The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Entre les lignes [PV Imayoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Entre les lignes [PV Imayoshi]   28.08.14 22:21



Entre les lignes ♦ with imayoshi shoichi
Hanamiya fronça les sourcils et claqua sa langue d'énervement contre son palet. Une serviette autour des épaules pour prévenir l'eau de s'infiltrer dans son haut après sa douche, il s'était rendu dans la bibliothèque, voulant bouquiner mais il s'aperçut bien vite qu'il avait déjà épuisé son stock et, sa mémoire aidant, il ne prenait pas la peine de relire une deuxième fois. Il abandonna sa quête et fila se camper devant son ordinateur. Naviguant un peu au hasard sur le net, il ne put s'empêcher de revenir vers son but initial : lire un livre. Il finit par tomber sur un site d'achat en ligne, regarda les dernières nouveautés, et chercha un quelconque livre digne d'intérêt.

Il voulait un livre maintenant, pas demain ou dans deux jours. Il rumina quelques paroles incompréhensibles, éteignit son portable, quitta son bureau pour aller s'habiller plus convenablement pour sortir. Un jean délavé, un t-shirt noir, une veste en cuir noir et des tennis grises plus tard, il marcha un peu avant de rejoindre la gare la plus proche de chez lui. Ne voulant pas se faire aborder, il avait emporté son lecteur et son casque pour qu'on lui foute la paix durant le trajet. Une dizaine de minutes s'écoulèrent finalement lorsqu'il arriva enfin à sa destination. Encore 5 minutes de marche avant d'arriver à la librairie qu'il voulait depuis un moment.

Retirant finalement son casque, il parcourut lentement les rayons avant de se diriger vers le côté « Psychologique », « Thriller ». La librairie était l'un des rares endroit où Makoto était tranquille et pouvait se détendre, oubliant momentanément le basket. C'était amusant de détruire les autres mais comme n'importe quel autre humain, son cerveau avait besoin de faire une pause. Et le temple du livre était l'endroit idéal pour un génie tel que lui. Aller dans un autre monde que celui où il vivait, celui où il remuait ciel et terre pour tisser sa toile et marquer son territoire, était parfois reposant. La terre était recouverte de près de 6 milliards d'humain. Et il estimait que 90% de l'humanité n'était simplement que des crétins qui ne comprenaient rien à la subtilité, à la cruauté et à l'injustice que livrait ce monde.

Prenant un bouquin au hasard, il lut rapidement la quatrième de couverture avant de feuilleter distraitement les pages. Il recommença ce petit manège plusieurs avant de se retrouver, non pas avec un, mais 5 livres mis de côté. Alors qu'il allait prendre un septième pour analyser, sa main se stoppa brièvement en jetant un regard en coin en voyant une autre personne s'approcher du même rayon que lui. N'y prêtant pas grande attention au début, il tira finalement le livre de l'étagère et ce n'est qu'une fois le nez plongé dedans qu'il remarqua. Il sentit une sueur froide coulée le long de son échine. Mais surtout le calme rare qu'il éprouvait en lui venait de se transformer en une irritation assourdissante. Et il n'y avait qu'une seule personne capable de troubler autant Hanamiya Makoto. La seule et unique personne avoir été capable de lire dans son jeu dès le début.

Imayoshi Shoichi.

Le capitaine de Kirisaki Daichi garda son sang-froid, ne voulant pas attirer l'attention. Il y avait tout de même une chance que son senpai ne l'ait pas encore vu. En fait, il aimerait qu'il ne le voit pas du tout. Le connaissant, il allait forcément venir l'aborder. Et tenir une conversation avec lui était la dernière la chose dont il en avait besoin aujourd'hui pour ses nerfs. Ne lisant pas vraiment, il mâchait encore et encore ses mots dans son coin. Pourquoi fallait-il qu'il le croise le seul jour où il venait en ville ? Lui qui souhaitait oublier un temps soit peu au basket, cet enfoiré venait de gâcher ses plans en arrivant comme une fleur. En tout cas, c'était une habitude qu'il n'avait pas perdu depuis le collège.

Ses lèvres se serrèrent légèrement en repensant à ses années collège. Le début de son règne par la terreur. Et la douleur qui va avec évidemment. Il se détendit un peu et essaya d'oublier sa présence mais en vain. Ce mec était bien pire que lui et, voulant éviter les dégâts inutiles sur sa propre personne, il se devait de rester le plus éloigné de lui. Mais malheureusement les choses ne se déroulèrent pas forcément comme il le souhaitait. Il grinça discrètement des dents, habitude qu'il tenait chaque fois que quelque chose l'énervait, alors qu'il entendit la voix d'Imayoshi s'élever dans sa direction.

Tout mais pas lui...



(c) codée par Tsu-chan





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 89
Date d'inscription : 19/07/2014
Localisation : Ne me cherchez pas ~
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006666

RP terminés: 3

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   03.09.14 22:45

« Une fâcheuse rencontre a plus d'éloquence que tous les avertissements du monde.  »

Alexandre Ostrovski




Aujourd'hui, c'est sans arrière-pensée qu'Imayoshi se rendit dans cette librairie.

Croyez le ou non, il ne passait pas sa vie à chercher de pauvres âmes à tourmenter pour son plaisir sadique. Il lui arrivait aussi de vouloir tout simplement se détendre, passer un moment au calme et profiter des plaisirs simples de la vie. Après tout, le capitaine de Tôo n'était pas une personne compliquée au fond; il se contentait de peu pour être heureux, que ce soit pour le meilleurs ou le pire. D'un bon petit plat préparé avec amour par Sakurai au visage rempli de détresse de son adversaire sur un terrain de basket, un rien ne suffisait à lui donner le sourire. Le seul souci résidait peut-être dans la nature de ce sourire, que beaucoup trop dans son entourage qualifiaient de machiavélique. C'était assez dur quand même.

Shouichi faisait son possible pour se rendre agréable envers tout le monde, ce n'était pas sa faute si son sens de la sympathie différait de celui du sens commun.

Donc oui, pour en revenir à notre sujet principal, ce fut vraiment de manière tout à fait innocente que le destin voulu que le lycéen se retrouve dans cet endroit. Les examens approchant plus vite qu'on ne le pensait, l'élève studieux qu'il était décida d'attaquer ses révisions dès maintenant afin de ne pas être pris de cours. Après tout, son sens de l'anticipation ne lui servait pas qu'au basket, et il en fût particulièrement heureux en voyant déjà ce que constituait son travail en s'y prenant aussi tôt. Une heure, puis deux, puis trois où l passa sur son bureau impeccablement rangé à ressasser ce qu'il savait déjà plus ou moins. Comment peut-on en arriver de sa chambre fermée à tout intrus à la librairie alors? Patience...

Arriva alors pour Imayoshi un cours qui lui quémandait une référence bibliographique que malheureusement le jeune homme à lunettes ne possédait pas dans sa bibliothèque personnelle pourtant assez fournie -bien qu'un manque cruel de littérature érotique se fit sentir d'après Aomine- . Et c'est comme ça qu'en cette belle journée ensoleillée, l'étudiant décida de sortir vers son but, vêtu modestement d'une chemise grise ouverte sur un t-shirt noir et un pantalon de la même couleur avec un petit pendentif car son intelligence ne l'empêchait pas d'être coquet. Une fois la référence de son livre notée, il ne prit que le strict minimum et se dirigea d'un pas gai vers sa destination.

Et c'est ici que sa présomption d'innocence s'arrête.

Car en effet, bien que myope, les yeux de Shouichi ne l'empêchèrent pas de voir de loin un visage qui lui était loin d'être inconnu, et pour cause. Ils avaient partagé ensemble quelques années de collège, de basket et même de loisir, dont la fréquentation de cette fameuse librairie. Les habitudes restaient visiblement, mais ce n'est pas l'adolescent brun qui s'en plaindrait. Bien sûr, un sourire bien plus long que d'habitude étira ses lèvres à la vue de son adorable kohai, une soudaine envie de jouer montant en lui. Discrètement, il s'approcha en faisant mine de ne pas l'avoir vu, sachant bien que cela lui serait bien plus désagréable que s'il serait directement venu l'aborder. Non, autant faire durer un petit peu le plaisir de l'angoisse, en l'honneur de ces retrouvailles.

Son jeu d'acteur obligeant, il ne pouvait pas trop regarder la tête que fit Hanamiya lorsqu'il le remarqua enfin, mais il imaginait sans mal son petit minois se tordre sous la surprise. Cela lui rappelait de tendres souvenirs du collège... Quel dommage que le méchant garçon soit justement moins âgé que lui, Shouichi aurait tant voulu poursuivre leur amusement un peu plus longtemps. Qui sait comment ce petit oisillon aurait fini, voyant déjà ce qu'il était après tout ce temps. Mais malheureusement, il fallut qu'Imayoshi parte plus tôt et même s'il en avait un moment douté, Makoto ne se montra pas assez maso pour le suivre dans le même lycée que lui. Mais ce n'était qu'à charge de revanche...

Le capitaine de Tôo laissa encore un petit moment à celui de Kisaiki Dai Ichi de ruminer sa colère dans son coin puis, jugeant qu'il était à point, décida d'aller enfin le cueillir.

"Hanamiya-kun! Quelle surprise de te voir ici!" Déclara-t-il d'une voix pleine d'allégresse en s'approchant de lui.

Imayoshi se posa juste en face de son kohai, constatant avec une légère surprise qu'ils faisaient maintenant pratiquement la même taille. Ah, tant d'années passées depuis la belle époque, où ce visage rond devait se redresser pour lui parler, ses grands yeux encore remplis d'une certaine innocence, désormais remplacée par une haine et un sadisme qu'il se fit un plaisir de forger. Aujourd'hui encore, il avait beau chercher, il ne trouve et ne trouvera certainement jamais quelqu'un avec le même potentiel qu'Hanamiya.

"Qu'est-ce que tu viens faire ici dis-moi? Toujours aussi affamé de lecture à ce que je constate ~ "

Il posa brièvement ses yeux sur la pile de bouquins qui devait certainement être l'oeuvre du jeune homme. Imayoshi fit une petite expression complice à cette constatation car c'est un trait de caractère qu'il avait noté depuis bien longtemps.

Eh oui, rien ne lui échappait lorsqu'il s'agissait de quelqu'un qu'il appréciait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   27.09.14 16:52



Entre les lignes ♦ with imayoshi shouichi
-Hanamiya-kun! Quelle surprise de te voir ici!

Respire. Respire. C'était comme un mantra dans la tête d'Hanamiya. S'il n'avait pas un self-control à toutes épreuves, le livre qu'il tenait actuellement aurait 1) fini déchirer en deux, 2) jeté à la figure de son aîné. Mais zen. Ils étaient dans un lieu public. Hors de question de faire un meurtre ici. Maintenant qu'il y pensait, c'était bien dans cette librairie qu'ils avaient pris l'habitude de visiter lorsqu'ils avaient besoin d'un nouveau livre lorsqu'ils étaient au collège. Il aurait dut y penser plus tôt. Et comme on dit, les habitudes ne se changeaient pas aussi facilement. Pour une fois, il aurait aimé que le diable en personne change d'habitude.

-Qu'est-ce que tu viens faire ici dis-moi? Toujours aussi affamé de lecture à ce que je constate ~

Contrairement à l'époque du collège, il n'avait plus besoin de lever la tête pour discuter avec Imayoshi. Tant mieux. Il n'aurait pu supporter cela une fois de plus. Sans compter qu'il s'amusait à lui frotter la tête ou ce genre de choses chaque fois qu'il était énervé ou irrité, et ce geste l'irritait deux fois plus. Le capitaine de Kirisaki Daichi avait peut-être changé aussi bien physiquement que psychologiquement, à voir, mais le meneur de Tôo, pas du tout.

Toujours ce ton mièvre, trop enjoué pour être vrai. Toujours ce même sourire de renard sournois. Toujours cette aura de fourberie qui le suivait sans cesse. Il pourrait passer pour une personne aimables à première vue mais c'était tout le contraire. Il ne faisait jamais rien sans un motif derrière. Surtout lorsqu'il pouvait en tirer bénéfice pour sa propre personne. Son cerveau tournant à pleins régimes, il se demandait bien quelle attitude prendre alors qu'il était énervé au possible à l'intérieur.

-Je suis venu acheter des produits de beauté. Je suis là pour des livres, crétin ! Cracha-t-il refermant sèchement le bouquin qu'il tenait.

Finalement, c'était la première chose qui avait traversée sa tête et sortie de sa bouche. Il savait pourquoi il n'aimait pas Imayoshi Shouchi. Parce que devant lui, il perdait parfois ses moyens et se retrouvait prise au piège des taquineries de ce lunetteux. Il reposa le livre à sa place et parcourut une nouvelle fois l'étagère. Mais sauf que la présence d'Imayoshi à ses côtés de l'aidait franchement pas à se concentrer. Il était désormais sur ses gardes, se préparant à répondre à chacune de ses répliques. Mais comme le meneur de Tôo était arrivé comme un cheveu sur la soupe, il n'était pas réellement prêt.

-Surprise, mon œil... Tu m'as suivi, c'est ça ? Marmonna-t-il entre ses dents.

Il fallait s'attendre à tout avec le démon de Tôo. Ils avaient passé de nombreuses heures à jouer ensemble aux échecs et malgré cela, il avait encore un peu de mal à cerner les pensées de l'autre brun. Hanamiya allait bientôt perdre patience et il fallait qu'il s'éloigne de lui au plus vite. Et il avait  besoin de quelque chose pour se calmer. Il avisa quelques secondes les bouquins qu'il avait choisis et le prit avant de se détourner.

-T'as pas intérêt à me suivre, c'est clair ? Le prévint-il en se dirigeant vers la caisse.

Cela faisait à peu près deux ans qu'ils ne s'étaient pas vus et il venait d'expédier leur première discussion à la vitesse de l'éclair mais il s'en fichait. Il ne voulait pas voir ce type. Il ne supportait pas ce sourire plaqué sur son visage vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il y avait des chances que s'il restait une seconde de plus avec lui, les choses allaient tourner au vinaigre.

Une fois assuré d'être en « sécurité » - il fuyait mais il n'allait pas l'avouer aussi facilement – il respira un bon coup, une fois arrivé sur le trottoir. Le Bad Boy jeta un rapide coup d'oeil autour de lui avant de regarder sa montre. Le temps avait filé assez rapidement et l'heure du déjeuner avait approché. Il avait suffisamment d'argent sur lui pour pouvoir déjeuner à l'extérieur et il n'avait pas envie de rentrer pour se préparer à manger.

Regardant à droite et à gauche, il était sur le point de traverser lorsqu'une voix familière le coupa dans son élan. Il se raidit en sentant une main sur son épaule et afficha presque une mine horrifiée en voyant son pire cauchemar – aka son ancien capitaine – lui parler.

Si Makoto avait été croyant, il aurait juré que Dieu cherchait à le punir pour toutes les mauvaises actions qu'il avait faites.




(c) codée par Tsu-chan



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 89
Date d'inscription : 19/07/2014
Localisation : Ne me cherchez pas ~
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006666

RP terminés: 3

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   23.11.14 2:20



Non sans un certain amusement, Imayoshi constata que sa petite entrée en matière avait eu son petit effet. Simple mais efficace. Jouer l'innocent devant la dernière personne qui lui donnerait le bon Dieu sans confession avait mis son kohai dans cet état de colère qu'il appréciait tellement. L'expression de son visage. Ses traits crispés. Le livre qu'il tenait entre ses mains tremblantes. D'ailleurs peut-être devrait-il faire attention avec ce livre qui n'avait rien demandé. Il n'était pas obligé de subir les humeurs d'Hanamiya. C'est ce que pensa furtivement Imayoshi pour lui-même, hésitant même à traduire cela en parole histoire d'en rajouter une couche. Le capitaine de Tôo savait que cela n'énerverait qu'encore plus son confrère de Kirasaki Dai Ichi.

Cependant, il décida de garder son énergie pour d'autres futures punchline. Il n'en était qu'à l'échauffement, et créait un scandale dans un endroit où il venait régulièrement ne jouerait pas en sa faveur. C'est pourquoi Shouichi retint ses pulsions de titiller un peu plus Makoto, se réservant ce plaisir pour plus tard. Parce que oui, il ne l'avait évidemment pas abordé dans l'optique d'une simple salutation, puis chacun retournerait à sa petite vie bien tranquillement. Sans doute aurait-ce été le cas pour quelqu'un qui comptait moins à ses yeux, mais là nous parlons d'un jeune homme avec lequel il a quand même passé ses plus belles années de collège. Ce serait vraiment grossier de sa part de ne pas honorer tout ce temps passé ensemble.

Une réponse sarcastique. Une accusation à peine cachée. Un avertissement aussi crédible que celui d'un enfant de cinq ans.

À croire que son cadet avait oublié à qui il avait affaire. S'il croyait que cela suffirait pour décourager Imayoshi de partager son bonheur de l'avoir retrouvé, il se trompait lourdement.

-"C'est assez méchant ce que tu me dis là, Hanamiya-kun. J'avais juste besoin d'un livre, comme toi." Bouda-t-il de sa plus belle expression de chien battu."Je vais finir par croire que tu n'as pas envie de passer du temps avec moi."

Le genre de phrase faussement innocente qui donnerait envie à beaucoup de gens à ce moment-là de lui hurler dessus que oui, en effet, si Makoto s'était exprimé de la sorte envers lui pour le saluer, ce n'était peut-être pas pour l'inviter ensuite à prendre le thé ensemble. Mais c'était tellement amusant. Pousser à bout les gens en les exaspérant à ce point faisait partie de ses jeux favoris, et son cher petit kohai était mal placé pour le lui reprocher étant donnée la nature de ses propres passe-temps. Après, Imayoshi en était en partie responsable, de ces pulsions violentes et sadiques de la part d'un adolescent qui a la base était juste surdoué. Mais qui sur cette terre pourrait l'en accuser avec des preuves formelles? Personne, car tout s'était passé dans un cadre très privé...

Ses plus belles années de collège, vous dis-je!

À travers ses lunettes, il put voir sans surprise que les goûts littéraires d'Hanamiya n'avaient pas beaucoup changé après tout ce temps avant de le voir partir vers la caisse. Eh bien, il semblait vraiment déterminé à partir sans l'attendre. Tellement froid. Mais soit, Imayoshi était un homme organisé avant de répondre à ses pulsions, et ses besoins scolaires passaient avant tout. C'est pourquoi il s'autorisa à laisser un peu d'avance à Hanamiya -le temps de retrouver son manuel-, connaissant de toute façon par coeur ce dernier pour savoir qu'il ne partirait pas tout de suite en courant. Question d'honneur. Ne surtout pas avoir l'air d'un pauvre petit lapin chassé par un prédateur, il ne serait plus crédible.

Connaissant les lieux par coeur, il ne lui fallut pas longtemps pour retrouver l'ouvrage et vite le passer à la caisse, regardant tout de même à travers la baie vitrée que son kohai était toujours là. Il était toujours là. Il réfléchissait, comme prévu après avoir quitté un lieu. Habitude qu'Imayoshi lui connaissait encore une fois par coeur. Sûrement devait-il souffler, rassuré de lui avoir échappé. Tellement mignon. Même après être devenu une ordure au basket -et même ailleurs-, Makoto gardait ce petit brin d'innocence qui avait toujours fait craquer Shouichi, déjà à cette époque. On le traiterait sûrement de dégénéré de penser cela du "Bad boy", mais encore une fois, tout est une question de relativité.

Maintenant, il était temps de retourner sur scène.

Alors qu'Hanamiya fut sur le point de lui fausser compagnie, Imayoshi le rattrapa aussi vite qu'un éclair.

"Attends, Hanamiya-kun! Tu ne vas pas partir comme ça, n'est ce pas ~ ." S'exclama-t-il d'un ton mièvre de vendeuse saluant sa clientèle.

Délicatement, il posa sa main sur l'épaule de son cadet et le tira vers lui en offrant encore une fois sa plus belle expression faciale. Pour n'importe quelle personne extérieure, c'était un sourire amical de quelqu'un qui voulait continuer à passer du temps avec son ami. Pour son destinataire, cela devait avoir un sens beaucoup plus démoniaque. Non mon petit, tu ne t'en fuiras pas si facilement, pas après tout ce temps sans nos petits moments amusants. Tu as eu ta trêve, mais personne n'a décrété que la guerre était terminée. En outre, tu vas amèrement regretter de m'avoir snobé comme ça alors que j'ai été gentil avec toi. Désormais, son emprise ressemblait plus à celle d'un kidnappeur avec sa victime.

"Il est bientôt midi, et je connais un restaurant sympathique pas loin ~ Que dirais-tu d'y aller ensemble, comme ça on aura plus de temps pour parler. Je suis sûr que tu as des choses à me dire ~ "

Son visage s'était rapproché d'un peu plus près et ses yeux, d'ordinaire fermés, venaient de s'ouvrir pour fixer ceux d'Hanamiya. Comme toujours, à chaque fois que le gris de ses pupilles se dévoilait, elles trahissaient la véritable personnalité de leur possesseur.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   24.11.14 19:17



Entre les lignes ♦ with imayoshi shoichi
C'était clair. Hanamiya allait passer la pire journée de sa vie aujourd'hui. Dès l'instant où Imayoshi lui avait adressé la parole- non, dès l'instant où son ancien capitaine avait posé le pied dans la même librairie que lui, sa journée avait été gâchée. De toutes les libraires qui pouvaient exister sur Tokyo, il fallait qu'il vienne dans la même que lui. Mais le brun se figea brièvement. Maintenant qu'il y songeait, à l'époque du collège, ils venaient régulièrement ici. En ce temps-là, il avait encore une once d'innocence et était allé voir la boutique que lui avait proposé son aîné, puisqu'ils avaient plus ou moins les mêmes goûts littéraires. Makoto aurait dut s'en douter qu'il risquerait de le croiser ici. Mais malheureusement les choses ne se passèrent pas comme prévues. Pourquoi est-ce que ce connard à lunettes était-il venu le même jour que lui et pas un autre ?!

-C'est assez méchant ce que tu me dis là, Hanamiya-kun. J'avais juste besoin d'un livre, comme toi, bouda-t-il de sa plus belle expression de chien battu. Je vais finir par croire que tu n'as pas envie de passer du temps avec moi.

Effectivement c'était le cas. Il n'avait nullement envie de passer du temps avec lui. Ni aujourd'hui, ni demain, ni dans 50 ans. Le capitaine de Kirisaki Daiichi préféra ne rien répondre et se contenta d'un regard colérique avant de s'éloigner, l'avertissant de ne pas le suivre, et de procéder à ses achats. Mais coup de grâce, il avait eu à peine le temps de souffler quelques minutes, que Shoichi revint à la charge.

-Attends, Hanamiya-kun! Tu ne vas pas partir comme ça, n'est ce pas ~

Le brun sursauta en sentant sa main sur son épaule et une envie irrépressible d'arracher brusquement son sourire mièvre et suintante de malice le prit à la gorge. Mais il se fit violence, se rappelant qu'ils étaient dans un lieu public et qu'il ne pouvait pas se permettre d'aller en taule pour l'instant. Et s'il devait tuer son senpai, il devait prendre son temps, préparer méticuleusement son plan pour que personne ne remarque sa disparition. Mais perdu dans ses fantasmes meurtriers, Makoto se retrouva coincé dans le piège d'Imayoshi.

-Il est bientôt midi, et je connais un restaurant sympathique pas loin ~ Que dirais-tu d'y aller ensemble, comme ça on aura plus de temps pour parler. Je suis sûr que tu as des choses à me dire ~

Le plus jeune des deux frémit discrètement en croisant enfin le regard gris de son aîné. Il grinça des dents en voyant la lueur amusée et satisfaite au fond des pupilles. Toute la haine et l'appréhension qu'il avait pour lui affluait d'un coup dans son corps. Ce simple regard lui rappelait pourquoi il détestait ce type. Parce qu'après 12 ans de sa vie, il fut le premier à réussir à glisser un doigt sous le masque de gentil garçon qu'il arborait au collège. S'il n'avait pas été là, ses plans auraient été parfaits.

Sa première véritable victime avait été l'un de ses aînés dans le club et, cerise sur le gâteau, c'était le fils du coach. Il l'avait blessé durant un entraînement mais il avait fait en sorte que les faits se déroulèrent comme s'il s'agissait d'un accident. Il avait poussé un peu loin en usant de la carte de la culpabilité et d'accepter le renvoi imposé par le coach. Tout le monde avait mordu à l'hameçon et avait défendu sa cause, lui permettant ainsi de rester. Mais seule une personne le soupçonnait.

Et c'était Imayoshi.

Devant une telle proximité, Hanamiya recula d'un pas et donna un coup d'épaule pour se libérer de son emprise.

-Je préfère encore déjeuner avec la Reine d'Angleterre, railla-t-il en soutenant son regard.

Après quelques secondes, il brisa le contact visuel et marmonna entre ses dents :

-C'est toi qui payes, crétin...

Hanamiya sortit un de ses atouts : jouer la comédie. Même si, au fond, il savait que ce n'était pas très efficace avec lui.



(c) codée par Tsu-chan



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tôo
avatar



InformationsMessages : 89
Date d'inscription : 19/07/2014
Localisation : Ne me cherchez pas ~
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #006666

RP terminés: 3

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   14.12.14 21:14



Comme à chaque fois qu'il laissait craqueler son masque de sympathie pour cracher son venin, la réaction de son interlocuteur était de reculer pour l'éviter. Hanamiya, lui, savait déjà qu'il allait lui empoisonner la vie avant même qu'il n'en montre un quelconque signe, et il essayait vraiment de fuir. Mais Imayoshi était déterminé à s'accrocher à lui comme une sangsue et le sucer jusqu'à la moelle. Sa prise se fit d'autant plus forte qu'il était prêt à insister vivement pour que son adorable kohai accepte. Il avait déjà quelques arguments prêts à débaler pour le faire céder, comme l'envie d'une visite surprise dans son lycée qui lui prendrait tôt ou tard, ou peut-être aller voir ceux de Seirin pour discuter de l'an passée...

Le coup d'épaule le fit reculer et il ne se retint pas de rire à la repartie du capitaine de Kirasaki Dai Ichi en le comparant à Sa Majesté en personne. Que c'était flatteur. Oui, Imayoshi ne voyait que ce qu'il aimait voir.

"Oh voyons Hanamiya-kun, je ne suis qu'un simple citoyen. Il faudra te contenter de mon humble compagnie."

Une bataille de regard s'ensuit pendant laquelle il se délecta des pupilles sombres et cernés de son partenaire. C'était assez intrigant comment la nonchalance et le sadisme pouvaient se mélanger en une seule expression. Shouichi lui-même n'arrivait pas à cet exploit. Soit il avait une face, soit il avait l'autre, mais son kohai parvenait à mélanger les deux pour frustrer encore plus ses adversaires. Ils le voyaient qu'il se moquait d'eux, c'était peint sur son visage mais en même temps... comment voulez-vous prouver la culpabilité de quelqu'un juste avec cette preuve. Enfin, ce n'est pas pour ça qu'Imayoshi s'est retenu de le dénoncer au collège lorsqu'il comprit son manège. Il avait juste voulu se joindre à la partie.

Après quelques instants, Makoto jeta les armes et signa sa défaite.

"Évidemment, je ne serais pas un bon senpai si je ne t'invitais pas ~ "

Le sort était jeté. Et simplement en plus. Sans aucun argument, sans aucune complication, il avait plié en se cachant sous un pseudo masque. Imayoshi peinait à croire qu'il avait foncé la tête la première dans son piège, mais connaissant son intelligence, ça ne devait pas être irréfléchie... Tout du moins il l'espérait, sinon cela deviendrait vite ennuyant. Enfin, il savait qu'il ne s'ennuiera pas avec Hanamiya. Ce garçon le surprenait toujours, il était un passe-temps amusant et très sincèrement, Imayoshi était réellement content de l'avoir revu. Il fut même attendri lorsque Hanamiya tenta tant bien que mal de garder la face, avec cet air boudeur qui le rendait adorable. Eh bien, qu'il en profite tant que ça durera.

Sans se soucier de prendre un autre coup, Imayoshi l'entraîna par l'épaule en direction du fameux restaurant, tout guilleret de la tournure qu'avait prise cette journée.


La suite: C'est le moment de te mettre à table

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Entre les lignes [PV Imayoshi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre les lignes [PV Imayoshi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Teal Mackenzie - Savoir lire entre les lignes...
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [Suite]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-