The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   14.02.15 12:03



{MINI-EVENT #1} Tip-Off! Détente sur le bitume!

Tsubaki ne savait pas pourquoi elle l'avait fait cela. Une envie soudaine l'a pris en voyant sur le portable de son ami d'enfance Momoi-san qui appelait. La rosette avait ensuite demandé à Kuroko de lui donner le numéro de la manager de Tôo et, une chose amenant une autre, les deux managers avaient réussi à organiser un mini street-basket. Avec la chaleur lourde de cette été, les entraînements étaient parfois difficiles à supporter, en plus de la pression avec l'arrivée de nouveaux tournois. Alors un petit match, juste pour se détendre n'était pas de refus, pour oublier un peu la tension provenant des compétitions qui approchaient.

L'annonce s'était répandue à une vitesse fulgurante et environ une dizaine de personnes pourraient venir. Bien sûr, chacun d'entre eux ignoraient la présence des joueurs de d'autres lycée, ce qui allait sûrement rendre les choses plus intéressantes et amusantes. Et puis, quoi de plus bénéfiques que d'observer ses adversaires et d'apprendre à jouer avec eux ? Il faut garder ses amis près de soit et ses ennemis encore plus proches, comme on dit n'est-ce pas ?

La manager de Seirin put enfin souffler lorsqu'elle posa le sac isotherme qui gardait au frais des onigiris au parfum divers ainsi que des boissons fraiches et variées. Elle n'en avait pas trop fait, puisqu'il s'agissait d'un simple match, mais elle comptait tout de même un tout petit peu sur la générosité des autres pour contribuer ne serait-ce qu'un peu à la collation collective.

S'assurant que rien n'avait été écrabouillé et renversé, elle délesta finalement Ni-go de sa laisse, et l'adorable animal se précipita sur le terrain de basket où quelques joueurs commençaient déjà à arriver, l'heure du rendez-vous ayant été fixée pour 15 heures. Mais il y avait des chances qu'il ne commencera pas dès maintenant.

Quelques membres de Seirin avait pu venir, à son grand soulagement. Elle aurait été un peu gênée d'être la seules présente, représentant son lycée. Comme il fallait s'y attendre de la mine d'informations vivantes qu'était Momoi, des membres de Shutoku et Kaijo étaient venus. Même Aomine ! À croire qu'il n'y avait que la belle manager qui avait ce pouvoir de persuasion sur ce grand flemmard.

Mais à peine Kagami posa le pied sur le sol que les deux rivaux commencèrent à montrer les crocs, se chamaillant comme des gamins de cinq d'âge mental, avec Kise entre eux deux qui tentaient vainement de les calmer et Wakamatsu qui en rajoutait une couche en beuglant par dessus. Une immense cacophonie s'installa donc, tandis que Takao se marrait dans son coin et Kiyoshi détendu comme à son habitude, proposant des bonbons à Izuki près de lui.

Et ils étaient là pour se détendre... Vraiment ?

Une fois que la discipline et l'ordre règnèrent enfin ( merci Momoi ! ), l'adolescente aux deux couettes s'approcha des joueurs et leur tendit des morceaux de papiers blancs où le bout coloré était caché dans sa paume. Une fois le tirage au sort effectué, elle tendit les dossards aux équipes constituées.

Un chasuble bleu pour Aomine, Kagami et Wakamatsu. Oh, quel trio intéressant qui méritait d'être explosif aussi bien sur le parquet qu'en dehors. Déjà que le pivot de Tôo ne pouvait supporter son as, si en plus, il devait se coltiner son rival qui lui ressemblait sur bien des points, il était servi. Prions pour que le match ne se transforme pas en meurtre. Mais c'était parlé trop vite puisque les deux adolescents se disputaient une nouvelle fois, accusant l'autre de l'avoir copié. L'équipe rouge était donc constituée de Kise, Kiyoshi et Takao. Deux pipelettes et un tête en l'air dans la même équipe. Mais au moins avec eux, il y avait tout de même des chances de les voir se faire des passes.  

L'ambiance risquait de s'embraser sur le terrain et dans les gradins !


(c) fiche codée par kumako tsubaki




Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   14.02.15 21:10


[Event #1]


• Tip-off, Détente sur le bitume •



C'est par un message de Tsuki-chan reçu sur son portable que Kazunari avait été averti de son intention de créer un mini match de street basket mixte, mélangeant les différents lycées de la capitale. L'idée l'avait immédiatement séduit et excité ! Il se demandait qui répondrait présent à l’événement !

Envieux d'apporter sa contribution à son amie de Seirin, il lui avait demandé si elle voulait de l'aide dans l'organisation de cette petite rencontre purement amicale. Il avait donc été décidé que Tsubaki et Satsuki Momoi, la remarquable manager de Tôô Miracle, s'occupaient ensemble de l'aspect organisationnel. Kazunari fut mit à contribution pour faire circuler l'information auprès des personnes qu'il connaissait afin d'avoir le plus de monde possible participant.

La première chose que Kazunari fit, fut de prévenir les membres du club de basket de Shutoku. A commencer par un Shin-chan pour le moins blasé qui paraissait absolument pas motivé à « transpirer comme un bœuf sous le soleil tout ça pour rencontrer une bande de macaques en manque d'adrénaline »... Pour reprendre ses propres mots.

Takao avait tout essayé pour convaincre son ami aux cheveux verts. La façon normale : « Hey Shin-chan, y a un tournoi de street basket ! Viens on y va, ça sera trop cool ! »

La façon affectueuse : « Alleeeezzzzzz Shiiiinnnn s'te plait ! Viens avec moi ! S'te plait ! S'te plait !!! » ( petit regard de cocker battu à l'appui )

La corruption : « Shin-chan ! Si tu viens jouer avec moi au tournoi, je te paie un mois complet de ta boisson dégueu aux haricots rouges sucrés ! »

La rivalité : « Oh! T'sais pas quoi ? Devine qui il y aura au tournoi ! Kagami ! C'est pas toi qui voulait l'affronter une nouvelle fois ? »

Les menaces.... : « Shin-chan ! Si tu ne viens pas avec moi jouer, ne compte plus sur moi pour pédaler ! » ( lui tournant le dos, croisant les bras et frappant du pied comme un enfant capricieux )

Il avait même abattu sa dernière carte... celle du désespoir : « Shin-chan.... si tu viens jouer avec moi... je t'offre un baiser ! Je sais que t'en as toujours rêvé ! »

….

Alors non seulement ça n'avait pas marché ! Le refus était toujours aussi catégorique mais en plus, il avait la honte de sa vie en réalisant qu'une pauvre couleur rouge avait envahit le visage de son ami, contrastant méchamment avec la couleur émeraude de ses yeux et de ses cheveux. Une insulte le traitant de crétin et un coup sur la tête plus tard, Kazunari s'était retrouvé seul et abandonné... Inutile d'insister davantage, il commençait à être à cours d'idée de toute façon. Tant pis... Il irait au tournoi en tant qu'unique représentant à défendre les couleurs de Shutoku. Il avait bien proposé aux sempais de se joindre à lui mais tous avaient quelque chose de prévu ou étaient débordés par les cours ou les baito qu'ils occupaient pendant les congés d'été.

Takao s'étira. Il allait bientôt être l'heure de partir. Tsuki-chan lui avait indiqué qu'il fallait être là bas pour 15h. S'il partait maintenant, avec son vélo, il devrait arriver avec une dizaine de minutes d'avance.

Il avait été convenu qu'il fallait prendre de quoi faire une collation pour l'ensemble des participants. Chacun devait donc rapporter un petit peu à partager avec l'ensemble des présents. Le talent incontesté de Takao pour la cuisine l'avait donc poussé à choisir quelque chose tout prêt qu'il n'aurait pas à cuisiner.... Il en allait de la santé de ses coéquipiers et rivaux dont il ignorait l'identité ! Qu'on accuse pas Shutoku de tricherie !!!

Il posa son sac de sport contenant sa gourde d'eau fraîchement remplie et des serviettes, sur son épaule. Il se dirigea vers la cuisine de son appartement récupérer un sac contenant des barres de céréales et une grande boite hermétique ovale avec du citron au miel. Qu'est ce que c'était bon ce truc là !! C'était bien la seule chose que Takao était capable de réaliser et qui était mangeable ! Sa dernière main valide s'occupa de soulever une glacière contenant des boissons énergisantes bien fraîches. Hop il était prêt à y aller !

Il ferma la porte de son appartement puis se dirigea au garage pour récupérer son vélo. Pour une fois, la remorque reviendrait à son utilité première qui était le transport ! Transport autre que Midorima, cela allait sans dire! La glacière, son sac de sport et ses achats seraient sans l'ombre d'un doute bien moins lourds à tirer !

Après une vingtaine de minutes de pédalage, Kazunari arriva enfin au lieu du rendez vous. Il n'était pas le premier, comme il s'y attendait. Son amie Tsuki-chan semblait être arrivée depuis peu. Sans attendre c'est vers elle qu'il se dirigea, l'appelant à tue tête, indifférent aux regards des autres personnes sur lui

« Tsuki-chan !!!! Tsukiiii ! »

Il freina d'un seul coup puis descendit de son vélo tout en lui adressant un sourire

« Salut ! Ouf je suis pas en retard ! Il y a de la circulation aujourd'hui, j'ai du pédaler comme un ouf ! L'avantage c'est que maintenant je suis échauffé ! »

Il se mit à rire alors qu'il marchait à coté d'elle, traînant son vélo à sa droite. Son regard embrassa l’ensemble du terrain et il vit certains visages qu'il reconnu facilement

« Wouhaa y a du monde ! C'est cool ce match ! Bon... j'ai essayé de motiver Shin-chan pour qu'il vienne mais rien à faire.... j'ai même essayé de lui vendre mon corps ! Tu le crois ça ! Il a refusé ! Tss.... suis quand même canon non ? Moi qui me pensais irrésistible, je suis blasé! Et vexé ! Il me faut un bisou de consolation ! »

Il se mit à rire, se penchant dans sa direction, tendant la joue pour obtenir ce qu'il pensait être son dû. Puis il se redressa et sourit avant d'aller garer le vélo à l'ombre par soucis de maintenir au frais les bouteilles de Pocari Sweat qui somnolaient dans la glacière.

Quelques joueurs étaient déjà sur le terrain et Takao se précipita pour aller les rejoindre. Il y avait le pivot de Seirin : Kiyoshi Teppei ainsi qu'un mec blond aussi braillard que costaud. C'était un joueur de Tôô. Leur pivot si il ne se trompait pas. Rapidement ils furent rejoint par Kagami et Kise, le joueur de la Génération Miracle capable de tout copier. Et bien ! Plutôt sympa tout ça dites moi !! Qui serait le dernier à les rejoindre ?

Quelques secondes plus tard, une fille aux cheveux roses bubble gum et à la poitrine généreuse fit son apparition. Momoi-chan, la manager de Tôô venait de faire son arrivée avec.... HEIN?! Je rêve !!! Luiiiiii !!!! Il allait jouer ??? Aomine Daiki, l'As de la Génération Miracle....

Kazunari le regarda avancer sur le terrain et à peine eut il croisé le regard de Kagami que les deux garçons commençaient déjà à se chamailler. Préférant rester en dehors de leur histoire, Kazunari se mit en retrait, assis sur la rambarde qui délimitait le terrain. Les entendre se chamailler comme les gosses qu'ils étaient alors que Kise faisaient le tampon entre les deux... c'était tout simplement hilarant ! Une hilarité que le meneur aux yeux de faucon laissait éclater en de grands rires bruyants ! Décidément, on dirait bien qu'il n'y avait que Kuroko capable de les calmer ces deux là ! Ho tiens, d'ailleurs il était pas là le turquoise ? Il semblait pourtant à Kazunari d'avoir vu son chien..... Hum... Il devait être encore transparent et planqué quelque part, prêt à surgir sans qu'on ne l'attende. Ou bien il avait eut un empêchement... Mais dans ce cas, que faisait l'adorable mascotte arborant le maillot 16 de Seirin ? D'ailleurs.... Pourquoi il n'y avait pas une mascotte trop cute comme ça Shutoku ? Ha oui.... Parce qu'il y avait déjà tous les items chanceux de Shin-chan.... Comment oublier...

Tsuki-chan s'approcha du milieu du terrain et après un gueulante impressionnante poussée par Sat-chan, le silence revient miraculeusement, faisant taire les deux As fort bruyants ! Kazunari s'élança en avant, sautant avec légèreté de sa barrière. Il se mit à trottiner pour rejoindre son amie aux couettes roses. Cette dernière tenait dans ses mains des petits morceaux de papier face écrite dissimulée. Kazunari regarda Kise tirer le premier morceau de papier. Rouge. Le second ce fut Aomine qui le choisit et il découvrit une face bleue.... Okaaaaaay.... Quoique que Kazunari tirait, il se retrouverait avec un mec de la Génération Miracle. A choisir, il préférerait que ce soit Kise !!! Le blond de Tôô tira et découvrit une nouvelle couleur bleue.... Bon. C'était définitif, il préférait être rouge avec Kise !! Quand Kagami dévoila le dernier bulletin bleu, Kazunari laissa exploser sa joie

« Yeeess ! Même pas besoin de tirer au sort, Kiyoshi ! On est dans la même équipe avec le beau gosse ! »

Kazunari prit le dossard rouge donné par Tsubaki, lui faisant un clin d'oeil au passage, et il l'enfila par dessus son T.shirt noir. Heureusement qu'il avait mit un pantacourt, il faisait super chaud ce jour là ! Le soleil dans les yeux allaient sans doute rendre le match plus compliqué en raison de l'éblouissement qui pouvait fausser la précision. Ooooooh ! C'était peut être pour ça que Shin-chan ne voulait pas venir !!! Parce que ses tirs à trois points redoutables risquaient d’être difficiles à gérer sur un terrain de street en plein soleil ! Et dire qu'il se la jouait genre « j'ai autre chose à faire que perdre mon temps » …. Tu parles !!! Allez, je vous paris tout ce que vous voulez qu'il devait être planqué quelque part avec sa paire de lunettes de soleil ridicule et ses cheveux émeraudes repérables à des kilomètres !

Takao s'étira puis il se dirigea vers ses deux coéquipiers à qui il donna une frappe affectueuse dans le dos avant de leur sourire

« Alors la Cute Team ! Prêt à tout déchirer ? Je ne me suis pas tapé vingt minutes de vélo pour me faire trimballer par l'équipe de bourrins en bleu, je vous préviens ! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   15.02.15 0:29



Mini Event #1

Tip off ! Détente sur le bitume !


Quand Tsubaki l'avait contacté pour lui proposer un match de Street Basket, la rose avait sauté sur l'occasion. Naturellement, les deux filles se connaissaient, peut-être pas en étant très proches mais Satsuki se rappelait parfaitement bien de l'ancienne capitaine de Teiko, devenue manager à Seirin. La plus petite lui expliqua brièvement ce qu'elle avait en tête et Satsuki n'attendit pas longtemps pour y prendre part et gérer avec l'autre rosette, l'organisation de cet événement à venir. Un match de Street, rien de mieux pour que les garçons jouent différemment et oublient un peu les soucis quotidiens et le lycée.

Satsuki en avait parlé avant un autre de ces entraînements monotones. Imayoshi et Susa, malheureusement pris par les révisions avaient gentiment décliné, de même que Sakurai pour une raison inconnue... mais Wakamatsu semblait emballé ! Du côté d'Aomine, elle arriverait bien à le traîner de gré ou de force. Surtout... qu'elle avait vaguement entendu que Kagami serait présent... Parfait !

Le jour J, Satsuki s'était levée tôt pour préparer un repas à tout le monde. Echec cuisant. Dépitée et incroyablement vexée d'avoir encore carbonisé quelque chose, la rose s'était rabbatue sur des boissons ainsi que les gobelets en plastique. Pas mal de bouteilles d'eau et quelques sodas. Un bref salut à ses parents et elle filait chez Aomine pour sortir Monsieur du lit.

Arrivée près du terrain, Satsuki salua les déjà quelques présents à renfort de grands signes de bras ! Elle salua d'abord Tsukin et Nigo qui eut droit à sa caresse. Posant son propre sac près de celui de la deuxième fille, elle se retourna vers un groupe de garçons qui faisait, décidemment, beaucoup trop de bruit. Naturellement, les deux As, Wakamatsu arrivé sans qu'elle le remarque et... oh, le pauvre Kise pris en sandwich... Ils étaient insupportables... Le tout alimenté par la crise de rire de Takao.

Respirant lentement, elle fit un pas vers le groupe. Puis deux... Jusqu'à attraper le bras de Kise, le tirer de cet étau que formait les deux As ainsi que Wakamatsu et gonfler ses poumons au maximum :

« Vous trois... »

Attention, gueulante prévue dans trois, deux, un... A couvert !

« Wakamatsu-kun, si tu ne recules pas immédiatement, je te jure que je te prépare un bento demain et je te jure que tu vas le manger... Kagami-kun, je m'arrangerais avec Riko-chan pour que tu sois mort à la fin de ton prochain entraînement ! Quant à toi, Aomine-kun... Si tu ne la boucles pas immédiatement, je fais disparaître tous tes magazines, est-ce que j'ai été assez claire ?! »

Le silence revenue, les groupes formés -le hasard est décidemment un petit rigolo- Satsuki jeta une oeillade mortelle à ses deux joueurs ainsi qu'au rouge tout en se servant un verre d'eau.

« J'espère que les autres ne vont pas trop tarder. »

Il faisait déjà assez chaud et Satsuki attrapa sa bouteille d'eau pour boire une longue gorgée. C'était rafraîchissant et juste parfait ! Essuyant légèrement son menton où s'était perdu une goutte, elle regarda le groupe formé de Takao, Kise et Kiyoshi. Ca semblait bien plaisanter là bas et tant mieux. Elle espérait également qu'il n'aurait pas trop mal à son genou. Oui, elle était au courant. Forcément, elle avait envie d'ajouter. Le blond et le brun allaient mettre de l'ambiance, la rose avait hâte de voir ça.

Elle jeta un coup d'oeil à sa fine montre et soupira.

« Je suppose qu'on va pouvoir bientôt commencer »






© Codage By FreeSpirit



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   15.02.15 14:59



Tip-off! Détente sur le bitume!
feat du monde ♥

15h.

C’était l’heure à laquelle Kosuke Wakamatsu avait été convié afin de participer à un petit match de StreetBasket. Ça allait le changer un peu des matchs sur parquet qu’il avait l’habitude de faire, et c’était la raison pour laquelle le blond était le plus motivé. Courir sur le bitume, ressentir l’air balayer son visage, entendre les bruits autre que celui des spectateurs aux alentours … Non vraiment ce petit match à l’extérieur était l’occasion rêvée de se changer les idées.

Sauf que la journée avait déjà mal démarré pour le lycéen de dix-sept ans. A peine s’était-il réveillé que les galères commençaient. Sa mère avait fraichement débarqué dans sa chambre, lui rappelant que les grasses matinées n’étaient pas tolérées le samedi dans cet appartement. Grognon, le jeune homme s’était levé de force les cheveux plus en pétard qu’à la normale et le lit totalement défait. Il s’était saisit de son portable et avait maudit sa mère en s’apercevant de l’heure : il n’était que 10h00 pile. Plusieurs soupires étaient alors sortis de sa bouche de grand dadet, tandis qu’il s’était levé prenant la direction de la salle de bain. Douche, rasage, coiffage … Kosuke avait pris soin de s’habiller avant d’aller prendre son petit-déjeuner.
~
-Tu as un match de street cette après-midi non ?, questionna la daronne de l’appartement à l’intention de son fils unique.

Alors qu’il était en train d’avaler sa dernière goutte de lait, le blond lui répondit d’un hochement de tête suivit de quelques paroles.

-Ouai, mais si je perds c’est à cause de toi car je n’ai pas assez récupéré.

Sa mère leva les yeux aux ciels, et termina de ranger quelques ustensiles avant de partir faire des courses. Se retrouvant à présent seul, le géant se saisit de sa manette de PS3 se grattant le sommet du crâne. Non seulement sa mère le réveillait à l’heure des poules, mais en plus il fallait qu’elle parte genre trois quarts d’heure après son levé. C’était vraiment du foutage de gueule.
~

-Merde je suis à laboure putain de cbjsdv !

Sans avoir même prit le temps de terminer sa phrase, Kosuke se rua dans sa chambre afin de préparer quelques affaires dans son sac de sport. Effectivement, le blond s’était soudainement assoupit vers 13h devant la télévision n’ayant pas fait attention des lourdes conséquences que cela pouvait avoir. Non sans attendre, la tête encore un peu dans le brouillard, le pivot de Tôô dit au revoir rapidement à sa génitrice avant de dévaler les escaliers à une vitesse impressionnante.

Une fois arrivé à destination, déjà échauffé avec sa petite course, le Wakamatsu alla poser son sac dans un coin. Ayant une oreille plutôt sensible, le blond se retourna en direction des cris qui provenaient du terrain. Et il le vit en compagnie de Kagami Taiga. Aomine Daiki. Décidément le basketteur n’avait qu’une vie, et cette dernière était de se fracasser la tête contre un mur. Il manquerait plus qu’il soit dans la même équipe tiens ! Alors là c’était le suicide ! Déjà qu’il devait le supporter dans son équipe officielle, mais alors là en plus sur un terrain de street non merci !

-Putain Aomine tu fous quoi là ?!, s’écria le blond s’avançant en direction du garçon à la peau mat. Te supporter en plus des entrainements sur un terrain de street c’est pas possible !

Kosuke aurait pu en rajouter une autre couche si Momoi n’était pas intervenue. Contraint de baisser le ton face à sa manageuse à la vue de ses paroles plutôt effrayantes, le pivot se calma directement. Après tout, il était hors de question qu’il touche à un seul bento de Momoi ! La jeune fille n’était pas le meilleur cordon bleu il fallait éviter.

Et les ennuis continuèrent d’affluer pour le géant. Il crut que son cœur allait le lâcher lorsqu’il tira un papier désignant son appartenance à l’équipe bleue. Pourquoi lui ? Pourquoi ? Pourquoi se retrouvait-il encore dans l’équipe de cet idiot d’Aomine ?! Kosuke désirait plus que tout échanger son dossard contre celui de Kiyoshi, par exemple. Mais il s’était reprit. Tant pis, il prenait cela comme une épreuve. Il le fallait bien après tout, il n’était pas venu pour rien.

Maintenant, tout ce qu’il voulait c’était commencer le match au plus vite, montrant à cet Ahomine et ce Bakagami de quoi il était capable ! L’heure du match avait sonné.



© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas

Kaijo
avatar



InformationsMessages : 41
Date d'inscription : 02/02/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc0000

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   18.02.15 18:36

Je dois avouer que la cuisine n'est pas vraiment mon point fort. Un goût plutôt moyen et une présentation frôlant la monstruosité visuelle, j'avais plutôt honte de ce que je faisais habituellement. Mais il était hors de question que je laisse tomber, surtout ce que j'avais préparé pour cet après-midi. Même moi, je ne pouvais rater de simples onigiris, c'est une boule de riz fourrée, je ne peux simplement pas échouer !

Et pour m'en assurer, j'avais été cherché une recette impossible à rater sur internet, pendant que le riz cuisinait. Mais voilà le début des ennuis, en regardant un peu partout dans les recettes, je m'émerveillais devant les magnifiques petits onigiris en forme de panda. J'aimerais tellement faire les mêmes, c'est tellement mignon ! Mais voilà, pendant ce temps, l'eau débordait, pour commencer à couler sur les plaques.

Rattrapage, nettoyage, j'avais fini de nettoyer ceci que cette andouille de chat tapait dans les ingrédients pour la garniture. L'attrapant pour le mettre dehors, je retournais ensuite sur le lieu de travail. La préparation se passa quasiment sans aucun problème, mais la préparation donnait des formes difformes, tellement qu'il était compliqué d'imaginer le plat d'origine. Ils étaient à moitié écrasés, et la feuille de nori avait été beaucoup trop enfoncée, la rendant inutile.

Pas le temps d'en refaire, je plaçais le résultat dans un sac hermétique, que je rangeais dans mon sac de cours vidé de mes affaires, accompagnée d'une bouteille d'eau et d'une canette de thé destinées à ma consommation personnelle. Je pris ensuite le temps de me changer pour arborer le vêtement que j'avais l'habitude de mettre lors des entraînements, car bien que j'aille assister à un match, il était hors de question que je reste à ne rien faire. J'irais là-bas en courant, et reviendrait seulement après avoir pu jouer un peu. C'est ainsi que, claquant bruyamment la porte, je partis de chez moi pour venir assister à l’événement d'aujourd'hui, un match de streetbasket.

Arrivé là-bas, un peu essoufflée, je me mis à regarder un peu partout sur le terrain, où je pu apercevoir différentes têtes qui ne m'étaient pas inconnues. Kise, que j'avais déjà croisé pas mal de fois, pour les entraînements. Il y avait Aomine aussi, et son rival Kagami, le miracle et son pire rival. Et encore plein d'autres.

Mais il y avait une personne qu'il fallait qu'elle voit de ses propres yeux. La capitaine de la Génération des miracles féminines, dont Yui lui avait tant parlé. Elle devait sûrement être très impressionnante, vu la description qu'elle m'en avait faite. Excellente au basket et qui avait vaincu chacun des membres de cette fameuse GMF dans leur sport respectif. Je m'imaginais le portrait dans ma tête : immense, imposant une aura menaçante, et d'un charisme certain. Le seul problème est que je ne savais pas qui elle était. Je pris donc la peine de poser la question pour savoir qui elle était à un des autres spectateurs.

Quand je compris enfin qui s'était, je ne m'y attendais pas. Elle mesurait à peine quelques centimètres de plus que moi, et semblait assez faible. Mais bon, ne jamais se fier aux apparences, risque de le regretter sinon. Je déposais près d'elle ce que j'avais préparé plus tôt, lui adressa un bonjour et posa mes fesses sur un banc, en attendant le début du match
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   20.02.15 22:07


   

   
« Tip-off ! Détente sur le bitume !  »


Kiyoshi Teppei & Others

   

Le rendez-vous pour le street basket était à quelle heure déjà ? Quatorze heures ? Quinze heures ? Seize heures ? Hmmm... Teppei plissa les yeux et essaye de se souvenir. Fort heureusement, il avait gardé un message sur son téléphone. Maintenant qu'il avait l'heure, il devait trouver l'endroit. Il ne fallait pas qu'il soit en retard par ce qu'il s'était perdu, tout de même ! Kiyoshi ne savait même pas qui allait venir à ce match... Bwarf, il verrait bien en y allant. Il était encore chez lui et commença à se préparer. Notre joueur de Seirin fit son sac et n'oublia pas d'y mettre une grande bouteille d'eau fraîche et des affaires de rechange pour après la rencontre. Il allait s'amuser ! Sa bonne humeur s'extériorisait déjà depuis le matin, chantonnant toutes sortes de chanson qui lui passait par la tête.

Après avoir enfilé un maillot rose tout propre et un short, il prit son sac sur l'épaule et descendit les escaliers pour se diriger vers la cuisine où ses grands-parents étaient occupés à faire comme à leurs habitudes. Le pivot de Seirin s'avança jusqu'à un panier de fruit et l'observa longuement pour faire son choix. Banane ou pomme ? Telle était la question. Soudainement, il vit sa grand-mère lui tendre un paquet qui contenait déjà des "provisions". Il l'ouvrit et remarqua qu'il contenait un sandwich, des fruits secs et un paquet de bonbons. Oooooh des guimauves aux chocolats blancs ! Un délice ~ Remerciant sa petite mamie si attentionnée, il mit le paquet dans son sac déjà bien rempli et le mis sur son épaule droite avant d'annoncer qu'il partait et qu'il ne reviendrait pas trop tard. Son grand-père le regarda avant de soupirer longuement.

- Teppei... Tu n'aurais pas oublié quelque chose ?
- « Ah ? Oh, mais oui l'argent pour le bus ! »
- Mais encore...
- « Hum... »

Soudainement, le vieil homme pointa les jambes de Teppei.

- Tu es encore à moitié en pyjama...

On ne le changera jamais ce bon vieux Tesshin...

--------------------------------------------------

Après être descendu du bus, le brun arriva sans mal au lieu de rendez-vous. Il n'était pas le premier, mais pas le dernier non plus. Kumako Tsubaki, le manager de Seirin, Ni-Go... Tiens, qu'est-ce qu'il fait ici ? D'autres membres des lycées voisins et des partenaires de son équipe. Kagami qui semblait bien occupé avec un membre de la génération miracles dont Teppei se souvenait grâce à ce fameux match qu'il avait disputé au collège. Aomine Daiki... Un allié fort dont il fallait se méfier. Un autre membre de la génération était présent... Un blond dont Teppei ne se souvenait plus du nom. Kose ? Shise ? Cela allait finir par lui revenir ! Il se dépêcha d'aller rejoindre les autres et tomba sur Izuki. Il lui adressa un grand sourire et s'empressa de sortir le paquet de bonbons de son sac.

- « Oh Izuki ! Ma grand-mère m'a donné ça ! Tu en veux ? J'aimerais partager un peu avec tout le monde et profiter de l'occasion pour connaître un peu mieux les autres. Tu veux m'aider ? »

Il regarda dans la direction des deux alliés-forts qui se disputait à tout bout de champ et fit signe à Izuki de le suivre. Toujours tout sourire et une aura aussi rose que son tee-shirt déployée, il attrapa les deux joueurs par la nuque, un par bras, se retrouvant ainsi entre eux et secoua son paquet de guimauves.

- « Kagami, Aomine ! Je suis content de vous voir ! J'espère qu'on fera un bon match, même si on n'est pas de la même équipe ! Une petite douceur, ça vous tente ? C'est ma mamie qui me les a donnés ! »

Allait-il se faire envoyer sur les roses ? M'enfin si cela pouvait les calmer un peu et faire en sorte que ces deux-là s'entendent... Une ambition bien trop grande, hélas. Après avoir fait le tour de tout le monde, armé de ses friandises, il confia son sac à Izuki, qui n'allait pas jouer et se joignit aux autres pour le tirage au sort. Takao, joueur de Shutoku, tout aussi enthousiaste que notre Tesshin lui annonça qu'ils allaient être dans la même équipe et former un trio avec le blond de Kaijo, Kise Ryota. Ah, mais oui ! Kise ! Enfin, il avait retrouvé son nom ! Mais quelque chose le tracassa quand il regarda attentivement l'équipe adverse et s'approcha de Takao pour lui murmurer.

- « J'espère que ça ira pour eux... Disons que Kagami ne porte pas vraiment Aomine dans son coeur. »

Il se tourna ensuite pour aller prendre son dossard de couleur rouge et l'enfila sans attendre avant de faire signe à ses coéquipiers, élargissant son sourire.

- « Faisons de notre mieux et amusons-nous le plus possible ! »

Tanoshimi Tekauze... Une réplique que Teppei ne pouvait pas s'empêcher de sortir avant le commencement d'un match. La cute Team... C'était un joli nom pour cette équipe ! Hochant la tête aux paroles de Takao, il fit craquer son cou et zieuta ses jambes. Bwarf, ça devrait aller pour un match amical.... Bien qu'en regardant les adversaires, il se disait que son équipe avait quand même du souci à se faire si ces trois-là arrivaient à trouver un équilibre. Il plissa les yeux, l'air sérieux et se tourna vers Kise et Takao.

- « Hum... J'ai un conseil à vous faire part. Faites attention... L'équipe adverse à l'air drôlement forte. »





   
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   24.02.15 18:20





















 ❝ Tip-Off ! Détente sur le bitume ! ❞
Mini-Event #1 ~




La journée allait être longue. Très longue même. Et je ne savais même pas ce que j'allais faire. Le gamin qui aurait grandi ici à ma place, se serait certainement plus dans un tel endroit. Mon majordome toquait à la porte, tirait les rideaux et me rapportait le petit-déjeuner au lit. Non, je n'étais pas une princesse, juste une fille ordinaire qui se retrouvait dans un monde dont elle ne voulait pas.
J'avais été adopté par une famille de riche qui ne pouvait avoir d'enfant. Le gamin qui aurait grandi ici à ma place, se serait certainement plus dans un tel endroit. Mais pas moi. J'avais eu une vie qu'on pourrait qualifier de pauvre. Ma mère ne possédait pas grand chose, et elle était morte dans un accident de voiture. Je ne connaissais pas ma famille maternelle, et je connaissais encore moins mon géniteur. J'étais seule avec mes questions. Et ce n'était sûrement pas le majordome, qui s'occupait de moi à la place de mes parents adoptifs, qui allait me répondre. Il en savait encore moins que moi. Et il s'amusait à me donner mon emploi du temps pour la journée.
Au revoir l'équitation. Aujourd'hui, je ferais ce que je veux. Je ne savais pas encore quoi, mais je finirais par trouver. Ce ne serait sûrement pas ce majordome qui allait me dire ce que j'allais faire. Et encore moins mes parents adoptifs. Depuis que je connaissais la vérité, j'avais tendance à me rebeller. Et la psychologue que je devais voir aujourd'hui, elle pouvait aller se faire voir. Je sais ce qu'elle allait encore me dire : « Ren. Je sais que ta vie n'est pas facile, alors soit une gentille fille. Tu dois te battre contre ton trouble psychologique et aimer tes parents adoptifs. ». Je pourrais presque la comparer à une folle. Entre elle et moi, c'était elle qui souffrait d'un trouble psychologique, peut-être que je devais prendre sa place et lui poser des questions sur sa vie.
Je finissais de m'habiller. Un short, un débardeur ferait l'affaire. Attachant mes cheveux en une queue-de-cheval, je mis ensuite une casquette et attrapais le cas à dos posé sur ma chaise de bureau. Ma mission était de sortir sans me faire repérer. Plus facile à dire qu'à faire avec tous les domestiques. Et il s'amusait à me donner mon emploi du temps pour la journée.
Première étape, la cuisine. Il fallait que je me prépare un sandwich. Pour m'échapper à mes tâches de l'après-midi, il n'y avait plus que ça à faire. On aurait presque dit une espionne, me cachant derrière les statues, me collant au mur lorsque j'entendais des bruits de pas, ou encore pour passer ma tête dans une pièce pour vérifier que personne ne s'y trouvait. J'aurais presque pu jouer dans un film d'action, ou un film comique. La réalité est toujours plus ridicule que le film. J'arrivais enfin dans la pièce tant convoitée. Encore une fois, c'était digne d'un film de cinéma. Piquer un peu de pain quand le cuisiner avait le dos tourné, ainsi que deux ou trois tranches de jambon et un peu de beurre. Non, je plaisante. Ça ne s'est pas passé comme ça. Du moins, pas la partie pour la cuisine. Piquer un peu de pain quand le cuisiner avait le dos tourné, ainsi que deux ou trois tranches de jambon et un peu de beurre. En trois secondes, j'avais eu mon sandwich. Il ne me restait plus qu'à sortir.
Encore une fois, ce fut assez simple. Lançant juste un « À ce soir. » au jardinier, je sortis sans grande difficulté. Mission réussie. Je laissais derrière moi ma jolie cage dorée, et je profitais enfin du monde qui m'entourait.
Je passais mon temps à me promener dans le parc. Mangeant le sandwich que le cuisinier m'avait gentiment préparé. Je me demandais ce que j'allais bien pouvoir faire au lieu de tuer le temps à tourner en rond dans ce parc. Puis, je passais devant le terrain de streetbasket. Parfait, il me semblait qu'il y avait un match aujourd'hui. Regardant un peu qui se trouvait sur le terrain, je remarquais des joueurs de Seirin que j'avais déjà vu jouer auparavant. Je crois que je venais juste de trouver mon occupation de l'après-midi. Après tout, regarder un match ne me ferait pas de mal.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   22.03.15 19:34



tip-off; détente sur le bitume

Scintillante. Comme cette pâleur, cette couleur lunaire qui irise l'intérieur de tes prunelles ambrées juste à peine entrouvertes. Comme les rayons doucereux qui glissent à travers les étroits trous laissés par la fermeture partielle et imparfaite des stores de ta chambre. Tu te retournes sur la surface du matelas, balançant avec nonchalance ces draps qui t'emprisonnes dans une chaleur inconcevable, presque digne de celle des spa auxquelles ta mère se rend bien des fois. C'est sans compter le chauffage en marche qui n'aide vraiment pas. Il a bien sûr fallut que la famille opte pour des dispositifs alternatifs, réglables à l'aide d'une unique télécommande, qui trône actuellement dans un des recoins sombres de la maison, bien trop grande et spacieuse pour que tu envisages ne serait-ce qu'à songer la chercher.

Sourire aux lèvre; fragments de l'âme qui viennent se perdre sur ton beau visage malgré ton regard plissé qui lorgne en direction du cadran de ton réveil, indiquant une heure décidément pas envisageable, à des lieux de celle où tu étais censé ouvrir les yeux pour la première fois en ce samedi matin. 4h16. C'est con quand même de te retrouver mi- comateux, tes yeux de merlans fris dirigé vers le plafond. C'est très con, parce qu'il te reste encore un bon moment pour dormir. Si tu t'étais concentré dans cette optique, tu y serais sans doute parvenu, mais il a fallu que ton esprit te guide vers de toutes autres pensées. Et c'est comme ça que tu en es venu à penser à ce qui t'attends aujourd'hui, bien plus tard dans la journée. Rien que d'y penser, tu en trépignerais sur place, si tu n'étais pas allongé, les muscles relâchés de fatigue. Après tout, tu as tellement hâte d'y être, à ce match.

4h31. Tu ignores qui viendra, même si tu as fait passer le mot au possible quand Momoi t'as proposé de venir. Kasamatsu avait des choses à faire, ça te déçois un peu qu'il ne vienne pas. Vous auriez pu travailler vos combines avec d'autres adversaires, cela vous aurez bien rodé pour les matchs à venir. D'un autre côté, t'aurais sans doute eu le droit à deux trois coups bien placés à cause du trop-plein de fangirl en délire, alors ta caboche n'ira pas trop déplorer l'absence de son altesse le numéro 4. 4h42. Bâillement traitre. Frissons nauséeux. Tu repenses à ce samedi un peu spécial. Celui où tu t'es retrouvé trempé de la tête aux pieds alors que t'as dû user de tes talents de négociateur afin de vous procurez un ballon, alors que t'as tout donné sur le terrain, alors que tu t'es même retrouvé à devoir attendre trois plombes en bonne compagnie jusqu'à ce que l'être ingrat ne daigne pointer son nez. Oui oui, tu ne cesses d'y penser. A cet après-midi avec lui.

13h12. Liquide brûlant. Aromates citronnés. La tasse de thé ne cesse de se vider alors que le liquide disparait à l'entrée de tes lèvres. Et toi, tu penses. Encore et toujours, à t'en perforer l'âme, tu penses à ce bonheur ardant qui flambe tout ton être. Tu finis par reposer le récipient sur la table et attrape furtivement ta sœur ici présente afin de la dispenser d'un des câlins auxquels elle n'est jamais parvenue à échapper. Ensuite tu files droit vers la sortie, sans jeter le moindre regard en arrière, trop préoccupé à répondre à la multitude de messages reçus depuis ce matin. Tu passes le jardin, satisfait de ton timing, te permettant d'échapper au déclenchement de l'arrosage automatique qui a tendance à se mettre en marche vers quatorze heures. Arrivé au portail, tu jettes un coup d'œil au sol, et soudain, ça fait tilt dans ta caboche.

Diantre, quel tête en l'air. Tu t'es tellement précipité que tu as omis d'échanger tes chaussures de ville avec celles réservées au basket. Et bien sûr, ce n'est même pas envisageable de songer à y aller avec celles-ci. Déjà que tu frôles de te bousiller les chevilles rien qu'en descendant les escaliers de ta maison quatre à quatre, il n'y a pas à tergiverser. Tu dois faire face. Pile au même moment, les jets d'eau se déclenchent, venant nourrir le gazon déjà bien vert de la pelouse familiale. Et toi, une fois de plus, tu te retrouves à lutter contre cette villa d'une modernité inconcevable et défectueuse, en plus de ça. Si on était encore au temps du jet d'eau, tu n'aurais pas eu ce problème-là, à moins que le jardinier ne s'avère être un de ces êtres vicieux. Tout ça, ça te perturbe un peu, tu étais pourtant persuadé que l'arrosage ne se déclenchait jamais aussi tôt. Tu soupires, pose ton sac contre le portail, puis tu piques un sprint jusqu'à l'entrée, désireux d'éviter le plus de gouttes d'eau possible.

Et bizarrement, le temps refuse de se la jouer au ralenti, comme dans les films où le héros se retrouve dans une situation irrémédiable. Au contraire, t'as presque l'impression que tout s'accélère encore plus. Fort heureusement, la porte est systématiquement toujours ouverte chez vous. S'il n'y avait pas la clôture, la maison de taille on ne peut plus conséquente et les caméras de vidéo-surveillance, on pourrait presque appeler ça un moulin. Puis comme il y a ta sœur ce weekend, tout va bien, il te suffira d'abaisser la poignée pour te retrouver à l'abri. Une fois devant, tu effectues donc le geste tant attendu. Et surprise, c'est fermé. La garce. Tu sonnes. T'as l'impression que c'est interminable, douche improvisée. Pourquoi il faut qu'on s'acharne sur toi comme ça ? Hein Kise ? C'est pas comme si tu passais pas déjà un dixième de ta journée dans la salle de bain, le chauffage à fond, et l'eau coulant à flot. C'est pas non plus comme si t'avais la même odeur que ton coach juste après un effort bénin. Mais bon, c'est comme ça.
Soudain, la porte s'ouvre puis se referme derrière toi, et tu jettes un regard au sourire limite malsain de ta sœur, adossée contre le mur le plus proche.


- « Ryota, t'as pas mis en marche la machine, tu crois quand même pas que je vais le faire à ta place ? »
- « Moi qui pensait que les tours de lessive étaient négociables. J'ai un match cet aprem. Je le feras en rentrant, s'il-te-plaît ? Puis je l'ai déjà faite hier, il y a un problème au niveau du planning. En plus, t'as osé pourrir mes vêtements !! Ok c'est une tenue de sport, mais c'est une tenue quand même. Puis c'est mon maillot pour les entrainements, mais même. Non. NON NON !!!! Comment tu peux traiter mes vêtements comme ça meuf ! C'est Abominable. JE TE PENSAIS PAS AUSSI VILE !! »
- « Euh, tu te fous pas un peu de ma gueule ? Déjà tu critiques mon planning, puis tu t'enfuis comme un délinquant à travers les rayons et je suis obligée de te ramener comme je peux parce que tu as encore oublié que c'était ton tour. T'es purement blond Ryotaa~, y'a pas que la teinture faut croire. T'as plus d'une heure d'avance d'ailleurs, et puis, les plannings, s'ils sont fait, c'est qu'il y a une raison. Et ta grande sœur travaille, tu peux bien faire un petit truc à sa place, non ? Et puis tu vas quand même pas piquer une crise pour des putains d'vêtements ? OK T'ES MANNEQUIN, MAIS FAUT PAS TROP PRENDRE LA GROSSE TÊTE MEC. FAUT PAS EN FAIRE TOUT UNE HISTOIRE !»
- « Me dit pas que c'est toi qui a fait démarrer l'arrosage automatique plus tôt juste pour que je reviennes m'occuper du linge ? ME DIT SURTOUT PAS QUE C'EST TOI QUI AS POURRIS MON TEE-SHIRT ABERCROMBIE ?!! »
- « Ok je vais m'abstenir de te le dire alors. Maintenant, va faire la lessive, change toi et ce sera tout, je te laisse filer ♥. Si tu ne t'abstiens pas de raconter cette histoire de tee-shirt à maman, je met le feu à ta garde robe et séquestre tes pulls jusqu'à ce que tu sois tout fripé et que tu n'oses même plus pointer ton nez dehors.»

14h21 Après un coup de pieds au cul et un entassement de linge dans la boîte blanche qui sert à les laver, tu parviens enfin à atteindre la voiture. Cette fois, tu n'as pas eu besoin de faire du stop, et ça se déroule relativement bien. Heureusement que votre chauffeur n'est pas en congé ce weekend, t'aurais pas osé te changer le cas contraire. Et arriver trempé, autant dire que ça ne fait pas spécifiquement sérieux, surtout pour un membre supposé de la génération des miracles. Certes, tu n'as pas la réputation sérieuse de Midorimacchi, mais t'as tout de même une place dans ce top men, alors autant avoir le physique adéquat pour conserver cette image.

14h56. Pile à l'heure. Quatre minutes en avance. Il y a déjà du monde sur le terrain et dans les gradins et ça s’agite un peu partout autour. Tu reconnais sans la moindre difficulté la chevelure divinement rose de Momoi qui arrive, juste après toi. Un peu plus loin, tu captes également le regard de Kiyoshi, puis celui de Kagami, à qui tu adresses un coucou lointain. Il y aurait eu Kuroko, tu n'aurais pas hésité à les saluer de plus près. Mais là, ton attention se retrouve obnubilée par le capharnaüm causé par les deux abrutis de Tôo. Évidemment, il était venu lui aussi. L'as du street basket. Et comme par hasard, ça s'entendait un peu trop. Aominecchi et Wakamatsu côte à côte, occupés à se lancer toute sorte de piques éberluantes, c'est sûr que c'est loin d'être silencieux. En bon camarade, tu tentes de t'interposer entre les deux, saluant en passant l'as en question, tout en prenant soin de ne pas ouvrir la bouche pour le moment, sachant pertinemment que tu risques de devenir la cible si tu te met à débiter tout ce que tu as à lui raconter alors qu'il t'as laissé en plan la dernière fois, en plein Tokyo, pour les mêmes raisons. Vu sous cet angle, on pourrait presque croire que tu apprends de tes erreurs, mais bon, tu restes toi, alors on en attends quand même pas trop.

- « Incapable de rester calme cinq minutes, décidément, tu ne t'arranges pas avec le temps, Aominecchi. Déjà que tu m'as faussé compagnie samedi dernier, tu n'es vraiment pas du genre à rester en place.»

Sourire malicieux, rire cristallin, petit reproche si bien casé qu'on aurait du mal à le considérer comme tel, tu sembles respirer la motivation. Et t'aimerais bien que Wakamatsu arrête de déblatérer son exaspération. Surtout que ça se ressert, et que tu finis par te retrouver un peu à l'étroit entre les deux, affichant une moue de mécontentement. La situation semble bien tendue, mais c'est sans compter la présence de Momoi-chan qui monte au front, une détermination cuisante lisible rien que par ses sourcils froncés. Elle agrippe ton bras, te tirant vers l'arrière, un peu comme un bambin qu'on a dans les pattes et qu'on a besoin de protéger. Sur le coup, ça te frustre un peu, t'as envie de dire que t'étais capable de mettre à plat les tensions sans son aide, mais au fond, t'es plutôt satisfait qu'elle soit intervenue, même si t'auras pas d'aussi bonnes occasions pour tester tes talents de négociateur.

Enfin, on passe au tirage au sort concernant les équipes. Ton cœur palpite tellement vite dans ta poitrine que tu te demanderais presque s'il compte en sortir. Il y a tellement de possibilité concernant les équipes que tu ne peux t'empêcher d'émettre toutes sortes d'hypothèses. D'un côté, tu apprécierais de te retrouver dans la même team que le bronzé, mais d'un autre, il joue tellement perso que tu risques de te tirer les cheveux à longueur de temps si ça se produit. Quant à l'imposant Wakamatsu, sa façon de gueuler sur Aominecchi te fait bien trop penser à celle de Kasamatsu. Et bon, un seul sempaï, c'est suffisant, pour le coup. Il reste Kagami, Teppei et Izuki. Les trois membres de Seirin, tous aussi intéressant les uns que les autres. Ils ont fini par se placer bien haut dans ton estime, au fil des matchs, et faire un street basket en leur compagnie ne pourrait s'avérer que profitable. Quant à Takao, le meneur de Shutoku, sa façon de marquer Kurokocchi a clairement attiré ton attention lors du match qui les opposaient. Autant dire qu'il serait clairement un excellent coéquipier. A voir donc. T'as tellement envie d'essayer de jouer avec chacun d'eux qu'au final, les équipes t'importent peu.

Quand la jeune fille aux couettes roses finit par s'avancer vers le groupes, leurs tendant des petits papiers, soigneusement repliés, tu t'empresses d'en piocher un dans ses paumes. C'est un rouge. T'aurais préféré du bleu, ça te vas mieux au teint et c'est la couleur de Kaijo, m'enfin bon, ça conviendra pour le match, même si tu hésites un moment à demander s'il est possible d'échanger les dossards juste pour avoir les bleus. A la suite, les morceaux colorés finissent leur voyage dans les mains des différents joueurs, et tu te retrouves en équipe avec Teppei et Takao, ne pouvant t'empêcher de pouffer en observant l'équipe adverse, indéniablement composé des fortes têtes du petit groupe de joueurs. Takao entame la conversation avec entrain, et toi tu réponds, bien évidemment.

- « Comme si nous on était venu pour faire bronzette Takao-kun. Quoi que, l'orientation du soleil est franchement pas trop mal, on pourra se prévoir ça juste après la victoire.»

Ton sourire en coin en dit long sur l'absence de véracité dans tes propos. Si t'es là, ce n'est pas pour compter fleurette et aller cueillir les champignons, non de dieu. Mais pour le coup, tu ne sais pas trop si les équipes sont convenablement équilibrées. En rien tu ne doutes du niveau de tes deux associés de la journée, t'es juste à cran de ne pas être à la hauteur, cette fois encore.

- « Pour l'instant par contre, j'ai des comptes à rendre avec un des monsieur d'en face. Y'a juste à faire en sorte de bien jouer, comme dit Teppei. Par contre...»

Regard en coin lancé à ce dernier, tu prends une longue inspiration avant de lâcher l'évidence.

- « Je crois pas qu'il y ait besoin de précisions vis à vis du level d'en face. Me semblait pas avoir l'air si stupide avant que tu ne l'ajoutes. Faudra peut-être vraiment que je remettes ce blond en cause un jour. »

©borderliness



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   05.04.15 22:51

Détente sur le bitume !


C'était un blague. Une putain de blague. Comment en était-il arrivé là ? Lui, Aomine, flemmard de première, As de la Génération Miracle à ses heures. Même dans ses rêves... non ses cauchemars les plus fous, cela ne se serait jamais passé. Partager le même maillot que ce foutu Wakamatsu et cet imbécile de Kagami.
Non. Jamais. Il aurait jamais dû accepté.

Tout a commencé quand Satsuki lui avait parlé d'un tournoi. Oh, rien de folichon, juste un petit match de street basket organisé entre amateurs de différents lycées. Bien sûr, le bronzé avait refusé. Trop fatiguant. Il était un homme occupé après tout. Le week-end, il se devait de dormir. C'était une activité épuisante. Éreintante... Non, il ne pouvait pas. Mais cette démone rose avait réussi à trouver l'argument qui le ferait craquer. Kagami. Rien que la perspective de l'humilier une fois de plus était alléchante. Non, sans blague. Il avait de nouveau envie de jouer contre lui, mine de rien. Pas que le rouge soit à la hauteur. Personne ne lui arrivait à la cheville de toute façon, mais la détermination dont il avait fait preuve lors du précédent match avait forcé le respect du bleu. Et le One-on-One qu'il avait mené contre Kise quelques jours plus tôt l'avait comme qui dirait... motivé. Un peu. Il avait envie de jouer sans en avoir envie. Lui, l'éternel blasé de ce sport. Quoi qu'il pense, quoi qu'il en fasse, au final, le ballon orange reviendra toujours dans ses mains.
Faut croire qu'il est maudit.

Et là, non. Il avait pas envie de jouer. Vraiment pas. Tout d'abord, quand il s'était pointé, accompagné de sa fidèle amie d'enfance, il eut un mauvais pressentiment. Et c'est pas peu dire. Il y avait quand même beaucoup de monde. Des gens qu'il ne connaissait pas, d'autres aperçus. Parmi les joueurs, il y avait même un nouveau coéquipier à Midorima. Et bien sûr... le nouvel acolyte de Tetsu. Après avoir lancé une sale pique à Kagami une moquerie du genre... "Alors t'as pas trop pleuré depuis votre défaite ?", Il vit arriver le pivot de son équipe. Bordel. Depuis quand il était invité, lui, hein ?! Satsuki lui en avait pas fait part de ça ! Et la situation commença à dégénérer. Entre Aomine et l'attaquant de Seirin, Wakamatsu qui se ramène en gueulant pour changer et... Kise... Qui se pointe pour calmer le jeu ?! Bah voyons ! Tout le monde s'était donné rendez-vous ou quoi ?! Le blond râlait encore pour la dernière fois. Il se fit royalement ignorer dans la cohue de plus en plus bruyante. Un grand brun les sépara, mais c'est réellement Satsuki qui calma le jeu. Démone... PAS LES MAGAZINES ! Pas Mai-chan !!

Il dut se calmer. Les autres aussi. Cette harpie avait bien un don : celui de la menace. Encore pire que son sixième sens. Et les équipes furent enfin tirées. C'est là que fut le drame. Lui, Wakamatsu, Kagami. Non. IMPOSSIBLE. Inimaginable ! Insupportable ! Rien que l'idée de jouer de pair avec Kagami lui était irritante ! Quoique... il aurait pu tellement monopoliser la balle qu'il l'aurait ridiculisé. Mais rajouter le blond... il se le coltinait déjà assez au quotidien, surtout dans les matchs pour ne pas vouloir de rab ! le bleu râla, gueula même. Et devoir jouer contre Kise en étant gêné par les deux autres boulets... pas question !


« -Je refuse de jouer avec ces crétins ! Et puis quoi encore... J'suis pas venu pour ça ! »


Un frisson lui parcourut l'échine. Satsuki l'avait menacé après tout. Qu'arriverait-il à sa fabuleuse, sa merveilleuse, sa grandiose collection ? Nah, même pour elle, il allait pas se forcer. Qu'on le force pas ! Pas question de jouer sérieusement avec eux ! Au diable un nouveau duel contre Kise ! De toute façon, ce serait trop fatiguant.

-------------------------------------------------
(c) fiche par ocean lounge
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!   

Revenir en haut Aller en bas
 

{MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» {MINI-EVENT #1 - HIATUS} Tip-off! Détente sur le bitume!
» {MINI-EVENT #1 - INSCRIPTION} Tip-off ! Détente sur le bitume ! [CLOSED]
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Tōkyō et ses alentours :: Ville :: Terrain de basket public-