The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Histoire d'une racaille aux cheveux violets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    02.11.13 23:40


Suzuki Ryoma




Généralité


  • Nom : Suzuki
  • Prénom : Ryoma
  • Surnom : Ryo, Ryo-chan (si vous voulez mourir), Ryo-kun, Ryoma-sama (si vous voulez vous faire bien voir)
  • Age : 16 ans
  • Date de naissance : 5 Juillet
  • Nationalité: Japonaise
  • Taille : 1m85
  • Poids : 70
  • Orientation sexuelle : Gay depuis toujours
  • Statut social : Aisé
  • Poste au basket : Meneur
  • Situation familiale : A deux parents, une soeur jumelle et un grand-frère. Célibataire depuis quelques mois.
  • Etablissement : Kirisaki Daichi (Hanamiya-sama !)
  • Double Compte : NON
  • Avatar : Rin Matsuoka - Free!


Caractère


Première partie : Passé

Pour comprendre Ryoma vous devez remonter en arrière. Quand il était un petit garçon. Il n'y avait pas plus gentil comme bambin. Toujours un sourire joyeux aux lèvres, toujours chaleureux, toujours en train de réconforter sa soeur ou un autre de ses proches, un ami. Sage, mais vif, obéissant, intègre, bon élève. Oui Ryoma était un enfant parfait. N'importe quel parent aurait souhaité l'avoir comme fils. S'il n'avait pas eu un frère aîné il aurait très bien pu être l'héritier de la famille. Il était d'ailleurs parfois plus responsable que lui malgré la différence d'âge.

Haut comme trois pommes il sermonnait souvent son grand-frère quand ce dernier préférait sortir avec des amis le samedi au lieu de faire ses devoirs ou quand il préférait jouer aux jeux vidéos. Heureusement pour Ryoma son grand-frère s'amusait des gronderies de son cadet au lieu de le prendre mal. Ryoma adorait quand son aîné riait et lui ébouriffait les cheveux en disant qu'il était trop jeune pour s'en inquiéter. Aujourd'hui il préférerait mourir plutôt qu'avouer ça, mais c'était bel et bien ce qu'il ressentait. Il aimait ça.

Il était heureux. Il avait sa soeur jumelle, ses parents, son grand-frère, des amis. Il était incroyablement complice avec Haruka sa jumelle. Ils se comprenaient même sans se parler, simplement avec un regard, un effleurement. Ryoma savait quand elle avait mal ou quand elle était triste et vice-versa. Il la défendait quand elle se faisait embêter par des garçons, elle l'aidait pour le cours de dessin ou celui de musique. Il était heureux. Il riait souvent, il souriait tout le temps, son visage était éclairé, il s'énervait rarement, il pleurait encore moins souvent. Il défendait les faibles, il protestait au moindre signe d'injustice ou de violence.

Deuxième partie : Présent

Mais toute chose a une fin. Ryoma a appris depuis cette époque que le destin pouvait être cruel. Tout a changé. Absolument tout. Sa soeur, son frère, ne sont plus là. Oh ils ne sont pas morts, vous le verrez dans l'histoire, mais ils ne sont plus là quand même. Et ça... ça a changé notre violet. Si vous le connaissiez quand il était enfant et que vous le voyez maintenant vous seriez choqués. Il n'y a plus aucune ressemblance avec le Ryoma d'avant. Maintenant c'est un garçon au visage sans émotion, sans sourire. Oh il peut sourire, mais ce sera uniquement soit un sourire sadique quand il torture ses victimes soit un sourire séducteur quand il joue avec ces filles.

Car oui Ryoma est devenu quelqu'un qui joue avec les autres. Il s'amuse avec les gens. En particulier les plus faibles. Oh comme il aime draguer une fille pour la faire tomber amoureuse de lui avant de la rejeter sachant très bien qu'il aime les garçons depuis toujours. Oh comme il aime voir le désespoir sur leurs visages. Oh comme il aime l'expression de souffrance de ceux qu'il bouscule au basket pour les faire tomber, de ceux à qui il donne un coup de poing dans le nez dans une bagarre. Sadique, bagarreur, violent, solitaire, séducteur, voilà ce qu'est devenu Ryoma. Il se doute que si sa soeur le voyait comme ça elle serait profondément triste, mais il s'en fiche. Il a tout perdu tout espoir. Parce que derrière cette façade d'homme indésirable se cache une personne brisée. L'absence de sa jumelle, de son frère, leurs douleurs l'ont meurtri, détruit. Il ne le montre pas. Il a sa fierté. Et il a trop pleuré. Il a versé toutes les larmes de son corps. Alors il joue aux durs. Pour se préserver, pour se sauver.

Autre chose d'importante à dire à son sujet. Il est fan de basket depuis qu'il est gosse. Autrefois son modèle était un joueur loyal et fair-play maintenant avec son changement de caractère son modèle est un voyou, un Roi sans Couronne se trouvant à Kirisaki Daichi. Il rêve de le rencontrer, il en serait presque nerveux. Il rêve de faire partie de son équipe, d'avoir un mentor qui lui apprendrait à être encore plus vilain. Il fait peur à sa mère et à son père il le sait. Mais il a tout perdu il n'a donc rien à perdre.

Histoire


Prologue

Ceci est l'histoire de trois enfants avant tout. Trois enfants, trois frères et soeurs. Mais avant de parler d'eux il faut parler de leurs parents. Car sans eux les trois ne seraient pas venus au monde. Le père est issu d'une famille aisée et est un avocat célèbre défendant les plus riches uniquement. Il fait parti de la haute société autrement dit. La mère fait également partie des riches, mais à un niveau moindre que son mari avant de l'épouser. Elle travaille comme secrétaire du cabinet d'avocats de son époux. Je pourrais vous parler de leur rencontre, commencer par ça et par la naissance des trois bambins, mais je ne le ferais pas. Soyons plus original si vous voulez bien. Voici l'histoire d'une famille. Famille ni ordinaire ni extraordinaire.

Première partie : Belle vie

Un enfant aux cheveux violets était assis sur une balançoire se faisant pousser par son grand-frère. Il riait aux éclats le visage rayonnant incitant son aîné à le pousser plus fort, encore et encore. Il semblait heureux. Son aîné souriait lui aussi content de voir son cadet aussi content. Soudain une petite fille aux cheveux tout aussi violets que l'un de ses frères se précipita vers eux souriante et tenant dans ses bras des paquets de bonbons. Elle les distribua très sérieusement à ses frères qui s'arrêtèrent pour faire une pause gourmandise. L'ainé ébouriffa les cheveux de ses cadets ce qui fit rire les deux enfants ils aimaient bien être décoiffés par leur grand-frère.

Ces trois enfants s'appelaient Akira, Ryoma et Haruka. Akira avait deux ans de plus que les faux jumeaux. Ce qui faisait huit et six ans. Depuis toujours la fratrie était très proche. Akira défendait ses cadets, les chouchoutait, veillait sur eux. Les jumeaux le lui rendaient tellement. Rien que de les voir heureux, de les voir lui sourire de façon rayonnante, les entendre rire, les voir dévorer les bonbons, toutes ces choses simples le rendaient fou de joie. Il était un frère comblé. Cela lui permettait de souffler entre deux responsabilités dû à son statut d'héritier de la famille. Certes il était jeune, mais son père pensait déjà à son avenir comme à celui des deux cadets. Comme le destin peut être cruel parfois... En tout cas pour le moment ils étaient heureux.

Chihiro leur mère arriva dans le jardin souriante et enlaça son fils cadet quand celui-ci s'approcha de lui pour l'enlacer. Akira regarda le spectacle en souriant avant de câliner à son tour sa soeur qui gonflait les joues voulant aussi un peu d'affection. A travers la fenêtre de son bureau le père, Toshiro, esquissa un sourire content du bonheur de sa famille.

Deuxième partie : Amour

Les années avaient passé. Rien n'avait vraiment changé. Akira, Haruka et Ryoma étaient toujours aussi proches, leurs parents s'occupaient toujours d'eux comme il le fallait, ils étaient toujours heureux. Pourtant quelque chose avait changé. La relation entre Akira et Ryoma pour être plus exact. Personne ne savait vraiment ce qui se passait pas même les deux concernés. Mais ils étaient plus proches qu'avant. Âgés à présent de dix et douze ans l'aîné et le cadet passaient beaucoup de temps ensemble. Ryoma s'arrangeait pour se faufiler dans le bureau de son père quand ce dernier était absent pour se cacher sous la table de travail de son frère afin de pouvoir rester avec lui en cachette quand il devait travailler.

Car Akira passait de nombreuses heures à présent à préparer son rôle d'héritier. Il apprenait le vocabulaire d'avocat, étudiait à longueur de journées diverses choses plus compliquées les unes que les autres. C'était incroyablement barbant et la présence secrète de son petit-frère était un soulagement pour Akira. Quand leur père avait le dos tourné ils s'échangeaient des regards complices et le simple fait de savoir qu'il était là était agréable. C'était leur secret. Personne n'était au courant. Pas même Haruka qui était assez indiscrète et qui aurait pu avouer sans faire gaffe à ses parents le secret de ses frères.

Cette chose qu'eux seuls savaient rapprochait donc les deux garçons de la maison. Et donc Ryoma collait son aîné. Il le suivait presque partout. Cela ne semblait pas déranger Akira bien au contraire. Il adorait savoir que son cadet le suivait à la trace. A vrai dire le blond avait depuis peu de temps d'autres sentiments que l'amour fraternel standard pour son cadet. Il ne disait rien parce qu'il savait que c'était déplacé. D'une part parce qu'ils étaient jeunes, trop jeunes, pour avoir ce genre de relation et d'autre part parce que l'inceste n'était pas une chose facilement acceptée dans leur famille. Ni même l'homosexualité. Leur mère était certes tolérante, mais ce n'était pas le cas de leur père. Bien au contraire. Alors Akira s'efforçait de cacher ses sentiments, son affection et son dévouement envers le plus jeune pouvant passer pour de l'amour fraternel. Il avait réussi à dissimuler ses préférences sexuelles depuis sa naissance après tout.

Car il n'avait jamais vraiment aimé les filles. Il était trop jeune pour sortir avec une personne certes, mais cela ne l'empêchait pas d'être déjà tombé amoureux. D'un camarade de classe. Il avait compris à ce moment-là la vérité étant très mature pour son âge. Alors oui Akira se taisait même s'il voulait avouer ses sentiments pour son cadet. Ryoma quant à lui ne s'apercevait de rien. Bien qu'observateur le jumeau de Haruka ne faisait pas attention à ce genre de choses. Son lien avec Akira ou Haruka était quelque chose d'inné il ne se posait pas de questions à ce sujet.

Deux ans passèrent. Deux ans pendant lesquels ils continuèrent leur vie sans rien changer. Sauf que Akira commençait à perdre patience. Agé de quatorze ans maintenant il ne pensait plus qu'à une chose ou presque, embrasser son petit-frère. Cela vous dégoûte ? Passer votre chemin. Ryoma quant à lui passait de moins en temps avec sa jumelle ou ses parents collant encore plus son frère qu'il y a deux ans si c'était possible. Il se sentait bien avec lui, il se sentait heureux, en sécurité. Comme si rien ne pouvait rien lui arriver. Et puis un jour cela arriva.

Ryoma et Akira se trouvaient seuls dans le jardin quand grâce ou à cause d'un simple geste de la part du cadet, toucher le bras de son frère, le plus grand perdit le contrôle. Il se tourna vers le plus jeune, lui attrapa le menton et l'embrassa. Ryoma resta un instant figé. Avant de répondre timidement et maladroitement au baiser. Ce qui fit craquer encore plus Akira. Un vrai frère poule. Il serra fort le violet contre lui. Celui qu'il appelait affectueusement Ryo-chan lui rendit son étreinte. Ryoma n'avait jamais vraiment su ce qu'il ressentait pour son frère, mais maintenant c'était clair. Leur relation devait cependant rester secrète.

Ils se tenaient la main quand ils étaient seuls, Ryoma continuait de dormir avec Akira comme quand ils étaient petits ce qui ne choquait pas leurs parents sauf que maintenant ils chassaient parfois Haruka quand elle voulait dormir avec eux. Ils se contentaient de regards, de sourires, d'effleurements. Cette relation les comblait. Ils étaient heureux. Infiniment heureux. Très observatrice Haruka avait remarqué le changement, mais tint sa langue pour une fois et ne dit rien pas même à ses frères. Elle trouvait ça adorable étant fan en secret de yaoi. Les enfants Suzuki étaient doués pour garder leurs secrets. Ryoma adorait plus que tout se blottir contre son aîné dans le lit et le laisser caresser ses cheveux pour l'aider à s'endormir. La petite famille était comblée. Malheureusement toute chose a une fin...

Troisième partie : Drames

Un matin Ryoma était en classe. A regarder par la fenêtre lors d'un rare instant d'égarement. Il regardait les nuages, le ciel, les oiseaux. Soudain un frisson glacial le traversa de la tête aux pieds. Il laissa tomber son crayon. Le sentiment affreux qu'il était arrivé quelque chose à sa jumelle le traversa. Les jumeaux étaient souvent reliés par un lien invisible et même si ces dernières années il était devenu plus proche d'Akira en apparence Haruka restait sa jumelle. Soudain comme pour confirmer son angoisse la porte s'ouvrit et le directeur l'air sombre entra dans la classe. Il échangea quelques mots avec le professeur qui pâlit avant de se tourner vers le violet. Qui sentit son sang se glacer dans ses veines. Avant même que les adultes aient pris la parole il avait compris.

Il se leva, attrapa son sac et sortit de la pièce précipitamment. Le directeur le rattrapa dans le couloir, posa une main compatissante sur son épaule et lui annonça qu'il allait l'amener à l'hôpital. Etant un ami d'enfance de son père cela n'étonna pas vraiment Ryoma qui ne dit rien cependant. Il avait maintenant quinze ans. Il grimpa dans la voiture du directeur sans un mot. Et regarda le paysage urbain toujours en silence le visage d'habitude éclairé étrangement sombre et refermé. Il sortit de voiture, remercia vaguement l'adulte avant de glisser ses mains tremblantes dans ses poches et de marcher d'un pas mal assuré vers l'entrée de l'hôpital.

Il se rendit à l'accueil et ses doutes furent confirmés quand il vit sa mère en train de pleurer toutes les larmes de son corps le visage enfoui dans ses mains, son père livide et le médecin leur parler. Son coeur se déchira et il tourna les talons se mettant presque à courir. La respiration difficile il s'arrêta dans un coin d'un couloir, replia les genoux et tenta de se reprendre, de contrôler son angoisse grandissante.

Des bruits de pas approchèrent et il sentit plus qu'il ne vit quelqu'un s'accroupir près de lui. Cette personne le prit dans ses bras et aussitôt Ryoma respira mieux. Akira souffrait aussi, mais son cadet était plus important comme toujours. Il lui chuchota des paroles apaisantes, lui frotta le dos, fit tout ce qui était possible pour le calmer. Ryoma agrippa la chemise de son aîné, sanglota la trempant et la rendant presque transparente. Akira attendit qu'il se soit calmé pour lui relever le menton avec douceur et l'embrasser avec tendresse.

Un cri se fit entendre derrière eux. Un cri de stupeur et de colère. Aussitôt Akira se leva s'interposant entre son frère et leur père. Encore mal Ryoma ne comprit pas trop ce qui se passa ensuite. Son père criait, son frère parlait calmement essayant de le calmer, son frère se mit aussi à crier ce qui était rare chez lui. Ce fut un son et une phrase qui réveillèrent Ryoma. Le son d'une gifle, le silence et une phrase.

- Disparais. Tu n'es plus mon fils.

Ryoma leva lentement la tête et fixa le dos de son frère. La silhouette d'Akira était raide, tendue. Il serra les poings, se retourna. Leurs regards se croisèrent. Pendant quelques secondes rien d'autre ne compta. Ryoma lut une avalanche de sentiments chez son frère. Douleur, tristesse, amertume, angoisse, colère. Akira ferma les yeux et le dépassa.

- Je suis désolé Ryo-chan... Vraiment désolé...

Il continua son chemin sans s'arrêter. Ryoma se leva avec peine, regarda la silhouette de son aîné qui disparaissait et fit un pas en avant. Une main ferme se posa sur son épaule. Il voulut se dégager, mais son père avait plus de poigne qu'on aurait pu le penser et les mots qu'il utilisa en sachant parfaitement quel effet ils auraient sur lui le figea sur place.

- Haruka est dans le coma. Elle a besoin de toi.

Ryoma se mordit la lèvre au sang fixant la veste de son frère qui disparaissait au détour d'un couloir. Il ferma les yeux affreusement partagé entre l'envie d'être près de sa soeur ou celle de courir vers son petit-ami et frère. Il se retourna, jeta un regard haineux à son père qui ne broncha pas et le dépassa rejoignant sa mère qui les observait plus loin impuissante.

Il se rendit dans la chambre de sa jumelle, l'observa du palier, se mit à trembler, se laissa tomber sur une chaise, prit sa main dans les siennes et se mit à pleurer. Chihiro empêcha son mari d'entrer pour laisser à son fils le temps de pleurer la disparition de sa fratrie. Ce fut la dernière fois qu'on entendit Suzuki Ryoma pleurer.

Dernière partie : Le fantôme de Ryoma

Après cela les choses changèrent. Haruka ne se réveilla pas. Grâce aux relations de Toshiro elle recevait les meilleurs traitements et d'après les médecins il y avait une chance infime pour qu'elle se réveille un jour. Toute la famille espérait que ce serait le cas. Akira rencontra son père une dernière fois. Un soir très tard il se rendit chez lui alors que Ryoma dormait déjà et eut une discussion avec son père. Il y eut beaucoup de cris, de colère. Akira demanda à son père de ne pas rendre son frère responsable, qu'il était le seul coupable. Dans le seul but de le protéger. Il demanda aussi à le voir une dernière fois. Si sa première demande fut acceptée, Toshiro ayant de toute façon besoin d'un héritier, sa deuxième fut rejetée. Akira dut partir sans pouvoir voir une dernière fois son frère. Il se contenta d'une main serrée sur le bras de sa mère avant de disparaître.

Ryoma ne sut jamais ce qui arriva cette nuit-là. Son anniversaire arriva quelques semaines plus tard. Mais pour la première fois de sa vie ce ne fut pas un jour heureux. Il s'efforça de sourire pour sa mère, mais avec la rancœur qu'il ressentait envers son père, l'absence d'Haruka et Akira il n'en avait pas vraiment envie. Il passa l’essentiel de cette journée à l'hôpital auprès de sa sœur suppliant, il ne savait pas vraiment qui ou quoi, de lui permettre de se réveiller.

Dès lors Ryoma ne fut plus qu'un fantôme de lui-même. Une seule chose lui permit de tenir, le basket. Depuis toujours et grâce à Akira il avait cette passion du ballon orange. Il avait toujours eu un jeu loyal et fair-play, mais cela avait changé. Il se mit à bousculer ses adversaires, à les provoquer, à les agresser même parfois que ce soit verbalement ou physiquement. Il était capable à présent de piquer des colères monstres. De véritables explosions volcaniques. Cela effrayait sa mère quand cela arrivait en sa présence et ses anciens amis se mirent à l'éviter.

Il se bagarrait, rentrait tard le soir, se disputait sans cesse avec son père lui riant au nez quand il lui parlait de reprendre le rôle d'héritier d'Akira. Il lui arrivait même d'agresser physiquement son père. Il ne supportait pas qu'il lui parle de son frère. C'était sa faute s'il était parti ! Akira et Haruka étaient tout pour lui ! Si Akira était resté la perte de sa jumelle aurait été dure, mais supportable. Et à cause de cet homme il avait perdu la seule chose qui lui aurait permis de tenir.

Plusieurs mois plus tard il accepta de rejoindre un lycée plus pour faire plaisir à sa mère qu'autre-chose. C'était désormais la seule personne capable de le calmer un peu. Il rejoignit donc Kirisaki Daichi. Et un jour il assista sans grand entrain à un match de basket les mains dans les poches comme à son habitude. Ce jour-là il comprit qu'il devait rejoindre l'équipe du lycée. Leur façon de jouer lui plaisait. Il suivit du regard presque tout du long le capitaine Hanamiya Makoto. Un Roi sans couronne d'après les infos qu'on lui donna. Intéressant.

Il n'osa cependant pas rejoindre l'équipe malgré son potentiel presque nerveux. Ce Hanamiya l'intimidait étrangement. Et maintenant ? Seul le futur nous répondra.


Test RP
Un jeune homme contemplait le ciel gris par la fenêtre de sa chambre. Son regard rouge n'avait aucun éclat de vie. Il semblait éteint. Il se détourna bientôt et s'approcha de son sac d'école, un sac à dos noir luxueux. Il l'attrapa et le posa sur son épaule avant de sortir de la pièce. Il descendit les escaliers une main dans une poche l'autre posée sur la bandoulière du sac. Son pas était tranquille, assuré. Il avait une certaine classe on ne pouvait pas en douter avec sa démarche, ses cheveux violets, ses yeux rouges, ses habits et affaires de marque. Il devait avoir un certain succès auprès des filles. Et croyez-moi il le savait. Il entra dans la cuisine familiale et s'assombrit en voyant son père assis sur une chaise en train de lire un journal. Il l'ignora s'approchant plutôt de sa  mère qu'il embrassa sur la joue rapidement. Il ouvrit le frigo, sortit une bouteille de lait, se servit un verre et referma le frigo après avoir rangé la bouteille. Il but le liquide blanc, attrapa un croissant sa mère aimant bien la famille européenne et sortit de chez lui.

Il ne s'attardait jamais pour déjeuner quand son père était là. Ryoma ferma les yeux et laissa un soupir agacé franchir ses lèvres. Il était de mauvaise humeur pour la journée à présent. Génial. La vue de son père l'insupportait depuis ce fameux jour. Une douleur sourde noua son estomac. Sa respiration se fit difficile et ses poings cachés dans ses poches tremblèrent. Il s'efforça de se calmer respirant profondément et reprit sa marche d'un pas lourd. Le souvenir de son frère et de leur brutale séparation était toujours aussi douloureux. Il se rendit compte soudain grâce au goût du sang dans sa bouche qu'il s'était mordu la lèvre et essuya sa bouche d'un revers de manche. Il secoua la tête dans un geste amer et fataliste.

Au début il avais espéré. Il avait espéré que sa soeur plongée dans le coma se réveillerait, que son frère reviendrait, que son père lui pardonnerait, qu'ils reviendraient la famille d'avant. Mais maintenant il avait cessé d'espérer bêtement. C'était trop douloureux et fatiguant d'espérer en vain. Bien sûr il voulait toujours que tout redevienne comme avant. C'était même la chose qu'il désirait le plus au fond de lui. Mais il avait abandonné tout espoir que cela arrive. Il arriva au lycée après de longues minutes de marche. Parfois il prenait le bus, mais en général il marchait. Cela lui permettait de se vider la tête. Et il en avait bien besoin. Il entra dans la cour, en retard visiblement. Il n'accéléra pas pour autant. Il ralentit même devant le concierge et lui adressa un sourire provocateur quand ce dernier le pria de se dépêcher. Vu les relations de son père il n'aurait pas d'ennuis à moins de faire quelque chose de vraiment grave. Alors il en profitait.

Il arriva en classe, ignora le sermon du professeur et alla s'asseoir au fond près de la fenêtre. Il posa son sac au crochet de sa table et posa son menton sur sa main regardant par la fenêtre. Il n'écouta rien du cours d'anglais il connaissait déjà le sujet du jour. Même s'il était un délinquant à présent il restait toujours celui qu'il était avant à propos des études. Il n'avait pas besoin d'étudier beaucoup c'était facile pour lui. Surtout en anglais et en mathématiques. Le cours terminé il sortit de la classe sans s'attarder décidant de sécher le cours suivant, celui de maths. Il s'ennuyait beaucoup trop. Et quand il s'ennuyait il avait tendance à penser à ses problèmes. Hors aujourd'hui il n'avait pas du tout envie de penser à son frère. Ni à sa soeur. Du moins pas avant sa visite journalière à l'hôpital. Il leva la tête vers le ciel et grimaça quand il se mit à pleuvoir. Ne voulant pas mouiller ses habits de luxe il accéléra le pas et chercha un bâtiment pour s'abriter.

Il finit par en trouver un et plissa les yeux. Le gymnase. Il hésita un instant avant de s'y rendre. Il ouvrit et referma la porte avec discrétion et se faufila parmi les quelques spectateurs essayant de se faire le plus discret possible. Il s'appuya contre un mur les jambes croisées et les mains dans les poches. Son regard rouge se posa sur le terrain de basket et sur les joueurs. L'équipe de Kirisaki Daichi affrontait une autre équipe pour un match amical. Il ne s'était pas encore intéressé à l'équipe du lycée. Certes il adorait le basket, mais il préférait jouer en solo et faire des un contre un plutôt que de travailler en équipe. De plus avec son jeu brutal il aurait du mal à se faire accepter. Enfin... Il ne pouvait pas encore savoir que ses parents lui avaient choisi le lycée idéal. Le match s'avéra normal jusqu'à ce qu'un joueur de l'équipe adverse ne tombe par terre. Rien d'anormal les accidents étant courants au basket. Sauf que peu après un autre joueur adverse se retrouva avec un bras endolori.

Ryoma fronça lentement les sourcils attentif. Son regard se posa sur le capitaine de son lycée qui aborait un sourire étrangement satisfait. Etant perspicace de nature le Suzuki comprit et esquissa un sourire amusé. Alors comme ça Kirisaki Daichi était ce genre d'équipe ? Intéressant. Il continua d'observer le match regardant de plus en plus souvent le capitaine, Hanamiya Makoto. A la fin du match il héla une demoiselle qui rougit aussitôt en le voyant, être beau gosse avait de sérieux avantages parfois, et il lui adressa un sourire charmeur et faussement gentil. Elle lui donna toutes les infos qu'il voulait. Hanamiya était un Roi sans Couronne. Il l'ignora vu qu'elle ne lui était plus utile et prit un air songeur. Il avait entendu parler de la Génération des Miracles et des Rois sans Couronne. Comme tout bon basketteur. Mais il n'en avait jamais rencontré. Il retira une main de sa poche et laissa son bras pendre le long de son corps. Hésitant.

Il avait envie d'aller voir le capitaine. D'intégrer cette équipe. Vu qu'ils jouaient aussi déloyalement que lui ce serait intéressant et l'occasion peut-être de se faire des amis ou du moins des camarades. Mais il se détourna et sortit du gymnase. Sans savoir pourquoi il était intimidé. Cela ne lui arrivait pas souvent et cela l'agaçait. Il secoua la tête avant de disparaître sous la pluie. Les gouttes tombaient sans se soucier de lui. Lui non plus ne semblait pas se soucier d'elles.


Capacités du joueur
Ryoma est un joueur au jeu brutal la plupart du temps. Il fonce droit vers le panier bousculant sans hésiter ses adversaires. Il n'a pas peur de faire des fautes. Cela ne veut pas dire qu'il ne sait pas réfléchir ou être stratège. Il peut très bien le faire s'il en a envie. Il sait se servir de sa tête quand il garde son sang-froid ce qui j'avoue n'est pas toujours le cas. Il sait dunker, tirer des trois points, diriger et contrôler ses éventuels coéquipiers, il préfère les un contre un aux matchs en équipe, et il sait très bien dissimuler ses fautes en cas de besoin. Même si la plupart du temps il ne prend pas cette peine. Les seules fois où il jouera loyalement seront les fois où sa mère viendra le voir jouer.





Derrière l'écran


  • Pseudo : Saph, Aki ou Ryo, Ryoma, comme vous voulez xD
  • Âge : 21 ans depuis aujourd'hui 8D
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Par Tatsuya-chan
  • Votre avis sur le forum ? Magnifique j'adore :3
  • Votre présence sur le forum ? Souvent, mais variable
  • Code de validation :Validé

(c) fiche codée par Tsu-chan



Dernière édition par Suzuki Ryoma le 03.11.13 13:29, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 1:32

    ~ Ryo-chaaan :3 Bienvenue parmi nous :D Ca promet d'être un personnage intéressant j'ai hâte d'en apprendre davantage à son sujet (: Bonne chance pour la fin de ta fiche o/


HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 7:55

[OMFG un fan ! 8D ]

Bienvenue Suzuki ! Je suis impatient de voir ton histoire, ça m'intéresse beaucoup~




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 8:46

Merci Tatsu, Tsu-chan 8D (je me demande si t'as capté qui j'étais 8D)

Je vais écrire la suite tout de suite suis motivée xD
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 9:05

Bien sûr que j'ai capté, qu'est-ce que tu crois? 8D




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 10:49

Désolé d'avoir douté de vous Hanamiya-sama 8D

(oui un fan c'était obligé vu nos récentes conversations sur Hanamiya xD)

J'ai fini l'histoire, oui j'étais inspirée et bonne lecture 8D, et le basket. Je vais faire mon test rp très rapidement Ryoma m'inspire je profite XD
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 11:59

Suzuki, bienvenue !

J'aime beaucoup ton histoire et ton test rp. Je pense que c'est Hanameow (8D) qui te validera, pour ton grand plaisir !

... Il faut que je finisse ma fiche, moi...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 12:03

Merci Mizu 8D

J'ai fini ma fiche pour de bon cette fois et je suis fière de moi *w*

Owi Hanamiya-sama validez-moi =o=

Et arrêtez de m'appeler Suzuki hrp vous trois ça me stresse °° appelez-moi Aki comme toujours 8D *sors*
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 12:12

Okay, Aki ~

Je te préviens, si tu te frottes à Shutoku, j'aurais pas de pitié avec toi ! >8D

Hanameow et Ryomeow, petits salopards du basket ! *PAN*

[En tout cas, j'adore ton perso ! xD Ca me fait bizarre de te voir jouer un perso de ce genre mais ce changement me plaît bien. ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 12:15

Ah ça fait du bien d'entendre mon surnom habituel 8D

Hum pour le moment Shutoku n'est pas dans ma ligne de mire... 8D mais je veux un rp avec Takao 8D

Ouais on va bien ensemble hein ? 8DDD *se prend la porte*

(merci ça fait plaisir xD j'avoue que ça me change. Mais bon c'est bien de changer de temps en temps 8D et à l'origine Haku est censé être comme Ryoma sauf que je le joue pas vraiment délinquant XD)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 12:27

Ouais, vous allez bien ensemble ! Et je suis sûre que vos rps seront pas mal à lire. Je les suivrais avec attention ~

Et oui, je veux bien un rp avec Ryoma un de ces quatre. :)
Revenir en haut Aller en bas

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 12:37

Alors, alors, c'est l'heure de la correction des fautes !

Dans le caractère:
- vous le voyez maintenant vous serez choqués: c'est seriez et non pas serez, puisque c'est du conditionnel
-Il rêve de faire parti: Même si tu es un garçon, c'est toujours avec un e ici o:

Dans l'histoire:
-trois bambin : tu as oublié le "s"
-des paquets de bonbon : Il n'y a pas qu'un seul bonbon, j'espère ;)
-Cette chose qu'eux seuls savait rapprochaient : Ouhla, tu t'es emmêlée les pinceaux ici x) c'est vous qui saviez, donc "savaient" et c'est la chose le sujet de rapprocher, donc "rapprochait"
- la disparitions de sa fratrie : il y a un "s" en trop !

Dans le test RP
-il sortit de la class san: petit oubli o/
-plut'ot que de travailler en équipe: hmm... faute d'inattention je suppose ;)
-qui abhorrait un sourire étrangement satisfait: le verbe ici c'est arborer

Et c'est tout pour le moment !
Juste une mise en garde, Suzuki. N'oublies pas de signer le règlement et de donner le code, sinon...

Mais pour moi, c'est ok quand tu auras fait les modifications et ce que je t'ai dit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 13:21

J'ai déplacé le sujet. Je viens de me rendre compte qu'il n'était pas à la bonne place ~
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 13:25

Oups je me suis pas relue xD je vais corriger tout ça désolée.

J'ai tendance à frapper trop vite et du coup si je me relis pas je fais des fautes de frappes ou inattention stupides .__.

Merci Takao :3

Edit : Voilà j'ai corrigé tout ça :3
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    03.11.13 13:40


C'est officiel, Suzuki, tu es validé !

Je prends la douce liberté de te valider vu qu'Hanameow est repartie à la fac ~
Ta fiche est maintenant impeccable ! Bon, je t'aurais pas validée sans avatar mais je suppose que c'est Tatsu qui te le fais. x)

♦ Si ce n'est pas déjà fait, file recenser ton avatar & te recenser toi dans ton groupe ~
♦ Tu peux dès à présent faire une demande de RP si tu n'as pas de RP prévu, bien sûr ~ !
♦ Etablis-toi une fiche de liens ! Ton personnage a une vie sociale, lui aussi ~
♦ Passe jeter un coup d'oeil de temps en temps à la rubrique "Matchs" pour voir s'il ne te reste pas une place de libre pour participer au match du moment !
♦ Quand tu as bouclé un RP, il est commode de regrouper les RPs finis dans une même fiche, non ?
♦ Et si tu as gagné suffisamment de pockys, passe au combini t'acheter un petit lot ~

Tous les liens sont en bas de cette petite fiche de validation !

Tous les membres du staff te souhaitent la bienvenue et espèrent que tu passeras un bon moment sur notre forum !
Recenser ton avatar. Recenser dans ton groupe Demande de RPG Fiche de Lien Match Combini
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Histoire d'une racaille aux cheveux violets    

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire d'une racaille aux cheveux violets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'histoire du garçon au cheveux vert.
» La longue histoire d'un Ange...
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Sujets périmés-