The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   04.07.14 14:00


  • Pas d'entrainement, forcément. Ryuka n'était plus a un entrainement près, mais il faut dire que Mori était de plus en plus absent ses derniers temps... Préparait-il secrètement une nouvelle épreuve a imposer a son champion? Sans doute, sans doute pas, il pouvait tout aussi bien être malade après tout. Se retrouvant donc désœuvré pour cette heure de la journée, le bleus entreprit de se promener dans les couloirs du lycée, sans déranger les cours qui se passaient dans les salles devant lesquelles il passait bien entendu. Il savait l'équipe de basket entrain de s'entrainer... Enfin a un détail près: il savait parfaitement qu'Aomine devait être entraîner de flemmardé sur le toit a sa bonne habitude.

    Le géant bleus n'aimait pas particulièrement l'attitude de Daiki, son trop plein d'assurance lui coûterait un jour la victoire, Ryuka n'en doutait pas. Il avait fait la même erreur face a Mori et avait perdu comme un débutant. Soupirant un peu a ses souvenirs peu joyeux, il ne remarqua pas tout de suite qu'il s'était rendu jusqu'au hall de l'établissement, il faut dire que quand il se mettait a réfléchir il ne faisait plus attention a rien autour de lui. Il ne se rendit donc pas tout de suite compte qu'il avait percuté quelqu'un et continua sa route sans se retourner. Il mit un moment a tilter, et se retourna pour voir contre quoi il s'était cogné. Il fut surpris de trouver une fille, une collégienne peut être?, assise par terre. Se décidant a être sympathique, il se rapprocha d'elle pour l'aider a se relever avant de lancer d'un ton bourru.

    "Tu aurais pus faire attention petite !"

    Il lâcha sa main et reprit sa route sans la regarder a nouveau... Jusqu'à ce qu'il entende une voix scandalisé dans son dos. Se doutant déjà de l'identité de la personne, il ne se retourna pas, la laissant gérée la petite gamine. Après tout, étant en troisième année, il n'avait pas a recevoir d'ordres, surtout pas de la ménagère de l'équipe de Basket... Qu'est-ce qu'elle fichait ici d'ailleurs? Ne devrait-elle pas être entrain de sermonner Aomine et son absentéisme récurent? Bah... Qu'elle essaye juste, elle devait bien savoir comment était le vice-champion chinois d'Aikido après tout, ce n'était pas un secret que son comportement était tout aussi épouvantable que celui d'Aomine Daiki.

Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   05.07.14 22:56

Satsuki marmonnait des malédictions comme un mantra à l'adresse d'Aomine.
Encore une fois, ce désabusé de la victoire séchait l'entraînement et c'était à elle de chercher l'As pour le traîner de force jusqu'au gymnase. Oh, elle ne se faisait pas d'illusions : il l'enverrait bouler comme d'habitude mais quand on connaît Aomine Daiki depuis l'enfance, on devient facilement têtu avec l'âge. Le cadeau bonus qui ne masquait absolument pas la pomme empoisonnée que ce garçon s'avérait être... Le karma d'une ancienne vie peut-être...
C'est pourquoi elle savait qu'elle devait grimper sur le toit, l'obliger -plus ou moins- à rejoindre le gymnase et où ensuite, le garçon aux cheveux bleus allait se plaindre, faire deux-trois dunks et repartir après avoir taquiné le pauvre Sakurai et lancer une remarque cinglante à Wakamatsu.
Même histoire tous les jours...

Sauf que étonnamment, il n'y s'y trouvait pas aujourd'hui ! Elle était surprise et pour cause : Aomine lui faisait penser à un vieux chat aux mauvaises habitudes, qui grognait plus qu'il ne griffait et qui dormait constamment aux mêmes endroits !
Satsuki redescendit du toit et arpenta les couloirs, les salles de classes et demanda même à des garçons qui sortaient des toilettes si le bleu avait été vu.
Introuvable...
Prise d'une soudaine inquiétude, la rose se précipita dans les escaliers pour fouiller son casier à chaussures. Il ne serait pas partit comme ça, hein ?! Il y avait des limites que même lui ne pouvait pas franchir n'est-ce pas ?

Mais une autre chose la détourna soudainement de son but premier alors qu'elle atteignait à peine le hall : Aisu Ryuka, son aîné venait littéralement d'envoyer valser une fille par terre. Elle ne pouvait que le connaître, ce garçon était un véritable géant parmi le paysage scolaire de Tôo !

« Tu aurais pu faire attention, petite ! »

Sans vraiment réfléchir, Satsuki s'avança vers eux et s'écria, absolument scandalisée qu'il la relève et laisse ainsi cette jeune fille, probablement sonnée par le choc de sa rencontre brutale avec le sol, l'air de rien :

« Aisu-sempai ! Tu pourrais au moins t'excuser ! Tu n'as pas honte de la faire tomber et de partir comme ça ?! »

Sans attendre la réponse du très -très!- grand garçon dont le comportement n'étais pas sans lui rappeler celui de son charmant -Ô douce ironie!- ami d'enfance, Satsuki se baissa un peu et lui demanda sans cacher son inquiétude :

« Est-ce que tu vas bien ? »

Elle lui sourit doucement et tenta de deviner son âge : elle était visiblement plus jeune qu'elle mais qu'est-ce qu'une inconnue ayant probablement l'âge d'une collégienne ferait ici à Tôo ?
Satsuki attendit, un peu curieuse.
Aomine pouvait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   12.07.14 23:57


















 ❝ Géant, naine & manager ❞

Sur la trace de l'ailier fort des Miracles




❝ Depuis sa rencontre avec Tsubaki Kumako, la manager de l'équipe masculine de basketball de Seirin, Miyu s'était mise en tête de rencontrer tous ceux qui formaient la « Génération des Miracles ». Contrairement à son plus jeune grand frère, la jeune verte ne connaissait rien de ses légendes du basketball collégiens et désormais lycéens. Pour tout dire, tout ce qu'elle savait d'eux à ce jour était qu'ils étaient au nombre de cinq et qu'ils s'étaient tous dispersés dans des lycées différents – et bien sûr, que Akashi Seijuro avait été leur capitaine.

Tsubaki lui ayant donné la liste des concernés comprenant leurs noms, prénoms et établissements, Miyu n'avait plus qu'à chercher des renseignements sur le net et sur le terrain. Elle s'était en premier lieu intéressée à Aomine Daiki : ailier fort de la Génération des Miracles, il était considéré comme un véritable monstre a style désordonné. Véritable scoreur, il était vu comme l'as de la Génération des Miracles. C'était donc un bon gros morceau. Ses recherches lui avait apprit que son équipe, Too, s'était classé deuxième à l'InterHigh, vaincu par Rakuzan. Leur as n'avait cependant pas put jouer lors de cette finale à cause d'une blessure.

Pour une première fois, Miyu visait du lourd mais elle était déterminée à en savoir plus sur l'as de la Génération des Miracles. D'après elle, il était l'un des plus grands dangers pour Rakuzan. Sa mission en temps que manager était donc de collecter le plus d'informations sur ce joueur d'exception pour en dresser un tableau complet devant les joueurs. Même si le net lui offrait une bonne cargaison d'informations, rien ne valait ce qu'on pouvait collecter sur le terrain. La jeune manager quitta donc plus tôt le lycée pour rentrer à Tokyo, allégée exceptionnellement de ses corvées au sein du club.

Trouver Too ne fut pas réellement difficile malgré son sens de l'orientation qui pouvait laisser à désirer. L'établissement était assez impressionnant, mais il n'avait pas la même trempe que Rakuzan. Toujours vêtue de son uniforme scolaire, elle passa les grilles de l'académie sans que personne ne vienne l'intercepter. Après tout, avec sa petite stature, elle n'avait rien d'une perturbatrice. La plupart des gens reconnaissaient l'uniforme de Rakuzan et devait sûrement la prendre pour une de ces filles à papa fortunées. S'ils savaient que c'était bien loin d'être le cas …

Enfin dans l'établissement, la jeune fille chercha le gymnase du regard : à cette heure-ci, l'équipe de basketball devait sûrement être en plein entraînement. Le meilleur moment pour les voir à l'oeuvre. Internet lui avait révélé que Aomine était du genre à sécher les entraînements, elle avait donc peu d'espoir de le trouver parmi ses coéquipiers mais elle avait tenu à venir quand même : on ne sait jamais, même si elle ne pouvait rien collecter sur Aomine, elle pourrait toujours en apprendre plus sur les quatre autres titulaires de l'équipe de Too. Il n'y a pas de petits profits.

Ne voulant pas se perdre aux milieux des bâtiments, elle jugea plus prudent de se rendre dans le hall afin de demander son chemin. Tant pis si elle devait pour cela s'adresser à un inconnu : même si elle avait horreur de ça, il le fallait bien si elle voulait être utile pour sa propre équipe. Arrivée dans le hall, elle le trouva vide et songea un instant à faire demain tour avant qu'on ne la percute de plein fouet, l'envoyant sans délicatesse au sol. Elle poussa un petit couinement de douleur qu'elle étouffa dans son écharpe tandis que ses fesses rencontrait brutalement le carrelage.

▬ Tu aurais pu faire attention petite !

La voix bourrue et un peu sèche de l'élève qui venait de la bousculer la glaça d'effroi. Le type possédait une chevelure bleu parsemée de mèches blanches et des yeux violet améthystes. Mais ce qui choqua le plus la verte, c'était son immense stature. Il devait au moins faire deux mètres, Miyu se sentit aussi ridicule qu'un insecte. Son immense main semblait capable de lui attraper le crâne sans soucis. Elle se laissa relever sans réellement réagir, tremblotant légèrement d'angoisse. Jamais de sa vie elle n'avait côtoyer un être assez impressionnant.

Cependant, il eut tôt fait de lui tourner le dos et de repartir comme si rien n'était. Pendant un instant, Miyu se demanda s'il ne s'agissait pas là du fameux Aomine. Elle n'avait pas regarder les photos du prodige sur le net mais cet étranger semblait correspondre au profil. Et le fait qu'il traîne dans les couloirs à cette heure alors qu'il devrait participer aux activités de son club lui donnait l'heure d'un professionnel de la sèche. Elle allait lui demander son nom quand une voix scandalisée retentit dans son dos. Miyu fit aussitôt volte-face.

▬ Aisu-sempai ! Tu pourrais au moins t'excuser ! Tu n'as pas honte de la faire tomber et de partir comme ça ?!

Aisu ? Ce n'était donc pas l'ailier fort de la Génération des Miracles. Néanmoins, Miyu resta plutôt bête devant la nouvelle arrivante. Elle devait l'avouer : elle était vraiment très jolie, avec ses longs cheveux roses qui lui arrivaient aux fesses et ses yeux pétillants. Même si elle semblait ridicule à côté du fameux Aisu, la rose restait assez grande pour Miyu – du haut de son mètre quarante cinq, tout le monde était grand pour elle. Elle semblait attentive et profondément gentille, Miyu se sentit presque immédiatement en confiance à ses côtés. Comme avec Tsubaki quelques jours plus tôt.

▬ Est-ce que tu vas bien ?

Miyu cligna doucement des yeux, laissant ses derniers voyager entre la géante brute et la douce rose. Le choc des personnalités la laissa un peu pantoise. Sur le coup, elle crut même qu'elle avait perdue sa voix. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser que la rose attendait une réponse à sa question et que son silence pourrait signifier que ça n'allait. Or, à part une légère douleur au fessier dû à sa chute, Miyu se portait bien. Elle était juste impressionnée par la taille de Aisu et conquise par la gentillesse de la rose.

▬  Euh … O-Oui ça va, merci …

Elle rosit en baissant timidement les yeux. Tu parles d'une entrée fracassante. A peine met-elle un pied dans l'établissement que la voilà déjà bousculée et tout le toutim. Décidément, sa discrétion dû à sa petite taille n'était pas un point fort. Les deux lycéens de Too devaient sûrement la prendre pour une collégienne. Certes, elle avait sauté une classe et devrait donc être une collégienne, mais sa petite stature confortaient souvent les gens dans cette idée. Il est vrai qu'on ne pouvait pas deviner qu'elle était boursière à Rakuzan … ce n'est pas le genre de choses que les gens peuvent deviner.

▬  Je … Je cherchais le gymnase …

Hésita-t-elle en marmonnant et en tripatouillant ses doigts. Miyu n'osait pas vraiment dire la raison de sa requête mais elle sentait qu'elle allait devoir s'y résoudre. Le géant et la rose allaient sûrement vouloir savoir pourquoi. Bien sûr, Miyu n'avait pas à se sentir embarrassé : elle venait juste observer l'équipe masculine de basketball, espérant y rencontrer l'as de la Génération des Miracles. Elle ne devait pas être la seule à s'intéresser à ce prodige de la balle orange. Du moins, elle espérait ...❞




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   04.08.14 22:15


    - Aisu-sempai ! Tu pourrais au moins t'excuser ! Tu n'as pas honte de la faire tomber et de partir comme ça ?!

    Forcément, c'était la manager qui s'était trouver là immédiatement après. Ryuka ne l'appréciait pas plus que ça, elle pardonnait bien trop de chose a l'autre excité du basket, mais par contre pour faire des reproches aux autres personnes, elle ne se privait pas. Le géant pensait que leurs relations n'étaient pas qu'amicale pour qu'elle soit aussi léche-botte avec lui... Enfin, ce n'était pas vraiment ses affaires. Ryuka s'arrêta finalement et jeta un regard en arrière. Il n'avait pas a s'excuser, mais la curiosité s'était emparé de lui. La jeune fille, d'après son uniforme, venait de Rakuzan, l'école de Seijuro. Intéressant, très intéressant... Il avait donc un moyen de s'amuser de son "ami" via cette pauvre gamine... Mais comment? Bonne question. Elle sera tranquille le temps qu'il trouve comment s'en servir.

    -  Je … Je cherchais le gymnase …

    Akashi aurait envoyer un larbin pour espionner Aomine? Amusant. Pour le coup, le grand bleu avait bien envie de lui donner un coup de mains, il se fichait pas mal de la victoire au basket, il avait ses propres objectifs en tête. Déchiré entre son envie de faire lanterner Akashi en empêchant sa larbine d'étudier Daiki, et l'envi de pousser Daiki a la défaite, le bleu resta a tergiverser pendant un long moment. Il finit par grogner et se retourna complètement vers les deux jeunes filles, s'adossant au mur avant de lancer d'un ton ironique.

    - "Le Chat stupide" n'a pas besoin qu'on l'étudie, il est sans importance.

    "Chat Stupide", une private joke si on peut dire. Aho-Minet, forcément pour un francophone... Il se rapprocha des deux filles mais s'appuya a nouveau contre un mur, affichant un sourire sardonique.

    - A force de rien foutre de ses journées, il va finir par rouiller, et même moi je pourrais le battre sans problème.

    Il faut dire qu'il pourrait être un énorme problème pour le Daiki... Après tout, entre sa taille titanesque et sa vitesse de réaction surhumaine, il aurait causé pas mal d'ennuis a l'excité. Il resta immobile a regarder les deux jeunes filles. Sa chemise était légèrement ouverte, laissant deviner ses muscles. Heureusement que la rose ne l'avait jamais vu torse nu, sinon elle aurait eut un arrêt cardiaque a cause des statistiques. Posant son regard améthyste sur la naine, et il lui demanda finalement.

    - C'est Akashi qui t’envoie ?

    Il était curieux de savoir pourquoi le rouquin avait envoyer une gamine ici, surtout pour Aomine. N'avait-il pas suffisamment jouer avec lui pour savoir comment le contrer? Le rouquin avait-il peur de perdre face à Daiki? Tout cela amusait grandement le bleu. La défaite de l'un ou de l'autre le réjouirait au plus haut point !


[cf: Les passages entre " sont dans la langue d'origine]
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   06.08.14 14:28

Satsuki s'inquiétait un peu du temps que mettait la jeune fille en face d'elle pour répondre : s'était-elle blessée ? Avait-elle mal quelque part ?
Elle en profita pour l'observer un peu et reconnut l'uniforme de Rakuzan. Quand elle avait su que le capitaine aux cheveux écarlates avait décidé de rejoindre cet établissement, il lui avait semblé logique de commencer à réunir des informations dessus. Il y avait quand même beaucoup de kilomètres qui séparaient Tokyo de Kyoto donc il était difficile de croire que la potentielle blessée soit arrivée ici par hasard.
Ou alors...
Akashi l'aurait-il envoyé ici ? Non, c'était ridicule, les capacités d'Aomine n'avaient quasiment aucun secret pour lui, son ancien capitaine. Et bien que l'As soit devenu bien plus fort, Satsuki avait beaucoup de mal à imaginer que le rouge pouvait se sentir en danger face au bleu...

« Euh … O-Oui ça va, merci … »

Sortant un peu brusquement de sa contemplation, la rose reçu enfin une réponse de la fille près d'elle. Elle remarqua ses joues un peu rouges et la façon qu'elle avait de timidement baisser les yeux.
Une nouvelle fois, l'adage « plus c'est petit, plus c'est mignon » venait de prouver sa véracité ! Elle était littéralement l'une des personnes les plus adorables qu'elle n'ait jamais vu ! Comme une petite soeur ! Le genre de petite sœur que la plupart des gens voudraient avoir ! Satsuki se rappela alors soudainement de toutes les crises qu'elle avait piqué à ses parents pour avoir enfin une petite sœur ou un petit frère. Et après avoir essuyé pas mal  d'échecs, malgré dans ses tentatives larmoyantes, elle était tombé sur Aomine. Un subterfuge de petit frère ? ... La bonne blague ! Elle préférait cent fois avoir la jeune fille de Kyoto dans sa famille ! Beaucoup moins risqué pour ses nerfs ! Retenant une forte envie de câliner la petite demoiselle, elle n'entendit pas vraiment la suite :

« Je … Je cherchais le gymnase … »

« "Le Chat stupide" n'a pas besoin qu'on l'étudie, il est sans importance. »

Elle se tourna vers Ryuka en pinçant un peu les lèvres. Elle n'avait pas vraiment comprit ce que venait de dire le garçon mais l'étrange impression qu'il parlait de l'As s'insinuait en elle. Une voix dans son esprit lui criait de prendre la défense d'Aomine -qui devait n'en avoir strictement rien à faire là où il était- mais l'autre lui soufflait de laisser couler.
Après tout, il était relativement bien plus grand qu'elle. Et malgré les trois ans passés à fréquenter Murasakibara tous les jours, la rose restait assez prudente avec tous ce qui dépassait 1m 70 de hauteur.
Satsuki regarda Ryuka s'adosser à un mur alors qu'il affichait un sourire assez sardonique :

«A force de rien foutre de ses journées, il va finir par rouiller, et même moi je pourrais le battre sans problème. »

Que répondre à cela ? Il n'avait pas tout à fait tort mais bon... De là à prétendre battre Aomine...
Sa chemise était légèrement ouverte et ses yeux améthyste fixait la plus petite avec une lueur de … curiosité ? Son regard coula un peu plus bas. Rien qu'à ses bras, la fille pouvait affirmer que Ryuka devait être le genre de garçon incroyablement musclé. Et sa main devait pratiquement faire la taille de son visage.
Une raison de plus de ne pas chercher le combat avec lui...

« C'est Akashi qui t’envoie? »

Ils étaient déjà deux à s'être posé la question en tout cas. Satsuki se retourna vers l'élève de Rakuzan en se plaçant entre le géant et elle. Elle replaça une mèche rose derrière son oreille et croisa les bras sous sa poitrine. Adoucissant un peu son sourire, elle se présenta:

« Je suis Momoi Satsuki, la manager de l'équipe de basket. »

Si elle cherchait réellement Aomine, autant en profiter pour se placer quelque part. Et de toutes façons, quiconque s'intéressait aux joueurs de basket de Tôo était susceptible de devenir le nouveau sujet d'analyse de la rose.

« Et toi ? »

Surtout si cette même personne venait du même lycée qu'Akashi. Encore plus, si c'était pour voir Aomine en action.
Mais encore faudrait-il que l'As aux cheveux bleus se rappelle du chemin du gymnase...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   16.09.14 10:17


















❝ Géant, naine & manager ❞

Sur la trace de l'ailier fort des Miracles




❝ Miyu n'en menait pas large. Elle se retrouvait dans un lycée qu'elle ne connaissait pas, entourée de gens qu'elle ne connaissait pas. La jeune fille à la chevelure rose ne l'intimidait pas vraiment : elle semblait gentille et attentionnée, le genre de fille qui n'a aucune mauvaise attention. Par contre, l'autre garçon avait de quoi l'effrayer. Déjà, il était immense – plus que Eikichi, le plus grand du cinq majeur de Rakuzan – et son plus, son attitude n'inspirait pas vraiment confiance. Il semblait le genre de garçon à se prendre pour plus qu'il ne l'est, qui se croit irrésistible. Le genre de personne qui ne plaît pas du tout à Miyu, en somme.

D'ailleurs, si Momoi ne l'avait pas reprit, il serait parti sans même s'excuser à Miyu. Ce qu'il ne fit pas, cela dit en passant. Il revint sur ses pas, comme intéressé parce que je venais de dire la jeune fille. Pourtant, elle avait juste demandé où se trouvait le gymnase. Et même si le garçon semblait tailler pour le basket, il n'en pratiquait apparemment pas, puisque si c'était le cas, il serait à l'entraînement à l'heure qu'il est. Néanmoins, ce n'est pas Miyu qui allait lui demander son sport de prédilection : son caractère ne lui plaisait vraiment pas, même celui d'Akashi lui paraissait plus agréable à côté.

▬ "Le chat stupide" n'a pas besoin qu'on l'étudie, il est sans importance.

Chat stupide ? Ne connaissant pas le français, Miyu ne pouvait pas deviner que c'était en cette langue que le lycéen avait prononcé ces deux mots. Elle ne comprenait donc pas de qui il parlait. Qui pouvait donc être sans importance ? Pas Aomine en tout cas, il avait sa petite notoriété dans le basketball lycéen et ce n'était pas pour rien qu'elle se trouvait là aujourd'hui. Si les magazines parlaient allégrement de sa personne, Miyu préférait aller juger par elle-même, afin de tirer ses propres conclusions. Elle ne faisait pas vraiment confiance à ce genre de revue.

▬ A force de rien foutre de ses journées, il va finir par rouiller, et même moi je pourrais le battre sans problème.

Ses mots crus et grossiers n'étaient vraiment pas au goût de la jeune fille à le chevelure verte pomme. Était-il obligé de parler comme ça ? N'avait-il donc aucun respect ? En plus, il semblait tellement vantard ! Bon, niveau vantardise, Akashi n'était pas franchement mieux, je vous l'accorde. Il fait même parti des pires. Mais n'empêche que la lycéenne n'aimait vraiment pas ce genre de comportement. Évidemment, ce n'est pas elle qui allait les remettre à leur place. Elle avait beau ne pas aimer cela, elle restait fidèle à elle-même, c'est-à-dire trop timide pour s'opposer à eux.

▬ C'est Akashi qui t’envoie ?

Akashi ? Comment avait-il deviné qu'elle était dans le même lycée que ce dernier ? Miyu avisa alors son uniforme. Ah oui … Il l'avait reconnu. Mais … comment connaissait-il le capitaine de Rakuzan ? Certes, il était l'ancien capitaine de la Génération des Miracles mais ce gaillard aux cheveux bleus ne faisait pas de basket et jamais le rouge ne lui avait parlé d'un garçon comme lui un jour. S'il parlait des fois de ses anciens coéquipiers, cela n'avait jamais été le cas de ce garçon vantard de Too. A croire que c'était l'école des moi-je par ici …

Intimidée, Miyu n'osait pas lui répondre, ni même le regarder. Avec sa taille, il pouvait l'écraser, l'enfoncer dans le sol avec son talon sans aucun soucis. Elle se contenta donc de baisser la tête et de rester silencieuse, muette comme une tombe. Elle ne voulait pas que le lycée aux cheveux bleus s'énerve si elle disait un mot de travers. Pour peu, Miyu regrettait presque d'être venu à Too seule. Elle aurait du attendre et demander à quelqu'un de l'accompagner, comme Tsubaki par exemple. Elle, elle ne se serait pas laisser intimider par ce vantard.

▬ Je suis Momoi Satsuki, la manager de l'équipe de basket.

Miyu releva la tête et croisa le regard rosé de la lycéenne aux cheveux roses. Momoi Satsuki ? Ce nom lui disait vaguement quelque chose, mais elle ne se souvenait plus quoi exactement. Néanmoins, le fait qu'elle soit manager rassura un peu Miyu. Comme Tsubaki, elle avait la mission de s'occuper de son équipe et de collecter des informations. Décidément, elle semblait destiné à rencontrer les managers de chaque équipe. Elle retint de pousser un petit soupir rassuré. Elle, elle pourrait l'aider, c'était une certitude. Et elle semblait très sympathique. Pas comme son camarade …

▬ Et toi ? 

Miyu cligna des yeux. C'était donc le temps des présentations … Elle était plus encline à répondre à Satsuki qu'au garçon aux cheveux bleus, c'était une certitude. Néanmoins, la lycéenne ne voulait pas laisser courir le bruit comme quoi c'était Akashi qui l'envoyait. Lui, il en savait suffisamment sur ceux qui furent ses coéquipiers au collège. Si elle venait ici, c'était pour elle-même, pour connaître les membres de la Génération des Miracles. Récolter des informations qu'elle ne voulait pas prélever dans le premier magazine qu'elle trouvait. Une reconnaissance sur le terrain, en gros.

▬ Je … Je m'appelle Ai Miyu, je suis la manager de l'équipe masculine de basketball du lycée Rakuzan. Enchantée de vous rencontrer.

Elle s'inclina légèrement devant Momoi. Cette dernière devait être son aînée, elle lui devait donc le respect. Elle ne demanda pas le nom du garçon : c'était à lui de se présenter de lui-même. Miyu ne tenait pas à faire plus sa connaissance que cela. Néanmoins, elle allait devoir lui expliquer la raison de sa présence ici. Akashi ne lui avait rien demandé, rien commandité. Miyu se trouvait ici de son plein gré, c'était pour elle et seulement pour elle qu'elle se trouvait en ces lieux à cette heure-ci de la journée. Elle ne voulait pas que les gens croient que Seijuro l'envoyait dans la gueule du loup.

▬ Akashi-senpai ne m'a pas demandé de venir je … je suis venue par moi-même. Car je veux rencontrer les membres de la Génération des Miracles … Enfin, les observer. Et … je sais que l'un d'entre eux et scolarisé ici.

C'était Tsubaki elle-même qui lui avait donné le nom de chaque membre avec son établissement. Comme elle les avait fréquenté au collège, Miyu savait que la rosette était une source sûre. Elle avait accepté de l'aider à devenir une bonne manager et la jeune fille aux cheveux verts plaçait toute sa confiance en elle. Tsubaki était une personne sur laquelle elle pouvait compter. Et elle espérait que ce soit également le cas de Momoi. Même si son caractère semblait être totalement différent de celui de la manager de Seirin, elle ne semblait pas être une mauvaise personne aux yeux de Miyu. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


{ Désolée de l'attente & de la mauvaise qualité ><" }


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   26.09.14 10:37

  • La jeune fille de Rakuzan n'avait manifestement pas comprit la blague. En même temps, le français n'était pas une langue qu'on apprenait des masses au Japon. Un sourire légèrement moqueur se dessina sur les lèvres du bleus, mais il ne fit aucun commentaire, préférant laisser la parole a l'autre Rose. Il remarqua néanmoins la surprise sur le visage de Miyu quand il parla d'Akashi. Ah oui, forcément. Même parmi la génération des miracles, personne n'avait entendu parler du grand bleus, "ami" d'enfance de leur capitaine. En même temps, qui aurait voulu parler d'un ami qu'on avait été obliger de se faire pour faire plaisir a son père, assurant ainsi une grosse collaboration avec une firme américaine? Pas grand monde, c'est certain. S'en suivit le schéma typique d'une première rencontre, donner nom et prénom, dire qu'on était heureux de rencontrer la personne, et autre information qu'on demandait plus par politesse qu'autre chose. Finalement la conversation redevint intéressante que Miyu parla a nouveau.

    Akashi-senpai ne m'a pas demandé de venir je … je suis venue par moi-même. Car je veux rencontrer les membres de la Génération des Miracles … Enfin, les observer. Et … je sais que l'un d'entre eux est scolarisé ici.

    Bien, elle faisait donc basiquement sa Momoi. Ryuka avait entendu dire qu'elle avait déjà fait le coup a Seirin, s'inviter a l'improviste et analyser tout les joueurs. Encore une chose que le bleus ne pouvait pas comprendre, c'était tellement plus drôle de ne rien connaitre de ses adversaires pourtant ! Le grand s'étira légèrement, dos aux deux filles. Sa chemise remonta légèrement, montrant le bas de son tatouage, encore un truc qui le faisait passer pour un méchant, les tatouages au japon n'étaient réservés qu'aux Yakuza... Bah, comme ça au moins on lui foutait la paix. Il fit craqué sa nuque et fit signe a Momoi et Miyu.

    Je l'ai vu grimper sur le toit si vous le cherchez. Moi je vais essayer de retrouver mon entraîneur, il est encore plus absent a mes entraînements qu'Aomine au sien...

    Et c'est avec un sourire proprement moqueur que le bleus tourna a un angle, se dirigeant vers la salle des profs. Il n'allait pas plus embêter les deux jeunes filles, même si Momoi risquait encore d'entendre parler de lui. Il n'avait néanmoins pas mentit pour Aomine, il l'avait réellement vu grimper au toit, comme a sa bonne habitude. Le bleus se demanda s'il n'allait pas sauter un jour tant il semblait blasé/déprimé. Bouarf, ce n'était pas ses affaires, il avait ses propres histoires a gérés, et la prochaine compétition réclamait toute son attention...
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   27.09.14 21:28



Feat AISU RYUKA and AI MIYU

GÉANT, NAINE ET MANAGER


Satsuki ne tourna que très légèrement la tête pour vérifier qu'Aisu était toujours assez loin d'elles. La petite verte semblait réellement craindre quelque chose. Cela dit, si le garçon était déjà assez effrayant de par sa taille, sa langage grossier n'aidait en rien. La rose l'avouait, elle ne l'appréciait pas. L'élève de Rakuzan ne semblait pas en penser moins mais elle devait être bien trop timide pour l'avouer tout haut.
La manager plissa un peu des yeux. Elle ne comprenait pas pourquoi le garçon se montrait aussi... lui. Méprisant par moment avec sa lourde touche de vantardise. Il était évident que la plus petite était venue ici dans le but de chercher quelque chose ou quelqu'un alors comment  pouvait-il se montrer aussi détestable ?! Et outre le fait qu'il ne se soit toujours pas excusé, ce qui aux yeux roses représentait une sérieuse faute commise dans son éducation, il prenait un malin plaisir à critiquer Aomine par derrière.
Cependant, elle se concentra à temps pour entendre et retenir le nom prononcé :

« Je … Je m'appelle Ai Miyu, je suis la manager de l'équipe masculine de basketball du lycée Rakuzan. Enchantée de vous rencontrer. »

Satsuki la regarda s'incliner et s'en sentit gênée : elle n'aimait pas qu'on lui montre aussi ouvertement ce genre de respect. Elle se contentait parfaitement d'un nom et d'un sourire le cas échéant. Ai Miyu donc... Bien. Elle n'oublierait pas. D'une part car la rose se trouvait maintenant être en face d'une manager d'une équipe adverse mais qui, pour couronner le tout, « appartenait » à l'équipe d'Akashi.
Elle frissonna. Penser au rouge ne servirait à rien mais elle se sentit terriblement curieuse. Pour être la manager de l'équipe dite favorite, cette Ai Miyu devait avoir un potentiel fantastique pour que le capitaine actuel de Rakuzan accepte seulement de poser ses yeux sur elle. Alors en faire la manager de son équipe...

Ses roses se mirent sans doute à briller : de quoi était réellement capable celle qu'avait choisi Akashi ? Oh non, Satsuki ne la considérait pas comme une adversaire. Pas qu'elle se pensait supérieure mais c'était inutile de chercher à savoir qui avait les meilleures capacités. On ne mesure pas une manager à ce dont elle est capable personnellement mais plutôt jusqu'où elle mènera l'équipe à laquelle elle a offert ses compétences. Cette Ai Miyu se battait du côté d'Akashi et de Razuzan, Satsuki avait choisit d'aider Imayoshi et Tôo.
Sans compter le fait que ça servait surtout à surveiller Aomine. Ça, c'était une autre histoire.

« Akashi-sempai ne m'a pas demandé de venir je … je suis venue par moi-même. Car je veux rencontrer les membres de la Génération des Miracles … Enfin, les observer. Et … je sais que l'un d'entre eux est scolarisé ici. »

Satsuki décrocha ses bras, les laissant pendre tranquillement. Désormais certaine que la verte était plus jeune qu'elle, elle ne se laissa pas distraire pour autant. Toujours plus impressionnante, cette petite demoiselle aux cheveux pâles, n'est-ce pas ? Akashi devait biens savourer sa petite trouvaille.
La Génération des Miracles.
Elle voulait donc observer Aomine ? Satsuki lui souhaiterait volontiers bonne chance. Monsieur n'allait pas être pressé de montrer ce qu'il avait dans le ventre. Quoique... Peut-être serait-il stimulé par un public très intéressé comme la petite Miyu. Satsuki ne se risqua pas à deviner, la psychologie de l'adolescent lui échappait un peu en ce moment. Une petite baisse de régime mais rien qui puisse l'éloigner de lui.

Elle sentit Aisu bouger derrière elle. Non, non, la rose ne l'avait pas oublié mais avait choisi... d'ignorer momentanément sa présence. Elle lâcha la verte du regard pour se concentrer cette fois sur lui. Pendant qu'il s'étirait -sincèrement, pardon de ne pas être intéressantes !- sa chemise remonta légèrement et les yeux roses remarquèrent comme un phare en pleine mer, ce qui devait être un tatouage.

Satsuki avala sa salive : fallait-il vraiment rappeler que les tatouages au Japon se portaient magnifiquement bien par une certaine catégorie de personne ? Non ? Parfait, c'était ça de fait ! Le bruit de ses vertèbres qui craquaient tandis qu'il pliait la nuque à droite puis à gauche lui serra l'estomac. Elle n'y pouvait rien, ce bruit la dégoûtait profondément. Voyant qu'il cherchait à capter leurs attentions, elle écouta la probable détestable chose que sa bouche allait sortir... :

« Je l'ai vu grimper sur le toit si vous le cherchez. Moi je vais essayer de retrouver mon entraîneur, il est encore plus absent à mes entraînements qu'Aomine au sien... »

Bingo.
Non, en fait, c'était encore relativement sympa. Cependant, son sourire purement moqueur l'énerva profondément et elle se rappela également qu'elle voulait qu'il s'excuse une bonne fois pour toute d'avoir envoyé Miyu au tapis avec sa force de titan. Satsuki se tourna entièrement vers lui, imitant le garçon un peu plus loin quand son portable vibra dans sa poche. Surprise, elle s'arrêta et ne put que le regarder disparaître dans un couloir.

Elle tapa du pied comme une enfant en s'énervant silencieusement contre le plus vieux. Furieuse, la rose se retourna vers Miyu, toujours là avec ses grands yeux inquiets et elle se calma. Elle ne ferait que lui faire davantage peur avec un visage pareil.
Satsuki ignora totalement les vibrations de son portable pendant qu'elle expliquait un peu le principe « Aomine ».

« Je m'excuse pour le comportement de l'autre énergumène. Il n'est pas sincèrement méchant mais bon... Quant au joueur de la Génération des Miracles inscrit ici... Je le cherche aussi. »

Sans vraiment le vouloir, elle soupira. L'As bleu était une tornade qui passait ici et là et finissait pas disparaître là où personne ne s'en douterait. Mais selon Aisu, Sa Seigneurie serait sur le toit... Par où était-il donc passé pour qu'elle le rate ?! Aaaah, ce qu'il pénible celui-là aussi !
Miyu devait la prendre pour une folle et une incapable. Être la manager de l'équipe de basket du lycée et « perdre » LE joueur capital... Elle n'était pas contre à ce qu'on vienne faire quelques petites recherches sur son équipe puisqu'elle était la première à aller fureter chez les autres. Alors... devait-elle laisser Miyu avec Sakurai qui serait sans doute le plus sympathique... ou carrément avec Imayoshi et son attitude sadique ? Ouais, non, mauvais plan.

« Je suis navrée de t'apprendre qu'Aomine ne te laissera pas facilement découvrir son talent au basket lors d'un entraînement. Je n'irais pas dire que tu es venu ici pour rien mais si ta principale raison d'être venue ici était de le voir en action... il va me falloir du temps pour le convaincre de venir au gymnase... »

Elle n'y pouvait rien, elle ne voulait pas que Miyu soit venue juste pour se faire terroriser par Aisu. Surtout qu'Aomine ne serait certainement pas plus tendre envers elle.
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   05.11.14 18:37


















❝ Géant, naine & manager ❞

Sur la trace de l'ailier fort des Miracles




❝ Miyu ignorait si elle était la bienvenue en ces lieux : après tout, elle était étrangère au lycée. Avait-elle seulement le droit d'entrée, d'ailleurs ? Maintenant qu'elle y pensait, elle l'ignorait. Tant qu'elle ne venait pas perturber quoi que ce soit, sa présence ne devait pas causer de soucis, non ? C'est du moins ce qu'elle espérait. Les deux élèves de Too n'ayant pas cherché à la chasser, Miyu se tentait à penser qu'elle était autorisée à circuler dans l'établissement si son passage restait chaste et surtout discret. Et ce n'est pas la jeune verte qui allait causer du grabuge dans le secteur, c'était une certitude.

Tout cela pour dire que l'attitude de Ryuka à son égard – son manque de politesse surtout – la laissait penser que sa présence n'était pas appréciée. Ou alors agissait-il ainsi avec tout le monde et pas seulement avec des élèves de l'extérieur ? En tout cas, ce n'est pas Miyu qui allait le lui demander. Moins elle parlait avec lui, mieux elle se portait. Sa taille était déjà un facteur intimidant, mais coupler à son caractère, Miyu avait l'impression de faire face à un vieil ours mal léché. Un tel comportement, ce n'était pas toléré à Rakuzan – les fils à papa étaient plus fourbes que brutes, ce qui est pire dans un sens.

Après avoir apprit aux deux jeunes filles qu'il avait vu « Aomine » grimper sur le toit du lycée, sûrement pour échapper à son entraînement. C'est du moins ce que le bleu laissait supposer à la manager de Rakuzan. Alors comme ça, l'as de la Génération des Miracles était du genre à faire l'école buissonnière ? Génial, il ne lui manquait plus qu'un jeu de chat et de souris … Elle n'avait même pas encore aperçu le concerné qu'elle s'était déjà dressé un tableau mental de cet oiseau-là. Et pour commencer, elle n'avait pas choisit le plus facile.

Visiblement agacée par le comportement de brute du géant aux cheveux bleus et blanc, Momoi entama ce qui semblait être un début de poursuite mais elle s'immobilisa pour une raison inconnue à la plus jeune, laissant ainsi le grand gaillard s'enfuir. La rose sembla s'énerver de la situation mais sitôt qu'elle refit face à sa cadette, elle reprit un visage calme et amical. De toute évidence, Momoi ne semblait pas porter Ryuka dans son cœur et le concerné ne s'en souciait probablement pas plus que ça. Miyu cligna des yeux une dizaine de fois, sous le coup de la surprise. Elle ne s'attendait pas à une telle scène lorsqu'elle avait passé le portail de Too …

▬ Je m'excuse pour le comportement de l'autre énergumène. Il n'est pas sincèrement méchant mais bon... Quant au joueur de la Génération des Miracles inscrit ici... Je le cherche aussi.

Donc Ryuka n'avait pas menti : l'ailier fort était du genre partisan du moindre effort. Miyu se demandait comment il pouvait être si fort s'il séchait tous ses entraînements. Ce pensait-il donc si dort qu'il ne voyait pas l'utilité de se mêler à ses coéquipiers ? Sans le connaître, Miyu avait déjà la désagréable sensation que cet Aomine était un être sûr de lui-même qui prenait les autres de haut. Etait-il au même point qu'Akashi ? Ou moins ? Ou plus ? Bizarrement, elle avait envie de le savoir mais d'un côté, pas spécialement. Compliqué tout cela n'est-ce pas ?

Dans tous les cas, le fait que la manager même du club de basketball ne parvienne pas à mettre la main demain, c'était certainement parce que l'as était passé maître du cache-cache. Bon, Ryuka l'avait aperçu mais rien ne disait que la source était totalement sûre. Mais d'un autre côté, c'était bien le genre de lieu où les élèves aimaient se cacher lorsqu'ils faisaient l'école buissonnière : les professeurs ne prenaient que rarement la peine d'aller faire un tour là-haut. Miyu se complaisait même à croire que le toit devait être la cachette de prédilection de Aomine …

▬ Je suis navrée de t'apprendre qu'Aomine ne te laissera pas facilement découvrir son talent au basket lors d'un entraînement. Je n'irais pas dire que tu es venu ici pour rien mais si ta principale raison d'être venue ici était de le voir en action... il va me falloir du temps pour le convaincre de venir au gymnase...

Donc elle était venue jusqu'ici pour rien ? Miyu aurait du en être déçue mais étrangement, ce n'était pas le cas. Certes, elle n'avait pas put croisé Aomine et était tombé sur un garçon un peu spécial mais elle avait pu faire la rencontre de Momoi, qui se montrait vraiment sympathique et serviable. En plus, elle était manager tout comme elle. Sûrement seraient-elles amener à se revoir plus tard. Tout comme avec Tsubaki il y a quelques jours, se sentait à l'aise avec la jeune fille et espérait pouvoir se lier d'amitié avec elle. Peut-être que la rose ne pensait pas la même chose, mais ça Miyu était dans l'incapacité de le deviner.

Dans tous les cas, Miyu ne tenait pas à ce que son aînée se décarcasse pour elle. Quelque part, la verte devinait que Momoi devait assez souvent courir après son joueur pour que la petite verte lui en rajoute une couche. Tant pis, pour son cas à lui, elle se contentera des magazines et des « on-dit », même si ce n'est pas les meilleures sources. Elle ne se sentait pas capable de demander à la rose de lui dresser le portrait de l'absent : après tout, elle était manager aussi et elle avait tout aussi envie que Miyu de mener ses garçons vers la victoire. Autant ne pas tomber dans une rivalité et en rester là.

▬ Oh, ne vous dérangez pas pour moi, ce n'est pas grave si je ne peux pas le voir. Il me reste les trois autres après tout. Merci beaucoup !

Miyu s'inclina devant son aînée, ne voulant pas la déranger plus longtemps. Bien évidemment, elle n'allait pas lui fausser compagnie et partir sur le champ, la verte allait attendre de voir si Satsuki voulait lui parler de quelque chose ou la raccompagner jusqu'au portail de l'école. Parce que pour être tout à fait honnête, Miyu ne savait pas si elle était capable de revenir sur ses pas pour atteindre la sortie … Cet établissement lui était beaucoup trop inconnu pour qu'elle parvienne à se repérer d'elle-même ... ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


{ Désolée je t'ai fais poireauté plus d'un mois pour t'écrire du caca de chameau ... T__T }


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   09.11.14 16:39



Feat AI MIYU

GÉANT, NAINE ET MANAGER



Satsuki était complètement perdue.
Si Ryuka disait vrai, Aomine serait sur le toit. Donc si elle prenait les escaliers au bout du couloir, elle y serait dans même pas deux minutes. Elle pourrait facilement coincer son As avant qu'il ne repasse la porte dans l'autre sens. Mais que faire de Miyu ? Elle ne semblait pas déçue mais la rose l'était. En devenant manager ici, elle avait promis à Imayoshi qu'elle ferait de Tôo, la meilleure équipe. Mais comment réussir cet exploit si le joueur principal se faisait la malle à chaque entraînement ?! Certes, Aomine avait passé cet « arrangement » avec le coach avant de venir ici mais quand même... Elle avait l'impression d'avoir échoué quelque part. Et la petite manager de Kyoto repartirait sans doute avec une très mauvaise impression de son équipe. Comme c'était vexant !

« Oh, ne vous dérangez pas pour moi, ce n'est pas grave si je ne peux pas le voir. Il me reste les trois autres après tout. Merci beaucoup ! »

Satsuki regarda la plus jeune s'incliner devant elle. Cette profonde déception ne la quittait plus. Miyu la regardait dans l'attente de quelque chose, certainement prête à s'en aller. Son éternelle mèche rose repassa devant et d'un geste énervé, la manager de Tôo la coinça dans sa veste. Ses nerfs étaient vraiment mis à rude épreuve aujourd'hui ! Ryuka l'avait énervé comme pas possible, Aomine était juste un casse-pieds incroyablement pénible et Imayoshi n'allait pas tarder à commencer l'entraînement sans elle !

Mais naturellement, Miyu n'y était pour rien ! Elle aussi n'avait rien demandé et Satsuki la plaignait un peu d'avoir fait le chemin jusqu'ici pour du beurre. Bien qu’apparemment, la petite demoiselle avait prévu de rencontrer les autres Miracles également. Un petit sourire fleurit sur ses lèves : Miyu allait avoir des surprises avec eux. Si elle avait prévu de voir Midorima, il n'y avait aucun doute que la petite verte repartirait à Kyoto avec un étrange souvenir de Shutoku. Si c'était Kise, ça pourrait à la limite, passer doucement. Et il y avait une chance qu'elle ne trouve même pas Kuroko...

« Je suis sincèrement désolée... Miyu-chan... ? »

Elle espérait que l'utilisation du surnom ne la dérangerait pas trop. La rose avait l'habitude de surnommer tout le monde mais si elle avait conscience que ça ne plaisait pas toujours. Mais comme Miyu était adorable, Satsuki voulait vraiment lui faire comprendre qu'elle la reconnaissait. Oh, qu'est-ce qu'elle aimerait la voir en plein « travail » pour comprendre pourquoi Akashi l'avait choisi.

« Qui compte-tu aller voir en premier ? Je peux t'indiquer le chemin si tu as du mal à te repérer. »

Après tout, elle semblait le genre de fille à se perdre facilement et avoir peur de demander. Satsuki trouvait ça vraiment mignon mais pour la concerné, ça devait être une plaie au quotidien. La rose n'avait jamais eu de mal à s'adresser aux gens donc elle ne pouvait pas trop comprendre. Mais plus elle regardait Miyu, plus la rose se disait que Rakuzan mériterait une attention un peu plus particulière. Enfin... beaucoup plus particulière. Entre Akashi, les Rois sans Couronne et maintenant cette demoiselle, le lycée de Kyoto envoyait du lourd, pour reprendre une expression franche.
Un coup d’œil à l'horloge accrochée à l'horloge un peu plus loin venait de l'avertir que l'entraînement avait tout juste commencer. De toute façon, aujourd'hui, il n'y avait rien de plus que d'habitude. Les joueurs s'entraîneraient surtout deux par deux.

Cependant, une question brûlait les lèves de Satsuki mais une étrange gêne l'empêchait de la poser. D'une certaine façon, elle n'allait pas très polie. Enfin, disons plutôt, qu'elle déborderait de curiosité et que Miyu pourrait se sentir mal à l'aise. Et elle impliquait une réponse qu'elle ne savait peut-être pas. Car personne ne pouvait savoir ce qu'il y avait dans la tête d'Akashi Seijuro.

« J'ai... conscience que la façon dont je vais te le demander va paraître très étrange et si cela te gêne trop, ne te force pas à me répondre mais... pourquoi Akashi-kun t'a t-il choisit toi ? »

Décidément, c'était encore plus moche à dire que ça ne l'avait été à penser... Miyu allait vraiment se faire une encore plus mauvaise idée de Tôo. Même ce qui sortait de la bouche de la manager était horrible. A ce rythme là, la rose pouvait courir derrière Ryuka et lui annoncer que le maître venait de trouver une élève. Satsuki rougit, gênée au possible, et plaquant sa main sur son front et en secouant la tête. Elle venait de tout faire capoter.

L'autre solution serait de directement demander à Akashi. Comme elle pensait depuis un moment à faire un petit tour à Kyoto, autant de faire les choses bien. Et comme, le rouge allait forcément être au courant de ses investigations dans l'enceinte même de son gymnase, il n'allait peut-être pas la laisser trouver tout ce qu'il cachait. Et la rose pourrait même observer Miyu dans son élément naturel.
Alors pourquoi avoir demandé ?
Juste pour savoir ce qu'elle en pensait réellement.






.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 319
Date d'inscription : 08/12/2013
Localisation : Lycée Rakuzan | Kyôto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: cornflowerblue

RP terminés: 11

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   13.11.14 10:45


















 ❝ Géant, naine & manager ❞

Sur la trace de l'ailier fort des Miracles




❝ Momoi semblait vraiment navrée que Miyu ait fait le déplacement pour rien, mais la petite verte n'était pas totalement insatisfaite. Certes elle n'avait pas rencontré Aomine Daiki mais elle avait fait la rencontre de la rose, et rien que ça, c'était une raison pour laquelle elle n'était pas déçue. Elle aurait bien d'autres occasions de rencontrer le Miracle après tout. Et peut-être même que Akashi lui-même se montrerait clément et laisserait filer quelques informations au sujet de son ancien joueur. Après tout, il était encore permit de rêver, non ? Miyu n'était pas dupe, elle savait bien que le rouge se montrait davantage tendre à son sujet.

Pas qu'elle profitait de cela, mais autant que ça lui soit pleinement utile. Miyu n'était pas fourbe au point d'utiliser le rouge pour lui soutirer des informations mais s'il les lui donnait de lui-même, elle n'allait pas rechigner. Après tout, Seijuro était l'un des mieux placés pour l'aider dans sa quête d'informations. Ce n'était pas franchement lui qui allait en profiter parce qu'il avait côtoyer ses anciens camarades suffisamment longtemps pour les connaître mais ses coéquipiers, les Rois sans Couronnes, seraient sans doute ravis d'en savoir plus sur ces joueurs d'exception qui les avait mit dans l'ombre de la gloire.

Le surnom que lui donna Momoi ne la dérangea pas le moins du monde. Puisqu'elle était plus jeune que la plupart des camarades, elle était habituée à ce qu'on lui attribue ce petit suffixe. Tsubaki elle-même en usait déjà et Reo Mibuchi également. Dans la bouche d'une fille ça passait crème mais il fallait avouer que venant de l'arrière de Rakuzan … ça rendait la jeune verte assez mal à l'aise. Même si elle venait que le grand brun n'était pas le genre méchant pour deux sous, elle se méfiait de lui comme des autres. Drôle de fait d'ailleurs, Miyu était moins perturbée par Akashi que par les autres. La taille peut-être …

▬ Qui comptes-tu aller voir en premier ? Je peux t'indiquer le chemin si tu as du mal à te repérer.

La question laissa Miyu pantoise. Qui ? Elle n'y avait pas encore réfléchie … Sortant la petite note que Tsubaki lui avait faite de sa poche, elle relue les noms des joueurs et les établissements qu'ils fréquentaient. Si elle commençait par se concentrer sur Tokyo, elle pouvait soit aller à Shutoku, soit à Seirin. Le plus dur serait d'aller à Akita, où se trouvait le pivot de la Génération des Miracles. C'était bien trop loin pour elle, elle songeait donc à faire l'impasse sur cet établissement. Néanmoins, il y avait encore Kaijô à Kanagawa, qui n'était pas très loin de Tokyo. Bref, elle avait plutôt l'embarra du choix.

▬ Je pense que j'irais à … Seirin. Mon frère et une amie sont scolarisés là-bas. Je sais donc où ça se trouve.

En effet, Akito le frère de Miyu était en deuxième année à Seirin. Il ne faisait pas parti des titulaires mais les côtoyait souvent, puisque l'équipe de Seirin n'était pas la plus fournie due à son jeune âge. Ainsi, la verte savait qu'elle pourrait y trouver Kuroko Tetsuya. Il ne faisait pas parti de la Génération des Miracles au même titre que ses anciens coéquipiers mais on parlait de lui comme du « sixième joueur fantôme ». C'est du moins ce que son frère lui avait raconté. Et puisqu'il avait évolué sur le même parquet que la Génération des Miracles, Miyu pensait qu'il méritait autant d'attention qu'eux.

De plus, Seirin était également le lycée de Tsubaki. Miyu était presque sûre que son aînée accepterait de l'emmener jusqu'à gymnase. Certes elle savait de son frère que Kuroko manquait cruellement de présence et que l'observer pourrait être une tâche très difficile, Miyu voulait voir de ses propres yeux ce fameux don de prestidigitateur. Rakuzan n'avait pas vraiment à se méfier grâce à l'Emperor Eyes de Akashi, mais la verte n'était pas le genre à voir les victoires acquises sans match, au contraire de son capitaine.

▬ J'ai... conscience que la façon dont je vais te le demander va paraître très étrange et si cela te gêne trop, ne te force pas à me répondre mais... pourquoi Akashi-kun t'a t-il choisit toi ?

Silence. Miyu ne savait quoi lui répondre. Tout simplement parce que elle-même l'ignorait. Akashi était arrivé du jour au lendemain, apparaissant devant elle à la fin des cours afin de lui proposer ce statut de manager. Miyu n'avait aucune expérience dans le domaine, elle était une vraie néophyte. Elle avait des bases de basketball parce qu'elle aimait jouer avec son frère mais ça s'arrêtait à là. Ça n'allait pas plus loin. Donc oui, il était légitime que l'on se demande pourquoi Akashi – si intelligent – avait décidé de la recruter elle et pas une autre.

Plus d'une fois Miyu avait tenté de lui demander, mais elle s'était toujours défilée au dernier moment. Elle savait que Seijuro n'était pas le genre de personne à faire des décisions à la légère, à parler dans le vent. Lorsqu'il décidait quelque chose, c'était pour une raison bien précise. Néanmoins, le commun des mortels ne pouvait le deviner. Akashi était la seule clé à cette énigme, la seule personne capable de fournir une explication à ce choix pour le moins étrange. Encore fallait-il lui tirer des vers du nez … Et personne n'était assez courageux pour le faire. Donc chacun se contentait d'ignorer.

▬ Je … Je ne le sais pas non plus. Il est venu me voir un jour et m'a proposé de devenir la manager de l'équipe de basketball. Puisque je suis trop petite pour en faire, j'ai accepté. Mais au jour d'aujourd'hui, j'ignore moi-même pourquoi moi et pas quelqu'un d'autre.

Maintenant, elle se sentait aussi gênée que Momoi. Un silence embarrassé prit d'ailleurs place entre elles deux. L'une gênée par sa question, l'autre par son absence de réponse. Regardant ses pieds, Miyu s'était remise à réfléchir sur la raison de son accession au poste de manager et les véritables raisons d'Akashi. Il se montrait assez prévenant avec elle et venant de quelqu'un comme lui, ça sonnait plutôt louche. Y avait-il une raison vraiment moche en amont ? Un moyen de la détruire après ? Après tout, elle ne venait pas d'une famille puissante comme celle du rouge. Peut-être ce dernier voulait-il lui montrer où était sa véritable place …

La verte se donna une claque mentale. Ce n'était pas le moment de jouer les paranos ! Si Akashi avait voulu lui faire du mal, sûrement l'aurait-il fait depuis longtemps. Ils s'étaient souvent retrouvés seuls sans qu'il ne tente quoi que ce soit, comme cette fois-là où ils s'étaient rendu au centre commercial. Même s'il s'était montré désagréable dans ses attitudes supérieures et désinvoltes, à aucun moment il n'avait voulu lui faire du mal que quelque façon que ce soit. Donc elle devait faire fausse route … Du moins, elle l'espérait de toutes ses forces. La sonnerie de son portable l'a sorti subitement de ses pensées.

▬ Oh, je suis désolée Momoi-senpai, mais je dois y aller … Ma soeur m'attends.

En effet Miyu avait promit à Hinata de venir la rejoindre à la sortie du collège et sa jumelle commençait à s'impatienter. Ne voulant pas la faire attendre davantage, la verte devait prendre congé de son aînée. S'inclinant bas devant elle, elle la remercia au moins une vingtaine de fois pour sa gentillesse et sa patience à son égard. Après tout, Momoi aurait très bien put la virer sous prétexte qu'elle ne laisserait personne observer ces joueurs comme ça. Mais la rose s'était montrée vraiment agréable envers la verte et ça, elle ne l'oublierait pas.

Elle se laissa raccompagner jusqu'au portail et tandis qu'elle se mêlait à la foule de tokyoïtes, elle fit de grands signes de main à la rose. Peut-être serait-elle amenée à se revoir dans un futur plus ou moins proche. Au plus tôt, ici-même à Tôo, au plus tard à la Winter Cup, où leur équipe respective seront en compétition. Pour la première fois depuis qu'elle était la manager de l'équipe de basketball masculine de Rakuzan, Miyu se senti fière de ses garçons et espérait que, avec son aide, ils voleront jusqu'à la victoire. ❞



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


AI MIYU
{  Une petite brebis parmi les loups }

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Géant, Naine et Manager [Pv Momoi-Miyu]
» Liste d'armée naine..
» armée naine en 1000 pts
» liste d'armée naine de 1500 points
» armé naine 500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-