The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   11.04.14 22:35




Let it gooo~ ♦ with ai miyu


Comme Tsubaki l'avait remarqué durant ses recherches, Miyu venait elle-même de l 'avouer que ses parents ne roulaient franchement pas sur l'or. Alors forcément qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de faire du patin à glace. Cela faisait un petit moment que la rosette n'en avait pas fait, elle avait pensé que cela pourrait être amusant et lui permettre de se rapprocher un peu plus de sa cadette. C'était une très gentille fille, le genre de filles que Tsubaki ne rencontrait pas beaucoup malheureusement. La jeune Kumako jeta un rapide coup sur son téléphone portable pour vérifier l'heure avant d'interpeller un serveur et de lui demander l'addition, et par la même occasion, d'emballer quelques pâtisseries pour sa jeune amie.

-Kumako-senpai … est riche, n'est-ce pas ? Comme Akashi-senpai ?

Cette question l'a pris un peu au dépourvu. Elle ne s'y attendait pas, après tout. C'est sûr qu'elle avait largement les moyens, au point de venir dans ce genre d'endroit, et de se payer de nouveaux patins à glace. Mais la plupart du temps, tout son argent passait dans la nourriture. Rarement pour autre chose. Comme Akashi... Elle n'était pas sûre de ce côté-là. Elle n'avait jamais réfléchi à ce sujet en fait. Elle ne pensait pas vraiment à tout cela. Elle accordait peu d'importance si son interlocuteur était riche ou non. Ce n'était pas le porte-monnaie qui faisait une personne. Elle pencha légèrement la tête sur le côté et répondit doucement :

-Si... on veut...

Comme pour mettre fin à la discussion, Hiroki revint avec une jolie boîte en carton rouge et dorée fermé par un nœud rouge satin. Tsubaki paya l'addition puis se leva, récupérant son sac et le sac en papier à ses pieds. Elle prit doucement la main de la petite Ai, et elle remarqua à quel point elle était vraiment petite et frêle.

-On y va... à la patinoire, proposa lentement Tsubaki en embarquant gentiment Miyu.

-x-

Il y a avait déjà une quinzaine de personnes sur la piste de glace. Après avoir payé l'entrée, Tsubaki déjà parée de ses patins à glace, une paire blanche qui lui arrivait jusqu'au milieu du mollet, des traits argentés sur le côté et le bord brodée de fourrures noires. Elle était à genoux, face à Miyu et l'aidait à enfiler les siennes. Bien qu'elle y soit préparée, Miyu avait de petits pieds, ce qui était vraiment adorable. Tsubaki se sentait grande parfois. Elle se souvint même avoir dépassé pendant un temps Tetsuya. Mais ces dernières années, elle n'avait pas vraiment grandi, encore moins rattrapé son ami d'enfance, bien qu'ils n'avaient que 3 cm de différences. Elle avait plus ou moins une taille normale bien que parfois, elle avait du mal à trouver des vêtements pas trop serrés au niveau de la poitrine.

Heureusement, les patins à glace de Miyu lui allaient comme un gant. Elle se releva finalement puis s'engagea sur la piste, fit quelques glissades pour trouver un bon équilibre avant de revenir avec la jeune Ai qui semblait complètement stressée et apeurée. Elle lui prit doucement les mains et la guida un peu.

-Miyu-chan... doit toujours regarder devant elle, conseilla la jeune fille.

Enfin, ce conseil n'était pas vraiment d'une grande d'aide mais Tsubaki avait cette étrange façon de conseiller toujours un peu à côté de la plaque. Enfin, presque.

 



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3


Dernière édition par Kumako Tsubaki le 15.04.14 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   14.04.14 22:47


















 ❝ Let it gooo ❞
The cold never bother me anyway ♪ ~




❝ ~ Un peu décontenancée, Miyu avait suivit Tsubaki hors du petit restaurant une fois l'addition payée. Elle aurait voulu payer ses consommations – ou au moins son thé – mais son aînée ne lui en avait pas laissé l'occasion. La verte s'était promis de lui rendre la pareille un de ces jours, car elle se sentait redevable vis-à-vis de la rosette, même si cette dernière l'avait invité. Bien sûr, Tsubaki semblait une habituée de ce lieu et ça ne devait donc pas la déranger de payer de jolies sommes pour de belles pâtisseries. Mais ce n'était pas une raison pour en profiter …

Elles avaient donc quitté l'établissement, direction la patinoire. Miyu ne comprenait pas vraiment pourquoi son aînée l'emmenait là-bas – en plus, compte tenu du sac contenant les patins à glace, Tsubaki avait prévu ceci avant même qu'elles ne se rencontrent. Et si le feeling n'était pas passée entre elles ? Combien donc pouvait compter deux paires de patins à glace ? Sûrement trop cher pour que Miyu ose poser les yeux dessus. Kumako-senpai était donc sûrement aussi riche que Akashi-senpai – ou peut-être un peu moins, mais dans tous les cas, elle était née avec une cuillère en argent dans la bouche.

Les deux lycéennes arrivèrent assez rapidement à la patinoire. Miyu l'avait déjà vu, étant passée assez souvent devant, mais n'y avait jamais mit un pied. Souvent, Hinata et elle s'étaient arrêtés devant l'édifice, enviant les jeunes de leur âge qui s'y engouffraient en riant. Aujourd'hui, c'était son tour. Et même si elle avait hâte, elle ressentait un peu de peine pour sa jumelle qui n'était pas là pour partager ce moment avec elle … Mais un jour viendra où elles iraient patiner que toutes les deux, sans se soucier des problèmes financiers de leur famille, comme le ferait n'importe quelles autres sœurs …

Sur la glace évoluaient déjà une bonne quinzaine de personnes. Il était d'ailleurs très facile de reconnaître les habitués des néophytes. Les plus à l'aise tentait des petites figures acrobatiques en finissant, quelque fois, par glisser mais se rattraper de justesse tandis que les petits nouveaux du patins se sentaient à la rambarde en se demandant pourquoi diable ils avaient acceptés de venir patiner. Miyu dégluti en voyant une jeune fille qui semblait pourtant stable et à l'aise sur ses patins tombée lourdement sur les fesses sous les rires de ses amis. Heureusement, elle se releva sans bobo et en se joignant aux rires, mais quand même …

Tsubaki, qui avait déjà enfilé ses propres patins, aidait Miyu à enfiler les siens. Ils étaient très jolies et vraiment confortable, le rembourrage intérieur gardait ses petits pieds bien au chaud – car dans une patinoire, il faisait vraiment froid. Surprise que son aînée ait deviné sa pointure, Miyu essaya de se mettre debout mais, pas vraiment stable sur les lames, elle resta accrochée au siège sur lequel elle s'était assise pendant qu'elles enfilaient leurs patins. Tsubaki s'était déjà engagée sur la piste, faisait un petit tour avant de revenir auprès de sa cadette.

▬ Miyu-chan... doit toujours regarder devant elle.


La lycéenne détacha ses yeux du sol, regardant la rosette qui lui avait prit la main. Regarder devant elle … Poussant un petit soupir pour se rassurer, elle s'engagea sur la glace mais senti l'une de ses jambes partir en arrière. Elle se rattrapa de justesse, collant ses cuisses pour ne pas glisser de nouveau. C'en était sûre : la verte allait se casser une jambe avant la faim de la journée. Son cœur tambourinait dans sa poitrine dut à son stresse élevé. Elle ne voulait pas finir sur les fesses comme la jeune femme un peu plus tôt …

Avançant à petit pas sur la glace, Miyu chercha son équilibre, le meilleur moyen de se stabiliser. Ce n'était pas trop différent du roller, il fallait juste s'habituer à la surface glissante sous ses pieds. Pour ça, elle devait se concentrer … et regarder devant elle, comme lui avait conseillé Kumako-senpai. Prenant un peu plus confiance, Miyu s'éloigna légèrement de son aînée, avançant lentement sur la surface lisse et glissante, se familiarisant avec la matière sur laquelle elle progressait. Cependant, elle se mit à paniquer sans réelle raison et elle partie en avant, se rattrapant in extremis au bras droit de Tsubaki.

Enfouissant son visage contre la poitrine de son senpai, Miyu fondit en larmes dans ses bras, tremblotante. Les gens autour devaient se demander pourquoi elle s'était mise à pleurer et, en toute honnêteté, la verte ne savait même pas elle-même. C'était comme un réflexe : ne se sentant pas capable de patiner, elle faisait face à un échec qui la mettait dans cet état. C'est exagéré, certes, mais Miyu est comme ça …

▬ Je suis désolée Kumako-senpai je … Je n'y arrive pas ...






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   15.04.14 16:11




Let it gooo ♦ with ai miyu
Tsubaki restait tout de même près de Miyu. Elle se doutait bien qu'elle n'avait jamais fait de patin à glace de sa vie. C'était tout nouveau pour elle, logique qu'elle puisse avoir peur. Peur de tomber la première fois et de se sentir ridicule devant toutes ces personnes. C'était humain en soi mais elle n'avait pas à être aussi effrayée. Suivant précautionneusement sa cadette, la cadette avait les sens en alerte, prête à intervenir si jamais la verte menaçait de glisser et de se faire mal. Elle n'avait pas besoin du courroux d'Akashi pour avoir briser leur fragile manager. Et même s'il venait à se venger, elle le lui rendrait en double. Comme kidnapper la jeune Ai par exemple...

Voyant la plus jeune voulant avancer seule, elle la laissa faire. Elle sembla chercher son équilibre puis patiner tout doucement, tâtant le terrain. Miyu semblait prendre peu à peu confiance mais elle paniqua soudainement, sans réelle raison apparente et revient brusquement vers son aînée. Elle tremblait un peu dans ses bras et se mit même à sangloter ce qui brisa le cœur de Tsubaki. Elle n'aurait peut-être pas du forcer la plus jeune après tout. L'âme en peine, elle lui caressa doucement les cheveux pour tenter de la réconforter.

-Je suis désolée Kumako-senpai je … Je n'y arrive pas ...

Les filles commençaient à gêner la piste puisqu'elles s'étaient arrêter au beau milieu. Ni une, ni deux, la jeune Kumako se pencha et, une main dans le dos, l'autre sous es genoux, porta Miyu telle une princesse pour rejoindre le bord de la piste près des rambardes. Elle la reposa doucement sans pour autant la lâcher. De petites larmes coulaient le long des joues pales de la jeune fille. Ne pouvant s'en empêcher, la rosette la prit une nouvelle fois dans ses bras et embrassa doucement le coin des yeux de la cadette pour arrêter ses pleurs.

-Miyu-chan est toute petite... mais elle est quand même à Rakuzan, déclara doucement la rosette.

Et franchement, il y avait de quoi être impressionné lorsqu'un un petit bout de femme comme ça avait réussi à entrer dans un lycée aussi prestigieux que Rakuzan, non pas avec son argent mais avec son intelligence. La petit Miyu avait de grands projets semble-t-il pour plus tard pour choisir un établissement aussi huppé. Elle ne connaissait pas vraiment ces petits détails de as vie, c'était sa vie privée après tout. Elle n'était pas comme Akashi qui fourrait son nez dans tout ce qui l'intéressait, non mais. Elle éloigna finalement la demoiselle et lui prit doucement les mains, la tenant fermement mais doucement avant de glisser vers l'arrière et revenir sur la piste, l'entraînant avec elle.

-Si Miyu-chan a pu aller à Rakuzan... Miyu-chan peut aussi bien patiner...

La jeune Kumako ne savait pas si ces mots étaient rassurants ou réconfortants. Elle disait simplement le fond de sa pensée. N'importe qui pouvait faire n'importe quoi. Il suffisait de mettre un peu de bonne volontés et d'avoir de la détermination. Seirin était un assez bon exemple. L'équipe était toute jeune et pourtant dès la première année, ils étaient arrivés jusqu'au final pour les qualificatifs de l'Interhigh. Ce n'était pas donner à tout le monde. Les choses ne tombaient pas du ciel.

-Miyu-chan doit juste... prendre son temps, continua la rosette en se plaçant à ses côtés, lui tenant la main droite. Mais elle doit aussi avoir confiance en elle...

Elle la guida lentement, laissant passer les autres patineurs. Elle n'avait pas à se presser, elles avaient toute l'après-midi devant elle pour faire plus ample connaissance. D'ailleurs, une petite question lui trottait dans la tête depuis un moment. En espérant que cela lui fasse passer sa peur.

-Comment Miyu-chan... a rencontré Seijuro.. ?


 
[/color][/color]



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   15.04.14 21:10


















 ❝ Let it gooo ❞
The cold never bother me anyway ♪ ~




❝ Miyu se sentait pitoyable. Elle avait l'air de quoi là, à pleurer comme une enfant juste parce qu'elle se sentait incapable de patiner ? A côté d'elle, une toute petite fille – elle devait avoir cinq ans – passa près d'elle en glissant maladroitement, sous le regard protecteur de sa mère. La fillette patina sur la glace, ses jambes partant dans tous les sens, si bien qu'elle finit par chuter. Ses jambes emmêlés, elle refusa néanmoins l'aide de sa mère et délia d'elle-même ses petites gambettes pour se relever toute seule, glissant cependant à chaque tentative.

Cette scène rappela un Miyu un passage du film d'animation de Disney, Bambi. Elle revoyait la scène où le jeune faon patinait sur la glace en se ratatinant toujours plus, emmêlant ses pattes. La mère finit par aider son enfant qui, agacée par ses tentatives vaines, s'était mise à bouder au beau milieu de la patinoire. Contrairement à Miyu, la fillette n'avait pas abandonné. Elle avait essayé, essayé et essayé jusqu'à réaliser que seule, elle n'y arriverait pas. Elle s'était donc accrochée au pull de sa maman pour se remettre sur ses jambes et repartir comme si rien ne s'était passé …

Tout à sa contemplation, la lycéenne en oublia presque qu'elle se trouvait au beau milieu de la patinoire avec son aînée et que, en restant ici, elles gênaient vraiment les autres. Elle poussa un petit cri surprit quand Tsubaki la prit dans ses bras comme les princes le font aux princesses dans les contes de fée pour la ramener près des rambardes. Les larmes de Miyu n'avaient cessé de s'écouler de ses yeux pommes, et la rosette les embrassa doucement avant de câliner sa cadette, comme une grande sœur attentionnée qui rassurait sa petite sœur effrayée.

▬ Miyu-chan est toute petite... mais elle est quand même à Rakuzan.


Miyu cligna des yeux pour chasser les larmes de ses cils mais aussi par étonnement. Où Tsubaki voulait-elle en venir ? Si elle avait pu rentrer à Rakuzan, c'est uniquement grâce à son travail. Elle avait écarté tout loisir pour se concentrer sur ses études, cherchant toujours à s'améliorer. Elle ne devait sa réussite qu'à elle-même. Puisqu'elle visait un travail difficile, Miyu ne s'était jamais reposée sur ses lauriers. Et ses efforts avaient payés : en plus d'avoir sauté une classe, elle avait intéressé une école aussi prestigieuse que Rakuzan …

Tsubaki s'éloigna alors, s'engageant de niveau sur la piste, entraînant doucement Miyu en la tenant par les mains. Le cœur battant, elle se laissa faire, forçant ses jambes à rester droites et à ne pas partir chacune de leur côté. Pour se faire, elle se pencha légèrement en arrière afin de mettre plus de poids dans ses jambes et, ainsi, les garder droites. Elle ne voulait pas tomber comme la petite fille. Elle voulait réussir à patiner, mais doutait d'y arriver. Les enfants, eux, se croient capable de tout faire, de tout réussir car leur détermination est plus élevée que celle des adultes …

▬ Si Miyu-chan a pu aller à Rakuzan... Miyu-chan peut aussi bien patiner...


C'est donc là où Tsubaki voulait en venir ? Si Miyu avait eu la détermination de se mettre à fond dans les études au point d'être remarquée par Rakuzan, elle pouvait l'avoir pour réussir à patiner. Elle avait subit des échecs au début de son parcours scolaire, mais elle s'était toujours relevée pour mieux repartir. Elle n'avait pas abandonné. Et là, Miyu avait brandit le drapeau blanc avant le début de la véritable bataille. C'est sûr qu'elle n'allait pas réussir à patiner dès le premier coup, mais comme pour les études, elle devait réessayer, encore et encore, jusqu'à y arriver.

▬ Miyu-chan doit juste... prendre son temps. Mais elle doit aussi avoir confiance en elle.


Confiance en elle … C'est bien ce qui lui manquait. Tsubaki s'était positionnée sur sa droite et lui tenait la main, l'accompagnant dans sa recherche d'équilibre. De son bras gauche, Miyu chercha à se stabiliser. Trouvant un point d'équilibre, elle ramena son bras le long de son corps et constata qu'elle se sentait déjà plus à l'aise sur ses patins. Elle releva les yeux pour ne pas fixer la surface lisse comme lui avait conseillé Tsubaki et avança avec un peu plus de confiance, même si ce n'était toujours pas ça. A chaque fois qu'elle sentait l'une de ses jambes partir, elle s'immobilisait net, se reprenait, puis repartait tout en douceur …

▬ Comment Miyu-chan... a rencontré Seijuro.. ?


Miyu tourna la tête vers Tsubaki. Comment, hein ? En fait, c'était plutôt banal … Akashi-senpai l'avait accosté pendant la pause déjeuner – elle s'était isolée pour manger un bentô tandis que les autres se régalaient au restaurant scolaire. Il lui avait alors demandé de but en blanc si le poste de manager de l'équipe masculine de basketball du lycée l'intéressait. Pour Miyu, cette offre avait sonné comme le moyen de prouver ce qu'elle valait : elle pouvait être une très bonne élève et une excellente manager pour l'équipe. Elle avait accepté ce poste un peu précipitamment, d'où sa présence auprès de Tsubaki ce jour-là.

▬ J'ai rencontré Akashi-senpai en milieu d'année … Nous sommes camarades de classe mais je lui avais jamais parlé. Il m'a abordé à la pause déjeuner pour me proposer le rôle de manager … Ca n'a rien de très exubérant.


Certaines personnes ne comprenaient pas le choix de Akashi – Miyu faisait parti de ces personnes. Certes, elle était une excellente élève, mais était-ce un critère suffisant pour la choisir ? Que savait-il de plus sur elle ? Sûrement plus que Miyu ne pouvait l'imaginer. On ne proposait pas un rôle de ce genre à quelqu'un sans raisons. Et tout le monde sait qu'Akashi Seijuro réfléchit toujours avant d'agir. Ce n'est pas son genre de prendre des décisions sur un coup de tête. Maintenant qu'elle y pensait réellement, Miyu était effrayée. Quel pouvait bien être le but d'Akashi ?

Même si la question lui brûlait les lèvres, elle se savait incapable de la poser un jour au principal concerné. Elle préférait rester dans l'ignorance plutôt qu'apprendre la vérité derrière tout ceci. C'était lâche, certes, mais tant qu'il n'y avait aucun problème à l'horizon, elle préférait ne rien savoir. Peut-être Tsubaki, elle, allait se renseigner. Elle avait semblé surprise d'apprendre qu'Akashi l'avait choisit comme ça, comme si elle était l'heureuse élue d'un plouf-plouf fantôme. Peut-être que les coéquipiers du rouge en savaient-ils plus, mais Miyu était bien trop timide pour aller leur soutirer la moindre informations …

▬ Et comment Kumako-senpai a-t-elle rencontré Akashi-senpai ? Vous devez être proches si … vous vous appelez par vos prénoms ….


Depuis que Akashi lui avait parlé de Tsubaki, Miyu était très curieuse de savoir ce qui les reliait. Elle savait bien sûr qu'elle avait été une basketteuse de talent au collège et qu'elle avait du arrêter à cause de sa maladie, mais cela n'expliquait pas « l'amitié » qu'elle entretenait avec Seijuro. Et loin d'être jalouse, Miyu était plutôt curieuse. Pas qu'elle aimait se mêler de la vie privée des gens, mais elle voulait savoir pour le rouge avait tenu à ce qu'elles se rencontrent. Car comme dit précédemment, Akashi ne fait jamais rien sans raisons valables … ❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   16.04.14 18:55


   

   
Let it gooo~ ♦ with ai miyu
Les filles avançaient enfin lentement mais sûrement sur la piste de glace, évoluant progressivement sur la piste parmi les autres patineurs. Miyu semblait de moins en moins réticente à avancer et prenait tout son temps pour s'y habituer. La rosette la suivait à son rythme, nullement pressée contrairement aux garçons ou aux filles qui passaient près d'elles en rigolant. C'étaient le genre de filles qui aimaient se donner en spectacle. Dans le cas présent, parce qu'elles n'étaient pas trop moches et qu'elles savaient patiner contrairement aux deux nouvelles amies. Tsubaki n'avait jamais fait attention à cette catégorie de la gente féminine. Elle ne les comprenait surtout pas en fait.

-J'ai rencontré Akashi-senpai en milieu d'année … Nous sommes camarades de classe mais je lui avais jamais parlé. Il m'a abordé à la pause déjeuner pour me proposer le rôle de manager … Ca n'a rien de très exubérant.

Effectivement, cela n'avait rien d'extraordinaire. Akashi était toujours resté sobre et simple. Il avait abordé Miyu de la façon la plus simple du monde. Malgré les apparences, l'ancien capitaine de la Génération des Miracles n'aimait pas spécialement se donner en spectacle ou se faire remarquer. Du moins, si c'était inutile, jamais il ne le ferait. Mais le pourquoi il avait choisi Miyu et pas quelqu'un d'autre la dérangeait un tout petit peu quand même. La concernée elle-même ne devait pas le savoir alors il n'était pas nécessaire de lui poser la question. Miyu-chan semblait tellement innocente aussi...

-Et comment Kumako-senpai a-t-elle rencontré Akashi-senpai ? Vous devez être proches si … vous vous appelez par vos prénoms ….

Nous y voilà. La jeune Kumako s'était plus ou moins attendue à cette question. Cela ne la dérangerait pas du tout de la répondre, au contraire. Mais elle était sûre et certaine que Miyu allait être plus que choquée, perdre son équilibre et ne voudra plus patiner. Il fallait aborder le sujet calmement et avec parcimonie. Trouver une feinte pour satisfaire sa curiosité. Elle n'allait pas lui dire de but en blanc qu'elle avait été la petite-amie de Seijuro au collège. C'était trop direct. Mais c'était la réponse la plus plausible pour expliquer pourquoi ils s'appelaient par leur prénom. Bon, c'est vrai qu'Akashi appelait les autres par le prénom et pourtant, il ne sortait pas avec de ce qu'elle savait.

L'aînée des deux plongea son regard endormi dans celui de sa cadette, lorsque soudainement, elle tira sa main vers elle pour la rapprocher, laissant passer ainsi un patineur un peu trop zélé qui allait trop vite. Si Tsubaki ne l'avait pas vu venir, Miyu aurait sûrement fini dans le décor, toute fragile qu'elle était. Dans le feu de l'action, Miyu se retrouva finalement dans les bras de son aînée, la portant à nouveau en princesse. Elle la reposa tout doucement sur la glace et, plutôt que de se mettre à ses côtés, elle se plaça derrière elle, ses mains posées sur les hanches de la verte, et sa tête sur le haut de son crâne, guidant par la même occasion l'apprentie patineuse.

-Seijuro était ... mon petit-copain au collège, lâcha finalement Tsubaki.

L'ancienne basketteuse pouvait aussi bien évasive que directe. Tout dépendait des circonstances. Elle ne voulait pas vraiment mentir à sa cadette quelque part, autant lui annoncer la couleur dès maintenant. De plus, de sa position, elle pouvait maintenir la jeune Ai si jamais elle dérapait. Mais pour en revenir à Akashi, la première fois qu'elle l'avait vu c'était à son entrée au collège. Mais elle lui adressa vraiment la parole que vers la début de la troisième année de collège. Et petit à petit, ils avaient fini par arriver au stade de relation amoureuse. En quelque sorte...

-Miyu-chan aime bien... Seijuro ?
 

     



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   18.04.14 18:19


















 ❝ Let it gooo ❞
The cold never bother me anyway ♪ ~




❝ Si on pouvait bien reconnaître une qualité à Miyu, c'était la patience. Même quand elle était, elle ne trépignait pas avant l'ouverture des cadeaux de Noël ou dans la file du cinéma. Elle savait prendre son temps et n'a jamais été du genre à brusquer les autres. C'est bien ce qui faisait d'elle une confidente agréable et une élève attentionnée. Ses professeurs l'avait toujours louangé sur son sérieux et sa patience. Elle était consciente que certaine chose prenait du temps : l'éclosion d'une fleur, l'ouverture du chrysalide, l'évolution du corps …. ou même des révélations.

C'est pourquoi Miyu ne prit pas mal le petit temps que prit Tsubaki pour lui répondre. La rosette aurait même put décider de passer sa question sous silence que la verte n'en aurait rien dit. Elle respectait la vie privée de son aînée : si cette-dernière ne jugeait pas important de lui dire, alors soit, elle ne s'en formaliserait pas. Mais si Tsubaki avait juste besoin de temps pour choisir ses mots, alors Miyu attendrait. Après tout, elles avaient l'après-midi devant elles. Et ce n'est pas comme si elles n'allaient plus se revoir après. Miyu était certaine que leur relation évoluerait au delà de cette journée.

Perdue dans ses pensées, Miyu n'entendit ni de vit le patineur qui fonçait sur elle. Heureusement, la réaction de Tsubaki fut instantanée : elle tira subitement sur la main de la plus petite pour la prendre dans ses bras. La seconde d'après, le jeune homme fonçait comme un scooter des neiges là où Miyu se tenait quelques secondes auparavant. Un peu plus et la manager de Rakuzan finissant incruster dans le décor … Heureusement que Tsubaki avait réagit, car ce n'est pas Miyu qui l'aurait fait. Le cœur battant, les yeux écarquillés, la lycéenne scruta le patineur zélé qui se faisait durement rabrouer par l'une de ses amies.

Tsubaki finit par reposer Miyu sur la glace, le danger public s'en étant allé. La manager de Rakuzan poussa un petit soupir rassuré et s'avança légèrement sur la patinoire. Son aînée se plaça alors derrière elle, posant doucement ses mains sur ses petites hanches et laissant sa tête reposer sur le crâne couvert de cheveux vert pomme de la plus petite. Ainsi positionnée, la rosette reprit sa progression sur la glace, entraînement Miyu avec elle. La lycéenne mima les gestes de son aînée afin qu'elles ne se donnent pas de coups de pieds involontaires, et les voilà reparties.

▬ Seijuro était ... mon petit-copain au collège.


Si Tsubaki ne l'aurait pas soutenu, Miyu serait sûrement tombé à la renverse. Pour être honnête, elle s'était attendue à beaucoup de chose : amis d'enfance, famille éloignée, amis de famille, meilleurs amis, bons amis de collège mais petits amis …. ça ne lui avait même pas effleuré l'esprit. Premièrement parce que Miyu n'imaginait pas Akashi-senpai en couple. Elle ignorait comment il était au collège, mais son habitude vis-à-vis de ses joueurs au lycée, il ne donnait pas l'image d'un jeune homme romantique ….

A vrai dire, pour Miyu, Seijuro est le type de garçon inaccessible. Sûr de sa puissance et de son pouvoir, il ne donnerait pas son cœur à n'importe qui. Il érigerait plutôt un véritable mur autour de ses sentiments afin que personne ne vienne s'amuser avec. Un véritable solitaire dans l'âme. Car Miyu le savait bien, qu'il était seul. Elle ne le voyait jamais quitté l'enceinte de l'établissement en bavardant gaiement avec des camarades de classe, pas plus qu'elle ne l'avait vu manger en riant aux bêtises et aux blagues de ses amis …. En avait-il seulement, des amis ?

▬ Miyu-chan aime bien... Seijuro ?


La question de Tsubaki étonna un peu Miyu. Si elle l'aimait bien … ? Difficile à dire. D'un côté, le rouge n'avait jamais été désagréable avec elle. On pouvait même dire qu'il était prévenant. Jamais il ne l'avait considéré comme une moins que rien malgré son rang social, comme d'autre l'avait fait. Il l'avait toujours traité de la meilleure des façons, sans aucun mot de travers. Mais d'un autre côté, ses attitudes de roi du monde dérangeaient Miyu. La façon dont il traitait ses joueurs était parfois à la limite du raisonnable. Il se croyait roseau, mais comme tout le monde, il est un chêne. Et arrivera le jour où il se brisera …

Regardant droit devant elle malgré l'envi de baisser ses yeux vers ses pieds, Miyu freina pour éviter un petit garçon et fit demi-tour sur la glace. Enfin, elle se laissait plus guider par Tsubaki qu'autre chose, mais ça lui convenait très bien. Elle se sentait de plus en plus à l'aise sur la glace et pensait pouvoir bientôt patiner d'elle-même. Perdue comme elle l'était dans sa réflexion, la présence de Tsubaki derrière elle pour la guider était très utile. Même si Miyu ne voulait pas la priver de patiner librement …

▬ Akashi-senpai … n'est pas méchant avec moi. Du moins … pas comme avec Mibuchi-senpai et les autres.


Ce n'était pas vraiment une réponse à la question de Tsubaki, c'était plus une pensée formulée à voix haute. Et un moyen de montrer à la rosette qu'elle avait bien entendue sa question, aussi. Miyu ne souhaitait pas revenir sur la question de la relation entre Kumako et Akashi. Après tout, le reste ne la concernait pas. Elle ne voulait pas embarrassé son aînée avec des questions curieuses d'une jeune fille n'ayant jamais connue l'amour. Ca ferait trop clichés, d'ailleurs. Et à la base, elles étaient censées parler basketball et non pas amour … Akashi-senpai ne se douterait sûrement jamais du renversement de situation.

▬ Donc je ne dirais pas que je l'aime bien … enfin … je l'apprécie … Même si … Il mériterait de perdre … un jour.


Miyu ignorait si Tsubaki pensait la même chose. Etait-il pareil au collège ? Avait-il traiter ses coéquipiers de la même façon ? Peut-être devrait-elle rencontrer un membre de la Génération des Miracles pour leur demander … Kumako devait sûrement en connaître, d'ailleurs. Si elle avait été à Teiko comme eux, et la petite-amie du capitaine, elle devait au moins connaître les autres Miracles de nom, n'est-ce pas ? Et savoir dans quel collège ils étaient … Même si Miyu n'oserait jamais aller adresser la parole à l'un d'eux, elle était curieuse de savoir comment était Akashi au collège.

▬Kumako-senpai … connaît les autres membres de la Génération des Miracles ?  


Pour être honnête, Miyu ne connaissait même pas leurs noms et leurs lycées. Elle ne savait pour ainsi dire rien d'eux. Akito, lui, devait être renseigné : il avait tellement de revues de basketball traitant de la célèbre Génération des Miracles qu'il aurait put en tirer une véritable encyclopédie. Mais si Miyu questionnait son aîné, il allait tout lui raconter de A à Z et la lycéenne voulait pour le moment ne connaître que les bases. Commençant par les noms et les lycées ... ❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   19.04.14 8:53




Let it gooo~ ♦ with ai miyu
Ayant fréquenté Akashi pendant à peu près un an, Tsubaki savait plus ou moins comment fonctionnait le rouquin. C'était un garçon assez complexe. Venant d'une famille riche et influente, il avait grandi dans une atmosphère stricte et très organisée. Il était donc normal que son caractère soit identique. Mais ce qui ressortait le plus chez Seijuro était son immense confiance. Pour lui, le plus important était de gagner. Gagner était tout à fait naturel, comme respirer. Et jusqu'à présent, rien n'y personne n'avait réussit à le faire descendre de son trône et dégonfler un peu ses chevilles. Mais la rosette devait l'avouer. Akashi était un garçon intelligent, difficile à faire flancher.

Un petit garçon arrivant en face d'elle, Miyu freina et fit demi-tour, puis reprit sa course sur la glace. Elle était un peu plus à l'aise désormais et décida de retirer ses mains sans pour autant s'éloigner. Elle jugeait que sa cadette pouvait se mouvoir seule.

-Akashi-senpai … n'est pas méchant avec moi. Du moins … pas comme avec Mibuchi-senpai et les autres.

Bon, au moins, il n'était pas méchant avec la petite Miyu. Et il l'était avec Mibuchi... senpai ? Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, il s'agissait de Mibuchi Reo, Hayama Kotaro et Nebuya Eikichi. Tous les trois étaient des rois sans couronnes tout comme Kiyoshi Teppei à Seirin ou encore Hanamiya Makoto à Kirisaki Daichi. De ce fait, il était logique que Rakuzan soit imbattable avec en prime, le capitaine de le Génération des Miracles à la tête d'une équipe aussi puissante. Elle l'était encore plus cette fois-ci.

Mais aux yeux de la jeune Kumako, Akashi n'était pas méchant comme le supposait la verte. Le mot le plus juste serait... intransigeant. Il n'avait pas à douter qu'il reprendrait le flambeau de l'entreprise familiale avec une main de fer. Le père Akashi avait bien entraîné sa progéniture pour le succéder. Il n'allait pas être désappointé pour sa succession. La manager de Seirin n'était pas facilement intimidable mais elle était consciente de l'aura de puissance, comme pas la sienne certes, qu'il dégageait. C'était peut-être cela qui l'avait attiré chez lui.

-Donc je ne dirais pas que je l'aime bien … enfin … je l'apprécie … Même si … Il mériterait de perdre … un jour.

La dernière phrase surprit quelque peu la rosette. Cette dernière pensait exactement la même chose. C'était peut-être l'une des solutions pour ramener le si puissant Akashi sur terre. Dans le meilleur des cas, Seirin devrait être celui qui lui apporterait la victoire. Mais qui sait, peut-être pourrait tourner d'une autre façon qu'on le souhaitait. Il n'était pas possible de prévoir la réaction d'Akashi face à la défaite.

-Kumako-senpai … connaît les autres membres de la Génération des Miracles ?

Pendant une fraction de seconde, Tsubaki crut que Miyu lui parlait de ses anciennes coéquipières. Peut-être qu'elle était au courant, que Seijuro l'avait informé. Mais comme on parlait du rouquin, elle parlait forcément des autres garçons de la Génération des Miracles. Elle ne connaissait pas personnellement les autres joueurs. Juste de nom et de vue. Elle pourrait au moins lui donner leurs noms et quels lycées ils fréquentaient.

-Je reviens...

La rosette s'éloigna finalement de la verte pour rejoindre le bord de la piste et récupérer son sac, slalomant habilement entre les autres patineurs. Elle fouilla, récupéra son style killakuma et un petit bloc note assorti, puis griffonna les noms des 5 autres miracles sur la feuille décoré de petits oursons. Elle arracha soigneusement la feuille et revint sur la piste. La juene Kumako chercha son amie du regard et la repérer très vite. Mais deux garçons s'approchèrent de sa cadette et l'accostèrent.

-Hey, t'es toute seule ? On peut te tenir compagnie si tu veux, déclara le blond avec des piercings à l'oreille droite qui posa sa main sur l'épaule frêle de la jeune Ai.

Les sens en alerte, même si ce n'était pas le cas sur son visage, Tsubaki, son papier en main, se retourna de sorte qu'elle puisse arriver en fasse du petit trio improvisé. À quelques mètres d'eux, elle tendit les bras.

-Miyu-chaaaan...

Arrivée à leurs hauteurs, la rosette prit la manager de Rakuzan dans ses bras, et au lieu de la porter comme une princesse comme les fois précédents, elle souleva la jeune fille – un vrai poids plume – la faisant croiser ses jambes autour de sa taille et s'éloigna des deux dragueurs, la portant comme si c'était un bébé. Et pour dissuader d'autres garçons en chaleur de s'approcher de sa cadette, elle ne réfléchit pas une seconde de plus et embrassa le coin des livres de la verte. Une fois assurée qu'elle serait tranquille, elle ramena la demoiselle près des rambardes et la reposa au sol pour lui tendre son petit bout de papier.

-Voilà, Miyu-chan...


 


Spoiler:
 
[/color]



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   25.04.14 19:18


















 ❝ Let it gooo ❞
The cold never bother me anyway ♪ ~




❝ Miyu était très curieuse d'en rapprendre davantage sur cette célèbre Génération des Miracles. Après tout, leurs affrontements lors de l'InterHigh avait fait écho. La verte savait évidement que Rakuzan était ressorti vainqueur de cette compétition, même si elle n'était pas encore leur manager à ce moment-là. Elle savait également que Akashi avait ordonné à l'un des derniers Miracles en compétition de ne pas jouer les derniers matchs. Elle ignorait pourquoi mais n'avait pas cherché à la savoir. Parfois, il était difficile de suivre le fil des pensées du rouge. Miyu ne savait même pas pourquoi il lui avait demandé d'être leur manager, alors ça …

Néanmoins, la Génération des Miracles ne l'avait jamais intrigué plus que cela, avant. Ne pouvant pas jouer et étant une fille de surcroît, elle n'avait pas réellement besoin d'en savoir davantage sur ses génies de la balle orange. Cependant, quelque part, elle se disait que ça pourrait être utile maintenant qu'elle était manager. Après tout, la verte devait être prête à récolter des informations sur les équipes adverses lors de la WinterCup afin d'aider au mieux son équipe. Bien sûr, Akashi en savait probablement déjà long sur eux, mais deux cerveaux sont toujours plus utile qu'un. Du moins, si elle en apprenait plus sur la Génération des Miracles …

▬ Je reviens...


Sur ces mots, Tsubaki s'éloigna, rejoignant le bord de la piste. Miyu la regarda s'éloigner jusqu'à ce qu'on la bouscule légèrement, signe qu'elle ne devait pas rester planter ainsi au milieu de la piste. La verte avança donc lentement, beaucoup plus à l'aise sur les patins qu'à son arrivée, observant parfois les autres pour imiter leurs mouvements et ainsi affiner sa propre technique. Elle avançait avec un peu plus de confiance en elle quand elle percuta, par mégarde, un grand garçon aux cheveux blonds paille. Craignant sa réaction, elle recula automatiquement et chercha à se fondre dans la masse. Cependant, le blond et un de ses amis la retrouvèrent bien vite et l'accostèrent en ces termes :

▬ Hey, t'es toute seule ? On peut te tenir compagnie si tu veux.


Il posa sa large main sur l'épaule de Miyu qui, pétrifiée, se contentait de le regarder d'un air horrifié. Ils avaient les airs de racaille, avec leurs cheveux décolorés et leurs nombreux piercings au visage. Miyu pouvait même apercevoir un début de tatouage au niveau de la nuque de l'un d'eux. En gros, ce n'était pas franchement le type de gars très fréquentable avec qui on aurait envie de traîner. Et dont Miyu avait affreusement peur. Elle savait qu'il ne fallait pas juger par l'apparence, que certaines personnes avaient un style particulier sans être des brutes épaisses, mais ces gens-là, de part leur attitude, montraient que leur style était aussi louche que leur comportement …

Heureusement, la voix de Tsubaki s'éleva près d'elle et, la seconde d'après, Miyu était agrippée à son aînée comme un bébé koala à sa maman. Les deux dragueurs les regardaient, sidérés et firent la tronche quand la rosette embrassa la verte au coin de sa lèvre. La petite manager de Rakuzan se sentie rougir mais elle comprenait que son aînée voulait simplement décourager ces mâles en chaleur de l'approcher de nouveau. En tout cas, c'était sacrément efficace car les garçons passèrent leur chemin en bougonnant et en pleurant sur leur manque de pot. Tsubaki allait déposer Miyu près des rambardes en lui tendant un petit morceau de papier à motifs ours où quelques noms de personnes et de lycées étaient écrit.

▬ Voilà, Miyu-chan...


Miyu lu le papier plus attentivement. Il devait s'agir des membres restant de la Génération des Miracles et de leur lycée ! Il y avait Kise Ryota l'ailier de Kaijo, Aomine Daiki l'ailier fort de Too, Midorima Shintarô l'arrière de Shutoku et Murasakibara Atsushi le pivot de Yôsen. Sur le papier, leurs noms n'avaient rien de très impressionnant mais elle se doutait qu'ils devaient être des monstres sur le terrain. Rakuzan avait gagné contre Yôsen et Too, les deux derniers en liste lors des derniers tours de l'InterHigh. Néanmoins, les Miracles n'ayant pas participé, impossible de savoir ce que ça aurait donné avec eux …

Avec ces noms en tête, Miyu allait pouvoir démarrer ses recherches, premièrement sur internet, puis sur le terrain. Petite et discrète comme elle était, récolter les informations était quelque chose de facile pour elle. Tant qu'elle ne devait pas adresser la parole à un inconnu, ça devrait aller … même si elle était consciente qu'elle devait se reprendre et arrêter de fuir comme ça. Enfin, elle n'allait pas se réformer du jour au lendemain. Ce jour-là, elle s'était prouvée qu'avec de la volonté, elle pouvait y arriver. Si elle tenait bien sur ses patins maintenant, c'est parce qu'elle était déterminée à ressortir de cette patinoire avec l'exploit d'avoir réussit à patiner. Alors elle réussira à vaincre sa timidité.

▬ Merci, Tsubaki-senpai.


Le Tsubaki avait remplacé le Kumako presque naturellement, tellement que Miyu ne s'en rendit même pas compte. Elle se pencha sur son sac et l'attrapa doucement, pliant soigneusement le petit papier afin de le ranger dans la poche intérieure avec ses clés. Elle se saisit alors de son portable et remarqua qu'elle avait un mail de son frère, Akito. Il la prévenait qu'ils sortaient mangés ce soir-là – c'était les triplets qui invitaient – et qu'elle devait être rentrée pour dix-huit heures. Or, son portable affichait dix-sept heure quarante cinq. Il était donc temps pour elle de rentrer. Elle quitta donc la piste et s'attela à retirer ses patins.

De nouveau chaussée de ses bottes fourrées, Miyu rangea les patins dans le sac de Tsubaki et les lui rendit, mais la rosette insista sur le fait que c'était un cadeau. La verte était un peu gênée : Tsubaki avait payé leur consommations aux butler café et l'entrée de la patinoire mais elle lui offrait tout de même une boîte pleine de pâtisserie et une paire de patins flambants neufs. Elle avait l'impression de profiter de son aînée et ça la gênait énormément. Cependant, c'était également malpoli de refuser des cadeaux, donc Miyu se saisit des deux sacs et de la petite boîte, espérant ne rien faire tomber en route. Elle s'inclina ensuite face à la rosette.

▬ Merci beaucoup pour cette journée, Tsubaki-senpai. Je me suis beaucoup amusée. On se reverra … bientôt. Et cette fois … c'est moi qui inviterais Tsubaki-senpai. On fera les magasins à Kyoto … D'accord ?


Miyu semblait un peu plus enjouée et sûre d'elle dans ses paroles, même s'il restait quelques petites hésitations. Elle avait vraiment envie de repasser un après-midi auprès de son aînée à la jolie chevelure rosée. Elle avait fait une très bonne rencontre et espérait qu'elles deviennent de vraies amies. Miyu devait cette rencontre à Akashi-senpai, mais elle ne lui raconterait pas tout ce qu'elle avait fait et apprit dans cette journée. Après tout, ce sont des choses que les garçons sont incapables de comprendre. La verte servit un très joli sourire à Tsubaki et, après un petit câlin, s'éloigna en lui faisant de grands gestes de la main, ayant déjà hâte de la revoir. ❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let it gooo ~ [PV Ai Miyu]
» Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-
» * Miyu-chan ~
» Arrivée dans la chambre [Pv Miyu Yamazaki] [terminé]
» Une arrivée discrète... Enfin au début [PV Miyu Yamazaki] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-