The Basketball Which Kuroko Plays
 
Bienvenue sur KnB-RPG, jeune Rookie !
Tout le monde doit signer le règlement & se recenser ! N'oubliez pas de voter !
Merci de favoriser le choix de personnages du manga en priorité ! 50 pockys offerts pour tout prédéfini prit
Les lycées Seiei, Fukuda Sogo, Kirisaki Daiichi, Shutoku et Kaijo recherchent des membres !

Partagez | 
 

 Archivage forcé { PV Shin-chan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Archivage forcé { PV Shin-chan}    15.05.15 20:22

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Collé !

Takao Kazunari n'en revenait tout simplement pas. Oh il n'allait pas jusqu'à dire que ce n'était pas justifié... après tout il avait ouvertement répondu au professeur, accusant ce dernier de l'avoir dérangé en pleine discussion avec Shin-chan. Oui oui, Kazunari n'avait pas le droit de discuter en classe, il le savait bien. Il savait aussi qu'il n’avait pas le droit de dormir ou d'envoyer des textos, ça ne l'avait pourtant pas empêché de le faire souvent ! Combien de fois Shin lui avait répété d’arrêter ? Tellement que Kazu avait cessé de compter passé la barre des cinquante. Mais c'était plus fort que lui ! Et il y avait pas idée de mettre des cours si soporifiques juste après le déjeuner ! Si ce n'était pas un appel à l'assoupissement, qu'est ce que c'était ?

Non seulement Kazunari avait été collé mais en plus l'heure de retenue chevauchait les entraînements de basket du mercredi après midi. Il avait beau s’être rendu dans le bureau des professeurs afin d'essayer de négocier un décalage de la retenue sur une autre plage horaire que le club de basket, la réponse avait été négative. « Cela vous donnera une raison supplémentaire de retenir la leçon, Takao ! » Voila quelles avaient été les paroles de son professeur d'histoire aussi passionnant qu'il était moche ! C'est pas peut dire !

Et le pire dans toute cette histoire c'est que depuis que le professeur avait laissé tomber sa terrible sanction, l'humeur de Shin-chan s'en retrouvait encore plus maussade que d'habitude. Lui qui n'était déjà pas causant semblait s’être muré dans un renfrognement silencieux qui ne laissait à Takao que peur d'espoir d'amélioration avant que la « colle » ne soit passée. Et encore, rien ne lui garantissait qu’après le tsundere de Shutoku se monterait sous un jour plus meilleur...

Ce jour là, comme tous les matins, Kazunari était passé prendre son ami devant chez lui avec son vélo et la carriole. Correction ! Il était passé prendre son ami ET son lucky items du jour sur lequel il s’était abstenu de faire un quelconque commentaire de peur de voir Shin-chan le fusille du regard. Ils étaient combien au classement déjà les cancers ? Takao avait maintenant prit l'habitude de consulter l'horoscope de Oha-asa afin de se renseigner à l’avance sur l’humeur qu'allait avoir son compagnon. Une information qu'il ne lâcherait jamais devant Shin-chan ne souhaitant pas donner raison à son addiction superstitieuse ! Mais ce jour, pas de chance pour les cancers, ils étaient dernier..... Pas de chance non plus pour les scorpions dont fait parti Takao qui occupaient la onzième place ! Oh que la journée s'annonçait belle !

La journée avait passé comme tous les autres, rythmées par les cours, la récréation et le repas du midi où Kazunari avait pu manger un bento préparé par son adorable petite sœur. Cette dernière en avait même préparé un pour Shin-chan. Vraiment trop adorable.

Finissant de ranger ses baguettes et sa boite vide dans son sac, Kazunari se remit debout pour faire face à son ami qui venait de finir son repas lui aussi

« Faut qu'on y aille, ça va être l'heure de la retenue. Le prof a dit de le retrouver dans la salle des professeurs ! Plus vite fait et plus vite terminé, n'est ce pas Shin-chan ? »

Il se pencha en avant pour prendre son sac et attendit que son camarade et ami en face de même. Il se demandait en quoi allait consister leur retenue. Il n'en avait jamais eut jusqu'à présent mais d’après les dires de ses camarades cela consistait souvent en des exercices particulièrement pénibles et scolaires. Des devoirs de maths, des rédactions sur un sujet imposé.... bientôt et on allait leur faire copier des lignes comme les gamins de primaires !

« Oh allez Shin-chan, arrête de faire la tête ! C'est que deux heures ! Et puis en plus tu t'es même pas fait engueuler par le coach toi, espèce de veinard ! C'est moi qui es tout prit ! Des fois j'ai l'impression que tu pourrais faire tout ce que ton petit cerveau plein de carotène t'inspire qu'il ne trouverait encore rien à y redire.... Je suis pas jaloux mais c'est injuste ! »

En effet c'est à Takao qu'avait incombé la lourde tâche de devoir avertir de coach et les senpais que Shin et lui même ne seraient pas présent lors du prochain entraînement. Il avait également du expliquer les raisons de cette absence qui avait lui avait valut un immense coup sur la tête de la part de Miyaji-senpai. La remontrance qu'il avait ensuite subit de la part du coach en disait long sur son mécontentement. Le coach était même allé jusqu'à le menacer de devoir ranger tout le vestiaire et le local du matériel du club si une telle chose se reproduisait à si peu d'intervalle de la Winter Cup.

Et pendant ce temps là, Sa Sainteté Shin-chan avait pu continuer ses tirs tranquillement ! Comme si de rien n'était ! TROP INJUSTE ! FAVORITISME !

Kazunari arriva finalement dans la salle des professeurs où celui qui leur avait imposé la retenue était tranquillement en train de siroter son café fumant. Il semblait attendre que ses deux élèves rebelles ne viennent à lui pour subir ( car c'était bien ainsi que Kazunari le ressentait ) leur terrible punition

« Bien messieurs ! J'ai longuement réfléchi à ce que je pouvais vous demander de faire et il me paraissait ridicule de vous imposer de rester enfermé dans une salle de classe à faire une exposé inutile »

Un sourire étira les lèvres de Kazunari. En voilà une bonne nouvelle ! Il ne put s’empêcher de faire partager son soulagement et sa joie à Shin-chan auquel il donna un discret coup de coude. Mais lorsque le professeur reprit, le sourire qu'il avait affiché se fana presque aussitôt

« Le local des archives n'a pas été rangé depuis de nombreux mois. Un petit classement s'impose et c'est ce que vous allez faire durant vos deux heures de retenues ! »

Les yeux du meneur de jeu s’écarquillèrent

« Quoi !!! On va devoir ranger les archives !? Mais c'est un vrai foutoir la bas ! »

Le professeur afficha un sourire satisfait

« C''est bien la raison pour laquelle vous devez le ranger ! »

Takao tourna la tête vers Shin-chan, cherchant du soutient de sa part. Ranger le local des archives lui paraissaient encore plus pénible que la rédaction à laquelle il avait échappé ! Ce n'était pas drôle du tout ! Mais vu qu'il n'avait pas le choix... il prit la direction du local en question sans cesser de se plaindre

« Le local... tu trouves pas ça exagéré toi ? On est pas des esclaves quand même ! Il aurait pu nous filer autre chose ! Tu sais quoi ? Limite j'aurai préféré aller ranger les vestiaires du club de basket ! Si ça se trouve on aurait fait des découvertes amusantes dans les placard des senpais ! »

Ils arrivèrent devant le local d'archives et Takao ouvrit la porte avec le trousseau de clés que lui avait confié le professeur. Un cri de surprise s'échappa de ses lèvres quand il entra dans la pièce. Des dossiers étaient entassés sur les étagères qui vomissaient littéralement des feuilles de papier en vrac. Une immense pile de dossiers multicolores attendait sur une table et semblait vouloir défier les lois de la gravité. Une autre pile, juste à coté, semblait vouloir faire de la concurrence directe à la Tour de Pise italienne....

« Shin-chan..... t'as vu ce bordel ??? On va y passer la journée !! »

Et pour une fois.... ce n'était pas exagéré que de le dire !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    17.05.15 23:47


Archivage forcé

feat Takao


Takao allait le payer, le payer très cher.

A cause de cet abruti, Midorima allait devoir rater l'entrainement de basket. Et pourquoi ? Parce que ce cher oiseau de malheur n'a pas trouvé meilleure idée que de se faire coller en sa compagnie deux heures durant. Ben oui, il ne pouvait pas attendre la fin du cours d'histoire pour discuter avec lui, de futilités d'autant plus. Alors oui, c'est vrai que le cours d'histoire n'était pas des plus amusants, ni des plus intéressants... Mais quand même !

Le pire dans cette affaire n'était même pas le fait de louper l'entrainement, de passer deux horribles heures à s'ennuyer, ni même de s'être fait mal voir par le professeur. Non non, le pire c'était la remontrance qu'il avait subie de ses parents en leur apprenant la nouvelle. Lui qui ne s'était jamais fait disputer...Il en avait eu assez pour 10 ou 20 ans. Bien sûr il avait pu compter sur la sœur pour le défendre, et insulter Takao d'idiot et d'autres noms d'oiseaux pendant au moins une heure...C'est vrai que ça l'avait apaisé sur le coup...

Pour ne rien arranger, le mercredi de sa punition était un jour faste pour lui...Les cancers étaient placés derniers au classement d'Oha-Asa, de quoi bien entaché son humeur déjà pas vraiment joyeuse. Heureusement pour lui aujourd'hui son objet du jour n'était pas difficile à transporter et il en possédait déjà un à la maison. Après avoir demandé la permission à sa mère pour emporter son sèche-cheveux rose, il se prépara pour partir. Comme chaque matin, il était près à la seconde même où son chauffeur personnel arrivait devant sa demeure, quelle synchronisation effrayante...

Tous les mercredis matins étaient les mêmes, celui-ci ne dérogeait pas à la règle. Midorima était satisfait de constater que, pour une fois, Takao ne se retournait pas toutes les 30 secondes pour lui parler de tout, de rien et surtout de n'importe quoi. Peut-être avait-il enfin retenu la leçon... Quoique du coup, certains cours paraissaient quand même plus longs, beaucoup plus longs...

La sonnerie de midi sonna enfin, et quelle agréable surprise de constaté que la petite sœur de Takao lui avait préparé un bento pour lui aussi. C'est que la petite se débrouillait quand même pas mal, mieux que sa sœur à lui, mais bien sûr il ne se permettrait pas de lui dire afin de ne pas la vexer (et surtout de ne pas l'énerver inutilement).

L'heure fatidique arriva enfin et les deux joueurs durent ranger leurs affaires pour se rendre en salle des professeurs. Le vert espérait secrètement que leurs camarades de classe disaient vrai et qu'il allait devoir faire des exercices, aux moins ces heures perdues ne le seraient pas totalement et lui permettrait de réviser un peu mine de rien. Même s'il aurait vraiment préféré aller à l'entrainement...!

Et cet idiot de Takao qui avait encore le toupet de lui reprocher de faire la tête... Ce garçon n'avait vraiment aucune gêne...

« Encore heureux que le coach ne m'ait rien dit, je te rappelle que c'est de ta faute, nanodayo. »

Une fois devant le professeur, Midorima sera plus fort son objet du jour, il avait un mauvais pressentiment qui ne tarda pas à se réaliser... En effet, si ce dernier espérait recevoir des exercices pour réviser, il se retrouva à devoir ranger le local des archives. Ce n'était vraiment pas sa journée...

« Les vestiaires ? Non merci, je ne tiens pas à retrouver des chaussettes sales de plusieurs jours... Ni même des vêtements pleins de sueurs... »

Après la traversée du couloir, Takao ouvrit la porte du local et Midorima faillit s'étouffer devant le capharnaüm qui se présentait devant lui. C'était pire que tout ce qu'il avait pu voir jusqu'à présent, pire que la chambre d'Aomine, que l'armoire de Takao ou même que le bureau de Murasakibara.

« Takao, si je n'avais pas besoin de toi à ce moment précis, sois sûr que je t'aurais jeté par la fenêtre. »

Le vert soupira et entra dans la pièce, il ne savait pas par où commencer.

En plus de l'immense quantité de travail qui les attendait, la pièce était embaumé d'une odeur de renfermé des plus désagréable. Le vert s'avança entre les piles de dossiers en essayant de comprendre comment le tout était agencé.

« Je pense qu'il faudrait commencer par faire des piles et rassembler tout ce qui devrait l'être. Par exemple les dossiers d'anciens élèves ensemble, les dossiers administratifs ensemble, et bon j'imagine que tu as compris... »

Le vert se baissa pour ramasser une pile et l'approcher d'une autre, mais il déplaça toute la poussière qui vola partout, et surtout dans ses narines, le faisant éternuer et tout lâcher par terre. Le tout suivit par le rire de Takao qui se tenait les côtes.

« Takao ! Aide-moi au lieu de te bidonner comme un abruti ! »

Les deux joueurs ramassèrent les feuilles tombées en les remettant en un joli tas et de le déplacer avec les autres dossiers d'élèves. Quelle idée de garder ces fichiers datant de la création du lycée ? C'est pas comme s'ils allaient en avoir encore besoin de toute façon.

Et Takao à côté de lui qui ne faisait que chanter, mal en plus de ça. Comment pouvait-il être joyeux en étant enfermé dans cette pièce nauséabonde à ranger ? Et dire qu'il aurait pu encore perfectionner ses tirs pendant des heures...

Enfin d'un côté, heureusement que le faucon était là, pas qu'il l'aidait grandement, au contraire ! Mais au moins il l'empêchait de se retrouvé dans un silence presque lugubre vu l'ambiance de la pièce. Et puis même s'il chantait mal, c'était assez marrant. Mais pas assez pour rire, il ne fallait pas abuser non plus ! Et rire ne ferait qu'encouragé Takao dans ses bêtises, ce dont le vert n'avait pas du tout besoin...Trois de ses imbécillités par jour, c'était amplement suffisant.

Après avoir tout déplacé, Midorima s'essuya le front, c'est que c'était assez physique comme punition tout compte fait ! Le vert décida d'ouvrir la seule fenêtre de la pièce afin de se rafraîchir un peu. Sans penser au fait que le vent chargé de le ravigoter allait faire voler des centaines de feuilles.

Le destin était contre lui aujourd'hui





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    19.05.15 8:10

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Si Shintaro Midorima était réputé pour sa chance à la limite de l'insolence et de l'extraordinaire, Takao Kazunari, lui avait l'impression d'être son parfait opposé, cumulant la poisse. Un véritable chat noir ! Et encore plus depuis qu'il partageait le quotidien avec son camarade aux cheveux émeraudes. Être déjà obligé ( condamné serait plus approprié ) à pédaler tous les jours sans exception. Ha ! Bien sure que Takao avait essayé des subterfuges pour y échapper ! Il avait essayé de l'amadouer, de le corrompre à grand renfort de chantage mais jamais au grand jamais Shin-chan n'avait collé son royal derrière sur la selle !

Le fait que Kazu se retrouve collé était, là encore, une preuve de la poisse qui semblait lui coller à la peau. Franchement... Il n'était pas le seul étudiant à envoyer des textos en plein cours ou à discuter avec son voisin de derrière. Même si, en l’occurrence, son voisin de derrière aurait visiblement préféré qu'on ne lui adresse pas la parole.

En ouvrant la porte des archives, la mâchoire de Kazunari avait failli se décrocher pour se fracasser sur le sol. C'était une blague, il n'y avait pas d'autre possibilité ! Franchement REMBOURSEYYYYYY ! Tous les autres étudiants se prenait une rédaction à faire pendant leurs heures de colle et eux, ils se tapaient le local archive. A quoi cela servait de se farcir le tempérament lunatique de Midorima si ce n'était même pas pour profiter un petit peu de la chance dont il semblait bénéficier depuis sa naissance ? Pf...

« Takao, si je n'avais pas besoin de toi à ce moment précis, sois sûr que je t'aurais jeté par la fenêtre. »

Kazunari ne put s’empêcher de rire. Il le regarda et du presque se mettre sur la pointe des pieds pour passer son bras autour de son épaule, lui offrant une accolade dont, sans doute, Shintaro se serait volontiers passé.

« Ha ha !! Enfin tu reconnais que tu as besoin de moi ~ Je le savais ! Je le savais que j'étais vital dans ta petite vie ! »

Il lui donna un léger coup de coude avant de s'éloigner un peu, se faufilant entre les dossiers pour éviter de les faire tomber. Heureusement qu'il était assez mince car une personne de corpulence plus forte n'aurait jamais pu entrer dans la pièce sans tout renverser sur son passage

« Allez Shin-chan, avoue que tu ne peux plus te passer de moi ! Je te le dis, je suis le petit grain de folie dans ta vie si ordonnée ! Sans moi en fait tu te ferais grave chier ! »

Takao prit un dossier. Il regarda le nom qui s’affichait en gros caractère noir dessus. Il s'agissait visiblement d'un ancien dossier d'un élève qui avait quitté Shutoku depuis de nombreuses années. Ne résistant pas a la curiosité, Kazu ouvrit la pochette avant de se mettre à exploser de rire. La photo de l'étudiant en question était juste collector ! Que se soit par l'expression de son visage, la coupe de cheveux rétro qui devait être à la mode il y a quinze ans de ça ou bien la forme de ses lunettes à la monture désuète et ringarde.

« Shin ! Sérieux regarde moi ça !! Regarde ! »

Il se retourna et montra la photo de l'étudiant en question, fier comme un coq de la trouvaille qu'il venait de faire. Des larmes de rires perlaient déjà sur le bord de ses yeux alors qu'il n'arrivait toujours pas à reprendre le contrôle de son fou rire

« Imagines si ce trouve dans quinze ans, y aura deux pauvres gamins collés qui devront ranger les archives et qui vont avoir la même réaction en tombant sur ton dossier scolaire ! Encore pire vu la couleur de tes cheveux ! »


Trop occupé à s’esclaffer bruyamment il ne put retenir la photo qui venait de s'échapper du dossier pour finir sa course sur le sol. Takao se pencha donc en avant pour la ramasser et ne réalisa que trop tard la bourde énorme qu'il venait de commettre.

« Oups.... »

Un bruit assourdissant se fit entendre dans le local alors que Kazunari venait, sans s'en rendre compte, de donner un coup de fesses dans une volumineuse pile de dossiers qui tenaient en équilibre comme par magie. Au contact de son popotin bien musclé, la pile s'écrasa sur une autre pile qui elle même s'effondra sur une troisième dans un effet domino des plus terrifiants.

Pinçant les lèvres fortement, Takao n'osait même pas relever la tête vers Shin-chan qui devait être en train de fulminer intérieurement. Parce que vu le bordel que venait de provoquer Kazunari, il était sur et certain que les deux bagnards ( c'est bien comme ça que l'on dit pour les personnes condamnées aux travaux forcés non ? ) de Shutoku n'auraient jamais le temps de tout remettre en ordre en deux heures... Pire ! Kazunari venait de réussir l’exploit de mettre encore plus de bordel dans le local qu'il n'y en avait quand ils sont rentrés.

C'était quoi le proverbe déjà « dépêchons nous d'en rire avant d'avoir à en pleurer ! » Et bien voilà, une fois n'est pas coutume, le rire de Kazunari retentissait dans le local alors que Shin-chan, lui, ne semblait pas vouloir rire du tout !

« Takao ! Aide-moi au lieu de te bidonner comme un abruti ! »

Kazunari se pencha et ramassa plusieurs dossiers qu'il portait dans ses bras

« Ha mais c'est bon je t'aide ! On peut faire ça en s'amusant tant qu'à faire non. Tiens tu veux pas chanter un truc ? Ça serait toujours mieux que de t'entendre râler ! »

Il posa les dossier sur le bureau et commencé à retirer la veste noire de son uniforme pour rester en T.shirt blanc à manches courtes. Il faisait chaud, trop chaud, et l'odeur de renfermé accentuer cette impression d'étouffement que Kazunari ressentait. Visiblement Shin-chan était dans le même état que lui vu qu'il venait d'ouvrir la fenêtre pour faire entrer un petit vent agréable dans la pièce...

« Super ! Bonne idée j'étais en train d'étou.... »

Un courant d'air passa soudainement, faisant calquer la porte du local et voler les feuilles dans toutes les directions. Kazunari se figea sur place en regardant en direction de la porte de sécurité sur laquelle il avait laissé le trousseau de clefs à l'extérieur. L'avantage des portes de sécurité c'est qu'il fallait obligatoirement une clef pour y rentrer et pour en sortir... Vous savez, ce genre de porte qui se verrouille toute seule une fois fermée ! Et bah voilà ! C'était une comme ça !!

Il attendit quelques secondes avant te tourner sa tête en direction de son camarade

« Shin.... Rassures moi... quant tu es entré, tu as bien retiré les clés de la serrure ? Parce que si c'est le pas cas..... j'ai le regret de t'informer qu'on est enfermé à clef dans le local au second étage du bahut.... »


Il n'avait pas vraiment besoin d'attendre la réponse qu'il savait parfaitement être négative. Ce qu'il y avait d'encore de plus merveilleux comme nouvelle c'est que le mercredi après midi, à part les rares clubs qui avaient lieux dans des locaux situés à un étage différent que là où ils se trouvaient, il n'y avait personne dans le lycée étant donné qu'il n'y avait pas cours....

Takao soupira fortement avant de ramasser des nouveaux dossiers par terre

« Tu sais quoi ? T'es effrayant ! Quand tu as le chance tu es effrayant.... mais quand tu en as pas c'est encore pire !!! Heureusement qu'on a pas match aujourd'hui parce que t'aurai rien fait rentrer dans le panier ! »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    22.05.15 17:03


Archivage forcé

feat Takao


Le plus grand problème avec Takao -parmi tous les autres- c'est qu'il n'était pas seulement bruyant, c'est qu'il était aussi beaucoup trop tactile... Pourquoi avait-il toujours besoin de toucher la personne avec qui il parlait ? Et vas-y que je te touche l'épaule, que je te caresse les cheveux, que je te câline, que je te vole tes lunettes... Le surnom passait encore, à la limite, mais être touché intempestivement comme ça avait le don d'énerver Midorima. Plus que le reste du moins.

De ce côté, le tireur avait de la chance (une fois de plus) et pouvait remercier sa grande taille, peu de monde osait le toucher comme ça, mis à part Takao, et aussi Murasakibara qui s'affalait sur lui dès qu'il le voyait. Sinon, personne ne l'approchait en général, à son grand bonheur, disait-il. Mais bon, ce n'était pas comme s'il allait avouer le contraire...

Et donc pour en revenir à Takao, ce dernier était en train de lui accoler l'épaule comme s'ils avaient gardé les moutons ensemble, et en plus, il spéculait sur le fait que "Shin-chan" avait besoin de lui, un besoin vital d'autant plus... Non mais...Où va le monde ?

«Je t'aurais plutôt qualifié d'accessoire car je ne peux pas dire que tu es inutile, étant donné que tu pédales vite. Mais accessoire c'est bien, tu es un peu comme la roue d'un hamster, bruyant, pas indispensable, mais c'est marrant. »

Et voilà que maintenant c'était un coup de coude. Il devait vraiment arrêter de faire ça, c'est désagréable !

« Allez Shin-chan, avoue que tu ne peux plus te passer de moi ! Je te le dis, je suis le petit grain de folie dans ta vie si ordonnée ! Sans moi en fait tu te ferais grave chier ! »

« Grain de folie ? J'aurais plutôt dit une plage à ce stade, mais soit... »

Quand enfin le faucon décida de se remettre au travail, la tranquillité de Midorima fut de courte durée car bien sur, il ne pouvait pas rester plus de 3 minutes silencieux. Et puis il ne pouvait pas se retenir de l'appeler pour lui montrer la cause de son hilarité. Bon, c'est vrai que la tête de l'homme sur la photo était assez comique, tellement qu'un fin sourire fendit les lèvres du vert, qui cependant repris bien vite son expression habituelle pour sermonner son pauvre camarade.

« Takao tu ne devrais pas te moquer ainsi de la tête des autres, on verra ce qu'ils diront de toi plus tard ! Et la couleur de mes cheveux est très bien. Le vert signifie l'espoir et le hasard, ça me correspond donc parfaitement ! »

Shintaro se remit donc au travail, bien décidé à ne plus écouter les bêtises de son acolyte. Mais si ses bêtises n'étaient pas audibles, elles étaient pour le moins visibles...

Respirer doucement, c'est ce que sa mère faisait pour ne pas exploser. Inspirer, expirer, inspirer, expirer...Non ça ne marchait pas...Midorima fulminait à l'intérieur, comment pouvait-on être si...maladroit, abruti, incompétent, incapable, énervant et irritant ? Comment pouvait-il encore vivre alors qu'il donnait sans cesse des envies de meurtre au tireur ? Comment Takao pouvait -il être lui ?

Le vert retira ses lunettes un instant pour se frotter l'arrête du nez et les repositionna à leur place initial.

« L'avantage si je te tue proprement ici, ton corps ne sera pas découvert avant des années. J'aurai largement le temps de partir dans un autre pays, de changer d'identité et je mènerai peut-être une vie tranquille loin de toi et de ta malchance...»

Et encore ce rire...

Après une petite réflexion, il lui manquerait peut-être s'il le tuait... Oh et puis non, le silence est reposant, c'est bien le silence parfois ! Mais bon, peut-être que le faucon y était allergique. C'était la seule explication, maintenant qu'il ne riait pas il proposait à Midorima de chanter. CHANTER ! Comme si le fier Shintaro Midorima allait chanter...

La dernière fois qu'une telle chose était arrivée c'était pour la chorale de fin de primaire et, bien qu'encore jeune, Midorima s'était promis de ne plus jamais chanter tant il avait eu honte. S'il était toujours comparé à une carotte dans son uniforme de basket à cause de ses cheveux verts, là, il aurait plutôt été surnommé "la fraise" tant son visage avait été rouge tout le long du spectacle. Un bien mauvais souvenir, heureusement que Takao n'avait pas assisté à ça, il se serait moquer de lui au moins jusqu'à ses 60 ans le connaissant...

Enfin s'il vivait jusque là...Pour l'instant il pensait plutôt mourir dans les 10 minutes tellement ses nerfs étaient mis à rude épreuve et tendaient à lâcher. Plus jamais il ne sortirait de son lit un jour où son signe est en dernière position, plus jamais !

« Shin... Rassures moi... quand tu es entré, tu as bien retiré les clés de la serrure ? Parce que si c'est le pas cas... j'ai le regret de t'informer qu'on est enfermé à clef dans le local au second étage du bahut... »

Oui, il l'avait bien remarqué, pas la peine de le lui dire à voix haute... Pas la peine d'enfoncer le couteau dans la plait... Midorima garda le silence, Il n'avait aucune idée de comment se sortir de ce pétrin... Peut-être que le prof allait revenir au bout des 2 heures pour voir l'avancement de leur tâche, ou tout simplement pour récupérer les clefs... Ou bien que quelqu'un aurait besoin d'un dossier des archives et viendrait les sauver... Non ça c'était peu probable... Mais la première idée n'était pas si nulle que ça !

En attendant, il fallait tout ramasser, parce que si le prof venait vraiment voir l'avancement, il aurait sans doute un infarctus devant ce champ de bataille.

« Tu sais quoi ? T'es effrayant ! Quand tu as de la chance tu es effrayant... mais quand tu en as pas c'est encore pire ! Heureusement qu'on a pas match aujourd'hui parce que t'aurai rien fait rentrer dans le panier ! »

« Je ne tire que lorsque je suis sur de marquer. Je n'aurais pas pris de risques inconsidérés Takao. »

Et une lumière, vous savez ce genre de petite ampoule qui s'allume comme par magie, Shintaro avait peut-être une idée pour sortir de cette pièce.

« Et si on prévenait quelqu'un de l'équipe à la fin de l'entrainement, il viendrait certainement nous ouvrir si le professeur ne le fait pas à la fin de la punition... On a juste à envoyer des messages aux autres... J'ai mon portable sur moi. Le seul souci sera d'attendre. Enfin, ce n'est pas comme si on n'avait rien à faire pendant ce temps... »

Après avoir exposé son idée, le vert reprit le rangement, cela faisait seulement une heure qu'ils étaient là mais il se sentait déjà si fatigué... Tellement qu'il ne put retenir un bruyant bâillement qui le fit rougir, on n'avait pas idée de se laisser aller de la sorte ! Il lança un petit regard vers Takao pour vérifier qu'il ne l'avait pas remarquer, enfin vu qu'il ne riait pas, il n'avait pas du faire attention.

« Hm...Takao ? Tu ne voudrais pas...faire une petite pause ? »





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    27.05.15 13:27

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Il y avait des jours comme ça où Kazunari se disait qu'il aurait mieux faire de rester couché. Sous une épaisse couette, bien au chaud, avec le basket mag entre les mains pour tuer le temps. Parce qu'il n était pas du tout dans les habitudes du turbulent joueur de Shutoku de rester immobile ou de ne rien faire. Il avait perpétuellement besoin d'occuper ses mains et son esprit.

Depuis qu'il s'était levé, il avait deviné que cette journée serait merdeveilleuse ! Rien d'un coup d’œil rapide aux prévisions horoscopiques de Oha-asa avait achevé de le convaincre que ce mercredi il allait en baver ! Mais jamais il n'aurait soupçonné que ce soit à ce point.

L'avantage c'est que depuis que la retenue avait eut lieue, Shintaro paraissait avoir cessé de faire la tète pour retrouver enfin l'usage de sa parole. Même si les quelques phrases qui s'échappaient de ses lèvres ne transpiraient pas la gentillesse à l'égard du pauvre faucon martyrisé que Takao prétendait être à qui voulait l'entendre ( et le croire. ). Mais de là à le traiter d'accessoire.... La comparaison avec la roue du hamster par contre était joliment imagée ! Ne se vexant pas plus qu'il ne le fallait, Kazunari ne put retenir un immense éclat de rire.

« Hamster ! Tu me compares à Hamtaro !? Petit hamster grande aventure ham ham hamtarooooo !! »

Et oui... Il y avait des choses comme ça qu'il valait mieux éviter de dire en présence de Kazunari. Vous connaissez l'effet papillon ? Petite cause, grande conséquence.... Et à cet instant présent, la conséquence était que le pauvre Shin-chan allait devoir subir son camarade chantant le générique de cet animé enfantin qu'il connaissait curieusement par cœur ! Bah quoi ? Fallait mettre un peu d'ambiance !

Quelques rires plus tard, Kazu écouta le sermon de Shin concernant les moqueries dont Takao s'était rendu coupable. Ho y avait pas mort d'homme hein ! Et puis il avait beau se donner des airs de sage, Kazunari n'était pas dupe ! Il avait parfaitement remarqué l’ébauche de sourire qui avait sensiblement étiré les lèvres du shooter miraculeux. Comme quoi lui aussi trouvait la tête de ce mec hilarante ! Mais ce sourire esquissé rapidement disparu dés que les dossiers chutèrent sur le sol, alourdissant encore davantage le travail titanesque qu'ils devaient abattre. La tirade qui suivit ne put que faire rire davantage le jeune meneur

« M'en fiche ! Si tu me tues je te retrouverai et je viendrai hanter chacune de tes journées ! Je ferai des trous dans tes chaussettes, je casserai tous tes luckys items, je te teindrai les cheveux en caca d'oie et kidnapperai Kerosuke !! Vengeance ! »


C'était bien beau de plaisanter maintenant que tout un tas de paperasse jonchait le sol, il fallait ramasser et tout classer avant que le prof se ramène et leur colle une nouvelle retenue, pensant qu'ils n'avaient rien fait du tout dans cette fameuse réserve.

Kazu lâcha un soupire et il se mit assis sur le sol, repliant les jambes en tailleur. Il s'empara du premier dossier qu'il commença à remettre en ordre avant d’enchaîner avec un autre et ainsi de suite jusqu'à reformer des piles qu'il prenait soin de ne surtout pas faire chuter une nouvelle fois. Parce que pour le coup Shin-chan allait réellement mettre ses menaces à exécution !

« Heureusement que tu as ton téléphone.... Le mien a plus de batterie.... Mais les senpais ne vont pas avoir fini leur entraînement avant un moment... j'espère au moins que tu n'as pas envoyé de message à Miyaji-senpai... tu sais qu'il reste toujours plus longtemps que le reste de l'équipe... »

Il tourna sa tête vers Shin-chan afin de lui adresser un petit regard et s'assurer du destinataire du message de SOS. Et si les senpais ne venaient pas ? Et si ils devaient passer toute la nuit ici ? Sans boire et sans manger ? Et si le prof les oubliait aussi ? Est ce qu'on le retrouverait dans plusieurs semaines tout mort et tout squelettique ? Oh my god ! Kazu arrête de regarder des films d'horreur ça ne te réussis absolument pas ! Il n’empêche qu'une petite goûte de transpiration venait de prendre naissance le long de sa tempe. Kazunari n'avait jamais été claustrophobe mais pour le coup il était pas trop rassuré quand même...

Il émit un petit soupire et tourna la tête pour reprendre ses dossiers à ranger. En plus dans tous ses papiers il n'y avait rien d’intéressant ! Ça aurait été plus drôle s'il était tombé sur les dossiers des années précédentes sur les senpais. Ou mieux ! Le dossier scolaire de Shin-chan au collège ! Oh pas de doutes que ses notes devaient être élevées. Il avait toujours été quelqu'un de sérieux et studieux. Mais.... qui sait ! Il aurait pu apprendre des choses sur son ami qui se montrait si peu loquace quand il devait évoquer son passé ou parler de lui même.

Un bruyamment bâillement extirpa Takao de ses pensées et un sourire naquit sur ses lèvres. Il ne fit toutefois aucun commentaire à destination de son ami qui paraissait lessivé. Il était rare que Shin-chan montre des signes des faiblesses comme celui-ci et le fait qu'il baille à ce point, si peu élégamment, prouvait qu'il semblait être plus éreinté qu'il ne voulait réellement le montrer

« Hm...Takao ? Tu ne voudrais pas...faire une petite pause ? »


ALLELUIAAAAA ! Béni sois tu Shin-chan !

Takao, qui était littéralement en train de crouler sous la masse de dossiers à ranger et à trier n'attendait que cette pause providentielle. Et comme elle était si gentiment proposée par Shin, il n'allait pas lui reprocher de feignasser ! Aussi, le meneur de Shutoku se précipita de lui répondre avec un sourire qui ne cachait pas sa satisfaction

« Ouep ! Bonne idée ! J'en peux plus de des dossiers.... Non mais sérieux j'aurai encore préféré récurer les toilettes tiens ! »

Il se mit à rire

« Sa sainteté Shin-chan, à genoux devant la cuvette en train de récurer les chiottes …. J'aurai pu prendre des photos que j'aurai revendu un paquet de yens ! Ca m'aurai payé notre prochaine sortie au resto à Tsuki-chan et moi ! »

Le garçon aux cheveux bruns avait beau rire et fanfaronner, il ne peut empêcher un bâillement de lui échapper alors qu'il étirait ses bras endoloris. Il se remit ensuite debout et fit quelques pas pour aller chercher son sac. Il ouvrit ce dernier et en sortit une cannette de soda qu'il ouvrit avant de se diriger vers son ami pour la lui tendre

« T'en veux ? C'est encore assez frais.... Désolé je n'ai pas d'oshiruko. Il n'y en avait plus au distributeur en face du lycée »


Kazu esquissa un sourire avant de se mettre assis sur un espèce de bureau dépourvu de dossier et dont la surface était impeccablement rangée et propre. C'est Shin-chan qui avait ordonné tout ça ? Et bien, il avait pas chaumé, c'est le moins que l'on puisse dire ! Pas étonnant qu'il soit claqué maintenant... En comparaison, Takao avait l'impression de ne pas avoir fait grand chose.

« Dire qu'en rentrant à la maison on a encore les devoirs de physiques à faire..... J'ai rien capté en plus.... »


Il attrapa la cannette qu'il porta à ses lèvres pour commencer à boire quelques gorgées. Son estomac se mit alors a gargouiller de façon gênante, trahissant la faim qui pointait le bout de son nez

« Et en plus je commence à avoir faim..... T'as rien a mangé dans ton sac par hasard ? »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    01.06.15 21:02


Archivage forcé

feat Takao


Midorima n'avait jamais vraiment apprécié les dessins animés... Le seul qui avait trouvé grâce durant sa jeunesse (pas qu'il soit vieux, mais bon) était Pokémon. Il ne savait pas pourquoi, avec le recul il trouvait ce truc vraiment ridicule, mais bon... Il se souvient encore des heures passées devant sa télé après ses devoirs à regarder Sacha essayé tant bien que mal de dresser son Dracaufeu. Qu'il était abruti celui-là d'ailleurs...

Il n'avait jamais avoué ça à Takao, il ne lui avouait pas grand chose en fait. Mais il se souvient d'une fois où il lui avait prê...donné plutôt une peluche de Bulbizarre comme lucky item. Le destin avait voulu que ce soit son Pokémon préféré. La peluche n'avait jamais quitté son lit depuis ce jour, et elle avait cette valeur spéciale aux yeux du tireur... Mais jamais, O grand jamais il ne le dirait...!

Et donc, pour en revenir aux faits, Takao était -encore- en train de chanter. Et si Pokémon était le dessin animé préféré du jeune Shintaro, Hamtaro était certainement l'un de ceux qu'il détestait le plus... A bien y réfléchir ce n'était pas étonnant qu'il connaisse ce générique par cœur...Des hamsters qui parlent, ça devait bien l'amuser l'oiseau, des âneries pareilles...

« M'en fiche ! Si tu me tues je te retrouverai et je viendrai hanter chacune de tes journées ! Je ferai des trous dans tes chaussettes, je casserai tous tes luckys items, je te teindrai les cheveux en caca d'oie et kidnapperai Kerosuke ! Vengeance ! »

« J'en frissonne d'avance Takao... Afin d'éviter cela je pourrais tout aussi bien te garder dans un état léthargique entre la vie et la mort, j'aurais juste à te nourrir de soupe par des sondes. Des soupes faites par Momoi. Ou la coach de Seirin, je te laisse le choix. »

Après réflexion c'était peut-être beaucoup... Il ne souhaitait à personne de devoir manger les plats de son ancienne manager. Cette fille était un peu comme lui dans un sens, très doué dans beaucoup de domaines -la pose de vernis et le shopping dans le cas de mademoiselle- mais de vrais catastrophe avec une louche à la main.

Enfin soit, il ne voulait pas devenir cuisinier ni quoi que ce soit du genre, alors à la rigueur ce n'était pas vraiment un problème. Pas pour l'instant que sa sœur préparait la plupart de ses bentos. Par chance, elle avait un don pour ça, et elle faisait toujours de jolies décorations pleines de cœurs qui avaient le don de faire rire Takao. Mais bon un rien suffisait à provoquer son hilarité à lui.

« Heureusement que tu as ton téléphone... Le mien a plus de batterie... Mais les senpais ne vont pas avoir fini leur entraînement avant un moment... j'espère au moins que tu n'as pas envoyé de message à Miyaji-senpai... tu sais qu'il reste toujours plus longtemps que le reste de l'équipe... »

« Je ne suis pas stupide et j'en ai envoyer un à chaque membre de l'équipe dont j'ai le numéro pour être sur. Et je préfère sortir tard que de ne pas sortir du tout. Imagine, tu serais obligé de me servir d'oreiller. »

Rien qu'à l'idée, le vert fut pris d'un frisson. S'il ne rentrait pas chez lui, il ne pourrait pas entendre l'horoscope le lendemain matin. pas d'horoscope, pas de lucky item. pas de lucky item... Ben pas de lucky item. Et ça c'était moche quand même...

Et puis si sa sœur venait à être au courant que son frère adoré avait passé la nuit dans une salle d'archives en compagnie de Takao, et par sa faute en plus de ça, et bien certainement que le faucon y perdrait beaucoup plus que des plumes.

Peut-être que cette option n'était pas si mal au final.

« Sa sainteté Shin-chan, à genoux devant la cuvette en train de récurer les chiottes …. J'aurai pu prendre des photos que j'aurai revendu un paquet de yens ! Ça m'aurait payé notre prochaine sortie au resto à Tsuki-chan et moi ! »

« Takao, dans tes rêves. Meurs. »

Le vert remonta ses lunettes et soupira devant l'imagination et la bêtise débordante de son compagnon. Heureusement qu'il était plutôt gentil et parfois agréablement généreux, sinon il l'aurait déjà jeter du haut des escaliers en prétextant un malencontreux accident. La boisson, bien que n'étant pas sa préférée, fut la bienvenue et il saisit la canette de sa main bandée et but une gorgée rafraîchissante avant de le lui rendre.

« Dire qu'en rentrant à la maison on a encore les devoirs de physiques à faire... J'ai rien capté en plus... »

« Si on rentre un jour. Mais si tu veux j'ai déjà terminé mes exercices depuis la semaine dernière, donc je pourrais te les expliquer. Sans te donner des réponses bien sur, pas la peine de me faire le coup de la dernière fois. »

Il ne pouvait pas lui en vouloir, parce que depuis qu'ils se connaissaient, Takao n'avait jamais profité du vert pour tricher ou lui faire ses exercices. Il avait toujours été honnête et préférait avoir des notes désastreuses après n'avoir rien apprit plutôt que de lui demander les réponses. Mais bon, en bon ami Midorima avait commencé à lui donner ses fiches, et il devait bien avoué que les notes de son camarade avaient pas mal augmenter dans certaines matières depuis. Du coup il se disait que c'était peut-être grâce à lui... Il était content.

« Et en plus je commence à avoir faim... T'as rien a mangé dans ton sac par hasard ? »

Le vert se leva et ouvrit son sac, par chance la sœur de Takao lui avait préparé un bento ce midi, du coup il n'avait pas encore mangé celui de la sienne. Il revint près du brun et s'assit à ses côtés. Il pose la boite sur ses genoux et l'ouvre. Encore les petits cœurs partout...

« Si tu te moque, tu n'auras rien. »

Shintaro tend une paire de baguettes à son ami et commence à manger doucement, comme à son habitude, mais aujourd'hui, il était plutôt d'envie à bavarder un peu.

« Tu vas faire quoi ce week-end, Takao ? »

C'était bien la première fois qu'il posait ce genre de question, il s'étonnait lui-même. En temps normal il aurait juste dit qu'il s'en fichait éperdument et lui aurait conseillé de réviser. Mais bon, à situation exceptionnelle, comportement exceptionnel.





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    03.06.15 13:35

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Kazunari avait beau être turbulent au possible, bavard comme une pie, remuant comme un gamin de trois ans, il n'en demeurait pas moins qu'il était, parfois, capable de rester calme et de contenir son trop plein d'énergie. Heureusement. Question de survie pour le pauvre Shin-chan qui partageait son quotidien bien mouvementé. Leur entourage pouvait dire tout ce qu'il voulait, les deux garçons de Shutoku s'étaient mutuellement bien trouvé. Ils étaient tous les deux radicalement différents et pourtant, malgré leur petites taquineries perpétuelles, leur amitié était devenue très forte. Ils ne se connaissaient pourtant pas depuis très longtemps. Mais ça avait immédiatement collé entre eux que ce soit sur le parquet où à la vie normale. C'en était à un tel point que Takao se refusait d'imaginer ce que pourrait devenir la pratique du basket sans Shin-chan à ses cotés. L'ombre et la lumière de Shutoku pourraient-ils être séparés après le lycée ? Sans l'ombre d'un doute..... Shintaro ambitionnait des études supérieures dans lesquelles Kazunari ne pourrait pas le suivre. C'était une amer constatation que Kazunari avait faite un jour, par hasard, en se documentant sur son projet d'avenir professionnel.

Le garçon aux cheveux bruns claqua un dossier pour le refermer, soulevant une mince couche de poussière qui vint lui chatouiller les narines. Il éternua et se leva avant de prendre une dizaine de dossiers qu'il rangea sur une étagère ou les documents étaient déjà fortement serrés. Il faudrait peut être que leur lycée pense à se débarrasser de dossiers anciens ou bien faire l’achat de nouvelles étagères de rangement !

La voix de Shintaro le fit sourire même s'il proférait des menaces de souffrances atroces à son encontre.

« J'en frissonne d'avance Takao... Afin d'éviter cela je pourrais tout aussi bien te garder dans un état léthargique entre la vie et la mort, j'aurais juste à te nourrir de soupe par des sondes. Des soupes faites par Momoi. Ou la coach de Seirin, je te laisse le choix. »

Momoi ? Haaaaa !!! La fille craquante aux cheveux roses bubble gum de Teiko ! Ha bon ? Elle ne cuisinait pas bien ? Takao ne la connaissait pas autrement que de nom. Mais vu le portait peu élogieux que Shin-chan faisait de ses talents de cuisinière, il n'était pas certain d'avoir envie de goûter l'une de ses soupes. Quant à la coach de Seirin..... Sa réputation l'avait déjà précédée ! Kazunari était chanceux de n'avoir jamais mangé un de ses plats et il espérait de tout cœur que cette chance persévérait encore un long moment ! Dusse t-il utiliser tous les lucky items de Shin-chan pour se préserver !

« Ce que tu peux être cruel ! »

Il tourna sa tête vers son ami avant de rajouter

« Je ne te manquerai pas un peu ? Non mais vraiment... regarde ! Exemple concret : sans moi, cet après midi tu l'aurais passé au basket et ensuite tu serais rentré chez toi où tu te serais ennuyé à mourir devant un livre épais super chiant sur lequel il n'y a même pas d'images !!! Grâce à moi, tu passes un super mercredi en compagnie de ton meilleur ami ! T'as vu !! Je préserve ton niveau de vie sociale ! Tu devrais me remercier plutôt que de proférer des menaces de mort et d'empoisonnement..... Je suis triste.... »

Un nouveau rire lui échappa. Ah ! Un peu de plaisanterie que diable ! C'était toujours mieux que de déprimer sur l'heure de colle qu'ils devaient se taper. D'ailleurs....l'heure avait du bien défiler et le rangement du local ne semblait pas beaucoup avancer. Mais il était vrai qu'à choisir un moyen de se retrouver en retenue, il préférait quand même faire du classement de dossiers qu'une tache ingrate comme le nettoyage des toilettes. Et s'il avait prétendu le contraire ce n'était, une fois de plus, que pour faire bisquer son ami ! La réponse qu'il lui adressa prouva que sa petite taquinerie avait fonctionné ! Limite trop facile ! Midorima démarrait au quart de tour ! Mais il avait beau lui dire des mots tendre comme « meurs, dégage, la ferme » … Jamais Kazunari ne l'avait mal prit, au contraire, il se contentait en général de sourire ! Quelques fois même, il se faisait un pari mental sur la réponse qu'il allait obtenir en retour de ses provocations ! Le très formel « Takao tais toi » était ce qui revenait le plus souvent ! Combien de fois par jour Shin-chan était-il capable de débiter cette phrase ? Çà devait être impressionnant les jours où Kazunari était dans une forme olympique !

Mais la dure réalité était la suivante : les devoirs à faire après cette retenue à la noix. Kazunari n'était pas mauvais étudiant. Il n'était pas dans les têtes de classes non plus contrairement à Shintaro. Il se maintenant dans le ventre moue de la moyenne du lycée. Lui qui était très nerveux et énergique avait la plus grande des peine à rester longtemps concentré sur ce que lui disait les professeurs à la voix monotone et aux cours si peu intéressants. Et ce problème demeurant depuis qu'il était tout petit. Chez Kazunari, lorsque l'on disait qu'il était hyperactif, ce n'était pas seulement pour qualifier le fait qu'il ne tenait pas en place ! TDAH : Trouble de déficit de l'attention hyperactivité. C'est ce qu'avait diagnostiqué médecin et pédopsychiatre chez qui ses parents l'avait amené quand il était enfant. Prendre un traitement pour calmer ses nerfs et essayer de retrouver sa concentration ? Il avait essayé et le résultat fut un véritable fiasco. Si Kazunari se montrait effectivement beaucoup plus attentif et calme, on avait surtout l'impression qu'il avait été shooté à l’héroïne tant il donnait l'impression de planer. Il avait donc été décidé de tout stopper et de le laisser... tel qu'il était ! Avec son énergie, sa bonne humeur, son caractère jovial et les soucis scolaires que cela pouvait engendrer. Mais jusqu'à présent, malgré son hyperactivité, il n'avait jamais redoublé une seule fois !

Mais du coup, sans même vraiment en prendre conscience, il n'était pas rare qu'il décroche complètement de ses cours. Ses pensées en ébullition partaient ailleurs et quand il réagissait et reprenait sa concentration il était déjà trop tard. Les pages de ses cahiers étaient souvent ponctuées de vides marquant les moments d'inattention qu'il avait eut et qui pourraient lui être fatale pour ses examens de fin d'année. Un comportement qu'il regrettait amèrement quand il rentrait chez lui le soir et se retrouvait confronté à la page blanche de son cahier.... La plupart du temps, il allait crier au secours auprès de Shin-chan ! Ce dernier avait beau râler ( pour la forme ) il finissait toujours pas lui passer ses cours ou, encore mieux, les fiches de révisions qu'il avait écrite. Sérieusement ! Pourquoi les profs mettaient trois heures à expliquer un truc que Shin arrivait à résumer en deux phrases ? C'était quand même bien plus simple comme ça non ???

Toujours est-il que depuis que Shintaro lui prêtait ses fiches, la moyenne en classe de Kazunari avait pu reprendre quelques points supérieurs. Ses soucis de concentration semblaient moins handicapants. Kazunari était extrêmement reconnaissant à Shin pour son aide qui était plus que précieuse. Il ne lui avait jamais parlé de sa... maladie. C'était comme si Shintaro l'avait lui même deviné. Il ne lui avait jamais ouvertement dit, mais il se rendait compte de la masse de travail supplémentaire que cela lui demandait. Et malgré tout, ce dernier n'avait jamais refusé de lui offrir son aide.

Takao lui adressa un sourire plein de reconnaissance.

« Promis ! Je ne tricherai pas cette fois. Mais la dernière fois avoue quand même que c'était tiré par les cheveux ! Tu avais beau m'expliquer j'ai rien compris... encore maintenant d'ailleurs. Si on tombe sur le sujet là aux examens je me prends une taule, c'est clair ! Tu as intérêt à astiquer ton lucky item pour que ça ne soit pas les fonctions logarythmes qui tombent en maths ! »


Takao était allé chercher une boisson qu'il avait donné à Shintaro. Ce n'était pas celle qu'il préférait mais promis, une fois sorti de cette maudite réserve, il lui offrirait son oshiruko adoré ! Une cannette bien fraîche du distributeur pour le remercier et se faire pardonner l'horreur de la journée archivage... D'autant plus qu'ail avait l'air épuisé... C'était assez rare chez lui pour être relevé. Takao en aurait presque été inquiet.

Quand Shintaro extirpa de son sac un bento, le ventre de Kazunari en grogna de soulagement ! Et puis, disons ce qui est vrai, les bentos préparés par Aya Midorima étaient délicieux ! Décorés avec un goût suspect certes.... mais très bon à avaler !

Aya... d'ailleurs... on en parle ou.... ? Cette dernière paraissait la copie conforme de son frère aîné qu'elle prenait comme modèle. Pire ! Elle semblait mettre Shintaro sur un pied d'estale et le vénérer comme un dieu. Une attitude qui amusait énormément Kazunari qui ne se privait pas d'asticoter la demoiselle dés que l'occasion lui était donné. Ha non ! Ne dites pas des trucs du genre « Pauvre Aya ! » parce que franchement, elle le rendait bien à Kazunari, ne se privant pas de lui lancer des pics ou des remarques désagréables dés qu'elle pouvait. Ce qui était amusant, c'était que Aya et Shizuku, la petite sœur de Takao, étudiaient ensemble à Teiko et semblaient comme queue et chemise ! Un peu comme leurs frères.... Toutefois, Aya avait une aversion immense pour Kazunari qu'elle accusait de trop accaparer son frère ! …. A croire qu'elle en était amoureuse, c'était pas possible autrement !

Et là, encore une fois, le bento était parsemé de tout un tas de petits cœurs so girly ! Trop mignon ! Vraiment ! Mais c'est le genre de bento que l'on offre à son amoureux... ou à son frère lorsque l'on a 7 ans... pas 14 !

Takao se mit à sourire et s'installa en face de Shintaro.

« Si tu te moque, tu n'auras rien. »

Kazunari leva la main et lui sourit

« Ha mais je ne dis rien ! Je trouve ça trop mignon les cœurs ! Ça ne vaut pas le super bento Kerosuke qu'elle t''a fait la dernière fois ! Je l'ai même prit en photo pour montrer à Shizu ! »

Il prit la paire de baguette et émit un petit soupire de contentement à l'idée de pouvoir manger un peu

« Merci beaucoup ! Pour les baguettes et le bento »

Il attrapa un morceau d'omelette roulée qu'il commença à manger alors que Shintaro prit la parole pour lui demander ce qu'il faisait de son week end. Oh ! C'était surprenant ça ! Shin-chan n'était vraiment le genre de personne à se lancer dans ce genre de conversation futile. Mais ça faisait très plaisir à Takao que son ami s’intéresse un peu à lui et à ses projets

« Et bien tu sais.... je t'ai parlé d'une fille à Seirin, la manager... Kumako Tsubaki... celle qui doit passer au club vendredi avec son amie pour regarder l’entraînement.. »

Takao reprit un morceau d'omelette qu'il avala alors qu'il prenait conscience que son visage se mettait à rougir de gêne. Devant la mine interrogative de Shintaro, il poursuivit ses explications

« Bah en fait... Je la trouve super mignonne et vachement sympa. On s'est envoyé des messages et on a passé un peu de temps ensemble la dernière fois... enfin... tu vois... j'aimerai bien sortir avec elle. Je ne sais pas si je l’intéresse cela dit... Comme elle est toute silencieuse et timide, si ça se trouve elle me trouve lourd et chiant à force de parler tout le temps... »

Il but une petite gorgée dans la canette de Coca alors que ses joues auraient pu rivaliser sans peine avec la couleur des cheveux de Kagami. Il tendit la canette à Shin au cas où ce dernier en veuille.

« Je lui ai proposé d'aller à la fête foraine avec moi... Elle a accepté ! J’espère qu'on passera un moment sympa ! »

C’était.... étrange de confier tout ça à Shin-chan. Les filles, l'amour, ce genre de chose n'étaient pas des sujets que les deux garçons évoquaient avec facilité. Chacun respectant la vie privée de l'autre. D'ailleurs, Takao ignorait si Shin-chan avait déjà eut une petite amie auparavant ( un petit ami peut etre ? Why not ? ) et il ne lui poserait jamais de question sur le sujet à moins que ça ne soit Shin lui même qui lui en parle.

« Et toi ? Qu'est ce que tu vas faire ? Tu vas profiter du week end ? Ils annoncent un super beau temps, me dit pas que tu vas rester enfermé chez toi hein ? Ça serait trop dommage.... »

Kazunari savait que son ami était du genre relativement casanier et qu'il ne sortait pas spécialement de chez lui pour faire le genre d'activité que faisait en général les adolescents de 16 ans. Un comportement que Takao le forçait à changer en l'emmenant avec lui ( de gré ou de force ) dans ses différentes sorties qu'il organisait à l'improviste. Que ce soit une séance shopping pour des nouvelles baskets, un ciné ou simplement aller boire un verre quelque part. Mais là... pour la sortie avec Tsubaki.... Takao ne pouvait pas lui proposer de les rejoindre. C'était peut être un peu égoïste et il s'en voulait beaucoup surtout si Shintaro ne prévoyait rien de tout son week end. L'imaginer chez lui avec un des bouquins qu'il affectionnait tant ou devant son piano... c'était... un peu triste. Mais il avait aussi envie de passer ce moment en tête à tête avec Tsubaki...

Tout d'un coup, ça venait de lui couper l’appétit. Il reposa doucement ses baguettes sur le bord du bento et lui fit un petit sourire

« Tu.. tu m'en veux pas trop pour samedi ? J'aurai vraiment aimé que tu viennes avec nous mais... enfin tu comprend ? »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    07.06.15 19:56


Archivage forcé

feat Takao


Quoi qu'il en dise, Midorima savait que sa plus grande veine n'était pas apportée par ses lucky item et le suivi quotidien de son horoscope. Il savait au fond de lui que sa plus grande chance, c'était d'avoir un ami comme Takao auprès de lui. Même si ce dernier l'énervait tout le temps.

En effet, Takao était peut-être très chiant, mais supporter le vert n'était pas une mince affaire non plus... Ce n'était pas donné à tout le monde de trouver une personne capable de vous compléter, de combler vos défauts ,une personne avec qui chaque jour était différent, cette personne qui peut vous remonter le moral rien qu'en souriant.

Non, ce n'était pas de l'amour, mais une amitié forte et puissante, qui s'était imposé comme une évidence au fil du temps. Et c'était bien comme ça. L'amour ? Shintaro n'en avait que faire, pour lui ce sentiment était l'un des plus égoïste et instable du monde, un jour on aime, le lendemain on oublie, on se déchire et on se froisse. La jalousie, l'égoïsme et la perversion naissaient de l'amour qui lui, finissait toujours par amener l'abandon, la tristesse et la solitude... Alors qu'il voyait l'amitié comme un attachement sincère et mutuel de deux personnes qui se respectent et s'apprécient.

Bien sur, Midorima n'était pas contre l'amour, juste qu'il ne l'avait pas vécu pour s'en faire une bonne opinion. Après tout ses parents s'aimaient toujours après 20 ans de mariage et ils étaient heureux.

Même l'amitié était assez récente pour lui, il n'avait pour ainsi dire jamais dépassé le stade la camaraderie avant Takao, préférant ne pas s'attacher à des futilités. Mais ça, il en avait parfois souffert, de cette solitude constante qu'un sourire ou une accolade n'avaient jamais su remplir. Il avait besoin de plus que des gestes, rien qu'une idée. La pensée que quelqu'un tienne à lui. C'était agréable de se dire qu'il faisait partie de la vie de Takao, et qu'il lui était utile autrement que pour son basket.

« Je ne te manquerai pas un peu ? Non mais vraiment... regarde ! Exemple concret : sans moi, cet après midi tu l'aurais passé au basket et ensuite tu serais rentré chez toi où tu te serais ennuyé à mourir devant un livre épais super chiant sur lequel il n'y a même pas d'images ! Grâce à moi, tu passes un super mercredi en compagnie de ton meilleur ami ! T'as vu ! Je préserve ton niveau de vie sociale ! Tu devrais me remercier plutôt que de proférer des menaces de mort et d'empoisonnement... Je suis triste... »

Il avait raison le bougre, il lui manquerait terriblement, et il aurait surement perfectionné sa façon de jouer du piano, une des seules discipline capable de le calmer totalement. Mais bon, comme d'habitude, aucun mot de tout ça.

« Tu sais je ne m'ennuie pas quand je lis, justement. Mais bon avec ta cervelle de moineau tu ne peux pas comprendre. Et qui t'as dit que tu étais mon meilleur ami , peut-être que j'ai un autre ami que toi que je garde secret pour pas que tu ne l'embête... »

Bien sur que c'était faux, même Takao pourrait aisément le deviner, mais bon il aimait bien voir sa petite moue jalouse lorsqu'il lui disait ce genre de choses. Et puis tout ceci s'effaçait généralement quand il voyait l'esquisse de sourire que Shintaro lui servait.

« Promis ! Je ne tricherai pas cette fois. Mais la dernière fois avoue quand même que c'était tiré par les cheveux ! Tu avais beau m'expliquer j'ai rien compris... encore maintenant d'ailleurs. Si on tombe sur le sujet là aux examens je me prends une taule, c'est clair ! Tu as intérêt à astiquer ton lucky item pour que ça ne soit pas les fonctions logarithmes qui tombent en maths ! »

« C'est plutôt toi qui devras apporter le tien, moi j'ai très bien compris, nanodayo. »

Pauvre Takao, bien qu'ils n'en aient jamais parlé ensemble, certainement pour ne pas embarrasser le principal intéressé, Shintaro avait bien remarqué les difficultés que son ami rencontrait pour les études. Il avait déjà constaté le manque d'attention dont le faucon pouvait faire preuve en cours malgré toutes les remontrances des professeurs et de lui même.

Il avait d'ailleurs compris que ce n'était pas de la fainéantise comme pouvait en faire preuve Murasakibara et Aomine. Le problème était tout autre pour son camarade bien qu'il n'en sache pas la raison. Il ne voulait pas vraiment la savoir de toute façon, ça n'avait pas d'importance, il l'acceptait comme il était et il faisait de son mieux pour l'aider. Et puis en lui faisant ses fiches, il révisait en même temps alors cela l'arrangeait aussi dans un sens.

Au début il avait bien vu que Takao avait du mal à les comprendre, car même s'il résumait les cours, il utilisait bien souvent un vocabulaire compliqué, mais à force il avait appris à faire des fiches beaucoup plus simples qui avaient bien aider le brun. Chose dont il était très fier sans pour autant s'en vanté, disant que c'était normal. Ce qui était d'ailleurs le cas.

Ce qu'il n'avait jamais compris, c'est qu'il perdait rapidement sa concentration en cours ou pendant une conversation peu animée, mais sur un terrain, jamais. Et tant mieux d'ailleurs !

« Ha mais je ne dis rien ! Je trouve ça trop mignon les cœurs ! Ça ne vaut pas le super bento Kerosuke qu'elle t''a fait la dernière fois ! Je l'ai même pris en photo pour montrer à Shizu ! »

« Il était très beau, et très bon ce bento. Je ne vois pas pourquoi tu dois toujours te moquer d'elle. Tu serais amoureux d'elle ? Je suis sur que tu as des vues sur ma soeur, avec ton esprit tordu ce ne serait pas étonnant ! »

Bien qu'il ai dit ça, Shintaro savait qu'il n'avait aucune vue sur sa soeur, tout bonnement parce que les deux personnes se détestait. Pour une raison inconnue d'ailleurs... Enfin, pas que cela le dérange, au moins les deux ne s'alliaient pas pour lui faire vivre l'enfer, c'était déjà ça.

« Et bien tu sais... je t'ai parlé d'une fille à Seirin, la manager... Kumako Tsubaki... celle qui doit passer au club vendredi avec son amie pour regarder l'entraînement.. Bah en fait... Je la trouve super mignonne et vachement sympa. On s'est envoyé des messages et on a passé un peu de temps ensemble la dernière fois... enfin... tu vois... j'aimerai bien sortir avec elle. Je ne sais pas si je l'intéresse cela dit... Comme elle est toute silencieuse et timide, si ça se trouve elle me trouve lourd et chiant à force de parler tout le temps... »

Takao rougissait en parlant, et Midorima...Gardait le silence, fixant ses baguettes.

Peut-être qu'il était maudit tout compte fait. Et c'était certainement pour ce genre de choses qu'il détestait l'amour. C'était toujours quelque chose d'énervant.

Kumako Tsubaki, évidement qu'il la connaissait ! C'était la petite amie d'Akashi au collège, et aussi son tout premier et seul amour. Bien sur il avait tourner la page depuis, et il ne nourrissait pour elle que du respect. Sauf qu'une partie de son coeur la trouvait tout de même spéciale, cette fille l'avait fait battre pendant près de 3 ans, il reste forcément des séquelles, quelque chose qui ne partira pas avant longtemps.

Et Takao semblait s'être amouraché de cette fille. Bon, au moins il avait bon gout... Et puis elle était vraiment une fille bien. En y réfléchissant un peu, elle lui correspondait parfaitement même, beaucoup mieux qu'à lui.

Il n'était pas jaloux pour un sou, loin de là, il voulait le bonheur de son ami et il savait que Kumako pourrait le lui offrir, mais cette idée était tellement étrange pour lui...

« Je lui ai proposé d'aller à la fête foraine avec moi... Elle a accepté ! J'espère qu'on passera un moment sympa ! Et toi ? Qu'est ce que tu vas faire ? Tu vas profiter du week end ? Ils annoncent un super beau temps, me dit pas que tu vas rester enfermé chez toi hein ? Ça serait trop dommage.. .»


Midorima releva la tête vers le brun, il était resté silencieux depuis le début, oh bien sur c'était monnaie courante avec lui, alors Takao ne risquait pas de s'en formaliser plus que ça.

« Il se pourrait que je sorte pour...aller en courses certainement. Mais sinon j'avais prévu de jouer du piano, chose que je n'ai pas pu faire aujourd'hui... »

« Tu.. tu m'en veux pas trop pour samedi ? J'aurai vraiment aimé que tu viennes avec nous mais... enfin tu comprends ? »

« Takao, je n'ai pas vraiment envie de tenir la chandelle entre Kumako et toi... Donc non, je ne t'en veux pas du tout. Tu en profiteras pour lui donner le bonjour de ma part, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu. »

Shintaro se demandait d'ailleurs s'ils avaient déjà parler de lui tous les deux... Certainement, après tout si Takao racontait sa vie à Kumako, il aurait forcément parler de lui à un moment donné.

« C'est une fille gentille en tout cas, j'espère que tu seras correcte avec elle. Et j'espère que tu ne lui sors pas des blagues aussi nulles qu'à moi. La pauvre sinon... »

Le vert reprit sa dégustation, perdu dans ses pensées. Il se disait qu'il serait peut-être temps pour lui d'arrêter d'avoir peur de l'amour, et, si possible s'ouvrir aux autres pour ainsi trouver l'amour. Bien sur c'était plus difficile à dire qu'à faire, car ce n'était pas dans sa nature d'aller vers les gens, lui qui n'appréciait pas vraiment le contact.

Mais bon à ce train la, il terminerait sa vie vieux garçon avec 5 ou 6 chats, cette idée ne l'enchantait pas trop, surtout qu'il détestait les chats.

Rien qu'un exemple, si par mégarde un astéroïde avait décidé de s'écraser sur le lycée là maintenant, Midorima mourrait sans avoir jamais embrassé de fille. Quel amer constat pour le vert qui reposa ses baguettes. Il se tourna vers Takao et le regarda sérieusement quelques instants avant de prendre son courage à deux mains.

« Takao. Comment je peux faire pour avoir une copine ? »

Il se demandait si c'était vraiment lui qui avait dit ça, il avait envie de revenir 5 secondes dans le passé juste pour effacer ce moment qui était l'un des plus gênants de toute sa vie, certainement qu'il devait être rouge comme une tomate...

Devant le manque de réaction de son partenaire, Midorima se disait qu'il avait certainement fait une bourde, peut-être qu'il le trouvait vraiment bizarre maintenant, enfin, plus qu'avant quoi...

« Hm...Non en fait...Oublie ce que je viens de dire...C'était...Totalement idiot. Digne de toi... »





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    08.06.15 17:31

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Takao Kazunari était le genre de garçon à sympathiser très facilement avec quelqu'un. Son caractère jovial et bavard aidant grandement. On pouvait compter sur les doigts d'une seule main les personnes que Kazunari ne pouvait pas voir en peinture.

Pour Shintaro, même si le coté archi social de Kazunari avait aider à développer leur amitié, cette dernière avait atteint une intensité peu commune. Ils avaient beau passer la plupart de leur temps à se chamailler mutuellement, il n'en demeurait pas moins que les deux garçons étaient très complices. Une complicité que Takao lui même n'aurait jamais pensé être possible lorsqu'il avait rencontré pour la première fois Midorima à Shutoku. Lui qui avait tellement espéré le surpasser après sa défaire au collège... Ses ambitions de revanches étaient anéanties et au lieu de ça c'est une entente parfaite sur le parquet comme à l'extérieur qui avait la place.

Si Takao avait eut de nombreux amis, il n'y avait réellement qu'avec Shin-chan que c'était si fort. Au sein du club de basket, l'ombre et la lumière de Shutoku s'accordaient merveilleusement bien. Ils n'avaient rien, mais alors rien du tout à envier à Kagami et Kuroko, leurs pendants de Seirin. Les deux garçons étaient aussi différents que complémentaires. Et Shintaro pouvait dire tout ce qu'il voulait, il pouvait nier autant que ça lui chantait, la vérité, Kazunari la connaissait parfaitement : Il était bien son meilleur ami.

Le rire du détenteur de l’œil de faucon répondit à la remarque que lui avait fait Shintaro. Un autre ami qu'il garderait secret pour que pas que Takao aille l’embêter ? C'était la meilleure de l'année ça ! Si il existait vraiment, nul doute que Kazu ne perdrait pas une seconde et filerait l'asticoter un petit peu histoire de faire passer la jalousie amicale qu'il pouvait ressentir

« Un ami autre que moi ? Ça ne peut être qu'un ami imaginaire ! Je suis le seul et unique capable de te supporter au quotidien ! Toi, tes horoscopes et tes lucky items ! 3 en 1 ! c'est un package !! »


C'était tellement amusant de le taquiner ! Voir ses sourcils se froncer, son regard devenir faussement sévère, les traits de son visage se tirer. Irrésistible ! Et puis avouez que quelque fois Shin-chan tendait le bâton pour se faire battre ! A croire qu'il aimait ça ! Ça aurait été cruel de ne pas le contenter n'est ce pas ?

Mais au delà de ça, Takao savait ce qu'il lui devait. Il savait qu'il lui apportait une aide incroyable pour les cours. Parce qu'au delà des notes parfois à la limite du catastrophique que Takao écopaient dans certaines matières, c'était sa place dans l'équipe de Shutoku qui était aussi en jeu. Comme dans de nombreux établissements scolaires, les clubs sportifs ne devaient pas prendre le pas sur les études. Aussi, en cas de résultats insuffisants, il était possible d’être suspendu des activités du club le temps de redresser la barre sur le plan scolaire.... A la simple idée de perdre son poste de titulaire Takao était stressé. C'était tout simplement pas envisageable ! Pour lui même pour qui le basket était un moyen vital d’évacuer un trop plein d'énergie en plus d’être une passion dans laquelle il s’invertissait pleinement. Pour l'équipe qui allait perdre un élément important en la personne de leur meneur de jeux aux yeux si particuliers. Et enfin, pour Shin-chan, son partenaire sur le parquet avec lequel il avait réussi à mettre en place plusieurs combinaisons relativement payantes au cours des derniers matchs. Non... il ne pouvait tout simplement pas envisager d’être relayé de l'équipe.

Dieu que les fiches de révisions de Shin-chan étaient importantes pour Kazunari. Au début, Shintaro lui passait ses cahiers directement afin que Takao puisse recopier les parties manquantes de ses cours. Et puis il avait finalement cessé de le faire, préférant lui donner directement des fiches succinctes récapitulent le plus important à retenir. Est ce à cause des multiples petits dessins que Kazunari griffonnait dans les coins des cahiers avant de les rendre à leur propriétaire légitime ? Est ce que Shin-chan n'appréciait pas son talent innée en dessin ? Mince alors ! Lui qui comptait faire les beaux-arts après le lycée....

L'appétit de Takao s'était envolée aussi rapidement qu'elle était apparue. Il était assis en face de Shintaro, les deux garçons séparés par le bento richement décoré d'Aya. Être amoureux d'elle ? De sa sœur ?? Kazunari avait presque manqué de s'étouffer après cette remarque. Et puis quoi encore ! Oh ! Aya Midorima était une jeune fille de 14 ans absolument magnifique. Très grande ( plus que Kazunari d'ailleurs ), élancée, de longs cheveux verts rappelant sont de son frère, des yeux émeraudes brillants de malice soulignés par une paire de lunette foncées qui donnait à son visage un petit air studieux. Non... Aya était vraiment une fille magnifique. Mais sa beauté n'avait d'égale que son caractère détestable ! Jalouse, accaparante, hautaine.... elle était le stéréotype même du genre de fille avec lequel Kazunari ne pourrait jamais avoir une aventure. Il avait beau être social au possible, il y avait malgré tout des limites hein !!!

Pour s’empêcher de s’entrucher encore davantage, Takao prit la canette de Coca et en but une longue gorgée avant de tousser.

« Moi ? Amoureux de ta sœur ? Non mais ça va pas la tête ! Quitte à sortir avec quelqu'un aux cheveux verts je préférerai encore que ce soit toi !!! »


Eux.... enfin.... Ce n'était pas vraiment le genre de chose à dire mais sur le coup ça lui avait échappé. Haa ! N'allez surtout pas imaginer quoique ce soir. Jamais Takao n'avait eut des vue sur Shintaro autrement que pour de l'amitié. Mais ce n'était tout de même pas le genre de chose à dire surtout que même s'il était propre de Shin, il ignorait quelles étaient ses préférences sexuelles.... Bah quoi ?? sait-on ! Après tout Kuroko Tetsuya lui avait bien avoué avec aucune préférence entre filles ou garçons.... Une révélation qui n'avait pas surprit Takao malgré tout. Alors pourquoi pas Shintaro ?

Takao pour sa part avait une très nette préférence pour les filles. Pour une en tout particulier. Celle qui portait des jolies petites couettes ondulées pour encadrer son visage un peu inexpressif. Ses yeux rosés s'accordaient à la couleur de sa chevelure. Elle n'était pas très bavarde. Elle n'était pas aussi turbulente que lui. Et pourtant il ne pouvait s’empêcher de ressentir une attirance grandissante pour elle...

Ah ce qu'il avait hâte de la revoir ce vendredi. Même si elle ne venait pas spécialement,nt pour lui mais davantage pour Shin-chan et l'amie de Rakuzan qui souhaitait le voir. Ah ce qu'il avait hâte encore d'être à la fête le lendemain ! Un petit peu d'appréhension le gagnait malgré tout. Peut être que ça ne se passerait pas comme il l'avait imaginé. Peut être qu'après leur précédente rencontre Tsuki-chan avait réfléchi et ne voulait plus de lui....

Takao reposa ses baguettes. Il restait encore beaucoup de nourritures dans le bento préparé avec amour par Aya. Mais le meneur de jeu n'avait réellement plus faim. Alors qu'il avait parlé de Tsubaki, Shintaro avait relevé la tête vers lui pour le regarder. En silence. Comme toujours. Mais cette fois, il y avait un je-ne-sais-quoi d'intuition chez Kazunari qui lui disait que ce silence cachait quelque chose d'un peu plus lourd qu'il pouvait le laisser présager. Quoi exactement ? Il ne saurait pas réellement le dire....

« Takao, je n'ai pas vraiment envie de tenir la chandelle entre Kumako et toi... Donc non, je ne t'en veux pas du tout. Tu en profiteras pour lui donner le bonjour de ma part, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu. »

Un petit sourire étira les lèvres de Kazunari. C'est vrai que Shin-chan et Tsubaki se connaissaient depuis le collège. Quelle genre de relation ils avaient eut ? Ça il n'en savait rien. Il imaginait facilement que c était une relation de camarade de basket. Rien de plus, rien de moins.

« Compte sur moi, je n'y manquerai pas ! Oh ! Tu savais qu'elle avait un chat qu'elle l'a appelé Shintaro ? Il a les yeux verts comme toi ! Et des petits traits dessous qui font penser à tes lunettes ! Je te rassures tout de suite, son chat et plus sympa que toi ! Et quitte à me traîner un Shintaro dans mon vélo, je préférerai que ce soit lui ! »

Il se mit à rire, encore. Le Shin-chat de Tsubaki n'était pas le seul et unique qu'elle avait dans sa maison. Il avait put en voir plusieurs autres dont il ne se souvenaient plus du nom.

Finalement il attrapa du bout des doigts un petit cœur fait avec une rondelle de carotte et il se mit à le croquer lentement

« C'est une fille gentille en tout cas, j'espère que tu seras correcte avec elle. Et j'espère que tu ne lui sors pas des blagues aussi nulles qu'à moi. La pauvre sinon... »

Les yeux de Takao écarquillement. Lui ? Fait des blagues nulles ? Ha non alors, qu'on ne le confonde pas avec le mec de Seirin dont les blagues ne faisaient rire que lui ! Quand Takao en faisait, en général, elles étaient réellement amusantes ! Et puis... Avec Tsubaki il n'avait pas non plus envie d’être un autre garçon que celui qu'il était réellement. Si il devait se passer quelque chose entre elle et lui, Takao voulait qu'elle puisse l’apprécier tel qu'il était réellement, avec ses qualités, avec ses défauts.... avec ses bavardages incessants, avec son humour, sa joie de vivre, sa mauvaise manie de chanter tout le temps et de rire constamment. Avec son énergie trop débordante, avec ses petits moments de doutes....

« C'est pas très gentil ça.... et puis tu devrais le savoir depuis le temps ! Mes blagues ne sont réservées qu'à toi ! Ma carotte préférée ! Tu te rends compte de la chance que tu as ? Tu es privilégié Shin-chan ! Des gens tueraient pour être à ta place ! »

Hop une nouvelle carotte piquée discrètement. Carotte qui ne manqua pas de quitter les lèvres de Kazunari pour tomber sur le sol quand Shintaro fit une demande qui déstabilisa le brun.

« Takao. Comment je peux faire pour avoir une copine ? »

Oh !

OOOOOOOOOHH !!!!

C'était quoi ça ?

La surprise pouvait facilement se lire sur le visage du garçon qui avait suspendu tous ses mouvements. Ses yeux gris-bleus s'étaient accrochés à ceux émeraudes de son vis à vis alors que ses lèvres entre-ouvertes laissaient échapper une exclamation de surprise.

Shintaro Midorima lui demandait des conseilles … de drague ??? Venez me pincer je dois être en plein délire ! Y avait quoi dans le Coca ?

« Hm...Non en fait...Oublie ce que je viens de dire...C'était...Totalement idiot. Digne de toi... »

Takao secoua légèrement la tête afin de reprendre le cours de ses réflexions et chasser la dernière tirade de Shintaro qu'il occulta complètement.

Okay... Alors de deux choses l'une.
Premièrement : Shintaro se confiait réellement à lui sur un sujet qui était quelque chose de sensible que les deux garçons n'avaient pas pour habitude d'évoquer : les amours.

Secondement : Il semblerait que Shin n'avait jamais eut une quelconque expérience amoureuse jusqu'à présent. C'est au moins ce que laissait supposer sa phrase. Sinon il saurait parfaitement comment faire pour avoir une fille ! Après tout, Shintaro Midorima était joli garçon ! De nombreuses filles ne devaient pas être insensibles à ses charmes ! Mais... son caractère avaient sans doute du refroidir les ardeurs de plusieurs d’entre elles....

Takao se pencha en avant et posa ses coudes sur la table avant de déposer sa tête dans la paume de ses deux mains

« Tu n'as jamais eut de petites amies ? »

Le ton de sa voix n'était pas du tout moqueur, bien au contraire. Takao était sérieux et son visage reflétait une expression que l'on ne lui voyait pas souvent arborer. Loin de lui l'envie ou l'idée de pointer du doigt l'inexpérience de Shintaro. De quoi devait-il se moquer de toute façon ? Y avait-il un age particulier pour faire ses premières découvertes amoureuses ? Peut être que Shintaro n'avait tout simplement pas trouver la bonne personne, celle capable de faire palpiter son petit cœur plein de carotène.

Et puis, Takao trouvait même que c'était plutôt bien de ne pas démultiplier les rencontres et les expériences dans le but d'attendre de trouver la bonne personne. Lui même n’avait jamais dépassé le stade des baisers.... Ce qui... de toute évidence... n'était pas le cas de Tsubaki vu la relation longue qu'elle avait eut avec son ex petit ami qui n'était autre qu'Akashi Seijuro.... ancien capitaine de la Génération Miracle. Ancien ami de Shintaro aussi...

« Tu sais... je ne suis pas expert dans le domaine... je n'ai eut que deux petites copines avant et c'était vraiment pas le top, ça n'a pas duré bien longtemps... »

Le visage de Shintaro avait prit une coloration rouge qui s’étalait sur ses joues. Nul doute que rougissant de la sorte il aurait pu faire craquer encore plus de demoiselles !

« Est ce que tu es déjà tombé amoureux ? Est ce qu'il y a déjà eut une fille qui te plaisait ? Ou bien... une fille pour laquelle tu as des sentiments encore maintenant ? »

Takao se redressa et lui tendit la canette de boisson tout en lui souriant. Vu comme il rougissait un peu plus à chaque seconde qui passait, il devait avoir chaud et ce malgré la fenêtre grande ouverte de la sevrée. Peut être que boire un peu lui ferait le plus grand bien

« Tu sais quoi.... maintenant qu'on est en plein dans les confidences..... J'ai déjà embrassé un garçon... »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    15.06.15 12:14


Archivage forcé

feat Takao


Midorima avait toujours fait en sorte à ce que ses cours soient parfaitement propres. Il écrivait sans faute d'orthographe ni ratures, accordant un soin particulier à la présentation. Ses cahiers étaient de parfaites œuvres d'art dans le domaine scolaire. Jusqu'à ce qu'ils tombent dans les mains du terrible Takao Kazunari…

Aux yeux du vert, le faucon était dénué de toute fibre artistique, quoi que ce dernier en dise. Depuis quand un ananas avec une mèche et des pattes était beau ? Il ne croyait quand même pas recevoir des remerciements après avoir délibérément sali les cours de Shintaro d'un potager en haut de page… D'ailleurs ce dernier ne comprenait pas la passion de Takao pour les dessins de légume, peut-être qu'il voulait devenir primeur…qui sait ?

« Moi ? Amoureux de ta sœur ? Non mais ça va pas la tête ! Quitte à sortir avec quelqu'un aux cheveux verts je préférerais encore que ce soit toi ! »

Shintaro s'étouffa presque avec ses grains de riz au commentaire de son ami, son teint s'empourprant légèrement. Ah que ce genre de remarque avait le don de gêner Midorima… Pas dans le sens où il était intéressé par Takao ou la personne en face de lui, mais à chaque fois il ne pouvait s'empêcher de penser à son ancien capitaine, Nijimura Shuzo. Oui, ses souvenirs avec lui étaient assez…spéciaux…

« Takao je ne suis absolument pas intéressé par ta personne, dans mon cas je préférerais ta sœur. Enfin, pas qu'elle m'intéresse non plus… Bien qu'elle soit très gentille et plutôt mignonne pour son âge. »

C'est vrai que Shizuku était très mignonne, il avait souvent eu l'occasion de le remarqué lorsqu'il allait chez Takao ou que cette dernière venait voir sa sœur. Cela dit cette jeune fille n'était pas du tout le genre de Shintaro, si bien sûr il avait un genre particulier pour lui plaire… Quand il y réfléchissait il ne trouvait pas vraiment quelque chose qui l'attirait particulièrement comme Aomine avec les opulentes poitrines. Il trouvait Momoi son ancienne manager vraiment jolie, Kumako aussi trouvait grâce à ses yeux. La coach de Seirin par contre n'était pas son genre, c'était sûr. Elle n'était pas moche, pas du tout, mais il ne lui trouvait rien de particulier mis à part un côté un peu effrayant…

Le physique était un critère important, ceux qui disent le contraire mentaient ou étaient d'une pureté d'esprit déconcertante, car avant une personnalité, c'est le physique qui attire l'œil et qui donne envie d'aller vers la personne pour autre chose que de l'amitié. Cela dit, pour Shintaro en tout cas, ce n'était pas le plus important. Il trouvait toutes les femmes belles à leur façon.

Ce qu'il voulait chez une fille était plutôt dans son caractère et sa façon d'être, de penser, sa personnalité. Il recherchait quelqu'un qui le complèterait comme le fait Takao, quelqu'un pour le soutenir, quelqu'un qu'il pourrait protéger. Une femme digne qu'il pourrait présenter à ses parents et que sa sœur ne détesterait pas. Quelqu'un capable de supporter ses lubies et de lui imposer les siennes. Une fille intelligente de préférence, afin qu'ils échangent des connaissances, et qu'ils élargissent leurs horizons, une fille avec une passion afin qu'elle puisse comprendre la sienne.

Qu'elle soit petite ou grande, mince ou ronde, blonde ou brune, tant qu'elle était capable de lui communiquer son sourire, il n'en avait que faire.

Par contre, il savait parfaitement ce qui ne l'attirait pas du tout, et qui au contraire le repoussait. Les filles trop bruyantes, du moins autant que Takao ou Kise, n'étaient absolument pas pour lui. Il avait un ami comme ça et c'était amplement suffisant, il n'était pas à la garderie. Les filles trop superficielles aussi avaient le don de l'énerver. La vie ne se résumait pas aux chaussures et au maquillage. Bien sûr il comprenait qu'une fille prenne soin d'elle, il en faisait de même, mais il y avait des limites à tout.

« Compte sur moi, je n'y manquerai pas ! Oh ! Tu savais qu'elle avait un chat qu'elle l'a appelé Shintaro ? Il a les yeux verts comme toi ! Et des petits traits dessous qui font penser à tes lunettes ! Je te rassure tout de suite, son chat et plus sympa que toi ! Et quitte à me traîner un Shintaro dans mon vélo, je préférerais que ce soit lui ! »

« Non je ne savais pas, c'est surprenant. Mais malheureusement pour toi tu vas encore te muscler les mollets un certain moment. Je ne compte pas me transformer en chat sous peu, et elle ne te laissera pas le sien. »

Alors comme ça Kumako avait un chat à son nom… Il ne savait pas vraiment comment le prendre, si c'était parce qu'elle avait un bon souvenir de sa personne au point d'appeler son animal de son prénom, ou au contraire si elle se moquait de lui en le comparant à une créature crachant des boules de poils… Oui, le tireur détestait les chats, et savoir que son prénom était rattaché à une de ces bêtes démoniaques ne l'enchantait pas vraiment, même si c'était Kumako…

« C'est pas très gentil ça... et puis tu devrais le savoir depuis le temps ! Mes blagues ne sont réservées qu'à toi ! Ma carotte préférée ! Tu te rends compte de la chance que tu as ? Tu es privilégié Shin-chan ! Des gens tueraient pour être à ta place ! »

« Arrête de me parler dans ce cas, je ne veux pas être l'élément déclencheur d'une tuerie… Je me sens coupable de causer tant de chagrin autour de moi et de priver ainsi les autres de ton agréable compagnie… »

Midorima avait rarement eu aussi honte qu'à l'instant en posant une question si…étrange à son ami. Mais d'un autre côté il ne voyait personne d'autre pour lui répondre, car il n'aurait jamais osé questionner quelqu'un en qui il n'avait pas une confiance complète. C'est sûr que pour ce genre de chose, peut-être que Kise aurait mieux convenu de par son incroyable popularité, mais il ne se voyait pas du tout lui demander quoi que soit de si intime.

« Tu n'as jamais eu de petites amies ? »


Shintaro répondit par la négative en secouant la tête, un peu gêné d'être si inexpérimenté et…différent des autres adolescents de sa génération. Il savait que Takao n'allait pas le juger, ce n'était pas son genre du tout, mais il ne pouvait s'empêcher de se trouver un peu bête…

« Tu sais... je ne suis pas expert dans le domaine... je n'ai eu que deux petites copines avant et c'était vraiment pas le top, ça n'a pas duré bien longtemps... Est-ce que tu es déjà tombé amoureux ? Est ce qu'il y a déjà eu une fille qui te plaisait ? Ou bien... une fille pour laquelle tu as des sentiments encore maintenant ? »


Midorima pouvait sentir son visage le brûler aux dernières questions. Il ne savait pas du tout comment lui dire… Il avait prévu de taire ses anciens sentiments pour Kumako en pensant que s'il en aurait connaissance, Takao serait certainement gêné vis-à-vis de lui.

Il saisit la canette que le faucon lui tendit et en bu une gorgée pour se donner du courage.

« Hm…J'ai effectivement éprouvé des sentiments pour une fille au temps du collège, mais c'est fini maintenant ! »


Oui, définitivement finis. Il n'expliquait d'ailleurs pas ça, il avait cessé d'aimer Kumako petit à petit, rougissant de moins en moins à sa pensée, son cœur ne s'emballant plus lorsqu'elle lui adressait la parole. Il ne savait pas pourquoi ni comment, cela s'était fait naturellement, sans souffrance ni douleur, dans le plus grand des silences.

« Je l'ai...aimé pendant quasiment 3 ans, sans jamais le lui dire. De toute façon elle avait déjà quelqu'un et je ne pense pas que la gêner avec mes sentiments aurait été une bonne chose, aussi bien pour elle que pour moi. »


Takao l'écoutait sans broncher, ça lui faisait bizarre de le voir si sérieux et silencieux. Il n'allait pas s'en plaindre, il aurait été vexé jusqu'à la moelle s'il se serait moqué ! Mais il savait que son camarade n'était pas comme ça, c'est pour cette raison qu'il réussissait à se confier de la sorte, aussi bien dans un sens que dans l'autre.

« Tu sais quoi... maintenant qu'on est en plein dans les confidences... J'ai déjà embrassé un garçon... »

« Oh je ne suis plus le seul dans cas… »

Là c'était le coup de grâce, la cerise sur le gâteau. Shintaro ne pouvait pas être plus rouge qu'à ce moment précis… Il avait sorti ça du tac-o-tac sans réfléchir à ce que cette phrase laissait à penser.

« Je..enfin non…C'est lui qui m'a embrassé…ne te fais pas des idées sur mon orientation sexuelle ! Je l'ai repoussé. Avec délicatesse bien sûr… Je ne suis pas sauvage non plus…Mais bon…mon premier baiser…par un garçon…voilà… »

Midorima fixait ses bandages la tête baissé en se remémorant cet épisode de sa vie. Il ne savait pas quoi en penser encore quelques années plus tard.

Ça avait été surprenant, surtout venant de lui. Il se souvient encore de ses mots avant qu'il n'ait écrasé ses lèvres sur celles encore pures et intactes du vert.

« Tu me plais Midorima »

Ce n'était pas la première fois qu'on lui disait ça, il avait reçu plusieurs déclarations de filles pendant ses années de collège, et aussi quelques-unes au lycée, mais jamais venant d'un garçon.

Il n'avait pas su comment réagir sur le coup, il s'était laissé faire, il ne l'avait pas repoussé avant la fin du baiser mais n'y avait pas répondu non plus. Il s'était contenté d'attendre que ces lèvres quittent les siennes pour lui dire qu'il n'était en aucun cas intéressé. L'autre l'avait bien pris, peut-être… Il ne savait pas vraiment car il ne l'avait plus jamais revu après cet épisode.

Il se demandait d'ailleurs comment il se portait maintenant, si ses problèmes étaient résolus et s'il allait le revoir un jour…

Ah si on lui avait dit un jour que son premier baiser allait lui être volé par Nijimura Shuzo dans un vestiaire de son club de basket… Midorima aurait surement eu un reniflement de dédain et aurait envoyé paitre la personne lui apprenant en ponctuant sa phrase d'un « nanodayo » des plus hautains.

Il leva timidement les yeux vers Takao en se demandant ce qu'il pensait de tout ça. C'était la première fois qu'il en parlait, d'un côté cela lui faisait du bien.

« C'était mon capitaine avant Akashi, Nijimura, je crois que je t'ai déjà parlé de lui…hm…Et…Et toi ? Sans indiscrétion bien sûr, je ne te force pas à me dire. »


Maintenant qu'il y repensait, il se disait qu'il n'avait rien ressenti de particulier pendant ce baiser. Pas de dégout, mais pas non plus de papillons, de frissons ou toutes ces choses décrites dans les livres. Juste une douce pression d'une paire de lèvres sur les siennes. Un contact agréable mais pas de quoi se taper le cul par terre. Etait-ce tout ce qu'un baiser pouvait offrir ?

Peut-être que ce contact n'avait de réelle valeur que lorsqu'il permettait de partager des sentiments, seulement les seuls que le vert ressentait pour Nijimura étaient un profond respect et de l'admiration pour ses qualités de meneur.

Il fallait qu'il demande…

« Takao…Tu ressens quoi quand tu embrasses quelqu'un ? Enfin, quand tu l'embrasse vraiment. »





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    16.06.15 19:46

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Amoureux de sa sœur !!!!

Takao aurait put en mourir de rire tant la représentation mentale de Shin-chan enlacé avec Shizuku était irrésistible et improbable ! Lui, si grand et elle... si fluette ! Takao n'était pas du genre envahissant avec Shizu, contrairement à une certaine sœur que l'on ne citerait pas et qui immisçait dans les affaires clairement privées de son frère aux cheveux verts ! Loin de lui donc l'envie et l'idée d'épier tous les copains avec qui elle pouvait sortir. Mais il serait malgré tout du genre à dire ses quatre vérités au mec en question si ce dernier venait à faire souffrir sa petite sœur si innocente et naïve.

L'avantage, c'est que si elle venait à sortir avec Shin-chan, la question de avoir si le mec était correct au non ne se posait plus ! Shin-chan était le type même de celui à qui on aurait pu donné le Bon Dieu en confession ! Sous ses airs de tsundere qui s'assume pas, il était un garçon très serviable ( les fiches de révisions qu'il faisait quotidiennement pour Takao le prouvait ), bien élevé ( poli, éducation stricte digne de la famille aisée dont il était issu ) et avec une situation enviable ( premier de sa classe dans toute les matières et ambitionnant des études supérieures de médecine). Il était le bon parti idéal ! Vite, Il faut préparer la dote en vu du futur mariage !

OH ! Une idée loufoque traversa l'esprit de Takao qui se mit soudainement à rire de plus belle

« Tu imagines que tu si sortais avec ma sœur, tu serais mon beau frère ? »

Il lui mit une légère claque amicale sur le bras droit

« Hey le bof ! Ça serait top ! On serait inséparable ! Uni par le lien sacré du mariage ! Cache ta joie surtout ! »


La discussion glissa naturellement vers Tsuki-chan et ses chats. Enfin, son chat ! Celui qui portait le même prénom que le shooter de la génération miracle. Une information qui ne paraissait pas le ravir plus que ça. Il était vrai que Shintaro avait une sainte horreur des chats depuis qu'il s'était fait griffer une fois.. du moins c'est ce qu'il avait daigné expliquer à Takao un jour où ce dernier avait cru bon de ramasser un petit chaton esseulé dans la rue pour le papouiller. Des caresses que Shin-chan avait refusé d’administrer au redoutable félin dont les griffes acérées pouvaient sans peine abîmer les précieuses mains du garçons aux cheveux verts...

Décidément, les mains de Shintaro étaient une obsession... il allait falloir qu'il veille à enrayer ce soucis ! Il pouvait bien se moquer de Takao et sa lubie pour les dessins de légumes sur ses cahiers ( c'était la seule chose d'à peu près correcte qu'il arrivait à dessiner et qu'on l'on pouvait reconnaître sans peine ), il n'était pas mieux au final !

« Non je ne savais pas, c'est surprenant. Mais malheureusement pour toi tu vas encore te muscler les mollets un certain moment. Je ne compte pas me transformer en chat sous peu, et elle ne te laissera pas le sien. »


Dommage....Il aurait était appréciable d'offrir un peu de répit aux mollets et au fessier endoloris de Takao. Mais à choisir entre Shin-chan et Shin-chat, le joueur de Shutoku préférait largement conserver son ami tsundere ! Même s'il était pas toujours sympathique, il avait au moins l'avantage de savoir lui parler ! Et puis c'était tellement amusant de l’asticoter à longueur de journée que la présence de son meilleur ami s'était rapidement imposée de façon vitale à ses cotés ;

« Arrête de me parler dans ce cas, je ne veux pas être l'élément déclencheur d'une tuerie… Je me sens coupable de causer tant de chagrin autour de moi et de priver ainsi les autres de ton agréable compagnie… »


Non mais sérieux écoutez moi le ! Il ne savait décidément pas apprécier la chance qu'il avait ! Takao était prêt à mettre sa main à couper que Shin-chan s'ennuyerait ferme sans lui à ses cotés pour ponctuer ses longues journées de sa douce voix mélodieuse, de ses chants ou de ses petites remarques dont il devait maintenant être un habitué ! Ha il avait beau nier tout ce qu'il voulait, Takao n'était ni stupide, ni dupe ! Shin-chan l'appréciait bien plus qu'il ne l'avouerait jamais. Il suffisait d'ailleurs de voir la tournure sérieuse que prenait la suite de la conversation pour en avoir le cœur net.

« Hm…J'ai effectivement éprouvé des sentiments pour une fille au temps du collège, mais c'est fini maintenant ! »


Oh ! Révélations ! Ha non pas que cela était quelque chose de surprenant que Shintaro Midorima ait put tomber amoureux. Il était humain ! Il était tout à fait normal qu'il puisse ressentir de l'attirance pour une personne du sexe opposé. Mais ce qui surprenait le plus Kazunari était que Shin-chan accepte de se confier de cette manière à lui. Depuis les quelques mois qu'ils se connaissaient, c'était bien la première fois qu'une telle occasion se présentait. Kazunari se sentait à la fois très honoré par la confiance que Shin lui portait. Très honoré et ravi qu'il accepte enfin de se livrer un petit peu et de faire tomber le masque qu'il s’appliquer à porter continuellement sur le visage. Pour la toute première fois, il avait l'impression de voir qui était le vrai Shintaro Midorima. Il avait l'impression d’effleurer du bout de ses doigts un pan de sa personnalité jusqu'à présent dissimulé.

« Je l'ai...aimé pendant quasiment 3 ans, sans jamais le lui dire. De toute façon elle avait déjà quelqu'un et je ne pense pas que la gêner avec mes sentiments aurait été une bonne chose, aussi bien pour elle que pour moi. »

Altruiste... comme toujours.... Il pensait d'abord aux autres avant de penser à lui même. Qu’avait ressenti Shintaro pendant ses trois années là ? Aimer une personne que l'on est condamné à voir évoluer auprès d'un autre... Garder précieusement ses sentiments secrets.... Et si en plus la fille qu'il aimait était quelqu'un de proche... Et si en plus son copain du moment était un ami de Shin-chan... Est ce que toute cette situation l'avait rendu malheureux ? Avait-il était été triste ? Avait-il ressenti la douleur d'aimer une personne sans pouvoir être aimé en retour ?

Un petit malaise s’emparait de Kazunari. Qui était la fille qui avait réussi l’exploit de s'emparer du cœur de Shintaro ? Si c'était arrivé du temps du collège, Kazunari la connaissait peut être... enfin il n'était pas très coutumier des anciens de Teiko mais ça se trouve Tsuki-chan savait qui était cette fille. Pour autant, bien que la curiosité de Kazu soit grande, il s’interdisait formellement de pousser le questionnement jusqu'à interroger davantage Shin-chan ou a mener une enquête auprès de Tsubaki. Il respectait trop son ami pour cela

« Tu sais quoi... maintenant qu'on est en plein dans les confidences... J'ai déjà embrassé un garçon... »

« Oh je ne suis plus le seul dans cas… »

Les yeux de Kazunari s’écarquillèrent tout en regardant son ami. Quoi ? Il avait du mal entendre là non ? C'était une blague ? Izuki, sort de ce corps c'est pas drôle ! Une caméra cachée peut être ?

« Sé... sérieux ?! »

Takao s'était figé sur place et la coloration rouge qui s'était emparée de tout le visage de Shintaro confirmait qu'il ne s'agissait pas d'une plaisanterie. Il écouta en silence son ami lui expliquer que son tout premier baiser lui avait été donné par un garçon qu'il avait par la suite repoussé

Il n'eut même pas besoin de poser davantage de question sur l'identité du voleur de baiser que Shin-chan se mettait à table spontanément. Takao l'écouta évoquer son tout premier capitaine, un certain Nijimura Shuzo. Il n’avait jamais eut l'occasion de rencontrer le garçon mais si ses souvenirs n'étaient pas trop mauvais, un article lui avait été consacré dans un magazine de basket. Capitaine de ce qui devint par la suite « La Génération Miracle », il avait lâché son poste de capitaine pour une raison que Takao ignorait

Alors comme ça... Nijimura avait eut des vus sur l'un de ses joueurs auquel il s'était déclaré... Intéressant ... Le collège Teiko était plein de surprise !

Takao se frotta légèrement la nuque avant de regarder Shintaro. Ce dernier venait de lui demandait qui était le garçon qu'il avait embrassé et la réponse était encore plus gênante que celle que Shin venait de confesser.

Pour Shin, ce baiser datait du temps du collège, il y avait plusieurs années qui s'étaient écoulées depuis et Takao ne connaissait même pas le garçon en question. Il y avait prescription en quelques sorte... Alors que pour Kazunari... le baiser était encore relativement récent et Shintaro connaissait le garçon parfaitement....

Le visage empourpré, Takao laissa son regard glisser par la fenêtre où le ciel commençait à se charger de nuage allant du gris au blanc cotonneux. Il préférait fuir le regard de son ami alors qu'il s’apprêtait à lui faire quelques révélations délicates

« Et bien... Pour moi c'était cet été... tu te moques pas hein Shin ? »

Il prit une inspiration et continua sur sa lancée de permettant même pas à Shintaro de confirmer l'absence de moquerie

« J'ai embrassé Kuroko Tetsuya.... Quand on était en stage à l'auberge avec Seirin. C'était le soir où on a préparé le repas ensemble.


Kazunari se mordilla l’intérieur de la joue avant de tourner la tête pour trouver le regard émeraude de Shintaro qui paraissait l'écouter avec attention. Étrangement, il ne paraissait pas surpris et cette constatation encouragea Kazunari à se confier davantage

« J'ai toujours été davantage attirée par le fille. Mais je ne peux pas affirmer avec certitude que je ne serait jamais attiré par un garçon... Enfin.. je veux dire... Avec Kuro-kun on a fait le repas et on a discuté de choses et d'autres... et puis je me suis mit le doigt dans l’œil... au sen propre du terme hein... et quand il est venu voir si je n'avais rien.. et bah.. j'ai pas résisté... je l'ai embrassé... »

Takao ne pouvait s’empêcher de bouger ses jambes nerveusement. Ces dernières semblaient être prises de petits tressautements incontrôlables. Il avait souvent ce genre de tic quand il était passablement stressé. A croire que malgré son enthousiasme et sa bonne humeur permanente, il n’était pas facile pour lui de confier ses sentiments...

« Kuroko m'avait confié quelques instants avant qu'il aimait aussi bien les filles que les garçons... je sais pas ce qui m'a prit mais je ne regrette pas non plus.... Tu me trouves bizarre ? »

En y réfléchissant bien, ce n'était pas le fait de confier ses sentiments à Shintaro qui le rendait nerveux. C'était l'appréhension de sa réaction. Il n'était pas dans la « normalité » qu'un garçon en embrasse un autre et y prenne du plaisir. Shintaro lui avait clairement avoué quelques secondes avant qu'il était hétérosexuel. Mais est ce que maintenant qu'il venait d'apprendre de telles choses sur Takao, son regard sur lui avait changer ? Allait-il le repousser « gentiment » comme il l’avait fait avec Nijimura ?

« Mais te méprends pas hein ! Je... je préfère les filles ! Et je n'ai aucune vue sur toi ! Je préfère mettre les choses au clair tout de suite... même si ça peut te paraître étrange »

Bon... voilà... c'était peut être quelque chose qu'il était inutile de préciser mais il semblait à Takao il fallait que ce soit malgré tout énoncé

« Takao…Tu ressens quoi quand tu embrasses quelqu'un ? Enfin, quand tu l'embrasse vraiment. »

Oula... en voila une question qui n'était pas évidente. Quand il avait embrassé ses deux premières petites amies, il n'avait pas vraiment ressenti quelque chose de particulier. C'était agréable oui.. mais... c'était loin de ce qu'avait pu décrire les livres, les séries à l'eau de rose à la télé...

Kuroko ? Là.. C'était différent. Peut être parce qu'il était un garçon ? Peut être que l'impression de braver un interdit avait rendu les baisers un peu plus appréciable ?

« Avec Tetsuya je me sentais euphorique... En plus il embrasse super bien... j'ai du mal à croire que c'était son premier baiser.... Mais... je te mentirai si je te disais que je n'avais pas apprécié. J'avais aucune envie que ça s'arrête... j'avais envie de le prendre contre moi... C'est un peu gênant ta question Shin-chan... »


Et le baiser de Tsuki.... Oh, ce n'était qu'un baiser tout simple et tout sage... mais Takao s'était sentit transporté par le contact de ses lèvres sur les siennes. Rien qu'en y repensant il ne pouvait s’empêcher de rougir encore davantage alors qu'un petit sourire béat s'imprimait sur ses lèvres

« C'est... Magique... Je ne vois pas d'autre mot. Quand j'ai embrassé Tsubaki.. ce n'était qu'un petit baiser tout simple et pourtant j'avais le visage en feu et je me sentait heureux comme jamais auparavant..... Une impression... d'allégresse totale... c'est étrange... »


Kazunari esquissa un sourire timide alors qu'il posa son coude sur la table pour laisser sa tête reposer dessus avec une certaine désinvolture. Jamais il n'aurait imaginé avec ce genre de conversation avec Shin-chan. Encore moins ici, dans un local d'archivage durant une heure de retenue !

« Dis... Si tu devais sortir avec une fille, ça serait qui ? Il as déjà repéré une fille qui te plaisait et avec laquelle tu aimerais bien essayer de construire quelque chose ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    18.06.15 15:11


Archivage forcé

feat Takao


Après sa remarque, Midorima s'était mis à imaginer le couple que pourrait former Takao avec sa sœur. C'était d'ailleurs une vision quelque peu étrange pour lui vu la ressemblance frappante entre les deux Midorima… Beaucoup trop troublant pour le pauvre tireur qui se mit à légèrement rougir.

Si lui pouvait supporter Takao, c'était juste parce qu'il n'était qu'un ami, et non son amoureux. Et connaissant sa sœur, il devait en être de même pour elle –même si elle ne le supportait déjà pas en tant que personne vivante et respirante- donc la question du couple improbable fut vite balayée.

Du coup, qui pourrait bien convenir à sa sœur ? Pas qu'il cherchait à la caser, elle était trop jeune pour s'embêter avec ce genre de choses, mais il était amusant de se demander qui pourrait s'assortir au mieux avec Aya. L'avantage c'est que le vert connaissait tout un panel de personnes dont les caractères, les personnalités et les physiques divergeaient complètement.

Déjà Takao était éliminé d'office. Et par extension Kise aussi, beaucoup trop bruyant, collant et pleurnichard pour la verte. Aomine était rayé au marqueur noir et indélébile, pas la peine de lui fourré un pervers entre les pattes (sans mauvais jeu de mot). Murasakibara était certes gentil mais beaucoup trop enfantin, même à 14 ans la jeune fille était plus mature que lui… Akashi pouvait être un bon parti cela dit. Il était poli et venait d'un milieu aisé. De plus, il savait de par l'exemple fournit au collège avec Kumako qu'il savait tenir une relation sentimentale. Le souci, c'est qu'il faisait 10cm de moins que la jeune fille qui était loin d'avoir fini sa croissance… Enfin ça pouvait être amusant de voir Aya porter Akashi Seijuro comme une princesse pour aller se coucher…

Bon et bien si Aya devait attendre l'aide de son frère, elle finirait seule avec une armée de chats… Pauvre enfant.

« Tu imagines que tu si sortais avec ma sœur, tu serais mon beau-frère ? »


Visiblement Takao avait eu la même pensée que lui mais dans le sens inverse…

« Hey le bof ! Ça serait top ! On serait inséparable ! Uni par le lien sacré du mariage ! Cache ta joie surtout ! »

« Je te supporte déjà toute la semaine, je n'ai pas envie que ça arrive en plus les week-ends et pendant les repas de famille, autant me pendre maintenant… Et puis j'ai assez d'un Takao dans ma vie, je compte pas faire un élevage…»


Midorima ne savait pas vraiment ce qui le poussait à se dévoilé de la sorte. La chaleur peut-être… Lui qui ne disait jamais rien à son sujet, il restait muet comme une tombe sur chaque chose le concernant, et là…Là il révélait quelques-uns de ses secrets les plus enfouis, il parlait de la seule fois où son cœur avait battu pour quelqu'un d'autre que lui. Il parlait de son premier baiser. Il parlait à cœur ouvert à Takao.

C'était une sensation grisante que se savoir ainsi écouté, suivis et soutenu. Il aurait pu lui révéler toute sa vie en détails à ce moment précis tellement ça lui faisait du bien de lâcher du lest, de se confier, d'expulser toutes ces choses qu'il gardait pour lui.

Il savait que Takao ne le jugerait jamais, quoi qu'il dise, quoi qu'il ait fait ou non. C'était aussi une des raisons qui l'avait poussé à lui apprendre pour Nijimura, secret qu'il ne pensait jamais dévoiler un jour.

Pas qu'il ait tellement honte de s'être fait embrasser par le brun, il était beau garçon et la sensation n'avait pas été désagréable en plus de ça. Peut-être même qu'il aurait pu accepter ses avances s'il avait été plus ouvert d'esprit, moins guindé. Mais pour Shintaro, c'était tout bonnement impossible qu'il soit gay, il ne pouvait pas aimer les hommes. Cette idée s'était implantée si profondément dans son esprit qu'il en était persuadé. Pour le moment en tout cas. Il n'avait jamais reçu plus d'un baiser sur la main de la part de Kumako, autrement dit son expérience avec les filles était encore moins poussée qu'avec les garçons.

En fait son expérience était inexistante, tout simplement. Se faire embrasser n'était pas comme partager un vrai baiser.

Peut-être que Shintaro était juste un couard. Il n'avait jamais rien tenté, aussi bien en amour qu'en amitié. Il n'avait jamais fait de vagues dans sa courte vie, il n'avait déranger personne. Il n'allait pas vers les gens, il ne parlait à personne. Il ne faisait rien s'il n'était pas sûr de sa chance, il ne prenait aucun risque.

Au final, Shintaro se dit qu'il avait juste peur. Peur de la vie, des gens, de l'amour. Peur d'être blessé et de blesser. Il avait peur de mal faire alors il ne faisait rien.

Mais Takao, il réussissait parfois à lui faire oublier ces peurs. Il se sentait bien avec lui, en confiance, il savait que tout irait bien.

Bien qu'il ne le dise pas, préférant lui demander de se taire, Midorima aimait bien quand le brun se confiait à lui, il se sentait utile. Il avait l'impression de lui servir pour autre chose que l'occuper en classe. Même si des fois ses révélations étaient plutôt…surprenantes.

« Et bien... Pour moi c'était cet été... tu te moques pas hein Shin ? »


Bien sûr qu'il n'allait pas se moquer, c'était bien la dernière chose dont il avait envie. Il n'y avait pas matière à moquerie de toute façon. Il respectait énormément son ami, qu'il embrasse des garçons ou des filles, quoi qu'il fasse.

« J'ai embrassé Kuroko Tetsuya... Quand on était en stage à l'auberge avec Seirin. C'était le soir où on a préparé le repas ensemble. »


Kuroko ? Et bien c'était plutôt surprenant, même si Midorima gardait son masque impassible, il n'en était pas moins étonné. Il n'avait jamais pensé que Kuroko pouvait aimer les hommes, Kise à la limite, mais Kuroko... Enfin si c'était ses choix et qu'il se sentait bien comme ça.

Autant Takao pouvait être expansif dans pas mal de domaine, parlant sans gêne de tout et n'importe quoi. Autant que lorsqu'il était question de ses sentiments, il paraissait un peu embarrassé. C'était mignon dans un sens, de voir ce garçon si excité, devenir si gêné. Pour le coup il aimerait bien le voir avec Kumako !

« J'ai toujours été davantage attirée par le fille. Mais je ne peux pas affirmer avec certitude que je ne serais jamais attiré par un garçon... Enfin.. je veux dire... Avec Kuro-kun on a fait le repas et on a discuté de choses et d'autres... et puis je me suis mis le doigt dans l'œil... au sen propre du terme hein... et quand il est venu voir si je n'avais rien.. et bah.. J'ai pas résisté... je l'ai embrassé... Kuroko m'avait confié quelques instants avant qu'il aimait aussi bien les filles que les garçons... je ne sais pas ce qui m'a pris mais je ne regrette pas non plus... Tu me trouves bizarre ? »

« Non, juste vraiment abruti ! Se mettre le doigt dans l'œil…Tu es vraiment empoté ce n'est pas croyable. »


« Mais te méprends pas hein ! Je... je préfère les filles ! Et je n'ai aucune vue sur toi ! Je préfère mettre les choses au clair tout de suite... même si ça peut te paraître étrange »

Visiblement Takao avait peur de se faire rejeter par le vert, il ne put s'empêcher de sourire légèrement tellement il trouvait ça...mignon ?

« Bakao… Tu peux préférer ce que tu veux ça n'a pas d'importance pour moi. Dans le sens où je t'accepte comme tu es, pas dans le sens où je m'en fiche. Et puis si tu avais vraiment des vues sur moi, je te repousserais mais je resterais toujours ton ami. Si Nijimura ne serait pas partis, je serais resté le même avec lui… »

Décidément cette discussion lui faisait beaucoup penser à son ancien capitaine… Pendant deux ans il l'avait éludé de son esprit, ce fut facile, vu qu'il n'avait jamais répondu aux quelques messages qu'il lui envoyait de temps en temps pour prendre des nouvelles. Ca l'avait vexé au début, mais il s'était fait une raison, sans arrêter pour autant, lui envoyant son horoscope le jour de son anniversaire, en prenant bien compte le décalage horaire, Midorima était un homme prévoyant.

Midorima trouvait attendrissant le visage rougit de Takao lorsqu'il parlait de choses gênantes.

« Avec Tetsuya je me sentais euphorique... En plus il embrasse super bien... j'ai du mal à croire que c'était son premier baiser... Mais... je te mentirai si je te disais que je n'avais pas apprécié. J'avais aucune envie que ça s'arrête... j'avais envie de le prendre contre moi... C'est un peu gênant ta question Shin-chan... »

Oui c'était gênant, il avait bien remarqué, et il avait dû puiser dans sa réserve de courage pour oser poser cette question. Mais écouter Takao parler de ses baisers avait quelque chose de mieux que de lire ces scènes dans les romans. C'était…plus vivant.

« C'est... Magique... Je ne vois pas d'autre mot. Quand j'ai embrassé Tsubaki.. Ce n'était qu'un petit baiser tout simple et pourtant j'avais le visage en feu et je me sentais heureux comme jamais auparavant... Une impression... d'allégresse totale... c'est étrange... »

Ses mots étaient beaux, d'une simplicité déconcertante, mais belle. Une telle sincérité enfantine et beaucoup d'émotion, c'est ce que Shintaro retenait de sa description.

Même si cela lui faisait bizarre d'apprendre qu'il avait embrassé Kumako, il ne pouvait s'empêcher d'être heureux pour lui. Aucune jalousie, juste le désir qu'ils soient heureux tous les deux.

« Dis... Si tu devais sortir avec une fille, ça serait qui ? Tu as déjà repéré une fille qui te plaisait et avec laquelle tu aimerais bien essayer de construire quelque chose ? »

« Je…J'en sais rien du tout…Je ne me suis jamais vraiment poser la question depuis la rentrée… Enfin je n'ai pas fait attention… »

Lorsqu'il marchait dans les couloirs ou entrait en classe, Midorima ne faisait pas attentions aux gens, il ne mattait pas toutes les filles qui passaient. Et vu qu'il ne leur parlait pas…Ben il avait peu de chances de créer un contact.

Pourtant quelques rares courageuses avaient eu l'audace de venir lui parler en privé, de déclarer leur admiration à son égard. Mais il les avait toutes éconduites assez froidement. Du moins, plus qu'il ne l'avait fait avec Nijimura. Il lisait clair dans leur jeu, elles s'en fichait de lui et désiraient seulement sortir avec un « Miracle ».

Il avait eu l'exemple avec Kise, de ses filles qui ne le connaisse même pas, qui ne lui ont jamais parlé, mais qui l'achète avec un bento ou un pain au melon. Sauf que lui n'était pas aussi dupe. Certes, de par son inexpérience, il était bien naïf, mais il était aussi d'un naturel à ne pas donner sa confiance trop vite. En fait il ne la donnait jamais. Sauf à Takao.

« En fait je ne sais pas vraiment ce que j'attends d'une relation ou d'une fille…Je ne sais non plus ce qui me plait…Donc c'est difficile…Je ne sais même pas si j'en ai réellement envie… »

Midorima rougissait à mesure qu'il parlait, il n'avait jamais été rouge que pendant cette journée.

« Je suis un peu perdu en fait… Je n'ai jamais eu ce genre de... pensées...par le passé et depuis peu je pense de plus en plus aux relations sentimentales...et j'ai parfois envie de contact...Rien de pervers hein... Juste...des câlins...ou des attentions...»

Oh dieu qu'il avait honte de dire tout ça ! Il n'osait même plus soutenir le regard argenté du faucon et détournait le regard, fixant la pile de papiers à ses côtés





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    23.06.15 12:15

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Dans un sens, Midorima Shintaro était le parfait contraire de Takao Kazunari. Que ce soit dans leurs goûts ( l'un aimait la musique classique alors que l'autre préférait largement les courants rocks ), leur style vestimentaire ( la sobriété de Shintaro faisant echo au urban style de Takao ) ou bien dans leur caractère ( le calme réfléchi de l'un s'opposant à impulsivité exaltée de l'autre). Il n'y avait que le basket qui créait le seul et unique point commun entre les deux garçons. Il était étrange de constater qu'il suffisait que d'un seul et unique point commun pour réussir à lier deux personnes avec une amitié si forte en si peu de temps. Car après tout, cela ne faisait même pas encore un an que Takao et Midorima s'étaient rencontrés dans leur nouveau lycée de Shutoku. Avant cela, Takao considérait Midorima comme un adversaire à surpasser. Quant à Shintaro, lui, semblait carrément ignorer jusqu'à l'existence même de Kazunari...

La pièce dans laquelle ils se trouvaient était loin d 'être propice aux confidences. Il s'agissait d'une vieille salle de classe désaffectée et reconvertie en local d'archivage poussiéreux. Le tableau noir légèrement rayé était encore suspendu à un mur alors que dans le coin gauche de sa pièce trônait quelques tables empilées les une sur les autres afin de ne pas prendre trop de place.

Kazunari replia ses jambes et posa ses pieds chaussés sur le rebord de sa chaise avant d'encercler ses jambes de ses bras. Il posa sa tête sur ses genoux tout en écoutant son meilleur ami. Ce dernier n'avait pas semblé surpris des quelques révélations que Kazunari venait de lui faire concernant le baiser échangé avec Kuroko. Voilà une nouvelle qui était bonne. Ha non pas qu'il doutait de Shintaro ! Mais.. ce n'était quand même pas le genre de révélation anodine... Et puis un garçon qui en embrasse un autre... on a beau dire ce qu'on veut, tout le monde n'est pas ouvert d'esprit au point d'accepter ce genre de... détails.

« Bakao… Tu peux préférer ce que tu veux ça n'a pas d'importance pour moi. Dans le sens où je t'accepte comme tu es, pas dans le sens où je m'en fiche. Et puis si tu avais vraiment des vues sur moi, je te repousserais mais je resterais toujours ton ami. Si Nijimura ne serait pas partis, je serais resté le même avec lui… »

Il n'y avait rien d'étonnant.... Shintaro pouvait se montrer froid, distant, cassant même par moment. Il n'en demeurait pas moins quelqu'un de loyal sur qui l'on pouvait compter.

Parler des ressentis éprouvé lors d'un baiser était quelque chose de gênant. Non pas que Kazunari avait honte de ce qu'il pouvait révéler à Shin-chan. Mais c'était quelque chose de relativement personnel malgré tout. Dans tous les cas, même s'il venait à lui décrire ses ressentis, Kazunari n'était pas certains que Shin-chan aurait les mêmes une fois qu'il embrasserait la fille qui aurait réussi à faire battre plus intensivement son cœur. Peut être que lui arriverait à capter des sensations complémentent divergentes des siennes...

Dans tous les cas, Kazunari espérait vraiment que Shintaro arriverait à trouver une fille qu'il pourrait aimer et qui saurait l'aimer en retour. Il le méritait amplement... Et pour une raison qu'il ne saurait expliquer, Takao était intimement persuadé que Midorima était le genre de garçon qui pouvait réellement souffrir d'une histoire d'amour ayant mal tournée. Il espérait du fond du cœur que ce dernier échapperait à ce cas de figure et que la fille qu'il aurait choisit, saurait le rendre plus heureux que jamais.

En tout cas, si la perle rare existait, elle allait avoir du file à retordre ! En bon ami qu'il était, Kazunari ne se priverait pas de garder un œil attentif sur cette dernière sans pour autant être envahissant, méchant ou exclusif. Il partait du principe que lorsqu'on est ami, on désire ce qu'il y a de mieux pour l'autre. Alors si l'idée suicidaire lui prenait de faire souffrir Shin-chan d'une quelconque manière, Takao se devait d’être là, présent et disponible pour lui... Voilà, ça n'allait pas plus loin.

En revanche.... la vraie personne que la « future » conquête de Shin-chan devait redouter c'était elle : Aya Midorima ! Little Mido comme se plaisait à l'appeler Takao. Cette dernière éprouvait un amour inconditionnel pour son grand frère. Il était la huitième merveille du monde aux yeux de la jeune fille de 14 ans qui passait le plus claire de son temps à le vénérer ! S'en était même un petit peu effrayant....

Kazunari ne comptait même plus le nombre de fois où les disputes avaient éclatées entre lui et Aya. Pour des broutilles bien souvent ! La jalousie de la demoiselle était sans limite et elle s'était mit en tête que Takao était un nuisible qu'elle devait écraser au plus vite pour préserver son grand frère. De ses propres mots, Takao avait une mauvaise influence sur lui.... S'en était même arrivé à un tel point que la jeune fille avait réussi une fois à se connecter sur le skype de Shin-chan, se faisant passer pour lui délibérément afin « d’enquêter » sur Kazunari... mais ce dernier, loin d’être dupe, a fini par démasquer l'usurpatrice et s'est copieusement joué d'elle en faisant croire qu'entre Shin-chan et lui il y avait bien plus de de l'amitié.... hum... pour le coup Kazunari n'avait pas été malin.... Car cela avait fait que renforcer la colère et la haine qu'Aya ressentait à son encontre. L'avantage, c'est que dorénavant, quand elle volait le compte skype ou facebook de son frère ( ce qui arrivait encore assez régulièrement ), elle ne cherchait plus à se faire passer pour lui.

Courage donc à la pauvre jeune fille dont Shintaro tomberait amoureux ! Allez ! Que la force du faucon soit avec toi, jeune padawan !

« Je…J'en sais rien du tout…Je ne me suis jamais vraiment poser la question depuis la rentrée… Enfin je n'ai pas fait attention… »


Pourtant il ne fallait pas avoir un œil de faucon pour se rendre compte que Shintaro attirait les regards et les convoitises de bien des jeunes lycéennes ! Il suffisait de voir comment certaines se retournaient sur leur passage pour regarder en douce l'imposante stature de Midorima. Le shooter miracle avait du sucés, c'était incontesté. Et justifié ! Il aurait vraiment fallut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que Shintaro était un garçon ayant un charme indéniable. Grand, musclé, des yeux de jade assortis à ses cheveux lisses, ses lunettes lui donnant un petit coté érudit... non, vraiment il était très mignon.

« Je suis un peu perdu en fait… Je n'ai jamais eu ce genre de... pensées...par le passé et depuis peu je pense de plus en plus aux relations sentimentales...et j'ai parfois envie de contact...Rien de pervers hein... Juste...des câlins...ou des attentions...»


Kazunari se mit à sourire et le regarda avec attendrissement. Finalement, il avait beau se sa jouer tsundere, il n'en demeurait pas moins quelqu'un qui avait besoin d'attention et d'affection. Takao n'en avait jamais douté. Il savait que le caractère froid de Shin-chan n'était qu'une certaine forme de barrière visant davantage à se protéger qu'autre chose. Mais se protéger de quoi ? Est ce que Shintaro Midorima avait toujours été ainsi ?

Cette pensée frappa Takao comme une révélation. Shintaro n'était certainement pas un enfant tsundere dans sa petite jeunesse. Est ce qu'il y avait eut un événement déclencheur ? Quelque chose qui avait fait naître en lui ce besoin de mettre une distance avec les autres, de repousser constamment toutes les personnes qui l'approchaient de trop prêt ? Lui mise à part, il n'y avait guère qu'avec sa petite sœur que Shintaro se montrait plus ouvert.

Kazunari aurait bien aimé lui poser la question directement mais il se retint de le faire en se disant que si Shintaro ne lui en parlait pas ouvertement, c'est que cela n'était pas nécessairement important pour lui. Mais plus encore, Takao ne souhaitait pas le faire craignant d'ouvrir une boite de pandore dont il ignorait le contenu. Et puis si ça se trouve, Kazu faisait fausse route et il ne s'était jamais rien passé dans l'histoire de Shin-chan. C'était un simple trait de son caractère.

« Tu veux que je t'en donne de l'affection ? Avoues que tu meurs d'envie que je te prenne dans les bras et que je te câline ! »


Takao sourit et ouvrait ses bras en grand comme pour l'inviter à venir s'y réfugier

« Moi je veux bien te donner un câlin si tu veux ! »

Il savait parfaitement que Shintaro repousserait sa proposition sans aucune forme de délicatesse. Le contraire l'aurai surpris, voir même choqué !

Reprenant un air sérieux, Takao le regarda dans les yeux, posant sa tête sur ses genoux qui n'avaient pas bougés de place

« Tu sais... je crois que tu ne fais pas assez confiance aux gens qui t'entourent. Tu donnes l'impression que tout le monde chercherait à te nuire d'une manière où d'une autre... Ce n'est pas le cas pourtant. Dans le lots des filles que tu as éconduites, toutes le recherchaient pas une histoire avec toi pour l'unique raison de ton appartenance à la Génération Miracle »

Il était vrai que dés que Shintaro était seul, il n'était pas rare que des filles ( téméraires ou suicidaires, au choix ) trouvent le courage de l'accoster pour lui faire des avances. Mais à chaque fois cela se finissait de la même façon : Shintaro les repoussait avec plus ou moins de tact et les pauvres demoiselles allaient de réfugier en pleures dans les toilettes... A croire que les toilettes du lycées étaient devenus le confident de tristesse idéal pour toutes les fille amourachées et malheureuse...

« Je pense qu'en fait tu ne devais tout simplement arrêter de te mettre des résistances ou des freins. Tu devrais aussi, rien qu'un petit peu, essayer de laisser le hasard guider tes pas plutôt que de chercher absolument à savoir à l'avance ce que te réserves l'avenir »

Takao ferma les yeux tout en continuant sur sa lancée

« C'est tellement amusant de découvrir toutes les surprises que peut réserver une journée ! Si j'aurai su à l'avance que je serai enfermé ici avec toi et que je partagerai un tel moment, je suis certain que j'aurai trouvé ça moins.... intense, moins captivant. C'est justement les surprises, le hasard, les imprévus qui font que la vie est belle à vivre ! Sinon ça serait lassant ! Tu ne crois pas Shin-chan ? »

Il se redressa et s'assit de nouveau correctement sur sa chaise

« Ce que je veux dire, c'est que je pense que tu devrais te laisser tout simplement porter par le courant de la vie. Inutile de te torturer l'esprit en te posant mille questions sur les filles et la nécessité d'avoir une petite amie. Inutile aussi de repousser toutes celles qui se présentent à toi en imaginant qu'elles souhaitent seulement embrasser ton titre de shooter miracle. Je suis certain que parmi elles il y en a bien une ou deux qui tu devais trouver mignonnes non ? »


Takao rit et se frotta l’arrière de la tête, conscient qu'il allait peut être trop loin dans ses propos et que son ami pourrait lui en tenir rigueur et le rabrouer une énième fois comme il en avait l'habitude

« Après.... tu sais quoi... je t'imagine davantage avec une fille plus âgée ! Tu es super intelligent et mature pour un mec de 16 ans... les autres lycéennes doivent te paraître un peu insipides ou superficielles ! Genre... je t'imaginerai bien avec la prof de science !! Une relation prof/elève ! Pile poils ce qui te faudrait pour pimenter ta vie trop ordonnée d'élève studieux ! »

un nouveau petit rire avant qu'il ajoute

« Je plaisante bien sure. Je te taquine. Dis.... C'était qui la fille dont tu étais amoureux au collège ? »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    16.07.15 15:10


Archivage forcé

feat Takao


Midorima avait bien conscience de ses défauts, et de l'aspect parfois impossible de son caractère. C'est pour ça qu'il n'aurait jamais voulu être ami avec quelqu'un comme lui, sachant très bien qu'il ne supporterait pas ses propres caprices et lubies. De ce côté il admirait presque Takao de réussir l'exploit de le supporter des journées entières sans -presque- jamais se plaindre. A moins que le faucon soit masochiste... Dans ce cas, tout était maintenant très clair...

Leurs caractères en parfaite opposition n'avaient jamais été un frein à leur amitié, malgré toutes les veines tentatives de Shintaro pour éloigner cet abruti de lui, seulement au début. Il était déjà arrivé à Shintaro de regretter certains propos inappropriés qu'il avait adressé à Takao, seulement sa fierté l'empêchait de le reconnaître à voix haute et de s'excuser. Mais malgré tout, il était toujours là, encore plus proche de lui.

Le vert s'était étonné à trouver de plus en plus agréable cette présence à ses côté, cette présence qui réchauffait son cœur polaire. Bien sur rien dans le comportement du vert à lunettes n'avait prouver ce changement de point de vue, mais le brun semblait l'avoir compris. C'était certainement à ça qu'on reconnaissait un vrai ami, qui sait.

Et cet après-midi dans le local d'archives avait marqué un tournant dans leur amitié, jamais Shintaro ne s'était confié de la sorte à qui que ce soit... Et jamais il n'aurait pensé le faire un jour.

Midorima était quelqu'un d'extrêmement réservé, et il se voyait mal étaler sa vie privée au premier venu, ce qu'il faisait et ressentait ne regardait que lui. Cependant, il se sentait en confiance avec Takao, et lui parler de toutes ces choses, peut-être futiles pour le faucon, lui faisaient un bien fou. Comme s'il lâchait un poids. Pourtant toutes ces choses ne lui pesaient pas, il ne se sentait pas mal vis à vis de ces "secrets". Juste que parler avait du bon parfois, recevoir un avis extérieur, ou juste se sentir écouter, c'était vraiment quelque chose que Shintaro ne connaissait pas mais qu'il appréciait particulièrement.

De plus, il connaissait assez Takao pour savoir qu'il ne le jugerait pas peu importe ce qu'il avait à dire. Ah c'est sur qu'il avait trouvé là un ami exceptionnel... Peu importe ce que pouvait en penser sa soeur. De toute façon elle n'était pas sa mère. Et même si elle l'était d'ailleurs, ce n'était à aucune des deux de choisir ses fréquentations, sauf dans le cas où il tomberait dans la délinquance... Mais bon ce n'était pas du tout le cas donc...

Et puis s'il devait écouter sa sœur, Shintaro ne devrait parler à personne... A peine s'il avait la permission de poser une question à son professeur. Alors du coup il n'y prêtait pas attention et vivait sa vie. Tranquillement. En ignorant toutes ses colères et ses crises, de toute façon elle arrêtait rapidement quand elle se rendait compte que le vert ne l'écoutait déjà plus. Et même si elle continuait, un regard glaciale suffisait à la geler surplace pour qu'elle s'excuse piteusement de son comportement.

Le plus difficile était cependant de la calmer quand elle commençait à parler de Takao. Une vraie furie. Et encore pire quand les deux se trouvaient dans un périmètre de moins de 10 mètres. De vrais enfants de 4 ans se battant pour une balançoire. Et dire que l'un était censé avoir 16 ans... Un vrai gosse...

« Tu veux que je t'en donne de l'affection ? Avoues que tu meurs d'envie que je te prenne dans les bras et que je te câline ! »

« Meurs. »


Si Midorima avait besoin d'affection, ce n'était pas de la part de Takao, il était déjà assez collant comme ça. Même étouffant, quand il commençait à lui sauter dessus, que le vert devait le tirer sur une dizaine de mètres avant qu'il ne daigne descendre de sa tour de Pise.

« Tu sais... je crois que tu ne fais pas assez confiance aux gens qui t'entourent. Tu donnes l'impression que tout le monde chercherait à te nuire d'une manière où d'une autre... Ce n'est pas le cas pourtant. Dans le lots des filles que tu as éconduites, toutes le recherchaient pas une histoire avec toi pour l'unique raison de ton appartenance à la Génération Miracle. Je pense qu'en fait tu ne devais tout simplement arrêter de te mettre des résistances ou des freins. Tu devrais aussi, rien qu'un petit peu, essayer de laisser le hasard guider tes pas plutôt que de chercher absolument à savoir à l'avance ce que te réserves l'avenir. C'est tellement amusant de découvrir toutes les surprises que peut réserver une journée ! Si j'aurai su à l'avance que je serai enfermé ici avec toi et que je partagerai un tel moment, je suis certain que j'aurai trouvé ça moins... intense, moins captivant. C'est justement les surprises, le hasard, les imprévus qui font que la vie est belle à vivre ! Sinon ça serait lassant ! Tu ne crois pas Shin-chan ? »

« Certainement...»

Shintaro n'était pas très éloquent sur la question. On lui avait déjà fait cette remarque plusieurs fois sans qu'il ne sache quoi répondre. Au fond il savait que Takao avait raison, mais il savait qu'il n'avait pas tort non plus. Et puis le vert n'aimait pas vraiment les surprises, elles était le plus souvent mauvaise, alors s'il pouvait se préserver de quelques désagréments, ce n'était pas plus mal.

« Ce que je veux dire, c'est que je pense que tu devrais te laisser tout simplement porter par le courant de la vie. Inutile de te torturer l'esprit en te posant mille questions sur les filles et la nécessité d'avoir une petite amie. Inutile aussi de repousser toutes celles qui se présentent à toi en imaginant qu'elles souhaitent seulement embrasser ton titre de shooter miracle. Je suis certain que parmi elles il y en a bien une ou deux qui tu devais trouver mignonnes non ? »

« Plus ou moins... Mais je ne fais pas vraiment attention à ça. Si le physique plait aux yeux, c'est la personnalité qui plait au coeur. Seulement elles était toutes...immatures et beaucoup trop bruyantes. Elles te ressemblaient trop ! Et je t'ai déjà dit que je n'était pas une nounou...»

« Après... tu sais quoi... je t'imagine davantage avec une fille plus âgée ! Tu es super intelligent et mature pour un mec de 16 ans... les autres lycéennes doivent te paraître un peu insipides ou superficielles ! Genre... je t'imaginerai bien avec la prof de science ! Une relation prof/élève ! Pile poils ce qui te faudrait pour pimenter ta vie trop ordonnée d'élève studieux ! »

« Non merci. C'est inconvenant d'entretenir ce genre de la relation avec le corps enseignant, bien que Sunakawa-sensei soit une très belle femme. »

« Je plaisante bien sure. Je te taquine. Dis... C'était qui la fille dont tu étais amoureux au collège ? »

Mince... Il avait finit par poser cette question. Bien sur il ne comptait lui mentir à ce sujet, s'il voulait vraiment savoir il le lui dirait, peu importe les conséquences. Takao avait confiance en lui et il ne devait pas commencer à lui mentir pour ce genre de chose. Ni pour rien de toute façon, Midorima était quelqu'un de franc, et même si parfois il préférait se taire, jamais il ne mentirait.

« C'est assez délicat... Et je ne veut en aucun cas que tu ne te méprennes. Je n'aime plus cette fille et nous avons maintenant une relation tout à fait amicale. »

Shintaro planta son regard émeraude dans celui bleu-argenté du faucon et prit son courage à deux mains pour souffler le prénom de la jeune fille qui fit battre son coeur pendant près de trois ans, avant de faire maintenant battre celui de son meilleur ami.

« J'étais amoureux de.. de Kumako...»

Shintaro espérait vraiment que cette révélation ne freine pas Takao dans sa propre relation avec la jeune fille, et qu'il ne se sente pas coupable de créer des liens que le vert aurait maintes fois espérer. Il espérait aussi que son ami ne prenne pas peur à se confier à lui par la suite concernant sa relation avec la rose, ou même tout le reste.

Après tout, même si Midorima accusait parfois Takao d'être immature, il ne le pensait pas vraiment, il était même plutôt réfléchi sur certains sujets et avait une philosophie de vie intéressante, bien que très différente de celle du shooter. De ce fait, peut-être qu'il ne tiendrait pas rigueur de cette révélation et que tout resterait comme maintenant ? Midorima l'espérait vraiment.





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    18.07.15 12:20

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Si seulement Takao Kazunari avait su que l’heure de colle dans le local d'archive se passerait comme ça, il aurait fait en sorte d’être collé bien plus tôt ! Pas certain cela dit que ça plaise à Shin-chan ! Mais depuis que les deux garçons se connaissaient, c'était bien la seule et unique fois qu'ils arrivaient à se parler à cœur ouvert, confiant la vérité sur les relations amoureuses qu'il entretenaient ou sur leurs goûts en matière de cœur.

C'était à la fois surprenant et agréable. Leur amitié ne reposait donc pas que sur le duo ombre et lumière qu'ils constituaient au sein de l'équipe de basket de Shutoku. Ha non pas que Takao en doutait hein ! Pour lui tout avait toujours été très clair. Shin-chan était son meilleur ami. Et quand il disait meilleur ami, il ne voulait pas seulement dire que c'était celui avait lequel il passait le plus clair de son temps ( bien que ce soit le cas ). Mais en fait par meilleur ami il voulait surtout dire qu'il avait la conviction profonde que peu importe la situation, Shin-chan serait toujours là pour lui. Takao aurait mit la main à couper qu'il pouvait l'appeler à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit en cas de soucis. Il était certain que Shin-chan débarquerait dans la seconde ( peut être en râlant pour la forme ou pour donner le change ). Cela était aussi valable de façon réciproque. Takao espérait que Shintaro Midorima avait assez confiance en lui pour pouvoir compter sur lui dés qu'il en avait envie ou besoin. Car après tout, c'est pas cela la nature essentielle de l'amitié ?

Et puis s'était amusant de parler de tout ça avec lui. Il avait l'impression de le découvrir un petit peu plus. Et plus il se confiait et plus le sourire de Takao s'élargissait. Il avait tellement bien cerné Shin-chan qu'il s'amusait de voir à quel point le stéréotype de sa petite amie parfaite correspondait à l'image que Kazunari s'en était faite. Et Shin-chan avait eut cette phrase, poétique et tellement réaliste et emprunte d'une certaine candeur qu'on ne lui imaginait pas : Si le physique plait aux yeux, c'est la personnalité qui plait au coeur

Ha la la... Kazunari ne pouvait qu'espérer que son meilleur ami arrive à trouver chaussure à son pied. Il lui souhaitait de trouver le bonheur auprès d'une fille intelligente, cultivée, mignonne... auprès d'une fille qui arrivait à supporter ses petites lubies comme son horoscope et les luckys items. Il lui souhaitait une fille qui aimerait sa passion pour le basket ou bien avec laquelle il pourrait parler des livres qu'il aimait tant lire ou de la musique qu'il appréciait écouter ou jouer.

Mais parmi toutes les révélations que Shin-chan avait faite il y en avait une qui avait piqué la curiosité de Takao. Son ami lui avait dit avoir été amoureux d'une fille du temps du collège et Kazunari se demandait de qui il pouvait bien s'agir. Il ne connaissait que deux filles de Teiko.... Momoi Satsuki, la manager de l'équipe aussi mignonne que redoutable. Et.... Kumako Tsubaki, l'ancienne capitaine de la GMF et.. accessoirement... sa future petite amie ( du moins il l'espérait )

« C'est assez délicat... Et je ne veut en aucun cas que tu ne te méprennes. Je n'aime plus cette fille et nous avons maintenant une relation tout à fait amicale. »


Hé ?

C'était quoi cette impression étrange ? C'était comme si Shin-chan était en train de le préparer doucement à ce qui allait suivre. Comme s'il s’apprêtait à lancer une bombe qui aurait plus blesser Kazunari. Pourtant, ce n'était pas dans les habitudes du shooter miracle de se montrer si prévenant envers son camarade. Ou alors... l'identité de la personne qu'il aimait aurait vraiment pu le chagriner ou le préoccuper ?

Dans ce cas, la seule personne possible serait.... euh.. mais non voyons ! Shintaro aurait-il pu être amoureux de.... Tsuki-chan ?

Le regard bleu-gris de Kazunari ne lâchait pas celui de Shintaro. Ce dernier mit quelques secondes avant de réussir à prononcer la phrase qui levait le voile sur l'identité de son premier amour

« J'étais amoureux de.. de Kumako...»

Kazunari n'avait pas bougé. Il n'avait rien dit non plus. Il avait l'impression désagréable qu'on venait de lui renverser un seau d'eau glacé sur la tête.

Ainsi... il avait vu juste et il avait deviné avant que Shin-chan ne vienne confirmer ses soupçons. Il avait été amoureux de Tsuki-chan... la ravissante petite rosette de Seirin dont Takao était lui même éprit en ce moment même.

Pour le coup s'était bien la première fois de sa vie que Takao ne savait pas comment réagir. Shin-chan avait beau lui assurer qu'il ne s'était rien passé et qu'il ne ressentait plus d'amour pour elle mais qu'une plate amitié... Kazunari avait la désagréable impression de lui voler quelque chose. Il n'avait pas dit que Tsuki-chan était mignonne, qu'elle l'attirait... Il avait bien dit en avoir été amoureux. AMOUREUX …. Le genre de sentiments qui ne s’efface pas comme ça d'un coup de baguette magique. Lorsque l'on est amoureux, même quand les sentiments s'étiolent et finissent pas disparaître, la personne reste toujours un peu supérieure aux autres... Il était impossible, inconcevable même que Shin-chan ne ressente pas encore un petit quelque chose pour Tsubaki...

Relation tout à fait amicale...
Ils étaient donc toujours en contact d'ailleurs ? Est ce que son meilleur ami et Tsuki-chan se voyaient encore ? Et dire que Takao lui avait parlé d'elle et de son envie de sortir avec... non mais quel crétin ! Idiot ! Baka ! Abruti ! Qu'est ce qu'avait ressentir Shin-chan en entendant ça un peu plus tôt ? Non mais... vraiment....

Takao se leva en silence et il se dirigea vers une pile de dossier qui attendait toujours d’être rangé. Il ne savait pas pourquoi mais il avait un besoin impératif de bouger et de s'occuper. Cela faisait trop longtemps qu'il était resté assis sur sa chaise et son hyperactivité légendaire venait de décréter que le seuil de tolérance était dépassé.

Il regarda les numéros et dossier qu'il commença à trier par ordre croissant dans l'optique de les remettre en ordre. Si le prof venait à se pointer et qu'il les trouve en train de discuter alors que le travail n'était pas achevé, ils étaient bon pour se reprendre une seconde heure de colle et de toute évidence cela n'allait pas faire la joie de Shin-chan.

Un moyen d'éviter de le regarder ? Un moyen de se donner contenance ? Ha ha... oui... possible aussi

« Et bien... C'est un peu gênant, je ne vais pas te dire le contraire Shin-chan.... Mais tu étais amoureux d'elle au temps du collège.... et... ha ça me fait bizarre de me dire que je tombe amoureux de la fille que tu as aimé... »

Il remit les dossiers sur une étagère avant de prendre une nouvelle pile et de continuer à les trier avec sérieux

« Je ne t'en veux pas. Pourquoi je t'en voudrai d'ailleurs ? Tsuki-chan est une fille tellement exceptionnelle... elle est mignonne, charmante, pleine de ressources... des fois je me demande même si c'est une fille pour moi... je dois sans doute l'ennuyer à être constamment en train de parler de choses futiles et inutiles. Elle préférait sans doute quelqu'un... bah.... comme toi.... »


Takao se mordilla la joue. Cette soudaine révélation déclenchait une foule de questions qu'il aurait aimé poser à Shintaro.... Est ce qu'il avait déjà avoué ses sentiments à Tsuki-chan ? Est ce qu'il savait si elle avait été amoureuse de lui ? Pourquoi elle ? Qu'est ce qui l'avait attiré chez elle ? Est ce qu'il n'aimait encore.... se serait ce qu'un peu ? Est ce que si elle venait à lui demander sortir avec lui il accepterait ?

Kazunari était perturbé, il ne le cachait pas. Un sortant avec Tsubaki, il n'avait pas l'impression de faire quelque chose de mal. Pourtant, depuis ce que venait de dire Shin-chan, il ne pouvait s’empêcher de culpabiliser vis à vis de lui.

Takao posa la pile de dossiers et se retourner pour regarder Shin-chan qu'il s'appliquait pourtant à fuir depuis quelques minutes

« Est ce que.... tu es vraiment certain que ça ne te dérange pas que Tsubaki soit ma petite amie ? Parce que tu sais... je l'aime vraiment beaucoup... mais.... si ça te blesserait d'une quelconque manière.... »


Il ancra son regard gris argenté à celui de jade que shooter miracle

« Je n'arriverai jamais à être heureux avec elle si je sais que cela te fait de la peine »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    30.08.15 14:52


Archivage forcé

feat Takao


Si cette après-midi avait très mal commencé pour Midorima, il s'était étonné de trouver ces heures de colles plutôt agréables, pouvant discuter avec son ami de bien des choses, il avait eu le bonheur de le découvrir sous un autre jour et de pouvoir lui aussi dévoiler une autre facette de sa personnalité.

Shintaro avait pu se dévoiler un peu à Takao et tout cela lui avait vraiment fait du bien, de parler de choses normalement bien enfouies au fond de lui, mais il se demandait si là, il n'en avait pas trop dit... Dès le début de la discussion, il avait redouté ce moment, il pensait peut-être pouvoir s'en tirer sans le lui dire, mais c'était mal connaitre Takao et sa curiosité. Mais même si cela lui faisait mal de lui dire, il ne voulait pas lui mentir, il était en droit de savoir ce que Midorima avait ressenti pour Kumako.

D'ailleurs qu'avait-il ressenti exactement pour elle? C'était de l'amour, il en était sûr, son cœur battait si fort quand elle lui adressait la parole, et il s'était même étonné à s'imaginer l'embrasser une ou deux fois... Mais, si l'on comparait à ce qu'avait dit Takao concernant ses sentiments à l'égard de la rose...Ce n'était pas du tout la même chose, cela semblait si beau et si fort sortant de la bouche du faucon...

Et puis est-ce que le véritable amour s'étiole aussi rapidement que passe un été ? Shintaro n'en savait fichtre rien, il n'était pas un as en la matière. Ses expériences amoureuses étant quasiment inexistantes, il ne savait pas avec quoi comparé... Est-ce qu'il aurait préféré que ce soir Kumako qui l'embrasse au lieu de Nijimura ? Aurait-il répondu à ce baiser ? Aurait-il été aussi agréable ? Et si c'était Takao ou sa sœur qui l'embrassait ? Qu'est-ce qu'il ressentirait ?

Est-ce qu'un jour il connaîtra l'amour ? L'envie ? Le désir ? L'attachement ? L'affection ?

Tellement de questions dont il n'avait pas la réponse, tellement de difficultés à comprendre ces sentiments si abstraits... Lui qui commençait seulement à comprendre le concept de l'amitié, et à apprécier ce sentiment d'être soutenu et de soutenir, cet attachement mutuel, ces bons moments passés ensemble. Il était un vrai novice dans les relations humaines, mais il comprit tout de suite le mal que sa révélation pouvait causer à son ami.

Takao était si bruyant, excité et actif... C'était tellement étrange de le voir silencieux et calme, c'était même dérangeant. Son avoeu avait-il eu un aussi fort impact ? A quoi pouvait bien penser le brun à ce moment ? Lui en voulait-il ? Shintaro avait besoin de savoir ce qu'il se tramait dans son esprit... Il ne voulait pas le voir...souffrir ?

« Et bien... C'est un peu gênant, je ne vais pas te dire le contraire Shin-chan... Mais tu étais amoureux d'elle au temps du collège... et... ha ça me fait bizarre de me dire que je tombe amoureux de la fille que tu as aimé... »

Il n'était pas le seul dans ce cas, c'était tellement étrange de se dire que Takao aimait la même fille que lui... Il avait déjà lu ça dans un roman, et c'est courant dans les films... mais de là à ce que cela lui arrive en vrai... C'était d'ailleurs un des seuls points communs qu'ils partageaient du coup, ce constat rendait la chose d'autant plus étrange... Mais ce n'était pas si grave...si ?

Shintaro n'aimait plus Kumako donc à quoi bon s'en vouloir de la sorte ? C'était se faire du mal inutilement. Et c'était une raison de plus pour le vert n'aime pas l'amour, faire souffrir Takao n'était pas envisageable...

« Je ne t'en veux pas. Pourquoi je t'en voudrai d'ailleurs ? Tsuki-chan est une fille tellement exceptionnelle... elle est mignonne, charmante, pleine de ressources... des fois je me demande même si c'est une fille pour moi... je dois sans doute l'ennuyer à être constamment en train de parler de choses futiles et inutiles. Elle préférait sans doute quelqu'un... bah... comme toi... »

C'était quoi ça ? Pourquoi Takao perdait-il d'un coup toute la confiance en lui qui le caractérisait tant ? Pourquoi l'amour ravage-t'il autant les gens ?

« Takao, arrête ça veux-tu ? Tu me parles bien de tout et n'importe, tu m'embêtes aussi souvent, mais ce n'est pas pour autant que je voudrais t'échanger avec qui que ce soit. Bien sur nous sommes qu'amis donc c'est relativement différent mais tout de même. Ce n'est pas à toi de choisir avec qui Kumako irait le mieux, c'est elle qui choisit, et si c'est avec toi qu'elle veut être, sois-en fier. »

Shintaro se leva à son tour et s'approcha du faucon pour l'aider dans son classement vu qu'il semblait avoir un peu de mal avec les étagères du haut.

« Tu sais, je ne la connait pas si bien que ça au final. Je n'ai jamais beaucoup discuté avec Kumako, j'ai partagé quelques moments en sa compagnie, et c'était toujours agréable de la voir, mais au final je n'avais pas vraiment d'affinités avec elle malgré mes sentiments à son égard. Mais ce que je voulais dire, c'est que, d'après ce que je sais d'elle, et en sachant qu'elle a supporter Akashi pendant un moment, c'est que Kumako sait ce qu'elle veut, et si c'est toi qu'elle veut, ce n'est pas pour se retrouver avec un garçon comme moi. Alors arrête de te faire de la bile. »

C'était bien la première qu'il se retrouvait à consoler son coéquipier, il se sentait obligé de le rassurer, après tout c'était un peu sa faute.

« Est ce que... tu es vraiment certain que ça ne te dérange pas que Tsubaki soit ma petite amie ? Parce que tu sais... je l'aime vraiment beaucoup... mais... si ça te blesserait d'une quelconque manière... Je n'arriverai jamais à être heureux avec elle si je sais que cela te fait de la peine »

« Ne t'inquiète pas pour moi Takao, j'ai tourné la page depuis un moment. De toute façon tu l'aimes certainement plus que je ne l'ai jamais aimé. Je ne sais même pas ce que je ressentais vraiment à son égard, c'était peut-être juste un béguin... Et puis ce que je veux, c'est te voir sourire comme d'habitude, et si tu as besoin de Kumako pour ça, et bien fonces bon sang ! »

Shintaro se tourna vers Takao et le regarda dans les yeux, fixant intensément ses prunelles argentés avant de lui donner une pichenette sur le front.

« Bakao ! Tu es vraiment crétin quand tu t'y mets... Rends la heureuse c'est tout ce que j'ai à te dire. Et s'il te plait... ne lui dit pas, pour mes sentiments. Je ne lui en ai jamais parler, et j'aimerais que cela reste entre nous. »

Le vert se recula pour s'occuper d'une autre pile de documents, ce travail était interminable et il aurait bien fait durer la pause tout le reste de l'après-midi... D'ailleurs depuis combien de temps ils étaient là déjà ? Il avait l'impression que cela fait des heures et des heures... Shintaro s'approcha de son sac pour en sortir son portable et regarder l'horloge... La fin de la colle était déjà dépassée d'une dizaine de minutes mais toujours aucun signe du professeur, il espérait vraiment que ce dernier allait se montrer, au moins pour récupérer les clefs non?

Il n'avait reçu aucune réponse des senpai non plus, mais cela était prévisible car l'entrainement n'était pas terminé.

« J'en ai marre d'être enfermé ici... Tu n'as vraiment aucune idée de qui on pourrait contacter pour être sur de sortir d'ici avant demain ? »

D'ailleurs il devrait peut-être contacter sa soeur non ? Si cette dernière ne le voit pas arriver elle va certainement paniquer comme d'habitude... mais d'un côté s'il la prévient mais qu'ils finissent par sortir, elle se sera inquiété pour rien non plus. Valait mieux attendre dans ce cas et réfléchir. Et ranger aussi, parce que cette partie de l'histoire n'avait pas beaucoup bouger, c'était même presque pire qu'avant. Avec sa chance du jour ils allaient s'en sortir avec une seconde après-midi dans ce local et ça c'était hors de question !





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn

Shutoku
avatar



Informations Masculin Messages : 626
Date d'inscription : 08/01/2015
Localisation : Tokyo
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #ff6600

RP terminés: 8

RP en cours: 3


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    31.08.15 9:14

...
Feat Shin-chan


• Archivage forcé •

Qui aurait pu prévoir qu'une heure de colle dans un local d'archivage prenne une tournure si confidentielle. Entre révélations et petit secrets, les deux joueurs de Shutoku avaient su se dévoiler l'un à l'autre, donnant à leur amitié une nouvelle facette jusqu'alors insoupçonnée. Takao en était certain, cet après midi passé ensemble aller renforcer les liens qu'ils avaient tissé ensemble. Ils étaient déjà très solides, ces liens, mais ils allaient carrément devenir indéfectible, il en était certain.

Jamais Kazunari n'aurait cru Shintaro capable d'embrasser un garçon. Enfin... Il s'était plutôt laissé embrasser à vrai dire. Par son ancien capitaine, celui là même qui avait déserté la Génération Miracle après la seconde année de collège de Shin-chan. Ca ajoutait au fait qu'il venait d'apprendre que Shin avait ressenti des sentiments pour Tsuki-chan... Kazu aurait bien été incapable de dire laquelle des deux informations le laissait le plus sur les fesses.

Comme quoi le monde est petit. Le seul et unique garçon que Kazunari avait embrassé était un ancien coéquipier de Shin.... et le meilleur ami de sa petite amie actuelle qui, elle même était l'ancienne amoureuse de Midorima. Vous suivez toujours ? Ha ce quatuor amoureux ! Si Kazunari n'était pas en train de craindre pour le futur de sa relation avec la jolie rosette, il en aurait volontiers éclaté de rire.

Mais là, tout de suite, maintenant, Kazunari n'avait nullement le cœur à se marrer comme une baleine. Au contraire, il sentit son cœur peser lourd dans sa poitrine et il n'arrivait pas de s'arracher à l'idée d'un Shin-chan amoureux transis de Tsubaki... Est ce qu'il l'avait aimé sincèrement ? Mais genre, le grand amour quoi. Est ce qu'il avait désiré lui tenir la main, lui caresser le bout de ses cousettes roses en ondulées. Est ce qu'il avait eut envie de l'embrasser aussi ?

L'image mentale de sa petite amie embrassant Shin-chan s'imposa subitement à son esprit. Kazunari en laissa échapper un dossier qu'il tenait entre les mains, éparpillant sur le sol une bonne dizaine de feuilles blanches partiellement jaunies par endroits. Il ne prit pas la peine de s'excuser et se pencha en avant pour rassembler les documents dans le dossier avant de se redresser.

Bien sure qu'il n'avait pas confiance en lui. On ne parlait pas de basket ou de skateboard la ! On parlait d'amour... et n'y avait-il rien de plus incertain, de plus imprévisible et de plus traître que ce sentiment ? En outre, c'était la première fois que le faucon de Shutoku ressentait un tel amalgame de sentiments. L’envie d’être avec elle, la joie de pouvoir lui tenir la main, la satisfaction de la regarder, le contentement de savoir qu'elle était rien qu'à lui.... Mais aussi la jalousie quand elle désirait passer son temps avec d'autres, le manque quand elle était absente, la peur de la perdre à force d'éloignement.... L'incompréhension de sa relation passée avec Akashi....

Comment ne pas être en proie au doute ?

Pourtant.....

« Takao, arrête ça veux-tu ? Tu me parles bien de tout et n'importe, tu m'embêtes aussi souvent, mais ce n'est pas pour autant que je voudrais t'échanger avec qui que ce soit. Bien sur nous sommes qu'amis donc c'est relativement différent mais tout de même. Ce n'est pas à toi de choisir avec qui Kumako irait le mieux, c'est elle qui choisit, et si c'est avec toi qu'elle veut être, sois-en fier. »

Wouha ! Ca c'était une déclaration d'amitié ou Kazunari ne s'y connaissait pas ! Avait-il bien entendu ? Shin-chan ne souhaitait pas l'échanger contre qui que ce soit ? Rhaaaa quel amour ce garçon là !

Ne lui laissant pas le temps de répondre, Midorima enchaîna. Il l'écouta parler de sa relation antérieur avec Tsubaki. Et l'amourette ( ou plus?) que cette dernière avait eut avec Akashi. Les paroles et les conseils de Shintaro lui allaient droit au cœur. Il était rassuré que son ami accepte l'amour qu'il portait à Tsuki-chan. Il était rassuré aussi de savoir que cet amour ne viendrait pas entacher leur amitié ou le faire souffrir d'une quelconque manière. Car, tout aussi amoureux qu'il l'était, Kazu aurait été dans l'incapacité de faire du tors à son ami si sa relation avec Tsubaki le faisait souffrir

Shin-chan le rejoignit pour l'aider à ranger les dossiers sur les étagères les plus hautes. C'était parfait ça lui éviterait de devoir prendre un marche pied pour les atteindre. C'est nul d’être petit ! Mais tellement pratique quand on est accompagné de quelqu'un aussi grand que Shin. Ca compense !

Le shooter baissa la tête et riva ses yeux verts à ceux d'un bleu glacial de Kazunari. Il était rare de voir le meneur de jeu si sérieux. Son visage était plus fermé que d'habitude et il ne quitta pas des yeux le regard de son ami, appréhendant quelque peu ce qu'il allait lui dire. A la grande surprise de Kazunari, Midorima lui adressa une petite pichenette sur le front et le garçon brun fit une mine faussement douloureuse alors qu'il se frottait la front en maugréant

« Ca fait maaaaaaaaaal ! »

« Bakao ! Tu es vraiment crétin quand tu t'y mets... Rends la heureuse c'est tout ce que j'ai à te dire. Et s'il te plait... ne lui dit pas, pour mes sentiments. Je ne lui en ai jamais parler, et j'aimerais que cela reste entre nous. »

Un petit sourire malicieux étira les lèvres de Kazunari. Il donna un léger coup de coude à Shin-chan avant de mettre un dossier sur l’étagère, bien à sa place.

« Je ferai de mon mieux pour la rendre heureuse. Quant à ton secret.... Comme si tu avais besoin de me le dire. Je sais que je suis bavard mais je ne pense pas avoir déjà laissé échapper des informations délicates que l'on aurait confié »

Kazunari soupira et il tira une chaise qui grinça quand les pattes de cette dernière griffèrent le sol carrelé de la pièce. Il se laissa tomber dessus mollement, s'avachissant sur le siège avec nonchalance.

« J'en ai marre d'être enfermé ici... Tu n'as vraiment aucune idée de qui on pourrait contacter pour être sur de sortir d'ici avant demain ? »

Takao soupira

« Ouep ça commence à me saouler aussi d’être ici.... Non pas que ta présence me dérange, bien au contraire, mais j'aime pas être enfermé comme ça.... En plus j'ai promis à Shizu de passer la prendre après les cours. »

Takao étira ses bras tout en se mettant à réfléchir à l'éventuelle personne qu'il pourrait appeler pour les sortir de ce mauvais pas. C'est alors qu'un éclair de génie se fit à son esprit. Pourquoi n'y avait-il pas pensé plus tôt ? Il y avait bien une personne dans le lycée Shutoku que Takao connaissait suffisamment pour que ce dernier lui vienne en aide !

« J'ai une idée ! Je vais appeler Buntaro ! »

Hijimaru Buntaro, ami d'enfance de Takao ! Ils avaient tous les deux grandit dans le même immeuble avant que les parents du garçon ne déménagent subitement, séparant les deux enfants qui s'entendaient si bien. Depuis, malgré les courriers que Kazunari lui avait envoyé, il n’avait plus eut de contact avec son ami et ne l'avait retrouvé que recensement au détour du hasard dans le lycée. N 'avait il pas dit peu de temps avant que le monde était petit ?

« C'était un ami quand j'étais gamin ! Il joue au basket dans l'équipe B. Il est venu une fois à notre entraînement mais je ne sais pas trop si tu de souviens de lui... »

Il adressa un sourire victorieux à son camarade avant de bondir sur ses pieds. Il se précipita vers son sac duquel il extirpa son téléphone. Le raccourcit clavier aidant, il accéda rapidement au numéro de son ami auquel il téléphona un court instant

« Hey Bunty ! Ca va bien ? Dis.... je suis dans le caca et j'aurai besoin de ton aide. Écoute, je suis enfermé dans le local archive du lycée avec Shin-chan. C'est une porte automatique, on ne peut pas sortir. Tu veux bien venir nous ouvrir ? J'ai oublié la clé à l'extérieur, sur la serrure. »

Il entendit son ami accepter et un rire de soulagement lui échappa

« Cool tu gères ! Je te revaudrai pas ! A toute suite ! »

Il appuya sur la touche pour raccrocher et il clapa le téléphone qu'il rangea dans la poche arrière de son pantalon

« C'est bon il arrive ! On va enfin sortir d'ici ! »

Kazunari prit son sac et l'enfila en bandoulière sur son épaule. Il se redressa er fit un clin d’œil à son ami avant de rire une nouvelle fois

« Alors, ton impression sur ta toute première heure de colle ? Avoue que c'est pas si terrible quand même... Tu étais tranquille avec son pote, on a même pu manger ! Limite c'était des vacances hein ? »


Il venait à peine de finir sa phrase qu'un bruit se fit au niveau de la porte avant que cette dernière ne pivote sur ses gongs pour laisser entrer la silhouette de Buntaro

« Haa ! Super ! »

Kazunari fonça sur lui et il lui tendit la main dans le but de lui adresser un high five. Une fois le check effectué il récupéra la clé du local sur la serrure pour éviter que la mésaventure de se prolonge, enfermant Bunty avec eux. C'est sans surprise et sans demander son reste que Shin sortit à son tour du local. Kazunari éclata de rire avant de mettre sa main sur le cœur puis de tendre les bras sur le coté dans une mimique rappelant les acteurs de comédie musicale

« Libéréééééééééé délivrééééééééé je n'archiverai plus jamais !!! »

Nouvel éclat de rire sous le regard courroucé de Shin-chan. Il lui monta le trousseau de clés qu'il tenait dans sa main

« Je file rendre ça au prof ! Vous avez qu'a y aller sans moi ! Ça te dérange si je te raccompagne pas Shin-chan ? Je dois aller à Teiko et je suis déjà en retard. A moins que tu veuilles venir avec moi voir ta chère, tendre et délicate sœur ? »

Takao redressa son sac et commença à courir quelques pas dans le couloir. Il se retourna et fit un signe à Shin-chan

« Va m'attendre dans la charrette si tu veux que j'amène ! Bunty merci encore ! On se voit demain ! »


Il se retourna avant de courir de plus belle en direction de la salle des profs. Finalement... Pour rien au monde il ne regrettait cette heure de colle. Limite il était même content qu'elle se soit réalisée. Il ne lui restait plus qu'à réfléchir à un nouveau moyen d’être collé avec Shinc-han pour remettre ça une prochaine fois... cela dit... pas sur que la carotte du potager apprécie...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Shutoku
avatar



Informations Féminin Messages : 635
Date d'inscription : 20/04/2015
Agenda RPG
Agenda RPG

Couleur RPG: #339900

RP terminés: 4

RP en cours: 4


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    31.08.15 11:11


Archivage forcé

feat Takao


Midorima n'était du tout claustrophobe ou autres phobiques de ce genre, alors être enfermé dans cette pièce ne le gênait pas vraiment en soi, mais en même temps il ne pouvait pas se permettre de rester plus longtemps ici, il avait des choses à faire et rester coincé dans un local puant n'était pas ses plans

Et puis surtout que ce n'était pas une partie de plaisir d'être obligé de ranger le bordel des autres, non mais franchement, si les responsables du service administratif avaient fait leur travail correctement depuis le départ comme exigé par leur contrat de travail et récompensé par leur fiche de paie, ils n'en seraient pas là. C'était tout de même consternant de constater qu'un lycée comme celui de Shutoku n'était même pas capable de classer correctement ses proches dossiers depuis des dizaines d'années.

« Ouep ça commence à me saouler aussi d'être ici... Non pas que ta présence me dérange, bien au contraire, mais j'aime pas être enfermé comme ça... En plus j'ai promis à Shizu de passer la prendre après les cours. »

Il était vrai que s'il n'était pas là quand sa sœur sortirait, elle serait certainement très inquiète. De ce qu'il en savait, la petit Shizuku était très attachée à son frère, et réciproquement. Ils n'avaient pas du tout la même relation que lui-même avec sa sœur bien que les deux jeunes filles aient le même âge, et soient d'ailleurs très bonnes amies. Ah le destin...

« J'ai une idée ! Je vais appeler Buntaro ! »

« Qui est-ce ? »


Takao connaissait tellement de monde, en même temps c'était presque normal vu qu'il allait parler à n'importe qui pour n'importe quoi... Il n'avait que faire de connaitre ou non les gens, il leur adressait la parole, souvent de façon bien trop familière pour un premier contact comme il l'avait fait avec lui, et étonnamment cela marchait à chaque fois. C'était quelque chose que Shintaro admirait presque chez le faucon, sa sociabilité. Lui, il était tout bonnement incapable de faire de telles choses, déjà qu'il ne parlait pas beaucoup en général, ce n'était pas pour aller engager la conversation avec un inconnu sur le beau temps...

« C'était un ami quand j'étais gamin ! Il joue au basket dans l'équipe B. Il est venu une fois à notre entraînement mais je ne sais pas trop si tu de souviens de lui... »


« Aucunement... Tu vois moi quand je suis à l'entrainement je me concentre justement sur l'entrainement... »

Un soupir plus tard et Midorima retourna à son classement, autant utiliser le temps à bon escient, d'autant plus que leur avancement depuis le début n'était pas vraiment exceptionnel étant donné que sa merveilleuse idée d'ouvrir la fenêtre avait tout fait voler. Il écouta l'appel de son ami d'une oreille distraite, priant Oha-asa et tous les dieux pour qu'il accepte de venir les aider.

« Alors ? »

« C'est bon il arrive ! On va enfin sortir d'ici ! »

Midorima soupira, cette fois de soulagement, ils allaient être libre avant la tombée de la nuit, ils allaient pouvoir sortir à une heure raisonnable, comme si rien n'était arrivé... Comme quoi, sa chance ne l'avait pas totalement fuit. Toutes ses inquiétudes s'étaient envolées comme par magie, il avait le coeur léger tout d'un coup, c'était vraiment agréable.

« Alors, ton impression sur ta toute première heure de colle ? Avoue que c'est pas si terrible quand même... Tu étais tranquille avec son pote, on a même pu manger ! Limite c'était des vacances hein ? »

« J'aurais préféré faire ça chez moi. Et je te signale que je suis toujours énervé après toi, voilà. »

Ce qui était totalement faux, mais ça il n'avait pas besoin de le savoir, peut-être qu'il l'avait tout de suite compris à cause du petit sourire qui le trahissais... Et dans le pire des cas Takao lui donnerait un coup de coude, comme à chaque fois. De toute façon le brun avait l'habitude depuis le temps...

Enfin malgré tout Shintaro devait avouer que ce n'était pas aussi horrible qu'il ne l'avait imaginé, enfin c'était surtout grâce à son ami qu'il avait trouvé des côtés agréables à la chose. Tout seul, cela aurait été un des pires après-midi de toute sa vie... Ah c'est sur il ne les oublieraient pas ces heures de colle, rien que pour ces moments passés ensemble, ses premières confidences à son ami et les siennes. Il en aurait presque souris... presque, il ne faudrait pas pousser Miyaji dans les ananas.

Midorima entendit la porta s'ouvrir alors qu'il était en train de ranger ses affaires sorties pendant leur pause syndicale. Il prit d'ailleurs la peine de renvoyer un message aux senpai afin qu'ils ne prennent pas la peine de venir les sauver ou de s'inquiéter. Une fois le tout rangé, le vert sortit à son tour, bien content de retrouver de l'air frais et respirable de l'extérieur... Jusqu'à ce que ses oreilles se fassent violer par les chants de son futur ex-ami...

« Libéréééééééééé délivrééééééééé je n'archiverai plus jamais ! »

« Et bien tant mieux, ça veut dire que tu vas enfin me laisser tranquille en cours, Bakao. »

Un soupir passa ses lèvres avant que Shintaro ne se tourne vers l'ami du faucon dont il avait déjà oublié le nom... C'était quoi déjà ? "Hiji" quelque chose... Ah c'était vraiment un problème embêtant que de ne jamais retenir les noms des gens... Réfléchis Midorima !

« Merci beaucoup pour nous avoir aidé Hijimura, bonne soirée à toi. »

Il s'était trompé, il le savait... Mais le mieux dans ce genre de situation était de faire comme si de rien était et de rester de marbre, peut-être qu'il n'avait pas entendu. Ou pas compris. Mais bon vu que le garçon ne fit aucune remarque, certainement qu'il n'avait pas fait attention, au grand soulagement du vert qui se sentait un peu honteux.

« Je file rendre ça au prof ! Vous avez qu'a y aller sans moi ! Ça te dérange si je te raccompagne pas Shin-chan ? Je dois aller à Teiko et je suis déjà en retard. A moins que tu veuilles venir avec moi voir ta chère, tendre et délicate sœur ? »

« Pourquoi est-ce que je sens une pointe d'ironie dans ta description de ma sœur...? Enfin, j'imagine que cela lui fera plaisir que je vienne l'attendre à la sortie du collège, même si tu es là...»

D'ailleurs c'était bien un grand mystère de ces derniers mois pour le vert, pourquoi Aya et Takao se détestaient autant ? Bien que la haine vienne surtout du côté de la soeur, il avait bien remarqué les petites piques que le faucon lui envoyait en pleine figure juste pour l'énerver. Que c'était agaçant et fatiguant de se retrouver dans la même pièce que les deux adolescents, un vrai cauchemar dont il se passerait volontiers.

Mais bon, s'il y avait Shizuku avec eux, cette dernière saurait calmer les ardeurs de leurs deux comparses, du moins Shintaro l'espérait.

« Va m'attendre dans la charrette si tu veux que je t'amène ! Bunty merci encore ! On se voit demain ! »

Le vert obtempéra et se rendit seul à la charrette pour attendre son chauffeur attitré, son royal derrière posé sur son nouveau coussin acheté exprès vu que des douleurs survenaient parfois à son postérieur quand le faucon pédalait trop vite. Il profita de sa récente et limitée solitude pour repenser à ce moment partagé...

Shintaro était heureux, vraiment. Et il espérait revivre un moment que celui là, de préférence chez lui ou dans un autre endroit quand même, il aimait bien Takao mais ne comptait pas se faire coller tous les mercredis après-midi, surtout lorsqu'il y avait entrainement, il n'avait pas envie de se faire tuer non plus...





I kissed a boy and i liked it ♫


Too much cuteness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5596854/Grwn


Contenu sponsorisé


Informations
Agenda RPG


MessageSujet: Re: Archivage forcé { PV Shin-chan}    

Revenir en haut Aller en bas
 

Archivage forcé { PV Shin-chan}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shin-chan's on duty !
» Les bonbons, ça n'aménent pas que des carries [Gintoki]
» [Halloween] La nuit du Fantôme
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroko's Basket, le forum RPG ::  :: RP finis-