The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   17.01.15 18:54

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Tous les membres du club de Kirisaki Daiichi étaient d'accord. Leur capitaine et coach était d'humeur massacrante aujourd'hui. Le menu habituel était déjà intense pour ceux qui n'étaient pas habitués. Les titulaires avaient eu le temps de d'adapter. Mais pour les premières années, c'était une autre soir. 50 tours de terrain, 100 abdominaux, 100 flexions, et j'en passe et des meilleurs. Et ce n'était que l'échauffement ! Pas sûr qu'ils puissent encore rester debout pour les matchs ou bien tirer pour les séries de shoot et de lane-up.

Enfin, quand on était à Kirisaki Daiichi, on entrait dans le club en connaissance de cause. Donc, aucune plainte n'était admise. Et une personne n'était pas contente, elle pouvait prendre ses clics et ses clacs et partir. Ce qui fut le cas de l'ancien coach ceci dit. C'était étrange qu'un lycéen se charge de l'entraînement – enfin pas tant que ça si on regardait Seirin. Mais personne n'allait se plaindre puisqu'il donnait de bons résultats, hissant l'équipe parmi les huit meilleurs équipes de Tokyo. C'était tout de même quelque chose !

-Deux minutes de pause ! Vociféra Hanamiya pour que tout le monde puisse l'entendre.

Les ballons cessèrent de rebondir sur le parquet désormais chaud. Tous les joueurs s'approchèrent du bord du terrain pour prendre leurs bouteilles d'eau ou s'éponger un peu le visage. Hanamiya, la respiration courte, le corps ruisselant de sueur, attrapa sa propre bouteille d'eau et but de grandes goulées d'eau pour se rafraîchir. Il ne prêta pas attention à la discussion de ses coéquipiers – qu'est-ce qui était mieux entre les grosses seins ou les petites poitrines et, à peine eut-il fini de s'hydrater que-

-Les deux minutes de pause sont finis !

Moins d'une minute venait de s'écouler ! Encore une autre preuve que le capitaine n'était vraisemblablement de bonne humeur. La raison ? Son réveil n'avait pas sonné ce matin ( alors que d'habitude, il l'activait toujours ! ), il avait donc failli arriver en retard, sans compter que c'était son jour pour surveiller l'entrée des élèves et leurs uniformes ( membres du comité de discipline oblige ! ). Etant parti sur les chapeaux de roues, il avait oublié son porte-feuille et donc son argent pour son déjeuner. Il avait donc du emprunter de l'argent ( il détestait ça, vraiment. ) à Hara ( le pire mais c'était le seul qui avait suffisamment pour deux menus ). Et cette énergumène avait exigé qu'il lui paye son repas pour le lendemain. Il détestait avoir des dettes, surtout envers Kazuya. Il avait été chanceux qu'il ne lui demande rien de farfelu pour une fois, juste de l'argent. Au moins, il pourrait rendre la somme demain.

Bref. Une journée pour-rie en somme.

Et c'étaient ses petits sujets qui en payaient les frais. Les exercices reprirent donc. Des exercices de passes croisées. Il passa au crible joueur et jugea qu'il se débrouillait bien. D'ailleurs, il devait trouver un autre meneur. Les bons joueurs sur leurs bancs leurs faisaient cruellement défauts en match même si les titulaires s'en sortaient très bien. Hanamiya haussa un sourcil en voyant un des joueurs seul.

-Où est ton partenaire ? Demanda abruptement le coach en s'approchant du malheureux.
-Saito a disparu sans que je m'en rende compte, expliqua-t-il d'un air penaud.
-Saito...

Et ça fait tilt dans sa tête. Ce petit merdeux était encore parti mater les filles pendant la pause ! Grinçant des dents, il ordonna aux ordres de continuer tandis qu'il quittait le gymnase pour aller vers celui des filles. Et bingo ! Il était là à discuter avec deux joueuses. Ces dernières blêmirent en voyant un Makoto menaçant s'approcher d'eux. Le brun s'empara brusque du col du t-shirt de Saito et le tira vers l'arrière.

-Je vais te faire passer l'envie de fricoter, Saito Iwao, siffla Makoto entre ses dents tout en le ramenant vers le gymnase réservé aux garçons.

Il venait de trouver son défouloir pour le reste de la journée !



(c)codée par hanameow








Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   18.01.15 21:20


 
La différence entre insane et crazy ?

 
feat. Hanamiya



 



 

Ruisselant de sueur, son cœur tambourinant comme un dégénéré dans sa poitrine, Iwao remercia le ciel et toutes les divinités existant au monde lorsque son capitaine accorda enfin un moment de répit aux nombreux membres du club de basketball de Kirisaki Daiichi. A la toute base déjà, leur coach et capitaine n'était pas un bon samaritain. Les exercices étaient rudes et seuls les plus forts, les plus courageux – et sûrement les plus stupides – parvenaient à tenir le rythme sans fléchir. Cette allure était déjà difficile à supporter pour les néophytes, mais quand en plus Hanamiya était d'humeur massacrante … cela revenait au suicide, purement et simplement.

Après sa journée de cours, Iwao aurait de loin préféré rentrer chez lui, se foutre dans son lit et geeker jusqu'à pas d'heure sur sa console. Le lycée le soûlait tellement qu'il se félicitait lui-même d'avoir seulement roupiller un petit quart heure avant la pause déjeuner, pendant le cours de littérature classique. Cette fois, il s'était réveillé avant de se prendre une craie entre les deux yeux, cela prouvait qu'il s'améliorait de jour en jour. Le lycéen à la chevelure corbeau parvenait de plus en plus à se faire oublier, là-bas au fin fond de la classe derrière un dadet d'au moins un mètre soixante dix.

En nage, Iwao rejoignit les bancs et attrapa la première bouteille d'eau qu'il aperçu. Ah vraiment, il en avait les jambes flageolantes. Ce n'était pas humain d'imposer de telles choses à de pauvres adolescents innocents. Hanamiya ne semblait vraiment avoir aucune limite. Il fallait cependant dire qu'en matière de remise à niveau, le gamin était servi. Après n'avoir plus touché un ballon pendant plus de cinq ans, son arrivée au club de basketball l'avait poussé dans ses derniers retranchements pour dérouiller l'automate que ses parents avaient forgés pendant une dizaine d'année.

Alors qu'il s'abreuvait, un mouvement attiré son attention sur sa droite. Les portes du gymnase étant ouvertes pour aérer et offrir un minimum d'air pur au joueur, Iwao avait aperçu quelques joueuses de l'équipe féminine passer par-là. Ni une ni deux, le brun laissa sa bouteille en plan et quitta le gymnase sans que personne ne se doute de rien. Il retrouva bien vite les jeunes filles, l'une d'elle ayant un ballon en main. Sûrement avait-il du s'échapper du gymnase à leur insu. Jubilant presque, il rattrapa rapidement ces adorables créatures, les suivant sans gêne dans leur établissement.

Sans plus de cérémonie, il engagea une discussion avec elles. Usant de charme et d'humour à la fois, Iwao se régala de les voir rires à ses bêtises. Il poussa même le vice jusqu'à se faire passer pour la petite victime innocente maltraitée par son sadique de capitaine. Le brun inventa ainsi le fait que, quand Makoto recrutait ses joueurs, il les mitraillait à coup de ballons après les avoir attaché à un poteau. Seuls ceux ayant tenu suffisamment longtemps pouvait espérer rejoindre les rangs de son club de basketball.

Affligées par ces révélations, les filles lui effleurèrent les cheveux et le plaignirent, se demandant quels autres horribles traitements le Roi sans Couronne infligeait à ses pauvres petits joueurs. Ravi d'être ainsi le centre de l'attention, Iwao continua dans son mensonge, inventant mille et unes tortures. Hanamiya ayant déjà une belle réputation, les histoires totalement loufoques du lycéen passait crème dans l'esprit des jeunes filles. Ces dernières semblaient d'ailleurs soulagées que leur propre capitaine ne soit pas du même type que le Roi sans Couronne ...

Alors que Iwao allait parvenir à obtenir leur mail, les lycéennes blêmirent d'un coup. Le jeune homme n'eut pas le temps de se retourner qu'une main se saisissait de son col et le tirait vers l'arrière. Surpris, le plus jeune bascula vers l'arrière et se laissa traîner ainsi sur deux-trois mètres avant de se mettre à gigoter et à geindre. Merde, Hanamiya l'avait repéré ! Il se tortilla comme un ver jusqu'à ce que son aîné le relâche et, assit dans la poussière, se gratta l'arrière du crâne d'un air déconfit.


▬ J'allais conclure, senpai ! C'est pas cool ...

Prenant un air de gamin boudeur, une joue gonflée, il se releva et s'épousseta. Les filles avaient disparues, sûrement effrayées par l'effrayant coach et capitaine de l'équipe masculine. En même temps, avec ce qu'il leur avait raconté, elles avaient de quoi flipper … Bon, pas grave, ils étaient dans le même lycée donc il finirait bien par les revoir un jour. Le plus tôt serait le mieux certes mais on ne pouvait pas forcer le destin. Bref, tout ça pour dire que Iwao n'était pas réellement affligé par ce brusque retournement de situation. Même s'il aurait préféré rester avec ces jolies filles qu'avec son senpai …


▬ L'entraînement est chiant, mon partenaire est plus mou qu'un mollusque et j'ai chaud. J'ai besoin d'un peu de répit pour recharger mes batteries.


N'importe qui l'aurait traité de fou ou de suicidaire, mais Iwao s'en fichait. Il parlait toujours en parfaite honnêteté avec Makoto. Et même s'il se recevait des coups, il n'aurait jamais honte de dire ce qu'il pensait vraiment. Après tout, il n'avait strictement rien à prouver.


 

 
(c)Kazu de C.G
 


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   23.01.15 18:16

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Si vous demandez à Hanamiya ce qu'il aimait, vous arriverez à la conclusion qu'il n'aime que trois choses : le chocolat 100% cacaco, lire et faire du mal aux autres. Le reste, niet. Nada. Au moins, ce n'était pas très difficile pour les cadeaux d'anniversaire. Encore faut-il qu'il accepte de vous inviter et/ou fêter son propre anniversaire. Durant ses 17 ans de sa vie, il n'y avait eu pratiquement qu'une personne pour célébrer ses anniversaires: sa mère. Oh oui, sa mère faisait partie des rares exceptionnelles, en fait non, sa mère était la seule personne qu'il appréciait, aimait sur cette terre. Son père avait décampé il y a belle lurette, donc il n'en gardait aucun souvenir. Son enfance ayant été bercé par l'amour maternelle et les innombrables fleurs qui l'entouraient.

Dès qu'Hanamiya sut penser par lui-même, il comprit qu'il était à part, différent des autres. Qu'il n'était l'égal de personne, qu'il était supérieur à eux, question intelligence. La germe du mal avait commencé à muter au collège, après qu'il ait eu vent de l'incompétence du coach et des joueurs présents. Poussé par sa curiosité sans fin, il se demandait jusqu'où il pourrait manipuler et détruire ces personnes qui ne valaient rien.

Après donc cette expérimentation, Makoto en vint à la conclusion qu'il n'aimait vraiment personne ; aucun être humain, excluant sa mère. D'ailleurs, Imayoshi était la première personne en qui il éprouvait une profonde aversion et une haine sourde pour l'avoir démasquer aussi facilement. Et là, pour l'heure, Iwao l'agaçait au possible. Comment était-ce possible d'être aussi amorphe du cerveau ?! Soit il venait pour les entraînements, soit il quittait le club pour aller flirter avec les filles. Pas les deux !

Le capitaine-coach le relâche finalement, sans aucune gentillesse et le fixa durement, les sourcils froncés au possible. Hanamiya grinça des dents en l'entendant se plaindre, parce qu'il venait de l'interrompre, à deux doigts de la conclusion.

-L'entraînement est chiant, mon partenaire est plus mou qu'un mollusque et j'ai chaud. J'ai besoin d'un peu de répit pour recharger mes batteries.

L'entraînement était chiant ? Il avait pourtant été claire lors du premier jour que ceux qui ne sentaient pas capable de tenir le coup, qu'ils disparaissent sur le champ. Et ils osait se plaindre ?! Il avait été prévenu pourtant que le grand Hanamiya Makoto était connu pour ne pas être un entraîneur tendre. Son partenaire était un mollusque. Très bien. Il allait être servi.

-Je t'ai donné deux minutes de repos. Tu aurais du en profiter plutôt que d'aller fricoter ailleurs. Si t'as plus de souffles, c'est à cause de ton blabla inutile avec ses pauvres idiotes que dirigent Ayame, cracha le plus grand des deux sur un ton sec.

Hanamiya se pencha finalement pour ramasser un ballon qui traînait là et le fit tourner sur un index avant de le glisser sous son bras.

-Ton partenaire est un mollusque? Dans ce cas, tu t'entraînes avec moi, lui ordonna-t-il en se dirigeant vers le gymnase.

Néanmoins, il s'arrêta au niveau de la porte et jeta un regard par dessus son épaule.

-Et chaque fois que tu rateras les exercices, ce sera 15 tours du lycée entier après l'heure de l'entraînement. Et interdiction de se plaindre, ajouta-t-il avant de vociférer aux autres membres du club de ne pas se relâcher !



(c)codée par hanameow








Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   26.01.15 14:36


La différence entre insane et crazy ?

feat. Hanamiya






On peut reprocher énormément de choses à Iwao. Son manque d'assiduité en cours, sa tendance à être trop malpoli ou même sa fâcheuse habitude à être égoïste. Néanmoins, on ne peut pas nier le fait que, quand il avait quelque chose à dire, il le faisait et ne passait pas par quatre chemins pour se faire. Cette tendance ne remontait pas à longtemps, quatre ou cinq ans tout au plus, mais depuis elle ne le quittait plus et s'inscrivait parmi les principales choses le concernant. Il avait trop longtemps garder sa bouche hermétiquement close en suivant bêtement les ordres donnés par les autres, maintenant il n'hésitait plus à se dresser contre ce qui ne lui plaisait pas.

Ainsi, ça lui avait paru totalement naturel de répondre si effrontément à son capitaine. Les jaloux diront suicidaire, les autres respect. Iwao trouvait l'entraînement chiant, il en faisait part à Hanamiya sans se soucier des conséquences. Si l'aîné voulait le punir, il n'avait qu'à le faire mais Iwao aurait tout de même eu le bénéfice de partager son opinion. Ce que peu ici osaient faire, trop craintifs pour ne pas s'empêcher de courber l'échine. Iwao n'avait pas spécialement peur de Hanamiya : il ne ferait jamais quelque chose d'imprudent, il était bien trop intelligent pour cela. Les autres continuaient néanmoins bêtement de le voir comme un tueur à gage.

Iwao leva les yeux au ciel lorsque son capitaine reprit la parole. Son souffle, gâché par de gracieuses donzelles ? Foutaises ! Ce sont ses exercices de fou dangereux qui le mettent dans cet état, pas ces charmantes créatures. D'ailleurs, il aurait préféré de loin s'essouffler en discutant avec elle de choses et d'autres. Déjà, parce qu'elles étaient de plus charmantes compagnie que Hanamiya, ensuite parce qu'elles ne lui feraient jamais faire il-ne-sait-combien d'exercices pour une raison obscure. Souvent, l'entraînement reflétait l'état d'esprit du capitaine-coach et Iwao pouvait parier que son aîné était d'humeur massacrante – du moins, encore plus que d'habitude.

Cependant, pousser le vice jusqu'à traiter ces jolies jeunes filles d'idiotes, c'était exagéré ! Comment pouvait-il rester aussi insensible aux charmes naturels que leur avait offert la nature ? Bon, peut-être qu'il n'était tout simplement pas de ce bord-là, mais ça c'était une autre question. Iwao lui-même avait déjà ressenti quelques attirances envers des garçons mais il restait envoûté devant les femmes, tel un pirate guidé par les chants des sirènes. A son humble avis, il n'y avait rien de plus beau sur terre qu'une femme, avec ses sensibilités et ses gestes doux, charmeurs et attirants. De vraies déesses.


▬ Ton partenaire est un mollusque? Dans ce cas, tu t'entraînes avec moi.

Iwao gonfla une joue. Génial, rien de mieux après ses exercices farfelues qu'une petite séance avec son sadique de capitaine ! Que demande le peuple ? Se relevant, le plus jeune ne cacha pas son soupir ennuyé. Comme il avait envie de rentrer à son appartement pour jouer sur un jeu vidéo débile jusqu'à l'heure du repas. Au moins, là, il savait pourquoi il perdait son temps. Vraiment, il détestait les entraînements, ça le gavait à un moins inimaginable. Pourquoi avait-il fallut qu'il reprenne le basketball ? La natation, ça le bottait tellement, tellement plus. Put*** de parents égoïstes ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez.


▬ Et chaque fois que tu rateras les exercices, ce sera 15 tours du lycée entier après l'heure de l'entraînement. Et interdiction de se plaindre.


Iwao ouvrit la bouche pour protester mais la referma aussitôt. Le blabla était inutile, autant ne pas argumenter et garder son souffle pour tenir le rythme. Son corps n'avait pas encore totalement dérouillé, ces cinq années passées sans effleurer un ballon ayant réduit ses capacités physiques. Même si, depuis la rentrée, une nette amélioration s'était ressentie, il lui restait encore pas mal de chemin à parcourir avant de retrouver son niveau d'autrefois et même le surpasser. Il ne pouvait pas rester bloqué aux résultats d'il y a dix ans. Il ne tenait qu'à lui de redoubler d'efforts.

En entrant dans le gymnase, il croisa certains regards effrayés, comme s'ils observaient un condamnée sur le chemin du bûcher. Vraiment, ils étaient pathétiques. Il se demandait même comment des tapettes pareilles pouvaient rester dans le club. Par amour du basketball ? Si oui, ils n'avaient pas choisi le bon club car Hanamiya n'était pas l'amoureux de la balle orange par excellence. Iwao avait bien évidemment eut vent des motivations de son capitaine-coach mais ça ne l'intéressait pas plus que cela. Lui-même jouait sans réel intérêt pour ce sport natif des États-Unis.

Se débarrassant de sa serviette et de sa bouteille d'eau, Iwao étira ses bras et ses jambes, ne tenant pas à les laisser plus refroidir. Lorsque l'on s'entraîne avec Makoto, il ne faut pas s'attendre à des exercices de passes ou de dribble. Et à en juger par l'humeur massacrante du plus âgé, il allait tout faire pour bien fatigué son cadet. Ce dernier réprima un dernier bâillement qu'il cacha derrière sa main avant de s'adresser à son capitaine :


▬ Que faisons-nous donc, cap'taine ? ~





(c)Kazu de C.G


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   30.01.15 13:20

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Revenant à l'intérieur du gymnase, Hanamiya envoya la balle qui tenait au premier venu et se plaça au milieu du terrain, faisant en sorte de se faire entendre par tous les joueurs présents. Il leur indiqua l'exercice suivant : des passes en binômes où il faut passer la défense avant de marquer un lay-up. Un exercice extrêmement basique mais qui permettait de solidifier les fondamentaux, comme le dribble, la prise en main du ballon, la position pour faire un écran ou encore la posture pour effectuer un lay up. Rien de bien folichon ou d'extraordinaire, me direz-vous. Mais c'est en examinant ce genre d'exercices que l'on peut juger de la qualité d'une équipe et de ses bases.

Le capitaine de Kirisaki Daiichi se tourna finalement vers celui qui tirait au flanc un peu plus tôt pour flirter et pestiféra :

-Saito, arrêtes de bailler aux corneilles et mets toi en position !

Makoto s'empara du ballon qu'on lui envoya et attendit dans la file de gauche qui s'était formé au niveau de la ligne du milieu de terrain. Il n'y avait que cinq joueurs devant lui mais ils défilèrent très vite, tous sachant pertinemment qu'Hanamiya détestait attendre. Plus ils allaient vite, plus ils faisaient d'exercices, et mieux c'était pour eux.

Une fois leur tour arrivé, Hanamiya s'élança sans perdre de temps, et anticipant la défense de Yamazaki, fit une passe éclair à Iwao qui était totalement libre. Mais ce dernier réceptionna mal à la balle orange qui s'échappa de ses mains et fut vite récupérer par la défense, assurée par Yamazaki pour cette fois-ci.

-Saito, 15 tours supplémentaires ! Concentre-toi, bordel ! S'époumona le coach, le ton de sa voix plus qu'agacé. Et enchaînez, derrière !

Ceux qui attendaient sursautèrent avant de se précipiter pour continuer, évitant soigneusement leur capitaine qui reprenait sa balle et revint se remettre en place. Cette fois-ci, Iwao n'avait pas intérêt à râter le jeu de passe !

Le rouquin qui le défendait le plaignait tout de même d'avoir été obligé de faire équipe avec leur cruel et sadique capitaine qui s'était visiblement levé du mauvais pied et avait passé une sale journée. C'étaient dans ces moments là que lui-même Yamazaki se dit qu'il aurait dut rentrer chez lui directement pour ne pas avoir à subir le courroux de son capitaine. Jusqu'à présent, celui qui avait reçu le plus de « punition » de la part du Roi sans Couronnes était Hara qui n'avait aucune peur et aucune limite. Un peu comme Iwao. Sauf que contrairement au garçons à la chevelure corbeau, Kazuya était un titulaire, donc un joueur important pour Hanamiya. Autant que lui, mais pas autant que Seto.

Après un autre jeu de passe, c'est Hanamiya qui se retrouve libre et effectue ainsi un parfait lay up. Retombant agilement sur le parquet, il s'essuya le visage en sueur et jeta un regard hautain et méprisant vers le plus jeune.

-J'espère que t'as bien enregistré ce que j'ai fait ! C'est le minimum pour te remettre sur les rotules après cinq années sans avoir jouer sérieusement.

Oui, il le savait. Hanamiya était connu pour les coups bas, vous avez oublié ?



(c)codée par hanameow








Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   02.02.15 12:59


La différence entre insane et crazy ?

feat. Hanamiya






Iwao fit la moue, vraiment pas motivé. Aaaah, comme il aimerait s'enfuir par cette porte ouverte, là-bas au fond. Le soleil se déversant par l'ouverture était un appel à la liberté. Et pourtant, le lycéen était contraint de rester dans ce gymnase puant la transpiration à enchaîner des exercices jusqu'à ce que mort s'en suive. Car il était certain qu'il ne sortirait pas vivant de ce bâtiment, il était dans le collimateur de Hanamiya pour le reste de la journée. Pas que ça l'effraie, mais ça le fatiguait d'avance. Aucun doute que le coach-capitaine allait s'amuser à le torturer juste pour avoir le plaisir de le faire courir autour du lycée autant de fois qu'il le désirait. Quel sadique~

Hanamiya mit alors en place le nouvel exercice : des passes en binômes où il faut passer la défense avant de marquer un lay-up. Un entraînement assez basique mais plus utile que certain voulaient le croire. Au vu de sa taille assez moyenne pour un basketteur, le lay-up lui était parfaitement adapté, même s'il n'aimait pas forcément ça. Il préférait de loin jouer en tant que meneur, s'occupant de monter la balle sur le terrain, de la faire circuler. Bien sûr quand il avait l'occasion de marquer il la saisissait, mais lorsqu'il y avait quelqu'un de plus adapté que lui pour cela, il n'hésitait pas à faire la passe.

Se mettant face à son capitaine dans les colonnes de binômes positionnées en milieu de terrain, Iwao observait les autres qui défilaient, marquant parfois, ratant souvent. Et eux, ils ne se faisaient pas enguirlander. Tellement injuste ! Les autres binômes cédèrent rapidement leur place au capitaine et à son partenaire. Les joueurs assurant la défense guettaient le moindre mouvement de Hanamiya, mais ce dernier ne sembla pas s'en soucier et s'élança. Il passa à Iwao qui, pas spécialement concentré, échappa la balle. Il n'eut pas le temps de réagir qu'elle était déjà entre les mains de Yamazaki. Et merde …


▬ Saito, 15 tours supplémentaires ! Concentre-toi, bordel ! Et enchaînez, derrière !

Iwao marmonna entre ses dents. Ils commençaient à peine et le voilà déjà avec quinze tours de lycée à faire, génial. Ce n'était pas sa faute s'il avait arrêté, une lycéenne avait attendu ce moment bien précis pour jeter un regard curieux dans le gymnase. Il avait à peine eu le temps de jeter un regard en sa direction que la balle filait vers lui et lui échappait. Hanamiya aurait pu être tolérant pour la première fois quand même … Enfin, ce serait connu si « Hanamiya » et « tolérant » pouvait se fréquenter sans négation.

Bougonnant, Iwao se replaça dans la file en évitant soigneusement le regard de son capitaine. Vivement que l'entraînement se termine et qu'il aille s'abrutir sur sa console. Ah non, il avait ses tours de lycée à faire … La poisse. Après un entraînement aussi rude, il n'était pas sûr de pouvoir courir encore après, ou alors il allait rentrer sur les rotules. Bah, il allait bien trouver un moyen de s'éclipser avant, quitte à recevoir le double de la punition le lendemain. Là, ce soir, il n'était vraiment pas motivé pour ça. Il ne le sera pas plus demain, certes, mais il ne pourrait pas fuir indéfiniment.

Les joueurs défilèrent jusqu'à ce que leur tour arrive de nouveau. Cette fois-ci, Iwao se concentra davantage et réussit son jeu de passe, permettant ainsi au binôme de percer la défense adverse afin qu'Hanamiya exécute son lay-up. Il le réussit d'ailleurs parfaitement et plutôt que féliciter le plus jeune pour son excellent jeu de passe, il lui lança :


▬ J'espère que t'as bien enregistré ce que j'ai fait ! C'est le minimum pour te remettre sur les rotules après cinq années sans avoir jouer sérieusement.


Iwao grogna. Le prenait-il pour un amateur ? Ce n'était pas lui qui allait lui apprendre comment faire un lay-up ! De plus, il n'avait pas besoin de lui rappeler qu'il avait arrêté le basketball pendant cinq ans. Parce que si ça n'avait été que de lui, il n'aurait jamais recommencé. Iwao adressa d'ailleurs des remerciements bien fleuries à ses parents. Il aurait de loin préféré rejoindre le club de natation. Déjà parce qu'il préférait ce sport au basketball, mais en plus parce qu'il aurait put admirer des filles en maillot de bain. Et rien que ça, c'est un argument du diable pour préférer la natation. N'est-ce pas ?

Attrapant le ballon ayant roulé à ses pieds, Iwao se hâta de rejoindre sa file. Il allait voir s'il n'était pas capable de le faire, lui aussi. Il allait lui prouver que, même après cinq années de diète, il était encore capable de faire beaucoup de chose. Encore une fois, les autres binômes défilèrent mais le lycéen les ignora, concentré sur sa propre action à venir. Enfin, c'était à leur tour. Sans perdre une seconde, il s'élança et, sentant le défenseur dans son dos, se hâta de passer à son capitaine. Il en profita pour piquer un sprint jusqu'au panier et, une fois la balle de nouveau en sa possession, il bondit et exécuta un lay-up parfait.


▬ Tu vois que j'en suis capable malgré ces cinq années sans avoir joué sérieusement.

Lâcha-t-il d'une voix peut-être un peu trop sûre d'elle après avoir retrouver le sol sous ses pieds. Son regard brillait maintenant d'une détermination dont il n'avait jamais fait preuve auparavant. Même s'il n'aimait pas ce sport, il n'aimait pas non plus que l'on doute de ses capacités. Sa vie ne s'était résumé qu'au basketball pendant dix ans, on ne pouvait pas douter de son niveau et de ses capacités. Et même s'il était rouillé, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne reprenne possession de ses moyens et s'améliore. Il fallait seulement attendre que le mécanisme se réveille.




(c)Kazu de C.G


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   06.02.15 13:36

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
- Tu vois que j'en suis capable malgré ces cinq années sans avoir joué sérieusement.

Hanamiya regretta un peu de ne pas avoir emmené des aiguilles et du fil. Pour coudre la bouche de ce petit insolent sans aucun respect. Là où d'habitude, tout le monde s'écraserait pour accepter ses reproches en courbant l'échine, Saito faisait tout le contraire et osait se rebeller contre son capitaine et coach, Makoto. S'il y a bien une chose qu'il détestait en dehors de Seirin et ces crétins qui adoraient le basket de toutes leurs âmes, c'était lorsque les évènements ne se déroulaient pas comme il le souhaitait. La sensation de perdre le contrôle de son monde l'horripilait tellement. Surtout depuis le collège. Il s'arrêta avant de penser à une certaine personne.

Il ignora donc ses paroles, lui tournant et partit chercher le ballon et revint vers son cadet, un air désintéressé sur le visage, l'air d'un blasé de la vie.

-Pourquoi est-ce que tu montes sur tes grands chevaux ? N'importe qui peut faire la même chose, décréta le numéro quatre avant de se remettre en file indienne. Furuhashi, passe avec Saito.

L'ailier aux yeux de poissons mort opina du bonnet sans rechigner et prit sa place tandis qu'Hanamiya s'associait avec Seto pour la suite. Il inspira puis expira un bon coup, retrouvant peu à peu son sang-froid. Il ferma un instant les yeux, avant de les ouvrir et se concentra à nouveau sur l'exercice en cours.

Après une bonne série de dix, il décida d'y mettre un terme et de commencer les matchs d'entraînement. Il constitua les équipes, mélangeant les titulaires avec les autres membres de la première équipe.

-Dans l'équipe verte et il y aura donc Hara, Furuhashi, Tsuritama, Naoki et Saito, annonça le brun en consultant ses fiches. Et dans l'autre, Seto, Hara, Tengo, Kawada et moi-même. Commençons.

Le match débuta donc sans encombre, la balle revenant à l'équipe après l'entre deux. Hanamiya reçut bien évidemment le ballon orange et commença un match intense. Tout se déroula sans accro au début. Ils effectuaient dans le même temps, des simulations pour leurs fameux coups sans pour autant frapper réellement. Ce n'étaient pas eux qui devaient terminer en une bande de bras cassés mais leurs adversaires. Pas question de perdre des joueurs à leur propre jeu, ils auraient eu l'air stupide.

Tout roulait comme sur des roulettes, du moins en apparence. Le match touchait à sa fin. En possession du ballon, Hanamiya s'élança sur le terrain, tenant son rôle de meneur à la perfection. Jetant un rapide coup d'oeil, il dribbla sur place et envoya le ballon... dans les mains d'Iwao.

Profitant de l'effet de surprise de tout le monde, le coach-capitaine reprit le ballon orange en un éclair et fonça vers le panier, perçant la défense comme un couteau s'enfonçant dans du beurre mou.  Il exécuta un parfait lay-up non sans cacher son sourire satisfait.

Une fois la surprise générale passée, tout le monde reprit leurs positions initiales et engagèrent la dernière action. Sans perdre un instant, Hanamiya repéra son marquage et fondit sur sa proie.

-Tu te crois capable de me passer après cinq ans sans avoir joué sérieusement ? Demanda-t-il d'un air narquois. J'espère que tu ne parles pas dans le vide, ou je vais trouver une autre occupation pour ta bouche, Saito Iwao.



(c)codée par hanameow








Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   16.02.15 21:38


La différence entre insane et crazy ?

feat. Hanamiya






Serrant les poings, Iwao observa son capitaine tandis que ce dernier lui tournait le dos et s'en allait chercher la balle, l'air de rien. Le lycéen n'était pas du genre à chercher à ce qu'on l'applaudisse ou qu'on ait de l'estime pour lui, mais bizarrement, il souhaitait vraiment que Hanamiya reconnaisse son niveau et son talent. Il valait plus que la bande de mollusque qui jouait à ses côtés en tant que titulaire. Certes, il n'avait pas touché un ballon depuis cinq années mais il ne pouvait pas oublié les huit ou neuf précédentes durant lesquelles sa vie ne s'était résolue qu'au basketball. Il avait apprit à marcher en même temps qu'à dribbler, ses parents l'avaient fait naître avec un ballon dans les mains.

Le basketball avait été le maître mot de son enfance. Ses parents ne le faisait vivre que pour ça, dans la compétition et la victoire. L'école passait en second plan, l'éducation étant moins importante à leurs yeux. Ils comptaient faire de leur fils un pro, pourquoi s'enquiquiner avec des cours qui ne le ferait pas avancer dans leurs projets ? A l'instar d'une marionnette, Iwao se laissait guider par ces fils tirés par des orgueils gonflés et des rêves déchus. Rien ne comptait à part le basketball. Iwao n'avait pas à réfléchir, juste à suivre le rythme imposé par les adultes responsables de sa jeune personne.

Mais maintenant qu'il était le seul maître de son destin, il n'aspirait qu'à une vie banale quand bien même il avait le goût du risque. Lorsqu'il avait voulu reprendre ses études sérieusement, ses parents lui avait imposé de rejoindre l'équipe de basketball du lycée de son choix. Les rumeurs parlant d'elles-mêmes, Iwao avait arrêté son choix sur Kirisaki Daichi pour des raisons évidentes. Montrer aux autres équipes à quel point la vie était cruelle et que leur soi-disant passion n'était que de la cendre qu'il se ferait un plaisir de semer aux quatre vents. Autant être lui-même tout en pratiquant ce sport maudit.


▬ Pourquoi est-ce que tu montes sur tes grands chevaux ? N'importe qui peut faire la même chose. Furuhashi, passe avec Saito.

Iwao fronça les sourcils tout en serrant les dents. Néanmoins, il décida cette fois-ci de tenir sa langue. Il ne tenait pas à se reprendre il-ne-sait-pas-combien de tour de lycée à faire après l'entraînement. Néanmoins, il n'était pas prêt d'oublier cet affront, Iwao comptait bien prouver à Hanamiya qu'il n'était pas n'importe qui et qu'il valait bien plus qu'il ne voulait l'imaginer. Il se joignit sans rechigner à son aîné afin d'enchaîner en sa compagnie quelques autres séries de ce même exercice. Iwao marqua tous les lay-up qui suivirent, bien décidé à se montrer sérieux pour cet entraînement.

Losque Makoto mit fin à l'exercice, il décida d'enchaîner avec un match. Il constitua les équipes et, sans surprise, il se sépara de Iwao. Ce qui était normal puisqu'ils jouaient tout deux à la même position, soit meneur de jeu. Le jeu débuta donc et l'équipe du capitaine fut la première à prendre possession du ballon. Le match se déroula plutôt normalement, du moins si nous pouvions qualifier le jeu de l'équipe « normale ». En effet, fidèles à eux-même, ils s'entraînaient également à simuler les coups qu'ils donnaient sans vergogne à leurs adversaires. Évidemment ils évitaient de se blesser les uns les autres, même s'ils n'étaient jamais réellement à l'abri d'un accident.

Ayant toujours joué dans le règle lors de son enfance, Iwao avait du s'habituer à ces techniques non fair-play que Kirisaki Daichi s'amusait à mettre en place. Il lui fallait quelques temps pour mêler discrétion et efficacité mais, désormais, il s'en sortait assez bien. Étant assez petit, il était d'ailleurs assez facile pour lui de se cacher habilement afin de frapper sans remords. Et avec sa gueule de bon samaritain, on lui donnait le bon dieu sans confession : difficile de croire qu'il voudrait faire du mal à une mouche ! Comme quoi, comme le dit le proverbe, l'habit ne fait pas le moine. Et Iwao profitait souvent de cet atout.

La fin du match approchait et Iwao, en nage, suait tellement qu'il dégoulinait. Il rêvait d'une bonne douche et d'une bouteille d'eau fraîche mais il devait rester concentré. Néanmoins, profitant sûrement de ce court moment de relâchement de la part du plus jeune, Hanamiya lui envoya la balle. Surprit et ne comprenant pas pourquoi son capitaine passait à un adversaire, il chercha une explication du regard. Profitant de la surprise du brun, l'aîné lui reprit la balle et marqua, sa petite ruse ayant eu pour effet de déboussolé l'ensemble des joueurs. Le regard brûlant, Iwao donna un coup dans le banc près de lui. Ce connard se payait royalement sa tête ! Il allait lui faire regretter !

Ballon en main, Iwao dribblait en analysant le terrain. Sans surprise, Hanamiya vint le marquer cherchant à le déconcentrer par le biais d'un peu de trash-talking. Néanmoins, le brun ne se laissera pas avoir par sa langue de vipère et fit abstraction de la présence de son aîné devant lui. Il ne devait pas le sous-estimé, il n'était pas n'importe qui non plus. Un Roi sans Couronne, rien que ça. Réfléchissant à la vitesse de l'éclair, Iwao finit par passer par l'arrière, où l'un de ses coéquipiers venait de se démarquer. Profitant du moment de flottement du à son action, le meneur se hâta de remonter jusqu'à panier et intercepta la balle dès qu'on la lui passa de nouveau.

Comprenant que le capitaine était une gêne pour Iwao, deux de ses coéquipiers le marquèrent afin de le libérer de la pression qui lui mettait. Le plus jeune arriva ainsi rapidement sous le panier et, fléchissant les jambes, sauta le plus haut qu'il put afin de tirer. La balle passa par dessus les plus grands défenseurs prêt à intercepter la balle en cas de rebond mais ce ne fut pas utile, puisqu'elle traversa le filet sans toucher l'anneau, vive comme une étoile filante. Iwao retomba sur ses pieds difficilement, tanguant légèrement avant de s'appuyer contre un coéquipier pour garder son équilibre. Vraiment, tirer, ce n'est pas fait pour lui ...




(c)Kazu de C.G


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   24.02.15 14:14

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Après avoir reçu son petit sermon, comme il fallait s'y attendre, Saito n'avait plus ouvert la bouche. Peur de recevoir 15 autres tours de lycée à faire ? Peut-être, mais il n'y avait rien d'étonnant dans son comportement. Il n'avait d'ailleurs pas pris la peine de répondre à sa petite provocation durant le match. Ce qui était assez intriguant venant de sa part. Aurait-il enfin compris où était sa place ? Rien n'était sûr mais il devait tout de même garder un œil sur lui par précaution.

Et il avait raison puisqu'après sa petite ruse en lui donnant volontairement le ballon en plein match, cette action le mit tellement en rogne que Saito mit un coup de pied dans le banc le plus proche de lui. Une nouvelle punition allait lui tomber dessus semble-t-il. Mais plus tard.

Iwao réussit à passer Hanamiya avec de deux de ses coéquipiers. Il fallait au moins cela pour le ralentir un minimum. Après tout il n'était pas n'importe qui. Il était Hanamiya Makoto, le Bad Boy, un Roi sans Couronnes. Son talent et ses capacités hors du commun lui permirent de devenir le capitaine mais également le coach de l'équipe de basket de la prestigieuse école de Kirisaki Daiichi. Il était un joueur à ne pas prendre à la légère. Surtout si on voulait sortir d'un match sans être blessé.

En parlant de match, il mit fin au match d'entraînement une fois l'action du meneur adversaire terminée. Le résultat ne l'étonna guère : c'était son équipe qui avait gagné. Tous les joueurs étaient en nage, mais ce n'était pas le moment de se relâcher. Le jeune coach ordonna à l'équipe perdante de courir 20 tours de plus autour du lycée, tandis que les autres rangeaient le matériel.

Ainsi, le gymnase se vida peu à peu, les premières années finissant de ranger les balais et serpillères dans l'entrepôt. Ceux qui avait couru revenaient tout juste et se dirigèrent directement vers les vestiaires. L'attendant de pied ferme, Hanamiya intercepta Iwao avant qu'il ne se défile.

-J'espère que tu n'as pas oublié tes 15 tours, Saito ? Le prévint-il. Et 15 tours supplémentaires pour avoir essayer de dégrader le matériel.

Le tirant par le col, il le lâcha juste devant la porte du gymnase, le jetant presque. Et, belle coïncidence que voilà, il se mit à pleuvoir des cordes.

-Ah~ ça tombe bien, tu vas pouvoir calmer tes ardeurs avec la pluie, se moqua-t-il sur un ton narquois. Et n'essaye pas de fuir, au risque de voir ton programme être quadruplé demain.

Son sourire pullulant de sournoiserie et d'un plaisir non dissimulé placardé sur les lèvres, il resta planté à la porte, à l'abris de la pluie jusqu'à ce que son cadet s'éloigne sous la pluie non sans rechigner. Après s'être assuré qu'il avait fait au moins dix tours, Hanamiya retourna à l'intérieur et s'empara d'un ballon pour s'entraîner au tir dans la raquette.

Le calme était revenu dans l'immense salle, le silence meublé par les rebonds du ballon, ses baskets crissant sur le parquet, et la pluie coulant à flot à l'extérieur. À l'heure qu'il est, le garçon aux yeux bleus devaient être trempés jusqu'aux os et devait sentir le chien mouillé. Ça lui apprendra !



(c)codée par hanameow







Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   05.03.15 21:33


La différence entre insane et crazy ?

feat. Hanamiya






Essoufflé, les jambes tremblantes, la fin du match sonna comme le glas de la libération aux oreilles d'Iwao. Il rêvait d'une bonne douche et, surtout, de son lit douillet. Sa console l'attendait sagement sur sa table de chevet, ne demandant qu'à être utilisé jusqu'à l'épuisement de sa batterie. Néanmoins, il faisait parti de l'équipe perdante qui se retrouva gâter de vingt tours de lycée. La douche, ça n'allait pas être pour tout de suite … Non sans cacher sa colère et son ressentiment, Iwao suivi ses coéquipiers du jour à l'extérieur, luttant contre les courbatures qui tiraient ses muscles sans aucune pitié. Vraiment, il fallait être masochiste pour avoir rejoint cette équipe de taré. Il regrettait presque d'avoir jeté son dévolu sur ce lycée !

Néanmoins, alors qu'il entamait son cinquième tour, la raison de son choix lui revint en mémoire. Il n'avait pas choisi Kirisaki Daiichi pour rien. La solution de facilité pour lui aurait été de rejoindre Fukuda Sogo, bien plus près de chez lui. Ça lui aurait évité ces trajets en train chaque week-end et la location de son studio sur Tokyo. Cependant, lorsque ses parents avaient posés leur ultimatum, Iwao avait longtemps étudié la question. Il avait le choix sur le lycée, la seule condition étant qu'il rejoigne une équipe de basketball. Alors il s'était renseigné. Rakuzan accueillait des joueurs d'élite, Kaijo était réputé pour ses clubs sportifs, Shutoku était un des Rois …

Pourtant, c'est sur Kirisaki Daiichi qu'il arrêta son choix. Il avait entendu des rumeurs plus glorieuses à leur sujet et il avait peaufiné ses recherches jusqu'à apprendre que l'équipe comptait des pros dans l'art de blesser physiquement leurs adversaires sans que les arbitres ne les remarquent. Plusieurs matchs s'étaient achevés sur des abandons, les joueurs n'ayant plus la possibilité de jouer correctement. Du basketball sale, lâche et perverti. Cela plut immédiatement à Iwao. Il comptait bien se venger de ce que ses parents lui avait fait subir en se défoulant sur des innocents rempli de passion gerbante.

Le brun termina ses vingt tours le souffle court, son cœur battant à un rythme effréné dans sa poitrine. Il n'en pouvait plus, il sentait qu'il pourrait s'écrouler à tout moment. Se dissimulant derrière ses coéquipiers, il espéra passer inaperçu jusqu'à ce qu'il atteigne les vestiaires. Si Hanamiya le voyait, il se ferait une joie de lui rappeler les quinze tours gentiment promit quelques instants plus tôt. Hors, le jeune otaku ne se voyait pas repartir courir, ses jambes ne supporteraient pas un tel effort supplémentaire. Il allait disparaître derrière les portes quand une main saisit son col pour l'extraire de la foule.


▬ J'espère que tu n'as pas oublié tes 15 tours, Saito ? Et 15 tours supplémentaires pour avoir essayer de dégrader le matériel.

Trente tours ?! Il n'allait pas tenir, il allait crever sur place. Hanamiya le jeta néanmoins dehors comme un malpropre et, heureux hasard que voilà, la pluie se mit à tomber drue. Une petite menace bien salée plus tard de la part du coach, Iwao se leva en le défiant une dernière fois du regard avant de partir en petites foulées. Ses jambes le faisait atrocement souffrir et la pluie glacée s'était glissée sous ses vêtements. Il ne fallut que deux tours pour que l'eau imbibe son t-shirt et son short, collant le tissu à sa peau. N'appréciant guère cette sensation désagréable, Iwao du néanmoins faire avec car son aîné était resté à l'abri dans l'encadrement de la porte, seulement pour s'assurer que le plus jeune assure sa punition correctement.

La rage tordant ses entrailles, Iwao se demandait bien ce qui le retenait de se barrer par le portail grand ouvert qui semblait le narguer à chaque fois qu'il passait devant. Certes ses affaires étaient au vestiaire mais tant qu'à faire, il préférait se lever plus tôt pour venir les chercher le lendemain plutôt que continuer à courir seul comme un demeuré sous la pluie. Même s'il courrait, la morsure du froid le picotait au niveau des bras et des mollets. Mollets qui le tiraient tellement qu'il se demandait bien où il puisait encore la force de continuer ses foulées. Iwao se sentait prêt à s'effondrer à tout instant et pourtant, son corps continuait à le porter sous la pluie drue et glacée.

Et Iwao respecta son quota : il fit ses trente tours en ne s'arrêtant que deux minutes le temps de refaire ses lacets. Il respirait tellement vite qu'il avait à peine le temps de prendre une goulée d'oxygène avant de la recracher. Son front ruisselait de pluie et de sueur en même temps. Ses yeux bleu mi-clos témoignaient de sa fatigue autant mentale que physique. Lorsqu'il avisa la porte menant au gymnase, il puisa dans ses toutes dernières forces pour piquer un sprint final et pénétra dans le bâtiment en déparant, ses chaussures glissant sur le parquet lisse. Enfin, il s'immobilisa, le souffle court, le cœur fou. Ses vêtements et ses cheveux ruisselaient, formant bientôt une flaque d'eau au sol. Hanamiya allait à coup sûr la lui faire nettoyer …

En parlant du capitaine, ce dernier était encore là, apparemment occupé à faire quelques paniers. Iwao l'observa quelques instants, laissant un peu de répit à son corps afin d'esquisser le moindre geste. Il avait l'impression qu'un simple pas en avant allait lui coûter cher, alors il resta immobile, attendant de reprendre un rythme cardiaque normal. Son cœur mit quelques instants à se calmer et lorsque Iwao dégluti, il constata à quel point sa gorge était sèche. Ce qui était assez comique en soi, lui qui ruisselait d'eau de pluie. Poussé par son envie de boire, il boitilla jusqu'au banc où se trouvait sa bouteille d'eau et en but en longues gorgées, remerciant le ciel pour cet apaisement que cela lui procura.


▬ J'ai fait mes trente tours. Je peux y aller ?

Lança Iwao d'une voix rauque à son aîné qui n'avait pas esquisser le moindre geste depuis que le brun était revenu à bon port. Ses jambes tremblaient tellement qu'il se demandait comment elles le portaient encore. Avant de se doucher, une bonne séance d'étirements étaient de rigueur, même s'il se doutait qu'il allait souffrir pendant plusieurs jours. Saletés d'Hanamiya avec ses tours de lycée à la con ! Il cherchait à blesser ses propres joueurs. Iwao s'était légèrement tordu la cheville lorsqu'il avait marché sur son lacet, ce qui l'avait forcé à s'arrêter. La douleur était moindre mais s'il ne faisait pas attention, il y avait des risques que ça s'aggrave. Et Iwao n'avait pas besoin d'une blessure par dessus le marché ...




(c)Kazu de C.G


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   19.03.15 18:54

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Les bruits de ballon frappant à intervalle régulier le sol emplirent le gymnase, se répercutant sur les murs, se mêlant aux clapotis de l'eau qui s'échouait sur le sol à l'extérieur. Le bruit s'arrêta finalement et dans un geste silencieux, lent et précis, Hanamiya leva les bras au-dessus de sa tête en position de tir et envoya la balle orange. Le tir était parfait. Sans aucunes bavures. L'objet glissa presque avec délicatesse dans les filets. La pluie à l'extérieur était tellement forte qu'il était impossible d'entendre ce petit froissement si particulier que faisait un ballon de basket lorsqu'il entrait dans l'arceau. La respiration lente et régulière, Makoto continuait de fixer le panneau devant lui.

Ballon en main, il était calme. Durant ses 17 dernières années de sa vie, le capitaine-coach avait connu de nombreuses émotions, contrairement à ce que pensaient les autres humains. Et il n'allait pas mentir, il y avait très peu de moment dans sa vie – actuelle tout du moins – où il éprouvait cette sérénité. Sa mère avant tout. Lorsqu'il était enfant, il se souvenait avec une étrange clarté des jours paisibles qu'il avait passés à ses côtés, notamment lorsqu'elle confectionnait ses bouquets de fleurs. Depuis tout petit, il avait toujours été entouré de plantes de toutes sortes et de toutes les couleurs. Et, contre son gré, il connaissait leurs noms et leurs significations, leurs parfums et leurs particularités sur le bout des doigts.

Sa mère étant la seule personne vivante qu'il tolérait, il n'était également au calme que lorsqu'il avait le nez plongé dans les livres, sans personne pour le déranger. Makoto n'était pas un asociale, loin de là. Il savait très bien jouer la comédie et amadouer les autres. Et ce savoir-faire, il l'hérita des bouquins qu'il avait feuillés pendant des heures et des heures sans s'en lasser. De nature curieuse – même si ça ne se voyait pas – il avait eu envie de tester ses capacités intellectuelles sur ses semblables et comprit très rapidement que quelques mots, un regard et de petits gestes pouvaient mener en bateau n'importe qui.

Il prit conscience de son intelligence bien supérieure à la moyenne quelque temps avant son entrée au collège. De là, il commença à utiliser toutes ses ressources, recherchant sans cesse ses limites et les dépasser, observait, étudiait et changeait constamment de tactique en fonction des personnes en face de lui. Un certain mépris germa lentement dans son âme vis-à-vis des garçons de son âge qui ne pensaient qu'à s'amuser à l'époque. Le meneur de Kirisaki Daiichi était convaincu qu'il était spécial. Différent.

Mais, en entrant au collège, son enveloppe charnelle qui n'était que le récipient de son âme et son esprit fut vite remplie par des sentiments plus sombres et négatifs. La belle enfance était terminé. Il était temps d'affronter la réalité. Et cette réalité portait malheureusement un nom – et des lunettes.

Imayoshi Shoichi.

Une irritation permanente s'était emparée de lui lorsque son aîné d'un an déjoua habilement son plan. Cela lui fit l'effet d'une claque lorsqu'il osa soulever son masque de gentil garçon. Suite à l'irritation, des sueurs froides coulèrent le long de sa colonne vertébrale, chaque fois qu'il apercevait ce sourire sournois et malsain sur les lèvres du plus grand. Du haut de ses 12 ans, il avait eu soudainement peur. De quoi ? Il n'en savait rien à cette époque. Aujourd'hui encore, il n'était pas sûr de connaître la réponse. Mais il spéculait sur le fait qu'Imayoshi soit comme lui. Mais en pire. Hanamiya était capable des pires crasses. Lui, tout autant. Mais il prenait bien plus son temps et plus de plaisir à décortiquer la psychologie de chacun et de les manipuler à son aise pour son propre plaisir personnel. Voilà pourquoi Hanamiya n'avait cessé d'essayer de se tenir le plus loin de lui. Mais il était obligé de se confronter à lui, étant dans le même collège et dans le club de basket.

Makoto refusait d'être le pantin de qui que ce soit. Encore moins de ce type.

Le brun avait serré les dents sans s'en rendre compte, tandis qu'il songeait à tout cela, envoyant le ballon une nouvelle fois dans la panier. Son esprit n'était pas là, mais son corps agissait mécaniquement, preuve de ses bases solides au basket. Il reprit pied avec la réalité lorsque des bruits de pas se firent entendre du côté de la porte. Il jeta un rapide coup d'oeil vers Iwao revenu trempé jusqu'aux os comme il l'avait deviné. La pression sur sa mâchoire se diminua en une fraction de seconde, laissant une expression de désintéressement sur son visage.

- J'ai fait mes trente tours. Je peux y aller ?

Reprenant un autre ballon, Hanamiya dribbla sur place, faisant durer le silence.

-Tu partiras quand tu auras fini de nettoyer l'eau que t'as ramenée, répondit-il finalement d'un ton neutre.

Il se positionna une nouvelle fois et tira. Il avait perdu le fil et ne savait plus combien de paniers il avait mis. Mais il avait décidé qu'il partirait une fois qu'il aura fini de mettre tous les ballons dans le panier. Et il devait lui restait une bonne dizaines. De quoi laisser le temps à son cadet de faire son ménage. Du moins, s'il avait encore la force après 50 tours du lycée sous la pluie et une cheville tordue.

-D'ailleurs, tu as intérêt à être là demain, à l'entraînement. Ne choppe pas la crève ou je triple ton programme lorsque tu reviendras, lui prévint-il tandis que la balle orange fila une nouvelle fois vers l'arceau.



(c)codée par hanameow







Dernière édition par Hanamiya Makoto le 02.04.15 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 77
Date d'inscription : 07/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: black

RP terminés: 5

RP en cours: 1


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   29.03.15 21:37


La différence entre insane et crazy ?

feat. Hanamiya






Un silence religieux accueillit la question de Iwao. La bouteille vide dans sa main se déformait alors qu'il l'écrasait, attendant l'accord de son aîné pour fuir dans les vestiaires. Il n'avait pas que ça à faire, il s'était bien assez attardé au lycée pour aujourd'hui. Mais Hanamiya se contentait de dribbler lentement sur place, le fracas du ballon sur le sol aussi agaçant que la course d'une trotteuse sur une montre ancienne. Pour peu, on aurait cru que la balle comptait également les secondes, s'écrasant et remontant entre le sol et la main du capitaine, témoin du temps qui s'écoulait depuis la question du rookie.

Ce dernier se tenta de s'en aller sans attendre la réponse de son aîné mais il jugea plus prudent de ne pas jouer avec le feu. Rien ne lui promettait que Hanamiya en avait réellement fini avec lui. Et Iwao n'était pas vraiment enclin à écoper encore une quinzaine de tour de lycée. Il ignorait déjà s'il parviendrait à choper la dernière navette le menant devant chez lui. Sûrement allait-il en plus devoir rentrer chez lui à pied, sous la pluie … Il jeta un coup d’œil sur la pendule au dessus des bancs. Ca allait être chaud … il devait partir de là le plus vite possible. Hors de question qu'il rate la navette !


▬ Tu partiras quand tu auras fini de nettoyer l'eau que t'as ramenée.


Le tout ponctué par la suite par un tir. De nombreuses balles jonchaient le sol ça et là. Le plus jeune se demandait si son aîné tirait depuis son départ avec les autres sous la pluie. Et aussi, si ça lui arrivait souvent de traîner si longtemps dans le gymnase le soir … S'il s'en souvenait bien, Makoto ne sortait jamais en même temps qu'eux. Iwao ne se souvenait même pas s'être déjà changé avec lui dans les vestiaires. Il arrivait toujours en premier et partait le dernier. Iwao ne savait pas vraiment s'il devait applaudir ou rire de cette dévotion. Comment Hanamiya voyait-il réellement le basketball ? Difficile à dire …

Néanmoins, Iwao n'avait pas le temps de réfléchir d'avantage sur la question. S'il ne voulait pas rater sa navette, il devait se bouger. Sans un commentaire, il se dirigea vers le local où il trouva un balai-brosse. S'armant de l'objet au manche en bois, le rookie se dirigea vers la porte par laquelle il était rentré et s'attela à faire disparaître les traces de pas qu'il allait laisser sur son passage. Réalisant que ses baskets en laissait encore, il s'en délesta et termina son petit nettoyage en chaussettes. Heureusement ses chaussures étaient d'excellentes qualités et ses chaussettes n'avaient pas souffert de la pluie à l'extérieur. Au moins de quelque chose de sec sur lui !


▬ D'ailleurs, tu as intérêt à être là demain, à l'entraînement. Ne choppe pas la crève ou je triple ton programme lorsque tu reviendras.

Iwao grogna. Il était marrant, celui-là. Comme si un rhume se commandait. Quant à sa cheville … il espérait que ce soit seulement passager. Il devait avoir une crème quelque part dans sa salle de bain pour s’octroyer un massage apaisant. Le brun ne pensait pas s'être foulé quelque chose mais il préférait être prudent, d'autant plus que son capitaine ne semblait pas enclin à le ménager même blessé. En même temps, s'il était blessé, c'était de sa faute. Quelle idée de lui faire faire tous ces tours de lycée. Hanamiya avait beau dire ce qu'il voulait, si Iwao revenait avec un rhume ou/et une foulure, ce serait uniquement de sa faute.

D'ailleurs, la cadet sentait déjà qu'il avait la goutte au nez. Maintenant que ses muscles s'étaient refroidi, la morsure du froid le faisait frissonner. Iwao devait se hâter de rejoindre les douches afin de se réchauffer avant que son état ne s'empire. Il ne tenait pas à choper la crève, d'autant plus qu'il ne devait pas avoir de médicaments chez lui. Juste de la crème apaisante et des cachets pour le mal de tête … rien de bien folichon, mais il avait la flemme de se constituer une vraie pharmacie digne de ce nom. S'il avait mit la main sur des comprimés sur la migraine, c'était seulement pour geeker le plus longtemps possible sans en être incommodé.

Ayant enfin débarrasser le sol de toute l'eau qu'il avait ramené avec lui, Iwao boitilla jusqu'à ses baskets et les attrapa avant de se tourner vers son aîné. Il y avait encore quelques ballons autour de lui, sûrement comptait-il tirer jusqu'à ce qu'il les ai tous dispersés sous l'arceau. En tout cas, Iwao espérait qu'il ne lui demande pas de ramasser ces ballons-là en plus. Il avait aussi traîner ici pour aujourd'hui, il était grand temps qu'il se carapate s'il ne voulait pas manquer sa navette. Tant pis pour la douche, il la prendra tranquillement chez lui, au moins il aura de l'intimité. Encore fallait-il qu'il puisse partir, évidemment …


▬ J'ai terminé. Et si je tombe malade, je n'en serais pas responsable. Si j'avais pu éviter ces foutues tours de lycée, je l'aurais fait sans hésitation.

Il jouait avec le feu mais au point où il en était, il s'en fichait un peu. De toute manière, Iwao n'allait pas attendre que son aîné lui donne son feu vert pour qu'il parte. L'heure filait et s'il continuait à traîner ici, les grilles allaient se fermer. Or, il ne tenait pas à passer une nuit enfermée dans le gymnase avec Hanamiya. Rien qu'en y pensant, il en avait des sueurs froides. Il préférait encore se taper de nouveaux tours de lycée le lendemain plutôt que devoir le coltiner toute une nuit. Ainsi, sans attendre que son aîné lui réponde, Iwao tourna les talons, se dirigeant d'un pas décidé bien que cahin-caha vers la porte menant aux vestiaires ...




(c)Kazu de C.G


SAITO IWAO
{  Are you fuckin' kidding me ?! }



( ̄へ ̄)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 208
Date d'inscription : 29/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339999

RP terminés: 8

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   02.04.15 20:57

La différence entre insane et crazy?


with saito iwao
Tirant, inlassablement et sans s'arrêter, Hanamiya était pleinement concentré sur ce qu'il faisait. Vu la distance, il ne ratait pratiquement aucun de ses tirs. Tout rentrait dans le panier, sans même toucher l'arceau. Il avait beau savoir que son taux de réussite était élevé, il ne pouvait pas lésiner sur ce genre de choses. Il n'avait pas la chance insolente de ce foutu miracle avec un gazon sur la tête. De ce fait, il devait combler ces lacunes et augmenter son taux de réussite en s'entraînant d'arrache-pied. Exceller dans un sport pour lequel on en avait rien à foutre et qu'on utilisait pour briser les passionnés était le plus moyen le plus efficace pour frapper là où ça faisait bien mal.

Un énième ballon glissa dans les filets à nouveau, les rebondissements se mélangeaient au bruit de balais en guise de fond sonore. Du coin de l'oeil, il vit Iwao passer le balais-brosse pour retirer les flaques d'eau, ayant retiré ses baskets au préalable pour ne pas en rajouter davantage. Imperturbable donc, il reporta son attention sur la panier devant lui et recommença à refaire ses paniers. Mais la voix de son cadet éclata sa bulle de concentration.

-J'ai terminé. Et si je tombe malade, je n'en serais pas responsable. Si j'avais pu éviter ces foutues tours de lycée, je l'aurais fait sans hésitation.

Si j'avais pu... Et bien, il aurait pu mais il ne l'a pas fait. Au final, Saito parlait beaucoup mais faisait très peu d'action. Comme le chien qui aboyait mais qui ne mordait pas. La plupart des personnes du club n'osaient protester ses ordres et se pliaient gentiment à ses règles. Le garçon à la chevelure corbeaux avaient osé lui tenir tête cette après-midi. Il avait pensé qu'il avait un peu plus de culot que cela. Mais non. Il aurait peut-être trouvé cela intéressant de le voir s'enfuir du gymnase pendant qu'il faisait ses tours, laissant donc volontairement ses affaires ici. Mais non.

Pitoyable, en somme.

Sans même lui accorder un dernier regard, une dernière parole, Makoto dribbla sur place, avant de s'élancer vers le panier. Il visualisa deux joueurs sur lui, prêts à le défendre. Un sourire sournois se dessina sur ses lèvres. Il feinta sur la gauche mais revint à droite en tournant sur lui-même, imaginant écraser le pied du premier défenseur tandis que Furuhashi bloquait la vision de l'arbitre. Ne voulant pas prendre plus de risque, il ne tenta aucun litige physique sur le deuxième défenseur imaginaire et se contenta de faire un scoop shoot. La balle orange rejoignit le sol en même temps que la porte du gymnase venant vers les vestiaires claqua derrière Iwao.

Le silence retomba finalement entre les murs du gymnase vide, simplement dérangé par sa respiration saccadée. Il essuya la sueur sur son visage et son front, prit une grande inspiration pour retrouver un souffle normal. Une fois son rythme cardiaque stable, il commença à ranger les ballons dans le panier prévu pour cet effet. Il n'avait pas l'intention de rester ici éternellement, juste le temps qu'il faut pour veiller sur Iwao qu'il fasse ses tours.

Il prit donc tout son temps pour ranger les ballons oranges éparpillés sur le sol avant de les ramener dans l'entrepôt de matériel. Il ferma les locaux à clé, puis récupéra sa serviette et sa bouteille d'eau sur le banc, rejoignant les vestiaires. Iwao avait eu le temps de déguerpir puisqu'il n'y avait plus personne. Depuis qu'il avait pris les rennes de l'entraînement, pour ne pas dire qu'il avait viré le coach d'une façon pas très légale, Makoto était toujours le premier à arriver, le dernier à quitter le navire. Certain penserait qu'il était dévoué.

Que nenni ! Il était simplement dévoué pour briser les rêves des autres. Et c'était tout. Il n'éprouvait aucun plaisir à jouer au basket, mais à briser les autres à travers le basket, à travers le sport pour lequel ils se dévouaient corps et âme. Cette passion se retournait contre eux au final. Du moins, s'ils rencontraient Hanamiya ou la Génération des Miracles sur leurs chemins. Ah, comme la vie était cruelle...

Un petit rire sarcastique s'échappa de ses lèvres tandis qu'il se changeait après être passé sous la douche. De nouveaux en uniformes, il reprit ses affaires, éteignit la lumière des vestiaires et du gymnase. Il sortit son parapluie avant de s'aventurer à l'extérieur, ferma le gymnase et s'aventura sous la pluie battante, à l'abri sous son parapluie.

Une journée presque comme les autres en somme.



(c)codée par hanameow





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La différence entre insane et crazy? [PV Saito Iwao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-