The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   10.07.14 8:58


   

   
L'ours et le dragon ♦ with aisu ryuka
Tsubaki fit craquer entre ses dents un pocky avant de mâcher lentement et d'avaler la friandise. Elle se dirigeait, sa boîte de bonbons préférés en main, vers le dojo familial. Étant presque en pénurie de bonbons, elle dut sortir en acheter dans le combini du coin. Le temps était très agréable pou un samedi après-midi, ce qui l'incita à flâner un peu dans les rues. Un peu distraite ( enfin la plupart du temps ), elle passa par la ruelle qui menait vers le dojo plutôt que celui de la maison. En longeant le mur, elle aperçut un de ses chats posté tout en haut du mur, observant les passants dans la rue.

-Bonjour, Tsubaki-sama.

Deux hommes s'inclinèrent lorsqu'elle passa par la porte principale. La réceptionniste s'inclina également lorsqu'elle fut dans l'accueil alors qu'elle retira ses chaussures et les laissa dans un casier. On pouvait entendre les bruits des sabres en bois s'entrechoquer, les grands bruits indiquant que l'on mettait à terre un adversaire ou même les cris de jeunes enfants qui imitaient leur professeur de karaté. Tout en traversant les différents, il n'était pas rare que les disciples présents s'arrêtèrent dans leurs exercices pour saluer la jeune fille.

Dans la pièce principale, elle vit son père, Tora Kumako, droit comme un i, observant attentivement ses jeunes élèves qui évoluaient par pair pour s'entraîner à l'Aikido. Plus elle observait son géniteur, plus elle était convaincu que son frère aîné, Takumi lui ressemblait de plus en plus. Si on oubliait les cheveux roses. Le chef de famille possédait l'un des corps les plus bâtis dans toute la famille. Sa peau était légèrement bronzée et ses cheveux noirs étaient aussi intenses que le plumage d'un corbeau. C'était quelqu'un de franchement strict lorsqu'il s'agissait d'art martiaux. Il parlait très peu ou plutôt évitait de parler pour ne pas dire de choses inutiles. Ses méthodes d'enseignement étaient rudes mais la plupart de ses élèves étaient ressortis du dojo transformés aussi bien physiquement que psychologiquement.

Comme dit précédemment, Takumi était celui qui avait le plus hérité de son père sur le plan physique et le caractère. Contrairement à son frère, elle ne dégageait pas cette aura menaçante qu'ont les hommes de la famille. Elle était plus proche de sa mère bien que cette dernière était beaucoup, beaucoup plus expressive que sa fille.

Alors qu'elle allait se détourner pour retourner dans la zone où se trouvait la maison familiale, son père l'appela. Il semblait avoir une affaire de dernière minute et devait s'absenter.

-Laisse-les encore 10 minutes de travail, ensuite tu peux passer à un autre exercice de ton choix, lui ordonna son père. Tanaka arrivera plus tard.

Il l'embrassa doucement son front pour se faire pardonner de sa demande soudaine avant de partir dans les vestiaires pour se changer. Comme promis, Tanaka-sensei arriva 15 minutes plus tard mais il la dirigea vers les petits de 8 et 9 ans. Suzuki Hichiro avait eu un appel et devait s'absenter, le temps du coup de fil. Décidément c'était bien sa veine. Mais la jeune Kumako ne se plaint pas et pris sa place.

-C'est Tsubaki-nee-sama ! S'enthousiasmèrent les plus jeunes en s'approchant d'elle.

Filles et garçons étaient tous sourire en voyant que c'était elle qui allait les surveiller. Quelques câlins plus tard, ils reprirent leurs activités sagement, bien que certains étaient quelque surexcités de voir leur modèle devant eux. Elle les aidait à corriger leur posture, l'emplacement de leurs pieds. La rosette était si concentrée qu'elle faillit ne pas entendre le petit grabuge qui s'était formé à l'entrée.

-Nee-sama, il y a un géant dans le dojo ! Prévint l'un de ses élèves en regardant par la porte.
-Un géant...

Elle fit de même et remarqua tout de suite la nouvelle figure qui s'était introduite dans le bâtiment. La dernière fois qu'elle avait vu quelqu'un d'aussi grand, c'était au collège et il s'agissait de Murasakibara Atsushi. Et quelque chose lui disait qu'il n'était pas là pour entrer au dojo Kumako...

   

     


     
(c) codée par Tsu-chan

     



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3


Dernière édition par Kumako Tsubaki le 11.11.14 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   04.10.14 10:40

[Désolé pour cet immonde retard, j'avais totalement zappé ! ><]

C'est avec beaucoup de retard que Ryuka avait décider de se rendre au dojo Kumako. Que Seijuro lui dise qu'il y trouverait quelqu'un d'intéressant avec suscité son intérêt, d'autant plus qu'il n'avait jamais visité ce style de Dojo, cette journée promettait d'être enrichissante. Bien entendu, s'il avait voulu y aller discrètement, c'était raté... Non seulement sa taille et ses cheveux faisaient de lui un véritable phare dans la masse minuscule et sombre des japonais lambda, mais en plus il dégageait une aura spéciale qui imposait le respect, ou la crainte? Les cheveux attachés, lui donnant un air de samouraï, et un sac de sport sur l'épaule -typiquement Américain-, il chercha le Dojo, maudissant le rouquin qui ne lui avait pas donner l'adresse exact... Il se promettait de lui faire la remarque la prochaine fois qu'ils se croiseraient.

Finalement il n'eut d'autre choix que de demander a une vieille dame sympathique où se trouvait le dojo, qu'elle lui indiqua très gentiment. S'arrêtant devant l'entré, il leva les yeux pour admiré la prestance des lieux, et n'eut pour seul réflexe que de lâcher un sifflement admiratif. Il n'aimait pas spécialement le rythme de vie des nippons, trop lents a son goût, mais il ne pouvait pas nié que le style architectural était appréciable. Il ne remarqua pas tout de suite le chahut qu'il produisait, en même temps un garçon comme lui devant un Dojo, ca devrait brûler d'élèves désirant montrer leurs compétences... Bien entendu il n'était pas énormément connu au Japon, a cause de la situation entre ce pays et la Chine, et c'était très bien ainsi. Il baissa les yeux sur le groupe de gens, son air restant relativement neutre. Ryuka n'était pas idiot, il se doutait bien d'un piège de la part du Rouquin... Alors plutôt que d'annoncer qu'il recherchait quelqu'un de doué aux Arts-Martiaux, ils devaient l'être tous a leurs niveaux, il afficha plus clairement sa recherche.


- Akashi Seijuro de Rakuzan m'a dit qu'une de ses connaissances se trouvaient ici et que cette personne pourrait m'offrir un don défi... Savez-vous de qui il s'agit?

Le regard de Ryuka se posa presque immédiatement sur Tsubaki, en même temps elle faisait un peu tâche au milieu de cette marée humaine. Ses cheveux étaient relativement flashy, un peu comme les siens. Il fronça légèrement les sourcils, se demandant s'il ne s'agissait pas d'elle... Après tout Ryuka n'était pas du genre sexiste, il admirait même énormément ce genre de femmes qui ne se laissaient pas marcher sur les pieds. Il patienta un petit peu, attendant que la personne qu'il avait appeler se manifeste.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   11.10.14 19:11


   

   
L'ours et le dragon ♦ with aisu ryuka


Les cours dans tout le dojo s'étaient peu à peu arrêtés, perturbés par l'arrivée plus qu'inattendue de cette... grande asperge. Mais la discipline et la concentration étaient les maîtres mots de cette institution vieille de plusieurs siècles. Alors en quelques secondes, le calme revint tandis que les professeurs donnèrent l'ordre de retourner dans les salles pour reprendre leurs activités. Alors que Tsubaki ordonna aux enfants de retourner à l'intérieur, les paroles du l'inconnu attira son attention. Un nom plus particulièrement. Akashi Seijuro. Il connaissait Akashi, semble-t-il. Comment serait-il arrivé jusqu'ici sinon ?

Mais ce qui la préoccupait le plus était pourquoi son ancien petit-ami l'avait guidé jusqu'ici ? Bon, il n'avait pas l'air de savoir que c'était le « bon défi », apparemment. Elle lui en toucherait quelques mots plus tard. Revoyant Suzuki-sensei revenir, elle laissa finalement les bambins avec lui et se dirigea finalement vers le jeune homme, prenant de cours la réceptionniste qui s'apprêtait à s'en charger.

-C'est par ici...

Elle s'était adressée à lui directement sans même se présenter ou lui demander son identité. De l'index, elle indiqua les couloirs qui longeaient cinq ou six salles. Une fois sûre qu'il allait la suivre, elle le précéda et marcha sans se presser, un paysage typiquement japonais du temps féodal défilant lentement. Plus ils s'enfonçaient dans l'antre du dojo, plus le silence revint peu à peu. Ils arrivèrent finalement tout au bout du bâtiment principal qui donnait sur un assez vaste jardin. La jeune Kumako enfila des chaussures qui attendaient sagement sous le patio et suivit le chemin dallé qui menait vers un bâtiment isolé des autres.

Une fois arrivée, Tsubaki ouvrit en grand les portes coulissantes , laissant les courants d'air aérer la pièce. C'était là où la famille recevait des personnes influentes ou lorsqu'il recevait pour des tournois. La rosette avait passé la plus grande partie de son enfance entre ses murs, à perfectionner sa maîtrise des arts martiaux, avant d'aller se battre sur du béton avec Tetsuya et Shigehiro. Une aura de puissance, de solennité et de mystique s'y dégageait. Elle s'installa donc en tailleur, le dos tourné aux katanas qui reposaient fièrement dans leur fourreaux luisant, posés sur leur socle derrière elle.

Une fois tous les deux installés, sans même avoir donné d'ordre, deux jeunes femmes en kimono vin apporter du thé et deux tasses avant de se retirer. Enfin au calme, l'ancienne basketteuse plongea finalement son regard dans celui du garçon. Elle avait évidemment quelques questions à lui poser mais elle ne savait pas par quoi commencer. Du coup de l'oeil, elle aperçut un chat à la fourrure immaculée, flânant sur le patio intérieur.

-Seijuro, l'appela-t-elle doucement. Ah.

Le félin tourna la tête, laissant voir ses yeux vairons sang et or, et trottina  jusqu'à sa maîtresse puis grimpa sur ses épaules.

-Vous parliez d'Akashi Seijuro avant... Hm...

Elle serra imperceptiblement, s'arrêtant dans sa phrase. Elle avait oublié de demander son nom.



   

     


     
(c) codée par Tsu-chan

     



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3


Dernière édition par Kumako Tsubaki le 11.11.14 7:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   10.11.14 23:57

Une jeune femme s'approchait de lui, sans doute pour le conduire, mais elle fut dépasser par la Rose qu'il avait repéré peu avant. Ryuka n'était pas spécialement surpris, elle avait du sentir son regard sur elle. S'étirant un peu, il haussa les épaules et suivit la jeune fille quand elle lui fit signe de le suivre. Elle parla, mais dans la cohue, il n'avait rien entendu. L'ambiance ancienne était au rendez-vous, ce qui plut immédiatement au géant bleus. Il adorait ce genre de décors. Avec les cours a Tôo, il n'avait pas pus visiter correctement le Japon, mais dés qu'il aurait des vacances... Bien qu'ayant reçu une éducation Japonaise via son Père, Ryuka n'avait pas enlever ses chaussures, bah, tant pis, il se ferait réprimander cinq minutes et puis ça sera terminé. Sautant a la suite de la Kumako, il admira le jardin. Encore une fois il en avait pour son argent, si l'on peut dire. Derrière ses dehors de Yakuza, Ryu était un garçon raffiné aimant les bonnes, et les belles, choses. Remarquant le bâtiment un peu plus loin, il se douta que c'était là qu'elle l’amenait, sans doute auprès du propriétaire du Dojo... Déjà un frisson d'excitation courrait dans son épine dorsale. le dernier match a l'avoir fait vibré datait du temps de la Chine, et sa défaite contre Mori. Il aurait adoré prendre sa revanche contre lui, mais il avait des problèmes de dos depuis un autre tournois, et ne pouvait plus pratiquer le sport qu'il aimait, c'était aussi pour ça que le bleus avait accepté de devenir son disciple.

La rosette fit coulissé les portes, pourquoi toutes les portes de son appartement n'étaient-telle pas comme ça?! Admirant la pièce, sobre dans le fond, mais qui transpirait la noblesse, il ne dit mots, songeant que, de toute façon, ça n'était pas nécessaire présentement. Il admira néanmoins les katana avec fascination, son père lui avait toujours interdit d'en avoir un... sans doute a cause de son comportement de l'époque. Bien que l'actuelle n'était guère mieux il faut le dire. En entrant, il retira ses chaussures cette fois, et s'installa là où la rose lui avait indiquer. Ayant l'habitude de s'adosser a un mur quand il s'asseyait ainsi, il eut le réflexe de reculer le haut de son corps, avant de se remettre droit presque immédiatement, dévoilant par la même occasion sa capacité a la jeune femme... Espérant qu'elle n'avait rien remarquer, il continua de fixer la décorations de la pièce.

Deux jeunes femmes portèrent le thé alors que la mairesse des lieux, il était clair et net qu'elle faisait partit de la famille possédant ce dojo, n'avait rien demander. Sans doute là la marque d'une famille noble Japonaise... Il se souvenait vaguement de Shiito, qui en avait fait autant a une époque, avant qu'elle n'épouse son père. Quand ils furent de nouveau seul, la jeune femme fixa Ryuka directement dans les yeux, regard qu'il lui rendit sans sourciller. Elle semblait vouloir dire quelque chose, mais un chat, pelage neigeux, était apparut entre temps.


-Seijuro, l'appela-t-elle doucement. Ah.

Le bleus retint un rire moqueur, voilà qui était inattendu... La jeune femme avait-elle été proche d'Akashi pour appeler son chat comme lui. Peu probable, Seijuro était un prénom assez commun, mais connaissant le rouquin... Le chat grimpa sur les épaules de sa maîtresse et tourna ses yeux vairons vers le grand bleus. Là il n'eut plus de doute, même le chat ressemblait a Akashi, rien que les yeux...

-Vous parliez d'Akashi Seijuro avant... Hm...

Le bleus hôcha légèrement la tête et déposa son sac a coté de lui, l'ayant garder a l'épaule par reflèxe. Il ne toucha pas a sa tasse de thé et se pencha légèrement vers elle, fixant néanmoins le chat.

Je ne me souvenais pas que Sei-chan était aussi mignon... Pourtant ca ne fait que quelques jours que je l'ai vu.

*Voilà qui devrait répondre a la plupart de ses questions*


Pensa Ryuka avec un léger sourire. Il venait de lui prouver qu'il avait parler d'Akashi, et qu'il le connaissait depuis un bon moment déjà. Quel âge avait-il quand ils s'étaient connue? 7 et 10 ans peut être? Bah, peu importe. Le bleus s'étira a nouveau et planta son regard dans celui de la Rose.

Il m'a envoyé ici, connaissant mon goût pour les arts martiaux, en me disant qu'il y avait ici quelqu'un possédant une grande force.

Cash, comme d'habitude. Il n'était pas le genre a cacher ses motifs en même temps. Sauf avec les femmes qui désiraient sortir avec lui, mais ça c'était une autre histoire, le problème quand on était riche, trop de femmes qui veulent l'argent... Heureusement il n'était pas la proie d’énormément de femmes comme ça, et c'était tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   13.11.14 21:32




L'ours et le dragon ♦ with aisu ryuka


Tsubaki laissa le chat blanc s'installer confortablement sur ses épaules, sentant à peine le poids léger de ses coussinets sur elle. Sa queue blanche reposait doucement le long de son bras et il ronronnait avec plaisir, satisfait de se retrouver en hauteur et proche de la chaleur de sa maîtresse. Seijuro était, sans aucun doute, le félin qui réclamait le plus d'attention de la part de sa propriétaire. Il allait même jusqu'à parfois interrompre la petite séance de brossage de Ryota. Le chat au pelage roux adorait se faire cajoler par la jeune Kumako pendant une bonne heure après s'être bien amusé. C'était tout le contraire de Daiki qui refusait catégoriquement qu'on lisse son pelage nuit.

Mais oubliant un peu ses animaux de compagnie, elle se concentra sur son « invité » à nouveau. Il s'était légèrement recourbé le dos, comme s'il voulait s'appuyer sur quelque chose, avant de se remettre droit comme un i automatiquement. Ignorant ce détail, Tsubaki resserra légèrement ses doigts posés sur ses cuisses, comme l'exigeait l'étiquette.

-Je ne me souvenais pas que Sei-chan était aussi mignon... Pourtant ca ne fait que quelques jours que je l'ai vu.

« Sei-chan »... « ça ne fait que quelques jours que je l'ai vu ». Il connaissait donc Akashi. Et il devrait être assez proche pour qu'il se permette de l'appeler ainsi bien que le rouquin ne soit pas dans le coin. Sait-on jamais. Maintenant qu'elle avait la certitude qu'ils se connaissaient, d'autre questions s'enchaînèrent dans sa tête. Comment s'étaient-ils rencontrer ? Quel relation avaient-ils pour avoir une certaine... familiarité ? Mais surtout... pourquoi est-ce qu'il l'avait envoyé ici ? La réponse ne tarda pas longtemps à venir cependant :

-Il m'a envoyé ici, connaissant mon goût pour les arts martiaux, en me disant qu'il y avait ici quelqu'un possédant une grande force.

La jeune Kumako cligna simplement des yeux. Elle ne bougea pas d'un cheveux de sa place, ne perturbant pas ainsi l'animal sur son épaule. C'était donc bien vers elle qu'il l'avait envoyé. Il n'avait rien précisé, n'avait pas donné de noms, de descriptions juste qu'elle possédait une grande force. Il était qu'elle la possédait cette grand force. Elle était désormais au-dessus de son père et de son frère, et avait affiné ses sens et ses réflexes tout comme le tranchant de la lame d'un couteau. Mais elle avait arrêté les arts martiaux il y avait à peu près deux ans. Et il le savait. Akashi le savait. Et pourtant il l'avait envoyé son « ami » pour qu'ils s'affrontent.

Pourquoi ?

Elle se le répétait sans cesse. C'étaient dans ces moments-là qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer les pensées de son ancien petit-copain. Ils étaient parfois semblables sur certains points mais tellement différents d'une certaine façon. Et pour ce coup-là, elle n'y arrivait vraiment pas. Quelques pièces de puzzle manquaient. Peut-être en discutant avec le jeune homme en face d'elle, elle arriverait à lui tirer quelques informations.

-Ni mon père, ni mon frère ne sont là aujourd'hui... Vous avez fait le déplacement pour rien... malheureusement, déclara finalement la rosette, d'un ton légèrement endormi.

Elle leva la main gauche et caressa distraitement sous le menton de Seijuro. Ce dernier ferma les yeux pour apprécier la petite marque d'affection, avant de finalement descendre des épaules de la demoiselle, posant silencieusement ses pattes sur le tatami, avant de s'éloigner d'une démarche gracieuse et de disparaître dans le jardin sans bruit.

-Et même s'ils avaient été là... ils n'auraient pas accepté le défi, continua-t-elle sans le lâcher du regard. Pour la simple... et bonne raison qu'ils n'auraient aucune raison de vous affronter.

Aussi loin qu'elle s'en souvenait, son père lui avait souvent répété qu'elle ne devait pas se battre et utiliser ses connaissances en arts martiaux sans raison valable. Jusqu'à présent, elle ne l'avait fait que très rarement, et la dernière fois qu'elle s'était battue sérieusement, c'était au dôjo même, sous l'oeil attentif de son géniteur. Tous les disciples du dôjo devait suivre cette règle. S'il la brisait, il se verrait renvoyer de l'institut sans forme de procès. Pour l'instant, aucun membre n'avait commis de bavure pour ternir le nom du dôjo.




(c) codée par Tsu-chan




Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   17.11.14 14:13

    Compte tenue de la légère raideur qui avait prit la jeune fille aux cheveux roses, le grand bleus savait qu'il avait toucher le jackpot. Il ne savait toujours pas si c'était elle la personne d'on Akashi lui avait parler, mais il avait de moins en moins de doute. Elle semblait proie a une intense réflexion, du moins c'est ce qu'indiquait ses yeux. Son visage était peut être vide de réaction, mais le regard d'une personne trahissait toujours ses émotions, il l'avait lui même souvent remarquer a l'époque, quand sa mère mentait ouvertement a son père quand elle allait retrouvée son amant. Ne faisant aucune remarque, il attendit tout simplement qu'elle s'exprime.

    -Ni mon père, ni mon frère ne sont là aujourd'hui... Vous avez fait le déplacement pour rien... malheureusement.

    Et tout ça dit d'une voix lourde de sommeil. Ryuka avait la vision saisissante de parler avec un ours en plein hibernation, et dire qu'il n'était pas spécialement loin de la vérité. La Kumako caressait distraitement le chat qui finit par partir, dans une démarche impériale qui fit a nouveau sourire le grand bleus, le chat était la parfaite copie de son homologue humain, c'était hilarant. Espérant qu'Akashi n'était pas au courant de ça, pour pouvoir l'asticoté avec ça, il se concentra sur la jeune fille quand elle reprit la parole.

    -Et même s'ils avaient été là... ils n'auraient pas accepté le défi. Pour la simple... et bonne raison qu'ils n'auraient aucune raison de vous affronter.

    "Oooh... Vous vous trompez lourdement sur ça Demoiselle"


    Fit-il avec un éclat de rire moqueur. Ce n'était pas pour la provoquée, c'était simplement que la réplique avait été lancé sans aucune connaissance de cause. En même temps il ne s'était pas présenté en tant que vice champion du tournois national Chinois... Peut-être aurait-il du? Enfin, il expliqua bien vite sa réaction.

    "Je ne voulais pas semblez grossier, je m'en excuse. Mais il se trouve que j'ai une bonne raison pour venir demander un combat a quelqu'un d'aussi estimé par Akashi Seijuro."

    Passant son sac devant lui, il en sortit une coupure de journal, écrites en japonais bien évidement, et un petit trophée en argent. Les posant sur la table, il les poussa légèrement vers la rosette et afficha un sourire moqueur, volontaire cette fois.

    "Voyez-vous même..."

    Fit-il en lui laissant le temps d'analyser tout ce qu'il avait déposer sur la table. Voilà qui devrait pouvoir arranger ses affaires, ce n'était pas tout les jours qu'un grand champion venait réclamer un combat d'entrainement dans un dojo, généralement ils s’entraînaient avec les membres de leurs clubs, mais Ryuka avait besoin d'un défi plus corsé que les débutants qu'il avait trouvé a Tôo... Son dernier véritable combat avait été celui contre Mori, et a cause d'une erreur de débutant, il avait perdu. Secouant légèrement la tête et s’adossa légèrement contre le mur le plus proche, observant la jeune rose de son regard améthyste. Le champion atypique ferma légèrement les yeux, attendant qu'elle reprenne la parole... Entendant au loin les bruits de combats, un frisson le parcourut, il avait tellement envie de prendre part a ces derniers ! Il avait besoin d'exercice, et un dojo entier était un défi on ne peut plus séduisant pour lui.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   19.11.14 10:55




Titre ♦ with name & name
-Et même s'ils avaient été là... ils n'auraient pas accepté le défi. Pour la simple... et bonne raison qu'ils n'auraient aucune raison de vous affronter.

-Oooh... Vous vous trompez lourdement sur ça Demoiselle, répliqua le jeune homme en face d'elle avec un éclat de rire.

Le temps de réaction face à ses paroles n'échappa pas à Tsubaki. Pour oser venir demander un défi ici et lui dire qu'elle se trompait, il devait être bien sûr de ses capacités. Mais se tromper sur quoi, ça elle ne le savait pas. Vu sa carrure, il devait avoir des réflexes exceptionnelles. Sans compter que ses bras et ses jambes étaient longs, lui offrant une allonge assez large. Mais quelque chose la chiffonait. Son instinct essayait de lui dire quelque chose qu'elle n'arrivait pas à déchiffrer. Quelque chose chez ce garçon la dérangeait.

-Je ne voulais pas sembler grossier, je m'en excuse. Mais il se trouve que j'ai une bonne raison pour venir demander un combat à quelqu'un d'aussi estimé par Akashi Seijuro.

Sur ces mots, il retira son sac de son épaule et en retira un morceau de papier et un trophée en argent. En regardant de plus près, le morceau de papier était en réalité un article de journal.

-Voyez-vous même...

Kumako le regarda une dernière fois, avant de se pencher et de prendre le papier dans ses mains. Il s'agissait d'un texte rédigé sur le tournoi national d'aikido en Chine. Elle en avait déjà entendu parler mais jusqu'à présent, elle n'avait jamais pris part à ce genre de tournoi simplement parce qu'elle ne voulait pas. Et si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, certains membres du dôjo, la plupart du temps chez les jeunes, participaient dans le championnats japonais. L'institut était surtout connu parmi les adultes qui cherchaient avant tout un sport pour canaliser et évacuer le stress. Et, de fil en aiguille, ils inscrivaient aussi leurs enfants, certains que l'atmosphère et la philosophie des lieux ne pourraient être que bénéfiques pour eux.

Regardant plus en détail le morceau de journal, elle réussit à déchiffre le nom du visiteur : Aisu Ryuka. Il avait décroché la deuxième place, le sommet du podium revenant à un certain Fukato Mori, si elle ne se trompait pas dans la lecture des kanjis. Ces noms lui disaient vaguement quelque chose mais force est de constater qu'elle avait devant elle un sportif de haut niveau. Voilà d'où lui venait sa confiance. Elle reposa finalement l'article et le poussa délicatement vers son propriétaire.

-Aisu-san est peut-être... le vice-champion en Aikido... même ce n'est pas un argument suffisant, ajouta Tsubaki en le regardant à nouveau.

Il était temps de mettre les choses au clair. Et quelque chose lui disait que Ryuka n'allait pas lâcher l'affaire aussi facilement sans qu'elle lui explique clairement la raison de son refus. Son père faisait entièrement confiance à ses enfants ainsi qu'à leurs valeurs de jugement. Ils les avaient élevé comme ses propres parents l'avaient élevé après tout. La rosette pouvait donc se permettre de parler à sa place, sans risque de représailles.

-Les maîtres mots du dôjo sont Discipline... Honneur... et Intégrité, expliqua-t-elle lentement. Ce sont des règles primordiales ici... Comme Aisu-san a pu le voir, beaucoup de personnes d'âge différents viennent ici pour des raisons différentes. Mais tous suivent la même doctrine...

Elle fit une légère pause avant de reprendre.

-Aisu-san... ne semble pas avoir de mauvaises intentions... Mais nous n'utilisons pas las arts martiaux... pour un simple défi. Mais si Aisu-san y tient vraiment, il peut toujours s'inscrire... Peut-être qu'il aura une chance d'affronter mon père.

Il était rare de voir Kumako Tora affronter ses propres élèves. Malgré son âge, il gardait une très bonne forme pour un homme proche de la cinquantaine et tenait tête face à plusieurs adversaires à la fois. La seule fois où il avait perdu était face à sa propre fille. Et sa progéniture espérait juste que le visiteur inattendu comprenne que son défi tombait à l'eau.



(c) codée par Tsu-chan




Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   23.12.14 23:19

    Aisu-san est peut-être... le vice-champion en Aikido... même ce n'est pas un argument suffisant, ajouta Tsubaki en le regardant à nouveau.

    Forcément, ça aurait été beaucoup trop simple sinon, pensa Ryuka en affichant un léger sourire. Il était rare qu'un maître de Dôjo accepte d'affronter un parfait inconnu, quand bien même fut-il vice-champion. Il avait néanmoins pour principe de ne jamais abandonner, sinon il ne serait sans doute pas au Japon en ce moment même. Agitant légèrement ses cheveux bicolores en récupérant la coupure de presse et le trophée, il planta son regard dans celui de Tsubaki quand elle se remit a parlée.

    -Les maîtres mots du dôjo sont Discipline... Honneur... et Intégrité, expliqua-t-elle lentement. Ce sont des règles primordiales ici... Comme Aisu-san a pu le voir, beaucoup de personnes d'âge différents viennent ici pour des raisons différentes. Mais tous suivent la même doctrine...

    Il avait en effet vu un sacré panel de gens en arrivant. Des enfants, sans doute a l'école élémentaire, jusqu'au "jeunes" retraités venus ici pour occuper leurs journées avec une activités physique. Le jeune garçon appréciait voir des gens comme ça, plutôt qu'avachis dans un coin sans rien faire toute la journée. Beaucoup de gens pratiquaient un sport pour s'aéré l'esprit ou tout simplement parce qu'il aimait ça, dans le cas du grand bleus, c'était une façon de calmer son esprit volcanique. Il avait acquis une certaine patience pendant les entraînements, mais il émanait toujours de lui cette aura sauvage, il était indomptable, au plus grand damn de Mori qui tâchait d'en faire quelqu'un de calme !

    -Aisu-san... ne semble pas avoir de mauvaises intentions... Mais nous n'utilisons pas las arts martiaux... pour un simple défi. Mais si Aisu-san y tient vraiment, il peut toujours s'inscrire... Peut-être qu'il aura une chance d'affronter mon père.

    - Bien sur que je n'ai pas de mauvaises intentions. C'est même plutôt le contraire. Croyez-vous sincèrement qu'Akashi Seijuro puisse envoyer un voyou défié votre Père? ... Ne répondez pas, je suis sur que s'il y voyait un intérêt il le ferait.

    Ryuka afficha un sourire amusé, Akashi ne reculait vraiment devant rien quand il voulait quelque chose, et son envie de gagner/réussir était plus forte que tout. Le rouquin allait être tellement satisfait de savoir que le Aisu s'était rendu au dôjo, rien que pour ça, il le détestait.

    *Va mourir Sei-chan, merci d'avance.*

    Pensa-t-il avec ironie avant de s'étirer légèrement, dans un mouvement félin. Regardant a nouveau Tsubaki depuis l'arrière de sa mèche, il l'analysa. Non pas comme quand il analysait les filles dans les couloirs de Tôo, mais comme quand il se battait. Elle semblait fragile, aisé a briser, mais il savait qu'il n'en était rien: Si Akashi avait voulu parler du Maitre Kumako, il l'aurait fait sans détour. Et étant donner le fait que Tsubaki le connaissait ne pouvait signifier qu'une chose: C'était elle qu'il l'avait envoyé chercher. Il fit comme si de rien n'était, mais il en était certain. Se levant lentement, il s'inclina respectueusement devant la jeune fille avant d'afficher un sourire.

    "Le chemin entre ici et Tôo n'est pas si long que ça après tout, pourquoi pas... Mori-san sera sans doute content que je passe plus de temps a m’entraîner."

    Ca ce n'était pas sur, il était surprotecteur envers son champion. Il ne voulait pas qu'il ruine sa carrière comme lui l'avait fait: un entrainement en dehors du dôjo et il s'était ruiné les reins, l'empêchant de poursuivre son rêve. Ryuka en avait conscience, mais il saurait comment calmer les craintes de son mentor. Le Aisu remit légèrement son sac sur l'épaule et lui demanda gentiment s'il pouvait effectuer un entrainement ici pour le reste de l'après-midi, il avait besoin de se défouler et ca ne serait pas mal pour se délier les muscles, d'autant plus qu'avec son entrainement de ce soir, il serait bien chaud pour affronter ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   26.12.14 15:12




L'ours et le dragon ♦ with aisu ryuka


-Bien sur que je n'ai pas de mauvaises intentions. C'est même plutôt le contraire. Croyez-vous sincèrement qu'Akashi Seijuro puisse envoyer un voyou défié votre Père? ... Ne répondez pas, je suis sur que s'il y voyait un intérêt il le ferait.

Tsubaki se contenta donc de le regarder puisqu'il lui avait dit de ne pas répondre. Répondre quoi de toute façon ? Comme il l'avait remarqué, Akashi n'aurait jamais envoyé n'importe qui défier son père. Il n'y gagnerait strictement rien. D'ailleurs, elle ne voyait pas l'utilité d'envoyer Aisu ici. Cela ne lui apportait strictement rien, à part peut-être embêter la rose, mais ce n'était pas son genre. Quoi que... Et si c'était non pas pour se moquer d'elle... mais de lui ? Elle ne connaissait pas leurs relations exactes mais ils devaient être suffisament proches pour se permettra d'appeler son ancien petit-copain par son prénom. Et du côté de Seijuro... eh bien, il a toujours été comme ça. Du moins, depuis que l'autre s'était réveillé...

Se rendant compte qu'il la regardait, Tsubaki ne détourna pas néanmoins le regard et laissa son visage stoïque à sa place. Elle-même le faisait parfois, enfin involontairement, elle ne faisait que regarder dans le vide plutôt que regarder ce qu'il y avait vraiment sous ses yeux. Mais ce qui lui passait par la tête, cela, elle n'en avait aucune idée. Il devait sûrement se poser un tas de questions à son sujet. Au premier coup d'oeil, rien ne disait qu'elle était en réalité le véritable maître du dôjo, mais elle avait décidé de le laisser à son père qui le donnera à son frère par la suite, lorsqu'il prendra sa retraite. L'avenir de la cadette des Kumako était encore incertain, mais elle pariait à coup sûr qu'elle allait reprendre l'institut de soin de sa mère. Cela ne la dérangeait pas, elle aimait cet établissement paisible et chaleureux. Les clients en ressortaient détendus et relaxés, ce qui lui plaisait beaucoup. Elle appréciait toujours aider les autres, alors que rêver de mieux ?

Ryuka se leva finalement, la tirant de ses pensées :

-Le chemin entre ici et Tôo n'est pas si long que ça après tout, pourquoi pas... Mori-san sera sans doute content que je passe plus de temps à m’entraîner.

Mori-san... Celui qui l'avait battu si elle s'en souvenait bien. Et apparement, il devait être son professeur ou son superviseur, quelque chose comme ça. La lycéenne se leva également et se dirigea vers le patio, là où elle avait laissé ses chaussures. La discussion était close, il était donc temps pour lui de repartir. Elle se retourna un peu lorsqu'il lui demanda s'il pouvait s'entraîner ici. Même si c'était demandé gentiment, elle ne pouvait pas le laisser faire. Premièrement parce qu'elle n'avait pas les pleins pouvoirs, deuxièmement parce que ce n'était pas respectueux envers les autres membres qui étaient là. Troisièmement parce qu'aucune salle n'était libre.

-Je suis navrée... mais Aisu-san... ne peut pas... C'est contre... le règlement, expliqua-t-elle finalement.

Une fois assurée qu'il avait accepté sa décision, elle retraversa donc le jardin traditionnel mais plutôt que de passer par le bâtiment principal où avaient lieu les entraînements, elle le contourna, passant par un sentier de pierre à droite et la ramenait directement vers l'imposante entrée en bois.

-Aisu-san... pourrait donner un message à Seijuro ? Lui demanda Tsubaki.

Elle se tut quelques secondes avant de lever la tête et de le regarder.

- « Va mourir, Bakashi. »






(c) codée par Tsu-chan




Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   19.01.15 12:33

    La rose s'était lever aussi, signe évident qu'il allait devoir partir. De toute façon il avait autre chose a faire ce jour-là, il n'allait certes pas perdre plus de temps face a une véritable statue. Il ne la trouvait pas plus désagréable que ça, mais il n'était jamais réellement a l'aise face a ses gens là. Elle ne mit pas beaucoup de temps a réagir a ses propos d'ailleurs.

    -Je suis navrée... mais Aisu-san... ne peut pas... C'est contre... le règlement.

    Inutile de préciser qu'il ne pensait pas a le faire maintenant, il passerait tout simplement par les inscriptions classiques, c'était encore la meilleure façon de montrer sa bonne volontée, et ca ne le gênait guère. Enfin, il n'avait néanmoins pas perdu sa journée, même s'il brûlait d'envi de botter les fesses a Akashi, il s'était sans doute sentit très malin quand il lui avait dit de se rendre dans ce dôjo, en sachant parfaitement que la jeune femme n'affronterait personne. Il n'était pas dupe, mais il n'en montra rien.

    -Aisu-san... pourrait donner un message à Seijuro ?

    Le bleus hocha la tête, tout en se demandant vaguement pourquoi elle ne le faisait pas elle même. Après tout s'ils se connaissaient aussi bien, ils devaient bien avoir gardés contact... Non? Enfin, ce n'était pas ses affaires après tout, et il savait parfaitement qu'un nouveau rendez-vous entre son père et Akashi-san se ferait bien assez tôt. Étirant sa nuque, il posa a nouveau les yeux sur ceux de la rose et attendit le message.

    « Va mourir, Bakashi. »

    Le bleus ne put se retenir de pouffer, dire qu'il avait eut la même remarque il y a moins de 10min. Décidément cette rose était intéressante. Il sentait brûler dans ses yeux une fougue animale presque aussi puissante que la sienne, mais également une force tranquille, un rocher au milieu d'un océan déchaîné. Une fois arrivée a l'immense porte d'entrée, le géant s'inclina légèrement devant Tsubaki, avant de la remerciée pour le temps qu'elle lui avait accordée. Avant de partir, il attrapa un des formulaires d'inscriptions et le garda a la main suffisamment longtemps pour qu'elle voie bien ce qu'il faisait. Une fois certain qu'elle l'eut remarquée, il grimpa sur sa moto, enfila son blouson et rajusta son sac sur son dos. Finalement, une fois le casque mit, il démarra la moto et partit, faisant bien attention a ne pas dépasser la vitesse autorisé... Du moins proche du dôjo, puisqu'une fois loin il mit les gazs pour se rendre a Tôo, un entrainement avec Mori l'attendait, enfin s'il était présent ce jour là.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ours et le dragon | PV Aisu Ryuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» How train your dragon
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles
» L'interview Véridique d'Antharia Aisu!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-