The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    26.03.15 16:18


Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Quelle n'avait pas été la surprise de Takao Kazunari en découvrant que l'auberge dans laquelle le stage d'été de Shutoku avait lieu accueillait aussi une seconde équipe de basket. Celle de Seirin ! Ceux qui les avait mit sur le banc de touche de l'Interlycée ! Un comble ! Le hasard avait décidément un sens de l'humour assez douteux ! Le hasard.... que dis-je ? Le destin NANODAYO !

Forcé de cohabiter dans l'auberge, les joueurs des deux équipes se croisaient très souvent dans les parties communes de l'établissement comme la salle de repas et les pièces d'eaux. Si chacune suivait un programme indépendant, il n'était toutefois pas rare que Seirin et Shutoku se retrouvent face à face le temps d'un petit match amical visant à mettre en pratique le fruit des dernières heures d’entraînement.

Pour la préparation des repas il avait été décidé que cette tâche ingrate serait assurée à tour de rôle par les différents joueurs. Même le coach de Shutoku, Nakatani-sensei, avait dû se retrousser les manches pour mettre les mains à la pâte ! La surprise avait été de constater qu'en réalité il cuisinait trop bien ! Kazunari s'en était d'ailleurs toujours pas remit ! Il avait bien essayé de faire voter un texte de loi visant à obliger leur coach à cuisiner tous les jours mais le coup qu'il reçut sur la tête la seconde d’après le dissuada de continuer sa campagne électorale culinaire !

Kazunari attrapa une serviette éponge blanche et commença à se ressuyer le visage avec. L’entraînement venait de se terminer et pour dire la vérité il n'avait envie que d'une seule et unique envie : retourner dans la chambre qu'il partageait avec Shin-chan et Miyaji-senpai pour se laisser tomber mollement sur son futon. Loque mode on !

Il s'apprêtait à mettre à exécution son plan de retranchement dans la chambre lorsque Nakatani-sensei s'approcha de lui et l'interpella de sa voix autoritaire. Kazunari se retourna pour le regarder, sa serviette blanche toujours posée sur sa tête

« Takao, Midorima., pour le prochain repas c'est l'un de vous deux qui devra s'en changer. Arrangez vous entre vous

- hein ??? Mais pourquoi ? On vient de finir l’entraînement ! Je suis caisse moi ! »

Kazunari écouta son coach lui rappeler que pour le moment il n'y avait que Midorima et lui qui n'avaient pas encore rempli leur devoir en cuisine et que de toute façon, il n'était pas le seul à être fatigué ! Qu'il en était de même pour les autres joueurs, donc pas de traitement de faveur !

Kazunari laissa un soupire lui échapper avant de se tourner vers Shin-chan prêt à négocier. Mais le shooter d'excellence ne semblait pas plus ravi que lui de perdre son temps en cuisine. Il remonta ses lunettes sur son nez ( c'est un toc ou quoi !!! que quelqu'un lui resserre les branches !! ) et il tendit la main en avant

« Laissons le destin en décider avec une partie de shi fu mi »

Han !!

Kazunari croisa les bras et frappa du pied sur le sol. TRICHE ! Les cancers étaient premiers du classement en plus ! Alors que les scorpions occupaient la 10em place ! Et puis depuis le temps qu'ils se connaissaient, Takao n'avait jamais une seule fois gagné à une partie contre son ami aux cheveux aussi vert que la pelouse qui bordait l'auberge !

« C'est de la triche ! J'ai aucune chance de gagner contre toi Shin-chan ! "

Le sus nommé Shin-chan haussa un sourcils avant de le regarder, tendant sa main en avant, prêt à jouer le tirage au sort

« Cela n'a rien à voir avec de la tricherie. Je te prierai de bien vouloir faire attention à ce que tu dis. C'est tout simplement le destin, nanodayo »

Kazunari piaffa d'agacement. Il était partagé entre l'idée de refuser de jouer, question d'honneur à sauver ! Quitte à finir aux fourneaux, autant y aller directement et s'épargner la défaite cuisante d'une nouvelle manche de shi fu mi perdue. Mais d'un autre coté.... Ne sait-on jamais ! Il pourrait peut être gagner et rejoindre ainsi son futon adoré !

Dilemme dilemme ….

Finalement, espérant croire quand même qu'il avait une pseudo chance de ne pas perdre au moins une seule fois dans sa courte vie, Takao tendit le bras en avant et ancra son regard gris azur à celui vert jade de son rival et ami

« 1 …. 2...... 3...... »

La main de Kazunari resta plate pour imiter une feuille alors que elle de Shintaro Midorima imitait un ciseau. Le porteur de l’œil de faucon soupira avant de frapper le sol de son pied

« J'en étais sure !!! C'est pas possible d'avoir une poisse pareil ! C'est la dernière fois que je jouais contre toi Shin-chan ! »


Plein de mauvaise volonté, Takao retourna aux vestiaires en ruminant. Le destin ! Il avait bon dos le destin ! Quand même bizarre que c'était toujours lui qui perdait ! Shin-chan avait le cul bordé de nouilles ! C'était même un affront d'avoir une chance aussi insolente ! S'il aurait eut une petite amie ( ou un petit ami, why not ?), Takao lui aurait assuré qu'il devait être cocu !! Bah quoi ! Fallait bien se consoler comme on pouvait non ?

Après une douche bien méritée et des vêtements tout propres, Takao retourna jusqu'à sa chambre poser son sac de sport. Il jeta un coup d’œil envieux à son futon qui semblait lui tendre les bras puis il soupira en prenant le chemin des cuisines. Lorsqu'il poussa la porte de cette dernière, il constata du premier coup d’œil qu'il y avait déjà quelqu'un dedans. La tête aux cheveux turquoises de Tetsuya Kuroko dépassait de derrière le plan de travail plein d'ustentils nécessaires à la cuisine

« Oi Kuroko ! T'as paumé à Shi fu mi toi aussi ? »

Takao se dirigea vers lui et lui fit un sourire

« Qu'est ce qu'on mange de bon à Seirin ? Tu as déjà été faire tes courses ? »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    03.04.15 17:40


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Tout commence par un hasard. Une rencontre à une petite auberge près des rives de Tokyo, posée sur la plage. Seirin avait rencontré l'équipe de Shutoku, qui venait chaque année, selon leur tradition pour s'entraîner. L'équipe de basket de Seirin, elle, était là pour un camp d'entraînement. Les deux équipes avaient évidemment été surprises de se voir alors qu'elles avaient joué un match récemment. Du côté de Kuroko, lui, n'était pas surpris. En tout cas c'est ce que son visage indiquait. Il n'était pas rare que les deux équipes se retrouvent à jouer des matchs amicaux pour s'entraîner. Les victoires et les défaites s'altérnaient entre les deux lycées.

« Kuroko attrape ! »

Les chaussures couinaient sur le parquet plein de sueur. Cette fois là, Seirin s'entrainait seulement en équipe. Kuroko comme à son habitude faisait de son mieux pour passer la balle à ses coéquipiers. Quand tout à coup, un gros gargouillement se fit entendre. Les regards se tournèrent vers Kiyoshi Teppei. Il fit son sourire niais en se grattant la nuque.

« Aaaaah. Gomen, gomen ! Il se trouve que l'entrainement ça creuse un peu ! »

Le capitaine de Seirin disputa le Murasakibara de Seirin et ce fut parti en dispute quotidienne. La coach en profita pour arrêter l'entrainement et faire entrer l'équipe au vestiaire. Kuroko et ses amis se changèrent. Kuroko remarqua l'absence de Kagami. Il avait encore été envoyé par la coach pour courir acheter des boissons pour rafraichir l'équipe.
Les douches prises, les joueurs changés et tout le reste étaient faits. Kuroko se dirigea donc vers sa chambre, mais à peine devant sa porte que la coach l'interpella.

« Kuroko-kun ! C'est à ton tour ou à celui de Kagami de faire à manger ! J'ai proposé aux autres de la faire, mais ils m'ont dit de vous laissez faire.... »

Elle fit une petite mou puis partit en sautillant vers sa chambre. Kuroko soupira, elle oublia elle-même ses propres consignes : Kagami était parti, Kuroko était obligé de cuisiner. Il avait quelques notions de cuisines mais Kagami était assurément plus doué que lui. Le fantôme se dirigea cette fois ci vers la cuisine public et s’avança vers le plan de travail. Il ouvrit le frigo et dedans il n'y avait qu'une carotte et une boîte de hareng périmée. Il soupira de plus belle et alla chercher Nigou pour aller acheter des provisions au combini le plus proche. Il hésita d’abord à prendre des ramen tout prêt. Mais tout ça ne suffira pas à rétablir ses coéquipiers. Il opta donc de la jouer freestyle en achetant un peu de tout : des patates douces, des tomates, des salades, du rôti et pleins d’autres choses consistantes. Il rattrapa la laisse de Nigo et rentra à l’auberge.

En posant ses courses dans le frigo il remarqua qu'il avait oublié le pain. Eh oui ! Il n'y a pas de repas sans pain ! Pour la troisième fois il soupira. Il entendit la porte s'ouvrir et il leva la tête. Le meneur de Shutoku était lui aussi de corvée apparemment, mais toujours avec son sourire débile.

« Oi Kuroko ! T'as paumé à Shi fu mi toi aussi ? »


Kuroko le regarda en se disant bien que Takao avait perdu une fois de plus contre Midorima.

« Bonsoir Takao-kun. Non, je me suis porté volontaire, car Kagami est en pleine course. »


Kuroko continua de ranger ses courses avec son calme habituel. Il allait devoir cuisiner avec le meneur de Shutoku. Il se demandait comment cela allait se passer.

« Qu'est ce qu'on mange de bon à Seirin ? Tu as déjà été faire tes courses ? »


Takao lui dit ces mots en s'approchant de lui avec un grand sourire. Pourtant, Kuroko savait que le meneur était énervé à chaque fois qu'il perdait contre le vert. C'est-à-dire tout le temps.

« Je ne sais pas encore. J'ai fait les courses mais j'ai oublié le pain, serait-ce utile d'en acheter ? »


Takao allait surement répondre non, car il avait l'air feignant, mais le petit bleu essayait tout de
même, histoire d'apprendre à mieux connaître son adversaire.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    06.04.15 15:29


Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Parmi tous les membres de Seirin, Takao se disait qu'il aurait pu plus mal tomber ! Cuisiner avec Kagami aurait certainement été un véritable calvaire. Déjà que Kazunari n'était pas particulièrement motivé à faire la cuisine ! Il fallait dire aussi que son talent culinaire était aussi élevé que sa discrétion ! C'est à dire inexistante !!! Tant pis ! Nakatani-sensei voulait qu'il fasse la cuisine ? Alors il cuisinerait ! Takao ne prenait aucune responsabilité quant aux éventuels dommages collatéraux ! Indigestion ? Évanouissement ? Il avait prévenu qu'il cuisinait comme un pied ! Si Shutoku voulait bien manger ce n'était pas à lui qu'il fallait demander ! Mais peut être que Kuroko savait y faire dans ce domaine et pourrait l'aider !

Le joueur fantôme de Seirin avait appartement oublié du pain ! Parfait ! Takao l’attrapa par le bras et le tira légèrement vers lui, un sourire radieux sur son visage

« Viens avec moi !! Je n'ai pas encore fais les courses ! On en profitera pour prendre ton pain par la même occasion ! »

Ne lui laissant pas le choix, Takao l’entraîna à l'extérieur de la cuisine. Ils traversèrent ensemble les couloirs de l'auberge qui les accueillait pour finalement sortir du bâtiment. Il y avait un petit combini pas très loin et ça ferait parfaitement l'affaire pour les courses qu'ils devaient faire

Le soleil était encore haut dans le ciel malgré l'heure tardive et la chaleur restait de mise. Takao mit sa main en visière pour protéger son regard des rayons éblouissants alors qu'il tournait sa tête dans la direction de Kuroko. Ce dernier paraissait toujours aussi inexpressif qu'à son habitude. Ça avait quelque chose de déconcertant. Comment ses coéquipiers arrivaient à le cerner ?

« Alors comme ça Kagami est en plein entraînement ? Ça consiste en quoi les entraînements à Seirin ? Oh je dis ça comme ça hein ! Va pas croire que j’essaie de collecter des infos ! De toute façon nous, on a rien à vous cacher ! Renforcement individuel et collectif ! Tu peux être sure que si on se rencontre à la Winter Cup on ne perdra pas cette fois ! »

Kazunari lui mit un léger coup de coude sur le bras en lui souriant . Il se frotta ensuite l'arrière de la nuque et soupira. Il n'avait aucune idée du menu qu'il devait présenter à son équipe le soir même. Et malgré son talent inné pour foirer tous les plats qu'il préparait, il espérait ne pas trop faire honte à Shutoku en comparaison du menu que Kuroko allait préparer à sa propre équipe. Visiblement, Kuroko avait fait des courses à l'aveuglette sans vraiment avoir d'idée sur ce qu'il comptait faire lui aussi. C'est alors qu'un éclair de génie traversa les pensées de Takao. Il bondit sur ses pieds et se mit face à Kuroko qu'il attrapa pas les épaules

« Hey !!! J'ai une idée !! Si au lieu de cuisiner un menu chacun de notre coté on préparer un truc ensemble ? Après tout Shutoku et Seirin prennent leur repas en même temps ! Et puis ça sera moins chiant de faire un truc tous les deux que de préparer chacun de notre coté ! T'en dis quoi Kuro ? »

Fort de son idée qu'il trouvait révolutionnaire, Takao repris sa marche vers la supérette, plongé dans une intense réflexion. Les lèvres pincées et ses sourcils froncés témoignaient du réfléchissement profond dans lequel il s'était plongé

« il faut un truc pas trop compliqué... Histoire qu'on se tape pas la honte si on loupe ! Je sais pas toi mais perso ça me gênerait un max que je foire le menu et que demain Shin-chan nous sorte un super truc ! Ca te dit de préparer un curry ? Ça devrait le faire tu crois pas ? »









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    10.04.15 19:54

Kuroko Tetsuya a écrit:

















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



A peine avoir proposé à Takao de l'accompagner prendre du pain. Kuroko se fit empoigner le bras par la main du meneur en l'accompagnant vers la sortie.

« Viens avec moi !! Je n'ai pas encore fais les courses ! On en profitera pour prendre ton pain par la même occasion ! »

Kuroko n'avait même pas eu le temps de répondre tellement le lycéen de Shutoku parlait vite autant qu'il agissait. Le petit bleu passa le couloir et la porte d'entrée empoigné. Tel une scène de ces fameux mangas. Il détacha son bras pour marcher à son aise

« Takao-kun. Cela me fait plaisir que tu m'accompagnes, en profitant de cette occasion pour acheter tout ce dont tu as besoin. Mais ne m'emporte pas comme cela s'il te plait. Et marche moi vite, j'ai du mal à suivre."

Kuroko ralentissant sa marche, regarda Takao profiter du soleil encore présent pendant d'aussi belles (et avantageuse) vacances. Le joueur de Seirin plissa un peu les yeux à cause du soleil. Il aurait dû prendre des lunettes de soleil, mais n'imagina même pas la tête qu'il aurait avec. Takao se retourna vers Kuroko accompagner de son sourire habituel.

« Alors comme ça Kagami est en plein entraînement ? Ça consiste en quoi les entraînements à Seirin ? Oh je dis ça comme ça hein ! Va pas croire que j'essaie de collecter des infos ! De toute façon nous, on a rien à vous cacher ! Renforcement individuel et collectif ! Tu peux être sure que si on se rencontre à la Winter Cup on ne perdra pas cette fois ! »


Kuroko eut du mal à accumuler tout ce que ce cher Takao venait de dire. Il alla donc étapes par étapes

« Kagami-kun a un entraînement spécial donné par notre coach. Il court sur la plage en allant nous chercher des boissons. Notre entraînement n'a rien de spécial. Pour ce qui est de la Winter Cup. Seirin ne compte pas perdre ! »

Kuroko avait un regard de défie sur le visage. C'est vrai. Il ne comptait pas perdre. Après tout, l'équipe de basket de Seirin était en cours de développement et personne ne savait encore jusqu'où ils pouvaient aller.
Kuroko remarqua le soleil se coucher peu à peu, que le temps passait vite l'été. Et dire que dans quelques jours, les cours reprenaient. Kuroko allait profiter de tout ça. Kuroko voyait le combinie de loin. Il était pratiquement arrivé. Tout à coup Takao se retourna de plus belle brusquement et attrapa le petit bleu par les épaules.

« Hey !!! J'ai une idée !! Si au lieu de cuisiner un menu chacun de notre coté on préparer un truc ensemble ? Après tout Shutoku et Seirin prennent leur repas en même temps ! Et puis ça sera moins chiant de faire un truc tous les deux que de préparer chacun de notre coté ! T'en dis quoi Kuro ?

Kuroko écarta les yeux surpris. La raison ? Kuroko avait pensé qu'il aurait naturellement fait un repas en commun. N'était-ce pas plus simple que de faire leurs repas seuls dans leurs coins ? Plus on est fous plus on rit !

« Takao-kun. Ne me brusque pas. Je pensai pourtant que nous allions faire ça. Ce n'est pas évident ? C'est plus simple. C'est moi ou Takao-kun est plutôt long à la détente ? »

Sur ces mots Kuroko se dégagea et continua sa route vers le combini qui n'était plus très loin. Kuroko se demanda s'il pouvait supporter le meneur de Shutoku. Si nous étions Kuroko nous ferions comme lui. Takao serait capable d'apprendre la recette par coeur de jeter le livre de recette et de faire la recette à l'aveugle. Kuroko alla plus vers Takao pour lui faire part de son idée, mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit son collègue prit la parole.

« il faut un truc pas trop compliqué... Histoire qu'on se tape pas la honte si on loupe ! Je sais pas toi mais perso ça me gênerait un max que je foire le menu et que demain Shin-chan nous sorte un super truc ! Ca te dit de préparer un curry ? Ça devrait le faire tu crois pas ? »


Finalement, le meneur de Shutoku n'était pas si bête, ou alors c'était la seule recette qu'il connaissait. Kuroko fit un de ses rares sourires.

« C'est une bonne idée. C'est une des recettes que je connais le mieux faire. Je suis sur que Midorima-kun sera fière de toi. »


Sur ces mots il s'avança et entra dans le combinie.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    13.04.15 10:34


Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Kuroko avait cette façon étrange de s'exprimer. Toujours très polie, très cordiale ! Cela ne faisait presque pas naturel. Oh Kazunari ne lui reprochait rien hein ! Il côtoyait au quotidien Shin-chan qui avait une façon de s'exprimer tout aussi étrange. Est ce que c'était un trait de caractère commun à tous les mecs de la Génération miracle ? Tous des coincés ?? Ho... ça ce n'était pas très gentil.... Mais Kazunari ne laissait rien passer. Un sourire sur son visage il avait entraîné Kuroko à l'extérieur et ce dernier ne semblait pas vraiment ravi de se faire traîner comme un sac à patates. Le joueur fantôme se défit d’ailleurs rapidement de son emprise , dégageant sans ménagement son bras que Kazunari tenait.

« Okay okay désolé ! Tu sais, t'es pas obligé de te montrer si formel avec moi ! On peut se parler sans faire de chichi ! Hein Kuro-kun ! Tu m'en veux pas si je t'appelle comme ça ? C'est plus court. Et drôle ! »

Il n'y avait pas beaucoup de chemin pour aller jusqu'à la supérette. Mais la chaleur était tellement écrasante ! D'ailleurs depuis le début de ce fameux stage d'été Kazunari avait prit pas mal de couleurs. Sa peau était un peu plus dorée, cela faisait ressortir ses yeux gris-bleus. Le soleil aveuglant le forçait à plissait les yeux formant entre ses sourcils une ride gênante. Il avait toujours eut du mal à supporter le soleil se réverbérant de cette manière. Il paraît que c'était une particularité des yeux de couleur claire. Kuroko, dont les yeux turquoises étaient encore plus clairs que les siens devait être gêné tout autant que lui. La prochaine fois, Takao penserait à emprunter la paire de lunettes de Shin-chan. Celle qu'il mettait pour espérer passer incognito quand il allait stalker en douce les matchs de basket pour lesquels il prétendait n'avoir aucun intérêt.

Kazunari écoutait sérieusement le discours du joueur fantôme concernant l’entraînement de son équipe. Il se mit en face de lui, les bras derrière la tête et commença à avant à reculon. Un rire lui échappa alors qu'il contemplait Kuroko, toujours si sérieux, si inexpressif

« Super ! Vous n'avez pas l'intention de perdre et nous non plus ! Si on se rencontre ça va être explosif ! Cette fois tu peux me croire je ne te lâcherai pas d'une semelle ! Je vais te coller au bask' jusqu'à l'étouffement …. »


Il reprit sa place à coté de lui et lui donna un léger coup de coude amical

« Ha je dis ça, c'est une façon de parler hein ! Mais n’empêche tu sais quoi, je dois bien avouer que ton truc c'est impressionnant ! Sérieux ! Personne ne peux te voir mise à part moi ! Ça doit pas être marrant tous les jours cela dit.... »

La supérette se profila à l'horizon et quand Kuroko affirma qu'il avait prévu depuis le début qu'ils cuisineraient qu'un seul et unique repas en commun, Kazunari braqua son regard sur lui. Quoi ? Qu'est ce qu'il avait dit là ? Qu'il était long à la détente ? Le porteur de l’œil de faucon éclata de rire

« On verra sur le parquet lequel de nous deux est lent à la détente ! Namého ! »

Il lui adressa un sourire amusé. Vraiment pour le coup, Takao était pressé de se retrouver à la Winter Cup et de pouvoir en découvre de façon officielle avec Kuroko. Il espérait vraiment que ces matchs seraient plein de piquant, plein de surprises ! Un nouvel affrontement entre Kagami et Shin' aussi... oui oui ! Si Shutoku venait à rencontrer Seirin, le match allait être à ne surtout pas manquer ! Chacun se donnerait à fond, pratiquant son propre basket, défendant ses propres idéaux !

Adjugé vendu pour le beau mec aux cheveux turquoise au premier ! Ça serait donc un curry que les deux garçons choisirent de préparer pour le repas du soir ! Ça pouvait paraître d'un classicisme manquant d'originalité de la part de quelqu'un comme Kazunari mais non ! Sa réputation était en jeu ! Loin de lui l'envie de se ridiculiser devant son équipe au complet et celle de Kuroko ! Oh ! Tiens ! Une information venait de percuter l'esprit de Takao !

« Hey ! Si tu as prit la place de Kagami aujourd'hui, ça veut dire que ça sera à son tour de cuisiner demain ? Avec Shinc-han ! OOOOOOh ! Faut que je trouve un truc pour aller les espionner en douce ça va être épique ! Tu viens avec moi Kuro-kun ? Ça sera marrant ! T'as pas le choix, je t'embarque demain après l’entraînement ! »

Et voilà ! C'était dit ! Pas le choix pour le pauvre Kuroko ! Mais il fallait dire que Midorima et Kagami en cuisine ensemble ça ne serait pas le genre de chose que l'on pourrait revoir avant des lustres ! Il fallait absolument qu'il y ait des témoins de cet instant béni !

Takao entra dans le combini et il regarda son ami. Hum … C'est bien beau de faire un curry mais qu'est ce qu'il fallait pour cuisiner ça ? Le meneur de Shutoku attrapa le bras de Kuroko et se mit en face de lui

« Tu as déjà fais un curry toi ? Parce que moi le curry... je sais bien le manger mais je ne sais pas le cuisiner ! Tu sais ce qu'il faut comme ingrédient ? Du curry.. en pâte ? En poudre ? … faut des légumes aussi... pomme de terres, carottes, oignons je crois.... tu mettrais pas un navet dedans ? Un poireau peut être ? »


Takao s'était emparé d'un panier en plastique posé à l'entrée. L'enveloppe budgétaire que lui avait confié Nakatani-sensai était dans sa poche. Il fallait aussi veiller à ne pas exploser le budget ! Sinon au passage en caisse il y aurait comme qui dirait un soucis.... Faisant face aux rayons des fruits et légumes, Kazunari hésitait sur ce qu'il devait prendre ou pas... des shiitake ? Il essayait de se remémorer les curry que préparés sa mère... non il n'y avait pas de champignons dedans...

« Kuro-kun... on prend... euh.... de la viande. Plutôt du poulet ? Du bœuf ? Tu prendrais quoi toi ? Haaaaa j'en sais rien !!! En tout cas il faut du riz ! Il faut de la sauce aussi non ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    17.04.15 21:03


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Hein ? Q’avait dit Takao ? Kuro-kun ? C’était une première ! Kuroko n’avait pas l’air d’être gêné par ce surnom, après tout Kise l’appelait bien « Kurokocchi ».

« Cela m’est égale, appelle moi comme tu veux. »


Kuroko essuya une petite goutte de sueur qui s’écoulait le long de sa joue. Cette chaleur rappelait à Kuroko ces jours passés avec Ogiwara Shigehiro et Kumako Tsubaki, ses deux amis d’enfances. Ils jouaient au basket même par les temps les plus chauds. Ils se souvenaient aussi qu’ils allaient souvent boire un verre de limonade après s’être entrainé. C’était le bon vieux temps.

Les deux joueurs parlèrent de leurs tactiques de jeu. Apparemment, les deux garçons ne relacheaient aucun efforts pour gagner) la Winter Cup. Takao lui expliqua qu’il le collerait jusqu’à l’étouffement. Kuroko le regarda avec des yeux ahurie. Mais le meneur se reprit en lui donnant un cou de coude.

« Ha je dis ça, c'est une façon de parler hein ! Mais n’empêche tu sais quoi, je dois bien avouer que ton truc c'est impressionnant ! Sérieux ! Personne ne peut te voir mise à part moi ! Ça doit pas être marrant tous les jours cela dit.... »

Kuroko poussa un petit soupire. Effectivement, c’était dur au début mais Kuroko ne s’en souci plus. C’est devenu habituel. Le fait que Takao le voyait en permanence pourrait crée un petit lien entre eux.

« Takao-kun a raison. Mais bon, quand on me remarque une fois c’est plus facile pour le reste du temps, alors je ne m’inquiète pas. »

En disant cela, Kuroko regarda toujours droit devant lui, avec son air stable. Takao avait des airs d’Ogiwara. Son amusement à tout rompre et son optimisme. Kuroko se sentait a l’aise, mais, la nostalgie le rendit un peu triste. Le bleu trouvait le temps long, le chemin avait été beaucoup plus court quand il était allé une première fois au combinie. Peut-être que la compagnie du meneur était tellement imposante que le temps passait au ralentit…

D’un coup, le visage de Takao s’illumina une fois de plus.

« Hey ! Si tu as prit la place de Kagami aujourd'hui, ça veut dire que ça sera à son tour de cuisiner demain ? Avec Shinc-han ! OOOOOOh ! Faut que je trouve un truc pour aller les espionner en douce ça va être épique ! Tu viens avec moi Kuro-kun ? Ça sera marrant ! T'as pas le choix, je t'embarque demain après l’entraînement ! »


Kuroko n’avait décidement jamais le choix avec le meneur de Shutoku, c’était comme être un pauvre lapin condamné à l’abattoir. Kuroko était condamné à prendre toute la fureur de Kagami après que lui et Midorima les découvrent.

« Je suppose que je n’ai pas le choix.. »


Le fait de les imaginer tout les deux derrière la porte a écouter les deux As, rappeler étrangement a Kuroko quand Takao et lui les avaient écouté se disputer un match.

Ils entrèrent dans le combinie, Kuroko commença à s’aventurer dans un rayon, mais Takao lui prit le bras. Décidément, le jeune meneur était du genre tactile !

« Tu as déjà fais un curry toi ? Parce que moi le curry... je sais bien le manger mais je ne sais pas le cuisiner ! Tu sais ce qu'il faut comme ingrédient ? Du curry.. en pâte ? En poudre ? … faut des légumes aussi... pomme de terres, carottes, oignons je crois.... tu mettrais pas un navet dedans ? Un poireau peut être ? »


Kuroko écrata de plus belle ses yeux de manière surprise, Takao était vraiment…. Pas très intelligent ? Du curry c’est simple. Il faut de la viande, des carottes, des navets, des pommes de terre, des courgettes et… du curry en sauce !

Kuroko expliqua tout ça au meneur.

« Kuro-kun... on prend... euh.... de la viande. Plutôt du poulet ? Du bœuf ? Tu prendrais quoi toi ? Haaaaa j'en sais rien !!! En tout cas il faut du riz ! Il faut de la sauce aussi non ? »

C’est vrai, dans ses explications Kuroko ne l’avait pas précisé. On pouvait prendre tout type de viande pur du curry. Mais si on se fiait à la tradition, le bœuf serait plus sûr !

« Takao-kun va aller chercher les légumes, je vais m’occuper de la viande, du curry et du riz. Je te fais confiance »


Sur ces mots, il partit de son côte acheter ses ingrédients.


HRP:
 







© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    24.04.15 9:36

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Le curry !

Il existait autant de façon de préparer un curry qu'il y avait de famille au Japon. Plus au moins traditionnelles, plus ou moins créatives, les recettes pouvaient être modifiées à l'infini ! La préparation même de la sauce curry pouvait avoir un goût radicalement différent en fonction des épices misent dedans. Une fois, Kazunari avait même surpris sa mère glisser un carré de chocolat noir dans la sauce. Pourquoi avait-elle fait ça !!! Sacrilège ! Mais, confiante, elle lui avait simplement avoué que c'était dans l'unique but de casser l’amertume que pouvait parfois prendre les sauces épicées comme celles au curry. Et il fallait avouer que le résultat final avait été délicieux !

Serrant le petit panier en plastique dans sa main, Takao parcourait les rayons tout en écoutant les conseils du fantôme de Seirin. Ce dernier souhaitait qu'il s'occupe des légumes pendant que lui même allait gérer le reste des commissions. S'il voulait ! Après tout ils allaient devoir cuisiner ensemble alors autant se répartir les tâches

Dans le rayon des légumes, Kazunari laissait son regard parcourir les différents étalages devant ses yeux. Il tentait de se faire une représentation mentale de ce qu'il trouvait dans le curry de sa propre mère. Des carottes ! Ça il en était certain. Mais fallait en prendre combien ? Il y avait combien de morfales à nourrir ? Chez Seirin ils étaient une bonne dizaine facile. Bon... Kagami comptait pour trois à lui tout seul. A Shutoku ils étaient tout aussi nombreux. 25 personnes environ au total ! Même pas peur !!

Takao posa son panier et prit un sachet en papier kraft avant de commencer à mettre dedans des carottes. N'y connaissant rien, il était parti du fait qu'une carotte par personne devait être pas trop mal ! Trois kilos de carottes plus tard, Takao se permit de sourire en posa le sachet de légumes dans son panier. Il fallait des oignons.... au moins 4 ! hum... Des patates ! 5 Kilos ? Oui ! Il ne fallait pas oublier qu'il y avait vraiment des estomacs sur pattes à nourrir. Kagami, Otsubo et Kimura en tête de liste.

Le regard de Kazunari observa le reste des légumes. Un navet ? Du chou ? Du céléri ? Haaaaaa du poivron tiens ! Ça pouvait être plutôt pas mal non ? Ça allait donner un petit peu de peps à leur curry ! Jugeant qu'un poivron de chaque couleur ça serait plutôt amusant, il plaça ces nouveaux articles tricolores avec le reste de ses courses.

Comment s'en sortait Kuro-kun de son coté ? Le faucon de Shutoku prit son panier et se rendit dans le rayon où le garçon aux cheveux turquoises semblait dissimulé derrière les étales. Un paquet de riz dans chaque main, il semblait occupé à lire les étiquettes pour choisir le riz adapté à leur plat. Bah... on s'en fou non ? Du riz c'est du riz ! Autant prendre le moins cher ! Parce que de la viande de bœuf pour 25 personnes ça allait leur coté la peau du cul... Enfin.. façon de parler hein ! Allez pas vous imaginer autres chose !

« Kuro-kun ! Tu t'en sors ? J'ai prit tous les légumes ! Ça va déchirer »

Kazunari lui fit un sourire et lui montra un paquet de riz de 10 kilos. Ha bah voilà ce qu'ils leur fallait ! C'était pas cher et en plus il y avait assez de quantité ! S'ils n'utilisaient pas tout pour leur curry, il en resterait pour les prochains jours

« Oï Kuro-kun ! Viens on prend ça ! Regarde c'est carrément pas cher au kilo ! On va pas se prendre la tête à acheter plein de petits paquets non ? On va juste se galérer à porter ça jusqu'à l'auberge mais osef ! »

Ne lui laissant pas le choix, Kazunari attrapa doucement le poignet du fantôme pour l’entraîner vers les caisses. Normalement ils devaient tout avoir ! Viande, sauce, légumes, riz ! Il ne restait plus qu'à mettre tout ça en forme et à cuisiner. Il y avait juste une seule et unique chose que Kazunari n'avait pas prit en compte dans ses achats compulsifs : le budget à ne pas dépasser !

Plus les articles passaient en caisse et plus la facture augmentait crescendo. Lorsque la caissière énuméra la somme à payer, Kazunari avala de travers et manqua de s'entrucher. Il se mit à tousser un petit peu en envoyant un regard non discret à son camarade de corvée

« C'est quoi cette facture ? Elle est au courant qu'on veut jute acheter de quoi cuisiner et pas le magasin au complet ? Abusé tu crois pas Kuro-kun ? »

Soupirant et pensant que Nakatani-sensei allait l'écorcher vif, Kazunari sortit l'enveloppe pour payer les commissions. Il fallait diviser la facture par deux afin de répartir les frais entre les deux clubs mais malgré ça, ça restait tout de même onéreux. Heureusement, il avait quand même de quoi payer la totalité de sa somme due. Ça le rassurait un petit peu. N'avait-il dont pas dépassé le budget initialement alloué pour le repas du soir ?

Chargé comme une mule, Takao portait les courses comme il le pouvait. Il jeta un coup d’œil à Kuroko qui n'était pas mieux loti que lui. Un rire lui échappa

« Tu sais quoi Kuro-kun ? C'est la première fois de ma vie que je regrette de pas avoir mon vélo et ma charrette ! En plus avec un peu de chance on aurait tiré à chi fu mi et j’aurai gagné ! Le destin est trop injuste Nanodayo ! »


Il se mit a rire puis posa les courses à ses pieds

« Attends deux minutes... j'en peux plus... j'ai mal partout... Franchement nous faire faire les courses et la cuisine âpres une journée d’entraînement c'est pas humain ! Et dire que Shin-chan doit être dans le bain en train de se prélasser …. Le chacal... C'est dégueulasse... moi aussi je veux aller dans le bain... et me coucher ! Dans un bon lit bien douillet tiens ! Pas toi ? »

Kazunari prit un air triste et soupira tellement fort qu'on avait l'impression qu'il portait soudainement toute la douleur du monde sur ses épaules. La mine déconfite et les yeux fermés. Il était complètement épuisé. Mais il se reprit bien vite et un sourire illumina de nouveau son visage qu'il tourna en direction de Kuro-kun

« Et un massage aussi ! Par une fille mignonne tant qu'à faire ! Mais on a pas de filles dans notre club.... Bonjour tristesse ! Dis ! Tu penses que ta coach acceptait de me faire un massage ? »

Un petit soupire lui échappa alors qu'il reprenait les ingrédients dans ses bras et recommençait à marcher tant bien que mal

« Et dis, Kuro-chan, tu faisais parti de Teiko … Pourquoi tu as choisi un club comme Seirin ? Il y a une quantité énorme de clubs dans la capitale. Pourquoi eux ? Ils n'avaient pas un palmarès impressionnant, c'est un nouveau club sans histoire »

Ébloui par le soleil, il ferma un œil

« C'est juste de la curiosité. Shin ne parle jamais de Teiko et du pourquoi du comment votre miraculeuse génération en est venue à éclater. Mais j'aimerai bien savoir ! Tu éclairs ma lanterne ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    06.05.15 11:57

Kuroko Tetsuya a écrit:

















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Depuis que Kuroko avait intégré l’équipe de basket de Seirin, il avait fait plusieurs connaissances qui avaient presque tous le même point commun. Il y avait Kagami Taiga, sa lumière qui ne vivait que pour le basket et ses hamburger ; Hyuga Junpei, le capitaine qui a deux tension ; Kiyoshi Teppei, un pivot un peu débile sur les bords ; Izuki Shun, le meneur qui n’a pas la langue dans sa poche (oui ce qu’il y a dans sa poche c’est son carnet de blague ! /PAN/) Aida Riko, la coach terrifiante que tout le monde redoute ; Mitobe Rinnosuke, qui n’ouvre jamais la bouche mais qui est un véritable cordon bleu ; Koganei Shinji , toujours en forme pour encourager l’équipe. Evidement j’en oublie certains mais, ce point commun, l’avez-vous trouvé ? Eh oui, c’est bel et bien manger. Peu importe le nombre de calories qu’ils prenaient, grâce aux entraînements draconiens que Riko leurs préparaient, ils perdaient tous leurs kilos d’un coup. Tout cela pour en venir au fait que ce qu’allait préparer Kuroko et Takao allait s’en doute les amener au septième ciel. En espérant qu’ils en laissent à Shutoku…

Après avoir ordonnée plusieurs choses, comme allé chercher les légumes, à Takao (ce qui était plutôt inhabituel) Kuroko c’était dirigé vers le rayon correspondant au riz et au curry. Pour tout avouer, au début, Kuroko c’était un peu perdue dans les vastes rayons qui l’entouraient. En regardant de tous les côtés, il tomba sur les yaourts, sur la viande, sur les sucreries mais pas sur le riz.

Il fit plusieurs tours en parcourant tous les rayons et finit par demander l’aide à une jeune caissière qui avait l’air d’être une lycéenne.

« Euh… Excusez –moi.. »


Et le même schéma se répéta : la jeune caissière tourna sa tête vers l’appellation de son nom mais ne vis rien et Kuroko recommença pour qu’on finisse par entendre un cri de peur. Kuroko laissa son visage neutre, il avait vraiment l‘habitude de cette réaction. Il demanda à la caissière où se trouvaient le riz et le curry. Elle lui indiqua une direction à prendre. C’est bête… Kuroko était passé devant plusieurs fois.

Il se dirigea donc vers le dit rayon et passa vers le rayon légume. Il voyait Takao se noyer sous les légumes. Il prenait un peu de tout avec le sourire jusqu’aux joues. Kuroko alla vite jusqu’à son rayon trouvant son ami… Effrayant. Il marcha en suivant les indications et arriva à un rayon qu’on pourrait nommer de rayon « épicerie ».

Il vit différents types de riz s’étaler devant lui. Mais, lequel choisir ? Kuroko avait beau se creuser la tête il ne se souvenait pas du riz que sa grand-mère utilisait pour faire du curry. Il regarda chaque paquet en espérant tomber sur un « riz pour curry ». Hélas les recherches n’aboutir pas. En comparant deux paquets de riz, Kuroko entendit une voix, que dis-je la personne criait carrément ! C’était donc forcément le meneur de Shutoku.

Il lui annonça qu’il avait tout les légumes et que le repas allait être génial, fantastique et toutes sortes d’autre mots désignant « génial ». Takao pointa son doigt sur un gros sac de riz pesant au moins 10 kilos. C’est vrai, pourquoi s’embêter à avoir des milliers de sacs alors qu’on pourrait prendre un énorme sac. Takao avait raison (pour une fois) mais le porter risquera d’être dur. Apparemment cela ne gêner par le meneur. Mais Kuroko allait-il en être capable ? Il n’était pas si musclé que ça. En poussant un soupire il acquiesça. Et une fois de plus Takao par le poignet de Kuroko pour l’emmener aux caisses, toujours avec un grand sourire. Mais son sourire se transforma en visage apeuré. Kuroko regarda le ticket de caisse que Takao avait dans les mains et fit la même tête. La caissière avait marqué son numéro de téléphone ou quoi ?

« C'est quoi cette facture ? Elle est au courant qu'on veut jute acheter de quoi cuisiner et pas le magasin au complet ? Abusé tu crois pas Kuro-kun ? »

Les yeux écarquillés Kuroko approuva d’un hochement de tête. Ils divisèrent la note en deux et Kuroko pu payer sa partie. Les deux lycéens s’étaient répartit les courses à porter. Takao se plaignit de na pas avoir sa charrette, c’est vrai que ça aurait été plus pratique, mais si c’était Kuroko qui allait pédaler… Je pense que l’équipe de Seirin ne serait pas d’accord devoir un fantôme mort.

Les deux cuisiniers posèrent les courses un instant pour se reposer. Les courses étaient vraiment lourdes. A croire que la caissière avait rajouter une enclume dedans.

Franchement nous faire faire les courses et la cuisine âpres une journée d’entraînement c'est pas humain ! Et dire que Shin-chan doit être dans le bain en train de se prélasser …. Le chacal... C'est dégueulasse... moi aussi je veux aller dans le bain... et me coucher ! Dans un bon lit bien douillet tiens ! Pas toi ? »


Un lit douillet. Autant rentrer chez soi, les lits du camp sont tellements durs que même le béton serait plus confortable. Il regarda Kuroko.

« Et un massage aussi ! Par une fille mignonne tant qu'à faire ! Mais on a pas de filles dans notre club.... Bonjour tristesse ! Dis ! Tu penses que ta coach acceptait de me faire un massage ? »

Kuroko le regarda avec un air un peu démesurer. La coach n’accepterait jamais.

« Je ne pense pas qu’elle acceptera…. Mais si elle accepte, tu auras beaucoup plus mal au dos qu’avant. »


Ils reprirent les courses et continuèrent leurs chemins. Le soleil se couchait et on pouvait apercevoir les oiseaux qui allaient sans doute retourner dans leur nid.


« Et dis, Kuro-kun, tu faisais parti de Teiko … Pourquoi tu as choisi un club comme Seirin ? Il y a une quantité énorme de clubs dans la capitale. Pourquoi eux ? Ils n'avaient pas un palmarès impressionnant, c'est un nouveau club sans histoire »


C’était un peu la question fatale. Si Kuroko expliquait à Takao pourquoi, ses mauvais souvenirs allait revenir. Il regarda vers le bas un peu gêné.


« C'est juste de la curiosité. Shin ne parle jamais de Teiko et du pourquoi du comment votre miraculeuse génération en est venue à éclater. Mais j'aimerai bien savoir ! Tu éclairs ma lanterne ? »


Le petit bleu prit une inspiration et releva la tête, il lui expliqua qu’il n’allait pas tout lui raconter car c’était trop long et que surtout ce n’était pas très joyeux.


« Si je suis à Seirin c’est parce que… En troisième année l’équipe de Teiko ne s’amusait plus. Elle jouait les matchs pour gagner mais n’y prenait aucun plaisir. Et un jour en ramassant le porte feuille de Hyuga-sempai j’ai vue comment jouait Seirin. Les joueurs avaient un fantastique jeu d’équipe… Donc je m‘y suis inscrit tout simplement. »


Kuroko fit un sourire gêné puis lança un regard à Takao. S’il lui avait raconté toute l’histoire, on y sera encore là demain, ou alors Takao allait pleurer sur la pauvre épaule de Kuroko.

« Désolé de ne pas tout te raconter mais, c’est un peu dur… »


Ils continuèrent d’avancer sur le chemin. Jusqu’à voir au loin le bâtiment où ils s’entrainèrent chaque jour. Ils rentrèrent dans la cuisine et Kuroko posa ses courses sur le plan de travail et prit un tablier qui noua autour de sa taille.

« Takao-kun est prêt ? »








© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    11.05.15 13:33

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Faire les courses étaient quelque chose de bien plus éprouvant que Kazunari ne l'avait imaginé. Parcourir les rayons, trouver les bons ingrédients et rapporter tout ça jusqu'à l'auberge …. Après une journée d’entraînement intensive comme Shutoku en avait l'habitude il était difficile ( voir même carrément tyrannique ) de devoir le forcer à cuisiner ! Ah ce qu'il se languissait de rentrer chez lui où les bons petits plats de Maman Takao l'attendraient sur le coin de la table, tout fumants et répandant dans l’appartement une odeur des plus alléchantes ! Rien qu'à y penser Takao pouvait presque ressuyer un petit flet de bave le long de son menton....

Mais ce soir là ce n'est pas les plats de maman qu'il aurait dans son assiette. Ça serait la préparation ( délicieuse, il l'espérait ) qu'il aurait cuisiné avec amour.... et avec Kuro-kun ! Il comptait d'ailleurs beaucoup sur lui pour la réussite de l'opération ! Les talents en cuisine de Kazunari n'avaient, effectivement, rien de bien exceptionnels.... si ce n'est dans le sens négatif du terme ! C'est ça aussi d'être un garçon ! Non pas qu'il était macho au point de penser que les femmes devaient aller derrière les fourneaux pendant que les mecs se prélassaient sur le canapé, une bière dans la main et un paquet de chips dans l'autre ( en train de se gratter l'entre jambe devant un match de foot!) ! Non non non ! Mais sa mère et sa sœur avaient particulièrement à cœur de servir des bons petits plats et l'une comme l'autre éprouvaient une espèce de passion pour la cuisine. Ce qui ne laissait guère l'occasion à Kazunari de mettre les pieds dans la pièce ou de développer son don inné pour la préparation des repas !

Et pour couronner le tout il faisait une chaleur étouffante ! Une véritable chape de plomb s’écrasait sur les deux pauvres basketteurs tout chargés de leurs victuailles. Takao marchait comme il le pouvait, écoutant le récit de Kuro-kun sans perdre de vue l'auberge qui se rapprochait d'eux à chaque pas en avant

Comment ça Riko Aida refuserait de lui faire un massage ? Il n'était pas aux goût de la demoiselle ? Elle ne savait pas ce qu'elle perdait ! Il avait un corps de rêve digne des plus beaux mannequins japonais ! Si si mes demoiselles ! Si vous ne le croyez pas, venez lui faire un massage et vous constaterez par vous même ! ( bah quoi ?? Technique du désespoir en quête de massage!) Et comment ça il aurait davantage mal au dos qu'avant ? Avoir une mignonne petite coach non douée pour les massages devait être quelque chose d'horrible.... Mais à vrai dire, Takao aurait donné beaucoup ( tout sauf sa collection de cartes Pokemon et à commencer par Midorima en premier ) pour réussir à détendre un peu ses muscles noués

Il s'était attendu à se faire rembarrer par Kuro-kun quand il lui avait posé des questions sur la Génération Miracle et leur séparation. Il fallait dire que malgré les tentatives d'aborder le sujet auprès de Shin-chan, il avait toujours essuyé un échec cuisant ! Monsieur Carotte n'était visiblement pas enclin à dévoiler le moindre indice sur le pourquoi du commun de leur séparation. Ce qui n'était pas le cas de Kuroko étant donné que ce dernier se monterait un poils plus loquace. Enfin... fallait le dire vite parce qu'en réalité, à part avoir appris les conditions qui l'ont poussé à rejoindre Seirin, le mystère sur l'éclatement de la GM n'avait fait que s'épaissir davantage. Fais chier ! Il allait falloir trouver une nouvelle personne à question ! Hum.... Le blond à la boucle d'oreille paraissait pas trop revêche ! Si l'occasion se présentait, Takao irait gratter de son coté pour enfin découvrir la vérité

Arrivé dans l'auberge, Kazunari laissa tomber ses courses sur le sol sans aucune précaution ! Heureusement qu'il n'y avait pas des œufs dedans sinon l'omelette aurait été déjà faite ! Il s'étira ses bras endoloris et se permit un large bâillement. Mince, ce qu'il était fatigué ! Et il y avait encore ce repas à la noix à cuisiner ! Kuro-kun paraissait d'ailleurs plus motivé que lui ! Vêtu de son tablier blanc et d'un foulard dans les cheveux, on aurait dit qu'il avait fait ça toute sa vie.

« Minute papillon.... laisse moi souffler un peu tu veux ? »

Inspiration.... expiration.... inspiration..... MOTIVEEEEEEE !

Takao s'empara du second tablier d'une blancheur immaculée et il le passa autour de son corps dans le but évident de ne pas ruiner ses vêtements. Il y tenait ! Mais hors de question qu'il mette un foulard dans les cheveux ! Et puis quoi encore ! Il se contenta de garder le serre tête qui maintenait ses cheveux lisses et les empêchait de tomber devant ses yeux.

« Bien ! Qu'est ce que je dois faire ? On doit éplucher et couper les légumes en premier si tu veux mon avis. Je veux bien m'y coller ! »

N'attendant pas l'approbation de son vis à vis, Kazunari se baissa pour ramasser le sachet contenant les nombreux légumes. Il le posa sur la table et s’empara d'un économe trouvé dans un tiroir.

« Je les épluche et tu les coupes, ça te va ? »

Kazunari se mit directement à la tache. L'économe râpait la surface des légumes, découpant de fines lanières qui enlevaient la peau des pommes de terre. Une fois bien préparé il les mettait dans une grande bassine d'eau fraîche à la disposition de Kuroko qui n'avait plus qu'à s'en saisir pour les couper à la taille qu'il désirait

« Ho tiens c'est vrai ce qu'on dit ? Qu'une manager va rejoindre votre équipe ? J'ai entendu ça dans les couloirs y a deux jours.... Ha ! M'accuse pas d'avoir espionné hein ! C'est pas mon genre mais alors pas du tout ! C'est pas parce qu'on a espionné ensemble Kagami et Midorima que je passe mon temps à faire ça ! »


Un petit rire lui échappa. Mais il avait raison ! C'est fortuitement qu'il avait surpris une conversation entre Riko et Teppei concernant l'admission d'une manager au sein de l'équipe de Seirin. D'après les informations que Kazunari avait pu en tirer, il s'agissait d'une ancienne joueuse de Teiko mais le nom lui avait complètement échapper. Tsupocky non ? Un truc dans le genre....

Il adressa un sourire au joueur fantôme alors que la lame de l'économe ripa d'un seul coup. Kazunari jeta sa patate dans la bassine, éclaboussant tout ce qui se trouvait à proximité, Kuroko inclus. Il balança son ustensile et se mit à tenir fermement son doigt estropié dans sa seconde main

« Haaaaaa fait chier !! ça fait mal !!!! Je me suis économisé le doigt ! »

Il tendit en avant son doigt sanguinolent afin de montrer à Kuroko une preuve des énormes souffrances dont il était la pauvre victime

« Me faut un pansement ! Sinon je vais avoir une hémorragie digitale et après on va devoir m'amputer ! Kuro-kun, mon sauveur, tu sais pas où je peux avoir ça ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    19.05.15 18:24


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



La cuisine n’avait tujours été qu’un simple passe temps pour Kuroko, un loisir. Il venait parfois en aide à sa grand-mère quand elle préparait à manger. Il savait magner un couteau et allumer un four ; bref, il connaissait les bases de la cuisine. Il se rappelle encore que, quand il avait 6 ans, il s’amusait à faire des saucisses en forme de poulpes. Ou encore quand il préparait des bentôs pour le hanami. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de repenser au ancien réveil, il ouvrait les yeux et sentait l’odeur du curry embaumer ses narines pour finir par se lever et regarder sa grand-mère cuisiner et l’aidait de temps à autre. Voila pourquoi Kuroko était si content de faire ce repas si nostalgique. Il connaissait la recette par cœur et n’hésiterait pas à montrer qu »il cuine (presque) aussi bien que Mitobe. Mais quand même, Kuroko aurait peut-être pu poser la question à Takao : « Takao-kun a-t-il déjà fait du curry ? ». De toute manière c’était trop tard. Les cuistots allaient pouvoir commencer leur plat !


Kuroko entra donc à l’auberge et rangea ce qui allait au frais dans le frigo. En gardant sur le plan de travail ce qui allait leur être utile. Avant de se mettre au travail, Kuroko ouvra un petit cagibi où il trouva un tablier et un foulard. Kuroko attacha un tablier plan autour de sa taille et mis le foulard dans ses cheveux. Mais a essayer de le mettre tant bien que mal, ses cheveux de devant ne voulait pas rester en arrière.

Takao proposait de repartir les tâches ainsi : il éplucherait pendant que Kuroko découperai les légumes. Kuroko approuva en ne disant rien mais resta sur ses gardes en le voyant prendre un énorme économe qui avait l’air de bien couper. Si on regardait de plus près…. On pouvait y apercevoir des tâches de sang…. Kuroko lui prit alors l’économe et le rinça un coup avant que ses coéquipiers meurt pour infection et que la coach soit soupçonnée d’avoir pénétré dans la cuisine. Il le sécha et le redonna au meneur pour qu’il en fasse bon usage. Les manches remonter, Kuroko remplit un bol d’eau froide pour laisser tremper les légumes un instant avant qu’il s’en empare pour les découper. Il l’a plaça au centre du plan de travail et attendit patiemment que Takao en est finit avec les premiers légumes.

Au lieu que le silence règne, Takao lança tout de suite un sujet de discussion sur un sujet un eu spécial : La nouvelle manager de Seirin. Kuroko en savait plus que tout le monde sur elle. C’était Kumako Tsubaki, sa meilleure amie qui l’avait accompagné dans toutes les souffrances qu’il avait eu. Ça lui rappeler aussi le moment où Takao et lui avait espionné Kagami et Midorima. Enfin espionner… C’est le meneur qui avait emporté Kuroko dans ce bric à brac de problème. Le bleuté regarda le meneur couper les légumes et lui répondit.

« Oui, l’équipe de Seirin va avoir une manager. C’est une amie à moi. »

Kuroko ne rajouta rien pour laisser son ami en suspens. Il découvrira forcement un moment ou à un autre qui serai vraiment Tsubaki.

Pendant que les deux cuisiniers continuèrent à discuter, Takao rompit la discussion avec un cri qui aurait pu égaler ceux des victimes dans les films d’horreur. Toutes les actions s’enchainèrent : A l’entente du cri, Kuroko lâcha ce qu’il était en train de découper et jetta un coup d’œil à Takao qui avait le doigt en sang, il lâcha la patate qu’il épluchait dans la bassine d’eau et Kuroko se fit éclabousser, ne réagissant toujours pas.

« Takao-kun, qu’est ce qui ce pa- »



« Haaaaaa fait chier !! ça fait mal !!!! Je me suis économisé le doigt ! »

Kuroko rejeta un coup d’œil à son ami et fit effectivement qu’une goutte de sang perlait sur le coter de son doigt. Il resta fixer un instant sur le doigt ensanglanté avant de lever les yeux sur le faucon qui avait effectivement l’air d’avoir très mal.


« Me faut un pansement ! Sinon je vais avoir une hémorragie digitale et après on va devoir m'amputer ! Kuro-kun, mon sauveur, tu sais pas où je peux avoir ça ? »


Kuroko regarda autour de lui sans voir la moindre trace de trousse de secours et le temps qu’il allait essayer d’en trouvait une…. Le meneur serait peut-être en train de mourir peu à peu sur le sol. Kuroko regarda de plus belle autour de lui puis reposa ses yeux sur son doigt. Ne pouvant donc pas aller cherche de pansement, Kuroko prit la main du meneur et mis son doigt rouge dans sa bouche pour essuyer le sang et éviter de le faire couler. Tout en laissant ses yeux vers le bas Kuroko aspira un petit peu pour que la plaie arrête de couler. Après un court moment, Kuroko retira sa bouche de la blessure ne laissant qu’une fine couche de salive sur sa plaie, puis il utilisa sa deuxième main pour prendre un morceau de sopalin pour entourer le doigt du blessé. Puis il lâcha enfin sa main pour le regarder.

« Ça devrait faire l’affaire le temps de la préparation du repas… Désolé de t’avoir surpris comme ça... »

Kuroko, tout de même un peu gêné par la situation se retourna vers le plan de travail, les joues légèrement rosées. Il avait bien le droit de faire resurgir quelques émotions parfois non ? Il reprit son couteau et continua de découper come si rien ne s’était passé.










© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    20.05.15 9:46

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Takao n'avait jamais été quelqu'un de malhabile, bien au contraire. Que ce soit sur le terrain de basket ou dans la vie, il avait toujours su faire preuve d'une certaine adresse. Il n'était pas du genre à s'empierger et à se rétamer sur le sol sans aucune raison ni même du genre à faire tomber des objets qu'il aurait mal tenu entre ses mains. Par contre, ce que l'on pouvait lui reprocher était une certaine étourdie ou de la précipitation qui le conduisait à faire des bêtises. Et dans le cas présent, c'est parce qu'il avait voulu se dépêcher à éplucher la quantité astronomique de légumes que son doigt avait ripé contre la lame acérée de l'économe.

Le petit appareil permettant d'éplucher avait glissé tout le long de son doigt, lui arrachant un cri de douleur en même tant que le sang abondant ( ! Presque une hémorragie ! Si si ! Promis ! Et non non il n'exagérait en rien !! ) coulait sur sa peau déchirée. La pomme de terre qu'il était en train d'éplucher fut balancée dans la bassine d'eau sans même qu'il prenne conscience que cela allait éclabousser le pauvre Kuroko qui n'avait absolument rien demandé.

Jurant comme un charretier avec un vocabulaire aussi fleuri qu'un champ de colza en plein printemps, Kazu se tenait son doigt meurtri dans sa main valide. Il grimaçait alors que des petites larmes perlaient au coin de ses yeux. Ce que ça pouvait faire mal purée !! ( aucun jeu de mot avec la maudite patate éclabousseuse et responsable de son élan de souffrance )

« Je te promet, j'ai trop mal ! Je le savais ! Ca aurait dû être Shin qui devait cuisiner ce soir ! J'en ai marre ! »

Dans un élan de colère, le meneur de Shutoku donna un grand coup de pied dans le meuble de cuisine qui tronait au centre de la pièce. Ce geste aussi impétueux que colérique lui déclencha une nouvelle vague de douleur quand son pied se fracassa contre le mobilier

« HAAAAAAAA !!! Fait chier ! Merde ! »

Tenant son doigt sanguinolent dans sa main et sautillant à cloche pied sur son unique jambe valide, Takao se cala contre un mur non sans maudire cette soirée cuisine. Il allait s’apprêter à renouveler sa demande de pansement à Kuroko lorsque ce dernier s'approcha de lui pour prendre son doigt égratigné dans sa main pale. Le joueur de Shutoku le regarda faire

« Tu vois regarde ! Je saigne ! Il me faut un pansem..... »

Oh !

OH ?

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHH ? !

Les yeux de Kazunari s'élargirent comme des soucoupes alors que Kuro-kun venait de prendre son doigt pour le mettre dans sa bouche, surcotant le sang qui s'en écoulait pour stopper le flux de sa blessure. Il était été mentir de dire que Takao n'avait pas été surpris. Bien au contraire. Il ne s'était pas douté une seule seconde que le joueur de Seirin oserait faire ce geste si... intime ! Lui qui ne laissait jamais paraître aucune émotion, lui qui semblait toujours indifférent à ce qui l'entourait, lui dont les bonnes manières lui donnaient parfait l'air d’être aussi coincé que Midorima.... Lui, toujours, était justement en train de suçoter son doigt comme si ce geste était parfaitement anodin ou normal.

Pour le coup, Kuroko pouvait se vanter d'avoir réussi l’exploit de clouer le bec de Takao. S'il venait à l'apprendre, Midorima allait sans doute demander la recette de la réussite au joueur au cheveux turquoise. Depuis le temps que le pauvre Shin-chan cherchait un moyen, une méthode, un miracle, pour faire taire Takao....

Le faucon de Shutoku, la bouche légèrement entrouverte et les joues aussi rouges qu'une pivoine, n'arrivait plus à articuler le moindre mot. Son doigt demeurant dans la bouche de Tetsuya à la fois chaude et humide, il n'était plus capable de dire quoique ce soit. Ce ne fut que lorsque le joueur fantôme le retira et enroula un morceau de papier blanc autour que Kazunari arriva à reprendre un peu contenance.

« Euh..... Bah.... Merci »

Takao garda la tête baissée, son regard azuré braqué sur son doigt joliment enrubanné dans le Sopalin blanc. Au moins, cela avait été efficace vu qu'il ne saignait plus. Mais tout de même ! Lorsque que Midorima disait que Seirin c'était un bahut de malades, pour une fois, Takao ne pouvait que lui donner raison.

Un rire s'échappa des lèvres de Takao alors que ce dernier reprenait le contrôle de lui même en même tant que la parole lui revenait.

« Bah mince alors, je ne m'attendais pas à ça Kuroko ! C'est efficace ton truc ! et.... pas désagréable »


Oula là ! Pourquoi il avait laissé échapper la dernière partie de sa phrase ? Le joueur turquoise allait sans l'ombre d'un doute mal interpréter ça. Il allait peut être se faire des films ou s'imaginer que Takao avait un intérêt plus.... particulier pour lui. Ha non pas que Kazunari était réfractaire aux relations entre personnes de même sexe. Cela faisait bien longtemps qu'il avait apprit à ouvrit son esprit à tout type d'horizon même s'il n'avait jamais rien mi en pratique de ce coté là. Les seules expériences réelles que Takao avait eut par le passé était deux relations de courte durée avec des filles de son collège. Des amourettes avec deux filles qui n'avaient pas abouti à grand chose.

Au moins, la douleur de son pied et de son doigt avaient disparues. Takao s'était approché de son plan de travail où il avait repris l'économe meurtrier entre ses mains. Il prit soin de nettoyer la lame pour la désinfecter avant d'en faire de nouveau usage pour peler une carotte.

« Et bien... Heureusement que je ne me suis pas économisé une autre partie de mon anatomie....T'imagines dans quelle position on aurait fini ? »

Un immense éclat de rire s'empara de Takao alors qu'il continuait d'éplucher sa carotte. OMFG pourquoi venait-il de dire ça tout d'un coup ? Espérons que le discret Kuroko n'allait pas mal prendre sa déclaration plus ou moins lubrique. D'autant plus que le bavard joueur de Shutoku continua sur sa lancée

« J'aurai su... je t'aurai demandé un bisou qui guérit tout ! »

Un nouveau rire s'échappa de ses lèves et Takao posa la carotte dans la cuvette contenant de l'eau pour permettre à Kuro-kun de la couper. Il le regarda dans les yeux, reprenant un air sérieux qu'on ne lui voyait que trop rarement.

« Dis... juste comme ça, question au passage, histoire de faire la conversation …. T'es gay ? »

Voilà ! Ça c'est dit ! Sans préambule, sans transition ! Takao venait de lancer une pierre dans l'eau et il était maintenant curieux de connaître la réponse de son compagnon de calvaire culinaire.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    20.05.15 17:58

Kuroko Tetsuya a écrit:

















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Kuroko était de nature fragile, il tombait rapidement malade mais ce n’était qu’en générale de petits rhumes. De toutes manières il allait tout de même en cours si la fièvre n’était pas trop haute. Mais Kuroko avait quand même les mains agiles pour ce qui consistait à soigner les gens. Quand il était petit il était plutôt du genre maladroit et il avait du coup toujours un pansement dans sa poche au cas où. Et pour ce qui et des maladies de type IST, Kuroko s’en fichait un peu. Avoir pris le doigt de son ami pour régler son problème n’avait était que de la sympathie et surtout pour arrêter ses cris de douleurs intenables.

Effectivement, quand celui-ci se tordait de douleurs et de toutes les plaintes possibles, Kuroko n’avait pas hésité à mettre son doigt dans sa bouche pour « désinfecté ». Il avait lu dans un livre que la salive était un des meilleurs désinfectants ! Il avait fait cette action comme si rien n’était… Bizarre dans ce qu’il venait de faire. Après avoir enveloppé son doigt dans du Sopalin et avoir magnifiquement fait un Sopalin-Pansement. Kuroko s’était remis à découper ses aliments en silence en ignorant un peu le bégaiement du meneur. Il avait réussis un distinguer un merci dans toute sa phrase et il hocha juste la tête en signe de « de rien ». Alors il y eu un grand blanc et le « tchak tchak tchak » du couteau sur la planche à découper ne faisait entendre que lui. Un rire fit légèrement tourné la tête de Kuroko vers le meneur qui semblait un peu gêner lui aussi.

Ce truc ? Pas désagréable ? Kuroko ne connaissait pas bien les goûts du meneur mais jusqu’au dernières nouvelles ce n’est pas forcement agréables d’avoir de la bave sur le doigt en plus de la douleur. Une double douleur en plus ! Car oui, Kuroko n’avait pas loupé la scène où, dans son énervement, Takao avait tapé dans le meuble. Eh bien... Peut-être que Takao est un masochiste…
Le fantôme vit le meneur se remettre au travaille en reproduisant la même action qu’il avait faite avec ce même ustensile plus tôt. Voila d’où venait tout ce sang…

Kuroko prenait les légumes découpé et les mettait dans un autre bol au fur et à mesure. Il ne restait plus beaucoup de légumes à économiser ( c: ) malgré l’incident qui c’était passé.

« Et bien... Heureusement que je ne me suis pas économisé une autre partie de mon anatomie....T'imagines dans quelle position on aurait fini ? »


Hé ? Kuroko tourna sa tête vers lui avec son air normale en mettant du temps à réagir… anatomie… position… Ting ! Kuroko le regarda avec un air surpris. Alors Takao était de cet abord ? Ou juste d’un naturel pervers ? Le pire c’est qu’il avait dit ça avec un immense fou rire

« Takao-kun... Dit des choses bizarres… »

Kuroko se remis à son découpages avec un air un peu déboussolé. Et le meneur ne se priva pas et continua à dire des âneries. Un bisou magique ? Kuroko n’est pas une petite fée des bois qui t’offre un souhait si tu vaincs le méchant ogre qui hante la forêt !

« Je n’ai pas de tel pouvoir Takao-kun »

Il disait cela sans détacher un regard de ce qu’il découpait. Un frisson parcourue les flancs du jeune fantôme, effectivement il avait oublié d’essuyer l’eau qui l‘avait éclaboussé. Il passa la main sur sa joue pour retirer un peu d’eau et continua de découper.

Plouf ! Une carotte dans l’eau et Kuroko s’en empare pour la découper. C’était le dernier légume, ils allaient pouvoir passer à la suite. Mais avant qu’il dise quoi que ce soit Takao posa la question qui tue. Cette qui question te laisse un temps de réflexion, cette question qui te met en position embarrassante car tu ne sais pas si ta réponse va plaire. « T’es gay ? » Tintintiiiiinnn (oui c’est une musique dramatique *tousse*) A l’entente de cette question Kuroko ne resta pas de marbre comme d’habitude. Il tourna sa tête vers le meneur les yeux grands ouvert.

« Je… Je ne vois pas pourquoi cela intéresserait Takao-kun... »


Il détourna un instant la tête puis le regarda une nouvelle fois un peu gêné et retira son tablier et son foulard un peu mouillé à cause de tout à l’heure.

« Je suis bisexuel, voila… »

Sans rien ajouter pour ne pas crée de problème il prit le bol de légumes découpés, puis les rinça un dernier coup. Et il a fallut que ça arrive : Kuroko mit l’eau trop forte ce qui gicla sur les légumes qui rebondit sur le Tshirt de Kuroko. Sans attendre il s’attarda sur le robinet pour le fermer. Kuroko regarda un instant son Tshirt qui était mouillé. Encore heureux qu’il n’était pas blanc ! I se mit dos au meneur et tremblant. L’eau était froide il n’allait pas le cacher.
Il tendait son Tshirt en tirant dessus pour que l‘eau sèche plus vite

« Aa… L’eau colle à la peau c’est désagréable... »

Kuroko, toujours de dos, passa la main dans ses cheveux pour retirer les gouttelettes qui s’y était installées. C’est bien jolie tout ça mais ils allaient perdre du temps sur la cuisine et le curry n’est pas le repas qui ce cuit le plus vite au monde ! La tête du bleuté se tourna un peu vers Takao, un peu gêné.

« Takao-kun sait si il y a des Tshirts de rechange ici ?.. »


Ça y’est le fantôme était un peu rouge. C’est vrai, qui n’aurait pas honte d’avoir gaffé avec de l’eau et qui se retrouverait à moitié trempé ?







© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    22.05.15 14:27

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Takao n'avait jamais spécialement était attiré par un garçon. Il ne s'était jamais non plus mis une quelconque barrière au sujet de la sexualité des personnes autour de lui. Même si parmi les nombreuses personnes gravitants autour de lui beaucoup croyaient qu'entre Shin-chan et lui il y avait plus qu'une simple amitié et complicité, cela était complètement faux. Il fallait dire que cela pouvait porter à confusion et Kazu s'amusait beaucoup de créer encore plus de ambiguïté pour le seul plaisir de s'amuser. Et puis c'était tellement drôle de voir Shin rougir comme une pivoine à chaque fois que Takao faisait une allusion quelque peu osée ou déplacée ! Juste irrésistible !

Restant concentré sur sa carotte qu'il était en train d'éplucher ( vade retro esprit pervers !! ), les mots lui avaient échappé avant même qu'il ne réalise la portée de ceux-ci pour le pauvre Kuro-kun. Fidèle à lui même, le fantôme de Seirin n'avait trahit aucune émotion dans un premier temps. Et puis ensuite, tournant le visage pour visiblement échapper au regard de Takao, il avait commencé à laisser apparaître une certaine gêne...

« En quoi ça me regarde ? Bah rien, on n'est qu'entre nous, tu peux me le dire ! Je vais pas aller le raconter sur tous les toits tu sais... et puis bon ! Même si t'aimes les mecs, c'est pas maladie non plus hein ! »

Takao lâcha la carotte dans la bassine alors que le malaise de Kuroko gagnait en intensité. Le joueur de Shutoku afficha un sourire alors qu'il se penchait sur le plan de travail. Il posa sa tête dans sa main, complètement avachi et ne lâchant pas son camarade de cuisine du regard.

« Je suis bisexuel, voila… »

Yeah ! Comme quoi l'intuition de Kazunari n'était pas si mauvaise que ça ! Merde ! Il aurait du faire un pari tiens. Pour une fois qu'il avait une chance de gagner !

« Ha bah tu vois ! Y a pas à avoir honte ! Je trouve ça cool moi ! Enfin... Moi j'aime les filles. Mais bon... J'ai jamais testé un garçon non plus donc je peux pas trop dire en fait..... »

Reprenant le tout dernier légume dans sa main, Kazunari lâcha finalement du regard Kuroko alors qu'il tachait d'éplucher la carotte sans s'économiser un autre morceau de son doigt. Comme dirait Shin-chan, les mains c'est précieux !

Se fichant complémentent des limites de l'intimité qu'il ne devait pas dépasser, Takao reprit le fils de la conversation comme si de rien était. C'était quand même plus agréable de cuisiner en papotant non ? Et puis ils avaient seize ans tous les deux... les relations amoureuses c'est bien le genre de chose dont parles des mecs de leur âge non ? S'ils ne le faisaient pas à 16 ans, quand le feraient-ils ?

« Et t'as déjà eut un mec ? Je veux dire... T'es déjà sorti avec quelqu'un ou bien ? …. »

Kazunari aurait volontiers poursuivit son interrogatoire mais l'exclamation de surprise de Kuro-kun le fit sortir de ses pensées. Il leva la tête juste à temps pour voir que Tetsuya venait d'ouvrir le robinet en grand, provoquant un éclaboussement gigantesque qui trempa le maillot qu'il portait sur le dos. La scène était tellement ridicule que Kazunari ne put s’empêcher d’éclater de rire. Ses cheveux bleus turquoises alourdis par l'humidité laissaient quelques petites goûtes d'eau tomber sur le sol. Le vêtement tout aussi trempé que la chevelure collait à sa peau blanche.

« Qu'est ce que tu as fichu ? T'en a mis partout on va être obligés de tout nettoyer »

Mais pour le moment la préoccupation première de Kuroko semblait pas être le nettoyage ni même le curry qui allait prendre du retard. Il semblait impatient de trouver un vêtement de rechange, visiblement incommodé par son T.shirt bien trop mouillé pour rester portable

« Bah la dans la cuisine... non il y a rien de rechange..... Attends je vais aller te chercher un truc de change ! Je vais pas te laisser comme ça quand même ! Note que tu es tout sexy~ »

Il lui sourit avant d'ajouter

« Tu n'as qu'a le retirer et le mettre à sécher j'arrive ! »

Ne lui laissant même pas le temps de répondre, Takao sortit de la cuisine pour se diriger en direction des chambres qu'occupées les garçons de Seirin. Cependant il eut beau frapper à toutes les chambres, il ne trouva que portes closes et personne pour lui ouvrir. Certainement que l'équipe était encore en train de s’entraîner quelque part. Oh mon dieu ce que Takao avait de la compassion pour eux. Leur coach était bien plus redoutable que Nekatani-sensei ! Limite elle était tyrannique ! C'en était effrayant ! Mais il fallait reconnaître que c'était grâce à ces méthodes peu..... sympathiques, qu'elle avait réussi en si peu de temps à élever Seirin à un niveau de compétition si élevé.

Pour l'heure, cela n'aidait pas du tout Kazu à trouver un maillot... Aux grands maux les grandes remèdes ! D'un pas rapide il prit donc la direction de sa propre chambre dans laquelle Shin-chan roupillait copieusement et Miyaji geekats sur sa console portable. Bande de veinards ! Comme il aurait bien aimé être à leur place !

Il adressa un signe de la main à son senpai et, miracle, il ne dit pas un mot afin de ne pas réveiller son camarades assoupi. Il se contenta juste d'ouvrir sa valise pour prendre un de ses T.shirtss au hasard puis il regagna la cuisine aussi rapidement qu'il en était sorti

« Tiens... je suis désolé il y avait personne dans vos chambres alors comme j'allais pas fouiller les valises de tout le monde je t'ai prit un maillot à moi... Ça sera peut être un peu grand mais bon, c'est pas comme si je t'avais apporté un maillot de Shin-chan non plus ! »


Kazunari s'approcha de lui et lui donna le vêtement sec non laisser traîner son regard sur la silhouette de Kuroko. Il paraissait rudement chétif, difficile de croire qu'il était en fait un joueur d'exception dans une équipe de basket ball, sport à la fois physique et au contact souvent brutal.

« N’empêche.... Je sais bien que je suis mignon, que je suis à ton goût et que tu meurs de sortir avec moi mais le coup du maillot mouillé pour me draguer c'est un peu trop quand même »

Un éclat de rire s'échappa de la bouche de Takao alors qu'il lui adressa un clin d’œil. Il venait évidement de dire tout ça sur le ton de la plaisanterie. Il savait pertinemment que Kuroko n'avait pas fait exprès de se mouiller et qu'en aucun cas il était le genre de garçon qui devait l’intéresser. Tiens d'ailleurs, c'était quoi le genre de garçon de Kuroko Tetsuya ? Oooooh !!!! Et si ça se trouve ! Il avait déjà eut des aventures avant !!! Et si ça se trouve ! Avec des mecs de la génération miracle !!!! et si ça se trouve ! Avec Kagami !!!

Takao secoua sa tête de gauche à droite, faisant un peu voler ses cheveux d’ébène. Il fallait absolument qu'il chasse l'image mentale de Kuroko et Kagami dans une position des plus indécentes. Non mais ça va pas la tête de penser ça ??

Kazunari attendit que le garçon aux cheveux cyans se change avant de lui sourire

« Ca te va bien ! Il y aurait fallut une taille en dessous mais bon... tu t'en contentera pour cette fois. Me le dégueulasse pas hein ! J'y tiens ! C'est mon maillot Pickachu ! »

Un nouveau petit rire lui échappa alors qu'il attrapa une immense casserole en aluminium. Il la posa sur la gazinière qu'il alluma.

« Je pense qu'on doit faire revenir la viande en premier et après on ajoute les légumes... je crois que ma mère fait comme ça.... mais je suis pas sure ! »


Il sortit la viande des emballages et attendit que Kuro-kun confirme ou non le processus à suivre pour finir la préparation culinaire

« Dis.... c'est quoi ton type de garçon ? Genre.... Kagami ? Ou peut être que t'es amoureux de quelqu'un ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    01.06.15 21:55


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Kuroko était plutôt du style discret. Enfin, pas besoin de le préciser hein ? Sa non-présence nous en dit déjà assez sur lui. Mais en ce qui concerne sa vie privée, celle-ci est aussi transparente que lui. Beaucoup de gens savent peu de lui, d’où il habite, avec qui… C’est pour ça que recevoir le « T’es gay » de Takao avait gêné le turquoise. Personne ne connaissait son orientation sexuelle, enfin, peut-être Tsubaki mais pas plus, après tout il avait passé plus de leur moitié de vie tous les deux, amis. Takao avait donc la magnifique chance d’être le deuxième informé ! Quelle chance ! Mais le faucon n’avait pas finit de se mêler de la vie du fantôme.

Takao n’avait jamais testé les garçons ? Pour être honnête, même si cela parait bizarre, Kuroko n’avait jamais vraiment « testé » les garçons. Il avait juste été amoureux, plus jeune.

« Takao-kun ne devrait pas dire testé… Les humains ne sont pas des objets… »

Toujours l’air directe le Kuroko ! On aurait surtout dit que le fantôme évitait le sujet. Parler d’amour tout ça, ce n’était pas trop son genre… Le comble était que le meneur était plutôt demandeur (et en plus, ça rime !) et ne se laissait pas de forcer la porte du monde secret de Kuroko. Voilà maintenant qu’il demandait si Kuroko avait déjà eu la perle rare. Epluchant le légume, entre ses mains, qu’il ne quittait pas du regard, Kuroko répondit :

« Non... Que ce soit fille ou garçon je n’ai pas encore eu cette chance… »

(Shuzo le futur nous attends !) Puis, tel les animés japonais *tousse* quand Kuroko voulut laver les légumes en les arrosant pour commencer à cuisiner, celle-ci l’éclaboussa. Tremblant et de dos, Kuroko réclamait un T-shirt pour qu’il puisse continuer le repas. Si les Shutoku et les Seirin n’avaient pas à manger… Ce serait Takao et Kuroko qui passeraient dans leur estomac. Shingeki no Basket !

Après avoir complimenté Kuroko sur le fait qu’il était plutôt sexy avec son T-shirt mouillé, Takao partit chercher un nouveau T-shirt propre pour le fantôme. Il attendit que le meneur ferme la porte pour retirer son T-shirt. Ce n’était pas qu’il était gêné ou quoi. Mais le deux garçons n’étaient pas non plus copain de torse… Le T-shirt retiré, il regarda autour de lui autour de lui. Où faire sécher son maillot ? Son regard turquoise se tournait vers la porte de sortie puis il soupira, sachant qu’il allait devoir passer dehors et peut-être croiser Kagami qui rentrerait de son footing. Qu’allait t-il penser en le voyant torse nu ? Qu’il jouait aux cartes au lieu de cuisiner ? Il l’entrouvrit d’abord pour faire passer sa tête afin de regarder aux alentours. Rien en vue, il s’aventura dehors, puis posa son T-shirt sur une chaise. Il rentra dans la cuisine et trouva dans le cagibi une serpillère pour nettoyer ses dégâts. Au bout de cinq minutes de nettoyage, Takao n’était toujours pas revenu. Il reposa la serpillère à l’endroit où il l’avait trouvé puis toujours torse nu, il lava les légumes en -faisant attention cette fois- Il avait un peu froid mais l’humidité de son corps partait peu à peu. Puis la porte s’ouvrit enfin. Kuroko se leva en le voyant arriver. Il prit le T-shirt en le remerciant, puis le mit,il nageait un peu dedans : Les manches courtes lui arrivaient aux coudes et la longueur de T-shirt lui arrivait au milieu des cuisses.

« Merci beaucoup Takao-kun, je te le rendrais après l’avoir lavé. »


Kuroko lui indiqua la porte de sortie pour lui demander s’il pouvait lui rappeler de reprendre son T-shirt qui était à sécher. Le meneur n’allait peut-être pas s’en rappeler mais bon... On a rien si on n’essaye rien… Au moment où Kuroko allait s’approcher de la cuisinière pour continuer le meneur lui fit une remarque… drôle ?

« N’empêche.... Je sais bien que je suis mignon, que je suis à ton goût et que tu meurs de sortir avec moi mais le coup du maillot mouillé pour me draguer c'est un peu trop quand même »

Lui ? Draguer Takao ? Et pourquoi ne pas sortir avec Momoi ? Kuroko n’était pas le genre de garçon à s’éclabousser exprès pour que son haut lui colle à la peau afin qu’on admire ses formes. *tousse* Kuroko fixa Takao, vous savez, ce regard qui vous met mal à l’aise ? Kuroko savait qu’il blaguait vue le rire que Takao avait lâché.

« Takao-kun... Ce n’était pas mon attention… »


Ce genre de phrase opurrait clouer le bec à plus d’un. Kuroko lâcha son regard pour s’avancer enfin vers le plan de travail avant d’être interrompu de plus belle par le faucon, encore… Il s’inquiétait pour son joli maillot Pikachu. C’est vrai que Kuroko avait oublié de remettre son tablier qu’il avait heureusement, soigneusement enlevé avant le désastre. .

« Désolé Takao-kun, je remets tout de suite mon tablier »


Kuroko étira ses bras pour se remettre au travail. Il observa le T-shirt qu’il portait à présent. Ce T-shirt était jaune quasiment fluo avec le visage de Pikachu dessus. Les cheveux du fantôme et le jaune du Tshirt ne s’accordait pas trop mais bon, on n’est pas à un défilé de mode ! Mais grâce au fluo, on pouvait au moins voir Kuroko.

En sortant la viande, Takao essayait de se rappeler la recette du curry. Il y était presque, il manquait juste le riz et le curry quoi. Kuroko s’empara du gros sachet de curry et montra du doigt le paquet de riz d’un kilo.

« Takao-kun a presque raison. Il manquait juste le curry et le riz. Takao-kun peut s’occuper de la viande et du riz pendant que je m’occupe du curry et des légumes à ajouter ? »

Il sortit une grande cocotte qu’il posa sur le feu. Puis ajouta l’eau en faisant attention (toujours !) en attendant que celle-ci boullisse, Takao força de nouveau la porte de la vie privée de Kuroko. Son genre ? De garçons ? Doit on rappeler qu’il s‘intéresse aussi aux filles ? Les yeux rivés sur la cocotte il répondit :

« Je n’ai pas de genre particulier. Et Kagami-kun n’est qu’un coéquipier. »


L’eau commençait à bouillonner, il atténua un peu le feu.

« Et oui… J’ai déjà été amoureux d’un garçon… Celui qui m’a engeigné le basket quand j’étais plus petit. »


Kuroko avala durement sa salive en prononçant ces mots. De mauvais souvenirs pouvaient ressurgir à tout moment. Il ajouta le curry dans l’eau et le regarda se dissoudre. C’est vrai, il avait eu quelques sentiments pour Ogiwara. Et quand celui-ci fut parti, Kuroko avait eu le cœur brisé.

« Takao-kun pose des questions mais ne parle pas beaucoup de lui. Qu’en ai t-il pour toi ? »

Sa voix tremblait un peu et il se contenta juste de prendre la louche pour tourner un peu le mélange. Il ajouta les légumes et retourna encore la louche.

« Le curry est bientôt prêt. Qu’en ai t-il du côté de Takao-kun ? »

Il tourna juste ses yeux vers lui. Kuroko savait changer de sujet plus vite que son ombre (Pourquoi j’ai écrit ça…) il croyait que c’était plutôt les filles qui parlait de ça, d’amour. Il arrêta de tourner la louche puis la tapa contre le bord de la cocotte pour l’égoutter. Il attrapa dans un tiroir une mini-assiette puis la plongea dans le bouillon pour le tendre vers Takao (clik !)

« C’est prêt. Takao-kun veut goûter ? »

Yosh ! Plus que la viande et le riz !





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    03.06.15 8:49

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Au delà du fait que Kuroko était sans doute le garçon le plus discret que Takao ait jamais rencontré, il semblait aussi être d'une pudeur et d'une réserve sans pareil ! Avec son acolyte Shin-chan, il y avait de nombreux sujets de conversation que Kazunari abordait et il y en avait d'autres qui étaient délibérément mit de coté par le shooter aux cheveux verts. C'était le cas notamment pour sa vie sentimentale. Si Kazu évoquait la sienne sans gêne aucune ( là où y a de la gêne y a pas de plaisir ! ), Shin-chan, lui, ne pouvait s’empêcher de prendre une coloration rouge tomate avant d'évincer le sujet de la plus rapide des façons qui soit. Et Kuroko n'était pas sans lui rappeler Midorima !

Ha oui... Kazunari n'avait pas fait preuve de vraiment de délicatesse lorsqu'il avait demandé à son camarade de cuisine quelle était son orientation sexuelle. Il avait bien vu que le joueur fantôme avait paru très gêné. Mais finalement il avait fourni la réponse tant attendue par le faucon de Shutoku.

Kuroko Tetsuya était bisexuel... Rien de surprenant pour Takao qui l'avait presque vu arriver gros comme les lucky items de Shintaro ! Ha ne vous méprenez pas hein ! Kazunari n'avait pas trouvé Tetsuya efféminé, maniéré où tout autre genre tenant davantage des préjugés... Simplement, comment expliquer ? Il se dégageait une certaine sensibilité de lui. Presque une fragilité et une candeur qui donnait envie de le protéger.

Il s'était aussi posé la question de savoir de quel bord était Shin-chan. Mais il n'avait jamais osé formuler directement la phrase pour s’enquérir auprès de son ami. Il y avait certains pans de sa vie privée que Kazunari lui laisser le droit de garder privé, justement. On avait beau dire que Takao était un garçon extrêmement curieux et sans gêne, il n’empêchait qu'il savait parfaitement garder certaines limites. De même qu'on pouvait lui reprocher d'être extrêmement bavard mais jamais au grand jamais il ne viendrait à trahir un secret qu'on lui confiait. Il avait d'ailleurs su garder parfaitement secret certaines confessions faites par sa petite sœur...

Mais là où Kazunari manqua presque de s’étouffer c'est lorsque Kuroko lui avoua n'avoir jamais testé quoique ce soit avec une fille ou un garçon. Jamais ? Rien ? Pas de baiser ? Même pas lui prendre la main ? Bah mince alors ! Pourtant à 16 ans les premiers émois amoureux commencent à travailler un peu.... Comment Kuroko pouvait-il ne pas ressentir le besoin de... et bien... de chercher la compagnie d'une personne à aimer et tenter de gagner son amour en retour.

« Sérieux ? Tu n'as jamais eut la moindre relation ? Le moindre contact ? Le moindre baiser ? Je suis sur le cul Kuro-kun.... T'es super mignon, me dit pas que tu n'arrives pas à trouver quelqu'un ! A moins que ça ne t’intéresse pas pour le moment ? »


Kazunari le regarda un moment avant de hausser les épaules

« Moi je trouves ca dommage..... limite c'est du gâchis... tu devrais y remédier ! Tu sais quoi ? Si j'avais une préférence pour les garçons j'aurai pas hésité une seconde à sortir avec toi... Ouep ! T'es tout l'inverse de moi ! Discret, silencieux, posé.... Ça aurait peut être pu marcher hein !»

L'épisode de l'éclaboussure de l'eau eut le don de rafraîchir un peu l’atmosphère de la cuisine.... Rafraîchir ou au contraire l'intensifier ! Un Kuroko Tetsuya au torse moulé dans un maillot blanc à demi transparent laissait personne de normalement constitué de marbre ! Et Kazunari était d'ailleurs bien content de sauter sur l'occasion de la recherche du maillot pour lui échapper quelques instants. Est ce que ce n'était qu'un accident ? Une tentative désespérée pour attirer l'attention de Kazunari sur lui ? Le joueur de Shutoku ne put retenir un éclat de rire. Ce n’était pas du tout le genre de Tetsuya qui semblait aussi doué en drague qu'en shoote au basket.... ce n'est pas peu dire !!!!

Kazunari lui apporta donc un maillot dans lequel le garçon aux cheveux turquoises semblait flotter tant la taille n'était pas adaptée. Le moins que l'on puisse dire c'est que la couleur jaune pétante n'était pas ce que l'on lui voyait habituellement porter. Ça jurait avec ses cheveux déjà fort colorés mais ça lui allait pas trop mal malgré tout.

Il écouta les conseilles de cuisine de Kuroko. Il avait été décidé que le fantôme se chargerait des légumes et de la sauce curry pendant que Kazu gérerait la viande et le riz. Ça devait être plutôt facile ! La cuisson du riz à l'autocuiseur, il maîtrisait parfaitement. Mais vu la quantité de riz à faire cuire il n’aurait jamais d'autocuiseur assez grand pour tout contenir ! Aussi, il attrapa une grande casserole, imita parfaitement Kuroko, et il la rempli d'eau avant de la mettre sur le feu. Voila ! Plus qu'à attendre que l'eau se mette à bouillir pour plonger les grains de riz blancs à l'intérieur !

Il sortit donc une seconde cocotte pour faire revenir la viande. Il fallait déjà détailler cette dernière en morceaux et Kazunari alla chercher les sachets de viande qu'il posa sur le plan de travail. Il prit une planche à découper et un couteau alors qu'il écouta Kuroko lui raconter les tenants et aboutissants de sa vie sentimentale.

Le moins que l'on pouvait dire c'est que c'était riche en infos croustillantes ! Merde ! Désillusion il n'y avait rien entre l'ombre et la lumière de Seirin ! Crotte alors ! Kazunari avait espérer un scoop à raconter à Shin-chan le soir même ! Mais la suite pouvait aisément récupérer le coup ! Kuroko avait été amoureux de la personne lui ayant enseigné le basket ! Oh ! Qui ? C'était qui ce mec ?

Kazunari aurait bien creusé un petit peu pour poser davantage de question mais le tremblement qu'il entendait dans la voix de Kuroko lui laissait croire que ce n'était pas une bonne idée. Peut importe ce qui s'était passé avec ce fameux garçons, Kuro-kun devait sans doute être encore affecté par cette histoire. Alors, comme Takao ne souhaitait pas remuer davantage le couteau dans la plaie et courir le risque de le faire souffrir, il changea de sujet de discussion en confiant à son tour sa propre expérience amoureuse.

« Moi ? Oh bah tu sais.... j'ai connu deux filles au collège. Mais c'était rien de bien excitant ! L'une d'elle voulait absolument que j’arrête le basket pour passer plus de temps auprès d'elle. Mais voilà, moi je peux pas arrêter le basket ! C'est comme ça, j'en ai besoin, c'est vital. Tu m'as vu ? Je suis une vraie boule de nerf et le basket est la seule chose que j'ai trouvé pour me canaliser. Et puis j'adore ce sport... Et encore plus maintenant que je le pratique avec Shin-chan. Je n'ai jamais autant prit mon pied que depuis qu'on est ensemble... »

Il continua de couper sa viande alors qu'il reprenait

« Et avec l'autre fille ça à duré … je sais pas... trois semaines un truc dans le genre. Elle était gentille et mignonne comme tout ! Elle s'appelait Sakura... et je ne sais pas trop si j'étais amoureux ou pas... c'est difficile à qualifier tu ne crois pas ? Mais elle a déménagé... Du coup on s'est séparé. Sur le coup j’étais triste mais je me dis que c'est le destin ! Elle n'était pas faite pour moi finalement mais je trouverai une autre fille que je serai capable d'aimer de tout mon cœur.... Enfin... encore faut-il qu'elle arrive à supporter mon côté pipelette, comme dirait Shin, et ça... c'est pas gagné... »

Kazunari lui sourit puis il mit un peu d'huile dans sa grande cocotte. Quand cette dernière se mit à crépiter, il jeta sa viande coupée en morceau dedans afin de la faire dorée légèrement. Mais passée cette étape, il ne savait pas du tout ce qu'il convenait de faire ! De son coté Tetsuya semblait avoir bien avancé ! Il annonça d'ailleurs que la sauce était prête et il tendit une spatule en bois à Kazunari pour lui faire goûter. Ce dernier ressuya ses mains salies par la viande sur un tablier puis il se pencha pour goûter la sauce. Il ferma un œil et émit une petite mimique douloureuse quand la sauce lui brûla légèrement la langue

« Ché chaud !!!! »

Il se ressuya les lèvres avant de regarder le fantôme bien visible de Seirin.

« J'aurai rajouté un peu plus de curry... ça manque de piquant à mon goût... Mais peut être qu'il vaut mieux laisser comme ça... je ne sais pas si les autres aiment ou pas quand c’est fortement épicé »

Il prit une sorte de grande spatule propre pour faire tourner un peu sa viande afin qu'elle dore sur tous les cotés. C'est alors qu'il se rendit compte d'un détail manquant.


« Oh merde ! On a oublié de mettre les oignons ! »

Takao se précipita vers le paniers de courses et en sortit un filet contenant quatre gros oignons jaunes. Il l'ouvrit et en lança deux en direction de Kuroko

« Tu peux m'aider à les éplucher et les couper ? Faut les mettre avec la viande sinon c'est tout croquant et c'est pas bon ! »


Il commença par éplucher son premier oignon et à peine ce dernier lesté de ses différentes couches que Kazunari sentit son nez le piquer tout comme ses yeux se gorger de larmes. Ha non !!! Horreur !!! Il allait pas pleurer quand même ! Meme si c'était des oignons !

« Dis... tu dis que tu as été amoureux de ce garçon.... comment tu as su que tu était amoureux de lui ? »

Kuroko se frotta les joue puis il attrapa un papier essuie tout. Il posa son couteau et se recula loin de l'oignon alors que des larmes coulaient le long de ses joues

« Ha merde ! Je chiale ! A cause de l'oignon hein ! Va pas t'imaginer autre chose ! »

Il avait beau essayer de se reprendre et de sécher les larmes d'irritation qui débordaient de ses yeux bleus, Kazunari en était tout bonnement incapable. Et plus il frottait ses mains contre ses yeux et plus ces derniers semblaient le piquer de plus en plus. Il ferma les yeux et se retourna rapidement, se frappa le coude malencontreusement contre un placard.

« AIE !!! Je viens de me mettre le doigt dans l’œil !!! Pour de vrai en plus !!!! ça fait mal »

Gardant son œil droit fermé il s'approcha de Kuroko.

« Dit, tu veux bien regarder si je n'ai rien ? »

Ne lui laissant guère le choix, il se pencha en avant pour lui faire vérifier que son oeil blessé n'avait rien de bien méchant






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    14.06.15 10:08


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Takao Kazunari. Le meneur de Shutoku avait d’abord attiré l’attention de Kuroko car il avait quasiment les même capacités que Izuki Shun. Puis c’était maintenant le coéquipier et l’ami de Midorima, raison de plus pour l’avoir remarqué. Au départ, il savait juste que c’était un garçon qui se fichait de tout et qui était heureux en permanence. Mais finalement, Takao avait un peu de bon sens et Kuroko sentait bien de lier une amitié avec lui. Ils étaient certes très différents mais bon, on ne dit pas que les contraires s’attirent ? (et qui se ressemble, s’assemble aussi mais bon /PAN/).

Kuroko ne comprenait vraiment pas pourquoi certaine personnes pensaient qu’il sortait avec Kagami. C’est vrai quoi ! Si on traîne avec quelqu’un on sort forcement avec elle alors ? Si c’était le cas, Kuroko et Tsubaki serait en couple depuis trèèèèès longtemps ! Puis, ce n’est pas comme si ils allaient parfaitement ensemble (sorry Tsubaki~) ils étaient JUSTE amis ! Une simple lumière et une simple ombre !

Le meneur savait tellement bien exprimer ses sentiments ou ses pensées ! On aurait même dit qu’il pensait à voix haute. Takao avait bien l’air attiré par le gente féminine mais qu’en est t-il de la gente masculine. En tous cas à ce qu’entendait le jeune bleuté, ce serait possible que Takao soit attiré par les hommes.

Kuroko n’avais effectivement jamais eu de relation, juste ce ressentit de quand il aimait Ogiwara. Appart ça, il s’en fichait, juste le basket l’intéressait. Quand il avait su que Tsubaki sortait avec son ancien capitaine, Akashi, il ne s’était pas plus posé de questions. Kuroko était croulé sous les compliments de Takao, il le trouvait mignon. Kuroko avait beaucoup entendue ce mot de la bouche d’adulte quand il était plus petit, mais d’un camarade, jamais. Kuroko s’était contenté de ne rien répondre, il était quand même un peu gêné.

Puis l’épisode de la « baignade » de Kuroko dans le lavabo, fut venu. Kuroko continua donc la cuisine en Tshirt jaune fluo Pikachu.

On aurait pu imaginer une vitre de verre se briser quand Takao lui demanda si il avait déjà été amoureux. Lui rappeler son amour pour Ogiwara avait été comme s’économiser le doigt avec l’économe ( c: ). Kuroko avait voulu changer de sujet en demandant à Takao ce que l’amour avait fait de son côté.

« Je vois, Takao-kun avait plutôt l’air du genre à collectionner les petites-amies… »

Kuroko n’avait pas dis ça méchamment ! Ne vous méprenez pas ! De toute manière, cela ne pouvait blesser le meneur, vu qu’apparemment il n’avait eu que deux copines. Le curry était bientôt finit. Kuroko s’amusait à rajouter les ingrédients peu à peu, il goutait à chaque fois pour voir de quoi ça manquait, il dosait les grammes, faisait à l’œil nu, un peu de tout. Il n’avait pas fait attention à la température du curry quand il tendit l’assiette à Takao. Le meneur se brûla un peu mais bon, pas la peine de faire tout un plat (ahah… je me trouve toujours aussi drôle). Sous les conseils de Takao, Kuroko rajouta un peu de curry. Pas trop, car sinon Kuroko allait devoir encore équilibré avec les légumes ! Mais il manquait quelque chose… Le curry manquait de goût… C’est quand Takao lança des oignons sur Kuroko que le bleuté eu le « tilt » lui aussi.

« Tu peux m'aider à les éplucher et les couper ? Faut les mettre avec la viande sinon c'est tout croquant et c'est pas bon ! »

Il manquait le fameux goût des oignons ! Certaines personnes sont affectées par les oignons, ils pleurent à cause des gaz que ce légume libère. Kuroko était l’une des rares personnes qui était immunisé contre ça. Kuroko attrapa les deux oignons et les plaça sur la planche a découper. Il commença à les éplucher pour les découper après, quand Takao posa une question qui reprenait leur discutions précédente.

« Dis... tu dis que tu as été amoureux de ce garçon.... comment tu as su que tu était amoureux de lui ? »


Kuroko arrêta son mouvement et regarda Takao avec une expression de surprise dans les yeux. Pourquoi reparlait-il de ça ? Il poussa un petit soupir et reposa ses yeux sur l’oignon qu’il épluchait en reprenant son air normal.

« Cela marche comme avec quelqu’un du sexe opposé Takao-kun… J’avais tout le temps envie d’être avec lui… Je l’admirai… C'était de l'amour...»


Il reprit son épluchage et commença à couper l’oignon en morceaux. Quand le premier légume fut finit, il commença le deuxième. Pendant que les deux adolescents épluchaient les oignons, il y avait un silence plutôt gênant. Kuroko jeta un regard au meneur et eu la grande surprise que celui-ci… pleurait ! Il n’arrêtait pas de se justifier en accusant les oignons. Pourquoi voulait-il autant se justifier ? Le bleuté avait compris, il s’y attendait même ! Kuroko recommença son découpage et…

« AIE !!! Je viens de me mettre le doigt dans l’œil !!! Pour de vrai en plus !!!! ça fait mal »


Il tourna ses yeux une fois de plus vers Takao et vu qu’il c’était malencontreusement mis le doigt dans l’œil. Kuroko soupira de plus belle et ressuya ses mains sur son tablier.

« Takao-kun est très maladroit… »

Alors que Kuroko se retourna vers le plan de travail pour enfiiin finir le curry quand il vit le meneur s’approcher de lui l’œil fermé.

« Dit, tu veux bien regarder si je n'ai rien ? »

Le bleuté posa son couteau et se lava les mains pour éviter de mettre encore plus de larmes dans l’il du meneur. Il alla donc vers Takao. Il se mit sur la pointe des pieds pour attendre la hauteur du faucon et posa ses mains sur ses épaules pour garder l’équilibre.

« Si Takao-kun garde sa main sur son œil je ne vais rien voir… »

Kuroko regarda l’œil du meneur, il était certes un peu rougit par les larmes que l’oignon avait causé tout a l’heure mais rien de plus.

« Takao-kun n’a rien. »

Le suspens était à son comble, allaient-ils ENFIN finir ce curry ?!










© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    16.06.15 8:43

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Collectionner les petites amies ?! Heureusement que Takao n'était pas du genre à se vexer facilement car il n'en aurait pas fallut plus pour que certaines personnes le prennent mal. Si tant est que l'on pouvait qualifier de « collection » n'avoir eut que deux petites copines. Et encore il fallait voir comment ça s'était passé. La première avait beau être ravissante, son oppression permanente et la façon avec laquelle elle avait exigé que Kazunari cesse le basket avait finit par mettre un terme à leur relation. Il était inconcevable pour Takao que ca petite amie ne comprenne pas sa passion pour ce sport qui lui était vital

La seconde.... Ha... Sakura... la douce Sakura.... Kazunari ne savait vraiment pas s'il avait été amoureux d'elle. Il avait ressentit des choses. Un attachement, ça c'était certain. Il se souvenait avoir été heureux quand elle lui envoyait un simple message lui souhaitant bonne nuit tous les soirs. Petite attention touchante juste avant qu'une nouvelle journée s'achève. Le fait d’être la dernière personne à qui elle pensait avant de se coucher rendait Kazunari heureux. Il avait apprécié les moments passés avec elle. Et il avait été attristé quand elle lui avait annoncé son déménagement... c'est d'un commun accord qu'ils avaient mit un terme à leur petite romance de trois semaines. Peut être que sans ce déménagement, ils seraient toujours ensemble ? Mais voilà, elle était partie, la question ne se posait donc pas.

« Je ne collectionne pas les petites amies ! Les filles ne sont pas des objets qu'on étale comme des trophées de basketball ! J'ai trop de respect pour elles pour ne pas me comporter comme un chacal... quand même ! »


Kazunari avait dit tout ça d'un ton plat. Pas de colère ni de frustration. C'était juste une tirade dites ainsi même s'il savait que Kuro-kun plaisantait. Il tenait malgré tout à remettre les points sur les i.

Occupés à éplucher les maudits oignons oubliés, Kazunari écoutait les explications de Kuroko sur les sentiments amoureux.

« Cela marche comme avec quelqu’un du sexe opposé Takao-kun… J’avais tout le temps envie d’être avec lui… Je l’admirais… C'était de l'amour...»

Heu... Pour le coup il se demandait si Kuro-kun avait bien compris le sens de sa question. Peut être que Takao s'était mal exprimé ? Il se doutait bien qu'aimer un garçon devait être la même chose qu'aimer une fille. Les sentiments n'ont pas de sexe et ne se préoccupent pas de ce genre de détails. Les sentiments emportent tout sur leur passage, un peu à l'image d'un tsunami violent auquel rien ne peut résister, pas même les bâtiments les plus grands et les plus solides.

La question était en réalité de savoir ce que Kuroko avait ressenti pour ce garçon. Afin que Kazunari puisse à son tour déterminer s'il avait réellement était amoureux de Sakura ou si l'amour, le vrai, le grand, était encore quelque chose qui lui était complètement inconnu.

Avoir tout le temps envie d’Être avec lui... l'admirer.... c'est ce qu'avait dit Tetsuya. Mais Kazunari avait tout le temps envie d’être avec Shin-chan. Il l'admirait et le considérait comme un modèle à suivre que ce soit sur le plan scolaire où Shin décrochait la première place dans toutes les matières ou bien sur le parquet d'un gymnase. Shintaro était … grandiose, tout simplement.

Partant de là, qu'est ce qui différenciait vraiment l'amour de l'amitié ? Comment être sure de ce que l'on éprouvait pour une personne ? Comment savoir que l'on était bien amoureux ? Bah... Kazunari n'avait peut être pas obtenu réponses à ses interrogations mais tant pis. Il se disait que finalement, le jour où cela arriverait, les sentiments s'imposeraient comme une évidence à tel point qu'il n'aurait plus aucune question à se poser. Il saurait... Il saurait que la personne faisant battre son cœur et chavirer ses pensées était celle qu'il aimait réellement.

Perdu dans ses pensées, Kazunari fit montre une fois encore d'une maladresse déconcertante pour un garçon comme lui dont la dextérité était pourtant sa spécialité première. Le mettant le doigt dans l’œil, il ne ressentait plus qu'une vive douleur associée au picotement larmoyant prodigué par les cruels oignons qu'il venait d'éplucher.

Chouinant comme à son habitude quand quelque chose n'allait pas, il alla jusqu'à demander l'aide de son compagnon de cuisine pour vérifier que son œil amoché n’avait subit aucun dégât trop grave. C'est que ses yeux étaient précieux ! Être le porteur de l’œil de faucon et borgne en même temps ? C'était tellement risible que s'en devenait même ridicule !

Il s'était approché du joueur de Seirin qui se penchait au dessus de lui. Kazunari s'appliquait à garder son œil ouvert mais ce dernier le brûlait désagréablement. Sa paupière se fermait toute seule et il dut mettre sa main sur son oeil pour le protéger une nouvelle fois

« Si Takao-kun garde sa main sur son œil je ne vais rien voir… »

Kazunari piaffa légèrement

« Mais ça fait mal ! »

Il entreprit malgré tout de retirer sa main et d'ouvrir l’œil. Là, juste au dessus de lui, Kuroko se trouvait à une distance qui défiait la proximité normale que devait garder deux personnes entre elles. Son souffle chaud caressait le visage de Kazunari alors que ce dernier se perdait dans la contemplation de ses iris turquoises si particulières. Tetsuya avait des yeux magnifiques. Un bleu cyan étincelant légèrement bordé d'un cercle plus foncé.... Des prunelles grandes et si peu expressives que s'en était presque envoûtant....

Takao tourna le regard sur le coté, sentant son visage se mettre à rougir de manière incontrôlable et complètement indécente. Il espérait seulement que Kuroko n'ait rien remarqué du trouble qui était en train de l'envahir soudainement

« Takao-kun n’a rien. »

Le regard de Kazunari rencontra une nouvelle fois celui de Tetsuya. Si proche... si....

Sans vraiment prendre conscience de que qui était en train de se produire, Kazunari approcha son visage de lui de Tetsuya. Il ferma les yeux et laissa ses lèvres rencontrer les siennes. Un baiser tout en douceur. Une simple pression de ses lèvres contre les siennes. Une rencontre que Takao s'attendait à sentir briser d'une seconde à l'autre, pensait que Tetsuya allait le repousser sans plus de formalité.

A la surprise du joueur de Shutoku, le baiser se prolongea.... Est ce que cela voulait dire que Kuroko était... consentant ? Consentant à se laisser voler son premier baiser là comme ça, dans une cuisine ? Consentant à ce que ce soit lui, Takao Kazunari qui le lui donne ?

Le cœur de Takao venait le manquer un battement. Il passa sa main gauche derrière la nuque du garçon aux cheveux turquoises, pressant légèrement plus son visage contre le sien. Il entrouvrit les lèvres pour intensifier ce tout premier échange, laissant leur souffre se mêler l'un à l'autre et leur langue se découvrir avec timidité.

Kazunari se redressa un peu et garda Tetsuya contre lui alors que le baiser prenait plus d'ampleur. Il fut néanmoins contraint de l’arrêter lorsque leur souffle se raréfia. Le cœur de Takao ballait la chamade et son visage n'en finissait plus de se colorer d'un pourpre intense alors qu'il s'écartait un petit peu de Kuroko

« Désolé... je... je sais pas ce qui m'as prit.... »

Kazunari s'appliqua à fuir son regard un instant. Puis, face au mutisme du joueur fantôme, son regard rechercha à nouveau ses yeux

« Il faut croire que.... tu ne m'a pas laissé indifférent... »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



InformationsMessages : 995
Date d'inscription : 25/02/2015
Localisation : En promenade avec Nigou
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #6699ff

RP terminés: 0

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    30.06.15 10:07


















❝ Kuroko no TopChef ❞
Ft. Takao-kun~ (Mamaaann ♥)



Kuroko avait eu la chance de connaitre Tsubaki lorsqu’il était jeune. La jeune fille à couettes était venue vers lui et ils sont devenus de très bons amis. C’est vers leurs 10 ans qu’ils ont connus Ogiwara Shigehiro. Kuroko et Tsubaki avait eut la joie de se faire enseigner le basket par ce gentil garçon, il était énergique, souriant, blagueur. Il pimentait la vie du jeune fantôme. Puis au fur et à mesure des années de connaissances, Kuroko sentit battre son cœur de plus en plus fort de jour en jour à chaque fois qu’il s’approchait de son ami. Il voulait tout le temps le voir et ne se lassait jamais du temps passé avec lui.

L’étape du collège, Kuroko savait que cela allait être compliqué, ils étaient séparé, chacun dans une école différentes. C’est pour cela que Kuroko s’était confié à Tsubaki en lui avouant son amour pour Shigehiro. Au début elle avait été évidemment surprise mais elle avait finit par sourire en lui disant qu’elle était contente pour lui.

C’est quand le coup de la Génération Miracle eu frappé que Kuroko vu Shigehiro en larme, c’est quand il vit le désespoir dans ses yeux, c’est à ce moment, ce moment que Kuroko eu l’impression qu’il n’avait plus le droit, plus le droit de l’aimer, cela lui était interdit. Maintenant, le revoir était impossible. Kuroko fut privé de cet amour mais il restera quand même gravé en lui.

Kuroko avat ben dit qu’il était bisexuel, donc son attirance envers les garçons était de même pour les filles. (Merci Kuroko ! Tu nous apprends quelque chose ! /PAN/)

D’ailleurs du côté des filles, le fantôme n’avait aucune expérience également mais il était quasiment sur que les filles pouvaient très bien l’attirer. Par exemple, la jeune Momoi qui lui sautait dessus du jour au lendemain. Cela ne dérangerait pas le bleuté de sortir avec elle. Encore fallait-il que Kuroko ait des sentiments pour la rose… ahah…

Maintenant que le meneur avait effectué la énième gaffe de cette soirée, c’est Kuroko qui devait vérifier si tout allait bien. Il s’était mit sur la pointe des pieds pour observer l’œil si précieux du meneur. Ce n’était pas que le meneur était si grand que ça, non, mais bon, Kuroko n’est pas l’homme le plus grand du monde.

Le jeune bleuté n’observa rien de contraignant dans l’œil de son ami. Juste… sur les joues du meneur, des petites traces rosées étaient apparue. Il rougissait ? Mais cela n’avait rien d’inquiétant et Kuroko ne fit pas plus attention étant donné qu’ils étaient quand même très proche.

Alors que Kuroko allait reposer ses pieds à terre, il sentit d’un coup une pression sur ses lèvres. Hé ? Le meneur venait de ?.... Kuroko ouvrit grands ses yeux azurs, le visage de Takao le collait pratiquement. Ils restèrent quelques instants, lèvres contre lèvres, puis Kuroko prit gout à cette sensation et ferma les yeux doucement. Il finit par déposer ses mains sur les épaules du meneur pour y prendre appuie.

Le premier baiser de Kuroko…. Certaine personne aurait repoussé l’heureux élu en lui expliquant que dans une cuisine, avec quelqu’un qu’il connaissait à peine, un premier baiser n’était pas plaisant. Mais à cette instant précis, Kuroko ne voyait plus rien, il ne savait plus où il était, il ne pensait à rien, juste à Takao.

Kuroko entrouvrit légèrement les yeux lorsque Takao décida de forcer un peu l’entrée de sa bouche et d’y venir faire visiter sa langue. Un petit frissonnement parcourue son corps à ce moment, il avait la total pour un premier baiser. Et sans mentir, cela ne déplaisait pas non plus à Kuroko. Il serra légèrement le Tshirt du meneur entre ses mains, profitant de cet instant. Torse contre torse. Lèvres contre lèvres.

Lorsque les deux protagonistes étaient à bout de souffle, ils se détachèrent l’un de l’autre. Kuroko retira ses mains des épaules de Takao pour en mettre une devant à bouche, gêné en détournant ses yeux sur le côté. Il était légèrement rosé au niveau des joues. Il y eu un petit silence, le temps que les deux garçons remarquent ce qu’il leur arrivait.


« Désolé... je... je sais pas ce qui m'as prit.... »

Kuroko eu un petit sursaut. Sans mentir, il était un peu troublé. Le fantôme baissa ses yeux en laissant tomber ses bras. Il était mal à l’aise, il avait encore l’impression de sentir les lèvres du meneur sur les siennes. Il avait le sentiment au fond de lui, qu’il voulait que cet échange de s’arrête jamais.

« Non ce… Ce n’est rien… »


Kuroko finit par relever ses yeux vers le meneur, il avait le visage tout rouge, c’était la première fois que Kuroko le voyait aussi gêné.

« Il faut croire que.... tu ne m'a pas laissé indifférent... »


P-Pas indifférent ?? C’est vraq ue les deux basketteurs avaient été particulièrement proche il y a quelques instants avant de s’embrasser. Donc ça aurait peut etre fait le même effet à tout le monde, Kuroko n’avait pas besoin de s’inquiéter ! Mais tout de même, la gêne prenait le dessus.

« Je…Hum… C’est bientôt l’heure du dîner… Il faudrait finir le curry… Les légumes vont cramer… »


Kuroko était légèrement crispé : il avait honte de passer le sujet comme ça. Mais il ne savait pas quoi dire… Il attrapa le manche de la poêle puis secoua légèrement la viande pour quelle soit plus aérée. Il éteignit le feu et reposa la poêle. C’est à ce moment que le riz commença à bouillonner. Avant de prendre le riz et le mettre dans un plat, Kuroko se tourna vers Takao avec un léger sourire sur les lèvres.

« Ça a eu beau être inattendue… Je suis quand même heureux que ce soit Takao-kun qui m’ait donné son premier baiser… »

Cette fois-ci, le fantôme ne rougissait pas, pas cette fois. Il s’était juste contenté de sourire. Un sourire, un moment dont il se souviendra longtemps.






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia




When you come to hate something you liked, it is incredibly painful...

Rainbow-sempai~ & Tsuya~ :
 

Merci Tsukiya C::
 


Shota~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    11.07.15 9:32

...
Feat Kuroko Tetsuya


• Kuroko no Top Chef •

Un baiser.

Ce n'était rien de plus ni de moins qu'un simple baiser. Oh pas un de ses baisers passionnés que l'on attend pendant des jours, voir des semaines, en guettant que le moment opportun donne enfin l'occasion qu'il se réalise. Non, c'était un baiser échangé comme ça, un peu sur un coup de tête, Takao s'étant laissé emporter par les événements qui venaient de se produire.

Alors qu'il avait approché son visage de celui de Kuro-kun, il ne s'était pas demandé quelle serait la réaction de ce dernier. Il ne s'était pas demandé s'il allait essuyer un refus, une gifle, une colère monstre venant tirer les traits de son visage habituellement si impassible. En fait il n'avait pas réfléchi du tout !

C'est naturellement poussé par une sorte d’instinct invisible qu'il avait approché ses lèvres des siennes afin de finir par les unir complètement. Lui même ne comprenait pas réellement ce qui était en train de se produire et il se doutait que la confusion devait être encore plus importante pour Kuroko. Toutefois, si ce dernier fut surpris, il n'en laissa rien paraître, répondant même à l'échange qu'il intensifia.

A cette heure-ci, quiconque aurait pénétré ans la cuisine par inadvertance n'aurait rien capté à ce qui était en train de se produire. Il fallait avouer que Takao lui même ne comprenant pas grand chose. Pour lui ce n’était qu’un baiser. Une simple cédation à la terrible tentation que représentait Kuroko lorsqu'il s'était penché au dessus de lui....

Sentant ses mains sur ses épaules, Kazunari s'était contenté de laisser le temps filer alors qu'il répondait au baiser avec encore plus d'envie et d'intensité, jusqu'à ce que son souffle se raréfia l'obligeant à interrompre l'échange.

Un silence mortellement encombrant tomba entre les deux garçons qui paraissaient plus gêné l'un que l'autre. Kuroko dont le visage rosi trahissait une certaine émotion se contentait de restait debout, statique, les bras tombant le long de son corps. Il sursauta même légèrement quand Kazunari prit la parole pour excuser cet acte manqué.

« Non ce… Ce n’est rien… »

Au moins, Kuro-kun ne semblait pas fâché. Les sourcils froncés et la tête penchée en avant, il donnait même l'impression d’être... déçu ? Mais par quoi ? Par ce baiser ? Ou bien... Par les excuses qui s'en étaient suivit.

Oh... Si ça se trouve.... Kuroko s'était peut être imaginé quelque chose de plus qu'un simple baiser ? Est ce que son inexpérience amoureuse lui aurait laissé entrapercevoir une ébauche d'histoire avec Takao ? Si c'était le cas, les mots d’excuses du faucon avaient du terriblement le blesser....

« Je…Hum… C’est bientôt l’heure du dîner… Il faudrait finir le curry… Les légumes vont cramer… »


Takao pinça les lèvres tout en regardant le joueur fantôme de Seirin se retourner vers les fourneaux. Il donnait l'impression de fuir la conversation ou de chercher désespérément à s'occuper les mains. Flottant dans le T.shirt trop grand que Kazunari lui avait prêté, Kuroko s'était remit à la préparation du curry comme s'il ne s'était rien passé entre eux. Mais après tout... c'était peut être le cas non ? Un baiser ? Est ce que ça suffisait pour dire qu'il s'était passé quelque chose ?

Avec un petit soupire, Takao se remit lui aussi derrière son plan de travail. La viande mijotait tranquillement dans sa sauce et le riz semblait avoir terminé sa cuisson depuis quelques minutes. Il s'occupa en priorité de ce dernier qu'il égoutta avant de le placer dans un grand baquet en bois traditionnellement utilisé pour le service du riz à table. Kuroko s'était retourné pour l'aider à verser le reste des grains blancs.

« Ça a eu beau être inattendu… Je suis quand même heureux que ce soit Takao-kun qui m’ait donné mon premier baiser… »

Oh ! Comment ce détail avait-il pu échapper à Kazunari ! C'est vrai que Kuroko avait confié quelques instants plus tôt n'avoir jamais eut.... de baiser ! Du coup, Takao venait de lui voler son tout premier baiser ! Une constatation qui l'emplissait d'une certaine fierté. Et paradoxalement, ça l'attristait un peu aussi. Kuroko n'aurait-il pas préféré échanger ce moment avec une personne dont il était amoureux ?

Le petit sourire qui étirait les lèvres du joueur fantôme venait faire voler en éclat la seconde théorie de Kazunari. Finalement, Tetsuya Kuroko ne lui en voulait pas. Il semblait même plutôt... Ravi ?

Takao ne put empêcher un petit rire et un sourire de venir orner ses lèvres. Il se pencha pour attraper un immense plat dans lequel il déversa le curry, la viande et les légumes.

« Je suis heureux aussi que ce soit moi qui te l'ai donné ! En plus tu as de la chance, je ne pense pas me vanter en disant que j'embrasse plutôt bien ! »

Un petit rire lui échappa alors qu'il portait dans ses bras le plats de sauce qui était le plus lourd. Il contourna le plan de travail et se rapprocha de Kuroko. Il déposa un rapide baiser sur la joue, à la commissure gauche de ses lèvres avant de lui faire un petit clin d’œil amusé

« Ca sera... notre secret ! »

Il se recula et sourit

« En tout cas, pour la première fois de ma vie, je ne regrette pas d'avoir perdu contre Shin-chan à Shifumi ! »

Un tira légèrement la langue avant de se retourner et de sortir de la cuisine tout en soulevant son plat, rejoignant d'un pas décidé mais habile, la salle à manger où le reste des deux équipes attendait déjà avec impatience et gourmandise, de se restaurer

« BON APPETIT ! Curry préparé avec amour ! »

Un petit sourire s'afficha sur son visage alors qu'une petite voix nasillarde résonnait dans sa tête « cuisiné avec amour... c'est le cas de le dire ! »


THE END, RP Terminé






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Kuroko no Top Chef [ PV Kuroko Tetsuya ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUIZZZZZ. Quel perso êtes-vous ? /o/
» Cette présentation existe belle et bien... | Kuroko Tetsuya| U.C
» C'était un matin d'un ciel bleu sans nuages [PV Kagami & Kuroko] | Partie 3
» Kuroko No Basket et ses difficultés...
» Uchiha Kuroko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-