The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   29.03.15 20:41



Nakamura Hiroki
Live a life full of sounds...




  • Nom : Nakamura
  • Prénom : Hiroki
  • Surnom : Hiro
  • Age : 16 ans
  • Date de naissance : 31 octobre
  • Nationalité: Japonaise
  • Taille : 175 cm
  • Poids : 61 kg
  • Orientation sexuelle : Bisexuelle
  • Statut social : Plutôt riche
  • Poste au basket : Allier Fort
  • Situation familiale : Fils unique; parents divorcés; vit avec sa mère
  • Etablissement : Rakuzan
  • Double Compte : Nop'
  • Avatar : Kisaragi Shintarou - Mekaku City Actors


(c) crédit


CARACTERE

Nakamura Hiroki...

Ce qu'on retient surtout de ce garçon c'est sa franchise. En effet, Hiroki est une personne très franche et très honnête qui aime donner son avis sur tout sans porter de jugement. Il est décrit comme étant un étant un jeune homme gentil et serviable mais à vrai dire, Hiroki aide les autres parce qu'on lui demande de le faire et parce que c'est l'éducation qu'il a reçu. Pour tout avouer, ça ne lui vient pas machinalement d'aider une personne à traverser la rue -par exemple- mais ce n'est pas par manque d'envie ou par flemme; il est simplement trop dans la lune pour y penser.

Ensuite, Hiroki est quelqu'un de discret. Pas discret dans le sens où personne ne le remarque, discret dans le sens où il possède cette capacité à se fondre dans la masse. Un de ses passe-temps préféré est d'observer les autres. Des fois, il essaye de comprendre pourquoi telle personne a mit tel T-shirt ou pourquoi une autre a prit tel sac. Ce sont des questions très inutiles mais étrangement, ça l'amuse.
Pour continuer sur ses goûts étranges, ce jeune homme voue une sorte de passion pour le bruit. Il aime la compagnie des autres et toute sorte de sons divers. Parmi les bruits qu'il adore, on note tout ce qui touche au basket -le crissement des chaussures sur le parquet, le bruit du buzzer, de la foule, du ballon qui rebondit sur le parquet...- mais son préféré reste tout de même celui de la pluie qui a tendance à l'apaiser. Il est donc facile de comprendre qu'il aime la foule, et qu'il n'aime pas rester seul.

Ce jeune homme est aussi doué de ses mains. Petit, il aimait fabriquer toute sorte de choses mais maintenant, ce qui lui tient à coeur, c'est faire des pâtisseries. Il aime ça autant qu'il aime écouter de la musique. -On notera d'ailleurs qu'il joue d'une instrument : le piano-. Hiroki est gourmand et ses goûts en terme de nourriture partent des choses douces et sucrés comme des bonbons et s'étendent jusqu'au café et au chocolat noir en passant par toutes les autres formes de sucreries qu'il puisse exister.

Comme tout n'est pas rose dans la vie, ce garçon de seize ans possède tout de même quelques faiblesses. L'Hématophobie (comprenez par là la phobie du sang) est, disons, la plus grande faiblesse d'Hiroki. Il est loin d'être un garçon sensible mais à la vue du sang, il se sent vidé de ses forces à un tel point qu'il a été victime de malaise plusieurs fois. Il essaye pourtant de cacher cette phobie et de refréner du mieux qu'il peut.



HISTOIRE


Naître dans un certain milieu a toujours eu des conséquences. Cela est vrai.


Hiroki est un fils de bonne famille vivant dans une maison à la périphérie nord de Kyoto.


ENFANCE :

Aimé par des parents qui le couvraient de cadeaux, Hiroki a toujours eut les jouets qu'il rêvait d'avoir. Comme tous les enfants naissant dans des familles issues d'un milieu plutôt aisé, ce garçon était une sorte d'enfant roi dans sa maison. Son enfance s'est donc caractérisée par une bonne éducation -quoi que stricte sur les bords-, une tonne de cadeaux et une bonne dose d'amour; le rêve ! Il n'a rien de particulier mais a toujours réussi à charmer les gouvernantes de la maison pour que ces dernières cèdent et finissent par lui donner des sucreries dont il raffolait déjà étant enfant, et cela va sans dire que ces distributions clandestines se faisaient à l’abri des regards des parents; quelle grande punition les avaient attendu si ils avaient été découverts ? Mieux vaut ne pas y penser, c'est mieux autant pour l'un que pour l'autre.

C'est lors des soirées mondaines où ses parents ont commencé à l'amener vers l'âge de six ans qu'Hiroki s'est découvert ses passions pour les bruits divers, la foule et l'observation. Il a de suite adoré cet univers qui lui rappelait celui des bals dans les contes de fées dont on lui faisait la lecture le soir, même si la féerie devait manquer à l'appel. Et pourtant, même si le brun était un enfant et que ce milieu était une expérience toute nouvelle pour lui, il a su capter tout l'aspect superficiel que les gens autour de lui dégageaient. Ça avait de quoi le décevoir mais d'un côté, ça le fascinait aussi parce qu'il se demandait comment ces personnes arrivaient à ce point à se mettre en scène. C'est pourquoi sa première idée de métier plus tard était loin d'être pompier, docteur ou encore cosmonaute comme les autres enfants mais bien acteur ou comédien au théâtre. Il est évident qu'en grandissant, ce masque que les gens portaient -surtout celui de sa mère à vrai dire- ont fini par briser ce rêve mais par rendre Hiroki d'autant plus attentif à ce qui l'entourait. De cette manière, il a apprit à lire les autres et sa capacité d'analyse s'est vue se développer davantage en passant par l'étude du langage corporel.


Un an plus tard, c'est à dire à l'âge de sept ans, la vie prend un tournant pour Hiroki. La famille Nakamura devait s'agrandir avec l'arrivée d'une soeur mais... "devait" signifie donc que cette enfant n'est jamais arrivée. Ou plutôt qu'elle est arrivée, mais que le souffle, lui, n'a pas suivit; sa soeur était morte née. Ce décès fut un choc terrible pour toute la famille. La maison d'habitude si accueillante et recouverte d'un voile de tendresse s'était métamorphosée pour laisser place à un voile plus sombre, plus noir et l'atmosphère dans la maison était remplie de tensions et on pouvait sentir le grand malaise et le poids que cette mort avait.
La chambre de la future enfant était prête : elle était peinte dans une teinte de rose pâle et très doux et la pièce était meublée avec toutes sortes de mobiliers en bois clair. Une grande fenêtre laissait passer la lumière et c'était comme si le soleil tentait chaque jour de tendre ses bras pour pouvoir câliner et bercer cette petite fille qui n'a jamais eut la chance de découvrir ce que la vie était. De la chaleur, de l'amour, de la bienveillance; des conditions qui auraient pu aider l'enfant à grandir et s'épanouir dans ce monde...
Cette pièce si belle et si parfaite se situait juste à côté de la chambre d'Hiroki. Elle fut pourtant condamnée; personne n'est rentré dedans depuis. Le jeune brun, même à l'heure actuelle, n'a pas la moindre idée d'où la clef permettant d'ouvrir la porte pourrait être, mais on lui a toujours répété que c'était mieux de ne pas savoir et qu'oublier était la meilleure chose à faire. Fermée à double tour, on tente de cacher cette pièce où s'est accumulée toute la souffrance d'une famille, toutes leurs déceptions et dans laquelle, Hiroki en est sûr, sont cachés dans un coin ou au fond d'un tiroir tous leurs rêves brisés, sûrement rangés à côté des rires, de la tendresse et de l'amour qui, au moment de cette naissance qui n'a pas eut lieu, ont préféré se cacher pour éviter de souffrir davantage et qui sont depuis enfermés dans cette pièce. Même si ils tentent de sortir maintenant, c'est un effort inutile tant le verrou est solide et même pas rouillé après tout le temps qui s'est écoulé. Et de toute façon, même si ils tentent de revenir et de reprendre leurs places dans la maison, c'est déjà trop tard pour Hiroki.

Hiroki était un peu petit pour comprendre la situation et le changement brutal d'atmosphère qui avait prit place dans la maison, mais ses parents ont su lui expliquer avec des mots à sa portée et il devait sûrement être le moins affecté de tous, ce qui n'est peut-être pas plus mal. Un enfant ça ne comprend pas très bien alors certes, il était triste, des grosses larmes ont roulé sur ses joues, mais ce choc d'une brutalité extrême lui a permit de comprendre que la vie, c'est pas toujours beau, que c'est pas toujours rose et qu'on a pas toujours ce qu'on veut... Drôle de manière de faire réaliser tout ça à un enfant.

Si l'histoire s'était arrêtée après cet incident, peut-être que la vie aurait pu reprendre son cour; qu'on aurait recommencé à faire les mêmes choses qu'avant... Mais la vie est pleine de rebondissements. La roue tourne, comme on dit, et cette expression colle bien au jeune Nakamura en deuil de sa soeur. Depuis sa naissance et jusqu'à ce jour terrible, il était le petit garçon le plus heureux du monde; il n'avait pas à se plaindre, il ne manquait de rien. Puis il y eut donc ce drame dans la famille et... Cette suite :
La nouvelle avait donc créé cette tension dans la famille d'Hiroki, à un tel point que ses parents ont décidé de se séparer. La maison était devenue ce lieu de conflits permanent et les cris commençaient le matin pour s'arrêter tard le soir; pas évident pour Hiroki... Le père reprochait à la mère de ne pas avoir fait assez attention lors de sa grossesse; La mère, de son côté, reprochait au père d'avoir été absent; de l'avoir trop souvent laissé seule et de ne pas s'être assez occupé d'elle. Bien sûr, il s'agit de la faute de dame nature mais la raison n'est parvenue à aucun des deux parents qui ont préféré fuir chacun de leur côté parce que de toute façon, c'est plus facile. Refaire un enfant ? Ils voulaient celle fille là et pas une autre et puis ça serait loin d'être éthique.
Il fut décidé, après un débat plutôt violent et des longs mois où l'allée/retour au tribunal était presque acquis comme une routine, que la garde du petit Hiroki Nakamura revenait à la mère. Le pourquoi du comment ça se fait ? A vrai dire le brun, enfant, ne comprenait pas du tout tout ce qui se passait et tentait de cacher comme il pouvait sa peine en entendant que "papa et maman ne s'aiment plus", mais même maintenant il ne comprend pas et n'a jamais demandé la raison.


PRÉSENT :

Hiroki vit toujours avec sa mère, dans cette même bâtisse à Kyoto avec cette pièce voisine à la sienne toujours condamnée. Il évite ses parents du mieux qu'il peut en se levant par exemple un peu plus tard pour que la mère s'en aille et qu'il n'ait pas à la voir et/ou l'entendre. Pour ce qui est du père, il n'y a presque aucun dialogue entre lui et le jeune homme et ça a tendance à rendre triste Hiroki qui vouait une profonde admiration pour lui. Après tout, il reste son "papa", mais ce "papa" a décidé que la vie avec cette femme était de l'histoire ancienne et que cela ne le concernait plus. Il semble toujours être dans la fuite et niveau responsabilité, c'est loin d'être un exemple.

Hiroki n'aime pourtant pas rester seul et pour éviter de l'être, il reste souvent après les cours à la bibliothèque ou en permanence et, au lieu de rentrer une fois l'école fermée, part se balader en ville pour se vouer à ses occupations étranges d'observation de la nature humaine.



TEST RP


"Maman, pourquoi n'ai-je pas le droit de rentrer dans cette pièce..?"

"Tu n'as pas le droit, c'est tout."

"Mais maman..."

"Retourne dans ta chambre lire un livre, je n'ai pas le temps de m'occuper de toi, nous attendons de la visite alors tâche d'être sage, j'ai encore quelques choses à préparer."



Un enfant qui ne comprend pas. On lui interdit d'ouvrir la porte de cette chambre. Il sait très bien qu'elle renferme mais personne ne veut se rappeler... Hiroki est jeune, à peine sept ans. Il entend des cris, des insultes, et des pleurs; tout ça à longueur de journée. Il en a marre, il aimerait bien que ça s'arrête et le pauvre garçon manque même de sommeil car les parents se chamaillent tard le soir. C'est vrai qu'il n'aime pas quand la maison est calme, mais il entend toujours la même chose et la répétition, il déteste ça. En plus de ce genre de bruits, Hiroki se sent seul... Il est laissé dans un coin et ce sont les domestiques qui s'occupent un peu de lui; le garçon mange même tout seul à table. Pourtant, il aimerait avoir son papa et sa maman à ses côtés, ça a pas l'air drôle, la vie d'adulte... Hiroki ne veut pas grandir parce que la vision qu'il a du monde des grands, elle est loin d'être rose. Tout ce qu'il cherche, tout ce qu'un enfant comme lui cherche, c'est de l'attention. On lui donne tout : cadeaux, sucreries, jouets; tout ! Tout, sauf de l'attention... "Non", ce n'est pas un mot qu'il connait, -et il n'est pourtant pas du genre à faire des caprices- mais ce qui lui est inconnu depuis un moment maintenant, ce sont les câlins, les baisers sur le front, les histoires le soir pour s'aider à s'endormir et les mots doux tels que "Je t'aime !" "Sois sage, à ce soir !". Il commence à les oublier progressivement, c'est terriblement triste...

Le jeune Nakamura s’exécute. Du haut de son petit mettre vingt, il retourne dans sa chambre et referme lentement la porte derrière lui sans mot dire. Il regarde la plutôt grande pièce meublée et s'avance vers son coffre à jouet, s'accroupi devant et cherche avec quoi il allait pouvoir s'occuper. Tout est calme pour le moment, on n'entend rien du tout mais on sait qu'il y a beaucoup de tensions, Hiroki le sent. Les seuls sons qu'il écoute sont ceux qu'il produit avec ses petits pieds et ses petites mains. Regardant son coffre à jouet, il soupire. Il y a beaucoup de choses dedans, de quoi rendre jaloux tous les enfants de la Terre rien qu'avec ce coffre, mais il ne trouve pas ce qu'il cherche, c'est à dire un peu d'amour. C'est une chose qu'il ne peut pas garder comme ça à l'abris de la poussière dans un coffre, il ne décide pas d'en avoir ou non.

En fouillant encore un peu, Hiroki finit par tomber sur carrousel d'un vingtaine de centimètres de hauteur. Il a tellement de choses qu'il ne se rappelait même plus d'avoir ça -si ça se trouve, il ne l'a même jamais vu d'ailleurs-. Il tourne doucement et avec une petite force, un mécanisme s'enclenche et on entend bientôt une petite musique flotter dans l'air. Le jouet à l'air de plaire à l'enfant qui étire un sourire sur ses lèvres et se relève en le prenant avec lui. La musique s'arrête, Hiroki grimace puis tourne à nouveau; la musique recommence. Il sourit une nouvelle fois.

Le pas lent, au rythme de la musique, il s'approche de la fenêtre de sa chambre. Cette dernière est plutôt grande et possède un grand rebord sur lequel Hiroki aime s'installer, ce qu'il ne tarde pas à faire d'ailleurs. Ça en a pas l'air mais l'enfant trouve ça très confortable, là, il a bien chaud avec la lumière du soleil qui caresse avec tendresse sa peau, comme pour le consoler de tous les malheurs qu'il a en ce moment. "Merci monsieur le soleil...", pense-t-il.
A la fenêtre au moins, il voit tout, il peut observer le mouvement des branches et des feuilles des arbres qui se balancent tranquillement avec le vent et tente d’apercevoir un de ces oiseaux qu'il entend chanter au loin.

Hiroki reste ainsi un bon moment, tournant sans cesse la boite à musique pour éviter que la mélodie ne s'arrête, le regard perdu dehors. Ça a beau être toujours la même chose, cette fois, ça ne le dérange pas, étrangement. Ça casse le vide, mais d'une manière douce et agréable.
Soudain, Hiroki voit quelque chose qui fait tâche dans le paysage. Il s'agit d'une voiture noire qui ne colle pas très bien avec le bleu du ciel, le vert des arbres et les couleurs des fleurs. Ce noir est triste, et il n'a pas envie de voir des choses triste. Comme c'est un garçon intelligent, il comprend qu'il s'agit de la visite que sa mère lui avait annoncé quelques temps plus tôt mais ça ne lui fait ni chaud ni froid.
La voiture s'arrête dans l'allée, il voit des personnes sortir et son regard est attiré vers une brunette qui ne devait pas être plus grande que lui. Il est un peu surprit mais se contente de la regarder en silence depuis la fenêtre de sa chambre. Des enfants comme lui, il n'en voit qu'à l'école. D'ailleurs, il en vient à se demander si un jour l'un d'entre eux est rentré chez eux. La réponse est évidente. Il se demande à quoi ressemble la chambre des autres enfants, dont celle de la petite qu'il voit se diriger vers l'entrée. Il détourne le regard et attend, la boite à musique à la main.

Extrait de " Ten Years Ago..." feat Ren Mikaze || RP FlashBack




CAPACITE DU JOUEUR

Le basket étant un sport collectif, il est tout naturel qu'Hiroki y trouve de l'intérêt et l'apprécie sans pour autant y être dévoué entièrement.
Dans l'équipe, il occupe le post d'Allier fort. Hiroki est assez rapide et possède une capacité à remonter la balle dans le terrain pour que ses équipiers puissent marquer. Ce n'est pas meilleur joueur qui existe -d'autant plus qu'il n'est pas doué pour ce qui est des rebonds et que sa taille n'arrange pas la chose- mais sa rapidité est toujours une compétence intéressante à exploiter. Il joue en faisant beaucoup de passes et permet à son équipe un style de jeu fluide. Etant donné que son sens de l'observation est bien développé, il arrive à trouver des failles dans l'équipe adverse et est capable d'analyser toutes sortes de situations pour pouvoir en tirer le meilleur avantage possible. Il agit plus en tant que stratège.








  • Pseudo : Aya !
  • Âge : 16 ans
  • Comment avez-vous découvert le forum ? J'ai tapé "Forum RPG KNB" et monsieur google a répondu !
  • Votre avis sur le forum ? Il est joli mais attention aux couleurs ! Pensez à nos petits yeux ! =3
  • Votre présence sur le forum ? Tous les jours !
  • Code de validation :

(c) crédit


(c) codée par Tsu-chan




Dernière édition par Nakamura Hiroki le 25.04.15 9:10, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Masculin Messages : 988
Date d'inscription : 09/11/2014
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #009900

RP terminés: 9

RP en cours: 5


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   29.03.15 22:20

Coucou,
Je te l'ai déjà dis sur la CB mais je te souhaite de nouveau la bienvenue ici !

Bon courage pour ta fiche !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.infoclamp.net

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   30.03.15 10:59

-Je ne sais pas si je suis censée répondre m'enfin bon x-x-

Et encore merci !
Je vais m'appliquer ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   30.03.15 14:58

Bienvenue, Hiroki ~

Tu as jusqu'au 29 avril pour terminer ta fiche. Bonne chance ! -envoie un maiubo-

Fais gaffe, le manga/série vocaloid est Mekaku City Actors. Pas Mekaku no city actors. Je viens de changer. o/
Revenir en haut Aller en bas

Rakuzan
avatar



Informations Masculin Messages : 860
Date d'inscription : 29/03/2015
Localisation : Kyoto
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: IndianRed

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   30.03.15 16:29

Elle sera terminée bien avant ^^
Merci, j'ai manqué d'attention ! @.@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



InformationsMessages : 488
Date d'inscription : 18/10/2013
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: Code couleur parole

RP terminés: Nombre de RP terminé

RP en cours: Nombre de RP en cours


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   30.03.15 22:27




Wan wan!
Tu es validé(e) !

Avis de Tsubaki: Un nouvel élève à Rakuzan ~ 2 dans la même journée quand même .w. Bref, bref. Une fiche complètement et sans frioritures et bien équilibrée. Que demande le peuble? Je n'y vois aucun inconvénient à te valider. Mon QC occupe le même poste que toi, peut-être on aura l'occasion de rp un jour ~

Avis de Shun: Une histoire simple même si elle n'est pas forcément réjouissante. Ca ne tombe pas dans l'extrême drama non plus et ca me convient parfaitement. J'aime bien aussi le caractère. En fait ton personnage est relativement commun et c'est agréable de voir des persos comme ca. Pour le test rp... un petit peu court peut etre. J'espère que durant les RP officiels ca sera un peu plus étoffé. Mais tu as ma validation ^^

Avis de Tatsuya: Encore un petit Rakuzan ! Même si l'histoire a déjà plus d'éléments que la nouvelle recrue précédente, ça reste dans la simplicité et la normalité, j'aime ça ^p^ Je suis un peu restée sur ma faim pour le test RP donc j'espère bientôt pouvoir lire un vrai RP de toi ! ♥



(c) codée par Tsu-chan




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knb-rpg.frbb.net


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le bruit est roi -Nakamura Hiroki-
» Pitié, pas ça ! - partie 2 [PV Nakamura Hiroki]
» Nakamura Hiroki ~ I need to know who you are for me
» [Fiche d'île] Nakamura
» Tuer sans faire de bruit, facile non ? (PV Alya Sai)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: Dossier Scolaire :: Admis-