The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !   17.01.15 18:54



Nom & Prénom
citation






  • Nom : Yoshida
  • Prénom : Izumi Riley
  • Surnom : Izu-kun, Yoshi-kun, Izu-chan, Yoshi-chan, Lucky boy, Apple (et ouais c'est cool les surnoms)
  • Age : 16 ans
  • Date de naissance : 10 Octobre
  • Nationalité: Japonaise et Australienne
  • Taille : 1m76
  • Poids : Quelle indiscrétion vous allez le faire rougir...
  • Orientation sexuelle : Bisexuel malgré une préférence marquée pour les garçons comme les filles ont parfois tendance à  le mettre mal à l’aise.
  • Statut social : Légèrement aisé. Bien moins qu’Akashi, mais suffisamment pour être accepté à Kirisaki Daichi.
  • Poste au basket : Ailier fort
  • Situation familiale : : Il a un grand-frère qu’il n’aime plus ou du moins qu’il ne semble pas aimer. Il est célibataire pour l’instant. Il est en bons termes avec ses parents, mais il vit en colocation avec des amis du lycée.
  • Etablissement : Kirisaki Daichi of Course
  • Double Compte : C’est un triple compte en fait. J’ai déjà Akashi Seijuro et Amy Jackson. Mais il me fallait un compte à Tokyo *meurs*
  • Avatar : Ittoki Otoya – Uta no prince sama


(c) crédit


CARACTERE


Nourriture et boisson favorites : Les cookies, les pommes et toutes sortes de sodas. Pour la petite anecdote quand il était petit sa mère l’appelait Apple à cause de ses cheveux rouges et du coup il s’est mis à en manger jusqu’à ce que ça devienne son fruit préféré. Aucun commentaire merci.
Sport favori : Le basket bien sûr ! Même passion que son frère.... rah. Cela doit être génétique. Mais il aime bien le football et le tennis aussi.
Passions : Le basket encore une fois, mais à part ça il passe beaucoup de temps sur console. Il aime bien aussi lire des mangas et... embêter son monde ? Sinon il est fou amoureux des félins en général même si peu le savent. En effet virilité et passer son temps à faire des câlins à ces petites bêtes cela ne va pas très bien ensemble. D’ailleurs il a adopté un chaton il y a peu.

Qualités : Populaire – Adroit et Chanceux sur le terrain et en cuisine – Fier – Ambitieux – Attachant – Adorable quand il le veut bien – Sociable – Imprévisible – Etrangement Sincère parfois – A un Bon Fond – Bon cuisinier – Bon en sport – Aime les Animaux
Défauts : Hypocrite – Maladroit en dehors du terrain – Sadique (moins que son frère ou Hanamiya cependant) – Fier – Mauvais Perdant – Obstiné – Parfois Peureux – Mal à l’Aise avec la gente féminine – Irritable – Imprévisible – Très mauvais en Langues

Vous demandez à une élève du lycée de Kirisaki Daichi l’identité du première année aux cheveux écarlates et au sourire ravageur en train de parler à d’autres demoiselles du dit lycée. Elle vous répond en rougissant qu’il s’agit de Yoshida Izumi-kun. Vous devinez vu le nombre de fangirls autour du dit garçon qu’il est populaire. Après tout il est plutôt mignon et semble sympathique. Vous l’entendez rire, vous le voyez sourire, vous l’entendez se proposer pour porter les cartons encombrants qu’elles doivent transporter jusqu’à la salle des professeurs. Mais tout d’un coup vous voyez Izumi-kun tendre la main vers une des poches d’une demoiselle alors qu’il continue de discuter joyeusement avec elles. Vous le voyez sortir un porte-monnaie rose avec un motif de papillon brodé et le fourrer avec une discrétion et une rapidité propres à l’expérience dans sa propre poche tandis qu’il adresse un sourire ravageur aux filles dont les regards brillants sont rivés sur lui. Vous l’aurez compris il ne faut pas se fier aux apparences.

Sans être le garçon le plus populaire de Kirisaki Daichi, il est par exemple moins populaire que son frère aîné, Izumi a son quota de popularité. Les filles le trouvent mignon comme tout et adorent son côté gentleman absolument charmant pour citer les dires de ces demoiselles. Alors que les garçons apprécient son côté geek et basketteur ainsi que le fait qu’il repousse toutes les demandes de leurs princesses et qu’il ne semble pas intéressé par sa popularité auprès d’elles. En effet on le voit souvent repousser gentiment leurs avances et les encourager à se trouver un petit-ami qui leur conviendra mieux. Et quand il accepte les cadeaux qu’on lui offre, le plus souvent des chocolats, il les partage bien souvent avec ses camarades masculins tout en remerciant chaleureusement les demoiselles et en le faisant en dehors de leur présence. Autrement dit il fait en sorte de pouvoir contenter tout le monde. En plus de ça il est plutôt bon élève même si c’est plus dû à ses efforts qu’à son QI, poli avec ses professeurs et toujours prêt à aider les élèves en difficulté. Aussi il est toujours prêt à partager ses cookies ou ses pommes avec ses camarades de classe ou avec ceux qui ont oublié leur repas. Il se contente d’un sourire quand on l’appelle par des surnoms plutôt ridicules au lieu de s’énerver, donne des conseils de drague gratuits. Bref ce serait idiot de ne pas l’apprécier n’est-ce pas ?

Mais je vous l’ai déjà dit il ne faut pas se fier aux apparences. Pour bien s’en rendre compte le mieux c’est de se rendre au gymnase de l’équipe masculine de basket. Car là-bas vous le verrez avec un autre visage. Oh il n’est pas membre. Pas encore du moins. Il n’a pas encore trouvé le courage de se présenter devant le capitaine et coach après tout. A moins qu’il se considère tout simplement comme pas assez digne, pour l’instant, de l’équipe masculine de son lycée. Mais il s’est néanmoins trouvé une place privilégiée, à l’écart des autres fans, pour pouvoir assister aux entraînements ou aux matchs qui s’y déroulent. Car oui Izumi est un grand fan de basket. Mais ce n’est pas vraiment le sport en lui-même qui l’intéresse dans ce gymnase. Oh certes il adore ce sport. Mais vous savez l’équipe de Kirisaki Daichi n’a pas très... bonne réputation. Vous avez entendu parler de ces rumeurs n’est-ce pas ? L’histoire de Kiyoshi Teppei par exemple. Ou du fait qu’il y a beaucoup de blessés ou d’abandons de la part de leurs adversaires. Et bien elles sont fondées. Et loin de déranger le cadet Yoshida cela le ravit. Son regard se pose sur les victimes de l’équipe de son école, son sourire s’agrandit, un rire discret lui échappe. Il semble se régaler de leur souffrance. Son regard se pose ensuite sur les joueurs de son équipe, surtout sur les titulaires qu’il dévore presque du regard, un plus que les autres d’ailleurs. Pendant le match il suit chacun de leurs mouvements, chacune de leurs fautes, il semble s’abreuver visuellement parlant de ce qu’ils peuvent lui apprendre. Parfois vous le verrez descendre de l’estrade et regarder presque timidement les titulaires passer devant lui alors qu’il reste en retrait. Son regard se pose alors sur le capitaine et Roi sans Couronne, Hanamiya Makoto, son idole. Et dire qu’il déteste les araignées pourtant... Quelle ironie. Vous l’aurez compris notre cher Izumi vénère les titulaires de Kirisaki Daichi en particulier leur capitaine. Rien que cela devrait prouver qu’il n’est pas aussi innocent qu’il en a l’air ! Et ce n’est pas terminé.

Vous l’aurez compris Izumi est hypocrite. Et encore ce mot est presque trop faible pour décrire parfaitement cette partie de sa personnalité. Il joue la comédie pendant une grande partie de son temps. Il s’amuse à tromper son monde simplement pour passer le temps. Parfois il a envie de rire de la crédulité et de la naïveté de son entourage. C’est tellement drôle de les entendre dire à quel point il est sage et gentil ! Alors il continue sans jamais s’en lasser. Les seules personnes qu’il ne trompe jamais sont les titulaires du club de basket qu’il respecte bien trop pour oser les tromper – ou qu’il craint trop, cela marche aussi – son frère qu’il n’arriverait de toute façon pas à tromper et avec qui il ne veut pas perdre son temps et son énergie ainsi que deux ou trois autres personnes qui auraient éventuellement mérité son respect. En tout cas Izumi s’amuse beaucoup à tromper les autres c’est une certitude et il en profite souvent s’arrangeant pour en tirer avantage.

Les Yoshida ont toujours été une famille fière. Et le cadet ne fait pas exception à la règle. Il ne supporte pas la défaite et ce non seulement sur le terrain, mais également dans la vie de tous les jours. Que ce soit pendant une simple partie de cartes avec des amis, pendant un match officiel et donc important ou pendant un pari stupide et immature Izumi ne supportera pas de perdre. Il ne supporte pas non plus qu’on se moque de lui ou qu’on se permette de le brimer, de le sous-estimer – la seule exception étant encore une fois les titulaires de Kirisaki Daichi dont il supporterait toutes les brimades et moqueries. Mais avec les autres il se vengera tôt ou tard. Vous allez me dire qu’il a souri et ri comme si cela ne le dérangeait pas quand vous l’avez appelé Izu-chan. Mais soyez sûr qu’il a discrètement serré les dents ou les poings voir les deux en même temps et qu’il a soigneusement rangé votre nom dans un coin de sa tête. Si vous êtes une fille vous avez peut-être une chance de survivre, mais si vous êtes un garçon... gare à vous. C’est aussi un avantage car cette fierté le pousse à se surpasser au quotidien. Que ce soit après une note désastreuse dans un cours, après une défaite au basket ou pour autre chose vous pouvez être sûr qu’il fera deux fois voir dix fois mieux la fois suivante. Allant de pair avec sa fierté il y aussi son côté irritable. Cela peut être quand on le réveille alors qu’il dormait profondément faisant de doux rêves, quand on le compare à son frère, quand on le dérange pendant un moment de paresse, bref dans toutes sortes de situations. Quand il n’est pas de bonne humeur une aura sombre l’entoure vous indiquant qu’il vaut mieux pas le déranger. Il peut être de très bonne humeur en train de sourire voir de rire et d’être d’humeur massacrante la seconde d’après parce que quelqu’un le confond avec son aîné. Parfois il aura envie de faire des efforts et de contenir sa mauvaise humeur et parfois il n’en fera rien. Oui décidément Yoshida Izumi est très imprévisible par moments.

Bien que son niveau de sadisme ne soit pas à la hauteur de celui de son grand-frère ou du capitaine du club de basket Izumi commence doucement, mais sûrement à les rattraper... Il n’est, heureusement, pas aussi cruel qu’eux et la plupart du temps il veut juste passer le temps s’ennuyant facilement. ... En fait c’est peut-être pire finalement. Mais la plupart du temps son sadisme n’est utilisé que pour des blagues stupides et encore bien innocentes. Vous savez les insectes dans les pulls des camarades de classe, cacher les affaires des autres, mettre de la peinture sur le siège de son voisin, ce genre de blagues puériles. Mais parfois son sadisme atteint un niveau plus haut et c’est à cette occasion qu’on peut se rendre compte qu’il est sur les traces de son grand-frère. Ne supportant pas la défaite Izumi n’hésitera pas à tricher ou à faire usage de coups plus tordus les uns que les autres pour gagner. Ainsi dans un match de basket, si le score est à son désavantage il perdra son sourire innocent – sincère ou non – et les traits plus durs fera des croches-pattes à ses adversaires, leur marchera sur les pieds et que sais-je encore. Cela peut aussi arriver dans la vie de tous les jours. Il changera parfois complètement d’expression sans raison apparente et vous fera un vrai sale coup dans le dos. A ce jour les seules personnes capables de le calmer dans ces moments-là sont probablement son frère – même si la colère du cadet se retournera en fait simplement vers son aîné – et les titulaires dirigés par Hanamiya Makoto. Il est aussi très mauvais joueur. Même si le score montre un écart saisissant entre lui et son adversaire le faisant perdre il se cherchera des excuses assurant qu’il n’était pas en forme, que l’autre joueur a triché etc. Il niera sa défaite avec un talent sidérant jusqu’à faire douter les arbitres et même les adversaires. Cela risque d’être pratique pour certains dans les prochains temps... N’est-ce pas capitaine ?

Izumi est aussi très maladroit. Surprenant hein ? Et oui on peut être populaire, assurer dans plein de domaines et être maladroit. Si vous entendez un bruit sourd dans sa classe vous pouvez être sûr qu’il en sera l’auteur. Il se prend les pieds dans tous les sacs qui traînent par terre ou dans leurs bretelles  allant faire un câlin avec le sol – c’est la raison pour laquelle les professeurs et les camarades de notre cher ami ont appris à ne pas laisser traîner leurs affaires. Ou alors il glissera sur une peau de banane et s’étalera encore une fois par terre. Il s’arrosera avec sa bouteille d’eau alors qu’il voulait juste boire. Si quelque chose tombe de quelque part ce sera sa tête qui le prendra. Si quelqu’un doit se brûler ce sera lui. Cela peut être agaçant pour les autres à force et il n’est pas rare d’entendre les autres lui crier dessus même si certains s’en amuseront. Vous vous demandez comment c’est possible de jouer au basket dans ces conditions ? Et bien étrangement cette maladresse semble le quitter sur le terrain. Il devient même plutôt chanceux. C’est incompréhensible pour tout le monde, lui le premier, mais pourquoi ne pas en profite ? Et d’ailleurs heureusement qu’il n’est pas maladroit sur le terrain car sinon je n’imagine même pas les réactions de certaines personnes...

On peut se demander si Izumi est quelqu’un de purement méprisable ou s’il a aussi des qualités. De vraies et sincères qualités. C’est compréhensible. Et bien ce sera à vous d’en juger, mais je trouve qu’il est tout de même attachant ce petit. Il faut peut-être bien l’observer pour s’en rendre compte, mais il n’est vraiment pas si méchant dans le fond. Il regardera parfois un de ses camarades plus maussade ou inquiet que d’habitude avec une expression d’angoisse sincère comme s’il s’inquiétait réellement pour lui. Il interviendra peut-être pour défendre une de ses camarades persécutée par des garçons plus âgés la défendant sans peur. Il acceptera avec joie l’invitation à sortir au cinéma de ses amis. Bien sûr il est parfois difficile de faire la différence entre ses moments de comédie et de sincérité, mais ces derniers existent bel et bien. Après à vous de voir si vous le croyez ou non...



HISTOIRE
L’histoire d’Izumi est assez banale vous savez. Ses parents s’aimaient suffisamment pour vivre ensemble et fonder une famille. Son grand-frère, Kaito, arriva le premier. Quelques années plus tard ce fut au tour d’Izumi d’arriver dans la famille. Très vite la différence entre les deux frères sauta aux yeux de leurs parents et de leur entourage. Alors que Kaito était un génie dans beaucoup de matières et de domaines Izumi était bien plus banal. Il n’était pas stupide attention, mais ses capacités intellectuelles n’atteignaient pas celles de son frère. Et sa maladresse compliquait sérieusement les choses. Cependant le petit Yoshida se révélait meilleur que son frère dans un domaine. La cuisine. Ainsi il assista dès son plus jeune âge sa mère pour la création de pâtisseries et de recettes. Sa maladresse disparaissait complètement dans ces moments-là et il s’amusait visiblement comme un petit fou. Kaito de son côté avait commencé le basket et Izumi le regardait parfois jouer avec curiosité et intérêt. Cependant leurs parents craignaient qu’avec sa maladresse leur fils cadet se mette en danger avec un tel sport. Ils firent donc leur possible pour le tenir à l’écart du ballon.

Mais Izumi leur fit un cirque pas possible pour jouer avec son frère. Ce dernier finit par lui venir en aide plaidant sa cause auprès de leurs géniteurs. Qui finirent par céder. Prenant son rôle de grand-frère très au sérieux Kaito commença donc à enseigner le basket à son petit-frère qui insistait pour jouer au même poste que lui. Cela prit du temps, mais Izumi progressa petit à petit. Comme pour la cuisine sa maladresse semblait disparaître sur le terrain et il se révéla même chanceux réussissant des lancers là où Kaito échouait. La complicité des deux frères augmentait maintenant qu’ils partageaient une passion. Et malgré l’écart de niveau entre lui et son aîné Izumi ne semblait pas en souffrir plus que ça. Il était même très fier de son grand-frère le clamant à qui voulait l’entendre. Les deux garçons grandirent et les années passèrent sans que rien d’extraordinaire n’arrive. Leur vie était plus que banale la famille vivant le plus simplement du monde. Mais cela ne les dérangeait aucunement. Ils étaient heureux et ensemble après tout. Cependant les choses se compliquèrent une fois au collège.

Kaito commença à fréquenter des adolescents plus âgés que lui et qui n’étaient pas les meilleures fréquentations de la ville. Son comportement changea petit à petit, mais Izumi ne s’en rendit pas vraiment compte. Après tout cela pouvait arriver d’avoir des sautes d’humeur n’est-ce pas ? Cependant il commença à s’en apercevoir en surprenant des discussions de ses parents. Un jour il surprit son frère et ses nouveaux « amis » qu’il n’avait encore jamais vu, Kaito faisant en réalité de son mieux pour le tenir à l’écart de ses nouvelles fréquentations afin de le protéger. Quelques jours plus tard il demanda des explications à son frère. La confrontation se passa très mal. Découvrant la nouvelle personnalité de son frère Izumi se sentit trahi. Ce même frère qui avait juré de le protéger, de le chérir, de garder leur famille unie faisait maintenant preuve de délinquance, l’évitait ou l’agressait. Il se mit alors à le détester, à le haïr même, se convainquant que Kaito n’en avait plus rien à faire de lui et que de toute façon il n’avait plus besoin de son grand-frère. Dans la même soirée il commença lui-même à changer pour le pire. Il n’avait plus de modèle à suivre et de toute façon à quoi bon faire des efforts si son grand-frère si parfait était lui-même devenu délinquant ? Il ne savait cependant pas que c’était justement à cause de cette perfection que Kaito avait craqué...

Les années de collège se terminèrent tranquillement. Izumi était devenu plus instable, mais continuait de se faire passer pour un bon élève et un gentil camarade de classe. Seuls son frère et ses parents se doutaient réellement de quelque chose. Izumi volait parfois sans jamais se faire prendre, faisait du chantage à certains élèves en veillant à ne pas être dénoncé, manquait de fair-play pendant les matchs et d’autres bêtises du même genre. Rien de bien méchant certes, mais c’était déjà une sacrée différence par rapport à ce qu’il était avant. Et plus le temps passait plus il allait loin dans ses bêtises et méchancetés. Le collège prit alors fin et les deux frères entrèrent au lycée Kirisaki Daichi sur demande de leurs parents. Izumi aurait préféré être dans un autre établissement que celui de son frère, mais la rumeur disait que le club de basketball était connu pour son manque de fair-play. Ce qui était intéressant à ses yeux. Malheureusement partageant cette passion en commun avec son aîné il se fit devancer par Kaito. Depuis il retarde le jour de l’inscription à la fois parce qu’il ne veut pas que son aîné profite de l’occasion pour lui faire remarquer qu’il le suit toujours comme un petit chien et parce qu’il est impressionné par le capitaine et coach, Hanamiya Makoto. Mais qui sait peut-être qu’il va finir par se décider et plus vite qu’on le pense....



TEST RP


Une silhouette à la chevelure écarlate se tenait appuyé contre un mur les bras croisés sur son torse. Ses yeux rouges, probablement des lentilles de contact, reflétaient de l’ennui et de l’exaspération. Le jeune homme regarda sa montre et poussa un soupir bien sonore. Il semblait attendre quelqu’un et cette personne avait probablement du retard.
- Hé Yoshi !
Serrant les dents devant le surnom et l’allusion au dinosaure vert le garçon tourna la tête et aperçut des camarades de classe. Il haussa un sourcil et prit un air agacé ce qui fit rire nerveusement celui qui se trouvait en tête.
- Excuse-moi. Tu sais bien que c’est juste façon de te différence de ton frère et...
- Abrège.
- Oui d’accord... T’es de meilleure humeur d’habitude. Je voulais juste te dire que j’ai aperçu ton frère il y a un moment. Il parlait avec des types bizarres, mais je suis sûr que... Hé Yoshida !
Izumi ne prit pas la peine de s’arrêter ou de lui répondre. Il était inquiet. Qui étaient ces types dont parlait Sato ? Pourquoi parlaient-ils avec son frère ? Pourquoi ce dernier avait oublié qu’ils devaient rentrer ensemble ? Kaito ne le faisait jamais attendre... Jamais. Le mauvais pressentiment qu’il ressentait depuis son réveil en début de matinée était plus fort que jamais. Et celui qu’on surnommait Apple n’aimait pas cela du tout.

Quelques jours plus tard Izumi s’arrêta devant la porte de la chambre de son frère aîné. Fixant le panneau de bois le cadet de la famille Australienne – Japonaise tenta de se calmer. Kaito n’avait pas arrêté de l’ignorer ou de le repousser cette semaine. Alors qu’avant son frère était toujours super collant, affectueux et protecteur il était devenu distant voir même brutal depuis qu’Izumi l’avait surpris en compagnie de ces types bizarres. Et son cadet ne comprenait pas. Il l’avait incité à l’explication à de nombreuses reprises, mais Kaito ne cédait pas et l’évitait. Et son petit-frère n’aimait pas cela du tout. Il voulait comprendre, il voulait des explications. Le comportement de son grand-frère avait changé depuis quelques temps. Leurs parents avaient employé des mots qui faisaient froid dans le dos. Délinquant juvénile, agressions, gang, voyou et bien d’autres. C’était impossible ! Kaito ne pouvait pas être devenu ce qu’ils prétendaient ! Lui qui ne ferait aucun mal à une mouche ne pouvait pas être violent et causer du tort à son prochain ! Il y avait une erreur quelque part c’était obligé ! Et le cadet Yoshida comptait bien le prouver. Il toqua alors et attendit une réponse le cœur battant La porte s’ouvrit quelques instants plus tard et Izumi fut frappé par le regard dur de son aîné. Il recula d’un pas et se força à sourire.
- Sa... Salut nii-san. Je voulais juste savoir si... si tu allais bien.
Son frère ne répondit pas à la question se contentant de montrer son agacement et de faire volte-face après lui avoir ordonné de le laisser tranquille. Izumi serra les poings et se jeta sur son aîné le plaquant contre le mur. Il savait pertinemment que son aîné pourrait le repousser sans aucune difficulté, mais il ne se contrôlait pas vraiment. Il avait trop peur d’admettre la vérité. Il voulait que Kaito lui prouve qu’il avait bien raison, qu’il était toujours ce frère protecteur, sociable et bien élevé. Etrangement le plus populaire des deux frères ne le repoussa pas. Il resta immobile un long moment laissant son frère pleurer et le supplier. Personne ne vit à cet instant la tristesse dans son regard. Izumi se fit soudainement repousser Il contempla d’un air complètement perdu son grand-frère qui le fixait avec cruauté. Il chancela à chaque mot, chaque phrase qui lui était balancé.
- Nii-san...
- Hors de ma vue.
Le chagrin et la peur furent brutalement changés en haine. Levant le bras Izumi frappa son frère qui, sous la surprise, n’esquiva pas. Le regard plein de colère le cadet Yoshida se retourna et descendit les escaliers deux à deux sans regarder en arrière. Il se contenta de crier et de faire claquer la porte d’entrée sous les regards surpris et inquiets de ses parents.
- Je te déteste !
Il disparut avant de voir la peine, l’amertume et la frustration dans le regard de son frère.

Izumi laissa ses jambes le conduire aveuglé par la fureur et le chagrin. Il ne s’arrêta que quand il ne sentit plus ses jambes et se laissa tomber sur un banc. Il donna un coup de pied dans une poubelle la renversant et poussa un long cri de rage et de peine ignorant les regards que les passants posaient sur lui. Enfouissant son visage dans ses mains il pleura longuement tout en laissant écouler dans sa tête des pensées pleines de haine et de fureur. Des bruits d’agitation et des exclamations lui firent relever la tête malgré lui. Intrigué il essuya ses larmes se dirigea vers le terrain de basket publique. Deux groupes de joueurs se disputaient le ballon orange. Mais Izumi se rendit vite compte qu’une des deux équipes improvisées était loin d’être fair-play. Alors qu’en temps normal il s’en serait indigné il sentit un étrange sentiment l’envahir. Il se surprit à encourager en silence ces mauvais joueurs qui finirent par gagner. Il s’éloigna ensuite et mit ses mains dans les poches de son blouson. Le regard songeur il continua de marcher. Il avait apprécié la souffrance de ces personnes. Leur air perdu, leur inquiétude, leur indignation lui avaient fait du bien. C’était agréable de voir les autres souffrir. Il avait oublié ses propres problèmes, sa propre souffrance. Après tout il n’y avait pas eu de témoins si ce n’est les victimes et sans preuve on n’était pas inculpé. Et il était particulièrement adroit pour faire croire aux autres ce qu’il voulait ou pour dissimuler des choses. Le monde devait souffrir comme il souffrait ce n’était pas juste sinon ! On n’avait pas le droit de lui reprocher de vouloir oublier son frère. A quoi bon jouer les saints si au final on finissait par souffrir ? Cela ne valait pas la peine de faire des efforts si on finissait par souffrir de toute façon. Autant faire ce qu’on veut si au final le résultat est le même. A partir de ce jour-là Yoshida Izumi changea du tout au tout, pour le meilleur et pour le pire...




CAPACITE DU JOUEUR
Le poste de Izumi est le même que celui que son frère, ailier fort. Cela s’explique par l’admiration qu’il ressentait envers son aîné quand il était petit. C’est d’ailleurs aussi pour cela qu’il a commencé ce sport. Il a essayé de changer de poste plus tard quand il s’est mis à détester Kaito, mais réalisant qu’il n’était doué pour aucun autre poste il revint à ailier fort et décida de surpasser son frère au même poste que lui.

Pour marquer il préfère utiliser les dunks. Malgré sa frêle carrure et sa taille relativement petite pour ce poste ses sauts sont assez grands pour lui permettre de dunker sans trop de difficulté. Il considère aussi que les dunks sont plus classes, en général, que les tirs. Bien sûr ses sauts n’atteignent pas la hauteur du Tigre de Seirin. Mais sa préférence pour les dunks ne veut pas dire qu’il est incapable de tirer. Il est en effet capable de faire des tirs normaux ainsi que des trois points quand il le veut vraiment. Mais sa précision n’est pas très bonne et il a besoin d’une concentration assez grande pour que le ballon rentre dans le panier. Ce qui veut dire qu’il a besoin de temps. Il doit donc calculer le meilleur moment pour tirer. Ne voulant pas rater il ne tirera pas à moins d’être sûr à cent pour cent d’avoir le temps nécessaire pour faire rentrer le panier. Mais son sang-froid est assez grand pour qu’il finisse son action même quand un adversaire lui fonce dessus. Il considère qu’une fois un tir est commencé il doit le finir à tout prix. Et cela prouve aussi qu’il a confiance en lui et en ses capacités. Il n’est pas rare de l’entendre dire « ne me sous-estime pas ! » dans ces moments-là.

Sa vitesse en général, que ce soit pour dribbler, esquiver ou tirer n’est pas particulièrement rapide, mais n’est pas lente non plus. Elle se situe en fait dans la moyenne. Il lui arrive souvent par contre de ne pas utiliser sa pleine vitesse pendant la majorité du match afin de l’utiliser dans un moment critique. Il a surpris bon nombre d’adversaires comme ça. Il semble aussi plutôt doué pour feinter, peut-être à cause de sa tendance naturelle à tromper son monde dans la vie en général. Ses dribbles ne sont pas excellents, mais ils restent largement acceptables. Il semble aussi avoir un bon instinct car il lui arrive souvent de prendre des initiatives pendant un match, même sans recevoir d’ordres. Ainsi il se démarquera pour permettre à un coéquipier bloqué de lui passer la balle alors que ce n’était pas prévu. Ou il tirera alors qu’il avait initialement prévu de dunker. Il est aussi particulièrement doués pour les rebonds et ne quitte que très rarement la balle des yeux ce qui l’a sauvé à de nombreuses reprises.

Pour finir quelque chose est à rajouter. Ce n’est pas vraiment une capacité, mais cela reste fortement utile pendant les matchs. Izumi semble en effet posséder une chance relativement élevée au basket. Cela peut paraître superficiel, mais cela reste plutôt utile. Que ce soit quand le ballon rentre après un tir alors qu’il aurait dû tomber à côté du panier ou qu’il réussisse à attraper le ballon qui lui échappait des mains. Bien sûr cela reste de la chance et ce n’est donc pas souvent, mais quand cela arrive c’est plutôt utile. Surtout quand cela peut rattraper sa maladresse... D’ailleurs on peut se demander comment il fait pour être aussi chanceux étant donné son niveau de maladresse dans la vie de tous les jours.








  • Pseudo : Saph, Amy, Aka, Izu, comme vous voulez c:
  • Âge : 22 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? Par les fondas en personne
  • Votre avis sur le forum ? Je l'adore  Embarassed
  • Votre présence sur le forum ? Tous les jours en général :p
  • Code de validation :

(c) crédit


(c) codée par Tsu-chan






Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !   17.01.15 19:04

Je...
Épouses-moi s'il te plaît !
Rien qu'Otoya faisait battre mon cœur mais Izumi est... ♥
J'aime bien son caractère à double facette, il est vraiment adorable... ignoble... Adognoble ?
Bon courage pour la suite de ta fiche ♥



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !   18.01.15 18:01




Wan wan!
Tu es validé(e) !

Avis de Tsubaki: Mon Dieu, un futur pot de colle en vue ! -sors- Blague à part, cette fiche était très bien, bien que le seul truc qui m'as dérangé c'est le déséquilibre entre le caractère et l'histoire. Je m'attendais à mieux pour son passé mais passons c:.

Avis de Atsushi: Je trouve le caractère du personnage intéressant, c'est plutôt une chose rare de voir un profil aussi recherché et travaillé pour un OC. Rerebienvenue~

Avis de Tatsuya: Tronche de caaaaaaake -range Iwao-. Hm, sérieusement, tu avais déjà mon avis avant même que tu n'aies les pocky nécessaire c: Un caractère très développé à contrario d'une histoire un peu courte, mais je pense qu'on en saura plus sur ce petit monsieur en RP ♥



(c) codée par Tsu-chan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un méchant de plus à Kirisaki Daichi... Mais un méchant mignon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant ; c'est mieux d'être gentiiil } judie.
» Lycée Kirisaki Daiichi
» Le Retour du Jedi. Mais en méchant.
» Sois gentil, pas méchant, c'est pas gentil d'être méchant [PV Andy - ?]
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-