The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Roar~ | Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 71
Date d'inscription : 11/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #7eadcc

RP terminés: 1

RP en cours: 1


MessageSujet: Roar~ | Complete   11.03.15 21:27



Hayama Kotaro
Hear me roa- comment ça, ça marche pas pour un guépard ?!




  • Nom : Hayama
  • Prénom : Kotaro
  • Surnom : ... Ko-chan ? :'D
  • Age : 17 ans
  • Date de naissance : 25 Juin
  • Nationalité: Japonais
  • Taille : 180cm
  • Poids : 68kg
  • Orientation sexuelle : Hétéro
  • Statut social : S'il est à Rakuzan, assez haute c:
  • Poste au basket : Ailier
  • Situation familiale : Père, mère et deux sœurs aînées
  • Etablissement : Rakuzan
  • Double Compte : Quadruple compte même ♥️
  • Avatar : Hayama Kotaro – Kuroko no Basket


(c) crédit


CARACTERE
Qualités : Enjoué – Hyperactif – Énergique – Enfantin par moment – Ne se prend pas au sérieux

Défauts : Aime avoir l'attention sur lui – Rancunier envers ses adversaires – Attaché à l'étiquette – Arrogant – Agit parfois par pur instinct


Lorsque l'on demande à une personne lambda de décrire Kotaro en un mot, on obtiendra à chaque fois la même réponse : hyperactif. En effet, le blond est une véritable pile électrique, une batterie indéchargeable, incapable de rester en place plus de cinq minutes. Certaines personnes trouvent cela amusant, d'autres fatigants. Après tout, ce n'est pas tout le monde qui apprécie qu'un dadais de un mètre quatre-vingt gigote dans tous les sens non-stop, 24/24 et 7/7j …

Néanmoins, partout où il passe, Hayama semble semer la graine de la bonne humeur. Toujours enjoué et souriant, il n'a pas honte de faire le pitre et de se donner en spectacle. Un rien l'excite, que ce soit une équipe de basketball paraissant balèze ou l'achat d'une toute nouvelle paire de basket. Son show préféré passe à la télévision ? C'est des étoiles dansant autour de sa petite blonde qu'il bondit sur le canapé, aussi excité qu'un enfant devant Totoro. Un véritable gamin, et il l'assume.

Kotaro n'a pas pour aspiration de paraître sérieux et discipliné aux yeux des autres. De ce fait, il n'hésite pas à être lui-même en toute circonstance, même pendant les cours ou à l'entraînement. La plupart des professeurs ont perdu l'espoir d'avoir un Hayama calme en classe et la seule personne capable de freiner ses ardeurs, c'est Akashi. Il suffit que ce dernier laisse peser son regard trop longtemps sur lui pour que le blond courbe l'échine … même s'il lui faut à peine cinq minutes pour récupérer toute sa superbe.

Notons également que le blond est assez arrogant. En effet il manifeste, à l'égard des autres, un orgueil méprisant. Il en fait souvent preuve sur le parquet, n'appréciant pas que l'on se joue de lui ou qu'on le sous-estime. Il ne supporte pas ça, il tient absolument à ce qu'on le prenne au sérieux. Alors pour cela, il provoque des duels à tout ceux qui doute de lui, sachant pertinemment l'issue … Et il ne lâchera pas l'affaire, restant accroché à sa proie jusqu'à ce qu'elle demande grâce … ou trépasse.

Puisque nous parlons de basket, continuons sur cette lancée. Le deuxième défaut du blond lorsqu'il flatte le parquet, c'est sa rancune. Lorsqu'on l'a mit au défit, il ne peut que retourner la faveur. Cependant, si, par exemple, vous passez outre sa défense, il entretiendra envers vous une rancune tenace et lâchera pas l'affaire avant de vous avoir traîner dans la poussière. On ne le défie pas sans en payer les conséquences après. Pour Hayama, le basketball n'est pas seulement un jeu, c'est aussi un duel d'épéistes. Tu me touches, je te touche jusqu'à ce que tu mordes la poussière, désarmé.

S'il y a quelque chose auquel Kotaro tient énormément, c'est à l'étiquette. Si un plus jeune que lui ose oublier s'ajouter senpai à la fin de son nom, il l'enguirlandera sévèrement. Le respect est quelque chose avec lequel il ne rigole vraiment pas. De même, il est toujours très poli avec ses aînés, même lorsqu'il fait le pitre. Bien sûr, ce n'est pas la même chose avec Akashi, puisqu'il laisse ce dernier l'appeler comme il le souhaite sans s'en formaliser. Faiblesse ? Non, instinct de survie, flûte !

Parlons-en de l'instinct, d'ailleurs. Kotaro laisse souvent ce dernier le guider plutôt que sa raison. Cela pourrait en partie expliquer son hyperactivité. On peut même dire de lui qu'il possède un instinct quasi-animal, certains le comparant même à un guépard. Et pour cause, il s'agit de l'animal terrestre le plus rapide du monde. Ainsi, si un jour il vous montre les crocs … N'en soyez pas étonnés. S'il miaule, par contre … Consultez !

Pour la petite anecdote cocasse et un petit peu spoilante...:
 


HISTOIRE
Lorsque le petit Kotaro vit le jour un 25 Juin, deux grandes sœurs le précédait. Enfants calmes et sages, Jun et Otoe accueillirent ce nouvel arrivant avec beaucoup de joie. Elles ne se doutaient néanmoins pas, tout comme leurs parents, que petit blondinet allait, dans le futur, leur en faire voir de toutes les couleurs …

Les deux filles peuvent en témoigner, leur petit frère n'a jamais été un enfant calme. Tout petit déjà, il était bruyant mais toujours souriant. Il ne semblait jamais fatigué, et sa pauvre mère se souvient encore des nuits blanches qu'elle a passé à tenter d'endormir son petit dernier. Dès qu'il fut en âge rien que de marcher à quatre pattes, il parvint plus d'une fois à s'enfuir de son parc et ses parents le retrouvait à des endroits plus ou moins étrange : le jardin, le garage, le panier à linge, la machine à laver …

Et plus les années s'accumulaient au dessus de sa petite tête blonde, pire c'était. Hyperactif, l'enfant soulevait de l'air dès qu'il passait et ne laissait entendre que lui partout où il allait. A l'école, ses professeurs se plaignaient de son manque de sérieux et sa tendance à faire le pitre. Pas une journée passait sans que les adultes ne le réprimandent. Le seul moment où sa fougue naturelle était appréciée, c'était lors des séances de sport. Là-bas, il pouvait se lâcher et courir jusqu'à ce que son petit corps ne puisse en supporter plus.

C'est justement lors d'un cours d'éducation physique qu'un camarade de classe et ami de Hayama lui proposa de rejoindre son club de mini-basketball. D'abord peu intéressé, le blond en parla à ses parents qui adhérèrent à l'idée. D'après eux, une activité physique ne ferait pas de mal à leur petite tornade. Dès lors, Kotaro commença le basketball et sa vitesse remarquable lui valut de nombreux compliments de la part de son entraîneur. Depuis ce jour, le petit blond ne conçoit pas la vie sans basketball.

Les années passèrent et nous retrouvons le jeune Kotaro au collège. Lorsqu'il lui fallut choisir un club, il n'hésita pas un seul instant et remplit le formulaire d'adhésion pour le club de basketball en quelques instants. Jouer en club c'était bien, mais il était curieux de voir ce que donnerait le basket au collège. Il ne lui fallut pas longtemps pour être accepté comme titulaire et sa réputation commença peu à peu à se faire. La même année, il rencontra Minto Kikunae, une fille de son âge aimant le basketball tout autant que lui. Kotaro ne compte même plus les duels qu'ils ont accumulés pendant leurs années collèges.

Années durant lesquels Kotaro hérita du surnom de Raiju, le comparant au célèbre yokai japonais de la foudre, dut à son dribble unique et sa vitesse ahurissante. D'autres le comparèrent à un guépard, pour les mêmes raisons et à cause de son instinct quasi-animal par moment. As de son équipe, Hayama était une étoile montante du basketball collégien lorsqu'il percuta un mur solide. Pour la première fois, il goûta à la défaite dans son sport de prédilection. Une défaite amer et douloureuse qui le plongea dans une rage folle. Il se promit dès lors d'écraser la Génération des Miracles.

Désormais terne sous la lumière grandissante de ces cinq joueurs de talents, Kotaro rejoignit le lycée Rakuzan, entiché d'un titre à la fois glorifiant et détestable. Roi sans Couronne … Quelle blague ! Néanmoins, dans son lycée, il rencontra deux adolescents qui, comme lui, endossait cette appellation. Mibuchi Reo et Eikichi Nebuya … Dès lors, le blond se mit à penser que, combinés, les Rois sans Couronnes étaient peut-être en mesure de battre la Génération des Miracles. Cependant, l'année d'après, ce ne fut pas n'importe qui qui vint grossir les rangs de l'équipe et se placer direction à sa tête …

Akashi Seijuro, le capitaine et meneur de la Génération des Miracles. D'abord révulsé à l'idée de jouer au côté du rouge, il ne mit pas longtemps à troquer la haine et le mépris au profit du respect et de l'excitation. Trois Rois sans Couronnes, le capitaine de la Génération des Miracles … Rakuzan pouvait se vanter d'une équipe de rêve et taillée pour la victoire. La victoire d'ailleurs, l'équipe l'obtient à l'InterHigh sans que Akashi n'ait à participer. Prochaine ligne droite désormais : la WinterCup !




TEST RP
Enfin, une énième journée de cours venait de s'achever. Après s'être étiré de tout son long sur sa chaise, Kotaro rangea ses affaires en sifflotant. Le professeur l'avait bien reprit cinq fois pendant son cours mais le blond ne semblait pas plus s'en soucier que ça : il menaçait sans jamais agir ! L'année touchant à sa fin, les activités de club ne le concernaient plus. De toute façon, il était trop en rogne pour remettre les pieds dans le gymnase. Son équipe avait été écrasé par cette fameuse Génération des Miracles et le blond n'avait pas encore digéré cette défaite amer. Pire, sa colère bouillonnait encore, retournant ses entrailles de rage.

Ses sombres pensées déteignant sur son visage, Hayama reprit ses esprits quand un cahier lui atterrit en pleine figure. Geignant comme un enfant, il jeta un regard penaud à sa camarade et amie, Kikunae. Reprenant son cahier qu'elle fourra dans son sac, la jeune fille à la chevelure blanche se pencha sur son ami pour lui tirer une oreille comme une mère le ferait à son enfant insolent, arrachant des plaintes au blond.

- Arrête de froncer les sourcils, tu vas avoir les rides du lion après.

Faisant la moue, Kotaro se leva de sa chaise et jeta son sac sur son épaule d'un air désinvolte. Minto leva les yeux au ciel et, ensembles, ils quittèrent la salle de cours. Silencieux, ils parcoururent les couloirs en se faufilant dans la foule d'élèves. La plupart parlait du futur établissement qu'ils comptaient fréquenter à la rentrée. Hayama avait déjà choisi le sien, ce serait Rakuzan. Néanmoins, il ignorait quel lycée Kikunae comptait rejoindre. Ce serait cool qu'ils prennent le même !

Ils quittèrent le collège et prirent le chemin de leur maison. Comme ils habitaient pas très loin l'un de l'autre, ils avaient prit l'habitude de faire les aller-retours ensembles tous les jours. Normalement, c'était bien plus animé que cela mais tout deux semblaient plongés dans leurs pensées. Après tout, l'un comme l'autre avaient essuyés une défaite amer lors du dernier tournois de basketball. Même si Minto n'était pas aussi rancunière que Kotaro, ce dernier savait pertinemment que son amie y pensait encore. Difficile de se relever après une chute lorsque l'on est habitué à courir sur le chemin de la gloire.

La collégienne s'arrêta alors subitement et, plongé dans ses pensées, Hayama ne le remarqua que lorsqu'il entra en collision avec elle. Suivant son regard, il découvrit le petit terrain de basketball public où ils aimaient jouer de temps en temps avec les gamins du quartier. Minto s'engagea sur la surface goudronnée et fouilla dans les buissons bordant le terrain, y tirant le ballon qu'ils utilisaient systématiquement. Étrange que personne ne leur ait volé depuis le temps, d'ailleurs … Néanmoins, Kotaro répondit à cette invitation cachée avec un sourire.

Leur affaire abandonnées dans un coin du terrain, Kotaro faisait face à son amie qui dribblait tranquillement. Lui qui avait plus l'habitude de malmener la balle trouvait ce dribble bien fade et il se hâta de la subtiliser à la jeune fille, fonçant jusqu'au panier afin de marquer en lay-up. Il lança un regard moqueur à Minto qui le regardait, une joue gonflée et les poings sur les hanches. Du fait de leur taille très différente, le jeu n'était pas équitable du tout mais ils prenaient plaisir à s'affronter ainsi et ce depuis qu'ils s'étaient rencontrés, il y a de cela trois ans. Leur passion commune pour le basketball les avait rapproché et personne n'osait douter de leur amitié.

Après une demi-heure à flatter la balle orange, ils la rangèrent à sa place initiale. Alors que Kotaro se dirigeait vers ses affaires pour les récupérer, il remarqua que son amie ne le suivait pas. La collégienne, nostalgique, fixait l'arceau d'un air mélancolique, presque triste. Interloqué, le blond revint près d'elle, la questionnant du regard. Minto resta silencieuse quelques instants, comme si elle sélectionnait mentalement les mots les plus adaptés pour lui annoncer ce qu'elle voulait lui dire depuis longtemps sans jamais avoir oser le faire.

- Je ne sais pas si tu le sais mais … mes parents sont en instance de divorce.
- Je t'ai entendu le dire à Suzumi, je suis désolé.
- Je m'y attendais, ils ne s'entendent plus depuis deux ans au moins mais … ma mère par pour Akita. Et je dois la suivre là-bas.

Kotaro accusa la nouvelle en écarquillant les yeux. Akita ? Mais c'était à l'autre bout du Japon ! Kikunae semblait abattue et il jurerait de voir ses yeux briller de larmes. Néanmoins, elle se reprit vite et se hâta d'aller récupérer ses affaires. Le blond ne savait pas quoi penser de cela : il avait réellement cru que son amie le suivrait à Rakuzan. Il ne connaissait pas spécialement ses parents mais, quand il passait à l'épicerie, ils n'avaient pas l'air en si mauvais termes que ça. Lui-même ne connaissait pas le divorce, puisque ses parents s'aimaient encore comme au premier jour.

- Eh, gros bêta. Promets-moi qu'au lycée tu oublieras tes histoires de vengeance stupide.
- Je ne peux pas te le promettre, mais je peux au moins essayer.
- C'est déjà ça.

Ils échangèrent un sourire et, sans ajouter un mot, reprirent le chemin du retour. Kotaro ignorait quand Kikunae partirait pour Akita mais elle lui manquait déjà : il aimait bien jouer avec elle tous les soirs. C'était vraiment nul qu'elle doive sans aller mais ils ne pouvaient rien y faire après tout, n'est-ce pas ? Et puis, ça ne signifiait pas qu'ils ne se reverraient plus jamais pour autant. Donnant une bourrade amicale à Minto, le blond parti en courant, la mettant au défi de le rattraper. Ils avaient encore le temps d'agir comme des enfants, non ?




CAPACITE DU JOUEUR
Hayama est, depuis toujours, extrêmement agile et athlétique. Il est également doté d'une rapidité exceptionnelle qui lui a valu le surnom de « Raiju ». Ces trois éléments découlent du fait que le blond possède un « instinct animal », qui accroît ses réflexes et ses capacités physiques. Il est d'ailleurs souvent comparé au guépard, l'animal terrestre le plus rapide du monde. Inutile de vous expliquer pourquoi, j'imagine ?

Dans l'ensemble, Kotaro est assez polyvalent : efficace autant en attaque qu'en défense, son énergie inépuisable lui permettant d'être un attaquant rapide et un défenseur intense. Même s'il se déconcentre assez facilement, une remarque de Akashi ou de Mibuchi le remet rapidement sur le droit chemin.

Sa capacité spéciale réside néanmoins dans le dribble. Son nom ? Lightning Dribble. Son contrôle de la balle est de très haut niveau, il frappe le ballon avec suffisamment de force pour le transformer rapidement et parfaitement en un rapide cross-over. Comme il claque la balle très violemment sur le sol, elle devient trop rapide pour la suivre des yeux, ce qui la rend très difficile à voler. Si la balle a atteint sa vitesse de pointe, c'est comme si elle avait disparu.

Hayama varie l'intensité du dribble en usant d'un nombre de doigt définis sur la balle selon l'adversaire en face de lui. Plus son opposant est coriace, plus il ajoute de doigts et plus le dribble gagne en force. Il perturbe ainsi ses adversaires qui n'arrivent plus à suivre la balle des yeux et les passe avec sa rapidité naturelle.

On dit également que le bruit provoqué par son dribble est parfois tellement fort que ça en dérange les spectateurs qui parviennent à l'entendre, les forçant parfois à se boucher les oreilles ...







  • Pseudo : Moona, mais ici personne ne m'appelle comme ça Sisi
  • Âge : 20 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? ~
  • Votre avis sur le forum ? ~
  • Votre présence sur le forum ? 7/7j
  • Code de validation :

(c) crédit


(c) codée par Tsu-chan







HAYAMA KOTARO
{  Strike while the iron is hot }



BABAAAAAAAAAAALLE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Roar~ | Complete   12.03.15 9:21

* a cliqué sur la barre de spoiler *



Ami des vannes de moi ! Bienvenu !!!!





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Roar~ | Complete   13.03.15 20:14




Wan wan!
Tu es validé(e) !

Avis de Tsubaki: Oh mais... on est né le même jour ! Bref, bref ~ Comme d'habitude, ta fiche est toujours bien écrite et agréable à lire! Il n'y a rien à y redire pas parce que c'est moi qui ait donné mon avis sur le cara, non non. à part quelques coquilles c: Mais tout est nickel, donc tu peux aller ronronner avec la panthère et le tigre de Tokyo o/

Avis de Shun: toi... je t'aime ! Rien à voir avec ce qu'il y a noté en spoiler ! non non ! absolument rien ! Suis tout à fait impartial et incorruptible ! La fiche est bien écrite, facile à lire et agréable. Kotaro est plein d'énergie ! Courage à tes futurs partenaires de RP que tu risques d'épuiser ! Un futur RP avec Takao pourrait être amusant ! Entre excités de la vie ils vont se comprendre !

Avis d'Atsushi: Pourquoi dis-tu que ton test rp est pourri ? Il est mignon tout plein et tu joues bien ton personnage pour le peu de fois qu'on l'a vu et dans l'anime, et dans le manga ! Tu as bien cerné le caractère d'Hayama et son histoire est correcte au vu des deux-trois lignes de son passé sur son Wikia. Je t'accepte. T'es un super coéquipier pour Aka-chin ~ (fais gaffe à ne pas trop l'agacer...)



(c) codée par Tsu-chan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Roar~ | Complete   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roar~ | Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Roar~ | Complete
» Hear me roar ▬ arkhaan [fiche validée]
» [OFFICIEL] The Lion Guard : Return of the Roar
» Sonorisation de la page d'accueil!
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-