The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    25.11.14 21:02




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



La trajet en shinkansen qui séparait les villes de Tokyo et de Kyoto durait environ 2h20. Izuki avait dû dépenser une véritable petite fortune pour acquérir l'un des précieux billets qui le conduirait vers l'ancienne capitale du Japon mais il ne regrettait en rien son investissement. Il n'avait eut l'occasion de venir dans cette ville qu'une seule et unique fois auparavant, lors d'un voyage scolaire lorsqu'il était au lycée. A l'époque, nombreux étaient les élèves déçus qui auraient préférés un lieu de voyage plus exotique comme Okinawa ! Mais lui avait été plutôt enthousiaste de découvrir cette ville réputée qu'il ne connaissait encore pas. Alors, lorsqu'il avait fait la rencontre de Fujwara, une jeune fille passionnée de basket avec laquelle il s'était très vite entendu et que cette dernière l'avait invité à  Kyoto, il n'avait pas hésité longtemps avant d'accepter sa proposition ! Habituellement, C'était souvent elle qui le rejoignait à Tokyo. Il fallait dire que l'emploi du temps du jeune garçon était sacrément condensé entre les cours, les entraînements et les matchs de basket ! Mais il avait toujours mis un point d'honneur à lui accorder son temps ( n'en déplaise à Riko Aida ) lorsqu'elle venait à la capital afin de disputer ensemble des petites rencontres de baskets contre elle.

Le trajet, bien que long, n'avait pas été trop éprouvant. Il était tombé à coté d'une petite grand mère fort sympathique bien que très bavarde ! A plusieurs reprises elle avait essayé de lui proposer des dorayaki qu'il avait refusé avec politesse. Plusieurs fois durant elle voyage elle avait essayé de lui poser des questions... son nom, son age, ses passions... Elle lui avait expliqué être en chemin pour retrouver sa famille et notamment un de ses petits fils qui avait son age. Shun s'était contenté de l'écouter d'une oreille pas trop attentive, répondant par un acquiescement de la tête ou un sourire courtois.

Lorsque le train arriva en gare, Izuki se leva et salua respectueusement la vieille dame lui ayant tenue compagnie. Il sortit de la voiture et de la gare puis observa la ville qui s'étendait sous ses yeux. C'était gigantesque.... Fujwara lui avait bien communiqué son adresse personnelle qu'il avait rentré dans son téléphone pour être certain de ne pas la perdre. Chez lui il avait même prit le temps de se faire un itinéraire détaillé du chemin qu'il devait parcourir pour arriver à bon port.

Le jeune homme remis son sac en place sur son épaule puis s’avança dans une artère particulièrement chargée de la ville. Il lui faudrait prendre la troisième à droite avant de tomber sur une sorte de parc. Inquiet à l'idée de prendre une mauvaise direction, il sortit un plan de la poche arrière de son jean et le déplia pour essayer de repérer sa position. Cependant il avait beau tourner le plan dans tous les sens, il n'arrivait pas à se resituer correctement

- Comme quoi avoir des yeux d'aigle.... çà sert à rien en dehors du basket....

Shun redressa la tête et regarda autour de lui. A gauche ou à droite ? Il sembla se perdre dans des réflexions difficiles puis s'engagea sur la voie de droite.

Plus il avançait et plus il avait l'impression de pédaler dans la semoule ! Ce qui aurait du être un simple trajet pour se rendre chez son amie se transforma soudain en trek infernal ! Le sac en bandoulière qu'il avait prévu pour emporter ses affaires du week end commençait à peser lourd sur son épaule. Quelques gouttelettes de sueurs se formaient sur son front et dans son dos alors qu'il cédait progressivement à la panique de se perdre dans une aussi grande ville dans laquelle il ne connaissait que son amie qui ne pourrait sans doute pas l'aider vu qu'il était incapable de dire exactement où il se trouvait !

Une nouvelle fois Izuki stoppa sa marche et se posa un moment pour réfléchir. Il ne servait à rien de foncer tête baissée car à tous les coups il était en train de s'éloigner et il allait devoir se retaper tout le chemin inverse ! Horreur ! Le mieux serait encore de trouver une personne pour demander son chemin ! En voilà une idée qu'elle est brillante ! Le jeune homme regarda tout autour de lui. Il n'y avait pas grand monde.... pour ne pas dire personne ! Etait-il maudit ou quoi ?! Alors, quand il vit une jeune fille apparaître au coin d'une rue et avancer dans sa direction, il ne put s’empêcher de courir vers elle, voyant là un signe du destin, la réincarnation même de la déesse des péquenauds ayant paumé leur chemin !

- S'il vous plaît ! Excusez moi !

Shun ne put s’empêcher de prier mentalement pour que cette jeune fille habite bien Kyoto et qu'elle puisse le guider vers l'adresse qu'il devait rejoindre.

- Excusez moi de vous déranger... je me suis perdu.... enfin je crois. Je dois aller...

Il sortit à nouveau sa carte qui était froissée et lui montra un endroit qu'il avait entouré à l'aide d'un feutre rouge sur le plan

- Ici... Mais je n'ai aucune idée de l'endroit où je suis et je ne sais pas comment m'y rendre. Vous pourriez m'aider ?

C'est seulement à ce moment là qu'il releva la tête vers la demoiselle et croisa son regard pour la première fois. Elle paraissait intimidée et réservée. Est ce que c'est lui qui l'avait effrayé ? Faut dire aussi qu'il lui était tombé dessus en courant comme un malade avec son sac et en l'interpellant de façon peu rassurante ... il y a de quoi effrayer n'importe qui !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    26.11.14 16:09

Samedi. Pas de cours pour Ishyzu. La jeune fille en profita pour dormir jusqu'à dix heures. Quand elle se réveilla, tiré du sommeil par les rayons de soleil, elle regarda autour d'elle. A taton, elle trouva son téléphone et regarde ses messages. Rien de bien important. Son frère qui lui disait de passé une bonne matinée, sa mère qui lui demander d'acheté du jus de lytchees et elle avait fait le tour. Poussant sa couette, elle finit par se traîné hors de son lit. Après une bonne douche et un petit déjeuné rapide, elle attrapa son carnet de notes. Elle devait rejoindre son jumeau adoré à 12h30 dans un café qu'il avait l'habitude de se retrouver. Un café français. La jeune aux cheveux rose passa de longues minutes à relire se qu'elle avait écrit. Quand elle leva le nez de ses notes, elle fixa son regard sur l'heure. 11h30. Le café n'était qu'à une vingtaine de minutes de chez elle à pied mais elle se mit en route après avoir enfilé une paire de chaussures et jeté son sac sur son épaule. Si elle avait l'air sur d'elle maintenant, elle changerait vite d'avis.

Il faisait bon dehors. La jeune fille portait un tee shirt simple métant en scène une machine et un drôle de personnage. Il s'agissait là en fait in goodies d'un série britannique portant le nom de Doctor Who. Ishyzu avait commencé à la regarder quand elle était en France et depuis elle suivait toujours la série. Un jeans noir pas trop serré, des ballerines blanches pour finir. Elle avait fait de ses cheveux rose deux couettes qui avait naturellement tournée en anglaise. Elle posa sur sa tête un casque blanc qu'elle avait banché à son téléphone. Un tas de flonflon à la française sans déversa.

Lentement, prudament, elle ouvrit la porte d'entrée et cria dans la maison un " je sors, je vais voir A !" puis elle avait refermer la porte derrière elle, calant un peu mieux son sac à main sur son épaule. Elle avala sa salive. Aller. Il n'y avait personne. Elle respira tranquillement et s'engagea dans la rue. Elle fixait ses pieds connaissant le chemin par coeur. Encore cinq pas, puis tourné à gauche. Lever la tête. croiser quelqu'un. Retenir sa respiration pour ne pas céder à la panique. Pour le moment tous aller bien. Un sms. S'arrêter. Se mettre dos à un mur. Regarder autour de soi. Personne. Le lire. C'était son frère lui demandant si sa allait sur la route. Il savait à quel point il était pénible à la jeune fille de sortir seule dehors. Dès qu'elle l'aurait rejoint tous irait mieux. Elle lui répondit en tremblant légèrement et en français que tout était okey. Où plus précisément "Je viens de faire un quart du chemin. C'est bon. Y'a presque personne.". Mais c'est au moment où tu te dis que tout vas bien qu'il se passe quelque chose. C'est bien connu.

Elle avançait en ligne droite, comptant ses pas en écoutant elle ne savait plus quel chanteur lui raconter sa vie en chanson. Trois. Deux. Un. Tournée. Nouvelle rue. Lever la tête. Une personne. Qui venait vers elle en courant. Elle eut tellement peur qu'elle fit un geste de recule qui fit tomber son casque. La musique très forte se laissait entendre entre deux phrases de l'inconnu. Il lui tendit un carte. Qu'est ce qu'il lui avait dit ? Elle ne savait pas. Vite un calcul.

Elle trouva un calcul très compliqué à faire et cela la calma un moment. Le homme, qu'elle ne regardait pas dans les yeux, lui avait tendu la carte car il était perdu. Elle regarda la carte. Très vite elle repéra le lieu où il était. Elle mit le doigts dessus.


"- Ici, c'est nous. "

Elle plaça son doigt sur un autre point un peu plus loin et quasiment à côté du point entouré.

"- Là, je dois aller."

La peur était toujours lisible sur ses traits. Elle fit du bout du doigt le chemin pour y aller. Elle savait même le nombres de pas. Elle ne le dit pas. Elle montra d'abord la rue puis se pointa elle même du doigt, toujours en parlant tout bas:

"- Ishyzu. "

Puis, elle montra de nouveau la rue et se remit à fixer ses pieds et s'y engagea. Toujours avec autant de peu de mot, elle lui dit de la suivre. Malgré le fait qu'il soit plutôt sympathique, la petite tremblait. Elle avait hâté d'arriver. Son casque était toujours sur ses épaules, déversant la douce mélodie suivante :

"Grande fête au château il y a bien lontemps
Les bels et les beaux nobliaux, noble sang
De tout le royaume on est venus dansant.


Tournent les vies oh tournent les vies oh tournent et s'en vont tourne les vies oh tournent les violons

Grande fête au rameaux et Manon a seize ans
Servante en ce château comme sa mère avant
Elle portent les plateaux lourds à ses mains d'enfant."
Une musique que la jeune fille pouvait écouté sans se lasser. Toujours le regard au sol elle ne vit pas les nouveaux panneaux devant elle. Elle ne vit qu'au dernier moment que la rue qu'elle devait normalement prendre était fermer pour cause de travaux. Elle regarda la rue qu'elle allait devoir prendre. Il y avait des personnes absolument partout. Elle se figea. Le regarde effrayer. L'idée de traverser cette foule était terrifiante.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    26.11.14 21:12




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Izuki s'était précipité vers la première personne qu'il avait vu sur son chemin et il s'agissait d'une jeune fille aux cheveux roses, coiffés en couettes frisées. Il n'avait pas vraiment fait attention à son apparence jusque là. Elle devait avoir sensiblement son âge, peut être plus jeune d'un ou deux ans ou bien serait ce une impression due à sa coiffure juvénile ? Toutefois, elle semblait terriblement mal à l'aise de s’entre fait ainsi accosté. A tel point qu'elle en avait fait tomber le casque qu'elle portait sur la tête et qui rependait maintenant une musique étouffée que Shun n'avait malgré tout aucun mal à entendre. Les paroles prononcées n'étaient pas en japonais. Ni en anglais... Du français ? Se pourrait-il que cette jeune fille soit une étrangère ? Ou une métisse peut être ?

Bref, Shun n'avait pas le temps de se poser plus de question. Toutefois il ne s'expliquait pas l'attitude bien étrange de la jeune fille. Elle semblait vraiment paniquée... Faisait-il peur à ce point ? C'est vrai qu'il l'avait accosté de façon peu correcte ( il lui avait littéralement sauté dessus ) mais de là à reculer de quelques pas.... il n'était pas un monstre non plus....

La jeune fille fini par regarder la carte et lui bredouiller quelques mots, le stricte minimum syndical, qu'Izuki ne comprit à peine tellement le son de sa voix était faible. Il avait beau être très attentif... il n'avait rien compris à ce qu'elle essayait de lui dire.


- Ici, c'est nous..... là je dois aller....

Izuki resta un moment stoïque, interdit devant ces paroles. Peut être ne parlait-elle pas bien japonais ? Cette idée venait renforcer son avis comme quoi elle devait être étrangère ou métisse. Il s'était adressé à elle si vite qu'elle n'avait peut être pas bien compris ce qu'il avait prononcé...

Sans lui laisser le temps de répondre, elle se remit en route. Bon... d'aprés ce qu'il en avait déduit elle devait se rendre à un endroit situé proche de l'adresse donnée par Fujwara. Du coup il lui suffisait de la suivre pour retrouver son chemin... Voilà une bonne nouvelle.

Il restait derrière elle, marcha sur ses pas et la regardant de dos. Elle était intrigante....presque originale... En tout cas, elle ne paraissait pas fort sympathique ou aimable. Et puis elle avait une drôle de façon de marcher tête baissée, scrutant nerveusement chaque angle de rue. Izuki était surpris de son comportement et il se demanda si c'était un acte conscient de sa part ou bien si elle était craintive de l'extérieur et des gens l'entourant.

Une nouvelle fois il l'entendit murmurer quelque chose et il dut trottiner pour se mettre à sa hauteur et se pencher en avant pour entendre ce qu'elle prononçait


- Ishyzu....

Shun haussa un sourcils alors qu'il se demandait ce qu'elle essayait de lui dire. Il la regarda et remonta la bretelle de son sac sur son épaule

- C'est ton nom ? Ton prénom peut etre ?

Shun partait de l'hypothèse que la jeune fille était française. Il ne savait pas grand chose de ce pays mais il savait que, contrairement au Japon, il n'est pas poli d'appeler une personne par son nom de famille en France, même lorsque l'on est pas familier. Aussi, il préférait demander plutôt que de commettre une nouvelle gaffe.

Il lui adressa un joli sourire histoire de la mettre en confiance car visiblement, elle restait sur ses gardes et semblait plus que craintive. Et puis ils allaient marcher quelques temps ensemble alors autant en profiter pour parler et passer un moment pas trop désagréable.

Inconsciemment, Izuki avait ralenti le débit de ses paroles, prenant plus le soin pour articuler et parler moins rapidement. Il se disait qu'ainsi, elle le comprendrait peut mieux


- Je m'appelle Shun. Merci de me guider, c'est vraiment sympa !

Il venait à peine de finir sa phrase qu'ils arrivèrent sur une route barrée pour cause de travaux. Il regarda Ishyzu qui sembla prendre un itinéraire bis bien plus emprunté aux vus de la population dense qui se pressait sur les trottoirs.

Izuki commença a avancer, prêt à traverser la route mais quand il se tourna, il vit que la demoiselle semblait de plus en plus paniquée. Elle n'avait pas bougé d'un millimétrée et restait prostrée sur le trottoir, le dos collé au mur. Il fut et rangement surpris et il compris que le mal être qu'elle ressentait n'avait rien à voir particulièrement avec lui mais qu'elle semblait agoraphobe. Aussi il s'approcha d'elle avec un sourire rassurant et sans attendre il prit sa main dans la sienne


- Viens, tu n'as rien à craindre

Il lui sourit une nouvelle fois et la tira doucement pour qu'elle le suive. Ils traversèrent ainsi la route sans encombre, les piétons arrivant en sens inverse, s'écartant pour les laisser passer. Il savait parfaitement que ça ne se faisait pas de prendre la main ainsi d'une personne que l'on ne connaît pas mais il avait agit par instinct, pensant que c'était peut être la seule et unique chose qui lui redonnerait confiance et le courage cessionnaire pour traverser cette route surpeuplée.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    27.11.14 1:52

Bien sur, elle avait entendu les questions que lui avait posé précédemment le garçon. Mais il n'y avait pas répondu. Elle n'avait pas besoin pour le moment puisse qu'il avait compris. Puis la voilà, bloqué devant une foule. Du monde... Du monde... Il y en avait partout. Voilà pourquoi elle connaissait toutes les petites rues parallèle. Elle regardait ça de ses grand yeux effrayé. Elle portait des lentilles roses tout à fait en accord avec ses cheveux. Au moment où elle allait faire demi tour en pleurant et en courant une main se glissa dans la sienne. Elle parut refaire surface et leva les yeux sur Shun qui lui souriait gentillement. Pendant un faible mais rassurant instant, elle eut l'impression d'avoir son frère en face d'elle. Le jeune homme lui dit une phrase. Une phrase que son jumeau lui disait souvent. Il n'avait pas l'air méchant alors elle choisit de lui faire confiance quand il décida de la tirer vers le bain de foule.

Elle s'accrocha à lui comme on peut s'accrocher à une bouée et resta un faible instant juste à ses côté. Puis, elle se rappela qu'il ne connaissait pas la route. Alors, courageusement mais non sans trembler et sans lâcher la main rassurante, elle fit quelques pas plus grand et pris les devant. La route allait les rallongé mais la prochaine rue tranquille était sur la droite à 853 pas. Sans la foule. Avec... Il y en aurait pour à peu près... 917. Elle se mit à les compté. D'abord dans sa tête. Un, deux, trois... dix, onze... trente-sept. Premier frôlement. La personne c'état retourner pour lui lancer un regard noir. Elle en était certaine. Sans vraiment le vouloir et tenant toujours la main du sympathique garçon, elle allongea le pas. Esquive à droite. Cent dix-huit. La personne en face d'elle la jugeait. C'était sur. Elle était en train de la trouvé pathétique. Deux cents quatre-vingt trois. On poussa son sac. Elle s'agrippa un peu plus à la main, les larmes lui montant aux yeux. Trop de monde, hurlait son cerveau. Quatre cent quarante six. Elle avait l'impression que la foule se refermait sur elle. Elle n'entendait plus rien. Que la peur. Et le nombre qu'elle comptait dans sa tête. Pour se donner du courage elle se mit à compté à haute voie et en français. Pendant 6 ans, de ses deux à huit ans, la gamine avait vécu en France et naturellement, dans les situations de stress, c'était le français qui refaisait surface.

"- 745, 746, 747, 748, 749... "

Finalement ils ne leurs falluent que 896 pas. Tourné à droite à 95 degrés, entré dans la rue, faire vingt pas, s'arrêté, reprendre son souffle. Cette rue, comme celle ou les deux jeunes gens c'étaient rencontré, était déserte. Et pas en travaux. Elle poussa un long et profond soupir, essayant ses yeux puis parut se rendre compte qu'elle tenait toujours la main de Shun. Elle la lâcha précipitamment. Elle passa une main dans ses cheveux roses et s'inclina respectueusement.

"- Merci Shun ! "

Elle était parcourut de quelques frissons, contre coup de sa terrible balade mais affichait un petit sourire rassuré. Seul en la présence du basketteur qui lui avait sauvé la mise, elle se détendit un peu et regarda un peu moins ses pieds. Quand elle fut sur qu'autant lui qu'elle était remis de leur marche dans la grande rue, Ishyzu fit bien attention à se que le jeune homme la suive de nouveau et se remit en route. Le reste de la marche jusqu'au café fut beaucoup plus calme. Mis à part le moment où elle sursauta à cause d'un chat, elle ne l'avait pas vu venir et en avait eu, un bref instant peur, tout se passa bien. Rare fut les gens qu'ils croisèrent. Quand le café afficha enfin sa silhouette, pour la première fois depuis qu'elle avait franchit la porte la jeune fille eut un vrai sourire. Elle vit son frère.

Exact copie de la jeune fille, mis à par les 10 centimètres de plus et les cheveux d'un violet très foncé, il ne passait pas inaperçu. Il jurait même parmi le décors avec son tee-shirt d'un rouge vif, short blanc et ses baskets noirs. Il portait un sac sur l'épaule. Quand il la vit, comme toujours il ouvrit les bras. Ishyzu fit signe à Shun de la suivre et courut pour se jeter dans les bras de son frère. Celui ci remarqua le jeune homme bien charger et s'adressa à sa soeur mais en japonais pour ne pas exclure le garçon de leur conversation:

"- Qui c'est ?
- Shun, lui répondit-elle simplement. Perdu. Gentil. M'a aider."

Lâchant Ishyzu qui à son contact avait enfin l'air totalement décontracté, il fit un pas en avant et tendit la main à l'inconnu devant lui:

"- Shun, c'est ça ? Je suis Ashyzu Faller. Appel moi Faller ou Ashyzu, comme tu veux. Tu es perdu c'est ça ? Tu dois aller où ? Ishyzu ne t'a pas posé de problème ?"


Ishyzu gonfla ses joues comme pour faire comprendre à son frère qu'elle était vexée de la dernière question de celui-ci. Il lui passa gentillement sa main de libre dans les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    27.11.14 16:53




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Ishyzu, puisque cela semblait être son prénom, bien qu'elle n'eut pas répondu à la question de Shun, le suivit bon gré mal gré pour traverser la route. Le jeune basketteur évitait soigneusement de la regarder par respect pour elle. Il se disait qu'elle serait sans doute encore plus mal à l'aise si il passait son temps à jeter des coups d’œil dans sa direction pour être certain qu'elle allait bien. Toutefois, à plusieurs reprise, il la sentit serrer très fortement sa main dans la sienne et sans même qu'il s'en rende compte, Shun s'était mit à lui caresser la main de son pouce pour la rassurée.

Ils arrivèrent enfin de l'autre coté de la route mais elle ne lâcha pas pour autant la main d'Izuki qui ne s'en formalisa pas. Il l'entendait juste prononcer des sortes de litanies dans une langue qu'il reconnaissait comme était du français. Toutefois il n'avait aucune sorte d'idée de ce que ça pouvait bien raconter. Peut être les paroles de la musique qui se déversait de son casque ?

Shun garda la main de la jeune fille dans la sienne mais il la laisser le guider dans la direction qu'il recherchait. La prochaine fois qu'il viendrait à Kyoto voir Fujwara, il ne manquerait pas de prendre son GPS !

- Merci Shun !

L'interpellé fut surprit ! Il n'avait quasiment pas entendu la voix de la jeune fille et l'entendre le remercier le laissa stupéfait. Toutefois il se reprit bien vite et lui adresse un sourire sympathique

- Non vraiment c'est à moi de te remercier !

Ils continuèrent leur route sans plus de mots et Izuki en profitait pour regarder tout autour de lui. Kyoto était vraiment une belle ville. Comparée à Tokyo, elle paraissait plus calme, plus traditionnelle aussi. Il n'était pas rare de croiser une geiko au coin d'une rue ou bien un temple pagode des plus typiques. Il avait beau être coutumier de ce genre d'architecture, il ne se lassait pas de trouver cela magnifique.

Il sortit de sa rêverie contemplative que lorsqu'elle lui lâcha la main. Il la regarda et la vit s'élancer dans les bras d'un jeune garçon aux cheveux mauves. Son petit ami peut etre ? Ou un membre de sa famille ? Izuki s'approcha un peu mais veilla à rester en retrait à une distance raisonnable. Il entendit le garçon questionner Ishyzu avant que ce dernier ne se dirige vers Shun et se présente à lui avec un sourire. Izuki regarda la main qu'il lui tendit et il la prit pour la serrer doucement

- Enchanté. Je m'appelle Shun Izuki. J'habite à Tokyo et je suis venu voir une amie mais je me suis perdu... Ta sœur ne m'a posé aucun problème au contraire ! Sans elle je crois que j'aurai pété une case à force de tourner en rond !

Il ne put s’empêcher de rire, un peu gène de devoir avouer son manque de sens de l'orientation. Une nouvelle fois il sortit une carte de la poche arrière de son pantalon et lui montra l'endroit qu'il avait entouré en rouge

- C'est ici que je dois me rendre.... Normalement il doit s'agir d'un terrain de street basket … Je dois la retrouver la bas pour jouer mais vu mon retard je pense que ça tombe à l'eau

De toute évidente, Ishyzu et son frère allait le prendre pour un fou ! Faire autant de kilomètres juste pour jouer un match de basket, fallait être fou ! Mais il ne s'agissait pas que de ça.... Depuis qu'il avait rencontré Fujwara-chan, Izuki devait bien avouer qu'elle ne le laissait pas indifférent. Mignonne, brillante, timide, passionnée.... Il avait complètement craqué sur elle et il n'aurait pas laissé passer une occasion de pouvoir être avec elle.

- Euh... vous avez un accent ta sœur et toi... Vous êtes étrangés ? Ou rapatriés depuis peu ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    27.11.14 19:26

Le jeune homme serra la main de Shun. Puis il écouta attentivement les attente de se dernier. C'était donc ça ! Il s'était perdu et il avait demander son chemin à la petite aux cheveux roses ! D'ailleurs, maintenant qu'elle connaissait le nom et prénom de Shun, Ishyzu était en train de le fixer comme un hiboux, comme si elle n'arrivait pas à retrouver où elle avait entendu le nom de celui ci. L'étranger tendit la carte à Ashyzu qui se plaça à côté de lui pour regarder. Comme sa soeur plus tôt, il posa son doigt sur la carte. Sauf que lui parla d'une voie clair et forte:

"- Nous sommes ici ! Tu n'es plus très loin. Tu n'auras qu'à suivre cette rue là et au feu là bas tu tourneras à droite. Le terrain sera visible de là. "

D'une main, il lui avait montrer sur la carte et de l'autre main, par rapport à la route en face d'eux. Silencieuse, la petite regardait tout ça d'un air distant. Dans sa petite tête, elle était en train d’analysé toute les informations que communiquaient et Shun et Ashyzu. L'espace d'un instant, elle failli prendre son carnet et tout mettre à l'écrit. Mais la question du brun l'en arrêta. Un accent..? Peu être ! C'est vrai que chez eux ils parlaient plus Français que Japonais. Elle hocha la tête et fit un pas en avant. Elle s'adressa directement à l'étranger:

''- Français !"

Avant que le questionneur ne comprenne rien , le violet hocha à son tour la tête et après avoir attraper la petite main de sa jumelle dans la sienne, il entreprit de faire la traduction:

"- Ce que Ishyzu veut dire c'est que notre père est français. Alors que notre mère est japonaise. Nous avons vécu pendant 6 ans en France de nos deux ans à nos huit ans alors on a gardé le réflexe de parler français quand nous sommes que tout les deux. Donc oui, il se peut que nous ayons un accent ! "

Encore une fois, il venait de prouver que lui et sa soeur était le total opposé. Si elle ne parlait pas beaucoup, lui pouvait passer des heures à raconté tous et surtout n'importe quoi. Si elle se souvenait de beaucoup de chose, lui n'était pas très physionomiste. Mais en se qui concernait les langues, il était imbattable. Il maîtrisait le Français et Japonais, ce qui était normal mais avait également un bon niveau à la fois en Anglais et en Espagnol. Il voulait désormais apprendre l'Italien.

"- Alors tu fais du basket, c'est ça ? J'en fais aussi. Si ton rencard est tombé à l'eau, ça te dis un café ? On t'accompagnera en suivant au terrain ! "

Revenons en à la rose qui regardait le brun comme si elle venait de se souvenir de quelque chose. Son visage était illuminé d'un sourire. Bien sure ! Elle se souvenait d'où elle avait entendu le nom. C'était dans un magasine qui parlait d'un match. Elle l'avait lu parce que l'un des équipe était entraîner par son idole: Momoi Satsuki. Le match opposait donc Tôo à... Elle fit travaillé son petit cerveau. Seirin !!! Elle éclata de rire. Un rire clair et soyeux. Son frère tourna la tête vers elle, comme pour comprendre se qui se passait:

"- Shun. Seirin. Izuki. Seirin.
- Hein ?! Tu es un joueur de Seirin Izuki, demanda-t-il en se tournant vers le garçon. "
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    27.11.14 20:50




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Si la sœur était réservée à l'extrême, son frère semblait être son parfait opposé ! Il était beaucoup plus loquace pour le plus grand soulagement de Shun qui avait eut peur d’être la cause du malaise d'Ishyzu. Il fallait dire qu'il lui arrivait souvent d’être gauche ( bien que droitier... ) avec les gens qu'il ne connaissait pas. Il avait la fâcheuse habitude de mettre les pieds dans le plat …

Izuki écouta les explicationS d'Azhyzu sur leur position et la façon de se rendre au terrain de basket qui était le point de rendez vous avec Fujwara. D'un mouvement rapide, le jeune basketteur jeta un coup d’œil à la montre fixée à son poignet gauche et aperçut qu'il avait 1h45 de retard ! C'est possible ça ? Il avait zoné pendant tout ce temps ? Heureusement qu'il avait prit le soin de prévenir son amie par texto sinon, la connaissant comme il la connaissait, il se l'imaginait en train d'attendre des heures durant et en s'imaginant tous les scénarios catastrophes possibles !

Il sortit son appareil de sa poche puis envoya un texto à Fujwara pour s'excuser une nouvelle fois et lui indiquer qu'il arriverait dans encore un petit moment. Ce à quoi cette dernière lui répondit immédiatement qu'il n'y avait aucun soucis et qu'elle lui proposait de se retrouver dans la soirée vu que, de toutes façons, ils devaient passer le week end complet ensemble.  Shun rangea son téléphone avant de sourire au garçon à la chevelure parme

- Merci encore pour les renseignements. C'est cool ! Finalement... je suis tellement en retard que la partie de basket est reportée à plus tard

Il eut un petit rire nerveux alors qu'il s'en voulait d'avoir été empoté au point de ne pas trouver son chemin seul, du premier coup, et dans les temps impartis. Mais cela avait au moins permis de faire la connaissance des jumeaux qui étaient tous deux sympathiques ( bien que timoré pour Ishyzu )

Il les écouta répondre à sa question concernant leur origine et leur accent assez singulier. Ainsi il ne s'était pas trompé ! Ils étaient bien métisses de par leur père français ! Quelle chance de pouvoir être aussi à l'aise avec une seconde langue vivante ! Lui même était une vraie quiche quand il fallait parler autre chose que le japonais. Il arrivait à bredouiller de quoi se faire comprendre en anglais mais dés que la conversation était trop rapide ou compliquée il perdait le fil immanquablement ! Et puis vivre en France ! De l'avis de Shun, la France était un pays diamétralement opposé au Japon. La culture, l'architecture, les croyances, les manières de vivre.... tout était différent ! Même l'écriture ! Le romanji existait bel et bien au Japon mais il n'était pas la méthode la plus pratiquée. Izuki les enviait presque tous les deux ! Il aurait tellement aimé visiter ce pays, ne serait ce que pour les vacances ! Il avait entendu parler de certains endroits réputés remarquables ! La côte de je-sais-plus-quoi....  en bordure de méditerranée. Et puis Paris évidemment !

Il ne put s’empêcher de leur faire par part de son admiration et de son envie


- Vous avez de la chance ! Ça doit être magnifique à visiter ! Ça doit aussi être déroutant de revenir au Japon après tant d'années... vous n'avez connu que la France et ici ça m'a l'air si différent...

Il adressa un sourire aux deux jeunes gens en face de lui et il remarqua que le garçon venait de prendre la main de sa sœur. Il devait y avoir une forte complicité entre eux, ça se voyait comme le nez au milieu du visage. Shun était le seul garçon de sa fratrie. Il avait une petite et une grande sœur. Bien qu'il s'entendait bien avec les deux ( même si son aîné pouvait se montrer pénible au possible certaines fois... ) leur relation était loin d’être comme la leur.


- Alors tu fais du basket ? J'en fais aussi. Si ton rencard tombe à l'eau ca te dis un café ? On t'accompagnera en suivant au terrain !

Izuki acquiesça un d'un signe de tête avant de leur sourire

- Oui, je suis dans le club de basket de mon lycée. Et pour le café... Ouais pourquoi pas, enfin si ça ne vous dérange pas... On pourra se faire un petit jeu ensemble après sur le terrain.


Prendre un café, façon de parler car il n'aimait pas cette boisson trop amer. Il préférait de loin les trucs plus sucrés comme les sodas, milkshakse ou le combo fatal : sodashake ( une boisson délicieuse qui était servie dans certains bars de Tokyo et qui avait la particularité singulière d'exploser le taux d'hyperglycémie de n'importe qui en buvait!)

Il avait fait quelques pas pour se rapprocher d'eux et les suivre jusqu'à l'endroit où prendre le fameux «  café » lorsque le rire d'Ishyzu se fit entendre. C'était un rire doux, cristallin et agréable. Shun était stupéfait et la regardait fixement en se demandant quelle mouche venait de la piquer. Il avait l'impression d'avoir loupé quelque chose quand elle essaya enfin de s'expliquer. Ce qui s'élevait de sa bouche n'étaient que quelques mots presque incohérents mais dont Izuki avait capté le sens tout comme son frère qui semblait habitué à cette façon de s'exprimer


- Shun. Seirin. Izuki. Seirin

- Hein ?! Tu es un joueur de Seirin Izuki !

Le regard de Shun passa de l'un à l'autre. Comment ils le connaissaient ? Ici ? À Kyoto, si loin de la ville où il jouait habituellement. Du coup il ne savait plus trop quoi répondre. Et ce fut à son tour de tilter une information importante : si Ashyzu jouait au basket il y avait fort à parier que c'était dans le club de son lycée... un lycée que Seirin rencontrera peut être lors de la prochaine Winter Cup.... Pire... Il jouait peut être à Rakuzan, la fameuse équipe prodige qui a remporté l'interlycée et qui peut se targuer de compter parmi ses rangs un membre de la Génération Miracle ! Il n'avait jamais encore rencontré cette équipe ni l'ancien camarade de Kuroko qui renforçait ses rangs cette année mais ils devaient être redoutable... Pire que Aomine.... Valait mieux ne pas y penser !

C'est avec une certaine réserve qu'il répondit

- euh... oui... c'est moi... Je joue à Seirin depuis depuis deux ans.. depuis la création du club en fait... Je joues au poste de meneur...

A nouveau son regard passa de l'un à l'autre avec appréhension. Il se demandait quelles allaient être leur réaction. Soit ils étaient supporter de Sierin et ça se passerait au mieux... Soit ils détestaient cette équipe et ça risquait de devenir compliqué...

A son tour il se risqua à poser la question qui lui brûlait les lèvres


- Vous... Vous êtes à Rakuzan ?






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    28.11.14 0:56

Et bah ! S'ils c'étaient attendu à ça. Les Faller se retrouvaient pile en face d'un membre important de Seirin. Si la petite rose était contente de son exploit au point d'applaudir toute seule et de sourire, son frère, lui affichait un grand sourire de défis. Il en avait entendu parler de cette équipe. Il parait qu'elle ne se laissait pas faire. Il ficha ses yeux dans ceux de Shun et déclara calmement:

"- Heureux de te rencontrer, futur adversaire ! "

Il se mit à son tour à rire pour ne pas stresser le jeune homme, qui était son aîné. Certes il était de futur adversaire mais pour le moment ils étaient que deux personnes faisant la connaissance de l'autre. Le violet tenait toujours la main de la rose. Celle-ci avait applaudit avec la main de son frère dans la sienne. Il allait se dirigé vers l'entré quand la question de Shun retient son attention. Il leur demandait s'il était à Rakuzan. Si la plus petite se contentait d'hocher la tête, redevenu calme et se cachant presque derrière son frère, lui ajouta des mots:

"- En effet ! Nous sommes en première année. J'y ai rejoins l'équipe et Ishyzu m'aide à améliorer ma technique. Et pardon, je ne t'ai pas répondu. J'accepte le un contre un ! Alors plaisir même !

- Arbitre, demanda Ishyzu.

- Euh... Oui, pourquoi pas ! Tu nous serviras d'arbitre oui ! "

Contente de la phrase de son frère, elle attrapa la manche de Shun, tenant toujours la main de Ashyzu et les tira tous les deux dans le café. Elle ne lâcha le brun que lorsqu'ils furent à l'interreur. Elle attrapa son téléphone, un espèce de 'truc' dont la coque était une cabine téléphone londonienne bleu, encore une référence à la série Docteur Who. Elle éteint le son qui sortait encore jusqu'à présent de ses écouteurs. Le café était plein de monde et serrant le main de son jumeau, elle se laissa guidé par lui, les yeux fermer. Un serveur leur lança un " bonjour" à la française. Puis il reconnut les Faller qui venait là presque tous les jours et les salua chaleureusement avant de les guider vers un coin un peu plus tranquille que les autres. Il les laissa prendre place et remit un carte à Shun. Il resta à côté de la table pour prendre la commande. Comme pour confirmé, il demanda aux Faller:

"- Thé noir aux agrumes et lait fraise ?

- Tous à fait, confirma Ashyzu pendant que la petite rose hochait plusieurs fois la tête.

- Et vous monsieur, demanda-t-il en disant le monsieur en français et en se tournant vers Shun."

Il attendit la réponse et nota tous ça avant de partir en direction des cuisines. Ishyzu, qui gardait tout les articles où on parlait de Momoi Satsuki dans son carnet de note, était partit à la recherche de celui-ci dans son sac à main. Le cahier avait une couverture verte et était visiblement pas en très bonne état. Elle tourna les pages, puis tomba enfin sur celle qui l'interressais. Il s'agissait d'un petit article parlant d'un match entre Tôo et Seirin. Il était accompagné de deux photos, une par équipe, légender des noms et prénoms des joueurs et entraîneur. Celui de Momoi était souligné de façon très propre. Elle glissa le cahier vers le brun en souriant et en tapotant la tête de celui-ci.

"- Shun."

Elle lui fit un petit sourire. Son frère lui ébouriffa les cheveux et elle s'empressa de remettre ceux-ci en place.

"- Pour en revenir à la France... Nous étions trop jeune pour totalement nous en souvenir et pour que cela nous manque vraiment, mais c'est un beau pays et comme nous y avons de la famille nous n'arrive parfois encore d'y retourner. La France est totalement différente du Japon ça c'est clair. Nous avons quelques amis là bas. Enfin plus moi que I, mais bon. Je ne serais pas choisir si l'on me demandait plus tard de rester pour toujours d'en l'un où d'en l'autre des pays. Mais nous connaissons surement plus la France que le Japon. "

Les commandes arrivèrent. Les Fallers remercièrent le serveur en même temps. La rose piqua la paille de son frère pour commencer à la machouillé. Celui-ci râla, en lui disant qu'il fallait vraiment qu'elle arrête de manger les pailles. Elle lui tendit alors l'objet dans un état un peu pitoyable et il soupira. Encore une fois il boirait son lait au verre. La jeune fille avait repris ses activité et s'amusait maintenant faire tourner sa cuillère dans son thé alors qu'elle n'y avait mis aucun sucre. Les jumeaux se mirent à penser au même moment que ça serait un chouette d'après midi.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    28.11.14 17:57




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Et bim ! Les doutes de Shun furent rapidement confirmés par Ashyzu lorsque ce dernier l'appella «  futur adversaire ». Cela signifiait donc qu'ils allaient se rencontrer dans les futurs matchs de la Winter Cup. Pour le moment il ne savait pas s'il devait s'en réjouir ou non.... Toujours est il que Seirin n'avait pas passé l'été à se tourner les pouces ! Fort de leur défaite contre Too Gakuen, les basketteurs de Seirin s'étaient entraînés avec acharnement ! Il n'était plus question de revivre une telle descente aux enfers et le goût âpre de la défaite … très peu pour eux ! Dommage donc pour Ashyzu mais la Winter Cup allait lui passer sous le nez, il n'y avait pas d'autres éventualités !

Le jeune garçon continua ses révélations en avouant être en première année à Rakuzan.... Hum... Voilà qui corsait les choses ! L'équipe qui avait gagné l’inter-lycée... Kuroko était du genre avare lorsqu'il s'agissait de livrer des informations sur ses anciens coéquipiers de Teiko mais Shun, lecteur assidu du Basket Mag, avait prit les devants en trouvant un article hautement intéressant sur le nouveau capitaine de Rakuzan... Un certain Akashi.... il était réputé pour être un fin stratège et posséder un toucher de ballon des plus exceptionnel... Visiblement, le match contre ce club ne serait pas du gâteau... C'était excitant !!!

Izuki lui adressa un sourire

« Je n'ai pas encore eut la communication du programme des matchs mais nous nous rencontrerons fatalement.... En final, si ce n'est pas avant ! »

Au moins la couleur était annoncée ! Shun et son équipe ne comptaient pas se laisser marcher sur les pieds ! Les déboires des playsoff étaient derrière eux et c'est plus motivé que jamais, plus avide de victoire aussi que l'équipe de Seirin allait fouler le parquet ! Il n'était pas question de se laisser impressionner, pas même par un joueur détenteur du titre de champion du dernier Inter-lycée !

A sa grande surprise, Ishyzu s'approcha de lui et l’attrapa par la manche de sa veste puis elle le tira en direction du café. Il la suivit en entra à l'intérieur de ce qui semblait être un salon de thé à la décoration raffinée mais qui le mettait vraiment mal à l'aise. Il préférait de loin les endroits plus décontractés... Genre les fastfood où il se rendait avec ses amis. Il ne put s’empêcher de laisser son regard vagabonder sur les murs avec curiosité. Il entendit qu'on lui adresse un «  bonjour » en français et à son tour, Izuki répondit un «  Bonjour » dans un français approximatif et sans doute bien loin du mot d'origine....

Il prit place à la table d'Ishyzu et de son frère puis regarda la carte qu'on lui tendit. Outre un large choix de boissons il y avait aussi plusieurs sortes de pâtisseries aux prix extravagants ! Il remarqua d'ailleurs que les prix étaient à la fois indiqué en yen et en euros, la devise française. Il n'eut pas le temps de s'attarder davantage que le serveur était déjà présent pour prendre les commandes. Il s'adressa à lui, attendant visiblement son choix. Se sentant un peu pressé, Shun tourna la carte vers le serveur et lui montra ce qu'il avait choisit. Il préférait, cette fois-ci, ne pas faire une démonstration de son accent français ô combien ridicule ! Ça serait donc une «  menthe à l'eau » comme s'était écrit sur la carte. Au moins ça serait rafraîchissant !

Il entendit qu'Ishyzu l'appela par son prénom. Il n'en avait pas l'habitude et ça le troubla quelque peu. Même ses coéquipiers qu'il côtoyait tous les jours se contentaient de l'appeler par son nom de famille. Même Hyuga qui était de loin son meilleur ami.... Cela dit, lui aussi ne l'appelait pas par son prénom... Shun se dit que ce devait sans doute être une particularité typiquement japonaise ! ( et un peu stupide aussi.... )

Il vit la jeune fille lui tendre un cahier corné et abîmé qui témoignait de sa grande valeur pour sa propriétaire. Ce devait être un cahier important qu'elle trimballait partout, du moins c'est ce qu'il imaginait. Il vit qu'en réalité elle lui montrait un article qu'elle avait découpé et qui relatait le match contre Too Gakuen et Seirin. L'article était accompagné d'une photo des deux équipes et à la vue d'Aomine, Izuki ne put s’empêcher de serrer les poings sur son pantalon... son regard suffisant, son allure nonchalante... Dire qu'il n'aimait pas le basket malgré toutes les facilités qu'il avait.... S'en était presque injuste !!

Puis son regard se porta sur la photo de sa propre équipe.  Lui souriait un peu entre Hyuga et Mitobe. Derrière, Kagami les surplombait d'une bonne tête et puis on n’apercevait qu'une petite touffe de cheveux bleus turquoises et hirsutes comme unique témoin de la présente de Kuroko... Il ne put empêcher un éclat de rire de lui échapper. Décidément leur joueur fantôme portait bien son nom !

Il tourna la tête vers la jeune fille et lui sourit


«  Ce n'était pas un match facile.... On a eut beaucoup de mal à digérer notre défaite. »

Il tourna son regard vers le joueur de Rakuzan

«  Dire que vous avez éliminé Too lors de la finale... Vous devez être sacrément balèze.. »

Le regard de Shun se reporta sur le cahier dont il tourna quelques pages en arrière. Il aperçut qu'il s'agissait en fait d'un recueil de différentes photos et articles sur Momoi Satsuki. Ishyzu devait être fan de l'ancienne manager de la Généraiton Miracle. Il ne la blâmait pas... Eux mêmes, à Seirin, comptaient un certain nombres de membres du fan club de Satsuki.... Pour d'autres raisons bien plus généreuses …

Il se frotta l’arrière de la tête puis ajouta


«  Tu aimes bien Momoi ? Elle est très douée c'est vrai... Ses capacités d'analyse sont redoutables et … redoutées ! C'est la petite amie d'un membre de notre équipe ! Kuroko Tetsuya... Ils étaient ensemble à Teiko »

Il ne savait pas pourquoi il avait dit ça... Ça lui avait échappé sans doute ! Le serveur choisi ce moment pour apporter les boissons et cette fois, Shun tenta un brillant «  merci » à la française avec un «  R » joliment roulé qui faisait très.... nippon !

Puis ce fut au tour du garçon de prendre la parole et de lui parler de leur vie en France. Shun écouta attentivement, jouant distraitement avec sa paille qu'il tournicotait dans son verre  à la boisson émeraude. Il en but quelques gorgées et se surprit à imaginer comment pouvait être la vie dans un autre pays que le Japon.  Lui qui n'avait connu que cela se jura, dans le futur, de visiter d'autres horizons ! La France et les Etats Unis en premier lieu !

" Je vous envie.... Vraiment...."

Il but quelques gorgées de sa boisson tout en regardant le liquide descendre sensiblement dans son verre.

" J'aimerai voyager et découvrir d'autres choses. Mais pour le moment je n'arrive pas à sortir le nez du guidon... je vis que pour le basket et les cours.... J'ai déjà eut un mal de chien à me trouver un week end pour descendre à Kyoto voir mon amie... alors j'imagine que si je devais voyager ça sera après le lycée... quand le basket ne sera plus qu'un souvenir"


En le disant il prit étrangement conscience du sens de ses paroles. Il était en deuxième année, ce qui signifiait qu'il ne lui restait plus qu'une seule et unique année pour jouer à Seirin et qu’après le rideau tomberait sur sa modeste carrière de basketteur. Étrangement cette constatation le rendit mélancolique. Il n'avait pas envie que tout ça s’arrête ! Il aimait le basket et il en jouait depuis le collège. Il aimait son équipe et l'amitié partagée avec les camarades du club. Et après le lycée.... qu'adviendrait-il ? Kagami, Kuroko et les trois rookies continueront-ils ? Y aura t-il lui relève pour le club ?

Perdu dans ses soudaines pensées, Izuki ne se rendit pas compte que son visage s'était fait plus triste, plus grave et fermé. Pour Teppei il n'y avait pas d'année supplémentaire. Son genou était au bord de la rupture. Cette année, ils devaient gagner ! Pas de choix, pas d'autres alternatives, pas de plan B en cas d'échec.... c'était cette année.

Shun sortit de ses pensées en sursautant presque. Le frère et la sœur allaient le prendre pour quelqu'un de taciturne... Il essaya de leur sourire pour les rassurer mais la préoccupations qui venait de l'envahir ne le quittait pas pour autant et le sourire qui leur adressa sonnait plutôt faux


"Désolé... Je me suis égaré dans mes pensées..."

Il but deux grandes lampées de sa «  menthe à l'eau » qui vidèrent presque son verre mais eurent au moins l'effet de lui remettre les idées en place

"Donc... tu veux jouer les arbitres pour notre petit duel Ihyzu ?"

Il regarda ensuite son frère et ajouta avec un petit rire gêné

"Je compte sur ton indulgence... je ne suis sans doute pas à la hauteur d'un champion de l’inter-lycée !"

[ HRP : Alors là 1531 mots.... je m'excuse pour cette réponse ! Je me suis laissé emporter par le cours de mes pensées, tout comme Izuki... J'espère que cette ( trop ) longue réponse ne t'a pas ennuyée ]  







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    03.12.14 23:49

La jeune fille était en train de partir dans ses souvenirs, laissant son frère faire la conversation à leur nouvel ami. Elle avait reprit son cahier, presque timidement, après avoir dit un simple et timide "oui", quand le garçon avait demander confirmation afin de savoir si elle aimait bien ou non Momoi Satsuki. Elle le feuilleta à son tour, laissant ses doigts fins courir sur certains articles tendit qu'elle se souvenait de les lire et de les découpé pour les coller ici. sur toute les photos où l'on parlait de Seirin, il y avait un jeune garçon aux cheveux bleues qui intriguait la fille aux cheveux roses. Il avait le " pouvoir " de disparaître ou de s’effacer. Si elle en trouvait le courage, elle en parlerait un jour à Shun, pour avoir plus d'information sur le turquoise. D'ailleurs, ce dernier parla, faisant revenir la gamine sur le terre ferme.

Celui-ci voulait avoir la confirmation qu'elle jouerait bien les arbitres pour le un contre un entre lui et le violet. Elle hocha affirmativement la tête, sans un mot. Pas besoin de parler. Puis Shun s'adressa à Ashyzu afin de demander à celui-si d'être indulgent. Le jumeau de la rose se passa la main dans les cheveux tout géné:

"- Tu sais.... Je suis pas un grand joueur... Je suis même pas rentré sur le terrain lors des matchs alors je suis pas si fort que ça finalement ! "

La petite rose serra son poing et frappa assez fort le bras de son jumeau adoré. Il y a d'ailleurs une anecdote très drôle sur les jumeaux. Ils ne sont pas né tous à fait le même jour. En effet, Ashyzu est né le 12 Avril à 23h37 et sa soeur le 13 Avril à 01h03. Certaines personnes n'arrivent pas le comprendre, se qui fait alors rire les jumeaux. Revenons à la situation présente. Choqué par le geste de sa jumelle, très voir trop peu violente, le garçon tourna la tête vers elle. Il vit brillé une telle rage et une telle colère dans les yeux de celle-ci qu'il prit un instant peur. Elle expliqua alors son geste:
"- C'est faux ! Je t'interdis de dire ça ! Tu joues très bien ! Et tu es très fort ! Si tu recommences à te rabaisser je te retaperais encore plus fort !"

Elle avait horreur que son frère, qui était assez modeste, se rabaisse tous seul. Elle tendait vers lui un poing menaçant que celui-ci attrapa dans sa main avant d'attirer la jeune fille dans ses bras. Ishyzu parut alors réaliser que Shun était toujours là et devient toute rouge de honte en cachant son visage dans le coup de son frère. Pour Shun, se serait sans doute la seule et unique fois qu'il l'entendrait parler autant, aussi clairement, avec une telle force et sans avoir peur. Mais pour son frère c'était autre chose. Il avait l'habitude, quand ils étaient tous les deux, la jeune fille parlait plus et plus clairement. Il lui frotta le dos de longues secondes puis s'excusa.
"- Moi pardon, lui répondit la petite rose."

Puis, se décollant de son frère, elle jeta un petit regard dans la direction de Shun. Que devrait-il penser d'elle ? Qu'elle était une hystérique sans aucun doute ! Les yeux de nouveau baissé, elle avala rapidement la fin de son thé. A ce moment là, le serveur revient avec l'addition. Rapide, Ashyzu lui tendit plusieurs billets:
" - Je règle pour la totalité de la table.
- Bien monsieur, lui répondit le serveur avant de s'emparer des feuilles de papier et petites pièces que lui tendait le jeune homme. "

Il y avait pile le compte. Puis, le serveut s'inclina et s'éloigna. Le plus grand du duo se tourna vers son futur adversaire:
"- Ne t'en fait pas pour ta boisson, tu me bois rien, je te l'offre de bon coeur. Je sais que les prix ici ne sont pas donné et comme tu n'as eu le choix du café..."

Il souriait, laissant sa phrase en suspens, espérant que Shun est comprit. Puis, il attendit que le brun les finit sa menthe à l'eau et invita tous le monde à se rendre au terrain de basket. Il avait hâte de se battra, ballon à la main, contre le joueur de Seirin. Ishyzu, quand à elle, préparait son esprit tactique à chercher les failles pour donner, peu être, des conseils aux deux joueurs.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    04.12.14 14:16




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Quelques gorgées de plus eurent raison de la boisson du jeune meneur de jeu. Sa paille émit un petit bruit d'aspiration discret lorsqu'il acheva les quelques gouttes encore présentes au fond du verre. Le liquide rafraîchissant avait eut la faculté de lui remettre les idées en place. Ce n'était pourtant pas le genre du garçon de se laisser aller à la morosité. Mais la tension était devenue tellement intense dans le club de basket de Seirin qu'il ne pouvait s’empêcher de réfléchir à ce qu'allait donner la prochaine Winter Cup. Il avait parfaitement conscience que Seirin était les outsiders de l'affiche malgré leur brillant parcourt lors des qualifs de l'inter-lycée. Mais dorénavant tout était différent. Il avait la désagréable impression d'avoir une épée de Damoclés suspendue au dessus de chaque des têtes des joueurs de Seirin.... Et celle au dessus de la tête de Kyoshi vacillait dangereusement, menaçant à chaque match, chaque entraînement, de s'effondrer....

Le garçon de café revint dans leur direction prendre le règlement des consommations et Shun se tourna vers son sac qu'il ouvrit pour en sortir son porte feuille. Toutefois l'herbe lui fut coupée sous le pied par le frère et la sœur qui payèrent sa part le mettant malgré eux dans l'embarras.


«  Mais... j'aurai pu payer... je... enfin, merci beaucoup »

Terriblement gêné à l'idée de s’être fait offrir cette boisson sans raison, Shun rangea son porte feuille à sa place initiale avant de zipper la fermeture éclaire de son sac. A vrai dire, même s'il ne l'avouerait pas, il était très reconnaissant à Ashyzu et sa sœur de lui avoir épargné le prix de cette boisson. Ce week end à Kyoto lui avait coûté une véritable petite fortune rien qu'en billet de shinkansen ! Pour s'offrir son voyage allé et retour, il avait même du chercher un petit job afin de gagner quelques yens plus que nécessaires ! C'est ainsi qu'il s'était retrouvé à donner des cours de soutient en mathématique à des collégiens en difficultés. Pour lui cette matière n'avait jamais vraiment posé de problème. Grâce à cela il avait pu économiser suffisamment ! Et il en était très heureux !

Il se leva en prenant soin de ne pas faire crisser les pattes de sa chaises en bois puis il enfila son sac en bandoulière par dessus son épaule. Ne sachant pas où se trouvait le terrain de basket il suivit le frère à la sœur. Ashyzu lui avoua n'être pas si fort qu'il ne pensait et n'avoir même joué aucun match durant la dernière saison. Une chose que Shun avait le plus de mal à croire. Il connaissait Rakuzan et la réputation de leur club de basket qui était parmi les plus sélectifs. S'il n'était pas naturellement doué pour ce sport, il n'aurait même pas eut sa place sur le banc ! Une chose qu'Ishyzu confirma en assénant un petit coup réprobateur à son frère quant à la façon désagréable ( selon elle ) qu'il avait de se dévaloriser.

Shun leur sourit et lorsqu'il sorti du café un petit frisson le parcourut. Le temps se rafraîchissait et un peu d'exercice allait les réchauffer ! Il espérait tout de même ne pas se ridiculiser ! Loin d'être au niveau de Kagami, Teppei ou Hyuga, les duels n'étaient pas vraiment son point fort !

Ils marchèrent en silences les quelques centaines de mètres qui les séparaient encore du terrain puis ce dernier se profila à l'horizon.Un sourit naquit qui sur visage de Shun. Vraiment, il adorait le basket ! C'était une passion... Une passion dévorante qui lui prenant tout son temps et son énergie. Le genre de passion dont on ne peut pas se défaire facilement.

Une fois arrivé il retira son sac qu'il posa en bordure du terrain, contre un mur se situant derrière l'un des paniers. Puis il ouvrit sa veste et l'enleva avant de la plier en deux et de la poser sur son sac. Il profita qu'Ashyzu avait déposé le ballon par terre pour le ramasser et commencer à le faire rebondir sur le bitume. La balle émottait un son régulier à chaque fois qu'elle rencontrait le sol et Shun se mit en position au milieu du terrain, un petit sourire sur ses lèvres


«  On joue comment ? Le premier arrivé à 20 points remporte la partie ? »

Il réceptionna la balle entre ses mains puis se mit à faire tourner le ballon sur lui même avant de l’arrêter d'un coup. Il tourna le visage vers Ishyzu et lui lança la balle avec précision et douceur

«  Tu peux faire l'entre eux ?

Il attendit que la demoiselle se mette en place tout en échauffant ses poignées par quelques petits mouvements qu'il connaissait par cœur depuis le temps qu'il les pratiquait. Parfois, il lui arrivait même de faire ces gestes sans s'en rendre compte....

Il regarda Ashyzu en souriant puis reporta son attention sur le ballon orange qui allait dorénavant occuper toute ses pensées. C'était un petit duel amical mais il ne voulait pas non plus se faire marcher sur les pieds ou ne pas jouer du mieux qu'il le pouvait.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    05.12.14 4:24

Les jumeaux guidèrent le brun vers le terrain de basket. Arrivé la bas, les garçons se mirent d'accord. Le premier arrivé à 20 points gagnerait. Et se serait à la petite de faire l'entre deux. Ils se mirent en place. L'un en face de l'autre. La tension qui prenait par des muscles du violet était plus que palpable. Un franche et net sourire apparut sur ses lèvres. Le coup d'envoie n'était même pas donner qu'il s'amusait déjà ! Il sautillait presque sort place. Ishyzu siffla un coup net et fort et lança le ballon en l'air de toute ses petites forces. Celui-ci décolla. Il vola même haut. Et les garçons étaient à sa suite. Mais se fut Ashyzu qui attrapa à deux mains la balle avant de retouché le sol. La gamine c'était reculer hors du terrain. Un duel du regard eu lieu entre les deux jeunes hommes. Puis rapide, le violet fit pas chasser sur la gauche et en dribblant, se mit à filer vers les paniers. Il sauta. Il vit Shun vouloir le contrer. Trop tard. Il marquait. Il vit le deuxième reprendre la balle au moment ou leur arbitre annonçait le point pour son frère. 0 - 2 en faveur du Faller mâle.

Mais ce dernier vit son adversaire repartir très rapidement de l'autre côté du terrain. Manquant de glisser, il se mit à lui courir après. Hélas, la rapidité n'était pas le fort du garçon qui vit Shun marqué un super 3 points ce qui lui fit prendre l'avantage.

"- Pas mal, lui lança le violet.
- 3 à 2 ! "

Le match se poursuivait tranquillement mais avec une certaine intensité. Il y avait parfois de long moment où ils se stoppaient, se regardent fixement pour savoir dans quel direction irait l'autre. Ashyzu était électrique. Rare était les matchs en un contre un qu'il avait fait et c'était toujours contre des adversaires qu'il connaissait. Donc pas de grand challenge. Alors que la, il ne connaissait le joueur que de nom. Ishyzu, qui jouait son rôle d'arbitre à la perfection, sifflait les fautes et les paniers. Mais, surtout, elle ressentait la joie de son frère et avait presque envie d'aller sur le terrain. Elle ne savait pas quand le match avait commencer mais les deux garçons étaient au coude à coude et seul un point les séparer à chaque fois. Un nouveau panier fut marqué par le frère de l'arbitre. 11 pour Ashyzu et 10 pour Shun. A chaque point que le violet avait marqué, sa soeur l'avait applaudis. A chaque fois que le brun avait marqué, le violet lui avait fait une gentille remarque.

A ce moment là, la jeune fille siffla. Pas une faute, ni un panier, non. Elle sifflait une pause pour les deux jeunes hommes. Elle savait que son frère était en train de courir dans tous les sens et de s'épuisé. Elle était l’abrite alors elle avait le droit de siffler des pauses.

"- Pause ! 10 minutes ! "

Elle vit Ashyzu respiré. Tranquillement le garçon rejoint son sac et proposa une serviette et un bouteille d'eau à son ami alors qu'il mettait sa propre serviette autour du coup et entamait sa bouteille d'eau. La gamine rose, quand à-t-elle, s'empara du ballon et se plaça dans la zone. Elle mit plusieurs panier, se repassant les différentes scènes d'attaque des deux garçons. Elle cherchait de quoi redire mais les garçons jouaient bien. Très bien. Elle lança de nouveau le ballon. Celui ci rebondit et revient à ses pieds. Elle le ramassa et vit son frère venir vers elle. Par instint, elle lui envoya le ballon. Il la réceptionna.
"- ça va toi ?
- Oui. Fatigué Ashy ?
- Non ! Shun est un joueur talentueux et un formidable adversaire. Je ne suis pas fatigué, je suis content. Et toi ? Tu suis le rythme ?
- Bien sure."

La franchise et la simplicité de sa soeur le désarmait parfois. C'était drôle comment il pouvait d'un coup ne plus savoir quoi lui dire. Il allait alors lui coller un bisous dans les cheveux, et après une brève étreinte, il revient voir Shun en rendant le ballon a sa jumelle tant adoré. Elle le regarda s'éloigné et tira. Elle marqua. Elle ramassa la balle et les rejoint au moment où son frère parlait:
"- On y retourne ? "

[HRP: Mes postes ne sont pas hyper long, si tu veux, j'essaye de faire plus grand. ]
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    05.12.14 16:30




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Shun ne cachait pas son plaisir de jouer cette partie de basket. Certes le un contre un n'était pas son fort mais il ne boudait toutefois pas son plaisir ! Il n'avait pas réellement l'occasion de faire des petits duels avec d'autres personnes de son équipe alors maintenant que l'occasion lui était donné, il ne la laissait pas s'échapper ! On n'a toujours beaucoup à apprendre des personnes contre lesquelles on se mesure. Il prenait cela comme une sorte d’entraînement et se sentait particulièrement honoré de pouvoir se frotter à un joueur de la prestigieuse équipe de Rakuzan.

Rakuzan.... Il n'arrivait pas à oublier que ce club de basket abritait l'ancien capitaine de la génération miracle. D’après les articles de Basket Mag qu'il avait pu lire, il avait apprit que ce dernier se prénommait Akashi. La photo accompagnant l'article semblait montrer un garçon mystérieux, pas très grand, aux cheveux d'un rouge plus vif que ceux de Kagami. Izuki se souvenait surtout avoir été surprit par l'éclat de son regard aux yeux dépareillés. Nul doute que sur le terrain il devait être particulièrement coriace. Peut être profiterait il de l'occasion qui lui était donnée pour poser quelques questions à son sujet à Ashyzu et sa sœur.

Ishyzu s'approcha du milieu de terrain puis elle lança la balle en l'air pour l'entre deux. Izuki prit de l'impulsion et se projeta main en l'air mais sa détente, ajoutée à sa taille moyenne, ne fut pas suffisante. Ce fut dont Ashyzu qui s'empara le premier du ballon et perça ses défenses pour marquer les deux premiers points. Mais loin de déstabiliser Shun, ce panier encaissé eut plus l'effet de le rendre encore plus motivé ! Il récupéra le ballon et fonça en direction du panier adverse. Il n'attendit pas d'arriver dans la raquette pour se mettre à tirer ! La balle pénétra directement dans l'arceau avant de rebondir sur le sol. Izuki ne put s’empêcher de sourire, satisfait. Ces derniers temps il s'était énormément entraîné à mettre des paniers à trois points. Il savait pertinemment que jusqu'à présent cela constituait sa principale faiblesse.

Une nouvelle fois la balle fut récupérée par Ashyzu. Pour chaque panier marqué par le jeune joueur de Kyoto, Shun répliquait immédiatement derrière. Le rythme de leur duel était devenu intense et en quelques minutes à peine la sueur avait recouvert le visage du meneur de jeu. Les confrontations se succédaient, un coup remportées par l'un, un coup remportées par l'autre. Il s'agissait d'un duel de regard, d'anticipation, de feinte, de  vitesse....  La balle était entre les mains de Shun et il voyait Ashyzu qui lui barrait la route et lui mettait une pression d'enfer, l'obligeant à reculer de quelques pas . D'un réflexe incontrôlable, son regard chercha une éventuelle aide sur les extérieurs mais il n'y avait personne cette fois ci... aucun coéquipier pour venir en renfort. Cette petite seconde d'égarement fut suffisant pour que son adversaire intercepte le ballon, le passe par la droite et marque une nouvelle fois avant qu'un coup de sifflet ne retentisse.

Shun se redressa et regarda interrogatif la jeune Ishyzu qui annonça qu'il était tant de faire une pause. Elle n'avait pas tors après tout. Il ignorait depuis combien de temps le duel durait mais il sentait son souffle se saccader, ses jambes s'alourdir et la sueur inonder ses cheveux et son T shirt. Heureusement qu'il avait pensé à en prendre un de change dans son sac sinon, trempé comme il l'était, il aurait pu tomber malade...

Il sourit à Ashyzu en le rejoignant vers l’extrémité du terrain, là où étaient leurs affaires. Ce dernier lui tendit une bouteille d'eau et une serviette qu'il accepta avec grand besoin


«  Merci beaucoup ! »

Il ressuya son visage, ses cheveux et mit la serviette autour de son cou avant de vider la bouteille au trois quart en une seule fois. Haaa c'est fou ce que ça faisait du bien !

Il se tourna vers le frère et la sœur qui discutait un peu plus loin puis posa la bouteille au sol, gardant la serviette autour de lui afin de limiter les coups de froid subites. Il entendit quelques brides de paroles échangées et ne put que se détourner, gêné, quand il entendit Ishyzu le complimenter indirectement sur sa façon de jouer. Pour sa part il ne pensait pas être si formidable qu'elle voulait bien l'admettre. Fichu manque de confiance en soi !

Il regarda la jeune fille s'amuser à faire quelques paniers et se fit la réflexion qu'elle se débrouillait vraiment bien. Ses poignets étaient souples et adoptaient une posture parfaite quand elle projetait la balle dans le filet. A n'en pas douter, elle devait souvent s’entraîner avec son jumeau !

Shun fut sorti de sa contemplation quand Ashyzu lui demanda s'il était d'attaque pour reprendre. Il acquiesça d'un petit signe de tête et sourit en regagnant le terrain.

«  Oui oui, j'arrive. Tu joues vraiment bien ! Et quelle vitesse ! Pas évident de te suivre ! »

Pour le moment Shun était mené au score. Un seul petit point d'écart. Rien de catastrophique, il suffisait de marquer un simple panier pour reprendre l'avantage. Le problème étant que durant cette première mi temps, Ashyzu n'avait fait que dominer et Shun rendre les coups. Si la tendance ne s'inversait pas rapidement, le joueur de Rakuzan serait le premier à atteindre les 20 points...

Ce match se jouait de façon bon enfant et amicale. Pour Shun, cette petite défaite serait qu'un coup supplémentaire dans son égo. Depuis les déboires contre Too, Seirin et ses joueurs n'avaient rien gagné.... Un manque de confiance évident avait prit d'assaut Izuki. Il avait beau se convaincre que l'histoire ne se repasserait plus, une infime partie de lui semblait continuer à douter. Et s'il venait à perdre cette confrontation, cela ne ferait que renforcer ses craintes : il n'était pas assez fort et deviendrait un handicap pour Seirin...

Non...non....

L'entre deux fut lancé et cette fois Shun s’élança de toute la puissance de toute son impulsion. Il lui paraissait n'avoir jamais sauté aussi haut ! Il frôla le ballon du bout des doigts et à peine retombé sur ses pieds il s’élança pour récupérer le ballon et continuer sa route vers le panier adverse. Marquer les premiers points de façon éclaire serait un bon booster pour faire voler en éclats toutes les sombres pensées qu'il venait d'avoir. Mais Ashyzu contrecarra son plan et se positionnant en écran. Shun ne put s’empêcher de piaffer d'agacement. Il se lança vers la droite puis finit par le dépasser par la gauche quand le jeune garçon mordu à sa feinte. La voie étant libre jusqu'au panier il s’élança en lay-up pour marquer les deux premiers points de cette nouvelle manche.

Comme à chaque fois, Ashyzu vint le féliciter et Shun le remercia avant de certifier que son marquage était parfait.

Score : 12 à 11 pour Izuki...

Ashyzu repartit avec le ballon et Shun s’élança à son tour pour lui barrer le chemin. Il se plaça devant lui juste avant qu'il ne pénètre dans la raquette. Il le vit prendre le ballon pour amorcer un shoote et Shun sauta avec toute la détente dont il disposait dans les jambes. Le ballon quitta les mains d'Ashyzu mais fut contré par Shun qui le frappa et le fit rebondir plus loin. Une fois le pied à terre il s’élança pour le récupérer et en profita pour marquer d'affilé le second panier. Il vit la balle rentrer dedans l'arceau et se plia légèrement en deux pour reprendre la respiration. Décidément, les sauts lui demandaient trop d'énergie ! Comment Kagami pouvait-il faire pour tenir tout un match à ce rythme ?

Score : 14 à 11 pour Izuki

Lors de la remise en jeu ce fut Ashyzu qui prit le ballon. Laissant Shun dans les choux, il s’élance à une vitesse incroyable vers le panier et le meneur de Seirin, impuissant, ne put que constater le résultat de cette attaque imparable. Lancé depuis l’extérieur de la raquette, le ballon effectua une trajectoire parfaite jusqu'à atterrir entre les filets....

Score : 14 à 14....

«  Wouha ! Trop beau ce tir ! »

Un peu plus il aurait cru s’être de nouveau retrouvé devant Midorima ! La mascotte horriblement moche ( et encombrante !!! Comment faisaient-ils pour supporter ça à Shutoku !!! ) en moins !

Le match était relancé ! Et la confrontation continua à s'intensifier à chaque seconde qui passait. Izuki oubliait tout ce qui se passait autour de lui. Il gardait les yeux fixés sur ce ballon orange qui monopolisait toute son attention ! Il vit Ashyzu la faire rebondir en une série de dribbles alors qu'il essayait de se défaire du marquage de son adversaire. Mais Izuki était déterminé. Il murmura de façon quasi inaudible

«  Tu gardes trop la balle.... »

La main de Shun partie à une vitesse fulgurante et il frappa le ballon qui passa entre les jambes écartées d'Ashyzu. Izuki le passa par la droite, récupéra la balle et sauta en la faisant passer dans l'arceau.

Score : 16 à 14 pour Izuki

Pour le coup, il devait bien l'avouer, Shun avait bénéficié d'un coup de chance ! Quand il avait songé faire passer la balle entre ses jambes, il ne pensait par réussir la manœuvre ! Mais il se félicitait que cela ait fonctionné ! Comme s'il était piqué au vif, Ashyzu répliqua à son tour avec un nouveau panier à la Midorima ! Shun serra les dents. Il était de nouveau mené au score et il ne restait plus beaucoup de marge de manœuvre pour gagner... ou perdre

Score : 17 à 16 pour Ashyzu

La tension était devenue électrique entre les deux garçons. Le match se poursuivait dans le respect de l'autre mais il était visible qu'aucun des deux ne souhaitait perdre. Les poings de Shun se serrèrent fortement alors qu'il récupéra la balle et qu'il marqua un panier rassurant... mais toutefois pas libérateur.

Score : 18 à 17 pour Shun

Les deux garçons venaient de comprendre que cette balle serait sans doute la dernière.... Pour remporter la victoire un simple panier devait être marqué par Shun. Mais à la grande surprise de ce dernier ce fut un panier à deux points balancés par un dunk puissant qui lui fit prendre l'avantage. Izuki resta scotché en le voyant faire. Un dunk ! Rien que ca ! La détermination de Shun se morcela quand le ballon franchit le filet avant de rebondir contre le bitume.

Score : 18 à 19 pour Ashyzu

Une nouvelle fois, le ballon était entre les mains du joueur de Rakuzan.... Shun utilisait son corps pour faire un écran, écartant les jambes et les bras pour lui barrer le passage. Il le vit jeter un coup d’œil à droite mais il ne bougea pas. Une feinte... Aussi, quand Ashyzu s’élança sur la gauche, Izuki ne fut pas surpris et se déplaça à son tour avec un pas chassé pour faire à nouveau une barrière. Le marquage du joueur de Seirin s'était fait oppressant, asphyxiant. Il ne lui laissait aucune solution de replis et quand il vit qu'Ashyzu fit suffisamment déconcentré il frappa la balle sur le coté et s'en empara avant d'aller marquer le panier final.

La balle passa dans l'arceau comme au ralenti et Shun ne put s’empêcher d’écarquiller les yeux.

Score : 20 à 19 ….

Il avait gagné...

Comme pour s'en auto persuadé il ne put s’empêcher d'articuler ce que son esprit ce cesser de lui répéter

«  J'ai gagné.... ? »

Il avait l'impression que cela était la chose la plus improbable sur cette planète ! La faute à cette foutue confiance en soi qui s'était barrée en même temps qu'ils avaient perdu contre Too à l'interlycée. Encore un peu sous le coup de la surprise, il mit un peu de temps à se retourner vers le frère et la sœur et il s'approcha du garçon

«  Bravo... Tu as super bien joué. C'était génial et ce dunk.... , à se refaire une prochaine fois ! »

Le souffle d'Izuki était saccadé. Son maillot complètement trempé collait à son torse humide. Il avait l'impression d'avoir fait un match complet là ! Pourtant il était rodé à l'effort physique mais ce duel ne l'avait pas épargné, pire que les entraînements de Riko ! Ce n'est pas peu dire ! D'ailleurs, si cette dernière savait qu'il venait de jouer alors que c'était un week end off, elle l'aurait sans aucun doute étripé en place publique ! Elle leur avait formellement interdit ( et elle avait bien insisté sur ce mot ) de toucher à un ballon durant 48h sous peine de souffrances abominables et mortelles... Aussi Shun se fit la promesse de garder cette rencontre passée sous secret ! Même s'il ne doutait pas que son corps le trahirait sous les yeux radiographiques de la diablesse de coach..

« Je suis complètement cassé ! »

Ses jambes flagellaient sous son poids et il s'adossa au mur pour prendre appui quelques minutes. Il se mit à rire un peu alors qu'il allait récupérer sa serviette et le reste de sa bouteille d'eau. C'était trop peu pour être réhydraté ! A son tour il ouvrit son sac et sortit deux bouteilles de Pocari sweat dont une qu'il tendit à Ashyzu

«  Tiens ! Je ne sais pas si t'aime ça mais à Seirin on est adepte ! »

[ HRP : Ce n'est pas parceque j'écris 4 pages que tu dois en faire de même tu sais ^^ Fais à ton allure Ishy, comme tu as envie ]







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    07.12.14 18:56

"- Et quelle vitesse ! Pas évident de te suivre ! »

Les mots du brun firent sourire le garçon. Il travaillait dur pour cette vitesse qui ne l'épuisait que trop vite. Plusieurs fois, il avait voulu se tourner vers ses camarades pour leur faire la passe et a chaque fois, il se rappelait au dernier moment qu'il n'y avait personne. Le match reprit. Et il repartait avec force. Ce fut Shun qui marqua et Ashyzu vient une nouvelle pour lui dire qu'il avait bien joué. Puis, le violet repartit en sens inverse filant droit vers le panier adverse. Mais au moment du shoote, il vit le ballon se faire attrapé par Izuki qui repartait déjà se l'autre côté à son tour. Le jumeau eu à peine le temps de dire " Mais..." qu'un nouveau panier était rentré.
"- Alors... C'était génial ! "

Remise en jeu. Cette fois ci... Il ne se laisserait pas faire. Il tapa du pied au sol et bondit. Il partit à toute vitesse vers le panier adverse, sauta et marqua. Retombant au sol, il se rappela qu'il fallait respirer. Mais il voulait tellement gagné qu'il faisait parfois tout trop vite. Il se pencha en soupirant. La remarque de Shun lui tira un splendide sourire et il lui lança un chaleureux " Merci ".

Mais le répit fut de courte duré. Le violet avait de nouveau la balle. Il comptait bien marqué un nouveau point mais visiblement, ce n'était pas de l'avis du brun qui, après avoir tapé dans le ballon, partit dans l'autre sens pour marqué. Ashyzu était si stupéfait que la seule chose qui trouva à faire, c'était un puissant sifflement pour lui montré son admiration. Mais cette fois-ci s'en était trop ! Stop ! Il était en train de se faire laminer sous les yeux de sa soeur !
Il sourit, presque méchamment, et récupéra la balle. Il fonça à nouveau et tira pour marqué.

On se demandait si c'était un simple match ou s'il jouait leur vie. Du moins... Du point de vue de Ishyzu, ça ressemblait à une mise à mort pour le perdant. Elle débordait d'énergie. Mais encore une fois se fut Shun qui marqua en suivant. Malgré le défis qui brillait dans les yeux de son frère, la rose le vit encore une fois adressé un mot sympa à son adversaire. Sans suivit un Dunk mémorable que même le violet croyait loupé. Le prochain qui marquait, gagnait.

La tension était forte et jusqu'à la fin, l'un comme l'autre pouvait gagné. Ce fut Shun qui gagna et de la plus belle des façon ! Le brun ne parut pas en revenir et pour le violet la deception fut grande. Le premier vient le félicité et avec le sourire le deuxième répliqua:

"- Toi bien joué ! Mais merci ! Quand à toi, l'idée de faire passer le ballon entre mes jambes très bien trouvé ! "

Le violet en pouvait plus. Il était mort. Il attrapa juste sa serviette et se laissa tomber sur le dos au sol. Shun lui tendit une boisson. Il ne chercha même pas à savoir se que c'était et le remercia avant de boire. Il vit sa soeur arrivé et se poster au dessus de lui. Elle le regarda en penchant la tête:
"- T'en fais pas Soeurette ! Juste un peu fatigué ! "

Ishyzu s'accroupit alors et donna des petites tapes amical sur le front de son frère qui lui sourit tendrement. Elle resta un moment à le regarder, comme pour être sur qu'il aillait bien. Puis elle lui tira la langue et lui dit:
"- Bien joué ! Mais compte trop sur ta vitesse !"

Puis elle lui posa un bisous sur le front et se leva pour aller voir le brun. Elle s'approcha timidement de lui et le regarda:
"- Bravo ! Bonne tactique !"

Puis elle plongea sa main dans sa poche à la recherche un petit truc. Victorieuse, elle tira un nougat de sa poche et le tendit vers Shun comme une récompense pour avoir gagné. Puis, les laissant récupérer, elle ramassa le ballon. Tous ça lui avait donner envie de jouer. Elle souriait. Puis, elle se mit à dribbler et réussi à ne pas perdre la balle. Elle se plaça devant le panier et tira. Celui-ci rentra et toute contente elle se mit à courir après le ballon pour le rattrapé. Puis elle recommença. Deux ou trois fois. Jusqu'au moment ou quand elle lança, le ballon fut intercepté. Elle sursauta, ne l'ayant pas entendu arriver et pris peur. Elle s'éloigna de plusieurs pas, les larmes lui montant aux yeux. Puis elle se tourna vers la personne pour voir son frère, ballon à la main, déconfit de lui avoir fait ainsi peur. Il lâcha le ballon et la prit dans les bras:
"- Doucement Ishy, c'est moi. Seulement moi !
- As fait peur...
- Pardon. Je voulais pas.
- Je sais."

Puis il la serra et quand elle fut calmer, ils retournèrent vers Shun avec le sourire et s'assirent par terre en face de lui. Enfin Ishyzu s'assit mais Ashyzu s'allongea et posa sa tête sur les genoux de sa soeur. Puis il tourna la tête vers le brun:
"- tu as une sacrée attaque ! Bon, changement de sujet. Tu es ici pour combien de jour ? Je veux ma revanche moi ! D'ailleurs, c'est la première fois que tu viens ici, c'est ça ? Quand on aura finit de se reposé, un peu de découverte, ça te tente ? "
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    08.12.14 14:36




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Shun était sur les rotules. Mais il devait avouer qu'il avait adoré se mesurer à un adversaire comme Ashyzu. Il ne pouvait que lui reconnaître un talent immense. A l'aise à la fois en marquage en dehors de la raquette, en vitesse et même en dunk ! Une technique qu'Izuki demeurait incapable d'accomplir malgré son année d'ancienneté supplémentaire. Il n'avait jamais vraiment essayé de ce perfectionner non plus dans ce domaine il fallait avouer. Ce n'était pas quelque chose de primordiale pour jouer à son poste de meneur. Il devait davantage se concentrer sur des techniques de substitution du ballon, de dribbles et de passes. S'il y avait bien un poste ingrat sur un paquet de basket c'était celui de meneur de jeu... Souvent confondu à tors avec celui de capitaine, le meneur n'était pas la pour dynamiser l'équipe mais pour, comme son nom l'indique, mener le ballon à son objectif, c'est à dire le rapprocher le plus possible du panier adverse. La vision d'aigle de Shun l'avait toujours amené à jouer en tant que meneur et ça lui convenait parfaitement ! Loin de lui l'envie de se montrer en spectacle lors de dunk ou de paniers extravagants ! Il faisait son travail dans l'ombre de ses coéquipiers et tout était aussi bien ainsi

Ishyzu lui tendit une confiserie emballé dans un papier transparent. Il ne savait pas trop ce que c'était mais le prit et la remercia chaleureusement avec un sourire


« Merci beaucoup ! »

Curieux, il déballa le petit bonbon qu'il regarda avec suspicion. Ça ressemblait à une espèce de pâte blanche, à la fois dure et molle, dans laquelle était inséré des éclats d'amandes assez grosses. Peu être un bonbon français... Il le porta à sa bouche et commença à mâcher. C'était délicieux ! A la fois mou et croquant ! Vraiment super bon !

«  Je ne connaissais pas ! Vachement bon en tout cas ! Merci encore ! »

Mais la jeune fille s'était déjà éclipsée vers le terrain de basket et il la regarda jouer toute seule face au panier. Elle se débrouillait plutôt bien ! Elle pourrait presque faire partie d'une équipe ! Mais son caractère bien trop craintif et timoré serait sans doute un handicap bien trop lourd !

Izuki se remit à penser au petit duel qu'il venait de faire avec son frère. Ce dernier l'avait poussé à dépasser ses limites. Il avait osé faire des choses qu'il n'aurait très certainement jamais osé faire dans le cadre d'un match. Comme cette interception où le ballon était passé entre les jambes du joueur de Rakuzan avant d’être récupéré dans son dos. Sur le coup il avait agit par instinct, ne se posant pas de question en cas d'échec ! L'effet de surprise aura sans doute eut raison d'Ashyzu mais Shun n'était pas dupe et savait que ce genre de chose marchait rarement plusieurs fois d'affilé....

Alors que le frère et la sœur jouaient sur le terrain, Shun se mit assis et posa la serviette sur son sac. Il remonta son pantalon jusqu'à découvrir son genou droit dans lequel il ressentait une certaine gêne depuis que le match s'était arrêté. Il espérait ne pas avoir trop forcé d'un coup sans s’être échauffé auparavant. Pire.... Il espérait ne pas s’être blessé.... Car là, à coup sur Riko allait le découper en petits morceaux... Revenir d'un day off avec une blessure c'était comme avouer que l'on avait pas suivi ses recommandations ( ouais... ces ordres quoi ! ) et il se souvenait parfaitement quel était le sort qu'elle avait réservé à Kagami lorsqu'il avait fait la même bourde que lui à cet instant même !

Il laissa ses mains caresser et appuyer à plusieurs endroits autour de sa rotule avant de grimacer légèrement quand il avait appuyé à droite de l'articulation... un ligament croisé... super... Maman, Papa, mes chères sœurs... je fus heureux de vivre ces quelques années avec vous... Là c'est clair, Riko allait le tuer. Trop pressé qu'il était d'en découdre avec Ashyzu il n'avait pas prit le temps d'échauffer ses jambes et j'avais fait que quelques exercices de poignets. Erreur de débutant !

Il releva la tête et vit qu'Ishyzu se trouvait dans les bras de son frère avant que ces deux là ne reviennent s'installer prés de lui. Shun descendit rapidement son pantalon pour le remettre comme il faut et ne surtout rien laisser paraître de sa blessure articulaire.

Il regarda le jeune homme s'allonger à coté de lui et lui parler. Il l'écouta attentivement, oubliant un instant les tiraillements qu'il ressentait dans sa jambe


«  Et bien.... Je ne reste que pour le week end. Je dois être de retour à Seirin lundi matin pour les cours. Je repars demain en fin d’après midi avec le Shinkansen de 18h. »

Il reporta son regard en face de lui et continua de répondre au jeune homme bien curieux

«  Non c'est la seconde fois que je viens à Kyoto. Mais la première fois c'était lors d 'un voyage scolaire il y a 4 ans. On n'avait pas eut le temps de visiter grand chose. De mémoire on avait visité le Kiyomizu Dera , le Fushimi Inari et le Château Nijô"

Il espérait ne pas s'être trompé dans la désignation des lieux touristiques visités.

« Mais ouais, je veux bien visiter avec vous ! Quitte à être ici autant au profiter ! »

Et ignorant les protestations douloureuses de son genou il ajouta

« Et demain on aura le temps de se faire la revanche avant que je ne parte, qu'en dis tu ? »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    10.12.14 19:15


Les bâillements étouffé de son frère manquait à chaque fois de faire rire la rose. Il était rare qu'un match amical de fasse ainsi bailler. Shun devait être un super adversaire. Le violet avait proposé de faire découvrir au brun sa ville mais visiblement se serait la rose qui les tirerait tout les deux d'un endroit à un autre. Ashyzu manqua d’étouffé en baillant une nouvelle quand Shun lui proposa la revanche pour le lendemain. Il ouvrit de grands yeux. Deux matchs. En si peu de temps ? Est ce que autant lui que son adversaire arrivait à tenir le coup ? Il haussa les épaules comme si ça lui apportait et avec son accent français il répondit :
« - Demain me va très bien ! Mais toi ça ira, avec le voyage et tout ? Et ta coach ? »

Même à Rakuzan on avait entendu de la terrible coach des Seirin. Le violet eut un instant pitié pour son camarade puis se reprit. Le garçon en fasse de lui était sans aucun doute son aîné. Il devait être en deuxième année et avoir 17 ans. Il ne se laisserait sûrement pas marcher sur les pieds par une fille. Du moins lui, Ashyzu, ne se laisserait pas marcher dessus. Puis son regard se posa sur sa jumelle. Oui.... Mais elle... C'était pas pareil. C'était sa jumelle, sa sœur, sa confidente, sa meilleure amie, sa pire ennemie, son ennuie et sa joie avant d'être une fille. Il sourit à la rose qui lui sourit sans vraiment suivre les pensées de son frère. Puis celle ci décida d'un coup que la pause avait assez duré. Elle remua son frère qui, après un soupir, finit par se redressé. La rose lui passa une main dans les cheveux comme il l'avait fait précédent. C'était clairement pour se moquer de son frère et celui ci se leva en maugréant :
« - Vouais ! Vouais ! On bouge, j'ai compris ! Mais on va où ? Pas trop loin hein, je veux pas marcher moi, je suis fatigué.
marché Nishiki !
-Non... Trop loin, je t'ai dis pas loin.
-rue Hanamikoji !
-Ishyzu ! J'ai dis pas marché. Respect ce qui sont fatigués ! Mais non... Boude pas ! Ishy... Roh... Vas pour le marché ! Mais pas trop tard et pas tout le marché. Et a deux à l'heure voir moins !
-metro ?
-On va y pas à pied oui ! Aide moi à me mettre debout ou je reste là. »

Heureuse, la petite se mit debout et tendit la main à son frère. Celui ci s'en empara et elle tira pour le mettre sur pied. Le sourire qu'afficha le violet lui fit comprendre qu'il ne voulait pas bouger. Il fit signe à Shun de ne pas bouger et tira la main de sa sœur pour qu'elle tombe dans ses bras. Quand cela fut fait, il l'attrapa de manière à se qu'elle ne puisse pas se défaire de son étreinte et prétexta une envie de câlin pour ne pas bouger. La rose ne tenta même pas de se défendre, consciente qu'elle ne sortirait pas des bras de son frère tant que celui-ci en aurait pas décider autrement. Puis, au bout de deux longues minutes qui se mit à rire tout seul devant la mine résigné de sa sœur, il finit par la lâché après lui avoir coller un bisous sur le front. Cette fois se fut la rose qui le retient un instant pour lui faire une bise sur la joue. Puis, elle le lâcha et il alla chercher son sac et son ballon. Il le fit rebondir un instant avant de se tourner vers les deux autres. Il cligna des yeux pas sur de la scène.

En effet, s'en avoir fait vraiment attention a son geste, la fille avait ramassé son sac et tendu la main à Shun pour l'aider lui aussi à se remettre debout. Elle n'avait prit conscience de son geste qu'après et avait déclaré trop tard pour revenir sur sa décision de pas aider le jeune homme. C'est ça que vis Ashyzu. Une petite Ishyzu tendant la main à une personne autre que lui. Elle faisait des progrès. Il était fière d'elle.

Une fois tous le monde debout, ils se mirent en route tranquillement et sûrement vers le métro... Et le monde. La rose se mit à trembler. Elle baissa la tête, accrocha au bras droit de son frère. Celui-ci fouilla dans son sac et trouva une casquette en laine qu'il colla sur la tête de sa sœur. Elle releva le nez. Elle voyait moins les gens. Elle remercia son frère, releva un tout petit peu la tête et avança. Elle resta toute fois coller au violet comme un chaton mort de trouille. Ils arrivèrent bientôt au metro :

« - tu as pas de ticket si, demanda Ashyzu à Shun en lui tendant un morceau de papier qui visiblement était un ticket. »
La rose et le violet sortirent leur carte. Alors pourquoi le garçon avait un ticket supplémentaire ? Parce qu'un ami à lui oubliait toujours sa carte alors il gardait un billet dans sa poche. Une fois le problème du métro réglé, ils foncèrent vers le marché. Ils avaient une place assise dans le vers de fer et basketteur appuyé sur sa sœur était en train de s'endormir doucement. Leur match avait vraiment été génial et épuisant. Le bruit du métro qui ralentit lui fit de nouveau lever la tête et lacher un disgracieu «  dors pas ! » avant de cligné des yeux et de s’appuyer à nouveau sur sa sœur. Enfin se fut leur arrêt et dans un français parfait la petite cria à demi sur son frère endormit qui ne réveillait pas :
« - Ashyzu, réveil toi où je crève ton ballon de basket ! »

Cela eut l'effet d'une bombe et il se sentit bien réveillé. Sa sœur se mit à rire pendant que lui se plaignait à Shun, en pleurant faussement et en lui disant elle voulait tuer son ballon. Ils sortirent du wagon. Le marché s'offrait à eux.
« - Bienvenue ! »
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    11.12.14 9:54




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Shun regarda Ashyzu allongé à coté de lui. Il paraissait subir le contre coup de leur rencontre amicale bien physique. Chacun des deux garçons avaient du piocher dans leur réserve, puisant jusqu'au plus profond de leur énergie et de leur répertoire technique afin de mener ou revenir au score. Peu usagé de ce genre de pratique en one and one, Izuki avait l'impression de s’être donné autant que pendant une compétition officielle. Il en était visiblement de même pour son rival et ami de Rakuzan.

Ce dernier s'étonna même lorsqu'Izuki lui proposa la revanche le lendemain, avant son retour en train pour Tokyo. A dire vrai, le genou de Shun devenait de plus en plus douloureux à mesure que l'articulation se refroidissait. Il serait bien plus raisonnable de s'accorder un repos bien mérité le lendemain pour ne pas aggraver sa blessure. Mais d'un autre coté il savait d'Ashyzu désirait vraiment sa revanche et vu le prix ( exorbitant ) d'un billet de train Tokyo-Kyoto, Izuki ne pourrait pas revenir avant très longtemps !

D'un mouvement de main agitée devant lui, Izuki répondit


«  T'en fais pas pour le trajet ! Si on ne se fait pas cette revanche demain, je ne sais pas quand il sera possible de la faire. Je ne reviendrai pas avant un long moment.... et pour ma coach... »

Izuki eut un petit rire nerveux et se passa la main derrière la nuque, passablement mal à l'aise. La réputation de Riko semblait l'avoir précédée ! Rien d'étonnant à cela, elle pouvait se montrer si tyrannique parfois ! Mais Izuki ne se plaignait que très rarement de ses méthodes contestables. Il fallait dire que jusqu'à présent, les entraînements de Riko avaient portés leurs fruits ! Seirin avait une pêche d'enfer ! Fruit ! Pêche ! Hahaa il fallait qu'il la note celle-là !!!

Un sourit amusé fleurit que le visage du jeune homme qui repensait à la vanne qu'il venait de trouver puis leva la tête vers le ciel pour regarder les nuages et répondit avec distraction


«  Tu sais... Riko est pas si horrible quand on la connaît bien. Si Seirin a réussi l'exploit de passer deux années de suite les play-off alors qu'on est un tout petit club nouveau, c'est grâce à elle et ses méthodes »


Perdu dans ses pensées il n'entendit pas le frère et la sœur se chamailler sur la destination de leur visite de Kyoto. Shun n'avait aucune préférence particulière. Il avait surtout accepté pour passer un moment avec eux. Mais il devait avouer qu'il préférait ne pas avoir à crapahuter dans toute la ville. Son genou déjà bien amoché n'aurait pas supporté une telle promenade à pieds. Et pourtant il n'aurait pas le choix. Il ne voulait vraiment rien montrer de sa douleur à Ishyzu et son frère. Il ne tenait pas à ce qu'ils se sentent responsables pour ses erreurs. Et puis Shun se disait que ce ne devait pas être très grave non plus. Sans doute une inflammation sans gravité. Avec un peu de repos, un spray réfrigérant et des anti inflammatoires, il serait de nouveau apte à jouer en moins d'une semaine, ni vu ni connu ! …  Ou du moins il avait l’espoir que ça se gérerait de cette façon.

Izuki revint à la réalité quand il vit une main tendue devant lui. Il sourit à Ishyzu dont le visage avait prit une teinte aussi rosée que ses joues. Il se saisait doucement de sa main et se remit sur ses jambes doucement.


«  Merci beaucoup Ishyzu-chan ! »

Shun s'épousseta rapidement le pantalon puis se pencha pour ramasser son sac qu'il mit sur son épaule. Une grimace passa rapidement sur son visage quand il appuya son poids sur sa jambe endolorie. Il avait été décidé qu'ils prendraient le métro et c'était une excellente chose !

Shun remercia Ashyzu qui lui fournit un ticket puis ils entrèrent dans une rame assez chargée, les obligeant à rester debout. Si cela ne posait aucun soucis au meneur de Seirin, c'était visiblement autre chose pour la petite jumelle de Rakuzan qui semblait très mal à l'aise, limite paniquée. Ashyzu lui mit une casquette sur la tête et Shun vint se placer juste derrière elle pour essayer de créer une sorte de rempart entre Ishyzu et les autres passagers. Ce n'était vraiment pas grand chose mais Izuki se disait qu'elle le connaissait un petit peu et qu'elle serait sans doute rassurée de ne pas entrer en contact avec des inconnus.

Encore deux stations et ils arrivent à destination. Shun suivit les deux jumeaux jusqu'à la sortie du métro pour arriver à une sorte de grand marché ! Les étales paraissaient aussi diverses que variés et Shun ne savait plus où donner de la tête !


«  C'est... wouah ! C'est grand ! »

Un peu curieux, Izuki passa le premier et commença à avancer en direction des différents stands. Les spécialités culinaires, des épices, des fabrications artisanales, des amulettes à vœux....  Appâté par l'odeur appétissante, l'estomac du meneur de Seirin se rappela soudain à lui en émettant un gargouillis peu élégant.

«  Ca vous dit des Takoyaki ? Vous aimez ça ? »

Ishyzu et son frère étant revenus au pays depuis peu de temps, Izuki se demandait s'ils connaissaient toutes les spécialités culinaires que l'on trouvait au Japon. Les Takoyaki étaient l'une d'entre elles. Bon marché et délicieuses, ces boulettes au poulpes grillés venues d'Osaka étaient particulièrement prisées ! En tout cas Izuki en raffolait !

Il se dirigea vers l'échoppe d'où l'odeur alléchante s'échappait. Il commanda une barquette qu'il tendit à Ishyzu. Elle paraissait regarder ça avec suspicion. Ou appétit ? Il ne savait pas trop. Il lui offrir un beau sourire


«  Goûte tu verras c'est excellent ! Tu m'as fais découvrir ton bonbon bizarre mais super bon tout à l'heure ! A moi de te faire découvrir une spécialité de chez nous ! »

Izuki récupéra une seconde barquette en forme de petit bateau dans laquelle plusieurs boulettes reposaient et il la tendit au frère. Il se saisit de la dernière barquette pour lui même et régla d'addition.

«  Après l'effort le réconfort ! Itadakimasu ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    18.12.14 20:54



Takoyaki. Voilà que leur ami était partit en chercher. Avant même que les Faller n'est le temps de refusé poliment. Bon bas temps pis. Ils en avaient tous deux déjà manger mais à chaque fois la rose regardait les algues bouger avec facination. Certes, il ne s'agissait la que d'un effet de la chaleur sur les organismes des herbes marines mais ça sufisait pour captiver la petite. Quand Shun lui dit de gouter, elle hocha la tête et croqua dans l'un deux en le remerciant. Ce fut au tour de Ashyzu de recevoir sa petite barque. Il n'était pas fan du poulpe cahautchouteux mais bon vu que c'était offert de bon coeur, il remercia et commença à manger. Il souhaita à son tour un bon appetit. La petite se mit manger. Chaud c'était meilleur. Puis, entre deux boulettes, elle regarda Shun:
"- nougat !
- Quoi, lui lança son frère.
- Bonbon de France. Nougat.
- Ah ! Tu as donné un nougat à Shun. Au fait Shun. Depuis le début je t'appelle par ton prénom par habitude française, mais cela ne te dérange pas ? "

La rose finit de manger et prit les devant pour s'approcher des étales. Elle n'était pas bien riche mais pourvait dépenser deux ou trois sous. Et elle avait une idée en tête. Toujours vérifiant que son frère était proche d'elle, elle s'approcha d'une première étale. Des tissus. Partout. Elle en prit un du bout des doigts puis le lacha. Elle était une bien mauvaise couturière mais aimait toute fois ça. Elle hocha négativement la tête pour rejoindre un stand d'épice. Elle avait envie de plonger sa main dans les épices. Mais à la place, elle fitquelques en arrière, se cognia dans son frère et éternua. Le violet se mit à rire. Puis il glissa sa main dans celle de sa soeur en lui demandant si elle cherchait quelques choses. Elle dit que oui. Mais elle n'en rajouta pas plus. Ce fut donc de nouveau à Ashyzu de savoir se que voulait sa copie feminine. Puis il se tourna vers Shun et comprit.
"- on a juste un achat un faire après on peut voir se que tu veux !"

Enfin. La petite avait enfin trouver. Elle s'arrêta devant une petite étale de chat porte bonheur. Elle les regarda un par un tous les petits chats. Tordant ses lèvres, la jeune fille ne s'avait le quel choisir. Ou plutôt les quels choisir. Elle en selectionna un premier et se mit à rêvé.

Son esprit partit loin. Très loin dans ses souvenirs. Elle était jeune alors. Elle avait huit ans. Ces cheveux était blond dans se temps là. Et elle venait de découvrir les chats de la chance. Il lui en fallait un. Mais sa mère ne voulait pas. Celle-ci lui disait qu'elle en saurait pas ou le ranger. Qu'elle le casserait. En fête, pour son anniversaire, elle en trouva un parmis ces deux cadeaux. Le deuxième lui disait qu'elle venait de gagné un poisson rouge. Nommé Turka, celui-ci ne resta en vit que 13 semaines. Bref. Depuis, elle en avait une sacrée collection. 138 pour être extact. Et aucun n'était les même. Elle y faisait bien attention. Chacun avait un nom. Le tout premier était Aloïs.

Son frère lui toucha le bras et elle sursauta. Elle failli faire tomber le chat qu'elle avait dans la main. Il était petit, dans les tons de rouge. Un magnifique objet. Elle en vit un autre. Il était grand. Un peu plus grand que la normal. Blanc avec la plaque vert. Elle sourit. Elle le prendrais aussi. Le dernier qu'elle prit était un chat de la chance si petit qu'il tenait dans la poche. Et tout bleu. Elle fit signe au marchant qu'elle voulait les acheter mais le tout s'en un mot. Elle mit le petit bleu dans sa poche. Tendit le rouge à son frère puis se tourna vers Shun. Elle ouvrit les mains avec le precieu chat dedans et les tendit vers le garçon.

"- Pour l'amitié."

Elle attendit qu'il le prenne. Ashyzu était en train de regarder le sien de plus près. Il était assez adorable. Souvent sa soeur lui en offrait un mais celui ci était le plus travailler qu'elle lui avait offert. Le fait qu'elle en ai également offert un à Shun confirmait se que le violet pensait. La rose adorait le brun. Sinon elle n'offrait pas des chats. A tout asard il dit:
"- Ishyzu a un passion pour ses petits chats. Elle leur donne des noms et les collectionnes. Jusque là j'étais le seul a qui elle en offrait. Je vais être jalou si ça contiue !"

Levant les yeux sur son jumeau, la fille aux chats poussa un profond soupir. Une nouvelle fois cela déclancha le rire cher son frère. Elle sourit:
"- Où eux aller Shun ?"
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    19.12.14 18:19




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Les Takoyaki ! Shun n'en mangeais pas souvent mais il adorait tout simplement ça ! En général, c'est lors de festival d'été, les fameux Matsuri traditionnels, dans lesquels il se rendait souvent avec sa sœur cadette, qu'il avait l'occasion de s'en acheter. Mai, tout comme lui, en raffolait également. Les matsuri... Cet été il n'avait pas eut vraiment le temps d'y aller. Les entraînements de basket avaient accaparé tout son temps et le soir il était tellement claqué qu'il préférait rester tranquille dans sa chambre... Il se doutait que Mai avait due être déçue mais il se jura de se rattraper dés la prochaine saison !

Shun avait une relation très complice avec sa petite sœur alors que sa relation avait son aînée était beaucoup plus houleuse. Il fallait dire que ces deux sœurs n'avaient pas du tout le même caractère. Là où l'une était timide, peureuse et un peu distraite, l'autre était studieuse, appliquée et stricte... En comparaison, il avait l'impression d’être un savant mélange du caractère extrême de ses sœurs... Du coup, il se retrouvait souvent à devoir faire le tampon entre les deux ce qui n'était pas une place enviable.

Toutefois, bien que très proche de Mai, sa relation avec sa cadette était loin d’être aussi fusionnelle que celle d'Ishyzu et de son frère ! Tous deux semblaient connectés ! Ils étaient jumeaux, c'est sans doute ce qui expliquait la relation si étroite qui les liait.

Il finissait de manger sa dernière succulente boulette de Takoyaki quand il entendit Ishyzu prononcer un mot qu'il ne comprit pas. Il adressa un regard interrogatif à son frère qui lui vint en aide. Visiblement c'était le nom de la friandise qu'elle lui avait offert un peu plus tôt. Shun n'avait jamais goûté un truc similaire. Il essaya donc de retenir le nom en question si un jour il voulait pouvoir en remanger. On ne sait jamais... il y avait à Tokyo quelques boutiques de spécialités françaises même si, en règle générale, ces dernières coûtaient un bras !


«  Nou... Nougat »

Il avait répété ce mot avec un affreux accent japonais, déformant presque toute la prononciation. Les deux Fallers devaient le trouver bien ridicule avec son français à deux yens...Mais au moins il faisait l'effort d'essayer ! Il se répéta plusieurs fois le mot dans sa tête pour essayer de le mémoriser.

Ashyzu lui demanda si ça le dérangeait qu'il l'appelle par son prénom et Shun lui sourit en hochant la tête de gauche à droite


« Non ! Bien sure que non, ça ne me dérange pas. Je préfère même »

Ishyzu paraissait ravie d’être en balade sur le petit marché traditionnel. Shun n'était pas mécontent non plus à vrai dire. Il appréciait toujours ce genre d'endroit un peu dépaysant. Les échoppes des marchants et artisans regorgeaient de choses diverses et variées. Il regarda Ishyzu contempler un marchant d’épices. Dans des récipients en bois laqué s'accumulait des petites pyramides de poudres odorantes et de couleurs variées. Ça donnait presque envie de souffler dessus ! Une chose que Shun ne vit évidemment pas !

Lorsque le joueur de Seirin se remit en marche pour suivre le frère et la sœur, son genou se rappela douloureusement à lui et il manqua presque de perdre l'équilibre. Toutefois, Ishyzu et Ashyzu se trouvant devant lui ne purent rien apercevoir de sa grimace ni de son soucis articulaire. C'était une excellente chose.

Il arriva à leur hauteur et entendit Ashyzu expliquer que sa sœur devait faire un achat. Shun acquiesça et attendit sagement en dehors de la boutique. Il en profita pour finir la bouteille de Pocari qu'il avait entamé après leur match. C'était toujours ça de poids en moins dans le sac. Il jetait la bouteille vide dans une poubelle quand Ishyzu le rejoignit et tendit devant elle ses mains fermées. Elle les ouvrit doucement pour dévoiler un Maneki Néko tout mignon. Shun lui fit un sourire mais ne sut pas immédiatement s'il devait s'en saisir ou non.


« C'est... C'est pour moi ?

«  Pour l'amitié »

Shun était a la fois ravie et particulièrement touché par cette marque d'attention. Il se saisit délicatement du petit chat et offrit à la jeune fille un doux sourire chaleureux. Il aurait vraiment aimé lui rendre la pareil et lui témoigner à son tour une marque d'amitié et un souvenir de cette journée passé ensemble

« Merci ! Merci beaucoup, ca me fait très plaisir »

Il écouta attentivement Ashyzu lui expliquer que sa sœur semblait collectionner les petits chats de la chance et allait même jusqu'à leur donner un prénom à chacun. Shun trouvait ça très mignon ! Et quand le frère lui avoua que si cela continuait il allait être jaloux, le meneur de jeu ne put s’empêcher d'éclater de rire.


«  A ta place je serai jaloux aussi ! »

Il sourit et regarda la plus petite

«  Je vais l'appeler Ishyzu ! Ainsi je t'aurai toujours un peu avec moi ! »

Il rangea précieusement le chat dans son sac, prenant soin à l'emballer au préalable pour ne pas le casser ou perdre la petite perle accrochée à sa patte. Ishyzu s'approcha de lui et pencha la tête sur le coté en lui demandant où il voulait aller. Très bonne question.. il s'en trop rien en fait. Quelque part où il n'y avait pas des kilomètres à marcher, ça c'était une certitude !

Oh ! Il venait d'avoir une idée ! Tout comme Ishyzu venait de le faire, il avait envie de lui laisser un petit souvenir de cette rencontre impromptue dans les rues de Kyoto. Un petit souvenir de cette... cette quoi déjà ? Mentinlô... enfin le truc vert qu'il avait bu dans le café français..

Un sourire se fleurit sur le visage du jeune garçon alors qu'il regardé Ishyzu avec amusement


«  Un purikura ! J'aimerai que l'on en fasse un tous les trois ! »

Habituellement ce n'était absolument pas le genre de trop dont il raffolait ! Mais, commençant à connaître un petit peu Ishyzu, il était persuadé que cela lui ferait plaisir !







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    28.12.14 17:22

«  A ta place je serais jaloux aussi ! ». La phrase faisait tiquer le violet qui se rendit compte qu'un jour, sa sœur ne serait plus rien qu'a lui. Mais celle-ci lui montra qu'elle serait à lui encore pour un moment en s'accrochant à son bras, un immense sourire aux lèvres. Visiblement, elle appréciait grandement le fait que Shun donne son prénom au petit chat. Elle plongea sa main dans sa poche pour en tiré l'adorable chat. Elle le regarda longtemps puis décida d'un coup que celui ci porterait le nom de Mitingu. Rencontre en japonais, lu irait à merveille. Son sourire de triomphe manqua de faire rire son frère. La petite rose souriait tous le temps mais son frère savait la déchiffré. Puis Shun proposa de faire des Purikuras comme souvenir. Heureuse, Ishyzu en oublia un petit moment toute ses peurs pour venir serrer brièvement le joueur de Seirin dans ses bras. Puis, elle se rendit compte de son geste et fila dans le dos d'un Ashyzu mort de rire.
« - Je crois bien que la proposition est accepté ! »

La petite rose sortit la tête pour la hoché affirmativement. Puis, elle vient de replacé entre les deux garçons. Le violet ne l'avait jamais vu faire confiance à quelqu'un aussi rapidement. Il ne savait pas que l'aide apporter par le brun a la rose avait consisté à lui forcer un peu la main pour la faire traversé une rue pleine de monde. S'il l'avait su, s'en doute comprendrait-il mieux. Pour le moment, il se contentait de la fixer avec des grands yeux remplis d'amour fraternel. Sa petite jumelle adorait avait déjà repéré ou ils pourraient faire leurs photos et le désigna du doigt. Puis, elle glissa sa main dans celle de son frère et attendit qu'il en informe Shun et se mette en marche pour le suivre.

Une fois arrivé devant la machine à photo, le garçon s'y engouffra immédiatement ne laissant pas d'autre choix à sa chère sœur que d'être au centre. Quand tous les trois furent installé vient le grands débats de savoir s'il restait sérieux où ferait des grimaces et autres devant l'objectif. Il fallut aussi choisir les fonds. Heureusement que personnes n'attendait après eux. Une fois que les fonds, les poses et tous se qui allait avec fut choisi, les photos purent enfin commencer. Bien que ce fut Shun qui en est proposé l'idée, la rose en voulait à tout prit une avec un fond vert quand à son frère, il avait proposé que leur nouvel ami et lui pose une bise sur chacune des joues de la petite. Celle-ci ne si était pas opposé mais avant laisser au joueur de Tokyo le soin de décider.

Une. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept. Huit.

Ils sortirent enfin de la petite boite. Il fallait choisir les quatre images qui serait garder et surtout les décorés. Et là, d'un même geste, les jumeaux se tournèrent vers le brun lui dirent, enfin Ashyzu parla et Ishyzu hochait la tête, que c'était à lui de choisir. Puis toujours en même temps, ils se rapprochèrent de lui pour ne pas perdre une miette se qu'il faisait. Le sourire sur le visage des Fallers était grand. Très grand ! Sans doute, il était impossible de savoir le quel des deux était le plus heureux. Se faire de nouveaux amis était toujours bien. Surtout quand on peut se battre sur un terrain avec eux. Enfin se battre est un grand mot.

Le violet captura sa sœur dans ses bras en attendant que les photos soit officiellement finit. Elle eut un léger mouvement de panique, ne s'y attendant pas mais elle s'en remit bien vite, s'appuyant contre lui. Lui posa sa tête sur son épaule droite. Et comme ça, ils attendirent.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    05.01.15 0:34




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



L'étreinte que lui donna Ishyzu surprit beaucoup Shun. Mais le garçon ne put retenir un rire et il passa ses bras autour d'elle pour lui rendre son câlin. Ce n'était pas vraiment dans les habitudes du garçon de se montrer si tactile toutefois Ishyzu était une fille un peu à part. Il la voyait de la même manière qu'il voyait Mai, sa sœur cadette. Ishyzu avait cette même candeur, cette même fragilité. Elle dégageait quelque chose de pure et de naïf caractéristique de la jeunesse. Pourtant, elle n'était guère plus jeune que lui. Mais il avait envie de la protéger, il avait envie de continuer à la voir sourire, rire avec cette innocence sur le visage. C'était plus fort que lui.

Les appareils à Purikura étaient relativement répandues au Japon, aussi Shun savait qu'ils ne mettraient pas des heures à en trouver une ! Lorsque ce fut fait, les trois amis entèrent à l'intérieur de la cabine, devant se serrer légèrement. Shun se sentait un peu stupide et pas du tout dans son élément ! C'est bien un truc de fille ces photos toutes mignonnes que l'on pouvait décorer à sa guise. Toujours est-il qu'il pouvait bien faire ça pour Ishyzu après tout ce qu'elle avait fait pour lui et le petit Néko qu'elle lui avait offert.

Le meneur de jeu la laissa choisir l'arrière fond et la belle rosette opta pour une couleur verte. Ouf, au moins ça ne serait pas ce mauvais rose couleur P-cul absolument à vomir et ô combien girly ! Lorsque vint le moment de prendre la pause, les trois amis essayèrent plusieurs pauses, leurs rires entremêlaient pouvant facilement être entendus depuis l'extérieur de la cabine. Finalement, Un seul regard suffit entre Shun et Ashyzu pour se mettre en accord silencieusement. Surprenant quelque peu Ishyzu, chacun des deux garçons déposèrent leurs lévres contre sa joue pour l'embrasser chacun d'un coté du visage. Peut habitué à embrasser une fille qu'il connaissait à peine, Shun ne put empêcher ses joues de prendre une teinte aussi rose que les cheveux de son amie. Il dut laisser ses lèvres un certain moment collées contre sa peau, le temps que l'appareil accepte d'immortaliser l'instant. A chaque seconde qui passait, les colorations rouges des joues et du visage de Shun gagnait en intensité. Et finalement, quand le flash les éblouit il ne put s’empêcher de sursauter légèrement puis il se redressa, riant allégrement.

Ils sortirent enfin de la cabine et attendirent que les clichés soient développés. Ishyzu avait prit place dans les bras de son précieux frère alors que Shun remettait sa veste sur ses épaules ainsi que son sac en bandoulière. Autour de lui, les gens marchaient, gravitaient, s'agitaient. Shun les voyait clairement. Particularité de sa vision d'aigle. Il voyait beaucoup de choses. Il voyait tout, dans un périmètre circulaire bien défini. Il voyait chacune des personnes l'entourant, même celles cachées derrière une autre. Il avait une vue aérienne et plongeante de tout ce qui l'entourait. Une sorte de projection mentale qui s'avérait être des plus pratique sur un terrain de basket mais qui, au quotidien, pouvait rapidement tourner au calvaire, particulièrement quand il y avait des gros mouvements de masses, de foules. Étant plus jeune, sa vision particulièrement développée lui octroyait souvent des maux de têtes épouvantables ! De plus, ses yeux se fatiguaient bien plus rapidement que la moyenne, ce qui l'obligeait à porter des lunettes lorsqu'il lisait, étudiait ou sollicitait ses yeux plus que de raisonnable.

Derrière Ishyzu et son frère se trouvait un couple, se promenant main dans la main, follement amoureux. A sa droite, un homme d'affaire pressé qui attendait un taxi en jettent toutes les cinq secondes des coups d’œil anxieux à sa montre. Et derrière Shun, il n'avait pas besoin de regarder pour savoir qu'un grand père, canne à la main, se pressait de traverser le passage piéton avant que la petite musique ne cesse de lui donner la priorité sur les voitures. Un peu plus loin encore, un carton contenait un petit chiot qui paraissait abandonné. Effrayé, il regardait les gens qui passaient devant lui sans le voir ou feignant une indifférence cruelle et inhumaine. Shun ne put s’empêcher de se retourner et de braquer son regard en direction du pauvre animal. Il fit un petit geste de la main en direction du frère et de la sœur toujours lovés l'un contre l'autre


« Euh... Je reviens tout de suite ! »

N'attendant pas une éventuelle protestation de leur part, Shun se mit à marcher avec rapidement, évitant les gens qui se dressaient sur son chemin avec une facilité surprenante. En moins d'une minute il se retrouva agenouillé devant le carton détrempé dont les contours étaient devenus tout mous. Cela lui rappela la fois où Kuroko avait trouvé Junior....

Shun leva la main et vint déposer une petite caresse sur la tête de l'animal. Il ne pouvait pas la laisser là ! C'était inimaginable ! Qui pouvait être cruel au point d'abandonner un petit chiot si adorable et sans défense ?


« N'ai pas peur, je vais m'occuper de toi tu vas voir, on va te trouver une super famille ! Je ne peux pas te ramener à Tokyo... On a déjà Junior.... »

Le garçon se redressa puis se pencha pour porter le petit chiot. Ses connaissances canines n'étaient pas particulièrement accrues mais il pouvait presque affirmer avec certitude qu'il s’agissait d'un labrador. Son pelage chocolat avait de magnifiques reflets plus clairs à la leur du soleil. Sa truffe, légèrement rosée était toute humide et ses yeux d'un bleu clair paraissaient tristes... trop tristes.

Tenant fermement l'animal contre lui, Shun se dirigea vers le frère et la sœur qui devaient maintenant être en possession des Purikura fraîchement imprimés. Il s'approcha d'eux et dans une parfaite imitation de Kuroko il ne put s’empêcher de leur dire


« Hey, regardez ce que j'ai trouvé »

Les yeux d'Ishyzu et d'Ashyzu étaient braqués sur le petit animal craintif et Shun ne put s’empêcher de leur expliquer

« Je l'ai trouvé dans un carton abandonné. On ne peut pas le laisser comme ca... Le pauvre.... Je l'aurai bien prit chez moi mais il y a la route pour Tokyo... Je ne suis pas sure que ma mère apprécierait en plus... »

Il était clair que sa mère aurait que moyennement apprécié qu'il revienne avec un petit chiot tout aussi adorable qu'il soit. Un animal demandait beaucoup de temps pour s'en occuper correctement. Sa mère était déjà débordée avec son emploi à l’hôpital et l'entretien de la maison. Elle ne pourrait pas s'occuper correctement du chien... Aya quant à elle était à fond dans ses études et ses amies... De plus, pour la connaître relativement bien, il savait qu'elle serait hermétiquement contre un animal susceptible de perdre ses poils sur ses précieux vêtements.... Des fois Shun se demandait vraiment s'ils étaient frères et sœurs tant leur caractère était opposé... Il lui arrivait à penser que le seul point commun qu'ils avaient était de porter le même nom de famille. C'était un triste constat contre lequel il ne pouvait malheureusement rien. Mai, quant à elle, aurait été tout aussi euphorique que lui d'accueillir un nouvel arrivant dans la famille !

Regardant les Ashyzu et sa petite sœur, Shun se demandait si eux accepterait de recueillir la boule de poils qui commençait a s'endormir dans ses bras


« Vous connaissez quelqu'un que ca pourrait intéresser ? Ou bien.... Un refuge où on peut le conduire ? »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    11.01.15 16:41

D'un coup, sans vraiment comprendre, les jumeaux se retrouvèrent tous seul avec pour seul compagnie les photos qui s'imprinaient doucement. Les voilà là, planté debout. Un peu perdu, ils finirent par haussé les épaules et attendre que leur ami revienne en parlant.
« - Il est mignon le petit chat que tu m'as offert ! Mais je vais devenir jaloux si tu continues à en offrir à d'autre qu'à moi.
- Tu sais que tu es le seul que j'aime. »

Tout était dit. Oui, elle adorait son frère. Les liens entre jumeaux n'étaient pas toujours fort mais entre les deux, il était puissant. La confiance qu'ils se faisaient était étrange. Bien plus qu'une simple confiance, les Faller s'écoutaient toujours, résolvant les problèmes de l'un et de l'autre et refusant d'être séparer. Toujours calé dans les bras de son frère, Ishyzu vit revenir leur ami. Et il était accompagné.

Un chiot. Il avait un adorable petit chiot dans les bras. Loin d'être une experte, la rose d'identifia qu'une boule de poil brune au yeux bleus... Quand à son frère, il s'y connaissait déjà mieux et reconnu un labrador. Mais il fallait avouer que celui-ci était simplement trop mignon. Alors qu'il allait demander au joueur de Seirin se qu'il faisait alors la petite bestiole, ce dernier le précéda. Trouver dans un carton ? Pauvre petit. Il n'en fallu pas plus à la rose pour tendre la main vers l'animal. Il renifla doucement ses doigts et elle caressa la petite tête.

Shun pouvait pas prendre le chiot, c'était sur. La petite chose n'aurait pas aimer le voyage. Est ce que les jumeaux connaissaient quelqu'un ? La rose pensa à l'association près de chez eux, puis à leur grands parents japonais qui, eux non plus, n'étaient pas loin et qui avait déjà un chien et trois chats. Le garçon lui pensa à un ami. Mais il oublia très vite cette idée quand il vit que sa sœur grattouillé l'oreille du chiot. Ausstôt il hocha la tête.

« - Je crois que je viens d'avoir une idée. Tu veux un maître bien pour ce chiot, Shun ? Je connais la personne idéal.
- Qui, demanda la petite rose qui ne voyait pas où il voulait en venir.
- Nunuche... C'est de toi que je parle.
- Moi ?
- Oui ! Papa et maman n'y verront pas d'inconvénient si on leur dit que c'est pour t'aider. Ça te dit I ? Un petit chiot pour animal de compagnie ? Mais tu le sors toute seule. Et comme ça Shun, tu sauras rassuré. »

Le sourire sur le visage de sa jumelle fit fondre le cœur du violet. Au moins, du côté de sa sœur, c'était accepté. Il se demanda un petit moment se qui pouvait maintenant se passer dans la tête de sa sœur mais il comprit rapidement en voyant le regarda pétillant de la petite. Elle cherchait un nom au chiot, toujours dans les bras de Shun. D'ailleurs, la boule de poil était en train de dormir. Il avait l'air bien. Un peu sale mais bien. La rose cherchait. Brun. Bleu. Mignon. Petit... Il ne le resterait pas longtemps. Nom français ? Japonais ? Anglais ? Demander a Ashyzu son aide ? Ou à Shun ? Son chiot... ça décision. Bleu... Tourbillon de poil... Tourbillon ? Bleu ? Elle venait de trouver.
« - Aosuwâru.
- ça fait peu être un peu long « tourbillon bleu » pour un chiot. Plus court, ça sera Asu. »

Ainsi, le chiot fut nomer. La rose mourrait maintenant d'envie de le prendre dans les bras. C'était son ami. Son tout nouvel ami. Deux dans la même journée ? Elle faisait fort. Elle fit au basketteur de Seirin qu'elle avait envie de prendre l'animal dans les bras. Soudain, son frère se figea. Il avait l'air en proie de la plus grande intérrogation de tout les temps. Il se tourna vers le Brun :
« - Dit ? Tu sais se que ça mange un chiot ? Je dois avoir aucune idée de quoi lui donner ou non. Il va lui falloir un collier aussi. »

La fatigue avait quitté les traits du garçon. Celui-ci était bel et bien réveillé.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    16.01.15 10:30




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Shun gardait précieusement le petit chien contre son torse. Il le sentait trembler, sans doute apeuré d’être ainsi porté par un inconnu. Quel âge pouvait-il avoir cet adorable petit labrador ? A vu d’œil, bien qu'il était loin d’être expert, Shun aurait dit deux mois, tout au plus. Comment pouvait-on abandonner ainsi une si jolie boule de poils... C'était déjà la seconde fois en si peu de temps qu'un chien abandonné était retrouvé. Le premier étant Tetsuya # 2 naturellement, la petite mascotte de Seirin qui adorait le basket !

Shun aurait vraiment aimé garder ce petit chiot chez lui mais c'était tout bonnement impossible. Même s'ils étaient à Tokyo, il n'aurait pas pu prendre l'animal dans sa maison. Un chien, c'était de nombreuses responsabilités. Outre les frais que cela occasionnait en vétérinaire et soins divers, il fallait avoir le temps de jouer avec lui, de le sortir, de lui donner de l'amour... Et Shun savait pertinemment que cela était impossible pour lui. Il avait déjà une cadence de vie de malade, se levant extrêmement tôt pour se rendre en cours et fermant très ( trop ) souvent la lampe de sa chambre à plus de minuit à cause des entraînements tardifs de basket et de ses devoirs scolaires titanesques... Alors si en plus il devait trouver du temps pour aller promener le petit chiot....

Et puis... Il y avait Tetsuya # 2. Si ce dernier restait à la charge de Kuroko qui le prenait à dormir chez lui, c'est l'ensemble du club qui se cotisait pour lui offrir de quoi subvenir à ses besoins. De même, il arrivait quelque fois que Junior aillent en «  week end » chez l'un ou l'autre des joueurs de Seirin lorsque Kuroko devait s'absenter et ne pouvait le laisser seul à la maison. Pour le moment jamais Izuki n'avait encore pu accueillir le pensionnaire poilu dans son domicile. Mais lorsque son tour viendrait, il savait qu'il ferait une heureuse en la personne de Mai, sa sœur cadette, qui serait complètement gaga de leur petite mascotte.

Alors... que faire de ce petit chien ? Ishyzu tendit sa main pour le caresser et le petit chiot s'endormit dans les bras de Shun. Il ne pesait pas bien lourd... il n'avait peut être pas mangé depuis longtemps...

Shun entendit Ashyzu proposer à sa sœur d'adopter l'animal et cette dernière, heureuse, ne tarda pas à trouver un nom au petit chiot. Un soupire de soulagement s'échappa des lèvres du meneur de Seirin. Il était ravi de savoir que le petit chien venait de trouver un foyer accueillant et une maîtresse des plus aimantes. Il n'avait absolument aucun soucis à se faire pour lui, Asu, puisque tel était son nom, serait un chien heureux et comblé ! Toute la tristesse et la peur que le petit chien avait ressenti jusqu'à présent ne serait plus qu'un mauvais souvenir comparé à l'amour qu'Ishyzu lui donnerait au quotidien.

Doucement, avec prudence et délicatesse, Shun se pencha et tendit l'animal à son amie qui mourrait d'envie de le prendre


« Tiens, il est à toi maintenant »

L'animal dans les bras d'Ishyzu ne s'était même pas réveillé. Il devait être exténué. Son amie quant à elle était rayonnante. Shun sortit son téléphone portable de son sac puis il recula d'un pas. Il mit en route l'appareil photo et centra les jumeaux et le petit chien endormi

« Ne bougez pas je fais une photo ! »

Le petit son caractéristique de l'appareil photo lui indiqua que le cliché était correctement prit. Il le regarda pour s'assurer de sa bonne qualité puis il rangea le téléphone dans sa poche

« Je vous donnerait mon numéro, comme ça vous pourrez m'envoyer des photos et des messages pour me donner des nouvelles d'Asu ! »

La main de Shun vint caresser tendrement le petit chiot qu'il avait sauvé du carton. A cet instant, il se sentait un peu comme un héros. Il venait de faire sa bonne action de la journée en sauvant le chien d'un avenir bien sombre.. peut être même fatal.

A coté de lui, Ashyzu commença à émettre ses interrogations quant aux soins à apporter au petit chien. Shun le regarda et lui fit un sourire. Ils avaient eut exactement la même réaction avec ses coéquipiers de Seirin quand ils avaient recueilli Tetsuya # 2. Aussi, fort de sa précédente expérience, Shun répondit avec assurance, un sourire sur le visage


« Il lui faut... des croquettes spéciales chiot ! On en trouve un peu partout dans les animaleries. Il aura aussi besoin d'une gamelle pour manger, d'une autre pour l'eau... un collier oui et une laisse ou un harnais pour le promener. »


Le sourire de Shun répondit aux interrogations du frère et de la sœur qui le regardaient curieusement. Il se sentit donc obligé d'expliquer


« Dans mon club de basket nous avons adopté un petit chiot il y a quelques semaines. C'est un Husky sibérien. On l'a appelé Tetsuya #2... tout le monde l'appelle Junior en fait. C'est notre mascotte ! On l’emmène avec nous en entraînement, en stage, aux matchs ! Et il jappe pour nous encourager ou nous râler dessus ! »


Shun sortit une nouvelle fois son téléphone rapidement. Il appuya sur l’icône galerie qui s'affichait à l'écran et chercha une image du petit chiot en question qu'il montra fièrement à ses amis.



«  C'est notre joueur numéro 16 ! Notre coach lui a même fait un petit maillot !»


Shun se mit à rire puis il rangea le téléphone dans le sac et mit ses mains dans ses poches. Il regarda les deux jumeaux avec un sourire. Sa vision d'aigle avait quelque fois bien des avantages ! Comme le fait qu'il était capable de voir tout ce qui l'entourait dans un périmètre circulaire assez large sans avoir besoin de se déplacer. Aussi il n'eut pas la moindre difficulté à repérer une petite animalerie qui faisait l'ange de la rue où ils se trouvaient. Sa vision particulière était un véritable atout sur le parquet et il ne s'en cachait pas lorsqu'on l'interrogeait sur le sujet car il n'avait nullement envie de mentir ou de renier ce qu'il était. Toutefois Shun n'aimait pas s'en vanter malgré tout. Il ne voulait pas que l'on pense de lui qu'il n'était... pas normal.

Il se tourna et pointa du doigt la direction qu'il avait repéré de loin.


« Il y a une animalerie juste là bas, à quelques dizaines de mètres. On n'a qu'a y aller ! Et puis je paie les accessoires ! Après tout c'est a cause de moi que vous adoptez Asu, pas question que vous soyez les seuls à devoir en assurer les charges... d'autant plus qu'il faudra sans doute le conduire chez le vétérinaire pour s'assurer qu'il n'est pas malade et lui faire des vaccins... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    28.01.15 22:34

Shun finit par passé le chiot a la jeune fille. Ishyzu prit peur. Peur de le lacher, mais voyant qu ela petite boule de poil dormait toujours, ne bougeant pas d'un poil, elle se rassura et offrit un beau sourire au monde qui l'entourait. D'ailleurs, autour d'eux, on les regardait en se demandant pourquoi le petit chiot était aussi sale. Shun Dit aux jumeaux qu'il allait les prendre en photo. Si la petite rose ne bougea pas, se tournant juste pour que l'on voit mieux la tête du bébé, son frère, lui, attrapa sa sœur à la taille et la ramena contre lui. Pour finir, il posa sa tête sur l'épaule de sa sœur et tira la langue. CLIC. Voilà ! Le violet se mit à rire. Il avait fait sa bêtise, il était content. Mais il garda sa sœur contre lui en papouillant le chiot. Puis il tiqua quand Shun leut dit qu'il leur donnerait son numéro de téléphone :
« - Bouge pas, je te les notre de suite ! »

Et aussitôt, s'en lui laisser le temps de faire quoi que se soit, il se jeta sur le sac de sa sœur et fouilla pour en faire sortir de nouveau le cahier. Si d'ordinaire sa chère sœur aurait raler, elle n'en fit rien cette fois ci. Pour une fois, les personnes connaissaient déjà le cahier et elle avait un petit à s'occuper. Il sortit également un stylo de la trousse vert a pois jaune pastel de sa sœur. Il arracha proprement le bout d'une page du cahier et y nota les deux numéros. Il remit le papier à un Shun qui commençait à répondre à ses nombreuse interrogations.

Croquettes pour chiot. Laisse. Collier. De quoi le douché. Mais comment le joueurs de Seirin s'avait tout ça ? Il avait un chiot lui aussi ? Ça ferait un raison de plus pour pas celui-ci. Où alors en avait-il eu un ? Les jumeaux Faller se mirent à fixer le garçon avec de grands yeux. Quand le joueur s'en rendit compte, il leur expliqua alors que leur club avec accueillit un petit chiot. Junior. Les jumeaux fondirent quand leur ami montra le chiot. Il était adorable ! Tout simplement adorable. Mais si on demandait à Ishyzu, la bête de Seirin était moins mignonne que la sienne. Asu se mit à bouger doucement pour trouver une position plus confortable dans les bras de sa petite maîtresse et n'en bougea plus. Il reprit le chemin vers les rêves.

Ce fut encore une fois Shun qui trouva l'animalerie. Le violet pencha la tête, décourager par le fait qu'il ne l'est pas lui même trouver et la petite rose sourit ; acceptant qu'il paye une partie des accessoires du monstre endormit. Encore une fois, le joueur de la faction ennemi leur apporta une élément pour la survie du chiot. Le vétérinaire. Ashyzu se chargerait de prendre rendez vous de le lendemain. La petite compagnie se mit en route vers la boutique. Quand ils entrèrent, une clochette teinta, réveillant le chiot. Il voulu saute au sol mais la rose le serra un peu plus.

« - Reste là. En a pas pour longtemps. Marchera après, Asu ! »

Et le chiot se calma, la fixant, la tête en l'air. Le jumeau de la fille regardait la scène amuser. Mais déjà la boule de poil lui obéissait, ils étaient fait pour allez l'un avec l'autre. Une jeune vendeuse d'une vingtaine d'année se présenta à eux et leur proposa de l'aide. Mais alors que le frère allait prendre la parole, sa sœur jusque là cacher dans son dos, avança vers la vendeuse. Elle désigna le chiot avant de parler :
« - Pour Asu ! »

Et elle resta planter là. Éclatant de rire, son jumeau vola à son secours quand même. Il expliqua que Shun avait trouver le chiot et qu'ils avaient décidé d'en faire le leur. Elle s’empressa de les guider vers le rayon réserver aux chiots. Ashyzu, qui avait attraper un panier attendait que sa sœur le remplisse mais c'était long car pour chaque chose, elle demandait un avis au concerner, Asu. Il était parfois dur de se dire que les jumeaux avaient vraiment le même age. On donnait souvent 13 ans à la jeune fille et 17 ans à son frère. Ça faisait bouder la rose qui pardonnait toujours à la personne d'avoir pensé ça. Petit à petit, le panier se rempli. Un collier aussi bleu que les yeux du chiot. Une laisse noir. Un peigne noir pour les poils. Du shampoing. Un os à mâcher. Deux petits jouets dont un grelot. Des croquettes pour chiot. Des bâtons à mâcher pour les dents. Un ballon de basket miniature. Une gamelle pour l'eau. Une gamelle de croquette. Des friandises. Un panier pour dormir. Les jumeaux poussèrent même jusqu'à acheté une serviette spécial et du lait exprès pour les chiots. Plus le panier se remplissait, plus les Faller avaient l'impression que Asu était à eux depuis longtemps. Et pour le chiot, les courses avait leur assez plaisante. La vendeuse lui avait offert une poignée de croquette et un bol d'eau que la petite chose avait avaler avec plaisir. Cela devait faire longtemps qu'il n'avait pas été nourris et chouchouter. Comme une gamine, la rose suivait son animal à la trace, le surveillant. Ils mirent plus d'une heure et demi pour tout réunir.

Enfin, ( ENFIN), ils se dirigèrent vers la caisse. Ishyzu remit à Shun les jouer du chiot pour qu'il les paye. Elle refusa de lui donner autre chose et laisser son frère se charger de payer pendant qu'elle lancer ballon. Si elle savait que plus tard le chien voudrait jouer avec tous ceux qu'il verrait, elle n'aurait pas fait ça. Quand se fut payer, elle prit le collier et la laisse et en para Asu. Elle prit une des poches pendant que son jumeau adoré mettait les autres dans la panière dont il se chargea. Charger comme un âne, il sortit de la boutique et se tourna vers les deux autres.

« - Si tu n'en vois pas d’inconvénient Shun, je propose qu'on revienne sur nos pas pour que tu puisses retrouver ton amie et nous notre maison ! »

De tout façon, charger comme ça, il n'y irait pas loin, alors doucement, il se dirigea vers le metro pendant que sa sœur demandait au chiot d'arrêté de gratter le collier.
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    29.01.15 15:10




Faller Ishyzu S.

SOS d'un terrien en détresse



Ishyzu semblait tellement heureuse d'avoir son petit chien que cela faisait plaisir à voir. Shun se disait qu'il venait de faire une bonne action en allant recueillir le petit chiot abandonné dans un piteux carton. Il n'arrivait toujours pas à croire que la nature humaine soit capable d'une telle cruauté. Çà le dépassait complètement.... Dans ces moments là il remercier sa vision un peu particulière car il était certain que sans elle il n'aurait jamais pu apercevoir le petit animal esseulé.

Lorsque Ashyzu lui tendit un bout de papier contenant les numéros de téléphone de sa sœur et lui, Shun préféra jouer la sécurité en les enregistrant immédiatement dans son propre téléphone. Il ne voulait pas courir le risque de perdre le précieux morceaux de papier ! Dés que ce fut fait, il envoya un sms rapide à chacun des deux jumeaux pour que ces derniers puissent obtenir à leur tour le numéro du meneur de Seirin. Un moyen facile de garder le contact malgré la distance immense qui séparait les villes des trois adolescents.

Une fois arrivé dans la boutique, Shun resta en retrait pour laisser aux deux jumeaux le soins de choisir les accessoires dont ils avaient besoin pour accueillir comme il se doit Asu. Le petit chiot attendait d'ailleurs sur le perron du magasin, affichant son air triste et ne lâchant pas des yeux sa nouvelles maîtresse avec son regard suppliant. Shun s'appliquait à le surveiller à son tour afin que l'animal ne se sauve pas ou ne soit pas embarqué par une autre personne !

Les bras chargés de tout un tas d’accessoires en tout genre allant de la gamelle pour le repas à la laisse en passant par les confiseries canines, le frère et la sœur se dirigèrent vers le comptoir. Shun le rejoint bien vite et expliqua ce qu'il avait l'intention de prendre à sa charge. Malheureusement, ce n'était visiblement du goût d'Ishyzu qui décréta que mise à part les quelques jouets de l'animal, il n'avait absolument rien à payer ! Têtu, Shun essaya d'opposer une ferme résistance, culpabilisant à l'idée de laisser les deux adolescents claquer toutes leurs économies pour un chien que le meneur de Seirin leur avait collé sur le dos ! Mais lorsqu'Ashyzu se mit à son tour a soutenir sa petite sœur, Shun ne put que s'incliner amèrement. Il ouvrit son sac pour en sortir son porte feuille et il payer les jouets de l'animal qu'il mit ensuite dans un sachet plastique.

Se mettant un peu à l'écart, il attendit qu'à leur tour ils finissent de régler leurs achats puis ils sortirent tous les trois de la boutiques. Les deux jumeaux étaient chargés comme des mules ! Ils donnaient l'impression d'avoir faire le premier jour des soldes à Shibuya !!!

Ashyzu proposa de rentrer jusque chez lui et Shun acquiesça d'un signe de tète. Il tendit le sac au grand frère alors qu'Ishyzu était en train de porter le petit chiot. Il leur adressa un sourire chaleureux


« Inutile de me raccompagner, je pense que cette fois j'arriverai à retrouver mon chemin sans me perdre ! »

Shun s'approcha un peu d'Ishyzu et il déposer un petit baiser dans ses cheveux avant de faire une petite grattouille derrière les oreilles du chiot qui ferma les yeux de contentement. Ça devait être un truc typiquement canin ça ! Junior avait exactement la même réaction quand il le grattouillait au même endroit

« Hey ! T'es sage avec tes nouveaux maîtres hein, petite boule de poils ! »

Le regard de Shun se riva à celui de la jeune fille et il sentit un petit pincement au cœur. C'était toujours difficile de se séparer de ses amis. Surtout que ceux là... il n'était pas prêt de les revoir étant donné la distance à laquelle il habitait par rapport à chez lui.

Shun pinça un petit peu les lèvres et il sourit ensuite à la jeune fille


« Merci encore pour cette journée. Pour le petit Néko... pour m'avoir aidé et tout.... Envoie moi des photos d'Asu surtout. J'aimerai le voir grandir ! »

Le regard de Shun passa ensuite vers le garçon a qui il tendit la main pour le saluer. Un large sourire s'afficha sur son visage alors qu'il le regarda dans les yeux avec une petite étincelle de défi

«  On se revoit à la Winter Cup alors ! Ça sera peut être l'occasion de prendre notre revanche ! Enfin.... si vous arrivez à passer les qualifs !! »

Izuki se mit a rire alors qu'il savait très bien qu'entre Rakuzan et Seirin c'était plutôt son équipe qui avait intérêt de s'inquiéter pour le résultat des qualifs ! Rakuzan venait de remporter l'Interlycée haut la main... aucune inquiétude à avoir de leur coté donc.

Shun réajusta son sac sur son épaule. Il fit un dernier petit signe de la main à ses amis d'une journée puis il leur tourna le dos résolument et avança dans la foule de Kyoto jusqu'à disparaître de leur champ de vision.



FIN








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

SOS d'un terrien en détresse [ PV Ishi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....
» Loria [Grande Prêtresse]
» 2 petits vieux en détresse-sauvés
» Quel peuple terrien pour arda?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-