The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 akise — hatred (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 15:10



Haku Akise
I found freedom. Losing all hope was freedom.






  • Nom : Haku
  • Prénom : Akise
  • Surnom : Aki'
  • Age : 16 ans
  • Date de naissance : 23 mars
  • Nationalité: Japonais
  • Taille : 171 cm
  • Poids : 65 kg
  • Orientation sexuelle : Bi, penchant hétéro
  • Statut social : Moyen
  • Poste au basket : Meneur
  • Situation familiale : Fils unique !
  • Etablissement : Seirin
  • Double Compte : NON
  • Avatar : Hibari Kyoya (Kateikyoshi Hitman Reborn!)


(c) me


CARACTERE
Personnification même d'un vide sans terme, l'entité exacte représentative de l'impossibilité et du manque de ressenti. Akise est vide oui, il vous observe de ses yeux sombres, il vous détaille sans la moindre émotion ; et vous lui rendez son regard, vos yeux tombent dans ces iris indéchiffrables. Akise ne semble pas humain car il n'en est que de l'extérieur, car tout sentiment lui semble inconnu. Il ne crie jamais de joie, ne sourit jamais. Il râle, il s'énerve- il menace. Il déteste, il peste, il répugne, jamais le japonais n'a eu l'expérience de la moindre activité sentimentale. Il sauve l'apparence, il se fond dans la masse, il joue le jeu, à sa façon ; Akise ressent pour vous.

C'est vrai, il semble n'être qu'une bête noire enfermée dans un corps d'adolescent à l'allure blafarde et au regard sombre, mais Akise change. Il est tiraillé entre sa vie dénuée de ressenti et l'expérience risquée d'un bonheur auquel pourrait lui faire goûter ses proches, tiraillé vers la normalité par son équipe, ses proches - entraîné vers une humanité qu'il a peur de ne jamais pouvoir dompter. Il se plait Akise, à feindre les bonnes parts de lui-même, à ne pas s'impliquer émotionnellement dans sa vie si normale - si parfaite. Il se retrouve lui-même, il s'approche doucement d'une sincérité qu'il n'aurait jamais pensé rencontré auparavant. Inexorablement, il change. Il change en bien - grâce à des personnes du Bien.

Seulement, en cette coquille vide dans laquelle on pourrait lire du vide se cache un homme avec la volonté du bien, une machine programmée pour trouver son propre bonheur. Sans modèle paternel, sans soutien maternel, il s'est débrouillé. Akise est débrouillard, de ce fait, et dans ces moments, il se retrouve - il n'a aucune difficulté à se séparer de ses émotions pour prendre la bonne décision. Cruel, Akise. Il use de la Raison avant le Coeur, il bafoue ses propres sentiments naissants si c'est nécessaire pour sa propre sûreté. Il est intelligent oui - et il est méfiant oui, c'est pour ça qu'il râle sans cesse. Il déballe des paroles irréfléchies, des menaces, cherche, provoque, déterre, il exprime toute sa rage et son mécontentement, s'insufflant dans la peau d'un râleur inutile et s'écartant de sa vraie nature de méchant aux yeux du monde. C'est ce qu'il est pour vous - le mec chiant, qui râle, le mec qui menace, mécontent, le mec qui se la joue un peu trop. C'est un type monocorde à vos yeux, quelqu'un qui ne sert qu'à trop l'ouvrir pour gaver la moitié du pensionnat. Et vous savez, ce rôle lui plaît, il lui plaît énormément.

Alors peut-être qu'il est bien plus que ça, peut-être qu'au fond, il a un coeur bon, perdu dans le vide qui semble le submerger. C'est même certain, parce qu'il a beau vouloir paraître intimidant, il se protège simplement. De vous. De lui. Parce qu'il se déteste - lui, tout petit, lui, si ridicule dans son corps minuscule. Lui, si médiocre en tout, au basket. Il n'est pas insensible, au contraire, Akise ressent, plus que n'importe qui - et c'est pour ça qu'il aimerait tout détester.



HISTOIRE
Certains d'entre vous connaissent peut-être la frustration de ne pas signifier grand chose. Je ne parle pas que de vos actes, de vos notes ou même de tout ce que vous faites pour impressionner vos parents, qui vous ne le rendent que trop peu à cause de leur caractère dissipé. Non, je parle là de l'entièreté de votre existence, de l'éventualité d'un jour néfaste où vous découvrez la totale nonchalance de vos parents à votre égard. La majorité d'entre vous diront que ça leur est égal, qu'ils sont solides mentalement et qu'ils sauront surmonter une épreuve aussi médiocre - imbéciles.
Croyez-moi, ça n'a rien d'amusant. Si vous me croyez, alors, vous pouvez arrêter votre lecture ici. Je ne vous imposerai pas de continuer. Si ce n'est pas le cas, alors lisez. Vous verrez bien.

Je ne vais pas épiloguer sur les sentiments que j'éprouvais à l'égard de mes parents.
Quand on est un enfant, on les aime, qu'ils soient gentils ou non, et, mis-à-part une situation peu probable où ils exercent une torture physique sur nous (rassurez-vous, ce n'est pas mon cas) on n'y peut rien. Je vous le dis tout de suite, je n'ai pas connu de drame incroyablement triste dans ma vie - elle est même plutôt plate. A vrai dire, jusqu'à mes 6 ans, il n'y avait rien de spécifique à noter au sujet de ma relation avec mes parents. C'était même une vie normale, plaisante - ma mère rentrait assez tôt, à l'inverse de mon paternel qui était très pris par son travail. Je sais, c'est le schéma d'une vie de famille parfaitement normal - mais vous devez savoir une chose.
Mes parents avaient une certaine tendance à se disputer assez souvent.

Quand je dis souvent, ça n'est pas une petite broutille par jour. Quad je dis souvent, c'est que la majorité des discussions avaient un ton si élevé que les voisins venaient régulièrement chez nous pour nous rappeler que les murs ne couvraient pas toute la puissance des cordes vocales de mes parents - tant et si bien qu'un jour, ils ont appelé la police. Je n'exagère pas, non, mais ce ne serait pas totalement faux de dire que les voisins, eux, exagéraient. Quoiqu'il en soit, alors que je n'avais que 8 ans, ma mère est partie. Elle nous a laissés en plan, lassé de ces disputes, de ce spectacle continu. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça, mais je l'ai fait quand même - que voulez-vous, un gamin, c'est aussi un monstre d'égoïsme.

Quelques mois plus tard, mon père a perdu son boulot.
L'avantage, c'est que son ancien travail lui garantissait une grande marge d'économies. Il gagnait énormément autrefois, alors, il avait le temps de dégoter un nouvel emploi - il lui restait bon nombre d'argent et il était très compétent. Ca sonne bien, tout ça, mais à côté, moi j'étais encore à l'école. Je pense qu'on peut me catégoriser parmi ces élèves un peu mystérieux qui ne parlent pas à grand monde et qu'on a peur d'approcher. Je ne mentirai pas en disant que je n'évitais pas les gens, mais cataloguer mon visage comme étant absolument effrayant était peut-être exagéré. Je n'avais peut-être pas un regard qui forçait la sociabilité, c'est vrai, mais n'exagérons rien à mon sujet.
Ah oui, j'avais aussi une certaine tendance à m'énerver - des colères noires, je ne le cache pas, et particulièrement violentes.

Je me suis calmé quand je suis arrivé au collège, sûrement parce que c'est à ce moment-là que j'ai pris conscience que j'étais minuscule. Quand je dis "arrivé au collège", peut-être est-il préférable de dire "en âge d'aller au collège" : je n'ai pas été tout de suite à l'école. Mon père est parti, comme ma mère - un matin, je me suis réveillé dans la chambre d'hôtel que nous avions loué la nuit et elle était vide. Pas un appel, rien du tout. J'aurai pu paniquer, mais je me suis contenté de faire le tour de l'établissement et, aussi dépité que triste, me suis finalement rendu à l'accueil pour en parler à la réceptionniste. Un peu plus tard, les services sociaux me récupéraient pour me placer dans une famille d'accueil - si tant est que l'on peut appeler ça une famille.

Un homme célibataire, habitant dans le centre de Tokyo. Mr. Haku avait beau être quelqu'un de très sympathique, je n'arrivais pas à m'intégrer de suite dans sa vie. Il tenait un petit restaurant dans un coin de la ville, où l'on pouvait manger des petits plats à un prix raisonnable. Il a prit en charge ma scolarité et il m'a élevé mieux que mes parents ne l'avaient jamais fait. Frustré, j'en suis venu à détester les deux parents qui m'avaient laissé, et surtout à me détester moi. Quelque part dans ma tête, je me disais que c'était certainement de ma faute s'ils étaient tous les deux partis, et j'en suis venu à me remettre en question. Je me suis mis à détester mon caractère, mon corps, et j'ai tout fait pour l'améliorer. J'ai joué au basket tout le collège - et, il y a de ça quelques mois, je suis arrivé au lycée. Seirin High School, une toute nouvelle école.

J'espérais que les choses iraient mieux.



TEST RP
Boum boum boum.
Tu entends ton coeur battre rapidement tandis que tu tournes la tête pour suivre le ballon du regard. Il descend peu à peu, vient écraser le filet de toute sa masse dans un bruit familier, retombant ensuite lourdement au sol. Cinq points de retard, et trentre-deux secondes de jeu restantes. Dans ces moments, ce sont les grands joueurs qui prennent les choses en main - et tu es parfaitement conscient que tu représentes le plus grand espoir de l’équipe. Tu n’as pas le tir parfait de ton arrière, les capacités physique de ton ailier fort ou de ton pilier. T’es juste toi, un jeune homme d’un petit mètre soixante-et-onze, avec un bon contrôle de la balle. Pas de confiance. Pas la force d’essayer. Tu restes figé une seconde, observes devant toi la remise en jeu. Les bras le long du corps, figé dans ce doute perpétuel sur ta propre réussite.

Boum boum boum.

« AKISE ! »

Boum boum boum.
Il te faut une seconde pour percuter, cesser de penser au rythme de ton coeur affolé. Tu clignes des yeux, places instinctivement tes mains devant ton corps rouillé pour rattraper la balle qui filait vers ta poitrine. Tes doigts se serrent et tu réceptionnes parfaitement le ballon, faisant volte-face pour commencer ton dribble. Huit secondes pour remonter ta moitié de terrain - tu t’autorises un petit sprint malgré ta condition physique plus que mauvaise. Passant le ballon d’une main à l’autre, tu observes le meneur devant toi, glisses ton regard vers la gauche pour demander un écran au partenaire qui se trouve devant toi.

Boum boum boum.
La tactique commence, conformément à ce qui a été vu à l’entraînement. Tu n’as plus que ça en tête, à présent. Tes efforts répétés pour la victoire. La sensation de tes muscles tendus. Ta volonté de continuer. T’as jamais été taillé pour mener moralement une équipe, mais dans le jeu, sur le terrain, t’as souvent su prendre les bonnes décisions. Si le meneur parfait n’existe pas, t’as tout fait pour changer cette vérité et essayer de le devenir. Ce ne sera jamais possible, tu as trop de points faibles pour tenir ce rôle, mais tu fais de ton mieux. De ton mieux pour l’équipe. Pour tes efforts. Pour toi. Surtout pour toi, en fait, pour faire de ce temps quelque chose d’utile. Pour donner un sens à ces entraînements.

Boum boum b—
Et tu démarres, pars sur la gauche tandis que ton coéquipier bloque le meneur adverse, et dès lors, tu cesses d’entendre ton coeur qui bat. Tes pieds freinent juste devant la ligne à trois points et tu sautes, t’élances avant de voir l’arrière adversaire qui t’avait suivi, sauter pour te contrer. Prudent, tu bloques la balle avec ta seconde main et effectues un moulin pour la glisser dans le dos de ton opposant, sur ton pivot qui était dos au panier. Aussitôt, un second adversaire vient en aide pour une prise à deux sur ton pivot qui, intelligent, transmet immédiatement la balle à un coéquipier démarqué dans le coin opposé. Il vise, tranquillement, prend le temps de sauter pour tirer avec précision - le trois points rentre.

« Défense, MAINTENANT ! »

Le coach, à nouveau. C’est presque mécanique, t’as même pas le temps de souffler - il reste 12 secondes de jeu et vous avez toujours du retard. Tu viens immédiatement marquer le meneur adverse tandis que l’un de leurs joueurs fait la remise en jeu. La pression est présente sur le court, et vous ne comptez pas abandonner. Il faut avant tout marquer ce panier - et ce sera loin d’être une partie de plaisir. Tu gardes les bras près du meneur adverse et, dès lors que la balle est transmise, tes mains se crispent sous la pression de cette fin de match. … Et toute la fluidité de tes mouvements est retrouvée dès lors que tu vois ton coéquipier sauter et capter la balle du bout des doigts. Immédiatement, tu vrilles sur toi-même pour faire une feinte de démarquage et pars dans l’autre sens, déboussollant ton adversaire pour te retrouver seul dans le corner.

La balle arrive dans tes mains et tu t’apprêtes à tirer, jusqu’à voir sauter un adversaire. Pur réflexe, tu transmets la balle sur le côté, voyant un de tes coéquipiers libre à 45° du panier, à quatre mètres de ce dernier. Il saute et, dans un tir parfaite, parvient à rentrer le panier. Tu retiens un sourire fier, mais c’est déjà trop tard - le meneur adverse a profité de ta distraction d’un instant pour demander la balle. Tu as seulement le temps de formuler la pensée correspondant à cette vision d’horreur.

Il est déjà au milieu de terrain.
Tu fais volte-face, cours aussi vite que tu peux pour le rattraper.
A la ligne des trois points.
Tu glisses, te retrouves sur le sol, tandis que la passe file vers ton adversaire.
Sous le panier.
...Et tandis que tous les joueurs filent pour suivre l’action, tu ne peux qu’entendre le bruit du filet, alors que ton poing frappe le sol.

Mais cette fois, tu ne feras pas la même erreur. Tu ne t’accordes plus un instant et tu te relèves, remarquant que tu es seul dans la moitié de terrain, après que tous aient suivi l’action. Ton coéquipier lance la balle que tu réceptionnes habilement, faisant volte-face vers le panier. Tu es seul. A quelques centimètres de la victoire. Seul face à tout ce que tu as accomplis jusque là. Tu t’approches en dribblant, laissant le chrono descendre à deux, une… et pars en un simple double pas pour voir la balle s’écraer dans le filet, le bruit sonnant dans le même temps que le bruit du panneau marquant la fin du match. Un buzzer beater inattendu pour un manque de discernement de l’équipe adverse. Tu t’en moques, toute victoire est bonne à prendre.

Vous êtes qualifiés pour le tournoi inter-collège.



CAPACITE DU JOUEUR
Petite note : je fais du basket irl et je me base sur ce que je fais (ma taille, mes compétences en général) donc je n'ai peut-être pas les mêmes notions qu'un fan de KnB alors n'hésitez pas à me reprendre. D:

Ankle Break : Ca n'est pas vraiment une capacité ou une technique à proprement parler, mais surtout une grande maîtrise du ballon -requise pour être meneur soit dit en passant- et un dribble très maîtrisé qui déroute l'adversaire (note HRP : Je ne parle pas de la capacité d'Akashi mais de ce genre de dribble très rapide et qui fait perdre le Nord aux adversaires en général !)

Double Clutch : Très petit pour son âge, Akise a développé une très bonne maîtrise du ballon. Aussi, pour éviter de se faire contrer, il est capable de changer de position dans les airs pendant un tir. Il peut changer de décision rapidement et effectuer des tirs comme celui-ci pour combler son manque de taille.








  • Pseudo : Chin
  • Âge : 18 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Google :)
  • Votre avis sur le forum ? Il est beau~
  • Votre présence sur le forum ? 3/7
  • Code de validation :

(c) crédit


(c) codée par Tsu-chan




Dernière édition par Haku Akise le 05.01.15 18:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 15:38

Awwwww Kyoyaaaaaa !

Bienvenue Aki-san :D

Un camarade de plus à Seirin ! -lui fait un bisou de bienvenue-

On te redonnera le sourire à Seirin, foi de manager !

( Et tu t'es trompé sur le code ~ )



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 15:48

Bienvenue, Aki !

En tant qu'ex-admin, je te réponds pour ta question sur les capacités. Ne t'en fais pas pour ça, c'est très bien et puis, on a rien à redire d'un joueur de basket irl. Tout va bien et chacun n'a pas forcément besoin de capacités de super saïyen, surtout quand on sait que c'est une poignée de joueurs dans le manga qui les possèdent.

Sur ce, bonne continuation~
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 16:45

Kumako : Merci pour l'accueil :) J'espère oui, ce pauvre Aki' a besoin de camarades pour l'y aider. xD
Oui je sais pas comment je me suis débrouillé mais... j'ai pas vu la partie 2 du règlement. Genre entière. J'ai pas dû faire gaffe (comme tout à l'heure j'ai lu "caractère du joueur" à la place de "capacité du personnage" et j'ai commencé à épiloguer sur moi) (Je dois vraiment faire plus attention à ce que je lis) Bref tout ça pour dire que c'est corrigé !

Miyaji : Merci pour ton accueil et pour ton avis ! Je m'inquiétais un peu parce que les joueurs avec un "bon niveau" dans le manga sont les seuls que l'on voit, par exemple, faire des Double Clutch (qui est pourtant un mouvement assez simple à exécuter, si l'on s'exerce souvent). Bref j'avais peur de placer la barre trop haut d'emblée, merci encore~~
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 17:06

Je te souhaite la bienvenue sur le forum, Akise-kun !!
Très intéressant ce personnage !!
Bon courage pour ton test RP et amuses-toi bien parmi nous !!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 17:19

... Kyoya... Reborn... Hhhhhhhng =w=

*tousse*

Désolée pour cette crise de fangirl, mais ce manga et le gardien du nuage voilà quoi c:

Bienvenue en tout cas j'ai beaucoup aimé ton caractère et ton style d'écriture
je lirais ton histoire plus tard je n'ai pas le courage pour l'instant et bon courage pour ton test rp :)




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   05.01.15 18:17

Momoi : Merci Satsuki-chan ! Ton compliment me fait plaisir, j'espère qu'on aura l'occasion de RP ensemble si ça te dit.

Amy : Merci 8) Je peux comprendre, Kyoya a la classe. Et merci, c'est drôle d'ailleurs parce que j'ai écrit l'histoire dans un style totalement différent du caractère (ceci dit je compte RP avec le style que j'ai utilisé pour le caractère -et accessoirement pour le test RP- donc ça me fait plaisir que tu apprécies)

Et la fiche est terminée !
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   06.01.15 0:03

Un nouveau meneur à Seirin ? chercherait-on à me voler mon poste de titulaire ? Haha
Welcome en tout cas sur le forum, j'espère que tu t'y plairas
Je n'ai pas lu ta fiche encore ( fatigue fatigue ) mais je tenais à te souhaiter la bienvenue malgré tout !

* pousse la porte du gymnase de Seirin * On était justement en plein recrutement ! have fun !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   06.01.15 0:22

Haha merci Izuki !
T'en fais pas je pense pas avoir le niveau pour être titulaire, mais je ferai de mon mieux pour te seconder 8)
Revenir en haut Aller en bas

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   06.01.15 9:44

Voilàà J'ai lu ta présentation. Et bien.... on ne risque pas de s'ennuyer avec toi à Seirin... Ton caractère est assez spécial, Hâte de voir ce que cela peut donner concrètement en RP !
Pour tes capacités au basket * Ouvre les bras * You're welcome !! Double clutch rien que ça ^^ On devrait bien s'entendre sur le parquet pour les passes et les dribles !
J'espère que l'on aura l'occasion de faire un RP ensemble.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   06.01.15 18:25

Merci pour tes compliments, j'espère que mon perso te plaira alors :)
On RP quand tu veux !
Revenir en haut Aller en bas

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   06.01.15 18:58




Wan wan!
Tu es validé(e) !

Avis de Tatsuya: Un personnage intéressant, une belle écriture, une histoire bien menée ... Que dire de plus ! Moi, ça me convient tout à fait \o/

Avis de Hanamiya: Je trouve ta fiche très bien, ton style d'écriture s'accorde parfaitement avec ton personnage. J'ai hâte de le voir évoluer au fur et à mesure des rps. Il m'intrigue, donc je te valide !

Avis de Kagami: Coté général ca à l'air d'être un perso assez bon et je n'ai rien à redire sur la fiche.



(c) codée par Tsu-chan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: akise — hatred (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

akise — hatred (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Autres-