The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   30.04.15 10:49









→ Enterrer la hache de guerre ←

La sonnerie venait de retentir dans l'établissement, marquant la fin des cours de la matinée et annonçant la pause déjeuné. Tandis que la plupart des élèves de la classe de première rangeaient les affaires en papotant gaiement, Tatsuya réfléchissait encore sur la formule de mathématiques qui lui donnait du fil à retordre depuis dix bonnes minutes. Hors de question de s'arrêter maintenant alors qu'il sentait qu'il était à deux doigts du résultat. Les mathématiques étant sa matière préférée et dans laquelle il réussissait le mieux, le brun refusait de se laisser enquiquiner par cette malheureuse formule. La solution n'était pas loin, il lui suffisait d'achever deux ou trois calculs et le tour serait jouer. Il avait connu bien plus complexe que cela, il n'allait pas se laisser abattre.

Sa feuille de brouillon noircissait sous ses coups de stylo bille noir tandis que les calculs mentaux s'enchaînaient, ne cessant d'inscrire des successions de chiffres au fur et à mesure que ses trouvailles. Finalement, la pointe du crayon entoura un nombre final sur la feuille et Himuro se laissa retomber sur le dossier de sa chaise, épuisé par ces efforts mentaux. Assez fier de lui, il inscrivit proprement la réponse à côté de la formule et s'attela à ranger ses affaires. Il n'était pas seul dans la classe puisque certains dégustaient leur bento en papotant mais Tatsuya ne trouva Liu lorsqu'il fouilla la classe du regard. Peut-être était-il déjà descendu au réfectoire.

Étant demi-pensionnaire comme le brun, le chinois déjeunait au réfectoire de l'établissement. Yôsen était réputé pour la qualité de sa cuisine, les deux garçons ne rechignaient jamais à descendre au self tous les midis et tous les soirs. De plus, ils appréciaient de déjeuner avec le reste de l'équipe, soit Okamura, Fukui et Murasakibara. Souvent d'ailleurs, le brun forçait le violet pour qu'il mange ses légumes mais la plupart de ses efforts étaient restés vains. Atsushi n'aimait pas cela et, même sous les menaces, ne craquait pas. Son aîné avait beau lui dresser la liste de toutes les bonnes choses que lui apporteraient les légumes, il restait braqué sur ses positions et écartait tous les végétaux de son assiette.

Une fois toutes ses affaires rangées dans son sac, Himuro quitta la salle de classe. Il aperçu alors son camarade qui l'avait tranquillement attendu dans le couloir. Le brun le remercia et, ensembles, se dirigèrent vers les casiers. L'arrière préférait y déposer son sac afin d'être certain qu'il ne lui arrive rien. Une fois l'objet en sécurité, le ressortissant américain et le chinois se dirigèrent vers le réfectoire. Aux portes de ces derniers, le reste de l'équipe les attendait impatiemment. Après une petite gueulante made in Fukui, ils pénétrèrent dans la cafétéria. L'odeur de la nourriture les assaillit à peine les portes passées et, en réponse de ces exquises effluves, quelques estomacs se mirent à gronder. Le petit-déjeuné semblait tellement lointain !

Attrapant un plateau, Tatsuya songeait déjà à la composition de son repas alors qu'il aperçu une petite affichette. Exceptionnellement, le réfectoire proposait – en plus des choix actuels – un menu américain. Au programme : frites, hamburger et soda. Le brun n'hésita pas longtemps, portant directement son choix sur le menu spécial du jour. Prenant tout de même une salade en entrée, il déposa sur son plateau un bon plat de frites surplombée qu'un hamburger maison qui semblait véritablement exquis. Il déclina néanmoins le soda, lui préférant une petite brique de jus d'orange. Et en dessert, après une hésitation entre un sorbet vanille et une poire, Tatsuya jugea qu'il abusait suffisamment des bonnes choses avec le plat chaud et choisi le fruit.

Son plateau ainsi rempli, il suivait ses camarades en quête d'une table qui pourrait les accueillir tous les cinq lorsque son regard se posa sur une personne attablée seule près des fenêtres. Il ne fallut pas trois heures à Himuro pour reconnaître la crinière brune coiffée en une queue de cheval haute d'Amy. Cependant, ça ne lui ressemblait vraiment pas de manger toute seule. La plupart du temps, elle déjeunait également avec son équipe, surtout avec Junko qui était sûrement sa kohai favorite. L'américaine n'était pas du genre à préférer la solitude, elle était une personne sociable préférant largement être entourée de ses amies. Une dispute avec ces dernières ? Cela lui semblait peu probable.

Le brun repensa alors à leur dispute, qui remontait à quelques jours. Bien qu'il se doute que l'américaine ne vivait pas forcément bien leur récent éloignement, ça ne l'avait pas empêché de déjeuné bien entourée. Quelque chose d'autre devait donc être à l'origine de cela. Mais Himuro eu beau se creuser la cervelle, aucune explication logique ne lui vint en tête. Lors de leur … « rendez-vous » au centre commercial, Junko lui avait expliqué que la brune semblait dissipé ces derniers temps et le brun y avait mit sur le compte de leur dispute mais, désormais, il se demandait vraiment si ce n'était que ça. Sa rencontre avec les deux joueurs de Kirisaki Daiichi l'avait aussi bien brassé mais une petite voix lui chuchotait qu'il y avait quelque chose qu'il ignorait.

Il hésita longtemps. Garder ses distances encore un peu ou aller s'assurer de ce qui la tracassait ? Malgré son état plutôt inquiétant, Tatsuya n'avait pas encore totalement digéré l'action inconsidérée d'Amy qui avait invité la manager de Too, la source d'information vivante, à venir admirer l'entraînement des garçons. Dieu seul sait quelles informations elle avait put collecter, même en les observant qu'une petite dizaine de minutes. Momoi Satsuki était réputée pour ses analyses très pointues et sa grande mémoire. Même si elle avait déjà pu observer Okamura, Fukui et Liu lors de l'InterHigh et qu'elle connaissait bien Murasakibara pour l'avoir fréquenté à Teiko, Himuro restait un mystère pour les autres équipes, une pièce maîtresse qu'ils comptaient bien dévoilées à la Winter Cup.

Mais Tatsuya devait avouer que, par moment, il prenait le basketball vraiment trop au sérieux. C'est vrai que Momoi n'avait pas pu voir grand chose de lui. Atsushi n'était pas motivé et l'entraînement touchait à son terme, ce n'était donc pas le moment le plus approprié pour voir quoi que ce soit de réellement intéressant. Mais rien que le geste, le fait que Amy n'ait pas pensé aux répercutions le foutait en rogne. Elle le connaissait, elle savait ce que le basketball représentait pour lui. Et pourtant, elle avait agit bêtement, sur un coup de tête, en véritable tête brûlée qu'elle était. Et Tatsuya ne cesserait de le répéter, mais quand elle agissait de cette façon, elle ressemblait vraiment à Taiga. Et c'est sûrement ça qui lui déplaisait le plus.

Cependant, il réalisa qu'il serait peut-être temps d'enterrer la hache de guerre. Amy avait sûrement comprit la leçon, pas besoin de remuer davantage le couteau dans la plaie. En homme fier qu'il était, Himuro aurait préféré ne pas faire le premier pas mais il y a des moments où il doit mettre de côté cet ego et penser un peu plus aux autres. Certaines filles le voyait comme un type parfait sans savoir qu'il était tout à fait capable de semer la tristesse sans aucun remords. C'était bien d'apparaître comme le type idéal mais lorsque l'on est pas capable de tendre la main aux personnes proches quand elles ont en besoin, à quoi bon ? Tatsuya ne voulait pas devenir ce genre de gars.

S'excusant auprès de ses camarades, il lui montra discrètement Amy et ils comprirent – ou du moins, ils firent tout comme si. Les laissait s'éloigner afin de rejoindre la table libre qu'ils avaient repérer, Tatsuya finit par faire demi-tour et s'approcher de la table où se trouvait l'américaine. Alors que ses pas le guidaient à destination, il réfléchissait à une phrase d'accroche. Pas trop joyeuse ni déprimante. Pas macho ni dragueur. Des termes simples et doux pour lui signifier qu'il venait en paix mais pas trop pour qu'elle comprenne que la pilule n'était pas encore tout à fait passer et qu'il ne fallait pas jeter de l'huile sur le feu. Pas facile comme conditions, mais s'il ne voulait pas que ça dégénère de nouveau, il fallait faire des concessions.

▬ Je peux m'asseoir ?

Bon, il y a franchement mieux en phrase d'accroche mais sur le coup, il n'avait vraiment rien trouvé de mieux. Surtout que cette question était inutile car à peine prononcée, le brun déposait son plateau face à celui d'Amy et tirait la chaise pour s'asseoir. Les bras croisés sur la table, il observa quelques instants la brune, étudiant son visage pour tenter de déceler le moindre indice sur sa situation. Cependant elle gardait un visage fermé et des lèvres closes qui ne l'aidait en rien. Arborait-elle cette tête-là depuis longtemps ? Si oui, il comprenait très bien l'inquiétude de Junko. Ce n'était pas le genre d'Amy de tirer une telle tronche. En temps normal, elle est plutôt du genre tout sourire et regard pétillant. Là, il avait presque l'impression d'être plongé dans l'une des séries américaines de zombie qu'il regardait autrefois à Los Angeles.

▬ Qu'est-ce qui te tracasse ?

A part notre dispute, se retint-il d'ajouter. Pas besoin de lui rappeler qu'ils étaient en froid, la brune en était pleinement conscience. Néanmoins, elle devait se douter qu'il ne venait pas lui parler de ça. Et qu'elle n'essaie pas de la duper, il agit certes souvent comme le parfait des abrutis mais ce n'était pas un idiot fini pour autant. Il savait très bien quand elle était honnête avec lui et quand elle lui mentait. Alors qu'elle ne s'avise pas à essayer de le tromper car il n'était pas dupe. Son regard olive planté en direction de la lycéenne, Tatsuya ne prêta pas une seconde à son plateau repas bien que, il y a encore cinq minutes, l'odeur de la friture le faisait saliver et faisait gronder son estomac.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   04.05.15 11:31


Enterrer la hache de guerre
La sonnerie retentit bruyamment dans Yosen. Les élèves se levèrent aussitôt pour la plupart pressés de sortir manger. Les plus indisciplinés sortirent juste après avoir salué le professeur sans même écouter les dernières consignes de ce dernier. Au contraire les plus disciplinés prirent note des informations et promirent d’informer les plus pressés avant de saluer poliment l’adulte et de quitter à leur tour la classe. Néanmoins il resta bientôt deux élèves dans la classe. Himuro Tatsuya un des garçons les plus populaires du lycée qui semblait vouloir absolument finir son exercice de maths avant de partir et Amy Jackson l’élève américaine qui s’occupait de ranger ses affaires au ralenti.

Se levant enfin elle jeta un regard dans la direction de son frère spirituel et ami qui semblait trop absorbé par sa formule pour s’en apercevoir. Quelques secondes passèrent pendant lesquelles Amy hésita. Devait-elle l’attendre ? Devait-elle profiter qu’ils soient à présent seul pour lui parler ? Ou devait-elle faire comme les autres jours et l’ignorer royalement ? Les deux amis étaient en froid et malgré son envie de se réconcilier Amy était trop préoccupée par diverses choses pour y arriver réellement. Une fois encore elle gâcha l’occasion et sortit sans mot dire de la classe. Le regard vide elle répondit vaguement au salut de Liu qui attendait Tatsuya dans le couloir.

S’éloignant dans le couloir elle finit par rejoindre quelques minutes plus tard la cantine. Son regard qui ressemblait presque à celui d’un zombie balaya le grand réfectoire. Elle repéra rapidement ses coéquipières titulaires qui mangeaient à la même table et qui la saluèrent plus ou moins énergiquement suivant les filles l’invitant également à se joindre à elles. Mais Amy secoua la tête avant de se diriger vers une place libre près des fenêtres. Elle ne vit pas les visages défaits de ses amies ni la tentative de Junko de se lever pour la rejoindre. Elle ne vit pas non plus trois des titulaires de l’équipe masculine qui devaient sans doute attendre les deux derniers.

Bien sûr en temps normal elle aurait ignoré superbement Murasakibara ou lui aurait adressé une pique avant de saluer poliment et respectueusement leurs deux aînés. Mais aujourd’hui elle ne les vit même pas. Une fois devant sa table Amy se rendit compte qu’elle n’avait pas de plateau. Décidément elle n’était pas dans son état normal elle avait l’impression d’être un zombie. Pourtant cela faisait quelques jours que la dispute de Tatsuya avait eu lieu tout comme sa défaite contre Murasakibara. Elle aurait dû s’en être remise. Mais non visiblement.

Se dirigeant comme un automate vers la cantine elle ne ressentit aucune joie en découvrant le menu américain. En temps normal nul doute que ça l’aurait fait sourire de pouvoir manger comme chez elle à Los Angeles. Mais aujourd’hui elle ne ressentit absolument rien. Elle commanda machinalement le menu en question et remarqua à peine la surprise de l’employée qui connaissait ses origines et qui ne s’attendait pas à la voir aussi indifférente. Cependant elle ne fit aucun commentaire et servit l’élève qui rejoignit sa table. Posant le plateau elle s’assit sur une des deux chaises et tourna la tête vers la fenêtre sans toucher à son repas.

La défaite amère qu’elle avait essuyée contre Murasakibara lui revenait en esprit sans cesse. Tout comme l’humiliation à la fin. Il avait volontairement marqué dans son propre panier pour remonter le score de la jeune fille (petit teasing :p). Et pour cette dernière si passionnée de basket c’était une véritable humiliation. Il avait cru lui faire une faveur, mais il n’y avait absolument rien de pire pour quelqu’un passionné de sport qui faisait de son mieux. Certes comparé à la Génération des Miracles elle n’était qu’un fétu de paille, mais ce n’était pas une raison pour la traiter de la sorte. Ah décidément ils se moquaient bel et bien de ceux qui n’étaient pas comme eux nés avec un talent inné. Cela lui donnait envie de vomir.

Elle ne savait pas si les quatre autres étaient de ce genre aussi, mais d’après les informations qu’elle avait obtenu à droite et à gauche ce n’était pas non plus fameux. Heureusement que Kuroko Tetsuya le sixième fantôme de Teikou, coéquipier et ami actuel de Kagami Taiga le deuxième frère spirituel d’Amy était là pour remonter la réputation des anciens joueurs du collège prestigieux. Lui au moins n’était pas arrogant et aimait sincèrement le basket. Il le prenait au sérieux. Ce que Murasakibara avait fait à l’américaine il ne l’aurait jamais fait s’il avait eu la possibilité de faire pareil. Malgré leur force surhumaine la Génération des Miracles était un cas désespéré aux yeux d’Amy. A quoi bon être forts si on ne respecte pas le sport dans lequel on excelle ? Heureusement que d’après Satsuki Kise Ryota était du genre sympathique.

Amy espérait bien le rencontrer à l’occasion histoire d’avoir un peu une meilleure estime des génies qu’elle admirait quand même au fond. Difficile de rester de marbre en voyant leurs performances après tout surtout quand on était aussi passionnés. Amy les avait enviés plus d’une fois il était inutile de le cacher... Son équipe n’aurait pas perdu l’Inter-High si elle avait été assez forte pour leur donner la victoire. Certes elles avaient une miracle et une Reine en la présence de Junko et Kikunae, mais si la capitaine n’était pas à la hauteur l’équipe ne pouvait pas aller bien loin. A

lors que l’adolescente pensait à tout cela le visage de Tatsuya revint automatiquement dans son esprit. Ah comparé à lui et à Taiga elle faisait pitié. Ce n’était pas parce qu’elle était une fille. Il suffisait de voir les deux citées plus haut pour le comprendre. C’était juste elle qui était faible. Elle s’entraînait dur, était peut-être même celle qui en faisait le plus dans son équipe et pourtant elle n’arrivait à rien. Il fallait qu’elle se reprenne, qu’elle trouve une solution. Elle avait l’impression qu’il n’y avait plus aucun espoir. Le monde même en dehors du basket n’avait plus aucun sens. Elle aurait dû se relever encore plus fort de sa défaite, mais elle avait eu beau mettre les bouchées doubles à l’entraînement et même rester assez tard après ce dernier pour se faire engueuler par le concierge elle stagnait complètement.

En temps normal elle aurait été voir Tatsuya pour se confier et lui demander conseil. Quand il s’agissait de basket il était aussi passionné qu’elle et il aurait sans doute pu l’aider à s’entraîner ne serait-ce qu’en parlant. Il aurait peut-être accepté de l’entraîner ou de jouer contre elle pour la motiver. Mais en ce moment leur relation n’était pas ce qu’elle avait été. Bien sûr elle aurait pu se lever et aller lui parler. Malgré sa fierté ce n’était pas son genre de mettre ainsi leur amitié et leur relation en péril. Elle avait déjà assez peur comme cela qu’elles se brisent à cause du pari qu’il avait avec Taiga. Mais à chaque fois qu’elle le voyait, qu’elle voulait lui adresser la parole elle avait l’impression de se changer en statue. Elle avait peur qu’il ait la rancune tenace. Qu’il lui fasse de nouveaux reproches. Qu’il mette un terme à leur amitié. Et ça elle ne le supporterait pas.

Pas en ce moment, pas maintenant, pas dans son état d’esprit actuel. Amy n’était pas du genre à avoir peur facilement, mais pourtant elle était véritablement terrorisée à l’idée que leur relation puisse se détériorer encore plus voir se briser totalement. C’était pour ça qu’elle n’arrivait pas à lui parler. Elle était bien sûr irrationnelle, mais il faut dire qu’entre le peu de sommeil qu’elle avait ces temps, les défaites qu’elle avait accumulé et le reste il y avait de quoi ne plus savoir où on en était. Alors cela lui arrivait de supplier elle ne savait trop qui afin que Tatsuya fasse le premier pas. C’était terriblement égoïste et ce n’était vraiment pas son genre de prier, le comble je sais pour un lycée catholique, mais pourtant elle avait besoin qu’une fois encore son frère soit le plus fort. Ah se croire égal aux garçons était parfois bien stupide...

Il suffisait de constater la différence de score entre Murasakibara et elle. La défaite était presque aussi traumatisante que la dispute avec Tatsuya voir tout autant ou même plus. Elle s’efforçait d’ailleurs de ne pas y penser, mais c’était impossible. Le dunk final contre son propre panier lui revenait sans cesse en mémoire. Tout à ses pensées la jeune fille n’avait pas remarqué le principal intéressé s’approcher.

Aussi sursauta-elle en entendant sa voix. Levant les yeux elle s’aperçut qu’il était juste en face d’elle son plateau dans les mains. Restant figée pendant quelques instants elle le regarda s’asseoir sans attendre sa réponse. La gorge serrée l’envie de lui demander de partir la traversa, mais elle fut incapable de prononcer ces mots. Bon sang Amy tu as envie de le voir plus que tout alors ne gâche pas tout ! Elle avait presque envie de fuir pour éviter d’entendre les mots qu’il prononcerait de peur de recevoir comme Taiga un ultimatum. C’était complètement stupide certes, mais l’être humain n’est pas toujours rationnel pas vrai ? Cependant elle réussit à se contenir ne voulant pas se donner en spectacle.

Et une part d’elle s’accrochait fermement à l’idée de la réconciliation jouant en quelque sorte le rôle de bouée de sauvetage. Son côté rationnel se doutait également qu’il y avait une chance pour qu’il ne vienne pas aborder leur dispute. Malgré les apparences Tatsuya n’était pas du genre à remuer le couteau dans la plaie. S’il venait la voir c’était sans doute parce qu’elle avait une bien triste mine et parce qu’il s’inquiétait. Après tout il avait vraiment bon fond. Elle ne l’aurait pas choisi comme frère si cela n’avait pas été le cas après tout. Malgré leur vision des choses parfois diamétralement opposée ils avaient aussi des points communs.

Le regard toujours planté du brun Amy se rendit compte que le silence s’éternisait. Tatsuya lui avait posé une question. Il fallait qu’elle réponde. Mais que dire ? Ce qui la tracassait... était tellement nombreux. Il y avait tellement de choses qu’elle aurait voulu dire. Elle ne pouvait pas tous les sortir. Pas en une fois. Et pour certains pas ici. Comme si son corps voulait choisir pour elle son regard se tourna vers la table des titulaires où Okamura, Fukui, Liu et Murasakibara mangeaient sans leur arrière. Ses yeux noisette se posèrent sur le géant violet et reflétèrent toute la douleur de la jeune fille.

- Tu vas trouver ça stupide. Après tout je ne sais pas ce qui m’a pris. J’aurais dû savoir qu’il m’était impossible de le battre. Je n’arrive même pas à vaincre les miracles féminines et les Reines sans Couronnes alors un miracle masculin... Ton coéquipier en plus... Mais je pensais pouvoir l’impressionner un minimum. Après notre... différent j’avais besoin de prouver ma valeur ou je ne sais trop quoi. Alors je l’ai défié. Et j’ai perdu Tatsuya. J’ai été complètement vaincue par ton cher Murasakibara. Et...

La voix d’Amy se brisa et ses poings se serrèrent douloureusement. Les larmes menaçaient de les couler, mais elle les retint de toutes ses forces. Elle n’avait pas envie de devenir une attraction pour les élèves présents et encore moins devant Tatsuya. Aussi se contenta-t-elle d’un rire des plus amers avant de reprendre la parole dans un souffle.

- Il s’est amusé avec moi comme un prédateur s’amuserait avec sa proie. J’étais complètement impuissante et il le savait. Marquer contre soi-même pour améliorer le score de son adversaire c’est bien sûr si amusant !

Se doutant du spectacle pathétique qu’elle offrait la jeune fille prit une profonde inspiration et but une gorgée de coca pour se donner le temps de se reprendre et se donner temporairement une contenance. Elle ne savait pas ce que Tatsuya penserait d’elle, de sa défaite, de l’action de Murasakibara ou du match en lui-même. Oh il allait sans doute la trouver stupide. Elle l’était après tout. Franchement comment avait-elle pu croire qu’elle avait eu la moindre chance ? Si cela se trouvait il n’aurait même plus envie de la fréquenter. Ah ce ne serait pas grave elle était déjà au plus bas elle ne pouvait pas descendre encore plus...

Oh en temps normal elle n’aurait pas eu une si piètre opinion du brun. Elle avait d’ailleurs au fond toujours confiance en lui. Il était venu la voir visiblement préoccupé par son sort après tout. Ce n’était pas rien n’est-ce pas ? Avec un peu de chance c’était l’attitude de Murasakibara envers elle qui le dégoûterait. Amy se surprit d’ailleurs à l’espérer. Ce n’était pas son genre de souhaiter le malheur aux autres ni d’avoir la rancune tenace, mais il y avait des limites à son self contrôle. Et pour une fois elle se permit de souhaiter que son frère s’occupe d’elle. C’était égoïste car elle ne faisait pas grand-chose pour lui.

Mais si leur relation s’améliorait grâce au violet alors elle ferait une bonne action. Murasakibara recevrait sans doute un paquet de bonbons anonyme dans son casier dans les vestiaires du gymnase ou ailleurs. Et elle tâcherait d’embêter moins son frère spirituel avec ses bêtises. Oui c’était de bonnes idées. Posant son verre Amy leva à nouveau les yeux vers le brun et lui adressa un petit sourire timide.

- Merci d’être venu. Merci de t’inquiéter pour moi. Je... Je suis désolée.

Elle ne précisa pas pourquoi elle s’excusait, mais cela coulait de sens. Elle avait beaucoup de choses à se reprocher à commencer par son entêtement à vouloir réconcilier ses frères et la venue de Satsuki au gymnase des garçons. Se sentant étrangement rougir Amy se donna à nouveau une contenance cette fois en croquant timidement dans son hamburger. Il y avait peut-être un peu d’espoir après tout.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   13.05.15 9:41









→ Enterrer la hache de guerre ←

Lorsqu'il s'était installé en face d'Amy, Tatsuya s'était bien douté que cette dernière s'en serait étonnée et qu'elle laisserait quelques minutes de blanc après sa question. Sûrement réfléchissait-elle, choisissant ses mots avec attention ou hésitant à lui confier ce qu'elle avait sur leur cœur. Après leur dispute et ces derniers jours à se comporter en parfaits inconnus l'un avec l'autre, sûrement avait-elle un peu de mal à savoir si elle devait se confier à lui ou pas. Ce qui était compréhensible dans un sens. Elle savait bien qu'il ne venait pas jeter de l'huile sur le feu – ce n'était pas le genre du brun – mais ressentait forcément un besoin de réfléchir à la situation avant de se confier réellement. Tête brûlée mais jamais quand il le faut !

Bien qu'il aurait préféré que pour une fois elle ne prenne pas autant son temps avant de s'exprimer, Himuro n'en dit rien, se contentant d'attendre patiemment. Le brouhaha du self était comme un bourdonnement désagréable dans ses oreilles mais il fit de son mieux pour ne pas y penser. Il était trop habitué à sa place animée qui ne te laissait guère le temps de profiter de la cacophonie provoquée par les nombreuses discussions menées à droite à gauche entre les élèves. La plupart des étudiants de Yôsen déjeunant au réfectoire – réputé pour son excellente nourriture – il n'était pas étonnant que la salle se transforme en basse-cours géantes où coqs et poules pépiaient gaiement.

Coulant un regard vers son plateau, il remarqua une frite qui lui faisait de l’œil. Il se hâta ainsi de la piocher dans la pile et la fourrer dans sa bouche. Ça manquait un petit peu de sel mais elles n'étaient pas mauvaises. On pouvait même dire qu'elles étaient bonnes. Ça ne valait pas celle de sa mère qui les cuisinait elle-même avec des pommes de terre du potager autrefois mais elles avaient le mérite d'avoir un petit arrière-goût particulier qui n'était vraiment pas désagréable en bouche. Une huile spéciale sans doute. La repose toute la magie. Parce qu'une pomme de terre reste une pomme de terre. A part de légère variances de goût, cela reste pareil. L'arôme et la cuisson, c'est ça le secret.

Les secondes s'écoulaient telles des heures dans l'esprit de Tatsuya et Amy n'avait pas encore piper mot. Pour une personne habituellement si bavarde, c'était assez étonnant. En temps normal, elle lui aurait déjà débiter les détails de sa matinée de cours sans prendre le temps de respirer correctement. Pendant un instant, Himuro crut même que la brune se contentait tout bonnement de l'ignorer. Si c'était le cas, il préférerait qu'elle le chasse. Au moins, elle était en paix et lui, il ne perdait pas son temps inutilement. Amy avait beau être patraque, si elle refusait son aide, il n'allait pas insister. Pas besoin d’imbriquer sur une nouvelle dispute, il avait eu son quota pour le mois.

Tatsuya commençait à chercher une nouvelle accroche lorsque la brune prit finalement la parole. Son regard noisette coula en direction de la gauche et le brun l'imita, ses yeux olives tombant alors sur la table où le reste des titulaires masculins déjeunaient. Elle n'eut beau citer le nom de Murasakibara qu'à la fin de sa phrase, le brun avait deviné depuis le début qu'elle parlait de lui. Elle l'imaginait bien défier Okamura, Fukui ou Liu avec qui elle n'avait pas réellement de rapport houleux. Atsushi par contre … C'était une autre histoire. En temps que « Miracle » il avait le profil idéal pour apparaître comme un défi de taille – sans vouloir faire de l'humour sur sa carrure de titan. Pour le provoquer en duel, il faut être fou ou masochiste… ou s'appeler Amy.

La mâchoire et les poings de l'américaine se crispèrent, ravalant des larmes de colère et de frustration, avant de continuer. Marquer contre lui-même ? Cela n'étonnait guère le brun. Même s'il trouvait un tel procédé profondément dégoûtant, venant de Atsushi, ce n'était pas étonnant. Le violet n'aimait pas le basketball. Il n'y jouait que parce qu'il possédait le talent et la carrure idéale pour ce sport. Et il n'hésitait pas une seconde à écraser sur son immense semelle les passionnés qu'il prenait pour de misérables petits insectes idéalistes. Le talent prime sur tout. On peut s'entraîner toute une vie, face à un être talentueux, nous ne sommes plus rien. Ainsi était sa vision du basketball.

De ce point de vu, Atsushi semblait l'unique fautif de cette histoire. Néanmoins, il ne fallait pas regarder que la face émergée de l'iceberg. Amy aussi avait sa part de responsabilité. On ne se frotte pas à Murasakibara sans s'attendre à des représailles. L'amour du violet envers le basketball était connu de tous et venir le défier en l'obligeant ainsi à pratiquer ce sport qu'il déteste, c'était comme tendre un bâton pour se faire battre. La brune aurait dut s'attendre à ce qu'il ne témoigne aucune pitié à son égard. Garçon, fille, qu'importe. Face à la défaite, tout le monde est égal. Amy a voulu le défier, elle en paie les conséquences. Mais Atsushi aurait put se passer de conclure avec un panier dans son propre camp. Une défaite est déjà amer, mais doublée d'une humiliation, c'est carrément indigeste.

Après une gorgée de coca-cola et des remerciements, Amy sembla retrouver un semblant d'appétit parce qu'elle croqua dans son hamburger. Tatsuya ramena alors le sien devant ses yeux afin de s'accorder une gorgée de jus de fruit, lui laissant le temps de réfléchir à ce qu'il allait dire. Inutile de lui rappeler qu'elle payait là les frais de son action inconsidérée, elle en était sûrement déjà bien consciente. Pas besoin non plus de lui faire toute un monologue sur l'état d'esprit de Atsushi : déjà il se voyait mal parlé en son nom, et de toute façon elle était consciente de cela aussi. Elle savait pertinemment à quel oiseau elle était allée se frotter et même avec cela en tête, ça ne l'avait pas empêché de le faire. Inutile donc de s'éparpiller sur le sujet.

▬ Je vois. Inutile de te dire que c'était stupide de ta part, n'est-ce pas ? Même si Atsushi n'avait pas à conclure la chose de cette façon.

Il ne revint pas sur le sujet de la dispute comme Amy qui l'avait fait subtilement en s'excusant. Pour le présent c'était déjà du passé, même s'il n'y avait pas eu de réconciliations en bonne et due forme. Pas besoin d'en faire une montagne, ils avaient comprit l'un comme l'autre leurs erreurs et sûrement ne recommenceront-il pas. Ils en avaient enchaînés deux, ils avaient eu leur dose pour un petit moment … sauf si l'un d'eux cafouillait de nouveau. Même si, pour les deux disputes précédentes, Tatsuya ne se sentait pas responsable. C'est Amy qui avait eu tord les deux fois. Et même s'il ne voulait pas revenir sur le sujet et savait qu'il n'avait pas été tout blanc dans l'affaire, il refusait encore et toujours de se proclamer instigateur des deux disputes menées jusqu'ici.

▬ Cependant, j'en parlerai avec Atsushi. Son comportement est intolérable.

Qu'il n'aime pas le basketball, c'était son problème. Mais il était horrible de sa part de traiter les autres de cette façon. Il avait son opinion, Amy le sien. Et s'ils n'étaient pas capable de les confronter sans faire d'étincelles, alors il était préférable qu'ils restent loin l'un de l'autre. Inutile de jeter de l'huile sur le feu. Himuro avait rapidement comprit qu'il était inutile d'essayer de faire adhérer Murasakibara à son point de vu, alors il évitait simplement d'aborder le sujet avec lui. Il y avait bien assez de passionné autour de lui pour se passer d'un interlocuteur. Ainsi, en compagnie du violet, il abordait des sujets plus légers et passe-partout : les cours, la météo, les repas de la cantine, les bonbons … même si le dernier sujet est souvent celui qui intéresse le plus le géant.

Piquant sa fourchette dans sa salade, Himuro croqua les feuilles vertes en observant distraitement le violet. Assit à côté de Okamura, il faisait face à Fukui qui semblait l'engueuler comme à son habitude. Le vice-capitaine ne mâchait pas ses mots avec Murasakibara, as ou pas, il était logé à la même enseigne que les autres. Le traitement de faveur, ce n'est certainement pas dans le caractère de Kensuke. Son regard olive braqué sur le titan, Tatsuya se demanda si Atsushi se doutait qu'Amy lui ait tout raconté. Si c'était le cas, en tout cas, il ne semblait pas anxieux pour deux yens. Le brun comptait bien s'occuper de son cas. Mais l'heure était au déjeuner. Il se hâta donc d'avaler sa feuille de salade avant d'en fourrer une autre dans sa bouche, accompagnée de quelques frites.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   25.05.15 14:17


Enterrer la hache de guerre
Après avoir enfin avouer ce qui s’était passé avec Murasakibara, Amy se sentit soulagée. Se confier était toujours réconfortant, même pour des personnes fières. On avait juste, parfois, tendance à l’oublier. Néanmoins, la brunette était un peu inquiète. Elle ne voulait pas que Tatsuya la juge. Hors, ce qui s’était passé avec le miracle de Yosen était avant tout de sa faute. Certes, il n’avait pas à l’humilier comme il l’avait fait, mais si elle ne l’avait pas défié, ce ne serait jamais arrivé.

C’était elle qui avait été le plus ridicule dans cette histoire. Elle s’était laissée emporter stupidement par ses émotions. Le froid avec Tatsuya, Hanamiya, sa faiblesse, son souhait de vouloir prouver sa valeur... Elle n’avait fait, en fin de compte, que s’enfoncer un peu plus. Pathétique. Elle était véritablement pathétique, n ‘est-ce pas ? Surtout qu’elle connaissait assez bien Murasakibara, par la bouche de Tatsuya et grâce à des revues sur le basket, pour savoir quel genre de joueur c’était.

Bon sang, mais qu’est-ce qu’elle pouvait être bête parfois... C’était sans doute parce qu’elle le savait aussi bien qu’elle n’était pas venue pleurnicher dans les bras de Tatsuya plus tôt. En temps normal, elle serait venue chercher du réconfort auprès de son frère spirituel, sans attendre. Mais, avec l’ambiance de ces derniers temps, en plus du fait qu’elle savait que c’était avant tout sa faute... Elle n’avait pas osé.

Si elle s’était enfin confié, c’était avant tout pour ne pas lui mentir ou lui cacher quoique ce soit. D’abord, parce que c’était inutile avec le brun. Il la connaissait vraiment trop bien. Mais, aussi, parce qu’elle n’en pouvait plus de cette relation tendue entre eux. Et rajouter des mensonges par dessus le reste ne pouvait faire qu’empirer la chose...

Relevant la tête, son hamburger dans les mains, elle écouta les paroles de son frère. Oui, c’était inutile. Il ne la surnommait pas Bakamy pour rien. Ah, vraiment, à se demander qui de Taiga et elle était le plus immature... Cet idiot de tigre, bien entendu. Non, mais. Je vous interdis de croire le contraire ! Ahem. Revenons à nos frites.

- Ouais, c’était idiot. Comme si quelqu’un comme moi pouvait battre la Génération des Miracles... C’est vraiment idiot, hein. Le pire, c’est que même si j’aime affronter des advesraires plus fort que moi, cela ne me ressemble pas de faire des matchs désespérés... En dehors des matchs officiels. Je ne sais plus où j’en suis, Tatsuya.

Amy posa son hamburger à moitié croqué avant de tourner la tête vers la fenêtre. Ses yeux se perdirent sur celle-ci un moment. Depuis quand se sentait-elle aussi perdue ? Depuis sa défaite face à Seiei à l’Inter-High, peut-être. La capitaine miracle de l’équipe féminine et ses joueuses les avaient complètement humiliées. Amy ne s’était jamais sentie aussi impuissante qu’en cet instant. Même Junko et Kikunae n’avaient pas pu faire grand-chose. En fait, sans elles, l’écart du score aurait été prodigieux. Leur capitaine et amie leur en était infiniment reconnaissante.

Tout le long du match elle s’était efforcée de garder son sang-froid et d’encourager ses joueuses, mais elle ne s’était jamais sentie aussi inutile et impuissante. La cicatrice était toujours douloureuse malgré la troisième place, qui n’était quand même pas dégueulasse dans une telle compétition.

Ensuite, il y avait eu une succession de problèmes. Sa rencontre avec Hanamiya, sa défaite face à Hidenori, ses disputes avec Tatsuya... Elle était vraiment pathétique et vulnérable. Bon sang ! Ce n’était pas Jackson Amy, ça ! Cela ne lui ressemblait pas. Elle devait vraiment se reprendre.

Mais, comment, quelle était la question. Elle n’avait aucune idée de comment faire. Dans le basket comme dans la vraie vie. Réfléchir, ce n’était pas trop son truc. Elle le faisait plus que Taiga, certes, mais ce n’était quand même pas suffisant. Pourtant, elle n’avait pas le choix. Si elle voulait s’en sortir à la Winter Cup et même avant elle devait se ressaisir. Mener son équipe à la défaite était hors de question.

Soupirant, elle se frappa les joues de ses mains, trop doucement pour se marquer heureusement, afin de se ressaisir. Elle ne devait pas se lamenter sur son sort. Cela lui ressemblait encore moins que la défaite. Et puis pleurnicher devant Tatsuya était toujours très humiliant.

- Merci d’en parler avec lui... Mais ne t’inquiète pas trop pour moi. Je m’en sortirais. Comme toujours. Je ne sais juste pas encore comment... Tu me manques, tu sais.

Elle lui adressa un sourire timide avant de continuer à manger et à boire. Cela faisait du bien, mine de rien, de parler comme ça avec lui. S’ils n’avaient pas été dans un tel lieu elle se serait peut-être même levée pour aller l’embrasser sur la joue ou lui faire un gros câlin.

Mais il y avait trop de monde autour d’eux pour qu’elle se permette un tel geste. Même si la plupart des élèves les connaissant savaient qu’ils étaient frères et sœurs spirituels les rumeurs ne tarderaient pas à arriver. Et aucun d’eux ne voulait de ça. C’était bien trop embarrassant. Elle attendrait qu’ils soient plus ou moins seuls pour se permettre un petit geste amical.

Elle ne suivit pas son regard sachant pertinemment qu’il regardait le deuxième as de son équipe. Et elle n’avait pas vraiment envie de voir une aubergine pour l’instant. Déjà qu’il était difficile de le manquer vu sa taille et la couleur de ses cheveux... Elle n’avait pas du tout envie de se prendre la tête avec lui aujourd’hui.

Pas alors que Tatsuya était venu de son propre chef s’assurer qu’elle allait bien. Pour quelqu’un d’aussi fier que le brun c’était vraiment quelque chose. Et, au fond, cela prouvait qu’il tenait vraiment à elle... Ce qui était vraiment plaisant.

Un sourire aux lèvres, Amy fit tourner machinalement une minuscule frite entre ses doigts avant de la gober et de lever les yeux vers son grand-frère spirituel.

- Si on gagne à la Winter Cup, faudra qu’on se fasse un match pour fêter ça. Rien que toi et moi, ok ?

Un sourire malicieux aux lèvres la jeune fille but une gorgée de coca tout en fixant le brun. Elle se sentait déjà mieux après s’être confiée. Elle avait encore quelque chose à lui dire ou plutôt à lui demander, mais elle allait attendre le bon moment.

Ce n’était pas facile de demander de l’aide pour l’entraînement à celui qu’elle voulait battre à tout prix... Cependant avec son style de jeu actuel elle ne pourrait pas gagner face à des adversaires du niveau des Rois, Reines et miracles.

Et elle n’avait aucune idée de comment faire pour s’améliorer. Et demander à Tatsuya serait un moyen de lui prouver sa confiance et de renforcer leur lien... En espérant qu’il ne le prenne pas mal pour une raison mystérieuse. Ah, le lien fraternel était quelque chose de vraiment compliqué, parfois...

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   16.06.15 15:07









→ Enterrer la hache de guerre ←

Tout à sa « contemplation » de la table de ses coéquipiers, Tatsuya mangeait machinalement, menant la fourchette à ses lèvres sans même avoir besoin de la regarder. Voilà bien longtemps qu'il était habitué à manger avec cet ustentile et non plus avec des baguettes. Bien sûr ses parents continuaient de cuisiner japonais lorsqu'ils habitaient à Los Angeles mais la culture américaine avait finit par prendre la dominace jusque dans leurs assiettes. De ce fait, il est plus courant de manger avec des couteaux et des fourchettes chez les Himuro qu'avec des baguettes, même s'ils en possédaient quelques paires. Ses parents ayant tout deux des emplois demandant pas mal de temps, ils avaient rapidement adoptés la facilité en adoptant certains plats américains beaucoup plus rapide à préparer. Même si leur fils se débrouillait plutôt bien en cuisine, il avait également ses études et ne pouvait pas s'occuper en plus du repas chaque soir.

De ce fait, lorsqu'il avait la possibilité d'avoir une fourchettes à la cantine, Tatsuya n'hésitait pas. Bien plus facile d'utilisation – du moins pour lui – il la trouvait beaucoup plus efficace. Les bouts de viandes tiennent mieux piqués par les dents du couvert que coincé entre des baguettes lisses. Parfois, lorsque le brun voyait Murasakibara galérer à bien tenir ses baguettes, il se disait qu'une fourchette serait plus adapté. Plus besoin de s'enquiquiner à pousser le riz du bol à la bouche avec le risque d'en renverser, une portion dans la fourchette et hop, droit dans le gosier. Evidemment, ce serait mal venu de sa part d'offrir une fourchette à son coéquipier, mais il était certain que le violet se débrouillerait mieux avec … Mais bon, Himuro n'allait pas lui coincer une fourchette entre les doigts et, de toute manière, Murasakibara était bien trop têtu pour accepter.

Un peu dans la lune, c'est à peine s'il remarqua que Amy lui parlait. Heureusement, il revint sur terre avant qu'elle ne finisse. Idiot … Oui, c'était très idiot. Si même lui ne pouvait pas gagner face à Atsushi, comment aurait-elle pu ? Car il faut être honnête, Tatsuya était plus forte qu'Amy. Déjà, parce qu'il était un garçon et que son corps était naturellement plus musclé que le sien. Et aussi parce qu'il s'entraînait sans relâche. D'abord seul dans son jardin quand il était petit, puis dans la rue contre ses adolescents, ensuite sous la tutelle d'Alex et désormais avec l'équipe de Yosen. Non pas qu'Amy ne s'entraînait pas autant, mais lors de son départ pour le Japon deux ans avant Tatsuya, elle avait passé une année entière dans un établissement pour fille où elle ne pratiquait pas, sauf quelques matchs avec son frère. Même si elle gardait un bon niveau, une telle année de creux, ça ne pardonne pas.

Néanmoins, Tatsuya comprenait la « détresse » d'Amy. Lorsqu'on atteint un palier et qu'on arrive plus à aller au-delà, c'est très frustrant. On se demène, on sue sang et eau pour rien. Mais dans ce cas-là, il ne faut surtout pas abandonner. Il faut continuer à se battre quoi qu'il en coûte. Les efforts d'aujourd'hui payeront forcément demain. Le niveau suivant se déverrouillera tout seul, un jour. Bien sûr, arrivera le moment où chacun atteindra sa limite. Selon l'individu, elle peut-être plus ou moins rapide. Et contre cela, on ne peut rien. Là s'imposera alors le choix : arrêter ou continuer. Arrêter de se démener en vain ou continuer à se dire, qu'un jour, les efforts payeront. Evidemment, Amy comme Tatsuya n'étaient pas encore concernés par cet ultimatum : ils étaient jeunes malgré leur excellent niveau. Trop pousser leurs corps pourraient se montrer très risqué. Et la Génération des Miracles payait déjà le prix de sa puissance.

Tandis qu'il réfléchissait à cela, Amy détourna le regard vers la fenêtre. Tatsuya l'imita, observant quelques élèves flânant dans la cours intérieur. Certains discutaient gaiement, d'autres lisaient tranquillement et quelques uns partagaient leurs bento, installés en cercle sur l'herbe. Engloutissant machinalement une frite, Himuro observait les visages souriants des élèves à l'extérieur. Eux, ils ne se préoccupaient pas de leurs aptitudes au basketball ou dans n'importe quel sport. Ils vivaient leur vie au jour le jour, profitant de l'instant présent. Des fois, comme en ce moment, Tatsuya remarquait à quel point les petites choses du quotidien lui manquait. Se poser dans l'herbe en bouquinant ou pic-niquant avec ses amis, sans se demander comment aller se dérouler la WinterCup à venir. Il avait besoin de s'aérer l'esprit. Et Amy aussi.

▬ Tu ne dois surtout pas abandonner. Parfois, c'est difficile, t'as l'impression de courir sur place mais il faut s'accrocher. Les efforts finirons par payer.

Lui expliqua-t-il lorsqu'elle prit la parole pour la seconde fois. Inutile de se creuser l'esprit ou de se torturer les méninges. Lui-même avait vécu ça et pendant de longs mois, il avait songé à arrêter le basketball. Il voyait Taiga le rattraper puis le vaincre pour la première fois. S'en était suivi leur longue série de match, jusqu'à ce qu'il pose son ultimatum. La suite, vous la connaissez. Tatsuya avait refusé de perdre quoi qu'il arrive, il avait donc redoublé d'effort. Et il avait finit par le dépasser, ce fameux palier capricieux. Et même si la suite de l'histoire n'est pas la plus réjouissante, Himuro ne s'était focalisé que sur cette étape qu'il avait réussit à passer. S'en était suivi son entraînement personnel auprès d'Alex et le perfectionnement de son tir miraculeux. S'il était parvenu à se tirer de cette impasse, alors Amy y arriverait également. Mais ce n'est pas en se confrontant à Atsushi qu'elle allait y arriver …

Finissant enfin sa salade verte, Tatsuya but une gorgée d'eau pour faire passer le tout puis se saisit de son hamburger. Il se composait simplement de pain aux graines de sésames, d'un steak haché bien cuit, d'une tranche de fromage au cheddar, de quelques feuilles de salade et d'un peu de ketchup. Un basique mais qui plaisait énormément à la plupart des gens. Évidemment, ayant habité aux États-Unis, Himuro avait goûter des burger bien plus originaux voir même farfelu dans les différents fast-food ou restaurant mais le basique restait son préféré, surtout quand on y glissait des rondelles de cornichons. Taiga n'appréciait pas vraiment ça, il les donnait toujours à son ami qui se faisait un plaisir de les engloutir à sa place. Certes, comme péché mignon, il y a bien plus raffiné et gracieux que les cornichons mais il faut de tout pour faire un monde. Tatsuya pouvait en engloutir un bocal entier sans même s'en rendre compte …

▬ Si on gagne à la Winter Cup, faudra qu’on se fasse un match pour fêter ça. Rien que toi et moi, ok ?
▬ Seulement si l'on gagne ? Ne me fais pas croire ça, il te faut moins qu'une victoire pour quémander un match.

Il lui adressa un petit sourire moqueur avant de croquer à pleine dent dans son hamburger. Il mâchonna tranquillement, réduisant la nourriture en bouillie entre ses dents pour mieux l'avaler ensuite. Pas mauvais, vraiment. Bon, le steak était un peu trop cuit à son goût et il manquait ces fameux cornichons, mais ce n'était pas mal. Venant d'un self aussi réputé que celui de Yôsen, ce n'était pas étonnant. L'établissement se vantait de posséder un réfectoire servant des plats délicieux et composés de bons produits. La plupart des élèves y déjeunaient, même les externes, tellement c'était bon. Certes, certains ne disaient pas non à quelques moments pic-nic mais dans l'ensemble, le réfectoire grouillant toujours de monde le midi. Bien heureusement, c'était plus calme le matin au petit-déjeuner ou le soir au dîner. Il y avait moins d'internes que d'externes …

Tatsuya termina par la suite son burger et ses frites, vidant son verre d'eau ensuite. Il ne restait sur son plateau plus que sa poire et sa petite brique de jus d'orange. Attrapant la fruit, il croqua dedans et apprécia son goût sucré. L'établissement ne commandait pas ses produits à n'importe qui et n'importe où, ça se voyait. Il acheva la poire en quelques bouchées, ne laissant que le trognon et la tige. Un léger mal d'estomac commença alors à le travailler. Il avait vraiment trop manger … Ca lui apprendra de prendre autant de frites. Il avait rarement les yeux plus gros que le ventre mais là, il s'était fait avoir en beauté. S'il avalait encore ne serait-ce qu'une miette, il exploserait comme une bombe. Pour peu, il en aurait desserrer la ceinture de son uniforme qui lui comprimait son estomac bien remplit. Mais Himuro préféra s'abstenir : ça pouvait être mal perçu et il ne préférait pas se faire remarquer.

▬ Bon sang, j'ai trop mangé … Tu veux mon jus d'orange ? Je ne peux plus rien avaler là ...


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   13.07.15 15:14


Enterrer la hache de guerre
S’entraîner. En basketball comme dans tous les autres sports c’était vital si on voulait progresser ou même ne pas régresser. Seules quelques personnes parmi l’élite n’en avaient pas besoin. Ceux nés avec un talent prodigieux pour le domaine dans lequel ils excellaient.

Ils étaient nés avec un tel talent qu’ils pouvaient facilement gagner et écraser leurs adversaires avec une énorme facilité. Leur seul potentiel suffisait. Les efforts de ceux qui s’entraînaient d’arrache-pied, parfois jusqu’à l’épuisement, pendant des jours et des jours, semblaient risibles à côté.

Il était facile d’abandonner quand on voyait qu’on ne faisait pas parti de cette catégorie de génies. Comme leur nom le supposait ils étaient rares et seul un minuscule pourcentage avait la chance d’en faire parti. Les Rois sans Couronne ou mieux encore la Génération des Miracles en étaient les meilleurs exemples.

Pourtant malgré tous les abandons certains croyaient encore en leurs chances. Ou plutôt refusaient d’abandonner. Amy et Tatsuya faisaient probablement parti de cette catégorie-là. Le basket était toute leur vie et il était hors de question d’arrêter simplement parce qu’ils n’étaient pas nés avec le talent.

Ils n’étaient pas des génies et alors ? Ils avaient pour eux leur acharnement, leur amour du basket, leur confiance en leurs efforts et leur détermination sans faille. Amy n’avait aucune intention d’abandonner. Elle se relèverait autant de fois qu’elle tomberait.

Son amour du basketball était bien trop grand pour qu’elle puisse laisser tomber simplement parce qu’elle n’était pas encore assez forte. Il lui restait suffisamment de temps avant la Winter Cup féminine pour réfléchir et trouver un moyen de progresser suffisamment pour tenir tête aux miracles et Reines sans Couronnes.

De plus, il ne fallait pas qu’elle l’oublie, elle n’était pas seule. Elle les battrait avec l’aide de ses coéquipières car le basket se jouait à cinq et même à plus si on comptait le coach et les non titulaires.

Alors oui elle avait été démoralisée et ce ne serait peut-être pas la dernière fois qu’elle traverserait une mauvaise passe. Mais c’était en tombant qu’on apprenait à ne plus tomber. Tatsuya le confirma avec ses paroles.

Sa petite-sœur esquissa un sourire en retournant son attention sur lui. Il avait raison. Non pas comme toujours, mais comme bien souvent. Les efforts finissaient toujours par payer et ce qu’importe ce que les génies en pensaient.

La jeune fille se rappela alors chacune de ses victoires, à Los Angeles et au Japon. Chacune d’entre elles étaient arrivées car la jeune fille et son équipe, quand elle ne jouait pas seule, s’étaient données à fond. Alors oui les efforts étaient importants, tout autant voir même plus que le talent brut.

- Tu as raison. Je dois me ressaisir et trouver ce qui me manque pour combler mes faiblesses. Je serais prête pour la Winter Cup, mais ce n’est pas en me morfondant ou en faisant des choses stupides que j’y parviendrai.

Son regard se posa sur la table de l’équipe masculine puis sur celle de l’équipe féminine. Tous faisaient de gros efforts en vue des tournois qui les attendaient. La brunette savait que Yosen était fort en basketball. Que ce soit chez les garçons ou chez les filles. Il fallait juste le prouver. Le regard à nouveau pétillant, elle finit tranquillement ses frites. Elle se sentait bien à nouveau.

Non vraiment, elle ne supportait pas d’être en froid avec Tatsuya. Malheureusement avec leurs deux forts caractères et leurs avis parfois très différents, c’était parfois inévitable. Mais elle devait faire un effort pour ne pas relancer les sujets qui fâchaient.

Même si elle redoutait le probable match Yosen vs Seirin elle l’attendait aussi avec une certaine impatience. Histoire d’en finir avec cette histoire de pari et d’être fixé une bonne fois pour toute. L’attente, le suspens était plus difficile que sa réalité. Mais dans tous les cas quelqu’un en souffrirait... Et l’une des équipes également.

Refusant d’y penser plus, Amy avala sa dernière bouchée et but une gorgée de coca pour faire mieux passer la nourriture. Elle avait toujours cette mauvaise habitude de manger trop vite.

Un rire lui échappa quand Tatsuya la taquina sur son défi. Pour seule réponse elle lui adressa un clin d’œil. Il la connaissait vraiment bien. Oui, en effet, elle n’avait pas besoin de victoire pour lui quémander un match.

D’ailleurs elle lui adressa un de ses plus doux regards. Son aide serait précieuse pour la remettre en selle et serviable comme il était il n’allait pas refuser ça à sa petite-sœur préférée, n’est-ce pas ? Hum ? Il n’en a qu’une donc il ne peut pas en avoir une de préférée ? Tch, occupez-vous de vos affaires, je vous prie !

- Puisque tu le proposes, je serais mal avisée de ne pas t’en demander un, frangin,
s’amusa-t-elle avec un sourire tout aussi moqueur et légèrement provocateur.

La jeune fille avait presque encore faim, mais elle ne l’avouerait jamais. Elle ne tenait pas à être comparée une nouvelle fois à Taiga. Pourtant elle mangeait presque autant que lui...Une fois Eleanor s’était amusée à appeler sa fille « tigresse » et elle n’avait pas recommencé suite au regard noir que Amy lui avait lancé.

C’était Taiga le tigre pas elle flûte à la fin ! D’ailleurs, elle ne savait pas vraiment à quel animal elle ressemblait. Un félin, probablement... Mais pas un tigre ! Un plus petit genre un serval ou un ocelot peut-être...

Aussi quand Tatsuya lui proposa son jus d’orange elle acquiesça en souriant et tendit la main pour l’attraper. Elle ne fit aucun commentaire pour ne pas se faire embêter, même si cela allait probablement arriver. Elle le but d’une traite appréciant le côté à la fois sucré et acide du jus de fruit avant de reposer le verre vide sur le plateau.

S’essuyant la bouche avec le revers de sa main elle s’appuya contre sa chaise à nouveau avant de regarder son frère. Si elle ne voulait pas lui laisser de la marge pour se faire embêter il fallait qu’elle commence avant. Et cela tombait bien elle savait parfaitement comment faire...

- Il se passe quelque chose entre toi et Junko ? Je vous ai vu échanger un regard quand on a croisé l’équipe masculine ce matin dans la cour. Et elle rougissait encore plus que d’habitude... Alors frangin tu as une petite-amie et tu ne m’avertis même pas ?


Bien sûr, elle avait pris soin de parler à voix basse pour ne pas se faire entendre, de toute façon ils étaient assez bien isolés des autres tables et avec un tel raffut il fallait avoir de très bonnes oreilles pour les entendre.

Maintenant qu’allait faire Tatsuya ? Il pouvait esquiver la question, lui demander de se mêler de ses affaires, fuir ou rétorquer qu’elle avait tort... Dans tous les cas cela allait être amusant pour la native de Los Angeles qui ne pouvait retenir un sourire très espiègle. Elle était redevenue elle-même.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   17.07.15 18:01









→ Enterrer la hache de guerre ←

Ravi que ses paroles d'encouragement aient ragaillardi Amy, Tatsuya afficha un sourire satisfait. La brune ne déprimait jamais pour rien – du moins, très rarement – il n'avait donc pas pu la laisser dans cet état malgré la récente dispute les ayant frappé de plein fouet. Si plus jeunes ils s'entendaient tout deux sur pas mal de points, au jour d'aujourd'hui il y avait des sujets tabous à ne jamais aborder l'un avec l'autre. Principalement l'histoire du pari et tout ce qu'elle impliquait. Aux yeux du brun, seuls Taiga et lui étaient concernés par cette affaire. Aucune personne de l'extérieur n'avait le droit et la légitimité. Ni Amy, ni Alex, ni personne. Comme deux cowboys, Taiga et Tatsuya devaient réglé leur différent seul et sur le terrain qui était, en parti, celle de leur vie : le parquet de la WinterCup – puisse Seirin y participer.

Mais Tatsuya préféra ne plus penser à ce pari. Il ne savait même pas s'il verrait Taiga dans les semaines à venir. Il espérait fort partager le même court que lui mais cela, il ne pouvait le décréter par sa seule volonté. En se classant troisième à l'InterHigh, Yosen s'était garanti d'une participation d'office à la WinterCup. Seirin allait devoir faire ses preuves aux préliminaires. Mais à en juger par le parcours impressionnant de l'équipe bâtie il y a une année seulement, le brun n'avait pas spécialement d'inquiétude : ils parviendront sûrement à se faire une place dans la compétition, même s'il ne doutait pas que toutes les équipes participant aux préliminaires allaient donner leur maximum pour rejoindre la compétition de l'hiver.

Comme il s'y attendait – oui, il connaissait très bien Amy depuis le temps ! - cette dernière confirma à sa manière que, en effet, elle ne comptait pas attendre la victoire de leur équipe respective à la WinterCup pour lui proposer un petit match. Venant d'elle, le contraire aurait été étonnant – non, il était carrément inimaginable en fait. Tatsuya se contenta de lui rendre son sourire, la laissant prendre la brique de jus d'orange gracieusement offerte. Rien que de penser l'avaler, il en avait la nausée. Il espérait que son ballonnement passerait avant la reprise des cours, sinon ce serait la sieste assurée en cours. Tatsuya n'était pas le genre d'élève dormant facilement sur sa table mais quand il n'avait rien dormi ou qu'il était ballonné, Morphée ne pouvait s'empêcher de lui envoyer des petites invitations pour un sommeil alléchant.

Tandis que Amy finissait tranquillement son repas et qu'un silence religieux s'était abattu sur la table, Himuro balaya le réfectoire du regard. Évidemment ses yeux s'arrêtèrent sur la haute stature de Murasakibara dont la tête violette dépassait largement les autres. Liu et Okamura n'étaient pas non plus des nains, ils étaient facilement remarquables dans cette marée de monde. Tatsuya observa ses coéquipiers alors qu'ils se levaient, leur repas terminé. Ils allaient sûrement se trouver un petit coin à l'ombre pour bavarder – et pour grignoter dans le cas du violet. Même après un bon repas au réfectoire, il continuait à s'empiffrer jusqu'à la reprise des cours, engloutissant chips et bonbons jusqu'à donner la nausée à ses coéquipiers.

Le quatuor disparu bien rapidement et leur table ne resta pas vide longtemps, des jeunes premières années se hâtant vers les chaises pour ne pas se faire piquer la place. Le regard de Tatsuya reprit alors sa course et ses yeux tombèrent alors sur l'équipe féminine, reconnaissable avec la haute stature de Junko et la chevelure immaculée de Kikunae. Il ne connaissait pas vraiment les deux autres titulaires, seulement de faciès en vérité. Amy avait sûrement du lui dire leurs noms mais sur le coup, ils lui avaient échappés. Évidemment, Himuro accorda davantage d'importance à la pivot qui dépassait ses camarades d'une tête. Ça ne devait pas être facile d'être si grande pour une fille : heureusement que Amy la rattrapait presque. Ce n'était l'histoire que de quelques centimètres.

▬ Il se passe quelque chose entre toi et Junko ? Je vous ai vu échanger un regard quand on a croisé l’équipe masculine ce matin dans la cour. Et elle rougissait encore plus que d’habitude... Alors frangin tu as une petite-amie et tu ne m’avertis même pas ?

Himuro rougit brutalement : impossible de nier quoi que ce soit avec ses pommettes écarlates. Ce n'était pas dans ses habitudes de rougir comme ça mais quand on abordait le sujet des filles … c'était déjà plus délicat. Même si il était plutôt populaire, il n'était pas vraiment à l'aise avec tout ça et se sentait mal dès qu'il trouvait une lettre d'amour dans son casier. Ce n'était pas très joyeux d'éconduire des demoiselles et briser leur cœur. Et même s'il faisait de son mieux pour que la pilule passe du mieux possible, le chagrin sur leur visage ne lui échappait jamais. Les japonaises étaient tellement plus sensibles que les américaines, c'était parfois perturbant. Il était habitué au tact de la plupart des américaines – il fréquentait souvent des filles avec un caractère bien trempé, seules elles l'abordaient facilement – et non pas à la sensibilité des japonaises.

En parlant de tact d'ailleurs, Amy venait d'en faire une démonstration excellente. Lui demander sans comme ça de but-en-blanc, sérieusement … Décidément, rien n'échappait à son regard, même un léger coup d’œil timide échangé le matin même. A croire qu'elle observait le moindre de ses faits et gestes, c'était assez effrayant dit comme ça. Et à en juger par ses propres mots, elle tenait également sa pivot à l’œil. Elle rougissait encore plus que d'habitude … Elle connaissait les intensités des rougissements de Junko en plus de ça ?! Flippant ! Les filles, c'est trop flippant. Ou ce n'était que le cas de Amy … Difficile à dire. N'empêche que ça restait flippant, au risque de se répéter pour la troisième fois. A croire que rien n'échappait à l’œil curieux de son amie de toujours.

Toussotant pour reprendre un peu de contenance, Himuro observa distraitement son plateau. Si Amy lui posait cette question, c'était parce qu'elle n'avait pas encore cuisiner Junko à ce sujet. Tant mieux, parce que la pauvre aurait été traumatisé. Néanmoins, si le brun avouait tout maintenant, il fallait s'attendre à ce que Amy tombe sur la châtain pour lui demander des détails que le brun aurait put omettre. Or, la pivot n'avait peut-être pas envie d'étaler ainsi sa vie sociale, quand bien même Amy était son amie. Il y a certaines choses que l'on aime garder dans le domaine du privé, comme nos fréquentations, intimes ou non. Un dilemme s'installa alors : répondre ou ne rien dire ? Ou alors … se contenter de maigres informations, en espérant que ça ne titille pas davantage la curiosité de la brune plutôt que de la calmer.

▬ Tu m'observes autant ? C'est un peu flippant, tu sais ? Mais si tu veux tout savoir … On s'est croisé ce week-end et on a parlé … un peu.


Ils avaient juste fait du shopping ensembles et partager un Starbucks … Mais ça, Amy n'était pas censé le savoir parfaitement. Sauf si Junko le lui avait dit … Il lui semblait qu'il les avait vu rentrer ensembles un de ces soirs. Ce qu'elles avaient fait ensuite, impossible pour Tatsuya de le savoir. Il se sentait donc un peu prit dans un étau, coincé entre quatre murs. Il ignorait totalement si Junko avait parlé de leur sortie au centre commercial à Amy ou pas. Si elle lui avait parlé du cinéma ou pas. En fait, Himuro ne savait vraiment pas si Junko et Amy avaient discuté de ça, ne serait-ce qu'un peu. Et n'aimant pas forcément parler de sa vie sentimentale – même s'il n'était pas (encore) en couple avec la jolie pivot – Tatsuya n'était pas franchement à l'aise.

Ainsi préféra-t-il se retrancher, rentrant sa tête dans ses épaules comme une tortue dans sa carapace et croisant ses bras sur sa poitrine. L'attitude même du mec qui préférait que l'on change de sujet de conversation. Il se doutait bien que ces détails croustillants sur son frère et sa meilleure amie l'intéressait au plus haut point mais puisqu'il ignorait ce qu'elle savait déjà, il ne voulait pas prendre le risque de laisser fuiter des informations pouvant le trahir lui ou Junko. Pas qu'il était sur la défensive ou refusait de répondre à Amy mais il n'était pas seul dans cette petite affaire. D'ailleurs, si Himuro aurait put devenir une petite souris, il serait aller se cacher dans le premier trou qu'il aurait croisé dans le mur. Oui, quand on titille ses amourettes, Tatsuya est aussi mal qu'un poisson hors de l'eau.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   13.08.15 15:20


Enterrer la hache de guerre

Amy avait l’impression que Tatsuya était content de lui ou quelque chose du genre. A croire qu’il n’aimait vraiment pas la voir déprimer. La brunette sentit son coeur se réchauffer agréablement.

Savoir qu’elle comptait autant pour son frère spirituel lui mettait du baume au coeur. A force d’être toujours avec l’autre ils avaient parfois tendance à oublier à quel point leur relation comptait l’un pour l’autre. Du moins, c’était l’avis de Amy.

Les choses les plus importantes étaient souvent les plus habituelles et avaient donc tendance à se perdre. Hors, elle ne souhaitait pas oublier l’importance de son amitié avec Tatsuya. Ni avec Taiga ou aucun autre de ses amis, d’ailleurs. Les liens étaient certainement la chose la plus importante avec le basketball. Par contre, savoir lequel était le plus important... Je plaisante, ne me regardez pas comme ça !

Bref, tout cela pour dire que la brune se rendait vraiment compte que sans le brun elle ne serait pas grand-chose. Oh, elle avait conscience d’exister, d’être elle-même et elle savait bien qu’elle existait sans l’aide de personne si ce n’est la sienne, mais ses proches lui donnaient sa force. Très cliché, certes, mais c’était la stricte vérité.

La brunette souriait doucement à présent, se sentant enfin apaisée. Cela faisait longtemps maintenant qu’elle ne s’était pas aussi sentie aussi sereine, et diable cela faisait du bien. La pyjama party de ce week-end lui avait fait beaucoup de bien déjà, mais se réconcilier avec le brun était plus important encore.

La brunette jeta un regard vers la table des filles et fixa son amie. Elle lui avait presque promis de se réconcilier avec Tatsuya et c’était chose faite désormais. Elle lui adressa un sourire avant de retourner son attention vers le brun.

Posant sa joue sur le dos de sa main, elle le fixait avec amusement et tendresse. Le voir rougir et perdre ses moyens ainsi était rare et elle ne perdait rien du spectacle. Oh, ce n’était pas méchant, juste qu’elle profitait du spectacle rarissime. Il était presque aussi chou que quand il était petit... Hum. Je divague, excusez-moi. En tout cas, il semblait franchement mal à l’aise et elle se sentit un peu gênée à son tour.

Ah... Son manque de tact... Déjà qu’elle avait tiré les vers du nez à Junko, il avait fallu qu’elle fasse de même avec le brun. Décidément, elle était trop curieuse, vraiment trop. Je vous jure qu’elle essayait parfois de se contrôler. Je vous l’assure ! Mais on ne refait pas le monde et Amy non plus....

Elle pouffa discrètement à la réponse du brun ne voulant pas attirer plus que nécessaire l'attention sur eux. Qu’-est ce qu’il croyait ? Qu’elle le surveillait vingt-quatre sur vingt-quatre sept jours sur sept ? Qu’elle était du genre à avoir un énorme brother complex et qu’elle le stalkait du coup ?

Allons, elle n’était pas son frère aîné... Enfin, elle ne le faisait pas. Juré. Elle était juste très observatrice, avec n’importe qui d’ailleurs, et elle était tombée juste au bon moment. L’adolescente était plutôt chanceuse et instinctive, également.

- Qu’est-ce que tu vas t’imaginer, voyons ? J’ai juste eu de la chance de regarder au bon moment. Je te jure que je n’ai pas un nombre faramineux de photos de toi prises en douce pendant mes stalkages.


La brunette esquissa un sourire malicieux avant de lui adresser un clin d’oeil. Vraiment, il était trop mignon aujourd’hui. Ah, je vous arrête tout de suite. Les sentiments de la brune n’étaient que fraternels. Trouver son frère adorable était possible, non ? S’il y avait quelque chose de plus alors la brune elle-même n’était pas au courant...

En tout cas, le voir aussi mal dans sa peau et peu sûr de lui était tellement rare qu’elle en était presque stupéfaite. Elle avait oublié à quel point le sujet des filles pouvait le mettre mal à l’aise.

Cela amusait beaucoup sa sœur car elle n’était jamais mal à l’aise avec le sexe opposé. Mais il fallait dire qu’elle était tellement garçon manqué que cela pouvait se comprendre.... Amusée, elle le regarda avec malice avant de dire.

- Si tu as besoin de conseils avec la gente féminine, tu sais où me trouver.

Elle s’esclaffa ensuite car elle n’était probablement pas la mieux placée pour parler d’histoires d’amour et de trucs de fille. Mais elle s’était promis d’aider ces deux-là à sortir ensemble. Même si cela ne la regardait pas et qu’ils étaient assez grands pour se débrouiller seuls. Incorrigible Amy, je vous dis.

S’étirant comme un chat, elle continua de regarder son frère avant de changer de sujet ne voulant pas le mettre mal à l’aise plus longtemps que nécessaire. Elle avait beau être curieuse, elle n’était pas un monstre pour autant.

- Comme tu as dit que je n’avais pas besoin d’attendre la Winter Cup pour te défier... On se fixe un rendez-vous pour un match ?


Le regard espiègle, elle le regarda, espérant le prendre au piège et le faire accepter le défi. Jouer avec ou contre lui était toujours un plaisir et ce malgré le nombre impressionnant de ses défaites.

- Ou alors un rendez-vous pour que tu m’aides à m’entraîner. A toi de voir, tu as le choix entre l’option A et B. Il n’y a que ça.


Elle lui adressa un clin d’œil et attendit la réponse avec impatience et amusement.


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Himuro
avatar



Informations Féminin Messages : 2548
Date d'inscription : 19/10/2013
Localisation : Akita | Lycée Yôsen
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: darkorchid | #a16968

RP terminés: 11

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   27.08.15 14:43









→ Enterrer la hache de guerre ←

Amy avait beau lui assurer qu'elle ne le stalkait pas, Himuro restait un peu suspicieux. Une coïncidence, hein … Le hasard faisait donc divinement bien les choses. Mais bon, il ne pouvait pas non plus traiter l'américaine de menteuse. Elle avait très bien pu, en effet, regarder au bon endroit au bon moment. Même si ça paraissait un peu gros à l'avis du brun, ce n'était pas impossible pour autant. Puis bon, inutile d'en faire toute une histoire. Un regard restait un regard, ce n'était pas comme s'il avait goulument embrassé la pivot de l'équipe féminine au beau milieu de la cour. Leur relation n'en était pas encore arrivée à ce stade et, au jour d'aujourd'hui, Tatsuya était incapable de savoir si elle évoluerait en ce sens. Les choses viendront à leur rythme, inutile de se précipiter. Ils sont jeunes, ils ont tout leur temps …

En tout cas, Amy semblait bien s'amuser de la gêne de Tatsuya. La petite fourbe ! Elle savait très bien que l'amour était un sujet plutôt sensible chez Himuro. Sans être fleur bleue, il accordait de l'importance aux sentiments d'autrui et s'en voulait parfois de ne pas partager ceux de certaines filles. Cependant, il avait depuis toujours décidé d'être honnête avec lui-même qu'importe les circonstances. Il ne se voyait pas mentir sur ses sentiments pour préserver le cœur gonflé d'amour d'une fille. Pour lui, la meilleure façon d'agir était d'être honnête. Les filles souffraient mais avaient moins de mal à tourner la page. Certaines lui en voulaient un peu, d'autres appréciaient son honnêteté. Mais dans l'ensemble, il n'avait jamais eu de représailles de la part d'une fille éconduite.

Tatsuya se retint de pouffer au conseil d'Amy. S'adresser à elle s'il avait besoin d'explication sur la gente féminine. Certes, son amie était une fille physiquement mais sinon … elle n'avait jamais réellement agit comme telle. Elle n'était pas du genre à se pomponner avant de partir en cours ou à vernir ses ongles. Le shopping, elle préférait le faire dans des magasins de sport plutôt que dans des boutiques de fringues féminines. D'ailleurs, d'aussi loin qu'il s'en souvienne, Tatsuya ne l'avait quasiment jamais vu en robe. Le nombre de fois où elle en avait porté en sa présence pouvait se compter sur les doigts d'une seule main. La brune était plus du genre garçon manqué même si elle préservait quelques côtés féminins, comme son romantisme ou sa sensibilité.

Néanmoins, il préféra ne pas exposer d'avis sur cet état de fait. Il ne voulait pas la blesser. Ils sortaient à peine d'une dispute, inutile de rejeter de l'huile sur le feu. Alors même si Amy avait parlé sur le ton de la plaisanterie, Tatsuya préféra ronger son frein et garder ses commentaires pour lui-même, quand bien même ils n'avaient rien de vraiment méchants. De plus, ce n'était ni le moment pour remettre en cause la féminité de Amy. D'autant plus, qu'au lycée, elle était obligée de porter l'uniforme scolaire. Tatsuya se demandait d'ailleurs comment la brune avait survécu à ses années dans le collège exclusivement féminin elle avait fréquenté à son arrivée au Japon … Quoi que, peut-être que cela lui avait apprit à être un peu plus féminine … Ou pas.

▬ Comme tu as dit que je n’avais pas besoin d’attendre la Winter Cup pour te défier... On se fixe un rendez-vous pour un match ? Ou alors un rendez-vous pour que tu m’aides à m’entraîner. A toi de voir, tu as le choix entre l’option A et B. Il n’y a que ça.

En gros, il n'avait pas le choix. Mais Amy n'avait pas besoin de lui imposer pour se garantir un moment 100% basketball avec Tatsuya. Celui-ci ne rechignait jamais à tâter la balle orange, elle le savait mieux que quiconque après tout. Néanmoins, match ou entraînement, il ne savait pas encore vers quoi son cœur tendait. Puisque Amy semblait avoir l'impression de stagner dans un niveau, un entraînement serait peut-être plus judicieux. Si jamais il gagnait le match, ça ne pourrait que la déprimer davantage. Et au jour d'aujourd'hui, elle n'avait jamais remporter de duel face au brun. Elle lui demandait de ne pas l'épargner et Tatsuya refusait donc de se montrer plus tendre sous prétexte qu'elle était une fille. Il ne voulait que répondre aux attentes de son amie.

Restait à savoir quand. En semaine, Tatsuya n'avait pas vraiment la possibilité de sortir. L'internat n'appréciait pas tellement savoir que ses élèves se promenaient dans les rues et les sorties étaient donc limitées. Ils allaient donc devoir se faire ça un week-end, avant que les mauvais jours arrivent. Akita étant situé au pied d'une montagne, l'hiver arrivait très rapidement sur la ville. L'automne était quasiment inexistant. Un camarade de classe lui avait avoué qu'il était déjà arrivé qu'il neige en septembre … Là où l'été battait encore de son plein à Los Angeles, certains sortaient déjà les manteaux et les moufles à Akita. Himuro n'avait pas encore connu l'hiver d'ici et, quelque part, il n'avait pas vraiment hâte qu'il arrive. Le froid, il avait oublié ce que c'était, en dix ans.

▬ On s'entraînera un de ces quatre si tu veux, un week-end. En semaine, c'est difficile pour moi. Tu me diras quand tu es libre ?

Autour d'eux, la plupart des élèves se levaient pour quitter le self. Himuro jeta un regard vers la pendule accrochée au mur d'en face. Il était déjà si tard ? Les cours reprenaient dans moins d'une demi-heure. Tatsuya ne savait même pas avec quoi il reprenait. Littérature ? Histoire ? Il n'avait pas encore mémorisé entièrement son emploi du temps. Après tout, il était là depuis la fin de l'InterHigh seulement. Il devait fournir un peu plus de travail que ses camarades de classe pour se mettre à niveau, étant donné qu'il n'avait pas apprit les mêmes choses à Los Angeles. Il avait heureusement pu compter sur l'aide de Wei pour quelques cours : la plupart étaient similaires avec ceux de son ancien lycée, mais plus ou moins travaillés ou pas encore abordé. Il devait d'ailleurs mettre à jour son dernier cours d'anglais …

Enfin, Amy devait sûrement mieux connaître l'emploi du temps que lui, elle était à Yosen depuis le début elle. Et puisqu'ils avaient la plupart de leurs cours en commun, il n'avait qu'à la suivre pour se rendre au cours suivant. Et dire que ce soir, il y avait entraînement … Tatsuya aimait vraiment y participer mais le manque de motivation de Murasakibara l'ennuyait vraiment par moment. Il ne comprenait pas comment quelqu'un d'aussi talentueux pouvait négliger son entraînement à ce point. Sûrement croyait-il avoir tout acquit … D'ailleurs, peut-être Himuro allait-il profiter de ce moment pour remonter les bretelles à son coéquipier. Pas en face des autres, évidemment, mais lorsqu'il aura l'occasion de l'avoir en privé, il n'hésitera pas à lui donner son avis sur cet événement.

▬ Bon, nous ferions mieux d'y aller. On a quoi après déjà ? Histoire non ?

Se relevant, il attrapa son plateau et attendit que Amy l'imite avant de se diriger vers les autres structures métalliques. Il y glissa son plateau dans une place libre, laissant son amie vers de même avant qu'ils ne prennent la direction de la sortie. Ils se joignirent au flot d'élèves et passèrent les portes les menant dans la cours. Le soleil les accueillit en les aveuglant et Tatsuya du mettre sa main en visière pour épargner ses yeux. Le duo prit ensuite la direction des casiers où ils avaient laisser leurs sacs de cours pour ne pas s'en encombrer au réfectoire. Ils étaient plus en sécurité ici, même si le brun prenait toujours gaffe à prendre son portable avec lui. Il ne tenait pas spécialement à ce qu'on le lui vole. Ainsi, chargés de leur sac de cours, Tatsuya et Amy se dirigèrent vers leur salle de classe, prêt (ou pas) à attaquer cette nouvelle après-midi de cours.


© Never-Utopia & Moona Neko



HIMURO TATSUYA
{  Keep a hot heart and a cool head, think before you act, and never give up }

YOSEN BISHIES !!!

Cuteness lvl 100 ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Yosen
avatar



InformationsMessages : 389
Date d'inscription : 21/02/2014
Localisation : Quelque part <3
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #cc00cc

RP terminés: 7

RP en cours: 6


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   28.09.15 16:47


Enterrer la hache de guerre


Amy se doutait que son « grand-frère » avait envie de rire de sa remarque. Après tout, l’imaginer donner des conseils de fille était comique. Son côté très garçon manqué faisait qu’elle se considérait rarement comme une fille. Oh, elle ne se considérait pas pour autant garçon, mais nul doute que naître en tant que tel ne l’aurait pas dérangé. Alors l’imaginer donner des conseils en amour... n’était pas très crédible. Même si elle était plutôt romantique et sensible malgré elle à certains moments.

La jeune fille apprécia que Tatsuya ne fasse aucune remarque à ce sujet. Il aurait très bien pu la taquiner, mais visiblement il préféra s’en abstenir. Peut-être à cause de leur récente dispute ? Elle ne le dit pas à haute voix, mais elle était touchée par cette attention. Et puis si ça se trouvait elle se faisait des films et il n’avait pas envie de rire... Non, il en avait forcément envie, même elle avait eu envie de pouffer tellement elle n’avait pas été crédible.

Enfin, au lycée elle était obligée de porter l’uniforme scolaire de Yosen. Et celui des filles contenait... la fameuse jupe. La brunette avait bien essayé à son arrivée de plaider sa cause, mais les japonais étaient connus pour être stricts et ses professeurs ainsi que le directeur n’avaient pas lâché l’affaire. Elle était une fille, elle devait porter une jupe, point final.

Elle se sacrifiait pour la bonne cause ne voulant pas changer d’école, mais dès qu’elle pouvait porter autre chose, elle ne se gênait pas pour enfiler un pantalon bien plus confortable et pratique. D’ailleurs, pour jouer au basket elle en mettait un car dunker en jupe, ce n’était vraiment pas pratique. Si vous voyez ce que je veux dire...

La capitaine de l’équipe féminine attendait la réponse du shooting guard de l’équipe masculine avec impatience. Elle savait qu’elle était inconsciente de lui demander un match alors qu’elle ne l’avait jamais battu, sans compter du fait qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme. Mais on ne la referait pas. Et le connaissant il risquait d’être bien plus raisonnable et choisir l’entraînement. Donc aucun problème, n’est-ce pas ?

Ravie, elle lui adressa un grand sourire. Elle avait obtenu ce qu’elle voulait. A savoir passer un peu plus de temps avec son frère adoré. La jeune fille ne le montrait pas, mais elle s’en voulait encore pour ce froid entre eux. Un moment basket avec lui serait très agréable surtout si elle obtenait des conseils de sa part. Si quelqu’un pouvait la remettre sur pieds c’était bien lui.

- Ok, ça marche ! Je te redis ça demain, le temps de voir mon emploi du temps. Merci beaucoup, Tatsuya.

La jeune fille toute à son excitation ne faisait pas attention à l’heure. Mais la question que lui posa son frangin la fit redescendre sur terre. Elle se leva donc, s’étira un peu avant de sourire et d’acquiescer. C’était bien le cours d’histoire. Matière qu’elle appréciait assez et qui ne lui avait jamais vraiment posé problème. Elle était bonne élève malgré les apparences, enfin du moment qu’on ne lui parlait pas mathématiques. Même si elle maîtrisait encore plus les langues et surtout le sport. Évidence même, je sais.

Elle attrapa son plateau et suivit le brun pour ranger leurs restes de repas. La jeune fille adressa un sourire en passant à ses coéquipières qu’elle croisa et leur fit un signe de main avant de partir la première. Elle savait que Tatsuya était sur ses pas et ne s’arrêta donc pas.

Après avoir récupéré leurs sac, ils arrivèrent en classe et la brune constata qu’ils étaient les premiers. Cela l’arrangeait pour le coup. Un sourire malicieux aux lèvres, elle déposa son sac à sa table avant de rejoindre le brun vers les premiers rangs. Elle se pencha alors et déposa un baiser sur sa joue de manière furtive profitant qu’ils soient seuls.

- Merci d’être là pour moi.


Elle lui adressa un clin d’œil avant de retourner s’asseoir à sa place au dernier rang. Les autres élèves ne tardèrent pas à arriver, mais personne ne pouvait deviner ce qui venait de se passer. La complicité qui unissait les deux bruns était connu, mais parfois on les prenait pour un couple et la brunette savait que ce n’était pas toujours au goût de Tatsuya.

Donc autant témoigner son affection fraternelle quand il n’y avait personne pour se faire plaindre son frère, hein ! A présent complètement réconciliés, ils allaient pouvoir reprendre une vie normale. Même s’il y aurait probablement toujours un peu d’étincelles vu leurs deux caractères...


© CN.JUNE, NEVER UTOPIA




Let's go !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: * Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~   

Revenir en haut Aller en bas
 

* Enterrer la hache de guerre | PV. Amy~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enterrons la hache de guerre [Iris]
» Enterrons la hache de guerre {Pv Raph
» L'Ambassadeur américain a-t-il oublié de porter ses lentilles cornéennes
» Enterrer la hache de guerre (Alan/Clarisse) TERMINE
» Le souffle de la guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-