The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   14.11.13 15:32

La météo annonçait des températures douces en vue de l'hiver qui arrivait. Sûrement le réchauffement climatique. Installée dans le kotatsu, Tsubaki regardait avec attention la télévision tout en mangeant lentement son curry. C'était son troisième plat et allait sûrement se resservir. Elle jeta un coup d'œil à son portable, vérifiant l'heure. 12H46. Il n'allait pas tarder à arriver. Elle jeta un regard circulaire au salon et nota qu'il était en ordre. Ce n'était pas la première fois qu'il venait et même s'ils n'étaient plus ensemble, elle ne pouvait donner une mauvaise image à Akashi Seijuro, l'ancien capitaine de la Génération des Miracles. Heureusement que sa mère l'avait bien élevée.

La rosette se releva finalement pour aller chercher son quatrième plat de curry. Malgré les apparences, Kumako était ce qu'on appelait communément un trou sans fond. Elle mangeait énormément, beaucoup plus de la moyenne requise. Elle n'avait rien à avoir avec ses filles qui faisaient attention à ce qu'elle mangeait et à leur ligne. La rosette n'avait pas de problème à se faire de ce côté-là. Peu importe ce qu'elle mangeait, elle ne prenait pas un seul gramme. Et le plus impressionnant, c'était qu'elle avait arrêté le sport depuis un an désormais et ne dépensait donc pas beaucoup d'énergie. En temps normal, elle aurait mangé deux fois plus que ce qu'elle avait actuellement. Les entraînements étaient un véritable enfer parfois...

Une fois son repas terminé, elle déposa ses couverts dans la cuisine, les lava et attendit patiemment le rouquin. Comme il fallait s'y attendre, quelqu'un sonna à 13h pile poil. La rosette se leva enfila des chaussons, traversa le jardin et vint ouvrir le rouquin. Toujours aussi élégant. Toujours aussi beau. Akashi n'avait pas changé depuis la dernière fois où il avait vu, le jour de la remise des diplômes et également jour de leur rupture. Aucune larme n'avait été versée. Aucune gifle n'avait volé. Ils avaient été d'accord. Kyoto n'était pas la porte d'à côté et, au final, les voyages au train auraient été fatigants à force.

-Bonjour Seijuro, le salua-t-elle doucement.

Maintenant qu'elle y pensait, pourquoi est-ce que Seijuro souhaitait la revoir ? Elle n'avait pas trop réfléchi sur le coup mais maintenant qu'il était là. Il avait sûrement quelque chose en tête sinon, il ne se serait pas déplacé exprès pour la voir. Pourquoi est-ce qu'il viendrait la voir puisqu'il n'avait plus vraiment grand chose à se dire. Elle ne réfléchit pas plus que cela et lui fit signe d'entrer en retraversant le jardin et l'emmena à l'intérieur de la maison. Elle lui indiqua les canapés blancs avant de se diriger vers la cuisine pour aller chercher les pâtisseries qu'elle avait acheté le matin même et emmena le thé qui venait tout juste de finir. Elle posa le plateau avec les tasses sur le paquet et retourna finalement dans le salon.

Elle déposa le tout sur la table et servit la boisson chaude à son invité. Et enfin, elle put s'assoir et déballa le dessert : des dangos. Elle salivait d'avance en voyant la jolie couleur brune de la sauce sur les boules blanches piqués par 4 sur les brochettes. En jeune fille bien élevée, elle attendit qu'il se soit servie pour en faire de même.

-Le voyage jusqu'ici s'est bien passé ? Commença-t-elle pour lancer la conversation.

Tout en attendant la réponse, elle perçut un mouvement du côté de la fenêtre et vit l'un de ses chats y entrer. Celui-ci s'approcha d'eux lentement et vint se poser sur les genoux de sa maîtresse et défia l'hôte du regard. Il était tout blanc et avait les yeux vairons. Un rouge et un doré. Elle gratta doucement sa tête, puis passa sous son menton, tirant ainsi des ronronnements de la part de Seijuro version chat. Oui, elle s'appelait exactement comme l'Empereur. Et elle avait 5 autre chats qui ressemblait étrangement aux garçons de la Génération des Miracles...



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3


Dernière édition par Kumako Tsubaki le 13.12.13 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   14.11.13 16:56

Akashi Seijuro regardait l'horizon. Debout en face de la fenêtre de sa chambre luxueuse le rouge contemplait le soleil qui se levait sur Kyoto. Il n'était pas particulièrement attaché aux beaux paysages, mais appréciait quand même parfois contempler ce genre de choses. Et aujourd'hui le lever de soleil était particulièrement magnifique. Les teintes sanglantes et dorées lui étaient familières. Un sourire amusé s'étira à peine sur ses lèvres alors qu'il se détournait après quelques instants d'observation.

Il balaya la pièce du regard et sourit d'un air satisfait. Comme d'habitude sa chambre était parfaitement en ordre. Impeccable même. Parfaite. Le capitaine de Rakuzan se dirigea ensuite vers la porte de sa chambre, l'ouvrit rapidement et se glissa à l'extérieur. Une fois dans le couloir il descendit les escaliers immenses qui menaient au rez de chaussée de la demeure familiale. Son père avait acheté un manoir à Kyoto avant le déménagement. Vu la fortune que les Akashi se possédaient ce n'était même pas une folie. Le rouge posa le pied sur le sol marbré et salua d'un signe de tête le majordome qui l'accueillait.

Il se dirigea ensuite vers la salle à manger et s’immobilisa sur le seuil. Son père qui était en train de lire le journal leva la tête et ils se fixèrent quelques instants. Seijuro salua poliment le maître de famille avant de venir s'installer à table. Le silence s'installa, mais cela ne dérangea pas vraiment le fils prodige. On leur servit le petit-déjeuner et pendant qu'ils mangeaient le rouge s’éclaircit la gorge attirant l'attention de son père.

- Oui Seijuro ?

- J'ai prévu de me rendre à Tokyo cet après-midi père.

Une lueur d'étonnement et de curiosité s'alluma dans le regard de Akashi senior.

- Vraiment ? Et pourquoi donc ? Quelque chose à voir avec la Génération des Miracles ?

- Non père. J'ai rendez-vous avec Kumako Tsubaki.

Une lueur d'intérêt remplaça la curiosité chez le maître des lieux qui hocha la tête.

- Je ne vois aucun inconvénient à ta sortie à Tokyo. Je suppose que tu as fini tes devoirs et que l'entraînement de basket est au point.

- Bien sûr. Mes devoirs sont en ordre et j'ai donné une journée de congé à mon équipe. On a travaillé très dur ces temps on peut se le permettre.

Son père acquiesça avant de boire une gorgée de son thé. Le fils l'imita et le silence se réinstalla. Une fois son repas terminé le rouge salua son père comme il se devait en s'inclinant légèrement avant de s'éloigner. Le trajet entre Tokyo et Kyoto durait deux heures il avait donc du temps avant de partir prendre son train.

Les heures passèrent rapidement. Il avait lu, avait joué au shogi contre lui-même, s'était fait un petit jogging suivi de quelques dribbles plus comme réchauffement qu'entraînement et s'était baladé dans les environs du manoir. Mais maintenant il était temps d'aller prendre son train. Il retourna dans sa chambre, attrapa son sac déjà préparé par les domestiques, attrapa sa veste blanche et retourna dans le jardin où la limousine l'attendait. Il prit place à bord et laissa son chauffeur refermer la portière. Il lui indiqua sa destination de sa voix neutre.

Deux heures et quelques plus tard le rouge mit pied à terre et contempla la gare de Tokyo de ses yeux vairons. La route avait été longue, mais il s'était occupé encore une fois et ce n'était de toute façon pas son genre de se plaindre. Il avait plus de chance qu'Atsushi qui devait faire un trajet bien plus long depuis Akita. Il avait revu le violet à l'Inter High d'ailleurs. Et il lui avait interdit de participer à la demi-finale pour des raisons qui lui étaient propres. Comme prévu le géant lui avait obéi. C'était certainement le miracle qui lui était le plus soumis ce qui n'était d'ailleurs pas pour lui déplaire. Le rouge ne s'était par contre pas attendu à ce que Daiki ne puisse participer. Il n'avait même pas essayé de lui demander de ne pas jouer cela n'aurait servi à rien avec lui. Un sourire en coin apparut sur les lèvres du rouge. A la Winter Cup les cinq de la Génération des Miracles ou plutôt les six si on comptait le fantôme qu'était Tetsuya seraient réunis. Cela promettait d'être intéressant.

Quelques minutes plus tard il se retrouva devant les Kumako. Il leva la tête vers le portail. Il connaissait bien cet endroit il était souvent venu à l'époque de Teikou. Il connaissait la famille de Tsubaki, le dojo, le jardin, la maison. Cela rappelait des souvenirs. Il appréciait beaucoup la rosette même si parfois elle pouvait être agaçante. Il vérifia dans sa poche qu'il avait bien le paquet de pockys acheté à la gare avant de sonner.

La rosette vint lui ouvrit et Seijuro contempla son ex petite-amie de ses yeux vairons. Elle n'avait pas changé. Comme lui probablement.

- Bonjour Tsubaki.

Il la remercia d'un signe de tête de son invitation et pénétra à l'intérieur. Il la suivit jusqu'au salon où il s'installa sur un canapé blanc avec le bras posé sur le haut du canapé et les jambes croisées. Il faisait comme chez lui, mais après tout il était l'Empereur. Il sourit en la voyant revenir avec le plateau et la remercia à nouveau avant de prendre sa tasse de thé. Il but une gorgée du liquide bouillant avant de la reposer temporairement. Il se servit de dangos avant de sortir la boîte de pockys de sa poche.

- J'espère que tu en raffoles toujours autant. Vu tes yeux pétillants tu dois être également toujours aussi gourmande.

Une petite vanne pas bien méchante. De toute façon à chaque fois qu'ils se voyaient ils s'en échangeaient.

- Oui le voyage s'est bien passé, tranquille disons. Merci de t'en inquiéter.

Son regard se posa sur le chat blanc de son amie. Il connaissait les chats des Kumako et avait toujours trouvé qu'ils ressemblaient étrangement à ses amis miracles et lui. D'ailleurs ce chat avait des yeux vairons de la même couleur que lui. Un sourire se forma au coin de ses lèvres bien discret.

Il releva la tête et tout en buvant une deuxième gorgée de thé demanda tout en observant la rosette.

- Dis-moi comment vont tes parents et ton frère ? Bien j'espère.

Question de politesse et aussi parce que le sister complex de Takumi l'avait toujours amusé et agacé à la fois. Il avait bien aimé provoquer le grand-frère quand il sortait avec la cadette des Kumako.

Spoiler:
 





Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   14.11.13 18:31

Tsubaki regarda son chat se rouler en boule sur ses genoux après une bonne séance de gratouille derrière les oreilles. De tous les félins de la maison, il était celui qui réclamait le plus d'attention de la part de sa maîtresse. Surtout lorsqu'il y avait des invités. Et pire encore lorsqu'il s'agissait du véritable Seijuro. Il ne se gênait pas le moins du monde pour venir s'interposer entre les amoureux. Surtout lorsque les caresses du rouquin se faisaient pressantes et poussées. Il avait pas mal râlé au sujet du chat et depuis ils avaient pris des précautions pour ne plus être interrompu.

Tsubaki oublia ses petits détails et releva finalement la tête pour s'emparer d'un dango...

… mais le déposa tout de suite en voyant la boîte de pocky que lui tendait son ancien petit-copain. Elle ne prit même pas la peine de répondre à sa remarque sur sa gourmandise et son appétit légendaires. Ses yeux pétillèrent d'excitation tout en fixant sa boîte de friandises préférées. S'il y avait bien une chose que tout le monde devait savoir, c'était que Tsubaki raffolait de ces bâtons chocolatés. Akashi lui en achetait souvent, la plupart du temps pour qu'elle arrête de l'embêter. Elle ouvrit doucement la boîte, s'empara un des pockys et mordit dedans. Elle était presque au paradis. Elle fixa un instant Akashi en entendant sa réponse, puis réfléchit à sa question.

-Oui, ils vont bien, répondit la rosette après avoir terminé le premier bâton.

La rosette réfléchit quelques secondes puis ajouta :

-Oka-san est en voyages d'affaire. Oto-san est à Osaka. Onii-tan est en ville.

Aujourd'hui, comme ces derniers temps, elle était souvent seule à la maison. Ce n'était pas la première fois et puis, elle avait ses chats, ou ses mangas, ou son ordi pour lui tenir compagnie et s'occuper un peu. Mais elle était plutôt contente d'avoir demandé à être la manager du club de basket de Seirin. Ça remplissait ses journées. C'était beaucoup moins ennuyant. C'était mieux que de rester ici à ne rien faire. Parce qu'au fond, le basket lui manquait énormément. Ne plus pouvoir jouer lui manquait énormément. Mais ce n'était vraiment pas le moment de se morfondre.

Tsubaki s'installa un peu mieux dans le canapé et plaça ses jambes sur le divan blanc, sans pour autant réveiller la boule de poil ronronnante. Elle sortit un autre pocky de la boîte.

-Comment va le père de Seijuro ?

Elle ne l'avait vu que très rarement. Elle pouvait sentir que c'était quelqu'un de très important, qui avait énormement de pouvoir. Pour la première fois de sa vie, Tsubaki s'était sentie intimidée devant une personne. Elle n'était pas facilement intimidable mais devant le chef de famille Akashi, elle s'était légèrement sentie... vulnérable. Ce qui n'était pas du tout le cas avec son fils. Elle était plus ou moins consciente qu'elle avait un certain contrôle sur lui mais pas total. Et cela allait dans les deux sens. Elle était capable de tenir à tête à Seijuro, contrairement à ceux de la Génération des Miracles.

Après qu'il ait répondu à sa question, elle demanda autre chose :

-Pourquoi est-ce que Seijuro est venu me voir ? C'est inhabituel.

Elle avait appris à connaître Akashi pendant une année et avait compris que chaque geste était calculé, avait un but précis derrière. Alors, venir jusqu'ici juste pour la voir était vraiment peu probable. L'adolescente était très instinctive, surtout pour ce genre de chose.



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   16.11.13 13:48

Le rouge attendait la réponse de la rosette avec patience. Son regard se posa sur le chat blanc et sa main se serra légèrement sur sa tasse. Seul signe de son agacement. Le minou lui avait bien pourri la vie quand il sortait avec sa propriétaire. Il détestait qu'on le dérange quand il... hum s'occupait de ses copines. Humain ou animal. Ce n'était pas pour rien qu'il avait doublé l'entraînement des autres miracles quand ils les avaient surpris à s'embrasser. En tout cas revoir ce chat l'irritait même s'il ne le montrait pas.

Il se força à se calmer Tsubaki étant forte pour lire dans l'esprit des gens et n'ayant aucune envie de se recevoir une remarque de sa part. Il esquissa un sourire en voyant les yeux de son amie briller devant la boîte de pockys. Son ex petit-ami acquiesça à ses paroles avant de boire une gorgée de thé. Oui visiblement elle était toujours aussi gourmande de pockys. Il reposa une nouvelle fois sa tasse avant de déplier ses jambes et de répondre.

- Mon père va bien. Il dirige ses affaires comme d'habitude. Il n'a pas vraiment changé.

Le ton de Seijuro était neutre, trop neutre peut-être. Personne ne l'intimidait. Personne sauf son père. Il était capable de soutenir le regard d'un Daiki, d'un Shintaroui ou d'un Atsushi en colère, mais détournait le regard face à son père. Peu de personnes étaient au courant. Tsubaki devait être une des seules à s'en être rendu compte à un moment ou à un autre.

Elle était très, trop perspicace. D'ailleurs elle posa une autre question qui le prit au dépourvu même si cela ne se vit pas le moins du monde de l'extérieur. Il poussa un léger soupir avant de s'enfoncer dans le canapé et de recroiser les jambes ses yeux vairons soutenant le regard de la rosette.

- Je vois que tu es toujours aussi douée pour lire dans les gens Tsubaki. Je suppose qu'attendre plus longtemps ne servirait à rien.

Il marqua une pause pour trouver ses mots avant de regarder à nouveau son ex.

- Ne crois pas que je ne suis pas venu pour te voir. J'avais envie de te revoir. Mais il est vrai que je ne suis pas venu simplement par courtoisie. Ton équipe actuelle et celle de Tetsuya m'intrigue. Je ne suis pas inquiet comme tu t'en doutes même si vous êtes forts vous ne pourrez pas battre mon équipe. Et avant vous aurez certainement à affronter celles de Daiki, Ryota, Atsushi et Shintarou. Je ne suis pas sûr que vous puissiez les battre surtout Daiki.

Il se tut ce n'était pas son genre de parler autant. Il était sûr de lui comme d'habitude. Un calme olympien et une confiance en soi démesurée. Il reprit après quelques secondes.

- Mais obtenir des informations sur Seirin ne peut pas me faire de mal. Je pourrais le demander à Tetsuya, mais on ne s'est pas quittés en très bon termes la dernière fois alors je ne suis pas sûr qu'il accepterait de me parler. Je pourrais le lui ordonner bien sûr, mais je préfère l'éviter. De plus je te fais plus confiance qu'à lui.

Seijuro jouait dangereusement il en avait conscience. Tsubaki n'était pas une fille manipulable contrairement aux apparences. Elle était perspicace, capable de lui tenir tête et de plus elle était intègre. Elle n'accepterait probablement pas de trahir son équipe et son meilleur ami. Mais qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ? De plus les défis ne lui faisaient pas peur. Bien au contraire. Et il avait un plan B au cas où elle refuserait. Il connaissait une personne bien plus naïve que la Kumako ou le Kuroko après tout. Il plongea son regard dans celui de la rosette attendant sa réponse.





Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   16.11.13 15:35

Tsubaki sentait et voyait qu'Akashi était irrité à la simple vue du chat qui porte le même nom que lui. Il avait de quoi être énervé mais le passé était le passé. Certes, ça avait été très énervant d'être dérangé à chaque fois mais maintenant qu'ils n'étaient plus ensemble, il n'avait plus à se fâcher lorsqu'il voyait le félin. Tsubaki se souvint d'une scène assez comique : dans le feu de l'action, la rosette avait oublié de fermer la fenêtre et pendant tout le temps où ils étaient occupés, Seijuro les avait épiés. Et Akashi bien conscient de la présence du chat avait été irrité pendant tout le long. Sur le coup, ça n'avait pas été drôle mais en y repensant, c'était assez marrant de voir Akashi se prendre la tête à cause d'un simple animal.

Mais plutôt que de le taquiner sur ce détail, elle le laissa répondre à sa question, l'écoutant attentivement. S'il y avait bien une personne capable de faire peur Akashi, c'était son propre père. Et cela s'entendait au ton de sa voix lorsqu'il parlait de lui. Akashi pouvait tenir tête à n'importe qui mais pas face à son géniteur. Elle aussi l'avait bien senti, cette puissance qu'elle dégageait mais ça n'avait rien à voir avec une puissance physique. C'était bien plus que cela.

Elle reporta son attention une nouvelle fois sur Akashi. Le rouquin avait compris lui aussi qu'il ne pouvait vraiment rien cacher à la rosette. Il prit ce pendant une pause puis reprit. Au fond, c'était touchant de sa part qu'il avait véritablement envie de la voir. Mais comme elle s'y attendait, il y avait bien une raison derrière cette visite. Il s'intéressait donc à l'équipe de Seirin. Il y avait de quoi. Cette école qui n'existait que depuis deux ans, avait tout de même réussi à vaincre deux des rois de Tokyo. Toujours cette assurance. Toujours cette persuasion. Cette confiance d'être parfait, d'être sûr d'obtenir la victoire. Pour Akashi, gagner était quelque chose de naturel, c'était comme respirer. Il était tout aussi persuadé qu'ils n'arriveraient pas à battre Aomine. Oui, cela avait été le cas une fois. Mais ils avaient encore une chance et il ne pouvait pas prévoir tout de suite qu'ils allaient perdre.

La jeune Kumako trouva sur le coup qu'Akashi avait un sacré culot d'oser venir jusqu'ici, et venir la voir exprésement pour lui soutirer des informations. Elle pensait qu'il le connaissait mieux que ça. Elle soutint le regard vairon de son ex petit-copain, et resta silencieuse une bonne minute avant de déclarer :

-Seijuro est vraiment intelligent...

Elle fit une pause et ajouta :

-... mais, aujourd'hui, il est vraiment bête.

Tsubaki n'était pas suicidaire, loin de là. Elle disait les choses telles qu'elles étaient. Et en ce moment même, Akashi a été vraiment bête. Il croyait sincèrement qu'elle allait lui dire gentiment tout ce qu'elle savait sur Seirin ? C'était peu probable, voire impossible. Mais, on parlait d'Akashi Seijuro, ne l'oublions pas. Il avait sûrement d'autre ressources si jamais il n'obtenait pas ce qu'il voulait de la rosette. D'ailleurs vers qui allait-il se tourner si elle refusait de coopérer ?

-Seijuro est vraiment fort. Très fort. Il y a à Rakuzan, 3 autres sans couronnes, n'est-ce pas ? Demanda-t-elle mais c'était plus une affirmation qu'une question.

Elle continuait de caresser son chat qui ronronnait allègrement.

-Sei-kun pense qu'il est parfait. Mais lorsque l'on atteint la perfection, on a tendance à ne plus faire d'effort. Et c'est pour ça qu'un jour, Seijuro tombera. Et pas seulement Sei-kun. Les autres membres de la Génération des Miracles.

Elle arrêta sa main et fixa désormais le rouquin.

-Mais ce n'est que mon avis, finit-elle.



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   02.12.13 16:36

>o<:
 

Le rouge sut que la réponse de la rosette serait négative dès l'instant où elle soutint son regard sans broncher. Il avait été trop sûr de lui... Avec tout le monde il pouvait se le permettre, mais pas avec la Kumako. Tsubaki était la seule qui savait lui tenir tête comme ça. Et c'était probablement un des points qu'il appréciait chez elle même s'il ne l'avouait pas facilement.

Même les membres de la Génération des Miracles finissaient toujours par lui obéir. La seule exception étant peut-être Daiki. De toute façon il était souvent plus tolérant avec le bronzé qu'avec les autres étant donné son immense talent. Il était le plus strict avec Ryota et Atsushi. Shintarou se faisait très rarement rappeler à l'ordre et Tetsuya... était un cas à part.

Le rouge cessa de penser à ses "amis" et se concentra sur son ex petite-amie. Ses sourcils se froncèrent imperceptiblement, peu de personnes étaient capables de remarquer quelque chose d'aussi infime et malheureusement pour Seijuro Tsubaki en faisait partie. Et s'il n'avait pas été lui une veine se serait sans doute mise à palpiter sur son front.

- Plaît-il ? Demanda Akashi d'une voix polie et parfaitement calme malgré son irritation intérieure.

Il se contenta d'un sec hochement de tête à sa question. Oui en effet son équipe comportait en plus de lui trois Rois sans Couronne ce dont il était assez fier. Reo, Kotaro et Eikichi étaient d'excellents joueurs. Il s'entendait particulièrement bien avec le premier, mais les respectait tous les trois en tant que joueurs avant tout. Ce qui venant de lui était un sacré compliment.

Son regard vairon soutenait toujours celui de Tsubaki. On aurait presque pu croire à une bataille de regards aucun ne baissant le sien. Cela avait toujours été comme ça entre eux. C'était bien plus qu'un jeu presque un défi. Et le rouge ne baisserait pas ses yeux le premier.

- Avis que je ne partage pas comme tu t'en doutes. Je ne pense pas pouvoir perdre un jour. Et je ne pense pas que Daiki et les autres perdront. Du moins contre d'autres ne faisant pas partis de la Génération des Miracles. Bien sûr Tetsuya est un cas à part.

Bien que le rouge ait entraîné lui-même le bleuté et l'ait pris en quelque sorte sous son aile en le faisant entrer dans l'équipe de Teikou et en l'aidant à maîtriser son don il le considérait comme bien faible comparé aux autres miracles. Il ne comprenait d'ailleurs pas comment le bleuté avait pu rejoindre une équipe comme Seirin au lieu d'une équipe reconnue. Il avait un talent unique, enfin presque, et il le gâchait stupidement.

Cependant il garda ses impressions pour lui connaissant le lien qui unissait le bleu à la rose et ne voulant pas se recevoir encore plus de remarques de la part de cette dernière. Elle n'apprécierait probablement qu'il dénigre le bleuté. Et malgré les apparences Seijuro était attaché au fantôme. C'était justement pour ça qu'il n'aimait pas le voir gâcher son talent ou prendre de faux espoirs comme celui de battre la Génération des Miracles. Le pauvre n'y arriverait jamais. Il se concentra de nouveau sur son amie avec un sourire aimable.

- Je suis désolé c'était indélicat de ma part de te demander ça. J'espère que tu n'es pas fâchée.

Il se pencha légèrement pour prendre un dango et continua de la regarder toujours en souriant de façon presque séductrice. Il n'avait pas quitté le regard de Tsubaki une seule fois continuant de penser à gagner le défi silencieux qu'ils s'étaient lancés. Il savait que la rosette était aussi capable que lui de le fixer pendant très longtemps et il finirait par déclarer forfait si cela durait trop par courtoisie. Mais pas tout de suite...





Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   02.12.13 21:36

-Plaît-il ?

Tsubaki ressentit une certaine satisfaction en entendant le ton interpellé d'Akashi. C'était bien de l'irritation qu'elle entendait, inutile de le cacher. Elle avait réussi à toucher la corde sensible mais rien n'était encore gagner. Il devait sûrement avoir encore quelques tours dans sa manche. Autant rester sur ses gardes. Elle soutint son regard, comme elle le faisait souvent. Maintenant qu'elle s'en rappelait, il n'y a jamais eu vraiment de vainqueur dans leur petit jeu. Une égalité ? Ou bien était-ce encore en cours ? La rosette réflechissa intensément lorsqu'une idée mergea dans son esprit...

-Avis que je ne partage pas comme tu t'en doutes. Je ne pense pas pouvoir perdre un jour. Et je ne pense pas que Daiki et les autres perdront. Du moins contre d'autres ne faisant pas partis de la Génération des Miracles. Bien sûr Tetsuya est... un cas à part.

Akashi et elle avaient une perception vraiment différente du basketball. Elle aussi était un génie, un prodige, et était même considérée comme l'égale d'Akashi. Elle occupait le même poste que lui après tout, en l’occurrence, meneur du jeu et capitaine. Un rôle très important où il y avait pas mal de pression. Le meneur était là pour guider et soutenir. Tsubaki avait su guider mais pour soutenir, elle avait échoué. En arrêtant le basket, l'équipe s'était carrément effondrée. Là aussi, il y avait quelques similarités avec les garçons. Mais ce n'était vraiment pas le moment de penser au passé. Son « ennemi » était actuellement face à elle, et hors de question de perdre.

Il lui sourit finalement. Un sourire aimable. Ne pas baisser la garde, néanmoins.

-Je suis désolé c'était indélicat de ma part de te demander ça. J'espère que tu n'es pas fâchée.

Tsubaki cligna des yeux et pencha la tête sur le côté.

-Pourquoi est-ce que je devrais être fâchée ?

Bon, là, elle ne comprenait vraiment pas. C'était Tsubaki, elle ne pinaillait pas vraiment sur certains détails. Sauf peut-être quelque chose. Le regard toujours plongé dans le sien, elle l'observa prendre le dango sur la table sans la quitter des yeux, avec ce petit séducteur qui l'avait, il fallait l'avouer, fait craquer auparavant. Mais c'était avant. La fille Kumako avait hérité des gênes de sa maman, sauf pour le caractère, et donc logiquement des goûts. Elles avaient les mêmes intérêts. Et Tsubaki ne cachait pas qu'elle appréciait les corps bien sculptés. Un peu comme son frère ou... ou... Kagami.

Mais elle oublia tout cela très vite et se reconcentra sur le rouquin. Le félin près d'elle se réveilla finalement, s'étira puis s'en alla silencieusement. Tsubaki sentit de légères pattes grimper sur son épaule et reconnut au poids de qui il s'agissait. Il ressemblait presque à Seijuro, c'est-à-dire, un beau pelage blanc mais lui avait de grands yeux bleus très clairs. Elle tendit doucement la main vers Tetsuya qui y frotta sa tête, ronronnant joyeusement.

-Seijuro pense beaucoup trop vite. On ne peut pas savoir l'issue d'un match tant qu'il n'est pas fini. Et, la Winter Cup n'a pas encore commencé. Seijuro aurait oublié ?

Kumako se perdit dans ses réflexions et lâcha.

-Je propose un défi à Seijuro. S'il est capable de le faire, il aura gagné mais dans le cas contraire...



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   05.12.13 18:01

Le basket. Une passion pour beaucoup de joueurs, mais pour Seijuro c'était bien plus que ça. Bien sûr il aimait jouer. Il aimait le toucher du ballon, les mouvements du dribble ou du lancer. Il aimait la sensation de puissance qui l'envahissait quand il passait un adversaire facilement. Mais c'était bien plus qu'un jeu.

Car il devait réussir partout. En tant qu'héritier de la famille Akashi il n'avait pas le droit d'échouer même dans quelque chose comme le basketball. Et heureusement il était l'un des meilleurs. En tant que membre et capitaine de la Génération des Miracles. Bien sûr il y avait d'autres bons joueurs que eux cinq il n'était pas aveugle au point de le nier. Les Rois sans Couronne étaient un bon exemple. Il se rappelait très bien de l'affrontement d'Atsushi face au Coeur de Fer, Kyoshi Teppei, au collège. Certes comme d'habitude Teikou avait gagné facilement, mais le Roi s'était bien battu. Et la force de Reo, Kotaro et Eikichi était évidente pour le rouge. Alors oui il y avait d'autres bons joueurs, Tsubaki en avait été un très bon exemple avant sa maladie. La rosette aurait probablement pu lui tenir tête

Du moins un moment. Car s'il admettait que d'autres joueurs étaient forts sa supériorité était quand même évidente. Depuis qu'il était tout petit son père n'avait pas arrêté de lui dire qu'il était le meilleur et à force il avait fini par y croire totalement. Maintenant il n'avait même plus besoin de l'entendre pour le penser. C'était ancré au plus fort de son être. Il était absolu.

- Pour rien cela m'a échappé.

Une réponse courte et simple à la question que venait de lui poser la Kumako en guise de réponse à sa propre question. Le regard vairon du meneur de Rakuzan se posa sur le chat blanc qui portait le même nom que lui alors qu'il s'éloignait. Bon débarras. Bien sûr le rouge garda cette pensée pour lui sachant que son ex tenait beaucoup à ses chats. Il ne put s'empêcher de se sentir légèrement irrité quand un deuxième félin arriva.

Non il n'était pas jaloux du fait que le chat blanc recevait et donnait de l'affection de et à Tsubaki. C'était surtout les grands yeux bleus si semblables à ceux de Tetsuya qui l'agaçait. Il avait consacré beaucoup de temps au bleuté à Teikou et il considérait son entrée à Seirin comme un véritable gâchis. Enfin. Il n'y pouvait rien et ce chat n'était pas son ancien coéquipier. Il but une nouvelle gorgée de thé avant de relever la tête vers son amie avec de nouveau tout son calme habituel.

- Non je n'ai pas oublié. Et contrairement à ce que tu crois je prends la Winter Cup au sérieux. Mon équipe s'entraîne dur je peux te l'assurer. Quant à moi je sais qu'affronter Daiki et les autres ne sera pas une tâche facile je n'ai jamais dit le contraire.

Même si au fond bien sûr il ne doutait pas de sa victoire. Il ne le formula pas, mais l'allusion était presque perceptible. Il plissa soudain légèrement les yeux intrigué malgré lui par les prochaines paroles de Tsubaki. Ce n'était pas la première fois. Contrairement à ce qu'on pourrait penser son ex petite-amie était très compétitive elle-aussi. Elle n'aimait pas perdre tout comme lui.

- Un défi ? Pourquoi pas. Tu sais bien que je ne me défile jamais.

Un sourire amusé et détendu se forma sur ses lèvres alors qu'il s'appuyait une nouvelle fois contre le dossier de son siège parfaitement à l'aise. Il posa une main sur son genou après avoir à nouveau croisé les jambes.

- Je t'écoute. Tu as déjà une idée derrière la tête n'est-ce pas ?

Spoiler:
 





Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   05.12.13 19:54

-Non je n'ai pas oublié. Et contrairement à ce que tu crois je prends la Winter Cup au sérieux. Mon équipe s'entraîne dur je peux te l'assurer. Quant à moi je sais qu'affronter Daiki et les autres ne sera pas une tâche facile je n'ai jamais dit le contraire.

C'était bon à savoir qu'il n'irait pas de mains mortes lors de la Winter Cup. S'il y a bien une chose que Seirin détestait, c'était lorsqu'on les prenait de haut. Et pour la plupart de leurs adversaires, c'était pour la même raison : c'était un lycée tout jeune, une équipe qui s'était formée il y a un an. Mais dans cette équipe, il n'y avait pas n'importe qui. Les joueurs étaient tout à fait remarquables. Avec Hyuuga, le capitaine et incroyable arrière lors des moments cruciaux. Izuki Shun, un meneur doté de l'oeil de l'aigle. Pas aussi conséquent que l'oeil de l'empereur mais c'était tout de même très pratique. Kiyoshi Teppei, l'un des rois sans couronne, dont elle avait entendu parler au collège. Il n'avait pas volé sa réputation et était un véritable atout. Et enfin, Kagami et Kuroko, l'ombre et la lumière de Seirin, le duo de première, les stars de l'équipe. Avec une équipe comme celle-là, ils avaient encore des chances de devenir le numéro 1 du Japon.

-Un défi ? Pourquoi pas. Tu sais bien que je ne me défile jamais.

Oh, ça, elle ne le savait que trop bien. Jamais il ne refuserait quelque chose comme cela. Parce qu'Akashi était dicté par une seule et même chose : la victoire. Pour lui, les gagnants étaient reconnus, les perdants reniés. Tant qu'il gagnait, il ira bien.

-Je t'écoute. Tu as déjà une idée derrière la tête n'est-ce pas ?

Bien sûr, qu'elle avait déjà une idée derrière la tête. Bon, elle était venue lors de leur discussion, mais ça valait tout de même le détour. Elle se demandait bien quel genre d'expression il allait faire lorsqu'elle allait le lui dire. La rosette déposa finalement Tetsuya sur le sol et s'approcha d'Akashi en montant sur le canapé. Elle se pencha finalement et murmura doucement contre son oreille :

-Seijuro devra...

Le reste de la phrase se perdit. Elle recula pour mieux l'observer puis ajouta :

-Et Sei-kun devra me donner des preuves. S'il perd, il doit m'offrir des pockys pendant 3 semaines.

Lorsqu'ils sortaient ensemble, Tsubaki avait pour habitude de se venger en lui faisant acheter pleins de choses à manger lorsqu'il la contrariait. Ce qui était rare mais lorsque cela arrivait, la rosette ne se retenait pas vraiment. Et il était chanceux puisqu'à l'époque, elle ne jouait plus au basket. Dans le cas contraire, la somme aurait été beaucoup, beaucoup plus conséquente.

oOo

Kumako en jeune fille bien élevée, accompagna Seijuro jusqu'à la porte. Il n'avait vraiment pas changé depuis le collège. Quelques mois s'étaient écoulés depuis la remise des diplômes. Il avait toujours cet air dinstingué, cette aura de supériorité qu'il dégageait.

-Fais attention en rentrant, la conseilla-t-elle.

Alors qu'il s'éloignait finalement, lui tournant le dos, elle fit un pas.

-Seijuro.

Elle avait encore quelque chose à lui dire. Au sujet de cette histoire de perdre et gagner.

-Je pense que Seijuro a déjà perdu...



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   11.12.13 14:25

L'Empereur ne broncha pas quand la rosette s'assit sur l'accoudoir et se pencha vers son oreille. Il en fallait bien plus pour réussir à le perturber. De plus il savait pertinemment que Tsubaki ne le draguait. Leur histoire était finie et comme ils s'étaient mis d'accord sur leur rupture il ne lui avait pas brisé le coeur. Contrairement à ce qu'on pourrait penser il était un gentleman.

En entendant le pari il cligna des yeux surpris avant d'esquisser un sourire amusé. Ah elle croyait vraiment qu'il n'allait pas relever ? Pourtant elle aurait dû savoir qu'il adorait jouer avec ses anciens camarades... Les faire tourner en bourrique était un de ses passes-temps favoris. Il voyait déjà la tête de Ryota, Daiki et les autres. Avec un peu de chance il arriverait même à déstabiliser Tetsuya... Amusant vraiment.

Quant aux preuves cela ne devrait pas être trop difficile et en cas de défaite, ce qui n'arriverait pas bien sûr, il avait suffisamment d'argent pour acheter les pockys malgré l'appétit colossal de son ex.
________

Le rouge se rendit à l'entrée avec son amie qui le raccompagna en personne civilisée. L'Empereur se tourna vers elle avec un sourire aimable sur les lèvres.

- Merci de ton accueil Tsubaki. J'ai passé un agréable moment. Bonne chance à ton équipe pour la Winter Cup.

Il ne rajouta pas "vous en aurez besoin", mais le pensa brièvement tandis qu'il s'approchait de la porte. Malgré la force apparente de Seirin ils auraient du mal contre lui et les autres membres de la Kiseki no Sedai sans oublier le reste de leurs équipes respectives.

Il se tourna vers la rosette en entendant son prénom et haussa un sourcil avant de sourire amusé.

- On verra bien Tsubaki.

Il fixa la meneuse dans les yeux sans ciller avec son sang-froid et confiance en soi habituels.






Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Seirin
avatar



Informations Féminin Messages : 1381
Date d'inscription : 18/10/2013
Localisation : En ville avec Takao
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: ff9999

RP terminés: 23

RP en cours: 2


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   11.12.13 15:46

Comme Tsubaki s'y attendait, Akashi accepta le défi. Il accepterait sûrement n'importe quel défi, puisque cela mettait en jeu sa fierté et son titre d'empereur. Un empereur ne recule devant rien et gagne toujours. Alors s'il refusait maintenant, cela remettrait en question ses paroles et par la même occasion, son titre d'empereur. Et si elle se souvenait bien, il aimait beaucoup, voir énormément, embêter ses coéquipiers. Quoi que leur dernière année de collège était quelque peu tourmentée à cause du basket. Et dire que c'était ce sport qui les avait réunis et les avait soudé. C'était bien à cause de cela qu'ils s'étaient finalement séparés. Ils n'étaient plus vraiment une équipe. Ils ne faisaient que compter que sur eux-même et leur capacité individuelle.

Tsubaki avait perdu ses coéquipières pour une tout autre raison. C'était de sa faute, à elle seule. Si elle avait été assez forte pour surmonter ce qu'il lui était arrivé, peut-être que les choses auraient été différentes. Mais trop anéantie par la nouvelle, elle leur avait tourné le dos, submergée par son propre désespoir. Ça avait été la décision la plus égoïste qu'elle avait faite de toute sa vie. Il était trop tard lorsqu'elle avait regardé derrière elle. L'équipe n'était plus et ne le sera peut-être jamais. Elle aurait aimé les revoir et leur présenter des excuses. Tant pis si elles ne pardonnaient pas. Elle n'allait pas les en vouloir. Elles avaient tout à fait le droit. Elles avaient tout à fait raison. Elle était en plein tort. C'était tout ce qu'elle méritait.

~

-Merci de ton accueil Tsubaki. J'ai passé un agréable moment. Bonne chance à ton équipe pour la Winter Cup.

Tsubaki se contenta d'un simple merci en retour, n'ayant jamais été très bavarde. Elle tenait cela de son père puisque sa mère était beaucoup plus joyeuse et enthousiaste qu'elle.

-On verra bien Tsubaki.

Ah, il avait mal compris.

-Seijuro a déjà perdu quelque chose, se rectifia-t-elle pour qu'il comprenne.

C'était quelque chose à laquelle elle avait avait souvent songé. Surtout depuis qu'elle avait vu l'état de Tetsuya après leur troisième victoire du championnat. C'était la première fois qu'elle le voyait comme ça. Il avait cessé de venir en cours. Comme elle. Elle avait eu l'impression qu'il détestait le basketball. Or c'était ça qui les avait permis de rencontrer Ogiwara. C'était le basket qui lui avait permis d'avoir des amis. Et pourtant... pourtant...

Elle avait perdu un éclat dans ses yeux qui n'existera plus.

Et c'était pareil pour eux. Pour la Génération des Miracles. Eux aussi avait perdu cela. Et pendant tout le temps où Tsubaki avait été au côté d'Akashi, la rosette n'avait jamais vu cette éclat revenir dans ses yeux vairons.

-Seijuro a perdu ses coéquipiers, mais aussi quelque chose de très précieux. J'espère que Seijuro le retrouvera durant la Winter Cup.



Merci jumelle <3
Merci Tatsu :3:
 


J'écris en #ff9999 :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Rakuzan
avatar



Informations Féminin Messages : 321
Date d'inscription : 04/11/2013
Localisation : Rakuzan
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG:

RP terminés: 3

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   13.12.13 15:52

Le rouge fixait toujours son amie quand elle reprit la parole. Il haussa un sourcil et retint un sourire amusé. Il aurait perdu quelque chose d'autre que ses coéquipiers ? Vraiment ? D'ailleurs il n'avait pas vraiment perdu ses autres coéquipiers ils s'étaient simplement séparés. Et il pourrait les revoir bientôt pour la Winter Cup.

De plus il avait toujours des coéquipiers. Ceux de Rakuzan valait ceux de Teikou même s'il les connaissait depuis moins longtemps. Et il n'était pas du genre sentimentaliste contrairement à Tsubaki. Lui n'avait pas de temps à perdre avec des gamineries.

Mais est-ce que ça en était vraiment ? La rosette ne disait jamais rien sans une très bonne raison. Ce n'était pas pour rien qu'il l'appréciait. Il n'y avait pas beaucoup de personnes avec qui il pouvait avoir des conversations vraiment sérieuses sur des sujets très spécifiques et autre que le basketball. Shintarou, Tetsuya et Tsubaki en faisaient partis.

A Teikou il avait apprécié avoir des conversations avec eux qui auraient probablement fichu un mal de crâne pas possible à Daiki, Atsushi et même Ryota. La Kumako devait vraiment penser ce qu'elle avait dit et elle ne l'aurait pas partagé si elle ne pensait pas que c'était important.

C'est pour cela que le rouge fixa encore un instant son amie avec une expression indéchiffrable.

- J'y penserais, se contenta-t-il de dire. J'ai été vraiment content de te revoir. On se verra à la Winter Cup en tant que rivaux.

Il lui adressa un fin sourire que certains aurait qualifié de charmeur avant de tourner les talons. Alors qu'il ouvrait la porte et se glissait dehors il s'immobilisa une fraction de secondes hésitant à demander quelque chose, même si cette hésitation ne se vit pas à l'extérieur, avant de conclure que ce n'était pas important et de refermer derrière lui.

Il sortit dans la rue et fit quelques pas avant de lever la tête vers le ciel légèrement pensif. Qu'était cette chose dont Tsubaki parlait ? Qu'avait-il perdu ? Il n'en savait rien et cela l'irritait presque. Il était censé tout savoir après tout.

Il chassa ces pensées désagréables de sa tête et s'éloigna en esquissant un sourire. La Winter Cup approchait gentiment et elle promettait d'être divertissante. Du moins si ses adversaires étaient un tant soit peu à sa hauteur... Attention Kaijou, Toho, Shutoku, Yosen et Seirin Rakuzan et son Empereur ne seraient pas faciles à battre.

FIN





Epic Theme

La classe de l'Empereur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé
» Fiche de liens de l'Empereur Suprême
» * Ce monde qui est le tien ~ PV. Akashi
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-