. Il lui restait du temps, et il se demandait où se trouvaient sa lumière et son amie d'enfance. Peut-être étaient-ils à la cafétéria. Kagami achetait normalement son repas là-bas, ce qui fit supposer au fantôme qu'il le trouverait là-bas.

L'ombre quitta la salle de classe, puis alla tranquillement à la cafétéria, bondée de monde. Il n'aimait pas particulièrement cet endroit, qu'il trouvait trop fréquenté. Il préférait le calme de sa salle de cours aux bavardages incessants des autres.

Le regard attentif de Kuroko parcouru la foule, cherchant la table où il trouverait l'As de Seirin. Il ne fut pas bien difficile à trouver, en compagnie de Tsubaki. Qui ne remarquerait pas une rosette en compagnie d'un rouquin qui faisait plus de bruit que tous les autres lycéens réunit?

Tetsu se rendit silencieusement derrière Kagami, au moment même où ce dernier se levait brusquement et fit tomber sa chaise au sol. Kuroko évita de justesse, écoutant ce que Kagami hurlait à Tsubaki. Kagami et sa délicatesse envers les filles... Que lui reprochait-il d'ailleurs? Pourquoi Kagami parlait de quelque chose qu'il refusait de lui dire? Le bleu avait cru entendre sa lumière prononcer le nom d'Akashi... cela pouvait avoir un lien. Toutefois, ce n'était pas le genre de Kuroko de laisser le rouge dire des idioties sans rien faire. Surtout s'il s'énervait contre son amie.

S'approchant, le fantôme lui mit son genou derrière le sien, pour le faire flancher, et lui mit son poing dans les côtes. Autant dire qu'il devait avoir l'effet d'une piqûre de moustique... mais au moins, Kagami saurait qu'il était là.

« Kagami-kun... calme-toi s'il te plaît. »

Il attendit d'avoir l'attention du plus grand pour planter son regard dans le sien, n'affichant aucune émotion comme à son habitude. Un grand contraste face à la fureur de l'autre... Kuroko lâcha finalement le regard rouge de Kagami, pour regarder Tsubaki un moment, puis de nouveau son coéquipier.

« Kagami-kun devrait faire preuve de plus de délicatesse avec les filles. »

Même si ladite fille pouvait très bien se défendre seule. Ce n'était pas là la question. Le principe était seulement que Kuroko détestait voir quelqu'un parler d'une mauvaise façon à une demoiselle. Il avait bien fait savoir à Kagami, lorsque Momoi était venu, qu'il n'avait aucune façon.





Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   13.02.14 17:38


C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages.
with Kuroko & Kagami

Tsubaki ne fut pas spécialement surprise par le soudain changement de ton de Kagami. Elle avit eu l'occasion de remarquer que le rouquin s'énervait facilement et réagissait au quart de tour pour la moindre chose qui le contrariait. Là, ce qui le contrariait, c'était le silence de la rosette sur le sujet « Akashi Seijuro ». Elle avait bien dit qu'elle avait été proche de lui, trop proche même. Mais, en réalité, elle ne savait pas vraiment grand chose de lui, lorsqu'il s'agissait de basket. Et la raison était si simple. Mais Kagami, lui, l'ignorait. Et il devait continuer de l'ignorer. Mais elle n'eut pas le temps de rajouter quoi que ce soit, qu'il s'était levé brusquement, renversant par la même occasion sa chaise. Tous les regards étaient désormais fixés vers eux, ce qui commença à mettre mal à l'aise la rosette bien qu'elle ne le montrait pas.

Mais un changement dans l'environnement attira son attention. Cette odeur... En un clin d'oeil, Kuroko Tetsuya, amie d'enfance et joueur fantôme de Seirin apparut dans le dos de sa lumière, qui semble-t-il ne l'avait pas remarqué. C'était très courant. Personne ne voyait Tetsuya en premier lieu sauf lorsqu'il se manifestait. Or Kumako était différente. Elle le voyait clairement. Ou plutôt, elle pouvait ressentir sa présence. De ce fait, elle était capable de le remarquer avant même qu'il ne prenne la parole. Elle avait toujours eu cette spécialité depuis toujours. Sans oublier son odorat assez fin, plus utilisé pour la nourriture que pour flairer les gens. Bref.

-Tetsuya, appela doucement la rosette en le regardant.

Ce dernier, pour calmer son grand dadais de lumière, lui donna un coup au genoux, ce qui eut pour effet de calmer net le ricain et de, par la même occasion, l'énerver encore plus qu'il ne l'était déjà. Son regard propre croisa celui céruléen de son ami un instant, puis il se tourna à nouveau vers Kagami pour le réprimander une nouvelle fois.

-Kagami-kun devrait faire preuve de plus de délicatesse avec les filles.

Et la jeune Kumako était on ne peut plus d'accord. De ce qu'elle avait entendu, le numéro 10 de Seirin n'avait pas été très tendre avec les mots avec la manager de Tôo, Momoi Satsuki. Une jeune fille qui lui portait un peu sur les nerfs, allez savoir pourquoi. Tsubaki avait pour politique de ne jamais ressentir de sentiments négatifs. Mais lorsqu'il s'agissait de Tetsuya ou de son entourage, c'était plus fort qu'elle. Elle était humaine après tout. Du moins en apparence. Si on oubliait ses cheveux roses.

-Ca va, Tetsuya. Kagami-kun n'a rien fait... de mal, intervint discrètement l'adolescente. Tetsuya et Kagami-kun devra s'asseoir. Les autres élèves... nous regardent.

La façon de parler de Kumako était étranger, elle-même ne savait pas pourquoi elle le faisait ainsi. Une fois que le duo star de l'équipe de Seirin s'installa, Tsubaki, comme si c'était le plus naturellement du monde recommença à manger, lentement, tranquillement son riz, terminant à vue d'oeil son bentô. Elle allait sûrement avoir un petit creux en cours de mathématiques...






Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   22.02.14 16:40

Tandis que Kagami crachait -presque littéralement- sa mauvaise humeur sur Tsubaki, Kuroko s'était approché tel le ninja qu'il était. Bien entendu le rouquin ne l'avait pas vu venir. Taiga poussa un cri de surprise quand il fut déséquilibré, et qu'il prit un coup? On aurait dit une piqûre de moucheron. Tournant son regard assassin derrière lui, il croisa le regard placide de Kuroko. Il lui demanda de se calmé, ce qui ne fit que renforcer la hargne du rouquin qui tenta de rendre le coup qu'il venait de prendre. Bien évidement, à force les deux étaient habitués a ce genre d'affrontement digne d'enfants de 10 ans, et le bleus parvint a l'esquivé sans trop de mal (Gomen Kuro', j'me voyais pas te faire réagir sur un truc pas présent dans ta rep ><).

« Kagami-kun devrait faire preuve de plus de délicatesse avec les filles. »

Délicat? Il était délicat... Parfois. C'est vrai que le rouquin s'emportait très facilement et avait souvent la finesse d'un taureau en pleine charge. Mais pour le coup, il était tout à fait dans son droit ! Refuser de donner des informations sur un futur adversaire ne se faisait pas, surtout pas quand une autre le faisait. Kagami pensait justement à Momoï qui n'avait aucun scrupule a analyser la méthode de jeux des autres membres de la Génération des Miracles pour donner de précieux conseils à Aomine... Qui s'en fichait royalement d'ailleurs. Une veine palpitait dangereusement sur la tempe de Kagami, preuve irréfutable de sa colère, bien qu'il tâchait a présent de garder un air neutre, presque identique a celui de Kuroko, en dehors de sa mâchoire crispée.

Ça va, Tetsuya. Kagami-kun n'a rien fait... de mal, intervint discrètement Tsubaki. Tetsuya et Kagami-kun devra s'asseoir. Les autres élèves... nous regardent.

Kagami en avait royalement rien a fiche que les gens le regardent. C'était déjà le cas à son arrivé a Seirin, rien que pour rapport a sa taille. Il fut tenté de ne pas obéir. Il fixa Tsubaki un long moment avant de poser ses fesses sur sa chaise, dévorant par la suite ses sandwichs avec hargne. Il se vengeait sur cette pauvre nourriture innocente, pour éviter de se remettre a hurler. Une fois qu'il eut fini tout son plateau -qui donnait quasiment l'équivalent qu'une personne normale mangerait en une semaine-, il tourna les yeux vers Kuroko et lui demanda, faisant à nouveau preuve de sa délicatesse légendaire.

Dis moi ce que tu sais sur Akashi.

A nouveau, le visage de Kagami était un masque de motivation. Il avait déjà hâte que la Winter Cup commence, il pourrait a nouveau affronté Kise, Midorima et Aomine ! Ainsi que les deux autres membres de la Génération des Miracles. Bien entendu, il n'avait que Akashi en tête, ne s'étant pas spécialement intéressé a l'équipe de Yosen, qui possédait le dernier membre. S'il s'était un peu renseigné, il aurait su qu'un autre nouveau joueur avait rejoint le Lycée Yosen, un joueur qu'il connaissait mieux que personne... Dans l'esprit de Taiga ne tournait que les têtes d'Aomine et d'Akashi. Kise et Midorima n'étaient pas réellement des défis pour lui, maintenant qu'il avait prouvé qu'il pouvait les vaincre en travaillant avec son équipe. C'était sans nul doute une erreur, mais Kagami ne pouvait pas s'empêcher de penser d'abord aux adversaires les plus dangereux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   09.03.14 5:32





blblbl:
 

Suite au coup que Kuroko avait donné, Kagami ne tarda pas à répliquer, étant encore plus en colère que quelques secondes plus tôt. Depuis le temps, l'ombre avait apprit à connaître sa lumière et ses réactions, ce qui lui permit d'esquiver sans trop de difficulté le coup que le rouge voulait lui porter.

-Ca va, Tetsuya. Kagami-kun n'a rien fait... de mal. Tetsuya et Kagami-kun devra s'asseoir. Les autres élèves... nous regardent.

Le regard calme de Tetsuya balaya la salle du regard, remarquant qu’effectivement, les regards étaient posés sur eux. Ce n'était pas rare, vu les idioties que l'équipe de basket de Seirin pouvait faire... si on pensait, par exemple, à la fois où ils avaient été sur le toît pour se présenter et dire leur motivation... Le bleu n'aimait pas attirer l'attention, et surtout si cela indisposait Tsubaki. Si elle, elle parvenait à le voir facilement, Kuroko parvenait à comprendre la rosette en l'observant. Elle n'était pas bien expressive, un peu comme lui en fait... peut-être qu'entre deux personnes qui ne démontre rien, c'est plus facile de deviner les sentiments de l'autre? Qui sait... Et puis, juste à sa façon de parler, il avait bien comprit qu'elle ne désirait pas attirer l'attention des autres.

Par contre, cela semblait complètement ne pas inquiéter Kagami... mais ce dernier posa finalement son derrière sur sa chaise, et le fantôme ne tarda pas à faire de même, regardant ses deux amis manger. Puisqu'il avait déjà terminé son repas, il n'avait pas cru bon d'emmener son sac avec lui. De toute façon, il n'avait plus faim...

Dis moi ce que tu sais sur Akashi.

Ainsi donc, il discutait vraiment du capitaine de la génération des miracles... C'était ça qui avait mit Kagami en colère? Kuroko étant arrivé à la fin de la conversation, il n'avait donc entendu que des bribes. Mais ça pouvait être logique... Il avait évoqué quelque chose qu'il ne voulait pas lui parler... et Akashi était effectivement un sujet que le bleu ne désirait pas aborder. Le rouge lui avait fait du mal, encore plus qu'Aomine à l'époque. Encore, pour le plus foncé, c'était presque compréhensible...  l'ombre parvenait à lui pardonner... mais son capitaine, c'était une toute autre histoire.

Le regard brillant de l'As de Seirin, avide de connaissance... ou de défit, sans doute ce dernier, faisait comprendre à Tetsuya qu'il ne le laisserait sûrement pas se taire cette fois. Il avait souvent fuit le sujet en disparaissant soudainement, ne désirant pas en parler... là, ça ne faisait pas exception à la règle. Il aurait préféré ne pas aborder ce sujet...

« Je ne sais pas énormément de chose sur Akashi-kun... »

Maintenant qu'il y pensait, c'était vrai. Le rouge était mystérieux... et ne s'ouvrait à personne. La preuve... il s'était joué de lui alors qu'il comptait énormément sur sa confiance. Cette seule pensée déprima Kuroko, qui n'en démontra rien pour autant.

« Il est sans doute celui dont je connais le moins les capacités. Son style de jeu est très différent de celui de Midorima-kun, Kise-kun ou Aomine-kun. »

Il ne savait pas exactement comment expliquer ça... c'était plutôt difficile pour lui de se le remémorer. Maintenant qu'il y pensait... il n'avait jamais prit le temps de regarder son capitaine jouer. Il avait été bien plus occupé à ne pas traîner derrière les autres pour voir exactement comment il faisait... Si le style de jeu d'Aomine et Kise était plus agressif, celui d'Akashi était plus... réfléchit.

« Je sais toutefois qu'il a un bon sens de l'observation... et il peut tout faire.  »

Il le fallait bien, puisque c'était lui qui l'avait remarqué... il ne parvenait jamais à passer inaperçu avec son mentor. Et tout faire... Kuroko ne l'avait jamais vu rater quelque chose... que ce soit un panier, ou autre...



Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   12.03.14 15:17

Kagami s'était finalement résigné à se calmer et s'assit à sa place initiale. Le ricain mangeait avec rage le reste de son déjeuner, passant sa colère si sa nourriture bien qu'elle n'avait rien fait. Tsubaki riva à nouveau son regard sur son bento qui était presque vide. Il ne restait que les croquettes. Elle en prit un délicatement et le porte à sa bouche avant de mordre dedans et mâcha lentement. Tous les gestes de la rosette étaient lents et mesurés. Son père lui avait longuement enseigné qu'elle devait éviter les gestes inutiles pour économiser de l'énergie, aussi bien dans les arts martiaux que dans la vie de tous les jours. Enfin bon. Depuis toute petite, Tsubaki n'a jamais été très énergique, gêne venant vraisemblablement de son père. Sa mère était totalement l'opposée. Elle décida finalement de rebrancher ses oreilles sur la conversation des garçons.

-Dis moi ce que tu sais sur Akashi. 

Ah oui, ils parlaient d'Akashi. À bien y regarder, Tsubaki était véritablement la personne la plus proche de l'ancien capitaine de la Génération des Miracles. De 1) parce qu'elle était également capitaine de l'équivalent féminin, 2) parce qu'elle était sortie avec lui pendant presqu'un an. Ils traînaient souvent la plupart du temps ensemble et avaient même passés ce cap. Mais, aussi bizarre que cela puisse paraître, la jeune Kumako n'avait jamais pris la peine d'aller assister à l'un de ses matchs. N'importe quelle petite amie aurait fait ça. Mais elle n'était pas une petite amie normale. Elle ne pensait qu'à manger, avait une drôle d'obsession pour l'homo-romance (merci grand frère !), et parlait assez bizarrement.

-Je ne sais pas énormément de chose sur Akashi-kun...

Maintenant que Tetsuya en parlait, il était vrai que Seijuro était quelqu'un d'assez mystérieux quelque part. Puisqu'elle n'avait jamais assisté à ses matchs, elle n'avait jamais eu l'occasion de voir son style de jeu. Et même actuellement, elle n'avait pas encore eu l'occasion. Rakuzan se situait à Kyoto et hors de question de rater une journée de cours pour aller le voir. Ça lui ferait trop plaisir.

-Il est sans doute celui dont je connais le moins les capacités. Son style de jeu est très différent de celui de Midorima-kun, Kise-kun ou Aomine-kun.

Il est vrai que, compte tenu de la personnalité d'Akashi, il était difficile d'imaginer d'adopter un jeu agressif et instinctif comme celui de Kise ou Aomine. Seijuro était quelqu'un de réfléchi et posé. Il avait toujours des coups d'avance et n'aimait pas s'exposer à des dangers inutiles.

-Je sais toutefois qu'il a un bon sens de l'observation... et il peut tout faire.

Tsubaki approuva légèrement les paroles de son ami d'enfance en hochant imperceptiblement la tête. Avec son regard vairon, il pouvait tout voir. Ses yeux perçants donnaient un sentiment de domination très oppressant. Enfin, c'est que Tsubaki avait remarqué lorsqu'elle passait près des gens au bras de son ex petit-copain. Il intimidait les autres lorsqu'il les prenait de haut. Le rosette n'avait pas l'air de comprendre qu'elle était au côté de quelqu'un avec une immense influence. Enfin bon, lorsqu'on était une Kumako, on avait de l'influence aussi...

La manager se rendit compte qu'elle venait de finir sa croquette. Elle se lécha les doigts tout en songeant qu'elle avait encore faim. Elle se leva finalement, se dirigea vers le comptoir de la cafétéria et demanda 3 brioches à la viande. Une fois qu'elle eut payé, elle revint à la table et recommença à manger.

-Seijuro est... très intelligent et-

La jeune Kumako fut coupée dans son élan alors que deux garçons près d'elle dans son dos. Le plus proche jeta un rapide coup d'oeil aux brioches qu'elle avait et tendit le bras pour en voler. Aussi rapide qu'il aurait voulu l'être, sa main fut stopper nette par les une poigne ferme, carrément douloureuse. Il hallucinait presque en voyant que ce n'était pas un garçon mais une fille qui le tenait avec ténacité. Malgré son regard endormi, il avait l'impression qu'il fouillait au fond de son âme. Il tenta de se dégager mais en vain. Tsubaki sembla se réveiller enfin et le lâcha finalement, et de ce fait, il s'éloigna en titubant, s'emmêla les pieds, se cogna contre un élève qui tenait un bol de nouilles chauds qui se renversa sur lui. Inutile de préciser que le cri qui lui échappa était des plus masculins...



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   24.03.14 11:48

« Je ne sais pas énormément de chose sur Akashi-kun... »

Une veine commença à palpiter sur la tempe de Kagami, les deux autres avaient côtoyés Akashi pendant trois années, TROIS ANNÉES, et ils ne savaient rien de ses capacités? C'était plutôt qu'il ne voulait pas en parler oui ! Bien évidement le rouquin allait exploser, mais curieusement il attendit quand même, sentant que Kuroko n'avait pas encore terminer ce qu'il désirait dire. Mais n'empêche, il faisait un énorme effort pour ne pas recommencer à cracher son venin dans tout les sens.

« Il est sans doute celui dont je connais le moins les capacités. Son style de jeu est très différent de celui de Midorima-kun, Kise-kun ou Aomine-kun. »

Réflexion faite, le Ricain allait sans doute attendre que Kuroko ait totalement fini de parler, ça devenait enfin intéressant ! Le rouquin se demandait ce que Kuroko voulait dire par là... Midorima était un expert des lancers, un véritable Sniper du Basket, mais il n'était pas difficile à contenir quand on connaissait son style de jeu. Ça semble un peu prétentieux de la part de Kagami de dire ça, mais selon lui, avoir vaincu un membre de la Génération des Miracles une fois signifiait qu'il pourrait recommencer l'exploit n'importe quand. Kise est un plus gros problème que son ami vert, le blond était un véritable miroir qui avait copier les techniques de Kagami pendant leur match, et c'était uniquement grâce à Kuroko s'ils avaient réussit a gagner. Pour lui ce n'était pas sa propre victoire, mais ça comptait peu, ils avaient gagnés le match et c'était l'important. Quand à Aomine... Il avait un style de jeu presque bestial, et Kagami, bien qu'il le nierait si on lui demandait, admirait son rival. En effet, il maîtrisait le basket au plus haut niveau possible, mais il en avait oublié l'esprit d'équipe, un peu comme toute la génération des Miracles.

« Je sais toutefois qu'il a un bon sens de l'observation... et il peut tout faire. »

Ce n'était pas des capacités suffisantes pour être aussi bon au basket, mais manifestement ça aidait énormément. S'il était aussi intelligent que cela, c'est que physiquement il était assez limité, bien qu'il n'eut jamais vu le fameux Akashi, il en avait entendu parler. Apparemment il était a peine plus grand que Kuroko et fin comme une brindille... Il allait être un adversaire redoutable. Le rouquin était bien placer pour savoir qu'on ne jugeait pas un joueur de basket sur son physique, il avait affronter des personnes prédestinés a être joueur de basket, "Papa" par exemple, le joueur Sénégalais, il mesurait 2m de haut, et pourtant Seirin avait réussit a gagner. Les personnes ayant fait d'énormes efforts pour augmenter leurs niveaux de basket étaient bien plus dangereux que ceux qui se reposait sur les lauriers de leurs capacités innés.

- Seijuro est... très intelligent et-

Kagami avait réagit presque aussi vite que Tsubaki, mais il était plus éloigné qu'elle, du coup il ne put rien faire, mais tout compte fait elle était parfaitement capable de se débrouiller toute seule... Le ricain se félicita intérieurement de ne pas avoir énervé Tsubaki au point qu'elle ne l'attrape comme ça, il était quasiment certain qu'il ne pourrait plus tenir un ballon correctement pendant plusieurs jours si c'était le cas. Le garçon semblait effrayé, et c'était normal. Qui aurait pus croire qu'une jeune fille aussi petite pouvait avoir véritablement la force d'un Ours. Kagami resta silencieux, observant la scène. Une fois le fauteur de trouble libérés, et aspergé de soupe bouillante, Kagami se permit de relancer Tsubaki.

Tu disais donc?

Il contenait de son mieux la curiosité dévorante qu'il éprouvait. S'il analysait correctement ce que les deux avaient déjà dit, Akashi était un génie, mais au sens intellectuel du terme, et il s'en servait pour se forger un style de jeu réfléchit, qu'il ne pourrait sans doute pas contrer avec sa propre intelligence. Loin d'être stupide, Kagami n'était pas non plus la personne la plus intelligente du monde, mais quand il s'agit de basket, il ne peut pas contrer toutes les stratégies, ou du moins il ne peut pas y réfléchir en plein match, et même encore comme ça il aurait du mal. C'était une chose qu'il devait encore travailler. Le rouquin était des plus concentrés a présent, fixant Tsubaki avec des yeux intenses. Hors contexte, on aurait pus croire tout autre chose qu'une discussion sur un futur adversaire au basket...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   24.04.14 6:36

Bllblblbl:
 



Kuroko avait bien vu que Kagami se retenait de ne pas éclater tout le temps qu'il parla. Il disait ce dont il était certain, et ne pouvait pas faire de miracles. Il aurait bien aimé, lui aussi, connaître tout de son mentor. Mais c'était une chose impossible, sachant que le rouge n'était pas du genre à s'ouvrir et à expliquer les stratégies qu'il avait dans sa tête. Pour le moment, le bleu n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi intelligent. Sur le passage d'Akashi, seul un regard imposait le respect. Il n'y avait même pas besoin de paroles ou d'agissement qu'on avait cette envie de ne pas lui désobéir. C'était étrange comment sentiment.

Peu de temps après que Tetsuya eut finit sa dernière phrase, il avait vu Tsubaki se levé pour aller se chercher des brioches, chose qui ne l'étonna nullement. Quand on la connaissait bien, on savait que son repas qu'elle apportait au lycée n'était pas suffisant.

-Seijuro est... très intelligent et-

Fixant la rosette, le bleu ne bougea pas d'un poil en voyant un garçon qui, apparemment, en avait après la nourriture de son amie. Il était vrai que les brioches sentaient vraiment bon, mais de là vouloir voler la nourriture des autres, c'était totalement idiot. Surtout de s'en prendre à Tsubaki... une personne censée n'auraient déjà, pas tenté de s'en prendre à une demoiselle, de deux, pas à une Kumako. Cet étudiant ne devait certainement pas connaître la jeune fille et sa famille. Et, suite à ce qui suivit, Kuroko se dit qu'il avait bien fait de faire confiance à Tsubaki. Elle s'était saisit du bras de l'autre qui voulait lui voler sa nourriture, le relâchant par la suite pour qu'il tombe vers l'arrière et s'asperge avec les nouilles bien chaude. C'était étrange de savoir qu'une telle force existait dans la jeune Kumako. Du moins... lui y était habitué depuis le temps, mais quand on comparait Kagami à Tsubaki... C'était plutôt amusant comme contraste.

Tu disais donc?

Kagami était si motivé à en savoir plus sur Akashi qu'il avait ce regard qui... pourrait facilement passer pour autre chose. Il y avait une chose que Tetsuya devait préciser à sa lumière. Il n'avait aucune idée de ce qu'allait dire Tsubaki avant de se faire intérompre, et non plus si elle allait continuer à parler... mais autant le dire maintenant avant qu'il n'oublit.

« Akashi-kun est imprévisible. On ne peut jamais prévoir ce qu'il a en tête... Peu importe les informations que nous pouvons avoir sur lui, cela ne servirait à rien. »

Le capitaine l'avait déjà surprit plusieurs fois. Que cela soit ses changements de personnalité étrange, ou encore cette fois-là où il lui avait mentit. Il ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir, et à cette simple pensée, les poings du bleu se crispèrent un peu. Il n'aimait pas démontrer ses sentiments en public, et même seul, mais se rappeler ce genre de chose avait ce don pour le mettre hors de lui...

« Je ne veux pas que Kagami-kun croit qu'Akashi-kun sera facile à vaincre. »

Kuroko n'était pas idiot, il savait bien que l'As de Seirin ne devait pas penser qu'il allait être "facile" de le battre. Mais il préférait le dire tout de même. Qui sait. Sa lumière était parfois si têtue... d'un côté, ça lui rappelait Aomine à l'époque où ils traînaient souvent ensemble... Il donnerait tout pour revoir le bleu d'autrefois, ce sourire lorsqu'il jouait, cet entousiasme face à de nouveaux adversaires...

L'ombre jeta un regard à Kagami, attendant une réaction de sa part, ou soit de Tsubaki. Comme Kuroko avançait un peu de son banc, il se sentit bousculer vers l'avant... quelqu'un qui ne l'avait apparemment pas vu. Cette personne, d'ailleurs, s'assit à côté de lui, faisant en sorte que le bleu se sentit soudainement coincé.

« Pardonnez-moi... » fit-il finalement.

À ses paroles, l'autre se retourna, ses yeux s'ouvrant d'un coup en voyant d'où venait la voix, tombant de son banc et quittant rapidement en criant qu'il y avait un fantôme. Habitué à ce genre de réaction, Tetsuya se retourna vers ses deux amis, poussant un petit soupir.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   20.05.14 11:29




C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages ♦ with kagami & kuroko
Tsubaki ne prêta pas attention au garçon qui s'était fait aspergé de nouilles chaudes, encore moins des regards qu'on lui lançait. Comment une jeune fille, ayant toujours l'air endormi, était capable de faire fuir un garçon d'une tête de plus qu'elle ? C'était la question qui était sur toutes les lèvres des personnes présentes à la cafétéria. Une fois être sûre de ne plus être dérangée, la rosette prit une des brioches devant elle, mordit dans le pain chaud cuit à la vapeur et dégusta la viande sucrée à l'intérieur. Elle coupa en deux le gâteau fourré et le dégusta lentement.

-Tu disais donc?

Il n'y avait pas à dire, Kagami était comme... obsédé par la Génération des Miracles. Il voulait réellement ses informations sur Akashi. La jeune Kumako n'hésiterait pas à le faire si jamais elle y savait quelque chose. Mais elle ne connaissait rien. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait plus regarder un seul match durant sa dernière année de collège. Ne serait-ce que ceux de son collège ou même ailleurs. Arrêter le basket avait été trop douloureux pour elle. Tsubaki voulut répondre mais son ami d'enfance la devança :

-Akashi-kun est imprévisible. On ne peut jamais prévoir ce qu'il a en tête... Peu importe les informations que nous pouvons avoir sur lui, cela ne servirait à rien.

La rosette acquiesçait à chacune des paroles du bleuté. Tsubaki savait très bien de quoi il parlait. Elle avait passé un an à ses côtés et avait eu le loisir de le contempler. Son comportement était parfois étrange et même déroutant surtout lorsqu'il passait en manipulateur. Heureusement pour elle, la jeune Kumako n'était pas aussi stupide que les autres élèves pour tomber dans son piège. Sinon, à l'heure actuelle, elle ne serait pas en face des garçons mais à Kyoto, sur les bancs de Rakuzan, déjeunant avec son ex petit-ami.

-Je ne veux pas que Kagami-kun croit qu'Akashi-kun sera facile à vaincre.

La mise en garde semblait bien inutile. Kagami était pleinement conscient des capacités et de la force des membres de la Génération des Miracles. Ce n'était qu'une supposition mais la demoiselle estimait que, malgré l'écrasante victoire face à Aomine, le rouge devait tout de même ressentir une légère admiration pour ce joueur hors norme. Elle-même était stupéfaite chaque fois qu'il jouait. Sa façon de jouer était incroyable, presque surréaliste. Pas étonnant venant de l'as du groupe de prodiges.

Tout en grignotant sa dernière friandise, la manager fixa la personne qui avait bousculé et coincé son ami d'enfance avant de détaler comme un lapin en le remarquant enfin. Tetsuya soupira discrètement, habitué à recevoir toujours et encore la même réaction des autres personnes. L'attention de la rosette fut attirée par l'horloge murale. Elle le fixa longuement avant de lâcher doucement:

-Les cours... vont reprendre.

Le temps avait filé et ils ne leur restèrent que 5 minutes pour retourner dans leur salle de classe pour le cours de mathématiques. Après avoir avalé la dernière bouchée, laissant une miette sur le coin de sa bouche, Tsubaki se lécha les doigts un à un, sans éprouver une certaine gêne devant les autres. Elle se leva finalement, attendant sagement le bleuté et le ricain. Elle s'empara doucement d'un bout de la manche du fantôme de Seirin et demanda calmement :

-Est-ce que je peux rentrer... avec Tetsuya ce soir ? Onii-tan est occupé...

« Onii-tan » est comme son surnom l'indique le grand frère de Tsubaki. Et ceux qui avaient longuement fréquenté la demoiselle connaissaient le sister complex avancé de Takumi Kumako.







Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   01.06.14 12:24

    La motivation du rouquin était manifeste. Mais Akashi serait l'un des meilleurs défi de sa vie ! Le capitaine de la génération des miracles, et potentiellement celui qui dépassait tout les autres en matières de style de jeu, qu'est-ce qu'il pouvait demander de plus que de l'affronter? S'il arrivait a le vaincre, il serait considéré comme le meilleur basketteur du Japon, et Seirin comme la meilleure des équipes ! Malgré son obsession, contrairement a la génération des miracles, Kagami ne perdait pas l'esprit d'équipe des yeux, voulant avancé avec ses camarades plutôt que de devenir un de ses prétentieux.

    « Akashi-kun est imprévisible. On ne peut jamais prévoir ce qu'il a en tête... Peu importe les informations que nous pouvons avoir sur lui, cela ne servirait à rien. »

    Ce que venait de dire Kuroko n'était pas très clair, comme toutes les informations que Kagami avait eut sur Akashi jusqu'à maintenant. Tout le monde s'accordait a dire qu'il était un joueur exceptionnellement doué, sans jamais dire en quoi. Était-il donc si spécial que ça? Des frissons d'excitations parcoururent l'échine du rouquin, Dieu qu'il avait envie de jouer maintenant ! Il voulait affronter la génération des miracles a nouveau, s'y mettre a 100%, un véritable combat de titan ! Le rouquin l'avait dit a Kise, et il le pensait encore "Ce n'est pas drôle si je ne risque pas de perdre". La défaite était le moteur de Kagami, ce qui le faisait progressé et grandir, et c'est pour ça qu'il foncerait toujours tête baissé dans un match, jouant a 200% pour avoir la satisfaction d'avoir fait ce qu'il pouvait !

    « Je ne veux pas que Kagami-kun croit qu'Akashi-kun sera facile à vaincre. »

    Ça serait trop ennuyeux s'il était facile a battre ! Akashi, le Capitaine de la génération des miracles, vaincu par le premier basketteur un peu doué qui passe, on en aurait déjà entendu parler depuis le temps. Bien sur, Taiga ne le prenait pas a la légère, il n'en avait pas spécialement peur, il désirait simplement se mesuré a lui avec toute sa force. Le rouquin était tellement dans ses pensées qu'il ne remarqua même pas que quelqu'un avait bousculé Kuroko, par contre il entendit parfaitement le cri très masculin quand celui qui avait fait ça remarqua la présence de l'ombre, lui arrachant un sourire moqueur.

    - Les cours... vont reprendre.

    Le rouquin regarda l'heure et s'empressa de dévoré tout ce qui restait sur son plateau pour ne rien gâcher. Imaginer vaguement un ours entrain de dévorer un arbuste fruitier et vous aurez a peu près l'image de Kagami a ce moment là. Une fois qu'il eut fini, il se leva en même temps que Kuroko et partit devant, laissant les deux vieux amis ensemble.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   20.06.14 6:47





Kuroko ne cessait de s'étonné de l'intérêt que portait Kagami à la génération des miracles. Il était bien la seule personne qu'il connaissait qui avait cette ambition. Tous les autres avaient fini par abandonner en voyant leur force écrasante. Si les membres qu'ils avaient déjà vaincus étaient considérés comme des monstres du basket, et encore plus son ancienne lumière, le bleu ne pouvait s'empêcher de penser que Akashi était bien pire. Dû au fait qu'il ne connaissait rien de lui, et aussi qu'il était bien trop imprévisible pour qu'une stratégie quelconque vienne à bout de lui. Toutefois, bien qu'il connaissait la force de son ancien capitaine, il avait confiance en Kagami et en son équipe. Une confiance que bien des équipes qu'il avait affronté n'avait pas.

-Les cours... vont reprendre.

Tant il avait réfléchi aux nombreuses questions de sa lumière, Tetsuya ne s'était pas rendu compte de l'heure. Il jeta un coup d'œil à celle-ci, puis se leva tout comme ses deux camarades et rejoignit Tsubaki qui les attendait. Celle-ci s'empara doucement de sa manche, et il la regarda avec un air interrogateur, tout en continuant d'avancer pour ne pas arriver en retard dans la salle de cours.

-Est-ce que je peux rentrer... avec Tetsuya ce soir ? Onii-tan est occupé...

Il était vrai que rare était les fois où ils pouvaient se voir en dehors des heures de cours. Son frère ayant un très fort Sister complex... Au début, le bleu avait eu du mal à s'y habituer, ne comprenant pas vraiment pourquoi c'était ainsi. Puis, au fil du temps, en vieillissant, il s'y était fait. Takumi était, il devait bien l'avouer, quelque peu intimidant... et heureusement, c'était dans ces situations là que Kuroko était heureux d'être comme invisible. Son manque de présence avait des bons et des mauvais côtés, et dans ce cas-là, c'était plutôt bien! Quoi que, souvent, il venait à douter que cela fonctionne... si c'était de famille, comme la rose pouvait le voir... enfin. C'était peu important. Il commença donc par hocher doucement la tête, puis répondit finalement.

« Évidemment que Tsubaki peut rentrer avec moi. Pour le peu de fois que c'est possible. »

Le fantôme n'était pas bien difficile sur les problèmes des autres, mais il aimait passer du temps avec son amie d'enfance. Elle était la seule personne avec qui il se sentait assez proche. Certes, Kagami était un coéquipier important, un ami... et surtout sa lumière. Mais il se voyait mal lui raconter ses états d'âme les plus profonds. Déjà que Tetsuya ne s'ouvrait à personne... et dieu sait qu'il s'en voulait pour bien des choses en rapport à Teiko. Mais il n'allait pas déballer tout ça comme ça, sans raison. Il avait son propre jardin secret connu pour l'instant que de la rosette.

Il fit le reste du chemin en silence, regardant Kagami qui se trouvait devant eux, et évitant de temps à autre d'entrer en contact avec d'autres étudiants qui ne le voyaient pas. C'était assez facile à esquiver, à force. Moins passionnant qu'un match de basket par contre...

Une fois rendu dans la salle de cour, il alla à son bureau ( table, bref ) et tourna le regard vers la fenêtre, fixant le ciel à l'extérieur. Bleu... tellement bleu.



HS: Je ne savais plus trop quoi répondre à la fin, donc j'ai un peu bloqué xD Je me relirai demain pour les fautes, sinon je posterai jamais et ça continuera de traîner xD


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3
» Un matin pluvieux... rime avec ennuyeux...[Libre]
» Bon vendredi 11 fevrier
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» Rps et liens pour Ciel Bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-