The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   23.01.15 16:54



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


Ce jour là n'était visiblement pas un jour pour les scorpions ! Loin des préoccupations désuètes de son ami aux cheveux verts, Takao n'avait pas prit le soin d'écouter son horoscope. Pourtant il avait eut tout le loisir de pouvoir constater que les prédictions de Oha-Asa étaient d'une justesse effrayante !

Comme tous les matins, le portable de Kazunari se mit à vibrer sur son bureau alors que l'écran s'illumina d'un seul coup. Il venait de recevoir un message ! Enfin... rectification ! Il venait de recevoir LE message quotidien que Shin-chan lui envoyait afin de lui signaler son objet porte bonheur du jour

Spoiler:
 

Kazunari ne put s’empêcher de soupirer. Il ne comptait plus le nombre de fois où il lui avait demandé de lui épargner les objets fétiches à la noix sachant pertinemment qu'il n'en fichait comme de son premier caleçon. Mais en vain. L'ignorant complètement, Shin-chan s'évertuait à continuer de le lui communiquer malgré tout et, à force, Kazunari avait fini par ne plus rien dire, acceptant finalement la triste fatalité. Et puis franchement... une rustine ! C'était quoi cet objet tout naze !! Note que pour une fois ce n'était pas encombrant ! Takao se souvenait encore que la semaine dernière, son objet porte bonheur n'était autre qu'un orchestre ! Oui oui, rien que ça ! C'est d'un pratique je vous jure....  Heureusement que ce n'était pas les cancers qui étaient tombés la dessus ! La perspective de voir Shin-chan se pointer au lycée accompagné de tout un orchestre aurait filé à Kazunari un mal de ventre horrible à force de trop rire.

Le garçon  se dirigea vers la salle de bain de l'appartement qu'il occupait avec sa famille. Il finit de se préparer correctement puis se rendit au Kisaragi Ramens rendre une visite à Kame-chan et voir comment elle s'en sortait. Ne voyant pas l'heure passer, c'est avec horreur qu'il remarqua à sa montre qu'il était déjà à la bourre.... bon bah pour la ponctualité.... il repasserait une prochaine fois ! Oh et puis ce n'est pas comme si Shin-chan n'était pas habitué ! Il râlait davantage pour la forme qu'autre chose après tout !

Kazunari se précipita en courant à son appartement. Il enfila son sac sur son épaule et se dépêcha d'aller sortir le vélo et la carriole du garage. Tout aussi précipitamment, il jeta le sac avec nonchalance dans la remorque et commença à pédaler en direction du domicile de son ami. Normalement il lui fallait 15 minutes en pédalant bien.... Shin-chan ne devrait donc pas l'attendre plus de 7 minutes si tout allait bien.

A peine eut-il fini cette pensée qu'il sentit son vélo être secoué étrangement. Il appuya énergiquement sur les freins et posa le pied à terre pour regarder ce qui se passait. La roue avant de son vélo était complètement à plat, tout comme l'une des roues de la carriole

«  Hein !? Non mais c'est pas vrai !! »

Furieux, il descendit du vélo et commença à chercher l'origine de cet incident. Son regard se porta sur la route où il remarqua que des clous jonchaient le sol... Il avait du rouler dessus par mégarde, perçant les pneus de son vélo et de sa carriole...

C'était quoi déjà son objet du jour ? Une rustine ? Très amusant ce coup du destin ! Et s'il venait à téléphoner à Shin-chan pour l'informer qu'il ne pourrait pas passer le prendre parce que le vélo à crever.... il allait en entendre parler pendant des semaines ! Non non... valait mieux essayer de passer l’événement sous silence ! Il préférait encore faire genre le mec très en retard qui a oublié de regarder l'heure ! Oui oui c'était nettement préférable que de lui avouer n'avoir pas prêter attention à ses conseils superstitieux !

Kazunari soupira et mit les mains dans ses poches à la recherche de son téléphone qu'il ne trouva pourtant pas. Il devait être dans son sac... Il se dirigea donc vers la carriole et fouilla énergiquement le dit sac à la recherche de l'appareil. Sans succès.

« C'est un cauchemar... il va me tuer ! »

Il essaya de se remémorer ce qu'il avait bien pu faire de son téléphone. Il avait reçu le sms de Shin-chan et il se souvenait avoir posé l'appareil sur son bureau... Puis il l'avait laissé là lorsqu'il était allé voir Kame-chan et dans sa précipitation, il avait complètement oublié d'embarquer avec lui le précieux smartphone.

Résultat des courses, il se retrouvait en panne à égale distance de chez lui et de Shin-chan... Il lui faudrait pas moins d'une heure à pieds pour se rendre soit à l'une ou l'autre des destinations, le tout chargé de son vélo à plat, risquant d’abîmer considérablement la jante. Sans téléphone, impossible de demander à son père de lui venir en aide, ni de prévenir Shin-chan de ne pas l'attendre... En gros, il était dans la panade jusqu'au cou

Il soupira puis retira la veste de son jogging orange qu'il jeta dans la remarque. Autant essayer de ne pas trop se salir. Il s'agenouilla devant son velo et regarda le pneu aussi plat qu'une crêpe... Il n'avait strictement aucun idée de comment réparer ! Et le pire c'est qu'il avait trouvé le moyen de crever dans la seule rue déserte de Tokyo !!

« Vraiment c'est une blague... elle est où la caméra ? »

Se relevant soudainement et cherchant autour de lui pour débusquer l'hypothétique caméra traîtresse, Takao aperçut un garçon un peu au loin. Sans attendre, il se mit à courir dans sa direction

« Hey ! Hey toi, avec les cheveux rouges ! Attends ! »

Il le rattrapa rapidement et reprit sa respiration une fois arrivé devant lui

« Salut ! Dis, j'ai un soucis, mon vélo à crevé et j'ai un rendez vous où je dois ABSOLUMENT aller ! Question de vie ou de mort ! Tu vois le genre ?  Tu veux pas m'aider s'teu plaît ? Je te revaudrait ça, promis ! Je ferai tout ce que tu veux en échange ! Tout ! »













Dernière édition par Takao Kazunari le 28.01.15 9:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   25.01.15 16:30

Izumi s'était levé tard ce matin-là. Il n'avait pas école pour absence de professeur et comptait bien en profiter. Enfin ça c'était avant de constater qu'il avait oublié ses affaires de sport chez ses parents quand il avait dormi chez eux la veille. Et qu'il devait donc retourner les chercher étant donné qu'il ne pouvait pas rester très longtemps sans s'entraîner au basket. Il ne devait pas perdre son niveau et ce même s'il ne faisait pas encore parti du club de basket.

Mais retourner chez ses parents impliquait de devoir lui faire face. S'il n'avait pas été là la veille, raison du court séjour d'Izumi dans le manoir familial, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Hors le cadet Yoshida n'avait aucune envie de voir son grand-frère aujourd'hui. Comme tous les autres en fait.

Car Kaito avait toujours ce regard supérieur quand il s'adressait à lui ou même quand il le regardait. Car Kaito lui faisait toujours la morale alors que son comportement était encore pire que celui de son petit-frère. Car Izumi ne supportait vraiment plus son aîné. Et pour beaucoup d'autres raisons.

Mais il avait vraiment besoin de ses affaires alors il n'avait pas eu le choix. Il avait fait un passage éclair dans le manoir familial tâchant d'échapper à sa mère qui voulait rallonger le temps passé avec son plus jeune fils. Il s'était dépêché de grimper dans sa chambre, de prendre ses affaires et de redescendre. Mais Kaito avait profité de ce laps de temps pour rejoindre la mère de famille.

La tension entre les deux frères avait été palpable malgré les efforts de madame Yoshida pour détendre l'atmosphère. Au final Izumi avait embrassé sa mère, ignoré royalement son frère et était parti sans se retourner malgré les provocations subtiles de Kaito afin de ne pas alerter maman.

Tout ça pour dire que Izumi était de méchante humeur maintenant. Il se promenait dans les rues de la capitale son sac de sport sur l'épaule afin de tenter de se changer les idées. En vain. Le regard sombre, le visage tendu, il n'incitait pas vraiment à la conversation. Certains passants lui jetaient d'ailleurs des regards soucieux, mais comme il ne causait aucun problème ils reprenaient vite leur chemin.

Shootant dans une canette vide Izumi la regarda rouler un peu plus loin. Il n'y avait pas de terrain de basket dans le coin et il ne pouvait donc pas se défouler. Il aurait pu chercher la bagarre avec quelques garçons de son âge voir plus jeunes ou plus vieux, mais pour une fois il n'avait pas envie de se bagarrer. La flemme.

Soudain il aperçut un vélo et un adolescent s'énervant visiblement dessus. Une crevaison peut-être. En tout cas un problème. Bah il n'allait pas s'arrêter ce n'était pas son genre d'être serviable... Enfin quand il était de bonne humeur peut-être, mais certainement pas dans le cas contraire.

Cependant le jeune homme l'avait aperçu et semblait décidé à lui demander son aide. Izumi s'arrêta et le fixa constatant qu'ils faisaient exactement la même taille. Le rouge retint un gros soupir n'ayant pas vraiment envie d'aider ce type. Trop fatiguant. Mais... l'inconnu semblait amusant. De plus il lui semblait l'avoir déjà vu quelque part. Où ? Ah alors ça il ne s'en souvenait pas. Mais peu importe. Haussant les épaules il répondit d'un air blasé.

- Si tu veux. Mais tu es sûr de vouloir prendre le risque de me donner tout ce que je veux ?

Un sourire légèrement mauvais apparut sur les lèvres du cadet Yoshida. Cette journée ne serait peut-être pas aussi ennuyante que prévu finalement.




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   28.01.15 10:29



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


Kazunari n'en revenait pas de ce pied de nez que lui faisait le destin. Promis, s'il arrivait à réparer ce maudit vélo et que Shin-chan ne l'étripait pas vif après ça, Kazunari ne se moquerait plus jamais des horoscopes ! Bon il n'irait pas non plus jusqu'à l'écouter avec assiduité tous les matins et collectionner les objets débiles mais... Il saurait reconnaître leur utilité relative...

En tout cas, dans son malheur il pouvait se dire qu'il avait de chance d’être tombé sur le garçon à la chevelure chatoyante. La ruelle que Kazunari avait emprunté constituait un formidable raccourci pour se rendre chez le shooter d'excellence de Shutoku. Un précieux gain de temps et une économie non négligeable en coup de pédale ! Et puis surtout, cela évitait de devoir se taper la côte pentue que l'autre itinéraire l'obligeait à gravir. Un obstacle bien difficile à franchir avec la carriole en bois qui pesait quand même son poids.

Toutefois, ce raccourci divin était extrêmement peu fréquenté. Si en temps normal cela n'était pas un inconvénient ( bien au contraire, ça lui permettait de rouler vite sans se soucier de la circulation ou des piétons ), ce jour c'était fortement handicapant ! Le garçon prenait soudainement des airs d'ange tombé du ciel ! Et s'il était capable de l'aider à résoudre son problème de vélo, Kazunari lui en serait éternellement reconnaissant ! Rien que ça !

Le porteur de l’œil de faucon marchait devant son camarde et il ne se rendit pas compte du sourire menaçant de ce dernier lorsqu'il lui demanda s'il était sur de vouloir lui accorder n'importe laquelle de ses demandes. De son habituelle voix enjouée et avec son insouciance constante, Kazunari lui répondit joyeusement

« Oui oui, je suis sure, tout ce que tu voudras ~  »

Kazunari rejoignit le vélo à la roue complètement dégonflée et il s'agenouilla devant. Il tourna la tête en direction du garçon.

« Je dois allez à un rendez vous méga important avec mon club de basket ! On doit préparer notre prochain match. Il y a une grosse compétition en approche. La Winter Cup... enfin bref, on s'en fou de ça.... mais je devais passer prendre un ami avant et voilà quoi... comme tu le vois, je suis à l’arrêt pour le moment ! Et j'ai même oublié mon téléphone à la maison... boulet jusqu'au bout ! »

Kazunari observa le vélo et se demanda ce qu'il devait faire. Le mieux consistait sans doute à détacher la remorque et de retourner le vélo sur la selle et le guidon afin d'avoir un meilleur accès à la roue et à son pneumatique éclaté. Il s’exécuta donc en se remettant debout et commença à lester la carriole avec habilité.

« Donc tu vois, peu importe ce que tu me demandera, ça ne pourra pas être pire que ce qui m'attend si je ne me magne pas à réparer tout ça ! Midorima va m'égorger parce que je n'ai aucun moyen de le prévenir et qu'a cause de moi soit il va arriver atrocement en retard ou soit il va louper la réunion préparatoire.... Je ne parle même pas du savon que je vais me prendre par le coach... »

Un léger tremblement fit tressaillir le jeune garçon. Il ne savait pas vraiment celui des deux qu'il redoutait le plus. Shin-chan ou le coach ? L'un comme l'autre allaient être furieux ! Mais bon, pour le moment il ne valait mieux pas avoir à y penser et se concentrer sur le vélo à réparer.

« C'est quoi ton nom ? Moi c'est Takao, je suis du lycée Shutoku et toi ? »

Takao lui adressa un sourire alors que ses mains s'affairaient sur la roue du vélo. Il desserra l’espèce de cran de sûreté qui maintenait la jante dans la fourchette de l'engin. Il put ensuite soulever la roue qu'il posa sur le bitume. Ses mains commençaient déjà à se couvrir de saleté et de graisse. Et il n'avait, évidemment, rien pour se ressuyer...











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   28.01.15 18:19

Izumi avait retrouvé le sourire. Bon ce n'était peut-être pas le sourire le plus innocent du monde, mais c'était déjà ça. Et puis ce n'était pas non plus comme s'il était machiavélique hein. Juste un peu sournois. Rien de bien méchant. Après tout il n'était pas élève à Kirisaki Daichi pour rien... Et ce sans même fréquenter le grand Bad Boy Hanamiya Makoto ! Applaudissez-le quand même !

Bref revenons à nos moutons. Le cadet Yoshida suivait l'inconnu à quelques pas derrière lui le suivant des yeux et l'écoutant avec attention. Cela ne l'empêchait pas de réfléchir à la proposition du brun de faire tout ce qu'il voulait... Qu'est-ce qu'il pourrait bien lui demander ? Il valait peut-être mieux attendre un peu d'en savoir plus sur le brun avant de faire sa demande. On ne savait jamais. Avec un peu de chance il faisait parti d'une des écoles dans laquelle se trouvait les trois derniers.

Car oui contrairement à beaucoup de joueurs ce n'était pas la Génération des Miracles qui fascinait Izumi. Oh bien sûr il était admiratif envers cette dernière. N'importe quel amateur, ne serait-ce que pour un peu, de basket était obligé au fond de l'être devant de tels génies du ballon orange. Une telle maîtrise, de telles capacités, une telle force... Cela ne pouvait que forcer l'admiration et le respect.

Mais pour Izumi il y avait d'autres joueurs qui forçaient ces mêmes choses en tenant tête aux jeunes prodiges du collége de Teikou. Les Rois sans Couronne en faisaient parti. En plus de son senpai Hanamiya Makoto à Kirisaki Daichi qu'on surnommait le Bad Boy on trouvait Kiyoshi Teppei alias Coeur de Fer à Seirin et trois autres dont les noms et écoles resteront dans l'esprit d'Izumi.

Le rouge ne savait pas dans quel lycée le brun se trouvait, mais il était certain de ne jamais l'avoir vu à Kirisaki Daichi. Oh bien sûr il ne connaissait pas tous les élèves de l'établissement, mais il avait un certain flair pour repérer ses camarades et ce jeune homme n'en faisait certainement pas parti.

Bien sûr il pouvait se tromper, mais il en doutait. Restait à savoir s'il appartenait à Seirin ou à un autre établissement... Et puis après tout peut-être qu'il ne connaissait même pas les Rois car Izumi n'avait aucune garantie qu'il faisait du basket.

Ils arrivèrent le vélo et le cadet Yoshida observa ce dernier avec attention l'air légèrement perplexe devant la carriole. Bon il ne ferait aucun commentaire... Absolument aucun. Même si c'était drôlement tentant.

Ah ben... Le brun faisait bel et bien du basket. Quelle coïncidence. Le sourire d'Izumi se renforça. Presque avec sincérité. Il avait beau faire passer le basket pour un simple moyen de tuer le temps au fond il adorait ce sport. Et s'il n'y avait pas eu son frère peut-être même qu'il se serait inscrit au club de son lycée... Enfin peut-être car Hanamiya-senpai était quand même intimidant hein !

La Winter Cup. Izumi en avait bien entendu parler même s'il ne pensait pas avoir le niveau pour y participer un jour. Contrairement à Kaito qui s'en vantait souvent. Une des raisons pour laquelle il ne pouvait supporter son aîné d'ailleurs... Enfin. Ce brun devait être sacrément bon mine de rien pour pouvoir participer au tournoi. Et Izumi l'observait déjà avec un peu plus d'intérêt. Il ne fallait jamais se fier aux apparences après tout.

- Tu peux utiliser mon portable pour le prévenir si tu veux.

C'était plus fort que lui. Le première année aux cheveux écarlates avait laissé échapper ces mots sans pouvoir les retenir. Il n'était pourtant pas du genre serviable, enfin pas sincèrement en tout cas, mais il appréciait malgré lui ce garçon. Même s'il ne l'avouerait jamais. C'était probablement parce qu'il pourrait s'en servir comme chantage après ou pour toute autre raison fort peu louable hein ! Il n'avait pas bon coeur ah ça non ! ... Et il ne tromperait jamais Hanamiya-senpai comme ça.

- Yoshida Izumi, première année à Kirisaki Daichi. Je fais du basket pour le plaisir, mais je ne suis pas dans le club pour autant. Et je n'ai probablement pas le niveau pour être titulaire. Pour ton vélo je pense qu'on peut bricoler quelque chose... A voir.

Izumi s'accroupit et observa la roue avec soin. Il n'était pas spécialiste en mécanique, mais à deux ils devraient se débrouiller. Au pire il appellerait son père pour obtenir quelques conseils. Car même si Kaito était encore plus doué que ce dernier il était hors de question de l'appeler. Ou d'être confondu avec lui raison pour laquelle il avait donné son prénom en plus de son nom. Histoire que Takao ne tombe pas sur Yoshida Kaito à Kirisaki Daichi... On était jamais trop prudents.




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   03.02.15 18:31



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


Kazunari se trouvait désemparé. Mais il ne se départissait pas pour autant de sa bonne humeur qui le qualifiait tellement. Finalement il se disait qu'avec l'aide du garçon qu'il avait réquisitionné de force, il allait peut être pouvoir assisté à la fin de la réunion du club de basket. Et puis au pire des cas et bien.... c'est davantage la réaction explosive de Shin-chan plutot que celle du coach qu'il redoutait. Allez... vous dites combien vous ? Combien de semaines/ mois de pédalage allait lui valoir cette crevaison indésirable. Ho et puis... aprés tout, c'est pas comme si ça changeait grand chose en fait. Takao était habitué à devoir transporter son ami partout ou son cerveau dérangé, abrité sous sa chevelure verte, lui demandait de le conduire.

Les mains plaines de boue et de cambuis, Kazunari essayait de se rappeler la méthode avec laquelle il avait déjà vu son père réparer le vélo de sa petite sœur un jour lorsque ce dernier avait crevé. De mémoire il lui semblait que son père avait défait le pneumatique de la jante avant de le plonger dans l'eau pour observer à quel endroit des petite bulles d'air s'en échappaient ?. Une fois l'endroit repéré, il collait proprement une rustine ( une pensée pour Oha-Aasa …. ) permettant ainsi de colmater la crevaison...

Donc... Résumé de la situation : le pneu crevé il avait bien ! La rustine fétiche des scorpions, il n'avait pas ! La bassine remplie d'eau, ,non plus ! Des gros ennuis en perspective oh oui ça il en avait plein !!

Il écouta le jeune garçon à la chevelure rouge lui proposer gentiment son portable. Une option que Takao aurait volontiers accepté si toutefois il avait mémorisé par cœur le numéro du shooter de génie à l'apparence d'une carotte. Sauf que comme les trois quart des jeunes relativement à l'aise avec la technologie, Kazunari s'était juste contenté de rentrer le dit numéro dans son répertoire il fut un jour et que depuis, il n'avait jamais fait l'effort d’essayer de le mémoriser ! S'il devait apprendre par cœur les numéros de tous les contacts de son répertoire... il n'était pas rendu !!

« Ha c'est sympa mais je connais pas son numéro de tête.... Et mon père doit être parti à son travail donc inutile d'essayer d’appeler chez moi... »


Amer constatation !! Kazunari avait parfaitement conscience du ridicule de la situation dans laquelle il se trouvait Toutefois il essaya de ne pas y prendre garder et il écouta le lycéen se présenter à son tour. Il disait être de Kirisaki Daichi... Pourquoi ce nom ne le laissait pas indifférent ? A l'entendre parler, il était clair que le lycée du garçon disant s'appeler Izumi, possédait un club de basket d'un niveau visiblement élevé. Takao demeurait persuadé de ne pas les avoir déjà rencontré lors de l'Inter-lycée. Sinon il ne les aurait pas oublié ! Des futurs adversaires de la Winter Cup peut être ? Hum... intéressant !

« Kirisaki Daichi tu dis ? Ça me dit rien.... Vous participez à la Winter Cup ? Ça serait cool que nos lycées se rencontre sur le parquet. Enfin vu le niveau requis ça dépend de ce que vaut votre club. Désolé hein.. tu m'en veux pas mais je connais pas toutes les équipes de Tokyo par cœur ! »


Izumi Yoshida.... Hum... Ce nom ne lui paraissait pas non plus si inconnu que cela... Où.... Ou avait-il put entendre parler de ce nom la …. Yoshida.... Il n'était pas certain du prénom mais le nom de famille c'est clair qu'il le connaissait. Kazunari tordit ses lèvres un instant alors qu'il se forçait à réfléchir tout en fouillant sa mémoire.

Tout d'un coup l'éclair de génie se fit et Kazunari en lâcha le pneu alors qu'il pointait du doigt le garçon en face de lui

« Haaaaaaa Je sais où j'ai entendu ton nom !!! C'est dans le basket mag de je-ne-sais-plus-quel-mois ! Yoshida ! Je me disais bien !! Bah tu es super doué ! Pourquoi tu me dis que tu n'es pas titulaire ? Je comprends plus trop là.... »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   06.03.15 14:55

Izumi se retint de lever les yeux au ciel quand Takao lui annonça qu'il ne connaissait pas le numéro de son coéquipier par coeur. La modernité faisait oublier ce genre de choses très importantes de nos jours... C'était comme croire qu'on n'avait pas besoin du calcul mental grâce aux calculatrices.

Si Takao avait su ce fichu numéro ils n'en seraient pas là. Enfin il ne le connaissait pas et il ne pouvait pas l'apprendre par coeur vu qu'il ne l'avait pas pour le moment. Alors ils allaient devoir trouver autre chose. Izumi se frotta la nuque d'un air légèrement ennuyé.

Faire du baby-sitting... C'était vraiment pas son jour. Mais bon il devait bien continuer à être serviable même si c'était pour de faux. Et puis le brun était plutôt sympathique... Alors il allait vraiment faire sa bonne action de la journée. Regardez comme il est serviable ce petit ! Quelle grandeur d'âme ! Ahem. On y croit

- Bon on va bien trouver une solution...

Le rouge fronça bientôt les sourcils cependant et une veine palpita discrètement sur sa tempe. Pardon ? Le brun doutait de la qualification de Kirisaki Daichi à la Winter Cup ? Comme si Hanamiya-senpai et les autres pouvaient perdre ! Non mais quel culot ! Bien digne d'un Roi...

Mais Izumi ne releva cependant pas se contentant de hausser les épaules. Il n'était pas dans le club alors il n'avait pas à défendre l'équipe de son lycée. De toute façon seuls les faits auraient de la valeur. Hanamiya-senpai n'avait besoin de personne pour faire ravaler les paroles de l'ennemi !

Alors que le rouge se détournait du brun pour observer le vélo de plus près il s'arrêta net son corps se figeant complètement. Ses dents se serrèrent de rage, ses mains se mirent à trembler et il dut se rappeler de respirer.

Izumi dut utiliser toute sa volonté pour garder son sang-froid et rester immobile au lieu de donner un coup de poing au brun... D'accord cela pouvait arriver de faire des erreurs, de confondre deux personnes avec le même nom... Reste calme... N'explose pas...

Fermant les yeux, respirant un grand coup Izumi finit par prendre la parole d'une voix la plus impassible possible tout en examinant le pneu et tournant le dos à Takao histoire de ne pas être tenté de lui porter un coup. On ne savait jamais.

- C'est mon frère aîné. Yoshida Kaito est un génie dans tous les domaines surtout au basket... Je n'ai rien à voir avec lui. Je suis faible comparé à lui. Mais je suis moi et je m'entraînerai jusqu'à être assez fort pour le battre. Je l'écraserais un jour j'en fais la promesse.

Izumi darda un regard acéré, pas menaçant mais déterminé, sur le brun avant de se détourner à nouveau pour continuer d'observer le pneu. Rah il ne savait vraiment pas quoi faire et ça l'énervait encore plus. Enfin il valait mieux de toute façon tenter quelque chose que de ne rien faire...

- Tu ne crois pas qu'on pourrait improviser une rustine avec ce qu'on a sur nous ?




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   14.03.15 10:35



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


Yoshida ! D'après l'article du basket mag qui lui avait été consacré, il s'agissait d'un joueur extrêmement doué et prometteur. Un de ceux que l'on disait capable d'intégrer une équipe nationale. Ce n'était pas rien ! Rares étaient les élus capables de se hisser à ce niveau. Il n'y avait aucun doute quant au fait que les garçons de la Génération Miracle arriveraient à accomplir cet exploit haut la main. Quelle équipe assez folle pouvait prétendre se passer du talent de joueurs comme eux ?

Kazunari, quant à lui, ne savaient pas vraiment s'il possédait les capacités et les statistiques nécessaires pour accomplir ce tour de force. Un instant, il eut l'impression de visualiser l'image mentale de Shin-chan s'éloignant de lui pour évoluer dans un club où Kazunari ne pourrait le suivre. Où il n'aurait pas sa place. Lumière parmi les lumières.... Il retournerait à la configuration basique qui était celle de Teiko alors que lui, l'ombre de Shutoku... resterait justement dans l'ombre..... Ironie. Bah... Il irait boire un coup avec Kuroko tiens ! Entre ombre abandonnée ils se comprendraient ! Il se saoulaient à coup de milk shake à la vanille jusqu'à se congeler tous les neurones du cerveau ! Comment ça ils mourraient ! Et les Lumières ne pourraient que s'en prendre à eux même ! Et toc ! Fallait pas m'abandonner Shin ! Trop tard pour pleurer en serrant ta grenouille moisie dans les bras !

Mais en reprenant son sérieux, Kazunari savait que ce jour arriverait inévitablement... Fatalement... Si pour le moment il arrivait à marcher dans les pas de Shin-chan tout en restant dans son ombre... Il savait qu'à un moment donné, le talent, le potentiel, la force, l'envie de plus.... allaient les séparer.

D'un geste de la main visant à remettre une de ses mèches de cheveux en place, Kazunari rejeta ces pensées néfastes. Pour le moment ils n'en étaient pas là ! Il y avait encore quelques belles années à transpirer ensemble à Shutoku. Si toutefois il arrivait à réparer ce.... maudit vélo de merde dont le pneu à chier venait de le lâcher !!!! Purée ! Shin-chan ne lui pardonnerait jamais de lui avoir posé un lapin sans le prévenir. Pour une carotte comme Shin... notez l'ironie !! Haaaa Izuki... naaaaa Takao ne voulait surtout pas être comparé à l'aigle de Seirin... On avait souvent pour habitude de les identifier l'un à l'autre en raison de leur capacité similaire et du poste identique qu'ils occupaient sur le terrain. Si en plus Takao venait à imiter son sens de l'humour plus que douteux... au secours ! Euthanasie de faucon nécessaire !!! Dans tous les cas, Kazunari imaginait déjà son téléphone en train de vibrer sur le coin de son bureau... Il allait avoir un nombre d'appels et de messages en absence absolument titanesque... Peut être valait-il mieux faire le mort quelques jours... le temps que Shin se calme du moins... On est jamais trop prudent ! Instinct de survie bonjour !!

Takao, sans doute bien trop optimiste, n'avait pas vu la raideur du corps de Yoshida. Il n'avait pas sentit l'aura menaçante qui l’englobait. Il n'avait pas saisit la confusion et la rage qui s'était emparé de lui.

Il s'approcha de son nouvel.... ami ? Et lui mit une petite claque sur l'épaule avant de s'accroupir à coté de lui. Le joueur de Shutoku tourna la tête dans sa direction et lui adressa un sourire chaleureux, comme à son habitude

« T'es faible ? C'est ce que tu penses ? Ou bien c'est ce que tu es vraiment ? »

Kazunari prit le pneu dans la main et fit glisser le pneumatique sali entre ses doigts. Oh ! Il venait de repérer d'où venait la crevaison. Un trou aussi gros qu'une tête d'épingle laissait encore s'échapper un petit filet de vent.

« Je ne penses pas que tu sois si faible que tu le prétend. Si c'était le cas, tu ne penserai pas à vouloir devancer son frère. A l'écraser comme tu dis.... Tant que tu lâches rien et que tu continues de t’entraîner encore et encore, il n'y a aucune raison pour que l'on te dise que tu es faible ! »


Une nouvelle fois, Kazunari passa la main sur son visage, y laissant une traînée noire au niveau de sa joue et contre l'arrête de son nez

« Les faibles c'est ceux qui baissent les bras avant même de s’être battu. C'est ceux qui se déclarent défaitiste. Ceux qui n'ont pas une once de motivation et de détermination ! Tant que tu continues à courir et à te battre sur le parquet, même si tu as pas le niveau de tes adversaires, alors personne ne pourra dire que tu as été faible ! Tu crois pas ? »

Takao écouta le garçon lui proposer d'improviser une rustine de fortune avec ce qu'ils avaient sur eux. Il enfourna ses mains dans ses poches pour regarder ce qu'il avait et qui pourrait servir. Il n'avait que quelques pièces... et dans le sac placé dans la charrette, rien de plus utile

« Attends j'ai une idée !! »

Takao se laissa tomber sur le sol, les jambes repliée en tailleur. Il prit la chambre à air de son vélo et commença à le tordre au niveau du trou pour l'isoler. Il fit une boucle qui se transforma finalement en un nœud bien solide. Il serra de toutes ses forces, gémissant presque sous l'effort

« Je ne suis pas sur que ça tienne... mais on va dire qu'on a pas le choix ! On va remonter la roue comme ça sur la jante et puis regonfler la chambre à air... ça devrait tenir à mon avis »

Kazunari se releva et entreprit de remettre la jante comme il le fallait

« Tu joues dans une équipe B ou C de ton bahut ? Ça serait bien que t’arrives à passer en équipe A avant la Winter Cup ! J'ai envie de jouer contre toi ! Histoire de voir un peu ce que t'as dans le ventre et si.... oui ou non tu es si faible que tu le prétends.... »












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   12.04.15 12:59

Izumi ne se rappelait plus depuis quand exactement les choses tournaient aussi mal avec Kaito. Ce dégoût, cette méprise, cette haine presque, que ressentaient les deux frères l'un envers l'autre étaient trop forts et présents pour qu'ils arrivent à penser à une époque où cela n'avait pas existé.

Bien sûr parfois ils arrivaient à se souvenir de moments de leur enfance où tout était si normal et joyeux. Ces moments où ils s'étaient aimés et où ils auraient fait n'importe quoi l'un pour l'autre. Mais pour être franc cela n'avait aucune importance. Le mal était fait et était là depuis trop longtemps maintenant pour pouvoir revenir en arrière... Du moins c'est ce que pensait Izumi.

Il ne pouvait pas savoir qu'au fond Kaito avait mis cette distance entre eux dans le seul but de protéger son petit-frère de ce qu'il était devenu... Il ne pouvait pas savoir que son grand-frère tenait toujours autant à lui et qu'il ne voulait pas le voir fréquenter de mauvaises personnes comme lui avait pu le faire bien avant lui. On ne se sortait pas de ce monde-là si facilement après tout.

Hélas Kaito s'était trompé sur un point. Cette distance imposée à son petit-frère n'avait fait qu'empirer les choses pour lui au final. Car Izumi se sentant abandonné et trahi avait à son tour commencé à changer. Pour le pire hélas.

Depuis ce jour, depuis cette dispute qui avait mis fin à l'amour fraternel encore vaguement présent en lui, Izumi n'était que haine et confusion. Il le cachait tant bien que mal derrière de faux-semblants, mais la vérité était bien cachée au fond de son esprit en miettes. C'était tellement facile de jouer aux durs pour oublier et se dissimuler...

Sortant de ses pensées obscures grâce à la claque amicale de Takao le cadet Yoshida sentit les paroles du brun se ancrer fermement en lui. Il s'était toujours senti inférieur à son grand-frère. Même quand tout allait bien entre eux difficile de ne pas sentir la supériorité écrasante de Kaito et ce malgré les efforts de ce dernier pour la contenir.

Au basket il n'avait peut-être pas le niveau de la Génération des Miracles, mais il avait néanmoins le niveau pour devenir professionnel un jour. Il s'entraînait extrêmement dur pour maintenir ce niveau, mais même s'il ne le faisait pas son niveau redescendait à peine. Ses notes se situaient toujours au dessus de la moyenne et son comportement était irréprochable en classe.

Même aujourd'hui alors que Kaito était loin d'être un ange il était difficile de ne pas voir un être parfait en lui. Il trompait parfaitement son monde et rares étaient les personnes à ne pas se faire berner par l'illusion de la perfection. Izumi baignait dans cette réalité depuis sa naissance.

Il avait beau avoir des notes suffisantes à l'école ce n'était jamais aussi bien que Kaito. Il avait beau s'entraîner deux fois plus dur que son frère au basket il n'arrivait pas à réduire le fossé entre Kaito et lui. Il avait beau faire tous les efforts du monde pour être populaire il ne le serait jamais autant que Kaito. Alors comment diable dites-moi pourrait-il ne pas se sentir inférieur ?!

Aussi les paroles de Takao furent comme un électrochoc pour l'élève de Kirisaki Daichi. Cette réalité qu'on lui avait presque imposé, que le destin lui avait imposée, ne serait donc pas inévitable ? Figée dans le temps et l'espace sans espoir d'être changé ? Quant qu'il refuserait d'abandonner et resterait déterminé il ne serait pas faible et perdant ?

Un sourire en coin apparut sur les lèvres du rouge. Lumineux. Aveuglant. Il ne changerait pas si facilement, mais pour la première fois depuis sa naissance un réel espoir venait de lui être donné. Il n'allait pas remercier à haute-voix. Ce n'était pas son genre et comme dit juste avant il ne changerait pas si facilement.

Mais le regard qu'il posa sur le brun, en silence, valait tous les mots du monde. Il se contenterait d'être lui. Avec ses qualités et ses défauts. Tout simplement. Il n'abandonnerait pas, il continuerait de défier le destin au risque de fâcher ce dernier. Il continuerait à se dresser face à son frère refusant de courber l'échine devant lui. Ah que ça faisait du bien de commencer à être maître de son destin...

- Tu as raison.

Trois mots seulement. Prononcé d'une voix qui se voulait des plus neutres. Izumi n'allait rien ajouter de plus. C'était amplement suffisant. Il n'avait pas besoin de le dire pour savoir qu'il avait une dette envers le brun. Et que ce dernier avait sans le savoir été d'une grande aide pour l'avenir du rouge.

Il aida ensuite de son mieux le titulaire avec sa roue espérant que la rustine improvisée tiendrait assez pour le sortir de là. La compagnie du brun n'était pas désagréable, loin de là, mais il ne tenait pas à jouer les baby sitter toute la journée pour autant.

Les paroles du brun le surprirent à nouveau et il se tendit une fraction de secondes avant de soupirer. Se relevant car il commençait à sentir des fourmis dans ses jambes il passa une main dans ses cheveux rouges fixant l'horizon avec attention. Cette fois il n'avait pas envie de fuir.

- Je ne suis pas dans le club de basket. Je n'ai jamais trouvé la force de le rejoindre. A cause de mon frère et de... bien d'autres choses. Mais je vais peut-être changer d'avis d'ici la Winter Cup.

Inutile de parler de Hanamiya et de son aura ténébreuse et intimidante. Quelqu'un qui n'avait jamais affronté Kirisaki Daichi en match ne pourrait pas comprendre après tout. Enfin Izumi n'avait jamais affronté son aîné, heureusement d'ailleurs, mais il l'avait vu suffisamment de fois à l'oeuvre pour être intimidé.

Enfin peut-être que maintenant il trouverait enfin le courage de se dresser face à Kaito et au capitaine... Qui sait. Cela faisait longtemps que Izumi ne s'était pas aussi sûr de lui après tout.

- On verra si on a la chance de s'affronter. Personne ne peut savoir ce que l'avenir réserve après tout. Et moi aussi je suis curieux de voir ce qu'un titulaire de Shutoku sait faire. Mais en tout cas sois sûr que Kirisaki Daichi ne perdra pas aussi facilement.

Il adressa un sourire à la fois provocateur et amical au brun avant de désigner le vélo d'un geste de la main.

- Tu devrais tester pour voir si ça tient. Je ne suis pas sûr que ton ami soit ravi d'attendre plus longtemps...









Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   22.04.15 9:18



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


La faiblesse.

Qu'est ce que signifiait vraiment ce mot ? Takao ne s'était jamais sentit faible même lorsqu'il avait reçu une correction digne de ce nom à l'époque du collège, par un club de basket Teiko au summum de sa forme. La Génération Miracle n'avait jamais aussi bien mérité son surnom. Il n'y avait qu'eux pour réussir les prouesses techniques miraculeuses qu'ils exécutaient. Takao se souvenait encore avoir été abasourdi par Midorima... Cette façon de shooter, cette distance, cette... précision... Il n'y avait aucun mot pour qualifier l'admiration que Takao avait ressenti

Mais un sentiment d'infériorité ? Moui... Un court un instant. Le temps que l’amertume de la défaire soit digérée et puis ensuite c'était passé. Au contraire il avait nourrit une motivation encore plus grande, encore plus hargneuse pour réussir à surpasser la Génération Miracle et son shotting guard en particulier. L'ironie du destin ( NANODAYO BOWDEL ) en avait voulu autrement... Il n'aurait jamais l’occasion de battre Shin-chan sur le parquet mais maintenant ça lui était bien égal. Il avait finalement réussi à trouver un basket qui lui correspondait en tout point. Un basket au service de Shintaro. Un basket à travers lequel il arrivait à faire briller encore plus l'ancien shooter de la Génération Miracle. Et étrangement, bien que restant dans l'ombre, il avait aussi l'impression de briller un petit peu à son tour

Les paroles qu'il avait dit à Izumi, il les aurait dit à n'importe quelle autre personne se dévalorisant de la sorte. Le manque de confiance en soi était une problème bien handicapant. Pour Kazunari il était important de croire en ses capacités.

« Tu as raison »

Tout en remontant la roue sur le cadre de son vélo, Kazunari tourna la tête en direction de son vis à vis. Il lui adressa un de ses sourires avant de lui faire un clin d’œil

« Évidemment que j'ai raison ! Ce n'est pas toujours le cas hein ! Va pas croire que je me la joue donneur de leçon prétentieux. Je laisse ça à Shin-chan... c'est tellement drôle de le voir faire. Mais là, pour le coup, je suis sure de ce que j'avance ! Ça se voit que tu es pas un mec faible ! Je ne pouvais pas te laisser continuer à croire le contraire »


Kazunari se passa le bras sur le front pour effacer quelques gouttes de sueurs. Il en avait marre de réparer ce maudit vélo. Il espérait tout de même que son plan génialissime pour remplacer la rustine allait faire effet. Pour le moment en tout cas il ne semblait pas y avoir de probleme au moment du montage du pneumatique sur la jante. Il allait falloir attendre le gonflage pour avoir une certitude sur la fiabilité du système D mit au point

Le meneur de Shutoku s'immobilisa un moment. Yoshida n'avait pas encore poussé la porte d'un club de basket ? Dommage... Mais comment disait le proverbe « rien ne sert de courir avant de savoir marcher ». Un petit sourire sur le visage il regarda le garçon aux cheveux chatoyants

« Prend ton courage à deux mains et va t'inscrire. Sérieux, si on affronte Kirisaki Daiichi à la Winter Cup et que tu n'es pas dans l'équipe.... Alors là je saurai qu'en définitive, tu avais raison : tu es quelqu'un de faible ! »

Kazunari se mit à rire avant de reprendre

« N’empêche.... Kirisaki Daiichi ! Pourquoi t'es allé t'enterrer dans ce club ? Ha... je ne juge pas hein ! Je ne les ai jamais affronté de toute façon. Mais ce n'est pas un club réputé pour son fair play.... Ça c'est moche. Attends qu'on se voit à la Winter Cup. Je vais t'enseigner ce qu'est le vrai basket-ball ! Une belle leçon sans coups bas et sans viles manœuvres dans le dos des arbitres ! Accroches toi parce ça dépote à Shutoku ! »

Provocateur ? Oui ! Mais alors juste un petit peu. Et uniquement pour booster encore davantage la motivation d'Izumi que Takao ne sentait encore pas réellement prêt pour un club de basket comme celui de Kirisaki Daiichi. Il espérait, par ses quelques paroles, lui donner encore plus l'envie de pousser les portes du club de basket et de se battre de toutes ses forces dans l'espoir de surclasser son frère et de réussir à retrouver Shutoku au cours de la compétition.

Takao attrapa la pompe qui était accrochée au cadre de son vélo et il entreprit de regonfler le pneu avec. Miracle, le pneumatique commençait à prendre forme ce qui signifiait que sa stratégie pour pallier le manque de rustine avait fonctionné. Pour peu il aurait laissé éclater sa joie en sautant au cou d'Izumi ! Kazunari avait toujours été quelqu'un de tactile... Peut être parfois un peu trop... Si Shin-chan et le reste de l'équipe Shutoku semblaient s'y être accommodé bon grè mal gré, ce ne serait pas le cas de tout le monde. Miyaji-senpai lui avait d’ailleurs recommandé de se calmer parce qu’un jour il finirait pas se prendre un poing dans la figure. Oh ? Qui oserait faire une telle chose à l'adorable petit faucon qu'il était ?

« Ça marche ! Izu-chan regarde ! Ça marche ! Trop cool ! Je suis un homme mort mais un homme à vélo ! Tu ne sais pas où je peux payer un cercueil pas cher ? Parce que là, c'est clair, Shin va m'étriper comme jamais »

Takao se releva et remit le vélo à l’endroit. Il se recula de deux mètres pour contempler le résultat non sans une certaine fierté. Ses mains noires par le cambouis et la saletés étaient croisées alors que son visage, pas plus propre que ses mains, ne cessait s’affichait un air niai.

« Bah voilà ! C'est réparé je crois ! N’empêche je suis bien content d'avoir crevé ici et d’être tombé sur un mec comme toi ! J'imagine qu'on ne se reverra pas avant la Winter Cup... N'est ce pas ? »

Ha ce petit message subliminal glissé l'air de rien. Au moins ça voulait dire ce que ça voulait dire. Kazunari comptait réellement sur lui pour la compétition hivernale. C'était un peu comme s'il poussait Izumi à franchir la porte du club de basket. Une façon légèrement dissimulée de l'encourager à prendre son destin en main. Qu'importe son frère. Qu'importe les « biens d'autres choses » qu'il avait évoqué. Takao Kazunari comptait sur sa présence ! Non... Il exigeait sa présence ! Le reste ne dépendait maintenant plus que de lui, Yoshida Izumi.













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kirisaki Daiichi
avatar



InformationsMessages : 64
Date d'inscription : 17/01/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 4

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   10.05.15 12:26

Izumi ne savait pas comment réagir. Il n’avait pas l’habitude de traîner avec des gens comme le joueur de Shutoku. Cette joie de vivre, cette énergie, cet humour le perturbaient. Même s’il s’entourait de beaucoup d’illusions, le fils cadet des Yoshida n’avait pas de véritable ami. Ou tout du moins il se forçait à croire qu’il n’en voulait pas.

Mais il commençait à avoir envie de se rapprocher du brun et cela le perturbait plus qu’il ne le montrait. Les mauvais garçons n’étaient pas censés avoir des amis, que diable ! Mets-toi ça dans le crâne, Izumi !

Il n’y avait cependant pas de mal à vouloir profiter un peu de cette énergie, de ces encouragements et de cette joie. Il ne se ferait pas contaminer en une si courte rencontre. Et si cela lui permettait d’aller de l’avant il y avait tout à y gagner.

Le rouge ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusé aux paroles du brun. Alors comme ça il n’avait pas l’air faible ? Cela faisait plaisir à entendre. Même si tout le monde, bien sûr, n’était pas de cet avis. Kaito le premier. Mais après tout qu’en avait-il à faire de l’avis de son frère ? Il fallait qu’il arrête d’être obsédée par son grand-frère et qu’il aille de l’avant.

Après tout s’il voulait rejoindre le club de Hanamiya c’était avant tout pour lui. Et non pas pour prouver quelque chose à son frère qui n’en avait rien à cirer de lui. Bon d’accord, ce ne serait pas aussi facile d’arrêter d’y penser. On ne pouvait pas demander à une personne obsédée par quelqu’un d’autre d’arrêter en un claquement de doigt après tout. Mais cela viendrait tôt ou tard. Il fallait juste lui laisser du temps.

- Merci de croire en moi. Mais tu risques de regretter de m’encourager le jour où je te battrais à plate couture, plaisanta le rouge avec un sourire espiègle. Et ton Shin-chan semble intéressant.

Tiens ce serait une bonne idée de se renseigner sur l’équipe de Shutoku. Il n’allait pas devenir obsédé par ce club non plus, mais avoir quelques informations supplémentaires sur son nouveau camarade de jeu et son équipe ne feraient pas de mal. Au cas où il ferait parti des titulaires pour la Winter Cup et dans l’éventualité qu’ils rencontrent Shutoku. Rien n’était sûr, mais Izumi allait tout faire pour.

- Je vais m’inscrire ne t’inquiète pas. Et je ferais en sorte d’être sur le terrain à la Winter Cup. Même si on ne joue pas au même poste je ferais en sorte de pouvoir t’affronter si nos équipes se rencontrent.

A vrai dire il vaudrait mieux pour Takao de ne pas rencontrer Kirisaki Daichi au tournoi. Ou partout ailleurs. Izumi n’était pas du genre à s’inquiéter pour les autres, mais il ne tenait pas non plus à ce que le brun se fasse blesser.

Enfin il ne pourrait cependant rien faire pour lui si leurs équipes se rencontraient bel et bien. Essayer de convaincre Hanamiya de ne pas blesser quelqu’un revenait à du suicide et s’il insistait pour jouer contre lui en le laissant par la suite indemne les titulaires lui feraient la peau. Chacun pour soi comme on dit. Si Shutoku était aussi fort alors le brun pourrait s’en sortir tout seul comme un grand.

Izumi n’appréciait pas vraiment les paroles du brun à présent. Certes, Kirisaki Daichi avait une mauvaise réputation quand il s’agissait du basket. Mais le manque de fair-play n’était pas tout ce qu’était capable Hanamiya et sa clique.

Ils établissaient des stratégies et en général leur manque de fair-play servait juste de diversion. Bon d’accord ils s’éclataient à blesser les autres, ca on ne pouvait pas le nier. Mais croire que c’était le seul atout du club c’était un peu facile. Enfin au final se faire sous-estimer était une bonne chose pour le capitaine.

- J’ai mes raisons. Et ne crois pas que le manque de fair-play est le seul atout de l’équipe de Hanamiya-senpai. Tu risques de le regretter amèrement dans le cas contraire. Enfin si nos équipes se rencontrent, bien sûr. Et ne crois pas non plus que ce sera facile de nous battre. De me battre. Tu es bien sûr de toi, Takao-kun.

Il haussa un sourcil en entendant le surnom. Izu-chan... Sérieusement ? Bon d’accord, cela lui arrivait de donner de surnoms (éternue pas, Iwa-chan, tu vas attraper froid), mais s’en faire donner un c’était autre chose. Enfin il laissa passer pour cette fois. Parce qu’il était d’assez bonne humeur et parce qu’il avait la flemme de protester. En tout cas c’était une bonne chose que le vélo soit réparer. Pas qu’il n’apprécie pas la présence de son désormais rival, mais la compagnie des autres c’était bon pour un temps seulement. La remarque de Takao lui fit esquisser un sourire amusé. Il avait presque hâte de rencontrer ce fameux Shin-chan qui semblait valoir le détour.

- Ne t’inquiète pas je m’assurerais de t’en trouver un s’il te tue vraiment. Mais tu baisserais dans mon estime si tu n’étais pas présent pour notre match. Après avoir autant insisté pour que j’y sois.

Il lui adressa un sourire railleur avant de hocher lentement la tête. Il ne pouvait pas être sûr d’être accepté dans le club et encore moins de devenir titulaire, mais maintenant il comptait bien essayer.

- Ouais, on se reverra au tournoi. A la prochaine, Kazu-chan. Et ne dis pas ce genre de chose tu vas te porter la poisse. Si tu crèves une deuxième fois je ne serais plus là.

Avec un autre sourire railleur aux lèvres il le salua de la main, avant de commencer à s’éloigner. Il s’était bien changé les idées, donc il pouvait reprendre la route de son appartement. Même s’il ne l’avait pas dit il était bien content lui aussi d’avoir croisé la route de ce curieux garçon. L’avenir nous dira s’ils auront la chance de se revoir...




Izumi dans toute sa splendeur. Click:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   11.05.15 15:12



Feat Yoshida Izumi

Quand le destin s'en mêle


Kazunari était d'un naturel confiant. Loin de lui l'envie de se méfier des autres ou de laisser planer un climat de suspicions quand il faisait une nouvelle rencontre. Bien au contraire ! Il était du genre à discuter facilement et à trouver des points positifs chez chaque personne dont il faisait la connaissance. Izumi Yoshida n'avait pas fait exception. Derrière les aires de bad boys qu'il se donnait, le garçon de Kirisaki Daiichi n'avait pourtant pas la tête de l'emploi. Il avait beau pouvoir se montrer rebelle et antipathique, il n'arrivait qu'à obtenir l'effet inverse. Il suffisait de voir la manière avec laquelle il avait remercié Kazunai d'avoir cru en lui et de le booster pour intégrer le club de basket.

Alors comme ça la spécialité de Kirisaki ce n'était pas les coups bas ? Ce n'était pourtant pas la réputation qui collait à la peau de équipe fièrement menée par son leader Hanamiya. Alors soit Izumi n'était pas vraiment quelqu'un d'impartial et ne se rendait pas compte de la véritable façon de jouer de son équipe. Ou soit il était trop naïf et n'ouvrait pas assez les yeux pour voir ce qui se passait lorsque Kirisaki jouait. Ou les deux !

« Sure de moi ? »

Il se mit à rire

« Je ne suis jamais sure du résultat d'un match avant de jouer ! Ça serait de la suffisance ! Et à être trop confiant, on en arrive à se reposer sur ses lauriers sans obtenir le meilleur de soi même ! Si je viens à rencontrer Kirisaki Daichi, sois certain que je me battrai pour te prouver que notre basket est plus méritant que le vôtre"


Le rire de Kazunari répondit à la remarque d'Izumi. Il posa ses mains sur les hanches en le regardant

« T'en fais pas c'était de l'humour ! Shin-chan ne va pas réellement m’assassiner tu sais ! Mais je m’aperçois que l'humour c'est comme la confiance en soi : tu y connais rien ! »

Il lui fit un petit clin d’œil avant de se mettre assis sur la selle de son vélo. Il remonta la pédale et posa son pied dessus prêt à démarrer lorsqu'Izumi se permit par l'appeler par un petit diminutif qui le fit rire. Kazunari n'était pas du genre à se formaliser de ce genre appellation, bien au contraire ! Il était même le premier en les utiliser !

« Naaa ! Si je crève à nouveau j'en viendrai à penser que c'est toi qui porte la guigne Izu-kun ! »

Il lui fit un signe de la main en guise de salutation avant de s'éloigner de deux coups de pédale. Il tourna la tête et le regarda une dernière fois

« A LA WINTER CUP !!!! »











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» Quand le destin s'en mêle [ PV Izumi]
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Quand le destin se charge des retrouvailles... | Chace
» Quand le Destin joue avec nous... (PV BatCat, Griffon et Fauve)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-