The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   10.05.15 20:24



Feat LUCIA-CHAN
When the fear is here ~

A LAST WALK FOR TODAY


Tout en riant, Satsuk sortit du café, Lucia près d'elle. Le soir commençait doucement à tomber et l'air s'était rafraîchit sans pour autant en devenir gênant. Ah, c'était agréable, la rose allait pouvoir dormir la fenêtre ouverte de cette façon. Il faisait toujours tellement chaud dans sa chambre. Et à quoi bon allumer le ventilateur si le vent se glissait doucement dans la pièce ?

Les rues se vidaient aussi doucement des étudiants, remplacés par de adultes dont la journée de travail venait enfin de prendre fin. Le bruit de leurs téléphones s'était arrêté, les talons féminins ne claquaient plus aussi vite, les vestes de costumes masculins pendaient à bout de bras maintenant que tout était plus calme, plus tranquille. Plus besoin de se presser, plus besoin de courir pour être à l'heure. Peut importe qu'on est raté le premier train, tous pouvaient enfin rentrer chez eux. Voir leurs enfants, préparer le repas, une bonne douche et dodo. La vie d'un Japonais moderne était étonnamment bien remplie surtout si on prenait en compte tous les combats du quotidien. Devoir être rigoureux en tout à en friser l'excellence, rentrer dans le moule de la société sans faire de vagues.

Si Satsuki se tenait à cette étiquette d'étudiante japonaise carrée, jamais elle ne serait allée boire un thé avec une amie après ses cours. Elle serait rentrée directement pour réviser et aider sa mère aux tâches quotidiennes. Un peu ancien comme mode de pensées. De toute façon, elle avait de bonnes notes et son travail de manager n'était pas du tout contraignant. Et la rose ne savait pas cuisiner alors à quoi bon proposer son aide ? Sa mère allait forcément trouver une jolie façon de refuser son aide.

Il y avait cependant quelques étudiants qui traînassaient encore. Ceux qui avaient également décidé de s'accorder une certaine liberté, d'autres qui partaient travailler pour x raisons et ceux qui traîner en bandes, renégats de la société. C'étaient des gens comme ça qui faisaient regretter à Satsuki de ne pas constamment avoir un ami sous la main. Quand elle était avec Aomine, personne n'était assez suicidaire pour venir les interrompre. La dernière fois, c'était grâce à Kuroko si elle s'en était tirée. Si ce genre de gens sans limites venaient à s'approcher de Lucia et elle, la petit collégienne ne saurait pas quoi faire. Enfin, la brune saurait sans doute se dépatouiller toute seule, elle avait l'air forte et savait aussi se défendre. Mais pour Satsuki se serait plus complexe.

Les deux filles passèrent devant un petit groupe de ce genre d'énergumènes et la plus petite veilla bien à ne surtout pas les regarder.

« Lu-chan, tu vis de quel côté ? »

Parce que pour l'instant, les deux collégiennes marchaient tranquillement sans suivre de direction mais si la brune devait revenir sur ses pas, autant se diriger dés à présent vers le bon endroit.

« Je vis près du parc. C'est assez tranquille si on oublie les enfants quand ils viennent jouer ! Enfin, le quartier est assez calme »

Satsuki adorait sa maison. Bon, il était vrai que les demeures de style ancien lui plaisait beaucoup mais la sienne avait quand même un truc de particulier. C'était sa maison. L'endroit où elle avait toujours vécu et où elle passerait de belles années encore avant de prendre son envol et de trouver sa propre maison puis de fonder sa propre famille. Mais c'était encore bien loin, la rose avait largement le temps.

Du coup de l'oeil, elle remarqua que le groupe de garçons se déplaçaient aussi et elle espérait sincèrement que ce n'était pas pour venir les aborder. Il n'avait rien de plus désagréable que d'être dérangé avec une amie par ce genre de choses.

« Lu-chan ? »

Satsuki avala sa salive, résistant à l'envie d'accélérer le pas pour mettre le plus de distance entre ces individus et elles.

« Il t'est déjà arrivée de te devoir de défendre en conditions réelles ? »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   10.05.15 23:28


Flashback : A Last Walk for Today
AVEC MOMOI-CHAN ♥

C'est vrai qu'il n'était plus l'heure pour les jeunes filles respectables de traîner en ville. Il était l'heure pour les sportifs dans les collèges et lycées de ralentir le rythme pour rentrer tous ensemble. Car quand sonnait l'heure de sortie des bureaux, un phénomène typiquement nippon se mettait alors en place. L'homme marié et travailleur ne rentraient pas chez lui. Oh non. Il allait boire avec ses collègues. Et tout un monde de « nuit » venait à se laisser découvrir tant que le soleil levant ne pointait pas le bout de son nez. Alcool, drogue, sexe, love hôtel et tout ce genre de choses. Après tout, les Japonais étaient étonnements connus pour être époux se trompant avec une facilité déconcertante. Comme si c'était quelque chose de normal. Plus jeune, elle avait vu en direct un homme dire à la télévision qu'il avait trompé sa femme... Qui était à côté d'elle. Et ils riaient. Elle avait eu envie de frapper la télévision pour un tel comportement et surtout pour un tel contenue pour une chaîne à heure de grande écoute.

Enfin. Chaque société avait ses propres problèmes après tout. Ses doigts remontèrent doucement son sac sur son épaule alors que ses jambes continuaient de la porter quelque part. N'importe où. Non, certainement pas. Les deux demoiselles qu'elles étaient devaient rentrer chez elle. Le Japon n'était pas réellement connu pour son taux de criminalité. Tokyo était même la ville la plus sûre au monde depuis peu ! Mais un très, très faible taux de criminalité ne voulait pas dire zéro pourcent de criminalité. Il y avait toujours des exceptions. Et pourquoi ne pas égayer cette fin de soirée avec ce faible pourcentage hein ? En effet, sur la route, cela ne manqua pas. Un petit groupe de collégien où peut-être des premières années lycéens étaient présents sur le côté. Elle remarqua naturellement que la petite rose venait de baisser la tête, mais continuait de lui parler en évitant à tout prix de capter le regard de ces individus.

Naturellement, la brune joua le jeu et baissa un peu le regard à son tour pour pouvoir lui parler. Elle fut rassurée de ne pas sentir ou d'entendre des pas derrière leurs talons. Elle put relever la tête une fois sûre qu'elles avaient bien passées le petit groupe.

« Je vis un peu plus au Nord. » expliqua doucement la brune avant de continuer. « Vraiment ? Ça doit être paisible. C'est un peu pareil par chez nous. Mais nous avons surtout une grande maison bien isolé, alors il pourrait y avoir une tornade que nous ne le remarquerions pas. »

S'amusa alors Lucia en imaginant tranquillement la scène avec un Léo paniqué, un père dans les pommes et une demoiselle Ishikawa essayant de résonner tout le monde pour se mettre à l’abri. Elle fut interrompue dans ses pensées bien qu'elle continuait de faire comme si rien ne se passait : le groupe de garçons était en mouvement. Ne voulant pas effrayer la plus jeune, elle prit sur elle pour faire comme si de rien n'était, mais il ne fallut pas longtemps pour que la rose n'en vienne à regarder derrière elles. Elle respira un grand coup alors que le pas ne s'accélérait pas vraiment. Faire comme si tout allait bien.
Un regard vers Momoi. Oh. Un petit sourire apparut sur son visage. Un sourire se voulant rassurant

« En toute honnêteté Momoi-chan pas du tout. Et je ne prends des cours que depuis un an. » elle relâcha son souffle avant de continuer pour parler plus doucement. « Momoi-chan si jamais, mon frère va arriver. Dans tous les cas, je veux que tu cours si jamais tu le peux d'accord ? On ne sait jamais. »

Ne pas avoir peur ? C'était être une idiote que ne pas ressentir de la peur. Elle ne pensait pas que cela irait très loin, mais il suffisait de tomber sur ce genre d'individu voulant prouver qu'ils sont des petits caïds pour que tout dégénère. Un petit mouvement de tête vers Momoi, et le pas s'accéléra un peu. Pas très loin, il y avait une station de métro. Ils n'étaient que trois. Ils abandonneraient vite, c'est sûr. Quand elle sentit quelque chose se poser sur son épaule, Lucia se retourna immédiatement en tendant le bras pour faire reculer Momoi derrière elle. Giflant tout de suite la main sur son épaule.

« Ouaw ~ Bonsoir les filles. Dîtes avec mes potes on est tout seuls ce soir, ça vous dirait un peu de vous amusez avec nous ? Promis, on mords pas. »

Le regard de Lucia se durcit immédiatement. Gardant la plus petite derrière elle. Elle sentait le regard des trois garçons pas bien plus vieux qu'elles sur leurs corps et c'était franchement très désagréable.

« Non merci. C'est très aimable à vous, mais nous devons rentrez chez nous avec mon amie. Laissez-nous tranquille maintenant s'il vous plaît. »

© EKKINOX


Dernière édition par Ishikawa Lucia le 12.05.15 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   12.05.15 9:46



Feat LUCIA-CHAN
Don't touch girls ~

A LAST WALK FOR TODAY


Des frissons désagréables remontaient dans le dos de Satsuki qui n'en finissait plus de s'inquiéter. Bon sang, les garçons étranges n'arrêtaient pas de se rapprocher malgré la vitesse grandissante des pas des deux filles. Non, ils étaient visiblement décidés à venir leur parler, ignorant leur gêne palpable. La rose ne supportait pas ce genre de types qui se croyaient intéressants et considéraient les filles comme des objets ou des prix à gagner. Ils étaient bourrins et n'écoutaient rien à part leurs propres envies, aussi ignobles soient-elles.

Qu'allaient-ils falloir faire pour se débarrasser d'eux ? Oui, elles pouvaient courir mais eux devaient être plus rapides. Le frère de Lucia n'allait pas apparaître tel le chevalier en armure blanche au moment le plus parfait pour sauver sa sœur et la manager de Teiko. Ignorant toutes formes de discrétion, Satsuki jetait des regards rapides par dessus son épaule. Trois garçon, dernière année de collège ou première de lycéen, c'était un peu incertain. Le premier portait sa capuche sans doute pour se donner un style, le deuxième avait des piercings partout et le troisième avait une apparence parfaitement normal. Son uniforme était impeccable, pas de tatouages ni de bout de métal incrusté dans le visage … Pourtant, Satsukis avait d'expérience que c'était bien de ce genre de type qu'il fallait se méfier davantage.

« Le Nord, hein … Le coin doit être sympa aussi ! Je n'y vais que rarement cela dit, mais mes grands-parents maternels vivent là-bas »

La collégienne n'avait rien contre eux mais les deux retraités étaient tellement ancrés dans leurs anciennes traditions que rester avec eux était très vite énervant. Rien n'allait jamais, Satsuki n'était pas assez parfaite à leurs yeux. Bah, elle s'aimait telle qu'elle était, elle ne changerait pas pour ces deux-là.

Le sourire de la brune incitait à rester calme mais sa propre inquiétude était perceptible, la rose pouvait bien la sentir. Le pas s'accéléra encore, à la limite de courir. N'en avaient-ils pas assez de les suivre comme ça ? Elle se mordit les lèvres.

« Ce n'est pas vraiment mon genre de courir pour fuir quelqu'un, surtout quelqu'un comme ça … mais je crois que ce n'est pas trop une mauvaise idée ... »

Satsuki n'aimait pas fuir. Oh, c'était facile de faire la fière quand elle avait Aomine ou Murasakibara près d'elle. Personne ne venait, les gens s'éloignaient au contraire. La peur commençait à grimper doucement dans son ventre, des images de ce que ces garçons pourraient leur faire s'insinuant dans son esprit. Nope, jamais !

Laissant une exclamation de surprise lui échapper, la rose fut ramenée brutalement par Lucia derrière son dos. Le groupe de garçons avait visiblement décidé de passer à l'offensive et avait dû toucher son amie pour qu'elle réagisse ainsi. Le premier réflexe de Satsuki fut de saisir son petit portable rose et de composer le numéro de la police. Prête à appeler si les choses dérapaient.

Impressionnée par le calme éphémère de Lucia, la rose observa les trois énergumènes. Les deux premiers avaient visiblement jeté leur dévolu sur la plus grande tandis que le troisième passait un regard marron sur chacune d'elles, se demandant sans doute laquelle serait la mieux.

« Allez, faites pas vos timides ! On connaît un endroit hyper sympa où on pourra être au calme ! »

Quelle insistance ! Satsuki chercha une aide silencieuse vers les gens qui marchaient près de leur petit attroupement mais personne ne semblait décidé à venir les aider. Bandes de lâches ! Même des collégiens montraient plus de courage ! Oh, comme la manager regrettait d'avoir proposé à Lucia de sortir du petit café …

« Nous ne sommes pas intéressées ! »

Tentant de se montrer ferme pour leur faire comprendre une bonne fois pour toutes, Satsuki eut plutôt l'impression qu'elle venait de mettre de l'huile sur le feu puisque celui avec la capuche venait de saisir le bras de l'Italienne.

« Allez, on y va … ~ »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   12.05.15 17:52


Flashback : A Last Walk for Today
AVEC MOMOI-CHAN ♥

Elle n'était pas vraiment du genre à courir non plus. Comme Momoi, elle avait toujours son jumeau avec elle quatre-vingt-dix-neuf pourcents du temps. Alors, elle ne craignait ni rien ni personne. C'est pour cela qu'elle en avait déduit qu'un jour, elle ne serait pas avec lui, et une situation dans laquelle étaient à présent les deux collégiennes pouvait arriver. Et ce jour-ci venait d'arriver. Lucia n'était pas quelqu'un de narcissique. Elle était même loin de l'être, mais la puberté était arrivée bien vite chez elle. Sa plastique se développant constamment, elle avait rapidement compris que ce genre de physique était attrayant pour les hommes. Les plus sages ne faisaient que regarder. Les autres se faisaient insistant. Et les derniers ? Elle en avait un d exemplaire derrière elles. Momoi n'était pas en reste pas non plus, elles étaient encore jeunes, leurs corps n'étaient pas encore tout à faire développés. Elle ne préférait même pas imaginer ce que cela pourrait donner dans quelques années.

Le réflexe premier de Lucia fut de mettre Momoi derrière elle. C'était normal. Elle était plus jeune qu'elle. Et c'était dans sa nature de protéger plus faible que sois. Elle avait entendu un bruit dans son dos, si signification des portables japonais que l'on vient d'ouvrir. Alors que le monde entier se faisait aux tactiles, les Nippons restaient très attachés aux téléphones ''clapeurs'' comme elle aimait les appeler. Une autre chose encore à signaler. L'italo-japonaise était quelqu'un de plutôt de tactile, cela ne la gênait pas vraiment. Mais se faire toucher par un inconnu ? Jamais de la vie. Cela lui donnait des frissons dans toute la colonne vertébrale.

Les regards sur son corps ne la rendaient pas plus à l'aise, mais elle tentait tant bien que mal de garder son sang-froid. Les trois garçons étaient tous d'un style bien différent. Celui-ci faisait « normal » faisait presque tâche au milieu des deux autres. Ce qui le rendait encore plus bizarre aux yeux de Lucia. Moins tape-à-l’œil, discret, on ne se méfiait pas de lui. Dommage qu'il soit accompagné d'un mec en capuche et d'un autre percé à outrance. En toute honnêteté, la demoiselle n'avait rien contre les tatouages et les piercings. Si s'était bien porté, ça avait quelque chose d'esthétique pour son œil artistique. Mais ainsi, avec un visage n'invitant point à la sympathie, elle ne pouvait y trouver un quelconque charme.

Elle ne s'attendait pas réellement à ce que les gens autour d'eux réagissent. Les gens étaient du genre « Tout ce que je ne sais pas, ne m’atteins pas. ». Pourtant, les gens voyaient ce qui se passait sous leurs yeux, mais ils ne voulaient faire comme si de rien n'était. De peur qu'eux-mêmes ne viennent à être brutalisés physiquement. Quelques hommes auraient suffi pour faire fuir ses imbéciles. Mais non. Lucia détourna cependant le regard en entendant les mots de Momoi. Elle n'avait pas tort. Il était temps de partir à présent. Elles n'avaient plus rien à dire à présent.

« On y va. »

Souffla doucement Lucia en commençant à se retourner pour fuir ces énergumènes. Mais elle fut retenue en sentant une main venir saisir son bras. La poigne était forte et elle pouvait sentir par son épiderme que l'impatience parcourait l'homme à la capuche. Elle voyait clairement son visage à présent. Il semblait tout à fait normal, mais son regard était bien plus perturbant que celui aux piercings. Elle était trop jeune pour comprendre peut-être, cependant ses yeux exprimés clairement à la métisse qu'ils ne comptaient pas simplement faire la causette pendant une heure avec. Ses attentions étaient bien plus... Physique que ça.

« Huhu ~ Jin-chan n'est pas quelqu'un de très patient. »
« Et moi je vous conseil de vite lâcher son bras »

Les regards se détournèrent immédiatement alors qu'une main puissante venait de s'abattre sur le bras de l'homme à la capuche. Lui faisant immédiatement lâcher le bras de Lucia sous la surprise et sous la force mise dans cette poigne. Une masse musculaire venait de se mettre entre les jeunes demoiselles et les racailles. Dépassant d'une tête tout le monde. Des épaules larges et des cheveux courts de la même couleur que ceux de Lucia, une peau tout aussi foncée.

« Je crois que vous dérangez ces demoiselles. » le ton était plutôt doux, avec un petit rire perdu. Avant que son regard ne se durcisse en fixant les garçons. « Mais... Vous devriez réellement partir. Tout de suite même. »

Elles ne pouvaient voir son visage. Mais voyait la tête que faisaient les autres... de plus, la présence de ce mystérieux sauveur était plus qu'écrasante lorsqu'on n'y était point habitué. Sans demander leurs restes, ils filèrent à toute vitesse. Lucia ne pensait pas qu'un homme pouvait courir aussi rapidement sous la peur. Lucia tapa son pied contre le sol avant de lever le bras et frapper le haut du crâne de l'immense ombre. Il rentra la tête dans les épaules avant de se retourner, un grand sourire arborant son visage.

« Idiota ! Sempre in ritardo Leo ! Cretino ! » un grand rire répondit à la brune.
« Scusami Sorella. Tutto bene? »
« Si, si. Momoi-chan, tout va bien pour toi? »

S'inquiéta alors Lucia en se retourna vers elle en la regardant, l'angoisse venant prendre brutalement la plus vieille des deux alors que le garçon observait la scène en silence. Bien que souriant. Cette aura oppressante ayant rapidement disparut du brun.

«  J'aurai préféré que la rencontre se passe autrement... Je te présente Ishikawa Léo, mon frère jumeau. »

© EKKINOX


Traduction du dialogue:
 

Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   14.05.15 19:23



Feat LUCIA-CHAN
I'm so sorry ~

A LAST WALK FOR TODAY


Comme à chaque fois que la limite de son plus haut stade de nervosité venait d'être atteinte, Satsuki porta sa main à sa bouche et commença à se ronger les ongles. Heureusement, il en fallait beaucoup au quotidien pour qu'elle vienne à cette vilaine manie. La rose était plutôt du genre à tenter de voir les choses sous leurs meilleurs angles. Et en plus, elle adorait se vernir les ongles de multiples couleurs selon son humeur. Mais seulement quand elle était en vacances. En période scolaire, la manager de Teiko prônait la simplicité.

Mais là … c'était tout simplement impossible pour elle de garder son calme. Le danger potentiel que représentait ces trois garçons suffisait à la faire s'inquiéter pour le sort de Lucia ainsi que le propre sien. Elle avait tellement entendu d'histoires sordides à la télé et s'était souvent dit « Comme si ça pouvait m'arriver ! » … Ben tiens ! Nanodayo …

Se préparant à fuir gentiment avec la grande brune, Satsuki recula sans les quitter des yeux. Et quand l'un des drôles d'énergumènes en face attrapa son amie, la rose laissa un petit cri choqué lui échapper. Ils n'hésiteraient pas apparemment à user de violence. Sans en avoir conscience, la plus jeune s'avança, s'apprêtant à frapper l'incongru de toutes ses forces avec son sac de cours. Son bouquin de maths allait certainement le faire lâcher l'artiste vu son poids. Mais un bras se plaça entre elle et son futur opposant. Un bras sans aucun doute masculin et très musclé. Vu sa réplique, un sauveur !

Remontant ce bras, Satsuki ne vit qu'une espèce d'armoire à glace lui tournant le dos. Les autres garçons reculaient à leur tour, tels des lapins effrayés devant le renard. Lucia ne bougeait pas plus qu'elle, son visage pourtant parfaitement calme. Le connaissait-elle ?

Le rire de ce sauveur lui glaça pourtant le corps parce qu'elle se doutait que son expression du visage n'était en rien un masque d'humour. Ça sembla suffire aux trois garçons un peu trop collants qui détalèrent sans demander leurs restes. Reprenant son sac sur son épaule, Satsuki se recula de quelque pas, restant néanmoins toujours bien derrière Lucia. On n'était jamais assez prudente …

S'ensuivit ensuite d'une gentille bagarre entre les deux plus vieux sous ses yeux framboises médusés. Oui, ils se connaissaient … forcément vu leur façon d'agir d'agir.
A la question de la brune, la petite manager ne fit que hocher de la tête. Plus de peur que de mal au final et tant mieux. De plus, elle n'avait absolument rien compris au dialogue des deux grands. Dans quelle langue avaient-ils parlé ?

Oh son frère … C'était vrai qu'il y avait un petit air de ressemblance mais Satsuki n'aurait pas pensé à ça. Il était bien tombé le frérot, quelle coup de chance. Se ressaisissant, la rose s'écarta de Lucia et s'inclina devant le dénommé Léo.

« Merci beaucoup Ishikawa-san … et je suis sincèrement désolée, Lu-chan ! C'est ma faute, c'est moi qui ai décidé de sortir du café ... »

Oh, elle allait s'en vouloir un moment de cette stupide décision. La collégienne avait mis Lucia en danger et s'il n'y avait pas son frère jumeau, qui sait ce que ces vauriens leur auraient fait ? Enfin, Satsuki avait une brève idée mais ne voulait pas y penser. C'était trop horrible. En espérant juste qu'ils ne se rabattent pas sur d'autres étudiantes ce soir ou qu'une âme charitable viendrait à leur secours. Même si ça se faisait de plus en plus rare, la preuve avec tous les regards détournés pendant l'incident.

Satsuki se releva, une mine vraiment désolée sur le visage. Elle se faisait enfin une amie fille et voilà le résultat. Tu parles d'un porte-poisse. Jouant un peu avec ses mains, la fille se trémoussa sur elle-même, ne sachant ni quoi dire ni quoi faire.

Il vaudrait mieux qu'elle rentre chez elle. La fille unique des Momoi avait assez causé de problèmes comme ça aux jumeaux Ishikawa. Pourtant, sa mère lui répétait sans casse de ne déranger personne et de ne causer de tort à personne. De se faire discrète, de ne pas causer de problèmes. 20/20 bravo … si on partait du principe qu'elle faisait tout à l'envers.

« Je … J'espère que tu ne m'en veux pas trop … Les choses auraient vraiment pu dégénérer et je n'ai été d'aucune utilité »

Satsuki se rendit compte d'à quel point elle était impuissante. Elle ne savait pas se défendre et obligeait les autres à la protéger. C'était blessant et elle était en colère contre elle-même. S'inclinant une nouvelle fois, elle demanda :

« Est-ce que tu me pardonneras de t'avoir mise en danger ? »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   15.05.15 21:25


Flashback : A Last Walk for Today
AVEC MOMOI-CHAN ♥

Maintenant qu'ils étaient au calme, Léo semblait très calme. Lucia avait encore du mal à calmer les battements de son cœur. Même si rien n'était apparu durant la confrontation, elle sentait la tension redescendre brutalement. Un peu trop même. Techniquement, l'arrivée de Léo n'était nullement un coup de chance. Ils devaient tout naturellement se retrouver vers la bouche de métro, et voir leurs positions actuelles, ils n'en étaient qu'à une ou deux minutes. Bien qu'étrangement, lorsque l'on se retrouve en situation délicate, on oublie que tout aide peut nous être envoyé.

Un souffle lourd s'échappa des lèvres de Lucia. Elle tentait de retrouver un battement de cœur respectable ainsi qu'une tension des plus normales. Mais elle devait avouer qu'elle avait un peu de mal. Mais ce n'était pas le moment de s'inquiéter pour elle, c'était bien l'heure de s'inquiéter pour la plus jeune du trio, la petite rose d'un an sa cadette. C'était sûrement elle qui avait été le plus effrayée de la situation. Lucia espérait justement que cela n'empêcherait pas les deux jeunes filles de se revoir par la suite. Il suffisait d'une seule mauvaise expérience pour ne plus avoir envie de la revivre avec la même personne. Elle ne pensait pas vraiment Momoi dans ce genre-là qui plus est. Alors pourquoi se poser la question ? … Le stress. Le stress qui redescendait.

C'est pour cela qu'elle s'était finalement détournée vers la demoiselle pour lui demander si tout allait bien. Historie de savoir si son cœur aussi avait tenu le choc. Et sa réponse fut des plus étonnantes pour la plus âgée. Même son frère jeta un regard curieux à la jolie rose avant de laisser son regard bleuté se porter sur sa soeur. De quoi est-ce qu'elle parlait. Lucia leva alors doucement les mains et les bougea de manière négative. Souriante, sa voix se fit douce.

« Qu'est-ce que tu dis Satsuki-chan ? Ce n'est nullement de ta faute. C'est juste le hasard qui a voulu ça ! Ne dis pas ça, s'il te plaît. »

Elle pouvait aisément voir que la pauvre rose ne savait plus ou se mettre. Lucia ne savait pas quoi dire pour rassurer la demoiselle Momoi. Elle avait envie de la prendre dans ses bras et la rassurer, malheureusement elle s'en empêcha. Ça ne se faisait pas du tout. Et elles ne se connaissaient que depuis quelques heures. C'était pourtant un bon remède d'être dans les bras de quelqu'un lorsqu'on se sent mal. Elle savait que ça marchait toujours avec elle. Il suffisait que Léo l'entourent de ses bras pour la calmer immédiatement. Chacun avait son moyen pour décompresser. Lucia hésita quelques secondes avant de poser délicatement sa main sur son épaule et effectuer un petit frottement dessus. Lui permettant de rencontrer le regard framboise de Satsuki, continuant de sourire.

« Je n'ai pas été plus utile Momoi. Même si je prends des cours de défense, je suis restée sans... Sans pouvoir faire mouche. Ca viendra sûrement avec le temps. J'espère sincèrement que nous pourrons aller boire de nouveau un thé ensemble parce que... Je me suis vraiment amusée cet après-midi avec toi, Satsuki-chan. Alors, n'en parlons plus parce que il n'y a rien à excuser. Rien, absolument rien n'est de ta faute. »
« Ouais ! Et puis je serai là pour vous escorter, tel votre chevalier servant ! On ne peut décidément pas laisser une aussi jolie fille toute seule héhé ! C'est presque criminel moi j'dis, hein Sorella ?  »

Un regard blasé en direction de son frère qui souriait de ses dents comme l'imbécile heureux qu'il pouvait être. Mais ce fut en remarquant un petit sourire en coin chez Momoi dont la brune se détendit immédiatement. Peut-être qu'elle culpabiliserait pendant un petit moment, mais Léo pouvait faire des miracles en disant des âneries plus grosses que lui.

« Tu as raison Léo. Je me disais pareil. Puis que c'est ainsi, nous- »
« allons te ramener jusqu'à chez toi! »

Les jumeaux se regardèrent immédiatement avant de rire doucement et emporter la petite rose avec eux. Ne lui donnant pas réellement le choix pour le coup. Il était hors de question que la petite Momoi rentre seule chez elle maintenant. Qu'importent les protestations à venir de sa part. La plus grande des deux filles lançait des regards à son frère de remerciement, ainsi que de mises en gardes. Elle ne voulait pas que cet idiot se mette à poser des questions gênantes.

« Hee ? Momoi-chan tu n'as pas de petit ami ? Hee ?! Tu es si jolie, ce n'est pas normal ! C'est aussi un crime! »
« Léo... Arrête de l’embarrasser. Tu vois bien qu'elle est toute gênée! »

C'était comme ça qu'ils étaient ensemble. Ils se taquinaient, l'un réprimandait l'autre, mais dans le fond ils s'adoraient. Et cela le resterait, jusqu'à la fin de leurs vies.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   16.05.15 15:00



Feat LUCIA-CHAN
Time to leave heroes ~

A LAST WALK FOR TODAY


Le nez toujours en direction du sol, Satsuki sentit ses mèches roses glisser de ses épaules pour venir chatouiller son visage. Comme ils n'étaient pas très longs, à peine à ses épaules, c'était assez dérangeant par moment. Quand ils auront bien poussé, la rose allait pouvoir les glisser dans son dos sans être constamment gênée. A chaque chose, ses avantages et inconvénients. Depuis toute petite, la manager rêvait d'une longue chevelure, surtout qu'elle adorait sa couleur. Des cheveux qu'elle allait pouvoir coiffer à sa guise, suivant son humeur. Bon, ça viendrait peut-être à changer au fil des années et sans doute qu'elle allait tout couper un jour pour une coupe plus courte. Chaque chose en son temps.

Les yeux fermés, elle attendait que Lucia dise ou fasse quelque chose. Satsuki était, apparemment, un porte-poisse au maximum de son pouvoir. A cause d'elle, la brune avait eu des problèmes et avait failli être agressée. La rose n'était pas sûr de se le pardonner à elle-même. La plus grande tenta néanmoins de faire comme si tout allait bien, c'était gentil de sa part mais la manager se sentait tellement mal …

Sentant subitement une main frotter son épaule, le visage blanc se releva un peu pour croiser les beaux yeux bleues de l'aînée. En l'entendant parler, Satsuki sentit les larmes de reconnaissances monter et ferma les yeux en hochant vivement de la tête. Oui, elle voulait encore voir Lucia et aller boire un thé avec elle. Si Léo voulait venir, il serait le bienvenu parce que la collégienne avait une grosse dette envers lui.

« Je veux … encore voir Lu-chan et je veux … encore boire du thé avec elle et lui faire goûter les amaretti que j'aurais préparé ! »

Surtout que Léo semblait être un garçon adorable aussi ! Plein d'humour comme en témoignait sa réplique de valeureux héros. Laissant un sourire prendre place sur son visage désolé, elle se mit aussi à rire un peu. Lucia lui pardonnait c'était le plus important !

Elle allait rentrer dans son jeu et le remercier correctement quand les jumeaux l'emportèrent. D'abord trop surprise pour parler, Satsuki se contenta de cligner des yeux avant de sentir une légère coloration rouge réchauffer ses joues.

« Vraiment, ce n'est pas utile ! Vous allez faire un détour et je peux rentrer seule ! Ne vous déranger pas pour moi ! »

Ils faisaient la sourde oreilles, hein ? Ah, ces Italiens … Le sang chaud après tout. Esquissant un énième sourire amusé, la rose cala son pas sur celui des deux plus vieux pour ne pas à avoir à être traînée. Au final et malgré une fin désastreuse, Satsuki avait passé une très bonne journée et avait rencontré des gens vraiment très gentils.

Commençant par parler avec Léo, histoire de faire connaissance, la petite manager laissa échapper qu'elle n'avait pas de copains de façon officielle. Et le garçon sembla sauter sur l'information, procurant un brusque et violent niveau de cramoisie sur le visage féminin.

« Je … Je … Et bien ... »

Ne sachant ni quoi dire ni où se mettre, elle se tourna vers Lucia qui arriva à sa rescousse. Oui, elle était très embarrassée et heureuse que Léo ne connaisse pas le nom du fantôme qui avait ravit son cœur. En fait, et Satsuki y avait beaucoup réfléchit, elle n'avait jamais été autant amoureuse de quelqu'un depuis qu'elle avait rencontré le turquoise. Quelques amourette d'enfance et encore … Kuroko était bel et bien le premier et elle n'allait le céder à personne.

Quand elle voyait comment ces deux-là se taquinaient mutuellement, la manager se disait qu'elle aurait tellement aimé avoir une personne près d'elle avec qui elle aurait pu agir ainsi. Pas qu'elle se sentait seule … mais parfois, ça devenait un lourd à supporter d'être enfant unique.

Le petit groupe arriva sur le bord du parc, les réverbères commençant doucement à inonder la rue de leur pâle lumière. Il ne faisait pas assez nuit pour qu'ils brillent de plein phare mais d'ici quelques minutes, la lumière deviendrait indispensable.

Satsuki fit quelques pas plus rapide pour les dépasser un peu et s'arrêta devant eux.

« J'habite même pas à cinq minutes d'ici … Je ne voudrais vraiment pas que vous rentriez en pleine nuit … Ce n'est pas tout près pour vous ... »









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   26.05.15 21:12


Flashback : A Last Walk for Today
AVEC MOMOI-CHAN ♥

Réellement pour Lucia, il n'y avait rien à pardonner puisqu'il n'y avait pas faute. Après tout, ce n'était en rien de son ressort si elles étaient tombées sur ces garçons. D'habitude, les rues de la capitale sont plutôt sécurisées et il faut vraiment traîner tard ou dans certains quartiers pour tomber sur des énergumènes pareils. Donc, c'était juste la faute à pas de chance, et puis c'est tout. Il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire. Finalement, elle put rendre un sourire à Momoi en voyant qu'elle désirait toujours boire du thé avec elle et manger des amaretti. Elle ne pensait pas qu'elle voudrait carrément en préparer ! C'était bien entreprenant de sa part, Lucia avait hâte de pouvoir goûter ces petites choses. Heureusement pour elle, l'Italienne ne connaissait en rien les talents de cuisinière de la petite rose.

Il ne fallut donc pas très longtemps pour les deux jumeaux de se décider à enfin rentrer. Et naturellement à emporter la rose chez elle. Il n'était pas question de la laisser rentrer seule à présent. On ne savait jamais après tout. Même s'ils étaient partis dans la direction opposée, ils pourraient retomber sur ces hommes. Ou même sur d'autres ! Vraiment, les Ishikawa ne pouvaient pas laisser repartir Momoi toute seule à travers la ville. Les deux métisses étaient bien trop habituées à l'ambiance de l'Italie, bien plus dangereuse lorsque la nuit tombe... Non, en fait même quand la nuit n'est pas tombée, les rues pouvaient rester dangereuses selon où l'on se promenait et surtout avec qui.

« Alors, j'ai hâte de goûter ces fameux amaretti! »

La rose était bien entourée entre les deux Italiens, ils ressemblaient un peu à des gardes du corps protégeant avec attention la demoiselle, sans le côté sérieux bien sûr. Léo et Lucia côte à côte il n'était pas possible que cela soit calme et sérieux. Léo s'exprimait plutôt bruyamment sans aucune honte, s'exclamant de telle ou telle chose, apprenant à connaître sa cadette à sa manière. Elle faisait attention que son jumeau ne devienne pas envahissant. Ce qu'il ne tarda pas à faire en apprenant la situation amoureuse de Momoi. Il finit par se faire réprimander par sa jumelle, qui lui envoya des signaux pour lui faire comprendre que la petite avait déjà quelqu'un dans son cœur. Léo bouda alors de se faire ainsi gronder. Ce qui ne manqua pas de faire rire Lucia. Un petit clin d’œil en direction de son amie pour lui faire comprendre qu'elle n'avait rien à craindre.

« Et bien, si un jour... Moi je serais d'accord de sortir avec toi! »

Lucia leva les yeux au ciel. Il ne pouvait décidément pas s'empêcher de dire des bêtises hein ? Lucia passa outre son commentaire alors qu'ils continuaient de marcher en direction de la maison de Momoi. Sauf que celle-ci ne semblait pas très d'accord avec le fait de faire marcher un peu plus les deux métisses. Ils s'observèrent tous les deux une seconde, histoire de comprendre qu'ils se disaient exactement la même chose : impossible. C'était bête de la laisser maintenant. Autant la laisser devant sa maison non ?

« Pas question ! Je me sentirai rassurée de te savoir bien chez toi Momoi-chan. Et puis profitons des quelques minutes de marche pour... Enfin si tu veux, nos deux e-mails. Promis, je ne le donnerai pas à Léo.»

Se moqua Lucia alors qu'elle venait rejoindre la petite rose à ses côtés. Décidément, elle ne serait pas très à l'aise si elle ne la voyait pas rentrer elle-même chez elle. Léo pensait la même chose. A un détail près.

« Et un gentilhomme fait ramène toujours une demoiselle jusqu'à la porte de sa maison, Momoi-chan.»

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas

Momoi
avatar



Informations Féminin Messages : 1251
Date d'inscription : 12/05/2014
Localisation : Piscine et Centre Commercial de Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff33ff

RP terminés: 13

RP en cours: 9


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   30.05.15 16:06



Feat LUCIA-CHAN
Time to say Goodbye ~

A LAST WALK FOR TODAY


Lucia avait hâte de goûter … La pauvre, si elle savait ! Ses parents, ses amis, tout le monde grimaçait bizarrement quand elle annonçait qu'elle avait préparé quelque chose pour eux. Bon, d'accord … peut-être qu'elle devait s'améliorer un peu mais ce n'était pas si catastrophique que ça, non ? Il y avait des trucs qu'elle savait faire, hein ? Ce n'était pas comme si elle allait manquer de tuer quelqu'un avec un simple sandwich un jour ! Quand même …

Et puis … la rose trouvait que parfois, la cuisine japonaise pouvait être un peu difficile alors une recette étrangère … Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait proposé ça, Lucia ne risquait pas de goûter des amaretti potables avant un très long moment. Mais avec sa stupide fierté, pas question de le lui dire. Ah, son père allait en bouffer des amaratti.

Comme sa mère lui disait parfois, une future dame qui ne savait pas cuisiner de nos jours n'était pas très utile. Non seulement se prendre en pleine face par sa propre génitrice était douloureux mais se rendre compte que c'était potentiellement vrai en rajoutait encore une couche. Quand elle voyait toutes ses amies qui préparaient de bons bentos elle-même ou parlait déjà des chocolats maisons qu'elles allaient faire pour accompagner leur déclaration, Satsuki avait l'impression de n'être qu'un alien parmi elles. Un jour, la balance penchera de l'autre côté ! Après tout, la manager de Teiko avait bien d'autres qualités !

Cela dit, ça ne semblait pas déranger Leo. Satsuki ne savait pas trop comment étaient les vies de famille en Italie mais les jumeaux semblaient assez ouverts. Mais la rose avait Kuroko et personne ne pourrait le remplacer. C'était lui qui prenait toute la place dans son cœur. Alors pardon pour l'Italien qui avait l'air d'être une très gentille personne mais il n'allait pas avoir sa chance sur ce terrain-là.

Cela dit, il y avait bien une chose qu'elle allait retenir de façon flagrante de ces deux-là : leur entêtement. Ils semblaient bel et bien décidés à l'accompagner jusqu'au bout, faisant fi du temps qu'ils allaient leur falloir pour rentrer après. Satsuki soupira, voyant bien qu'elle n'allait pas pouvoir gagner. Aussi têtu l'un que l'autre.

« Bon d'accord … C'est par là »

Certes ce n'étaient que cinq petites minutes. Et heureusement, sa maison ne se trouvait pas un dédale de rues aussi ressemblantes les unes aux autres. Les deux allaient pouvoir retrouver leur chemin correctement.

« Mais sincèrement, vous vous inquiétez beaucoup trop … Je connais bien le quartier alors je ne risque rien ... »

Excuses, que des excuses … Comme si ça allait les faire changer d'avis ! Et pour dire la vérité, Satsuki était quand même contente de faire ce petit bout de chemin avec eux. Parfois, il y avait Aomine avec elle mais le bleu finissait par prendre un autre chemin pour rejoindre sa propre maison avec ses propres parents.

Vu l'heure, Madame et Monsieur Momoi devaient respectivement préparer le repas et se laver avant l'arrivée de leur fille. Son père continuait de proposer son aide à sa femme qui, continuellement, refusait. La femme avait été éduquée ainsi, plus personne ne pourrait la changer maintenant …

Les réverbères diffusaient une lumière vive qui attiraient quelques papillons de nuit. Ici, un chat miaulait pour que son maître lui ouvre et un là-bas, un chien ronflait bruyamment dans sa niche. Satsuki y était habituée à tous ces bruits … Quand l'entraînement se prolongeait un peu, Nijimura les lâchait parfois plus tard.

Sa mère lui disait souvent que ce n'était pas correct de sa part, en tant que jeune adolescente, de rentrer aussi tard mais que pouvait-elle faire ? Elle n'allait pas lâcher l’entraînement avec comme excuse « Désolée, ma mère veut que je rentre tôt ! » … Tout simplement ridicule !

La maison de la rose était une très bâtisse très simple avec un étage. Le jardin était fleurit de beaucoup de fleurs que sa mère affectionnaient terriblement. Quand elle avait finit ses tâches ménagères, il était fréquent de la voir enfiler des gants en caoutchouc et un vieux tablier usé pour nettoyer ses parterres. Tout ceci diffusaient toujours une très bonne odeur et en plein jour, c'était un étalage de couleurs absolument ravissant.

Satsuki s'arrêta devant son portable et sortit son téléphone.

« Lu-chan, promet-moi de m'envoyer un SMS quand vous serez arrivés chez vous, d'accord ! Tu as intérêt ! »

Elle donna rapidement son numéro à la brune, attendit le sien en échange et les remercia une dernière fois.

« Soyez prudents en rentrant ! »

Un dernier signe de la main et la rose leur tourna le dos pour rentrer chez elle. Avant de fermer la porte, elle fronça les sourcils à l'attention de Lucia en secouant son portable. En espérant que le message fut bien reçu !









Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   10.06.15 18:40


Flashback : A Last Walk for Today
AVEC MOMOI-CHAN ♥

Un léger sourire apparut sur le visage des jumeaux en même temps. La pauvre rose était désespérée par les deux Ishikawa. C'était cela quand on attirait l'attention et l'affection de ces deux-là. Impossible pour eux de faire de laisser la demoiselle rentrer chez elle s'ils ne voyaient pas ça de leurs propres yeux. Ils étaient têtus ? Eux ? Mais non. Ils étaient justes comme cela. Un point c'est tout. Ils n'avaient nullement craint de se faire engueuler par le père Ishikawa, pour la raison simple et évidente que le genre de situation, dans laquelle avait été sa fille, ne pouvait réellement se passer. C'était de la fiction pour lui!Une chimère peu crédible même. De plus, elle était toujours avec son frère, les gens aideraient dans tous les cas... pauvre papa bercé d'illusions. Ils tairaient certainement ce moment pour éviter une crise de panique aiguë au père.

« Je préfère trop m'inquiéter, que rentrer chez moi et me ronger les ongles en me demandant si tu es bien arrivé a bon port, Momoi-chan. »

Léo hocha doucement la tête pour confirmer les dires de sa jumelle, silencieux. Les mains enfoncées dans les poches. Ce dragueur invétérait qu'était Léo n'était pas vexé du tout de ne pas avoir les bonnes faveurs de sa cadette d'un an. Après tout, il pouvait avoir une copine quand il le désirait, et il adorait flirter. C'était comme cela. Il ne pouvait pas s'en empêcher. Pour lui, toutes les femmes étaient belles, même les pires. Cet idiot optimiste finirait par tomber sur une demoiselle trop vicieuse pour lui et lui briserait certainement le cœur. Enfin, c'étaient des choses que la vie nous offrait et il fallait vivre avec. Si seulement...[/i.]

Finalement, il ne fallut que quelques minutes aux adolescents pour arriver devant une maison au jardin très fleuri où Momoi s'arrêta devant. Léo & Lucia eurent un sourire complice avant de reposer leurs regards sur la plus jeune d'entre eux. S'ils n'étaient pas adorables ces deux-là. Et surtout la cadette. Maintenant, c'était eux qui se faisaient engueuler. Elle enregistra alors le numéro de téléphone dans son portable rapidement avant de refuser doucement les excuses de Momoi d'un d'un léger abaissement de la tête. Elle avait vraiment envie de la câliner pour la rassurer cette petite.

« Promis Momoi-chan, dès que nous sommes arrivés chez nous, je t'envoie un message immédiatement. »
« D'ici un quart d'heure... Non, on va dire une bonne vingtaine de minutes elle t'enverra un message Bella. »

Lucia envoya un coup de coude dans les côtes de son frère qui fit semblait de se plier en deux sous le coup. Il fit un sourire à la rose avant de lever la main pour la regarder rentrer dans l'allée de sa maison. Ainsi, ils avaient la conscience plus tranquille. Lucia fit un grand mouvement de bras avec un immense sourire coller sur les lèvres, le portable dans cette mimine pour lui indiquer qu'elle n'oublierait pas de lui envoyer un message. Sans sursauter, elle laissa Léo poser une main sur son épaule pour la diriger en direction des quartiers plus bruyants et ainsi, prendre la direction du métro pour prendre la bonne ligne jusque chez eux. Les deux jumeaux étaient très proches, c'était sûrement étrange. Pourtant, il n'y avait pas plus saint que la relation qu'ils entretenaient tous les deux. Ils étaient justes beaucoup plus tactiles que la moyenne.

Ils discutèrent sur la route, dans le métro. Sans se préoccuper de ce qui pouvait entourer leurs deux âmes. Rien ne pouvait atteindre ces deux-là. Ils échangèrent leurs journées respectives, Lucia donnant un peu plus de détails sur ce Momoi et leurs rencontres. Le basket-ball. Tout ce qui pouvait rassembler encore plus le nouveau trio qui venait de naître entre eux trois. Lucia avait simplement hâte de pouvoir partager plus de choses avec sa nouvelle connaissance, sa nouvelle amie. Qui serait là plus tard, dans les moments, les plus difficiles de toute son existence.
Ils saluèrent le père Ishikawa avec le sourire, laissant celui-ci ébouriffer affectueusement leurs cheveux à chacun, avant de laisser les doigts fins de Lucia venir tapoter un message pour la jeune rose :

[i]« En sécurité à la maison. Bonne soirée Momoi-chan, rencontrons nous encore une fois autour d'un café et d'un terrain de basket ! »

© EKKINOX


RP TERMINE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A last walk for today [Flashback feat Lu-chan ♥]
» Sous l'océan... [Flashback feat Gérald | il y a 4 ans]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» What 's the date today ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-